TOME 3 Charte graphique des éditions du musée des Beaux-Arts de Lyon EXPOSITIONS ET ÉVÉNEMENTS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TOME 3 Charte graphique des éditions du musée des Beaux-Arts de Lyon EXPOSITIONS ET ÉVÉNEMENTS"

Transcription

1 TOME 3 Charte graphique des éditions du musée des Beaux-Arts de Lyon EXPOSITIONS ET ÉVÉNEMENTS

2 SOMMAIRE 01 Généralités 01.1 Projet d établissement du musée des Beaux-Arts de Lyon... p Politique d expositions du musée... p Enjeux de la charte graphique... p Principe de création... p Expositions 02.1 Choix du visuel / cadrage... p Bloc titre... p Couleurs... p Gestion des logotypes partenaires... p Affiche 320x p Affiche 40x60 / 120x p Carton double... p Carton simple... p Tract / flyer... p Chemise presse... p Pages dossier de presse... p Encarts presse... p Supports spécifiques... p Événements 03.1 Généralités... p Affiche recto-verso horizontale... p Affiche recto-verso verticale... p Invitation format A5... p. 25 page 2

3 01 I GÉNÉRALITÉS Définition et missions d un musée «Le musée est une institution permanente, sans but lucratif, au service de la société et de son développement, ouverte au public et qui fait des recherches concernant les témoins matériels de l homme et de son environnement, acquiert ceux-là, les conserve, les communique et notamment les expose à des fins d études, d éducation et de délectation. (...)» 01.1 I Le projet d établissement du musée des Beaux-Arts de Lyon Des collections exceptionnelles Le Palais Saint-Pierre est un des plus grands musées français. Il possède des collections exceptionnelles qui permettent de raconter une histoire de l art de l Antiquité à nos jours. Ses collections s organisent en cinq départements (Antiquités, Objets d art, Peintures, Sculptures et Arts Graphiques) qui vivent simultanément. Depuis 1998, le musée des Beaux-Arts s est imposé par un programme de rénovation exemplaire. Les lieux permettent désormais de déployer les collections de ces différents départements de manière satisfaisante, autour des nombreux chefs-d œuvre qui font la réputation de cette collection. Une situation spécifique Le musée des Beaux-Arts de Lyon s inscrit dans un paysage culturel exigeant mais stimulant. Outre les autres musées de la Ville de Lyon, comme le musée Gadagne ou le musée d Art Contemporain, les grands «voisins» que sont les musées de Grenoble et de Saint-Etienne nous conduisent à repenser le territoire d intervention du musée. page 3

4 01.2 I La politique d expositions du musée Quelques principes dirigent la politique d exposition du musée des Beaux-Arts de Lyon, qui est celle d une grande métropole européenne. Elle prend en compte des aspirations scientifiques et culturelles. La programmation est conçue dans le miroir des collections du musée, à partir de ses chefs-d œuvre ou de ses fonds de référence. Elle est orchestrée sur trois niveaux : 1/ des expositions de grande envergure, thématiques, visant le public national. 2/ des expositions de niveau intermédiaire, faisant le point sur l œuvre d un grand artiste, ou sur un mouvement artistique. 3/ des «expositions-dossiers» qui vont de l accrochage ou du ré-accrochage d une partie de la collection à des «dossiers» autour d une œuvre remarquable du musée ou un aspect méconnu de la collection. Quelle que soit leur envergure, ces expositions répondent au même souci d exigence scientifique et d accessibilité. La plupart de ces projets implique un travail en réseau avec d autres institutions. Les musées lyonnais en tout premier lieu, les autres musées français, ou encore les grandes institutions internationales. En résumé, il s agit d une programmation qui cherche à s inscrire dans la durée, dans une ligne cohérente. Mais il s agit également d une programmation plurielle, qui prend en compte tous les domaines de l expression artistique (musique, cinéma ) et toutes les périodes de l histoire de l art. Elle donne cependant une grande importance au XXe siècle. page 4

5 01.3 I Les enjeux de la charte graphique Communication éphémère Les expositions et événements du musée se déroulent sur une durée limitée : entre quelques jours et quelques semaines. Les choix graphiques (un visuel fort et engagé, une typographie sobre et lisible) répondent à la nécessité de construire une image qui permet de capter l attention rapidement et efficacement. Garantir l unité La cohérence graphique entre chacune des expositions est indispensable car elle marque la présence du musée et montre l unité de son offre. Le respect de la charte graphique garantit cette cohérence. S adapter à chaque événement : Chaque événement a ses propres caractéristiques et particularités : œuvre représentative, cible, message, dimension, budget de l événement... La charte définit un cadre dans lequel viendra s inscrire la communication de chacun des événements. Au sein de ces contraintes, le champ créatif reste volontairement ouvert afin de permettre à chaque exposition d avoir sa propre identité graphique, d afficher ses caractéristiques et d être identifiée par sa singularité. page 5

6 01.4 I Principe de création Le processus de création d une nouvelle exposition consiste à faire les choix qui détermineront le matériel nécessaire à la création des différents supports. Dans l ordre, il s agit de choisir une œuvre, puis son cadrage, puis une couleur associée au visuel ainsi obtenu, et enfin choisir une typographie unique qui servira à construire le bloc-titre. une œuvre un cadrage une couleur une typographie La Ville de Lyon, le Ministère de la Culture et de la Communication, le Musée du Louvre, le Conseil régional Rhône-Alpes ont rendu possible cette acquisition exceptionnelle, avec le concours de la Fondation Léa et Napoléon Bullukian. Ce trésor national a été acquis grâce au mécénat de : Fondation d entreprise Gaz de France, AXA, Total, Caisse d Epargne Rhône Alpes, Crédit Agricole Centre-Est, Groupe Webhelp, BioMérieux, CIC Lyonnaise de Banque, GL Events, Mazars, Seb, Toupargel, GFC Construction, Siparex, JCDecaux, Cabinet Bonnet. une œuvre un cadrage une couleur une typographie Le temps de la peinture Lyon avril 30 juillet Billetteries FNAC et TICKETNET Dans le cadre de la manifestation L Esprit d un siècle, Lyon , organisée par la Délégation à la culture et au patrimoine de la Ville de Lyon. Cette exposition est reconnue d intérêt national par le ministère de la culture et de la communication / direction des musées de France. Elle bénéficie à ce titre d un soutien financier exceptionnel de l Etat. page 6

7 02 I Expositions 02.1 I Choix du visuel / cadrage L oeuvre choisie est représentative de l exposition. Son choix est déterminant et essentiel : ce visuel unique servira de fond à tous les supports de communication de l exposition. On sélectionnera de préférence une œuvre - offrant la possibilité de cadrages variés - ayant une densité chromatique garantissant la bonne lisibilité du bloc-titre. En fond perdu Pour chacune des expositions on choisira le cadrage d une œuvre en fond perdu, en exagérant l effet de débordement à l extérieur de la page. Le cadrage doit être visible et volontaire, il ne faut pas donner l impression que l œuvre est ainsi constituée. Créer une composition originale Il faut suggérer plus que montrer. On propose ainsi un nouveau point de vue sur l œuvre : un traitement original et moderne à une œuvre classique ou déjà connue. La reproduction est utilisée de manière brute, sans traitement d infographie particulier hormis corrections colorimétriques : les effets (ombres portées, bords dégradés...), les compositions ou superpositions d images sont interdits, ainsi que le détourage. La composition ainsi recréée doit permettre à l œil de circuler dans la page, il doit également permettre au bloc-titre de s intégrer de manière harmonieuse à la composition. Exception : l utilisation et l intervention graphique sur les œuvres modernes et contemporaines sont soumises à l autorisation des ayant-droits. Dans ce cas, les œuvres peuvent être utilisées non recadrées. Densité Sauf exception, le bloc-titre s inscrit sur le visuel de l œuvre, en réserve blanche, dans une zone de l œuvre suffisamment dense. La densité de l œuvre est l un des critères de sa sélection et de son cadrage. Exception : si l œuvre est claire (dessin par exemple), une couleur sera utilisée pour le bloc-titre. Le cadrage sera adapté aux différents formats de documents, il faut faire attention toutefois à conserver une cohérence visuelle sur ces différents supports. page 7

8 02.2 I Bloc titre La Ville de Lyon, le Ministère de la Culture et de la Communication, le Musée du Louvre, le Conseil régional Rhône-Alpes ont rendu possible cette acquisition exceptionnelle, avec le concours de la Fondation Léa et Napoléon Bullukian. Ce trésor national a été acquis grâce au mécénat de : Fondation d entreprise Gaz de France, AXA, Total, Caisse d Epargne Rhône Alpes, Crédit Agricole Centre-Est, Groupe Webhelp, BioMérieux, CIC Lyonnaise de Banque, GL Events, Mazars, Seb, Toupargel, GFC Construction, Siparex, JCDecaux, Cabinet Bonnet. 33 (0) La Ville de Lyon, le Ministère de la Culture et de la Communication, le Musée du Louvre, le Conseil régional Rhône-Alpes ont rendu possible cette acquisition exceptionnelle, avec le concours de la Fondation Léa et Napoléon Bullukian. Ce trésor national a été acquis grâce au mécénat de : Fondation d entreprise Gaz de France, AXA, Total, Caisse d Epargne Rhône Alpes, Crédit Agricole Centre-Est, Groupe Webhelp, BioMérieux, CIC Lyonnaise de Banque, GL Events, Mazars, Seb, Toupargel, GFC Construction, Siparex, JC Decaux, Cabinet Bonnet. Choix typographique : libre On retiendra de préférence une police de caractère unique pour tous les textes, déclinée dans différentes graisses, utilisée aussi bien en titrage qu en texte courant. Les critères de choix sont la lisibilité et l impact du bloc-titre. L inclinaison du bloc et le cadrage de l œuvre génèrent un particularisme fort. Le traitement du bloc typographique doit être sobre. Il faut éviter de superposer les effets (accidents typographiques, polices exotiques...) qui pourraient nuire à l efficacité. Caractéristiques du bloc typographique : La totalité des informations textuelles est rassemblée au sein d un même bloc de texte. Ce bloc est mobile dans la composition, en fonction du support. Le temps de la peinture Lyon avril 30 juillet Billetteries FNAC et TICKETNET Dans le cadre de la manifestation L Esprit d un siècle, Lyon , organisée par la Délégation à la culture et au patrimoine de la Ville de Lyon. Cette exposition est reconnue d intérêt national par le ministère de la culture et de la communication / direction des musées de France. Elle bénéficie à ce titre d un soutien financier exceptionnel de l Etat. Frédéric Benrath, L intense et l espace 27 octobre janvier 08 Informations : + 33 (0) Construction : - graisses et corps variables (unique au sein d une même ligne) - toujours justifié à gauche - interlignage réduit - le bloc bascule de 6 vers la gauche. Seule la légende de l œuvre, obligatoire, se positionne en dehors du bloc, sur un bord du support. Le logotype du musée des Beaux Arts de Lyon Le logotype se positionne à la hauteur de la ligne Musée des Beaux-Arts de Lyon. Il peut se positionner en retrait du bloc ou s aligner à gauche dans le bloc, notamment sur les supports étroits. On peut retrouver ces deux cas de figure au sein de la communication d une même exposition. Le bloc s adapte au support pour une meilleure lisibilité (taille, position du logo, position dans la page,...). Les proportions du bloc-titre peuvent varier en fonction du format du document, il faut faire attention toutefois à conserver une cohérence sur les différents supports. page 8

