Installation d un cathéter veineux court périphérique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Installation d un cathéter veineux court périphérique"

Transcription

1 Installation d un cathéter veineux court périphérique

2 Étapes préexécutoires Un garrot Tampons d alcool Cathéters veineux de différents calibres Piqué jetable Gants non stériles Pellicules transparentes adhésive Diachylon 1 pouce Tubulure de raccordement Solution intraveineuse ainsi que le dispositif de perfusion adapté au type et à la vitesse d administration de la solution Tige à soluté mobile

3 CALIBRE DE L AIGUILLE Le calibre du cathéter doit être plus petit que celui de la veine afin de ne pas endommager la veine lors de l insertion du cathéter et pour permettre une hémodilution adéquate en cour de perfusion. Adultes et personnes âgées: Cathéter ou 18 (si produits sanguins) Adultes et personnes âgées avec petites veines: Cathéter 22 ou microperfuseur Enfants: Cathéter Microperfuseur Pour les solutés à débit rapide (> 80 cc/heure) : calibre 20 ou 22.

4 Étapes préexécutoires Se laver les mains de façon hygiénique.

5 Étapes préexécutoires Appeler le client par son nom et vérifier son bracelet Renseigner le client sur le but de la méthode

6 Étapes préexécutoires Installer le piqué sous le bras. Ouvrir l emballage de la pellicule transparente adhésive, couper des morceaux de diachylon. Installer le garrot de 5 à 15 cm au-dessus du site d insertion de l aiguille pour arrêter le retour veineux et faire gonfler les veines, ne pas trop serrer pour ne pas empêcher la circulation artérielle. Demander au patient de serrer et desserrer le poing pour aider à dilater les veines; frotter rapidement ou tapoter le site aide aussi à la dilatation des veines.

7 Étapes préexécutoires Choisir une veine.

8 Étapes préexécutoires Utiliser l index et le majeur de la main non dominante pour palper la veine et l évaluer : idéalement elle doit être ronde, ferme, élastique et gonflée. Mettre les gants. Nettoyer le site d insertion avec le tampon antiseptique pendant 30 secondes dans un mouvement circulaire du centre vers la périphérie. La surface de la peau aseptisée doit être plus grande que celle de la pellicule transparente utilisée.

9 Étapes préexécutoires Laisser sécher pendant 1 minute sans ventiler. Ne jamais souffler sur la peau ou l essuyer.

10 Exécution Choisir le cathéter du calibre approprié, le sortir de son emballage et en retire le capuchon protecteur. S il faut palper à nouveau le site, désinfecter le site avec la solution antiseptique. Tenir le bras d une main en plaçant le pouce à environ 3,8 cm en bas du site d insertion pour stabiliser la veine.

11 Exécution Tenir le cathéter par sa base, le diriger vers le point d insertion le biseau vers le haut ou tenir le microperfuseur par les ailettes repliées l une sur l autre, le diriger vers le point d insertion le biseau vers le haut. Insérer le cathéter ou microperfuseur selon l une des deux méthodes suivantes.

12 MÉTHODE D INSERTION DIRECTE : IDÉALE POUR LES GROSSES VEINES Insérer le cathéter à un angle de 5 à 15 directement au travers de la peau et de la veine d un seul coup et d une même poussée en entrant sur le dessus de la veine.

13 MÉTHODE D INSERTION INDIRECTE : PRIVILÉGIÉE POUR LES PETITES VEINES Insérer à un angle de 15 au travers de la peau juste sur le côté de la veine, diminuer l angle à 5 et pénétrer dans la veine. Observer un retour de sang dans la base de plastique du système : ceci indique l introduction avec succès dans la veine; si insuccès, retirer le système légèrement et s assurer de pénétrer la veine à un angle de 5 et d observer le retour de sang.

14 Exécution Enlever le garrot.

15 Exécution S il s agit d un cathéter intraveineux, Laisser l aiguille en place et pousser le cathéter à l intérieur de la veine. Retirer complètement l aiguille en exerçant une légère pression sur la veine à l extrémité du cathéter avec un doigt de l autre main pour empêcher le saignement hors du cathéter. Jeter l aiguille dans le contenant d aiguilles contaminées.

16 Exécution Raccorder le système à la tubulure de la solution intraveineuse prescrite. Ouvrir lentement le soluté afin de vérifier la perméabilité. Inspecter le site d insertion pour déceler la présence d infiltration, de phlébite ou d inflammation. S assurer que le soluté et la quantité de solution perfusée correspondent à celle prescrite en vérifiant dans le dossier du patient.

17 Exécution Nettoyer et assécher la peau au pourtour du site d insertion. Enlever les gants. Fixer le système avec la pellicule transparente. Brancher à la tubulure le raccordement. Appliquer le diachylon pour stabiliser la tubulure en évitant de la mettre sur la pellicule transparente.

18 Exécution Inscrire sur le diachylon la date d insertion et les initiales de l infirmière. Se laver les mains.

Laboratoire d analyses médicales

Laboratoire d analyses médicales Le prélèvement de sang veineux Laboratoire d analyses médicales Guide de recommandations spécifique à l utilisation des produits VACUTAINER Becton Dickinson BECTON Troisième édition DICKINSON Vacutainer

Plus en détail

Par : S / Abdessemed

Par : S / Abdessemed Par : S / Abdessemed Cette méthode de prélèvement est facile et rapide et fournit du sang en quantité suffisante pour permettre de répéter un test en cas d erreur ou de résultats douteux, cependant, elle

Plus en détail

Théorie et Rôle Infirmier. Stéphane Dubus Cadre de santé formateur

Théorie et Rôle Infirmier. Stéphane Dubus Cadre de santé formateur Théorie et Rôle Infirmier Stéphane Dubus Cadre de santé formateur Plan Définition Objectifs Lieux de ponction Quand effectuer une prise de sang Matériel nécessaire Rôle Infirmier / prélèvement sanguin

Plus en détail

Laboratoire XLABS. Biologie médicale Prélèvements pour Hémoculture C2MOHEMOC

Laboratoire XLABS. Biologie médicale Prélèvements pour Hémoculture C2MOHEMOC Les modifications apportées à la version précédente apparaissent en rouge. 1. Objet et domaine d application Ce mode opératoire décrit les différentes étapes pour réaliser les prélèvements pour hémoculture.

