Document unique d évaluation et de prévention des risques

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Document unique d évaluation et de prévention des risques"

Transcription

1 Établissement : ESAT OVE THÔNES Unité de travail : ATELIER SOUS TRAITANCE INDUSTRIELLE ET CONDITIONNEMENT CIRCULATION des piétons des véhicules différence de niveaux état des surfaces de sol R50 G2 -Tenir le sol sec et non encombré -Porter des chaussures de sécurité -Élaboration d un plan de circulation -Respect des consignes et du plan de circulation -Balisage de la zone chantier -Accès interdit au personnel non autorisé -Chaussures de sécurité RISQUE ROUTIER accident PORT DE CHARGES / GESTES REPETITIFS / POSTURES CONTRAIGNANTES port de charges lombalgies déplacements chargement, déchargement stockage en hauteur écrasement MANUTENTION MECANIQUE capacité engin/charge état du matériel dispositifs de préhension ENERGIE (électricité, gaz, hydraulique, air comprimé, etc.) E2 G R20 P01 R20 -Vérifier que soit présent dans le véhicule de livraison : un gilet et triangle de sécurité, les papiers du véhicule, les personnes et numéros d'urgence à contacter ainsi qu'un téléphone portable. -Entretien kilométrique du véhicule. -Vérification et équipement des véhicules -Registre d observations permettant de rendre compte de l état du véhicule, des problèmes rencontrés, des incidents -Rythmes impartis, délais, état des routes et météo -Aptitude médicale à la conduite et autorisation de conduite -Plans d accès -Formation gestes et postures -Chariots de déplacement -Chaussures de sécurité et autres EPI adaptés au travail -Contrat de maintenance avec des sociétés spécialisées. -Balisage des zones de travail -Utilisation de matériel adéquat, vérification obligatoire du carnet de maintenance -Habilitation du personnel -Port des EPI adaptés (casques, chaussures) -Formation du personnel -Vérification périodique de SOCOTEC -Plan des installations Document unique OVE P. 1/4 Date de mise à jour : 09/05/11

2 domaine de tension état du matériel portatif intervention sur et à proximité des installations EQUIPEMENT DE TRAVAIL (machines, cuves, basins ) intervention sur machine en marche projection de matériel ou produits chutes ECLAIRAGE niveau travail de nuit INCENDIE travail par point chaud (soudure, moulage ) utilisation de produit inflammable (essence, solvant, ) EMISSION DE GAZ, VAPEURS ET POUSSIERES peintures, solvants, colles poussières amiante radioactivité (dans certains détecteurs incendie, paratonnerre) radon R200 R100 P0,1 R50 -Identification -Procédures d intervention et de consignation -Matériel conforme aux normes -Balisage de la zone de travail -Notices et caractéristiques des matériels disponibles -Compétence du personnel -Contrats de maintenance pour les machines -Utilisation d'epi pour la manipulation des produits chimiques -Fiches techniques de chaque produit -Notices et caractéristiques du matériel -Dispositif d arrêt d urgence -Identification des organes de commandes des machines -Consignation et port des EPI et interdiction des vêtements non ajustés ou flottants -Formation des personnels au poste et aux interventions sur machine -Délimitation des zones dangereuses -Vérifications périodiques -Éclairement conforme -Éclairage de secours -Choix de luminaires appropriés -Formation des agents de production et des moniteurs d'atelier par le CASC sur la prévention incendie et l'évacuation des locaux -Extincteurs réglementés en nombre suffisant -Matériaux combustibles éloignés -Rappel de l interdiction de fumer -Connaissance des consignes d alerte et d évacuation -Fiches techniques de chaque produit -Port d'epi -Protocoles d'interventions pour la manipulations des produits -Fiche technique et de sécurité disponibles -Suivi médical -Port des EPI (chaussures, gants, lunettes, masque adapté aux risques) -Protocole d intervention -Éviter la diffusion des poussières -Interventions réalisées uniquement par des entreprises agréées et procédures spécifiques -Système d aspiration et/ou de ventilation Document unique OVE P. 2/4 Date de mise à jour : 09/05/11

3 BRUIT ET VIBRATIONS liés aux machines outillage liés aux locaux compresseurs tondeuse, débroussailleuse TRAVAILLEUR ISOLE de nuit dans un lieu isolé établissement fermé dans un véhicule HYGIENE contact avec des déchets dépôts de poussières tabagisme passif blessures bénignes AMBIANCE THERMIQUE (chaud/froid) température ambiante variations importantes de degrés ECLAIRAGE DES POSTES DE TRAVAIL / PASSAGES éviter la fatigue visuelle déceler les risques perceptibles par la vue SUBSTANCES DANGEREUSES, RISQUES CHIMIQUES inhalation contact avec l épiderme, les yeux produits inflammables, explosifs R50 -Reprise à la charge des entreprises extérieures -Mesures d exposition -Utilisation de bouchons d'oreilles -Utilisation de matériel avec réduction du bruit à la source -Isolation -Casque antibruit -Gants -Exposition limitée -Relevé sonométriques et signalisation -Ligne de téléphone portable -Locaux vestiaires avec douches -Vêtements de travail appropriés -Nettoyage régulier des vêtements -Rappel des interdictions de fumer -Trousse de premiers secours avec également douches oculaires -Fermeture des locaux et chauffage approprié -Relevés thermiques -Rythmes de travail selon les contraintes thermiques -Vêtements de protection -Estimation des ambiances lumineuses -Adaptation et entretien du niveau d éclairement -Éliminer ou limiter les sources lumineuses ou les reflets gênant le salarié (zones éblouissantes, rayonnement solaire, etc.) -Éclairer correctement les zones de passage -Port de gants et de lunettes de protection -Fiches techniques des produits -Connaissance des signalétiques des produits avec affichage et sensibilisation au près des agents de production -Affichage des numéros d'urgence -Trousse de premier secours adaptées avec présence de douches oculaires -Inventorier l ensemble des produits chimiques utilisés -Se procurer les fiches de données sécurité du produit et les communiquer au médecin du travail Document unique OVE P. 3/4 Date de mise à jour : 09/05/11

4 TRAVAIL DE BUREAU répartition de la chaleur et ventilation niveau de bruit incompatible avec l activité fatigue visuelle encombrement des plans de travail et des allées de circulation positions de travail inconfortables CHARGE MENTALE / RYTHME ET DUREE DE TRAVAIL / CONTENUS DU TRAVAIL stress fatigabilité, irritabilité démotivation épuisement professionnel -Connaître la signalétique des produits dangereux et l afficher -Équipements de protection individuelle -Substitution des produits dangereux et/ou diminution de la durée d exposition -Connaître les numéros d appels d urgence -Matériels permettant leur réglage d inclinaison, de hauteur, une rotation -Relevé des ambiances lumineuses aux postes de travail -Aménagement intérieur des bureaux avec des revêtements clairs et mats pour les parois et plafonds, relativement foncés pour les sols -Plan de classement et d archivage -Placer les écrans perpendiculairement aux prises de jour pour éviter reflets et éblouissements -Aménager les locaux pour permettre une communication aisée entre les opérateurs -Être à l'écoute des usagers au quotidien -Organisation de pauses adaptées aux situations de handicap -Entretien individuel d'activité -Formations des agents de production et de la monitrice d'atelier -Différents types de réunions mises en places pour recueillir les demandes des usagers et de l'équipe. -Identification des fonctions, de leur contenu, des finalités -Identifier les combinaisons d exigences élevées pour les réduire -Durées journalières de travail adaptées -Nombre de séquences de travail -Organisation des pauses -Expression du personnel sur les difficultés rencontrées Document unique OVE P. 4/4 Date de mise à jour : 09/05/11

