Statistiques accidentalité 2009 : compléments 2RM (France métropolitaine, données définitives BAAC et autres sources précisées)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Statistiques accidentalité 2009 : compléments 2RM (France métropolitaine, données définitives BAAC et autres sources précisées)"

Transcription

1 La Défense, le 16 novembre 2010 Concertation 2RM GT Connaissance Statistiques accidentalité 2009 : compléments 2RM (France métropolitaine, données définitives BAAC et autres sources précisées) Louis Fernique Secrétaire général de l Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR)

2 L image globale de l année 2009 Quasi-stabilité Contraste : Hors 2RM, la baisse se poursuit (-3,2%) Envolée de la mortalité 2RM à +9,3% (surtout motos à +11,7%)

3 Le bilan 2RM par cylindrée et par silhouette

4 1. Xxxx Xxxx

5 2. l'accidentalité 2RM 2009

6 Evolutions par catégories d usagers

7

8

9

10 La matrice «Qui contre qui?» Pour chaque accident impliquant 2 usagers (une «collision à 2»), 2 lectures pratiquement indépendantes : Qui est tué? = de quel côté sont les morts? (ou comment se répartissent les victimes) La réponse est factuelle A qui la faute? = qui est à l origine de l accident? (à qui la faute ou l erreur de conduite s il y a faute côté usagers, et s il y a faute unique ) La réponse est interprétative Attention aux amalgames

11 La matrice de base : H. Qui est tué? V. Au contact de qui?

12

13

14

15

16 2009

17 La matrice élaborée : H. Qui est tué? V. Au contact de qui? Qui est tué et présumé responsable? sans responsabilités présumées dans l accident? et présumé non responsable?

18

19

20

21 Les évolutions de la matrice «Qui contre qui?» 2008 Baisse 2009 Hausse 2009

22

23

24 Incréments positifs uniquement

25

26 Les incréments majeurs de 2008 à motards tués en solo et présumés responsables dont +8 en moins de125 cm 3 (en hausse de +19%, de 42 à 50) et +58 en plus de 125 cm 3 (en hausse de +34%, de 172 à 230) +41 automobilistes tués en solo et présumés non responsables +20 usagers VU tués en solo et présumés responsables

27 Zoom sur l incrément motos (tués motards en solo présumés responsables : 214 en 2008, 280 en 2009) «Mortalité de référence» = 214 tués dont 20 passagers en 2008, 280 dont 22 passagers en 2009 (+66). Au regard de divers critères : quelles modalités ont progressé? certaines ont-elles progressé de façon disproportionnée? 1) critères conducteurs : sexe et âge du conducteur, statut et ancienneté du permis de conduire, nationalité d'immatriculation 2) circonstances accident : localisation (région + département), croisement localisation x résidence, milieu, zone (GN/PN), réseau routier, type de trajet, saison, jour semaine, jour/nuit + heure, météo, surface chaussée, obstacle heurté, présence alcoolémie et drogue, autre facteur lié à l'usager (malaise+fatigue / médicaments...etc.)

28 Zoom sur l incrément motos Synthèse L étude approfondie des données 2009 montre que le segment critique, en expansion maximale en 2009, est celui des tués motocyclistes au delà de 125 cm3 de cylindrée, présumés responsables de leur accident, sans tiers impliqués. Il est très concentré géographiquement, dans les deux régions PACA et Rhône- Alpes. Il s agit essentiellement de résidents du département de l accident. Dominantes : conduite sur RD «promenade-loisirs» comme motif du déplacement (mais pas seulement en rase campagne) Autres composantes fortes : conduite de nuit alcoolémie conduite sans permis (16% des tués de référence).

29 Zoom sur l incrément motos Précision technique NB : les critères, qu ils soient relatifs au conducteur ou aux circonstances, sont rapportés au tué. S il y a 2 tués dans l accident (forcément conducteur et passager de la même moto, s agissant d accidents «en solo»), on opère ainsi un double compte délibéré, pour bine refléter les poids du cas dans la mortalité. NB : 7 cas de doubles tués en 2008, 0 en 2009

30 Critères conducteurs Sexe Dominante conducteurs hommes à 98% NEUTRE «Mortalité de référence 2008» = 214 tués dont 194 conducteurs (dont 7 F) et 20 passagers (dont 11 F) Les «couples» 2008 : 28 cas (dont 8 H+H, 0 F+F et 20 H+F) dont 7 doubles tués. Pour les couples à 1 tué, 5 cas cducteurs contre 11 cas passagers «Mortalité de référence 2009» = 280 tués dont 258 conducteurs (dont 7 femmes, dont 1 avec passager*) et 22 passagers (dont 11 F) Les «couples» 2009 : 31 cas (dont un side-car H+2 enfants, 12 H+H, 1 F+F* et 17 H+F) dont 0 double tué. Pour les couples à 1 tué, 16 cas cducteurs contre 13 cas passagers * 2 ados F 15 et 14 ans, passagère survivante

31 Critères conducteur Âge (1/2) La double bosse de la mortalité motos tendrait à se combler?

32 Critères conducteur Âge (2/2) La hausse est plus marquée (en relatif) sur la tranche d âge ans. Mais attention à l effet trompeur des petits effectifs Vieillissement?

33 Critères conducteur Statut permis de conduire (1/2) Tués «sans permis» «SANS PERMIS» = FORTE HAUSSE La conduite «sans permis» atteint 27% de l incrément contre 13% de la base 2008 Elle représente ainsi 16% des tués de référence 2009

34 Critères conducteur Statut permis de conduire (2/2) Cadrage : Le taux de conduite «sans permis» sur accidents mortels est deux fois plus élevés chez les motards que chez l ensemble des conducteurs impliqués et 2,5 fois plus chez les motards tués «en solo». Tous ces taux ont augmenté en 2009, bien plus fort chez les motards. Parmi les cas de conduite «sans permis», le permis suspendu est très minoritaire, surtout chez les motards. Mais il gagne d autant plus en Le défaut de permis reste le motif majoritaire pour tous, et de loin.

