Wallonie : La vision institutionnelle Entre objectifs et perspectives

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Wallonie : La vision institutionnelle Entre objectifs et perspectives"

Transcription

1 Wallonie : La vision institutionnelle Entre objectifs et perspectives LEHANCE Pascal, Attaché SPW-DGO4 Département de l Energie et du Bâtiment durable Direction de la Promotion de l Energie durable 1

2 Sommaire: 1) Présentation du paysage institutionnel 2) Objectifs européens à l horizon ) Objectifs concrets en Wallonie à l horizon ) Horizon

3 3 Présentation du paysage institutionnel

4 1980: Première réforme de l Etat Début du processus de régionalisation du secteur de l énergie Etat -études prospectives en énergie -tarification de l électricité et du gaz naturel -haute tension supérieure à 70 kilovolts (kv) -stockage et le transport du gaz naturel -production d électricité hors renouvelable (sauf éolien offshore) -transport d énergie Régions -réseaux de moins de 70 kilovolts (kv) -distribution du gaz naturel -production d électricité à partir des sources d énergie renouvelables (sauf éolien off-shore) et de la cogénération -utilisation rationnelle de l énergie 4

5 2013: Sixième réforme de l Etat Acquisition des nouvelles compétences par les Régions Etat -études prospectives en énergie -tarification de l électricité et du gaz naturel -haute tension supérieure à 70 kilovolts (kv) -stockage et le transport du gaz naturel -production d électricité hors renouvelable (sauf éolien offshore) -transport d énergie Régions -réseaux de moins de 70 kilovolts (kv) -distribution du gaz naturel -production d électricité à partir des sources d énergie renouvelables (sauf éolien off-shore) et de la cogénération -utilisation rationnelle de l énergie -tarification de l électricité et du gaz naturel 5

6 Région wallonne Département de l Energie et du Bâtiment durable Direction de la Promotion de l Energie durable Direction de l Organisation des Marchés régionaux de l Energie Direction de la Promotion du Bâtiment durable 6

7 Objectifs européens à l horizon

8 Pourquoi un tel besoin? 8

9 Historique 1998 : Protocole de Kyoto 8% de GES par rapport à 1990 pour la période : Communication «Vaincre le changement climatique planétaire» de la Commission Nécessité d objectifs plus ambitieux Janvier 2008 : Lancement des discussion sur le «Paquet Energie-Climat» 2009 : Paquet «Energie Climat» adopté par le Parlement européen 9

10 Référence de base Conseil européen des 11 et 12 décembre % de renouvelable 20% de CO² en moins En 2020 Objectif % d efficacité énergétique en plus 10

11 Objectifs réduction gaz à effets de serre Fixés par la Directive 2009/29/CE 20% de réduction de gaz à effets de serre par rapport à 1990 (jusque 30% en cas d accord international) possibilité de transactions de quotas d émissions Objectif contraignant assigné à chaque Etat Membre Objectif pour la Belgique: 15% Objectif pour la Wallonie: Pas fixé. En négociation. La Déclaration de politique régionale a pour objectif de mettre en œuvre une stratégie qui permettra de réduire nos émissions de 30% d ici 2020 et de 80 à 95% d ici 2050 (suites du Plan Air-Climat et Plan pour la Maîtrise durable de l Energie). 11

12 Quelles émissions? 12

13 Objectifs 13

14 Objectifs Certains pays peuvent polluer plus! 14

15 Objectifs efficacité énergétique Directive en cours de négociation Directive 2006/32/CE toujours d application Améliorer l efficacité énergétique de 20% par rapport au niveau prévu pour 2020 Objectif non-contraignant (pour le moment) assigné à chaque Etat Membre Objectif actuels pour la Belgique: 18% Objectif pour la Wallonie: Pas fixé. La Déclaration de politique régionale s engage simplement, pour le moment, à améliorer l efficacité énergétique. 15

16 Objectifs énergie renouvelable (électricité ET chaleur) Fixés par la Directive 2009/28/CE 20% de la consommation d énergie finale d origine renouvelable + Utilisation de 10% de l énergie renouvelable produite dans les transports possibilité de transactions de quotas de production Objectif contraignant assigné à chaque Etat Membre Révision possible fin 2014 Objectif pour la Belgique: 13% Objectif pour la Wallonie: Pas fixé. 13%? La Déclaration de politique régionale a pour objectif de «tendre à l horizon 2020 à 20% de la consommation finale d énergie par des sources renouvelables» et à «viser à atteindre au minimum GWh d électricité d origine renouvelable en 2020» 16

17 Situation du mix énergétique 17

18 Objectifs 18

19 Les trois Directives sont liées! 19

20 Quel lien entre les 3 Directives? EE, CO2 EE, CO2 (EE,) CO2, SER EE, CO2, SER EE, CO2 20

21 Cette stratégie fonctionne-t-elle? 21

22 Quelles contributions aux émissions de CO2? Avant Kyoto 1PgC = 1Mm³ 22

23 Quels effets? 1PgC = 1Mm³ 23

24 Quels effets? Crise économique 1PgC = 1Mm³ 24

25 Y arrive-t-on? 25

26 Cependant, les chiffres peuvent être trompeurs 26

27 Quelques explications : Mesures structurelles Modifications du mix énergétique Essoufflement économique européen Crise économique de et relance 1 2 Exemple anglais: 1- Fermetures d industries et crise pétrolière 2- Crise économique 27

28 28 Et au niveau des SER?