9 , La Fuite en Égypte (détail), 1657, Musée des Beaux-Arts de R.G. Ojéda, I Couleurs Frédéric Benrath, Le Noir de l étoile, triptyque, 2004, huile sur toile, 1,20 m x 3,20 m, dédicacé au compositeur Gérard Grisey, musée des Beaux-Arts de Lyon Alberto Ricci, ACCORD De la vaporisation et de la centralisation du Moi. Tout est là. Charles Baudelaire Ce sont des tableaux devant lesquels il faut se tenir debout. Il est, de fait, un texte auquel les diptyques de ces dernières là, et en revenir» Telle est la dualité du regardeur. C est le à tenter de peindre un espace d où tout geste, d où toute Parce qu ils sont légèrement plus grands que la taille humaine, mais accrochés assez bas. Suffisamment bas pour un peu longuement. Il est de Heinrich von Kleist, et porte, réalisation qui transforme le désir en regard. monochromes qui sont apparues. Je dis «quasi» parce que années font irrésistiblement songer, et qui mérite d être cité désir de fusion qui mène à la peinture. C est son impossible trace de geste aurait disparu. Ce sont donc des œuvres quasi que, dès lors que l on s en rapproche (devant de tels tableaux, ce qui n a rien de fortuit, sur le Moine au bord de la mer, de Pour regarder un tableau de Benrath, pour que ce tableau à la séparation des règnes avait succédé une variation plus le regardeur doit alterner regard de près et contemplation Friedrich, une toile où l aspiration à l unité l emporte sur la existe en moi - qu il y fasse image, qu il puisse donner lieu subtile : jeu de lumière, ou de souffle, animant la surface et de loin), on éprouve une sensation de bascule. Absorption séparation des règnes : «Quel enchantement de laisser le à récit - il faut donc que je me tienne debout : dans cet état lui conférant tension ou expansion. Car, en renonçant au possible dans l espace du tableau. Comme un vertige heureux au bord d un gouffre accueillant. tude infinie, au bord de la mer, sous un ciel ténébreux. Mais - tel un danseur de corde - lutte entre combat contre la de la non forme, Benrath s est affronté à une question aussi regard errer sur une étendue d eau illimitée, dans une soli- d instabilité, d équilibre sans cesse à retrouver de celui qui traitement de la toile en registres, en cherchant un absolu encore faut-il être allé là, et en revenir, alors qu on voudrait pesanteur et tentation de la chute. formelle que spirituelle (mais, chez lui, ces deux ordres ne Ce sont des tableaux qui obligent à se tenir debout. Parce passer de l autre côté et que c est impossible ; et que l on Kleist, disions-nous, écrit ce texte à propos du Moine au bord sauraient être pensés séparément) : comment faire pour qu ils sont rectangulaires, fortement étirés en hauteur, et voudrait être dénué de tout ce qui aide à vivre, et pourtant de la mer : peut-être le tableau de Friedrich où se manifeste que cela ne soit pas mou? Comment instaurer l espace, que tout, - dimensions et forme - fait écho au corps d un entendre la voie de la vie dans le mugissement des vagues, de la façon la plus radicale sa conception organique d un c est-à-dire créer un équilibre de forces qui luttent dans un homme debout. Parce que, enfin, ces tableaux-là sont des dans le souffle du vent, dans la course des nuages, dans le monde dans lequel l unité prime sur la séparation. Dès lors, combat sans vainqueur ni vaincu, sans plus avoir recours au diptyques : la réunion en un même cadre, qui semble faire cri solitaire des oiseaux. Il faut pour cela une exigence du sans doute faut-il avoir en tête ce tableau et ce texte, qui vocabulaire classique des éléments, sans plus se servir des ici office de cerclage, de deux toiles de taille égale qui ont cœur et le «préjudice», peut-on dire, que porte la nature. sont le véritable arrière-pays mental de Frédéric Benrath, traces de la main de l artiste comme autant de métaphores été conçues séparément. Deux rectangles étroits, verticaux, Mais devant le tableau tout ceci est impossible, et tout ce pour prendre la mesure et le sens du travail accompli de l énergie picturale? dont l union inscrit, en creux, une ligne sur l axe vertical que j aurais dû trouver dans le tableau, je le trouvais entre le depuis une dizaine d années. En quelques années, en Les diptyques sont les réponses les plus actuelles à cette médian de l œuvre. Ligne non peinte mais plus présente tableau et moi, c est-à-dire une exigence imposée par mon effet, le peintre est passé d une forme de représentation question (mais aussi, sans doute, les plus personnelles : encore que toute trace de la main de l artiste, dans ces toiles cœur au tableau et le préjudice que celui-ci me portait. Et d un monde dualiste, organisé selon une bipolarisation celles où Benrath touche plus que jamais à sa vérité où, précisément, cette main-là semble n avoir laissé aucune ainsi je devins un moine, le tableau devint une dune, mais élémentaire entre ciel et terre à une nouvelle forme de d homme). Car ils allient, de façon harmonieuse, quête de trace. Ligne qui sépare l œuvre en deux à l endroit exact où la mer sur laquelle aurait dû errer mon regard nostalgique dichotomie, de nature spatiale, qu il veut la plus tendue l unité et aveu de séparation. Chaque toile, rappelons-le, se tient le regardeur : debout. Comme si, contre l illusion était complètement absente. [...] Le tableau, avec ses deux ou possible. Ciel et terre - mais on pourrait aussi bien écrire est travaillée pour elle-même, sans penser à celle avec qui d une possible fusion de l homme et de la toile, comme si, trois objets pleins de mystères, est une sorte d Apocalypse ; air et eau - sont à prendre comme les métaphores d une elle sera un jour accolée. Peignant, il cherche donc l unité, contre la tentation de se fondre, de se laisser couler dans [...] et, puisque dans sa monotonie et son infinité, il n a pour dualité intérieure, d une sensation intime que la condition l organicité d un monde dont chaque fragment est partie l espace pictural, l artiste avait pris soin d inscrire une instance de séparation, à l endroit de ce possible saut. Ici, au qu on vous a coupé les paupières». et non comme une façon d indexer ce travail sur une réalité qui procède de cette logique si particulière à cet artiste, premier plan que le cadre, on a l impression en le regardant de l homme est de l ordre du clivage, de la fracture interne, d un grand tout. Mais après la peinture vient l assemblage cœur parfait de la couleur, il n y a pas de peinture. Absence Tout est dit ici. Tout, c est-à-dire cette dualité qui s exprime extérieure dont il offrirait la représentation. Car il ne s est selon laquelle l addition de deux toiles crée un manque, instaurée pour mieux rappeler que, de part et d autre de cette dans l image finale : les paupières coupées. Image parfaite jamais agi de cela - comme l appellation rapide et niveleuse une faille qui scinde l espace coloré en deux. Manière de faille, nous sommes dans le monde d une autre réalité. de la situation de l homme debout : pris entre le désir d y aller de «nuagiste» a pu un moment le laisser entendre - mais ne pas oublier que toute peinture, même celle où le travail (dans le tableau) et son impossibilité. C est, chez Kleist, de d une quête de vérité personnelle qui, parfois, a eu besoin de disparition du geste et de la couleur est poussé à son C est cela aussi, une peinture qui oblige à se tenir debout, la sensation d avoir les paupières coupées, autrement dit de s appuyer sur des visions de nature, moins par souci de terme, reste un écran matériel, un objet physique qui nous une œuvre qui met le regardeur en situation de précarité d avoir perdu cette ultime instance de séparation entre soi figurer que par désir de comprendre quelles sensations sépare du monde au moment même où il tente de nous absolue, entre tentation de la fusion et rappel à l ordre de son et le monde, que procède un texte qui va de la description au naissaient, en lui, lors de telles rencontres. en rapprocher. Manière, aussi, de chercher un accord plus impossibilité. Cette précarité, c est ce à quoi nous confrontent récit d une errance. Mais c est aussi la coupure, cette blessure Benrath, comme Kleist, sait que la vérité se joue dans un profond de l homme et du monde: un accord qui naît non les œuvres récentes de Frédéric Benrath. L artiste, on le sait, infligée à l œil du regardeur qui est l équivalent textuel de espace entre l artiste et l œuvre : dans la capacité qu auront pas de l union du même et du même, mais de la mise en est un fou de peinture ancienne, et, tout particulièrement, du cette sorte d incision que Benrath fait naître en rapprochant ou non ces deux termes - tels deux pôles magnétiques - à résonance du même et de l autre. * romantisme allemand. Ses travaux, depuis le début, rendent deux toiles, qui vient, en même temps, rappeler à celui-ci faire surgir un accord, au sens plein, musical de ce terme, des hommages explicites à Caspar David Friedrich, mais qu il est au dehors. Et que son récit - son texte - n existe que comme fruit de leur confrontation. Depuis quelques années, Pierre Wat aussi aux poètes : Hölderlin, Novalis. parce que la fusion n a pas eu lieu : «encore faut-il être allé donc, il s est mis, allant au bout de sa logique soustractive, * Ce texte a été préalablement publié dans Frédéric Benrath, Peintures Frédéric Benrath Frédéric Benrath dans son atelier Emmanuel Gérard. La Ville de Lyon, le Ministère de la Culture et de la Communication, le Musée du Louvre, le Conseil régional Rhône-Alpes ont rendu possible cette acquisition exceptionnelle, avec le concours de la Fondation Léa et Napoléon Bullukian. Ce trésor national a été acquis grâce au mécénat de : Fondation d entreprise Gaz de France, AXA, Total, Caisse d Epargne Rhône Alpes, Crédit Agricole Centre-Est, Groupe Webhelp, BioMérieux, CIC Lyonnaise de Banque, GL Events, Mazars, Seb, Toupargel, GFC Construction, Siparex, JC Decaux, Cabinet Bonnet. Itinéraire Exposition présentée à l Abbaye de Trizay en Né à Chatou en 1930, Philippe Gérard (Frédéric Benrath) est attiré dès son plus jeune âge par le dessin et la peinture. Une passion pour le cinéma allemand - alors qu il étudie à l Ecole des Beaux-Arts de Toulon - l amène à découvrir la culture germanique, tout particulièrement le romantisme allemand. Un premier voyage décisif en Allemagne le conduit en 1953 au château de Benrath, qui lui donne son nom d artiste le prénom Frédéric étant alors adopté en hommage à Friedrich Nietzsche. Auparavant, sa vocation artistique s était affirmée au contact de l œuvre de Delacroix, dans la lecture de son Journal, et devant les Nymphéas de Monet. Également décisive est la rencontre en 1954 avec le critique Julien Alvard, fondateur du mouvement nuagiste, qui préface son livre Le Limon, et lui permet d exposer pour la première fois ; celle enfin du poète Henri Michaux, qui le conforte dans sa recherche indissolublement poétique et picturale. En 1963, il séjourne une nouvelle fois en Allemagne, à Berlin, où il fréquente l écrivain Michel Butor, le compositeur Yannis Xenakis et fait la connaissance des historiens de l art Herbert Read et Will Grohmann est l année de l importante exposition personnelle en hommage à Henri Michaux, L espace du souffle, à la galerie Karl Flinker, à laquelle répondra une autre exposition en 1967, L exploration de l air. L idée de rupture traverse les années 1970, marquées par la disparition de Julien Alvard en 1972, et par un souci esthétique plus fondamental, qui le conduit à refuser tout système formel stable : «Aucune forme. Rien d autre qu un mouvement envahissant sans finalité et sans cause. Une peinture qui, sans plus de contour qu un sentiment obscur, sans l appui d aucun objet, d aucune figure, le secours du style ou de la composition». Refus intransigeant de s en remettre à la syntaxe commune de l abstraction ; aspiration à l inverse à nous mettre en relation avec l univers des sensations : l on retrouve ces exigences dans les œuvres que Benrath montrera dans quelques expositions marquantes, comme L errance et le retour, chez Daniel Gervis en 1971, l exposition collective Le clair et l obscur au musée d Evreux en 1981, ou encore la rétrospective qui lui fut consacrée par Geneviève Bonnefoy en 1985 à l abbaye de Beaulieu. Lyon joua un grand rôle dans la vie et dans la carrière de Benrath. Le critique René Déroudille est à l origine de son exposition en 1960 à Pérouges et accueille dans une de ses collections une monographie que rédigent Alvard et Stéphane Lupasco. Il fait acquérir une peinture, Mare interno (1965), par le musée des Beaux-Arts, où Benrath concevra une exposition en 1973, Le nuagisme même, qui réunit autour de lui, Duvillier, Graziani, Laubiès et Loubchansky. Il a régulièrement exposé depuis 1958 dans les galeries Grange, L Œil Écoute et plus récemment Le Lutrin. SR Sylvie Ramond, Directeur du musée des Beaux-Arts de Lyon vous invite à découvrir en avant-première l exposition le jeudi 14 février 2008 de 16h à 20h au musée des Beaux-Arts de Lyon Présentation par les commissaires de l exposition à 18h. Musée des Beaux-Arts de Lyon 33(0) Exposition ouverte du 15 février au 19 mai Tous les jours, sauf mardi et jours fériés, de 10h à 18h. Cette invitation, valable pour deux personnes, vous sera demandée à l entrée. Certains artistes font de la lumière, c est-à-dire de l obscurcissement et de l éclaircie, l allégorie d une expérience intérieure toute en extériorité retournée, je veux dire d une expérience où s expriment mutuellement l intense et l espace. Samedi 27 octobre 2007 Vernissage à 18 h 30 (Salle 200). Entrée libre sur présentation de ce document. Soirée d hommage à 19 h 30 (Auditorium Henri Focillon). Réservation obligatoire, dans la limite des places disponibles au ou Jean-Noël Vuarnet Frédéric Benrath, L intense et l espace Salle 200 Collections du 20 e siècle Présentation d œuvres de l artiste à l occasion de la donation du triptyque Le Noir de l étoile, 2004, au musée des Beaux-Arts de Lyon. 27 octobre janvier 08 Tous les jours, sauf mardi et jours fériés, de 10 h à 13 h 00 et de 14 h 15 à 18 h. Vendredi de 10 h 30 à 13 h 00 et de 14 h 15 à 18 h. Informations : + 33 (0) Frédéric Benrath, L intense et l espace 27 octobre janvier 08 Informations : + 33 (0) design by INOOK design by Inook Une couleur unique est associée à l exposition ou à l événement. - Elle est choisie pour son impact et son lien avec l œuvre : elle est soit volontairement en contraste avec l œuvre, soit en harmonie (un ton choisi dans l œuvre). - Elle est issue d une palette de couleurs franches et denses. La couleur est utilisée en complément du visuel de l exposition. Elle n est pas utilisée sur tous les supports. Sauf exception, le bloc-titre est utilisé en réserve blanche. La densité de la couleur doit donc permettre sa lisibilité. Exceptions : - Lorsque le visuel de l exposition contient de grandes zones blanches (dessin, sculpture ou objet détouré,...) le bloc-titre prend la couleur de l exposition. - Sur certains supports (cartons d invitation), on pourra retrouver le bloc-titre dans la couleur de l exposition sur fond blanc. page 9

