Cap sur le génie: devenir un ingénieur au Québec

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cap sur le génie: devenir un ingénieur au Québec"

Transcription

1 Cap sur le génie: devenir un ingénieur au Québec Présentation aux membres Francogénie par Alice Vien-Bélanger, ing. Service de l admission et des permis Direction des affaires professionnelles

2 Contenu de la présentation La profession d ingénieur et l Ordre; L ingénieur, un professionnel; Parcours professionnel de l ingénieur junior/détenteur permis restrictif temporaire; Formation continue.

3 La profession d ingénieur et l Ordre

4 Devenir ingénieur au Québec

5 L importance d obtenir le permis d ingénieur Devenir un professionnel; Droit d utiliser le titre d ingénieur; Droit de poser les actes réservés à l ingénieur; Joindre un regroupement de membres; Profiter de l encadrement de l Ordre; Bénéficier d une mobilité de la profession au Canada et à l international.

6 Mobilité de la profession Entente de reconnaissance professionnelle Accord sur le commerce intérieur (mobilité de la profession au Canada); Reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles entre le Québec et la France (ARM) Entente de reconnaissance mutuelle de diplômes selon l Accord de Washington

7 Contexte professionnel QUÉBÉCOIS L Ordre parmi 45 ordres professionnels québécois Mandatés par le gouvernement pour le contrôle de la profession; Encadrement par le Code des professions et lois professionnelles; Mécanismes de contrôle : Admission, Inspection professionnelle, Discipline. CANADIEN Ingénieurs Canada Regroupe 12 ordres provinciaux et territoriaux.

8 L Ordre, c'est : professionnels ingénieurs ingénieurs juniors/détenteurs de permis restrictifs temporaires

9 La mission de l Ordre Assurer la protection du public; Mettre la profession au service de l'intérêt du public.

10 Vision de l'ordre Organisme rassembleur et référence en matière de professionnalisme et d excellence en génie

11 Autorégulation de la profession

12 Des privilèges et des responsabilités L exercice de la profession est réservé exclusivement aux membres inscrits au tableau de l Ordre à titre d ingénieur.

13 L ingénieur, un professionnel

14 Un professionnel, c est : Une personne possédant un savoir spécialisé d un niveau de complexité élevé; Ses actes ne peuvent être évalués que par ses pairs; Doit servir prioritairement l intérêt du public avant le sien.

15 L ingénieur : un professionnel L ingénieur engage sa responsabilité dans tout ce qu il conçoit et produit; Obligations de moyen et de résultat; Doit établir avec le client une relation de confiance basée sur la crédibilité; Penser de manière rationnelle; Respecter son code déontologique.

16 Les valeurs fondamentales de la profession d ingénieur La compétence; La responsabilité; L engagement social; Le sens de l'éthique.

17 Professionnalisme et éthique Pouvoir de contrôle et direction de l employeur; Devoir de loyauté de l employé. MAIS Respect du code de déontologie; Respect des obligations propres à la profession.

18 Professionnalisme et éthique Les obligations professionnelles l emportent sur le contrat de travail. Pression parfois forte : Intérêt immédiat du professionnel; Valorisation de l obéissance; Pression possible du milieu. Une faible identification à son rôle de professionnel nuira également à l exercice du jugement professionnel.

19 Certaines lois constitutives de la profession Loi sur les ingénieurs Champs de la pratique; Actes constituant l exercice de la profession. Code de déontologie des ingénieurs Devoirs et obligations envers le public; Devoirs et obligations envers le client; Devoirs et obligations envers la profession.

20 Certaines lois constitutives de la profession Règlement sur la délivrance d un permis de l Ordre des ingénieurs du Québec pour donner effet à l arrangement conclu par l Ordre en vertu de l Entente entre le Québec et la France en matière de reconnaissance mutuelle des qualifications professionnelles Règlement sur les autres conditions et modalités de délivrance des permis de l Ordre des ingénieurs du Québec Examen professionnel; Expérience en génie; Connaissance de la langue française; Parrainage.

21 Actions de l Ordre par rapport aux évènements Premier demandeur d une commission d enquête Création d une ligne éthique Enquêtes en cours (Syndic) Implantation d un processus d audits des firmes de génie-conseil Formation sur le professionnalisme Matingénieurs Dépôt d un mémoire à la commission Charbonneau

22 L exercice de la profession

23 Modification de la Loi sur les ingénieurs Le dépôt du projet de révision de la Loi sur les ingénieurs a eu lieu en juin 2013 à l Assemblée nationale. Ce projet vise entre autre à adapter l encadrement législatif aux réalités contemporaines du secteur du génie.

24 Parcours professionnel

25 Demande de permis d ingénieur junior Processus Demande de permis en ligne ou papier Traitement dans les 6-8 semaines ARM La Boussole (sauf France)

26 Cheminement pour obtenir le permis d ingénieur au Québec Juniorat : conditions à remplir pour obtenir le permis d ingénieur Inscription au tableau à titre d ingénieur junior Expérience en génie Examen professionnel Parrainage (facultatif) Expérience en génie Ingénieur junior Reconnaissance de l expérience en génie Connaissance appropriée de la langue française Délivrance du permis d ingénieur et inscription au tableau à titre d ingénieur Ingénieur

27 Le juniorat Période transitoire; Maîtrise des compétences communes de l ingénieur; Atteinte de l autonomie professionnelle; Direction et surveillance d un ingénieur; Conditions gagnantes en début de carrière; Protéger le public, votre employeur et vous.

28 Examen professionel

29 Examen professionnel Inscription dès qu'on est ing. jr; 3 parties : droit professionnel québécois, connaissances juridiques de base, principes de la pratique professionnelle; Réussite = 9 heures formation continue.

30 Expérience en génie

31 Expérience en génie Un total de 36 mois Un ou plusieurs emplois; Expérience pertinente domaine de génie; Sous la direction et la surveillance immédiates d un ingénieur; Minimum 12 mois au Canada; Possibilité de crédits d expérience (24 mois) : Stage, Parrainage, Études supérieures.

32 Études supérieures en génie Maîtrise en génie : 12 mois maximum; Doctorat en génie : 24 mois maximum.

