J en mange ou je le jette?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "J en mange ou je le jette?"

Transcription

1 J en mange ou je le jette? Comment incorporer la salubrité dans la sécurité alimentaire. Présenté par Caroline Plourde et Micheline Séguin Bernier Le 19 mars 2007 Tiré et adapté du document Votre guide du consommateur Du Ministère de l agriculture, des pêcheries et de l alimentation du Québec

2 Normes qui entourent la manipulation des aliments Il existe des normes qui régissent la manipulation des aliments. Celles-ci sont mises en place pour assurer la salubrité des aliments afin de vous protéger des toxi-infections alimentaires.

3 Toxi-infection alimentaire La mauvaise manipulation des aliments peut causer des maladies d origine alimentaire. On les appelle toxi-infection alimentaire. Les principaux symptômes sont : nausée, vomissements, crampes abdominales, diarrhée, fièvre et maux de tête.

4 Les personnes à risque Les personnes très vulnérables aux intoxication sont: Le bébés et les jeunes enfants Les personnes âgées Les personnes au système immunitaire affaiblie

5 Bonnes pratiques lors de la réception des marchandises Examinez les aliments et assurez-vous que si l emballage est brisé, qu il n y a pas eu de contact direct de l air ambiant avec les aliments. Si vous recevez des conserves qui présentent des bosses, assurez-vous que le métal n est pas brisé, qu il n y ait pas de pli dans le métal. Une petite bosse ronde n est pas dangereuse mais un pli qui brise la surface du métal peut endommager les aliments. Si la boîte est bombée et qu elle fait «PUSH»lorsque vous l ouvrez, ne pas manger le contenu. Elle est contaminée au Botulisme.

6 Températures de conservation Assurez-vous que les températures de conservation des aliments sont adéquates. Garder réfrigéré ce qui doit l être et congelé les aliments congelés.

7 Retour à la maison Une fois vos denrées choisies, regagnez votre domicile sans tarder. Si vous prévoyez un délai plus long, placez les aliments périssables dans une glacière avec de la glace.

8

9 Dates de péremption Vérifier les dates Meilleur avant et placez-les de façon à utiliser les dates le plus près en premier. De façon générale on devrait respecter ces dates. Elles sont indiquées afin de prévenir les toxi-infections. Nous ne connaissons pas toujours la façon dont les produits ont été manipulés ou entreposés. Certains produits sont plus sensibles : les œufs, les mets déjà préparés.

10 Entreposage La durée de conservation d un aliment est la période pendant laquelle le fabricant ou l emballeur garantit l état de fraîcheur de son produit dans la mesure où les conditions minimales de conservation mentionnées sur l étiquette sont respectées. Suivez bien les recommandations du fabricant relativement aux conditions d entreposage.

11 Entreposage Au réfrigérateur Maintenez les aliments périssables au réfrigérateur à 4ºC ou moins, car à cette température, la multiplication des microorganismes est ralentie. Placez un thermomètre dans le réfrigérateur près de la porte et vérifiez la température régulièrement. Ajustez le contrôle de température de votre appareil au besoin.

12 Entreposage Au réfrigérateur Emballez les aliments dans des contenants étanches afin d empêcher que l écoulement des liquides, tel que le jus de volaille ou de viande crue, contamine d autres aliments. Éliminez les aliments présentant une odeur, une texture ou une couleur inhabituelle et dont l aspect est douteux. Lavez le réfrigérateur régulièrement.

13 Entreposage Au congélateur Les aliments congelés doivent être maintenus à -18ºC ou moins. À cette température l activité des micro-organismes responsables de la dégradation des aliments est arrêtée. Congelez les aliments lorsqu ils sont encore bien frais, car la congélation arrête la multiplication des bactéries déjà présente.

14 Entreposage Ne recongelez pas un aliment qui a été décongelé. La texture de l aliment étant modifié par la congélation, les microorganismes s y développeront plus facilement.

15 Entreposage Au garde manger Entreposez les denrées sèches dans des contenants hermétiques pour les protéger de l humidité. Effectuez la rotation des aliments : premiers entrés, premiers utilisés.

16 Entreposage Au garde manger Respectez la mention «Garder réfrigéré après ouverture» que l on retrouve sur certains aliments (lait UHT, mayonnaise, sauces à salade, conserves, confitures, sirops et marinades)

17 Entreposage Au garde manger Rangez les conserves commerciales dans un endroit frais et sec. Si des conserves ont gelé, examinez-les minutieusement : sous l effet du froid, l expansion du contenu peut exercer une pression sur les parois, endommager les joints et compromettre l innocuité de l aliment. Jeter sans y goûter, les conserves bombées qui fuient ou qui giclent à l ouverture.

18 Entreposage

19 Préparation Bonnes pratiques lors de la préparation des aliments Les toxi-infections sont généralement la conséquence de négligences ou d erreurs qui pourraient être facilement évitées. Les aliments contaminés ne présentent pas toujours de signes d altération. Les micro-organismes pathogènes (ou bactéries dangereuses) qui sont responsables de toxi-infections alimentaires ne se voient pas, ne sentent pas et ne goûtent pas! Faites donc preuve de vigilance et ne leur donnez pas la chance de se multiplier.

20 Préparation Entre 4 C et 60 C Zone de Danger

21 Préparation Zone de Danger

22 Préparation Ne laissez pas séjourner inutilement les aliments à la température de la pièce Conservez les aliments périssables au réfrigérateur à 4 C ou moins jusqu au moment de la préparation Si vous retardez le service, maintenez les aliments chauds au four afin qu ils puissent conserver une température interne de 60 C ou plus jusqu au moment de leur consommation.

23 Préparation Ne décongelez jamais les aliments à la température de la pièce. Les surfaces extérieures de l aliment qui décongèlent en premier sont exposés trop longtemps à des températures propices à la multiplication des bactéries.

24 Préparation Voici les quatre méthodes adéquates pour la décongélation Au réfrigérateur à 4 C ou moins : c est la façon la plus sécuritaire. Sous l eau froide courante; placez d abord l aliment dans un sac de plastique ou un contenant étanche. Décongélation au four micro-ondes, suivie immédiatement de la cuisson Décongélation au four conventionnel jumelée à la cuisson.

25 Cuisson La cuisson, en plus de faire ressortir les qualités gustatives des aliments, détruits les bactéries nuisibles présentes dans les aliments crus d origine animale. Cuisez les aliments jusqu à ce qu ils aient atteint les températures internes recommandées. Pour vérifier, insérez un thermomètre jusqu au milieu de la pièce de viande en évitant de toucher un os ou une couche de gras.

