Nous remercions également ceux qui ont pu apporter un appui humain et logistique :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Nous remercions également ceux qui ont pu apporter un appui humain et logistique :"

Transcription

1

2

3 LE PLAISIR D ÉCRIRE ALSACE 2010 Cet ouvrage a pu être réalisé grâce à la participation de 296 personnes qui, apprenant la langue française ou (re)découvrant le plaisir d écrire, nous ont fait part de ces textes écrits pour la plupart dans le cadre d ateliers d écriture en Alsace. Ce recueil rassemble 294 textes. Il ne saurait exister sans la contribution des formateurs, animateurs d ateliers, éducateurs et autres passeurs de mots qui, convaincus de l importance de l écrit et soucieux de la parole d autrui, ont accompagné la rédaction de ces textes. Nous remercions tous les partenaires investis dans ce projet et tout particulièrement ceux qui ont pu apporter leur soutien financier à cette action : LA PRÉFECTURE DU BAS-RHIN, LA PRÉFECTURE DU HAUT-RHIN, LA DIRECTION RÉGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI, LA DIRECTION RÉGIONALE DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA COHESION SOCIALE, LA DIRECTION RÉGIONALE DES AFFAIRES CULTURELLES, LA RÉGION ALSACE, LA VILLE DE STRASBOURG, LE CONSEIL GÉNÉRAL DU BAS-RHIN, LA FONDATION D ENTREPRISE LA POSTE, LA FONDATION DU CRÉDIT MUTUEL POUR LA LECTURE, Nous remercions également ceux qui ont pu apporter un appui humain et logistique : L ASSOCIATION TÔT OU T ART LE SERVICE DES MUSÉES DE LA VILLE DE STRASBOURG LE MUSÉE D ART MODERNE ET CONTEMPORAIN DE STRASBOURG LA MÉDIATHEQUE DE LA VILLE ET DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE STRASBOURG Nos remerciements s adressent également à toutes les personnes investies à un moment ou à un autre dans l organisation des différentes étapes du projet «Plaisir d écrire» : bénévoles, formateurs, animateurs, éducateurs, écrivains, artistes, journalistes, chargés de projets, institutionnels, membres du comité de lecture régional ainsi qu à toutes les institutions, entreprises et structures soutenant ce projet.

4 LE PLAISIR D ÉCRIRE ALSACE 2010 Depuis 1998, le centre de ressources CRAPT CARRLI 1 coordonne et organise le «Plaisir d écrire» en collaboration avec des structures et des associations travaillant pour la cohésion sociale, l acquisition de la langue française et l insertion professionnelle (associations de quartier, centres socioculturels, organismes de formation, structures du handicap, service éducation des maisons d arrêt ) Ce projet régional propose des accès diversifiés à l écrit et encourage les pratiques d écriture et de lecture auprès de personnes en insertion. Tout au long de l année, le CRAPT CARRLI propose aux formateurs, animateurs et acteurs de l insertion diverses ressources pour se professionnaliser dans le champ de la formation pour adultes et notamment dans le domaine des ateliers d écriture. Afin d impulser une dynamique autour de l accès à l écrit pour tous, différentes actions sont mises à l œuvre (thématiques d écriture, appel à textes pour le concours régional d écriture, ateliers avec des écrivains, projets en lien avec des artistes, publications ). Ces démarches visent à la fois à accompagner les acteurs de terrain dans leur travail d enseignement du français que ce soit à l oral ou à l écrit, à proposer des ouvertures culturelles, mais également à favoriser une réflexion commune sur les problématiques liées à l écrit. L équipe du CRAPT CARRLI/GIP-FCIP Alsace 1- Le Centre Régional d Appui Pédagogique et Technique / Centre d Appui et de Ressources Régional de Lutte contre l Illettrisme est un département du Groupement d Intérêt Public / Formation Continue Insertion Professionnelle d Alsace 3

5 LE PLAISIR D ÉCRIRE ALSACE 2010 Sommaire Introduction Lire et faire lire, tout un programme! page 6 Pourquoi écrire? page 8 Témoignages «Personne ne devient jamais maître dans un domaine où il n a pas connu l impuissance, et qui souscrit à cela saura aussi que cette impuissance ne se trouve ni au début, ni avant l effort entrepris, mais en son centre.» Walter Benjamin Lire - écrire, couple indissociable page 13 La typographie page 14 Le besoin d écrire page 16 Textes individuels page 18 Textes collectifs page 248 Annexes Index alphabétique page 268 Textes «Coups de cœur» page 272 Comité de lecture page 275 Organismes participants et animateurs page 276 Remerciements page 279 Contacts page

6 INTRODUCTION Lire et faire lire, tout un programme! Notre mission est de donner accès à l écriture et à la lecture au plus grand nombre en développant le réseau régional des ateliers d écriture pour toucher au plus près les personnes qui n ont pas encore acquis la maîtrise du langage. C est une mission à la fois exaltante et exigeante car elle demande de la part des animateurs d ateliers une posture juste faite de professionnalisme et de respect. S agissant d adultes, il est hors de question de guider trop étroitement leurs travaux pour viser une production conforme à un thème ou de les replacer dans des situations infantilisantes. Il importe de pouvoir faire naître leur envie d écrire et de développer leurs compétences pour les rendre plus autonomes dans leur vie quotidienne en famille, au travail, dans leur vie sociale et leur ouvrir ainsi un chemin de liberté. Nous voyons chaque année à quel point se révèlent des vies par ce simple accès à la forme écrite et tous les parcours qu elles décrivent, il suffirait d un rien pour que d autres écrits prennent corps : un rien fait d un minimum d estime de soi reconquise, d un minimum de considération reçue et d un appui subtil pour que bien d autres adultes accèdent au plaisir d écrire où qu ils soient et quelles que soient les situations qu ils connaissent. Notre ambition est que chaque année d autres adultes découvrent ces activités et s accordent assez de confiance pour devenir à leur tour des auteurs ; que d autres animateurs d ateliers se sentent pousser des ailes pour démultiplier ces activités partout où c est encore nécessaire et les besoins sont nombreux. Puisse le Plaisir d écrire 2010 susciter à la fois le bonheur de lire, l envie d écrire, l envie de faire écrire et de donner à voir au plus grand nombre. Merci à tous les partenaires qui nous font confiance et appuient notre action pour la rendre possible. Élisabeth ESCHENLOHR DéléguéeAcadémique à la Formation Continue Directrice du GIP FCIP Alsace 6 7

7 INTRODUCTION Pourquoi écrire? D où vient cette envie tenace de se retrouver un stylo à la main, au milieu d un groupe familier, pour se lancer à l aventure sur la page blanche? Pourquoi ce besoin, toujours réitéré, d écrire seul ou accompagné? C est une des questions fondamentales que se posent dès le départ les participants à un atelier d écriture. Qu est-ce que je fais là? Est-ce bien ma place? Et bien oui, car il faut le savoir, tout le monde est capable d écrire, de créer, de donner naissance à un texte personnel. Pourquoi j écris? Témoignages après quelques séances : pour m évader, libérer, émouvoir, apaiser, partager. Pour faire rire, exprimer, m indigner, soulager. Pour instruire, toucher, crier, guérir, oublier Et j en oublie Ecrire en atelier est porteur de bien des sens. Au niveau personnel, l écrivant devenu auteur restaure sa confiance en lui et sa motivation dans l apprentissage ou la maîtrise de la langue. Par l écoute positive et le respect des autres, il s inscrit et s implique dans la vie d un groupe. C est donc aussi un moyen d aborder l apprentissage du vivre-ensemble et de renforcer le lien social. Enfin, par le biais des lectures, de la découverte d auteurs ou d artistes, un atelier d écriture représente une ouverture littéraire et culturelle sur le monde d hier, d aujourd hui et de demain. Le Plaisir d écrire participe depuis 1998 au développement des ateliers d écriture et à la professionnalisation des acteurs (animateurs, formateurs, éducateurs) oeuvrant dans des structures d insertion, du handicap ou de la formation linguistique, pour soutenir l accès à l écrit et à la lecture pour tous. Cette année, malgré des conditions de fonctionnement particulières - fermeture du centre de ressources Papyrus à Mulhouse et temps de coordination réduit au CRAPT CARRLI - le réseau du Plaisir d écrire a montré sa volonté de maintenir et de poursuivre ce projet ambitieux et nécessaire qu est le concours régional d écriture. En effet, cette année encore le Plaisir d écrire a touché son public et a réuni autant de participants que d habitude : 279 textes individuels et 15 textes collectifs a également vu le renforcement de partenariats initiés les années précédentes avec des associations culturelles locales : Tôt ou T art (association ayant pour vocation de favoriser l'accès à la Culture des personnes en parcours d'insertion sociale et professionnelle) et Papier Gâchette (maison d édition associative, atelier de sérigraphie, typographie et gravure). En outre, des collaborations fructueuses ont vu le jour autour d ateliers d écriture avec U.Bic slam, Strasbourg Initiation nature Environnement et l Union régionale des Structures d Insertion par l Activité Economique Le choix du thème «De l autre côté du travail» s inscrit dans une volonté de prendre au mot la question du travail et de la lier aux projets professionnels des participants : comment peut-on penser la question du travail dans sa famille, dans son environnement, dans sa culture? Comment également questionner sa place et la manière de la construire, comment se perçoit une histoire professionnelle, son évolution et son inscription dans un devenir possible? Autant de perspectives pour s interroger et arriver à dire, avec l un de nos écrivants : Il était une fois Monsieur Travail / C était quelqu un de génial / Patricia LEJEUNE Animatrice du Plaisir d écrire 8 9