33 Les compétences communes 1. Assumer son statut de professionnel : Respect des règles officielles; Respect des règles non officielles; Application des principes éthiques.

34 Les compétences communes 2. Résoudre des problèmes faisant appel aux sciences appliquées et aux règles de l art : Fondation de la profession; Démarche méthodique; Identification d une solution pour atteindre un résultat désiré.

35 Les compétences communes 3. Communiquer efficacement : Différents types de communication; Communication efficace au plan technique; Communication efficace au plan interpersonnel.

36 Les compétences communes 4. Assurer la qualité de ses activités et de ses travaux : Conformité aux exigences établies; Conformité aux lois, règlements, codes, normes et règles de l art.

37 Les compétences communes 5. Gérer le risque à caractère technique : Identification des risques en tenant compte de leur impact potentiel; Mise en place de mesures pour éliminer ou réduire à des niveaux acceptables.

38 Les compétences communes 6. Gérer des activités, des équipes techniques et des projets : Mise en place de moyens requis pour l atteinte des objectifs; Prise en considération des contraintes du contexte.

39 Pertinence de l expérience

40 Pertinence de l expérience 1. Lien avec matières étudiées; 2. Domaines et activités : Recherche, Développement, Conception, Production, Construction, Installation, Maintenance, Vente et commercialisation techniques;

41 Pertinence de l expérience 3. Participation à : l'application des aspects financiers, économiques, réglementaires et juridiques du travail d'ingénieur ou à la gestion et à l'animation d'une équipe technique ou à la résolution de problèmes techniques industriels ou environnementaux;

42 Pertinence de l expérience 4. Progression, complexité, résolution de problèmes et prise en charge de responsabilités croissantes.

43 Direction et surveillance immédiates

44 Direction et surveillance immédiates Le candidat ou l ingénieur junior n exerce une activité professionnelle réservée par la Loi sur les ingénieurs que sous la direction et surveillance immédiates d un ingénieur.

45 Que représente la notion de «direction et surveillance immédiates» par un ingénieur? Diriger au fur et à mesure : Suivi serré, Intervenir aux moments importants, Vérifier le progrès, Valider la conformité; Répondre aux questions et prodiguer des conseils; Au jugement de l ingénieur qui ajuste selon les projets; Conseil : s assurer que supérieur ingénieur est membre de l Ordre

46 Attention Une vérification «après coup» ne peut être acceptable; L ingénieur devra s impliquer tout au long des travaux; L ingénieur assume la paternité et la responsabilité professionnelle du contenu.

47 Bénéfices de la direction et surveillance immédiates par un ingénieur Transfert de connaissances pratiques et d expérience en génie; Encadrement professionnel par un ingénieur expérimenté; Professionnalisme.

48 Bénéfices de la direction et surveillance immédiates par un ingénieur Savoir, savoir-faire, savoir-être complémentaire à la formation universitaire; Partage des valeurs et des règles, tant formelles qu informelles, connaissance de l éthique : agir de façon réfléchie; Assumer son statut de professionnel; Réalité de la pratique professionnelle de l ingénierie.

49 Reconnaissance de l expérience en génie

50 Reconnaissance d expérience Étudiant au baccalauréat Emploi en génie au Québec Emploi post B.Ing. au Québec Candidat Ingénieur junior Ingénieur Inscription au tableau à titre d ingénieur junior

51 Usage du titre

52 L usage du titre Titre professionnel versus titre de fonction Cas de pratique illégale: «entre le 7 janvier 2009 et le 18 mars 2009, à Gatineau, sans être membre en règle de l'ordre des ingénieurs du Québec, pris le titre «b. ing» dans des courriels laissant ainsi comprendre qu il est ingénieur, commettant ainsi une infraction décrite à l article 22 (2) de la Loi sur les ingénieurs»

53 Formation continue

54 Règlement sur la formation continue obligatoire Pour : Maintenir, mettre à jour, améliorer et approfondir les compétences professionnelles; Corriger les lacunes et les interrogations constatées par l'ordre. Comment : 30 heures de formation continue sur 2 ans. L ingénieur junior est soumis au règlement.

55 Outils disponibles

56 Documentation disponible Votre référence : Revue PLAN Guide de pratique professionnelle

57 Extraits de la biographie de Steve Jobs par Walter Isaacson «Mon père disait qu il n y avait rien de plus noble sur terre que l ingénierie [ ] Selon lui, ce sont les ingénieurs qui tirent la société vers le haut.» «I remember him telling me that engineering was the highest level of importance you could reach in the world It takes society to a new level.» Steve Wozniak, cofondateur de Apple N. B. : Francis Wozniak, son père, devint un spécialiste des fusées chez Lockheed où il concevait des systèmes de guidage pour missile.

58 Questions/commentaires? Merci beaucoup

59 Votre Ordre est présent pour vous accompagner. Contactez-nous! Nouveaux membres : , poste 2371 ou

La profession d ingénieur

La profession d ingénieur La profession d ingénieur Présentation aux étudiantes et étudiants en génie par le Service de l admission et des permis Direction des affaires professionnelles Contenu de la présentation La profession

Plus en détail

Permis. Document explicatif des étapes pour obtenir un d exercice

Permis. Document explicatif des étapes pour obtenir un d exercice Permis Document explicatif des étapes pour obtenir un d exercice de l Ordre des infirmières et infirmiers du Québec à l intention de l infirmière de la France admissible à l Arrangement de reconnaissance

Plus en détail

Admissibilité à un stage. Obligations de l étudiant Obligations de l employeur

Admissibilité à un stage. Obligations de l étudiant Obligations de l employeur CODE DE CONDUITE DU SERVICE DE PLACEMENT DE L UNIVERSITÉ LAVAL (SPLA) RÉGISSANT L ENCADREMENT DES STAGES DE LA FACULTÉ DES SCIENCES ET DE GÉNIE (FSG) EN MILIEU DE TRAVAIL ARTICLE 1 ARTICLE 2 ARTICLE 3

Plus en détail

Admissibilité à un stage. Obligations de l étudiant Obligations de l employeur

Admissibilité à un stage. Obligations de l étudiant Obligations de l employeur CODE DE CONDUITE DU SERVICE DE PLACEMENT DE L UNIVERSITÉ LAVAL (SPLA) RÉGISSANT L ENCADREMENT DES STAGES DU BACCALAURÉAT EN ADMINISTRATION DES AFFAIRES DE LA FACULTÉ DES SCIENCES DE L ADMINISTRATION (FSA)

