Les pathologies de l avant-pied Luxation métatarsophalangienne des rayons latéraux

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les pathologies de l avant-pied Luxation métatarsophalangienne des rayons latéraux"

Transcription

1 Les pathologies de l avant-pied Luxation métatarsophalangienne des rayons latéraux 243 Luxation métatarsophalangienne des rayons latéraux Nous étudierons d abord les principales causes de ces luxations puis les principes de la correction chirurgicale. L ostéotomie de Weil est une amélioration majeure dans la correction des luxations métatarsophalangiennes, mais à la condition de faire un large recul de la tête métatarsienne. Le point ms est essentiel pour évaluer l importance de ce raccourcissement métatarsien. Bien sûr les métatarsiens adjacents, comme l ensemble de la parabole métatarsienne, doivent être pris en considération. Des techniques associées comme le Girdlerstone- Taylor mises en exergue par P. Rippstein [107] ne sont plus nécessaires, ou dans des cas extrêmement rares. En tout cas, la suture de la plaque plantaire, de réalisation difficile, est décevante ; donc seul le recul large et harmonisé des métatarsiens est une bonne solution pour les luxations métatarsophalangiennes. Bien sûr beaucoup d auteurs relèvent cette efficacité des ostéotomies de Weil dans le traitement des luxations MP, récemment Hart [70], Jarde [75], Okane [97], Melamed [90], Podskubka [100], Trnka [127], Vandeputte [134]. Fig. 31a. Luxation MP. Quelques causes. 1. L infiltration de corticoïdes est probablement à l origine de certaines luxations (comme le souligne W. Benton-Weil, Chicago), surtout quand l infiltration est réalisée à un stade de subluxation. 2, 3. Excès de longueur des métatarsiens latéraux. 4. Hallux valgus (surtout pour la MTP 2).

2 244 Reconstruction de l avant-pied Fig. 31b1. Luxation MP. Principes de la correction chirurgicale. 1, 2, 3. La meilleure solution est l ostéotomie de Weil à condition de réaliser un large raccourcissement (1 à 2 mm de plus que le chevauchement phalangien). 4. La translation proximale de la tête est évaluée précisément par le cliché de trois quart surtout quand le chevauchement est peu important. 5. Le raccourcissement correspondant du 1 er métatarsien doit être évalué sur l incidence dorsoplantaire. 6. Le brochage doit être fait dans la plupart des cas. Cela évite l arthrodèse IPP et préserve autant que possible la première longueur et l élégance du pied (longs orteils). 7. La résection proximale de la 1 re phalange n est pas une bonne solution.

3 Les pathologies de l avant-pied Luxation métatarsophalangienne des rayons latéraux 245 Fig. 31b2. Luxation MP. Technique Dans ce cas, la translation proximale doit être importante et cela est bien vu sur l incidence dorsoplantaire (point ms). 2. Abord : section distale du long extenseur, section distale du court extenseur. 3, 4. Correction de la luxation par arthrolyse et finalement à l aide du ciseau de Cauchoix. 5, 6. L empreinte de la base phalangienne est généralement vue sur la face dorsale du métatarsien, mais la vraie translation proximale doit être le recul spontané de la tête observé après l ostéotomie. 7, 8. Raccourcissement du 1 er métatarsien pour obtenir une égalité de longueur entre les deux premiers métatarsiens.

4 246 Reconstruction de l avant-pied Fig. 31b3. Luxation MTP. Technique 2. Réparation de la rupture de la plaque plantaire et technique de Girdlerstorne-Taylor. 1. Rupture sur un pied de cadavre (image communiquée par le Pr J. P. Delagoutte, Nancy). 2. Vue dorsale de la rupture (les tendons fléchisseurs sont visible au fond) (lft). 3. La suture de la plaque plantaire est souvent difficile et doit être réalisée avant la fixation de la tête. Actuellement, nous ne pratiquons plus cette suture. 4. Vue postopératoire immédiate après correction de la luxation et de la suture de la plaque plantaire. 5, 6. Aspect postopératoire à trois mois. 7, 8. L autre solution est la technique de Girdlerstorne-Taylor (image de P. Rippstein, Zurich) qui permet une correction de la luxation persistante. C est certainement une bonne solution, mais elle ne peut pas remplacer l ostéotomie de Weil, et il ne va pas être nécessaire de réaliser cette technique si le recul de la tête est assez important. Fig. 31b4. Luxation MTP. Technique 3. 1, 2. Le brochage permet la préservation articulaire. 3. Suture des tendons longs et courts extenseurs selon la technique de «pulver taff».