26 Cuisson Soyez vigilants en tout temps avec les viandes hachées, piquées et attendries, puisque les bactéries qui sont présentes sur la surface des pièces de viande sont introduites à l intérieur lors de leur préparation. Ainsi, afin de les détruire, vous devez poursuivre la cuisson jusqu à l obtention d une température interne de 70 c.

27 Cuisson N interrompez pas la cuisson, car le réchauffement du produit en surface a pour effet d augmenter rapidement le nombre de bactéries présentes dans l aliment. Ainsi, l apparence du produit présente des caractéristiques suffisantes de cuisson en surface, alors que l intérieur peut ne pas être suffisamment cuit.

28 Cuisson Ne consommez jamais de la viande hachée crue Cuisson au barbecue : préchauffez le barbecue avant la cuisson et prenez soin de ne pas calciner la viande; l extérieur pourrait être brûlé et l intérieur ne pas être suffisamment cuit.

29 Cuisson Cuisson au four à micro-ondes : retournez ou remuez régulièrement l aliment pour répartir uniformément la chaleur. Couvrez l aliment pour conserver l humidité à l intérieur et attendez 2 minutes après la cuisson afin que la chaleur se répartisse uniformément.

30 Cuisson

31 Refroidissement Bonnes pratiques de refroidissement Refroidissez les aliments le plus rapidement possible: Après la cuisson, transférez sans tarder les aliments dans de plus petits contenants. Dès que les aliments atteignent la température de 60 C, bien qu ils soient encore chauds, placez-les au réfrigérateur à demi-couverts. Une fois qu ils sont bien refroidis, couvrez-les hermétiquement.

32 Refroidissement Ou Placez les gros contenants d aliments dans un bain d eau froide ou glacée. Brassez pour faire sortir la chaleur puis réfrigérez

33 Refroidissement

34 Les plus importants facteurs de toxi-infections sont : Le refroidissement inadéquat des aliments Un délai trop long entre la préparation et le service Le maintien des aliments à des températures inadéquates Une personne ayant une infection ou un manque d hygiène personnelle.

35 Hygiène Bonnes pratiques d hygiène en général En bonne santé et de façon normale, nous sommes tous porteurs de micro-organismes sur la peau, dans le nez, la gorge ou les intestins. Lorsque nous préparons des aliments, la meilleure façon de prévenir la contamination des aliments est de suivre rigoureusement certaines règles d hygiène.

36 Hygiène D abord, se laver les mains avec du savon avant de manipuler les aliments, mais aussi chaque fois qu il y a risque de contamination, par exemple :

37 Hygiène

38 Hygiène

39 AH TCHOU! Hygiène

40 Hygiène Recouvrez toute blessure d un pansement imperméable et dans le cas d une blessure aux mains, recouvrez le pansement d un gant Évitez de manipuler des aliments si vous êtes atteint d une maladie contagieuse comme une gastro-entérite. Utilisez un ustensile plutôt que vos mains pour manipuler les aliments aussi souvent que possible.

41 Hygiène Évitez les contaminations La contamination croisée a lieu lorsque les bactéries passent d un aliment cru, comme la viande, à un aliment cuit ou prêt à manger. Elle peut se produire par l intermédiaire d un aliment ou par l entremise des mains, d un ustensile ou d une surface de travail. Seul un traitement de chaleur adéquat peut éliminer les bactéries dangereuses présentes transmises lors de cette contamination.

42 Hygiène Séparez toujours les aliments crus d origine animale des aliments cuits prêts à manger Par exemple ne déposez jamais une laitue (aliment prêt à manger) sur une planche de travail ayant servi à manipuler un aliment d origine animale cru (volaille crue, bœuf haché cru) à moins de l avoir bien lavée et assainie au préalable.

43 Hygiène Lavage et assainissement Alors que le lavage permet de retirer les résidus de matières organiques, l assainissement, quant à lui, permet d éliminer les micro-organismes qui sont invisibles à l œil.

44 Hygiène Comment? Au lave-vaisselle : c est un moyen efficace de laver et d assainir à la fois. Ou Manuellement : après avoir lavé dans une eau chaude propre à laquelle vous avez ajouté un détergent, rincer et tremper le matériel dans une solution contenant un assainisseur.

45 Hygiène

46 Hygiène

47 4 Habitudes Il existe 4 habitudes FACILES à adopter pour réduire les bactéries dangereuses et réduire considérablement le risque de maladie d origine alimentaire.

48 Laver Lavez-vous souvent les mains ainsi que les surfaces de travail

49 Garder au frais Réfrigérez ou congelez les aliments rapidement

50 Séparer Conservez la viande, la volaille, le poisson et les fruits de mer ainsi que leur jus loin des autre aliments

51 Cuire Cuisez et conservez les aliments prêts à manger aux bonnes températures

52 Contrôle des points critiques Réfrigérer les aliments qui doivent être conservés au froid entre 0 o C et 4 o C. Conservez les aliments congelés à 18 o C. Utilisez un thermomètre pour vérifier la température interne des aliments. Maintenez et servez les aliments à 60 o C et plus. Sinon, refroidissez-les le plus rapidement possible. Éliminez immédiatement les aliments détériorés ou contaminés. Jetez les boîtes de conserve bombées ou bosselées, celles qui giclent lorsqu on les ouvre, de même que celles qui contiennent des aliments à l apparence ou à l odeur douteuse.

53 Manipulation des aliments Protégez les aliments de la contamination Placez-les dans des contenants fermés; Prévenez la contamination croisée en lavant et assainissant les équipements, ustensiles et les surfaces de travail après avoir manipulé des aliments. Décongelez les aliments au réfrigérateur à 4 o C ou moins. Refroidissez les aliments potentiellement dangereux le plus rapidement possible à une température entre 0 o C et 4 o C.