5 Établissement : ESAT OVE THÔNES Unité de travail : ATELIER ENTRETIEN ESPACES VERTS CIRCULATION des piétons des véhicules différence de niveaux état des surfaces de sol R50 G2 -Tenir le sol sec et non encombré -Porter des chaussures de sécurité -Élaboration d un plan de circulation -Respect des consignes et du plan de circulation -Balisage de la zone chantier -Accès interdit au personnel non autorisé -Chaussures de sécurité RISQUE ROUTIER accident PORT DE CHARGES / GESTES REPETITIFS / POSTURES CONTRAIGNANTES port de charges lombalgies déplacements chargement, déchargement stockage en hauteur écrasement MANUTENTION MECANIQUE capacité engin/charge état du matériel dispositifs de préhension ENERGIE (électricité, gaz, hydraulique, air comprimé, etc.) E2 G R20 P01 R20 -Vérifier que soit présent dans le véhicule d'espaces verts : un gilet et triangle de sécurité, les papiers du véhicule, les personnes et numéros d'urgence à contacter ainsi qu'un téléphone portable. -Entretien kilométrique du véhicule. -Vérification et équipement des véhicules -Registre d observations permettant de rendre compte de l état du véhicule, des problèmes rencontrés, des incidents -Rythmes impartis, délais, état des routes et météo -Aptitude médicale à la conduite et autorisation de conduite -Plans d accès -Formation gestes et postures -Chariots de déplacement -Chaussures de sécurité et autres EPI adaptés au travail -Contrat de maintenance avec des sociétés spécialisées. -Balisage des zones de travail -Utilisation de matériel adéquat, vérification obligatoire du carnet de maintenance -Habilitation du personnel -Port des EPI adaptés (casques, chaussures) -Formation du personnel -Vérification périodique de SOCOTEC -Plan des installations Document unique OVE P. 1/4 Date de mise à jour : 09/05/11

6 domaine de tension état du matériel portatif intervention sur et à proximité des installations EQUIPEMENT DE TRAVAIL (machines, cuves, bassins, etc.) intervention sur machine en marche projection de matériel ou produits chutes ECLAIRAGE niveau travail de nuit INCENDIE travail par point chaud (soudure, moulage ) utilisation de produit inflammable (essence, solvant, ) EMISSION DE GAZ, VAPEURS ET POUSSIERES peintures, solvants, colles poussières amiante radioactivité (dans certains détecteurs incendie, paratonnerre) radon R200 R100 P0,1 R50 -Identification -Habilitation électrique du personnel -Procédures d intervention et de consignation -Matériel conforme aux normes -Balisage de la zone de travail -Notices et caractéristiques des matériels disponibles -Compétence du personnel -Contrats de maintenance pour les machines -Utilisation d'epi pour la manipulation des produits chimiques -Fiches techniques de chaque produit -Notices et caractéristiques du matériel -Dispositif d arrêt d urgence -Identification des organes de commandes des machines -Consignation et port des EPI et interdiction des vêtements non ajustés ou flottants -Formation des personnels au poste et aux interventions sur machine -Délimitation des zones dangereuses -Vérifications périodiques -Éclairement conforme -Éclairage de secours -Choix de luminaires appropriés -Formation des agents de production et des moniteurs d'atelier par le CASC sur la prévention incendie et l'évacuation des locaux -Extincteurs réglementés en nombre suffisant -Matériaux combustibles éloignés -Rappel de l interdiction de fumer -Connaissance des consignes d alerte et d évacuation -Fiches techniques de chaque produit -Port d'epi -Protocoles d'interventions pour la manipulations des produits -Fiche technique et de sécurité disponibles -Suivi médical -Port des EPI (chaussures, gants, lunettes, masque adapté aux risques) -Protocole d intervention -Éviter la diffusion des poussières -Stockage des produits phytosanitaires et des machines sur palettes de rétentions ou rayonnages de rétention Document unique OVE P. 2/4 Date de mise à jour : 09/05/11

7 BRUIT ET VIBRATIONS liés aux machines outillage liés aux locaux compresseurs tondeuse, débroussailleuse TRAVAILLEUR ISOLE de nuit dans un lieu isolé établissement fermé dans un véhicule HYGIENE contact avec des déchets dépôts de poussières tabagisme passif blessures bénignes AMBIANCE THERMIQUE (chaud/froid) température ambiante variations importantes de degrés ECLAIRAGE DES POSTES DE TRAVAIL / PASSAGES éviter la fatigue visuelle déceler les risques perceptibles par la vue SUBSTANCES DANGEREUSES, RISQUES CHIMIQUES inhalation contact avec l épiderme, les yeux produits inflammables, explosifs R50 -Interventions réalisées uniquement par des entreprises agréées et procédures spécifiques -Système d aspiration et/ou de ventilation -Reprise à la charge des entreprises extérieures -Mesures d exposition -Utilisation de matériel avec réduction du bruit à la source -Isolation -Casque antibruit -Gants -Exposition limitée -Relevé sonométriques et signalisation -Ligne de téléphone portable -Locaux vestiaires avec douches -Vêtements de travail appropriés -Nettoyage régulier des vêtements -Rappel des interdictions de fumer -Trousse de premiers secours avec également douches oculaires -Fermeture des locaux et chauffage approprié -Relevés thermiques -Rythmes de travail selon les contraintes thermiques -Vêtements de protection appropriés aux interventions extérieurs -Estimation des ambiances lumineuses -Adaptation et entretien du niveau d éclairement -Éliminer ou limiter les sources lumineuses ou les reflets gênant le salarié (zones éblouissantes, rayonnement solaire, etc.) -Éclairer correctement les zones de passage -Port de gants et de lunettes de protection -Fiches techniques des produits -Connaissance des signalétiques des produits avec affichage et sensibilisation au près des agents de production -Affichage des numéros d'urgence -Trousse de premier secours adaptées avec présence de douches oculaires Document unique OVE P. 3/4 Date de mise à jour : 09/05/11

8 TRAVAIL DE BUREAU répartition de la chaleur et ventilation niveau de bruit incompatible avec l activité fatigue visuelle encombrement des plans de travail et des allées de circulation positions de travail inconfortables CHARGE MENTALE / RYTHME ET DUREE DE TRAVAIL / CONTENUS DU TRAVAIL stress fatigabilité, irritabilité démotivation épuisement professionnel -Inventorier l ensemble des produits chimiques utilisés -Se procurer les fiches de données sécurité du produit et les communiquer au médecin du travail -Connaître la signalétique des produits dangereux et l afficher -Équipements de protection individuelle -Substitution des produits dangereux et/ou diminution de la durée d exposition -Connaître les numéros d appels d urgence -Matériels permettant leur réglage d inclinaison, de hauteur, une rotation -Relevé des ambiances lumineuses aux postes de travail -Aménagement intérieur des bureaux avec des revêtements clairs et mats pour les parois et plafonds, relativement foncés pour les sols -Plan de classement et d archivage -Placer les écrans perpendiculairement aux prises de jour pour éviter reflets et éblouissements -Aménager les locaux pour permettre une communication aisée entre les opérateurs -Être à l'écoute des usagers au quotidien -Organisation de pauses adaptées aux situations de handicap -Entretien individuel d'activité -Formations des agents de production et de la monitrice d'atelier -Différents types de réunions mises en places pour recueillir les demandes des usagers et de l'équipe. -Identification des fonctions, de leur contenu, des finalités -Identifier les combinaisons d exigences élevées pour les réduire -Durées journalières de travail adaptées -Nombre de séquences de travail -Organisation des pauses -Expression du personnel sur les difficultés rencontrées Document unique OVE P. 4/4 Date de mise à jour : 09/05/11

