deux associations régionales Comment fonctionnent Un parcours : Maxime Lorenz trace sa voie dans le bois Lourdes restructurations à Aix et Montpellier

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "deux associations régionales Comment fonctionnent Un parcours : Maxime Lorenz trace sa voie dans le bois Lourdes restructurations à Aix et Montpellier"

Transcription

1 N Octobre 2007 Comment fonctionnent deux associations régionales Un parcours : Maxime Lorenz trace sa voie dans le bois Lourdes restructurations à Aix et Montpellier La voile pour forger un esprit d équipe

2 Vie du réseau Languedoc-Roussillon et Paca Lourdes restructurations à Aix et Montpellier Le CFA-BTP de Montpellier a inauguré le 25 septembre des locaux rénovés. «La restructuration a été menée en site Le CFA-BTP de Montpellier rénové. occupé pendant quatre ans, confie Philippe Vernay, le directeur. Notre atelier menuiserie, dont la mise en sécurité a été cofinancée par la Cram, est atelier pilote régional. Nous avons aussi fait de gros efforts sur la cellule multiénergies et avons ouvert une section BP Génie climatique.» Les chambres n accueillent plus qu un à trois apprentis et l espace restauration propose un self et une cafétéria. Le 28 septembre, c était au tour du CFA-BTP d Aix-les-Milles de couper le ruban, après dix ans de rénovation qui auront notamment permis de transformer le secteur électricité, d agrandir l atelier maçonnerie, de créer des ateliers menuiserie et métallerie. Franche-Comté Besançon entre culture et sport Le CFA-BTP de Besançon, l un des plus grands du réseau, s est récemment doté de nouveaux locaux pour la pratique de l EPS et a rénové sa salle de spectacle et de réunion. «Ces dernières années, le CFA de Besançon, qui accueille de plus en plus d apprentis, a construit De nouvelles installations pour les loisirs. de nouveaux bâtiments pour installer ses ateliers, notamment un pôle de travail du bois, explique Anne Rossner, architecte chargée d opération au service construction du CCCA-BTP. Quand ce dernier a été opérationnel, l ancien atelier a été réhabilité et des installations sportives y ont été aménagées.» Salle de sport couverte, salle de musculation et vestiaires permettent désormais à tous de pratiquer l EPS dans de bonnes conditions et sont utilisés, le soir, par les internes. Quant à la salle de spectacle et de réunion, elle a été équipée de fauteuils de cinéma, achetés d occasion, et d un écran géant avec son THX. Elle sera utilisée pour les loisirs des internes et à des fins pédagogiques. National Rendez-vous le 6 décembre Une rencontre du conseil d administration du CCCA- BTP et des présidents et vice-présidents des associations gestionnaires, directeurs, directeurs généraux et secrétaires généraux des soixantetreize CFA-BTP aura lieu le 6 décembre à Paris. Ce sera la première réunion de ce genre depuis que le CCCA-BTP est constitué sous forme associative. Elle portera principalement sur la mise en œuvre des accords du 6 septembre 2006 et du 23 mai 2007 avec l objectif d ouvrir un dialogue constructif avec le réseau. Revue de presse Ils vous informent Ce sont des témoignages d apprentis en 1 re année de CAP Constructeur de route que édité par le CFA TP de Mallemort (13), a décidé de mettre en avant, dans sa première édition. Celui d Ingrid qui a participé à la Journée de la femme du BTP à Marseille et celui de Laurent qui est parti à Paris pour Ambition TP (manifestation de la FNTP). Infobat 77, revue des CFA- BTP de Nangis et d Ocquerre (77), met l accent sur le succès croissant de métiers du BTP et de ses journées portes ouvertes. Elle raconte aussi le voyage au Maroc des apprentis peintres d Ocquerre, pour s initier aux décorations berbères. National Un nouveau dispositif de formation Le dispositif 2008 de formation continue des personnels des CFA-BTP, proposé par le CCCA-BTP, a été transmis à tout le réseau. L accent est mis sur la construction de projets pluriannuels, dans lesquels le droit individuel à la formation (DIF) constitue un levier dynamique. Une attention particulière est portée sur le déploiement des Points Conseil BTP dans le réseau et sur la mise en place des périodes d activités professionnelles en entreprise (PAPE), permettant aux formateurs et aux directions de CFA de se perfectionner au niveau technique et d actualiser leur regard sur l entreprise et la formation alternée. Par ailleurs, afin de permettre aux personnels des CFA de valoriser leurs compétences, la validation des acquis de l expérience (VAE) sera promue auprès des associations. 2 Apprentissage BTP n 146 Octobre 2007

3 vite Le rapport d activité annuel du CCCA-BTP sera disponible mi-octobre. Il reprend les nouvelles modalités de gouvernance de l organisme, désormais constitué sous forme associative, ainsi que ses missions et les dispositions prises par les partenaires sociaux du BTP, sous forme d accords (6 septembre 2006 et 23 mai 2007), qui fixent les principes et les règles du nouveau cadre. L équipe de football des apprentis du CFA-BTP de Brétigny-sur-Orge (91) a remporté la 8 e édition du tournoi de l APAS-BTP, devant 57 autres équipes. La compétition se déroulait en juin dernier, au stade Pershing de Vincennes, et la victoire fut sans appel lors de la finale (4-0)! Cannabis, cocaïne, héroïne, etc. mais aussi tabac, alcool, médicaments, le nouveau site Internet de l Institut national de prévention et d éducation pour la santé, consacré aux drogues et dépendances (www.droguesdependance.fr) fait le tour de la question. Il répertorie les lieux d accueil, les sites Internet donnant des informations et apporte d importants conseils aux parents, notamment sur l importance du dialogue avec leur enfant et de l établissement de limites qui lui serviront de repères. k + sur le net Bourgogne Une remise des prix tout en sécurité La remise des prix de fin d année au CFA-BTP d Auxerre a été l occasion d offrir aux 220 apprentis récompensés, un gilet de chantier de sécurité. Acquis avec le soutien de la Cram de Bourgogne et Franche-Comté, dont l une des missions est de développer la prévention des risques professionnels, ceux-ci étaient siglés aux couleurs des deux partenaires. Le CFA d Auxerre a, par ailleurs, publié avec les trois autres CFA-BTP de Bourgogne, une plaquette de présentation des filières proposées sur la région. Infos pratiques Un trophée «Bâtirama» spécial apprenti Organisé par le journal Bâtirama, le «Trophée du tour de main», qui récompense chaque année les astuces inventées par les artisans du bâtiment, sera cette année complété d un trophée réservé aux apprentis. Soutenu par le CCCA-BTP, le «Trophée Bâtirama spécial apprenti» récompensera des jeunes en formation en alternance dynamiques et les professionnels qui les forment en entreprise. Pour participer, il suffit que les candidats apprentis envoient quelques lignes par courriel sur ce que leur transmet leur maître d apprentissage en matière de savoir-faire, d organisation du travail, de gestes de sécurité, d accueil de la clientèle, etc. L équipe lauréate gagnera deux ordinateurs portables, un pour le maître d apprentissage, l autre pour l apprenti qui partira également avec un ipod. Quatre prix devraient être remis. Contact : ou Photo : B. Charpenel / CCCA-BTP Éditorial Les partenaires sociaux du BTP ont décidé de mettre en place des associations régionales dans le but de créer une meilleure coopération entre les CFA et de renforcer par-là même la politique professionnelle et paritaire de l apprentissage dans les branches du BTP. Ce choix s inscrit dans le contexte de la décentralisation et de la compétence exercée par les conseils régionaux dans ce domaine. La mise en œuvre de ces accords dans chaque région repose sur des négociations. Elle suppose aussi la prise en compte d un ensemble de règles et de procédures. J ai conscience de la difficulté d une telle action. C est pourquoi, je crois qu il est très important de bien informer et de rassurer l ensemble des acteurs concernés, aussi bien administrateurs que collaborateurs salariés de nos structures, sur les enjeux d une telle réforme. Ses objectifs : donner à tous un meilleur cadre de fonctionnement et nous aider à mieux gérer notre politique d apprentissage. Vous pourrez découvrir dans ce numéro le témoignage d associations régionales existantes déjà dans notre réseau. Elles peuvent éclairer utilement notre réflexion. Je souhaite qu avec l appui technique des services du CCCA-BTP et dans le respect du rôle et du statut de chacun nous puissions avancer rapidement dans la voie tracée par nos partenaires sociaux. Patrick Del Grande, président du CCCA-BTP ils bougent BTP Formation Isère : Jean Oddolaye (CGC) est devenu président à la place de Pierre Durbiano (FFB) et Michel Vaccon (FNTP) a été nommé vice-président à la place de Jean Oddolaye (CGC). AFPBTP de Haute-Marne : Jean-Louis Mouton (Capeb) est devenu président à la place de Jean-Pierre Nicole (FFB). Aforproba d Eure-et-Loir : Gilles Degonzague (FFB) est devenu président à la place de Michel Garbit (CGC) et Michel Garbit (CGC) a été nommé vice-président à la place de Jacques Darbin (BATI-MAT-TP-CFTC). AFPBTP de Savoie et Haute-Savoie : René Chevalier (FFB) est devenu président à la place de Bernard Nicoud (CGC) et Bernard Nicoud (CGC) a été nommé vice-président à la place de Jean-Louis Chittaro (FFB). Sommaire Vie du réseau Échos, mouvements et initiatives Un contrat de professionnalisation réussi Quand la voile forge un fort esprit d équipe En chantier Comment fonctionnent deux associations régionales Points d appui Interview de Philippe Caillol, président de l APMP p2 p4 p5 p6 p8 Apprentissage BTP n 146 Octobre

