I) LE SYSTEME DE RESTAURATION.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "I) LE SYSTEME DE RESTAURATION."

Transcription

1 LES BESOINS EN SURFACE Plusieurs éléments sont à prendre en compte pour définir les besoins. I) LE SYSTEME DE RESTAURATION. 1) Les concepts La nature des produits (1 à 6 ème gamme) introduits dans une cuisine détermine le mode d organisation et le type d équipements nécessaires. On distingue ainsi 4 principaux modes d organisation : - la cuisine traditionnelle - la cuisine traditionnelle avec assemblage d opportunité - la cuisine d assemblage - la cuisine 4.5. (utilisation systématique des produits de 4 et 5 gamme) a) La cuisine traditionnelle Elle doit disposer d équipements de stockage, de transformation (lavage, épluchage, parage, taille ) et des surfaces de travail spécifique (poisson, pâtisserie ). La zone cuisson comprend elle tous les matériels spécifiques à chaque mode de cuisson. b) La cuisine traditionnelle avec assemblage d opportunité Les produits semi élaborés et semi finis peuvent être utilisés pour répondre à une augmentation momentanée de la fréquentation, à une sous capacité temporaire ou pour bénéficier d une opportunité du marché sur un produit intermédiaire. Le zonage et la planification de la cuisine se basent sur les mêmes principes que pour la cuisine traditionnelle avec quelques équipements supplémentaires pour permettre une bonne utilisation des produits élaborés. c) La cuisine d assemblage On y utilise le plus souvent possible des produits semi -élaborés en continuant à élaborer les phases de cuisson et de finition dans la cuisine du restaurant. Les volumes de stockage vont diminuer ainsi que les zones de traitement spécifique (boucherie, légumerie ) qui disparaissent au profit d un espace commun de préparation. d) La cuisine 4.5. Le rôle de fabrication d une cuisine de restaurant st réduit à l stricte remise en température et au dressage des plats. Les stockages sont organisés en fonction des températures de conservation. Les zones de transformation (légumerie, boucherie ) disparaissent de l établissement. Les équipements classiques sont remplacés par des matériels de remise en température (four mixte, micro-ondes, bain marie ). 2) Les types de liaison Il est possible de différer le service de la consommation. Cette déconnexion peut se faire dans le temps mais aussi dans l espace. a) La liaison directe Consiste à produire les repas dans le moment qui précède leur consommation avec un éventuel stockage au bain-marie. Il y a unité de temps et de lieu. 1

2 b) La liaison chaude La production est déconnectée de la consommation. La conservation des aliments entre la fabrication et à la consommation est effectuée à une température supérieure à 65 C. Le délai de conservation ne peut légalement pas dépasser la journée mais il est limité à 2 heures pour ne pas altérer les aliments. c) La liaison froide La réfrigération des aliments s opère juste après la cuisson et la durée de descente en température de 65 à 10 C doit être inférieure à 2 heures. Cette méthode de travail permet de déconnecter complètement la production de la consommation. d) La liaison froide surgelée La démarche est la même que pour la liaison froide mais la descente en température se prolonge jusqu à -18 C. Cette technique est cependant difficilement applicable sur l ensemble de la production d un repas. e) La liaison mixte Elle consiste à combiner liaison froide et liaison chaude et exploiter les avantages de chacun de ces 2 modes. Elles peuvent être utilisées en parallèle en les appliquant à des produits différents. Ou bien être appliquées de manière successives : liaison froide entre une unité centrale et des unités satellites puis liaison chaude entre les unités sa tellites et les lieux de consommation. 3) Les systèmes de production Le système de production est l association d un concept de fabrication et d une technique de liaison. Types de liaisons Traditionnel Concept de production Assemblage d opportunité Assemblage 4.5. Directe X X X X Chaude X X X X Froide X X X Mixte X X X 4) Le mode de dressage et de conditionnement Le conditionnement des aliments peut s appuyer sur des matériaux réutilisables ou sur des emballages jetables. Dans le conditionnement réutilisable, il convient alors de prévoir des lieux de traitement de la vaisselle. Si le choix se porte sur le jetable, le stockage et le traitement des déchets devront être pris en compte. 5) Les modes de distribution a) Service à table Il s agit du service classique de la restauration traditionnelle Française, effectué par des serveurs gérant les relations cuisine/salle et la relation au client. La complexité du service engendrera l entretien et le stockage de matériel spécifique. 2

3 b) Auto-service Le client opère concrètement la composition de son plateau. On différencie deux grandes techniques : - le linéaire : série de comptoirs en ligne se terminant par un poste d encaissement. - Le scramble : zone libre de circulation où les comptoirs et buffets sont à la disposition du client. La sortie de cette zone s opère par un passage en caisse. c) Service comptoir Le client passe commande, reçoit son plateau, paye sa commande et s installe ensuite dans une salle à manger ou emporte ses produits. d) Restauration sur les lieux de vie La livraison et le service des repas sont organisés dans des lieux qui ont une autre vocation : service d étage, service en bureaux, restauration hospitalière, à domicile etc. II) DEFINITION DES SURFACES Des tableaux précisent pour un nombre de couverts donnés et un secteur d activité des surfaces et un volume d équipements ; lorsque tous les équipements sont conçus sur les mêmes technologies et que les établissements utilisent le même concept de production, cette démarche est tout à fait valide. Le développement de nouvelles méthodes d organisation et l apparition de nouveaux matériels de cuisine rendent difficiles l utilisation de ces tableaux. 3