35 Critères conducteur Ancienneté permis (1/2) Ce profil général mixe deux phénomènes, difficiles à démêler : le sur-risque indéniable du très jeune permis + l exposition typique des «carrières» de motard (érosion rapide de l usage de la moto après quelques années, creux de la paternité, retour éventuel passé 40 ans d âge ). Ici la population de référence est de plus très spécifique : les motards «responsables» qui se tuent en solo = recherche du risque et/ou déficit de compétence + cause externe passée inaperçue

36 Critères conducteur Ancienneté permis (1/2) Tous accidents mortels : conducteurs responsables motos Accidents mortels «en solo» : conducteurs responsables motos Tous accidents mortels : tous conducteurs responsables véh. immatriculés La part des novices (permis de 2 ans maxi) chez les motards responsables d accidents mortels (=38%) est très supérieure à la même part chez les conducteurs d autres véhicules soumis à permis (=26%). Par contre, pour les motards tués en solo et présumés responsables, elle est intermédiaire (=32%) ATTENTION : cela s explique D ABORD par la brièveté de la plupart des carrières de motard (voir plus haut). On ne peut donc pas en tirer de conclusion quant à d éventuels défauts du permis motos

37 Critères conducteur Ancienneté permis (2/2) Jeunes permis moins concernés La hausse est plus marquée (en relatif) sur les permis anciens (de 8-10 ans d âge et de ans d âge) cela corrobore les données sur l âge des conducteurs. Mais attention à l effet trompeur des petits effectifs

38 Critères conducteur Nationalité d immatriculation NEUTRE Dominante plaques françaises à 94%

39 Circonstances Localisation accident (1/4 région) TRÈS CONCENTRÉ

40 Circonstances Localisation accident (2/4 région) TRÈS CONCENTRÉ 76% de l incrément en Rhône-Alpes + PACA qui ne pesaient que 20% de la mortalité cible en 2008.

41 Critères conducteur Localisation accident (3/4 département) TRÈS CONCENTRÉ

42 Critères conducteur Localisation accident (4/4 département) TRÈS CONCENTRÉ 2/3 de l incrément dans 6 départements qui ne pesaient que 8% de la mortalité cible en 2008 : Var Alpes-Maritimes Haute-Savoie Ardèche Yvelines Rhône

43 NEUTRE Circonstances accident Croisement lieu accident x résidence En 2008, sur les 214 tués de référence, 165 ont trouvé la mort dans leur propre département (de résidence). Taux d endo-mortalité =77% En 2009, sur les 280 tués de référence, 216 sont décédés dans leur propre département. Taux d endo-mortalité =77%, inchangé Sur les 6 départements les plus touchés par la hausse, 5 ont vu leur taux d endo-mortalité augmenter : Var : de 25%=1/4 à 80%=12/15 Alpes-Maritimes : de 57%=4/7 à 73%=11/15 Haute-Savoie : de 0%=0/1 à 88%=7/8 Ardèche : 0 tué en 2008 ; en 2009, 33%=2/6 Yvelines : de 100%=2/2 à 63%=5/8 Rhône : de 100%=4/4 à 100%=9/9

44 NEUTRE Circonstances Croisement accidentlieu accident x résidence

45 Circonstances Milieu NEUTRE Incrément à 65% hors agglo («rase campagne») sensiblement conforme à la structure 2008

46 Circonstances Zone (GN/PN) POUSSÉE EN ZONE POLICE Incrément à 58% en zone gendarmerie Mais la mortalité de référence en 2008 était à 73% en zone GN

47 Circonstances Réseaux POUSSÉE SUR RD 83% de l incrément sur réseau départemental (qui pesait 60% de la mortalité cible en 2008)

48 Circonstances Type trajet ULTRA-DOMINANTE «PROMENADE+LOISIRS» «Promenade+loisirs» dominant = en 2009, 76% de la mortalité moto en solo présumé responsable (72% en 2008) et donc en forte poussée (89% de l incrément)

49 Circonstances Saison Mi-saisons plus meurtrières Hausse très marquée sur un très long «printemps» (dès février) + nouvelle poussée à l automne (pointe en octobre)

50 Circonstances Jour semaine

51 Circonstance Le jour et la nuit (éclairement) MONTÉE DE LA NUIT La nuit pèse 73% de l incrément (48 tués sur 66) alors qu elle ne pesait que 35% de la référence 2008 Elle passe ainsi à 44% de la mortalité de référence en 2009.

52 Circonstance Heure

53 Circonstances Météo PAS EN CAUSE 100% de l incrément sous conditions météo normales

54 Circonstances Surface chaussée PAS EN CAUSE 97% de l incrément avec adhérence ordinaire

55 Circonstances Obstacle heurté CONCENTRÉ 3/4 de l incrément sur 5 types qui ne pesaient que 40% de la mortalité cible en poussée des sorties de chaussée sans obstacle (mais mortelles)

56 Circonstances Alcool Très présent Proportionnellement moins en cause en 2009 (40% contre 45%) Mais ces taux sont très élevés (30% en 2009 pour l ensemble des conducteurs présumés responsables d accidents mortels tous véhicules confondus)

57 Circonstances Dépistage drogue SOUS-IMPLIQUÉ? Incrément : 7% mise en cause drogue Mortalité-cible en 2008 : 18% ATTENTION : ces données drogue sont biaisées par l augmentation du recours aux tests

58 Circonstances Prise de sang drogue SOUS-IMPLIQUÉ? Incrément : 8% mise en cause drogue Mortalité-cible en 2008 : 37% mise en cause ATTENTION : ces données drogue sont biaisées par l augmentation du recours aux tests

59 Circonstances Autre facteur lié à l usager

60 Zoom sur l incrément motos Rappel synthèse L étude approfondie des données 2009 montre que le segment critique, en expansion maximale en 2009, est celui des tués motocyclistes au delà de 125 cm3 de cylindrée, présumés responsables de leur accident, sans tiers impliqués. Il est très concentré géographiquement, dans les deux régions PACA et Rhône- Alpes. Il s agit essentiellement de résidents du département de l accident. Dominantes : conduite sur RD «promenade-loisirs» comme motif du déplacement (mais pas seulement en rase campagne) Autres composantes fortes : conduite de nuit alcoolémie conduite sans permis (16% des tués de référence).

61 Tendance 2010 (sur 10 mois) Source : remontées rapides brutes, valeur indicative Les données provisoires brutes suggèrent, en cumulé sur 10 mois, une baisse très marquée de la mortalité motos de 2009 à 2010 (jusque 8% en dessous de son niveau 2008 sur 10 mois), doublée d une baisse sensible de la mortalité cyclos. De 2009 à 2010, la baisse de la mortalité des motards dépasserait ainsi trois fois la baisse d ensemble (-19% contre 6%). A considérer avec prudence, les remontées rapides 2009 s étaient avérées plutôt trompeuses quant aux 2RM, tout particulièrement les cyclos.