8 Témoignages

9 TÉMOIGNAGES Lire - écrire, couple indissociable de mon travail artistique... Ils se nourrissent l un l autre et depuis plus de trente ans je cherche dans la respiration des textes que j interprète ce qui va donner vie aux mots... Lire ou dire met le corps du texte et le corps de l acteur en mouvement. Page à page se construit le vivant du livre... En s ouvrant à une voix, la lecture met en mouvement le corps entier de l auditeur dans l intimité d une écoute partagée... Chaque fois que j ouvre un livre pour la première fois, et aussi loin que je remonte dans le temps, je m assoupis et le livre glisse sur mon corps dans un sommeil léger. Le texte travaille déjà à mon insu, je ne résiste en rien, n y mets encore aucune volonté, aucune énergie de lecture. Il me fatigue et me délasse et me laisse sans défense. Je vais à la rencontre du texte avec une bien grande nonchalance, en promenade, mais il a déjà commencé à s imprimer en moi. Martin Adamiec Comédien 12 13

10 TÉMOIGNAGES Dans notre travail quotidien, nous avons choisi d utiliser la typographie, car cette technique constitue une passerelle entre deux dimensions trop souvent séparées, le «manuel» et l «intellectuel». C est cette passerelle que nous proposons au travers de nos interventions, pour soumettre aux personnes apprenant le Français une autre approche de l écriture. Dans les ateliers menés auprès de Lupovino, Trampoline, ReFormE et du Phare de l Ill, nous avons proposé aux participants différents outils pour créer des visuels à partir des phrases extraites de leurs textes : une machine à écrire électrique, des Letraset, des journaux et des pages de caractères à découper, ainsi que du matériel de typographie (caractères en bois et en plomb, presse, encres). Il s agit de manipuler les caractères typographiques, de déterminer leurs dispositions dans l espace, de choisir leurs tailles, jouer avec leurs superpositions, leurs transparences pour créer une image. Paradoxalement, la composition de phrases à partir de ces procédés est à la fois plus ludique et plus laborieuse que l écriture manuelle. Cela a pour effet d écarter les appréhensions à écrire, en concentrant l auteur sur la manipulation. L accent n est plus mis sur l orthographe ou la syntaxe, mais sur le sens que l auteur veut donner au mot et à la phrase par sa matérialité. Le but de ce travail est aussi de restituer à l écriture sa part d oralité, en y introduisant du rythme. La mise en forme du texte peut, dans certains cas, devenir un commentaire du texte, marquant les intentions de l auteur, la volonté de souligner un mot le plus souvent, mais aussi parfois faire correspondre visuellement des mots que rien ne distingue dans le corps du texte. La typographie est une expérience riche en phase d alphabétisation. Chaque lettre, chaque espace est matérialisé ; il faut bien observer le tracé de la lettre pour pouvoir la reconnaître à l envers. Malgré cela, on constate que la typographie est réellement à la portée de chacun, et que le résultat obtenu est valorisant quel que soit le niveau de français du participant. Papier Gâchette Maison d édition associative, Atelier de sérigraphie, typographie et gravure 14 15

11 TÉMOIGNAGES Témoignage sur un atelier d écriture Le besoin d écrire 16 Mai 2010 : dans le TGV pour Paris. Je relis mes très sérieuses et très précieuses fiches-méthode proposées lors de la formation Ecrire pour se Construire au CRAPT CARRLI. Elles me rassurent - ce doit être une bonne vieille habitude d enseignante qui n arrivait pas en classe sans une rigoureuse organisation -, même si, dans la réalité vécue du cours comme de l atelier, je sais que les choses ne se passent jamais comme on les avait prévues, et c est tant mieux! Première confrontation face à cette question de la consigne/contrainte N est-ce pas grâce à ce travail préalable rigoureux et exigeant que les idées abondent et que je me sens prête et accessible pour l inconnu, le mien comme celui des participants? Le thème imposé est «Regards Croisés». Bien sûr, j étais libre d en choisir un autre mais j ai profité de l occasion qui m était donnée de vivre cette notion de consigne/contrainte de l intérieur. A mon tour de m y plier, pour permettre à mon imagination de forcer ma porte. Au mois de février avait déjà eu lieu une semaine-photo sur ce même thème. Est-ce que les participants seront les mêmes? Quel était le contenu de leur semaine? Quelles ont été les productions? Peut-être pourra-t-on faire des liens il y a de l exposition dans l air? Et puis, ce n est pas un public habituel, pour moi c est même la première fois. Dans le RER direction Evry, une petite tension et beaucoup de questions. C est la première fois que j anime un atelier thématique de trois jours, dans un lieu et avec des participants inconnus ou presque. Le clavier va remplacer le stylo et les ordinateurs en réseau sont disposés comme dans une salle de classe On verra bien 10h30 : Bernard, responsable de ces semaines Passion du DRAC* me rassure. Difficile de respecter des horaires quand chaque déplacement tient de l expédition. Effectivement, quelques minutes plus tard, tout le monde arrive. Premières émotions, on met un visage sur une voix car le groupe a pu échanger, chacun dans son fauteuil, chez soi, grâce à une conférence téléphonique via Skype, quelques semaines auparavant. Histoire de parler du projet de l atelier et surtout pour désamorcer cette appréhension face à l écriture qui intrigue et attire autant qu elle inquiète. «Je n ai jamais écrit», «j ai tenu un journal quand j étais jeune mais j ai dû arrêter», «moi, les rédactions à l école, tu sais» Mais alors, pourquoi sont-elles venues (il n y a que des femmes) des quatre coins de la France? L ENVIE D ECRIRE avait été la plus forte Difficile de résumer ces trois jours magiques, trop à dire, tout à dire Dans le TGV qui me ramène à Strasbourg, je découvre, dans les grilles de mots croisés qui ont servi d évaluation, les mots qui sont venus spontanément conclure l expérience : vibration - humanité - partage - émotion - imagination - ange - libre - chant âme - sésame - soi - être - vrai - ravie - amie - nourrir - ouverture - valeur force - inouï - cœur - détonnant - clef - immortel - énorme - luire - foi - toi lien - fou - zen - tournis - calumet Je me sens en paix, enrichie de cette rencontre «inouïe» à la croisée des regards et des mots, avec l envie d aller plus loin. Rendez-vous est pris pour un atelier en ligne mensuel via Skype. «Entrez, c est tout vers» sera notre porte ouverte sur l avenir. Je réalise combien l écriture «est un produit de haute nécessité» (O. et M. Neumayer) et combien, sous «le goût des mots» pousse le goût de Vivre. J ai devant moi les visages de Catherine, Maryvonne, Yvette, Françoise et les autres, leurs yeux qui brillent et leurs exclamations, j ai oublié leurs fauteuils, leur raideur, leur épuisement heureux en fin de journée J entends surtout la petite voix de Sylvie venue dire merci pour cette expérience «énorme qui lui a donné l envie et la force de vivre jusqu à cent ans» malgré la myopathie qui la cloue dans son fauteuil, lui laissant son sourire et son index pour se tenir fermement au fil de la vie. L envie d écrire est devenu BESOIN D ECRIRE et un livre prend forme dans la tête de Sylvie Tu as trouvé le mot juste, Sylvie, c était énorme, pour moi aussi! Isabelle FOREAU Ecrivain-Biographe Ateliers d écriture Papiers de Soi * DRAC : Département de Recherche d'activités de Communication de l'afm (l'association Française contre les Myopathies est une association loi de 1901 dont l'objectif est de vaincre les maladies neuromusculaires. 17