4 Vie du réseau engagement Jean-Luc Texier maître d apprentissage Même s il n a accueilli que trois apprentis depuis qu il s est mis à son compte comme plombier-électricien, il y a dix ans à Rochefort (Charente-Maritime), Jean-Luc Texier possède une solide expérience dans l encadrement des jeunes. «J ai pris un certain nombre d apprentis sous mon aile en tant qu employé, au cours des quinze années qui ont précédé la création de mon entreprise, raconte-t-il. Ce qui me motive est de pouvoir former un jeune, lui apprendre tout ce qu il y a à savoir pour travailler dans le bâtiment et faire en sorte qu il y ait une continuité dans le métier, un passage de savoir-faire entre maîtres d apprentissage et apprentis.» Un apprenti très motivé Les deux premiers apprentis formés par Jean-Luc Texier ne sont pas restés pour travailler avec lui dans l entreprise car ils n étaient finalement pas intéressés par la pratique des deux métiers (plomberie et électricité). En revanche, celui qu il accueille actuellement, apprenti en 1 re année d électricité au CFA-BTP de Saintes, semble très motivé. Une expérience gratifiante pour le maître d apprentissage. Contrat de professionnalisation Le 20 juin, le Fonds d assurance formation des salariés du bâtiment et des travaux publics (FAF.SAB) a récompensé Olivier Guilbert. Un parcours personnel couronné de succès. «On peut apprendre un autre métier à tout âge» Olivier Guilbert (à gauche) et son tuteur Jean-Jacques Laue, lors de la remise du trophée. Nouvelle vie, nouveau départ. Après six mois passés par la case «recherche d emploi», Olivier Guilbert, 36 ans, qui a travaillé seize ans dans la restauration, souhaite changer radicalement de voie. Il choisit de devenir couvreur. Son objectif : pouvoir, enfin, consacrer davantage de temps à ses enfants. «Quand on vient de la restauration, on peut mesurer la différence. Dans le bâtiment, il y a moyen d avoir une existence à côté du travail. La vie est gérable», apprécie Olivier. «Mais avant d entamer autre chose, il faut commencer par apprendre», estime-t-il. C est là qu intervient Jean-Jacques Laue, chef d entreprise qu il connaît et qui lui propose un stage. L antenne de Blois du FAF.SAB aide l entreprise et Olivier à établir un contrat de professionnalisation. Il va suivre 455 heures de formation au CFA- BTP pour décrocher, avec 14 de moyenne, un CAP de couvreur. Travail d équipe «Le CFA nous prépare à l examen, mais on ne décroche pas le CAP seulement grâce à ça. C est un travail d équipe entre le centre de formation et l entreprise. C est du Au centre, j ai volontairement choisi des matières que l on pratiquait moins dans l entreprise. La zinguerie par exemple, car nous sommes dans une région où il y a peu de toits en zinc. Par ailleurs, les bases théoriques enseignées permettent de se donner un cadre», analyse avec le recul Olivier. Et puis, après l examen, il y a la Nombre de contrats de professionnalisation du réseau CCCA-BTP Région Effectifs Aquitaine 43 Auvergne 6 Bourgogne 33 Bretagne 20 Centre 28 Champagne-Ardenne 3 Corse 4 Île-de-France 20 Languedoc-Roussillon 15 Limousin 10 Lorraine 112 Midi-Pyrénées 75 Nord-Pas-de-Calais 33 Basse-Normandie 89 Haute-Normandie 12 Pays de la Loire 34 Poitou-Charentes 50 Provence-Côte d Azur 7 Rhône-Alpes 37 Total 631 nouvelle vie que l on s est choisie. Pour Olivier, elle s engage sous de bons auspices, puisque le contrat de professionnalisation s est transformé en CDI. Le «Dans le bâtiment, il y a vraiment moyen d avoir une existence à côté de son travail.» nouveau couvreur consolide ses acquis et le papa consacre ses soirées à ses enfants. «À tout âge, on peut apprendre un autre métier», encourage Jean-Jacques Laue, le tuteur qui ne cache pas son admiration pour la performance de son salarié. «Pour ma part, j ai simplement redonné tout ce que moi-même j ai appris», conclut-il. 4 Apprentissage BTP n 146 Octobre 2007

5 un jeune, un parcours Maxime Lorenz trace sa voie dans le bois Brétigny-sur-Orge, travailler le bois n était pas forcément un Ça ne m a pas plu. J ai ensuite fait des petits boulots en en entreprise, mon patron me fait passer une semaine par la charpente. Par ailleurs, avoir des responsabilités Pour Maxime Lorenz, apprenti choix professionnel prioritaire. intérim pendant un an, en atelier, une semaine sur ne me fait pas peur.» Décidé en 1 re année de BP Après avoir passé un bac STT, ce qui m a donné l occasion un chantier, puis une semaine à créer sa propre entreprise Menuisier le destinant plutôt de travailler le bois.» à ses côtés, afin d apprendre lorsqu il est entré en CAP, au CFA-BTP de au commerce, cet amateur Maxime se découvre alors une à réaliser métrages et devis, il préfère aujourd hui essayer de musique, qui avait déjà passion pour cette matière poursuit-il. Du coup, je peux de «devenir bon dans son Maxime à son actif sept années de noble et choisit, en 2005, me faire une idée de ce qui domaine», dans l entreprise Lorenz a conservatoire (guitare basse) de se réorienter vers la m intéresse le plus. Je suis qui l embauchera. Enfin, participé, et la création d un groupe menuiserie, en s inscrivant davantage tenté par le travail il n hésite pas à donner en 2006, de metal, décide de s inscrire en CAP. Il signe alors un de panneaux traditionnels de son temps pour les bonnes à la création à la faculté de musicologie contrat d apprentissage (fabrication de meubles causes et a participé, en au Mali d un d Évry. «J y suis resté deux avec EMDS à Guibeville. en bois massif ou stratifié, 2006, à la construction d un dispensaire. mois, témoigne-t-il. «À chacun de mes séjours portes, cloisons, etc.) que dispensaire médical au Mali. Champagne-Ardenne Depuis six ans, les BP Menuiserie et Maçonnerie du CFA-BTP de Charleville-Mézières s initient à la voile en Bretagne et testent leurs capacités au travail d équipe. Quand la voile forge un fort esprit d équipe 50 apprentis sur les flots Initiée par le CFA-BTP des Ardennes, la semaine de voile en Bretagne a fait d autres adeptes. Deux équipages du CFA-BTP de Charleville- Mézières, un équipage de Reims, un équipage interprofessionnel et un équipage de CFA Industrie sont partis cette année avec leurs accompagnateurs pour naviguer en mer. «Se retrouver à cinq ou six apprentis sur un voilier, avec un chef de bord et un skipper, et affronter les éléments en pleine mer est une bonne expérience de travail d équipe pour nos apprentis de BP, confie Alain Fevry, formateur en EPS au CFA-BTP de Charleville- Mézières. Dans ce type de situation, ces futurs responsables professionnels doivent prendre des décisions et des initiatives. Ils apprennent à travailler et intervenir ensemble. Cette expérience, qui s inscrit dans la logique de projet de notre établissement, qui allie la formation et le sport, peut les aider lorsqu ils seront en situation professionnelle.» Cette année, le CFA-BTP des Ardennes ayant pu financer deux bateaux (des voiliers de 12 mètres habitables), L équipage du CFA-BTP08 avec Guy Niles, skipper d un voilier de 12 mètres. dix apprentis ont pu passer cinq jours en Bretagne, en juillet*. Les jeunes n étaient toutefois pas novices, car, de la fin de l hiver au mois de juillet, ils se sont initiés au langage maritime et au maniement des cordages sur le lac des Vieilles-Forges, avec le Comité départemental de voile des Ardennes. En Bretagne, au port du Crouesty (Morbihan), ils ont navigué presque quotidiennement, lorsque les conditions météo le permettaient. Au programme : ÎIe aux moines, pointe de Quiberon, etc. et découverte du golfe du Morbihan par la mer. Une belle «Cette expérience en mer peut aider ces apprentis lorsqu ils seront en situation professionnelle.» initiative pour apprendre à ces jeunes mousses à «tenir la barre». * Auparavant, un seul bateau pouvait être financé, et cinq à six apprentis étaient choisis selon leur mérite et leur aptitude à naviguer. Apprentissage BTP n 146 Octobre