29 Et au niveau des SER? L Europe a le lead dans les SER Puissance installée - MW 29

30 Répartition du renouvelable en Europe 30

31 Répartition du renouvelable en Europe Essentiellement chaleur 31

32 La production électrique reste le gros challenge en SER! 32

33 La production électrique reste le gros challenge en SER! surtout que de nouveaux objectifs sont en préparation pour

34 Y arrive-t-on? 34

35 Comment l objectif est-il atteint pour l électricité? 35

36 Quelques cas (Allemagne, France, Suède) Allemagne Avec le moratoire sur le nucléaire, la part de fossile augmente (lignite et charbon) 36

37 Quelques cas (Allemagne, France, Suède) France La France reste un bon élève en matière d émissions de CO² grâce au nucléaire 37

38 Quelques cas (Allemagne, France, Suède) Suède 38

39 2 extrêmes Norvège et Malte Malte: 100% pétrole 39

40 Objectifs concrets en Wallonie à l horizon

41 Rappel : - Directive CO² : -15% pour la Belgique, pas d objectifs pour la Région - Directive EE : 18% pour la Belgique, pas d objectifs pour la Région - Directive SER : 13% pour la Belgique, probablement répercuté sur les Régions POURQUOI CETTE SITUATION? - Mesures structurelles déjà prises en Flandre et Bruxelles - Activités économiques différentes - Age de l habitat - Présence d industries lourdes en Wallonie - 41

42 Production/consommation énergétique en Région wallonne 42

43 Energie primaire: consommation Seuls 5 des 7% de renouvelable proviennent de la production d énergie primaire wallonne. La différence provient essentiellement de l importation de biomasse Consommation intérieure brute (TWh) Part du renouvelable dans la CIB 1% 2% 2% 7% 43

44 En comparaison au mix européen, ça donne quoi? Belgique Pétrole: 42% Gaz naturel: 26% Charbon: 5% Nucléaire: 21% Renouvelable: 4% Autres: 2% 44

45 Energie primaire: production wallonne Production d'énergie primaire (GWh)

46 Energie primaire: évolution du renouvelable - production 46

47 Energie Finale: détail pour le renouvelable - consommation Evolution de la Consommation finale renouvelable par vecteur sources : ICEDD en GWh Diminution due à un hiver plus doux essentiellement P Biomasse Solaire Thermique Pompes à chaleur Géothermie Solaire Photovoltaïque Hydroélectricité Eolien

48 Energie primaire: Indépendance énergétique Indépendance énergétique de la Wallonie 8,00% 7,00% 6,00% 5,00% 4,00% 3,00% 2,00% 1,00% 0,00% 7,21% 5,77% 4,09% 4,03% 3,10% 2,71% 3,05% 2,88% 3,08% 3,03% 3,15% 3,46% Indépendance énergétique (Prod. Primaire+ Récupération/CIB) 48

49 Consommation finale par secteur 49

50 Consommation finale par secteur Crise économique 50

51 Quelles mesures pour atteindre nos objectifs? 51

52 Exemples de mesures concrètes 1) Cadre et cadastre éoliens Objectif en 2020: 900 à éoliennes (contre +/-230 actuellement) pour une production estimée de 4,5 TWh 2) Plan QUALIWATT de soutien au photovoltaïque Remplacement du régime de Certificats verts par un régime dégressif en fonction des revenus. Soutien à l installation de panneaux «made in Europe» 3) Renforcement des primes à l isolation 4) Accords de branche 52

53 Et plus loin? Backcasting

54 Backcasting 2050 Backcasting? une méthode dans laquelle les conditions futures souhaitées sont envisagées et des mesures sont alors définies pour atteindre ces conditions, plutôt que de prendre des mesures qui constituent une simple continuation des méthodes actuelles extrapolées dans le futur 54

55 Problème de départ - Comment parvenir à un objectif 100% renouvelable en 2050 (électricité, chauffage et refroidissement, transport, sauf le transport aérien et maritime)? - Quelles sont les technologies nécessaires? - Quels sont les coûts de ces solutions? - Quels sont les principaux obstacles? Rappel: Objectif Directive SER = 80% 55

56 Quels besoins techniques et industriels? Processus sidérurgiques utilisant pour moitié de l hydrogène en lieu et place de méthane. Industrie verrière travaillant sur base de biomasse directe ou préparée (biofuels). Pas de CCS. Stockage via la filière hydrogène essentiellement. 56

57 Scénarios envisagés 6 scénarios ont été envisagés: 1- REF: maintien du schéma de production actuel et en tenant compte des obligations européennes 2- DEM: diminution «forcée» de la demande en électricité 3- GRID: avec seulement du renouvelable et de l import d électricité 4- BIO: 100% renouvelable avec prédominance de bioénergie 5- PV: 100% renouvelable avec prédominance PV 6- Wind: 100% renouvelable avec prédominance éolien 57

58 Quelle consommation en 2050? PJ Fossil Electricity wind offshore - trade Electricity from trade Hydro Total ambient heat (air + ground) Wind Bioenergy Solar 0 REF DEM GRID BIO PV WIND A noter une baisse de consommation dans les scénarios sans source fossile 58

59 Consommation par secteurs Oil Gas Coal Heat (air & ground & direct) Hydrogen Biomass Electricity PJ Total Industrie Domestique Transport La biomasse sera essentiellement affectée à l industrie (chauffage, production d hydrogène ou de biocarburant), tandis que le transport sera assuré par l hydrogène (stockage ou processus bio) 59

60 Quel parc? TWh Imported electricity other Imported offshore electricity Gas Hydro Wind offshore Wind onshore Geothermal Biomass (incl. CHP) PV Of which Excess electricity GWe REF DEM GRID BIO PV WIND 0 REF DEM GRID BIO PV WIND Production Puissance du parc Les rendements plus faibles en solaire explique l importance du parc dans le scénario PV 60

61 Importations énergétiques? Diminution des importations, certes, mais part relative d importation électrique et biomasse plus haute. Donc, PAS D INDEPENDANCE ENERGETIQUE! 61

62 62 Scénarios réalisables mais réalistes?

63 Surcoût des scénarios (en M ) Transport Residential Other sectors Industry Electricity Conversion Commercial CHP Agriculture 0 0 DEM GRID BIO PV WIND DEM GRID BIO PV WIND Cumul investissements Investissement en 2050 Transport Residential Other sectors Industry Electricity Conversion Commercial CHP Agriculture Surcoût par rapport au scénario de référence. DETTE BELGE: M 63

64 64 Conclusions

65 Conclusions: Objectifs ambitieux mais l Europe seule semble jouer le jeu. Grande disparité dans l obtention des résultats. Les pays riches peuvent soit investir massivement, soit acheter des quotas (comme le Luxembourg). Facilités pour les pays à fort potentiel hydro (investissement faible et gros rendements). Renouvelable wallon très dépendant de la biomasse (qui est partiellement renouvelable). Objectifs potentiellement atteignables en Wallonie mais à quel prix? 65

Vers une Belgique 100% renouvelable en 2050 Conférence-débat organisée par le GRAPPE Yves Marenne, le 08 février 2013

