!"#$#%#&'("#$)"$#*+&,$-$#%#&'("#$./(01"2"#3$ 4/),15#*6/+$"&$75(81*6/+$

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "!"#$#%#&'("#$)"$#*+&,$-$#%#&'("#$./(01"2"#3$ 4/),15#*6/+$"&$75(81*6/+$"

Transcription

1 !"#$#%#&'("#$)"$#*+&,$-$#%#&'("#$./(01"2"#3$ 4/),15#*6/+$"&$75(81*6/+$ #$%&'((')$"*+,-'."/0*123" 14+5'$(+67"8'"/9%4" We meet here in a new light the old truth that in our description of nature the purpose is not to disclose the real essence of the phenomena but only to track down, so far as it is possible, relations between the manifold aspects of our experience. Niels Bohr (1934: 18) Atomic Theory and the Description of Nature.!"

2 91*+$)"$1:"20/#,$!":"/?"D)'(E%4"<%(7'" " C":"/?"4%E%4"8'"(9(6FG'",%G<.'H'" " I":"J'$(")4'"(,+'4,'"8'".?",%G<.'H+67K" " L":"*%87.+(?E%4"8'("(9(6FG'(",%G<.'H'(" " M":"3H<7$+'4,'("'4"(?467" C"

3 ;$<$!*$=8"#6/+$0/#,"$ N'?.6-",?$'"%$O?4+P?E%4("?$'"?4"+8'?."('Q4O"&%$"6-'"?<<.+,?E%4"%&",%G<.'H+69"(,+'4,'" 5'$9"(-%$6"<'$+%8("%&"EG'R""!"#$%&'(#)"'*)+#,-.#/0,1'#1'(023$"4'56#3/7"'891%"21'' :#2"1';<'="+>,'' 8<'A<'A-BC'#,6'A<';9D",?#B&'E"61<FG'HIIJ'567#,B"1'-,'!"#$%&'(#)"'*)+#,-.#/0,'K&"0)9'8#,' I"

4 Des travaux pionniers ;$<$!*$=8"#6/+$0/#,"$ L"

5 D!autres contributions ;$<$!*$=8"#6/+$0/#,"$ M"

6 ;$<$!*$=8"#6/+$0/#,"$ #%)$;)%+"<?$.'$"8'"(9(6FG'",%G<.'H'K" "O$?48"4%GT$'"8'",%G<%(?46'(" " "$'.?E%4(",%G<.'H'("'46$'",'(",%G<%(?46'(" " "-?)6"8'O$7"8'"894?G+,+67" " ",%G<%$6'G'46("+46'$4'("8+\,+.'("]"?4?.9('$" ^7T?6"'46$'"$78),E%44+(G'"'6"(9(6FG'(",%G<.'H'(_" ["

7 >$<$1*$+/6/+$)"$#%#&'("$./(01"2"$?/(01"25&,$"&$#%#&'("#$./(01"2"#$ 6?+..'"8)"<.)("<'E6"<$%O$?GG'"()$")4'"G?,-+4'"8'"S)$+4O"" 3H'G<.'e"" g!g!g!g!g!g!g!g!g!g!g!g!g!g!g!g!g!g!g!g!g!g!g!g!g!" g!g!g!g!g!g!g!g!g!g!g!g!g!g!g!g!g!g!g!g!g!g!g!g!g!" " /?"(7;)'4,'"()+5?46'"'(6",%G<.'H'"!!gg!gggg!!gggg!!!g!!!!g!!!g!!gg!!"!g!!!!gg!g!!ggg!!g!!!!!!!g!ggg!!gg" `"

8 >$<$1*$+/6/+$)"$#%#&'("$./(01"2"$?/(01"25&,$"&$#%#&'("#$./(01"2"#$ /?"<$%&%48')$".%O+;)'"8'"i'44'6"'(6".'"6'G<("G+("<?$".'"<.)(",%)$6"<$%O$?GG'"()$")4'"G?,-+4'"8'"<%)$"O747$'$")4'"(7;)'4,'R" 8+\,).67"]"'H<.+;)'$")4"%Tj'6R" ^')H"G?4+F$'("8'"5%+$".?",%G<.'H+67" h"

9 " C":"/?",%G<.'H+67"&?+6"O747$?.'G'46"$7&7$'4,'"]"-?)6"8'O$7"8X+46'$87<'48?4,'" 894?G+;)'("4%4"<$75+(+T.'(R" " I":")4"(9(6FG'",%G<.'H'"'(6",%4(+87$7",%GG'")4"$7('?)"8X7.7G'46("'4"+46'$?,E%4" G)6)'..'"8%46".'",%G<%$6'G'46"O.%T?."4'"<')6"l6$'"878)+6"8'(",%G<%$6'G'46("8'" k"

10 L":")4'",?$?,67$+(E;)'"8X)4"(9(6FG'",%G<.'H'",%4(+(6'"'4".X7G'$O'4,'"8'"<$%<$+767(" 8)'("?)H"+46'$?,E%4("'46$'"('(",%G<%(?46(" " M":".?"(,+'4,'"8'("(9(6FG'(",%G<.'H'("'4O.%T'".X+$$78),ET+.+67"8)",%G<%$6'G'46"8)" ()<'$5+(+%4"O747$?.'"b<?("8'"O$?48"?$,-+6',6'c" " [":"m'";)+"&?+6";)x)4"(9(6fg'"'(6",%g<.'h'"'(6".'"4%gt$'"8'"87,+(+%4(";)+"8%+5'46"l6$'"

11 `":")4"(9(6FG'"'(6",%G<.'H'";)?48"+."'(6",%4(E6)7"8'"8+n7$'46("7.7G'46(";)+"(%46" A46'$,%44',67("'4"5)'"8'"$'G<.+$")4'"6o,-'";)+"4'"<%)$$?+6"<?("l6$'"?,,%G<.+'"<?$".X)4" ;)'.,%4;)'"8'",'("7.7G'46(R" 36"8%4,"K" " m%gg'46".'("g%87.+('$"'6".'("(+g).'$"k" p$?48"4%gt$'"8'"8%g?+4'("%q".'"(9(6fg'(",%g<.'h'("('"$75f.'46" )E.'(R"!!"

12 >$<$1*$+/6/+$)"$#%#&'("$./(01"2"$ KB*5&#$.*B*.&,B5#6=8"#$)!8+$#%#&'("$./(01"2"$-$!!":"AB*+)"4%GT$'"8X*A"+&#"7.7G'46?+$'("+46'$?O+((?46""1/.*1"("+&I$$ C":"/'"(9(6FG'"<%((F8'")4'"#&B8.&8B"$+46'$4'I$$ I":"/'"(9(6FG'""?"8'("./(0/B&"("+&#$,("BA"+&#$L*8&/M/BA*+5#*6/+NI$$! Brain and cognition L"f""/'("(9(6FG'("(%46",?<?T.'("8'"(X*)*0&"B"'6"8X,C/18"BI""! M"f""/!5+."B6&8)""'(6"8'"<?$6%)6"8?4(".'("(9(6FG'(",%G<.'H'(R" [":"3H+(6'4,'"8'"<-74%GF4'("8'"&B*+#56/+$)"$0H*#"R" Social networks!!c"