Plus en détail

Perfusion Bonnes pratiques. IFSI - CH Roubaix

Perfusion Bonnes pratiques. IFSI - CH Roubaix Perfusion Bonnes pratiques IFSI - CH Roubaix Marion Coussemacq - 2012 Généralités Définition : Acte infirmier sur prescription médicale consistant à administrer par voie parentérale une préparation injectable

Plus en détail

Procédure Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line»

Procédure Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line» Procédure Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line» Référence BM : les soins Ref. Service : Version : 1 1. OBJET Centre Hospitalier de Hyères HYGIENE Nombre de pages : 5 Cette procédure

Plus en détail

SYNDROME DU TUNNEL CARPIEN

SYNDROME DU TUNNEL CARPIEN SYNDROME DU TUNNEL CARPIEN Symptômes, traitements et chirurgie Pour vous, pour la vie Chirurgie d un jour Cette brochure contient des informations générales sur le syndrome du tunnel carpien, ses symptômes,

Plus en détail

ASPIRATION DES SÉCRÉTIONS PAR LA CANULE TRACHÉALE

ASPIRATION DES SÉCRÉTIONS PAR LA CANULE TRACHÉALE ASPIRATION DES SÉCRÉTIONS PAR LA CANULE TRACHÉALE DÉFINITION L aspiration des sécrétions trachéales consiste à aspirer les sécrétions à l aide d un cathéter dans la canule trachéale. BUTS Dégager les voies

Plus en détail

SURVEILLANCE ET SOINS DE VOTRE FISTULE ARTÉRIOVEINEUSE

SURVEILLANCE ET SOINS DE VOTRE FISTULE ARTÉRIOVEINEUSE SURVEILLANCE ET SOINS DE VOTRE FISTULE ARTÉRIOVEINEUSE Unité de dialyse Pour vous, pour la vie Madame, monsieur, Votre fistule artérioveineuse relie une artère à une veine superficielle de votre bras.

Plus en détail

1 Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable

1 Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable Cathéter veineux central avec valve antireflux Vous devez prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable. Cette fiche vous explique comment

Plus en détail

Date : 08 juillet 2013. Date : 1 octobre 2015. Date : 2 octobre 2015. Version 3. Généralités

Date : 08 juillet 2013. Date : 1 octobre 2015. Date : 2 octobre 2015. Version 3. Généralités Direction des services vétérinaires Procédure normalisée de fonctionnement Objet : Administrations et injections chez le chien Numéro : AD-7 Portée : Ceci est une directive de la Direction des services

Plus en détail

1 Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable

1 Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable Cathéter veineux central sans valve (irrigation avec héparine) Vous devez prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable. Cette fiche vous

Plus en détail

3/ DOMAINES D APPLICATION Soins réalisés au domicile du patient, sur prescription médicale, dans le cadre d une prise en charge en HAD.

3/ DOMAINES D APPLICATION Soins réalisés au domicile du patient, sur prescription médicale, dans le cadre d une prise en charge en HAD. DOMAINE : SOINS N version : 1 PROTOCOLE PLEURX : SURVEILLANCE ET DRAINAGE Rédaction / date Validation / date Approbation / date Diffusion / date Actualisation / date 20/03/09 CLIN 26/03/10 Dr Le Moulec

Plus en détail

INFORMATION SUR LE MÉTHOTREXATE EN INJECTION

INFORMATION SUR LE MÉTHOTREXATE EN INJECTION 23 INFORMATION SUR LE MÉTHOTREXATE EN INJECTION Pour vous, pour la vie INFORMATION SUR LE MÉTHOTREXATE EN INJECTION Le méthotrexate est un médicament de choix pour le traitement de l arthrite rhumatoïde.

Plus en détail

Printrbot Simple. Guide de montage édition «Maker»

Printrbot Simple. Guide de montage édition «Maker» Printrbot Simple Guide de montage édition «Maker» Tools Step 1 Préparation du châssis en bois Assurez-vous de vous positionner sur une surface qui ne craint pas les découpes. Détachez les connections en

Plus en détail

Étape 1: Rassembler le matériel avant d'entrer dans la chambre du patient. Étape 1a: Rassembler le matériel pour réaliser les écouvillonnages oraux

Étape 1: Rassembler le matériel avant d'entrer dans la chambre du patient. Étape 1a: Rassembler le matériel pour réaliser les écouvillonnages oraux Situation sur le terrain Comment procéder sans risque à des écouvillonnages oraux (prélèvements de salive) chez des patients décédés, que l on suspecte d être infectés par le virus Ebola Étape 1: Rassembler

Plus en détail

Diabetes Service. Injecter l insuline avec un stylo

Diabetes Service. Injecter l insuline avec un stylo Diabetes Service Injecter l insuline avec un stylo Cette brochure a été réalisée grâce à la collaboration du Docteur A. Bodson, Service de diabétologie, Endocrinologie et Maladies Métaboliques, Hôpital

Plus en détail

PREMIERS SOINS AÎKIBUDO KATORI SHINTO RYU

PREMIERS SOINS AÎKIBUDO KATORI SHINTO RYU PREMIERS SOINS AÎKIBUDO KATORI SHINTO RYU Voici un guide des premiers soins, au service des pratiquants d aïkibudo Les contacts page 2 Partie 1 : DETRESSES VITALES A. Perte de connaissance page 3 B. Arrêt