5 Les pathologies de l avant-pied Luxation métatarsophalangienne des rayons latéraux 247 Résultats de l ostéotomie de Weil. Ces résultats montrent clairement que seul le recul large et harmonisé des métatarsiens donne un résultat toujours bon pour la correction des luxations métatarsophalangiennes. Dans des cas exceptionnellement rares, il faudra pratiquer un brochage temporaire MP ou une transposition tendineuse. Les autres cas sont parfaitement corrigés par l ostéotomie de Weil. Il persiste parfois une subluxation dorsale qui, dans la grande majorité des cas, est très bien tolérée, mais qui peut réagir favorablement à une petite ostéotomie BRT qui remet la tête en face de la phalange. Fig. 31c1. Luxation MTP. Résultat 1. Sur l incidence dorsoplantaire. 1. Même pied : résultats clinique et radiologique (un an de recul). 2. Autre cas : noter la correction de la luxation MP et des orteils en griffe associée à la conservation articulaire de la MP et des IP. Raccourcissement métatarsien : jusqu au point ms situé au niveau de la base de la 1 re phalange. 3. Un autre cas avant et un an après l intervention. L ostéotomie de Weil associée au brochage est une solution très fiable pour la luxation MP. Fig. 31c2. Luxation MP. Résultat 2. Sur l incidence de trois quart. Noter le recul nécessaire, donné par le point ms.

6 248 Reconstruction de l avant-pied Fig 31c3. Luxation MP. Quantification du recul nécessaire de la tête par l ostéotomie de Weil. 1. La parabole métatarsienne doit être respectée. 2. L ostéotomie isolée du 2 e rayon : l insuffisance de correction de la subluxation MTP résulte d un 3 e métatarsien trop long. 3. L incidence de trois quart montre clairement que dans ce cas le recul de la tête est insuffisant : raideur et douleur sur l articulation MTP. 4. Dans ce cas, le second métatarsien était vraiment trop long, tant sur l incidence dorsoplantaire que de trois quart. Une ostéotomie isolée du 2 e métatarsien est donc possible et respecte la parabole métatarsienne. 5. Dans ce cas, l ostéotomie de Weil était nécessaire sur les 2 e et 3 e métatarsiens : c est souvent préférable au Weil isolé de M2. 6, 7. Même pied : aspect pré- et postopératoire : raccourcissement des quatre métatarsiens latéraux, c est habituel dans le cas d une luxation MP.

7 Les pathologies de l avant-pied Luxation métatarsophalangienne des rayons latéraux 249 Fig. 31c4. Luxation MP. La subluxation MP persistante après ostéotomie de Weil. 1. Sans suture de la plaque plantaire ou sans technique de Girdlestone-Taylor, nous observons parfois une incongruence MP (a), qui diminue la plupart du temps avec un recul plus long (b). 2. La réduction sous amplificateur de brillance montre la réductibilité de cette incongruence. 3. Cette incongruence est généralement indolore et le contact au sol est léger mais en général présent. 4, 5. Quand cette subluxation persistante n est pas bien tolérée, on peut réaliser une arthrolyse MP et une ostéotomie BRT du métatarsien correspondant, associée éventuellement à une technique de Girdlestone-Taylor.

8 250 Reconstruction de l avant-pied Fig. 31d. Subluxation MTP. Les deux interventions demandées. 1. Dans une déformation débutante, l ostéotomie BRT peut être réalisée avec de bons résultats. 2. Si le métatarsien correspondant est trop long, à la fois sur l incidence dorsoplantaire et de trois quart, la meilleure solution est l ostéotomie de Weil isolée. Ces deux techniques doivent être associées à une arthrolyse MTP dorsale et à la correction de l orteil en griffe.