62 M E R C I D E V O T R E A T T E N T I O N Site Web : tapez «ONISR» avec n importe quel moteur de recherche

Collecte et analyse de données : l apport de l ONISR aux politiques de sécurité routière

Collecte et analyse de données : l apport de l ONISR aux politiques de sécurité routière Hôtel du Département à Lyon Le 23 novembre 2010 Entretiens Jacques Cartier Journées francophones de la Sécurité routière Session 1 «La demande et les besoins exprimés» Collecte et analyse de données :

Plus en détail

La Sécurité Routière dans l'aisne Tableau de bord mensuel

La Sécurité Routière dans l'aisne Tableau de bord mensuel La Sécurité Routière dans l'aisne Tableau de bord mensuel AOÛT 2015 Données de l'observatoire départemental 2015 2014 Variation 2014/2015 Aisne National 19 15 +4 +26,7% +3,4% Tués 5 5 0 0,0% +9,5% Blessés

Plus en détail

Chiffres sécurité routière Bilan de 2008 à 2012 Bilan 2013 Chiffres 2014 au 31 janvier. Observatoire Régional de Sécurité Routière

Chiffres sécurité routière Bilan de 2008 à 2012 Bilan 2013 Chiffres 2014 au 31 janvier. Observatoire Régional de Sécurité Routière Chiffres sécurité routière Bilan de 2008 à 2012 Bilan 2013 Chiffres 2014 au 31 janvier Observatoire Régional de Sécurité Routière Ministère de l Egalité des Territoires et du Logement - Ministère de l'ecologie,

Plus en détail

L accidentalité 2014 du transport routier

L accidentalité 2014 du transport routier VU : véhicule utilitaire (PTAC < 3,5t) PL : poids lourd Manuelle Salathé Secrétaire générale L accidentalité 2014 du transport routier 1 3 384 personnes tuées sur les routes en 2014 2014 Progression 2013-2014

Plus en détail

L accidentalité routière en 2012 Bilan sommaire (en estimations provisoires)

L accidentalité routière en 2012 Bilan sommaire (en estimations provisoires) janvier 2013 L accidentalité routière en 2012 Bilan sommaire (en estimations provisoires) Sommaire 1. Les résultats provisoires de 2012 2. Perspectives longues 3. L image globale de l année 2012 4. L année

Plus en détail

MOTAC : Motorcycle accident causation, Belgique

MOTAC : Motorcycle accident causation, Belgique MOTAC : Motorcycle accident causation, Belgique Mathieu ROYNARD, IBSR Journées Scientifiques "Deux-roues motorisés" 15 et 16 octobre 2013, Lyon-Bron Groupe d Échanges et de Recherche de l'ifsttar (GERI)

Plus en détail

JEUNES ADULTES 18 24 ans

JEUNES ADULTES 18 24 ans L'ACCIDENTOLOGIE ROUTIERE DU GERS DE 7 À JEUNES ADULTES 8 ans Chiffres-clés : Les 8 ans représentent dans le Gers : % de la population du département 8,8 % des tués et 8, % des blessés sur la route Les

Plus en détail

Observatoire Régional de Sécurité Routière

Observatoire Régional de Sécurité Routière Mardi 24 mars 2015 à 15H00 Préfecture Salle Félix Eboué Réunion des référents scolaires sécurité routière Bilan Sécurité Routière Martinique (2013 et 2014) Comparatif DOM 2014 et métropole Chiffres 2015

Plus en détail

Autocars et autobus. Synthèse

Autocars et autobus. Synthèse Autocars et autobus Synthèse Les données utilisées pour cette fiche sont plus particulièrement issues de l Observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière (ONISR) dont le fichier national

Plus en détail

DDTM 50 - Coordination sécurité routière

DDTM 50 - Coordination sécurité routière DDTM 50 - Coordination sécurité routière DDTM 50 - Coordination sécurité routière En France en 2012 : Accidentalité des motocyclistes ------------------- Les victimes Sur 843 personnes qui ont perdu la

Plus en détail

EVOLUTION DU NOMBRE DE TUES

EVOLUTION DU NOMBRE DE TUES Cabinet du Préfet Nice, le 29 janvier 2015 Bureau de la Communication et des Relations publiques INFORMATION PRESSE Sécurité routière : Bilan 2014 Baisse des accidents corporels mais hausse de la mortalité

Plus en détail

La mortalité routière en France

La mortalité routière en France 5 juillet 2012 v6 S é c u r i t é r o u t i è r e C h i f f r e s c l é s La mortalité routière en France 2011 Recueil statistique Sommaire (1 sur 7) 1. Perspectives longues (graphiques) 1a. 1953 à 2011

Plus en détail

État des lieux et perspectives sur les risques de la circulation

État des lieux et perspectives sur les risques de la circulation État des lieux et perspectives sur les risques de la circulation Jean-Yves Salaün - Délégué général de l Association Prévention Routière - JOURNÉES D ÉTUDES IARD 20&21 MARS 2014 SMACL, Rue Euclide, NIORT

Plus en détail

AUTOMOBILISTE MOTOCYCLISTE PASSAGER PIÉTON TÉLÉPHONE VITESSE ALCOOL ACCIDENT DÉCÈS ROUTE RAPPORT ANNUEL #2013 LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE EN LOIR-ET-CHER

AUTOMOBILISTE MOTOCYCLISTE PASSAGER PIÉTON TÉLÉPHONE VITESSE ALCOOL ACCIDENT DÉCÈS ROUTE RAPPORT ANNUEL #2013 LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE EN LOIR-ET-CHER AUTOMOBILISTE MOTOCYCLISTE PASSAGER PIÉTON TÉLÉPHONE VITESSE ALCOOL ACCIDENT DÉCÈS ROUTE RAPPORT ANNUEL #2013 LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE EN LOIR-ET-CHER -1 Édition #2014 < ALLO > UN COUP DE FIL AU VOLANT, UN

Plus en détail

Accidentalité provisoire Année 2012

Accidentalité provisoire Année 2012 Accidentalité provisoire Année 01 I ANALYSE GLOBALE Accidents Tués Blessés hospitalisés Blessés non hospitalisés Total blessés 01 11 18 54 18 011 18 18 89 Évolution 4 4 55 5 90 Évolution en %,4 % + 18,

Plus en détail

Poids lourds en 2007

Poids lourds en 2007 Poids lourds en 2007 Avertissements : Toutes les données contenues dans ce document concernent uniquement la métropole. A compter du 1 er janvier 2005, le «tué» est la personne décédée dans les trente

Plus en détail

SECURITE ROUTIERE. Quelques données générales sur l insécurité routière francilienne

SECURITE ROUTIERE. Quelques données générales sur l insécurité routière francilienne SECURITE ROUTIERE Les données sont issues de l exploitation des Bulletins d Analyse d Accidents Corporels (BAAC) 24.Source : SETRA-DREIF 2 Quelques données générales sur l insécurité routière francilienne

Plus en détail

3. Analyse exploratoire

3. Analyse exploratoire Bilan de l étude de faisabilité «prévention des traumatismes d origine accidentelle» Mouloud Haddak, INRETS-UMRESTTE 1 / Handicap International 1. Préambule Il faut d abord souligner que cette étude de