10 02.4 I Gestion des logotypes partenaires Investis dans la réalisation de l exposition ou de l événement, les partenaires ou mécènes dont l image est associée à celle du musée ont une place importante sur les supports de communication, édition et/ou signalétique. C est leur niveau d implication scientifique, financière ou média qui détermine leur présence ou non sur les supports de communication. Cette charte a donc été conçue en ce sens. Ainsi, les logotypes des partenaires ou mécènes associés, sont intégrés au plus près du titre de l événement ainsi que du logotype du musée, comme éléments constitutifs de l événement. Éléments du traitement graphique : - Couleur du bloc titre - Alignement : à l horizontale comme une ligne de texte - Traitement des espaces : peu de distance - Justification : à gauche - Orientation du texte : inclinaison de 6 Le temps de la peinture Lyon avril 30 juillet Billetteries FNAC et TICKETNET Dans le cadre de la manifestation L Esprit d un siècle, Lyon , organisée par la Délégation à la culture et au patrimoine de la Ville de Lyon. Cette exposition est reconnue d intérêt national par le ministère de la culture et de la communication / direction des musées de France. Elle bénéficie à ce titre d un soutien financier exceptionnel de l Etat. Dimension des logotypes : La dimension du logotype du musée des Beaux-Arts de Lyon est variable en fonction de la composition et du titre, cependant il est convenu par cette charte que le logotype du musée garantit la visibilité immédiate du musée en tant qu institution, auteur et en tant que lieu. La visibilité du logotype de taille double permet notamment d éviter l ajout d autre texte (ex : l adresse ) Le logotype de la Ville de Lyon, tutelle du musée, (toujours présent) aura une largeur 2 fois inférieure au logotype du musée. Les partenaires associés devront avoir un impact visuel équivalent à celui de la Ville de Lyon. La taille du logotype des partenaires est donc variable. L intégration des logotypes des partenaires dans le bloc titre permet également de garantir une uniformité de traitement de ces derniers sur les différents supports concernés. Remarque : les partenaires associés peuvent également être représentés sous forme de citation et non via leurs logotypes en fonction de la composition. Louis Janmot, Fleurs des champs (détail), 1845, Musée des Beaux-Arts de Lyon Alain Basset. design by INOOK L L/2 page 10

11 02.5 I Affiche 320 x 240 cm Les affiches sont réalisées avec deux éléments : - le visuel de l oeuvre - le bloc-titre Il s agit de trouver le rapport idéal entre la taille du bloc-titre, sa position et le cadrage de l oeuvre, de manière à obtenir un impact visuel et une harmonie optimale. Sauf exception, l affiche ne comporte aucune couleur. La Ville de Lyon, le Ministère de la Culture et de la Communication, le Musée du Louvre, le Conseil régional Rhône-Alpes ont rendu possible cette acquisition exceptionnelle, avec le concours de la Fondation Léa et Napoléon Bullukian. Ce trésor national a été acquis grâce au mécénat de : Fondation d entreprise Gaz de France, AXA, Total, Caisse d Epargne Rhône Alpes, Crédit Agricole Centre-Est, Groupe Webhelp, BioMérieux, CIC Lyonnaise de Banque, GL Events, Mazars, Seb, Toupargel, Le GFC Construction, Siparex, JCDecaux, Cabinet Bonnet. temps de la peinture Lyon avril 30 juillet Billetteries FNAC et TICKETNET Dans le cadre de la manifestation L Esprit d un siècle, Lyon , organisée par la Délégation à la culture et au patrimoine de la Ville de Lyon. Cette exposition est reconnue d intérêt national par le ministère de la culture et de la communication / direction des musées de France. Elle bénéficie à ce titre d un soutien financier exceptionnel de l Etat. design by INOOK Louis Janmot, Fleurs des champs (détail), 1845, Musée des Beaux-Arts de Lyon Alain Basset., La Fuite en Égypte (détail), 1657, Musée des Beaux-Arts de R.G. Ojéda, page 11

12 , La Fuite en Égypte (détail), 1657, Musée des Beaux-Arts de R.G. Ojéda, I Affiche 40 x 60 cm / 120 x 176 cm La Ville de Lyon, le Ministère de la Culture et de la Communication, le Musée du Louvre, le Conseil régional Rhône-Alpes ont rendu possible cette acquisition exceptionnelle, avec le concours de la Fondation Léa et Napoléon Bullukian. Ce trésor national a été acquis grâce au mécénat de : Fondation d entreprise Gaz de France, AXA, Total, Caisse d Epargne Rhône Alpes, Crédit Agricole Centre-Est, Groupe Webhelp, BioMérieux, CIC Lyonnaise de Banque, GL Events, Mazars, Seb, Toupargel, GFC Construction, Siparex, JCDecaux, Cabinet Bonnet. 120x176 (é1-5) OK2 20/05/08 11:36 Page 1 design by Inook Le temps de la peinture Lyon avril 30 juillet Billetteries FNAC et TICKETNET Dans le cadre de la manifestation L Esprit d un siècle, Lyon , organisée par la Délégation à la culture et au patrimoine de la Ville de Lyon. Cette exposition est reconnue d intérêt national par le ministère de la culture et de la communication / direction des musées de France. Elle bénéficie à ce titre d un soutien financier exceptionnel de l Etat. DESS E INS ITALIENS DE LA COLLECTION DU MUSÉE EXPOSITION 20 JUIN 29 SEPTEMBRE Louis Janmot, Fleurs des champs (détail), 1845, Musée des Beaux-Arts de Lyon Alain Basset. design by INOOK Exceptionnellement, le bloc-titre peut-être traité en couleur (voir chapitre 02.3 Couleurs). Il sera ainsi décliné sur l ensemble des supports. page 12

13 02.7 I Carton d invitation double 150 Recto Tous les jours, sauf mardi et jours fériés, de 10h à 18h 33 (0) Design by Inook Format plié : 150 x 210 mm Orientation : portrait ou paysage Le bloc-titre doit impérativement avoir la même taille au recto et au verso. Le logotype du musée des Beaux-Arts doit avoir également la même taille. Les textes sont traités en réserve sur fond de couleur ou en couleur sur fond blanc. Attention : une seule couleur dense pour tout le document (pas de trames ou de demi teintes) L ensemble des textes s oriente de 6 Recto La couverture de l invitation pliée ne laisse apparaître que l œuvre recadrée (voir 2.1 cadrages). Le bloc-titre est dissocié de l oeuvre., La Fuite en Égypte (détail), 1657, Musée des Beaux-Arts de R.G. Ojéda, Verso Christine Albanel Ministre de la Culture et de la Communication Jean-Jack Queyranne Président du Conseil régional Rhône-Alpes Député du Rhône Ancien Ministre Le Sénateur - Maire de Lyon L Adjoint au Maire de Lyon Délégué à la Culture et au Patrimoine vous prient d assister à l inauguration de l exposition le mercredi 13 février 2008 à 18h30 au musée des Beaux-Arts de Lyon Exposition réalisée en partenariat avec le Musée du Louvre. Sylvie Ramond Directeur du Musée des Beaux-Arts de Lyon Cette invitation, valable pour deux personnes, vous sera demandée à l entrée. 420 La Ville de Lyon, le Ministère de la Culture et de la Communication, le Musée du Louvre, le Conseil régional Rhône-Alpes ont rendu possible cette acquisition exceptionnelle, avec le concours de la Fondation Léa et Napoléon Bullukian. Ce trésor national a été acquis grâce au mécénat de : Fondation d entreprise Gaz de France, AXA, Total, Caisse d Epargne Rhône Alpes, Crédit Agricole Centre-Est, Groupe Webhelp, BioMérieux, CIC Lyonnaise de Banque, GL Events, Mazars, Seb, Toupargel, GFC Construction, Siparex, JC Decaux, Cabinet Bonnet. Verso Les logotypes des partenaires et mécènes sont dissociés du bloc titre. Ils n apparaissent qu une fois sur l ensemble du support. La largeur du logotype de la Ville de Lyon se base sur la moitié de la largeur du logotype du musée. Les autres logotypes respectent un poids visuel équivalent. L L/2 page 13