Plus en détail

PRELEVEMENT de SANG par PONCTION VEINEUSE

PRELEVEMENT de SANG par PONCTION VEINEUSE Cours pour les Ateliers de pratiques professionnels Jean-Michel Rossier 2013 PRELEVEMENT de SANG par PONCTION VEINEUSE Objectifs du cours Etre capable de réaliser une ponction veineuse avec prélèvement

Plus en détail

PROTOCOLE DE GLYCEMIE SUR SANG CAPILLAIRE

PROTOCOLE DE GLYCEMIE SUR SANG CAPILLAIRE Protocole N 20 - Glycémie sur sang capillaire 1/5 UNITE D HYGIENE ET DE LUTTE CONTRE LES INFECTIONS NOSOCOMIALES Date : 2000 PROTOCOLE DE GLYCEMIE SUR SANG CAPILLAIRE Avec la participation du groupe de

Plus en détail

COMMENT SOIGNER UNE PLAIE?

COMMENT SOIGNER UNE PLAIE? COMMENT SOIGNER UNE PLAIE? Attention! Ne frottez pas la plaie, tamponnez-la le plus possible. Le frottement est douloureux et peut aussi endommager encore plus les tissus. N utilisez jamais un tampon d

Plus en détail

Soins à domicile en cas de risque de contagion

Soins à domicile en cas de risque de contagion Lavage des mains Désinfection des mains Mettre un masque de protection Moyens auxiliaires Changer les draps du patient alité Retirer des gants Bandage des jambes d un patient qui doit garder le lit Lavage

Plus en détail

Voie Veineuse Centrale

Voie Veineuse Centrale Les procédures en réanimation 21/04/2010 Page 1/9 Rédaction : S. Marmilloud (IDET) Vérification : IDE V. Labat Approbation : Dr C. Santre 1 But Ce document décrit la procédure de mise en place et la surveillance

Plus en détail

Introduction. Usage prévu. Contre-indications. Avertissements et précautions d ordre général. Informations patient AVERTISSEMENT ATTENTION.

Introduction. Usage prévu. Contre-indications. Avertissements et précautions d ordre général. Informations patient AVERTISSEMENT ATTENTION. Informations patient Français Introduction ApneaLinkAir ApneaLink Plus Votre médecin vous a remis l ApneaLink Air afin de déterminer si vous souffrez de troubles respiratoires du sommeil. Cet appareil

Plus en détail

L HÉPATITE B L ABC DE. S informer, se protéger et protéger ses proches LES GESTES À FAIRE

L HÉPATITE B L ABC DE. S informer, se protéger et protéger ses proches LES GESTES À FAIRE L ABC DE L HÉPATITE B LES GESTES À FAIRE S informer, se protéger et protéger ses proches Direction de santé publique de Laval www.santepubliquelaval.qc.ca Je m informe QU EST-CE QUE L HÉPATITE B? 1 C est

Plus en détail

Addenda au manuel de l opérateur

Addenda au manuel de l opérateur Remplacement du capteur d oxygène Introduction Le capteur d oxygène doit être remplacé tous les 2 ans ou chaque fois que cela est nécessaire. Consignes générales de réparation Avant de réparer le ventilateur,

Plus en détail

Je fais vacciner mes enfants. Je demande à mes proches de. Je me fais vacciner contre l hépatite A. si le médecin me l a prescrit.

Je fais vacciner mes enfants. Je demande à mes proches de. Je me fais vacciner contre l hépatite A. si le médecin me l a prescrit. Pour plus d information, je contacte : Dr 1 Mon médecin : 2 Le service Info-Santé : 811 3 La Fondation canadienne du foie : www.liver.ca ou 514 876-4170 www.lavalensante.com MA LISTE D ACTIONS Je visite

Plus en détail

CATHETER CENTRAL INSERE PAR VOIE PERIPHERIQUE ou PICC

CATHETER CENTRAL INSERE PAR VOIE PERIPHERIQUE ou PICC CATHETER CENTRAL INSERE PAR VOIE PERIPHERIQUE ou PICC Soins d hygiène D. GRAU, S. BOMMART, S PARER, Centre Hospitalier Régional Universitaire de Montpellier E. BOUDOT, ARLIN Languedoc Roussillon Septembre

Plus en détail

C. difficile. Réponses aux questions les plus fréquemment posées sur le. à l Hôpital général juif HÔPITAL GÉNÉRAL JUIF SIR MORTIMER B.

C. difficile. Réponses aux questions les plus fréquemment posées sur le. à l Hôpital général juif HÔPITAL GÉNÉRAL JUIF SIR MORTIMER B. Réponses aux questions les plus fréquemment posées sur le C. difficile à l Hôpital général juif HÔPITAL GÉNÉRAL JUIF SIR MORTIMER B. DAVIS HÔPITAL D ENSEIGNEMENT DE L UNIVERSITÉ MCGILL www.jgh.ca 1. CLOSTRIDIUM

Plus en détail

INTRODUCTION A LA TECHNIQUE DE SOINS INFIRMIERS

INTRODUCTION A LA TECHNIQUE DE SOINS INFIRMIERS INTRODUCTION A LA TECHNIQUE DE SOINS INFIRMIERS OBJECTIFS Définir le soin Énumérer les différentes étapes de la préparation du soin Expliquer les aspects de l exécution du soin Citer les éléments de l

Plus en détail

Recommandations en cas d Urgence pour les Enfants avec Déficit en Cortisol et en Hormone de Croissance. Livret N 5

Recommandations en cas d Urgence pour les Enfants avec Déficit en Cortisol et en Hormone de Croissance. Livret N 5 Recommandations en cas d Urgence pour les Enfants avec Déficit en Cortisol et en Hormone de Croissance Livret N 5 Guide d accompagnement du Patient Brochure : lecture moyenne 29/04/07 1 Recommandations

Plus en détail

LES TECHNIQUES DE RELAXATION

LES TECHNIQUES DE RELAXATION Mieux vivre chez vous Notre engagement au quotidien LES TECHNIQUES DE RELAXATION Mars 2015 LES TECHNIQUES DE RELAXATION Introduction p.4 1. La bonne posture p.5 2. La relaxation par le souffle p.8 3.

