DiversitÉ et technologie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DiversitÉ et technologie"

Transcription

1 DiversitÉ et technologie

2 REMERCIEMENTS Malcolm Scoble, B. Sc., M. Sc., Ph. D., titulaire de la chaire en génie minier de l Université de la Colombie-Britannique et membre du Conseil canadien de l innovation minière. Lorri A. McCann, B. Sc., ingénieur, directeur en gestion de projet et en ressourcement en construction chez Vale, et membre du Conseil canadien de l innovation minière. Participants aux entrevues téléphoniques et participants à la séance de discussion en groupe réalisée à l occasion de l International Future Mining Conference (conférence internationale sur l avenir de l industrie minière) organisée en novembre 2011 par l AusIMM. Ce projet est financé en partie par le Gouvernement du Canada par l entremise du Programme des conseils sectoriels. Le Conseil RHiM désire souligner la contribution de Kingsford Consulting Ltd. Les opinions et les interprétations figurant dans la présente publication sont celles de l auteur et ne représentent pas nécessairement celles du gouvernement du Canada. Conseil des ressources humaines de l industrie minière (Conseil RHiM), 2012 Tous droits réservés. L utilisation de toute partie de la présente publication à des fins de reproduction, de conservation dans un système d extraction ou de transmission sous toute forme ou de quelle que manière que ce soit (par voie électronique ou mécanique, par photographie, par photocopie ou par enregistrement) sans avoir préalablement obtenu la permission écrite du Conseil RHiM constitue une violation de la Loi sur le droit d auteur. Pour obtenir de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec : Conseil des ressources humaines de l industrie minière 260, chemin Hearst Bureau 401 Kanata (Ontario) K2L 3H1 Tél. : Téléc. : Courriel : Vous pouvez également consulter le site Web suivant : Date de publication : mars 2012

3 Diversité et technologie La demande mondiale pour les matières premières entraîne une hausse du prix des produits de base et de la demande en maind œuvre minière. Selon le Conseil des ressources humaines de l industrie minière (Conseil RHiM), «les besoins cumulatifs en matière d embauche devraient être supérieurs à la moitié de la main-d œuvre actuelle de l industrie minière d ici 2021». En outre, selon l analyse Plus de nouveaux mineurs qualifiés seront requis d ici des principales tendances dans l industrie minière effectuée par Deloitte, «le capital humain disponible est tout simplement insuffisant pour que se matérialise la croissance prévue par les sociétés minières». Alors que la demande est en croissance, l offre de travailleurs est menacée par le recrutement insuffisant et le départ à la retraite imminent des baby-boomers. Le rapport Prévisions sur l emploi et l embauche dans l industrie minière canadienne 2011 du Conseil RHiM indique que le plus grand besoin en matière d embauche sera dans les métiers et les emplois non désignés, à travailleurs, ce qui représente environ 32 pour cent de l ensemble des besoins en matière d embauche. «Le départ à la retraite imminent de travailleurs de la génération du baby-boom, la difficulté d attirer et d embaucher de jeunes travailleurs, et une sous-représentation de divers groupes, comme les femmes et les nouveaux Canadiens, sont tous des éléments qui contribuent aux difficultés sur le plan des ressources humaines.» Il existe plusieurs moyens d atténuer cette pénurie de travailleurs qualifiés, comme tirer profit des progrès technologiques et diversifier la main-d œuvre actuelle. Le présent article examine comment la promotion des technologies d aujourd hui et de demain peut rendre le secteur plus attrayant auprès des groupes démographiques ciblés. L article est fondé sur une série d entrevues effectuées auprès d experts en technologie et en innovation de l industrie minière, de fournisseurs de services et d équipement miniers, de formateurs et de dirigeants d autres secteurs d activité. Un complément d information a été obtenu par l intermédiaire d une séance de discussion en groupe réalisée à l occasion de l International Future Mining Conference (conférence internationale sur l avenir de l industrie minière) organisée en novembre 2011 par l AusIMM. L étude s est penchée sur les nouvelles technologies introduites au cours des cinq dernières années et leurs répercussions sur les mineurs au cours des cinq à dix années suivantes. 1 Diversité et technologie

4 CONSTATATIONS La numérisation des activités minières, qui comprend par exemple le développement de l enseignement assisté par ordinateur, les progrès en matière de systèmes de communication souterrains (service Internet) et l intégration d ordinateurs à l équipement lourd, représente le principal progrès technologique des cinq dernières années. Les innovations qu a connues le secteur minier au cours des cinq dernières années n ont pas eu pour effet de diminuer davantage les aptitudes physiques requises chez les mineurs; les grands changements à ce chapitre ont eu lieu il y a 10 à 15 ans. Le manque de sensibilisation du public à l égard de la réduction des aptitudes physiques requises pour le travail minier freinerait considérablement l attrait et le recrutement de divers travailleurs au sein du secteur. Les systèmes et l équipement télécommandés et autonomes font de l industrie minière un choix de carrière plus intéressant et accessible pour les travailleurs ayant des personnes à charge ou ceux qui sont aux prises avec des difficultés physiques. NUMÉRISATION Au chapitre des compétences requises, le changement le plus frappant entraîné par les progrès technologiques est la connaissance de l informatique. Les travailleurs âgés sont généralement perçus comme étant moins réceptifs à la technologie en milieu de travail. Or, dans une récente étude effectuée dans le cadre du rapport X, Y, baby-boomers : la gestion des effectifs multigénérationnels dans l industrie minière, le Conseil RHiM a demandé à des travailleurs du secteur minier issus de la génération du baby-boom (nés entre 1943 et 1960) comment ils réagissent à la nouvelle technologie au travail. Leurs réponses ont remis en question les perceptions communes chez les employeurs interrogés tant pour le rapport ci-dessus que pour la présente étude, La technologie et l effectif minier du Canada. «En fait, les données suggèrent que le quart des baby-boomers associent les nouvelles technologies à une source de satisfaction professionnelle importante. Les baby-boomers bénéficient peut-être grandement de l efficacité accrue et de la réduction du travail manuel que procurent les progrès technologiques. En outre, de tels progrès stimulent peut-être l intérêt des baby-boomers en les obligeant à adopter une nouvelle approche ou à relever des défis.» Cette constatation laisse croire que les connaissances informatiques maintenant requises dans le secteur minier n expliqueraient peutêtre pas totalement pourquoi il est difficile d attirer les travailleurs âgés vers la profession; l obstacle serait plutôt la perception selon laquelle les travailleurs âgés ne s intéressent pas ou sont réticents aux nouvelles technologies. Ce facteur, combiné à la réserve de «En raison de leur expérience, les travailleurs âgés sont indispensables.» certaines compagnies minières à investir dans la formation de travailleurs âgés en raison des années de travail potentielles limitées, élimine un précieux groupe démographique expérimenté du bassin de maind œuvre. Les travailleurs âgés qui possèdent de l expérience dans le secteur minier jouent un rôle essentiel à titre de mentors pour les nouveaux mineurs. Il importe qu ils bénéficient d occasions d acquérir des compétences technologiques. 2 Diversité et technologie