Quatrième principe Recul généreux des métatarsiens. 366 Reconstruction de l avant-pied

Quatrième principe Recul généreux des métatarsiens. 366 Reconstruction de l avant-pied 366 Reconstruction de l avant-pied Fig. 45c2. Principe III. Obtenir une longueur relative correcte des différents métatarsiens (parabole métatarsienne). b) Sur l incidence de trois quart. 1. Incidence

Plus en détail

Ostéotomie de Weil des métatarsiens latéraux

Ostéotomie de Weil des métatarsiens latéraux Les techniques Ostéotomie de Weil des métatarsiens latéraux 115 Ostéotomie de Weil des métatarsiens latéraux Historique, définition Cette ostéotomie a été pratiquée par L. S. Weil (Chicago) depuis 1985.

Plus en détail

Passeport. C h i r u r g i e d e l h a l l u x v a l g u s

Passeport. C h i r u r g i e d e l h a l l u x v a l g u s Passeport C h i r u r g i e d e l h a l l u x v a l g u s NOM : PRENOM : F o o t & A n k l e I n s t i t u t e Clinique du Parc Léopold 3 8, R u e F r o i s s a r t 1 0 4 0 B r u x e l l e s T é l. : +

Plus en détail

I. LES TECHNIQUES. Scarf et ostéotomie phalangienne proximale dans le traitement de l hallux valgus

I. LES TECHNIQUES. Scarf et ostéotomie phalangienne proximale dans le traitement de l hallux valgus I. LES TECHNIQUES Scarf et ostéotomie phalangienne proximale dans le traitement de l hallux valgus Le scarf, cette longue ostéotomie du premier métatarsien, est le plus souvent associé à l ostéotomie de

Plus en détail

Fractures Et Entorses De La Main, Quelques points Importants!

Fractures Et Entorses De La Main, Quelques points Importants! Fractures Et Entorses De La Main, Quelques points Importants! Quelques chiffres: On estime les accidents de la main à environ 1 400 000 par an en France Dont 620 000 considérés comme grave. 1/3 des accidents

Plus en détail

D UNE CHIRURGIE CORRECTRICE D HALLUX VALGUS

D UNE CHIRURGIE CORRECTRICE D HALLUX VALGUS FICHE D INFORMATION PATIENT VOUS ALLEZ ÊTRE OPÉRÉ D UNE CHIRURGIE CORRECTRICE D HALLUX VALGUS CHIRURGIE ORTHOPEDIQUE et traumatologie du sport Cabinet du Docteur Guy Mylle VOUS AVEZ UN HALLUX VALGUS VOUS

Plus en détail

LES TRAUMATISMES OSTEO-ARTICULAIRES DE LA MAIN

LES TRAUMATISMES OSTEO-ARTICULAIRES DE LA MAIN LES TRAUMATISMES OSTEO-ARTICULAIRES DE LA MAIN Dr. D. Guinard Au niveau de la main, nous pouvons rencontrer des lésions analogues à celles rencontrées au niveau de toutes les articulations ainsi qu'au

Plus en détail

orteils ou «griffes d orteils»

orteils ou «griffes d orteils» FICHE D INFORMATION PATIENT : les déformations des orteils ou «griffes d orteils» Madame, monsieur, votre chirurgien vient de vous proposer une prise en charge chirurgicale pour votre pathologie du pied

Plus en détail

INTÉRET DE L OPÉRATION DE CAMERA DANS LE TRAITEMENT DU PIED ÉQUIN NEUROLOGIQUE À PROPOS DE 16 CAS

INTÉRET DE L OPÉRATION DE CAMERA DANS LE TRAITEMENT DU PIED ÉQUIN NEUROLOGIQUE À PROPOS DE 16 CAS INTÉRET DE L OPÉRATION DE CAMERA DANS LE TRAITEMENT DU PIED ÉQUIN NEUROLOGIQUE À PROPOS DE 16 CAS M.Boussad, A.Dahdouh, A.Boulahouache, N.Baouane, A.Ikhlef,ML Kanoun (Béjaia, Algérie) INTRODUCTION L opération