Plus en détail

GUIDE DE L EXPÉRIENCE EN GÉNIE

GUIDE DE L EXPÉRIENCE EN GÉNIE GUIDE DE L EXPÉRIENCE EN GÉNIE TABLE DES MATIÈRES 1. Introduction 3 2. Expérience en génie 3 3. Certification de l expérience 4 4. Crédits d expérience 5 5. Demande de reconnaissance de l expérience 5

Plus en détail

Excel-Langue Traduction et Revision Architect Fact Sheet 2009

Excel-Langue Traduction et Revision Architect Fact Sheet 2009 ARCHITECTES Ordre des architectes du Manitoba Vous commencez un nouveau parcours au Manitoba et l Ordre des architectes du Manitoba vous souhaite la bienvenue. Il existe deux langues officielles au Canada

Plus en détail

CODIFICATION ADMINISTRATIVE DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE

CODIFICATION ADMINISTRATIVE DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE Ce document n a pas valeur officielle CODIFICATION ADMINISTRATIVE DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE L ORDRE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS DU

Plus en détail

ENTENTE SUR LA MOBILITÉ DES SAGES-FEMMES AU CANADA. entre. Le College of Midwives of British Columbia

ENTENTE SUR LA MOBILITÉ DES SAGES-FEMMES AU CANADA. entre. Le College of Midwives of British Columbia ENTENTE SUR LA MOBILITÉ DES SAGES-FEMMES AU CANADA entre Le College of Midwives of British Columbia et L Alberta Midwifery Health Disciplines Committee et Le College of Midwives of Manitoba et L Ordre

Plus en détail

Éducateur ou éducatrice des jeunes enfants : Programme d attestation des compétences acquises à l étranger (EJE : ACAE)

Éducateur ou éducatrice des jeunes enfants : Programme d attestation des compétences acquises à l étranger (EJE : ACAE) Services à la famille et Logement Manitoba Programme de garde d enfants du Manitoba Éducateur ou éducatrice des jeunes enfants : Programme d attestation des compétences acquises à l étranger (EJE : ACAE)

Plus en détail

NOS FORMATIONS VEDETTES

NOS FORMATIONS VEDETTES NOS FORMATIONS VEDETTES 1. Communication interpersonnelle au bureau 2. Productivité et Efficacité Professionnelles 3. Planifier et concevoir une formation 4. Lean SixSigma 5. Communication orale et rédaction

Plus en détail

GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT

GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT Veuillez prendre note que ce document est à titre de référence. Votre convention collective prévaut sur toutes les informations fournies dans ce document. Si vous

Plus en détail

Commentaires de la Banque Nationale

Commentaires de la Banque Nationale Commentaires de la Banque Nationale Livre blanc de l OCRCVM Modifications apportées aux règles concernant l obligation de mise à niveau des compétences et le versement direct de commissions Le 29 avril

Plus en détail

DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire

DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire DOCUMENT D INFORMATION à l intention des commissions scolaires L inscription à l école québécoise pour les enfants en situation d immigration précaire Éducation préscolaire, enseignement primaire et secondaire

Plus en détail

Étudier au Canada Visas, travail et immigration pour les étudiants étrangers

Étudier au Canada Visas, travail et immigration pour les étudiants étrangers Étudier au Canada Visas, travail et immigration pour les étudiants étrangers www.cic.gc.ca/etudier Le Canada est doté de l un des systèmes d éducation les meilleurs et les plus respectés au monde. Chaque

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES MISES EN CANDIDATURE ET DE GOUVERNANCE D'ENTREPRISE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC.

CHARTE DU COMITÉ DES MISES EN CANDIDATURE ET DE GOUVERNANCE D'ENTREPRISE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC. CHARTE DU COMITÉ DES MISES EN CANDIDATURE ET DE GOUVERNANCE D'ENTREPRISE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC. Adoptée le 28 septembre 2009 (Modification la plus récente : novembre 2013) La présente

Plus en détail

PROJET (propositions du groupe de travail)

PROJET (propositions du groupe de travail) APPUI OPERATIONNEL A L ELABORATION DES OUTILS PRATIQUES DE MISE EN PLACE DES CLASSIFICATIONS AU SEIN DE LA BRANCHE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE PROJET (propositions du groupe de travail) Préambule Pourquoi

Plus en détail

P R O J E T CODE DE DÉONTOLOGIE DES PROFESSEURS HEC MONTRÉAL

P R O J E T CODE DE DÉONTOLOGIE DES PROFESSEURS HEC MONTRÉAL P R O J E T CODE DE DÉONTOLOGIE DES PROFESSEURS DE HEC MONTRÉAL Adopté par l Assemblée des professeurs et l APHEC le De façon à alléger la lecture du texte, le genre masculin est utilisé pour désigner

Plus en détail

Dossier d admission au master par la valorisation des acquis de l expérience (VAE)

Dossier d admission au master par la valorisation des acquis de l expérience (VAE) Dossier d admission au master par la valorisation des acquis de l expérience (VAE) Dossier incluant une note d accompagnement à destination du candidat 1. Conditions de recevabilité d une demande de VAE

Plus en détail

Les rôles et responsabilités du conseil : l exercice d une bonne gouvernance

Les rôles et responsabilités du conseil : l exercice d une bonne gouvernance Modifiée : Page 1 de 8 Préambule En vertu de la Loi sur l éducation, le conseil scolaire, dont ses membres ont été dûment élus, est tenu de promouvoir le rendement des élèves et leur bien-être, de veiller

Plus en détail

DEMANDE D ADMISSIBILITÉ EN VERTU DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES -

DEMANDE D ADMISSIBILITÉ EN VERTU DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES - 5, Place Marie, bureau 800, Montréal (Québec) H3B 2G2 T. 514 288.3256 1 800 363.4688 Télec. 514 843.8375 www.cpaquebec.ca DOCUMENT A DEMANDE D ADMISSIBILITÉ EN VERTU DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE

Plus en détail

IMMIGRATION. Résidence p ermanente 127 Permis de travail 128 Admission temporaire 130. Par Naseem Malik

IMMIGRATION. Résidence p ermanente 127 Permis de travail 128 Admission temporaire 130. Par Naseem Malik Résidence p ermanente 127 Permis de travail 128 Admission temporaire 130 Par Naseem Malik Immigration 127 L immigration est une responsabilité fédérale, bien que quelques provinces aient conclu des accords

Plus en détail

Demande d Inscription Initiale

Demande d Inscription Initiale Demande d Inscription Initiale ATTENDEZ D AVOIR TOUTE LA DOCUMENTATION REQUISE AVANT DE REMPLIR CE FORMULAIRE. Documents requis : Il incombe aux candidats de s assurer que leur relevé de notes est envoyé

Plus en détail

Guide de développement des compétences de l ingénieur ISBN 2-922611-57-4 (PDF)

Guide de développement des compétences de l ingénieur ISBN 2-922611-57-4 (PDF) DÉCEMBRE 2008 ISBN 2-922611-57-4 (PDF) La compétence professionnelle «C est la démonstration par un individu qu il possède la capacité c est-à-dire les connaissances (le savoir), les habiletés (le savoir-faire)

Plus en détail

Politiques de formation harmonisées des CPA

Politiques de formation harmonisées des CPA PROGRAMME DE FORMATION PROFESSIONNELLE Politiques de formation harmonisées des CPA Recueil des directives relatives au Programme de formation préalable des CPA et au Programme de formation professionnelle

Plus en détail

Présentation au Comité sénatorial permanent des banques et du commerce

Présentation au Comité sénatorial permanent des banques et du commerce Présentation au Comité sénatorial permanent des banques et du commerce Le 21 avril 2016 Les questions concernant le présent rapport doivent être envoyées directement à : Eric Scharf Chef de pratique, Relations

Plus en détail

Avis d approbation. 33. Le présent règlement entre en vigueur le 4 juin 2014.

Avis d approbation. 33. Le présent règlement entre en vigueur le 4 juin 2014. 1966 GAZETTE OFFICIELLE DU QUÉBEC, 4 juin 2014, 146 e année, n o 23 Partie 2 sans qu il n ait exercé dans ce domaine doit compléter avec succès le programme de mise à niveau déterminé par l Ordre. Ce programme

Plus en détail

Prière de transmettre aux intéressés dans votre société

Prière de transmettre aux intéressés dans votre société Personne-ressource : Prière de transmettre aux intéressés dans votre société Sylvie Poirier Avocate à la mise en application BULLETIN N 3673 514 878-2854 Le 20 septembre 2007 spoirier@ida.ca Discipline

Plus en détail

Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA

Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA DESCRIPTION DU POSTE D INTERVENANT-PIVOT Association canadienne pour la santé mentale SECTION D OTTAWA Titre : Intervenant-pivotRelève du : Gestionnaire du programme Programme : Services de soutien communautaireapprouvé

Plus en détail

Collège Doctoral Aix-Marseille Université. Principes de la formation doctorale CHARTE DE LA THESE DE DOCTORAT

Collège Doctoral Aix-Marseille Université. Principes de la formation doctorale CHARTE DE LA THESE DE DOCTORAT Collège Doctoral Aix-Marseille Université Principes de la formation doctorale CHARTE DE LA THESE DE DOCTORAT Approuvée par le Conseil Scientifique du 18 septembre 2012 Page 1 / 5 Collège Doctoral Aix-Marseille

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

Règlement sur le cheminement scolaire

Règlement sur le cheminement scolaire Règlement sur le cheminement scolaire Adopté le : 17 décembre 2001 218 e réunion du conseil d administration Amendé le : 10 juin 2008 261 e réunion du conseil d administration Amendé le : 16 décembre 2013

Plus en détail

Charte de l audit interne

Charte de l audit interne Charte de l audit interne Adoptée par le Comité d audit le 24 mai 2012 Mise à jour : 19 mai 2016 CORPORATION DE L ÉCOLE DES HAUTES ÉTUDES COMMERCIALES DE MONTRÉAL CHARTE DE L AUDIT INTERNE 1. ÉNONCÉ DE

Plus en détail

AVIS DE VACANCE DE POSTE TEMPORAIRE. Titre fonctionnel P-3 Économiste. Département/Division/Section RITD-ATPC

AVIS DE VACANCE DE POSTE TEMPORAIRE. Titre fonctionnel P-3 Économiste. Département/Division/Section RITD-ATPC UNITED NATIONS NATIONS UNIES Réf. No. HRSS/15/08/1262 AVIS DE VACANCE DE POSTE TEMPORAIRE Classe Titre fonctionnel P-3 Économiste Département/Division/Section RITD-ATPC Groupe professionnel Affaires Économiques

Plus en détail

REFERENTIEL DU CONCOURS

REFERENTIEL DU CONCOURS REFERENTIEL DU CONCOURS 25 e CONCOURS 2013-2015 Groupe 17 Classe 2 TECHNICO COMMERCIAL CONSEIL EN SOLUTIONS D EFFICACITE ENERGETIQUES L ŒUVRE LES CONDITIONS A REMPLIR LES MODALITES DE REALISATION DES EPREUVES

Plus en détail

POURQUOI IL EST IMPORTANT DE CONSERVER VOTRE TITRE DE MÉDIATEUR AGRÉÉ OU DE MÉDIATEUR BREVETÉ

POURQUOI IL EST IMPORTANT DE CONSERVER VOTRE TITRE DE MÉDIATEUR AGRÉÉ OU DE MÉDIATEUR BREVETÉ PROGRAMME DE FORMATION PERMANENTE ET DE PARTICIPATION POUR MÉDIATEURS AGRÉÉS ET BREVETÉS Programme de formation permanente et de participation (FPP) pour médiateurs agréés et brevetés Directives, catégories

Plus en détail

Préparer une demande de bourse aux études supérieures avec succès

Préparer une demande de bourse aux études supérieures avec succès Préparer une demande de bourse aux études supérieures avec succès CRSNG, FRQNT, VANIER et autres En tant qu étudiant à Polytechnique, vous pouvez poser votre candidature pour plusieurs bourses qui pourront

Plus en détail

Formation des salariés : construisez de façon efficace votre plan de formation 2015!