12 Textes individuels

13 Le chômage Je souhaite une belle vie pour toi. Je souhaite que le soleil ne se couche pas quand je suis avec toi. Je souhaite le bonheur du printemps toujours autour de toi. Je souhaite que mes doigts fassent comme des flammes pour allumer ton chemin Je souhaite que quand le vent passe il te donne tout ce en quoi tu crois. Je souhaite que quand tu vas grandir tu ne m'oublies pas. Je souhaite mon fils que tout le temps qui passe sans toi n'existe pas. Einas ABOU DALAL Plurielles, Strasbourg Je me réveille le matin à 6 heures. En premier mon fils part, après c est ma fille. Mon mari ne travaille pas, il est en arrêt longue maladie. Cette année il y a beaucoup de neige devant la maison. Cette année je peux pas partir en Turquie mais toute la famille me manque. Préparateur dans une usine de fromage, son patron ayant subi l outrage, il s est retrouvé au chômage. Dans sa vie c est un ravage, il se sent comme dans une cage, tel un bateau faisant naufrage. C est alors qu il eut la rage, essayant une formation en apprentissage, sous forme de stage de recyclage, où il se rend en co-voiturage. Reviennent la confiance et le courage, espérant une longue période sans orages. Yasmina ABRIKOUS Centre SocioCulturel Phare de l Ill, Illkirch-Graffenstaden A Zeynep A. Centre SocioCulturel Val d Argent, Sainte Marie-aux-Mines 20 21

14 Ma famille Je m appelle Nursel Adam. Je suis turque. La Turquie me manque, c est joli la Turquie. Et ma famille me manque beaucoup. Nous sommes quatre enfants, trois filles et un garçon. Mon père, il travaille. Ma mère est femme au foyer. Je suis mariée. Mon frère est militaire et le 16 mai il sera de retour à la maison. Il est coiffeur pour homme. Il a 21 ans. Ma petite sœur est en première année de comptabilité à l université, elle a 19 ans. Et ma dernière petite sœur a 10 ans et elle est en CM2. J aime ma famille et en juillet 2010 je vais en vacances en Turquie. Nursel ADAM Centre SocioCulturel Val d Argent, Sainte Marie-aux-Mines Au travail La semaine de mon mari Mon mari travaille, il part le matin à 7h00, il revient le soir à 18h00, il travaille toute la semaine : 5 jours. Il se lève le samedi matin à 9h30 après nous faisons des courses dans le magasin après on prend le petit déjeuner. Ensuite il sort en ville ; tout le jour en ville Moi tout le jour à la maison. Je cours prendre le bus, Je traverse la ville, Je fais les courses, Je rentre chez moi, Je range, je téléphone, J allume la télé, Je lis mon courrier, Je prépare à manger, Je mange, je fais la vaisselle, Je prends ma douche Et enfin je me couche Sevinç AKARSU Centre SocioCulturel Val d Argent, Sainte Marie-aux-Mines J ai travaillé pendant six mois dans une usine de préparation de saumon à Wisches. Ce travail me plaisait beaucoup et il y avait une bonne ambiance. Mais ce que j aimais par-dessus tout c était le trajet de Molsheim à Wisches. Sur ce trajet, je voyais les belles rangées de vignes sur le flanc des montagnes, le village de Heiligenberg perché sur la montagne, la scierie avec ses odeurs de bois. Cette nature si belle me rendait heureux car elle ressemblait à mon pays, la Tchetchénie. A Nicole ADOLF ESAT Saint-André, Les Ateliers du Steinkreuz, Wintzenheim Ivan ADUYEV Association Trampoline, Molsheim 22 23

15 Je suis très importante pour les gens, tous les matins les gens doivent me regarder pour arriver juste à l heure au travail, à l école. Je suis très importante pour toutes les activités et aussi je suis dans toutes les maisons et sur les bras. Je suis très heureuse parce que les gens m apprécient, les enfants aussi veulent apprendre l heure et ils veulent me porter. Mais je suis triste juste pour une chose : mon temps passe vite, je voudrais l arrêter quand les gens sont très heureux. Je suis une montre. Demet AKTAS Plurielles, Strasbourg Le cuisinier Et le dentiste Travaillent Avec une casserole. Ils prennent le train Pour aller à la bibliothèque. Quand ils arrivent, ils voient une vache Noire et blanche En train de dessiner. Le menuisier Et la pâtissière Mangent des tomates Dans le lit. Ils prennent le bus Pour aller à Paris. Quand ils arrivent, ils voient un mouton Vert En train de boire de l eau. Elena ALAVERGIAN Association Parole et Soleil, Riedisheim Un docteur Et une chanteuse Préparent Un balai. Ils prennent un bateau Pour aller à la piscine. Quand ils arrivent, ils voient un cheval Brun En train de marcher. A Zohra ALLAOUI-MAALEM Association Parole et Soleil, Riedisheim 24 25

16 C est une utopie Etre en vacances tout le temps C est une utopie Gagner beaucoup d argent C est une utopie Ne pas se lever quand le réveil sonne C est une utopie Vivre sur une île déserte et inconnue C est une utopie Collectionner les beaux camions C est une utopie C est une utopie parce que je n ai pas le fric Mais c est pourtant mon Rêve Pierre ALLENBACH Foyer d Accueil Spécialisé G. Stricker, Bischwiller Ma fille, Ela La valeur du travail Travaillez, prenez votre part de labeur C est le lot de chacun Un riche propriétaire terrien fit venir à sa ferme un jeune moine. Garçon, lui dit le vieil homme que nous ont laissé nos ancêtres? Un trésor est dissimulé sur notre domaine. Je ne sais pas s il ne s agit là que d une légende mais vous le chercherez! Remuez votre carcasse, remuez le sol, la terre, le ciel! Creusez, fouillez, suez sang et eau, n aillez plus de repos. Où qu il se cache, trouvez-le! C est la tradition qui le veut. Le père de mon père, et le sien avant lui ont pris bien soin de cacher, d enfouir dans un endroit secret le trésor familial si bien qu au fil des générations, quelques parts ont disparu. Il en ravirait plus d un de mettre la main sur un tel monceau d argent. Mais l intérêt primordial était pour le jeune homme de leur enseigner que le travail fournit pour le trouver avait autant valeur de trésor. A Le jour où j ai appris que j attendais un bébé je n y croyais pas. Le jour où j ai su que c était une fille je n y croyais pas. Le jour de sa naissance quand j ai senti sa chaleur sur mon corps j étais la mère la plus heureuse. Jérôme APFFEL Tremplins, Sélestat Les enfants de la rue Elle est où maman? Il est où papa? Je ne suis pas né juste comme ça. J ai le droit d avoir un toit avec papa et maman. J ai besoin d aller à l école. J ai le droit d avoir une vie familiale pleine d amour. J ai le droit de jouer avec mes frères et sœurs. J ai besoin de manger un repas chaud. J ai besoin de vivre bien comme tous les enfants du monde. Hava ARAMA ReFormE, Lingolsheim Sabrina A. Centre Social AFSCO, Mulhouse 26 27