14 02.8 I Carton simple La Ville de Lyon, le Ministère de la Culture et de la Communication, le Musée du Louvre, le Conseil régional Rhône-Alpes ont rendu possible cette acquisition exceptionnelle, avec le concours de la Fondation Léa et Napoléon Bullukian. Ce trésor national a été acquis grâce au mécénat de : Fondation d entreprise Gaz de France, AXA, Total, Caisse d Epargne Rhône Alpes, Crédit Agricole Centre-Est, Groupe Webhelp, BioMérieux, CIC Lyonnaise de Banque, GL Events, Mazars, Seb, Toupargel, GFC Construction, Siparex, JC Decaux, Cabinet Bonnet. Format : 150 x 210 mm Le recto comporte les éléments de l affiche. Le verso les informations relatives à l invitation elle même. Orientation : portrait ou paysage. Le logotype du musée des Beaux-Arts doit impérativement avoir la même taille sur le recto et le verso du document., La Fuite en Égypte (détail), 1657, Musée des Beaux-Arts de R.G. Ojéda, Sylvie Ramond, Directeur du musée des Beaux-Arts de Lyon vous invite à découvrir en avant-première l exposition le jeudi 14 février 2008 de 16h à 20h au musée des Beaux-Arts de Lyon Présentation par les commissaires de l exposition à 18h. Musée des Beaux-Arts de Lyon 33(0) Exposition ouverte du 15 février au 19 mai Tous les jours, sauf mardi et jours fériés, de 10h à 18h. design by Inook 210 Le temps de la peinture Lyon MUSEE DES BEAUX-ARTS DE LYON 20 avril 30 juillet 2007 Dans le cadre de la manifestation L Esprit d un siècle, Lyon , organisée par la Délégation à la culture et au patrimoine de la Ville de Lyon. Patrice Béghain Adjoint au Maire de Lyon, Délégué à la Culture et au Patrimoine Sylvie Ramond Directeur du musée des Beaux-Arts de Lyon vous invitent à découvrir en avant-première l exposition Le temps de la peinture Lyon le jeudi 19 avril de 16h à 20h au musée des Beaux-Arts de Lyon. Entrée : 16, rue Edouard Herriot, Lyon. Présentation de l exposition par les commissaires à 18h. Exposition ouverte du 20 avril au 30 juillet 2007, tous les jours, sauf mardi et jours fériés, de 10h à 18h, vendredi de 10h30 à 20h. Cette invitation, valable pour deux personnes, vous permet d accéder librement à l exposition le jour de votre choix. 33 (0) Cette exposition est reconnue d intérêt national par le ministère de la culture et de la communication / direction des musées de France. Elle bénéficie à ce titre d un soutien financier exceptionnel de l Etat. Réalisée avec le soutien de la région Rhône-Alpes. design by INOOK Cette invitation, valable pour deux personnes, vous sera demandée à l entrée. Louis Janmot, Fleurs des champs (détail), 1845, Musée des Beaux-Arts de Lyon Alain Basset. 150 page 14

15 02.9 I Tract Format : 150 x 210 mm Le recto comporte les éléments de l affiche. Le verso les informations relatives au tract. Orientation : portrait ou paysage. Le logotype du musée des Beaux-Arts doit impérativement avoir la même taille sur le recto et le verso du document. Les logotypes des partenaires et mécènes n apparaissent qu une fois sur l ensemble du support. La largeur du logotype de la Ville de Lyon se base sur la moitié de la largeur du logotype du musée. Les autres logotypes respectent un poids visuel équivalent. Le temps de la peinture Lyon MUSEE DES BEAUX-ARTS DE LYON 20 avril 30 juillet 2007 Dans le cadre de la manifestation L Esprit d un siècle, Lyon , organisée par la Délégation à la culture et au patrimoine de la Ville de Lyon. Cette exposition est reconnue d intérêt national par le ministère de la culture et de la communication / direction des musées de France. Elle bénéficie à ce titre d un soutien financier exceptionnel de l Etat. Dans le cadre de la manifestation Lyon : L Esprit d un siècle, le musée des Beaux-Arts a choisi de consacrer une exposition à l école lyonnaise de peinture. Elle met en évidence la diversité des tendances qui la compose, retrace ses mutations jusqu à la première guerre mondiale, et explore ses différents thèmes : histoire, religion, scènes de genre, paysages, fleurs Pour la première fois, l école lyonnaise de peinture est présentée dans un double contexte français et européen. Parallèlement, quatre dossiers sont proposés dans les collections permanentes : présentation du cycle du Poème de l âme de Louis Janmot et des cartons de Paul Chenavard pour le Panthéon, reconstitution du Salon des fleurs et évocation de l exposition internationale qui s est déroulée à Lyon en L expo en poche : des clefs pour découvrir l exposition sur place et à emporter! Visites commentées à partir du 27 avril, les lundis à 12h15 et à 14h30, les jeudis à 16h, les vendredis à 17h30 et les samedis à 10h30. Sur réservation*. Présentation de l exposition par Sylvie Ramond, directeur du musée des Beaux-Arts de Lyon. 3 mai à 17h30, FNAC Bellecour. Rencontre avec les commissaires de l exposition : Pierre Vaisse, Professeur honoraire d histoire de l art à la faculté des Lettres de Genève, et Sylvie Ramond, directeur du musée des Beaux-Arts de Lyon. 1 er juin à 18h. Dans la limite des places disponibles. Visite en LSF avec les personnes sourdes et malentendantes. Sur réservation*. 2 juin à 14h. Regards approfondis : cycle de trois visites entre exposition et collections du musée. Sur réservation*. De Chinard à Delacroix : néo-classicisme, romantisme, peinture Troubadour : 21 mai à 14h30. De Courbet à Puvis de Chavannes : réalisme, impressionnisme et symbolisme : 4 juin à 14h30. Lyon au 19 e siècle, parcours dans l exposition : 11 juin à 14h30. Catalogue Le temps de la peinture, éditions Fage, 304 p., 39. Exposition + Paul Chenavard + Le Poème de l âme de Janmot + Salon des Fleurs + Exposition internationale de Collections du musée...8 e / 6 e Pass L Esprit d un siècle, Lyon e / 8 e Gratuit pour les moins de 18 ans, étudiants de moins de 26 ans et chômeurs. Tous les jours, sauf mardi et jours fériés, de 10h à 18h, vendredi de 10h30 à 20h. Fermetures partielles de certaines salles des collections du musée entre 12h et 14h. Visiteurs en situation de handicap, afin de mieux vous accueillir, contactez-nous au du lundi au vendredi de 10h à 17h. Informations Lyon en Direct : 33 (0) *Réservations activités : 33 (0) Disponible sur les réseaux Fnac, Carrefour, Géant (www.fnac.com, ou (0,34 /min) et Ticketnet, Le Progrès, Auchan, Leclerc, Virgin, Cultura (www.leprogres.fr ou ). latribunedelart.com design by INOOK Louis Janmot, Fleurs des champs (détail), 1845, Musée des Beaux-Arts de Lyon Alain Basset. L L L/2 page 15

16 02.10 I Chemise presse La chemise obéit aux mêmes règles que les autres supports. Une grande place est donnée au visuel. On retrouve l esprit du cadrage choisi pour l exposition sur la couverture du document, et l on prolonge ce cadrage sur le dos du document si l œuvre le permet. Dans le cas contraire, on utilise l aplat de la couleur associée au dos de la chemise. La couleur associée est utilisée sur la totalité de l intérieur du document. On privilégie le bloc titre sur la couverture, et les mécènes ou autres informations à l intérieur. Tous les jours, sauf mardi et jours fériés, de 10h à 18h 33 (0) La Ville de Lyon, le Ministère de la Culture et de la Communication, le Musée du Louvre, le Conseil régional Rhône-Alpes ont rendu possible cette acquisition exceptionnelle, avec le concours de la Fondation Léa et Napoléon Bullukian. Ce trésor national a été acquis grâce au mécénat de : Fondation d entreprise Gaz de France, AXA, Total, Caisse d Epargne Rhône Alpes, Crédit Agricole Centre-Est, Groupe Webhelp, BioMérieux, CIC Lyonnaise de Banque, GL Events, Mazars, Seb, Toupargel, GFC Construction, Siparex, JCDecaux, Cabinet Bonnet. design by INOOK, La Fuite en Égypte (détail), 1657, Musée des Beaux-Arts de R.G.Ojéda, Musée des Beaux-Arts de Lyon 33 (0) Contact presse Sylvaine Manuel de Condinguy page 16

17 02.11 I Pages dossier de presse Document noir et blanc, format A4. Le bloc titre Il doit figurer de manière harmonieuse dans le format A4 plié en 2. Il garde une taille et une positions identiques sur la page de garde et la première page du dossier de presse. Typographie Texte courant : DIN Regular corps 10, interligne 17 Titrages : DIN Bold corps 24 Page de garde Première page Page de texte 20 mm Lit praese diam vel ex elit il delestrud enit nonsenisit lore dolobor perilis atis do commod et vent prat utatetum do conseniam zzriustis aut adio eril illan ero exercipit vendigna aute tem quis nisi. Iquis aciduiscip er amcommy nibh enibh eumsandrem velenibh exeratet, sequis alit nonseniat. Aliquis dignis am dolor si blaorperit luptat. H/2 +33 (0) H/2 +33 (0) Er si et, quis el iliquis er alit lorper sum quat lam veliquissim quis nim zzrit inis nostin ut alis nibh esto core mod do eugiamcommy nonullutpat dolenit nit lut vullam, si eugue velit, volore doloreros nonsequat eum zzril esectem verit, conulla faci tatuerc ilisiscipit iurerit, secte enim qui elisl init atum dunt deliqua tisciniam inciduip ex et vel eril ullaore dolore facipis modignis essim et, susto et, commod min vent ipis nulluptat. Ut ut luptatin utpatem zzrit, vent erci ting etue dunt vullam, quis eu feugue min veniamconsed tat volorpe rationummod tie modolessed tio exeriuscing erat. Orpercip et pratet nonsed elent num velestrud el dit at alit at am in ulput lum do eliquisl eum dip ese tem velenim ipit, sum zzrit am, sed magnismolor aut velissi. Volore cor aliquis acin hent num dit dolenibh elit wis ad erat ex eu faci blaoreet utpat. Iquismodit adipit, quat iusciliquam, sequat. Ut ulput aut wisis num num dipsuscillum illam quis etue ent irit, consequate feu feu faccum aut praessequi blaore facilit ad tat nibh eugait dolore elisi bla feu feum ilit lore dipsumsan venisse dionull uptat, conse commy nullaor perillu ptatuero odio odit utat er senisiscin henisi tetum irilis dolor irit in utpat eugait wismole sequismod tat. Lit praese diam vel ex elit il delestrud enit nonsenisit lore dolobor perilis atis do commod et vent prat utatetum do conseniam zzriustis aut adio eril illan ero exercipit vendigna aute tem quis nisi. Iquis aciduiscip er amcommy nibh enibh eumsandrem velenibh exeratet, sequis alit nonseniat. Aliquis dignis am dolor si blaorperit luptat. L'enfance du Christ racontée par les textes Cidunt il iusciliquat. Ut il utat ad tat.pat nulla commolore dolorem zzriure rciniam, corper am ver aut nos ex eugaitos nisi bla acilism odignibh eum zzriurem quamcon senisi eum zzrit accum quatio dolor acincilisi blamcon exercidunt ent wisl ut lutat. Eliquat lobor alit, commy nissenibh exero con veros diam, consequis esto delessis nullum irilit eugait aut wisisit et lum zzrilit ipsumsan utpat vel ullam alis etue venim in hesustissed eugiamc onsequam ver aciliquis estrud del dolore magniscil ute dipsum ent luptatem amet, quat.um niscidunt adit velenismod magna facing ero dolestrud magnim nit prat. Ut ad tie tatet er sed dolobor in voluptat. Gait aliquipit veriure doleniam iustrud erit, conulla commod te feu faccum ipit nulput do dolorting eum iure consent iuscip Er si et, quis el iliquis er alit lorper sum quat lam veliquissim quis nim zzrit inis nostin ut alis nibh esto core mod do eugiamcommy nonullutpat dolenit nit lut vullam, si eugue velit, volore doloreros nonsequat eum zzril esectem verit, conulla faci tatuerc ilisiscipit iurerit, secte enim qui elisl init atum dunt deliqua tisciniam inciduip ex et vel eril ullaore dolore facipis modignis essim et, susto et, cvommod min vent ipis nulluptat. Ut ut luptatin utpatem zzrit, vent erci ting etue dunt vullam, quis eu feugue min veniamconsed tat volorpe rationummod tie modolessed tio exeriuscing erat. Orpercip et pratet nonsed elent num velestrud el dit at alit at am in ulput lum do eliquisl eum dip ese tem velenim ipit, sum zzrit am, sed magnismolor aut velissi. Musée des Beaux-Arts de Lyon 20 place des Terreuax Lyon +33 (0) Na feui exer si euis ad mod magna acil iure modit vel ut ulput el ex enim aciduip ismodit ut utatum er sustie modolore tem qui tat iriurem aliquis nulput ad tie magna commy nonsenit vel eugait aliqui bla cor sit vent vullam, si bla faccum dolutat. Ut nonse feugiam, consenim nonse core eugait iurem dolorem iustinisl ulputatum ad ex elis diam, commy nonulput loren hent ad et euis non hendrem incidunt volore corem dio odolore feuis num do dolestie tatiscipisi. Cil exer adiamet, sim ilit nullut aut adignim del ulputpat. Um eu facil elesto od diam quat veniscidui tisl eui tionsequis ad el dolobore ex er inismod oloreet at, sim dio et utpat ulput ullan ero core ming el ea conulla feuip eratue min veliqua tuercil iquismod digna alit el ullan ulputem nonsequam, vel exerit, consequat. Nostin ea faci blaoreet verit utatie eugait la facilisi te duis nim venibh esto od modio dipis aciniam velit nullut eugait vero do dolore verit, si. Cette exposition est organisée en partenariat avec le musée du Louvre Ibh etuerostrud molute vel ip ea commolent inim ex ex eum acilis am incipis cipismo diamcon sequamet, core min ero conse feu facin ut alit velisi bla aliquamet nulluptat accumsa ndreet luptat. Put prat, quis eliquatuer aliquis nulluptat ipismol orpero od tem dolore el in ute modolobore tat wis dit lore consequate deliscil ipsum at, commy nibh et lamet atue facidunt nostie min ex eraesed er adigna alit ulputem veraess enisim do od dio dionsequisis alit velit la faccum iliquam enit prat, quis Lent augiam, veliscip el iuscidunt in velis alis autpat diat. Ibh eumsan vulla feum enis alit nibh er inis nulputpat. Duis dolobor eratisl dolut dit dolore venis augait praesse ctetuerit, quate magna atum il utpat nullamconse magna feumsan dipisi tat utatisi. 20 mm 20 mm 20 mm 20 mm page 17