Plus en détail

PLAN (suite) PLAN. PLAN (suite) III- Développement

PLAN (suite) PLAN. PLAN (suite) III- Développement THEME: INFORMATION DU PATIENT PAR LE TECHNICIEN POUR LA BONNE UTILISATION DES DISPOSITIFS D AUTO- SURVEILLANCE Yvon Séverin KOMBO, Jeanne MADZOUKA, Anicet Patrick MAPAKO PLAN I- Introduction II- Généralités

Plus en détail

MODE D EMPLOI. Modèle : JT-6016B JT-6016C MODE D EMPLOI

MODE D EMPLOI. Modèle : JT-6016B JT-6016C MODE D EMPLOI MODE D EMPLOI Modèle : JT-6016B JT-6016C MODE D EMPLOI Spécifications Tension nominale : AC220-240V Puissance nominale : 500W Fréquence nominale : 50Hz Temps de travail :

Plus en détail

PATCH, ANNEAU, IMPLANT LES NOUVELLES CONTRACEPTIONS HORMONALES

PATCH, ANNEAU, IMPLANT LES NOUVELLES CONTRACEPTIONS HORMONALES PATCH, ANNEAU, IMPLANT LES NOUVELLES CONTRACEPTIONS HORMONALES Rémy SCHMIED Mai 2005 CHU_ Hôpitaux de Rouen - page 1 INTRODUCTION Offres plus ou moins récentes 3 produits disponibles : Patch contraceptif

Plus en détail

PICC LINE. Livret d information, de suivi et de surveillance. Etablissement de référence : Service de soins référent : Médecin référent à l hôpital :

PICC LINE. Livret d information, de suivi et de surveillance. Etablissement de référence : Service de soins référent : Médecin référent à l hôpital : PICC LINE Livret d information, de suivi et de surveillance Etablissement de référence : Service de soins référent : Médecin référent à l hôpital : Infirmier(ère) du domicile : Un cathéter PICC Line a

Plus en détail

Introduction pour l installation du collecteur d eaux pluviales dans le jardin (GRS)

Introduction pour l installation du collecteur d eaux pluviales dans le jardin (GRS) Introduction pour l installation du collecteur d eaux pluviales dans le jardin (GRS) Avec ou sans filtre fin Accessoires Secteur d opération et fonctionnement Le collecteur d eaux pluviales est construit

Plus en détail

Entretien de la sonde vésicale à domicile

Entretien de la sonde vésicale à domicile Entretien de la sonde vésicale à domicile [this pamphlet is a translation of the original English version into French] / Care of the Urinary Catheter at Home [title of the original English version PL-0735]

Plus en détail

HEMODIAFILTRATION AVEC LE SYSTEME PRISMAFLEX

HEMODIAFILTRATION AVEC LE SYSTEME PRISMAFLEX Service de Néphrologie Avalisation : - Prof. P.Y. Martin Chef de Service Visa - Mme M. G. Droulez IRUS Visa - M P. Cornuau Responsable des soins Visa HEMODIAFILTRATION AVEC LE SYSTEME PRISMAFLEX Cadre

Plus en détail

LES CONSEILS PRÉVENTION VOS MAINS SONT FRAGILES PROTÉGEZ-LES! LE SERVICE DE SANTÉ AU TRAVAIL DE LA RÉGION NANTAISE

LES CONSEILS PRÉVENTION VOS MAINS SONT FRAGILES PROTÉGEZ-LES! LE SERVICE DE SANTÉ AU TRAVAIL DE LA RÉGION NANTAISE LES CONSEILS PRÉVENTION du VOS MAINS SONT FRAGILES PROTÉGEZ-LES! LE SERVICE DE SANTÉ AU TRAVAIL DE LA RÉGION NANTAISE LA MAIN UNE ANATOMIE COMPLEXE ET FRAGILE 15 muscles Couverture des os et ligaments

Plus en détail

Le Prélèvement Sanguin en Pratique Guide à l attention des préleveurs. Marc Deschka

Le Prélèvement Sanguin en Pratique Guide à l attention des préleveurs. Marc Deschka Marc Deschka Le Prélèvement Sanguin en Pratique Guide à l attention des préleveurs Prélèvement simple, facile et sécurisé de sang capillaire et veineux sur des patients hospitalisés ou externes L auteur

Plus en détail

Techniques de. prélèvement sanguin. Dr. Martin Dittmann. Guide et notices explicatives pour le. prélèvement sanguin. veineux. Your Power for Health

Techniques de. prélèvement sanguin. Dr. Martin Dittmann. Guide et notices explicatives pour le. prélèvement sanguin. veineux. Your Power for Health Your Power for Health Techniques de prélèvement sanguin Dr. Martin Dittmann Guide et notices explicatives pour le prélèvement sanguin veineux Introduction 2. Revers de la main Jusqu à ce jour, la ponction

Plus en détail

LA PERTE DE CONSCIENCE

LA PERTE DE CONSCIENCE CES QUELQUES NOTIONS PEUVENT SAUVER DES VIES. PENSEZ Y SV D URGENCES Pompiers et service médical urgent : 100 Police : 101 L'HEMORRAGIE Comment reconnaître une hémorragie? Le sang s'écoule abondamment