54 Merci beaucoup et bonne préparation en toute sécurité!

Guide du consommateur

Guide du consommateur Guide du consommateur de l épicerie à la maison Guide du consommateur de l épicerie à la maison TABLE DES MATIÈRES RÉDACTION ET COORDINATION Direction générale de la santé animale et de l inspection des

Plus en détail

L hygiène alimentaire Réduisez le risque d intoxication alimentaire

L hygiène alimentaire Réduisez le risque d intoxication alimentaire Division de la santé publique L hygiène alimentaire Réduisez le risque d intoxication alimentaire Cette feuille de renseignements est publiée à titre d information seulement. Elle ne remplace en aucun

Plus en détail

SALUBRITÉ DANS LES STANDS OU LES KIOSQUES ALIMENTAIRES TEMPORAIRES

SALUBRITÉ DANS LES STANDS OU LES KIOSQUES ALIMENTAIRES TEMPORAIRES Service des Infrastructure, transport et environnement Direction de l environnement Inspection des aliments 827, boul. Crémazie Est, bureau 301 Montréal (Québec) H2M 2T8 Téléphone : (514) 280-4300 Télécopieur

Plus en détail

Préparation des poudres pour nourrissons pour une alimentation au. biberon à la maison

Préparation des poudres pour nourrissons pour une alimentation au. biberon à la maison Préparation des poudres pour nourrissons pour une alimentation au biberon à la maison Ce document est publié par le Département Sécurité sanitaire des aliments, zoonoses et maladies d origine alimentaire,

Plus en détail

du manipulateur d aliments Centre québécois d inspection des aliments et de santé animale

du manipulateur d aliments Centre québécois d inspection des aliments et de santé animale GUIDE du manipulateur d aliments Centre québécois d inspection des aliments et de santé animale Table des matières Manipuler des aliments : une responsabilité importante.................. 3 L inspection

Plus en détail

Bonnes pratiques d hygiènes alimentaires pour le poisson 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F)

Bonnes pratiques d hygiènes alimentaires pour le poisson 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) Bonnes pratiques d hygiènes alimentaires pour le poisson 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) 4 C (39 F) -21 C (-5 F) Dès que le poisson entre dans votre usine, vous

Plus en détail

La chaîne du froid des produits alimentaires

La chaîne du froid des produits alimentaires La chaîne du froid des produits alimentaires Le consommateur a aussi son rôle à jouer La chaîne du froid, qu est-ce que c est? C est maintenir les aliments réfrigérés à une température basse qui leur permet

Plus en détail

Type d aliments Conditions particulières Microbes potentiels ou altérations

Type d aliments Conditions particulières Microbes potentiels ou altérations ++ FA1 CHARCUTERIES RISQUES POTENTIELS Conditions particulières Microbes potentiels ou 1.1. Charcuteries fraîches - Pâtés - Jambons cuits - Saucisses Toutes charcuteries humides et peu salées : toutes

Plus en détail

Prendre soin des personnes atteintes du VIH et du sida sans risque

Prendre soin des personnes atteintes du VIH et du sida sans risque Prendre soin des personnes atteintes du VIH et du sida sans risque Ce qu il faut savoir sur le VIH et le sida Soigner prudemment les personnes atteintes du VIH ou du sida dans la communauté est surtout

Plus en détail

INSTRUCTIONS CONCERNANT LA REMISE DE DENRÉES ALIMENTAIRES LORS DE MARCHÉS OU DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES

INSTRUCTIONS CONCERNANT LA REMISE DE DENRÉES ALIMENTAIRES LORS DE MARCHÉS OU DE MANIFESTATIONS TEMPORAIRES Service de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires SAAV Amt für Lebensmittelsicherheit und Veterinärwesen LSVW Chemin du Musée 15, 1700 Fribourg T +41 26 305 80 10, F +41 26 305 80 19 www.fr.ch/lsvw

Plus en détail

La salubrité des aliments, c est important

La salubrité des aliments, c est important La salubrité des aliments, c est important Prendre soin de ses proches est une tâche très importante. De plus, en prendre soin signifie d assurer leur sécurité. Dans le cadre de ce cours, vous vous familiariserez

Plus en détail

GUIDE. des bonnes pratiques d hygiène et de salubrité alimentaires

GUIDE. des bonnes pratiques d hygiène et de salubrité alimentaires GUIDE des bonnes pratiques d hygiène et de salubrité alimentaires GUIDE des bonnes pratiques d hygiène et de salubrité alimentaires TABLE DES MATIÈRES LEXIQUE 6 L INNOCUITÉ DES ALIMENTS : VOTRE MISSION!

Plus en détail

Procédures d hygiène. Ces procédures nécessitent l achat de nouveau matériel et doivent être testées avant d être définitivement mises en œuvre.

Procédures d hygiène. Ces procédures nécessitent l achat de nouveau matériel et doivent être testées avant d être définitivement mises en œuvre. Note à Monsieur René HAMAITE, Directeur général, Direction générale du Sport. Via Monsieur Olivier DEGRYSE, Administrateur général de l Administration générale de l Aide à la Jeunesse, de la Santé et du

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION

MANUEL D UTILISATION MANUEL D UTILISATION Table des matières Sécurité du produit 3 Mesures de précautions 4 Exigences électriques 5 Dépannage 5 Caractéristiques de My Rotisserie 6 Caractéristiques de My Rotisserie 7 Diagramme

Plus en détail

Camp accueillant des mineurs

Camp accueillant des mineurs FORMATION HYGIENE 2007 Camp accueillant des mineurs 1 Les référentiels Arrêté interministériel du 29 septembre 1997 fixant les conditions d'hygiène applicables dans les établissement de restauration collective

Plus en détail

Français Exigences de sécurité alimentaire

Français Exigences de sécurité alimentaire Français Exigences de sécurité alimentaire Mars 2013 Ce document est organisé en chapitres du cours en ligne sur la sécurité alimentaire. Il indique les différences entre le contenu du cours et les exigences

Plus en détail

L eau et la santé sont indissociables

L eau et la santé sont indissociables L eau, indispensable à notre hygiène quotidienne L hygiène repose sur le respect de règles de conduites quotidiennes qui permettent de préserver sa santé. L être humain est porteur de nombreux micro-organismes

Plus en détail

PROCÉDURE EN CAS DE PANNE D ÉLECTRICITÉ

PROCÉDURE EN CAS DE PANNE D ÉLECTRICITÉ PROCÉDURE EN CAS DE PANNE D ÉLECTRICITÉ Appeler info-panne chez hydro Québec pour connaître la durée prévue de cette panne. 1-800-790-2424 (signalement d un bris d équipement ou d une panne). http://www.hydroquebec.com/pournousjoindre/aff_petite_puissance.html

Plus en détail

Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation du Québec (MAPAQ)

Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation du Québec (MAPAQ) Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation du Québec (MAPAQ) Le Centre québécois d inspection des aliments et de la santé animale (CQIASA) 1 Résumé L industrie de la restauration est