18 02.12 I Encarts presse 33(0) La Ville de Lyon, le Ministère de la Culture et de la Communication, le Musée du Louvre, le Conseil régional Rhône-Alpes ont rendu possible cette acquisition exceptionnelle, avec le concours de la Fondation Léa et Napoléon Bullukian. Ce trésor national a été acquis grâce au mécénat de : Fondation d entreprise Gaz de France, AXA, Total, Caisse d Epargne Rhône Alpes, Crédit Agricole Centre-Est, Groupe Webhelp, BioMérieux, CIC Lyonnaise de Banque, GL Events, Mazars, Seb, Toupargel, GFC Construction, Siparex, JC Decaux, Cabinet Bonnet. 33 (0) La Ville de Lyon, le Ministère de la Culture et de la Communication, le Musée du Louvre, le Conseil régional Rhône-Alpes ont rendu possible cette acquisition exceptionnelle, avec le concours de la Fondation Léa et Napoléon Bullukian. Ce trésor national a été acquis grâce au mécénat de : Fondation d entreprise Gaz de France, AXA, Total, Caisse d Epargne Rhône Alpes, Crédit Agricole Centre-Est, Groupe Webhelp, BioMérieux, CIC Lyonnaise de Banque, GL Events, Mazars, Seb, Toupargel, GFC Construction, Siparex, JC Decaux, Cabinet Bonnet. 33 (0) La Ville de Lyon, le Ministère de la Culture et de la Communication, le Musée du Louvre, le Conseil régional Rhône-Alpes ont rendu possible cette acquisition exceptionnelle, avec le concours de la Fondation Léa et Napoléon Bullukian. Ce trésor national a été acquis grâce au mécénat de : Fondation d entreprise Gaz de France, AXA, Total, Caisse d Epargne Rhône Alpes, Crédit Agricole Centre-Est, Groupe Webhelp, BioMérieux, CIC Lyonnaise de Banque, GL Events, Mazars, Seb, Toupargel, GFC Construction, Siparex, JC Decaux, Cabinet Bonnet. Pour conserver un impact visuel optimal, les encarts-presse doivent au maximum respecter les codes de l affiche. Un bloc-titre/texte dans une composition très sobre (alignement à gauche) posé sur le visuel et orienté de 6. Caractéristiques : Format variable. La composition du bloc-titre dépend de la largeur du format : sur les formats étroits le logotype du musée des Beaux-Arts pourra s aligner à gauche dans le bloc-titre. (cf.02.2 Bloc Titre) design by Inook, La Fuite en Egypte, 1657, Musée des Beaux-Arts de Lyon Photo. RMN, R.G. Ojéda, design by Inook, La Fuite en Egypte, 1657, Musée des Beaux-Arts de Lyon Photo. RMN, R.G. Ojéda, 2007., La Fuite en Egypte, 1657, Musée des Beaux-Arts de Lyon Photo. RMN, R.G. Ojéda, Gratuit pour les moins de 18 ans, étudiants de moins de 26 ans et chômeurs. Tous les jours, sauf mardi et jours fériés, de 10h à 18h, vendredi de 10h30 à 20h. Fermetures partielles de certaines salles des collections du musée entre 12h et 14h. Visiteurs en situation de handicap, afin de mieux vous accueillir, contactez-nous au du lundi au vendredi de 10h à 17h. page 18

19 02.13 I Supports spécifiques Le temps de la peinture Lyon avril 30 juillet Billetteries FNAC et TICKETNET Dans le cadre de la manifestation L Esprit d un siècle, Lyon , organisée par la Délégation à la culture et au patrimoine de la Ville de Lyon. Cette exposition est reconnue d intérêt national par le ministère de la culture et de la communication / direction des musées de France. Elle bénéficie à ce titre d un soutien financier exceptionnel de l Etat. Minisite Internet La création des supports Internet s inspire des principes graphiques des éditions, dans la limite des contraintes techniques liées au web : - Textes ou menus orientés de 6 (si possible) - Utilisation de la typographie de l exposition (si possible) - Grands visuels recadrés - Des mises en page sobres Affichette-crochet TCL Le visuel déborde du format en fond perdu Les éléments utiles prennent la couleur de l exposition (ex : système d accrochage). page 19

20 03 I Événements DIN Light abcdefghijklmnopqrstuvwxyz ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ &é» ( è!çà)- DIN Regular abcdefghijklmnopqrstuvwxyz ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ &é» ( è!çà)- DIN Bold abcdefghijklmnopqrstuvwxyz ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ &é» ( è!çà) I Généralités Situées généralement au coeur des collections, les expositions événement ou les expositions-dossiers ont une envergure inférieure aux grandes expositions. Elles servent à animer les collections en mettant en lumière : - des artistes contemporains - une nouvelle œuvre acquise - un tableau restauré - un prêt exceptionnel - un thème original -... Traitement visuel La création graphique des supports repose sur les même principes que les expositions, décrits en page 6. - Choix d une œuvre - Choix d un cadrage - Construction d un bloc titre ou texte orienté à 6 Typographie DIN : Contrairement aux expositions, le choix de la typographie n est pas libre. Les supports utiliseront la police institutionnelle du musée, à savoir le caractère DIN Mittelschrift, utilisé dans toutes ses variantes, en capitales ou en bas de casse selon les cas. DIN Black abcdefghijklmnopqrstuvwxyz ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ &é» ( è!çà)- DIN Regular Italique abcdefghijklmnopqrstuvwxyz ABCDEFGHIJKLMNOPQRSTUVWXYZ &é» ( è!çà)- page 20

c h a r t e g r a p h i q u e

c h a r t e g r a p h i q u e charte graphique les références couleur pantone 411c pantone 382c C 0 M 27 J 36 N 72 R 105 V 85 B 71 C 29 M 0 J 100 N 0 R 203 V 211 B 0 pantone 7531c C 0 M 10 J 27 N 50 R 155 V 144 B 124 Mode d utilisation

Plus en détail

expo communication visuelle expographie expographie communication visuelle impression numérique création graphique matériel

expo communication visuelle expographie expographie communication visuelle impression numérique création graphique matériel atum dip er aliquis atis eugiatum euisim aute mod min elis acidunt lore tatem ipsum ing et utem ex exer sendiam vulluptat lam, sustie ver alisl iliquat lorem zzrilis do etum quismod oloborting ex eu faccum

Plus en détail

CHARTE GRAPHIQUE. par Patrick Becker

CHARTE GRAPHIQUE. par Patrick Becker CHARTE GRAPHIQUE par Patrick Becker COULEURS INSTITUTIONNELLES / Palettes Palette couleur primaire Palette CMJN / RVB / Hexa C 82 M 18 J 94 N 5 C 5 M 64 J 89 N 0 C 0 M 0 J 100 N 0 C 94 M 36 J 4 N 1 (%)

Plus en détail

RÈGLES D UTILISATION DU LOGO POUR LES PARTENAIRES D Inria

RÈGLES D UTILISATION DU LOGO POUR LES PARTENAIRES D Inria INVENTEURS DU MONDE NUMÉRIQUE RÈGLES D UTILISATION DU LOGO POUR LES PARTENAIRES D Inria Inria a fait évoluer son identité graphique et les codes visuels qui l accompagnent. Ce guide s adresse à tous ceux

Plus en détail

Charte. graphique. Charte. graphique. Comité de Seine & Marne de Volley-ball

Charte. graphique. Charte. graphique. Comité de Seine & Marne de Volley-ball Charte graphique Charte graphique 7 Charte graphique 1 Le comité 2 Les logotypes 3 Le logo «volley-ball» 4 Le logo «beach volley» 5 Les couleurs 6 Les documents polices de caractères couleurs internet

Plus en détail

Publications Mag info@publicationsmag.com 514.962.4992 PROFIL DE SANTÉ MAG 02 MISSION DE SANTÉ MAG 03

Publications Mag info@publicationsmag.com 514.962.4992 PROFIL DE SANTÉ MAG 02 MISSION DE SANTÉ MAG 03 PROFIL DE SANTÉ MAG 02 MISSION DE SANTÉ MAG 03 TARIFS PUBLICITAIRES 04 CALENDRIER ÉDITORiAL 05 Publications Mag 514.962.4992 SPÉCIFICATIONS TECHNIQUES 06 PROFIL de nos lectrices (90 %) et lecteurs (10

Plus en détail

Charte graphique de l HADOPI

Charte graphique de l HADOPI Charte graphique de l HADOPI Sommaire Introduction 3 1 Les normes d usage du logotype Une identité visuelle qui exprime les valeurs et missions de l institution 2 3 4 7 Les versions du logotype 8 Les règles