Formation des salariés : construisez de façon efficace votre plan de formation 2015! Formation des salariés : construisez de façon efficace votre plan de formation 2015! Qu est-ce que le plan de formation? Le plan de formation est un document qui regroupe les besoins de formation établi

Plus en détail

STAGIAIRE - DEMANDE D INSCRIPTION AU STAGE JUGE - DEMANDE D AUTORISATION D AGIR COMME MAÎTRE DE STAGE

STAGIAIRE - DEMANDE D INSCRIPTION AU STAGE JUGE - DEMANDE D AUTORISATION D AGIR COMME MAÎTRE DE STAGE STAGIAIRE - DEMANDE D INSCRIPTION AU STAGE JUGE - DEMANDE D AUTORISATION D AGIR COMME MAÎTRE DE STAGE Articles 26, 27, 28 et 29 du Règlement sur la formation professionnelle des avocats Ce formulaire doit

Plus en détail

LA MEDECINE DU TRAVAIL Conditions d accès. Médecine du travail et de prévention

LA MEDECINE DU TRAVAIL Conditions d accès. Médecine du travail et de prévention LA MEDECINE DU TRAVAIL Conditions d accès Médecine du travail et de prévention février 2006 1 Les trois voies d accès : Les conditions requises pour exercer la médecine du travail sont énumérées à l article

Plus en détail

Toutefois, certains articles du projet de règlement méritent d être clarifiés ou précisés. G.O. II, 13 novembre 2002, 134 e année, n o 4 6, page 7739.

Toutefois, certains articles du projet de règlement méritent d être clarifiés ou précisés. G.O. II, 13 novembre 2002, 134 e année, n o 4 6, page 7739. Commentaires de l OTPQ concernant le projet de Règlement modifiant le Règlement d application de la Loi sur les relations du travail, la formation professionnelle et la gestion de la main-d œuvre Le 13

Plus en détail

MANDAT DU COMITÉ D AUDIT

MANDAT DU COMITÉ D AUDIT MANDAT DU COMITÉ D AUDIT Le comité d audit (le «Comité») est responsable auprès du conseil d administration (le «Conseil») des politiques et pratiques relatives à l intégrité des déclarations financières

Plus en détail

Passeport Orientation/Formation OUTILS ET SERVICES

Passeport Orientation/Formation OUTILS ET SERVICES Passeport Orientation/Formation OUTILS ET SERVICES Qu est-ce que le Passeport Orientation/Formation? Le passeport Orientation/Formation est un document qui vous permet de faire le point sur vos compétences

Plus en détail

INSPECTION PROFESSIONNELLE SURVEILLANCE GÉNÉRALE DE L EXERCICE DE LA PROFESSION D INGÉNIEUR FORESTIER

INSPECTION PROFESSIONNELLE SURVEILLANCE GÉNÉRALE DE L EXERCICE DE LA PROFESSION D INGÉNIEUR FORESTIER INSPECTION PROFESSIONNELLE SURVEILLANCE GÉNÉRALE DE L EXERCICE DE LA PROFESSION D INGÉNIEUR FORESTIER 1. Ce que prescrit la loi Le Code des professions (CP) prescrit qu un Comité d inspection professionnelle

Plus en détail

UNION INTERNATIONALE DES AVOCATS

UNION INTERNATIONALE DES AVOCATS UNION INTERNATIONALE DES AVOCATS INTERNATIONAL ASSOCIATION OF LAWYERS INTERNATIONALE ANWALTS-UNION UNION INTERNACIONAL DE ABOGADOS UNIONE INTERNAZIONALE DEGLI AVVOCATI CHARTE DE TURIN SUR L EXERCICE DE

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À LA VÉRIFICATION DES ANTÉCÉDENTS JUDICIAIRES FEUILLE DE ROUTE

POLITIQUE RELATIVE À LA VÉRIFICATION DES ANTÉCÉDENTS JUDICIAIRES FEUILLE DE ROUTE CODE D IDENTIFICATION POL15-020 TITRE : POLITIQUE RELATIVE À LA VÉRIFICATION DES ANTÉCÉDENTS JUDICIAIRES DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR AUTORISATION REQUISE 2 février 2015 Administrateur RESPONSABLE DU SUIVI

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE

Plus en détail

Une carrière. en actuariat?

Une carrière. en actuariat? Une carrière en actuariat? Photo UNE CARRIÈRE EN ACTUARIAT? Votre choix de carrière sera probablement la décision la plus importante de votre vie. Pour faire un choix éclairé, vous devrez

Plus en détail

INSCRIPTION AU REGISTRE

INSCRIPTION AU REGISTRE INSCRIPTION AU REGISTRE Présent pour vous Vous étudiez actuellement en pharmacie? Que vous soyez inscrit à des études de premier cycle, à la maîtrise ou à un programme d appoint, vous devez vous inscrire

Plus en détail

SUR L ACCUEIL D UN STAGIAIRE

SUR L ACCUEIL D UN STAGIAIRE Guide d information SUR L ACCUEIL D UN STAGIAIRE 3 UNE RESSOURCE DE CHOIX POUR VOTRE ORGANISATION LE STAGIAIRE Les stagiaires de l ENAP sont des étudiants désirant compléter leur programme d études de

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRITÉ EN RECHERCHE

POLITIQUE D INTÉGRITÉ EN RECHERCHE POLITIQUE D INTÉGRITÉ EN RECHERCHE Référer à la : SECTION I PRÉAMBULE Préambule 1. La Politique d intégrité en recherche (ci-après appelée la «présente politique») découle de la Politique institutionnelle

Plus en détail

IDENTIFICATION. NOM DU STAGIAIRE : N o d étudiant : Adresse complète de la résidence :

IDENTIFICATION. NOM DU STAGIAIRE : N o d étudiant : Adresse complète de la résidence : STAGIAIRE - DEMANDE D INSCRIPTION AU STAGE AVOCAT - DEMANDE D AUTORISATION D AGIR COMME MAÎTRE DE STAGE Articles 26, 27, 28 et 29 du Règlement sur la formation professionnelle des avocats Ce formulaire