9 Établissement : ESAT OVE THÔNES Unité de travail : LOCAUX ADMINISTRATIFS (Bureaux, salle de restauration, salle d'activités et local entretien) CIRCULATION des piétons des véhicules différence de niveaux état des surfaces de sol ENERGIE (électricité, gaz, hydraulique, air comprimé, etc.) domaine de tension état du matériel portatif intervention sur et à proximité des installations ECLAIRAGE niveau travail de nuit INCENDIE travail par point chaud (soudure, moulage ) utilisation de produit inflammable (essence, solvant, ) EMISSION DE GAZ, VAPEURS ET POUSSIERES peintures, solvants, colles poussières amiante radioactivité (dans certains détecteurs incendie, paratonnerre) radon TRAVAILLEUR ISOLE de nuit R50 G2 R200 P0,1 R50 -Tenir le sol sec et non encombré -Élaboration d un plan de circulation -Respect des consignes et du plan de circulation -Accès interdit au personnel non autorisé -Vérification périodique de SOCOTEC -Plan des installations -Procédures d intervention et de consignation -Notices et caractéristiques des matériels disponibles -Éclairement conforme -Éclairage de secours -Choix de luminaires appropriés -Formation des agents de production et des moniteurs d'atelier par le CASC sur la prévention incendie et l'évacuation des locaux -Extincteurs réglementés en nombre suffisant -Rappel de l interdiction de fumer -Connaissance des consignes d alerte et d évacuation -Connaissance de l'utilisation du frigo, du micro-ondes et de la cafetière pour la salle de restauration -Dans le local entretien, rangement des produits inflammables dans une armoire adaptée et sécurisée -Nettoyage régulier des locaux -Utilisation d'epi adaptés lors de l'utilisation des produits ménagés (gants, lunettes de protection) -Ligne de téléphone portable Document unique OVE P. 1/2 Date de mise à jour : 09/05/11

10 dans un lieu isolé établissement fermé dans un véhicule HYGIENE contact avec des déchets dépôts de poussières tabagisme passif blessures bénignes AMBIANCE THERMIQUE (chaud/froid) température ambiante variations importantes de degrés ECLAIRAGE DES POSTES DE TRAVAIL / PASSAGES éviter la fatigue visuelle R50 déceler les risques perceptibles par la vue TRAVAIL DE BUREAU répartition de la chaleur et ventilation niveau de bruit incompatible avec l activité fatigue visuelle encombrement des plans de travail et des allées de circulation positions de travail inconfortables CHARGE MENTALE / RYTHME ET DUREE DE TRAVAIL / CONTENUS DU TRAVAIL stress fatigabilité, irritabilité démotivation épuisement professionnel -Locaux vestiaires avec douches -Vêtements de travail appropriés -Nettoyage régulier des vêtements -Rappel des interdictions de fumer -Trousse de premiers secours -Fermeture des locaux et chauffage approprié -Relevés thermiques -Rythmes de travail selon les contraintes thermiques -Estimation des ambiances lumineuses -Adaptation et entretien du niveau d éclairement -Éliminer ou limiter les sources lumineuses ou les reflets gênant le salarié (zones éblouissantes, rayonnement solaire, etc.) -Éclairer correctement les zones de passage -Matériels permettant leur réglage d inclinaison, de hauteur, une rotation -Relevé des ambiances lumineuses aux postes de travail -Aménagement intérieur des bureaux avec des revêtements clairs et mats pour les parois et plafonds, relativement foncés pour les sols -Plan de classement et d archivage -Placer les écrans perpendiculairement aux prises de jour pour éviter reflets et éblouissements -Aménager les locaux pour permettre une communication aisée entre les opérateurs -Organisation de pauses adaptées aux situations de handicap -Entretien individuel d'activité -Formations des agents administratifs -Différents types de réunions mises en places pour recueillir les demandes des usagers et de l'équipe. -Identification des fonctions, de leur contenu, des finalités -Identifier les combinaisons d exigences élevées pour les réduire -Durées journalières de travail adaptées -Nombre de séquences de travail -Organisation des pauses -Expression du personnel sur les difficultés rencontrées Document unique OVE P. 2/2 Date de mise à jour : 09/05/11

11 Établissement : ESAT OVE THÔNES Unité de travail : ATELIER MAILING/ROUTAGE CIRCULATION des piétons des véhicules différence de niveaux état des surfaces de sol R50 G2 -Tenir le sol sec et non encombré -Porter des chaussures de sécurité -Élaboration d un plan de circulation -Respect des consignes et du plan de circulation -Balisage de la zone chantier -Accès interdit au personnel non autorisé -Chaussures de sécurité RISQUE ROUTIER accident PORT DE CHARGES / GESTES REPETITIFS / POSTURES CONTRAIGNANTES port de charges lombalgies déplacements chargement, déchargement stockage en hauteur écrasement MANUTENTION MECANIQUE capacité engin/charge état du matériel dispositifs de préhension ENERGIE (électricité, gaz, hydraulique, air comprimé, etc.) domaine de tension E2 G R20 P01 R20 R200 -Vérifier que soit présent dans le véhicule de livraison : un gilet et triangle de sécurité, les papiers du véhicule, les personnes et numéros d'urgence à contacter ainsi qu'un téléphone portable. -Entretien kilométrique du véhicule. -Vérification et équipement des véhicules -Registre d observations permettant de rendre compte de l état du véhicule, des problèmes rencontrés, des incidents -Rythmes impartis, délais, état des routes et météo -Aptitude médicale à la conduite et autorisation de conduite -Plans d accès -Formation gestes et postures -Chariots de déplacement -Table élévatrice -Chaussures de sécurité et autres EPI adaptés au travail -Contrat de maintenance avec des sociétés spécialisées. -Balisage des zones de travail -Utilisation de matériel adéquat, vérification obligatoire du carnet de maintenance -Habilitation du personnel -Port des EPI adaptés (casques, chaussures) -Formation du personnel -Vérification périodique de SOCOTEC -Plan des installations -Identification Document unique OVE P. 1/3 Date de mise à jour : 09/05/11

12 état du matériel portatif intervention sur et à proximité des installations EQUIPEMENT DE TRAVAIL (machines, cuves, basins ) intervention sur machine en marche projection de matériel ou produits chutes ECLAIRAGE niveau travail de nuit INCENDIE travail par point chaud (soudure, moulage ) utilisation de produit inflammable (essence, solvant, ) BRUIT ET VIBRATIONS liés aux machines outillage liés aux locaux compresseurs tondeuse, débroussailleuse TRAVAILLEUR ISOLE de nuit dans un lieu isolé établissement fermé dans un véhicule HYGIENE contact avec des déchets dépôts de poussières tabagisme passif R100 P0,1 -Procédures d intervention et de consignation -Matériel conforme aux normes -Balisage de la zone de travail -Notices et caractéristiques des matériels disponibles -Compétence du personnel -Contrats de maintenance pour les machines -Notices et caractéristiques du matériel -Dispositif d arrêt d urgence -Identification des organes de commandes des machines -Formation des personnels au poste et aux interventions sur machine -Délimitation des zones dangereuses -Vérifications périodiques -Éclairement conforme -Éclairage de secours -Choix de luminaires approprié -Formation des agents de production et des moniteurs d'atelier par le CASC sur la prévention incendie et l'évacuation des locaux -Extincteurs réglementés en nombre suffisant -Matériaux combustibles éloignés -Rappel de l interdiction de fumer -Connaissance des consignes d alerte et d évacuation -Utilisation de bouchons d'oreilles -Utilisation de matériel avec réduction du bruit à la source -Isolation -Casque antibruit -Exposition limitée -Relevé sonométriques et signalisation -Ligne de téléphone portable -Vêtements de travail appropriés -Nettoyage régulier des vêtements -Rappel des interdictions de fumer Document unique OVE P. 2/3 Date de mise à jour : 09/05/11