4 4

5 5

6 6

7 Remarque : le même type de tableaux existe pour la prévision du type et du nombre d équipements. Méthode simplifiée utilisée au stade faisabilité pour de petits établissements de restauration sur place. 1) Salle à manger La surface moyenne au couvert pour un restaurant traditionnel avec service à table se situe entre 1,5 m² et 1,7 m² suivant le standing et la formule. 2) Cuisine La surface de la cuisine représente 50% de la surface de la salle à manger déterminée ci-dessus. 3) Annexes La surface de base des annexes est sensiblement égale à celle de la salle à manger. 4) Application - Calculer les surfaces à prévoir pour un restaurant de 80 couverts. - Une cuisine a une longueur de 8 m pour une largeur de 6m. Calculer les surfaces des différents secteurs et le nombre de couverts pouvant être servis. III) PRINCIPES DE PLANIFICATION L organisation d une cuisine doit respecter trois grands principes : - des secteurs de travail spécifiques par règle d activité - des circuits marchandises et personnels les plus courts possibles - la marche en avant des denrées 1) Définir des secteurs de travail spécifiques La préparation d un repas n est pas un processus linéaire (comme on peut en trouver dans la production industrielle) mais un ensemble de productions plus ou moins indépendantes. Chacun de ces sous-ensembles a des matériels spécifiques, des denrées et des contraintes d hygiènes différentes. Certaines activités sont salissantes, d autres nécessitent une rigoureuse propreté, il en va de même pour les températures. Il est donc indispensable de définir des aires de travail distinctes. 2) Des circuits courts Dans une cuisine, les employés et les marchandises se déplacent. Dans un souci de sécurité et de rentabilité il faut éviter les déplacements inutiles. 3) Gestion des flux : la marche en avant Les denrées doivent progresser au travers des différentes zones de travail depuis leur arrivée et les zones de stockage jusqu à l assiette du consommateur. La mise en place de la marche en avant doit répondre à quelques règles précises : - Les déchets d épluchage et de triage des légumes ne doivent pas traverser les zones de préparation froide. - Les emballages et déchets de boucherie ne doivent pas passer dans la zone de cuisson. - Les déchets de table ne doivent pas retourner en cuisine. - La plonge doit avoir une entrée vaisselle sale et une sortie vaisselle propre distinctes. 7

8 L étude de ces différents circuits se fait à l aide de calques que l on superpose pour analyser et rechercher l implantation qui constitue le meilleur compromis. IV) L IMPLANTATION Le coût du temps passé à une bonne étude n a aucune comparaison avec celui d une mauvaise organisation. Le maître d œuvre doit bien comprendre son rôle dans la collaboration avec l architecte. Il doit définir les exigences du travail et réagir en tant que professionnel à des propositions d organisation qui lui sont soumises. La gestion de l espace et les connexions des espaces sont de la compétence de l architecte ; le seul respect du principe de la marche en avant dans une cuisine nuirait à la qualité de vie de l ensemble. On trouve différents types de schémas dans l implantation d une cuisine : 1) Rectangulaire Intéressante pour les cuisines de taille moyenne, elle se révèle difficile pour celles de grande taille : les déplacements deviennent vite importants et elle isole les travailleurs. Entrée marchandises Sortie Distribution 2) Circulaire Le principe de la marche en avant se déploie de manière circulaire, l entrée et la sortie sont réalisées du même coté, la zone de cuisson est en position centrale. Sortie déchets 3) Cuisine flexible Ce concept consiste à raccorder des éléments mobiles de façon souple. Chaque matin, l implantation est réorganisée en fonction du type de production à réaliser. Cette mobilité améliore le rendement et facilite le nettoyage. 8

Le Chef-Gérant LES MÉTIERS DE LA RESTAURATION CHEZ RESTALLIANCE

Le Chef-Gérant LES MÉTIERS DE LA RESTAURATION CHEZ RESTALLIANCE Le Chef-Gérant Assurer la production des repas et la qualité de la prestation Encadrer, former, organiser et coordonner le travail de l équipe S occuper de l approvisionnement et de la bonne gestion des

Plus en détail

Description de poste en vue d un recrutement Commis / Commise de cuisine. Description du poste

Description de poste en vue d un recrutement Commis / Commise de cuisine. Description du poste (Fiches ROME : G1602) Rubrique «Les fiches métiers» du site www.pole-emploi.fr Description de poste en vue d un recrutement Commis / Commise de cuisine L entreprise : Nom /N de SIRET/adresse Nombre de

Plus en détail

SECURITE SANITAIRE ET RESTAURATION COLLECTIVE A CARACTERE SOCIAL

SECURITE SANITAIRE ET RESTAURATION COLLECTIVE A CARACTERE SOCIAL SECURITE SANITAIRE ET RESTAURATION COLLECTIVE A CARACTERE SOCIAL Références réglementaires : Règlement N 178/2002 établissant les principes généraux et les prescriptions générales de la législation alimentaire

Plus en détail

Votre Prestataire. Nom : CRM. Activité : Elaboration de menus, fabrication, vente et livraison de repas pour. collectivités.

Votre Prestataire. Nom : CRM. Activité : Elaboration de menus, fabrication, vente et livraison de repas pour. collectivités. L esprit qualité De la gestion sur site aux repas livrés avec ou sans personnel, des repas quotidiens aux repas d affaires. CRM propose une large gamme de services. Concepteur, partenaire dans les projets

Plus en détail

LA RESTAURATION COLLECTIVE

LA RESTAURATION COLLECTIVE LA RESTAURATION COLLECTIVE SCOLAIRE du er degré De la maternelle à l école élémentaire Repas Enfants Hygiène sanitaire Liaison chaude Cuisine sur place Satellites Cantine Qualité Caisse des écoles Chaîne

Plus en détail

FICHE METIER et PASSERELLES AGENT POLYVALENT DE RESTAURATION

FICHE METIER et PASSERELLES AGENT POLYVALENT DE RESTAURATION FICHE METIER et PASSERELLES AGENT POLYVALENT DE RESTAURATION Domaines : Services à la population Sous domaine : Restauration collective Code fiche du répertoire des métiers territoriaux : 11/D/24 AGENT

Plus en détail

first STD PME PRO Pocket TryEat Fonctionnalités CLYO Restaurant / CLYO Resto Interface 100% tactile Installation en multipostes (Réseaux)

first STD PME PRO Pocket TryEat Fonctionnalités CLYO Restaurant / CLYO Resto Interface 100% tactile Installation en multipostes (Réseaux) Fonctionnalités CLYO Restaurant / CLYO Resto Interface 100% tactile Installation en multipostes (Réseaux) Architecture client serveur 4 types de ventes : Vente directe/brasserie Vente à table /Restaurant

Plus en détail

Convention de portage de repas à domicile

Convention de portage de repas à domicile Convention de portage de repas à domicile Référence du contrat : SAP / 2015 /. SECAD Service communautaire d accompagnement à domicile 15 rue Crech Uguen 22810 BELLE-ISLE-EN-TERRE Tél. 02 96 43 30 68 Fax

Plus en détail

Les différents modes de distribution en restauration

Les différents modes de distribution en restauration Les différents modes de distribution en restauration 1. Le traditionnel Surface Capacité Productivité Inconvénients Spécificité Service à table où le client passe commande, consomme, paye à table. Exemples

Plus en détail

Confectionner des plats, des mets en mettant en œuvre des techniques et des règles de fabrication culinaire.