Vers une Belgique 100% renouvelable en 2050 Conférence-débat organisée par le GRAPPE Yves Marenne, le 08 février 2013 Vers une Belgique 1% renouvelable en 25 Conférence-débat organisée par le GRAPPE Yves Marenne, le 8 février 213 Plan de l exposé Objectifs de l étude Méthodologie et hypothèses Résultats Politiques et

Plus en détail

Objets de l asbl. ventplus@gmail.com www.ventplus.be

Objets de l asbl. ventplus@gmail.com www.ventplus.be Objets de l asbl ventplus@gmail.com www.ventplus.be Etudier les possibilités d implantation de tout système de production d énergie renouvelable et en favoriser l implantation et le développement. Etudier

Plus en détail

La place des énergies renouvelables dans la transition juste - Le rôle des pouvoirs publics

La place des énergies renouvelables dans la transition juste - Le rôle des pouvoirs publics 29 novembre 2013 COLLOQUE La place des énergies renouvelables dans la transition juste - Le rôle des pouvoirs publics Par David CLARINVAL Député fédéral Bourgmestre de Bièvre Le rôle des pouvoirs publics

Plus en détail

Quelles perspectives énergétiques pour la Belgique?

Quelles perspectives énergétiques pour la Belgique? Conférence «L actualité 214 des énergies renouvelables & du stockage énergétique» 26 mars 214 Quelles perspectives énergétiques pour la Belgique? Dominique Gusbin Equipe Energie-Transport Bureau fédéral

Plus en détail

CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE. Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières

CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE. Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières CONSOMMATION ET PRODUCTION D ELECTRICITE EN ALLEMAGNE Bernard Laponche 2 juin 2014 * Table des matières 1. CONSOMMATION FINALE D ELECTRICITE...2 1.1 EVOLUTION SUR LA PERIODE 2000-2013... 2 1.2 ENTRE 2010

Plus en détail

Aperçu du marché des énergies renouvelables en Allemagne en 2013

Aperçu du marché des énergies renouvelables en Allemagne en 2013 Aperçu du marché des énergies renouvelables en Allemagne en 2013 Roman Buss, Renewables Academy (RENAC) AG Voyage d affaires de la CCI allemande Energies renouvelables pour la consommation propre dans

Plus en détail

Contexte énergétique et son évolution. RWDR GT Prospective 6 juillet 2012

Contexte énergétique et son évolution. RWDR GT Prospective 6 juillet 2012 Contexte énergétique et son évolution RWDR GT Prospective 6 juillet 2012 1 Importance du renouvelable Au niveau mondial Monde Monde toe : ton oil equivalent, tonne d équivalent pétrole (tep) en français

Plus en détail

L énergie durable est à venir

L énergie durable est à venir L énergie durable est à venir MARIE C H RISTINE MARGHEM M I N I S T R E D E L É N E R G I E, D E L E N V I R O N N E M E N T E T D U D É V E LO P P E M E N T D U R A B L E C E R C L E D E WA L LO N I E,

Plus en détail

Intégration accrue de production locale d énergie dans les réseaux

Intégration accrue de production locale d énergie dans les réseaux Commission wallonne pour l Energie Intégration accrue de production locale d énergie dans les réseaux Séminaire CMS DeBacker Bruxelles, Auditoire FEB, le 20 octobre 2010 Francis GHIGNY Président de la

Plus en détail

SOLWATT. Bilan des énergies renouvelables en Région wallonne. Bilan des énergies renouvelables en Région wallonne

SOLWATT. Bilan des énergies renouvelables en Région wallonne. Bilan des énergies renouvelables en Région wallonne Bilan des énergies renouvelables en SOLWATT Programme du Ministre André Antoine pour développer le solaire photovoltaique En L Europe a fixé l objectif d électricité renouvelable pour la Belgique à 6 %

Plus en détail

Vendredi 18 mars 2011 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES FOCUS SUR L ELECTRICITE

Vendredi 18 mars 2011 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES FOCUS SUR L ELECTRICITE 2011 Vendredi 18 mars 2011 ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DE DEVELOPPEMENT DES ENERGIES RENOUVELABLES FOCUS SUR L ELECTRICITE TABLE DES MATIÈRES Le cas de la France... 3 Le mix électrique en 2010... 3

Plus en détail

Energie. Panorama. Flux énergétique simplifié de la Suisse, en 2013. Reste Gaz. Pertes. Force hydraulique. Reste Gaz. Combustibles nucléaires

Energie. Panorama. Flux énergétique simplifié de la Suisse, en 2013. Reste Gaz. Pertes. Force hydraulique. Reste Gaz. Combustibles nucléaires Energie Panorama Flux énergétique Dans la nature, l énergie se présente sous forme de pétrole brut, de gaz naturel, d énergie hydraulique, d uranium, de rayonnement solaire, d énergie éolienne, etc. Avant

Plus en détail

Chiffres & statistiques

Chiffres & statistiques COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE Chiffres & statistiques n 547 Août 2014 Objectifs énergétiques Europe 2020 : la doit poursuivre ses efforts pour les énergies renouvelables observation et

Plus en détail

Tendances 2014 Tendances 2014

Tendances 2014 Tendances 2014 1 Pour plus d informations : oreges.rhonealpes.fr oreges@rhonealpes.fr Structures techniques de l Observatoire de l énergie et des gaz à effet de serre de Rhône-Alpes : Tendances 2014 Tendances 2014 Consommation

Plus en détail

Cap sur la croissance!

Cap sur la croissance! Cap sur la croissance! EDORA Qui sommes-nous? Fédération de producteurs ER Plus de 85 Membres: Toutes les filières ER (éolien, biomasse, hydro, solaire) De la (très) grande et la (toute) petite entreprises

Plus en détail

Chaleur verte et réseaux de chaleur: quelle ambition?

Chaleur verte et réseaux de chaleur: quelle ambition? Chaleur verte et réseaux de chaleur: quelle ambition? Jehan Decrop Cellule énergie, cabinet Nollet Programme Chaleur verte: quels objectifs? Mécanismes de soutien actuels Région wallonne: quelles perspectives?