17 Mon rêve, ma réalité Que c est beau la vie Je me suis mis à chanter Que c'est beau la vie. Je me suis mis à danser Sous une fine pluie. Je me suis mis à jouer A chaque petit instant. Je me suis mis à rire Tellement j'étais content. Sur le passé j'ai tiré un trait Au moins c'est la paix. Quand j étais petit je voulais être Pasteur car je crois en Dieu. Maintenant je suis grand je veux devenir un travailleur en E.S.A.T. car le milieu ordinaire, trop difficile pour moi. J ai toujours rêvé d être chauffeur de tram aujourd hui je suis grand et peureux trop peureux pour faire ce métier. Je souhaite de ne pas être chômeur car je ne veux pas me décevoir moi-même! Je suis grand, je veux un emploi car je ne veux pas être à la rue. J ai le droit d avoir un logement et de l argent car j adore faire des cadeaux. Même si le travail c est de l effort grâce à lui on peut partir en vacances Alors, disons-le, l effort c est du plaisir! A J'ai longtemps cherché la voie Mais maintenant c'est la joie. C'est sur une note d'humeur Mais le cœur rempli d'amour. Que je finis par l'accepter Merci la vie, à la santé. Mes vacances Alexandre ARBOGAST I.M.PRO La Ganzau, Strasbourg Je pars en Turquie pour les vacances avec ma fille. Je visite Istanbul, je reste une semaine chez mon frère, après je pars à Çorum voir Papa et Maman. Je fais beaucoup de visites. Je reviens : l école, les magasins, faire la cuisine, boire le thé avec ma voisine Djaffar ARBIOUÈNE Centre SocioCulturel Victor Schœlcher, Strasbourg Ayse Centre SocioCulturel Val d Argent, Sainte Marie-aux-Mines 28 29

18 Une page de ma vie Mon mari, il travaille Le matin, il part à 5h30, le soir, il revient à 17h30. Tous les vendredis matin, il part à 5h30 et l après midi, à 14h, quand il revient, il fait les factures. Le samedi, il fait les courses au magasin, l après-midi on part chez ma belle-mère avec mon mari et on dîne là-bas. Tous les dimanches on regarde des DVD et on sort pour faire des visites chez des copains. Mon mari est, tous les jours, fatigué. Muhsine ASIKOGLU Centre SocioCulturel Val d Argent, Sainte Marie-aux-Mines Ma vie est très simple elle n a rien d exceptionnel, c est tous les jours la même chose, la routine. J aimerais changer, mais je ne sais pas par quoi commencer. Quelque fois je prends la décision de changer mais après je me retrouve dans le même cercle : les enfants, le ménage, la cuisine, les trajets d école à des heures précises, la télé, et chaque jour cela recommence. Je voudrais savoir, est-ce que toutes les femmes ressentent cette routine, qu elles travaillent ou non, ou juste moi? Même quand je change quelque chose, après quelque temps je retombe dans la même routine. Alors la routine me suivra-t-elle toujours? Je travaille comme hôtesse de caisse dans une grande surface. Assise derrière une caisse enregistreuse, je reçois jusqu à trente clients par heure. J enregistre les prix des produits que les clients achètent et j encaisse les paiements. Aliments, vidéos, vêtements, outils - tous les produits de consommation arrivent entre mes mains. La lecture automatique des prix a considérablement fait évoluer ce métier. Nos caisses enregistreuses sont équipées de lecteurs automatiques de codes barres. Je peux passer jusqu à vingt-sept articles à la minute. J encaisse le montant total des achats, payés par carte bancaire, par chèque ou en espèces. Je me déplace pour mes pauses. A la fin de mon service, je compte les versements contenus dans ma caisse. Je vérifie que les montants enregistrés et encaissés sont identiques, avant de déposer l argent à la comptabilité. Je remplis les documents que je remets à la comptabilité. J envoie l argent en billets automatiquement et je porte la monnaie au service comptable. En travaillant, je dois être toujours attentive, rester vigilante afin d éviter les erreurs de caisse. Je ne peux pas avoir à rembourser de ma poche les recettes manquantes. Je dois être méthodique. Rythme soutenu et organisation me permettent d éviter trop d attente aux caisses. Je dois être soignée. L apparence physique est très importante pour exercer ce métier. Je dois être impeccable et souriante pour accueillir la clientèle. Je dois être disponible. Mes horaires sont souvent irréguliers, tôt le matin ou tard le soir. Dans la journée, je peux travailler quelques heures dans la matinée, ou un autre jour, je peux prendre le travail seulement en début de soirée. Avant de commencer à travailler dans ce supermarché, j ai suivi une formation payée par la chaîne du magasin, d une durée d une semaine. Elena AUBERT Association Trampoline, Molsheim A Siham ATOUIL Centre SocioCulturel Victor Schœlcher, Strasbourg 30 31

19 Le pain, c est la vie J ai vu le boulanger Tirer parti du pain J ai vu le boulanger Faire du pain artisanal J ai vu le boulanger Pétrir la pâte J ai vu le boulanger Peser sur la balance J ai vu le boulanger Signer de son nom le pain J ai vu le boulanger Chauffer le four au bois J ai vu le boulanger Le pain cuit au four J ai vu le boulanger Sentir le pain J ai vu le boulanger Goûter le pain Moi, j assemble des mots Et c est un peu pareil. Lydia AYROUMYAN Association Foyer Notre Dame - CADA Nord, Oberhausbergen 32

20 Dans un ESAT Victor, l itinéraire d un enfant blessé Il était une fois, un bébé appelé Victor. Né en France à Fontainebleau, à l âge de 6 ans il a dû quitter son pays avec ses parents. Ils se sont rendus en Afrique au Sénégal. Le père, Hamed ainsi que sa mère Nicole vivaient à Dakar avec ses deux frères et sa sœur. Nicole s est séparée de Hamed et est retournée en France en laissant ses 4 enfants avec leur père. Hamed s est remarié avec une autre femme, une Sénégalaise. Elle maltraitait tout le temps Victor. Le jeune enfant n osait pas le dire à son père par peur de représailles. Un jour, le père a surpris sa femme maltraitant Victor. Le père trop faible n a rien dit mais a écarté Victor du foyer. Victor s est retrouvé à Saint Louis du Sénégal chez un proche ami de son père appelé Laurent. Ce dernier avait deux femmes et cinq enfants, dont un du même âge que Victor. Pour Victor une nouvelle vie commence pleine d espoir Victor avait 10 ans. Daouda BA Association Adèle de Glaubitz, ESAT Saint-André, Cernay L année dernière j ai fait un stage. J ai commencé en septembre 2009 jusqu en janvier J étais très contente parce que j ai connu beaucoup de copines très gentilles. J ai travaillé et j ai appris le français. Je ne suis pas contente parce qu on a terminé vite. Quand on a fini le stage, on a fait une fête avec l équipe. Maintenant je cherche un travail je ne trouve rien. Pour moi c est très important de travailler parce qu on avance pour parler, pour le contact Je me présente, je m appelle Marie-Madeleine. Je travaille dans un ESAT, qui est bien situé, dans la Zone Industrielle de Hœrdt. Nous leurs avons donné un joli nom à nos chers ateliers. Ils s appellent «la Clairière du Ried». Les gens de mon village pensent que le Sonnenhof est un endroit pour les fous. Mais ce n est pas du tout ça. C est un endroit où l on aide les personnes en difficulté. Mon ESAT est comme une entreprise normale, sauf qu on travaille à un autre rythme, ce n est pas la chaîne et le travail est adapté à mes capacités. Nous avons des pauses, des horaires stricts et des marchandises à sortir. Je suis une jeune femme qui vient au travail bien habillée, toujours avec des bijoux, joyeuse, et coquette. Tous les jours c est la même histoire. Nous sommes contents de nous retrouver, nos chers collègues et moniteurs. Mais nous devons respecter certaines règles, comme par exemple mettre nos blouses et nos chaussures de sécurité. Quand nous arrivons dans l atelier, la première des choses à faire c est d allumer les lumières, d ouvrir les portes et les volets, et de mettre le compresseur en marche. Une fois que tout est mis en route, les machines fonctionnent, le travail démarre. Dans mon atelier de sérigraphie, on marque des tee-shirts, des sacs en coton, des parapluies, des porte-documents. Nous faisons différentes techniques de marquage, du transfert laser, du transfert sérigraphie ou en direct. Je me sens bien dans l atelier, ce n est pas trop stressant, c est même cool! Je m occupe de la présentation de la marchandise qu on doit marquer. Je donne parfois des coups de main à ceux qui ne suivent pas. Je trie aussi la marchandise, ce qui est pour la tampographie ou pour la sérigraphie. Je fais surtout de la préparation, de l emballage, du pliage et des colis. Je ne m intéresse pas trop aux machines, j ai plutôt peur de me tromper et de ne pas y arriver. Comme j étais dans la restauration avant, j ai beaucoup appris dans cet atelier. La journée est terminée, nos moniteurs sont contents de nous, on a bien travaillé. Tous les collègues sont fatigués. Il est l heure d éteindre les lumières, le compresseur, de fermer les portes, puis les volets, et le stockage. Vive le travail! Car il y a beaucoup de chômeurs, et je suis fière d en avoir un. B Ermira BAJRAMI Centre Social AFSCO, Mulhouse Marie-Madeleine BACHER Foyer d Accueil Spécialisé G. Stricker, Bischwiller 34 35