Plus en détail

PRELEVEMENT ET CONSERVATION DES ECHANTILLONS INDEX

PRELEVEMENT ET CONSERVATION DES ECHANTILLONS INDEX v5 1 PRELEVEMENT ET CONSERVATION DES ECHANTILLONS INDEX 1. Bonne pratique de prélèvements...2 1.1 Avantages des prélèvements sous vides par rapport à la seringue...2 1.2 Préparation du patient:...2 1.3

Plus en détail

NOTICE D INSTALLATION ET D ENTRETIEN DES CUVES A ENTERRER 1600 et 2650 LITRES

NOTICE D INSTALLATION ET D ENTRETIEN DES CUVES A ENTERRER 1600 et 2650 LITRES NOTICE D INSTALLATION ET D ENTRETIEN DES CUVES A ENTERRER 1600 et 2650 LITRES Cuve à enterrer 1600 L Cuve à enterrer 2650 L Afin de garantir le bon fonctionnement et la longévité de votre installation,

Plus en détail

Information sur la garantie de matelas

Information sur la garantie de matelas Information sur la garantie de matelas Si confortable, vous n aurez plus jamais à compter les moutons Pour des questions relatives à la garantie ou pour enregistrer votre produit, veuillez consulter notre

Plus en détail

La prise de sang veineuse est la méthode de prélèvement de sang la plus courante utilisée à des fins diagnostiques

La prise de sang veineuse est la méthode de prélèvement de sang la plus courante utilisée à des fins diagnostiques I. Le prélèvement de sang veineux 1 Fondements théoriques de la prestation de soin! Base légale Le prélèvement de sang veineux est une intervention infirmière sur prescription médicale, exécutable en dehors

Plus en détail

PROTOCOLES DES SOINS INFIRMIERS, OBSTETRICAUX ET NEONATAUX

PROTOCOLES DES SOINS INFIRMIERS, OBSTETRICAUX ET NEONATAUX PROTOCOLES DES SOINS INFIRMIERS, OBSTETRICAUX ET NEONATAUX PROTOCOLES DES SOINS INFIRMIERS ET OBSTETRICAUX I - DEFINITION «Le protocole de soins infirmiers et obstétricaux est l ensemble des activités,

Plus en détail

VIII. Relevés en plinthe

VIII. Relevés en plinthe VIII Relevés en plinthe 8. 1 A. OUTILS VIII. Relevés en plinthe En plus des outils généraux (couteaux, compas à pointes sèches, outil traceur rainuré, règles d ajusteur, rouleaux, truelles, etc.), d autres

Plus en détail

Test de charge orale en glucose en vue de dépister un diabète

Test de charge orale en glucose en vue de dépister un diabète Tests dynamiques réalisés au laboratoire Test de O Sullivan Test de charge orale en glucose en vue de dépister un diabète gestationnel chez la femme enceinte (6 ème au 7 ème mois de grossesse) Préparation

Plus en détail

Pré-évaluation Echelle à 5 points

Pré-évaluation Echelle à 5 points Pré-évaluation Echelle à 5 points NM Bon nettoyage des mains jamais NM1 Je me lave les mains avec de l eau chaude et du savon pendant au moins 10 secondes, je les rince et les essuie avec une serviette

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION

MANUEL D UTILISATION ė Système d autosurveillance glycémique 12 l :24 10 mg dl 93 13. pel Rap s ion Opt pas re ant Av SANS CODAGE MANUEL D UTILISATION Contour Next USB s utilise uniquement avec les bandelettes réactives Contour

Plus en détail

Comment prévenir l érythème fessier

Comment prévenir l érythème fessier Comment prévenir l érythème fessier Cette publication vous apprendra ce qu il faut faire pour prévenir l érythème fessier (ou irritation de la peau sous une couche). Votre enfant reçoit des médicaments

Plus en détail

MANUEL DE PRELEVEMENT

MANUEL DE PRELEVEMENT BD 15189 Référence : B-PRE-PLV Version : 2 DOCUMENT GERE MANUEL DE PRELEVEMENT LABORATOIRE DE BIOLOGIE MEDICALE DU GCS16 Service : LABORATOIRE Page 1 sur 31 Rédaction : Cellule qualité laboratoire Validation

Plus en détail

Lames préparées (pancréas) Indicateur de glycémie et bandelette d analyse Dispositif de prélèvement sanguin

Lames préparées (pancréas) Indicateur de glycémie et bandelette d analyse Dispositif de prélèvement sanguin LA GLYCÉMIE But Comprendre l histologie du pancréas. Établir des liens entre l histologie et la physiologie glandulaire. Observer les effets de l insuline sur le contrôle du sucre sanguin. Expliquer les

Plus en détail

Recueil de techniques de de bandages et d immobilisations

Recueil de techniques de de bandages et d immobilisations Recueil de techniques de de bandages et d immobilisations Document destiné aux sauveteurs et aux moniteurs Édition septembre 2006 Table des matières Recueil de techniques de bandages et d immobilisations...4

Plus en détail

CONSIGNES DE SECURITE

CONSIGNES DE SECURITE Vous venez d acquérir un produit de la marque Essentiel b et nous vous en remercions. BOULANGER apporte un soin tout particulier à ses produits au niveau de leur design, de leur ergonomie et de leur simplicité

Plus en détail

PROTOCOLE DE SOINS AUX ENFANTS ATTEINTS D EPIDERMOLYSE BULLEUSE

PROTOCOLE DE SOINS AUX ENFANTS ATTEINTS D EPIDERMOLYSE BULLEUSE PROTOCOLE DE SOINS AUX ENFANTS ATTEINTS D EPIDERMOLYSE BULLEUSE Isabelle CORSET, Infirmière et l équipe médicale du Centre de référence MAGEC (Maladie Génétique à Expression Cutanée) Hôpital NECKER Enfants