Confectionner des plats, des mets en mettant en œuvre des techniques et des règles de fabrication culinaire. Confectionner des plats, des mets en mettant en œuvre des techniques et des règles de fabrication culinaire. Evaluer la qualité des produits, Elaboration de nouvelles recettes Avoir des notions de diététiques.

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR Pour les enfants et leurs parents

REGLEMENT INTERIEUR Pour les enfants et leurs parents REGLEMENT INTERIEUR Pour les enfants et leurs parents de la RESTAURATION SCOLAIRE MATERNELLE/ELEMENTAIRE Direction de l Education, de l Enfance et de la Réussite Educative Approuvé au Conseil Municipal

Plus en détail

RAPPORT D AUDIT SERVICE RESTAURATION MUNICIPALE VILLE DE CUGES LES PINS

RAPPORT D AUDIT SERVICE RESTAURATION MUNICIPALE VILLE DE CUGES LES PINS 1 RAPPORT D AUDIT SERVICE RESTAURATION MUNICIPALE VILLE DE CUGES LES PINS Présentation le 05/02/2015 2 Table des matières 1-PREAMBULE... 2 2-PRESENTATION DES INSTALLATIONS... 3 2.1 Points d amélioration...

Plus en détail

L hygiène alimentaire en EPHAD

L hygiène alimentaire en EPHAD L hygiène alimentaire en EPHAD Isabelle Parmentier 24 mai 2012 L hygiène alimentaire en EPHAD Isabelle Parmentier 24 mai 2012 Introduction (1/2) Le repas est un moment «fort»de la journée des personnes

Plus en détail

COMMUNE DE GRESY-SUR-AIX

COMMUNE DE GRESY-SUR-AIX COMMUNE DE GRESY-SUR-AIX Marché public pour la restauration scolaire (du 01/09/2015 au dernier jour précédent la rentrée scolaire 2016, renouvelable une fois) Date et heure limite de réception des offres

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES FOURNITURE ET LIVRAISON DE REPAS EN LIAISON FROIDE DESTINES AU SERVICE DE LA RESTAURATION SCOLAIRE DE LA COMMUNE DE SEMBLANÇAY N MARCHE : CANT.2009 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Personne

Plus en détail

Des performances maximales dans un espace minimal.

Des performances maximales dans un espace minimal. Des performances maximales dans un espace minimal. Le four mixte compact qui répond à tous vos besoins. La combinaison parfaite qu il vous faut. Tous les chefs avisés le savent : cuisiner efficacement

Plus en détail

Mairie de SAINT DIDIER SOUS RIVERIE 69440. Téléphone : 04 78 81 84 26 Télécopie : 04 78 81 87 57 MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES

Mairie de SAINT DIDIER SOUS RIVERIE 69440. Téléphone : 04 78 81 84 26 Télécopie : 04 78 81 87 57 MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Mairie de SAINT DIDIER SOUS RIVERIE 69440 Téléphone : 04 78 81 84 26 Télécopie : 04 78 81 87 57 MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Maître d ouvrage

Plus en détail

REGLEMENT DU SERVICE DE CANTINE SCOLAIRE

REGLEMENT DU SERVICE DE CANTINE SCOLAIRE REGLEMENT DU SERVICE DE CANTINE SCOLAIRE Préambule : Le présent règlement approuvé par le Conseil Municipal de Tende régit le fonctionnement de la cantine scolaire. La cantine scolaire est un service facultatif,

Plus en détail

Marque déposée de GV RESTAURATION SERVICES SA

Marque déposée de GV RESTAURATION SERVICES SA Marque déposée de GV RESTAURATION SERVICES SA N FR05/00392 SAS au capital de 53.357,16 Siège Social : 34, Rue de Paris 60330 LE PLESSIS BELLEVILLE - Téléphone : 03.44.58.14.21. - Fax : 03.44.58.20.98.

Plus en détail

L hygiène en restauration

L hygiène en restauration L hygiène en restauration Remise directe au consommateur Avertissement : les fiches présentées dans cette rubrique ont valeur de première information synthétique et ne tiennent pas compte des spécificités

Plus en détail

Formations au bénéfice de personnes en situation de handicap en ESAT

Formations au bénéfice de personnes en situation de handicap en ESAT Formations au bénéfice de personnes en situation de handicap en ESAT 2014 EDITO La formation est un droit qui permet d élargir ses compétences et d évoluer dans son travail. Ce catalogue est fait pour

Plus en détail

H A C C P. DEFINITION Hazard analysis control critical points. Analyse des dangers et maîtrise des points critiques

H A C C P. DEFINITION Hazard analysis control critical points. Analyse des dangers et maîtrise des points critiques H A C C P DEFINITION Hazard analysis control critical points Analyse des dangers et maîtrise des points critiques Pourquoi HACCP? Satisfaire à la réglementation Garantir la qualité hygiénique des aliments

Plus en détail

Linum LN150 / LN250 STOCKAGE DISTRIBUTION. Rayonnages hygiéniques. Aluminium anodisé ou acier inoxydable 18/10 E-33

Linum LN150 / LN250 STOCKAGE DISTRIBUTION. Rayonnages hygiéniques. Aluminium anodisé ou acier inoxydable 18/10 E-33 Linum LN10 / LN0 Aluminium anodisé ou acier inoxydable 1/10 LINUM LN: finitions qualite alimentaire LN10: aluminium anodisé ALMG (1 micron) LN0: acier inoxydable 1/10 - AISI 0 Grilles ou étagères pleines

Plus en détail

LA QUALITE DE LA PRODUCTION

LA QUALITE DE LA PRODUCTION LA QUALITE DE LA PRODUCTION ET DES SERVICES Leçon 1 : Présenter le concept qualité Leçon 2 : Présenter le système HACCP Leçon 3 : Caractériser les autocontrôles C.M.P Chapitre : 1/17 Objectif 1 : Identifier

Plus en détail

Hygiène alimentaire, formations obligatoires, législation du travail

Hygiène alimentaire, formations obligatoires, législation du travail GUIDE PRATIQUE Guide des bonnes pratiques pour les restaurateurs Hygiène alimentaire, formations obligatoires, législation du travail Restaurateurs Quelles Restaurateurs sont vos obligations? Quelles sont

Plus en détail

Service Hygiène & Sécurité

Service Hygiène & Sécurité Service Hygiène & Sécurité MAI Vous présente : N 16 Les locaux des cuisines de restauration collective, les matériels qu ils contiennent et les activités pratiquées exposent les agents et les consommateurs

Plus en détail

Convention pour la restauration scolaire, la garderie périscolaire et le centre de loisirs sans hébergement de la commune de Villebéon

Convention pour la restauration scolaire, la garderie périscolaire et le centre de loisirs sans hébergement de la commune de Villebéon Convention pour la restauration scolaire, la garderie périscolaire et le centre de loisirs sans hébergement de la commune de Villebéon Article 1: formation de la convention La commune de Villebéon ci après

Plus en détail

Le contenu de cette publication est disponible en suivant le lien suivant : http://www.securitepublique.gouv.qc.ca/index.php?