6 En chantier qualité de l apprentissage L une est au nord de la France et l autre dans le centre. La première dans une région de forte densité et l autre dans une zone moins peuplée. Depuis longtemps, pour des raisons liées à leur histoire, l Afobat Nord-Pas-de-Calais et l AFP-BTP du Limousin fonctionnent sur des schémas régionaux. À l heure où l ensemble du réseau s engage sur cette voie, leur expérience peut être enrichissante. Témoignages. l histoire Nord - Pas-de-Calais. Les ateliers de Lille, Boulognesur-Mer et Valenciennes ont été créés dès les années 1950 et 1960 par la Fédération du bâtiment du Nord. En 1972, ces centres rejoignent le réseau CCCA-BTP. À cette occasion, l association régionale, gérée paritairement, est créée. Limousin. C est au début des années 1980 que les CFA de Limoges et de Tulle expérimentent pour la première fois la régionalisation. À cette époque, la baisse des effectifs mettait en péril le CFA corrézien. La profession choisit alors de fusionner les deux AFP-BTP. Une première organisation se met en place avec un directeur régional, un secrétaire général et un chef de travaux répartis entre les deux centres. Puis, en 1990, un directeur est nommé dans chaque CFA. Un secrétaire général assure la coordination de l ensemble. La décennie qui s ensuit est faste. Les effectifs augmentent. Les deux centres, qui avoisinaient les 200 apprentis, finissent par dépasser chacun les 450. Mais, en 2003, nouveau virage : un des deux directeurs s en va. C est l occasion de revenir vers un schéma plus «régionaliste» avec un seul directeur. Aujourd hui, le changement de statut du CCCA-BTP modifie la donne. «C est une réforme qui semble faite pour nous, commente Georges Fraysse, directeur régional, car nous avons avancé depuis dix-huit ans en fonction de nos propres contraintes, mais la structure avec un directeur dans chaque centre et un secrétaire général au niveau régional me paraît un mixte cohérent de tout ce que nous avons expérimenté.» les relations avec les interlocuteurs régionaux Nord - Pas-de-Calais. «Nous sommes très bien reçus au conseil régional, où l on apprécie d avoir un interlocuteur unique, témoigne Oscar Doom, président de l association. Sur chaque dossier, nous pouvons avoir une vue d ensemble et appliquer, de part et d autre, un raisonnement régional.» «Le plan de développement de l Afobat est connu de la région. Cela nous donne un poids incomparable», ajoute Hubert Dhonte. Comment deux associa Limousin. «Les partenaires apprécient d avoir un interlocuteur solide qui représente la plus grosse entité de formation professionnelle de la région et qui profite aussi de l appui d un réseau national, assure Georges Fraysse. Un directeur dans chaque centre rapproche l autorité de l établissement. En revanche, une direction régionale accroît l autorité du réseau vers l extérieur. Cela donne l avantage du poids.» 6 Apprentissage BTP n 146 Octobre 2007

7 l autonomie des centres Nord - Pas-de-Calais. «Chaque unité est pilotée par son directeur. Celui-ci dispose d un budget qu il gère indépendamment», explique Patrick Pittalis, directeur du CFA de Lille métropole. «Nous pratiquons l autonomie dans l interdépendance, analyse en écho Hubert Dhonte. Il y a vraiment un plan de développement de l association et trois projets d établissement. Les formations dépendent des bassins d emploi, nous ne faisons donc pas franchement la même chose partout. Cette diversité est une richesse que nous voulons préserver. Chaque CFA a conservé sa personnalité ; les formateurs, notamment, sont très attachés à leur centre.» Les délégués du personnel sont élus au niveau de chaque établissement. Idem pour les conseils de perfectionnement, alors que, réglementairement, il serait possible de n en avoir qu un. En revanche, le comité d entreprise agit au niveau de l association avec une vision globale des décisions. Limousin. «Nous sommes en train d établir un nouveau projet d établissement au niveau régional qui contient deux volets distincts, un par CFA, car fonctionnent tions régionales la mutualisation des expériences Nord - Pas-de-Calais. «L avantage, c est que l on partage nos expériences, ce qui évite de réinventer dans son coin. On peut multiplier les expérimentations : on sait que, si elles marchent, elles pourront être reprises. Nous n hésitons jamais non plus à nous poser des questions les uns aux autres. On communique et ça marche! Sur le plan pratique, c est très profitable car on démultiplie nos forces : par exemple, on peut se répartir les tâches de représentation dans les réunions. Sentir derrière soi l impulsion d une instance régionale procure un confort de travail appréciable car la conduite quotidienne d un établissement avec le pilotage des jeunes exige un investissement constant», apprécie Patrick Pittalis. «L association remplit aussi un rôle d animation et d impulsion. Des projets tels que la certification ISO, la lutte contre l illettrisme, les centres de ressources (CRAF), les Points Conseil BTP, le contrôle en cours de formation (CCF), l introduction des écomatériaux dans le travail des jeunes sont l objet de groupes de travail inter-cfa. Quand un cahier des charges commun est établi, c est plus facile de mutualiser», constate Hubert Dhonte. le conseil d administration Nord - Pas-de-Calais. Le conseil d administration se réunit tous les deux ou trois mois et se déplace dans les CFA. Ses vingt-quatre membres sont élus pour trois ans. Le bureau, composé de dix membres élus également pour trois ans, se réunit mensuellement. «Nous nous répartissons les rôles entre représentants car nous nous connaissons depuis longtemps et partageons tous la fibre apprentissage. Nous pouvons parler d une même voix au niveau régional car nous avons au fond de nous la même volonté : pousser les jeunes à nous remplacer», explique M. Biache, trésorier et membre du conseil d administration, pour qui il est «important que les administrateurs soient bien les administrateurs de l ensemble de l association sans exclusive pour tel ou tel centre». nous tenons compte des spécificités de chacun.» Au niveau pédagogique, dès 1985, l association a mis en place six filières régionales de niveau IV, trois à Tulle et trois à Limoges. «Cela aide à optimiser le remplissage des formations. Cela permet aussi de maintenir des formations au recrutement difficile : nous proposons ainsi un CAP de serrurerie-métallerie à Tulle et un CAP de carreleur à Limoges», explique Georges Fraysse. Limousin. La mise en œuvre des axes définis par la profession constitue la ligne directrice du conseil d administration. «Nous impulsons régionalement les orientations du CCCA-BTP tant sur le plan pédagogique que budgétaire, mais c est aux directions et aux personnels des centres que revient leur mise en œuvre», expose Jacques Mausset, président de l AFP-BTP Limousin. Un fonctionnement qui, aujourd hui, bénéficie de la force de l évidence, mais pour lequel il a fallu, en 1984, faire preuve de «persuasion pour surmonter les appréhensions qu il suscitait». Apprentissage BTP n 146 Octobre