Plus en détail

Charte graphique CHR Haute Senne

Charte graphique CHR Haute Senne charte graphique 2 Charte graphique CHR Haute Senne TABLE DES MATIèRES 01. Règles d utilisation du logotype... 05 Modèle de base... 06 Zone de protection... 07 Versions positive et négative... 08 Utilisation

Plus en détail

Charte graphique. Bourgogne Tourisme 2009

Charte graphique. Bourgogne Tourisme 2009 Charte graphique Bourgogne Tourisme 2009 2009 : un tournant dans la communication touristique de la Bourgogne. Notre offre est en pleine mutation pour répondre aux nouveaux modes de consommation de nos

Plus en détail

Brochures. Brochures Pour toute autre quantité, consultez-nous. Devis gratuit. Brochures A4 OUVERT avec ou sans couverture

Brochures. Brochures Pour toute autre quantité, consultez-nous. Devis gratuit. Brochures A4 OUVERT avec ou sans couverture Brochures Brochures A4 OUVERT avec ou sans couverture Brochures A5 OUVERT avec ou sans couverture Brochures Pour toute autre quantité, consultez-nous. Devis gratuit LIVRAISON INCLUSE (1 point France M

Plus en détail

Exposition Thibault Hazelzet

Exposition Thibault Hazelzet Exposition Thibault Hazelzet 11 septembre au 30 octobre 2010 _ vernissage le samedi 11 septembre de 15h à 22h rencontre à la galerie avec François Jaudon (philosophe) et Thibault Hazelzet le mercredi 13

Plus en détail

Charte graphique. Un outil de communication pour tous

Charte graphique. Un outil de communication pour tous Charte graphique Un outil de communication pour tous Sommaire Introduction 3 Logos 4 Exemples d utilisation des logos 5 Couleurs 6 Polices 7 Flyers A5 portrait 8 Flyers A5 paysage 9 Affi chettes internes

Plus en détail

Présentation d un logo et sa charte graphique

Présentation d un logo et sa charte graphique EQ5 Présentation d un logo et sa charte graphique Collège Saint-Étienne Option infographie Collège Saint-Étienne Option infographie Sommaire Table des matières Contexte > 3 Productions et prestations attendues

Plus en détail

LES RÈGLES D OR DE LA MISE EN PAGE D UN DOCUMENT

LES RÈGLES D OR DE LA MISE EN PAGE D UN DOCUMENT LES RÈGLES D OR DE LA MISE EN PAGE D UN DOCUMENT 1 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...3 1. LES DIFFÉRENTS TYPES DE DOCUMENTS...3 2. LES 5 PRINCIPES POUR STRUCTURER VOS DOCUMENTS...3 2.1. Premier principe

Plus en détail

Principes d accessibilité avec Adobe InDesign

Principes d accessibilité avec Adobe InDesign Principes d accessibilité avec Adobe InDesign Par Nicholas Grenier, Designer graphique et chef d équipe de l édition et du graphisme Mars 2013 Table des matières Introduction 2 Principes de base 3 Les

Plus en détail

Ligne graphique FPH. Faites bouger vos quartiers!! Projet. idée

Ligne graphique FPH. Faites bouger vos quartiers!! Projet. idée Faites bouger vos quartiers!! Une Un Charte d application du logotype FPH Charte d application du logotype FPH Logotype couleur Filet blanc Quadri C 100% C 100% M 100% N 25% C 82% M 4% J 98% C 44% M 27%

Plus en détail

Plan de conception TCS : correspondance Guide pour une mise en scène cohérente de la marque

Plan de conception TCS : correspondance Guide pour une mise en scène cohérente de la marque Plan de conception TCS : correspondance Guide pour une mise en scène cohérente Version 2. 4/212 - Département Gestion Correspondance Sommaire Correspondance Préambule 3 Corporate Design Éléments de personnalisation

Plus en détail

Outils de communication. Trial Version. www.nuance.com

Outils de communication. Trial Version. www.nuance.com Outils de Ristourne de 15 000 $ devenez membre Parce que ça vous revient! Parce que ça vous revient! Coopsco Outaouais Coopsco Sainte-Foy Profitez de Profitez de achetez Coopsco Achetez Coopsco Parce que

Plus en détail

Expérience Picturale Augmentée

Expérience Picturale Augmentée Expérience Picturale Augmentée Fribourg Rebecca Guyet Florian Saint-Maxent Manon Sené Baptiste I- Concept Le cœur du projet est d offrir à un public une expérience picturale augmentée. Le fil conducteur

Plus en détail

Guide des normes graphiques École nationale d aérotechnique

Guide des normes graphiques École nationale d aérotechnique 31 L identité visuelle de l ÉNA se distingue par sa couleur bleue, sa typographie qui reflète l engagement de l École envers l innovation et sa passion de la technologie. Les couleurs choisies, le bleu

Plus en détail

Normes graphiques. Identification visuelle. www.ulaval.ca

Normes graphiques. Identification visuelle. www.ulaval.ca Normes graphiques Identification visuelle www.ulaval.ca T ABLE DES MATIÈRES Introduction......................................................................................................... 3 1. L

Plus en détail

Identité visuelle des groupes de maintenance cardio-vasculaire Manuel de l utilisateur

Identité visuelle des groupes de maintenance cardio-vasculaire Manuel de l utilisateur Identité visuelle des groupes de maintenance Manuel de l utilisateur Ce manuel de l utilisateur contient des informations et des directives pour la mise en évidence de l identité visuelle des groupes de

Plus en détail

Charte Graphique de SUPINFO Sommaire www.supinfo.com

Charte Graphique de SUPINFO Sommaire www.supinfo.com Charte Graphique de SUPINFO Sommaire 1. Charte Graphique 2 2. Style 3 3. Symbole visuel monochrome 4 4. Logotypes institutionnels monochromes 5 5. Espace protégé, taille minimale, réductions & agrandissements

Plus en détail

Sommaire. Les principes de base 3

Sommaire. Les principes de base 3 > Charte Graphique Sommaire Les principes de base 3 Le logotype 4 Les couleurs 5 Le logotype en monochrome 5 Le blanc tournant 6 La taille minimum du logotype 6 L utilisation sur fonds de couleur 7 Les

Plus en détail

Charte graphique de la Ville

Charte graphique de la Ville Charte graphique de la Ville Table des matières A. INTRODUCTION. 3 A1 LE CHEMINEMENT 4 A2 LA SYMBOLIQUE DU LOGO 5 A3 LA TERMINOLOGIE 6 B. LE LOGO 7 B1 RÉFÉRENCES COULEUR ET NOIR & BLANC 8 B2 TAILLE D UTILISATION

Plus en détail

Guide des normes d identité visuelle

Guide des normes d identité visuelle Guide des normes d identité visuelle Logo et mot-symbole Parti libéral du Canada, 2011. Tous droits réservés. Introduction Guide d utilisation Les présentes lignes directrices définissent les éléments

Plus en détail

Guide d utilisation du site «Fine Arts Sélection»

Guide d utilisation du site «Fine Arts Sélection» Guide d utilisation du site «Fine Arts Sélection» 1. ACCES AU SITE ET CHOIX DE LA LANGUE... 1 2. PRESENTATION DE LA PAGE D ACCUEIL... 2 3. LES PAGES PUBLIQUES DU SITE... 3 4. VOTRE ZONE PRIVEE... 5 1.

Plus en détail

partenaire principal d une mairie d arrondissement

partenaire principal d une mairie d arrondissement CHARTE D AFFICHAGE LES ÉLÉMENTS 1.1 LES LOGOTYPES AFFICHAGE Description, positionnement 1.2 LE LOGOTYPE PARTENAIRE Description, positionnement et mises en couleur 1.3 LE LOGOTYPE INFO Description, positionnement

Plus en détail

Cette nouvelle exposition du FRAC fait suite à celle de 2001 qui avait déjà

Cette nouvelle exposition du FRAC fait suite à celle de 2001 qui avait déjà P i s t e s p é d a g o g i q u e s Cette nouvelle exposition du FRAC fait suite à celle de 2001 qui avait déjà été consacrée à cet artiste. Elle permet de suivre le travail d un artiste de loin en loin

Plus en détail

Mon logo, ma Ville. Normes d application graphique Production imprimée ou électronique

Mon logo, ma Ville. Normes d application graphique Production imprimée ou électronique Normes d application graphique Production imprimée ou électronique Définition Le logo de Brossard, dévoilé le 15 février 2007, est une réinterprétation de la lettre «b» associée à l identité visuelle de

Plus en détail

CHARTE GRAPHIQUE. //Guide d application du logotype

CHARTE GRAPHIQUE. //Guide d application du logotype CHARTE GRAPHIQUE //Guide d application du logotype Une nouvelle identité pour mieux rassembler L objectif de la Fédération Sportive et Culturelle de France (FSCF) est d affirmer progressivement une véritable

Plus en détail

BTS DESIGN GRAPHIQUE option A : communication et médias imprimés

BTS DESIGN GRAPHIQUE option A : communication et médias imprimés BTS DESIGN GRAPHIQUE option A : communication et médias imprimés Le BTS Design graphique a pour fondement la conceptualisation et la création de produits de communication au service d un particulier, d

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

Le collectif jeune cinéma : un acteur de la vie du cinéma expérimental et. différent

Le collectif jeune cinéma : un acteur de la vie du cinéma expérimental et. différent Emmanuelle Corson Janvier 2007 Année universitaire 2006/2007 Le collectif jeune cinéma : un acteur de la vie du cinéma expérimental et différent Cours de Production et diffusion audiovisuelle et cinématographique

Plus en détail

Isabelle MOLIN i.molin@cma-vosges.fr / 06 77 96 91 26 04/06/2015

Isabelle MOLIN i.molin@cma-vosges.fr / 06 77 96 91 26 04/06/2015 Consultation Marché 2015.004 Création d un logo et d un visuel Essences & Matières Le salon régional de l Excellence Artisanale Isabelle MOLIN i.molin@cma-vosges.fr / 06 77 96 91 26 04/06/2015 Consultation

Plus en détail

Président de l Université Toulouse 1 Capitole

Président de l Université Toulouse 1 Capitole Charte graphique 2 L enseignement supérieur et la recherche sont aujourd hui dans un contexte de concurrence qui dépasse largement le cadre national. Si nous avons su faire de notre université un pôle

Plus en détail

Traitement de texte En Utilisant Microsoft Office Word 2010

Traitement de texte En Utilisant Microsoft Office Word 2010 Traitement de texte En Utilisant Microsoft Office Word 2010 Table des matières Brevet De Responsabilité... VI Introduction... IX 1. UTILISATION DE L APPLICATION DE TRAITEMENT DE TEXTE... 1 1.1. Travailler

Plus en détail

LA PROFESSIONNALISATION DES CURSUS

LA PROFESSIONNALISATION DES CURSUS LA PROFESSIONNALISATION DES CURSUS EN MASTER 1 Les étudiants de M1 devront faire au plus tard pour le 15 novembre le choix d une inscription en alternance ou en formation initiale. L alternance est une

Plus en détail

IDENTIFICATION VISUELLE. Normes graphiques

IDENTIFICATION VISUELLE. Normes graphiques IDENTIFICATION VISUELLE Normes graphiques Le présent guide d utilisation est un instrument de travail mis à la disposition des différents utilisateurs de l identification visuelle du CÉGEP DE JONQUIÈRE.