13 P$<$C"B#$8+"$#.5"+."$)"#$#%#&'("#$./(01"2"#$3$ Q25#&"M&M51$8+"$#.5"+."$)"#$#%#&'("#$./(01"2"#$3$RSR$ "14"'4('GT.'"8'"6-7%$+'("'6"8'"$7().6?6(""8?4("8'("8+(,+<.+4'(",%44'H'("b"6-7%$+'" f"05',")4'"5+(+%4"g%4%f8+(,+<.+4?+$'"<?$&%+("76$%+6'"" f (9(6FG'("?)6%4%G'(" f "#?("8!?,,%$8"]",'"j%)$"()$")4'"87U4+E%4R! " f",%g<.'h+67" f"7g'$o'4,'" f"?)6%f%$o?4+(?e%4" f"g).e6)8'"r"87,'46$?.+(?e%4" f"?8?<6?e%4" "!I"

14 P$<$C"B#$8+"$#.5"+."$)"#$#%#&'("#$./(01"2"#$3$ Q25#&"M&M51$8+"$#.5"+."$)"#$#%#&'("#$./(01"2"#$3$RSR$ L)02'PQQP'(8'B0>)1"'!L"

15 P$<$C"B#$8+"$#.5"+."$)"#$#%#&'("#$./(01"2"#$3$ Q25#&"M&M51$8+"$#.5"+."$)"#$#%#&'("#$./(01"2"#$3$RSR$ Un moyen pour une science des systèmes complexes : lister les grandes questions et les grands objets et les croiser : Big Questions Reconstruire la dynamique multi échelle. Morphodynamique spatio-temporelle Contrôle optimal et pilotage Schéma artificel (vs naturel) Fluctuations hors équilibre. Adaptation, apprentissage, évolution Big objects Infra-cellulaire Développement Multi-cellulaire Physiologie Cognition Individuelle et soc. Ecosystèmes Durabilité et Intelligence territ. Calcul ubiquitaire L)02'PQQP'(8'B0>)1"'!M"

16 P$<$C"B#$8+"$#.5"+."$)"#$#%#&'("#$./(01"2"#$3$ L)02'PQQP'(8'B0>)1"'!["

17 P$<$C"B#$8+"$#.5"+."$)"#$#%#&'("#$./(01"2"#$3$ Des systèmes complexes naturels aux disciplines artificielles, ICT Spécifique, système complexe naturel ou social Vol d!oiseaux Modèle de simulation Simulation de vol collectif 3D Principes génériques et mécanismes (schématisation, simplification) séparation alignement, cohésion Nouvelle discipline exploitant ces principes pour résoudre des problèmes ICT Optimisation particulaire Solutions dans des espaces de grande dimension

18 P$<$C"B#$8+"$#.5"+."$)"#$#%#&'("#$./(01"2"#$3$ Auto-assemblage : du schéma au méta-schéma Les organismes croissent de manière endogène mais les systèmes sont bâtis de manière exogène. Ingénieurs du futur : définir simplement des règles génériques pour les systèmes et Laisser faire une processus d!auto-assemblage et d!évolution.

19 P$<$C"B#$8+"$#.5"+."$)"#$#%#&'("#$./(01"2"#$3$ Les systèmes complexes naturels : un nouveau paradigme de modélisation Modélisation moins directive et davantage tournée vers un schéma de Développement et d évolution Décentralisation, les systèmes complexes sont davantage efficaces et robustes.

20 T$<$(/),15#*6/+$)"#$#%#&'("#$./(01"2"#$ 1 er cas : on dispose d!une équation globale Description spécifique ou expression du comportement du système dans le temps. Équations différentielles ordinaires (ODE). Cinétique chimique : Loi de masse Équations aux dérivés partielles (PDE). Équation de la chaleur: Cg"

21 T$<$(/),15#*6/+$)"#$#%#&'("#$./(01"2"#$ 1 er cas : on dispose d!une équation globale Formulation explicite du résultat par le calcul Équation de la chaleur! bords linéaires 1D.! Nécessite des fonctions continues dérivables, que l on peut écrire analytiquement mais Même si cette famille de fonctions est vaste, elle reste petite en regard de l étendue des comportements dynamiques que les systèmes complexes naturels peuvent avoir C!"

22 T$<$(/),15#*6/+$)"#$#%#&'("#$./(01"2"#$ 1 er cas : on dispose d!une équation globale, mais pas d!une solution analytique Utilisation d!algorithmes numériques (méthodes itératives). Discrétisation de l!espace. Discrétisation du temps. CC"

23 T$<$(/),15#*6/+$)"#$#%#&'("#$./(01"2"#$ Quand les ODE et les PDE échouent! Systèmes qui ne peuvent être expliqués par des quantités macroscopiques pas de loi connue de comportement dynamique n!obéissant pas à une ED Systèmes qui nécessitent une décomposition non cartésienne de l!espace réseaux ou agents mobiles irrégulièrement situés Systèmes hétérogènes différents types d!agents patchwork d!équations locales Systèmes adaptatifs qui apprennent et évoluent CI"

24 T$<$(/),15#*6/+$)"#$#%#&'("#$./(01"2"#$ Modélisation par systèmes à événements discrets (DES) Systèmes non analytiques Modélisation informatique m?$?,67$+(e;)'("8'("^3>"e" " "75F4'G'46(";)+",-?4O'46".!76?6"8)"(9(6FG'"e"75F4'G'46(" " "?,E%4(",%4(%GG?6$+,'("8'"6'G<("b-%$("U.'("8!?V'46'(ce"?,E5+67(" " ".'("'4E67("<')5'46")E.+('$"8'("$'((%)$,'("'4";)?4E67".+G+67'" CL"

25 T$<$(/),15#*6/+$)"#$#%#&'("#$./(01"2"#$ Modélisation par systèmes à événements discrets (DES) >9(6FG'"e"<%$E%4"8'"$7?.+67"(%)("&%$G'"8'",%G<%(?46("$'.+7("'46$'"')H"8'" 6'..'"(%$6'";)X+.("<)+(('46"$7?.+('$")4'"6o,-'"+$$7?.+(?T.'"<?$",-?,)4"8X')HR" #?$?GF6$'("e";)?4E67("8)"(9(6FG'";)+"4'",-?4O'"<?("(?)&"(+".X)E.+(?6')$".'"87,+8'R"" J?$+?T.'(e";)?4E67("8?4(".'"(9(6FG'";)+"(%46"876'$G+47("<?$".'("$'.?E%4(" &%4,E%44'..'("'6";)+"75%.)'46"8?4(".'"6'G<("('.%4".?"894?G+;)'"8)"(9(6FG'R" 36?6"8)"(9(6FG'"e")4'"5)'"8)"(9(6FG'"]")4"+4(6?46"8%447",?$?,67$+(7"<?$".'("5?.')$(" 8'",'$6?+4'("5?$+?T.'("8)"(9(6FG'" 35F4'G'46(e",-?4O'G'46(";)+"()$5+'44'46"8?4(".X76?6"8)"(9(6FG'R" 34E67("e"%Tj'6("8?4(".?"894?G+;)'"8)"(9(6FG'"8%46".'"87<.?,'G'46"8?4(".'"(9(6FG'" $7().6'"8'".X?<<?$+E%4"8X75F4'G'46(R" 0V$+T)6("e",?$?,67$+(E;)'("'6"<$%<$+767(";)+"87,$+5'46".'("'4E67(R" "<?$?GF6$'("'6"?V$+T)6("8)"(9(6FG'R" CM"