Plus en détail

Déformations congénitales isolées du pied

Déformations congénitales isolées du pied Déformations congénitales isolées du pied J. Lechevallier, S. Abuamara, clinique chirurgicale infantile, CHU, Rouen «Masso-kinésithérapie et traitement orthopédique des déformations congénitales isolées

Plus en détail

La chirurgie du pied et la cheville

La chirurgie du pied et la cheville La chirurgie du pied et la cheville Informations pour les patients de Dr. med Alex Pellegrino www.etzelclinic.ch/fr/informations à l attention des patients/pied & Cheville etzelclinic ag Churerstrasse

Plus en détail

EPAULE DOULOUREUSE. 1 - Instable

EPAULE DOULOUREUSE. 1 - Instable EPAULE DOULOUREUSE Une épaule douloureuse peut se rencontrer dans au moins 5 tableaux : douloureuse et instable, douloureuse avec diminution de la force, douloureuse et raide, arthrose douloureuse, douloureuse

Plus en détail

Entorses et luxations digitales Pr. Philippe PELISSIER

Entorses et luxations digitales Pr. Philippe PELISSIER digitales Pr. Philippe PELISSIER Service de Chirurgie Plastique Centre F.X. Michelet CHU de Bordeaux www.e-plastic.fr Anatomie Conduite à tenir Pouce - Luxation du pouce - Entorse du pouce / testing -

Plus en détail

Les macrobiopsies mammaires sous guidage échographique : à propos de 424 cas le mammotome HH Ronan Plantade, Centre Nice Europe/NICE Journées

Les macrobiopsies mammaires sous guidage échographique : à propos de 424 cas le mammotome HH Ronan Plantade, Centre Nice Europe/NICE Journées Les macrobiopsies mammaires sous guidage échographique : à propos de 424 cas le mammotome HH Ronan Plantade, Centre Nice Europe/NICE Journées Françaises de Radiologie Paris, 10-15 Octobre 2005 L objectif

Plus en détail

Vis-plaque condylienne DCS (Dynamic Condylar Screw)

Vis-plaque condylienne DCS (Dynamic Condylar Screw) Vis-plaque condylienne DCS (Dynamic Condylar Screw) P. Chélius La DCS ou vis-plaque condylienne est un implant conçu pour la fixation spécifique des fractures épiphyso-métaphyso-diaphysaires du fémur.

Plus en détail

Guide pratique : Cheville et le pied CHEVILLE ET LE PIED

Guide pratique : Cheville et le pied CHEVILLE ET LE PIED Cheville et le pied CHEVILLE ET LE PIED Cheville L articulation de la cheville met en relation le péroné en externe, le tibia en interne et l astragale (talus). On retrouve également des ligaments qui

Plus en détail

Traitements conservateur et chirurgical des lésions dégénératives des articulations digitales

Traitements conservateur et chirurgical des lésions dégénératives des articulations digitales L arthrose digitale est extrêmement fréquente et souvent bien tolérée. Les crises sont de périodicité et d intensité variables. Le facteur héréditaire est net et les associations avec les atteintes des

Plus en détail

Syndrome du canal carpien

Syndrome du canal carpien Syndrome du canal carpien Dr Xavier Martinache Qu est ce que le syndrome du canal carpien? Le syndrome du canal carpien correspond à une compression d un gros nerf situé dans la paume de votre main :le

Plus en détail

Système LCP à angulation variable 2.4/2.7 pour avant-pied/médio-pied. Plaques spécifiques pour ostéotomies, arthrodèses et fractures du pied.