Plus en détail

La transition énergétique en France et en Allemagne

La transition énergétique en France et en Allemagne La transition énergétique en France et en Allemagne Regards croisés sur les politiques nationales de transition énergétique 19/03/2013 A. Rüdinger -IDDRI / Dr. C. Hey -SRU 1 Les objectifs de la transition

Plus en détail

Atelier prospectif. Florent Chomel Ingénieur Efficacité Énergétique GrDF Ouest florent.chomel@grdf.fr 06 98 42 37 62

Atelier prospectif. Florent Chomel Ingénieur Efficacité Énergétique GrDF Ouest florent.chomel@grdf.fr 06 98 42 37 62 Atelier prospectif Florent Chomel Ingénieur Efficacité Énergétique GrDF Ouest florent.chomel@grdf.fr 06 98 42 37 62 Pour mettre un pied de page, cliquez sur l onglet «Insertion» GrDF, distributeur de gaz

Plus en détail

La transition énergétique en France et en Allemagne

La transition énergétique en France et en Allemagne La transition énergétique en France et en Allemagne Regards croisés sur les politiques nationales de transition énergétique 19/03/2013 A. Rüdinger - IDDRI / Dr. C. Hey - SRU 1 Conseil d Experts pour l

Plus en détail

NO ENERGY, NO FUTURE. 5 e Forum Météo. Par Ir.,Philippe Delaisse Secrétaire général EF4 asbl

NO ENERGY, NO FUTURE. 5 e Forum Météo. Par Ir.,Philippe Delaisse Secrétaire général EF4 asbl NO ENERGY, NO FUTURE 5 e Forum Météo Politique énergétique wallonne Par Ir.,Philippe Delaisse Secrétaire général EF4 asbl Belgique Une unité dans la diversité 3 Régions: - Région flamande - Région de Bruxelles-Capitale

Plus en détail

Transition énergétique : l expérience de l Allemagne

Transition énergétique : l expérience de l Allemagne Transition énergétique : l expérience de l Allemagne Une analyse de l APERe, rédigée par Jean Cech et Christophe Haveaux Version du 07/03/2013 1. L expérience de l Allemagne 1.1. Quelles leçons tirer de

Plus en détail

Dossier de presse. Contact presse: Vincent.DeDobbeleer@eneco.com +32 (0)498 17 85 55

Dossier de presse. Contact presse: Vincent.DeDobbeleer@eneco.com +32 (0)498 17 85 55 Dossier de presse Contact presse: Vincent.DeDobbeleer@eneco.com +32 (0)498 17 85 55 Table des matières En bref 3 L avenir selon Eneco 4 Durable, décentralisé, Ensemble 4 Transition 5 La maison du futur

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et

GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et Plan Climat Energie Territorial GROUPE DE TRAVAIL ELUS: Quelles sont les actions pour atténuer l impact et adapter les collectivités s locales aux changements climatiques et énergétiques? Plan de la réunion

Plus en détail

L entreprise face aux défis de l énergie et du changement. climatique. un prodigieux déferlement d énergie. Philippe Delaisse. par

L entreprise face aux défis de l énergie et du changement. climatique. un prodigieux déferlement d énergie. Philippe Delaisse. par L entreprise face aux défis de l énergie et du changement climatique par Philippe Delaisse LE BIG BANG un prodigieux déferlement d énergie LE SOLEIL. 20 milliards de milliards de centrales nucléaires 4.10

Plus en détail

BRANCHE ENERGIE EUROPE

BRANCHE ENERGIE EUROPE BRANCHE ENERGIE EUROPE Conférence de presse PARIS 01/02/2012 L Europe, 1 er marché énergétique mondial : un marché en mutation Evolution structurelle des marchés Marchés matures avec des perspectives de

Plus en détail

Fiche Ressource n 61 Lucéole scrl. Une vision globale, des énergies locales

Fiche Ressource n 61 Lucéole scrl. Une vision globale, des énergies locales Fiche Ressource n 61 Lucéole scrl. Une vision globale, des énergies locales Type de ressource Evènement lié Référence Web Auteur Date de rédaction Contacts Présentation d expérience Atelier régional «Activités

Plus en détail

Chavalon les défis particuliers d un projet essentiel à l approvisionnement électrique futur de la Suisse romande

Chavalon les défis particuliers d un projet essentiel à l approvisionnement électrique futur de la Suisse romande Chavalon les défis particuliers d un projet essentiel à l approvisionnement électrique futur de la Suisse romande Entretiens Jacques Cartier: «Electricité intelligente: Vers des systèmes à valeur ajoutée»

Plus en détail

La transition énergétique en France et en Allemagne

La transition énergétique en France et en Allemagne La transition énergétique en France et en Allemagne Regards croisés sur les politiques nationales de transition énergétique Institute for Sustainable Development and International Relations 41 rue du Four

Plus en détail

Renouvelable et URE dans la transition énergétique

Renouvelable et URE dans la transition énergétique Renouvelable et URE dans la transition énergétique Energie: Consommation et service Un équilibre 100% renouvelable Energies Renouvelables Utilisation rationnelle de l énergie - URE Liens utiles APERe et

Plus en détail

L énergie en Wallonie et à Bruxelles

L énergie en Wallonie et à Bruxelles L énergie en Wallonie et à Bruxelles Yves Marenne - ICEDD Forum étopia «Kyoto 2» du 16 février 2005 étopia_ 1 Introduction : L état des lieux de la situation énergétique en Wallonie et à Bruxelles donne

Plus en détail

Consommation Energétique Finale de l Algérie

Consommation Energétique Finale de l Algérie Données & Indicateurs Ministère de l Energie et des Mines Agence Nationale pour la Promotion et la Rationalisation de l Utilisation de l Energie Consommation Energétique Finale de l Algérie Edition 2007

Plus en détail

Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 *

Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 * Une énergie essentielle pour atteindre le Facteur 4 * * La limitation du réchauffement climatique implique dans les pays développés une division par 4 des émissions de gaz à effet de serre par rapport

Plus en détail

Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités

Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités Sortir du nucléaire? Contraintes et opportunités Michel Bonvin michel.bonvin@hevs.ch bom / Forum Business VS / 25 oct. 2011 Sortir du nucléaire 1 Nucléaire : on parle de quoi? 0.90 0.80 Energies primaires

Plus en détail

Les enjeux de la transition énergétique Quel devenir de notre planète?