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Maison Intercommunale de la Petite Enfance Inauguration le 2 février 2011

Maison Intercommunale de la Petite Enfance Inauguration le 2 février 2011 Maison Intercommunale de la Petite Enfance Inauguration le 2 février 2011 J ai pas envie d y aller, à la crèche! Déjà, on a changé de ville et de maison, et je n ai plus ma Nounou, et je suis tout perdu.

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

PRÉPARATION AU TEST! CULTURE INTERNATIONAL CLUB

PRÉPARATION AU TEST! CULTURE INTERNATIONAL CLUB Niveau 2 - Mots treize quatorze quinze seize dix-sept dix-huit dix-neuf vingt vingt-et-un vingt-deux vingt-trois vingt-quatre vingt-cinq vingt-six vingt-sept vingt-huit vingt-neuf trente quarante cinquante

Plus en détail

Tout le monde est agité, moi seule ai l'esprit calme

Tout le monde est agité, moi seule ai l'esprit calme Tout le monde est agité, moi seule ai l'esprit calme Je me souviens de la naissance de mes enfants Je me souviens des bons moments Je me souviens aussi des mauvais Je me souviens de la solitude Je me souviens

Plus en détail

Lola. Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin. www.majuscrit.

Lola. Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin. www.majuscrit. Lola Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine İllustrations de Sonia Hivert Mise en page réalisée par Cloé Perrotin www.majuscrit.fr www.majuscrit.fr Marcus Papa Texte de Sylvie Lavoie et d Éric Lemoine

Plus en détail

************************************************************************ Français

************************************************************************ Français Ministère de l Education Centre National d innovation Pédagogique et de Recherches en Education Département d Evaluation ************************************************************************ Français

Plus en détail

C est dur d être un vampire

C est dur d être un vampire C est dur d être un vampire 1/6 Pascale Wrzecz Lis les pages 5 à 8. Tu peux garder ton livre ouvert. 1 Retrouve les mots dans ta lecture et complète les cases. C est une histoire de. Prénom du héros ;

Plus en détail

Les repères de temps familiers

Les repères de temps familiers séquence 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Les repères de temps familiers Je me repère dans le temps séance 1 A. Observe bien chacune de ces séries de deux photographies. À chaque fois, indique dans quel ordre elles

Plus en détail

Les jours de la semaine

Les jours de la semaine Les jours de la semaine Les jours de la semaine S enfilent un à un Comme les billes d un grand collier Dans un ordre, ils se suivent Chaque jour se ressemble Chaque jour est différent Mais on ne peut les

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

Bien convaincre son ami + Bien s exprimer = Bon voyage assuré.

Bien convaincre son ami + Bien s exprimer = Bon voyage assuré. Bien convaincre son ami + Bien s exprimer = Bon voyage assuré. Il faudrait que tu fasses ce voyage. Tout d'abord, tu ne travailleras pas et tu verras tes copains à longueur de journée. Puis, tu n'auras

Plus en détail

7. Est-ce que vous êtes (tu es) paresseux (paresseuse) ou travailleur (travailleuse)?

7. Est-ce que vous êtes (tu es) paresseux (paresseuse) ou travailleur (travailleuse)? Leçon 1 1. Comment ça va? 2. Vous êtes (Tu es) d'où?' 3. Vous aimez (Tu aimes) l'automne? 4. Vous aimez (Tu aimes) les chats? 5. Comment vous appelez-vous (t'appelles-tu)? 6. Quelle est la date aujourd'hui?

Plus en détail

Compréhension de lecture

Compréhension de lecture o Coche pour indiquer si les phrases sont es ou o Paul et Virginie sont assis sur des fauteuils très confortables. o Virginie a une robe à pois. o Paul boit un café fumant dans une tasse rouge. o Virginie

Plus en détail

La petite poule qui voulait voir la mer

La petite poule qui voulait voir la mer Découverte Complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Que voit- on sur la 1 ère page de couverture? C est l histoire q d un poisson q d une souris

Plus en détail

Macmine et ses bons compagnons. CCéélleessttiinn

Macmine et ses bons compagnons. CCéélleessttiinn Macmine et ses bons compagnons CCéélleessttiinn Il était une fois une petite ambulance très intelligente. Elle vivait dans une petite maison en paille. Elle s amusait drôlement avec les autres voitures,

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

S ickness Impact Profile (SIP)

S ickness Impact Profile (SIP) Nom : Prénom : Date de naissance : Service : Hôpital/Centre MPR : Examinateur : Date du jour : Étiquettes du patient S ickness Impact Profile (SIP) Il présente le même problème de droit d auteur (pour

Plus en détail

Institut Supérieur des Langues Université de Damas

Institut Supérieur des Langues Université de Damas Institut Supérieur des Langues Université de Damas Texte 1: Chère Josette, Il a de grands yeux bleus et une mèche blonde qui lui tombe sur le front. Il s appelle Alain, Alain et Aline, c est joli, n est-ce

Plus en détail

Auxiliaire avoir au présent + participe passé

Auxiliaire avoir au présent + participe passé LE PASSÉ COMPOSÉ 1 1. FORMATION DU PASSÉ COMPOSÉ Formation : Auxiliaire avoir au présent + participe passé PARLER MANGER REGARDER J ai parlé Tu as parlé Il/elle/on a parlé Nous avons parlé Vous avez parlé

Plus en détail

«J aime la musique de la pluie qui goutte sur mon parapluie rouge.

«J aime la musique de la pluie qui goutte sur mon parapluie rouge. J aime, je n aime pas Extrait de "J'aime", Minne/Natali Fortier (Albin Michel) «J aime la musique de la pluie qui goutte sur mon parapluie rouge. Quand je traverse la route au passage piéton, j aime marcher

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2014 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text M: Bonjour Yasmine. Ça va? F: Ah bonjour! Oui, ça va bien. Écoute, ce weekend

Plus en détail

L Intégrale de l Humour ***

L Intégrale de l Humour *** Un enfant va dans une épicerie pour acheter des bonbons. Comme l épicier n en vend généralement pas beaucoup, il les range tout en haut d une étagère très haute. Le garçon demande : 1 euro de bonbons s

Plus en détail

le livret de Bébé nageur avec la complicité de bébé.

le livret de Bébé nageur avec la complicité de bébé. L association plaisirs de l eau vous présente le livret de Bébé nageur avec la complicité de bébé. http://plaisir-de-leau.wifeo.com 27/09/14 Plaisirs de l eau livret bébé nageur 1 BIENVENUE à l association

Plus en détail

Quelle journée! Pêle-mêle. Qu est-ce que c est? DOSSIER 3. 65. Écoutez les phrases. Écrivez les mots de la page Pêle-mêle que vous entendez.

Quelle journée! Pêle-mêle. Qu est-ce que c est? DOSSIER 3. 65. Écoutez les phrases. Écrivez les mots de la page Pêle-mêle que vous entendez. DOSSIER 3 Quelle journée! Pêle-mêle 19 65. Écoutez les phrases. Écrivez les mots de la page Pêle-mêle que vous entendez. 1.... 2.... 3.... 4.... 5.... 6.... 66. Reconstituez les mots de la page Pêle-mêle.