26 T$<$(/),15#*6/+$)"#$#%#&'("#$./(01"2"#$ Discrete event systems (DES) modeling "$'48)("b<?$&%+(c"<?$".'("'4E67(R" m%46$s.'"e"g7,?4+(g'";)+"8+$+o'".?"894?g+;)'"8)"(9(6fg'"'4"5)'"8x?v'+48$'"" /X%Tj',E&"UH7R" 36?6"6$?4(+6%+$'"e"m%48+E%4("?69<+;)'(";)+"'4O'48$'46"8'("<'$6)$T?E%4("()$".X76?6" ^)"(9(6FG'R"" 36?6"(6?E%44?+$'"e",%48+E%4(")()'..'("(%)(".'(;)'..'(".'"(9(6FG'",-?4O'"8X76?6"8?4("" 0,E5+67("e"7.7G'46("8)"(9(6FG'",%4(%GG?6')$("8'"6'G<("8%4X6".X+4+E?.+(?E%4"",%t4,+8'"?5',".X?<<?$+E%4"8X75F4'G'46(R"" C["

27 T$<$(/),15#*6/+$)"#$#%#&'("#$./(01"2"#$ Le monde de la modélisation informatique Fourmille de myriades d agents munis de (micro) règles. Concept opérationnel d agents inspiré des groupes sociaux. Agents ayant des buts en interaction entre eux. Deux perspectives légèrement différentes : ABM: modélisation à base d agents MAS: systèmes multi-agents Science des SC: compréhension des SC naturels Ingénierie des SC: nouvelle génération de SC artificiels ABM MAS C`"

28 T$<$(/),15#*6/+$)"#$#%#&'("#$./(01"2"#$ Le monde de la modélisation informatique ABM: perspective des SC artificiels et des sciences sociales Du au besoin de modéliser des systèmes trop complexes pour une description analytique. En liaison avec l individualisme méthodologique fondé sur les topologies de grille et de réseau. Utilisation des réseaux complexes. Ch"

29 T$<$(/),15#*6/+$)"#$#%#&'("#$./(01"2"#$ Le monde de la modélisation informatique Intelligence artificielle distribuée Métaphore sociale Paradigme objet parallélisme MAS Vie artificielle Métaphore biologique Technologie des réseaux Ingénierie informatique Systèmes distribués Ck"

30 T$<$(/),15#*6/+$)"#$#%#&'("#$./(01"2"#$ Le monde de la modélisation informatique Le modèle (A, E, I, O) A: agent E: environnement I: interaction O: organisation Ig"

31 U$M$Q20,B5"+."#$"+$#*+&,$ Des besoins de modélisation dans des domaines variés : organisation des organismes de soins stratégies de santé publique optimisation de la délivrance des soins évaluation des technologies de santé I!"

32 U$M$Q20,B5"+."#$"+$#*+&,$ Publications relatives à la modélisation des systèmes : 158 références dans le domaine de l évaluation des technologies de santé 1143 références dans le domaine de la délivrance des soins 423 références dans le domaine de la planification à l hôpital 1384 références dans le domaine de la distribution du médicament IC"

33 U$M$Q20,B5"+."#$"+$#*+&,$ Quelques titres «SMA et services de santé» - Organs transplantation - how to improve the process? - Steps towards a digital health ecosystem. - MET3-AE system to support management of pediatric asthma exacerbation in the emergency department. - An intelligent agent approach to improving the coordination efficiency in the donor kidney distribution process. - Component-based mediation services for the integration of medical applications. - Agent-based monitoring and alert generation for a home care telemedicine system. - Ontology and terminology servers in agent-based health-care information systems. II"

34 U$M$Q20,B5"+."#$"+$#*+&,$ Quelques titres «DES et services de santé» (39 références) - Using soft systems methodology to develop a simulation of out-patient services. - Mathematical modeling of pharmacy systems. - A population dynamics simulation model with application to health planning. - Simulation and critical care modeling - Reproductive health services discrete-event simulation. - Impact of pharmacy automation on patient waiting time: an application of computer simulation - Discrete event simulation as a tool in optimization of a professional complex adaptive system. - Public health sealant delivery programs: optimal delivery and the cost of practice acts. IL"

35 V$<$J8"1=8"#$B,W,B"+."#$F5F15/AB*0H5=8"#$ 27&7$'4,'("T+T.+%O$?<-+;)'(" IM"

36 V$<$J8"1=8"#$B,W,B"+."#$F5F15/AB*0H5=8"#$ 27&7$'4,'("T+T.+%O$?<-+;)'(" I["

37 V$<$J8"1=8"#$B,W,B"+."#$F5F15/AB*0H5=8"#$ 27&7$'4,'("T+T.+%O$?<-+;)'(" I`"

38 V$<$J8"1=8"#$B,W,B"+."#$F5F15/AB*0H5=8"#$ 27&7$'4,'("T+T.+%O$?<-+;)'(" Ih"

39 V$<$J8"1=8"#$B,W,B"+."#$F5F15/AB*0H5=8"#$ 27&7$'4,'("T+T.+%O$?<-+;)'(" Ik"

40 V$<$J8"1=8"#$B,W,B"+."#$F5F15/AB*0H5=8"#$ 27&7$'4,'("T+T.+%O$?<-+;)'(" Lg"

41 V$<$J8"1=8"#$B,W,B"+."#$F5F15/AB*0H5=8"#$ 27&7$'4,'("T+T.+%O$?<-+;)'(" L!"

42 4/),15#*6/+$)"#$#%#&'("#$./(01"2"#$-$ $0/8B$./+.18B"E$*0015=8/+#$1:*)*A"$X99!QYY$ LC"

43 *'$,+" LI"

Synthèse bibliographique sur le Supply Chain Management

Synthèse bibliographique sur le Supply Chain Management Réunion Groupe Vendôme Journées du GDR MACS 21,22 octobre 2004 1 Synthèse bibliographique sur le Supply Chain Management Julien FRANCOIS* François GALASSO** Jaouher MAHMOUDI*** *jfrancoi@laas.fr **fpgalasso@enit.fr

Plus en détail

Enjeux et problématiques en conception Evolution des objectifs de recherche

Enjeux et problématiques en conception Evolution des objectifs de recherche Master de Génie Industriel Modélisation pour la Conception et l Intégration Daniel BRISSAUD Enjeux et problématiques en conception Evolution des objectifs de recherche Master de Génie Industriel Cycle

Plus en détail

Vision macro : pourquoi la gouvernance clinique est-elle une responsabilité partagée?

Vision macro : pourquoi la gouvernance clinique est-elle une responsabilité partagée? Vision macro : pourquoi la gouvernance clinique est-elle une responsabilité partagée? Denis A. Roy MD, MPH, MSc, FRCPC Vice-président, science et gouvernance clinique, INESSS Professeur-adjoint de clinique,

Plus en détail

Nos convictions et nos expertises

Nos convictions et nos expertises Enjeux et particularités des Systèmes d Information Géographique Nos convictions et nos expertises Cédric Damiens Directeur - ALDEA ALDEA - www.aldea.fr Enjeux et particularités des Systèmes d Information

Plus en détail

23 AVRIL 2012. «L approche processus pour la maîtrise de son activité» L approche processus et la norme ISO 9001

23 AVRIL 2012. «L approche processus pour la maîtrise de son activité» L approche processus et la norme ISO 9001 23 AVRIL 2012 «L approche processus pour la maîtrise de son activité» Droit réservé : Pierre Leclercq MWQ : approche processus 26/04/2012-1 L approche processus et la norme ISO 9001 L approche processus

Plus en détail

Chronic patients and communicating DM. Elinaz MAHDAVY Orange Healthcare Medetel - Luxembourg 2014

Chronic patients and communicating DM. Elinaz MAHDAVY Orange Healthcare Medetel - Luxembourg 2014 Chronic patients and communicating DM Elinaz MAHDAVY Orange Healthcare Medetel - Luxembourg 2014 Orange sees data as a founding element of healthcare Orange serving medical data suppliers collection transfer