Le contenu de cette publication est disponible en suivant le lien suivant : http://www.securitepublique.gouv.qc.ca/index.php? Le contenu de cette publication est disponible en suivant le lien suivant : http://www.securitepublique.gouv.qc.ca/index.php?id=470 AGISSEZ IMMÉDIATEMENT Protégez vos biens Selon les circonstances, protégez

Plus en détail

Hygiène alimentaire. Réglementation. Restaurants et commerces alimentaires

Hygiène alimentaire. Réglementation. Restaurants et commerces alimentaires Hygiène alimentaire Réglementation Restaurants et commerces alimentaires Hygiène alimentaire Sommaire Avant de s installer, les démarches à suivre p.3/4 Concevoir la cuisine p.5 Hygiène - Les bonnes pratiques

Plus en détail

Utilisation de produits sains et sûrs Mise en oeuvre de procédures strictes et rigoureuses

Utilisation de produits sains et sûrs Mise en oeuvre de procédures strictes et rigoureuses INTRODUCTION H.A.C.C.P. ou A.R.M.P.C. L Analyse des risques et maîtrise des points critique La nouvelle réglementation en matière d hygiène (ar. 09 mai 1995 et ar. 29 septembre 1997) oblige les responsables

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR. RESTAURATION SCOLAIRE Année scolaire 2014/2015

RÈGLEMENT INTÉRIEUR. RESTAURATION SCOLAIRE Année scolaire 2014/2015 RÈGLEMENT INTÉRIEUR RESTAURATION SCOLAIRE Année scolaire 2014/2015 Article 1 : SERVICE MUNICIPAL DE RESTAURATION SCOLAIRE La ville d Andernos les Bains met à la disposition pour le déjeuner de tous les

Plus en détail

CLIC Issoire Bassin Montagne Nathalie Maury Diététicienne

CLIC Issoire Bassin Montagne Nathalie Maury Diététicienne CLIC Issoire Bassin Montagne Nathalie Maury Diététicienne Démarche qualité Initiée en 2008 dans le cadre du mémoire d études d Alexandra Gatel, diététicienne. Etat des lieux au début de l étude : Etude

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3275 Convention collective nationale IDCC : 1790. ESPACES DE LOISIRS, D

Plus en détail

L alimentation. du patient. paration et de service? Emilie GARDES - Xavier VERDEIL - Nicole MARTY CHU de Toulouse

L alimentation. du patient. paration et de service? Emilie GARDES - Xavier VERDEIL - Nicole MARTY CHU de Toulouse L alimentation du patient greffé de moelle osseuse Quelle nourriture? Quel contenant? Quel environnement de préparation paration et de service? Emilie GARDES - Xavier VERDEIL - Nicole MARTY CHU de Toulouse

Plus en détail

RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR

RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR OBJET Le restaurant scolaire est un service municipal dont le fonctionnement est assuré par des agents municipaux, sous la responsabilité du Maire. ACCES AU RESTAURANT

Plus en détail

Auriol : le service public de la Restauration scolaire

Auriol : le service public de la Restauration scolaire Auriol : le service public de la Restauration scolaire Au titre de nos valeurs communes, nous avons voulu décliner l offre de restauration en mettant l accent au plus près des enfants. Plus de 80% des

Plus en détail

Rapport de stage ANNEE SCOLAIRE 2013/2014. Elève de 3ème Collège 35740 PACE. Restaurant scolaire du Haut Chemin. p.1

Rapport de stage ANNEE SCOLAIRE 2013/2014. Elève de 3ème Collège 35740 PACE. Restaurant scolaire du Haut Chemin. p.1 Rapport de stage ANNEE SCOLAIRE 2013/2014 Elève de 3ème Collège 35740 PACE Restaurant scolaire du Haut Chemin p.1 Sommaire Introduction L entreprise Fiche d identité Situation géographique Activité principe

Plus en détail

PRÉPARATION ET LIVRAISON DE REPAS EN LIAISON FROIDE POUR LE RESTAURANT SCOLAIRE

PRÉPARATION ET LIVRAISON DE REPAS EN LIAISON FROIDE POUR LE RESTAURANT SCOLAIRE COMMUNE DE BRETTEVILLE SUR ODON PROCÉDURE ADAPTÉE PRÉPARATION ET LIVRAISON DE REPAS EN LIAISON FROIDE POUR LE RESTAURANT SCOLAIRE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES C.C.T.P X:\CANTINE\CONSULTATION

Plus en détail

démarche qualité Hygiène

démarche qualité Hygiène démarche qualité Hygiène SALLES DE CLASSE, BUREAUX Chaise, table, bureau, sols, armoire, tableau, portes, interrupteurs, poubelle 1 z LAVETTE z SEAU z BALAI z SYSTEME DE LAVAGE DE SOL 1 z Eliminer tous

Plus en détail

Formation professionnelle

Formation professionnelle Formation professionnelle Formation professionnelle Sur notre plateau de formation situé à Neuilly-sur-Seine, nous vous offrons une formation sur mesure dispensée par des professionnels qualifiés, soit

Plus en détail

ÉTAT DES LIEUX ÉTAT DES LIEUX CONTRADICTOIRE À ANNEXER AU CONTRAT DE LOCATION

ÉTAT DES LIEUX ÉTAT DES LIEUX CONTRADICTOIRE À ANNEXER AU CONTRAT DE LOCATION ÉTAT DES LIEUX ÉTAT DES LIEUX CONTRADICTOIRE À ANNEXER AU CONTRAT DE LOCATION État des lieux d'entrée État des lieux de sortie Nouvelle adresse (Etats des lieux de sortie) LES LOCAUX Appartement Maison