Plus en détail

Observatoire national interministériel de la sécurité routière

Observatoire national interministériel de la sécurité routière Observatoire national interministériel de la sécurité routière Observatoire des vitesses : résultats de l année 2011 Extrait de «la sécurité routière en France Bilan de l année 2011» La vitesse pratiquée

Plus en détail

L accidentalité dans l Orne en 2013

L accidentalité dans l Orne en 2013 08 juillet 2014 2009 2010 2011 2012 2013 provisoire Accidents 185 148 178 131 129 37 25 22 26 26 Blessés 228 186 272 180 152 L insécurité routière recule légèrement en 2013. Le nombre d accidents corporels

Plus en détail

Accidents de la route dans le département de la Marne. Bilan et évolution DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES DE LA MARNE 1/24

Accidents de la route dans le département de la Marne. Bilan et évolution DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES DE LA MARNE 1/24 Accidents de la route dans le département de la Marne Bilan et évolution 202 20 DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES DE LA MARNE /24 2/24 Quelques données sur les radars dans le département En 202,

Plus en détail

Observatoire de la sécurité routière

Observatoire de la sécurité routière Observatoire de la sécurité routière AURAN SOMMAIRE En vingt ans baisse du nombre d accidents baisse de la gravité des accidents... p.3 En 2001 forte baisse du nombre d accidents baisse du nombre de tués

Plus en détail

Baromètre des comportements sur la route AXA Prévention

Baromètre des comportements sur la route AXA Prévention Baromètre des comportements sur la route AXA Prévention Présentation des résultats 2005 Contact AXA France : Valérie LESELBAUM 01 47 74 32 21 Présentation de l étude La sécurité routière progresse rapidement

Plus en détail

Les accidents de la route en lien avec le travail. Barbara Charbotel, MCU-PH UMRESTTE, Université Claude Bernard Lyon 1

Les accidents de la route en lien avec le travail. Barbara Charbotel, MCU-PH UMRESTTE, Université Claude Bernard Lyon 1 Les accidents de la route en lien avec le travail Barbara Charbotel, MCU-PH UMRESTTE, Université Claude Bernard Lyon 1 Sources de données pour l étude des accidents de la route liés au travail Régimes

Plus en détail

Le bilan provisoire sécurité routière en Haute-Savoie en 2013

Le bilan provisoire sécurité routière en Haute-Savoie en 2013 Les chiffres clés de la sécurité en Haute-Savoie en 213 Le bilan provisoire sécurité routière en Haute-Savoie en 213 www.haute-savoie.gouv.fr Les chiffres clés de la sécurité en Haute-Savoie en 213 Bilan

Plus en détail

COMITE DE SUIVI de la SECURITE ROUTIERE (CSSR) TOULON, le 21 janvier 2015

COMITE DE SUIVI de la SECURITE ROUTIERE (CSSR) TOULON, le 21 janvier 2015 COMITE DE SUIVI de la SECURITE ROUTIERE (CSSR) TOULON, le 21 janvier 2015 1 I/ ACCIDENTOLOGIE a/ le bilan 2014 2 Accidents et blessés depuis 2000 3141 2963 2584 2304 2213 1905 2404 1814 2103 1726 1611

Plus en détail

Recommandation de synthèse du CNSR au ministre de l Intérieur

Recommandation de synthèse du CNSR au ministre de l Intérieur Recommandation de synthèse du CNSR au ministre de l Intérieur Le ministre a saisi le CNSR afin de recueillir son avis sur les mesures visant à réduire la mortalité routière de moitié entre 2010 et 2020.

Plus en détail

Conférence de presse. du 21 mai 2013. Bilan des accidents de la route 2012

Conférence de presse. du 21 mai 2013. Bilan des accidents de la route 2012 Conférence de presse du 21 mai 2013 Bilan des accidents de la route 2012 1 1. Accidents corporels et victimes - principales tendances 2 Comparaison 2011 / 2012 2011 2012 Accidents corporels 962 1019 dont

Plus en détail

Bilan de l'accidentologie

Bilan de l'accidentologie La Sécurité Routière dans le Département du Pas-de-Calais Bilan de l'accidentologie provisoire 2014 En attente des données validées par l ONISR (Observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière

Plus en détail

a) COMPARAISON des accidents, tués et blessés entre le mois de novembre 2010 et le mois de novembre 2011

a) COMPARAISON des accidents, tués et blessés entre le mois de novembre 2010 et le mois de novembre 2011 PREFET DES DEUX-SEVRES LA SECURITE ROUTIERE EN DEUX-SEVRES SYNTHESE GENERALE : Jeudi 14 décembre 2011 à 11 h - augmentation du nombre d accidents, de tués, de blessés et de blessés hospitalisés depuis

Plus en détail

Les conduites addictives

Les conduites addictives Les conduites addictives Depuis 2006, l alcool est le premier facteur d accidents au niveau national et est responsable de plus de 29 % des accidents mortels il est présent dans 9% des accidents corporels

Plus en détail

La sécurité routière en France Bilan de l année 2007

La sécurité routière en France Bilan de l année 2007 La sécurité routière en France Bilan de l année 2007 Hôtel de Roquelaure 18 juin 2008 Jean CHAPELON Secrétaire général de l Observatoire national interministériel de sécurité routière (ONISR) La sécurité

Plus en détail

LES ACCIDENTS MORTELS

LES ACCIDENTS MORTELS LES ACCIDENTS MORTELS Nombre de personnes tuées sur 12 mois glissants Nombre de personnes tuées par catégories en 2015 VICTIMES 0-13 ans 14-17 ans 18-24 ans 25-44 ans 45-64 ans 65 ans Total 2015 Total

Plus en détail

PREFET DE LA HAUTE-LOIRE. Bilan de l accidentalité routière 2012

PREFET DE LA HAUTE-LOIRE. Bilan de l accidentalité routière 2012 PREFET DE LA HAUTE-LOIRE Bilan de l accidentalité routière 01 Bilan national France métropolitaine Accidents corporels Tués Blessés dont blessés hospitalisés 01 60 437 3 653 75 851 7 14 011 65 04 3 963

Plus en détail

22 tués. sur les routes de l. Trop de vies brisées, soyons tous responsables

22 tués. sur les routes de l. Trop de vies brisées, soyons tous responsables 22 tués sur les routes de l Eure depuis le début de l année 2014 Trop de vies brisées, soyons tous responsables Juin 2014 STOP AUX COMPORTEMENTS IRRESPONSABLES PRESERVONS NOS VIES Depuis le début de l'année,

Plus en détail

L enfant et l accident de la route en Franche-Comté étude de la période 1999-2003

L enfant et l accident de la route en Franche-Comté étude de la période 1999-2003 direction régionale de l Équipement Franche-Comté observatoire régional de la sécurité routière Illustrations : «La rue de tous les dangers» S. Girardet et P. Rosado - Collection «Citoyens en herbe» -

Plus en détail

Bilan annuel des accidents corporels. les données. Direction départementale des territoires et de la mer de la Loire-Atlantique.