8 Points d appui Philippe Caillol Association pour la promotion des métiers du plâtre (APMP) Alors que plusieurs CFA se sont distingués lors du quatorzième challenge «Découvrir les métiers du plâtre», le président de l APMP évoque les enjeux de la profession. «Nous aurons à faire face au doublement de nos effectifs» Est-ce que pour vous les effets du challenge «Découvrir les métiers du plâtre» se font sentir sur le recrutement des jeunes? Philippe Caillol : Oui, mais c est un facteur parmi d autres. Les partenaires mènent aussi des actions. Dans le passé, nous avons vraiment connu des problèmes de remplissage, maintenant, nous avons des «La formation aujourd hui est le garant, pour demain, de la solidité et de la diversité des entreprises» classes pleines. Le challenge a aussi été conforté par l enquête que nous avons menée pour savoir comment le métier de plâtrier était perçu. Est-ce que l édition 2008 connaîtra des infléchissements? P. C. : Il n y aura pas de modifications majeures. Mais nous allons probablement lancer le challenge un peu plus tôt dans l année, afin que la remise des prix puisse s effectuer pendant l année scolaire. Nous voulons vraiment mettre en valeur les lauréats. C est franchement triste qu il y ait des gagnants qui ne soient pas félicités parce qu ils sont déjà pris par leurs obligations professionnelles! Quels sont pour vous les enjeux majeurs de la profession? P. C. : Nous sommes potentiellement face au doublement de notre activité et de nos effectifs. La part de nos métiers dans chaque mètre carré construit augmente régulièrement depuis des années, et cela va vraisemblablement se poursuivre grâce en partie aux nouvelles réglementations sur les émissions de CO 2 et les gaz à effet de serre. Quand on a la chance d avoir une telle opportunité, cela donne une grande responsabilité aux professionnels. Car une très forte croissance peut aussi entraîner des effets désastreux si l on n a pas créé les cycles de formation adaptés. La formation aujourd hui est le garant, pour demain, de la solidité du secteur et de la diversité de ses entreprises. L APMP, qui est un lieu de partage et de débat, est très attentive à donner les moyens aux entreprises de faire face à ce défi. Focus Une opération de communication conviviale L Association pour la promotion des métiers du plâtre (APMP) organise chaque année le challenge «Découvrir les métiers du plâtre». À cette occasion, des élèves de 4 e et de 3 e viennent dans les CFA pour découvrir, d une façon ludique, les métiers du plâtre et les produits qu ils utilisent. L APMP regroupe les principaux intervenants de la filière : l Union nationale artisanale des métiers et techniques du plâtre (Capeb), la Fédération française des tuiles et briques (FFTB), le Syndicat national des industries du plâtre (SNIP), l Union des métiers du plâtre et de l isolation (UMPI-FFB), le CCCA-BTP et l Association ouvrière des compagnons du devoir du tour de France. Les CFA lauréats Le CFA-BTP d Agen a remporté le 1 er prix national de réalisation avec un ballon de rugby et le logo du club de rugby d Agen. Ce double hommage à la Coupe du monde et au centenaire du SUA Rugby a demandé une centaine d heures de travail et a donné lieu à différentes manifestations qui ont attiré des centaines de personnes ainsi que la visite du ministre de l Éducation. Le CFA-BTP de Tulle a remporté le prix spécial du jury. Le CFA-BTP de La Roche-sur-Yon a reçu une mention spéciale pour «l ouverture du challenge à un nouveau public». Le CFA-BTP d Agen, 1 er prix national avec un ballon de rugby en plâtre. Apprentissage BTP est édité par le CCCA-BTP 19 rue du Père Corentin Paris cedex 14 Tél : Directeur de la publication : Patrick Del Grande Directrice déléguée : Michèle Noël Les collaborateurs du CCCA-BTP : Marielle Soulié (coordination), Bernard Charpenel (photographe) Conception et réalisation : BAT Rédaction : Florence Jacquemoud, Jean-Louis Langlois Impression : Gueutier Adressez vos courriers à : Dépôt légal : octobre 2007 Tirage : exemplaires ISSN : Apprentissage BTP n 146 Octobre 2007

Comité de concertation et de coordination de l apprentissage du bâtiment et des travaux publics

Comité de concertation et de coordination de l apprentissage du bâtiment et des travaux publics Comité de concertation et de coordination de l apprentissage du bâtiment et des travaux publics Sommaire I. Présentation synthétique du CCCA-BTP 3 II. Le CCCA-BTP 4 Son statut 4 Ses ressources 4 III. Une

Plus en détail

Assemblée Générale 2015 de l AFT :

Assemblée Générale 2015 de l AFT : Assemblée Générale 2015 de l AFT : Développer la formation professionnelle Transport-Logistique, renforcer l attractivité du secteur, accompagner les candidats jusqu à l entreprise, favoriser l intervention

Plus en détail

Tableau de bord national de l emploi et de la formation dans le BTP

Tableau de bord national de l emploi et de la formation dans le BTP Tableau de bord national de l emploi et de la formation dans le BTP Édition juin 2008 Le service Études du CCCA-BTP Mission Aider la profession du BTP dans la définition de ses orientations en matière

Plus en détail

des Métiers du Plâtre (APMP) " Découvrir les Métiers du Plâtre "

des Métiers du Plâtre (APMP)  Découvrir les Métiers du Plâtre Association pour la Promotion des Métiers du Plâtre (APMP) Le Challenge " Découvrir les Métiers du Plâtre " Année 2010 Une association unique Créée en 1989, l Association pour la Promotion des Métiers

Plus en détail

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION. L ANFA a créé ce mode d emploi pour vous accompagner et vous guider tout au long de votre CQP.

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION. L ANFA a créé ce mode d emploi pour vous accompagner et vous guider tout au long de votre CQP. CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION L ANFA a créé ce mode d emploi pour vous accompagner et vous guider tout au long de votre CQP. Sommaire 1 2 3 4 5 6 7 8 9 Qu est-ce que le CQP? 3 Quels sont les objectifs

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Son avenir. le mien. c est aussi

DOSSIER DE PRESSE. Son avenir. le mien. c est aussi DOSSIER DE PRESSE Les centres de formation d apprentis du BTP poursuivent en 2013 leur mobilisation auprès des entreprises pour le recrutement d apprentis, dans le cadre de la prolongation de la convention

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. CFA du BTP. Les CFA du BTP, 1 er réseau de l apprentissage en France APPRENTIS. www.apprentissage-btp.com JE FORME. des.

DOSSIER DE PRESSE. CFA du BTP. Les CFA du BTP, 1 er réseau de l apprentissage en France APPRENTIS. www.apprentissage-btp.com JE FORME. des. DOSSIER DE PRESSE Les CFA du BTP, 1 er réseau de l apprentissage en France Les centres de formation d apprentis du bâtiment et des travaux publics poursuivent en 2012 leur mobilisation auprès des entreprises

Plus en détail

VOUS FAITES QUOI POUR L AVENIR DU BTP? MOI, JE FORME UN APPRENTI!

VOUS FAITES QUOI POUR L AVENIR DU BTP? MOI, JE FORME UN APPRENTI! VOUS FAITES QUOI POUR L AVENIR DU BTP? MOI, JE FORME UN APPRENTI! SON AVENIR C EST AUSSI LE MIEN! www.apprentissage-btp.com www.ccca-btp.fr Une initiative des professionnels du BTP mobilisés avec le CCCA-BTP.

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2012

DOSSIER DE PRESSE 2012 DOSSIER DE PRESSE 2012 Pour trouver et choisir l artisan qu il vous faut! www.artisan-facile.fr Contact presse : 1 Agence Valeur D image - Mary GRAMMONT m.grammont@valeurdimage.com 04 76 70 93 63-06 15

Plus en détail

LA FILIERE CAP-BREVET PROFESSIONNEL EN APPRENTISSAGE : Un modèle de formation adapté aux exigences des métiers du Bâtiment

LA FILIERE CAP-BREVET PROFESSIONNEL EN APPRENTISSAGE : Un modèle de formation adapté aux exigences des métiers du Bâtiment DOSSIER DE PRESSE LA FILIERE CAP-BREVET PROFESSIONNEL EN APPRENTISSAGE : Un modèle de formation adapté aux exigences des métiers du Bâtiment Dans son parcours scolaire, l élève en fin de 3 ème a trois

Plus en détail

Accord sur l organisation et le financement de l apprentissage dans les Branches du Bâtiment et des Travaux Publics

Accord sur l organisation et le financement de l apprentissage dans les Branches du Bâtiment et des Travaux Publics Accord sur l organisation et le financement de l apprentissage dans les Branches du Bâtiment et des Travaux Publics Entre : d une part, les organisations professionnelles d employeurs représentatives au