Système LCP à angulation variable 2.4/2.7 pour avant-pied/médio-pied. Plaques spécifiques pour ostéotomies, arthrodèses et fractures du pied. Système LCP à angulation variable 2.4/2.7 pour avant-pied/médio-pied. Plaques spécifiques pour ostéotomies, arthrodèses et fractures du pied. Technologie à compression Technologie de verrouillage à angle

Plus en détail

Chirurgie percutanée de l avant-pied mécanique Percutaneous forefoot surgery

Chirurgie percutanée de l avant-pied mécanique Percutaneous forefoot surgery Chirurgie percutanée de l avant-pied mécanique Percutaneous forefoot surgery T. auer*, P. Hardy* * Service de chirurgie orthopédique et traumatologique, hôpital mbroise- Paré ; université Paris-Île-de-France

Plus en détail

ou Gonarthrose. Des signes cliniques au traitement - Fiche patient Définition Dr Maxime-Louis Mencière - aout 2015

ou Gonarthrose. Des signes cliniques au traitement - Fiche patient Définition Dr Maxime-Louis Mencière - aout 2015 L arthrose du genou ou Gonarthrose. Des signes cliniques au traitement - Fiche patient Dr Maxime-Louis Mencière - aout 2015 Définition L arthrose est une maladie dégénérative du cartilage articulaire,

Plus en détail

Imagerie des tendons du poignet et de la main

Imagerie des tendons du poignet et de la main Imagerie des tendons du poignet et de la main Philippe MATHIEU G.Morvan, M.Wybier Wybier,, V.Vuillemin-Bodaghi Vuillemin-Bodaghi, J.Busson 5 rue Alfred Bruneau, Paris Imagerie des tendons du poignet et

Plus en détail

Thème : Énergie, matière et rayonnement Type de ressources : séquence sur le Laser utilisant des ressources numériques.

Thème : Énergie, matière et rayonnement Type de ressources : séquence sur le Laser utilisant des ressources numériques. Thème : Énergie, matière et rayonnement Type de ressources : séquence sur le Laser utilisant des ressources numériques. Notions et contenus : Transferts quantiques d énergie Émission et absorption quantiques.

Plus en détail

La fin de vie, un sujet peu abordé dans les études de médecine

La fin de vie, un sujet peu abordé dans les études de médecine La fin de vie, un sujet peu abordé dans les études de médecine Retrouvez un sondage réalisé dans 32 des 47 facultés de médecine de France auprès des étudiants de médecine. 1 OMMAIRE DE L ÉTUDE I. Bilan

Plus en détail

innovationopportunité

innovationopportunité innovationopportunité Quelles Solutions pour Fixer les Cloisons en Verre? introductiongénérale Quelles Solutions pour Fixer les Cloisons en Verre? CLOISONS EN VERRE 1 L industrie de la construction est

Plus en détail

Tests comparatifs de performances techniques et écologiques entre la technique de contrôle magnétoscopique actuelle (magnétisation des pièces

Tests comparatifs de performances techniques et écologiques entre la technique de contrôle magnétoscopique actuelle (magnétisation des pièces Tests comparatifs de performances techniques et écologiques entre la technique de contrôle magnétoscopique actuelle (magnétisation des pièces utilisant des générateurs de courant pilotés par thyristors)

Plus en détail

Quelle chirurgie correctrice préventive pour le pied diabétique?

Quelle chirurgie correctrice préventive pour le pied diabétique? Quelle chirurgie correctrice préventive pour le pied diabétique? Dr F.C AILLON Equipe multidisciplinaire pied diabète Boulogne sur mer Lille Lesquin 01 juin 2007 Quel bénéfice? Quoi, quand et qui corriger?

Plus en détail

CAT devant métatarsalgies du sportif Dr. ROUCHY René-Christopher *

CAT devant métatarsalgies du sportif Dr. ROUCHY René-Christopher * CAT devant métatarsalgies du sportif Dr. ROUCHY René-Christopher * *Clinique Universitaire de chirurgie orthopédique et de traumatologie du sport CHU de Grenoble, Hôpital Sud Avenue de Kimberley, BP 338,

Plus en détail

"BANDELETTES" POSÉES PAR VOIE VAGINALE. Rapport d enquête. Décembre 2005

BANDELETTES POSÉES PAR VOIE VAGINALE. Rapport d enquête. Décembre 2005 "BANDELETTES" POSÉES PAR VOIE VAGINALE Rapport d enquête Décembre 2005 Afssaps, décembre 2005 SOMMAIRE CONTEXTE OBJECTIF DE L ENQUÊTE 4 MÉTHODOLOGIE 5 Information des établissements 5 Recueil de données