Plus en détail

Repas occasionnels LA SECURITE ALIMENTAIRE

Repas occasionnels LA SECURITE ALIMENTAIRE Repas occasionnels LA SECURITE ALIMENTAIRE Jean-Claude Jouguet Février 2013 Technicien Supérieur en Chef des Services Vétérinaires L élaboration et le service de préparations culinaires par des particuliers

Plus en détail

Quelques gestes simples pour éloigner les microbes Une maison saine en sept étapes

Quelques gestes simples pour éloigner les microbes Une maison saine en sept étapes Quelques gestes simples pour éloigner les microbes Une maison saine en sept étapes La santé, c est important pour vous et pour toute votre famille. Voici quelques gestes simples et peu coûteux qui vous

Plus en détail

L'autocontrôle dans une PME du secteur alimentaire

L'autocontrôle dans une PME du secteur alimentaire L'autocontrôle dans une PME du secteur alimentaire L'autocontrôle est un système de gestion de la qualité visant le respect des exigences légales en matière d'hygiène et une protection efficace du consommateur.

Plus en détail

Hygiène des Denrées et des Préparations Culinaires

Hygiène des Denrées et des Préparations Culinaires Hygiène des Denrées et des Préparations Culinaires Objectifs : Citer les traitements thermiques et de conservation, leurs caractéristiques et leurs effets sur la flore microbienne Justifier les modes de

Plus en détail

GUIDE pour l aménagement sanitaire des établissements alimentaires. Centre québécois d inspection des aliments et de santé animale

GUIDE pour l aménagement sanitaire des établissements alimentaires. Centre québécois d inspection des aliments et de santé animale GUIDE pour l aménagement sanitaire des établissements alimentaires Centre québécois d inspection des aliments et de santé animale La «marche en avant» consiste à éviter autant que possible le croisement

Plus en détail

OLEOCLEAN COMPACT. www.groupeseb.com

OLEOCLEAN COMPACT. www.groupeseb.com OLEOCLEAN COMPACT FR NL D www.groupeseb.com 1.a 1.b 1.c 1.d 1 2 2.a 2.b RESET 15 5 7 3 3.a 3.b 8 4 6 14 9 11 13 12 12.a 10 12.b 2 Description 1. Couvercle a. Filtre permanent b. Filtre c. Poignée d. Hublot

Plus en détail

Procédure d intervention. Détection de Listeria monocytogenes dans un aliment prêt à manger

Procédure d intervention. Détection de Listeria monocytogenes dans un aliment prêt à manger Procédure d intervention Détection de Listeria monocytogenes dans un aliment prêt à manger TABLE DES MATIÈRES POURQUOI VÉRIFIER LA PRÉSENCE DE LISTERIA MONOCYTOGENES DANS LES ALIMENTS PRÊTS À MANGER...

Plus en détail

Notice d utilisation. Cuiseur vapeur CV L2

Notice d utilisation. Cuiseur vapeur CV L2 Notice d utilisation Cuiseur vapeur CV L2 CONSIGNES DE SECURITE Lisez attentivement ces instructions avant d utiliser l appareil et conservez-les pour pouvoir vous y reporter ultérieurement. Cet appareil

Plus en détail

Votre carnet. d information NETTOYAGE ET ASSAINISSEMENT

Votre carnet. d information NETTOYAGE ET ASSAINISSEMENT Votre carnet d information NETTOYAGE ET ASSAINISSEMENT dans les établissements alimentaires RÉDACTION ET COORDINATION Direction générale de la santé animale et de l inspection des aliments PHOTOGRAPHIES

Plus en détail

Transport sur la route

Transport sur la route Transport sur la route Dans un camion ou un fourgon, il faut garder le poisson et les produits du poisson au froid et éviter la contamination, pendant toute la période de la livraison aux clients. Suivez

Plus en détail

La restauration en maison de repos

La restauration en maison de repos La restauration en maison de repos La restauration en maison de repos! Un métier spécifique de plus en plus pointu au niveau de:! La sécurité alimentaire.! La gestion de la qualité.! L Optimisation des

Plus en détail

Top 5 d'origine alimentaire Facteurs risque de maladie http://ocfoodinfo.com/risk

Top 5 d'origine alimentaire Facteurs risque de maladie http://ocfoodinfo.com/risk Top 5 Foodborne Illness Risk Factors- FRENCH Top 5 d'origine alimentaire Facteurs risque de maladie http://ocfoodinfo.com/risk "Bien que l'approvisionnement alimentaire aux États-Unis soit l'un des plus

Plus en détail

PRINCIPALES OBLIGATIONS EN RESTAURATION COMMERCIALE

PRINCIPALES OBLIGATIONS EN RESTAURATION COMMERCIALE PRINCIPALES OBLIGATIONS EN RESTAURATION COMMERCIALE Direction Départementale de la Protection des Populations de la Loire-Atlantique Information du consommateur Remise d'une note au client Affichage des

Plus en détail

Direction de l Alimentation, de l Agriculture et de la Forêt Service de l Alimentation Jardin botanique 97109 BASSE TERRE

Direction de l Alimentation, de l Agriculture et de la Forêt Service de l Alimentation Jardin botanique 97109 BASSE TERRE Réglementation relative à l hygiène alimentaire des marchands ambulants et des vendeurs sur foires et marchés (Activités de restauration, vente de poissons, activités de boucherie, charcuteries, pâtisseries,

Plus en détail

SECURITE SANITAIRE ET RESTAURATION COLLECTIVE A CARACTERE SOCIAL

SECURITE SANITAIRE ET RESTAURATION COLLECTIVE A CARACTERE SOCIAL SECURITE SANITAIRE ET RESTAURATION COLLECTIVE A CARACTERE SOCIAL Références réglementaires : Règlement N 178/2002 établissant les principes généraux et les prescriptions générales de la législation alimentaire

Plus en détail

Maîtrise du risque infectieux en EHPAD

Maîtrise du risque infectieux en EHPAD Sommaire Maîtrise du risque infectieux en EHPAD Préparation et distribution des repas 1. Objectifs La distribution des repas peut présenter des pratiques diverses et nécessite de présenter de manière synthétique

Plus en détail

PROGRAMMES ÉCRITS ET DOSSIERS (REGISTRES)