Bilan annuel des accidents corporels. les données. Direction départementale des territoires et de la mer de la Loire-Atlantique. Direction départementale des territoires et de la mer de la Loire-Atlantique Observatoire départemental de sécurité routière les données 29 Bilan annuel des accidents corporels Sommaire I - LE BILAN GLOBAL...4

Plus en détail

POLICE CANTONALE FRIBOURG ETAT DE FRIBOURG STAAT FREIBURG. Statistiques annuelles 2014 Circulation routière. Police cantonale POL Kantonspolizei POL

POLICE CANTONALE FRIBOURG ETAT DE FRIBOURG STAAT FREIBURG. Statistiques annuelles 2014 Circulation routière. Police cantonale POL Kantonspolizei POL ETAT DE FRIBOURG STAAT FREIBURG Police cantonale POL Kantonspolizei POL POLICE CANTONALE FRIBOURG Statistiques annuelles 4 Circulation routière Accidents Saisies provisoires des permis de conduire Contrôles

Plus en détail

DGO 2013-2017. Données de l'enjeu "le risque routier professionnel" Période d'étude : 2008-2012. Janvier 2014

DGO 2013-2017. Données de l'enjeu le risque routier professionnel Période d'étude : 2008-2012. Janvier 2014 SERVICE EXPERTISE TERRITORIALE RISQUES ET SECURITE Sécurité Routière et Déplacements Janvier 2014 DGO 2013-2017 Données de l'enjeu "le risque routier professionnel" Période d'étude : 2008-2012 Direction

Plus en détail

LES FRANÇAIS, LE RÉVEILLON DU NOUVEL AN ET L ALCOOL AU VOLANT

LES FRANÇAIS, LE RÉVEILLON DU NOUVEL AN ET L ALCOOL AU VOLANT LES FRANÇAIS, LE RÉVEILLON DU NOUVEL AN ET L ALCOOL AU VOLANT Enquête nationale Décembre 2015 Sommaire Objectifs page 3 Méthodologie page 4 Principaux enseignements page 5 Structure de l échantillon national

Plus en détail

LES FRANÇAIS, LE RÉVEILLON DU NOUVEL AN ET L ALCOOL AU VOLANT

LES FRANÇAIS, LE RÉVEILLON DU NOUVEL AN ET L ALCOOL AU VOLANT LES FRANÇAIS, LE RÉVEILLON DU NOUVEL AN ET L ALCOOL AU VOLANT Enquête nationale Décembre 2015 Sommaire Objectifs page 3 Méthodologie page 4 Principaux enseignements page 5 Structure de l échantillon national

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 25 juillet 2014

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 25 juillet 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 25 juillet 2014 Le nombre d accidents et de victimes de la route au plus bas en 2013 La Direction générale Statistique publie aujourd hui les derniers chiffres relatifs

Plus en détail

Les vitesses pratiquées

Les vitesses pratiquées 3-1 Les vitesses pratiquées La vitesse est en rapport direct avec la fréquence et la gravité des accidents. C est pourquoi il est important de suivre l évolution des vitesses pratiquées pour comprendre

Plus en détail

Direction. Départementale. des. Territoires

Direction. Départementale. des. Territoires Direction Départementale des Territoires SÉCURITÉ ROUTIÈRE Bilan de l'accidentologie en Maine-et-Loire 201 3 1 Bilan 2013 L'accidentologie routière en Maine et Loire Sommaire et synthèse Chiffres clés

Plus en détail

Campagne motards 2015 Les chiffres

Campagne motards 2015 Les chiffres Campagne motards 2015 Les chiffres Le printemps est synonyme du retour de nombreux motards sur nos routes. Le mois d avril marque également le début de la période la plus meurtrière pour les motards. Même

Plus en détail

bilan routier 2012 Département de police de laval

bilan routier 2012 Département de police de laval bilan routier 2012 Département de police de laval 1 2 2012 : UN BILAN ROUTIER STABLE Le volume de la circulation routière est en constante croissance à Laval. Le Département de police de Laval est soucieux

Plus en détail

Les grandes dates de la sécurité routière

Les grandes dates de la sécurité routière Les grandes dates de la sécurité routière 1893 Circulaire ministérielle du 14 août définissant le certificat de capacité valable pour la conduite des véhicules. 1899 Décret du 10 mars réglementant la circulation

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 5 août 2013

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 5 août 2013 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Bruxelles, le 5 août 2013 Le nombre de victimes d accidents de la route en Belgique a diminué en 2012 La Direction générale Statistique et Information économique publie aujourd hui

Plus en détail

Première problématique. Quel programme de prévention et de gestion des risques pour l équilibre de la branche automobile?

Première problématique. Quel programme de prévention et de gestion des risques pour l équilibre de la branche automobile? Première problématique Quel programme de prévention et de gestion des risques pour l équilibre de la branche automobile? Introduction Problématique Méthodologie : Plan de communication - Recueil des textes

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Sécurité routière. Rencontres de la sécurité

DOSSIER DE PRESSE Sécurité routière. Rencontres de la sécurité DOSSIER DE PRESSE Sécurité routière Rencontres de la sécurité du 16 au 19 octobre 2013 I - Accidentalité du Finistère en 2013 Le département du Finistère connaît un bilan très contrasté depuis le début

Plus en détail

Dossier de presse. Signature du plan départemental de sécurité routière de l Oise. Mardi 20 octobre

Dossier de presse. Signature du plan départemental de sécurité routière de l Oise. Mardi 20 octobre Dossier de presse Signature du plan départemental de sécurité routière de l Oise Mardi 20 octobre Sommaire Bilan et analyse des accidents au 18 octobre 2015 3 Statistiques de l accidentologie dans l Oise

Plus en détail

LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES : UN ENJEU DE CONNAISSANCE

LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES : UN ENJEU DE CONNAISSANCE LES VIOLENCES FAITES AUX FEMMES : UN ENJEU DE CONNAISSANCE Christophe SOULLEZ Directeur de l Observatoire national de la délinquance France XI Colloque du CIPC Palerme 17/19 novembre 2014 1 Un enjeu de

Plus en détail

Sécurité routière : Alcool : Quand on tient à quelqu'un, on le retient!