Plus en détail

L IDENTITÉ VISUELLE «Maison de services au public»

L IDENTITÉ VISUELLE «Maison de services au public» L IDENTITÉ VISUELLE «Maison de services au public» La charte graphique Signalétique Utilisation de la marque «Maison de services au public» LA CHARTE GRAPHIQUE Charte graphique Maison de services au public

Plus en détail

ORGANISATION DU PPP année 2012 2013 (C. Ospital)

ORGANISATION DU PPP année 2012 2013 (C. Ospital) ORGANISATION DU PPP année 2012 2013 (C. Ospital) (document transmis aux étudiants et à l équipe pédagogique : à conserver) Cette année ont été prévues des séances de TD plutôt que des séances d amphi pour

Plus en détail

Identification visuelle

Identification visuelle Identification visuelle Cahier de normes graphiques 2005 Ville de Saint-Eustache Coordination Service des communications, Ville de Saint-Eustache Graphisme et rédaction Hélène Camirand Table des matières

Plus en détail

ATTACHÉ DE CONSERVATION DU PATRIMOINE

ATTACHÉ DE CONSERVATION DU PATRIMOINE Cadrage actualisé 15/10/15 Document élaboré par les membres d une cellule pédagogique nationale associant des représentants des centres de gestion de la fonction publique territoriale ATTACHÉ DE CONSERVATION

Plus en détail

SRAL Saint Raphaël. Maison des associations 213, rue de la Soleillette 83700 Saint Raphaël. : 06 26 56 41 85 - : dromain.jean-pierre@neuf.

SRAL Saint Raphaël. Maison des associations 213, rue de la Soleillette 83700 Saint Raphaël. : 06 26 56 41 85 - : dromain.jean-pierre@neuf. SRAL Saint Raphaël Maison des associations 213, rue de la Soleillette 83700 Saint Raphaël : 06 26 56 41 85 - : dromain.jean-pierre@neuf.fr Document réalisé par Jean Pierre DROMAIN Pour servir de support

Plus en détail

SOMMAIRE 1. INTRODUCTION. 2. LE LOGOTYPE 2.1. La symbolique 2.2. Les paramètres

SOMMAIRE 1. INTRODUCTION. 2. LE LOGOTYPE 2.1. La symbolique 2.2. Les paramètres SOMMAIRE 1. INTRODUCTION 2. LE LOGOTYPE 2.1. La symbolique 2.2. Les paramètres 3. LA TYPOGRAPHIE 3.1. La typographie institutionnelle 3.2. La typographie administrative 3.3. La typographie de lecture 4.

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION DU LOGOTYPE

GUIDE D UTILISATION DU LOGOTYPE GUIDE D UTILISATION DU LOGOTYPE Pour réussir dans un environnement concurrentiel, il est impératif de présenter une approche cohérente, précise et représentative de l image de marque. Pour Karaté Canada,

Plus en détail

ART COMPANY : DES ATELIERS D ARTS PLASTIQUES ANIMÉS PAR DES ARTISTES QUI PARTAGENT LEUR PASSION ET LEURS TECHNIQUES AVEC UN PUBLIC CURIEUX

ART COMPANY : DES ATELIERS D ARTS PLASTIQUES ANIMÉS PAR DES ARTISTES QUI PARTAGENT LEUR PASSION ET LEURS TECHNIQUES AVEC UN PUBLIC CURIEUX ART COMPANY : DES ATELIERS D ARTS PLASTIQUES ANIMÉS PAR DES ARTISTES QUI PARTAGENT LEUR PASSION ET LEURS TECHNIQUES AVEC UN PUBLIC CURIEUX Art Company inaugure un nouveau concept et une approche novatrice

Plus en détail

CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DES ÉCOLES PRÉPARER L ÉPREUVE DE SCIENCES EXPÉRIMENTALES ET TECHNOLOGIE

CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DES ÉCOLES PRÉPARER L ÉPREUVE DE SCIENCES EXPÉRIMENTALES ET TECHNOLOGIE CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DES ÉCOLES PRÉPARER L ÉPREUVE DE SCIENCES EXPÉRIMENTALES ET TECHNOLOGIE CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DES ÉCOLES PRÉPARER L ÉPREUVE DE SCIENCES EXPÉRIMENTALES

Plus en détail

Charte graphique Université Montpellier 2

Charte graphique Université Montpellier 2 Université Montpellier 2 - Sciences et Techniques Place Eugène Bataillon. 34095 Montpellier cedex 05 communication@univ-montp2.fr sommaire Charte graphique Université Montpellier 2 1 - LOGOTYPE Couleurs

Plus en détail

HISTOIRE LOUIS XIV ET LA MONARCHIE ABSOLUE

HISTOIRE LOUIS XIV ET LA MONARCHIE ABSOLUE HISTOIRE LOUIS XIV ET LA MONARCHIE ABSOLUE CYCLE 3 NIVEAU : CM1 PERIODE : selon programmation de cycle DOMAINE D APPRENTISSAGE : histoire OBJECTIFS : Situer le siècle de Louis XIV dans le temps à partir

Plus en détail

asp64 CHARTE GRAPHIQUE

asp64 CHARTE GRAPHIQUE asp64 CHARTE GRAPHIQUE Ce document a pour vocation de guider ses lecteurs dans l utilisation du logotype ASP64. Il garantit la cohérence de l identité visuelle de la société sur les différents supports

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION EXPOSITION / lieux du 10e. Rencontres photographiques du 10 e arrondissement Paris 2015 du 15 octobre au 28 novembre 2015

DOSSIER D INSCRIPTION EXPOSITION / lieux du 10e. Rencontres photographiques du 10 e arrondissement Paris 2015 du 15 octobre au 28 novembre 2015 LIEUX Nom : Prénom : N de dossier : DOSSIER D INSCRIPTION EXPOSITION / lieux du 10e Rencontres photographiques du 10 e arrondissement Paris 2015 du 15 octobre au 28 novembre 2015 BIBLIOTHEQUE CHATEAU D

Plus en détail

Diagnostic partiel de l unité commerciale et consignes générales sur le dossier de 10 pages

Diagnostic partiel de l unité commerciale et consignes générales sur le dossier de 10 pages Diagnostic partiel de l unité commerciale et consignes générales sur le dossier de 10 pages I. Consignes générales Le dossier répond à des critères d exigences qui ont été définies par le référentiel de

Plus en détail

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N

Plus en détail

CAHIER DE NORMES GRAPHIQUES

CAHIER DE NORMES GRAPHIQUES CAHIER DE NORMES GRAPHIQUES Février 2015 Présention Logo officiel - Version 1 Logo officiel - Version 2 Adaptation pour documents promotionnels Description Le symbole visuel du Collège d enseignement général

Plus en détail

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Juin 2012 INTRODUCTION L'association «Savoirs, Émancipation, Vie Étudiante»

Plus en détail

Sommaire Introduction

Sommaire Introduction CHARTE GRAPHIQUE d AGIRabcd AGIRabcd 8 rue Ambroise THOMAS 75009 PARIS 01 47 70 18 90 agirabcd@agirabcd.org AGIRabcd rue Ambroise THOMAS 75009 PARIS 01 47 70 18 90 agirabcd@agirabcd.org - 2 Sommaire Introduction

Plus en détail

CONCOURS «LA RÉPUBLIQUE S AFFICHE!»

CONCOURS «LA RÉPUBLIQUE S AFFICHE!» CONCOURS «LA RÉPUBLIQUE S AFFICHE!» Présentation Le concours «LA RÉPUBLIQUE S AFFICHE!» est ouvert à tous du CM1 au lycée et à toutes les disciplines. Il a vocation à permettre aux classes participantes

Plus en détail

LE PROJET INSTITUTIONNEL : DES VALEURS A L ORGANISATION

LE PROJET INSTITUTIONNEL : DES VALEURS A L ORGANISATION LE PROJET INSTITUTIONNEL : DES VALEURS A L ORGANISATION Marcel JAEGER - Directeur Général, IRTS Montrouge / Neuilly sur Marne Je ne vais traiter que du projet d établissement ou de service, et non pas

Plus en détail

Séminaire des cadres de l administration centrale. Université René- Descartes lundi 3 juin 2013

Séminaire des cadres de l administration centrale. Université René- Descartes lundi 3 juin 2013 Séminaire des cadres de l administration centrale Université René- Descartes lundi 3 juin 2013 Allocution de Manuel VALLS, ministre de l Intérieur Monsieur le Secrétaire Général, Messieurs les Directeurs

Plus en détail

Logotype CHARTE GRAPHIQUE DES CONCILIATEURS DE JUSTICE

Logotype CHARTE GRAPHIQUE DES CONCILIATEURS DE JUSTICE CHARTE GRAPHIQUE DES CONCILIATEURS DE JUSTICE En réponse à une forte demande de la part des conciliateurs de Justice, Conciliateur de France a souhaité homogénéiser l'image véhiculée par les conciliateurs

Plus en détail

Jean-Luc Mylayne 18 Septembre - 29 Novembre 2009 FRAC Auvergne

Jean-Luc Mylayne 18 Septembre - 29 Novembre 2009 FRAC Auvergne Jean-Luc Mylayne 18 Septembre - 29 Novembre 2009 FRAC Auvergne Ateliers scolaires FRAC/FAL Sommaire : P1. Préambule P1/2. Atelier 1 P.2 Atelier 2 P3. Exemples d œuvres «mises en boîte» - P4. Exemples de

Plus en détail

Dans une liberté plus grande : développement, sécurité et respect des droits de l homme pour tous

Dans une liberté plus grande : développement, sécurité et respect des droits de l homme pour tous Nations Unies A/59/2005/Add.1 Assemblée générale Distr. générale 23 mai 2005 Français Original: anglais Cinquante-neuvième session Points 45 et 55 de l ordre du jour Application et suivi intégrés et coordonnés

Plus en détail

Programmation jeune public

Programmation jeune public 2012-2013 Programmer votre visite Les visites guidées et ateliers sont proposées du lundi au vendredi, matin et après-midi, sur réservation. Présentation pédagogique des ateliers et parcours d exposition

Plus en détail

Osez parler en public

Osez parler en public Préface «La parole n a pas été donnée à l homme; il l a prise», nous dit Louis Aragon. J ajouterais: encore faut-il savoir comment la prendre. L outil que vous avez entre les mains vous propose un mode

Plus en détail

Cahier des Participants. Module 6 : Cibles et Canaux. Cycle de formation pour les chargés de communication

Cahier des Participants. Module 6 : Cibles et Canaux. Cycle de formation pour les chargés de communication Cahier des Participants Module 6 : Cibles et Canaux Cycle de formation pour les chargés de communication Auteurs : Alaoui, Lannel Date : Septembre 2010 Sommaire 1 Les Principaux Canaux...2 1.1 Télévision

Plus en détail

script sous photoshop, mode d emploi

script sous photoshop, mode d emploi script sous photoshop, mode d emploi sommaire préambule... 2 un grand classique... 3 on se lance... 3 les traitements... 5 la signature... 8 cadre et ombre... 9 utilisation... 15 aller plus loin... 16

Plus en détail

Informations complémentaires à la photo. Etude de cas : Banc de cour de récréation Photo prise dans la cour d une école élémentaire

Informations complémentaires à la photo. Etude de cas : Banc de cour de récréation Photo prise dans la cour d une école élémentaire Etude de cas : Banc de cour de récréation Photo prise dans la cour d une école élémentaire Vous allez considérer que vous entrez dans une école que vous n avez pas l habitude de fréquenter. Vous entrez

Plus en détail

www.brasilhairhumanitaire.org - www.missbresilfrance.org BRASILHAIR HUMANITAIRE / COMITE MISS BRESIL FRANCE Carte d'invitation

www.brasilhairhumanitaire.org - www.missbresilfrance.org BRASILHAIR HUMANITAIRE / COMITE MISS BRESIL FRANCE Carte d'invitation Chèr(e) peintre: Paris, mai 2013. Carte d'invitation Par la présente, en qualité d'organisatrice et Commissaire de l'exposition Internationale d'art Contemporain Paris 2013 «Connexion Art Brésil France