Plus en détail

L approche agile au-delà du développement logiciel:

L approche agile au-delà du développement logiciel: L approche agile au-delà du développement logiciel: une étude descriptive des pratiques émergentes Présentation du 16 avril 2014 Par : Marie-Michèle Lévesque Maîtrise en gestion de projet (profil recherche)

Plus en détail

des réapprovisionnements pour système d assemblage à deux niveaux quand les délais d approvisionnement sont aléatoires

des réapprovisionnements pour système d assemblage à deux niveaux quand les délais d approvisionnement sont aléatoires Planification des réapprovisionnements pour système d assemblage à deux niveaux quand les délais d approvisionnement sont aléatoires Oussama Ben Ammar, Faicel Hnaien, Hélène Marian, Alexandre Dolgui To

Plus en détail

Urbanisation de Système d'information

Urbanisation de Système d'information Urbanisation de Système d'information L'approche Togaf 2008 The Open Group 1 TOGAF : The Open Group Framework Architecture «The Open Group Architecture Framework, également connu sous l'acronyme Togaf,

Plus en détail

Profils de candidats Décembre 2015

Profils de candidats Décembre 2015 Profils de candidats Décembre 2015 Le Club de recherche d emploi Châteauguay/Brossard offre des services professionnels aux personnes en recherche d emploi et en transition de carrière. Afin de mettre

Plus en détail

ABC de la rédaction des Learning outcomes (Acquis de formation)

ABC de la rédaction des Learning outcomes (Acquis de formation) ABC de la rédaction des Learning outcomes (Acquis de formation) Pourquoi se pencher sur les learning outcomes? Pour être habilités (OAQ CTI), les programmes de formation de l EPFL doivent décrire les connaissances

Plus en détail

Case management ou coordination des soins?

Case management ou coordination des soins? Pistes pour l intégration des soins pour les personnes âgées fragiles vivant au domicile Case management ou coordination des soins? THÉRÈSE VAN DURME JEAN MACQ INSTITUT DE RECHERCHE SANTÉ ET SOCIÉTÉ (IRSS

Plus en détail

MASTER INFORMATIQUE - SPÉCIALITÉ : INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

MASTER INFORMATIQUE - SPÉCIALITÉ : INTELLIGENCE ARTIFICIELLE MASTER INFORMATIQUE - SPÉCIALITÉ : INTELLIGENCE ARTIFICIELLE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Sciences, Technologies, Santé Nature de la formation : Mention Niveau d'étude

Plus en détail

Bénéficier de nos savoir-faire pour mieux vous démarquer sur votre marché

Bénéficier de nos savoir-faire pour mieux vous démarquer sur votre marché 1 2 Bénéficier de nos savoir-faire pour mieux vous démarquer sur votre marché Tectura est un fournisseur mondial de conseil et de services liés à l intégration des solutions Microsoft Dynamics. Nous apportons

Plus en détail

Ecole Nationale des Sciences de l Informatique Université de la Manouba Janvier 2012 Programmes d enseignement

Ecole Nationale des Sciences de l Informatique Université de la Manouba Janvier 2012 Programmes d enseignement Ecole Nationale des Sciences de l Informatique Université de la Manouba Janvier 2012 Programmes d enseignement II1 - Premier semestre de la première année (S1) Module Crédits Nombre d heures Cours intégrés

Plus en détail

La conception d environnement informatique d apprentissage fondée sur une démarche de recherche-développement

La conception d environnement informatique d apprentissage fondée sur une démarche de recherche-développement Applications La conception d environnement informatique d apprentissage fondée sur une démarche de recherche-développement Pascal Leroux Laboratoire d Informatique de l Université du Maine (LIUM) pascal.leroux@univ-lemans.fr

Plus en détail

DevOps2. De l intégration continue à la livraison continue. Samira Bataouche Ingénieur Consultant

DevOps2. De l intégration continue à la livraison continue. Samira Bataouche Ingénieur Consultant DevOps2 De l intégration continue à la livraison continue Samira Bataouche Ingénieur Consultant Les challenges d aujourd hui Lignes de produits Délais trop long de mise à disposition de nouveaux produits/services.

Plus en détail

Plénière 4 Formation linguistique et formation d appoint

Plénière 4 Formation linguistique et formation d appoint Plénière 4 Formation linguistique et formation d appoint La réalité ontarienne pour les immigrants francophones 3 ou 4 réalités très différentes selon la région dans laquelle l immigrant décide de s installer

Plus en détail

2- Descriptif détaillé du parcours Sciences et Techniques de l'informatique de. Semestre 1. Volume des heures de formation présentielles (14 semaines)

2- Descriptif détaillé du parcours Sciences et Techniques de l'informatique de. Semestre 1. Volume des heures de formation présentielles (14 semaines) 2- Descriptif détaillé du parcours Domaine : Sciences et Technologies Mention Informatique de Gestion Semestre 1 () Fondamentale Intelligence artificielle approfondie Informatique pervasive et nuagique

Plus en détail

BSM et ITIL. Offre QoS. Copyright Arismore - 2008 Version 1.0 du 21/01/2009

BSM et ITIL. Offre QoS. Copyright Arismore - 2008 Version 1.0 du 21/01/2009 BSM et ITIL Offre QoS - 2008 Version 1.0 du 21/01/2009 Communication, reproduction ou utilisation interdites sauf autorisation préalable d Arismore. No communication, reproduction or use without prior

Plus en détail

Référentiel d Activités Industrielles et de compétences de l Ingénieur de l Ecole des Mines d Alès

Référentiel d Activités Industrielles et de compétences de l Ingénieur de l Ecole des Mines d Alès Référentiel d Activités Industrielles et de compétences de l Ingénieur de l Ecole des Mines d Alès L ingénieur diplômé de l Ecole des Mines d Alès est un généraliste de haut niveau scientifique. Il est

Plus en détail

MICHEL MAZEAU IPST/INP de Toulouse, EURESPACE, Toulouse, France

MICHEL MAZEAU IPST/INP de Toulouse, EURESPACE, Toulouse, France INTÉGRATION DU FACTEUR HUMAIN DANS LA CONDUITE ET LE DÉROULEMENT DE PROJETS SPATIAUX AUTIER THOMAS EURESPACE, Immeuble Thalès, 17 avenue Didier Daurat 31700 Blagnac, France. t.autier@eurespace.com TOMASINI

Plus en détail

WEB15 IBM Software for Business Process Management. un offre complète et modulaire. Alain DARMON consultant avant-vente BPM alain.darmon@fr.ibm.

WEB15 IBM Software for Business Process Management. un offre complète et modulaire. Alain DARMON consultant avant-vente BPM alain.darmon@fr.ibm. WEB15 IBM Software for Business Process Management un offre complète et modulaire Alain DARMON consultant avant-vente BPM alain.darmon@fr.ibm.com Claude Perrin ECM Client Technical Professional Manager

Plus en détail

Innovation et système d information chez IBM WEB 2.0

Innovation et système d information chez IBM WEB 2.0 Innovation et système d information chez IBM WEB 2.0 2006 IBM Corporation Didier ROCHE Directeur BT&IT France, NWA 07 Février 2008 La feuille de route de la Business Transformation chez IBM Supporter la

Plus en détail

OPTIMISATION DES STOCKS

OPTIMISATION DES STOCKS Mars 2009 Pour vos appels d offre OPTIMISATION DES STOCKS 2 e ÉDITION MANHATTAN ASSOCIATES SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort QUESTIONNAIRE EDITEURS DE LOGICIELS D OPTIMISATION

Plus en détail

PROGRAMME DE LA FORMATION

PROGRAMME DE LA FORMATION PROGRAMME DE LA FORMATION Compétences du domaine professionnel Soutien à la communication et aux relations internes et externes : Collaborer avec le(s) manager (s) - Instaurer et entretenir la relation

Plus en détail

Nous trouvons là les deux thématiques abordées par les deux parties de l ouvrage.