Plus en détail

LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE

LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE C est l histoire d une balle jaune en mousse. Coralie Guye et Hubert Chèvre. Avec la participation des élèves. Octobre 2011 Un beau matin d automne......notre classe

Plus en détail

Quelqu un qui t attend

Quelqu un qui t attend Quelqu un qui t attend (Hervé Paul Kent Cokenstock / Hervé Paul Jacques Bastello) Seul au monde Au milieu De la foule Si tu veux Délaissé Incompris Aujourd hui tout te rends malheureux Si tu l dis Pourtant

Plus en détail

Unité 4 : En forme? Comment est ton visage?

Unité 4 : En forme? Comment est ton visage? Unité 4 : En forme? Leçon 1 Comment est ton visage? 53 Écoute, relie et colorie. 1. un œil vert 2. un nez rouge 3. des cheveux noirs 4. des yeux bleus 5. des oreilles roses 6. une bouche violette Lis et

Plus en détail

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR Activité 1. Complète les phrases avec le bon verbe au présent. DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR 1. Elle absolument terminer son boulot avant de partir. 2. Elle sait bien qu elle rentrer à dix heures! 3. Il acheter

Plus en détail

ACTIVITÉ 1 : LES ADJECTIFS POSSESSIFS

ACTIVITÉ 1 : LES ADJECTIFS POSSESSIFS ACTIVITÉ 1 : LES ADJECTIFS POSSESSIFS 1. Choisis et entoure l adjectif possessif qui convient. a Je ne trouve pas mon / ma / mes lunettes. b Tu veux venir à son / sa / ses fête d anniversaire? c Nous n

Plus en détail

Le prince Olivier ne veut pas se laver

Le prince Olivier ne veut pas se laver Le prince Olivier ne veut pas se laver Il était une fois un roi, une reine et leurs deux enfants. Les habitants du pays étaient très fiers du roi Hubert, de la reine Isabelle et de la princesse Marinette,

Plus en détail

V3 - LE PASSE COMPOSE

V3 - LE PASSE COMPOSE CM1 V.3 LE PASSE COMPOSE DE L INDICATIF Il s agit de mettre en évidence la conjugaison des verbes en «er», en «ir-iss» des verbes être, avoir, faire, prendre, aller, pouvoir. On mettra en évidence le fait

Plus en détail

SOMMAIRE. PS 1 : Nos activités en petite section 1... 3. PS 2 : La classe de petite section 2 à la ferme... 5. MS 1 : L odorat en M.S. 1...

SOMMAIRE. PS 1 : Nos activités en petite section 1... 3. PS 2 : La classe de petite section 2 à la ferme... 5. MS 1 : L odorat en M.S. 1... SOMMAIRE PS 1 : Nos activités en petite section 1... 3 PS 2 : La classe de petite section 2 à la ferme... 5 MS 1 : L odorat en M.S. 1... 7 MS 2 : La semaine des 5 sens en Moyenne Section... 8 MS 3 : La

Plus en détail

Chante le matin. Chansonnier p. 33

Chante le matin. Chansonnier p. 33 de Yves Duteil Chante le matin Chante le matin qui vient te réveiller, Chante le soleil qui vient te réchauffer, Chante le ruisseau dans le creux du rocher, Le cri de l oiseau dans le ciel l été. La, la,

Plus en détail

Questionnaire 6-12 ans

Questionnaire 6-12 ans N D IDENTIFICATION DE LA FAMILLE : E Questionnaire 6-12 ans Protocole de passation : Lorsque la réponse de l enfant est suggérée ou influencée par une autre personne présente (parent, frère ou sœur.),

Plus en détail

Indications pédagogiques C3-15

Indications pédagogiques C3-15 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques C3-15 C : comprendre un message Degré de difficulté 3 Objectif intermédiaire 1 : Analyser un message Objectif opérationnel 5 : Reconnaître les

Plus en détail

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe de Luc Tartar * extraits * Les sardines (on n est pas des bêtes) - Qu est-ce qu

Plus en détail

que dois-tu savoir sur le diabète?

que dois-tu savoir sur le diabète? INVENTIV HEALTH COMMUNICATIONS - TERRE NEUVE - FRHMG00277 - Avril 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés. que dois-tu savoir sur le diabète? Lilly France 24 boulevard Vital Bouhot CS 50004-92521

Plus en détail

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript 2013 H I G H E R S C H O O L C E R T I F I C A T E E X A M I N A T I O N French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE: MALE: FEMALE: MALE: FEMALE: Salut,

Plus en détail

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée.

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée. PRÉSCOLAIRE Enfants qui chantent Une tête remplie d idées Qui me permet de rêver Qui me permet d inventer Imagine. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà

Plus en détail

Activité 3. Peux-tu répéter? Compression de texte. Résumé. Liens pédagogiques. Compétences. Âge. Matériels

Activité 3. Peux-tu répéter? Compression de texte. Résumé. Liens pédagogiques. Compétences. Âge. Matériels Activité 3 Peux-tu répéter? Compression de texte Résumé Puisque les ordinateurs disposent d un espace limité pour contenir les informations, ils doivent les représenter d une manière aussi efficace que

Plus en détail

Le carnaval des oiseaux

Le carnaval des oiseaux Le carnaval des oiseaux Marie-Jane Pinettes et Jacques Laban Juillet 2001 1 Le carnaval des oiseaux A Camille, Margot et Théo 2 LE CARNAVAL DES OISEAUX Il y a longtemps, mais très, très longtemps, tous

Plus en détail

Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale. Date de retour :

Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale. Date de retour : Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale Date de retour : Message aux parents Les fascicules «Mes défis au préscolaire» suggèrent des activités à réaliser avec votre enfant. Le choix

Plus en détail

AMELIORER SES COMPETENCES LINGUISTIQUES les prépositions de lieu

AMELIORER SES COMPETENCES LINGUISTIQUES les prépositions de lieu AMELIORER SES COMPETENCES LINGUISTIQUES les prépositions de lieu JEUX : Jeu des paires Quelles différences? E.P.S. : - jeu Jacques a dit - Chasse au trésor - Mise en place d un parcours ÉCOUTER, MEMORISER

Plus en détail

TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) - Le Médecin : -----------------------------------------------------------------------------

TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) - Le Médecin : ----------------------------------------------------------------------------- L ATELIER du COQUELICOT 1 «Spectacle marionnettes», juillet 2015 TOUS MALADES! (Texte de M.-A. Ard) Personnages : - Le Médecin : -----------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE

SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE SOYETTE, LE PETIT VER A SOIE Le tout petit œuf. La toute petite chenille Le tout petit œuf vu à la loupe Il était une fois un tout petit œuf, pondu là. Un tout petit œuf, petit comme un grain de poussière.

Plus en détail

Oficina d Accés a la Universitat Pàgina 1 de 6 PAU 2015 Criteris de correcció ALERTE AUX «BIG MOTHERS»

Oficina d Accés a la Universitat Pàgina 1 de 6 PAU 2015 Criteris de correcció ALERTE AUX «BIG MOTHERS» Oficina d Accés a la Universitat Pàgina 1 de 6 SÈRIE 2 Comprensió escrita ALERTE AUX «BIG MOTHERS» 1. Oui, leur utilisation augmente progressivement. 2. Pour savoir si sa fille est rentrée à l heure prévue.

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant Texte de la comédie musicale Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Les Serruriers Magiques 2013 2 Sommaire Intentions, adaptations, Droits

Plus en détail

Tu as envie de bronzer? Tu as envie de marcher? Tu n as pas peur du noir? Tu as envie de faire du ski? Tu as envie de pêcher?