Plus en détail

ETAT DES LIEUX DE LA FORMATION INITIALE EN METALLERIE. Atelier de 14h30 16h00

ETAT DES LIEUX DE LA FORMATION INITIALE EN METALLERIE. Atelier de 14h30 16h00 ETAT DES LIEUX DE LA FORMATION INITIALE EN METALLERIE Atelier de 14h30 16h00 Objectifs Identifier les zones en difficultés afin d éviter des fermetures De maintenir des effectifs suffisants dans les CFA

Plus en détail

CEP CONSTRUCTION. Tableaux de bord régionaux emploi/formation dans la construction. Septembre 2006. Jean-Louis Reboul. Sandrine Aboubadra

CEP CONSTRUCTION. Tableaux de bord régionaux emploi/formation dans la construction. Septembre 2006. Jean-Louis Reboul. Sandrine Aboubadra CEP CONSTRUCTION Tableaux de bord régionaux emploi/formation dans la construction Septembre 2006 Jean-Louis Reboul Sandrine Aboubadra Siège social 89, rue du Faubourg Saint Antoine 75011 PARIS Tel : 33

Plus en détail

Tableau de bord de l apprentissage dans le bâtiment et les travaux publics

Tableau de bord de l apprentissage dans le bâtiment et les travaux publics Tableau de bord de l apprentissage dans le bâtiment et les travaux publics Édition octobre 2008 Le service Études du CCCA-BTP Mission Servir la profession du BTP dans la défi nition de ses orientations

Plus en détail

Direction générale de l administration et de la fonction publique

Direction générale de l administration et de la fonction publique MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE édition 2014 Direction générale de l administration et de la fonction publique Présentation repères dgafp Éditorial

Plus en détail

Édition avril 2014. Artisanat du Bâtiment LES CHIFFRES CLÉS. Dans le bâtiment, l'artisanat est toujours la première entreprise de France!

Édition avril 2014. Artisanat du Bâtiment LES CHIFFRES CLÉS. Dans le bâtiment, l'artisanat est toujours la première entreprise de France! Édition avril 2014 Artisanat du Bâtiment LES CHIFFRES CLÉS 2014 Dans le bâtiment, l'artisanat est toujours la première entreprise de France! éditorial L artisanat du bâtiment demeure cette année encore

Plus en détail

MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ SOCIAL

MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ SOCIAL ÉDUCATION FORMATION UDGET INSERTION ORMATION MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ 2012 EDUCATION INSERTION SOCIAL MESSAGE DE LA PRÉSIDENTE Florence RAINEIX Directrice générale de la Fédération

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CAP APPRENTISSAGE BTP-RUGBY UNE NOUVELLE FORMATION : CAP APPRENTISSAGE BTP RUGBY

DOSSIER DE PRESSE CAP APPRENTISSAGE BTP-RUGBY UNE NOUVELLE FORMATION : CAP APPRENTISSAGE BTP RUGBY DOSSIER DE PRESSE CAP APPRENTISSAGE BTP-RUGBY UNE NOUVELLE FORMATION : CAP APPRENTISSAGE BTP RUGBY UNE FORMATION PAR ALTERNANCE QUI MELE L APPRENTISSAGE D UN METIER DU BTP ET LA PRATIQUE DU RUGBY 1 Tout

Plus en détail

Migrations d étudiants, pôles d enseignement supérieur et bassins de recrutement

Migrations d étudiants, pôles d enseignement supérieur et bassins de recrutement Migrations d étudiants, pôles d enseignement supérieur et bassins de recrutement Un déficit important dû pour une large part aux migrations des familles Entre et, la Champagne-Ardenne a perdu beaucoup

Plus en détail

Déploiement du DMP 18 octobre 2011. Journée Nationale des Industriels

Déploiement du DMP 18 octobre 2011. Journée Nationale des Industriels Déploiement du DMP 18 octobre 2011 Journée Nationale des Industriels Analyse des freins et leviers au déploiement du DMP Retour d expérience des régions Amorçage (Alsace, Aquitaine, Franche Comté, Picardie)

Plus en détail

Base de données sociales

Base de données sociales Base de données sociales Observatoire des métiers, des qualifications et de l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la banque AFB et groupes mutualistes : > Effectifs de la profession

Plus en détail

Le contrat de Professionnalisation

Le contrat de Professionnalisation Le contrat de Professionnalisation Pour le salarié, l assurance d une formation réussie et reconnue. Pour l entreprise, le meilleur moyen de former un collaborateur aux exigences de son activité. Guide

Plus en détail

Présentation du Programme PHARE. Direction générale de l offre de soins - DGOS

Présentation du Programme PHARE. Direction générale de l offre de soins - DGOS Présentation du Programme PHARE Les achats hospitaliers, levier majeur de performance pour les établissements Achats hospitaliers : 18 Milliards d euros en 2009 Non médicaux 42% Achats Hospitaliers Médicaux

Plus en détail

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics DOSSIER DE PRESSE PARTENARIAT CCCA-BTP et PRO BTP Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics Bernard Charpenel / CCCA-BTP Signature de la convention et point presse 10 mars 2010 0 SOMMAIRE

Plus en détail

LES APPRENTIS. Niveau V Préparation d un diplôme de second cycle court professionnel,

LES APPRENTIS. Niveau V Préparation d un diplôme de second cycle court professionnel, 5 LES APPRENTIS 5 5.1 Les effectifs des centres de formation d apprentis : évolution 152 5.2 Les apprentis par région et académie 154 5.3 L'apprentissage dans le second cycle professionnel 156 5.4 Les

Plus en détail

cfa btp : l'apprentissage de la reussite

cfa btp : l'apprentissage de la reussite cfa btp : l'apprentissage de la reussite Association régionale des CFA du BTP d Aquitaine DORDOGNE GIRONDE LANDES LOT-ET-GARONNE PYRÉNÉES ATLANTIQUES 3 Association régionale des CFA du BTP d Aquitaine

Plus en détail

Direction générale de l administration et de la fonction publique

Direction générale de l administration et de la fonction publique MINISTÈRE DE LA RÉFORME DE L ÉTAT, DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE ÉDITION 2012 Direction générale de l administration et de la fonction publique Présentation REPÈRES DGAFP Éditorial

Plus en détail

Charte pour la promotion des métiers du bâtiment, la connaissance de l entreprise et l évolution des formations

Charte pour la promotion des métiers du bâtiment, la connaissance de l entreprise et l évolution des formations Charte pour la promotion des métiers du bâtiment, la connaissance de l entreprise et l évolution des formations Entre, d'une part : Le rectorat de l académie de Poitiers, Et, d'autre part : La Fédération

Plus en détail

Patrimoine public : les engagements de la SNI

Patrimoine public : les engagements de la SNI Patrimoine public : les engagements de la SNI Modernisation Valorisation Gestion de long terme Pourquoi valoriser son patrimoine public? Agnetz (60 - Oise) : nouvel Hôtel de Ville, réalisation en BEA de

Plus en détail

Base de données sociales

Base de données sociales Base de données sociales Observatoire des métiers, des qualifications et de l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la banque AFB et groupes mutualistes : > Effectifs de la profession

Plus en détail

Patrimoine public : les engagements de la SNI

Patrimoine public : les engagements de la SNI Patrimoine public : les engagements de la SNI Modernisation Valorisation Gestion de long terme La SNI, partenaire de la valorisation de votre patrimoine public z Lille (59 - Nord) : nouveau Tribunal administratif,

Plus en détail

Un service indispensable à une politique énergétique maîtrisée

Un service indispensable à une politique énergétique maîtrisée Un service indispensable à une politique énergétique maîtrisée Maîtriser l énergie est un enjeu majeur pour nos territoires. Face à des réglementations encore plus strictes, à une augmentation sans cesse

Plus en détail

Professions de la photographie

Professions de la photographie DONNÉES 200 & REPÈRES TENDANCES Professions de la photographie 0267 SOMMAIRE DONNÉES ÉCONOMIQUES...................................... 4 Dénombrement des entreprises................................ 4 Dénombrement

Plus en détail

Build Up Skills France

Build Up Skills France Build Up Skills France Paris 13 février 2013 Les impacts du DD sur l apprentissage BTP Un impact professionnel: Evolution des compétences propres à chaque métier du bâtiment Développement de compétences

Plus en détail

Synthèse. Avril 2011

Synthèse. Avril 2011 De l analyse des marchés de la Construction Durable (performance énergétique et qualité environnementale) au diagnostic de la montée en compétence dans les métiers du Bâtiment et des ENR à l horizon 2014