Nous trouvons là les deux thématiques abordées par les deux parties de l ouvrage. $YDQWSURSRV La mise en œuvre du pilotage des systèmes de production constitue un enjeu sensible en raison, d une part, de l accroissement du niveau d automatisation de ceux-ci et, d autre part, de la multiplication

Plus en détail

CERTIFICATIONS PMP PROJECT MANAGEMENT PROFESSIONAL (PMI) & TSPM TENSTEP PROJECT MANAGER (TENSTEP)

CERTIFICATIONS PMP PROJECT MANAGEMENT PROFESSIONAL (PMI) & TSPM TENSTEP PROJECT MANAGER (TENSTEP) CERTIFICATIONS PMP PROJECT MANAGEMENT PROFESSIONAL (PMI) & TSPM TENSTEP PROJECT MANAGER (TENSTEP) La certification Project Management Professional "PMP" du PROJECT MANAGEMENT INTITUTE (PMI) ET LA METHODE

Plus en détail

Les apports de. l'informatique. La filiation. Le statut de technologie ou de sous-discipline. Le statut de science à part entière est lorsqu il y a :

Les apports de. l'informatique. La filiation. Le statut de technologie ou de sous-discipline. Le statut de science à part entière est lorsqu il y a : Les apports de Aux autres disciplines Le statut de technologie ou de sous-discipline est celui de l importation l et de la vulgarisation Le statut de science à part entière est lorsqu il y a : Rétro-action

Plus en détail

ICH Q8, Q9 and Q10. Krishnan R. Tirunellai, Ph. D. Bureau of Pharmaceutical Sciences Therapeutic Products Directorate Health Canada December 4, 2008

ICH Q8, Q9 and Q10. Krishnan R. Tirunellai, Ph. D. Bureau of Pharmaceutical Sciences Therapeutic Products Directorate Health Canada December 4, 2008 ICH Q8, Q9 and Q10 An Opportunity to Build Quality into Product Krishnan R. Tirunellai, Ph. D. Bureau of Pharmaceutical Sciences Therapeutic Products Directorate Health Canada December 4, 2008 Sequence

Plus en détail

Raising the efficiency gains of industry by ICT means

Raising the efficiency gains of industry by ICT means Raising the efficiency gains of industry by ICT means 1/44 E-Government Consortium Thales IS ATG 2/44 ICT gains are similar for governments Industry Gains Government Gains Revenue Growth Expand government

Plus en détail

L été à Flaine est gratuit : Quelles sont les actions de promotion et d'information sur place pour revitaliser le tourisme estival?

L été à Flaine est gratuit : Quelles sont les actions de promotion et d'information sur place pour revitaliser le tourisme estival? L été à Flaine est gratuit : Quelles sont les actions de promotion et d'information sur place pour revitaliser le tourisme estival? Summertime in Flaine in free: What on-site promotional and information

Plus en détail

Stocks de sécurité dans une chaîne logistique dédiée vers la production de masse de produits fortement diversifiée

Stocks de sécurité dans une chaîne logistique dédiée vers la production de masse de produits fortement diversifiée Séminaire École Centrale de Paris 24 mai 2012 Vincent Giard - 1 Stocks de sécurité dans une chaîne logistique dédiée vers la production de masse de produits fortement diversifiée Vincent GIARD Vincent.Giard@dauphine.fr

Plus en détail

Conclusions et Perspectives

Conclusions et Perspectives 8 Conclusions et Perspectives Ce chapitre conclut la thèse en donnant un bilan du travail effectué et les perspectives envisageables au terme de cette recherche. Nous rappelons tout d abord les principales

Plus en détail

OFFRE DE SERVICES. Conseils & services aux entreprises

OFFRE DE SERVICES. Conseils & services aux entreprises OFFRE DE SERVICES Conseils & services aux entreprises strategie operationnelle transformation des organisations management des systèmes d information pilotage de projets SYNERIA CONSULTING PRESENTATION

Plus en détail

Un modèle multi-agents pour la gestion des connaissances

Un modèle multi-agents pour la gestion des connaissances Un modèle multi-agents pour la gestion des connaissances Pierre Maret, Département Informatique et LIRIS, INSA de Lyon Jacques Calmet, IAKS, Université de Karlsruhe, Allemagne Le principe général sous-jacent

Plus en détail

Les outils d enseignement médical par simulation virtuelle du 21 ième siècle et après : Que pouvons nous espérer et que devons nous attendre d eux?

Les outils d enseignement médical par simulation virtuelle du 21 ième siècle et après : Que pouvons nous espérer et que devons nous attendre d eux? Les outils d enseignement médical par simulation virtuelle du 21 ième siècle et après : Que pouvons nous espérer et que devons nous attendre d eux? Docteur Dominique TRUCHOT-CARDOT, Instructeur Européen

Plus en détail

CHAPITRE II: INTELLIGENCE ARTIFICIELLE

CHAPITRE II: INTELLIGENCE ARTIFICIELLE 1 CHAPITRE II: INTELLIGENCE ARTIFICIELLE Dekhicilatifa@gmail.com Plan 2 IA et ses applications Réalité virtuelle IA 3 plan 4 1. Def. 2. Applications. 3. IA faible et forte 4. Fiction 5. Méthodes et approches

Plus en détail

un nouveau domaine d évaluation

un nouveau domaine d évaluation Identifier l innovation sdsdsdsdsdsdsdsdsdsdsscreening process for direct sales : un nouveau domaine Entretien avec Dr Achim Preuss sur la création du test de créativité sparks cut-e France 6 rue Auguste

Plus en détail

Modélisation des grands systèmes chimiques

Modélisation des grands systèmes chimiques Modélisation des grands systèmes chimiques Cours SYST004 Modélisation appliquée au Génie des Systèmes et Procédés NB : certaines illustrations de l introduction sont tirées de notes préparées par Ian Cameron,

Plus en détail

Conception multi-agent d un système d aide à la décision collective

Conception multi-agent d un système d aide à la décision collective Conception multi-agent d un système d aide à la décision collective Justification automatique pour la confrontation des opinions Maxime Morge Philippe Beaune Équipe SMA / Centre SIMMO École Nationale Supérieure

Plus en détail

ALDEA ET SYSTEMES D INFORMATION

ALDEA ET SYSTEMES D INFORMATION ALDEA CONSEIL EN ORGANISATION ET SYSTEMES D INFORMATION 30 avenue du Général Leclerc 92100 Boulogne-Billancourt Tel : +33 1 55 38 99 38 Fax : +33 1 55 38 99 39 www.aldea.fr Conseil en Organisation et Systèmes

Plus en détail

BIM pour la vie... de votre immeuble!