PROGRAMMES ÉCRITS ET DOSSIERS (REGISTRES) Annexe I - MODÈLE DE DOCUMENTATION EXIGÉE PAR LE MANUEL D INSPECTION DES ÉTABLISSEMENTS DE PRODUITS DE L ÉRABLE (MIÉPÉ) PROGRAMMES ÉCRITS ET DOSSIERS (REGISTRES) NOM DE L ÉTABLISSEMENT D ÉRABLIÈRE : NUMÉRO

Plus en détail

Leçon 10. Je quitte la maison - par où commencer? Matériel : Niveaux : Buts : Vocabulaire : Temps requis :

Leçon 10. Je quitte la maison - par où commencer? Matériel : Niveaux : Buts : Vocabulaire : Temps requis : SECONDAIRE Leçon 10 Je quitte la maison - par où commencer? Niveaux : S1, S2 (9 e, 10 e ) Buts : Aider les élèves à se préparer lorsqu ils quittent l école pour vivre seul ou avec un locataire. Vocabulaire

Plus en détail

Guide de préparation de biberons de lait en poudre

Guide de préparation de biberons de lait en poudre Guide de préparation de biberons de lait en poudre Méthodes de stérilisation et accessoires La stérilisation à froid Quel objectif? Ce guide complète l information qui vous a été donnée par les infirmières

Plus en détail

Rincez à l'eau froide. Ensuite, lavez immédiatement avec une lessive.

Rincez à l'eau froide. Ensuite, lavez immédiatement avec une lessive. Betterave rouge Rincez à l'eau froide. Ensuite, lavez immédiatement avec une lessive. Bière Boue/Terre Rincez à l'eau froide puis procédez à un lavage normal avec une lessive. Epongez la tache avec du

Plus en détail

La restauration commerciale représente en Aquitaine, en termes d emplois, environ

La restauration commerciale représente en Aquitaine, en termes d emplois, environ Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l'emploi DIRECCTE Aquitaine PRÉFET DE LA RÉGION AQUITAINE Direction régionale de l alimentation, de l agriculture

Plus en détail

Température et transport Exigences légales

Température et transport Exigences légales Température et transport Exigences légales Dr Chantal Rettigner Expert Vétérinaire AFSCA 1 Exigences légales actuelles AR 07/02/1997 relatif à l hygiène générale des denrées alimentaires AR 12/12/1955

Plus en détail

Produits nettoyants. Détergents en poudre. Savons à mains DÉTERGENT EN POUDRE POUR LAVE-VAISSELLE

Produits nettoyants. Détergents en poudre. Savons à mains DÉTERGENT EN POUDRE POUR LAVE-VAISSELLE Détergents en poudre POUR LAVE-VAISSELLE POUR LA LESSIVE Code Colabor : 4289 4291 13394 18 kg Ce détergent en poudre à mousse contrôlée pour lave-vaisselle est recommandé pour les lave-vaisselle automatiques

Plus en détail

Contexte réglementaire en hygiène alimentaire

Contexte réglementaire en hygiène alimentaire Contexte réglementaire en hygiène alimentaire 1 Réforme de la législation communautaire pour la restauration collective Approche traditionnelle = obligation de moyens Réglementation Arrêté Ministériel

Plus en détail

L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments

L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments Présenté par Micheline Séguin Bernier Le 19 mars 2007 Tiré et adapté du document de Santé Canada Le tableau de la valeur nutritive : plus facile

Plus en détail

Comment utiliser les graines de soja à la cuisine

Comment utiliser les graines de soja à la cuisine Comment utiliser les graines de soja à la cuisine Auteur : Renate Schemp Box 90612 Luanshya Zambie Traduction : SECAAR Service Chrétien d Appui à l Animation Rurale 06 BP 2037 Abidjan 06 Côte d Ivoire

Plus en détail

TOXI-INFECTIONS INFECTIONS ALIMENTAIRES COLLECTIVES HELENE DALMAS

TOXI-INFECTIONS INFECTIONS ALIMENTAIRES COLLECTIVES HELENE DALMAS TOXI-INFECTIONS INFECTIONS ALIMENTAIRES COLLECTIVES HELENE DALMAS I-DEFINITION Les TIAC sont définies par l apparition d au moins 2 cas d une symptomatologie gastro-intestinale dont on peut rapporter la

Plus en détail

Maitrise des dangers en restauration collective

Maitrise des dangers en restauration collective PREFECTURE DE LA LOIRE ATLANTIQUE Maitrise des dangers en restauration collective DDPP44 26 NOVEMBRE 2013 --- La DDSV n'existe plus! RGPP: Directions Départementales Interministérielles Depuis le 1er janvier

Plus en détail

Cinq clefs pour des aliments plus sûrs Manuel

Cinq clefs pour des aliments plus sûrs Manuel Cinq clefs pour des aliments plus sûrs Manuel Département sécurité sanitaire des aliments, zoonoses et maladies d origine alimentaire Cinq clefs pour des aliments plus sûrs Manuel Département sécurité

Plus en détail

CUISEUR VAPEUR Réf : 942574 CL-CV01X

CUISEUR VAPEUR Réf : 942574 CL-CV01X CUISEUR VAPEUR Réf : 942574 CL-CV01X N Version 1.0072014 PRÉCAUTIONS DE SÉCURITÉ IMPORTANTES Veuillez lire attentivement toutes ces instructions avant d utiliser l appareil. Conservez ce manuel d'instructions

Plus en détail

Cafetière. Mode d Emploi. 1Notice cafetière v1.0

Cafetière. Mode d Emploi. 1Notice cafetière v1.0 Cafetière Mode d Emploi 1Notice cafetière v1.0 SOMMAIRE 1 CONSIGNES DE SÉCURITÉ... 3 2INSTALLATION DE L APPAREIL EN TOUTE SÉCURITÉ...4 3PRECAUTION CONCERNANT L UTILISATION DE L APPAREIL...5 4DESCRIPTION

Plus en détail

MANUEL DE L USAGER BRASSEUR À BEURRE D ÉRABLE CDL. Les Équipements d Érablière CDL inc.