Tu as envie de bronzer? Tu as envie de marcher? Tu n as pas peur du noir? Tu as envie de faire du ski? Tu as envie de pêcher? Unité 3 LEÇON 1 A Répète puis écoute et montre la bonne image! 21-22 10 Envie de bronzer? Nous avons des plages! Envie d explorer? Nous avons des grottes! Envie de pêcher? Nous avons des rivières! Envie

Plus en détail

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI Durant 3 semaines j étais { Hiratsuka, près de Yokohama où j allais tous les jours au lycée. Ma famille d accueil se composait du père, de la mère, de ma

Plus en détail

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz 1 Ce texte est offert gracieusement à la lecture. Avant toute exploitation publique, professionnelle ou amateur, vous devez obtenir l'autorisation de la SACD : www.sacd.fr de Patrick Mermaz Présentation

Plus en détail

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS Je suis une poupée dans une maison de poupée. Un jour j ai quitté mari et enfants, pourquoi? je ne sais plus très bien. À peine le portail s était-il refermé derrière

Plus en détail

Voyage au pays du sommeil

Voyage au pays du sommeil Service de prévention et d éducation à la santé - 2014 Voyage au pays du sommeil Séance 1 : Le soir à la maison 1- En GS, votre enfant à besoin de 11h de sommeil chaque nuit. Cependant, il existe des petits

Plus en détail

une autruche la banquise un pompier une vague un poisson la fumée un savon une voiture un tiroir la gare un car un anorak une mandoline

une autruche la banquise un pompier une vague un poisson la fumée un savon une voiture un tiroir la gare un car un anorak une mandoline Fiche 1 Lecture orale 1 Je lis les lettres. c d q t g k s f v z b u è é e h c n k l m u b v S Z Q V T N C D O L P R 2 Je lis des mots outils. dessus dessous devant derrière qui que nous vous mon son pourquoi

Plus en détail

Activités autour du roman

Activités autour du roman Activité pédagogique autour du roman Un chien différent, de Laura Cousineau ISBN 978-2-922976-13-7 ( 2009, Joey Cornu Éditeur) Téléchargeable dans la rubrique Coin des profs sur 1 Activités

Plus en détail

La petite poule qui voulait voir la mer

La petite poule qui voulait voir la mer La petite poule qui voulait voir la mer Ecris les mots suivants au bon endroit : le titre l auteur - l illustration - l illustrateur - l éditeur Exercices couverture Décris la première de couverture. Que

Plus en détail

Chers parrains, chers amis, chère famille

Chers parrains, chers amis, chère famille Jeudi 1 er Janvier 2015, Jet New s n 2 Chers parrains, chers amis, chère famille Tout d abord je crois qu il est important que je vous souhaite pleins de belles choses pour cette année 2015!! «Vivez, si

Plus en détail

Épreuve de Compréhension orale

Épreuve de Compréhension orale 60 questions (4 sections) 40 minutes L épreuve de compréhension orale rassemble 4 sections comprenant 60 questions (questions 51 à 110). SECTION A SECTION B 8 questions Associer des illustrations à des

Plus en détail

5 à 8 ans. N oublie pas de te laver les dents! de Philippe Corentin. Amorce

5 à 8 ans. N oublie pas de te laver les dents! de Philippe Corentin. Amorce 5 à 8 ans Amorce «Ça a quel goût, une petite fille? demande le bébé crocodile. Écœurant et sucré», lui répond son papa Pour en être certain, bébé croco part en expédition chez sa jeune voisine. Elle est

Plus en détail

Episode 9 Longueur 7 17

Episode 9 Longueur 7 17 Episode 9 Longueur 7 17 Allo, oui? Infirmière : Je suis bien chez mademoiselle Chloé Argens? Oui, c est moi. Infirmière : Ici l hôpital Saint-Louis. Je vous passe monsieur Antoine Vincent. C est lui, monsieur

Plus en détail

CE1 et CE2. Le journal des. Une nouvelle maîtresse. Actualité. Loisirs. Culture

CE1 et CE2. Le journal des. Une nouvelle maîtresse. Actualité. Loisirs. Culture Le journal des CE1 et CE2 Vendredi 13 mars 2003 Une nouvelle maîtresse Après les vacances de février (c est à dire depuis le lundi 24 février 2003), nous avons eu une nouvelle maîtresse qui s appelle Aurélie.

Plus en détail

Descripteur global Interaction orale générale

Descripteur global Interaction orale générale Descripteur global Peut produire des expressions simples isolées sur les gens et les choses. Peut se décrire, décrire ce qu il fait, ainsi que son lieu d habitation. Interaction orale générale Peut interagir

Plus en détail

Examen de français Université de Technologie chimique et de Métallurgie TEST DE GRAMMAIRE ET DE LEXIQUE

Examen de français Université de Technologie chimique et de Métallurgie TEST DE GRAMMAIRE ET DE LEXIQUE Examen de français Université de Technologie chimique et de Métallurgie TEST DE GRAMMAIRE ET DE LEXIQUE PARTIE 1 Complétez les pointillés par une des réponses ci-dessus de manière que les phrases obtenues

Plus en détail

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital.

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital. 27 juin 2015 Le partage est un élément vital. Notre démarche Notre chemin Dans un premier temps, nous sommes partis de mots qui expriment ce qui est essentiel pour nous, indispensable pour bien vivre.

Plus en détail

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie Décembre 2012 Biographie Sylvie Louis Sylvie Louis a toujours ADORÉ les livres, surtout ceux que ses parents lui racontaient, le soir, quand elle était toute petite. Ensuite, apprendre à lire a constitué

Plus en détail

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants

Lorsqu une personne chère vit avec la SLA. Guide à l intention des enfants Lorsqu une personne chère vit avec la SLA Guide à l intention des enfants 2 SLA Société canadienne de la SLA 3000, avenue Steeles Est, bureau 200, Markham, Ontario L3R 4T9 Sans frais : 1-800-267-4257 Téléphone

Plus en détail

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS.

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. MAIS UN JOUR IL PARTIT PLUS AU NORD POUR DÉCOUVRIR LE MONDE. IL MARCHAIT, MARCHAIT, MARCHAIT SANS S ARRÊTER.IL COMMENÇA

Plus en détail

Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux

Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux Ça se passe chez nous, boulevard aux Oiseaux. Après l école, pour me rendre utile, j ai ciré l escalier jusqu à ce que ça reluise à mort. «Ça fera plaisir à papa»,

Plus en détail

Le loup et les sept chevreaux. Il était une fois une chèvre qui avait sept chevreaux, qu'elle aimait très fort. Un jour,

Le loup et les sept chevreaux. Il était une fois une chèvre qui avait sept chevreaux, qu'elle aimait très fort. Un jour, Le loup et les sept chevreaux Il était une fois une chèvre qui avait sept chevreaux, qu'elle aimait très fort. Un jour, comme elle voulait aller chercher de quoi manger dans la forêt, elle les appela tous

Plus en détail

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS Strasbourg, 17 février 2010 [cdcj/cdcj et comités subordonnés/ documents de travail/cj-s-ch (2010) 4F final] CJ-S-CH (2010) 4F FINAL GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH)

Plus en détail

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui Les chaises.' Ca a ete terrible, a l'ecole, aujourd'hui! Nous sommes arrives ce matin, comme d'habitude, et quand Ie Bouillon (c'est notre surveillant) a sonne la cloche, nous sommes alles nous mettre

Plus en détail

Par. Sophianne Pierre-Louis. Cassandra Sauvé. Sabrina Turmel

Par. Sophianne Pierre-Louis. Cassandra Sauvé. Sabrina Turmel Par Sophianne Pierre-Louis Cassandra Sauvé Sabrina Turmel - 1 - Au Pôle Nord, en ce jour du 24 décembre, le Père Noël était bien occupé à fabriquer de beaux jouets. Les rennes gambadaient ou se reposaient.

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Mobilité en formation :

Rapport de fin de séjour Mobilité en formation : Rapport de fin de séjour Mobilité en formation : A. Vie pratique : J ai effectué mon Master 1 de droit public en Erasmus à Copenhague d août 2009 à fin mai 2010. Logement : Accès au logement : J ai pu

Plus en détail

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Des souhaits pour une vie des plus prospères et tous les voeux nécessaires pour des saisons extraordinaires! Meilleurs

Plus en détail

Les enfants et la sécurité alentour des. Parlons de sécurité quand tu joues alentour des chiens.