Plus en détail

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER

ÉDUCATION Côtes d Armor. Collèges publics. Charte de la restauration collective DIRECTION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER ÉDUCATION Côtes d Armor Collèges publics DIRECTION ÉDUCATION JEUNESSE PATRIMOINE IMMOBILIER Charte de la restauration collective Préambule Dans le cadre de l article 82 de la loi du 13 août 2004, le Département

Plus en détail

RESTAURANTS SCOLAIRES COMMUNAUX RESTAURANT DU CENTRE DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT «RÉGLEMENTATION RELATIVE AU FONCTIONNEMENT»

RESTAURANTS SCOLAIRES COMMUNAUX RESTAURANT DU CENTRE DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT «RÉGLEMENTATION RELATIVE AU FONCTIONNEMENT» Page 1 ANNEE SCOLAIRE 2014/2015 RESTAURANTS SCOLAIRES COMMUNAUX RESTAURANT DU CENTRE DE LOISIRS SANS HEBERGEMENT «RÉGLEMENTATION RELATIVE AU FONCTIONNEMENT» Le Maire de la Commune de Labouheyre, Vu l article

Plus en détail

Ingénieur en prévention des risques

Ingénieur en prévention des risques Ingénieur en prévention des risques G1X22 Prévention hygiène et sécurité / Restauration - IR L ingénieur de recherche en prévention des risques assiste et conseille la direction de l établissement pour

Plus en détail

LIVRET D'EVALUATION C. A.P. R E S T A U R A N T

LIVRET D'EVALUATION C. A.P. R E S T A U R A N T Certificat d'ptitude Professionnelle LIVRET D'EVLUTION C..P. R E S T U R N T Nom et prénom Session Candidat (Lycée-CF) dresse : Tél : dresse : Fax : Mèl : Ver 1.0 / 2002 1 POUR INFORMTION Organisation

Plus en détail

Descriptif de la Villa Deep Sea

Descriptif de la Villa Deep Sea Villa en front de mer sur la baie de Miami Beach Séjour 3 chambres 2 salles de bain piscine dock pour bateau A proximité de la plage et des centres commerciaux Aventura & Bal Harbour A 15 minutes de South

Plus en détail

CAMIONS ÉVÉNEMENTIELS WWW.MONCAMIONRESTO.COM

CAMIONS ÉVÉNEMENTIELS WWW.MONCAMIONRESTO.COM FOODTRUCK EVE 1 FOODTRUCK EVE 1 Totalement équipé pour préparer et vendre pizzas, snack et pâtes, ce Foodtruck est idéal pour vous accompagner sur vos festivals, road shows, tournages Motorisation : Renault

Plus en détail

Restauration Scolaire Lycée Français Josué-Hoffet. Cahier des Charges et Contrat 2014

Restauration Scolaire Lycée Français Josué-Hoffet. Cahier des Charges et Contrat 2014 Restauration Scolaire Lycée Français Josué-Hoffet Cahier des Charges et Contrat 2014 Siglaisons et troncation : APE : Association des Parents d Élèves COGES : Comité de Gestion CHSCT : Commission Hygiène

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE LA RESTAURATION SCOLAIRE ( ET PERISCOLAIRE EN ANNEXE)

REGLEMENT INTERIEUR DE LA RESTAURATION SCOLAIRE ( ET PERISCOLAIRE EN ANNEXE) REGLEMENT INTERIEUR DE LA RESTAURATION SCOLAIRE ( ET PERISCOLAIRE EN ANNEXE) Il appartient à la Ville de Meudon d organiser le temps de restauration scolaire (de 11h30 à 13h20) dans les écoles maternelles

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT PORTAGE DE REPAS A DOMICILE

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT PORTAGE DE REPAS A DOMICILE REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT PORTAGE DE REPAS A DOMICILE Article 1 Objet du service de portage de repas à domicile Dans le cadre de ses actions «vie autonome», le CCAS de Saint Paul-Trois- Châteaux propose

Plus en détail

Mairie de Lérouville République Française Département de la Meuse

Mairie de Lérouville République Française Département de la Meuse Mairie de Lérouville République Française Département de la Meuse REGLEMENT INTERIEUR 2015 D UTILISATION DES SALLES COMMUNALES DE LEROUVILLE Adopté par le Conseil Municipal par délibération n 58 du 16

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANÇAISE. REGLEMENT DES SERVICES PERISCOLAIRES 2013/2014 (RESTAURANT SCOLAIRE et GARDERIE et CENTRE D ANIMATION)

REPUBLIQUE FRANÇAISE. REGLEMENT DES SERVICES PERISCOLAIRES 2013/2014 (RESTAURANT SCOLAIRE et GARDERIE et CENTRE D ANIMATION) REPUBLIQUE FRANÇAISE M A I R I E DE P O N T H E V R A R D 5, PLACE DE LA MAIRIE 78730 PONTHEVRARD TELEPHONE : 01.30.41.22.13 - TELECOPIE : 01.30.88.20.26 EMAIL : PONTHEVRARD@ORANGE.FR REGLEMENT DES SERVICES

Plus en détail

117 rue du Serrurier, Lévis (QC) G6V 8M3 581-318-2110 #201

117 rue du Serrurier, Lévis (QC) G6V 8M3 581-318-2110 #201 117 rue du Serrurier, Lévis (QC) G6V 8M3 581-318-2110 #201 MAISON À UN ÉTAGE ET DEMI À VENDRE À LÉVIS CLÉ EN MAIN DANS UN SECTEUR PAISIBLE ET PRÈS DES SERVICES 10 PIÈCES 3 CHAMBRES 2 SALLES DE BAIN 1 SALLE

Plus en détail

Résumé des modifications intervenues : simplification et clarification des actions descriptives

Résumé des modifications intervenues : simplification et clarification des actions descriptives Référence : PT/RES/006-B Page :Page 1 sur 5 Objet : Maîtriser les dangers microbiologiques, biologiques, chimiques et physiques lors des opérations d épluchage, lavage et désinfection des légumes terreux,

Plus en détail

Comparatif logiciels de restauration

Comparatif logiciels de restauration Le Guern Charlotte Le 05/03/2014 Comparatif logiciels de restauration Table des matières Introduction... 3 I - Cahier des charges... 3 1) Introduction... 3 2) Description de la demande... 3 3) Mise en

Plus en détail

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION SALLES COMMUNALES EMILE ROUSSEAU

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION SALLES COMMUNALES EMILE ROUSSEAU CONVENTION DE MISE A DISPOSITION SALLES COMMUNALES EMILE ROUSSEAU ENTRE : Monsieur le Maire, agissant es-qualité en vertu des délibérations du 25 septembre 2014 et du 24 octobre 2013, Désigné ci-après