MANUEL DE L USAGER BRASSEUR À BEURRE D ÉRABLE CDL. Les Équipements d Érablière CDL inc. MANUEL DE L USAGER BRASSEUR À BEURRE D ÉRABLE CDL Merci d avoir choisi un brasseur à beurre d érable CDL. Nos 40 années d expérience au service des acériculteurs garantis que vous avez acquis un équipement

Plus en détail

Produire sain, sans souffrances, sans nuisances

Produire sain, sans souffrances, sans nuisances Produire sain, sans souffrances, sans nuisances Entreposage Transport Transformation Préparation pour remise directe Production Consommation Tous les exploitants du secteur alimentaire doivent déclarer

Plus en détail

Les blessures avec la tondeuse à gazon

Les blessures avec la tondeuse à gazon Les blessures avec la tondeuse à gazon En cas de problème avec sa tondeuse, il faut : Arrêter le moteur Débrancher le courant Attendre la fin complète de la rotation En cas de blessures légères : Nettoyer

Plus en détail

Hygiène du personnel au sein des établissements de la chaîne alimentaire. Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire

Hygiène du personnel au sein des établissements de la chaîne alimentaire. Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Brochure d information destinée aux personnes employées dans les établissements où sont manipulées des denrées alimentaires Certificat médical

Plus en détail

Les allergies alimentaires en restauration

Les allergies alimentaires en restauration LE POINT SUR... Les allergies alimentaires en restauration De plus en plus de personnes ont ou développent des allergies alimentaires. Les dernières statistiques parlent de 8% des enfants et de 4% des

Plus en détail

CONSIGNES DE SECURITE

CONSIGNES DE SECURITE Vous venez d acquérir un produit de la marque Essentiel b et nous vous en remercions. BOULANGER apporte un soin tout particulier à ses produits au niveau de leur design, de leur ergonomie et de leur simplicité

Plus en détail

SÉCHAGE L ÉLECTROMÉNAGER CE QU IL FAUT SAVOIR

SÉCHAGE L ÉLECTROMÉNAGER CE QU IL FAUT SAVOIR Suivez le guide! CE QU IL FAUT SAVOIR Votre facture d éléctricité n est pas votre facture de chauffage! Voici comment se répartit votre facture d éléctricité Attention plus vous consommez plus votre facture

Plus en détail

Le Bulletin. www.lindice.ca

Le Bulletin. www.lindice.ca Le Bulletin Le marché de l habitation pour aînés et retraités vol.1 n o 1 Le Bulletin Le marché de l habitation pour aînés et retraités Le Bulletin Le marché de l habitation pour aînés et retraités www.lindice.ca

Plus en détail

Qui est chargé de faire appliquer cette réglementation?

Qui est chargé de faire appliquer cette réglementation? Réglementation relative à l hygiène alimentaire des marchands ambulants, des vendeurs sur foires et marchés et des activités de remise directe aux consommateurs en locaux fixes (Activités de restauration,

Plus en détail

Les solutions produits pour la sécurité alimentaire.

Les solutions produits pour la sécurité alimentaire. Les solutions produits pour la sécurité alimentaire. INTRODUCTION Le programme StoreSafe a été créé pour identifier les produits Cambro permettant aux opérateurs de satisfaire aux consignes de sécurité

Plus en détail

Gouvernement du Canada. Government of Canada

Gouvernement du Canada. Government of Canada Qu est-ce qu un agent pathogène alimentaire? Les agents pathogènes alimentaires sont des microorganismes qui peuvent se retrouver dans les aliments et vous rendre malade. Ils comprennent : des bactéries

Plus en détail

La transformation des petits fruits et l'inspection des aliments. Présenté par Sylvie Bujold inspectrice des aliments, chef d équipe 2013-10-30

La transformation des petits fruits et l'inspection des aliments. Présenté par Sylvie Bujold inspectrice des aliments, chef d équipe 2013-10-30 La transformation des petits fruits et l'inspection des aliments Présenté par Sylvie Bujold inspectrice des aliments, chef d équipe 2013-10-30 Plan de présentation Cadre légal Types et catégories de permis

Plus en détail

SUNAMCO_problemes peinture_fr 04_j_Layout 1 12-10-23 2:30 PM Page 1

SUNAMCO_problemes peinture_fr 04_j_Layout 1 12-10-23 2:30 PM Page 1 SUNAMCO_problemes peinture_fr 04_j_Layout 1 12-10-23 2:30 PM Page 1 Guide de peinture Problèmes, causes et solutions 360, 6e Rue, Daveluyville (Québec) G0Z 1C0 Canada Sans frais : 1 866 815-4080 Téléc.

Plus en détail

M. Fosse Responsable. M. Dauzou Adjoint. M. FOSSE et son équipe vous préparent de bons petits plats...

M. Fosse Responsable. M. Dauzou Adjoint. M. FOSSE et son équipe vous préparent de bons petits plats... M. Fosse Responsable M. Dauzou Adjoint M. FOSSE et son équipe vous préparent de bons petits plats... Objectifs pédagogiques Assister à la réception et la vérification d une livraison Étudier les documents

Plus en détail

Service intercommunal

Service intercommunal Service intercommunal de portage de repas à domicile Des repas de tradition, Fait maison! Août 2014 La cuisine centrale de Saint-Vincent Le service de restauration collective Le service de restauration

Plus en détail

Circulaire relative aux dispositions applicables aux banques alimentaires et associations caritatives

Circulaire relative aux dispositions applicables aux banques alimentaires et associations caritatives Agence fédérale pour la Sécurité de la Chaîne alimentaire Circulaire relative aux dispositions applicables aux banques alimentaires et associations caritatives Référence PCCB/S3/1092228 Date 02/08/2013

Plus en détail

GUIDE DE L UTILISATEUR

GUIDE DE L UTILISATEUR GUIDE DE L UTILISATEUR VB0106 MODÈLES 90H NOVO+ 190H NOVO+ VEUILLEZ LIRE ET CONSERVER CES INSTRUCTIONS 08001 rév. A À propos de ce guide Ce guide utilise les symboles suivants pour mettre en évidence des

Plus en détail

Résumé des modifications intervenues : simplification et clarification des actions descriptives

Résumé des modifications intervenues : simplification et clarification des actions descriptives Référence : PT/RES/006-B Page :Page 1 sur 5 Objet : Maîtriser les dangers microbiologiques, biologiques, chimiques et physiques lors des opérations d épluchage, lavage et désinfection des légumes terreux,

Plus en détail

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS :

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS : Infopunaisesdeslits.ca RENSEIGNEMENTS SUR LA LUTTE ANTIPARASITAIRE FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS : FAIRE APPEL À UNE ENTREPRISE DE DÉSINSECTISATION, TRAVAILLER AVEC ELLE ET SE PRÉPARER La meilleure façon de

Plus en détail

Considérez le sang de toute personne comme potentiellement infectée.