Les enjeux de la transition énergétique Quel devenir de notre planète? Les enjeux de la transition énergétique Quel devenir de notre planète? Henri WAISMAN Centre International de Recherche sur l Environnement et le Développement waisman@centre-cired.fr La transition énergétique

Plus en détail

France-Allemagne : Une coopération énergétique nécessaire. Les caractéristiques électriques des deux pays et les défis communs

France-Allemagne : Une coopération énergétique nécessaire. Les caractéristiques électriques des deux pays et les défis communs France-Allemagne : Une coopération énergétique nécessaire Les caractéristiques électriques des deux pays et les défis communs Paris, 19 Juin 2014 1 1 Evolution de la consommation finale d électricité Dans

Plus en détail

OBJECTIF FACTEUR /4. Le rôle du réseau de gaz dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l horizon 2050.

OBJECTIF FACTEUR /4. Le rôle du réseau de gaz dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l horizon 2050. OBJECTIF FACTEUR /4 Le rôle du réseau de gaz dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l horizon 2050. Transition énergétique Le scénario GrDF GrDF exploite le réseau de distribution de

Plus en détail

Production électrique : la place de l énergie éolienne

Production électrique : la place de l énergie éolienne Production électrique : la place de l énergie éolienne I Production électrique : principes de base L énergie électrique n est pas un fluide que l on pourrait «mettre en conserve», l énergie électrique

Plus en détail

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons L énergie en France et en Allemagne : comparaisons En matière de consommation d énergie, de structure du système électrique, de recours aux énergies renouvelables, d émission de gaz à effet de serre, les

Plus en détail

E-SER : Electricité produite à partir de sources d énergie renouvelables

E-SER : Electricité produite à partir de sources d énergie renouvelables E-SER : Electricité produite à partir de sources d énergie renouvelables Systèmes de production d électricité à partir de SER Motivations au développement de l E-SER Mécanismes de soutien Marché des certificats

Plus en détail

CLIMACT sa www.climact.com info@climact.com T: +32 10 235 431. Vers une Wallonie Bas Carbone en 2050

CLIMACT sa www.climact.com info@climact.com T: +32 10 235 431. Vers une Wallonie Bas Carbone en 2050 CLIMACT sa www.climact.com info@climact.com T: +32 10 235 431 Vers une Wallonie Bas Carbone en 2050 Vers une Wallonie Bas Carbone en 2050 Contexte, objectifs et approche de l étude La Wallonie peut réduire

Plus en détail

BILAN ENERGETIQUE DE LA REGION WALLONNE 2004

BILAN ENERGETIQUE DE LA REGION WALLONNE 2004 BILAN ENERGETIQUE DE LA REGION WALLONNE 24 Rapport Final Novembre 26 Visa 5/489/NOLL pour le compte du Ministère de la Région Wallonne DGTRE BILAN ENERGETIQUE DE LA REGION WALLONNE 24 Rapport final Novembre

Plus en détail

Structure de la présentation. Cours de Sustainable Energy. Energies renouvelables en Belgique

Structure de la présentation. Cours de Sustainable Energy. Energies renouvelables en Belgique Cours de Sustainable Energy Energies renouvelables en Belgique Avril 2014 Dr. Ir. Raoul NIHART Structure de la présentation 1. Présentation de EDF Luminus 2. Les énergies renouvelables Introduction Description

Plus en détail

Position du secteur électrique français

Position du secteur électrique français 16 novembre 2010 ENERGIE 2020 Position du secteur électrique français L UFE, Union Française de l Electricité, est l association professionnelle du secteur de l électricité. Elle représente les employeurs

Plus en détail

Les enveloppes et quotas en matière de production d'électricité verte en Wallonie

Les enveloppes et quotas en matière de production d'électricité verte en Wallonie Les enveloppes et quotas en matière de production d'électricité verte en Wallonie 1. Contexte En 2010, une étude dirigée par Cap Gemini Consulting avait été menée pour aider le Gouvernement wallon à définir

Plus en détail

Compte rendu d activité 2007 sur la loi sur les énergies renouvelables (EEG)

Compte rendu d activité 2007 sur la loi sur les énergies renouvelables (EEG) Compte rendu d activité 2007 sur la loi sur les énergies renouvelables (EEG) conformément à l article 20 de la loi EEG - Projet du BMU - Résumé 5.7.2007 1 Résumé du projet du BMU de compte rendu d activité

Plus en détail

Journée d information sur les appels à propositions 2010. Théme 5 ENERGIE

Journée d information sur les appels à propositions 2010. Théme 5 ENERGIE Journée d information sur les appels à propositions 2010 Théme 5 ENERGIE Lundi 29 Juin 2009 CNRS, Montpellier Christelle Bedes (Remplaçante d Armelle De Bohan) Introduction Futur appel sur l énergie pour

Plus en détail

Service des transports et de l'énergie STE Amt für Verkehr und Enegie VEA

Service des transports et de l'énergie STE Amt für Verkehr und Enegie VEA Amt für Verkehr und Enegie VEA Conférence AFMC Fribourg, 8 novembre 2011 Politique énergétique «Société à 4000 Watts» Entre mesures contraignantes et programmes d incitation Serge Boschung(FR), Chef de

Plus en détail

BILAN ENERGETIQUE DE LA WALLONIE

BILAN ENERGETIQUE DE LA WALLONIE Octobre 214 Réalisé par ICEDD asbl pour le compte du Service Public de Wallonie Octobre 214 Réalisé par ICEDD asbl pour le compte du Service Public de Wallonie TABLE DES MATIERES Introduction... 1 1.

Plus en détail

Le biogaz en France et en Allemagne Une comparaison. Journées méthanisation, 4 novembre 2014, Chambéry

Le biogaz en France et en Allemagne Une comparaison. Journées méthanisation, 4 novembre 2014, Chambéry Le biogaz en France et en Allemagne Une comparaison Journées méthanisation, 4 novembre 2014, Chambéry L OFAEnR Origines & Objectifs Crée en 2006 par les gouvernements français & allemand Bureau au ministère

Plus en détail

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises

Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Transition énergétique Les enjeux pour les entreprises Alain Grandjean Le 26 novembre 2014 Contact : alain.grandjean@carbone4.com Le menu du jour L énergie dans l économie : quelques rappels Les scénarios

Plus en détail

Géothermie et stockage: quo vadis? Pascal Vinard

Géothermie et stockage: quo vadis? Pascal Vinard Géothermie et stockage: quo vadis? Pascal Vinard Contenu 1. Définitions et leur évolution 2. Cadre énergétique global, européen et Suisse 3. Evolution du marché des PAC géothermiques et projets de stockage