Plus en détail

Matériel : 1 étape : Préparation du support

Matériel : 1 étape : Préparation du support Matériel : - Kit Mini-album «Accordéon» Mai 2009 - Encre marron - Eponge Cut N Dry - Papier à poncer - Encre Stazon opaque blanche (ou d une autre couleur) - Carrés de mousse 3D - Glossy Accent - Perforatrice

Plus en détail

Les A.E.S. Rémi Buchaniec. Forcomed 2008

Les A.E.S. Rémi Buchaniec. Forcomed 2008 Les A.E.S Rémi Buchaniec Forcomed 2008 SOMMAIRE Définition A.E.S. Les facteurs de risque de contamination Conduite à tenir en cas d A.E.Sd Les précautions standards Conclusion Définition A.E.S. Accidents

Plus en détail

Chambres à cathéter implantables

Chambres à cathéter implantables Chambres à cathéter implantables Pas de conflits d intérêt avec le sujet traité APHAL Formation PPH Jeudi 19 mars 2015 Sébastien GEORGET Pharmacie Centre Psychothérapique de Nancy Définition (1) Définition

Plus en détail

A F F I C H A G E O B L I G A T O I R E

A F F I C H A G E O B L I G A T O I R E 2010-2011 9002-9323 Québec inc. (Agence de soins infirmiers Chantal Côté- division ASICC-MED) A F F I C H A G E O B L I G A T O I R E N o mutuelle MUT00724 Association(s) sectorielle(s) paritaire(s) Affaires

Plus en détail

Guide d installation

Guide d installation Guide d installation du système Cisco TelePresence MX700 à une caméra - au mur http://www.cisco.com/go/mx-docs Ce guide couvre le MX700 avec une seule caméra, monté sur le mur. Main d œuvre Nous recommandons

Plus en détail

Retourner à la maison avec une pompe de chimiothérapie : Ce que je dois savoir

Retourner à la maison avec une pompe de chimiothérapie : Ce que je dois savoir Retourner à la maison avec une pompe de chimiothérapie : Ce que je dois savoir Ce guide vous aidera à gérer votre chimiothérapie à la maison. Veuillez le lire avec votre Infirmière et votre famille. Ce

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION. Masque de soudage protecteur de vision

NOTICE D UTILISATION. Masque de soudage protecteur de vision NOTICE D UTILISATION Masque de soudage protecteur de vision Attention : Lire attentivement le présent manuel dans son intégralité avant d utiliser le masque de soudage. Table des matières GUIDE DE L UTILISATEUR

Plus en détail

Les équipements de protection individuels. Support du service hygiène CH Saint-Quentin Présenté par Valentine CUVELIER le 11/09/2015

Les équipements de protection individuels. Support du service hygiène CH Saint-Quentin Présenté par Valentine CUVELIER le 11/09/2015 Les équipements de protection individuels Support du service hygiène CH Saint-Quentin Présenté par Valentine CUVELIER le 11/09/2015 Les E.P.I (équipements de protection individuels) Le bon usage des gants

Plus en détail

Service de Néphrologie-Dialyse

Service de Néphrologie-Dialyse Service de Néphrologie-Dialyse du Centre Hospitalier de BOURG EN BRESSE Docteur C. BOUDRAY Docteur N. DIAB Docteur J. C. GLACHANT Docteur S. TOUSSAINT Tél. Secrétariat : 04 74 45 42 71 Tél. Dialyse : 04

Plus en détail

IntegraMouse Plus Guide Rapide(v1.0) pour INSTALLATION NETTOYAGE FONCTIONNEMENT

IntegraMouse Plus Guide Rapide(v1.0) pour INSTALLATION NETTOYAGE FONCTIONNEMENT IntegraMouse Plus Guide Rapide(v1.0) pour INSTALLATION NETTOYAGE FONCTIONNEMENT Français (FR) Guide Rapide d INSTALLATION Montage de l IntegraMouse Plus 1 Insérer l embout buccal dans un mouvement rectiligne

Plus en détail

1001-B Semoir de précision pour jardin EarthWay Assemblage et fonctionnement

1001-B Semoir de précision pour jardin EarthWay Assemblage et fonctionnement 1001-B Semoir de précision pour jardin EarthWay Assemblage et fonctionnement Félicitation à l occasion de votre achat de ce nouveau semoir EarthWay. Veillez nous contacter si vous avez de la difficulté

Plus en détail

1- Maintenance préventive systématique :

1- Maintenance préventive systématique : Page 1/9 Avant toute opération vérifier que le système soit correctement consigné. Avant de commencer toute activité, vous devez être en possession d une attestation de consignation 1- Maintenance préventive

Plus en détail

BIA SENSATION PLUS BIA à fibre-optique hautement efficace

BIA SENSATION PLUS BIA à fibre-optique hautement efficace BIA SENSATION PLUS BIA à fibre-optique hautement efficace Un BIA à fibre-optique hautement efficace SENSATION PLUS est une innovation dans le domaine de l assistance hémodynamique. Il offre tous les avantages

Plus en détail

Premiers soins. Fiche 12 Hémorragies. A. Saignement par une plaie. Compression manuelle. Arrêter un saignement abondant.

Premiers soins. Fiche 12 Hémorragies. A. Saignement par une plaie. Compression manuelle. Arrêter un saignement abondant. Fiche 12 Hémorragies Arrêter un saignement abondant. Premiers soins A. Saignement par une plaie Attention : une hémorragie peut être masquée par les vêtements. Compression manuelle 1. Allonger le patient.