Considérez le sang de toute personne comme potentiellement infectée. Considérez le sang de toute personne comme potentiellement infectée. Si vous vous piquez avec une aiguille contaminée : Faites saigner légèrement la plaie et lavez-la avec de l eau et du savon, sans brosser.

Plus en détail

LA DEMARCHE GLOBALE DE PREVENTION

LA DEMARCHE GLOBALE DE PREVENTION LA DEMARCHE GLOBALE DE PREVENTION La méthode HACCP olet 2 : Guide de mise en œuvre Constitution et réunion de l équipe HACCP 1- Définition de la méthode Année n+1 Participation active des agents 2-1.Évaluation

Plus en détail

RECOMMANDATIONS D HYGIENE POUR LA PREPARATION ET LA CONSERVATION DES BIBERONS RAPPORT DE L AFSSA

RECOMMANDATIONS D HYGIENE POUR LA PREPARATION ET LA CONSERVATION DES BIBERONS RAPPORT DE L AFSSA RECOMMANDATIONS D HYGIENE POUR LA PREPARATION ET LA CONSERVATION DES BIBERONS RAPPORT DE L AFSSA Dominique Turck Clinique de Pédiatrie Hôpital Jeanne de Flandre et Faculté de Médecine, Lille CONTEXTE DE

Plus en détail

BOITE A IMAGES PREVENTION DE LA MALADIE A VIRUS EBOLA

BOITE A IMAGES PREVENTION DE LA MALADIE A VIRUS EBOLA BOITE A IMAGES PREVENTION DE LA MALADIE A VIRUS EBOLA INSTRUCTIONS À L ATTENTION DE L ANIMATEUR La boite à images pour la prévention de la FHVE (La Fièvre Ebola est une maladie épidémique, contagieuse

Plus en détail

Module 3 : L assainissement

Module 3 : L assainissement CAHIER DE TRAVAIL DES PARTICIPANTS Pour les entreprises de transformation des aliments TABLE DES MATIÈRES Section 3.1 Pratiques d assainissement 3 Pourquoi nettoyer et désinfecter?... 3 Qu est-ce qui doit

Plus en détail

Hygiène, sécurité et équilibre alimentaires dans les accueils collectifs de mineurs (ACM)

Hygiène, sécurité et équilibre alimentaires dans les accueils collectifs de mineurs (ACM) MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PECHE, ET DES AFFAIRES RURALES Hygiène, sécurité et équilibre alimentaires dans les accueils collectifs de mineurs (ACM) Document aimab Document aimablement

Plus en détail

Kenwood Limited, New Lane, Havant, Hampshire PO9 2NH, UK www.kenwood.co.uk 56117/2

Kenwood Limited, New Lane, Havant, Hampshire PO9 2NH, UK www.kenwood.co.uk 56117/2 Kenwood Limited, New Lane, Havant, Hampshire PO9 2NH, UK www.kenwood.co.uk 56117/2 O I MG510 a b c o n d O I m l e k i j f g h p q r s t Français Avant de lire, dépliez la première page pour voir les illustrations

Plus en détail

Recommandations pour une bonne hygiène alimentaire en séjour de vacances.

Recommandations pour une bonne hygiène alimentaire en séjour de vacances. Recommandations pour une bonne hygiène alimentaire en séjour de vacances. Depuis le 1er janvier 2006, les règlements 178/2002 et 852/2004 du Parlement Européen fixent les obligations réglementaires applicables

Plus en détail

«Manger = un plaisir!»

«Manger = un plaisir!» 9. Jeux: 1. Complète: A. Il faut en boire 1,5 litre par jour:... B. Quel est la première activité à réaliser pour éviter la constipation:... C. Certains aliments comme le poisson dégage beaucoup d o...

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION REFRIGERATEUR

NOTICE D UTILISATION REFRIGERATEUR NOTICE D UTILISATION REFRIGERATEUR 82 litres CERTT72S / CERTT72W 1 SOMMAIRE Présentation de l appareil Page 3 Avertissements et conseils importants Page 4 Installation Page 5 Indicateur de température

Plus en détail

PUNAISES DE LIT. prévention et intervention

PUNAISES DE LIT. prévention et intervention PUNAISES DE LIT prévention et intervention À quoi ressemble la punaise de lit? La punaise de lit, aussi appelée punaise, est un insecte brunâtre visible à l œil nu qui mesure de 4 à 7 millimètres. Elle

Plus en détail

La vaccination des enfants

La vaccination des enfants FICHES DE DIALOGUE Fiche n 1 La vaccination des enfants Question : Que voyez-vous sur ces images? Réponses : 1. Une mère qui tient son enfant pendant qu il est vacciné. 2. Un père portant son enfant vacciné

Plus en détail

LA CONTAMINATION DES ALIMENTS

LA CONTAMINATION DES ALIMENTS LA CONTAMINATION DES ALIMENTS RÉSUMÉ L activité de départ engage les élèves dans une réflexion sur le problème de la contamination des aliments. Une expérience, conçue et réalisée par eux, leur permet

Plus en détail

Camion benne RC électrique 1:24 RTR HOBBY

Camion benne RC électrique 1:24 RTR HOBBY Conrad sur INTERNET www.conrad.fr N O T I C E Version 03/10 Camion benne RC électrique 1:24 RTR HOBBY Code : 229354 Cette notice fait partie du produit. Elle contient des informations importantes concernant

Plus en détail

Guide de La Préparation des repas en structure sous tentes en CVL

Guide de La Préparation des repas en structure sous tentes en CVL Guide de La Préparation des repas en structure sous tentes en CVL Réalisé par le Collectif d Interfédérations de l Education Populaire de la Sarthe et approuvé par la direction départementale de la jeunesse

Plus en détail

Guide d utilisation Vitrine réfrigérée Modèle KATRIN Best.-Nr. 330-1030

Guide d utilisation Vitrine réfrigérée Modèle KATRIN Best.-Nr. 330-1030 Guide d utilisation Vitrine réfrigérée Modèle KATRIN Best.-Nr. 330-1030 Sommaire 1. Indications générales 2. Indications liées à la sécurité 3. Transport et installation 4. Utilisation 5. Nettoyage 6.