Plus en détail

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires

ENJEUX ENERGETIQUES. Le Monde et la France. L énergie dans les territoires ENJEUX ENERGETIQUES Le Monde et la France L énergie dans les territoires * Bernard LAPONCHE (Données statistiques : Enerdata) 1 Monde : Consommation d énergie primaire (2008 : 12,2 milliards de tep) Energies

Plus en détail

TROIS ASPECTS DE LA COMPARAISON ALLEMAGNE-FRANCE SUR L ELECTRICITE

TROIS ASPECTS DE LA COMPARAISON ALLEMAGNE-FRANCE SUR L ELECTRICITE TROIS ASPECTS DE LA COMPARAISON ALLEMAGNE-FRANCE SUR L ELECTRICITE B. Laponche 2 juin 2014 Voir en annexe la présentation de la politique énergétique allemande * 1. Sur la consommation d électricité des

Plus en détail

Le gaz naturel Le partenaire naturel du soleil!

Le gaz naturel Le partenaire naturel du soleil! Le gaz naturel Le partenaire naturel du soleil! 1. INTRODUCTION Le développement durable et la réduction des émissions de gaz à effet de serre dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique

Plus en détail

Cahier des charges. «Diagnostic territorial des actions de Productions Décentralisées d Electricité (PDE)» Document 2/3 : Format type

Cahier des charges. «Diagnostic territorial des actions de Productions Décentralisées d Electricité (PDE)» Document 2/3 : Format type Cahier des charges «Diagnostic territorial des actions de Productions Décentralisées d Electricité (PDE)» Document 2/3 : Format type Avertissement : les méthodes et ratios utilisés dans ce cahier des charges

Plus en détail

1 er réseau de chaleur en France

1 er réseau de chaleur en France 1 er réseau de chaleur en France CPCU, une Entreprise Publique Locale avec pour actionnariat : 64,39% : GDF Suez Energie Services 33,50% : Ville de Paris 2,11% : public 396 ME de chiffre d affaires La

Plus en détail

LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE

LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE Roger Cadiergues MémoCad nb10.a LA PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE SOMMAIRE nb10.1. Le cadre de la performance énergétique nb10.2. Le système français des classes nb10.3. La norme NF EN 15217 : les principes nb10.4.

Plus en détail

Point de. électricité et gaz. Xavier Righetti. responsable de l unité étude énergétiques. v1.0 du 05.12.2013

Point de. électricité et gaz. Xavier Righetti. responsable de l unité étude énergétiques. v1.0 du 05.12.2013 Point de situation ti Libéralisation des marchés électricité et gaz Ecube -6 décembre 2013, Auberge communale de Puidoux Xavier Righetti responsable de l unité étude énergétiques SILCom - Direction des

Plus en détail

La Convention des Maires Un engagement pour une politique européenne énergie et climat

La Convention des Maires Un engagement pour une politique européenne énergie et climat La Convention des Maires Un engagement pour une politique européenne énergie et climat Namur, 21 Octobre 2015 Elodie Bossio, FEDARENE Bureau de la Convention des Maires La Convention des Maires en chiffres

Plus en détail

LES ÉNERGIES RENOUVELABLES EN FRANCE ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL

LES ÉNERGIES RENOUVELABLES EN FRANCE ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL LES ÉNERGIES RENOUVELABLES EN FRANCE ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL 2 Sommaire Le développement des EnR en France enregistre un ralentissement, imputable à des causes multiples,

Plus en détail

La Politique. ÉNERGÉTIQUE de la Région Martinique. Un projet concerté, organisé, maîtrisé

La Politique. ÉNERGÉTIQUE de la Région Martinique. Un projet concerté, organisé, maîtrisé DOSSIER DE PRESSE - 2012 La Politique ÉNERGÉTIQUE de la Région Martinique Un projet concerté, organisé, maîtrisé Création de l Agence Martiniquaise de l Energie Étape cruciale dans la mise en place du

Plus en détail

Le gaz naturel, facteur essentiel de l évolution vers une économie faiblement contributive à l effet de serre

Le gaz naturel, facteur essentiel de l évolution vers une économie faiblement contributive à l effet de serre 5 février 2010 Le gaz naturel, facteur essentiel de l évolution vers une économie faiblement contributive à l effet de serre L évolution du bouquet énergétique français vers une économie faiblement carbonée

Plus en détail

L avenir énergétique

L avenir énergétique L avenir énergétique La Belgique peut à la fois sortir du nucléaire et réduire l effet de serre Daniel Comblin Ingénieur industriel, Eco-conseiller Spécialiste des problèmes énergétiques Avec la collaboration

Plus en détail

Evaluation de l impact économique de la filière hydroélectrique française

Evaluation de l impact économique de la filière hydroélectrique française Evaluation de l impact économique de la filière hydroélectrique française Emploi, bilan carbone, balance commerciale, recettes publiques 11 janvier 2013 BIPE 2012 Evaluation de l impact économique de la

Plus en détail

La place du charbon dans le mix électrique

La place du charbon dans le mix électrique La place du charbon dans le mix électrique Présentation au colloque 7 février 2008 Gérard Mestrallet, PDG de SUEZ «Les nouveaux débouchés du charbon : quels risques pour le changement climatique?» Outline

Plus en détail

Tables des figures et des tableaux

Tables des figures et des tableaux Tables des figures et des tableaux 1. Table des figures Figure 1 : Priorités de la démarche négawatt... 7 Figure 2 : Démarche de modélisation du scénario négawatt 2011... 11 Figure 3 : Diagramme de Sankey

Plus en détail

: énergie, conversion photovoltaïque, solaire

: énergie, conversion photovoltaïque, solaire Ambassade de France au Japon Service pour la Science et la Technologie 4-11-44, Minami-Azabu, Minato-ku, Tokyo, 106-8514, Japon Tél. : 81-3-5798-6034 Fax : 81-3-5798-6050 http://www.ambafrance-jp.org Domaine

Plus en détail

L éolien en Allemagne, une réalité industrielle. Retour d expérience

L éolien en Allemagne, une réalité industrielle. Retour d expérience L éolien en Allemagne, une réalité industrielle Retour d expérience L éolien en Allemagne Développement 1990-2010 30000 25000 20000 15000 10000 5000 0 Etat des lieux du parc éolien allemand au 30.6.2011:!