Les enfants et la sécurité alentour des. Parlons de sécurité quand tu joues alentour des chiens. Les enfants et la sécurité alentour des Parlons de sécurité quand tu joues alentour des chiens. Parlons de sécurité quand tu joues alentour des chiens. Qu est-ce que ton chien aime faire avec toi? Qui

Plus en détail

Olympiáda vo francúzskom jazyku

Olympiáda vo francúzskom jazyku Celoštátna odborná komisia OFJ Olympiáda vo francúzskom jazyku 21. ročník, školský rok 2010/2011 Celoštátne kolo Kategória 1A 21. ročník Olympiády vo francúzskom jazyku, Úlohy celoštátneho kola kategórie

Plus en détail

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e 1O e 2O e 3O e La fleur du soleil : 4O e 5O e 6O e Originaire du Pérou et introduite en Europe à la fin du 17e siècle, le tournesol est une plante qui porte merveilleusement son nom puisqu elle se tourne

Plus en détail

Tout savoir sur la vaccination de 0 à 6 ans. Mikalou se fait vacciner

Tout savoir sur la vaccination de 0 à 6 ans. Mikalou se fait vacciner Tout savoir sur la vaccination de 0 à 6 ans Mikalou se fait vacciner Récit Mikalou n a peur de rien Dans le jardin, Mikalou s assoit sur la balançoire. Il n est pas une poule mouillée, et pourtant, il

Plus en détail

UNITÉ 5. Écris les noms des parties du corps indiquées dans les dessins. Bon Courage! Vol. 2

UNITÉ 5. Écris les noms des parties du corps indiquées dans les dessins. Bon Courage! Vol. 2 Écris les noms des parties du corps indiquées dans les dessins. Dans le bureau du docteur Lanquette Secrétaire: Secrétaire: Je voudrais un rendez-vous pour voir le docteur, s il vous plait. Vous avez une

Plus en détail

Guide d utilisation des fichiers bonus accompagnant le guide «L Argent est une science exacte»

Guide d utilisation des fichiers bonus accompagnant le guide «L Argent est une science exacte» Guide d utilisation des fichiers bonus accompagnant le guide «L Argent est une science exacte» - Fichier «Gestion main de fer» Cet outil, à utiliser chaque semaine, permet de réaliser une synthèse de l

Plus en détail

6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin

6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin 6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin Des lunettes pour ceux qui en ont besoin De nombreuses personnes dans le monde sont atteintes d erreurs de réfraction. Cela signifie que leurs yeux ne voient pas

Plus en détail

Guide d accompagnement à l intention des intervenants

Guide d accompagnement à l intention des intervenants TABLE RÉGIONALE DE L ÉDUCATION CENTRE-DU-QUÉBEC Campagne de promotion la de la lecture Promouvoir Guide d accompagnement à l intention des intervenants Présentation Le projet sur la réussite éducative

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

À propos d exercice. fiche pédagogique 1/5. Le français dans le monde n 395. FDLM N 395 Fiche d autoformation FdlM

À propos d exercice. fiche pédagogique 1/5. Le français dans le monde n 395. FDLM N 395 Fiche d autoformation FdlM fiche pédagogique FDLM N 395 Fiche d autoformation FdlM Par Paola Bertocchini et Edvige Costanzo Public : Futurs enseignants en formation initiale et enseignants en formation continue Objectifs Prendre

Plus en détail

Un cri dans la nuit : «Je suis fatiguée de cette vie de grenier!»

Un cri dans la nuit : «Je suis fatiguée de cette vie de grenier!» Un cri dans la nuit : «Je suis fatiguée de cette vie de grenier!» Musette s est lassée. Sous son plancher, «cric, crac, croc», Des enfants grignotent, gigotent et se font des croques. Alors un matin, elle

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

Rapport de fin de séjour à Bruxelles

Rapport de fin de séjour à Bruxelles Rapport de fin de séjour à Bruxelles Introduction Durant l année de mon master 2 Histoire-Histoire de l art à l Université Pierre Mendes France de Grenoble je devais réaliser un stage de 2 mois minimum.

Plus en détail

Droits de l enfant. Consultation des 6/18 ans MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS LES JOURS MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS

Droits de l enfant. Consultation des 6/18 ans MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS LES JOURS MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS Droits de l enfant LES JOURS MON ÉDUCATION, MES LOISIRS MA VIE DE TOUS ENFANT / JEUNE N d ordre Consultation des 6/18 ans 2014 MA SANTÉ JE SUIS UN ENFANT, J AI DES DROITS B onjour, Sais-tu que tu as des

Plus en détail

BENF_FR.qxd 8/07/04 16:23 Page cov4 KH-57-03-297-FR-C

BENF_FR.qxd 8/07/04 16:23 Page cov4 KH-57-03-297-FR-C BENF_FR.qxd 8/07/04 16:23 Page cov4 14 16 KH-57-03-297-FR-C BENF_FR.qxd 8/07/04 16:24 Page cov1 Si belles hirondelles! Commission européenne BENF_FR.qxd 8/07/04 16:24 Page cov2 Cette publication a été

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2011 ISBN : 978-2-212-54856-3. Émeline Bojon Virginie Dugenet

Groupe Eyrolles, 2011 ISBN : 978-2-212-54856-3. Émeline Bojon Virginie Dugenet Groupe Eyrolles, 2011 ISBN : 978-2-212-54856-3 Émeline Bojon Virginie Dugenet Ma débordante énergie Ma libr attitude Mon exploration Mon émerveillement Mon émerveillement Jaune. P hase d accueil, face

Plus en détail

Unité 6. Qu est ce que tu prends au petit au petit déjeuner?

Unité 6. Qu est ce que tu prends au petit au petit déjeuner? L'amitié Unité 6 Qu est ce que tu prends au petit au petit déjeuner? 1) Ecoute la maîtresse et coche 2) Complète avec : un jus d orange de la confiture un chocolat du beurre du thé un gâteau du café des

Plus en détail

DOSSIER Pédagogique. Semaine 21. Compagnie tartine reverdy. C est très bien!

DOSSIER Pédagogique. Semaine 21. Compagnie tartine reverdy. C est très bien! DOSSIER Pédagogique Semaine 21 Compagnie tartine reverdy C est très bien! 1 Sommaire Distribution istribution,, résumé,, a propos du spectacle 3 EXTRAIT 4 La compagnie 4 Biographie 4 Pistes de travail

Plus en détail

DEC accéléré en Soins infirmiers

DEC accéléré en Soins infirmiers P O R T R A I T S D É T U D I A N T E S I M M I G R A N T E S P A R C O U R S I N S P I R A N T S Nous vous présentons des personnes immigrantes dont le parcours de vie, professionnel et scolaire est à

Plus en détail

Merci de lire ce merveilleux magazine. Romane M. directrice du magazine.

Merci de lire ce merveilleux magazine. Romane M. directrice du magazine. Bonjour, chers lecteurs et lectrices. Voici votre 2 ème numéro du Romane Actu, et à mon avis ce bimensuel est assez réussi. Mais vous n avez encore rien vu ce numéro est plus grand que le précédent, car

Plus en détail

COMMUNIQUÉ LE PETIT LIVRET. pour dire STOP. aux idées fausses sur. la pauvreté

COMMUNIQUÉ LE PETIT LIVRET. pour dire STOP. aux idées fausses sur. la pauvreté LE PETIT LIVRET pour dire COMMUNIQUÉ STOP aux idées fausses sur la pauvreté LE PETIT LIVRET pour dire COMMUNIQUÉ As-tu déjà entendu dire : «On est chômeur parce qu on ne veut pas travailler»? C est une

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

Et avant, c était comment?

Et avant, c était comment? 3 Et avant, c était comment? Objectifs de l unité Tâche La première partie de l évaluation comprend une tâche, QUELS CHANGEMENTS!, divisée en quatre phases. Dans la première phase, il s agit d écouter

Plus en détail

OLIVER L ENFANT QUI ENTENDAIT MAL

OLIVER L ENFANT QUI ENTENDAIT MAL OLIVER L ENFANT QUI ENTENDAIT MAL «Oliver l enfant qui entendait mal» est dédié à mon frère, Patrick, qui est malentendant, à la famille, aux amis, et aux professionnels, qui s impliquèrent pour l aider.

Plus en détail