5 EXIGENCES PHYSIQUES ET PERCEPTIONS ERRONÉES Les répondants de toutes les catégories interrogés dans le cadre de la présente étude, La technologie et l effectif minier du Canada, estimaient en très grande majorité que la technologie qui avait permis de réduire les exigences physiques des mineurs était instaurée depuis environ 10 ans dans la plupart des mines. Bien que la technologie introduite au cours des cinq dernières années et la technologie future continueront d abaisser les aptitudes physiques requises, l effet sera moindre; la technologie a déjà diminué la force brute nécessaire dans la plupart des procédés miniers. Aujourd hui, les innovations rendent l équipement «intelligent» et le milieu de travail, plus attirant. Les participants ont tous affirmé que les exigences physiques ne constituaient pas un obstacle important pour les femmes intéressées par une carrière dans l industrie minière. Cela ne signifie pas qu aucune difficulté ne s oppose aux femmes, mais que la force physique représente un obstacle de moindre importance que la perception ou la culture, par exemple. «Nos meilleurs opérateurs d équipement minier sont des femmes. Malheureusement, elles sont peu nombreuses à postuler pour ces postes.» De nombreux répondants ont souligné que les femmes sont déjà présentes dans les mines, où elles sont reconnues comme des opératrices d équipement prudentes et minutieuses. Le soin avec lequel les femmes manœuvrent l équipement revêt une importance particulière étant donné la tendance vers l utilisation d équipement minier plus imposant et plus coûteux. L industrie minière est préoccupée depuis un certain temps du nombre insuffisant de femmes qui envisagent une carrière dans le secteur. Nombre de répondants au sondage estimaient que le grand public ne comprend pas tout à fait les conditions de travail dans les mines ni les exigences requises; beaucoup d entre eux étaient d avis que les perceptions erronées nuisent à la participation des femmes et des personnes handicapées au secteur minier. Un répondant a indiqué : «Les nouvelles technologies rendent les mines beaucoup plus accessibles pour les femmes, les personnes handicapées et les travailleurs âgés. Toutefois, en réalité, il y a peu des femmes et de personnes handicapées dans les mines.» ÉQUIPEMENT TÉLÉCOMMANDÉ ET AUTOMATISÉ De nos jours, la plupart des mineurs font fonctionner de gros appareils, et, le plus souvent, ils le font sur place. En revanche, grâce aux récents progrès technologiques, les mineurs n ont parfois pas besoin de se trouver physiquement au même emplacement que l équipement qu ils utilisent. Un parfait exemple de ce type d avancée : les véhicules de transport sans conducteur. La séparation de la personne et de l équipement voire du lieu de travail réduit les obstacles à l embauche de travailleurs handicapés et de ceux pour qui un lieu de travail éloigné n est pas attirant (p. ex., avec personnes à charge). Le travail dans des sites éloignés est souvent synonyme de longs séjours loin de la famille, un obstacle de taille pour quiconque a des personnes à sa charge, comme c est souvent le cas des femmes. Cette constatation ressort dans le rapport intitulé Ramp-UP: A Study on the Status of Women in Canada s Mining and Exploration Sector, qui cite le manque de souplesse dans les modalités de travail, l absence de préavis de déplacement, l absence de services de garde et l insuffisance des congés parentaux comme facteurs freinant la venue de femmes dans le secteur. 3 Diversité et technologie

6 Au fur et à mesure que l industrie adopte de l équipement et des procédés télécommandés et automatisés, il deviendra essentiel de communiquer cette évolution de l environnement de travail au grand public afin de contribuer à régler les problèmes d attrait et de recrutement découlant d anciennes perceptions des exigences physiques et des conditions de travail dans les mines. PISTES À SUIVRE Sensibiliser davantage le public aux conditions de travail dans les mines modernes pourrait se traduire par un intérêt accru des groupes sous-représentés femmes, jeunes, Autochtones et personnes handicapées pour une carrière dans le secteur minier. Remettre en question les perceptions relatives à la réceptivité des travailleurs âgés à l égard des nouvelles technologies en milieu de travail est susceptible de conduire au maintien en poste de travailleurs expérimentés. Offrir à cette cohorte une formation et une mise à niveau sur les nouvelles technologies constitue un moyen rentable de conserver de précieux mentors. Les activités minières télécommandées rendent les carrières dans le secteur minier plus attrayantes pour les travailleurs ayant des personnes à charge et les personnes handicapées. Ces occasions doivent toutefois être clairement communiquées au grand public par l intermédiaire de campagnes de sensibilisation faisant la promotion de la haute technologie qui caractérise l industrie minière canadienne moderne. RÉFÉRENCES BIBLIOGRAPHIQUES Deloitte. Suivi des tendances en 2012 : Les dix principaux enjeux des sociétés minières pour l année à venir. d3310vgnvcm c56f00arcrd.htm. Ernst & Young. Business risks facing mining and metals, Mining---Metals/Business-risks-facing-mining-and-metals Conseil RHiM. Prévisions sur l emploi et l embauche dans l industrie minière canadienne, FINALAug17.pdf. Conseil RHiM. Découvrir des possibilités : Les défis et possibilités en matière de ressources humaines au sein du secteur canadien de l exploration minérale, UP_Decouvrir_Poss_RPT_FR_FINAL.pdf Conseil RHiM. X, Y, baby-boomers : la gestion d effectifs multigénérationnels dans l industrie minière, Women in Mining Canada. Ramp-UP: A study on the status of women in Canada s mining and exploration sector, février Diversité et technologie

Prévisions sur l emploi et l embauche dans l industrie minière canadienne 2011

Prévisions sur l emploi et l embauche dans l industrie minière canadienne 2011 Prévisions sur l emploi et l embauche dans l industrie minière canadienne 2011 Rapport du Réseau d information sur la main-d œuvre de l industrie minière Ce projet est financé en partie par le Gouvernement

Plus en détail

Bâtir votre marque employeur : une approche stratégique au recrutement et à la rétention

Bâtir votre marque employeur : une approche stratégique au recrutement et à la rétention Bâtir votre marque employeur : une approche stratégique au recrutement et à la rétention Table des matières Pourquoi est-il si important pour les entreprises d aujourd hui d adopter une stratégie de marque

Plus en détail

PARRAINAGE DE PROGRAMMES. Optimisez votre lien avec les chercheurs d emploi

PARRAINAGE DE PROGRAMMES. Optimisez votre lien avec les chercheurs d emploi PARRAINAGE DE PROGRAMMES Optimisez votre lien avec les chercheurs d emploi PARRAINAGE DE PROGRAMMES Prenez contact avec la maind œuvre de demain aujourd hui même. Le Conseil RHiM a parrainé des initiatives