Sécurité routière : Alcool : Quand on tient à quelqu'un, on le retient! 29/08/2014 Dossier de presse Sécurité routière : Alcool : Quand on tient à quelqu'un, on le retient! En cette fin de période estivale, le préfet souhaite que tous les acteurs restent pleinement mobilisés

Plus en détail

DGO 2013-2017. Données de l'enjeu "jeunes de moins de 25 ans" Période d'étude : 2009-2013. Septembre 2014

DGO 2013-2017. Données de l'enjeu jeunes de moins de 25 ans Période d'étude : 2009-2013. Septembre 2014 SERVICE EXPERTISE TERRITORIALE RISQUES ET SECURITE Sécurité Routière et Déplacements Septembre 2014 DGO 2013-2017 Données de l'enjeu "jeunes de moins de 25 " Période d'étude : 2009-2013 Direction Départementale

Plus en détail

Bilan et évolution de l accidentologie en Creuse

Bilan et évolution de l accidentologie en Creuse Bilan et évolution de l accidentologie en Creuse mardi 9 décembre 0 Forum IDSR source Google (intervenants départementaux de sécurité routière) Observatoire Départemental de Sécurité Routière Direction

Plus en détail

Pourquoi un baromètre sur la qualité de vie au travail des indépendants?

Pourquoi un baromètre sur la qualité de vie au travail des indépendants? assurés à la RAM La RAM est spécialisée dans la gestion du régime obligatoire d assurance maladie des indépendants - artisans, commerçants et professions libérales, pour le compte du Régime Social des

Plus en détail

Jeunes adultes (18 à 24 ans)

Jeunes adultes (18 à 24 ans) Jeunes adultes (18 à 24 ans) Synthèse Les données utilisées pour cette fiche sont plus particulièrement issues de l Observatoire National Interministériel de la Sécurité Routière (ONISR) dont le fichier

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Bilan des chiffres 2015 de la sécurité routière. Mardi 1 er mars 2016. Dossier de presse

DOSSIER DE PRESSE. Bilan des chiffres 2015 de la sécurité routière. Mardi 1 er mars 2016. Dossier de presse DOSSIER DE PRESSE Bilan des chiffres 2015 de la sécurité routière Mardi 1 er mars 2016 1 SOMMAIRE Chapitre 1 : Evolution de l accidentalité en Sarthe Chapitre 2 : Les chiffres des infractions Chapitre

Plus en détail

GRAS SAVOYE COURTIER EN ASSURANCES RISQUE ROUTIER. Prévention du risque routier. Document confidentiel - ne pas diffuser sans autorisation

GRAS SAVOYE COURTIER EN ASSURANCES RISQUE ROUTIER. Prévention du risque routier. Document confidentiel - ne pas diffuser sans autorisation GRAS SAVOYE COURTIER EN ASSURANCES RISQUE ROUTIER Prévention du risque routier Document confidentiel - ne pas diffuser sans autorisation Préambule 3 645 personnes mortes sur les routes en 2012 soit quasiment

Plus en détail

La sécurité routière en Midi-Pyrénées 2014

La sécurité routière en Midi-Pyrénées 2014 Septembre 2015 La sécurité routière en Midi-Pyrénées 2014 Direction régionale de l Environnement, de l Aménagement et du Logement Midi-Pyrénées www.midi-pyrenees.developpement-durable.gouv.fr LA SÉCURITÉ

Plus en détail

Expérimentation des ambassadeurs de livraison rue de Paris Les Lilas. Résultats de l expérimentation Juillet 2012

Expérimentation des ambassadeurs de livraison rue de Paris Les Lilas. Résultats de l expérimentation Juillet 2012 Expérimentation des ambassadeurs de livraison rue de Paris Les Lilas Résultats de l expérimentation Juillet 2012 Page 2 Objectifs de l expérimentation Déploiement pendant 6 mois des ambassadeurs des livraisons

Plus en détail

Issue du référentiel AFAQ Service Confiance Qualiville, la certification repose sur plusieurs engagements de service, tels que :

Issue du référentiel AFAQ Service Confiance Qualiville, la certification repose sur plusieurs engagements de service, tels que : Résultats de l enquête de satisfaction 2015 1 I. RAPPEL DU CONTEXTE ET DES OBJECTIFS Délivrée par AFNOR (Agence Française de Normalisation), la certification Qualiville a été obtenue par la Mairie Centrale

Plus en détail

Document Général d'orientations Sécurité Routière (D.G.O.) 2013 2017 GERS

Document Général d'orientations Sécurité Routière (D.G.O.) 2013 2017 GERS Document Général d'orientations Sécurité Routière (D.G.O.) 3 7 GERS DDT 3 - Mai 3 es axes prioritaires SOMMAIRE pages Définition du DGO... Rappel du DGO 9-... 3 Le DGO 3-7... DGO 3-7 dans le Gers... Quelques

Plus en détail

Synthèse de l enquête covoiturage auprès des entreprises du bassin d emploi d Alençon

Synthèse de l enquête covoiturage auprès des entreprises du bassin d emploi d Alençon Synthèse de l enquête covoiturage auprès des entreprises du bassin d emploi d Alençon Maison de l Emploi et de la Formation d Alençon 6/8 rue des Filles Notre-Dame 61 000 ALENÇON Tél : 02.50.9042.00 PÉRIMÈTRE

Plus en détail

Bonjour et merci de me recevoir. Je vais essayer d être le plus bref possible.

Bonjour et merci de me recevoir. Je vais essayer d être le plus bref possible. Tarification: calcul d une prime d assurance Mémoire sur le document de consultation: Pour un régime durable et équitable Jean-François Guimond 16 mai 2006 Prime = Fréquence x Coût moyen Facteurs influençant

Plus en détail

SÉCURITÉ ROUTIÈRE LES GRANDES DONNÉES DE L ACCIDENTOLOGIE 2007 3. Préambule

SÉCURITÉ ROUTIÈRE LES GRANDES DONNÉES DE L ACCIDENTOLOGIE 2007 3. Préambule SÉCURITÉ ROUTIÈRE LES GRANDES DONNÉES DE L ACCIDENTOLOGIE 2007 3 Préambule C e document d information conçu par l Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR) présente la synthèse

Plus en détail

Les journées "Trajectoires" au service des motards

Les journées Trajectoires au service des motards PRÉFET DE LA HAUTE-SAVOIE Point presse Les journées "Trajectoires" au service des motards 19 avril 2015 Direction départementale des Territoires de la Haute-Savoie www.haute-savoie.gouv.fr Les journées

Plus en détail

COMITÉ INTERMINISTÉRIEL DE LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE (CISR)

COMITÉ INTERMINISTÉRIEL DE LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE (CISR) PREMIER MINISTRE SERVICE DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE COMITÉ INTERMINISTÉRIEL DE LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE (CISR) Mercredi 11 mai 2011 Hôtel de Matignon Hôtel de Matignon 57, rue de Varenne 75007 PARIS SOMMAIRE