Plus en détail

Directeur du Département des Ressources Humaines. - Profil de poste -

Directeur du Département des Ressources Humaines. - Profil de poste - Directeur du Département des Ressources Humaines - Profil de poste - Cotation du poste : 2,7 1. Informations institutionnelles relatives au CHRU de Lille Etablissement : CHRU de Lille 2 avenue Oscar Lambret

Plus en détail

LES FRANCAIS ET LE SPORT Sondage réalisé pour : La Presse quotidienne Nationale, Régionale, Urbaine Gratuite et la Presse Hebdomadaire Régionale

LES FRANCAIS ET LE SPORT Sondage réalisé pour : La Presse quotidienne Nationale, Régionale, Urbaine Gratuite et la Presse Hebdomadaire Régionale Les enjeux du quotidien LES FRANCAIS ET LE SPORT Sondage réalisé pour : La Presse quotidienne Nationale, Régionale, Urbaine Gratuite et la Presse Hebdomadaire Régionale Qui est commanditaire des "enjeux

Plus en détail

faites-le savoir! L Europe s engage pour votre projet Charte de vos droits et obligations en matière d information sur votre subvention européenne

faites-le savoir! L Europe s engage pour votre projet Charte de vos droits et obligations en matière d information sur votre subvention européenne L Europe s engage pour votre projet faites-le savoir! Charte de vos droits et obligations en matière d information sur votre subvention européenne Ce kit de publicité est cofinancé par l Union européenne.

Plus en détail

ils et elles sont fiers de construire

ils et elles sont fiers de construire L A F O R M A T I O N A U X M É T I E R S D U B Â T I M E N T ils et elles sont fiers de construire Les jeunes qui choisissent le bâtiment ont de bonnes raisons de le faire Dans le bâtiment, on se sent

Plus en détail

La construction de maisons individuelles en Champagne-Ardenne en 2012

La construction de maisons individuelles en Champagne-Ardenne en 2012 DREAL Champagne- Ardenne Juin 2014 OBSERVATION ET STATISTIQUES Le logement en chiffres La construction de maisons individuelles en Champagne-Ardenne en 2012 En 2012, 2 191 permis ont été délivrés en Champagne-Ardenne

Plus en détail

Des métiers, des systèmes et des produits d avenir

Des métiers, des systèmes et des produits d avenir Des métiers, des systèmes et des produits d avenir Plâtrier, et j'en suis fier! C'est un métier aux multiples facettes, qui exige de nombreuses qualités : créativité, autonomie, savoir-faire, réflexion...

Plus en détail

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat Objectifs : Être au plus près des entreprises et de leurs salariés en proposant des services et outils adaptés à leurs besoins. 12 fiches «service» synthétiques, répertoriées en 5 grands thèmes : PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque

Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque PROFESSIONNALISATION, UN ENJEUX NATIONAL, UNE «PRIORITÉ» POUR LES CCI Avec une jeunesse confrontée à un taux de chômage qui avoisine les 20% et chaque année plus de 160 000 jeunes quittant le système scolaire

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

Réussissez vos recrutements grâce à la POE. POE Préparation Opérationnelle à l Emploi. L OPCA FORCO se mobilise

Réussissez vos recrutements grâce à la POE. POE Préparation Opérationnelle à l Emploi. L OPCA FORCO se mobilise Organisme Paritaire Collecteur Agréé (OPCA) des branches du Commerce et de la Distribution POE Préparation Opérationnelle à l Emploi L OPCA FORCO se mobilise Réussissez vos recrutements grâce à la POE

Plus en détail

TOUTE L EXPERTISE IMMOBILIERE, LA PROXIMITE EN PLUS!

TOUTE L EXPERTISE IMMOBILIERE, LA PROXIMITE EN PLUS! TOUTE L EXPERTISE IMMOBILIERE, LA PROXIMITE EN PLUS! POSTE IMMO NOTRE OFFRE GLOBALE NOUS VOUS OFFRONS UNE PALETTE D EXPERTISES ADAPTEES A VOS BESOINS, ACQUISE SUR UN PARC IMMOBILIER D EXCEPTION. NOS 5

Plus en détail

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise Moins de 50 salariés dans la Branche des Services de l Automobile GPEC La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise Anticiper les enjeux économiques et concurrentiels

Plus en détail

Contexte de l expérimentation

Contexte de l expérimentation CAHIER DES CHARGES Objet de la prestation : Assistance à maîtrise d ouvrage auprès de l Agence nationale de lutte contre l illettrisme relatif à l accompagnement en région Rhône-Alpes, des CFA du CCCA

Plus en détail

L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F PRIVÉE. Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des masseurskinésithérapeutes.

L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F PRIVÉE. Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des masseurskinésithérapeutes. F11.11 I L'ÉHDOÉSRATIA Lrl'ISU F I 0 N PRIVÉE Etat des lieux chiffré de la formation et de la population en exercice des masseurskinésithérapeutes diplômés d Etat Note documentaire Direction des Ressources

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 584 Novembre 214 Tableau de bord éolien-photovoltaïque Troisième trimestre 214 OBSERVATION ET STATISTIQUES ÉNERGIE La puissance du parc éolien français s

Plus en détail

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise 50 salariés et plus / groupes de distribution (GDSA) dans la Branche des Services de l Automobile GPEC La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise Anticiper les enjeux

Plus en détail

Unifaf, votre partenaire emploi-formation

Unifaf, votre partenaire emploi-formation Le Fonds d Assurance Formation de la Branche sanitaire, sociale et médico-sociale, privée à but non lucratif T Unifaf, votre partenaire emploi-formation Le guide de nos services Sommaire Unifaf en bref

Plus en détail

Formations 2012-2013

Formations 2012-2013 Formations 2012-2013 Coach Facelooking, un métier d avenir Professionnels de la beauté et du bien-être Particuliers et indépendants Vous souhaitez diversifier votre activité actuelle en proposant à vos

Plus en détail

Sommaire. Les femmes dans l économie régionale. L effectif féminin du Bâtiment et des Travaux Publics en Rhône-Alpes

Sommaire. Les femmes dans l économie régionale. L effectif féminin du Bâtiment et des Travaux Publics en Rhône-Alpes LES FEMMES DANS LE SECTEUR DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS Sommaire Les femmes dans l économie régionale L effectif féminin du Bâtiment et des en RhôneAlpes L effectif féminin du Bâtiment et des par

Plus en détail

Livret. du professeur OBJECTIF TRAVAUX PUBLICS. Le programme Le site Internet La visite Le concours photo

Livret. du professeur OBJECTIF TRAVAUX PUBLICS. Le programme Le site Internet La visite Le concours photo Livret du professeur Le programme Le site Internet La visite Le concours photo OBJECTIF TRAVAUX PUBLICS OBJECTIF TRAVAUX PUBLICS Découverte professionnelle 2010-2011 Découverte professionnelle 2010-2011

Plus en détail

Présentation des PARTENARIATS possibles entre. L Education Nationale et le Monde Professionnel

Présentation des PARTENARIATS possibles entre. L Education Nationale et le Monde Professionnel 1 G MADELIN 25 Mai 05 Présentation des PARTENARIATS possibles entre L Education Nationale et le Monde Professionnel Les grands débats autour de l école et de la formation professionnelle. La récente loi

Plus en détail

La Maison du Transport :

La Maison du Transport : La Maison du Transport : Lieu d accueil des structures de représentation et services pour les entreprises de transport routier de la Loire Un syndicat professionnel : le cœur de métier FNTR LOIRE, déclinaison

Plus en détail

Accompagner l évolution du marché a. Le marché du gaz en bref b. La fin des tarifs réglementés c. S engager en faveur de la transition énergétique

Accompagner l évolution du marché a. Le marché du gaz en bref b. La fin des tarifs réglementés c. S engager en faveur de la transition énergétique Dossier de presse 2014 Sommaire Edito de Yann Evin, Directeur Général Délégué Faits & chiffres clés I. Présentation de Gaz Européen a. Le Groupe Gaz Européen 1. Activités 2. Ancrage régional 3. Valeurs

Plus en détail

Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles mars 2011

Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles mars 2011 Contrat de plan régional de développement des formations professionnelles mars 2011 S SECTORIELLES Les partenaires professionnels des contrats d objectifs bretons ont contribué à la préparation du CPRDF.