Plus en détail

OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE

OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE OUVERTURE SUR LA DIVERSITÉ INNOVANTE Cette fi che est un outil d introduction au concept de la gestion interculturelle. Elle est destinée aux gestionnaires de PME afi

Plus en détail

Une analyse démographique de l industrie de l assurance de dommages au Canada 2007 2017. Résumé de synthèse

Une analyse démographique de l industrie de l assurance de dommages au Canada 2007 2017. Résumé de synthèse Une analyse démographique de l industrie de l assurance de dommages au Canada 2007 2017 Résumé de synthèse Une analyse démographique de l industrie de l assurance de dommages au Canada 2007-2017 APERÇU

Plus en détail

Guide de planification pour les programmes du gouvernement fédéral

Guide de planification pour les programmes du gouvernement fédéral Guide de planification pour les programmes du gouvernement fédéral Table des matières Introduction Page 2 Liste des programmes et des outils Page 3 Avantages et désavantages Page 4 Scénarios du processus

Plus en détail

Création d un leadership ouvert aux deux sexes dans le secteur des mines et des ressources CENTRE FOR WOMEN IN POLITICS AND PUBLIC LEADERSHIP

Création d un leadership ouvert aux deux sexes dans le secteur des mines et des ressources CENTRE FOR WOMEN IN POLITICS AND PUBLIC LEADERSHIP Création d un leadership ouvert aux deux sexes dans le secteur des mines et des ressources CENTRE FOR WOMEN IN POLITICS AND PUBLIC LEADERSHIP Novembre 2012 UN MOT DE LA DIRECTRICE ADMINISTRATIVE C est

Plus en détail

ACCÈS POUR TOUS. 1223, rue Michael nord, bureau 200 Ottawa (Ontario) K1J 7T2 Tél. : 613-746-2222 Téléc. : 613-746-6721 Web: www.accc.

ACCÈS POUR TOUS. 1223, rue Michael nord, bureau 200 Ottawa (Ontario) K1J 7T2 Tél. : 613-746-2222 Téléc. : 613-746-6721 Web: www.accc. ACCÈS POUR TOUS Mémoire de l ACCC présenté au Comité permanent des ressources humaines, du développement social et de la condition des personnes handicapées Mémoire préparé par : Association des collèges

Plus en détail

Étude des tendances en matière de soins de santé au Canada

Étude des tendances en matière de soins de santé au Canada www.bucksurveys.com Étude des tendances en matière de soins de santé au Canada Résultats 2011 Introduction: Faibles augmentations à tous les niveaux Depuis que Buck a lancé, en 2001, sa première Étude

Plus en détail

RÉGIMES DE RETRAITE DANS LE SECTEUR BÉNÉVOLE ET COMMUNAUTAIRE NOTIONS DE BASE AUX FINS DE DISCUSSION

RÉGIMES DE RETRAITE DANS LE SECTEUR BÉNÉVOLE ET COMMUNAUTAIRE NOTIONS DE BASE AUX FINS DE DISCUSSION RÉGIMES DE RETRAITE DANS LE SECTEUR BÉNÉVOLE ET COMMUNAUTAIRE NOTIONS DE BASE AUX FINS DE DISCUSSION Contexte L accès à une prestation de retraite ou de pension pour les employés des organismes du secteur

Plus en détail

ET LES DISPONIBILITÉ ARMÉES NATIONALE. 1 er mars

ET LES DISPONIBILITÉ ARMÉES NATIONALE. 1 er mars Association des collèges communautaires du Canada LES COLLÈGES ET LES INSTITUTS CONTRIBUENT AU MAINTIEN DISPONIBILITÉ OPÉRATIONNELLE DES FORCES ARMÉES CANADIENNES PAR LA FORMATION ET LE RECRUTEMENT EN

Plus en détail

Jeunes âgés de 15 à 29 ans

Jeunes âgés de 15 à 29 ans P a g e 1 PROFIL DE SEGMENT DE CLIENTÈLE Jeunes âgés de 15 à 29 ans Ontario Avril 2014 P a g e 2 TABLE DES MATIÈRES ACRONYMES... 3 LISTE DES ILLUSTRATIONS... 3 LISTE DES TABLEAUX... 3 À PROPOS DU PROFIL

Plus en détail

Guide des ressources pour les programmes gouvernementaux

Guide des ressources pour les programmes gouvernementaux Guide des ressources pour les programmes gouvernementaux Table of Contents Introduction Page 2 Liste des programmes et des outils Page 3 Avantages et désavantages Page 3 Scénarios du processus d évaluation

Plus en détail

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 Construire un avenir brillant ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 www.avenirbrillant.ca Financé par le gouvernement du Canada par l entremise du Programme des conseils

Plus en détail

ÉTUDES DE CAS L INTÉGRATION DES COMPÉTENCES ESSENTIELLES POUR LA RÉUSSITE Tillsonburg & District MSC

ÉTUDES DE CAS L INTÉGRATION DES COMPÉTENCES ESSENTIELLES POUR LA RÉUSSITE Tillsonburg & District MSC Maintenant et demain L excellence dans tout ce que nous entreprenons Compétences et emploi Bureau de l alphabétisation et des compétences essentielles ÉTUDES DE CAS L INTÉGRATION DES COMPÉTENCES ESSENTIELLES

Plus en détail

Aux soins de Guyanne L. Desforges, greffière, Comité permanent des finances

Aux soins de Guyanne L. Desforges, greffière, Comité permanent des finances Les Syndicats des métiers de la construction du Canada Valeur sûre à tous les jours Département des métiers de la construction, FAT-CIO (DMC), bureau du Canada Proposition d un crédit d impôt favorisant

Plus en détail

Enquête sur les perspectives des entreprises

Enquête sur les perspectives des entreprises Enquête sur les perspectives des entreprises Résultats de l enquête de l été 15 Vol. 12.2 6 juillet 15 L enquête menée cet été laisse entrevoir des perspectives divergentes selon les régions. En effet,

Plus en détail

ISBN-13 : 978-2-922325-43-0 Dépôt légal : Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2009

ISBN-13 : 978-2-922325-43-0 Dépôt légal : Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2009 REMERCIEMENTS AUX PARTENAIRES Cette étude a été réalisée grâce à la participation financière de la Commission des partenaires du marché du travail et du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport.