Plus en détail

204.1 Missions de certification et missions d application de procédures d audit spécifiées

204.1 Missions de certification et missions d application de procédures d audit spécifiées 204 Indépendance 204.1 Missions de certification et missions d application de procédures d audit spécifiées Supprimé: relatives à des Le membre ou le cabinet qui réalise une mission ou participe à une

Plus en détail

Les st ages à la maît rise à l École de politique appliquée

Les st ages à la maît rise à l École de politique appliquée Les st ages à la maît rise à l Informations générales Eugénie Dostie-Goulet, Ph.D. Conseillère aux études supérieures Eugenie.Dostie-Goulet@USherbrooke.ca 819 821-8000 poste 65612 Université de Sherbrooke

Plus en détail

5 e édition. Édition 2016. Date limite d inscription : 17 juin 2016

5 e édition. Édition 2016. Date limite d inscription : 17 juin 2016 5 e édition Édition 2016 Date limite d inscription : 17 juin 2016 La remise des prix aura lieu le vendredi 16 septembre 2016 au 255, route Principale, Val-des-Monts Soirée sur invitation seulement Informations

Plus en détail

Validation des Acquis de l Expérience

Validation des Acquis de l Expérience Nom patronymique : Nom marital : Prénom : Numéro de la demande : (reprendre le numéro qui figure sur l accusé de réception du livret 1) Validation des Acquis de l Expérience Académie : LIVRET 2 Diplôme

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT TABLE DES MATIÈRES 1. RESPONSABILITÉS DU COMITÉ... 1 2. MEMBRES DU COMITÉ... 1 3. PRÉSIDENT DU COMITÉ... 2 4. DURÉE DU MANDAT DE CHAQUE MEMBRE... 2 5. QUORUM, DESTITUTION ET POSTES

Plus en détail

Ordre des enseignantes et des enseignants de l Ontario Cadre de conception et d élaboration de cours CADRE DE CONCEPTION ET D ÉLABORATION DE COURS 1

Ordre des enseignantes et des enseignants de l Ontario Cadre de conception et d élaboration de cours CADRE DE CONCEPTION ET D ÉLABORATION DE COURS 1 Ordre des enseignantes et des enseignants de l Ontario Cadre de conception et d élaboration de cours CADRE DE CONCEPTION ET D ÉLABORATION DE COURS 1 CADRE DE CONCEPTION ET D ÉLABORATION DE COURS 1. Limites

Plus en détail

Contrat d agent associé

Contrat d agent associé Contrat d agent associé Entre : L EMPIRE, COMPAGNIE D ASSURANCE-VIE (ci-après nommée «Empire Vie») et (ci-après nommé «agent associé») Adresse civique : Ville ou municipalité : Province : Code postal :

Plus en détail

Date de réception du dossier : Nom : Prénom : Cursus visé :

Date de réception du dossier : Nom : Prénom : Cursus visé : Date de réception du dossier : Nom : Prénom : Cursus visé : J atteste sur l honneur ne pas avoir déposé de demande de valorisation des acquis de l expérience personnelle et professionnelle relative au

Plus en détail

Vice-président et Directeur régional, Services fiduciaires, BMO Banque Privée- 1600001386

Vice-président et Directeur régional, Services fiduciaires, BMO Banque Privée- 1600001386 Vice-président et Directeur régional, Services fiduciaires, BMO Banque Privée- 1600001386 Mandat Le directeur régional Services fiduciaires a pour mandat de diriger le secteur des Services fiduciaires

Plus en détail

POLITIQUE D ÉVALUATION FORMATIVE DES ENSEIGNEMENTS. pour le développement professionnel. des enseignantes et des enseignants

POLITIQUE D ÉVALUATION FORMATIVE DES ENSEIGNEMENTS. pour le développement professionnel. des enseignantes et des enseignants POLITIQUE D ÉVALUATION FORMATIVE DES ENSEIGNEMENTS pour le développement professionnel des enseignantes et des enseignants Direction des études et Direction des services aux ressources humaines ADOPTÉE

Plus en détail

GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT

GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT Au service de la réussite de chacun 200, boulevard Maloney Est, Gatineau, Québec J8P 1K3 Téléphone 819

Plus en détail

APPEL D OFFRES DE SERVICES PROFESSIONNELS

APPEL D OFFRES DE SERVICES PROFESSIONNELS APPEL D OFFRES DE SERVICES PROFESSIONNELS POUR L ÉVALUATION D IMPACT DU PROGRAMME NATIONAL LEADERSHIP DE SERVICE 1. L Arche, qu est-ce que c est? ; «L'Arche rassemble des personnes, avec et sans déficience

Plus en détail

Tél. ( ) Téléc. ( ) Courriel Profession

Tél. ( ) Téléc. ( ) Courriel Profession Formulaire Méd.A 2016 FORMULAIRE DE DEMANDE aux fins de l obtention du titre de MÉDIATEUR AGRÉÉ Veuillez prendre note des éléments suivants : Vous devez être membre en règle auprès d une section régionale

Plus en détail

Révisé pour janvier 2014

Révisé pour janvier 2014 SERVICES DE L AGRÉMENT Lignes directrices pour les programmes de formation paramédicale sur l utilisation du Profil national des compétences professionnelles (PNCP) 2011 de l Association des paramédics

Plus en détail

Compagnonnage en milieu de travail

Compagnonnage en milieu de travail Programme d apprentissage en milieu de travail Compagnonnage en milieu de travail Outil de référence pour compagne et compagnon Technicien et technicienne de véhicules récréatifs Note Dans le but d alléger

Plus en détail

Formation de qualité. Professionnalisme. Éthique et intégrité

Formation de qualité. Professionnalisme. Éthique et intégrité Procédures relatives à l adhésion des massothérapeutes diplômés hors Québec FOR-AR 015 (révision 0, 23 oct. 2014) Formation de qualité Professionnalisme Encadrement professionnel Éthique et intégrité 1.