13 blessures bénignes -Trousse de premiers secours AMBIANCE THERMIQUE (chaud/froid) -Fermeture des locaux et chauffage approprié température ambiante -Relevés thermiques variations importantes de degrés -Rythmes de travail selon les contraintes thermiques -Vêtements de protection ECLAIRAGE DES POSTES DE TRAVAIL / PASSAGES éviter la fatigue visuelle R50 déceler les risques perceptibles par la vue -Éclairer correctement les zones de passage TRAVAIL DE BUREAU répartition de la chaleur et ventilation niveau de bruit incompatible avec l activité fatigue visuelle encombrement des plans de travail et des allées de circulation positions de travail inconfortables CHARGE MENTALE / RYTHME ET DUREE DE TRAVAIL / CONTENUS DU TRAVAIL stress fatigabilité, irritabilité démotivation épuisement professionnel -Estimation des ambiances lumineuses -Adaptation et entretien du niveau d éclairement -Éliminer ou limiter les sources lumineuses ou les reflets gênant le salarié (zones éblouissantes, rayonnement solaire, etc.) -Matériels permettant leur réglage d inclinaison, de hauteur, une rotation -Relevé des ambiances lumineuses aux postes de travail -Aménagement intérieur des bureaux avec des revêtements clairs et mats pour les parois et plafonds, relativement foncés pour les sols -Plan de classement et d archivage -Placer les écrans perpendiculairement aux prises de jour pour éviter reflets et éblouissements -Aménager les locaux pour permettre une communication aisée entre les opérateurs -Être à l'écoute des usagers au quotidien -Organisation de pauses adaptées aux situations de handicap -Entretien individuel d'activité -Formations des agents de production et de la monitrice d'atelier -Différents types de réunions mises en places pour recueillir les demandes des usagers et de l'équipe. -Identification des fonctions, de leur contenu, des finalités -Identifier les combinaisons d exigences élevées pour les réduire -Informations et formations -Durées journalières de travail adaptées -Nombre de séquences de travail -Organisation des pauses -Entretiens individuels d activité -Expression du personnel sur les difficultés rencontrées Document unique OVE P. 3/3 Date de mise à jour : 09/05/11

GRILLE D AIDE AU REPERAGE POUR L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

GRILLE D AIDE AU REPERAGE POUR L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS MANUTENTION MANUELLE Postures inadaptées : Port de charge > 25 kg Matériels de manutention : Transpalettes : Chute de la charge Diables : Manutention ou manipulation répétée Chariots manuels : Cadence

Plus en détail

Individuels - équipement de protection auditive adaptée et en bon état

Individuels - équipement de protection auditive adaptée et en bon état AMBIANCES : BRUIT Source de bruit du type : - matériels, machines, outils - signaux sonores - conversation - Exposition à des amplitudes sonores trop importantes - intégration à la conception des locaux

Plus en détail

Inventaire des propositions d amélioration et des études complémentaires à réaliser :

Inventaire des propositions d amélioration et des études complémentaires à réaliser : Evaluation des risques professionnels dans un laboratoire de bactériologie par le guide Déparis Coordinateur : Dr Mohamed Adnène HENCHI, M.C.A., Université de Monastir, Tunisie Participant : - Médecin

Plus en détail

PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE

PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE 1 Pièce V Notice d hygiène et de sécurité Page 1 SOMMAIRE I.ORGANISATION GÉNÉRALE...4 A-Effectif et rythme de travail...4 B-C.H.S.C.T...4 C-Formation et information

Plus en détail

EXPLOITATION. X. XXXXX exploitante. conjoint collaborateur A. AAAA CDI. Z. ZZZZZ TESA oct.-10 nov.-10

EXPLOITATION. X. XXXXX exploitante. conjoint collaborateur A. AAAA CDI. Z. ZZZZZ TESA oct.-10 nov.-10 EPLOITATION EPLOITATION AGRICOLE EARL 72 DATE DE CRÉATION 1 juil. 10 MISE À JOUR 6 déc. 10. exploitante dates tâches si spécifiques travaux sur machines traitement Travailleurs permanents Y. YYYYY conjoint

Plus en détail

ANNEXE 1. Supports pour l évaluation des risques

ANNEXE 1. Supports pour l évaluation des risques ANNEXE 1 Supports pour l évaluation des risques GRILLE D EVALUATION DES RISQUES Unité de travail : Date : Nombre de salariés : Rédacteurs : Risques Situations dangereuses G F RB Moyens de prévention P

Plus en détail

Document unique de prévention des risques professionnels sur l exploitation agricole

Document unique de prévention des risques professionnels sur l exploitation agricole Document unique de prévention des risques professionnels sur l exploitation agricole Culture de plein champ FDSEA de l Hérault Service main-d œuvre Juin 2003 Exploitation : RECOMMANDATIONS L employeur

Plus en détail

P.P.S.P.S. Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé

P.P.S.P.S. Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé Plan Particulier de Sécurité et de Protection de la Santé Statistiques Un constat : 15 millions de salariés au régime général de la SS 900 000 accidents du travail et de trajet par an 1 800 mortels 5 000

Plus en détail

CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN

CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN Circulaire n 14/2008 Cl. C 44 Colmar, le 3 avril 2008 Màj juin 2012 CENTRE de GESTION du HAUT-RHIN FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 22, rue Wilson - 68027 COLMAR Cedex 03 89 20 36 00-03 89 20 36 29 - cdg68@calixo.net

Plus en détail

NOTICE HYGIENE ET SECURITE

NOTICE HYGIENE ET SECURITE VI. NOTICE HYGIENE ET SECURITE 2013.39677.EV.DDAE MONSANTO Peyrehorade Page : 1 SOMMAIRE VI.NOTICE HYGIENE ET SECURITE... 1 VI.1 DISPOSITIONS GENERALES... 3 VI.1.1 REGLEMENTATIONS APPLICABLES... 3 VI.1.2

Plus en détail

des risques professionnels

des risques professionnels Prévention des risques professionnels Réparateurs automobiles Garagistes Peintres carrossiers Des gestes simples pour vous protéger Développer une allergie respiratoire, se faire mal au dos en soulevant

Plus en détail

Centre de gestion Fonction Publique Territoriale des Hautes-Alpes

Centre de gestion Fonction Publique Territoriale des Hautes-Alpes 1 Centre de gestion Ce document est un récapitulatif des principales mesures à prévoir lors d un déménagement de Services Techniques dans de nouveaux locaux. Vous y trouverez donc un rappel des principales

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE D'EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS. dans les Etablissements scolaires du Second degré

DOCUMENT UNIQUE D'EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS. dans les Etablissements scolaires du Second degré DOCUMENT UNIQUE D'EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS dans les Etablissements scolaires du Second degré Depuis 1991, tout employeur a l'obligation d'évaluer les risques professionnels au sein de son

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT ET DE L AMÉNAGEMENT DURABLES Arrêté du 17 octobre 2007 modifiant l arrêté du 2 mai 2002 modifié relatif aux prescriptions

Plus en détail

PRÉVENTION ET RISQUES

PRÉVENTION ET RISQUES AIST-Recto-Verso 13/12/05 10:26 Page 1 RÉDACTION ET ÉLABORATION MÉDECINS DU TRAVAIL ET INGÉNIEUR ERGONOME DU GROUPE MÉTIERS DU BOIS DE L AIST DU PUY-DU-DÔME CHRISTOPHE BONNAUD ET ALAIN CHOY INGÉNIEURS

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION. Personne chargée du suivi du Plan de Prévention (nom, qualification, coordonnées) :

PLAN DE PREVENTION. Personne chargée du suivi du Plan de Prévention (nom, qualification, coordonnées) : PLAN DE PREVENTION ETABLISSEMENT SCOLAIRE Nom de l'établissement scolaire : Adresse : Téléphone : Nom du chef d'établissement : Personne chargée du suivi du Plan de Prévention (nom, qualification, coordonnées)

Plus en détail

GESTION DE LA CO-ACTIVITE

GESTION DE LA CO-ACTIVITE GESTION DE LA CO-ACTIVITE Plan de prévention Protocole Chargement/Déchargement Permis de Feu Plan de Prévention OPÉRATION D UNE DURÉE SUPÉRIEURE À 400 HEURES PAR AN OU COMPORTANT DES TRAVAUX DANGEREUX

Plus en détail

GESTION DE LA CO-ACTIVITÉ

GESTION DE LA CO-ACTIVITÉ GESTION DE LA CO-ACTIVITÉ PLAN DE PRÉVENTION B 7 PROTOCOLE CHARGEMENT / DÉCHARGEMENT B 8 PERMIS DE FEU B 9 B 7 Plan de Prévention OPÉRATION D UNE DURÉE SUPÉRIEURE À 400 HEURES PAR AN OU COMPORTANT DES

Plus en détail

S3.4 La prévention des risques professionnels

S3.4 La prévention des risques professionnels CERTIFICAT D APTITUDE PROFESSIONNEL RÉPARATION DES CARROSSERIES Classe de seconde Document professeur SAVOIRS ASSOCIÉS DÉVELOPPÉS Savoirs S3.4.1 Les enjeux sociaux des accidents du travail. S3.4.2 Le processus

Plus en détail

Illustrations des bonnes pratiques

Illustrations des bonnes pratiques Illustrations des bonnes pratiques Prévenir les risques professionnels : Document unique d évaluation des risques Critère 4.1.1. Document unique reprenant les mesures préventives existantes et les préconisations

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE PORTANT SUR L EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE DES TRAVAILLEURS

DOCUMENT UNIQUE PORTANT SUR L EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE DES TRAVAILLEURS DOCUMENT UNIQUE PORTANT SUR L EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE DES TRAVAILLEURS Décret no 2001-1016 du 5 novembre 2001 Article L. 230-2 du code du travail et modifiant le code du travail (deuxième

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION. 1 Entreprise utilisatrice... Nature :... Lieu :... Début des travaux :... Fin des travaux :...