Plus en détail

I - AGIR EN PRIORITE CONTRE LES PRINCIPALES CAUSES DES DRAMES DE LA ROUTE

I - AGIR EN PRIORITE CONTRE LES PRINCIPALES CAUSES DES DRAMES DE LA ROUTE 11/2009 LUTTE CONTRE L INSECURITE ROUTIERE EN FRANCE PROPOSITIONS DE L ASSOCIATION PREVENTION ROUTIERE MESURES QUI DEVRAIENT ETRE PRISES A COURT ET MOYEN TERME POUR FAIRE BAISSER DE MANIERE SIGNIFICATIVE

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE le 7 mars 2013 à 11 h 00 Préfecture de l Hérault

DOSSIER DE PRESSE le 7 mars 2013 à 11 h 00 Préfecture de l Hérault PREFET DE L HERAULT DOSSIER DE PRESSE le 7 mars 2013 à 11 h 00 Préfecture de l Hérault SOMMAIRE 2012 : rappel de quelques chiffres clés 3 L accidentalité dans l Hérault depuis le 1 er janvier 2013 5 Plan

Plus en détail

Bilan Circulation. Conférence de presse Bilan 2010 et objectifs 2011. Bilan 2010 Ordre public et circulation

Bilan Circulation. Conférence de presse Bilan 2010 et objectifs 2011. Bilan 2010 Ordre public et circulation Bilan Circulation Conférence de presse Bilan et objectifs 2011 Centre de la Blécherette, lundi 14 mars Bilan Ordre public et circulation 1 Intervenants Madame Jacqueline de Quattro Cheffe du département

Plus en détail

Les accidents corporels de la route 2008-2012

Les accidents corporels de la route 2008-2012 Les accidents corporels de la route 2008-2012 Editorial Depuis 2002, la lutte contre l insécurité routière est une priorité du Gouvernement. Une forte mobilisation nationale et un programme d actions ambitieux

Plus en détail

BILAN DE L ACCIDENTALITÉ SUR LES ROUTES DÉPARTEMENTALES

BILAN DE L ACCIDENTALITÉ SUR LES ROUTES DÉPARTEMENTALES BILAN DE L ACCIDENTALITÉ SUR LES ROUTES DÉPARTEMENTALES 1 SOMMAIRE LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE ET LE DÉPARTEMENT Page 1 LE RÉSEAU ROUTIER DE SEINE ET MARNE Page LA SEINE ET MARNE EN BREF Page 3 DONNÉES GÉNÉRALES

Plus en détail

Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012

Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012 Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012 Observatoire de l Emploi et des Métiers en Mutualité 1 Introduction Le bilan social existe depuis 1992. il constitue la source d information statistique

Plus en détail

GEMA Prévention - Portrait des conducteurs de 2 roues d'aujourd'hui

GEMA Prévention - Portrait des conducteurs de 2 roues d'aujourd'hui GEMA Prévention - Portrait des conducteurs de 2 roues d'aujourd'hui Présentation de l'étude GEMA Prévention - Portrait des conducteurs de 2 roues d'aujourd'hui Présentation de l étude L association GEMA

Plus en détail

SECURITE ROUTIERE CONFERENCE DE PRESSE CONJOINTE ETAT /GOUVERNEMENT - JEUDI 23 DECEMBRE 2010 -

SECURITE ROUTIERE CONFERENCE DE PRESSE CONJOINTE ETAT /GOUVERNEMENT - JEUDI 23 DECEMBRE 2010 - SECURITE ROUTIERE CONFERENCE DE PRESSE CONJOINTE ETAT /GOUVERNEMENT - JEUDI 23 DECEMBRE 2010 - DOSSIER DE PRESSE Les actions de la Nouvelle-Calédonie pour lutter contre l insécurité routière La lutte contre

Plus en détail

Boire ou conduire. Organisation de la séquence. Déroulement de l activité. Mathématiques

Boire ou conduire. Organisation de la séquence. Déroulement de l activité. Mathématiques Boire ou conduire Mieux mesurer les risques de la conduite avec alcool en sachant calculer un taux d alcoolémie et en connaissant son évolution. - Durée : 2 séances (4 activités) Mathématiques Organisation

Plus en détail

PERSONNES AGEES ET ACCIDENTOLOGIE

PERSONNES AGEES ET ACCIDENTOLOGIE PERSONNES AGEES ET ACCIDENTOLOGIE ROUTIERE ACCIDENTOLOGIE Selon les statistiques de la prévention routière, 3645 personnes ont été tuées sur les routes en 2012 contre 3963 en 2011 L année 2012 marque le

Plus en détail

ATTENTION LES IMAGES QUI VONT SUIVRE VONT VOUS FAIRE CHANGER DE COMPORTEMENT SUR LA ROUTE

ATTENTION LES IMAGES QUI VONT SUIVRE VONT VOUS FAIRE CHANGER DE COMPORTEMENT SUR LA ROUTE ATTENTION LES IMAGES QUI VONT SUIVRE VONT VOUS FAIRE CHANGER DE COMPORTEMENT SUR LA ROUTE ON A TOUS UNE BONNE RAISON DE RESTER VIVANTS La nouvelle campagne de sensibilisation de l association Prévention

Plus en détail

Quizz Sécurité Routière

Quizz Sécurité Routière Quizz Sécurité Routière Quizz Sécurité Routière 30 questions 20 secondes pour répondre Plusieurs réponses possibles Question N 1 Combien de personnes perdent la vie sur les routes de France chaque jour?

Plus en détail

AFFICHES À CARACTÈRE SOCIAL

AFFICHES À CARACTÈRE SOCIAL AFFICHES À CARACTÈRE SOCIAL ÉTUDE PAR CAROL-ANN RIOUX ET JEAN-PHILIPPE BEAUMONT SOUS LA DIRECTION DE LUC SAINT-HILAIRE, CHARGÉ DE COURS DES-1008 - SÉMIOLOGIE DE L IMAGE FONCTIONNELLE 12/12/2011 - UNIVERSITÉ

Plus en détail

Exposition «Agriculture et sécurité routière : partageons la route»

Exposition «Agriculture et sécurité routière : partageons la route» Exposition «Agriculture et sécurité routière : partageons la route» Partageons la route La route est un espace emprunté par différent type de véhicules, avec des besoins, des dimensions, des vitesses et

Plus en détail

Sécurité des déplacements à Paris. Sécurité des déplacements à Paris. Sécurité des déplacements à Paris

Sécurité des déplacements à Paris. Sécurité des déplacements à Paris. Sécurité des déplacements à Paris Sécurité des déplacements à Paris Le contexte parisien : des responsabilités partagées (Ville, Préfecture) Compétences partagées (réglementation, contrôle, répression) Territoire partagé (des axes, des

Plus en détail

DIAGNOSTIC GLOBAL DE SECURITE ROUTIERE. Présenté par : Mawoutoe FATONZOUN Directeur Général des Transports du TOGO