Plus en détail

Cafetière à thermoverseuse de 4 tasses

Cafetière à thermoverseuse de 4 tasses CONSERVER LE PRÉSENT GUIDE D UTILISATION ET D ENTRETIEN. Cafetière à thermoverseuse de 4 tasses? Au DES QUESTIONS? Prière de nous téléphoner SANS FRAIS! Aux É.-U. : 1 800 231-9786 Canada : 1 800 465-6070

Plus en détail

Logiciel de gestion pour restaurants et Bars

Logiciel de gestion pour restaurants et Bars http://www.easy-sarl.com Logiciel de gestion pour restaurants et Bars Guide de démarrage rapide - 01/11/2010 Sommaire Présentation générale...3 Premier démarrage...3 Les articles...4 Configuration des

Plus en détail

Profil de fonction 3.3. Magasinier

Profil de fonction 3.3. Magasinier Profil de fonction 3.3 Magasinier Magasinier -88- juin 1996 Le magasinier Caractéristiques de la fonction Les tâches, responsabilités et compétences d'un magasinier sont essentiellement de nature opérationnelle.

Plus en détail

CUISINIER. Organiser le travail et la production au sein de la cuisine dans le respect des règles en vigueur :

CUISINIER. Organiser le travail et la production au sein de la cuisine dans le respect des règles en vigueur : CUISINIER Missions du poste : Réaliser, valoriser et distribuer des préparations culinaires. Gérer les approvisionnements et stockages des produits et denrées. Organiser le travail et la production au

Plus en détail

Référentiel du. Certificat de spécialisation Restauration collective

Référentiel du. Certificat de spécialisation Restauration collective Référentiel du Certificat de spécialisation Restauration collective Photo couverture : Restauration collective Source : http://photo.agriculture.gouv.fr - Pascal Xicluna/Min.Agri.fr Référentiel du Certificat

Plus en détail

Bienvenue. à la salle polyvalente. Gustave Beignon à Thorigny!

Bienvenue. à la salle polyvalente. Gustave Beignon à Thorigny! Bienvenue à la salle polyvalente Gustave Beignon à Thorigny! Octobre 2014 MAIRIE DE THORIGNY 1, place de l église 85480 THORIGNY : 02.51.07.23.64. : 02.51.07.20.80. e-mail : mairie.thorigny@wanadoo.fr

Plus en détail

Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle. Information sur le sodium alimentaire. www.reductionsodium.ca

Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle. Information sur le sodium alimentaire. www.reductionsodium.ca Consommez moins de sodium pour réduire votre pression artérielle Information sur le sodium alimentaire www.reductionsodium.ca Contact Jocelyne Bellerive, MA Coordonnatrice/Éducatrice Programme réduction

Plus en détail

EdIntégral. Module ENCAISSEMENT. Le logiciel d encaissement multifonctions, évolutif et tactile

EdIntégral. Module ENCAISSEMENT. Le logiciel d encaissement multifonctions, évolutif et tactile EdIntégral Module ENCAISSEMENT Le logiciel d encaissement multifonctions, évolutif et tactile La gestion de la caisse, des stocks, de la fidélisation, les nombreuses et puissantes statistiques, sont autant

Plus en détail

RAPPORT AUDIT HYGIENE AVXX-0XX-XXX

RAPPORT AUDIT HYGIENE AVXX-0XX-XXX Date: SITE: Heure: par: MENTION GLOBAL DE L'AUDIT: NOMBRE D'ECARTS CONSTATES: ECARTS CONSTATES: 1. RESPONSABILITÉ DE LA DIRECTION / DÉFINITION & CONTRÔLE DES RÈGLES D HYGIÈNE 1.1 Déclaration de l'établissement

Plus en détail

M. ou Mme... demeurant... Ou son représentant légal, c est-à-dire le tuteur ou curateur,... Il est convenu ce qui suit,

M. ou Mme... demeurant... Ou son représentant légal, c est-à-dire le tuteur ou curateur,... Il est convenu ce qui suit, Contrat de prestation de livraison de repas à domicile entre le CCAS et les personnes âgées ou handicapées à domicile de Saint Etienne et des communes associées Entre Le CCAS de la Ville de Saint Etienne,

Plus en détail

Un mode opératoire unique : le 5D Process

Un mode opératoire unique : le 5D Process Un mode opératoire unique : le 5D Process Le groupe OSSABOIS s appuie depuis 28 ans sur un mode constructif basé sur la préfabrication des murs et des charpentes en atelier. Les murs sortent en effet de

Plus en détail

Laboratoire Départemental d Analyses Premier semestre 2015 I T. mon Département, Ain

Laboratoire Départemental d Analyses Premier semestre 2015 I T. mon Département, Ain Laboratoire Départemental d Analyses Premier semestre 2015 O N I T A R RESTAU E V I T C COLLE FORMATIONS Ain mon Département, Introduction La réglementation européenne impose à tout personnel travaillant

Plus en détail

DOSSIER Technique de l'exposant. 20 e. congrès français de rhumatologie. 2 3 4 5 Décembre 2007

DOSSIER Technique de l'exposant. 20 e. congrès français de rhumatologie. 2 3 4 5 Décembre 2007 DOSSIER Technique de l'exposant 20 e congrès français de rhumatologie 2 3 4 5 Décembre 2007 P2 P3 / P4 P5 / P6 P7 P8 P9 P10 P11 / P12 P13 INFORMATIONS GÉNÉRALES ADRESSES UTILES STANDS ÉQUIPÉS PAR LA SOCIÉTÉ

Plus en détail

formations professionnelles fin 2014 / début 2015 hygiène alimentaire en restauration collective audit, conseil et formation professionnelle

formations professionnelles fin 2014 / début 2015 hygiène alimentaire en restauration collective audit, conseil et formation professionnelle audit, conseil et formation professionnelle Stage 1 Bonnes pratiques d hygiène en restauration collective 19 et 26 novembre Stage 2 Règles d hygiène lors du service 3 décembre Stage 3 Le nettoyage et la

Plus en détail

Le monte-escalier électrique pour des charges jusqu à 170 kg

Le monte-escalier électrique pour des charges jusqu à 170 kg Le monte-escalier électrique pour des charges jusqu à 170 kg LiftkarSAL_RZ.franz.indd 1 03.12.10 10:26 LIFTKAR SAL Simple et pratique L aide au transport est indispensable pour des charges jusqu à 170