Plus en détail

L OBSERVATOIRE NUMÉRIQUE DES CAMPAGNES MUNICIPALES. La grande enquête du

L OBSERVATOIRE NUMÉRIQUE DES CAMPAGNES MUNICIPALES. La grande enquête du L OBSERVATOIRE NUMÉRIQUE DES CAMPAGNES MUNICIPALES La grande enquête du + de 200 villes passées en revue 527 candidats examinés Une enquête crowdsourcée 161 candidats parlent de numérique dans leur programme

Plus en détail

Outils du Groupe GROUPE OPCA GFC AREF BTP. Le Guide des formations obligatoires et recommandées (GFOR) DESCRIPTION DU GUIDE RÉALISATIONS 2010

Outils du Groupe GROUPE OPCA GFC AREF BTP. Le Guide des formations obligatoires et recommandées (GFOR) DESCRIPTION DU GUIDE RÉALISATIONS 2010 Outils du Groupe GROUPE OPCA GFC AREF BTP Le Guide des formations obligatoires et recommandées (GFOR) Depuis 11 ans, le Groupe OPCA-GFC-AREF effectue une activité de veille sur les formations obligatoires

Plus en détail

DOSSIER P RESSE. Et c'est reparti!

DOSSIER P RESSE. Et c'est reparti! DOSSIER P RESSE 2015 Depuis 2008, ce sont plus de 23 000 familles en France, qui ont réussi à réduire de 12 % en moyenne leurs consommations d'énergie. Et c'est reparti! projet conçu par Sommaire 1 2 3

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Appel à propositions Actions collectives 2015 23/09/2014 Dossier de candidature Sommaire 1. Objet de l appel à propositions 2 2. Présentation du Fafih 2 3. Présentation du site dédié aux actions collectives

Plus en détail

Le TOP TEN des 10 plus grandes villes préférées des Français

Le TOP TEN des 10 plus grandes villes préférées des Français Le TOP TEN des 10 plus grandes villes préférées des Français Sondage réalisé auprès d un échantillon de plus de 6400 Français Sondage réalisé pour la presse régionale et publié dans la presse régionale

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE (à nous retourner dûment complété le plus rapidement possible à l adresse ci-dessous)

DOSSIER DE CANDIDATURE (à nous retourner dûment complété le plus rapidement possible à l adresse ci-dessous) INSTITUT CONSULAIRE DE FORMATION EN ALTERNANCE DOSSIER DE CANDIDATURE (à nous retourner dûment complété le plus rapidement possible à l adresse ci-dessous) (Ecrire en lettres capitales) NOM :..........................................

Plus en détail

Vous voulez une expérience qui compte? Rejoignez-nous en alternance.

Vous voulez une expérience qui compte? Rejoignez-nous en alternance. Vous voulez une expérience qui compte? Rejoignez-nous en alternance. «A La Poste, j ai pu à la fois apprendre un métier et suivre une formation adaptée et rémunérée, au sein d un grand groupe.» HUGO -

Plus en détail

ALLOCATION DE FORMATION 05/06

ALLOCATION DE FORMATION 05/06 05/06 ALLOCATION DE FORMATION POUR QUOI? Pour vous constituer un capital d heures de formation utilisable à votre initiative avec l accord de votre employeur. POUR QUI? Les salariés de l entreprise * CDI

Plus en détail

LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (VAE)

LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (VAE) TOUT SAVOIR SUR LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (VAE) ASSOCIATION NATIONALE POUR LA FORMATION PERMANENTE DU PERSONNEL HOSPITALIER LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE LA VAE? > La Validation

Plus en détail

L Emploi des jeunes dans l ESS Annexes. Questionnaire complet de l enquête en ligne

L Emploi des jeunes dans l ESS Annexes. Questionnaire complet de l enquête en ligne L Emploi des jeunes dans l ESS Annexes Questionnaire complet de l enquête en ligne Texte de présentation Le Conseil National des Chambres Régionales de l Economie Sociale et Solidaire (CNCRES) lance une

Plus en détail

F.F.V. Réunions fédérales/réunions Aff.Générales/ Réunion 24/03/2000

F.F.V. Réunions fédérales/réunions Aff.Générales/ Réunion 24/03/2000 F.F.V. Réunions fédérales/réunions Aff.Générales/ Réunion 24/03/2000 PARIS, le 11 Avril 2000 PROCES VERBAL REUNION AFFAIRES GENERALES DU 24 MARS 2000 Présents : MM. SIMON, MERIC, VILLEROT, MARLIOT, Mmes

Plus en détail

PME-TPE : valorisez votre engagement environnement avec la marque EnVol

PME-TPE : valorisez votre engagement environnement avec la marque EnVol PME-TPE : valorisez votre engagement environnement avec la marque EnVol Jan-Erik Starlander, CCI France Benoît Phuez, AFNOR Certification 27 novembre 2012, Pollutec 1 Qu est-ce que le management environnemental?

Plus en détail

Stratégie Régionale. envers les Jeunes. l Artisanat

Stratégie Régionale. envers les Jeunes. l Artisanat Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes La Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes (S.R.A.J.) constitue une offre globale

Plus en détail

NUMÉRO 216 25 avril 2013. Une fenêtre d opportunité. Lire le communiqué du Syneas du 23 avril.

NUMÉRO 216 25 avril 2013. Une fenêtre d opportunité. Lire le communiqué du Syneas du 23 avril. NUMÉRO 216 25 avril 2013 Dans ce numéro : p.1 En direct du Syneas Le Syneas et l Usgeres vont créer une Union des employeurs de l économie sociale et solidaire p.2 Commission Prospective - Handicap p.3

Plus en détail

Mobilité européenne et. retour. l emploi ÉTUDE D IMPACT

Mobilité européenne et. retour. l emploi ÉTUDE D IMPACT Mobilité européenne et retour à l emploi ÉTUDE D IMPACT 2014 L stratégique «Europe 2020» vise une «croissance L éducation et la formation ont un rôle de premier plan dans la mise en œuvre des politiques

Plus en détail

INDUSTRIELS, DES ÉTUDES AUX INVESTISSEMENTS L ADEME FINANCE VOS PROJETS DE MAÎTRISE DE L ÉNERGIE

INDUSTRIELS, DES ÉTUDES AUX INVESTISSEMENTS L ADEME FINANCE VOS PROJETS DE MAÎTRISE DE L ÉNERGIE INDUSTRIELS, DES ÉTUDES AUX INVESTISSEMENTS L ADEME FINANCE VOS PROJETS DE MAÎTRISE DE L ÉNERGIE principales modalités l ademe finance vos projets de maîtrise de l énergie PASSEZ À L ACTION : MANAGEZ L

Plus en détail

repères pour agir et mettre en place un projet de consolidation des compétences de Base des Apprentis

repères pour agir et mettre en place un projet de consolidation des compétences de Base des Apprentis repères pour agir et mettre en place un projet de consolidation des compétences de Base des Apprentis Version 2 : 20 juillet 2012 L expérimentation conduite par l Agence nationale de lutte contre l illettrisme

Plus en détail

RECENSEMENT ANNUEL DES GROUPEMENTS DE COOPERATION SANITAIRE : BILAN AU 30 JUIN 2010

RECENSEMENT ANNUEL DES GROUPEMENTS DE COOPERATION SANITAIRE : BILAN AU 30 JUIN 2010 MINISTERE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTE Secrétariat d Etat à la Santé Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins Bureau

Plus en détail

Retour sur le Concours «Un des Meilleurs Apprentis de France», catégorie Coiffure, à la Faculté des Métiers de l Essonne

Retour sur le Concours «Un des Meilleurs Apprentis de France», catégorie Coiffure, à la Faculté des Métiers de l Essonne Retour sur le Concours «Un des Meilleurs Apprentis de France», catégorie Coiffure, à la Faculté des Métiers de l Essonne 2009 9 avril 2009 : concours MAF Départemental et Régional, au CFA de Versailles

Plus en détail

La loi «nouvelle organisation territoriale de la République» Loi NOTRe. 2 Octobre 2015

La loi «nouvelle organisation territoriale de la République» Loi NOTRe. 2 Octobre 2015 La loi «nouvelle organisation territoriale de la République» Loi NOTRe 2 Octobre 2015 8 place Charles de Gaulle 05130 TALLARD Tél : 04.92.43.50.81 / Fax : 04.92.43.51.07 Email : contact@maires05.com /