DIAGNOSTIC GLOBAL DE SECURITE ROUTIERE. Présenté par : Mawoutoe FATONZOUN Directeur Général des Transports du TOGO DIAGNOSTIC GLOBAL DE SECURITE ROUTIERE Présenté par : Mawoutoe FATONZOUN Directeur Général des Transports du TOGO DIAGNOSTIC GLOBAL DE SECURITE ROUTIERE INTRODUCTION Les accidents de la circulation sont

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Présentation du radar mobile nouvelle génération

DOSSIER DE PRESSE. Présentation du radar mobile nouvelle génération Service départemental de communication interministérielle de la Corrèze Tulle, 16 juin 01 DOSSIER DE PRESSE Présentation du radar mobile nouvelle génération Le jeudi 1 juin 01 à 15h0 à la gare d Aubazine

Plus en détail

Bulletin du STATEC n 2-2011

Bulletin du STATEC n 2-2011 Bulletin du STATEC n 2-211 Sommaire 2 ans d'accidents de la circulation Introduction 5 A. Période 195 199 7 B. Période 1991 21 8 I. Accidents corporels et victimes : principales tendances sur la période

Plus en détail

DSCR chutes à deux-roues

DSCR chutes à deux-roues DSCR chutes à deux-roues Rapport complet Mars 2014 Contacts TNS Sofres Benjamine CANLORBE benjamine.canlorbe@tns-sofres.com 01 40 92 45 14 Aurélie BOUILLOT aurelie.bouillot@tns-sofres.com 01 40 92 35 73

Plus en détail

Département des Ardennes. Alcool et sécurité routière Période 2008-2012

Département des Ardennes. Alcool et sécurité routière Période 2008-2012 Département des Ardennes Alcool et sécurité routière Période 2008-2012 Département des Ardennes Alcool et sécurité routière Période 2008-2012 Observatoire Départemental de la Sécurité Routière DDT des

Plus en détail

L automobile en Languedoc Roussillon

L automobile en Languedoc Roussillon Observatoire ANFA Jocelyn GOMBAULT Juillet 2011 L automobile en Languedoc Roussillon La filière automobile en Languedoc Roussillon : Services de l automobile : 17 155 salariés (Unedic 2008) Fabrication

Plus en détail

Insécurité routière et délinquance routière en 2012 Observatoire national interministériel de la sécurité routière

Insécurité routière et délinquance routière en 2012 Observatoire national interministériel de la sécurité routière 1 Insécurité routière et délinquance routière en 2012 Observatoire national interministériel de la sécurité routière Introduction L Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR)

Plus en détail

Journées francophones de sécurité routière 22-23 novembre 2010 Lyon

Journées francophones de sécurité routière 22-23 novembre 2010 Lyon Journées francophones de sécurité routière 22-23 novembre 2010 Lyon Comment agir pour que les changements nécessaires s inscrivent dans la durée? 23 e Entretiens du Centre Jacques Cartier Au Québec: jeunes

Plus en détail

Préparer son permis avec la conduite accompagnée coûte nettement moins cher selon une étude de l association Prévention Routière

Préparer son permis avec la conduite accompagnée coûte nettement moins cher selon une étude de l association Prévention Routière Communiqué de presse Paris, le 10 juin 2013 Préparer son permis avec la conduite accompagnée coûte nettement moins cher selon une étude de l association Prévention Routière 4 ans après la dernière réforme

Plus en détail

Le contexte parisien. Les incidences directes. Sécurité routière :

Le contexte parisien. Les incidences directes. Sécurité routière : 1 Perspectives et Rétrospective de la mobilité à Paris Plan de l exposé Le contexte parisien. Les incidences directes «mobilité et sécurité routière». Sécurité routière : des résultats bons mais contrastés.

Plus en détail

Rapport : ville de Trois- Rivières

Rapport : ville de Trois- Rivières Assistance méthodologique pour le traitement et l analyse des données des enquêtes Origine- Destination québécoises pour dresser le portrait du vélo au Québec Projet réalisé pour le compte de Vélo Québec

Plus en détail

Présentation de la démarche «P.P.R.R.»

Présentation de la démarche «P.P.R.R.» CoTITA du 2 avril 2012 Présentation de la démarche «P.P.R.R.» D.R.E.A.L. Rhône-Alpes Pôle d'appui Sécurité Routière Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l'énergie Direction Régionale

Plus en détail

DOCUMENT GÉNÉRAL D ORIENTATION 2013/2017 CORSE-DU

DOCUMENT GÉNÉRAL D ORIENTATION 2013/2017 CORSE-DU DOCUMENT GÉNÉRAL D ORIENTATION 2013/2017 CORSE-DU DU-SUD Sommaire Le DGO... 4 Analyse de l accidentalité... 5 Localisation des accidents en Corse du Sud... 7 Enjeux de la sécurité routière pour 2013/2017...

Plus en détail

PREFET DE L HERAULT DOSSIER DE PRESSE. Contrôle 2 roues-motorisés. et présentation du 2ème «Rallye sécurité moto de la gendarmerie»

PREFET DE L HERAULT DOSSIER DE PRESSE. Contrôle 2 roues-motorisés. et présentation du 2ème «Rallye sécurité moto de la gendarmerie» PREFET DE L HERAULT DOSSIER DE PRESSE Contrôle 2 roues-motorisés et présentation du 2ème «Rallye sécurité moto de la gendarmerie» le vendredi 24 mai 2013 au Grand Travers à Carnon Le Préfet de l Hérault

Plus en détail

DÉPLACEMENTS DOMICILE-TRAVAIL (2001-2011) Évolution de l utilisation des modes de transport dans la région métropolitaine de Montréal

DÉPLACEMENTS DOMICILE-TRAVAIL (2001-2011) Évolution de l utilisation des modes de transport dans la région métropolitaine de Montréal Veille stratégique métropolitaine DÉPLACEMENTS DOMICILE-TRAVAIL (2001-2011) Évolution de l utilisation des modes de transport dans la région métropolitaine de Montréal par Jean-François Marchand, urbaniste

Plus en détail

QUI VA PAYER L ADDITION CE W-E?

QUI VA PAYER L ADDITION CE W-E? QUI VA PAYER L ADDITION CE W-E? CAMPAGNE DE SÉCURITÉ ROUTIÈRE EN WALLONIE Durant 4 mois de mai à août 2013, la Wallonie sensibilisera les conducteurs aux risques d accidents le week-end à travers la nouvelle

Plus en détail

Parlons-en! Parlons-en!

Parlons-en! Parlons-en! Parlons-en! 20 novembre 2014 1 Parlons-en! 1. DDTM et accidentologie en Ille & Vilaine [Préfecture] 2. Les enjeux du risque routier [CARSAT] 3. Les actions de la Sécurité Routière [SRE 35/DDTM] 4. Les

Plus en détail