PLAN DE PRÉVENTION. 1 Entreprise utilisatrice... Nature :... Lieu :... Début des travaux :... Fin des travaux :... PLAN DE PRÉVENTION Objectif : Le plan de prévention permet de limiter les risques liés à la coactivité des personnes présentes sur le lieu d une intervention. Il est réalisé à l issue d une visite préalable

Plus en détail

Evaluation des risques professionnels dans un laboratoire de toxicologie par le guide Déparis

Evaluation des risques professionnels dans un laboratoire de toxicologie par le guide Déparis Evaluation des risques professionnels dans un laboratoire de toxicologie par le guide Déparis Coordinateur: Dr Mohamed Adnène HENCHI, M.C.A., Université de Monastir, Tunisie Participants: Interne en médecine

Plus en détail

JOURNEE RECHERCHE ET SANTE SFRP. 9 novembre 2010 ETUDES DE POSTE ET RADIOPROTECTION. Etude de postes pour le document unique. Françoise ROUSSILLE

JOURNEE RECHERCHE ET SANTE SFRP. 9 novembre 2010 ETUDES DE POSTE ET RADIOPROTECTION. Etude de postes pour le document unique. Françoise ROUSSILLE JOURNEE RECHERCHE ET SANTE SFRP 9 novembre 2010 ETUDES DE POSTE ET RADIOPROTECTION Etude de postes pour le document unique De la maitrise des risques à l étude de postes Maitriser les risques professionnels

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION. E-book de la Sécurité - AGENCE CULTURELLE D'ALSACE ENTREPRISE UTILISATRICE EU ENTREPRISE EXTERIEURE EE

PLAN DE PREVENTION. E-book de la Sécurité - AGENCE CULTURELLE D'ALSACE ENTREPRISE UTILISATRICE EU ENTREPRISE EXTERIEURE EE NOM DE LA MANIFESTATION et/ou DU CHANTIER LIEU DE LA MANIFESTATION et/ou DU CHANTIER DATES DE LA MANIFESTATION et/ou DU CHANTIER PLAN DE PREVENTION PONCTUEL ANNUEL ENTREPRISE UTILISATRICE EU ENTREPRISE

Plus en détail

SENSIBILISATION A LA PROTECTION INDIVIDUELLE. Comprendre les étapes qui amènent au choix de la protection individuelle

SENSIBILISATION A LA PROTECTION INDIVIDUELLE. Comprendre les étapes qui amènent au choix de la protection individuelle SENSIBILISATION A LA PROTECTION INDIVIDUELLE Comprendre les étapes qui amènent au choix de la protection individuelle PROTECTION INDIVIDUELLE Risques professionnels et responsabilités Les démarches de

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE. de transcription de l évaluation. des risques professionnels

DOCUMENT UNIQUE. de transcription de l évaluation. des risques professionnels Document Unique 0 DOCUMENT UNIQUE de transcription de l évaluation des risques professionnels Document Unique 1 SOMMAIRE I. Présentation de l entreprise... 2 II. Méthodologie utilisée...3 III. Evaluation

Plus en détail

PLAN DE PRÉVENTION Modèle de Plan de prévention proposé par le CDG41 Service Prévention Version 1 janvier 2015

PLAN DE PRÉVENTION Modèle de Plan de prévention proposé par le CDG41 Service Prévention Version 1 janvier 2015 PLAN DE PRÉVENTION PLAN DE PREVENTION Qu est-ce qu un plan de prévention? C est un document dans lequel sont notifiées les mesures de coordination générales prises pour prévenir les risques liés à l interférence

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE GUIDE ET EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE ET LA SECURITE DES SALARIES

DOCUMENT UNIQUE GUIDE ET EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE ET LA SECURITE DES SALARIES Accompagnement Gestion Comptabilité www.gestelia-paca.fr DOCUMENT UNIQUE GUIDE ET EVALUATION DES RISQUES POUR LA SANTE ET LA SECURITE DES SALARIES Raisons sociale : Adresse du siège social : Adresse de

Plus en détail

Prévention. Le risque chimique (2) : Infos. La démarche de prévention. Activités concernées : SOMMAIRE : LE RISQUE CHIMIQUE

Prévention. Le risque chimique (2) : Infos. La démarche de prévention. Activités concernées : SOMMAIRE : LE RISQUE CHIMIQUE Infos Prévention SOMMAIRE : LE RISQUE CHIMIQUE Activités concernées Les évènements indésirables dus à l utilisation de produits dangereux Les voies de pénétration dans l organisme Les dangers et risques

Plus en détail

I. Evaluation des risques. Question 8 du label SGS

I. Evaluation des risques. Question 8 du label SGS I. Evaluation des risques Question 8 du label SGS I. Evaluation des risques Une évaluation des risques est une enquête systématique de tous les risques liés aux postes de travail, aux équipements de travail

Plus en détail

SOMMAIRE 1 - PREAMBULE... 2 1.1 - OBJET DE LA NOTICE... 2 1.2 - INTEGRATION DE LA SECURITE DANS LA DEMARCHE DE L EXPLOITANT... 2

SOMMAIRE 1 - PREAMBULE... 2 1.1 - OBJET DE LA NOTICE... 2 1.2 - INTEGRATION DE LA SECURITE DANS LA DEMARCHE DE L EXPLOITANT... 2 Page 1/15 SOMMAIRE 1 - PREAMBULE... 2 1.1 - OBJET DE LA NOTICE... 2 1.2 - INTEGRATION DE LA SECURITE DANS LA DEMARCHE DE L EXPLOITANT... 2 2 - MOYENS DE SECURITE... 4 2.1 - CHARGE DE SECURITE... 4 2.2

Plus en détail

Document unique d évaluation des risques en E.P.L.E.