Plus en détail

Pénuries de main-d oeuvre et mesures de transition professionnelle dans l industrie canadienne de l électricité

Pénuries de main-d oeuvre et mesures de transition professionnelle dans l industrie canadienne de l électricité Pénuries de main-d oeuvre et mesures de transition professionnelle dans l industrie canadienne de l électricité Sommaire Publié par le Conseil sectoriel de l électricité www.brightfutures.ca Le Conseil

Plus en détail

MÉMOIRE CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE

MÉMOIRE CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE MÉMOIRE DU CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL SUR LE DOCUMENT DE CONSULTATION VERS UN RÉGIME DE RENTES DU QUÉBEC RENFORCÉ ET PLUS ÉQUITABLE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DES AFFAIRES SOCIALES AOÛT 2009

Plus en détail

RENFORCEMENT DE L AVANTAGE NUMÉRIQUE DU CANADA BULLETIN TRIMESTRIEL DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE DU CANADA

RENFORCEMENT DE L AVANTAGE NUMÉRIQUE DU CANADA BULLETIN TRIMESTRIEL DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE DU CANADA RECHERCHE RENFORCEMENT DE L AVANTAGE NUMÉRIQUE DU CANADA BULLETIN TRIMESTRIEL DE L ÉCONOMIE NUMÉRIQUE DU CANADA Conseil des technologies de l information et des communications Hiver 2015 1 RECHERCHES PAR

Plus en détail

ANALYSE ENVIRONNEMENTALE COLOMBIE-BRITANNIQUE. Mars 2013

ANALYSE ENVIRONNEMENTALE COLOMBIE-BRITANNIQUE. Mars 2013 ANALYSE ENVIRONNEMENTALE COLOMBIE-BRITANNIQUE Mars 2013 Page 1 TABLE DES MATIÈRES ACRONYMES... 2 LISTE DES DIAGRAMMES ET ILLUSTRATIONS... 2 LISTE DES TABLEAUX... 2 À PROPOS DE L ANALYSE ENVIRONNEMENTALE...

Plus en détail

Recruter Chercher Intégrer Évaluer les coûts Retenir Soutien additionnel

Recruter Chercher Intégrer Évaluer les coûts Retenir Soutien additionnel Recruter Chercher Intégrer Évaluer les coûts Retenir Soutien additionnel OBJECTIFS Les Clés du recrutement d Emploi-Québec de l Île-de-Montréal ont pour objectif de renforcer la capacité des PME à élaborer,

Plus en détail

www.ccsc-cssge.ca Feuillet d information du CSRHSGE pour les employeurs œuvrant dans les services de garde à l enfance

www.ccsc-cssge.ca Feuillet d information du CSRHSGE pour les employeurs œuvrant dans les services de garde à l enfance Feuillet d information du CSRHSGE pour les employeurs œuvrant dans les services de garde à l enfance À propos de nous Le Conseil sectoriel des ressources humaines des services de garde à l enfance est

Plus en détail

LE MARCHÉ DU TRAVAIL EN GÉNIE

LE MARCHÉ DU TRAVAIL EN GÉNIE LE MARCHÉ DU TRAVAIL EN GÉNIE au Canada Projections jusqu en 2025 JUIN 2015 LE MARCHÉ DU TRAVAIL EN GÉNIE au Canada Projections jusqu en 2025 Préparé par : MESSAGE DU CHEF DE LA DIRECTION Chers collègues,

Plus en détail

Réponse du ministère des Finances à l examen du Programme de placement de titres sur le marché de détail, de Cap Gemini Ernst & Young

Réponse du ministère des Finances à l examen du Programme de placement de titres sur le marché de détail, de Cap Gemini Ernst & Young Réponse du ministère des Finances à l examen du Programme de placement de titres sur le marché de détail, de Cap Gemini Ernst & Young Aperçu Au cours de la première moitié des années 1990, le Canada était

Plus en détail

Demande d informationservices d aide temporaire (SAT) Questionnaire à l intention des ministères clients

Demande d informationservices d aide temporaire (SAT) Questionnaire à l intention des ministères clients Demande d informationservices d aide temporaire (SAT) Questionnaire à l intention des ministères clients Contexte Travaux publics et Services gouvernementaux Canada (TPSGC) souscrit aux principes d Approvisionnement

Plus en détail

PUBLICITÉ EN LIGNE. Optimisez votre lien avec les chercheurs d emploi

PUBLICITÉ EN LIGNE. Optimisez votre lien avec les chercheurs d emploi PUBLICITÉ EN LIGNE Optimisez votre lien avec les chercheurs d emploi PUBLICITÉ EN LIGNE Prenez contact avec la main-d œuvre de demain aujourd hui même. Le Conseil RHiM s engage à veiller à ce que les annonceurs

Plus en détail

Vos stratégies d attraction et de rétention vous permettent-elles d attirer et de fidéliser les meilleurs talents?

Vos stratégies d attraction et de rétention vous permettent-elles d attirer et de fidéliser les meilleurs talents? > pour un meilleur rendement des organisations et des personnes Vos stratégies d attraction et de rétention vous permettent-elles d attirer et de fidéliser les meilleurs talents? L optimisation du capital

Plus en détail

«Les jeunes pour combler les lacunes dans les métiers spécialisés Janvier 2013» Un aperçu du Personnel infirmier autorisé Dans le comté de Frontenac

«Les jeunes pour combler les lacunes dans les métiers spécialisés Janvier 2013» Un aperçu du Personnel infirmier autorisé Dans le comté de Frontenac «Les jeunes pour combler les lacunes dans les métiers spécialisés Janvier 2013» Un aperçu du Personnel infirmier autorisé Dans le comté de Frontenac Iris Kennedy Kingston (Ontario) This Employment Ontario

Plus en détail

Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire prébudgétaire 2015 31 juillet 2014

Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire prébudgétaire 2015 31 juillet 2014 Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire prébudgétaire 2015 31 juillet 2014 Ingénieurs Canada 1100-180, rue Elgin Ottawa (Ontario) K2P 2K3 Au sujet d Ingénieurs

Plus en détail

Idéopolis #4 Le temps, le travail et vous Avril 2014

Idéopolis #4 Le temps, le travail et vous Avril 2014 Idéopolis #4 Le temps, le travail et vous Avril 2014 À l aube de ce printemps tellement attendu, les indicateurs économiques surveillés par Workopolis semblent pointer vers une hausse graduelle de l emploi

Plus en détail

Enquête auprès d employeurs de certains métiers spécialisés du programme du Sceau rouge

Enquête auprès d employeurs de certains métiers spécialisés du programme du Sceau rouge Enquête auprès d employeurs de certains métiers spécialisés du programme du Sceau rouge Rapport sommaire définitif Conseil canadien des directeurs de l'apprentissage Enquête auprès d employeurs de certains

Plus en détail

La diversité à la Banque Nationale : une richesse incontournable

La diversité à la Banque Nationale : une richesse incontournable La diversité à la Banque Nationale : une richesse incontournable Atelier : Les employeurs et la diversité ethnoculturelle 11 ième Conférence Internationale Métropolis 4 octobre 2006 Lisbonne, Portugal

Plus en détail

Appel à l action relativement au chômage, au sous-emploi et à la pénurie de main-d œuvre qualifiée