Plus en détail

Code d éthique et de déontologie des membres du personnel # 2011-04

Code d éthique et de déontologie des membres du personnel # 2011-04 POLITIQUE Code d éthique et de déontologie des membres du personnel # 2011-04 Adoptée par le conseil d administration le 24 novembre 2011 En vigueur le 24-11-2011 Note : Dans ce document, le générique

Plus en détail

MARCHE À SUIVRE POUR DEMANDER L ÉVALUATION DES TITRES DE COMPÉTENCES EN TRAVAIL SOCIAL OBTENUS À L ÉTRANGER

MARCHE À SUIVRE POUR DEMANDER L ÉVALUATION DES TITRES DE COMPÉTENCES EN TRAVAIL SOCIAL OBTENUS À L ÉTRANGER MARCHE À SUIVRE POUR DEMANDER L ÉVALUATION DES TITRES DE COMPÉTENCES EN TRAVAIL SOCIAL OBTENUS À L ÉTRANGER Veuillez prendre note: L'évaluation de l'acts est acceptée dans toutes les provinces et les territoires

Plus en détail

Montréal, le 5 juin 2006

Montréal, le 5 juin 2006 Montréal, le 5 juin 2006 Monsieur Yvon Marcoux Ministre de la Justice du Québec Édifice Louis-Philippe-Pigeon 1200, route de l'église, 9 e étage Québec (Québec) G1V 4M1 Objet : Projet de loi n o 7 Loi

Plus en détail

Comité régional de l Europe Cinquante-huitième session. Désignation d un groupe de prospection régional

Comité régional de l Europe Cinquante-huitième session. Désignation d un groupe de prospection régional Comité régional de l Europe Cinquante-huitième session Tbilissi (Géorgie), 15-18 septembre 2008 Point 9 d) de l ordre du jour provisoire EUR/RC58/Inf.Doc./2 28 juillet 2008 80849 ORIGINAL : ANGLAIS Désignation

Plus en détail

Charte de l audit interne

Charte de l audit interne Charte de l audit interne Adoptée par le Comité d audit le 24 mai 2012 CORPORATION DE L ÉCOLE DES HAUTES ÉTUDES COMMERCIALES DE MONTRÉAL CHARTE DE L AUDIT INTERNE 1. ÉNONCÉ DE PRINCIPE L audit interne

Plus en détail

Le demandeur doit également, au moment de sa demande de permis visé à l article 35 de la Loi médicale, remplir les conditions suivantes :

Le demandeur doit également, au moment de sa demande de permis visé à l article 35 de la Loi médicale, remplir les conditions suivantes : Code des professions (L.R.Q., c. C-26, a. 93, par. c.2) 1. Le présent règlement a pour objet de déterminer les conditions et modalités de délivrance d un permis et d un certificat de spécialiste du Collège

Plus en détail

DEMANDE D'EXEMPTION DES FRAIS DE SCOLARITÉ MAJORÉS DANS LE CADRE DE L ENTENTE TUNISIE-QUÉBEC 2 ème cycle universitaire / Session Hiver 2014

DEMANDE D'EXEMPTION DES FRAIS DE SCOLARITÉ MAJORÉS DANS LE CADRE DE L ENTENTE TUNISIE-QUÉBEC 2 ème cycle universitaire / Session Hiver 2014 DEMANDE D'EXEMPTION DES FRAIS DE SCOLARITÉ MAJORÉS DANS LE CADRE DE L ENTENTE TUNISIE-QUÉBEC 2 ème cycle universitaire / Session Hiver 2014 1- Identification À REMETTRE AU PLUS TARD LE 31 OCTOBRE 2013

Plus en détail

Charte d engagement Ecole démocratique Quimper

Charte d engagement Ecole démocratique Quimper Ecole démocratique de Quimper Charte d engagement Ecole démocratique Quimper Chaque famille inscrivant ses enfants à l Ecole Démocratique des semeurs d école s engage à respecter et à soutenir son approche

Plus en détail

PRINCIPES DIRECTEURS POUR LES ENQUÊTES SUR L INTÉGRITÉ

PRINCIPES DIRECTEURS POUR LES ENQUÊTES SUR L INTÉGRITÉ BUREAU CANADIEN DES CONDITIONS D ADMISSION EN GENIE Guide modèle à l intention des ordres constituants PRINCIPES DIRECTEURS POUR LES ENQUÊTES SUR L INTÉGRITÉ REMERCIEMENTS Ce guide modèle reflète les pratiques

Plus en détail

COURS A DOMICILE - SPECIALISATION MATIERES SCIENTIFIQUES

COURS A DOMICILE - SPECIALISATION MATIERES SCIENTIFIQUES +$ % "$ e "ax2 dx = 1 2 DOSSIER DE PRESSE - Août 2007 - # a ih " "t #(r r,t) = $ h2 2m %#(r r,t) + V ( r r,t)#( r r,t) Page 0 sur 7 EasyMath, LE spécialiste de l enseignement des matières scientifiques

Plus en détail

Programmes en formation pratique intégrée

Programmes en formation pratique intégrée Programmes en formation pratique intégrée Premier cycle : Baccalauréat en sciences comptables Novembre 2010 L emploi du générique masculin dans ce document est utilisé sans aucune discrimination et uniquement

Plus en détail

Pour bâtir votre avenir financier. Services de gestion de portefeuille discrétionnaire

Pour bâtir votre avenir financier. Services de gestion de portefeuille discrétionnaire Pour bâtir votre avenir financier Services de gestion de portefeuille discrétionnaire Le chemin vers vos objectifs Une approche personnalisée pour accéder à l indépendance financière. 2 3 4 Service de

Plus en détail

La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie

La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie Par Serge Lamarche, vice-président, Service à la clientèle, ADP Canada Dénicher des employés qualifiés dans le secteur du commerce de

Plus en détail

Guide pour les mentors et mentore s: Qu est-ce que le mentorat

Guide pour les mentors et mentore s: Qu est-ce que le mentorat Département d administration de la santé Guide pour les mentors et mentore s: Qu est-ce que le mentorat 2015 Programme de mentorat s adressant aux diplômés en administration de la santé de l Université

Plus en détail

SHERBROOKE 2014-2015 UNIVERSITÉ DE. Table des matières. 1. Définitions et interprétations 3. 2. Admission 6

SHERBROOKE 2014-2015 UNIVERSITÉ DE. Table des matières. 1. Définitions et interprétations 3. 2. Admission 6 université de sherbrooke règlement des études UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE Règlement des études 2014-2015 Table des matières 1. Définitions et interprétations 3 2. Admission 6 2.1 Dispositions générales 6