Document unique d évaluation des risques en E.P.L.E. Document unique d évaluation des risques en E.P.L.E. «DE L EVALUATION DES RISQUES AU DOCUMENT UNIQUE» «SECURITE ET SANTE AU TRAVAIL» Document unique d évaluation des risques (Décret n 2001-1016 du 5.11.2001)

Plus en détail

Formation et information des agents à la santé et à la sécurité

Formation et information des agents à la santé et à la sécurité Centre de Gestion du Haut Rhin Fonction Publique Territoriale 22 rue Wilson 68027 COLMAR Cedex Tél. : 03 89 20 36 00 Fax : 03 89 20 36 29 cdg68@calixo.net www.cdg68.fr Circulaire n 05/2009 Cl. C 44 Colmar,

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS. Etablissement :

DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS. Etablissement : DOCUMENT UNIQUE RELATIF A L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS Etablissement : INTERVENANTS ET DEMARCHE L évaluation des risques professionnels a été réalisée par 1 le chef d entreprise et /ou le directeur

Plus en détail

www.valleunion.ma » 2 jours Departement formation et developpement Analyse des risques industriels Objectifs: Programme:

www.valleunion.ma » 2 jours Departement formation et developpement Analyse des risques industriels Objectifs: Programme: Analyse des risques industriels Savoir concrètement choisir et mettre en œuvre la méthode d analyse des risques adaptée à son installation ou process, afin d en prévenir les défaillances. Programme: Différent

Plus en détail

FICHE SIGNALÉTIQUE. Fluval Trousse de nettoyage de lentilles A3969 Page 1 de 5. Famille chimique. Utilisations

FICHE SIGNALÉTIQUE. Fluval Trousse de nettoyage de lentilles A3969 Page 1 de 5. Famille chimique. Utilisations Page 1 de 5 Section I. Identification et utilisation du produit Nom du produit Trousse de nettoyage de Formule chimique Famille chimique Utilisations Section II. Composition et information sur les composants

Plus en détail

Livret de Sécurité pour les personnels des caves de vinification

Livret de Sécurité pour les personnels des caves de vinification santé - sécurité au travail > VINIFICATION Livret de Sécurité pour les personnels des caves de vinification Vous allez travailler dans une cave de vinification... Bienvenue... lisez ce document, il vous

Plus en détail

PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE

PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE RENOVATION DE L IMMEUBLE SIEGE DE LA BAD A ABIDJAN PLAN PARTICULIER DE SECURITE ET DE PROTECTION DE LA SANTE LOT 3 / SOUS LOT: CLIMATISATION - VENTILATION DESENFUMAGE P.P.S.P.S - CVD Page 1 SOMMAIRE 1.0

Plus en détail

Le Risque Chimique : Evaluation et Prévention

Le Risque Chimique : Evaluation et Prévention Le Risque Chimique : Evaluation et Prévention Le Risque Chimique et Produits Chimiques Omniprésents dans le milieu professionnel : près de 40% des salariés sont exposés à au moins 1 produit chimique (SUMER

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE RESULTATS DE L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS CONCERNANT LA SANTE ET LA SECURITE DES TRAVAILLEURS

DOCUMENT UNIQUE RESULTATS DE L EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS CONCERNANT LA SANTE ET LA SECURITE DES TRAVAILLEURS DOCUMENT UNIQUE RESULTATS DE L EVALUATION DES S PROFESSIONNELS CONCERNANT LA SANTE ET LA SECURITE DES TRAVAILLEURS par application des articles L.230-2 et R.230- du Code du Travail ETABLISSEMENT EMPLOYEUR

Plus en détail

Analyse des risques d un poste de travail d un lieu de travail chez un indépendant

Analyse des risques d un poste de travail d un lieu de travail chez un indépendant Analyse des risques d un poste de travail d un lieu de travail chez un indépendant Pour les stagiaires de l enseignement secondaire, du supérieur et de l enseignement pour adultes Modèle A (secteur lourd)

Plus en détail

Guide d aide à l évaluation des risques pour la santé et la sécurité des personnes

Guide d aide à l évaluation des risques pour la santé et la sécurité des personnes vous guider Guide d aide à l évaluation des risques pour la santé et la sécurité des personnes n ELEVAGE AVICOLE Rédacteur :... Personnes associées :... Date initiale :... Date de mise à jour :... Installation

Plus en détail

Pièce 6 NOTICE RELATIVE A LA CONFORMITE

Pièce 6 NOTICE RELATIVE A LA CONFORMITE Pièce 6 NOTICE RELATIVE A LA CONFORMITE DE L INSTALLATION PROJETEE AVEC LES PRESCRIPTIONS LEGISLATIVES ET REGLEMENTAIRES RELATIVES A L HYGIENE ET LA SECURITE DU PERSONNEL Notice Hygiène et sécurité - Page

Plus en détail

Plan de prévention Décret 92-158 du 20 février 1992

Plan de prévention Décret 92-158 du 20 février 1992 Plan de prévention Décret 92-158 du 20 février 1992 LOCALISATION DE L OPÉRATION : NATURE DE L OPÉRATION : Prestation de service en restauration collective Début de la prestation :... Fin de la prestation

Plus en détail

Partie 01 - L organisation de la sécurité et des conditions de travail dans l entreprise ou la collectivité

Partie 01 - L organisation de la sécurité et des conditions de travail dans l entreprise ou la collectivité Partie 01 - L organisation de la sécurité et des conditions de travail dans l entreprise ou la collectivité 1. Les acteurs au sein de l entreprise ou la collectivité Les prérogatives des DP en santé-sécurité

Plus en détail

- MANAGER HSE- FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 4

- MANAGER HSE- FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 4 FORMATIONS : FICHE TECHNIQUE N 4 - MANAGER HSE- 1-OBJECTIFS A l issue de la formation, les Managers deviennent un moteur dans le déploiement de la politique HSE de l entreprise. Contribuer à définir la

Plus en détail

Algérienne des Expertises. Aperçu sur la réglementation algérienne relative à l hygiène et la sécurité en milieu de travail

Algérienne des Expertises. Aperçu sur la réglementation algérienne relative à l hygiène et la sécurité en milieu de travail Aperçu sur la réglementation algérienne relative à l hygiène et la sécurité en milieu de travail Décret exécutif n 91-05 du 19.01.1991 Propreté des locaux Aération et éclairage des locaux Ventilation mécanique

Plus en détail

Atmosphère explosive?

Atmosphère explosive? ATEX I Atmosphère explosive? Mélange avec l air, dans les conditions atmosphériques, de substances inflammables sous forme de gaz, vapeurs, brouillards ou poussières, dans lequel, après inflammation, la

Plus en détail

JARDINS - ESPACES VERTS

JARDINS - ESPACES VERTS Document d Évaluation des Risques JARDINS - ESPACES VERTS STOCKAGE Chariots élévateurs Local Rack Etagère Informatique, bureautique, ciseaux, cutter, massicot, agrafeuse, photocopieur, photocopieur de

Plus en détail

Le document unique d évaluation des risques dans le premier degré (D.U.E.R.)

Le document unique d évaluation des risques dans le premier degré (D.U.E.R.) ANNEE 20.../20... Le document unique d évaluation des risques dans le premier degré (D.U.E.R.) Nom de l école :... Circonscription :... N RNE :... Tél :...Mail :... D.U.E.R. à envoyer à : - l'ien - la

Plus en détail

Santé et sécurité dans les cuisines et la restauration

Santé et sécurité dans les cuisines et la restauration Symposium SOHF 2009: "Prévenir les risques à la place de travail dans les établissements de santé" Santé et sécurité dans les cuisines et la restauration Lausanne, 3 septembre 2009 Intervenants: Aurélia

Plus en détail

des risques professionnels

des risques professionnels Prévention des risques professionnels Exploitants de pressing Des gestes simples pour vous protéger Développer une allergie respiratoire ou cutanée, se faire mal au dos en manipulant des charges importantes

Plus en détail

Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1.

Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1. Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1 Juin 2015 NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE P. 2 sur 8 SOMMAIRE 1 Hygiène...

Plus en détail

NOTICE HYGIENE ET SECURITE

NOTICE HYGIENE ET SECURITE (33) Lieu dit «Le Communal» DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITER UNE INSTALLATION CLASSEE : Exploitation de carrière (Prolongation) Rubrique 2510 1 NOTICE HYGIENE ET SECURITE PIECE REGLEMENTAIRE N 6 W141232/NOT

Plus en détail

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Fiche Prévention LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Former les agents à la sécurité constitue une obligation légale de l autorité territoriale et fait partie intégrante de la politique

Plus en détail

Fiche de prévention - Réglementation

Fiche de prévention - Réglementation etin Santé Sécurité au ail dans les Collectivités N 1 - Avril Fiche de prévention - Réglementation N 2 LES PRODUITS CHIMIQUES : la fiche de donnée de sécurité & l étiquetage Mise à jour : Janvier 2011

Plus en détail

Plan de prévention. Quoi?