Appel à l action relativement au chômage, au sous-emploi et à la pénurie de main-d œuvre qualifiée Appel à l action relativement au chômage, au sous-emploi et à la pénurie de main-d œuvre qualifiée Introduction Les diplômés des universités et des collèges du Canada sont confrontés à des taux inacceptables

Plus en détail

environics research group

environics research group environics research group Sommaire Sondage en ligne sur les perceptions du public concernant le développement de carrière et le milieu de travail Janvier 2011 Préparé pour : Parrainé en partie par : 33,

Plus en détail

Étude sur les analystes d affaires dans le domaine des technologies de l information

Étude sur les analystes d affaires dans le domaine des technologies de l information Étude sur les analystes d affaires dans le domaine des technologies de l information Mai 2010 ÉDITEUR TECHNOCompétences, le Comité sectoriel de main-d œuvre en technologies de l information et des communications,

Plus en détail

Attirer les travailleurs ressortissants de pays tiers hautement qualifiés et qualifiés au Luxembourg

Attirer les travailleurs ressortissants de pays tiers hautement qualifiés et qualifiés au Luxembourg European Migration Network National Contact Point Luxembourg (LU EMN NCP) Attirer les travailleurs ressortissants de pays tiers hautement qualifiés et qualifiés au Luxembourg European Migration Network

Plus en détail

TECHNOCompétences et Finance Montréal

TECHNOCompétences et Finance Montréal Diagnostic des besoins en ressources humaines des technologies de l information et des communications appliquées au secteur financier SEPTEMBRE 2012 ÉDITEUR TECHNOCompétences, le Comité sectoriel de main-d

Plus en détail

UPSKILL : Un test crédible de la formation en littératie et compétences essentielles en milieu de travail

UPSKILL : Un test crédible de la formation en littératie et compétences essentielles en milieu de travail UPSKILL : Un test crédible de la formation en littératie et compétences essentielles en milieu de travail Points saillants UPSKILL propose une évaluation rigoureuse de la formation en compétences essentielles

Plus en détail

PLAN COMMUNAUTAIRE. C est VOTRE plan

PLAN COMMUNAUTAIRE. C est VOTRE plan PLAN COMMUNAUTAIRE sur la diversité et l immigration C est VOTRE plan REMERCIEMENTS La collectivité a répondu de façon extraordinaire en fournissant des commentaires pour l élaboration du présent plan,

Plus en détail

MANIFESTE POUR UNE STRATÉGIE QUÉBÉCOISE DE L AGROALIMENTAIRE

MANIFESTE POUR UNE STRATÉGIE QUÉBÉCOISE DE L AGROALIMENTAIRE MANIFESTE POUR UNE STRATÉGIE QUÉBÉCOISE DE L AGROALIMENTAIRE Le 30 novembre 2015 Alors que la demande alimentaire est en forte croissance à l échelle de la planète, propulsée par le développement social

Plus en détail

CONFIANCE DANS L INDUSTRIE AGRO-

CONFIANCE DANS L INDUSTRIE AGRO- CONFIANCE DANS L INDUSTRIE AGRO- ALIMENTAIRE AU QUÉBEC RÉSULTATS D UNE CONSULTATION DES ACTEURS DU SECTEUR AGROALIMENTAIRE AU SUJET DE LEUR CONFIANCE ENVERS LEURS PERSPECTIVES FUTURES Préparé pour l Union

Plus en détail

LA CONCILIATION TRAVAIL-FAMILLE

LA CONCILIATION TRAVAIL-FAMILLE LA CONCILIATION TRAVAIL-FAMILLE LA CONCILIATION TRAVAIL-FAMILLE Cette fi che est un outil d introduction au concept de la conciliation travail-famille. Elle est destinée aux gestionnaires de PME afi n

Plus en détail

Grâce à l investissement

Grâce à l investissement Appuyer la prospérité économique Grâce à l investissement Mémoire de l ACCC au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire préparé par : Association des collèges communautaires du

Plus en détail

Appel de mises en candidature et d inscriptions

Appel de mises en candidature et d inscriptions www.csae.com Prix Leadership 2013 Appel de mises en candidature et d inscriptions Prix Pinnacle Prix Griner Prix de membre honoraire à vie Prix Donna Mary Shaw Prix «Les associations, sources d un Canada

Plus en détail

»»»»»»»» » ACTES DU RENDEZ-VOUS. le 4 mai 2010. Alma, Rendez-vous des leaders économiques du Lac-Saint-Jean sur les besoins de main-d œuvre

»»»»»»»» » ACTES DU RENDEZ-VOUS. le 4 mai 2010. Alma, Rendez-vous des leaders économiques du Lac-Saint-Jean sur les besoins de main-d œuvre des leaders économiques du Lac-Saint-Jean sur les besoins de main-d œuvre Organisé par la Chambre de commerce et d industrie Lac-Saint-Jean-Est en partenariat avec la Fédération des chambres de commerce

Plus en détail

EXPLICATIONS CONCERNANT L ÉCART ENTRE L OFFRE ET LA DEMANDE DE CAMIONNEURS (PÉNURIE) ET SON IMPACT SUR L ÉCONOMIE CANADIENNE

EXPLICATIONS CONCERNANT L ÉCART ENTRE L OFFRE ET LA DEMANDE DE CAMIONNEURS (PÉNURIE) ET SON IMPACT SUR L ÉCONOMIE CANADIENNE EXPLICATIONS CONCERNANT L ÉCART ENTRE L OFFRE ET LA DEMANDE DE CAMIONNEURS (PÉNURIE) ET SON IMPACT SUR L ÉCONOMIE CANADIENNE par Vijay Gill et Alicia Macdonald The Conference Board of Canada Février 2013

Plus en détail

Corps professoral en transformation?

Corps professoral en transformation? JANVIER 2010 VOL 12 NO 1 Répartition par âge Sous-représentation & sous-rémunération des femmes Professeur(e)s autochtones ou appartenant à une minorité visible Conclusion Corps professoral en transformation?