BIM pour la vie... de votre immeuble! BIM pour la vie... de votre immeuble! Danielle Monfet, ing., Ph.D. BOMA Québec 6 avril 216 2 Plan de la présentation 1. Contexte 2. Définition 3. BIM et gestion immobilière 4. Perspectives Un environnement

Plus en détail

Retour d expérience sur la spécification des services. Olivier Dennery Certified IT Architect IBM Global Business Services

Retour d expérience sur la spécification des services. Olivier Dennery Certified IT Architect IBM Global Business Services Retour d expérience sur la spécification des services Olivier Dennery Certified IT Architect IBM Global Business Services Agenda Rappels sur l identification des services et SOMA Le contexte SOA Les services

Plus en détail

Associate Professor in Quantitative Methods. University of Jendouba / University of Tunis TUNISIA. Saoussen.krichen@isg.rnu.tn

Associate Professor in Quantitative Methods. University of Jendouba / University of Tunis TUNISIA. Saoussen.krichen@isg.rnu.tn Saoussen KRICHEN Associate Professor in Quantitative Methods University of Jendouba / University of Tunis TUNISIA Saoussen.krichen@isg.rnu.tn 1Concours de Maîtrise de Conférences en Informatique de Gestion

Plus en détail

Master Contrôle de Gestion Syllabus de l année 1

Master Contrôle de Gestion Syllabus de l année 1 Ce descriptif de cours est donné à titre indicatif et est susceptible d être modifié selon les besoins de formation des étudiants. Il prend appui sur le référentiel de compétences en Master. Objectifs

Plus en détail

Votre partenaire pour des solutions intégrales, durables et sûres dans le domaine des transports et de la mobilité.

Votre partenaire pour des solutions intégrales, durables et sûres dans le domaine des transports et de la mobilité. Votre partenaire pour des solutions intégrales, durables et sûres dans le domaine des transports et de la mobilité. PRESENTATION JODAR + PARTNERS SA, mobility & urban planning offre des services intégraux

Plus en détail

Calculs parallèles et Distribués. Benmoussa Yahia Université M hamed Bougara de Boumerdès yahia.benmoussa@gmail.com

Calculs parallèles et Distribués. Benmoussa Yahia Université M hamed Bougara de Boumerdès yahia.benmoussa@gmail.com Calculs parallèles et Distribués Benmoussa Yahia Université M hamed Bougara de Boumerdès yahia.benmoussa@gmail.com Calculs parallèles et Distribués Introduction Parallélisation sur mémoire distribuée.

Plus en détail

Conduire le changement e-learning dans l'entreprise. elearning Expo 14/03/2012

Conduire le changement e-learning dans l'entreprise. elearning Expo 14/03/2012 Conduire le changement e-learning dans l'entreprise elearning Expo 14/03/2012 Le contexte Problème: «Comment favoriser l utilisation didactique des TIC dans les formations techniques d une entreprise industrielle?

Plus en détail

RELATION CLIENT / FOURNISSEUR AU SEIN D UNE CHAINE LOGISTIQUE INTEGREE : UN MODELE DE SIMULATION

RELATION CLIENT / FOURNISSEUR AU SEIN D UNE CHAINE LOGISTIQUE INTEGREE : UN MODELE DE SIMULATION 3 e Conférence Francophone de MOdélisation et SIMulation «Conception, Analyse et Gestion des Systèmes Industriels» MOSIM 01 du 25 au 27 Avril 2001 Troyes (France) RELATION CLIENT / FOURNISSEUR AU SEIN

Plus en détail

formation Solutions de convergence et d analyse de la donnée au bénéfice d une meilleure efficacité media marketing

formation Solutions de convergence et d analyse de la donnée au bénéfice d une meilleure efficacité media marketing formation Solutions de convergence et d analyse de la donnée au bénéfice d une meilleure efficacité media marketing formation Dans un univers media en profonde mutation, Havas Edition propose aux annonceurs

Plus en détail

PROFIL DE COMPÉTENCE Technologiste de laboratoire médical généraliste

PROFIL DE COMPÉTENCE Technologiste de laboratoire médical généraliste PROFIL DE COMPÉTENCE Technologiste de laboratoire médical généraliste Compétences requises pour le technologiste de laboratoire médical généraliste au niveau d entrée Date d entrée en vigueur : examens

Plus en détail

CHANGE BY DESIGN, design for people

CHANGE BY DESIGN, design for people Manifesto 2014 CHANGE BY DESIGN, design for people - We connect brands to human beings - www.social-design-paris.com SYN SOCIAL DESIGN Une autre Approche de la communication Manifesto 2014 «WHY JOIN THE

Plus en détail

20 ans. Votre partenaire pour le changement. Your Partner for Change. Your Partner for Change

20 ans. Votre partenaire pour le changement. Your Partner for Change. Your Partner for Change 100 C 70 M 10 K 55 M 100 Y Offset Your Partner for Change 20 ans Votre partenaire pour le changement Your Partner for Change Basel Bern Buchs Genève Luzern Lugano Schindellegi Zürich 20 ans au service

Plus en détail

SECTION 2 BILAN DES COMPÉTENCES

SECTION 2 BILAN DES COMPÉTENCES SECTION 2 BILAN DES COMPÉTENCES Bilan des compétences INTRODUCTION... 3 LES OBJECTIFS DU BILAN DES COMPETENCES... 3 LE DEROULEMENT DE VOTRE BILAN DES COMPETENCES... 3 LE BILAN DES COMPETENCES DU PROGRAMME...

Plus en détail

Quelle solution adaptée à vos besoins?

Quelle solution adaptée à vos besoins? Quelle solution adaptée à vos besoins? Cliquez sur le type de votre activité présente ou future TPE Toute Petite Entreprise Profession libérale Commerce Artisan Petite Moyenne Entreprise ou Industrie Quelle

Plus en détail

Telemonitoring. Dr J.P. Dercq INAMI/DGSS/RDQ

Telemonitoring. Dr J.P. Dercq INAMI/DGSS/RDQ Telemonitoring Dr J.P. Dercq INAMI/DGSS/RDQ Télémédecine Teleconsultation ( with patient) Telediagnostics ( with data) Telemonitoring ( non invasive captation of physiological parameters) Telecare ( treatment

Plus en détail

UN MODELE HOLONIQUE ET ISOARCHIQUE POUR LE PILOTAGE D UN JOB SHOP EN FLUX TIRE

UN MODELE HOLONIQUE ET ISOARCHIQUE POUR LE PILOTAGE D UN JOB SHOP EN FLUX TIRE T 1 Conférence Internationale de MOdélisation et de SIMulation 31 mars, 1er et 2 avril 2008 Paris, France UN MODELE HOLONIQUE ET ISOARCHIQUE POUR LE PILOTAGE D UN JOB SHOP EN FLUX TIRE Patrick Pujo, Fouzia

Plus en détail

De l hypertexte opaque à l hypertexte transparent

De l hypertexte opaque à l hypertexte transparent De l hypertexte opaque à l hypertexte transparent Pierre Lévy 1 L Internet augmente déjà nos processus cognitifs individuels et collectifs : il nous donne accès à une foule de données multimédia en temps

Plus en détail

Anticiper. Définir. mesurer. optimiser DE GAMMA - ARCOLE CHRONOS DE GAMMA. arcole chronos. Gestion des Temps et des Activités

Anticiper. Définir. mesurer. optimiser DE GAMMA - ARCOLE CHRONOS DE GAMMA. arcole chronos. Gestion des Temps et des Activités Définir Analyser planifier optimiser mesurer Anticiper 01 DE GAMMA arcole chronos T Gestion des Temps et des Activités Accélérateur de Performance Métier L optimisation de la productivité de votre socle