Plus en détail

Les Fourneaux de Marthe et Matthieu Edition 2009 Page 1/22

Les Fourneaux de Marthe et Matthieu Edition 2009 Page 1/22 Les Fourneaux de Marthe et Matthieu Edition 2009 Page 1/22 Les Fourneaux de Marthe et Matthieu Edition 2009 Page 2/22 Introduction L ESAT les Fourneaux de Marthe et Matthieu propose une activité restauration

Plus en détail

LA DÉMARCHE GLOBALE DE PRÉVENTION

LA DÉMARCHE GLOBALE DE PRÉVENTION LA DÉMARCHE GLOBALE DE PRÉVENTION La méthode HACCP olet 3 : Ressource documentaire 1 Exemples de protocoles (A1 à A5) 2 Exemples de fiches de contrôle (B1 à B4) Année : 2005-2006 A - 1 PROTOCOLE DE FABRICATION

Plus en détail

Un outil unique pour faire découvrir aux tout-petits le plaisir de cuisiner!

Un outil unique pour faire découvrir aux tout-petits le plaisir de cuisiner! Un outil unique pour faire découvrir aux tout-petits le plaisir de cuisiner! Le grand livre des petits chefs : un outil unique pour faire découvrir aux tout-petits le plaisir de cuisiner! Le grand livre

Plus en détail

Fiche pratique. Les règles d hygiène en restauration. Mai 2014

Fiche pratique. Les règles d hygiène en restauration. Mai 2014 Fiche pratique Les règles d hygiène en restauration Délégation de Millau 38, bd de l Ayrolle BP 60145 12101 MILLAU cedex Tél : 05 65 59 59 00 17, rue Aristide Briand BP 3349 12000 RODEZ cedex 9 Tél : 05

Plus en détail

L hygiène en restauration collective. Formation aux ouvriers de l épicerie Sociale des Capucines Morgane DANIEL-diététicienne RSD

L hygiène en restauration collective. Formation aux ouvriers de l épicerie Sociale des Capucines Morgane DANIEL-diététicienne RSD L hygiène en restauration collective Formation aux ouvriers de l épicerie Sociale des Capucines Morgane DANIEL-diététicienne RSD Qu est-ce que la sécurité alimentaire? Le principe de la sécurité alimentaire,

Plus en détail

Registres de fermentation lente. Critères d inspection

Registres de fermentation lente. Critères d inspection Chapitre 15 - tâches liées traitement non-thermique Chapitre 15 - tâches liées traitement non-thermique Registres de fermentation lente 1.15.0.3204 Registres de fermentation lente Registres Un échantillon

Plus en détail

Boulangerie/pâtisserie/confiserie

Boulangerie/pâtisserie/confiserie Plan comptable B1 Boulangerie/pâtisserie/confiserie 01 Farine, pré-mélanges, produits de panification Farine, mélanges de farine, produits de panification, malt 02 Matières premières, produits mi-fabriqués

Plus en détail

Cooking Freshwater Fish

Cooking Freshwater Fish Cooking Freshwater Fish A nutrition Un livret booklet de recettes saines with et savoureuses healthy pour and bien tasty se nourrir recipes et encourager la consommation du poisson to improve fish consumption

Plus en détail

infectieuses Le 7 mars 2013 DES ENFANTS EN SANTÉ ET EN SÉCURITÉ Un manuel sur la santé et la sécurité destiné aux fournisseurs de services de garde

infectieuses Le 7 mars 2013 DES ENFANTS EN SANTÉ ET EN SÉCURITÉ Un manuel sur la santé et la sécurité destiné aux fournisseurs de services de garde Quand vous accueillez les enfants le matin, prenez le temps d observer leur état de santé général. Tâchez de vous assurer qu ils sont assez bien pour participer pleinement au programme et qu ils n ont

Plus en détail

L HYGIENE A L ECOLE : PRATIQUES ESSENTIELLES A PROMOUVOIR

L HYGIENE A L ECOLE : PRATIQUES ESSENTIELLES A PROMOUVOIR L HYGIENE A L ECOLE : PRATIQUES ESSENTIELLES A PROMOUVOIR Mali Septembre 2013 Promouvoir l hygiène à l école Pourquoi? 1. Pour apprendre aux élèves comment éviter les maladies les plus courantes : Les

Plus en détail

Guide de la congélation

Guide de la congélation Guide de la congélation GUIDE DE LA CONGÉLATION La congélation représente un atout de taille en cuisine : elle permet à la fois de limiter les pertes alimentaires et de prendre de l avance. C est donc

Plus en détail

Information destinée aux parents. Guide de préparation de biberons de lait en poudre

Information destinée aux parents. Guide de préparation de biberons de lait en poudre Information destinée aux parents Guide de préparation de biberons de lait en poudre Contenu du livret Sommaire 1. Méthodes de stérilisation et accessoires 4 2. Préparation d un biberon pour chaque repas

Plus en détail

Recommandations d hygiène pour la préparation et la conservation des biberons Questions/réponses

Recommandations d hygiène pour la préparation et la conservation des biberons Questions/réponses juillet 2006 Recommandations d hygiène pour la préparation et la conservation des biberons Questions/réponses Cas 1 Au domicile Thème 1 : Préparation du biberon L eau du robinet peut-elle être utilisée

Plus en détail

La construction de notre PCA a pour but d assurer la protection du personnel et du maintient de notre activité.

La construction de notre PCA a pour but d assurer la protection du personnel et du maintient de notre activité. PLAN DE CONTINUITE D ACTIVITE SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE...3 1.1 LA SITUATION ACTUELLE...3 1.2 NOTRE MISE EN PLACE DU PLAN DE CONTINUITE DE L ACTIVITE...3 1.3 NOS CONTACTS...3 2. NOS SERVICES EXPOSES AU RISQUE...4

Plus en détail

CODE D USAGES EN MATIÈRE D HYGIÈNE POUR LES ALIMENTS RÉFRIGÈRES CONDITIONNES DE DURÉE DE CONSERVATION PROLONGÉE CAC/RCP 46-1999

CODE D USAGES EN MATIÈRE D HYGIÈNE POUR LES ALIMENTS RÉFRIGÈRES CONDITIONNES DE DURÉE DE CONSERVATION PROLONGÉE CAC/RCP 46-1999 CAC/RCP 46 Page 1 of 22 CODE D USAGES EN MATIÈRE D HYGIÈNE POUR LES ALIMENTS RÉFRIGÈRES CONDITIONNES DE DURÉE DE CONSERVATION PROLONGÉE CAC/RCP 46-1999 TABLE DES MATIERES INTRODUCTION...2 1. OBJECTIFS...2

Plus en détail