Plan de prévention. Quoi? 2 Plan de prévention Quoi? Ce document a pour objectif d évaluer les risques inhérents à la coactivité entre les agents d'une collectivité et les salariés d'une Entreprise Extérieure (). Cette coactivité

Plus en détail

GLOSSAIRE. Recommandation et réglementation. A observer, à repérer par exemple/notamment. Page 1. Préparation Document unique

GLOSSAIRE. Recommandation et réglementation. A observer, à repérer par exemple/notamment. Page 1. Préparation Document unique A consulter sur la page Hygiène et sécurité du site de l'académie de Toulouse la "Boîte à outils pour le premier degré" http://www.ac-toulouse.fr/web/personnels/60-ressources-professionnelles.php Thèmes

Plus en détail

Analyse des risques d un poste de travail dans une entreprise ou un établissement

Analyse des risques d un poste de travail dans une entreprise ou un établissement Analyse des risques d un poste de travail dans une entreprise ou un établissement Pour les stagiaires de l enseignement secondaire Modèle A (secteur lourd) Divisions : Bois/Construction Ce document est

Plus en détail

Centre de gestion Fonction Publique Territoriale des Hautes-Alpes

Centre de gestion Fonction Publique Territoriale des Hautes-Alpes Centre de gestion Le risque chimique Pôle Organisation et Sécurité au Travail Service Prévention, Conseils 1/ Réglementation Décret n 2003-1254 du 23 décembre 2003 relatif à la prévention du risque chimique.

Plus en détail

Evaluation des risques professionnels dans les laboratoires du *** par le guide Déparis Laboratoire de biochimie

Evaluation des risques professionnels dans les laboratoires du *** par le guide Déparis Laboratoire de biochimie Evaluation des risques professionnels dans les laboratoires du *** par le guide Déparis Laboratoire de biochimie Coordinateur: Dr Mohamed Adnène HENCHI, M.C.A., Université de Monastir, Tunisie Participants

Plus en détail

Stockage et Manipulation des Produits dangereux. Quelques conseils de gestion et règles de bonne pratique

Stockage et Manipulation des Produits dangereux. Quelques conseils de gestion et règles de bonne pratique Stockage et Manipulation des Produits dangereux Quelques conseils de gestion et règles de bonne pratique Maîtrise du risque et gestion des Produits dangereux Maîtrise du risque principes de base Identification

Plus en détail

Livret sécurité Compass

Livret sécurité Compass Livret sécurité Compass Livret SÉCURITÉ COMPASS La sécurité notre première exigence SOMMAIRE 2 La sécurité notre première exigence 4 Consignes générales de circulation 6 Consignes générales au poste de

Plus en détail

Pièce 6 NOTICE RELATIVE A LA CONFORMITE

Pièce 6 NOTICE RELATIVE A LA CONFORMITE Pièce 6 NOTICE RELATIVE A LA CONFORMITE DE L INSTALLATION PROJETEE AVEC LES PRESCRIPTIONS LEGISLATIVES ET REGLEMENTAIRES RELATIVES A L HYGIENE ET LA SECURITE DU PERSONNEL Notice Hygiène et sécurité - Page

Plus en détail

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 CAISSE RÉGIONALE D ASSURANCE MALADIE RHÔNE -ALPES Service Prévention des Risques Professionnels 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 FT 1022 OCTOBRE

Plus en détail

Prévention des risques professionnels en BTS FED. Sommaire. Projet pe dagogique. BTS FED Prévention des risques professionnels 2014

Prévention des risques professionnels en BTS FED. Sommaire. Projet pe dagogique. BTS FED Prévention des risques professionnels 2014 Projet pe dagogique Prévention des risques professionnels en BTS FED Yannick HEMERY, Fabien JONQUIERE, Luc ROLOS, Sommaire Intention pédagogique 1 Prévention des risques et référentiel BTS FED 2 Référentiel

Plus en détail

Ce document a été réalisé avec le concours de :

Ce document a été réalisé avec le concours de : L évaluation des risques professionnels Guide d élaboration du document unique Ce document a été réalisé avec le concours de : La Mutualité Sociale Agricole Le Service de l Inspection du Travail et de

Plus en détail

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE de en Martinik NOTICE HYGIENE ET SECURITE BUREAU VERITAS ASEM Dossier n 6078462 Révision 2 Octobre 2014 Page 1 de en Martinik SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 1.1 OBJET DE LA NOTICE... 3 1.2 CADRE REGLEMENTAIRE...

Plus en détail

grille de Conformité Réglementaire

grille de Conformité Réglementaire N D ordre Objet Références Exigences 1 Prestations en SST Code de Travail C T : loi n 66 27 du 30/04/1966 modifié par la loin n 94 29 du 21/02/1994 et la loi n 96 62 du 15/07/1996 : grille de Conformité

Plus en détail

LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ. Agents réalisant la collecte avec polybenne-grue

LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ. Agents réalisant la collecte avec polybenne-grue LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ Agents réalisant la collecte avec polybenne-grue Sommaire 1- Enjeux et objectifs de ce livret... 3 2- Rappel sur les obligations des agents en hygiène et sécurité... 3 3-

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE, DEMARCHE ET GRILLE POUR EVALUER VOS RISQUES PROFESSIONNELS

DOCUMENT UNIQUE, DEMARCHE ET GRILLE POUR EVALUER VOS RISQUES PROFESSIONNELS DOCUMENT UNIQUE, DEMARCHE ET GRILLE POUR EVALUER VOS RISQUES PROFESSIONNELS QU EST-CE QUE LE DOCUMENT UNIQUE? LA DEMARCHE D EVALUATION Obligation pour tout employeur d évaluer les risques professionnels

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION FOIRE EXPOSITION 30 AOUT AU 8 SEPTEMBRE 2013 S O M M A I R E. 1. Parties prenantes 1. 2. Prescriptions générales 1

PLAN DE PREVENTION FOIRE EXPOSITION 30 AOUT AU 8 SEPTEMBRE 2013 S O M M A I R E. 1. Parties prenantes 1. 2. Prescriptions générales 1 PLAN DE PREVENTION FOIRE EXPOSITION 30 AOUT AU 8 SEPTEMBRE 2013 S O M M A I R E Pages 1. Parties prenantes 1 2. Prescriptions générales 1 3. Inspection commune 1 & 2 4. Définition des phases d activités,

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION DP 00

PLAN DE PREVENTION DP 00 PLAN DE PREVENTION DP 00 Décret N 92-158 du 20 février 1992 : Travaux effec tués dans un établissement par une entreprise extérieure Arrêté du 19 mars 1993 : Liste des travaux dangereux - Code du travail

Plus en détail

Zone de traitement thermique Analyse des risques

Zone de traitement thermique Analyse des risques Zone de traitement thermique Analyse des risques Objectif Améliorer les conditions de travail tout en optimisant la productivité. Implantation zone de travail au sein de l'entreprise Zone Traitement thermique

Plus en détail

Tableau d évaluation des RISQUES PROFESSIONNELS

Tableau d évaluation des RISQUES PROFESSIONNELS EXEMPLE DOCUMENT N 2 Tableau d évaluation des RISQUES PROFESSIONNELS Secteur de la poissonnerie DOC N2 2.indd 1 21/11/2014 17:04 EXEMPLE DE DOCUMENT UNIQUE Date de mise à jour : Activités Postes Sans Objet

Plus en détail

Fiche de Données de Sécurité ESSENCE F C I R

Fiche de Données de Sécurité ESSENCE F C I R C I R FICHE DE DONNEES DE SECURITE Veuillez lire ces informations avec soin avant d'utiliser ou d'éliminer le produit 1. Identification du produit et de la société 1.1 Désignation commerciale du produit

Plus en détail

Annexe 1: bases de conception des signaux de sécurité et des signaux auxiliaires

Annexe 1: bases de conception des signaux de sécurité et des signaux auxiliaires Annexes à la règle CIPA n 22 Annexe 1: bases de conception des signaux de sécurité et des signaux auxiliaires 1.1 Signaux de sécurité Forme géométrique Signification Couleur de sécurité Couleur de contraste

Plus en détail

ANNEXE 3. Analyse des risques d un poste de travail dans une entreprise ou un établissement

ANNEXE 3. Analyse des risques d un poste de travail dans une entreprise ou un établissement ANNEXE 3 Analyse des risques d un poste de travail dans une entreprise ou un établissement Pour les stagiaires de l enseignement secondaire, du supérieur et de l enseignement pour adultes Modèle B (secteur

Plus en détail

EVALUATION des RISQUES PROFESSIONNELS EvRP. Dr. Aziz TIBERGUENT Décembre 2007

EVALUATION des RISQUES PROFESSIONNELS EvRP. Dr. Aziz TIBERGUENT Décembre 2007 EVALUATION des RISQUES PROFESSIONNELS EvRP DEUXIEME PARTIE Dr. Aziz TIBERGUENT Décembre 2007 EVALUATION des RISQUES PROFESSIONNELS EvRP METHODES ET PRATIQUES Comment évaluer les risques professionnels?