Plus en détail

The Hiring Process Report. Switzerland

The Hiring Process Report. Switzerland The Hiring Process Report Switzerland 2015 Le processus d embauche Les médias sociaux et les sites de carrières régulièrement mis à jour sont actuellement les moyens les plus populaires permettant de renforcer

Plus en détail

Le mieux-être en milieu de travail :

Le mieux-être en milieu de travail : Le mieux-être en milieu de travail : Recherche actuelle sur la santé des Canadiens Erin Dick, gestionnaire, Projets stratégiques, Santé et Mieux-être Sun Life du Canada, compagnie d assurance-vie Institut

Plus en détail

PLAN D ACTION PLAN D ACTION 2014 D ACTION

PLAN D ACTION PLAN D ACTION 2014 D ACTION EMPLOI-QUÉBEC PLAN PLAN D ACTION PLAN D ACTION 2014 D ACTION 2014 2015 2014 2015 2015 EMPLOI-QUÉBEC PLAN PLAN D ACTION PLAN D ACTION 2014 D ACTION 2014 2015 2014 2015 2015 Rédaction Direction générale

Plus en détail

Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi

Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi Passeport pour ma réussite : Mentorat Vivez comme si vous mourrez demain. Apprenez comme si vous vivrez éternellement Gandhi Éléments principaux de Passeport pour ma réussite Passeport pour ma réussite

Plus en détail

Préoccupations en matière de retour au travail chez les personnes confrontées à un cancer et les personnes qui leur prodiguent des soins

Préoccupations en matière de retour au travail chez les personnes confrontées à un cancer et les personnes qui leur prodiguent des soins Préoccupations en matière de retour au travail chez les personnes confrontées à un cancer et les personnes qui leur prodiguent des soins Sommaire de gestion À la demande du Groupe de travail national sur

Plus en détail

MODULE 4 - Exploitation

MODULE 4 - Exploitation - Introduction 54 Résultats visés... 54 Compétences en recherche 55 Notes à l intention du formateur 56 Production 57 Stocks... 57 Planification 59 Frais d administration. 59 Ressources humaines.. 60 Distribution

Plus en détail

de la Chaire IA pour faire face aux défis d reliés s au recrutement et œuvre en assurance

de la Chaire IA pour faire face aux défis d reliés s au recrutement et œuvre en assurance Initiatives récentes r de la Chaire IA pour faire face aux défis d reliés s au recrutement et à la rétention r de la main d œd œuvre en assurance Intervenant: Gilles Bernier,, Ph.D. Titulaire de la Chaire

Plus en détail

Contribution des Cégeps de la Capitale-Nationale au développement socio-économique régional

Contribution des Cégeps de la Capitale-Nationale au développement socio-économique régional Contribution des Cégeps de la Capitale-Nationale au développement socio-économique régional La formation continue et les services régionaux Notre mission Le portrait de l offre régionale les formations

Plus en détail

Devenir un employeur de choix. Utilisation du régime de pension agréé collectif pour attirer et fidéliser les meilleurs éléments

Devenir un employeur de choix. Utilisation du régime de pension agréé collectif pour attirer et fidéliser les meilleurs éléments Devenir un employeur de choix Utilisation du régime de pension agréé collectif pour attirer et fidéliser les meilleurs éléments Les propriétaires de petites et moyennes entreprises ont tout intérêt à mettre

Plus en détail

S associer à un fournisseur de services pour la gestion de la rémunération globale Terry Lister Services-conseils en affaires, IBM

S associer à un fournisseur de services pour la gestion de la rémunération globale Terry Lister Services-conseils en affaires, IBM CHAPITRE 8 l S associer à un fournisseur de services pour la gestion de la rémunération globale Terry Lister Services-conseils en affaires, IBM évolution des attentes ne cesse de pousser les entreprises

Plus en détail

PRÉPARER LA RELÈVE DANS LE MONDE DE L ÉVALUATION: LE CONCOURS DE SIMULATION DU POINT DE VUE DES COMMANDITAIRES

PRÉPARER LA RELÈVE DANS LE MONDE DE L ÉVALUATION: LE CONCOURS DE SIMULATION DU POINT DE VUE DES COMMANDITAIRES LA REVUE The Canadian CANADIENNE Journal of D'ÉVALUATION Program EvaluationDE Vol. PROGRAMME 18 No. 1 Pages 133 137 133 ISSN 0834-1516 Copyright 2003 Canadian Evaluation Society Research and Practice Note

Plus en détail

RÉGIME DE RETRAITE DE LA PROVINCE DE L ONTARIO DISCUSSION SUR UNE SOLUTION ONTARIENNE

RÉGIME DE RETRAITE DE LA PROVINCE DE L ONTARIO DISCUSSION SUR UNE SOLUTION ONTARIENNE LE RÉGIME DE RETRAITE DE LA PROVINCE DE L ONTARIO DISCUSSION SUR UNE SOLUTION ONTARIENNE MESSAGE DE LA MINISTRE ASSOCIÉE Demandez à un enfant ce qu il veut faire comme métier plus tard et il vous répondra.

Plus en détail

Agence de promotion et de recrutement de ProfessionsSantéOntario (APR PSO)

Agence de promotion et de recrutement de ProfessionsSantéOntario (APR PSO) Agence de promotion et de recrutement de ProfessionsSantéOntario (APR PSO) Survol Forum provincial de Rifssso le 27 octobre 2010 APR PSO : Introduction En mai 2006, le gouvernement ontarien lance la stratégie

Plus en détail

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement

main-d oeuvr mploi Profil économique opulation active construction résidentielle logement Profil économique VILLE DE MONTRÉAL Arrondissement de Rivière-des-Prairies Pointe-aux-Trembles chômage mploi logement établissements d affaires localisation de l emploi revenus d emploi professions main-d

Plus en détail

Tourisme. Le secteur du tourisme. La saisonnalité dans le secteur. Quelques chiffres en lien avec l emploi saisonnier

Tourisme. Le secteur du tourisme. La saisonnalité dans le secteur. Quelques chiffres en lien avec l emploi saisonnier Le secteur du tourisme Le secteur du tourisme se subdivise en cinq grands sous-secteurs : la restauration, l hébergement, les loisirs et le divertissement, les services de voyage et le transport. Selon

Plus en détail

Guide sur la marque employeur. Comment se bâtir une marque employeur forte et recruter les meilleurs talents

Guide sur la marque employeur. Comment se bâtir une marque employeur forte et recruter les meilleurs talents Guide sur la marque employeur Comment se bâtir une marque employeur forte et recruter les meilleurs talents Table des matières Introduction... 3 Comprendre les candidats d aujourd hui... 4 Développer votre

Plus en détail

ÉTUDE TECHNIQUE Pourquoi la gestion déléguée et non la dotation en personnel d appoint? cgi.com

ÉTUDE TECHNIQUE Pourquoi la gestion déléguée et non la dotation en personnel d appoint? cgi.com ÉTUDE TECHNIQUE Pourquoi la gestion déléguée et non la dotation en personnel d appoint? S assurer que les entreprises tirent un maximum de valeur de leurs fournisseurs de services en TI, y compris flexibilité

Plus en détail

Si vous avez une formation et de l expérience en. Les professions en technologie des sciences appliquées et du génie au Canada

Si vous avez une formation et de l expérience en. Les professions en technologie des sciences appliquées et du génie au Canada MC TECHNOLOGIE DU GÉNIE CIVIL Les professions en technologie des sciences appliquées et du génie au Canada Si vous avez une formation et de l expérience en sciences appliquées ou en génie, une carrière

Plus en détail

(Communiqué) Le soutien au financement par étudiant des collèges de l Ontario est le plus bas au pays