Plus en détail

VENDREDI 11 MARS 2011. Bienvenue. à la Journée portes ouvertes à la Cuisine centrale de la Ville de Fort-de-France 11/03/11 1

VENDREDI 11 MARS 2011. Bienvenue. à la Journée portes ouvertes à la Cuisine centrale de la Ville de Fort-de-France 11/03/11 1 VENDREDI 11 MARS 2011 Bienvenue à la Journée portes ouvertes à la Cuisine centrale de la Ville de Fort-de-France 11/03/11 1 PRESENTATION DE LA CUISINE CENTRALE 2 Direction Générale des Services Jean-Pierre

Plus en détail

Fiche descriptive d activités

Fiche descriptive d activités Fiche descriptive d activités Fiche descriptive d activités (FDA) La fiche descriptive d activités (FDA) dresse la liste de l ensemble des activités, recensées lors d enquêtes, exercées par des titulaires

Plus en détail

Conditions de réservation et Tarifs

Conditions de réservation et Tarifs LE DOMAINE DE LA FERME DE GRISIEN DESCRIPTION DES LIEUX Conditions de réservation et Tarifs Avec la réservation de la salle (le week-end) sont automatiquement compris dans la location : l office, le vestiaire,

Plus en détail

eat recovery system Metos Traitement de Déchets Solus Eco Flex Waste La solution compacte à vos dechets! www.metos.com

eat recovery system Metos Traitement de Déchets Solus Eco Flex Waste La solution compacte à vos dechets! www.metos.com eat recovery system Metos Traitement de Déchets Solus Eco Flex Waste La solution compacte à vos dechets! www.metos.com Traitement de Déchets Solus Eco Flex Waste De plus en plus, le traitement des biodéchets

Plus en détail

REGLEMENT DU RESTAURANT SCOLAIRE DU RPI OZENAY-PLOTTES ECOLE LES JOYEUX CARTABLES

REGLEMENT DU RESTAURANT SCOLAIRE DU RPI OZENAY-PLOTTES ECOLE LES JOYEUX CARTABLES REGLEMENT DU RESTAURANT SCOLAIRE DU RPI OZENAY-PLOTTES ECOLE LES JOYEUX CARTABLES Article 1 Bénéficiaires Le restaurant scolaire municipal accueille les enfants scolarisés dans les écoles DU RPI OZENAY-PLOTTES.

Plus en détail

Hygiène alimentaire. Introduction

Hygiène alimentaire. Introduction Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) Hygiène alimentaire Introduction Le temps de travail ne permet pas souvent aux salariés de déjeuner chez eux

Plus en détail

COMPTE RENDU CONTRÔLE HYGIENOSCOPIE

COMPTE RENDU CONTRÔLE HYGIENOSCOPIE COMPTE RENDU CONTRÔLE HYGIENOSCOPIE Client : JEAN CUISTOT TRAITEUR 31 RUE DE L 'OCEAN 17510 CHIVES jeancuistot.traiteur@club-internet.fr Tél. 05 46 33 64 21 Date de l'examen : 28-oct-2013 Technicien :

Plus en détail

GUIDE D INSTRUCTION. Montage Entretien

GUIDE D INSTRUCTION. Montage Entretien GUIDE D INSTRUCTION Montage Entretien INSTRUCTIONS PARTICULIÈRES Dès réception des marchandises, veuillez vérifier le bon état de l'emballage. Veuillez mentionner tout dégât éventuel de transport sur le

Plus en détail

«Cette femme réduit le grain en farine grâce à une pierre à moudre (metate) et un broyeur cylindrique (mano)». 1 LA PROBLEMATIQUE

«Cette femme réduit le grain en farine grâce à une pierre à moudre (metate) et un broyeur cylindrique (mano)». 1 LA PROBLEMATIQUE Proposition de réglementation spécifique de la production et de la commercialisation de produits agricoles et alimentaires traditionnels en Amérique latine ( ) - Propositions «Metate» - Marlen LEON GUZMAN

Plus en détail

UNE EXPÉRIENCE INOUBLIABLE!

UNE EXPÉRIENCE INOUBLIABLE! ... e i o J é t i C! e r i r à r u e o Le C UNE EXPÉRIENCE INOUBLIABLE! EMPLOIS 2015 Le sourire, c est dans notre nature! 28, chemin des Cascades Lac-Beauport (Québec) G3B 0C4 Téléphone : (418) 849-7183

Plus en détail

EVALUATION DES RISQUES ET VISITE D ENTREPRISE DE RESTAURATION COLLECTIVE

EVALUATION DES RISQUES ET VISITE D ENTREPRISE DE RESTAURATION COLLECTIVE EVALUATION DES RISQUES ET VISITE D ENTREPRISE DE RESTAURATION COLLECTIVE EVALUATION DES RISQUES DANS CHAQUE UNITE DE TRAVAIL Intérêt de la connaissance: Des locaux de travail Des procédés ou modalités

Plus en détail

REGLEMENT DEPARTEMENTAL DES SERVICES DE RESTAURATION ET D HEBERGEMENT Collège Joseph PEYRE à Garlin

REGLEMENT DEPARTEMENTAL DES SERVICES DE RESTAURATION ET D HEBERGEMENT Collège Joseph PEYRE à Garlin REGLEMENT DEPARTEMENTAL DES SERVICES DE RESTAURATION ET D HEBERGEMENT Collège Joseph PEYRE à Garlin Vu les articles L.213-2 et L.421-23 II du code de l Education qui confient aux départements la compétence

Plus en détail

LQCM. Enquête sur la qualité d usage des logements. Expérimentation «Didier DAURAT» Le Polygone à Valence (Drôme)

LQCM. Enquête sur la qualité d usage des logements. Expérimentation «Didier DAURAT» Le Polygone à Valence (Drôme) LQCM logement à qualité et coût maîtrisés Plan urbanisme construction architecture Enquête sur la qualité d usage des logements Expérimentation «Didier DAURAT» Le Polygone à Valence (Drôme) Centre d'études

Plus en détail

TEXTE OFFICIEL DE LA REGLEMENTATION : L INDISPENSABLE NOTE DE SERVICE

TEXTE OFFICIEL DE LA REGLEMENTATION : L INDISPENSABLE NOTE DE SERVICE TEXTE OFFICIEL DE LA REGLEMENTATION : L INDISPENSABLE NOTE DE SERVICE PLAN DE LA NOTE DE SERVICE DGAL/SDHA/N98/N 8126 DU 10 AOUT 1998 ABROGE ET REMPLACE : La note de service DGAL/SVHA/N89/N 8020 du 3à