Plus en détail

POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS

POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS POLITIQUE D ACQUISITION EN BIENS, EN SERVICES ET EN TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES AFFLUENTS 1. OBJET La présente politique a pour but de préciser l encadrement de l acquisition

Plus en détail

Politique de gestion financière

Politique de gestion financière Politique de gestion financière Politique adoptée par le comité exécutif, le 30 mars 2012 TABLE DES MATIÈRES AVANT PROPOS... 1 OBJET... 1 1. RÈGLES DE GESTION FINANCIÈRE 1.1 Approbation du budget... 3

Plus en détail

STAGE EN COMPTABILITÉ CTB-21921 Z1

STAGE EN COMPTABILITÉ CTB-21921 Z1 Faculté des sciences de l administration Le Service de placement Plan de cours Hiver 2009 Le 22 décembre 2008 STAGE EN COMPTABILITÉ CTB-21921 Z1 Responsable du stage (École de comptabilité - pédagogie)

Plus en détail

Politique linguistique

Politique linguistique SECRÉTARIAT GÉNÉRAL Règlements, directives, politiques et procédures Politique linguistique Adoption Instance/Autorité Date Résolution(s) Conseil d administration 25 octobre 2004 281-CA-4048 Modification(s)

Plus en détail

POLITIQUE DES VOYAGES

POLITIQUE DES VOYAGES POLITIQUE DES VOYAGES INTRODUCTION Cette politique vient préciser les principes des voyages organisés par l École Polyvalente des Îles. Elle vise également à définir les modalités de réalisation des activités

Plus en détail

Lignes directrices sur les sanctions de l OCRCVM

Lignes directrices sur les sanctions de l OCRCVM Lignes directrices sur les sanctions de l OCRCVM Le 2 février 2015 Champ d application Les Lignes directrices sur les sanctions de l OCRCVM remplacent les versions antérieures des Lignes directrices sur

Plus en détail

Soumettre une demande

Soumettre une demande Soumettre une demande Table des matières 1. Financement de projets... 2 1.1 Les règles de financement... 3 1.2 Procédure de dépôt et phases d étude des demandes... 4 1.2.1 Volet Sécurité alimentaire...

Plus en détail

Projet de loi n o 156

Projet de loi n o 156 PREMIÈRE SESSION TRENTE-SIXIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 156 Loi modifiant la Loi sur la qualité de l environnement et d autres dispositions législatives relativement à la protection et à la réhabilitation

Plus en détail

Exigences relatives à l obtention du droit d exercice de l expertise. comptable / la comptabilité publique après l agrément

Exigences relatives à l obtention du droit d exercice de l expertise. comptable / la comptabilité publique après l agrément Exigences relatives à l obtention du droit d exercice de l expertise comptable / la comptabilité publique après l agrément En vertu de la protection du public et des exigences réglementaires provinciales,

Plus en détail

Les procédures d admission

Les procédures d admission Les procédures d admission Avec un diplôme de maîtrise en orientation Conformément à ses règlements et aux exigences prescrites par le Code des professions du Québec, l Ordre des conseillers et conseillères

Plus en détail

PRESENTATION du BP JEPS AGFF. «Activités Gymniques de la Forme et de la Force»

PRESENTATION du BP JEPS AGFF. «Activités Gymniques de la Forme et de la Force» PRESENTATION du BP JEPS AGFF Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l Education Populaire et du Sport «Activités Gymniques de la Forme et de la Force» Mention C «Forme en Cours Collectifs» Mention D «Haltères,

Plus en détail

EPREUVE INTEGREE DE LA SECTION : BACHELIER EN INFORMATIQUE ET SYSTEMES - FINALITE : TECHNOLOGIE DE L INFORMATIQUE

EPREUVE INTEGREE DE LA SECTION : BACHELIER EN INFORMATIQUE ET SYSTEMES - FINALITE : TECHNOLOGIE DE L INFORMATIQUE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION EPREUVE

Plus en détail

Règlement de certification des prestataires en localisation des réseaux et Comité de pilotage de la certification

Règlement de certification des prestataires en localisation des réseaux et Comité de pilotage de la certification Règlement de certification des prestataires en localisation des réseaux et Comité de pilotage de la certification 1. Objet Le présent document définit les règles d instruction des demandes faites par des

Plus en détail

POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN

POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL MARIE-VICTORIN POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN Adoptée le 21 juin 1995 CA-95-20-190

Plus en détail

STAGE EN COMPTABILITÉ CTB-21921 Z1

STAGE EN COMPTABILITÉ CTB-21921 Z1 FACULTÉ DES SCIENCES DE L ADMINISTRATION Plan de cours Été 2005 Le 30 mars 2005 STAGE EN COMPTABILITÉ CTB-21921 Z1 Responsable du stage (École de comptabilité - pédagogie) : Coordonnatrice au Centre des

Plus en détail

Veuillez inclure des photocopies de vos actuelles cartes de membres et/ou accréditations d associations des inspecteurs de biens immobiliers

Veuillez inclure des photocopies de vos actuelles cartes de membres et/ou accréditations d associations des inspecteurs de biens immobiliers Demande de révision des antécédents professionnels Coordonnées du candidat Nom Adresse postale Ville Province Code postal Téléphone Télécopieur Courriel principal Site Internet Veuillez apposer vos initiales

Plus en détail

Foire aux questions et réponses. Obligations fiduciaires et conseillers financiers

Foire aux questions et réponses. Obligations fiduciaires et conseillers financiers Foire aux questions et réponses Obligations fiduciaires et conseillers financiers 2 Cette série de questions et réponses a pour but de fournir des informations d ordre général sur le rapport juridique

Plus en détail

CNAPS Délégation territoriale Sud Est 8 rue du Nord CS 40075 69 625 Villeurbanne Cedex

CNAPS Délégation territoriale Sud Est 8 rue du Nord CS 40075 69 625 Villeurbanne Cedex DEMANDE D AUTORISATION PRÉALABLE IMPORTANT Pour entrer en formation d agent de sécurité (CQP APS), il est obligatoire d obtenir une autorisation préalable délivrée par le conseil national des activités

Plus en détail