Plus en détail

FONTAINIER AGENT D EXPLOITATION D EAU POTABLE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL

FONTAINIER AGENT D EXPLOITATION D EAU POTABLE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL FONTAINIER AGENT D EXPLOITATION D EAU POTABLE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL REGLEMENTATION PREVENTION PROTECTION Les sources de dangers : L électricité Le travail en hauteur Le travail en espace confiné

Plus en détail

PROTOCOLE DE SECURITE

PROTOCOLE DE SECURITE ENTREPRISE D ACCUEIL Raison sociale : PROTOCOLE DE SECURITE En application de l arrêté du 26 avril 1996 relatif aux opérations de chargement et de déchargement effectuées par une entreprise extérieure

Plus en détail

PLAN DE PREVENTION. OPERATION N du. Responsables des Entreprises

PLAN DE PREVENTION. OPERATION N du. Responsables des Entreprises PLAN DE PREVENTION Décret N 92-158 du 20 février 1992 : Travaux effectués dans un établissement par une entreprise extérieure Arrêté du 19 mars 1993 : Liste des dangereux - Code du travail articles R.237-1

Plus en détail

PROJET DE GUIDE. d'aide à la rédaction du Document Unique. en Cabinet d Avocats

PROJET DE GUIDE. d'aide à la rédaction du Document Unique. en Cabinet d Avocats PROJET DE GUIDE d'aide à la rédaction du Document Unique en Cabinet d Avocats 2 PRINCIPES En application des articles R. 4121-1 et suivants du code du travail, toutes les entreprises, publiques ou privées,

Plus en détail

Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE

Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE Le mot des Présidents Le décret du 5 novembre 2001 impose une nouvelle obligation aux entreprises : formaliser les risques de l entreprise sur un document unique.

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE D'EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

DOCUMENT UNIQUE D'EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS DOCUMENT UNIQUE D'EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS Version numéro : Date première rédaction : Date de la dernière mise à jour : Nom de l'entreprise Textes réglementaires Principes généraux de la loi

Plus en détail

Utiliser en sécurité les produits dangereux

Utiliser en sécurité les produits dangereux Utiliser en sécurité les produits dangereux Savoir lire l étiquette Les nouveaux pictogrammes de danger Explosif Inflammable Comburant Gaz sous pression Corrosif Toxique/mortel Nocif/altération de la santé

Plus en détail

Cas concret : Les espaces verts

Cas concret : Les espaces verts Cas concret : Les espaces verts Stockage Espaces Verts Risque d incendie ou d explosion Fragilisation des emballages Risque de chutes d objets (récipients ou matériel) Risque de réaction chimique dangereuse

Plus en détail

Suivi et mise à jour du DU et du PAP sur Agirhe

Suivi et mise à jour du DU et du PAP sur Agirhe Suivi et mise à jour du DU et du PAP sur Agirhe Sommaire de la présentation A. Rappel de la réglementation 1) Le document unique (DU) 2) Le programme annuel de prévention (PAP) B. Méthodologie de suivi

Plus en détail

Catalogue de Formation 2012

Catalogue de Formation 2012 Catalogue de Formation 2012 GREENTIPS Prévention des risques chimiques Initiation au risque amiante Les agents C.M.R. : connaissances réglementaires et actions de prévention GREENTIPS 91 C route des Romains

Plus en détail

Gel pam SAS. Sécurité. La Baque 26700 La Garde-Adhémar FRANCE. Tel. : +33 (0)4 75 04 42 66 fax : +33 (0)4 75 04 43 73

Gel pam SAS. Sécurité. La Baque 26700 La Garde-Adhémar FRANCE. Tel. : +33 (0)4 75 04 42 66 fax : +33 (0)4 75 04 43 73 Gel pam SAS La Baque 26700 La Garde-Adhémar FRANCE Sécurité Tel. : +33 (0)4 75 04 42 66 fax : +33 (0)4 75 04 43 73 IP Projects Sommaire Consignes de sécurité...3 1. La politique de sécurité... 4 2. Les

Plus en détail

GESTION DE LA CO- ACTIVITÉ

GESTION DE LA CO- ACTIVITÉ 16 A GESTION DE LA CO- ACTIVITÉ Plan de prévention - Protocole de sécurité pour le chargement ou le déchargement de véhicule Permis de feu - Dossier des plans de prévention, protocoles de sécurité pour

Plus en détail

8.3.1. Modèle de registre de sécurité

8.3.1. Modèle de registre de sécurité 8.3.1. Modèle de registre de sécurité Dans les établissements/associations recevant du public, doit être tenu un registre de sécurité incendie, sur lequel sont reportés les renseignements indispensables

Plus en détail

EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS. Document Unique. Guide méthodologique d aide à la mise en œuvre

EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS. Document Unique. Guide méthodologique d aide à la mise en œuvre EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS Document Unique Guide méthodologique d aide à la mise en œuvre SOMMAIRE Introduction Page : 3 La démarche de prévention Page : 4 La démarche de prévention. Les étapes.

Plus en détail

CONSIGNES DE SECURITE

CONSIGNES DE SECURITE CONSIGNES DE SECURITE BITUME CHAUD RISQUES PRECAUTIONS BRULURES GRAVES au 3ème degré Les bitumes sont stockés et manipulés à des températures élevées ordinairement supérieures à 130 C. PORTER des VETEMENTS

Plus en détail

Unité de travail : PERSONNEL SPORTIF LIEU : DATE : Nombre de poste(s) :

Unité de travail : PERSONNEL SPORTIF LIEU : DATE : Nombre de poste(s) : Unité de travail : PERSONNEL SPORTIF LIEU : DATE : Nombre de poste(s) : A) S LIES A l'activité SEDENTAIRE 1) Risques de heurts ou de douleurs physiques (dus aux postes de travail proprement dit) S (ou

Plus en détail

Je suis Assistant de prévention dans ma collectivité : quelles actions mettre en place?

Je suis Assistant de prévention dans ma collectivité : quelles actions mettre en place? Je suis Assistant de prévention dans ma collectivité : quelles actions mettre en place? Quel est le rôle et le positionnement de l Assistant de Prévention? L Assistant de Prévention assiste et conseille

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE D'EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

DOCUMENT UNIQUE D'EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS DOCUMENT UNIQUE D'EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS Version numéro : Date première rédaction : Date de la dernière mise à jour : Nom de l'entreprise Textes réglementaires Principes généraux de la loi

Plus en détail

DEPISTAGE PARTICIPATIF DES RISQUES (DEPARIS)

DEPISTAGE PARTICIPATIF DES RISQUES (DEPARIS) DEPISTAGE PARTICIPATIF DES RISQUES (DEPARIS) Entreprise: *** Coordinateur: Dr Mohamed Adnène HENCHI, M.C.A., Université de Monastir, Tunisie Situation de travail : Machine *** Responsables : * Ingénieur

Plus en détail

GRILLE D AUTO-EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS

GRILLE D AUTO-EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS Ces grilles vont permettre d évaluer les risques spécifiques à chaque école. Dans la colonne «observations», décrire la situation qui amène à répondre «non» ou «non satisfaisant» à la question posée. Par

Plus en détail