(Communiqué) Le soutien au financement par étudiant des collèges de l Ontario est le plus bas au pays (Communiqué) L insuffisance de financement chronique menace les collèges, les étudiants, les employeurs et l économie de l Ontario Le soutien au financement par étudiant des collèges de l Ontario est le

Plus en détail

Message de Patrick Lundy, président et chef de la direction, Zurich Canada

Message de Patrick Lundy, président et chef de la direction, Zurich Canada Message de Patrick Lundy, président et chef de la direction, Zurich Canada Parler au téléphone, accéder à une salle de réunion, lire l écran de son ordinateur la plupart d entre nous tiennent ces activités

Plus en détail

Écoutez ce qui se dit sur l épargne-retraite au Canada

Écoutez ce qui se dit sur l épargne-retraite au Canada MARS 2014 ÉCHEC ET MAT! LES RÉGIMES D ÉPARGNE EN MILIEU DE TRAVAIL : UNE SOLUTION GAGNANTE POUR LES CANADIENS EN VUE DE LA RETRAITE Notre 6 e sondage annuel Indice canadien de report de la retraite montre

Plus en détail

Consultations du Ministère des Finances du Canada : Maintenir la solidité du système de revenu de retraite du Canada

Consultations du Ministère des Finances du Canada : Maintenir la solidité du système de revenu de retraite du Canada Consultations du Ministère des Finances du Canada : Maintenir la solidité du système de revenu de retraite du Canada Commentaires du Conseil du patronat du Québec Mai 2010 Maintenir la solidité du système

Plus en détail

Une autorisation préalable en

Une autorisation préalable en Demande d autorisation préalable ou d autorisation provisoire afin d accéder à une formation délivrant l aptitude professionnelle d agent privé de sécurité Vous souhaitez Accéder à une formation afin d

Plus en détail

UN MESSAGE DE L ASSOCIATION DE L INDUSTRIE TOURISTIQUE DU CANADA UN MESSAGE DE L ASSOCIATION DES VIGNERONS DU CANADA

UN MESSAGE DE L ASSOCIATION DE L INDUSTRIE TOURISTIQUE DU CANADA UN MESSAGE DE L ASSOCIATION DES VIGNERONS DU CANADA UN MESSAGE DE L ASSOCIATION DES VIGNERONS DU CANADA L industrie vinicole canadienne sait comment laisser une impression à la fois agréable et durable. Dès les premiers instants où un visiteur planifie

Plus en détail

Cahier de l OPEQ n 136 Avril 2007. OPEQ Chambre Régionale de Commerce et d'industrie Champagne-Ardenne 10 rue de Chastillon BP 537

Cahier de l OPEQ n 136 Avril 2007. OPEQ Chambre Régionale de Commerce et d'industrie Champagne-Ardenne 10 rue de Chastillon BP 537 LA PROFESSION D AMBULANCIER EN CHAMPAGNE-ARDENNE Cahier de l OPEQ n 136 Avril 2007 OPEQ Chambre Régionale de Commerce et d'industrie Champagne-Ardenne 10 rue de Chastillon BP 537 51011 Châlons en Champagne

Plus en détail

en Mauricie Aliments, boissons et tabac Répartition des établissements du secteur des aliments, des boissons et du tabac

en Mauricie Aliments, boissons et tabac Répartition des établissements du secteur des aliments, des boissons et du tabac Le sous-secteur de la fabrication d aliments comprend les établissements dont l activité principale est la production d aliments destinés à la consommation humaine ou animale. (89 % des entreprises du

Plus en détail

Genworth Financial Canada Moniteur des nouveaux acheteurs de maison de Genworth. Mai 2010

Genworth Financial Canada Moniteur des nouveaux acheteurs de maison de Genworth. Mai 2010 Genworth Financial Canada Moniteur des nouveaux acheteurs de maison de Genworth Mai 2010 Au service des PROPRIÉTAIRES DE MAISON Contexte et méthodologiem. Méthodologie Un total de 2 001 entrevues omnibus

Plus en détail

N o 71-544-XIF au catalogue. Produits et services de l Enquête sur la population active

N o 71-544-XIF au catalogue. Produits et services de l Enquête sur la population active N o 71-544-XIF au catalogue Produits et services de l Enquête sur la population active 2006 Comment obtenir d autres renseignements Toute demande de renseignements au sujet du présent produit ou au sujet

Plus en détail

Défis sur le marché du travail en Ontario : le point de vue d un employeur Josh Hjartarson

Défis sur le marché du travail en Ontario : le point de vue d un employeur Josh Hjartarson Défis sur le marché du travail en Ontario : le point de vue d un employeur Josh Hjartarson Vice-président aux politiques et aux relations gouvernementales Chambre de commerce de l Ontario Plan de la présentation

Plus en détail

Diagnostic de la maind œuvre. transport routier de personnes au Québec. Rapport final. Présenté à : Par :

Diagnostic de la maind œuvre. transport routier de personnes au Québec. Rapport final. Présenté à : Par : Diagnostic de la maind œuvre dans le secteur du transport routier de personnes au Québec Rapport final Présenté à : Par : Janvier 2012 Diagnostic de la main-d œuvre dans le secteur du transport routier

Plus en détail

Décembre 2011. Nord-du-Québec

Décembre 2011. Nord-du-Québec Enquête sur les besoins de main-d œuvre et de formation des entreprises du secteur de l industrie de l information, de l industrie culturelle, des finances, des assurances, des services immobiliers et

Plus en détail

Recruter et intégrer des étrangers dans les entreprises du Québec - Contexte, enjeux & pratiques.

Recruter et intégrer des étrangers dans les entreprises du Québec - Contexte, enjeux & pratiques. Recruter et intégrer des étrangers dans les entreprises du Québec - Contexte, enjeux & pratiques. 1 - Présentation générale du contexte démographique et entrepreneurial du Québec Le Québec est un vaste

Plus en détail

Questions de soins infirmiers : Formation

Questions de soins infirmiers : Formation Questions de soins infirmiers : Formation Introduction La présente fiche d information analyse la formation des infirmières et infirmiers des catégories suivantes : Infirmières et infirmiers autorisés

Plus en détail

GESTION DU TALENT EN TI POUR LES ENTREPRISES DU MARCHÉ INTERMÉDIAIRE

GESTION DU TALENT EN TI POUR LES ENTREPRISES DU MARCHÉ INTERMÉDIAIRE GESTION DU TALENT EN TI POUR LES ENTREPRISES DU MARCHÉ INTERMÉDIAIRE POUR LES SERVICES DES TI, ÉTABLIR LE CONTACT AVEC LES TALENTS DES PLUS HAUTS NIVEAUX S AVÈRE CRUCIAL Dans le monde des affaires en rapides

Plus en détail

Trading up High School and Beyond: Five Illustrative Canadian Case Studies. Mame McCrea Silva et Susan M. Phillips. Résumé