Plus en détail

Fourniture de repas cuisinés en liaison froide pour le service de portage de repas à domicile

Fourniture de repas cuisinés en liaison froide pour le service de portage de repas à domicile Fourniture de repas cuisinés en liaison froide pour le service de portage de repas à domicile CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Maître d'ouvrage / Pouvoir Adjudicateur : Communauté de Communes

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION. Ci-après nommé les Propriétaires : Ci-après nommés les locataires :

CONTRAT DE LOCATION. Ci-après nommé les Propriétaires : Ci-après nommés les locataires : CONTRAT DE LOCATION SARL Pyraine & Compagnie Monsieur et Madame Patrick de Montalivet 5 rue Michelet 75006 Paris Bureau : 01 43 29 88 43 Issac : 05 53 81 36 26 Gsm : 06 08 01 42 20 Mr et Mme de Montalivet

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE déplacements professionnels temporaires en France et à l étranger

GUIDE PRATIQUE déplacements professionnels temporaires en France et à l étranger GUIDE PRATIQUE déplacements professionnels temporaires en France et à l étranger SOMMAIRE GUIDE PRATIQUE déplacements professionnels temporaires en France et à l étranger o o o o o o o o o o o o

Plus en détail

Hygiène alimentaire en restauration collective

Hygiène alimentaire en restauration collective Catalogue de formations 2012 Audit, conseil et formation Hygiène alimentaire en restauration collective Laboratoire Départemental de la Côte-d'Or 1 2 3 4 5 6 7 8 Sommaire Sensibilisation à l hygiène alimentaire

Plus en détail

1. Administration du Salon

1. Administration du Salon Manuel de l exposant Pour toute information : Donald Cantin Coordonnées avant le montage (jusqu au 16 octobre 2015) : Tél. : 514-286-1522 Coordonnées pendant le montage (à partir du 19 octobre 2015) :

Plus en détail

Commune de RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR

Commune de RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR Commune de RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR REGLEMENT INTERIEUR Vu la délibération du Conseil Communautaire en date du 26 mai 2015 et portant instauration du système des forfaits ; Vu la délibération

Plus en détail

C est unique! C est révolutionnaire!

C est unique! C est révolutionnaire! C est unique! C est révolutionnaire! Découvrez en exclusivité l alternative au stand parapluie Infiniment adaptable, infiniment créatif... Vous l attendiez! Il est là! Le stand ISOFRAME : flexible, extensible,

Plus en détail

LA VAPEUR ET LA FUMÉE S ÉVAPORENT INSTANTANÉMENT MIRACLE-LINE

LA VAPEUR ET LA FUMÉE S ÉVAPORENT INSTANTANÉMENT MIRACLE-LINE LA VAPEUR ET LA FUMÉE S ÉVAPORENT INSTANTANÉMENT MIRACLE-LINE UNE NOUVELLE ÈRE DONNE SA PLACE À L ESSENTIEL Miracle-Line Vous n avez encore jamais vu la vapeur et la fumée disparaître de la sorte : aussi

Plus en détail

Pas de plat de remplacement. Menu standard. Consultation de la Diététicienne proposée. Plat de substitution réalisé par l U.C.P..

Pas de plat de remplacement. Menu standard. Consultation de la Diététicienne proposée. Plat de substitution réalisé par l U.C.P.. Catégorie s 1 2 3 4 Chers collègues de l ANDEV, je vous transmets un extrait du rapport soumis aux élus municipaux de la Ville d Evreux sur la problématique de l accueil des enfants présentant des allergies

Plus en détail

Les tarifs T.T.C. Les salles. Les forfaits séjours séminaires. La restauration. Les conditions générales de vente

Les tarifs T.T.C. Les salles. Les forfaits séjours séminaires. La restauration. Les conditions générales de vente 2012 Les salles Les forfaits séjours séminaires La restauration Les conditions générales de vente Les salles Nom de la salle 1 er étage Rome (climatisée) Dublin (climatisée) Amsterdam (climatisée) Bonn

Plus en détail

Les étapes d un dossier MOB dans l entreprise

Les étapes d un dossier MOB dans l entreprise Les étapes d un dossier MOB dans l entreprise 1 Les étapes d un dossier MOB au bureau d études: 1. La réalisation du devis 2. Passage en commande du dossier 3. La demande d éléments 4. Le plan d implantation

Plus en détail

NOTE D INFORMATION : PERIMETRE DECLARATIF ECO-EMBALLAGES

NOTE D INFORMATION : PERIMETRE DECLARATIF ECO-EMBALLAGES NOTE D INFORMATION : PERIMETRE DECLARATIF ECO-EMBALLAGES Vous trouverez dans cette note, les informations suivantes : 1. DEFINITION D UN EMBALLAGE MENAGER 2. QUELLES SONT LES ENTREPRISES CONCERNEES? 3.

Plus en détail

CHANTIER D INSERTION PREQUALIFIANT AUX METIERS DES SERVICES A LA PERSONNE 2011 EHPAD RONZIER-JOLY

CHANTIER D INSERTION PREQUALIFIANT AUX METIERS DES SERVICES A LA PERSONNE 2011 EHPAD RONZIER-JOLY CHANTIER D INSERTION PREQUALIFIANT AUX METIERS DES SERVICES A LA PERSONNE 2011 EHPAD RONZIER-JOLY Présentation des fiches de poste 1. Secrétaire... page 2 2. Auxiliaire de soins... page 4 3. Aide cuisine...

Plus en détail

Ecoles maternelles et élémentaires de la Ville de Joinville-Le-Pont

Ecoles maternelles et élémentaires de la Ville de Joinville-Le-Pont Restauration Scolaire Accueil du soir Études Surveillées Accueil de loisirs Ecoles maternelles et élémentaires de la Ville de Joinville-Le-Pont SOMMAIRE 1 INTRODUCTION p. 2 Objectif Préambule Instances

Plus en détail

LIVRET DE SUIVI DE FORMATION

LIVRET DE SUIVI DE FORMATION ACADM D LY LVR D SUV D FRMA CAP Agent Polyvalent de Restauration Livret de suivi de formation CAP Agent Polyvalent de Restauration- ACADM D LY 2010 Page 1 Les partenaires Le stagiaire M :... Adresse :........

Plus en détail