Plus en détail

Avertissement. Version 2.3. Juin 2003. Les objectifs poursuivis. Les principes du régime des certificats verts

Avertissement. Version 2.3. Juin 2003. Les objectifs poursuivis. Les principes du régime des certificats verts Commission Wallonne Pour l Energie Version 2.3. Juin 2003 LE REGIME DES CERTIFICATS VERTS dans le cadre de l ouverture du Marché de l Electricité en Wallonie Sommaire Les objectifs poursuivis Les principes

Plus en détail

Relever les défis du système électrique en intégrant les énergies renouvelables

Relever les défis du système électrique en intégrant les énergies renouvelables Structure: Relever les défis du système électrique en intégrant les énergies renouvelables Considérer les solutions de stockage possibles comme un élément d'intégration Chercher des voies nouvelles avec

Plus en détail

Stockage d Energies intermittentes pour applications stationnaires: retour d expérience et dynamiques territoriales

Stockage d Energies intermittentes pour applications stationnaires: retour d expérience et dynamiques territoriales Stockage d Energies intermittentes pour applications stationnaires: retour d expérience et dynamiques territoriales Jérôme GOSSET, Directeur Général de la BU Stockage d Energie d AREVA Renouvelables AREVA

Plus en détail

Atelier «énergie, climat et développement durable : quels rôles pour les collectivités locales?» Eléments de contexte et de débat

Atelier «énergie, climat et développement durable : quels rôles pour les collectivités locales?» Eléments de contexte et de débat 1 INTRODUCTION Par la loi du 13 juillet 2005, la France s est dotée d une nouvelle stratégie énergétique. Dès 2010, 10% de ses besoins devront être couverts par des sources renouvelables, contre 7% aujourd

Plus en détail

GDF SUEZ. Branche Energie Europe et International. Jean-Pierre Hansen

GDF SUEZ. Branche Energie Europe et International. Jean-Pierre Hansen GDF SUEZ Branche Energie Europe et International Jean-Pierre Hansen Chiffres clés opérationnels * Un leader mondial pour le gaz et l'électricité Leader de l'électricité au Benelux Positions importantes

Plus en détail

Etude de prospective énergétique de Lille MétropoleM

Etude de prospective énergétique de Lille MétropoleM Etude de prospective énergétique de Lille MétropoleM PIVER 26 mai 2011 ADEME.J... L étude Armentières Lille Ostricourt Tourcoing Roubaix Templeuve Arrondissement de Lille 124 communes 1 200 000 habitants

Plus en détail

Bilan électrique français ÉDITION 2014

Bilan électrique français ÉDITION 2014 Bilan électrique français ÉDITION 2014 Dossier de presse Sommaire 1. La baisse de la consommation 6 2. Le développement des ENR 8 3. Le recul de la production thermique fossile 9 4. La baisse des émissions

Plus en détail

FLEXIPAC: Philippe ANDRE, ULg-BEMS Pour le consortium Flexipac

FLEXIPAC: Philippe ANDRE, ULg-BEMS Pour le consortium Flexipac FLEXIPAC: Optimisation d une production locale de sources d énergies renouvelables intermittentes par la flexibilisation des usages des pompes à chaleur résidentielles et tertiaires Philippe ANDRE, ULg-BEMS

Plus en détail

EnR : les grands objectifs

EnR : les grands objectifs Les Energies Renouvelables Enjeux Pour le secteur du bâtiment à l horizon 2010 Virginie Schwarz Directrice Energie Air Bruit ADEME EnR : les grands objectifs Le Livre Blanc sur les énergies (septembre

Plus en détail

Supporting deployment of low-carbon technologies in the ETC and SEMED regions

Supporting deployment of low-carbon technologies in the ETC and SEMED regions Supporting deployment of low-carbon technologies in the ETC and SEMED regions Mohamed Amine NAHALI Ministry of Industry, Energy and Mining - TUNISIA Istanbul, 15-16 juin 2015 Consommation M tep Croissance

Plus en détail

The Vision Scenario for the European Union 2011 Update for the EU-27. Résumé en Français

The Vision Scenario for the European Union 2011 Update for the EU-27. Résumé en Français The Vision Scenario for the European Union 2011 Update for the EU-27 Résumé en Français Project sponsored by Greens/EFA Group in the European Parliament Berlin, January 2011 Berlin, January 2011 Dr. Felix

Plus en détail

VA-T-ON VERS UNE RÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE?

VA-T-ON VERS UNE RÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE? VA-T-ON VERS UNE RÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE? Pierre Sigonney Chef Economiste Entretiens Enseignants-Entreprises 2014 Mercredi 27 Août 2014 Campus Veolia Ile-de-France, Jouy-le-Moutier LA RÉVOLUTION DÉJÀ ENGAGÉE

Plus en détail

Fonds de Réduction du Coût Global de l Energie

Fonds de Réduction du Coût Global de l Energie Fonds de Réduction du Coût Global de l Energie Présentation FRCE BATIBOUW Le 2 mars 2009 Union Européenne 2007-2020 Rappel des objectifs - 20 % 20 % +20 % Co2 Energies renouvelables Efficacité énergétique

Plus en détail

Le gaz naturel : une énergie qui répond aux enjeux du Grenelle de l Environnement. 4 décembre 2009

Le gaz naturel : une énergie qui répond aux enjeux du Grenelle de l Environnement. 4 décembre 2009 Le gaz naturel : une énergie qui répond aux enjeux du Grenelle de l Environnement Le Grenelle de l Environnement La genèse, les lois, les objectifs 2 Du Grenelle de l Environnement Juillet 2007 : 6 Groupes

Plus en détail

Présentation du système électrique Marocain

Présentation du système électrique Marocain Présentation du système électrique Marocain Activités de l ONEE-BE Production Transport DISTRIBUTION Challenges pour le secteur électrique Evolution de la demande en énergie Forte dépendance au pays étranger

Plus en détail

L énergie nucléaire au sein du mix énergétique belge

L énergie nucléaire au sein du mix énergétique belge L énergie nucléaire au sein du mix énergétique belge 1. Sécurité d approvisionnement Le taux de dépendance énergétique de la Belgique est plus important que la moyenne européenne. Ainsi en 2011, le taux

Plus en détail

1. Le problème énergétique et l énergie solaire 1.1 Le problème en quelques chiffres 1.2 L énergie solaire 2. Physique d une cellule PV 2.