Plus en détail

1 Les applications pédagogiques des cartes conceptuelles

1 Les applications pédagogiques des cartes conceptuelles http://www.usherbrooke.ca/ssf/tu/vol_9/no_1/cartes_conceptuelles.html, récupéré : 24-1- 09 Trait d'union Express - Vol. 9 n 1-31 août 2006 1 Les applications pédagogiques des cartes conceptuelles L utilisation

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de fabrication des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de fabrication des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de fabrication des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien

Plus en détail

Anticipez la demande Une optimisation plus rapide

Anticipez la demande Une optimisation plus rapide Amadeus Hotel Revenue Management System Des solutions pour l hôtellerie Anticipez la demande Une optimisation plus rapide 2 Des solutions pour l hôtellerie Dans la course vers l optimisation des revenus,

Plus en détail

Méthodologie de modélisa/on du circuit du médicament ~~~~ CHU Gabriel Montpied

Méthodologie de modélisa/on du circuit du médicament ~~~~ CHU Gabriel Montpied Journées GDR MACS Albi 29/30 Mars 2012 Johan Royer Doctorant 1 ière année Méthodologie de modélisa/on du circuit du médicament ~~~~ CHU Gabriel Montpied Directeurs : Jean-Luc PARIS (Institut Pascal) et

Plus en détail

Formations MANAGEMENT DE LA SUPPLY CHAIN

Formations MANAGEMENT DE LA SUPPLY CHAIN Formations MANAGEMENT DE LA SUPPLY CHAIN Planning Achat Commande Transport Warehousing Production SCM Green SCM Safety Change Lean Office Gestion et Pilotage de la Supply (SC-0) l impact de la Supply sur

Plus en détail

Développement d indicateurs de performance pour l évaluation du processus de conception Approche basée sur l analyse des itérations en conception

Développement d indicateurs de performance pour l évaluation du processus de conception Approche basée sur l analyse des itérations en conception Développement d indicateurs de performance pour l évaluation du processus de conception Approche basée sur l analyse des itérations en conception Daniel-Constantin ANGHEL 1,2, Toufik BOUDOUH 1, Olivier

Plus en détail

Agrometeorological research and applications needed to prepare agriculture and forestry to 21st century climate change

Agrometeorological research and applications needed to prepare agriculture and forestry to 21st century climate change Recherche et applications en agrométéorologie nécessaires pour la préparation de l agriculture et la sylviculture au changement climatique du 21ème siècle Agrometeorological research and applications needed

Plus en détail

Profil appel à candidatures : Contacts et adresses correspondance : Spécifications générales de cet appel à candidatures :

Profil appel à candidatures : Contacts et adresses correspondance : Spécifications générales de cet appel à candidatures : Appel à candidatures : Année de campagne : 2014 N appel à candidatures : ATER0318 Publication : 12/02/2014 Etablissement : Lieu d'exercice des fonctions : Section1 : 27 - Informatique Quotité du support

Plus en détail

Piloter sa démarche qualité efficacement Claude Ferreboeuf

Piloter sa démarche qualité efficacement Claude Ferreboeuf Piloter sa démarche qualité efficacement Claude Ferreboeuf p. 1 Sommaire 1 Le système de management - C est quoi avec les 5 parties intéressées? - Le pilotage par le fonctionnement des processus (Statique)

Plus en détail

Livre Blanc. Bureau de Gestion de Projet PMO. Project Management Office

Livre Blanc. Bureau de Gestion de Projet PMO. Project Management Office Livre Blanc Bureau de Gestion de Projet PMO Project Management Office Rédacteur en chef : Sébastien ROUX 2015 Sommaire Introduction... 3 Définition et contexte... 4 Les généralités des PMO... 7 PMO Dédié

Plus en détail

Vers une construction de la coopération Humains-Robot Approche de lʼergonomie constructive"

Vers une construction de la coopération Humains-Robot Approche de lʼergonomie constructive Séminaire Mines Paris Tech PSA Les défis de la collaboration Hommes-Robot Vers une construction de la coopération Humains-Robot Approche de lʼergonomie constructive" Flore Barcellini, enseignant-chercheur

Plus en détail

11,500. Quickline Business AG. Julien Gaillard Responsable de filiale. employees worldwide. euros turnover. production sites

11,500. Quickline Business AG. Julien Gaillard Responsable de filiale. employees worldwide. euros turnover. production sites Quickline Business AG Serge Burdet Head of sales Rittal SA Burim Muzlijaj Account manager IT Julien Gaillard Responsable de filiale 11,500 employees worldwide 8 production sites euros turnover Data Center

Plus en détail

L Enterprise Risk Management au service du pilotage stratégique

L Enterprise Risk Management au service du pilotage stratégique L Enterprise Risk Management au service du pilotage stratégique L Enterprise Risk Management vise à obtenir une vue d ensemble des risques qui pèsent sur une organisation, en mettant notamment en évidence

Plus en détail

Structure de la FSH. Equipe nationale. Formation/perfectionnement. Equipe nationale M21. Administration. Equipe nationale M19. Equipe nationale M17

Structure de la FSH. Equipe nationale. Formation/perfectionnement. Equipe nationale M21. Administration. Equipe nationale M19. Equipe nationale M17 Structure de la FSH Equipe nationale Arbitrage Formation/perfectionnement Administration Equipe nationale M21 Equipe nationale M19 Equipe nationale M17 Conseil des entraîneurs Sélections régionales Bertrand

Plus en détail

Chapitre 1. La problématique santé-environnement

Chapitre 1. La problématique santé-environnement Chapitre 1 La problématique santé-environnement L environnement est reconnu aujourd hui comme un des grands facteurs qui influent sur la santé de chacun. Parmi les principales disciplines qui étudient

Plus en détail

I q Le système d information

I q Le système d information [ Manager le système d information I q Le système d information Au sein d une organisation, les équipements informatiques matériels et les logiciels qui les animent ne constituent que la partie visible

Plus en détail

Gouvernance et nouvelles règles d organisation

Gouvernance et nouvelles règles d organisation Gouvernance et nouvelles règles d organisation Didier Camous Strategy & Technology HP Software EMEA Copyright 2012 Hewlett-Packard Development Company, L.P. The information contained herein is subject

Plus en détail

Pour un socle de la licence de MATHEMATIQUES

Pour un socle de la licence de MATHEMATIQUES Pour un socle de la licence de MATHEMATIQUES Société Mathématique de France Société de Mathématiques Appliquées et Industrielles Société Française de Statistique Contexte général Afin d éviter de trop

Plus en détail

Transport in quantum cascade lasers

Transport in quantum cascade lasers Diss. ETH No. 20036 Transport in quantum cascade lasers A dissertation submitted to ETH ZURICH for the degree of Doctor of Sciences presented by ROMAIN LÉON TERAZZI Diplôme de Physicien, Université de

Plus en détail

Point d étape sur les travaux du BTS pilotage de procédés. Denis Millet IEN STI Rectorat de Lyon. Le 21 novembre 2014 - PARIS

Point d étape sur les travaux du BTS pilotage de procédés. Denis Millet IEN STI Rectorat de Lyon. Le 21 novembre 2014 - PARIS Point d étape sur les travaux du BTS pilotage de procédés Denis Millet IEN STI Rectorat de Lyon En préambule Le BTS Pilotage de Procédés a été pensé de manière conjointe par plusieurs branches professionnelles.