Trading up High School and Beyond: Five Illustrative Canadian Case Studies. Mame McCrea Silva et Susan M. Phillips. Résumé Trading up High School and Beyond: Five Illustrative Canadian Case Studies Mame McCrea Silva et Susan M. Phillips Résumé Collection Voies d accès au marché du travail No 4 Mai 2007 Réseaux canadiens de

Plus en détail

POLITIQUE DE RECRUTEMENT, DE SÉLECTION ET D ENGAGEMENT DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE RECRUTEMENT, DE SÉLECTION ET D ENGAGEMENT DES RESSOURCES HUMAINES RÈGLEMENT POLITIQUE PROCÉDURE POLITIQUE DE RECRUTEMENT, DE SÉLECTION ET D ENGAGEMENT DES RESSOURCES HUMAINES Adoptée par le conseil d'administration du Collège Le 24 novembre 2004 La direction des services

Plus en détail

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision

OBJECTIF DU POSTE : CONTEXTE : TÂCHES ET RESPONSABILITÉS : 1. Leadership et Supervision DESCRIPTION DU POSTE Titre : Agent du service aux donateurs Département : Collecte de fonds Supérieur hiérarchique : Directeur de la collecte de fonds Supervision : Personnel et bénévoles du service aux

Plus en détail

PUBLIÉ EN NOVEMBRE 2013 PAR :

PUBLIÉ EN NOVEMBRE 2013 PAR : PUBLIÉ EN NOVEMBRE 2013 PAR : L ASSOCIATION DES INDUSTRIES DE L AUTOMOBILE DU CANADA 1272 RUE WELLINGTON OUEST OTTAWA (ON) K1Y 3A7 Les renseignements présentés dans cette publication ont été recueillis

Plus en détail

Éducation des artistes

Éducation des artistes Éducation des artistes Une analyse des antécédents scolaires des artistes actifs et des activités des diplômés des programmes d art sur le marché du travail au Canada Résumé Vol. 13 No 2 Hill Stratégies

Plus en détail

FICHE N 11 : ANALYSER LA COMPOSITION ET LA SÉLECTION DES CANDIDATURES REÇUES

FICHE N 11 : ANALYSER LA COMPOSITION ET LA SÉLECTION DES CANDIDATURES REÇUES FICHE N 11 : ANALYSER LA COMPOSITION ET LA SÉLECTION DES CANDIDATURES REÇUES De quoi s agit-il? L examen d un CV, un entretien téléphonique ou en face à face, constituent autant d étapes qui peuvent donner

Plus en détail

Incidence des tendances de marketing

Incidence des tendances de marketing Incidence des tendances de marketing La publicité au Canada joue un rôle important dans l économie canadienne avec des dépenses qui devraient atteindre plus de 23,3 milliards de dollars en 211. Dépenses

Plus en détail

Le développement de l industrie minière perspectives 2012-2016

Le développement de l industrie minière perspectives 2012-2016 Le développement de l industrie minière perspectives 2012-2016 Les Directions régionales d Emploi-Québec et le CSMO Mines Partenaires de l industrie Rencontres conjointes Plan de la journée! Bienvenue

Plus en détail

Venir en aide aux chômeurs

Venir en aide aux chômeurs Venir en aide aux chômeurs JUIN 2009 Venir en aide aux chômeurs JUIN 2009 Gouvernement du Canada Government of Canada Sa Majesté la Reine du Chef du Canada (2009) Tous droits réservés Toute demande de

Plus en détail

Agent de prospection et de marketing, Milieux de travail

Agent de prospection et de marketing, Milieux de travail Agent de prospection et de marketing, Milieux de travail Supérieur hiérarchique : Type d emploi Emplacement : Clôture de l affichage : Directrice, Initiatives de prévention et de promotion Permanent, temps

Plus en détail

GUIDE DE LA RÉMUNÉRATION TECHNOLOGIES

GUIDE DE LA RÉMUNÉRATION TECHNOLOGIES 2015 GUIDE DE LA RÉMUNÉRATION TECHNOLOGIES table des matières Méthodologie 1 Le secteur des TI au Canada 2 Combler l écart 4 Embauche en 2015 5 Alberta 6 Colombie-Britannique 10 Manitoba 15 Nouveau-Brunswick

Plus en détail

Morley Gunderson Lee Jacobs François Vaillancourt

Morley Gunderson Lee Jacobs François Vaillancourt Auteurs : Morley Gunderson, Université de Toronto, Lee Jacobs, Conseil des ressources humaines du logiciel et François Vaillancourt, Université de Montréal avril 2005 Remerciements Les auteurs souhaitent

Plus en détail

RAPPORT SUR L ÉQUITÉ EN MATIÈRE D EMPLOI

RAPPORT SUR L ÉQUITÉ EN MATIÈRE D EMPLOI RAPPORT SUR L ÉQUITÉ EN MATIÈRE D EMPLOI 2014 Rapport soumis à Emploi et Développement social Canada 1 er juin 2015 Rapport sur l équité en matière d emploi 2014 Section 1 : Aperçu LA BANQUE DU CANADA

Plus en détail

STRUCTURE DU PLAN D AFFAIRES

STRUCTURE DU PLAN D AFFAIRES LIGNES DIRECTRICES RELATIVES AUX PLANS D'ENTREPRISE FONDS POUR LES PROJETS PILOTES D'INNOVATION (FPPI) Le Fonds pour les projets pilotes d innovation (FPPI) est un programme régi par le Ministère du Développement

Plus en détail

Mémoire soumis au COMITÉ PERMANENT DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES SUR L EMPLOI CHEZ LES JEUNES AU CANADA AVRIL 2014

Mémoire soumis au COMITÉ PERMANENT DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES SUR L EMPLOI CHEZ LES JEUNES AU CANADA AVRIL 2014 Mémoire soumis au COMITÉ PERMANENT DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES SUR L EMPLOI CHEZ LES JEUNES AU CANADA AVRIL 2014 D ici au 1 er juillet 2017, un million de Canadiens obtiendront leur premier

Plus en détail

Katherine Steinhoff et Geoff Bickerton

Katherine Steinhoff et Geoff Bickerton Katherine Steinhoff et Geoff Bickerton Préparée pour la 22 e conférence sur l économie de la poste et de la livraison, tenue du 4 au 7 juin 2014, à Frascati, en Italie 1 Débat sur la prestation de services

Plus en détail

La Puissance des métiers (Power of Trades) FAQ À l intention des participants potentiels et des fournisseurs de services

La Puissance des métiers (Power of Trades) FAQ À l intention des participants potentiels et des fournisseurs de services La Puissance des métiers (Power of Trades) FAQ À l intention des participants potentiels et des fournisseurs de services Partie à l intention des participants potentiels : Qu est-ce que la Puissance des

Plus en détail