Plus en détail

www.ligue.fft.fr/yvelines Charte graphique 2013

www.ligue.fft.fr/yvelines Charte graphique 2013 www.ligue.fft.fr/yvelines Charte graphique 2013 A nouvelle dynamique, nouveau logo La symbolique du logo Le graphisme : Une balle en mouvement laissant son empreinte dans la terre battue, enjambant la

Plus en détail

Cercle Louvre Entreprises

Cercle Louvre Entreprises Cercle Louvre Entreprises Musée universel, le musée du Louvre a hérité du siècle des Lumières un esprit d ouverture et d excellence qui n a cessé de l animer depuis l accueil de ses premiers visiteurs

Plus en détail

Charte graphique janvier 2008

Charte graphique janvier 2008 Charte graphique janvier 2008 Dans un souci d économie et de respect de l environnement, nous vous conseillons de consulter cette charte en document PDF et de ne l imprimer qu en cas de nécessité. Introduction

Plus en détail

Retour sur le Débat prospectif élargi

Retour sur le Débat prospectif élargi Retour sur le Débat prospectif élargi l évolution des lignes et des termes du débat Ivry sur Seine le 20 mars 2015 Avertissement : cette note est la production collective d un groupe de 7 personnes impliquées

Plus en détail

KIT BÉNÉVOLES COMMENT GÉRER LES RELATIONS AVEC LA PRESSE. l association qui lutte contre la leucémie. www.laurettefugain.org

KIT BÉNÉVOLES COMMENT GÉRER LES RELATIONS AVEC LA PRESSE. l association qui lutte contre la leucémie. www.laurettefugain.org l association qui lutte contre la leucémie COMMENT GÉRER LES RELATIONS AVEC LA PRESSE KIT BÉNÉVOLES soutenir mobiliser aider la recherche médicale sur les leucémies et les maladies du sang autour des Dons

Plus en détail

Gérard Garouste, éloge du questionnement

Gérard Garouste, éloge du questionnement Peinture Entretien avec Philippe Piguet Gérard Garouste, éloge du questionnement Face à la critique radicale de l acte de peindre, reprendre la peinture à l origine. La confronter aux Maîtres du passé

Plus en détail

DU 4 au 25 juin 2016

DU 4 au 25 juin 2016 Exposition des élèves de l Atelier de Formation aux Arts Plastiques de la Ville de Colmar DU 4 au 25 juin 2016 Espace d Art Contemporain André Malraux 4 rue Rapp - 68000 COLMAR Renseignements : 03 89 24

Plus en détail

Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales

Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales Sommaire Définition et objectifs de l épreuve.. p1 Compétences à évaluer.. p2 Conception du sujet..

Plus en détail

La Grille, moyen fondamental de l analyse

La Grille, moyen fondamental de l analyse Fiche méthodologie #1 La Grille, moyen fondamental de l analyse Cette rubrique présente des notes et documents publiés par Philippe Latour, enseignant au Master Géomarketing et stratégies territoriales

Plus en détail

Présentation L ÉDITEUR D ÉTAT SUR PÉRICLÈS 5

Présentation L ÉDITEUR D ÉTAT SUR PÉRICLÈS 5 Présentation L ÉDITEUR D ÉTAT SUR PÉRICLÈS 5 Sommaire Questions fréquentes (Cliquez sur la question pour accéder directement à la réponse.) - Introduction... 3 - Présentation de la barre d outils... 4

Plus en détail

MISE A DISPOSITION TEMPORAIRE DE PERSONNEL A BUT NON LUCRATIF

MISE A DISPOSITION TEMPORAIRE DE PERSONNEL A BUT NON LUCRATIF MISE A DISPOSITION TEMPORAIRE DE PERSONNEL A BUT NON LUCRATIF La mise à disposition constitue un prêt de main d œuvre, lequel est strictement encadré par les articles L. 8231-1 et L. 8241-1 du Code du

Plus en détail

Identité graphique commune

Identité graphique commune Programmes européens en France Identité graphique commune FSE FEDER Fonds social européen Fonds européen de développement régional FEADER Fonds européen agricole pour le développement rural FEP Fonds européen

Plus en détail

Les outils de représentations paysagères

Les outils de représentations paysagères Les outils de représentations paysagères Les outils de représentation paysagère sont dans un entre-deux : entre l observateur du paysagère qui, par l outil graphique, donne corps à sa compréhension subjective

Plus en détail

Charte graphique. Regles de base

Charte graphique. Regles de base Charte graphique Regles de base Introduction La Charte graphique du Parlement européen définit les éléments de son identité visuelle, son logo, sa signature, et les règles uniformes dans lesquelles leur

Plus en détail

DOSSIER PÉDAGOGIQUE. À la rencontre de Jean-François Millet»

DOSSIER PÉDAGOGIQUE. À la rencontre de Jean-François Millet» DOSSIER PÉDAGOGIQUE «À la rencontre de Jean-François Millet» À la rencontre d un grand maître de la peinture du XIX e siècle : Jean-François Millet. Des outils pour les élèves alternant les pratiques artistiques

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Droits et libertés des âgés - Lancement de l expérimentation de la Charte de géolocalisation

DOSSIER DE PRESSE. Droits et libertés des âgés - Lancement de l expérimentation de la Charte de géolocalisation DOSSIER DE PRESSE Droits et libertés des âgés - Lancement de l expérimentation de la Charte de géolocalisation Mars 2014 1 TEXTE DE LA CHARTE DE GÉOLOCALISATION Charte sur les bonnes pratiques relatives

Plus en détail

Avant d être des notions abstraites faisant l objet d analyses savantes, la gestion et le leadership relèvent d actions foncièrement humaines.

Avant d être des notions abstraites faisant l objet d analyses savantes, la gestion et le leadership relèvent d actions foncièrement humaines. Préface «On m a parfois défini comme un entrepreneur ou un leader culturel. Il est vrai que j aime entreprendre, convaincre, entraîner et diriger. Pour ce qui est du qualificatif culturel, je l assume

Plus en détail

À RENDRE Pour les L2 > le 12 JUIN 2015 12h (cachet poste)

À RENDRE Pour les L2 > le 12 JUIN 2015 12h (cachet poste) Le rapport est un outil efficace pour la compréhension par le correcteur des travaux que vous aurez réalisés. Il doit être synthétique, mais précis et contenir tous les documents et supports présentant

Plus en détail

CHARTE GRAPHIQUE. La charte graphique doit être remise à tout imprimeur ou graphiste chargé de la réalisation d un support.

CHARTE GRAPHIQUE. La charte graphique doit être remise à tout imprimeur ou graphiste chargé de la réalisation d un support. CHARTE GRAPHIQUE La ville de Saint-avertin s est dotée d une charte graphique permettant d utiliser son logotype sur tous les supports réalisés pour et par ses différents partenaires. Ce guide a pour but

Plus en détail

CHARTE D UTILISATION DEONTOLOGIQUE DE LA VIDEOPROTECTION A VILLEPREUX

CHARTE D UTILISATION DEONTOLOGIQUE DE LA VIDEOPROTECTION A VILLEPREUX CHARTE D UTILISATION DEONTOLOGIQUE DE LA VIDEOPROTECTION A VILLEPREUX Souhaitant améliorer la sécurité des personnes et des biens, lutter contre le sentiment d insécurité, la ville de Villepreux a décidé

Plus en détail

ARCHITECTURE D INTÉRIEUR - 1

ARCHITECTURE D INTÉRIEUR - 1 Noriyoshi Hasegawa ARCHITECTURE D INTÉRIEUR - 1 Maîtriser le croquis de présentation Cinquième tirage 2014, avec nouvelle présentation Sommaire Introduction... 4 Chapitre 1 Les styles de dessin... 13 Tout

Plus en détail

Politique de visibilité

Politique de visibilité Politique de visibilité Préparé par le Service des communications Septembre 2011 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE...1 OBJECTIFS DE LA POLITIQUE...1 DÉFINITIONS...1 PRINCIPES GÉNÉRAUX...2 Quand utiliser l identité

Plus en détail

GUIDE : RÉDIGER UN CAHIER DES CHARGES

GUIDE : RÉDIGER UN CAHIER DES CHARGES 27.06.2015 GUIDE : RÉDIGER UN CAHIER DES CHARGES CRÉATION OU REFONTE D UN SITE INTERNET Expert indépendant en web et en communication digitale depuis 2009 6 allée Armonville, appt. 12-86000 Poitiers contact@mehdi-benyounes.com

Plus en détail

Cahier de normes graphiques

Cahier de normes graphiques Cahier de normes graphiques Table des matières Normes régissant l utilisation du logo... 1 Composantes du logo.................................................. 2 Symbolique... 3 Couleurs officielles...

Plus en détail

Arles. Takala, Thierry Magniez. de la Photo de Nu. s exposent au. X ème Festival Européen. Regards sur le Corps

Arles. Takala, Thierry Magniez. de la Photo de Nu. s exposent au. X ème Festival Européen. Regards sur le Corps D O S S I E R D E P R E S S E Arles Regards sur le Corps du 7 au 16 mai 2010 Espace Van Gogh Place Wilson Arles Takala, Thierry Magniez s exposent au X ème Festival Européen de la Photo de Nu contact@takala.fr

Plus en détail

CHARTE GRAPHIQUE. de l identité visuelle de la ville de Sainte-Gemmes-sur-Loire

CHARTE GRAPHIQUE. de l identité visuelle de la ville de Sainte-Gemmes-sur-Loire CHARTE GRAPHIQUE de l identité visuelle de la ville de Sainte-Gemmes-sur-Loire Mairie de Sainte-Gemmes-sur-Loire Janvier 2015 Sommaire Préambule > Introduction > Contexte Composition graphique > Introduction

Plus en détail

Maquette générale (prof) : Un parcours artistique

Maquette générale (prof) : Un parcours artistique Maquette générale (prof) : Un parcours artistique Maquettegénérale 1 Niveau du CECR : B2/C1 Public : Élèves du secondaire Contexte d enseignement-apprentissage : Cours de FLE Support technologique et matériel

Plus en détail

Préparation concours ACCES- Toulouse

Préparation concours ACCES- Toulouse Cours CAPITOLE -11, rue du Sénéchal 31000-Toulouse - : 05.61.21.60.64 - www.courscapitole.com- contact@courscapitole.com Préparation concours ACCES- Toulouse SOMMAIRE : I. Concours ACCES : définition 2

Plus en détail

ATELIER DES ARTS 27 rue de Stalingrad 59150 WATTRELOS 06 61 83 73 98

ATELIER DES ARTS 27 rue de Stalingrad 59150 WATTRELOS 06 61 83 73 98 ATELIER DES ARTS 27 rue de Stalingrad 59150 WATTRELOS 06 61 83 73 98 Wattrelos, le 21 janvier 2016 Cher(e) ami(e) artiste, Comme chaque année nous organisons notre Salon des Artistes au C.S.E. de Wattrelos

Plus en détail

CHARTE GRAPHIQUE annelaureperrone CHARTE GRAPHIQUE REZONNE

CHARTE GRAPHIQUE annelaureperrone CHARTE GRAPHIQUE REZONNE CHARTE GRAPHIQUE SOMMAIRE La charte graphique de REZONNE contient les principales règles d utilisation du logo. Son objectif est de conserver, à travers le temps, une cohérence graphique et une effi cacité

Plus en détail

Charte graphique 2012

Charte graphique 2012 L'AGENCE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE Charte graphique 2012, l agence régionale du développement durable 14 rue de Tivoli - 31068 Toulouse cedex 7 - France - Tél. : +33 (0)5 34 31 97 00 - Fax : +33 (0)5 34

Plus en détail