Plus en détail

NETTOYAGE ET CONDITIONNEMENT DU MATERIEL DE SOINS EN VUE DE LA STERILISATION

NETTOYAGE ET CONDITIONNEMENT DU MATERIEL DE SOINS EN VUE DE LA STERILISATION NETTOYAGE ET CONDITIONNEMENT DU MATERIEL DE SOINS EN VUE DE LA STERILISATION OBJECTIFS SPECIFIQUES : ENUMERER SANS ERREUR LES ELEMENTS QUI COMPOSENT LE MATERIEL COURANT DE SOINS EXPLIQUER CHACUNE DES TECHNIQUES

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION

MANUEL D UTILISATION MANUEL D UTILISATION Table des matières Sécurité du produit 3 Mesures de précautions 4 Exigences électriques 5 Dépannage 5 Caractéristiques de My Rotisserie 6 Caractéristiques de My Rotisserie 7 Diagramme

Plus en détail

Guide illustré de 13 fuites courantes

Guide illustré de 13 fuites courantes Projet ZERO émissions et fuite de fluide frigorigène Guide illustré de 13 fuites courantes Traduit et adapté à la France par l www.afce.asso.fr Page 1 Guide illustré de 13 fuites courantes L Institut de

Plus en détail

INFUSIONS MC Marquises contrastantes en polycarbonate Mode d assemblage et d installation

INFUSIONS MC Marquises contrastantes en polycarbonate Mode d assemblage et d installation INFUSIONS MC Marquises contrastantes en polycarbonate Mode d assemblage et d installation 1. DÉFINITION Les marquises contrastantes Infusions offrent un choix de 16 finis de métal ou de plastique transparent

Plus en détail

MANUEL DE L USAGER MACHINE À SUCRE D ÉRABLE CDL. Les équipements d érablière CDL inc.

MANUEL DE L USAGER MACHINE À SUCRE D ÉRABLE CDL. Les équipements d érablière CDL inc. MANUEL DE L USAGER MACHINE À SUCRE D ÉRABLE CDL Merci d avoir choisi une machine à sucre d érable CDL. Nos 40 années d expérience au service des acériculteurs garantis que vous avez acquis un équipement

Plus en détail

Directives d installation des Chauffe-Air d adjonction électriques montés dans les plénums

Directives d installation des Chauffe-Air d adjonction électriques montés dans les plénums Directives d installation des Chauffe-Air d adjonction électriques montés dans les plénums Août 2008 VERSION 4 CES INSTRUCTIONS D INSTALLATIONS COUVRENT: MODÈLES T-4 à T-30 (4Kw à 30 Kw) NOTES GÉNÉRALES

Plus en détail

Jaargetijdenweg 4 7532 SX Enschede The Netherlands Toll Free 00800 2806 2806 FAX +31 (0)53 20 30 305 Email: info@freedom-innovations.

Jaargetijdenweg 4 7532 SX Enschede The Netherlands Toll Free 00800 2806 2806 FAX +31 (0)53 20 30 305 Email: info@freedom-innovations. Jaargetijdenweg 4 7532 SX Enschede The Netherlands Toll Free 00800 2806 2806 FAX +31 (0)53 20 30 305 Email: info@freedom-innovations.eu R-720-068 Manchon Parydonn, Notice, Rev. C I. INTRODUCTION Merci

Plus en détail

ATTENTION! Après quelques mois d utilisation, un ordinateur s encrasse et surtout son ennemi mortel est la poussière.

ATTENTION! Après quelques mois d utilisation, un ordinateur s encrasse et surtout son ennemi mortel est la poussière. Après quelques mois d utilisation, un ordinateur s encrasse et surtout son ennemi mortel est la poussière. En effet, l ordinateur est un appareil qui consomme de l électricité dont une partie importante

Plus en détail

Considérez le sang de toute personne comme potentiellement infectée.

Considérez le sang de toute personne comme potentiellement infectée. Considérez le sang de toute personne comme potentiellement infectée. Si vous vous piquez avec une aiguille contaminée : Faites saigner légèrement la plaie et lavez-la avec de l eau et du savon, sans brosser.

Plus en détail

SERINGUE AUTO-POUSSEUSE DE DOPAMINE

SERINGUE AUTO-POUSSEUSE DE DOPAMINE SERINGUE AUTO-POUSSEUSE DE DOPAMINE Muret Elise Ranson Charlotte Lambinet Denis Jung Emmanuelle Gangloff Sébastien DEFINITIONS LA SERINGUE AUTO-POUSSEUSE est un appareil électrique permettant d administrer

Plus en détail

PATIENT DIABÉTIQUE CARNET DE SUIVI

PATIENT DIABÉTIQUE CARNET DE SUIVI PATIENT DIABÉTIQUE CARNET DE SUIVI ? Vous avez besoin de conseils sur la manipulation de vos stylos injecteurs d insuline ou sur votre lecteur de glycémie Sanofi Diabète? Des outils à votre service pour

Plus en détail

Volcane II Récupérateur de Chaleur Notice d Installation d Utilisation de Maintenance

Volcane II Récupérateur de Chaleur Notice d Installation d Utilisation de Maintenance NT 1166 C 1 /16 20/11/2008 MANUEL D INSTALLATION NORMES DE SECURITE ET MARQUAGE CE Nos techniciens sont régulièrement engagés dans la recherche et le développement de produits de plus en plus efficace

Plus en détail

Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission respiratoire. Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission féco-orale

Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission respiratoire. Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission féco-orale Mesures d hygiène Mesures d hygiène générales Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission respiratoire Mesures d hygiène vis-à-vis des maladies à transmission féco-orale Mesures d hygiène vis-à-vis

Plus en détail

Laboratoire XLABS. Biologie médicale Prélèvements Sanguins mode opératoire C2MOPSANG