Plus en détail

Méthode d aide à la conception en présence d imprécisions

Méthode d aide à la conception en présence d imprécisions Méthode d aide à la conception en présence d imprécisions Franck Massa, Thierry Tison, Bertrand Lallemand Laboratoire d'automatique, de Mécanique et d'informatique Industrielles et Humaines, UMR 8530,

Plus en détail

Medicognos. Plateforme d Intégration et Gestion des Processus de Soins Dr Silviu Braga. Medicognos. par des médecins pour des médecins

Medicognos. Plateforme d Intégration et Gestion des Processus de Soins Dr Silviu Braga. Medicognos. par des médecins pour des médecins Medicognos Plateforme d Intégration et Gestion des Processus de Soins Dr Silviu Braga Dr Silviu Braga Directeur R&D Medicognos SA par des médecins pour des médecins Pourquoi une nouvelle génération? Les

Plus en détail

La gestion des Ressources Humaines: Un pilier pour réformer un système de fonction publique dépassé.

La gestion des Ressources Humaines: Un pilier pour réformer un système de fonction publique dépassé. Stronger health systems. Greater health impact. La gestion des Ressources Humaines: Un pilier pour réformer un système de fonction publique dépassé. Dr Florence D. Guillaume Mr Uder Antoine, CPA Date (month/day/year)

Plus en détail

Description du projet

Description du projet Polytech Paris Sud > Et4 Informatique > Recherche d information dans les textes Description du projet Ce projet est à réaliser en groupes de 4 ou 5 étudiants et sera à rendre collectivement. Le rendu sera

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE LA JEUNESSE ET DE LA VIE ASSOCIATIVE Arrêté du 8 février 2011 fixant le programme pour le cycle terminal de la série

Plus en détail

Optimisez votre implantation d'usines avant sa réalisation

Optimisez votre implantation d'usines avant sa réalisation Présentation Optimisez votre implantation d'usines avant sa réalisation Autodesk Factory Design Suite vous aide à concevoir et à communiquer les implantations les plus efficaces à travers la modélisation

Plus en détail

Naissance, développement et évolution de l ergonomie Origine du terme «ergonomie»

Naissance, développement et évolution de l ergonomie Origine du terme «ergonomie» Origine du terme «ergonomie» L origine du mot ergonomie est grecque (Ergon = travail, Nomos = lois) et se traduit par la science du travail. Le mot «travail» vient du latin «tripalium» qui désignait à

Plus en détail

La gestion de la performance: Définition, démarche et nouvelles tendances. ETS 2011, Saad Chafki

La gestion de la performance: Définition, démarche et nouvelles tendances. ETS 2011, Saad Chafki La gestion de la performance: Définition, démarche et nouvelles tendances ETS 2011, Saad Chafki 1 Table de matière La gestion de la performance L approche «Balanced Score Card» Exemple Les nouvelles tendances

Plus en détail

Communautés d apprentissage selon Scardamalia & Bereiter Communautés de pratique Expériences de mise sur pied de communautés de pratique Présentations

Communautés d apprentissage selon Scardamalia & Bereiter Communautés de pratique Expériences de mise sur pied de communautés de pratique Présentations Cours 5 /6 Communautés d apprentissage selon Scardamalia & Bereiter Communautés de pratique Expériences de mise sur pied de communautés de pratique Présentations Collective cognitive responsibility - Scardamalia

Plus en détail

APX et VCE, Modèle d industrialisation de l intégration et du déploiement. Olivier BERNARD, VCE

APX et VCE, Modèle d industrialisation de l intégration et du déploiement. Olivier BERNARD, VCE APX et VCE, Modèle d industrialisation de l intégration et du déploiement Olivier BERNARD, VCE Généralisation des réseaux, suprématie d IP Consumérisation des terminaux informatiques Evolution vers une

Plus en détail

EVALUATION DU RISQUE TMS DANS LE DOCUMENT UNIQUE : LIMITES ET ATOUTS POUR UNE PREVENTION GLOBALE

EVALUATION DU RISQUE TMS DANS LE DOCUMENT UNIQUE : LIMITES ET ATOUTS POUR UNE PREVENTION GLOBALE EVALUATION DU RISQUE TMS DANS LE DOCUMENT UNIQUE : LIMITES ET ATOUTS POUR UNE PREVENTION GLOBALE CAROLY SANDRINE (1) (1) PACTE-CRISTO- Université Pierre Mendès France- BP 47-38 040 Grenoble cedex 09 Résumé

Plus en détail

Qu est-ce que le BPM?

Qu est-ce que le BPM? Qu est-ce que le BPM? Les processus sont présents dans les entreprises et organismes publics à tous les niveaux. L automatisation et l amélioration continue des processus permettent d aboutir à une plus

Plus en détail

Programme en termes de compétences

Programme en termes de compétences Semestre 7 Compétences de base Programme en termes de compétences Concevoir et mettre en œuvre les méthodes d'évaluation Compétences "métiers" Rassembler et analyser la documentation technique et/ou organisationnelle

Plus en détail

La démarche qualité dans les centres de radiothérapie de la région Haute- Normandie

La démarche qualité dans les centres de radiothérapie de la région Haute- Normandie La démarche qualité dans les centres de radiothérapie de la région Haute- Normandie Aurore STRAC Qualiticienne Régionale pour la Radiothérapie CENTRE GUILLAUME LE LE CONQUÉRANT RADIOTHÉRAPIE EXTERNE CURIETHÉRAPIE

Plus en détail

La Qualité dans tous ses états

La Qualité dans tous ses états La Qualité dans tous ses états Un travail collectif pour la mise en place d une Démarche Qualité : un gage de réussite! Gautier SCHRODJ Institut de Science des Matériaux de Mulhouse Présentation 1. L Institut

Plus en détail

Workshop IA 2013 Nice - 6 Novembre / San Diego - 15 Novembre Stimulations, ntic & vieillissement les Recommandations

Workshop IA 2013 Nice - 6 Novembre / San Diego - 15 Novembre Stimulations, ntic & vieillissement les Recommandations Workshop 2013 Nice - November 6 / San Diego - November 15 ICT Stimulation & Aging - Defining guidelines SERIOUS GAME: SAN DIEGO CTAD - IA EXPERT MEETING Alzheimer s disease is one of the most important

Plus en détail

Les référentiels usuels dans les systèmes d information

Les référentiels usuels dans les systèmes d information Les référentiels usuels dans les systèmes d information -Yves LE ROUX CISM, CISSP, ITIL -Technology Strategist - Yves.leroux@ca.com -Membre du SMC de l ISACA Les Standards/Normes COSO Six Sigma Métiers

Plus en détail

JADA MANAGEMENT SYSTEMS

JADA MANAGEMENT SYSTEMS Septembre 2012 Pour vos appels d offre LOGICIELS DE PRÉVISION 3 e ÉDITION JADA MANAGEMENT SYSTEMS SCP 4.0 SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NOM de l'éditeur JADA Management

Plus en détail

Le BIM. qu est ce que c est? (Building Information Modeling) 10 mai 2016 Christophe CARELLA & Bruno CORNEN, Cerema

Le BIM. qu est ce que c est? (Building Information Modeling) 10 mai 2016 Christophe CARELLA & Bruno CORNEN, Cerema Le BIM (Building Information Modeling) qu est ce que c est? 10 mai 2016 Christophe CARELLA & Bruno CORNEN, Cerema Le pourquoi et l origine du BIM Les logiciels BIM (ArchiCad 1984) existent depuis 30 ans

Plus en détail

IoT Intelligence Of Teams Un nouveau paradigme

IoT Intelligence Of Teams Un nouveau paradigme IoT Intelligence Of Teams Un nouveau paradigme Hélène Sancerres Directeur de la conduite du changement @hsancerr sancerreshelene Fabien Medat Directeur technique Collaboration @fmedat fmedat Bruno Caille

Plus en détail