1. Le problème énergétique et l énergie solaire 1.1 Le problème en quelques chiffres 1.2 L énergie solaire 2. Physique d une cellule PV 2. 1. Le problème énergétique et l énergie solaire 1.1 Le problème en quelques chiffres 1.2 L énergie solaire 2. Physique d une cellule PV 2.1 Jonction PN, courbe I-V 2.2 Limite d efficacité 3. Technologies

Plus en détail

Module 1 Introduction générale g. à la PEB. Performance Energétique des Bâtiments. Formation conseiller PEB

Module 1 Introduction générale g. à la PEB. Performance Energétique des Bâtiments. Formation conseiller PEB Module 1 Introduction générale g à la PEB Performance Energétique des Bâtiments Introduction Contenu 1. Le contexte de la PEB L ordonnance Le conseiller 2. Environnement énergétique Accès et prix de l

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE L ENERGIE. Chiffres clés 2010 60%

OBSERVATOIRE DE L ENERGIE. Chiffres clés 2010 60% OBSERVATOIRE DE L ENERGIE Chiffres clés 2010 20% 80% 60% 40% Service public fédéral Economie, P.M.E., Classes moyennes et Energie Rue du Progrès 50 1210 BRUXELLES N d entreprise : 0314.595.348 http://economie.fgov.be

Plus en détail

L éolien? C est du Vent! Pas seulement François Thoumsin, AGIF, 28 Avril 2015

L éolien? C est du Vent! Pas seulement François Thoumsin, AGIF, 28 Avril 2015 1 L éolien? C est du Vent! Pas seulement François Thoumsin, AGIF, 28 Avril 2015 Table des matières Energies renouvelables - Définitions - Energie éolienne Quelques chiffres Développement d un parc éolien

Plus en détail

investissement territorial dans les projets photovoltaïques

investissement territorial dans les projets photovoltaïques investissement territorial dans les projets photovoltaïques Les missions du groupe Caisse des Dépôts La Caisse des dépôts et consignations et ses filiales constituent un groupe public au service de l'intérêt

Plus en détail

LES CERTIFICATS D ÉCONOMIES D ÉNERGIE

LES CERTIFICATS D ÉCONOMIES D ÉNERGIE LES CERTIFICATS D ÉCONOMIES D ÉNERGIE LE CONTEXTE Un marché de l énergie fortement questionné Un marché de l énergie durablement haussier qui entraîne une perception nouvelle de l énergie l énergie est

Plus en détail

OBSERVATOIRE BAS-NORMAND DE L ENERGIE ET DU CLIMAT - OBNEC

OBSERVATOIRE BAS-NORMAND DE L ENERGIE ET DU CLIMAT - OBNEC OBSERVATOIRE BAS-NORMAND DE L ENERGIE ET DU CLIMAT - OBNEC Production d énergie et consommations finales en Basse-Normandie Etat des lieux 2011 Evolution 2008-2011 Unité de méthanisation de Cavigny (50),

Plus en détail

31 OCTOBRE 2013 à ADDIS PRESENTATION

31 OCTOBRE 2013 à ADDIS PRESENTATION République du Sénégal Ministère des Infrastructures,des Transports Terrestres et du Désenclavement Direction de la Circulation et de la Sécurité Routière 31 OCTOBRE 2013 à ADDIS PRESENTATION Mr PAPA MOUHAMADOU

Plus en détail

Conseil Interrégional des Chambres des Métiers de la GR 2

Conseil Interrégional des Chambres des Métiers de la GR 2 Initiative du CICM Proposition au Sommet de la GR "Green Deal en vue d une politique énergétique et climatique efficiente dans la GR en coopération avec les PME de l artisanat" L Artisanat de la Grande

Plus en détail

DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE

DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE INTRODUCTION DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE Note au sous groupe gouvernance du groupe d experts. * L URANIUM DANS LE BILAN ENERGETIQUE FRANÇAIS Bernard LAPONCHE 3 avril 2013 * Dans les échanges

Plus en détail

Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne

Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne Le rôle-clé de l énergie nucléaire pour renforcer la sécurité économique de la France et de l Union européenne La Société Française d Energie Nucléaire (SFEN) est le carrefour français des connaissances

Plus en détail

tél. 02 277 51 11 Pour les appels en provenance de l étranger : tél. + 32 2 277 51 11

tél. 02 277 51 11 Pour les appels en provenance de l étranger : tél. + 32 2 277 51 11 Le marché de l énergie en 2010 Service public fédéral Economie, P.M.E., Classes moyennes et Energie Rue du Progrès 50 1210 Bruxelles N d entreprise : 0314.595.348 http://economie.fgov.be tél. 02 277 51

Plus en détail

Changement climatique et emploi. Cas de la Finlande

Changement climatique et emploi. Cas de la Finlande Changement climatique et emploi Cas de la Finlande Avec le soutien financier de la Commission européenne, DG Environnement, du département du Royaume-Uni pour l Environnement, l alimentation et les affaires

Plus en détail

QUELLES PERPECTIVES POUR LES APPLICATION STATIONNAIRES? Claude FREYD DE DIETRICH THERMIQUE

QUELLES PERPECTIVES POUR LES APPLICATION STATIONNAIRES? Claude FREYD DE DIETRICH THERMIQUE QUELLES PERPECTIVES POUR LES APPLICATION STATIONNAIRES? Claude FREYD DE DIETRICH THERMIQUE L HYDROGENE ENERGIVIE : DEVELOPPEMENT ET APPLICATIONS POTENTIELLES 21 mars 2013 Contexte Tendance globale à la

Plus en détail

Assurer l avenir avec un parc de production diversifié

Assurer l avenir avec un parc de production diversifié Exercice 2010 Seul le discours prononcé fait foi Assurer l avenir avec un parc de production diversifié Discours de M. Hermann Ineichen, chef du secteur d activité Energie Suisse, dans le cadre de la conférence

Plus en détail

Stockage de l énergie renouvelable et de production d hydrogène

Stockage de l énergie renouvelable et de production d hydrogène Stockage de l énergie renouvelable et de production d hydrogène HYBSEN - HYdrogène en Bretagne pour le Stockage d ENergie Renouvelable Le stockage de l énergie: 2 ème pilier de la troisième révolution

Plus en détail