Laboratoire XLABS. Biologie médicale Prélèvements Sanguins mode opératoire C2MOPSANG Version : ACR 02 Date de validation : 21/01/2013 Type de texte : Mode opératoire Date de mis en application : 21/01/2013 Intervenants Dates Visas Auteur COUCHARD Sylvie 30/11/2012 Vérification SOUCHET

Plus en détail

ÉTAPES PRÉEXÉCUTOIRES. Désinfecter le sthétoscope avec un tampon d alcool

ÉTAPES PRÉEXÉCUTOIRES. Désinfecter le sthétoscope avec un tampon d alcool SIGNES VITAUX INTRODUCTION Les signes vitaux sont la température, le pouls, la respiration et la pression artérielle. Ils sont des indicateurs de la santé du client. La mesure des signes vitaux constitue

Plus en détail

TECNOLUX CR-48B. Mode d emploi

TECNOLUX CR-48B. Mode d emploi TECNOLUX CR-48B Mode d emploi REFRIGERATEUR SEMI CONDUCTEUR MODE D EMPLOI PRECAUTIONS DE SECURITE Lisez toutes les instructions avant d utiliser cet appareil. Appliquez toujours les précautions de sécurité

Plus en détail

Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU

Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU + Hôpital de Soultz N S PT.S.036.1 Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 5 : CLASSEUR

Plus en détail

Un parquet en bois massif, vieillit avec les années. Véritable élément de décoration, il faut le traiter avec soin pour en profiter pleinement.

Un parquet en bois massif, vieillit avec les années. Véritable élément de décoration, il faut le traiter avec soin pour en profiter pleinement. Comment rénover un parquet? NIVEAU DE DIFFICULTÉ DÉBUTANT Confirmé EXPERT Caisse à outils Matériaux nécessaires Un aspirateur Un marteau Un ciseau à bois Une spatule Une cale de ponçage et des papiers

Plus en détail

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise.

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise. Qu est-ce qu une arthroscopie? Il s agit d une intervention chirurgicale mini-invasive dont le but est d explorer l articulation du genou et de traiter la lésion observée dans le même temps. Comment se

Plus en détail

Montage- und Gebrauchsanweisung Instructions on mounting and use Prescriptions de montage et mode d'emploi Montage- en gebruiksaanwijzing Istruzioni

Montage- und Gebrauchsanweisung Instructions on mounting and use Prescriptions de montage et mode d'emploi Montage- en gebruiksaanwijzing Istruzioni Montage- und Gebrauchsanweisung Instructions on mounting and use Prescriptions de montage et mode d'emploi Montage- en gebruiksaanwijzing Istruzioni di montaggio e d'uso Instrucciones de montaje y para

Plus en détail

CHIRURGIE GÉNÉRALE Mastectomie totale

CHIRURGIE GÉNÉRALE Mastectomie totale CHIRURGIE GÉNÉRALE Mastectomie totale Définition : Une mastectomie totale est l'ablation complète du sein, incluant le mamelon et la peau. Par contre les muscles ne sont pas enlevés, ni touchés. Alimentation

Plus en détail

L ARRÊT CARDIAQUE. Le sauveteur doit permettre la réalisation d une série d actions pour augmenter les chances de survie de la victime :

L ARRÊT CARDIAQUE. Le sauveteur doit permettre la réalisation d une série d actions pour augmenter les chances de survie de la victime : Définition - Signes L ARRÊT CARDIAQUE Une personne est en arrêt cardiaque lorsque son cœur ne fonctionne plus ou fonctionne d une façon anarchique, ne permettant plus d assurer l oxygénation du cerveau.

Plus en détail

Ce qu il faut savoir

Ce qu il faut savoir La circulation Séquence 14 À quoi sert mon cœur? D ans Ce qu il faut savoir les fonctions vitales, le rôle du sang et de l appareil circulatoire reste prépondérant. Tous les êtres vivants «baignent» dans

Plus en détail

CHARIOT ELEVATEUR FICHE D INSTRUCTION. Prise de poste. Poste de conduite

CHARIOT ELEVATEUR FICHE D INSTRUCTION. Prise de poste. Poste de conduite CHARIOT ELEVATEUR Prise de poste - Munissez-vous des équipements de protection individuelle nécessaires pour le travail à effectuer : - chaussures de sécurité obligatoires - gants de protection - protections

Plus en détail

GUIDE DE DÉMARRAGE RAPIDE. IOS Technologies, Inc. est une filiale en propriété exclusive de Glidewell Laboratories

GUIDE DE DÉMARRAGE RAPIDE. IOS Technologies, Inc. est une filiale en propriété exclusive de Glidewell Laboratories GUIDE DE DÉMARRAGE RAPIDE IOS Technologies, Inc. est une filiale en propriété exclusive de Glidewell Laboratories Composants du système Apprendre à connaître l appareil TS150 Antenne WiFi Poignée de la

Plus en détail

Planches pour le Diagnostic microscopique du paludisme

Planches pour le Diagnostic microscopique du paludisme République Démocratique du Congo Ministère de la Santé Programme National de Lutte Contre le Paludisme Planches pour le Diagnostic microscopique du paludisme Ces planches visent à améliorer le diagnostic

Plus en détail

NOTICE : INFORMATIONS DESTINÉES A L UTILISATEUR. Firazyr 30 mg solution injectable en seringue pré-remplie Icatibant

NOTICE : INFORMATIONS DESTINÉES A L UTILISATEUR. Firazyr 30 mg solution injectable en seringue pré-remplie Icatibant B. NOTICE 1 NOTICE : INFORMATIONS DESTINÉES A L UTILISATEUR Firazyr 30 mg solution injectable en seringue pré-remplie Icatibant Veuillez lire attentivement l intégralité de cette notice avant d utiliser

Plus en détail