Plus en détail

Le supérieur : moteur de la croissance de l apprentissage en 2010 et 2011

Le supérieur : moteur de la croissance de l apprentissage en 2010 et 2011 note d informationoctobre 13.22 Au 31 décembre 2011, les centres de formation d apprentis accueillent 436 300 apprentis, soit une hausse de 2,4 % par rapport à 2010. Cette évolution est la résultante de

Plus en détail

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages

APPRENTISSAGE. Dossier de presse juillet 2014. L APPRENTISSAGE, que d avantages Dossier de presse juillet 2014 L APPRENTISSAGE, que d avantages Sommaire Introduction : l apprentissage 3 Quelques chiffres 3 Les enjeux 3 Un dispositif plus simple, plus sécurisé, mieux financé 3 1. Pourquoi

Plus en détail

Journalistes de l audiovisuel rémunérés à la pige : le point sur vos droits à la formation

Journalistes de l audiovisuel rémunérés à la pige : le point sur vos droits à la formation . Culture Communication Médias Loisirs Journalistes de l audiovisuel rémunérés à la pige : le point sur vos droits à la formation Le saviez-vous? Les journalistes de l audiovisuel rémunérés à la pige bénéficient

Plus en détail

W Rénovation un engagement fort en faveur de l apprentissage! DOSSIER DE PRESSE < octobre 2011>

W Rénovation un engagement fort en faveur de l apprentissage! DOSSIER DE PRESSE < octobre 2011> W Rénovation un engagement fort en faveur de l apprentissage! DOSSIER DE PRESSE < octobre 2011> COMMUNIQUE W Rénovation un engagement fort en faveur de l apprentissage! Les artisans peinent à trouver de

Plus en détail

ACCORD-CADRE ARF- COPANEF-ETAT POUR LE PAIEMENT DES HEURES DE COMPTE PERSONNEL DE FORMATION MOBILISEES PAR UN DEMANDEUR D EMPLOI

ACCORD-CADRE ARF- COPANEF-ETAT POUR LE PAIEMENT DES HEURES DE COMPTE PERSONNEL DE FORMATION MOBILISEES PAR UN DEMANDEUR D EMPLOI ACCORD-CADRE ARF- COPANEF-ETAT POUR LE PAIEMENT DES HEURES DE COMPTE PERSONNEL DE FORMATION MOBILISEES PAR UN DEMANDEUR D EMPLOI Entre Et Et L association des Régions de France, sise 282, boulevard Saint

Plus en détail

Version 06-01-2011. Edition Octobre 2009 1

Version 06-01-2011. Edition Octobre 2009 1 Version 06-01-2011 Edition Octobre 2009 1 Tableau de bord prospectif emploi/formation Bâtiment Travaux Publics Rhône-Alpes 2 Données clés du tableau de bord BTP Situation actuelle Mise en perspective à

Plus en détail

Rapport sur la formation continue dans le secteur des pêches en France

Rapport sur la formation continue dans le secteur des pêches en France Rapport sur la formation continue dans le secteur des pêches en France Novembre 2009 La situation du secteur halieutique : La France métropolitaine dispose d un littoral de 5500 km. Avec 63 ports de pêche,

Plus en détail

LE PROJET «MAISONS DE L EMPLOI ET DEVELOPPEMENT DURABLE» FILIERE «BATIMENT ET ENR»

LE PROJET «MAISONS DE L EMPLOI ET DEVELOPPEMENT DURABLE» FILIERE «BATIMENT ET ENR» LE PROJET «MAISONS DE L EMPLOI ET DEVELOPPEMENT DURABLE» FILIERE «BATIMENT ET ENR» Les bâtiments existants Ils sont très hétérogènes. Ils émettent dans leur ensemble 25% des émissions françaises de gaz

Plus en détail

LIFI LES. For QUA. cap formations ANTES. spécial. Numéro. Les formations de la Chambre de Métiers et de l Artisanat du Puy-de-Dôme.

LIFI LES. For QUA. cap formations ANTES. spécial. Numéro. Les formations de la Chambre de Métiers et de l Artisanat du Puy-de-Dôme. cap formations Numéro spécial LES 2 è semestre 2014 For ma tions QUA LIFI ANTES Les formations de la Chambre de Métiers et de l Artisanat du Puy-de-Dôme Puy-de-Dôme LE TITRE D ASSISTANT(E) DE DIRIGEANT(E)

Plus en détail

Enquête sur l orientation des étudiants

Enquête sur l orientation des étudiants Enquête sur l orientation des étudiants Les principaux enseignements de l enquête Avril 2015 pour Contact : Laurent Bernelas, Directeur du département Corporate et Management lbernelas@opinion-way.com

Plus en détail

Etude de Besoin de Main-d œuvre dans la Plasturgie

Etude de Besoin de Main-d œuvre dans la Plasturgie Etude de Besoin de Main-d œuvre dans la Plasturgie Année 2013 SOMMAIRE Représentation géographique des projets de recrutement par métier en 2013... 3 Agents qualifiés de laboratoire (techniciens, ouvriers

Plus en détail

Présentation du «Guide des bonnes pratiques - Sport au Féminin»

Présentation du «Guide des bonnes pratiques - Sport au Féminin» Le sport au Féminin Présentation du «Guide des bonnes pratiques - Sport au Féminin» Exemple d une politique de féminisation d une Ligue : La Ligue du Centre Val de Loire de Handball. Présentation du «Guide

Plus en détail

TABLEAU DE BORD EMPLOI et FORMATION dans le BATIMENT et les TRAVAUX PUBLICS en NORD-PAS-DE-CALAIS «LES INDICATEURS EMPLOI-FORMATION»

TABLEAU DE BORD EMPLOI et FORMATION dans le BATIMENT et les TRAVAUX PUBLICS en NORD-PAS-DE-CALAIS «LES INDICATEURS EMPLOI-FORMATION» TABLEAU DE BORD EMPLOI et FORMATION dans le BATIMENT et les TRAVAUX PUBLICS en NORD-PAS-DE-CALAIS «LES INDICATEURS EMPLOI-FORMATION» Mai 2010 Tableau de bord Emploi-Formation du BTP en Nord-Pas-De- Calais

Plus en détail

L offre d hébergement

L offre d hébergement L offre d hébergement 3 L offre d hébergement Définitions 52 Dans ce chapitre sont présentés les parcs d hébergement marchand et non marchand qui constituent l offre touristique française. Le nouveau classement

Plus en détail

BILAN Action de promotion régionale de la filière céréalière et de ses produits. Conseil spécialisé de la filière céréalière 9 janvier 2013

BILAN Action de promotion régionale de la filière céréalière et de ses produits. Conseil spécialisé de la filière céréalière 9 janvier 2013 BILAN Action de promotion régionale de la filière céréalière et de ses produits Conseil spécialisé de la filière céréalière 9 janvier 2013 Une opération pluriannuelle 2011 Diagnostics Définition d une

Plus en détail

Les Ambitions du Plan Bâtiment Durable. 30 ans de Biomasse Normandie

Les Ambitions du Plan Bâtiment Durable. 30 ans de Biomasse Normandie Les Ambitions du Plan Bâtiment Durable 30 ans de Biomasse Normandie Caen // 22 novembre 2013 LE CONTEXTE DE L EFFICACITE ENERGETIQUE 2 Le développement durable face aux urgences Hausse du coût des énergies

Plus en détail

DEcas. Positionnement et attentes des artisans du bâtiment travaillant seuls. Destinataire : M. Stéphane RIMLINGER

DEcas. Positionnement et attentes des artisans du bâtiment travaillant seuls. Destinataire : M. Stéphane RIMLINGER Institut d Informations et de Conjonctures Professionnelles 11, rue Christophe-Colomb 75008 Paris Tél. 01 47 20 30 33 Fax 01 47 20 84 58 iplusc@iplusc.com.fr. Destinataire : M. Stéphane RIMLINGER DEcas

Plus en détail

LES RÉGIONS À LA LOUPE

LES RÉGIONS À LA LOUPE 137 RÉGIONS À LA LOUPE L a liste ci-dessous présente un état des lieux des initiatives, associations, structures ou programmes relatifs aux énergies renouvelables existant en France. Ce travail se veut

Plus en détail

En alsace, nous sommes fiers de :

En alsace, nous sommes fiers de : En alsace, nous sommes fiers de : Réseau VESTA, le benchmark entre communes Né en 2003, le Réseau Vesta des villes alsaciennes engagées dans le Développement Durable est co-animé par EDF Commerce Est et

Plus en détail