Plus en détail

Déformation des orteils dans un plan transversal

Déformation des orteils dans un plan transversal Les pathologies de l avant-pied Déformation des orteils dans un plan transversal 255 Déformation des orteils dans un plan transversal Nous exposerons successivement notre expérience concernant les déviations

Plus en détail

J ai mal à la main, j en parle INFORMER

J ai mal à la main, j en parle INFORMER j en parle INFORMER Les maux de mains Qu elle soit d origine tendineuse, osseuse ou musculaire, artérielle ou veineuse, la douleur de la main chez l adulte doit être médicalement suivie afin d en déterminer

Plus en détail

1 principe de la loupe

1 principe de la loupe STL G L'oeil ne peut percevoir, à 15 cm, que des détails dont les dimensions sont supérieures à 45 microns. our voir des détails plus petits, on utilise des instruments d'optique qui donnent de l'objet

Plus en détail

Mesures d éclairage.

Mesures d éclairage. Mesures d éclairage. Dans le cadre de nos enseignements, nous sommes amenés à comparer des systèmes qui produisent des effets identiques comme par exemple différents systèmes pour éclairer un espace donné.

Plus en détail

HOSPITAL UNIVERSITARIO GRAL. CALIXTO GARCÍA

HOSPITAL UNIVERSITARIO GRAL. CALIXTO GARCÍA HOSPITAL UNIVERSITARIO GRAL. CALIXTO GARCÍA Dr. Juan Miguel Díaz Quesada Especialist de 2me Degré Profeseur Auxiliar. Dr. Horacio Tabares Neyra Especialist de 2me Degré Profeseur Auxiliar. LA MALADIE DE

Plus en détail

les têtes sans faire mal

les têtes sans faire mal L art de couper les têtes sans faire mal Erwan Le Pennec, chargé de recherche Inria à l Université Paris-Sud Le principe du scanner implique de savoir retrouver un objet à partir d une collection de radiographies

Plus en détail

Prévalence Incidence. Dr. Xavier Lainé. Maladie 1

Prévalence Incidence. Dr. Xavier Lainé. Maladie 1 Prévalence Incidence Dr. Xavier Lainé Maladie 1 A quoi ça sert?? Prévalence Connaître l importance de l affection a un instant donné Incidence Projection estimée de l importance de l affection sur l avenir

Plus en détail

FRACTURES DES MEMBRES SUPERIEURS. Service Orthopédie de Gonesse

FRACTURES DES MEMBRES SUPERIEURS. Service Orthopédie de Gonesse FRACTURES DES MEMBRES SUPERIEURS Service Orthopédie de Gonesse INTRODUCTION Touche les membres non porteurs Limite donc moins l autonomie sauf - Lésions bilatérales - Utilisation de cannes - Sujet âgé

Plus en détail

C. Rachis. Sommaire 01 C 02 C 03 C 04 C 05 C 06 C 07 C 08 C 09 C 10 C

C. Rachis. Sommaire 01 C 02 C 03 C 04 C 05 C 06 C 07 C 08 C 09 C 10 C C. Rachis Sommaire 1 C 2 C 3 C 4 C 5 C 6 C 7 C 8 C 9 C 1 C Affections congénitales... 1 Syndrome médullaire... 1 Possibilité de subluxation atloïdo-axoïdienne... 1 Cervicalgie commune... 1 Névralgie cervico-brachiale...

Plus en détail

LES DEFORMATIONS DU PIED

LES DEFORMATIONS DU PIED LES DEFORMATIONS DU PIED Les déformations de la voûte plantaire Les déformations de l'avant-pied (orteils non inclus) Les déformations du gros orteil Les griffes d'orteil Orteils infraductus et supraductus

Plus en détail

Second degré. Christophe ROSSIGNOL. Année scolaire 2008/2009

Second degré. Christophe ROSSIGNOL. Année scolaire 2008/2009 Second degré Christophe ROSSIGNOL Année scolaire 008/009 Table des matières 1 Polynômes du second degré 1.1 Définition................................................. 1. Forme canonique.............................................

Plus en détail

Comment faire un moule pour des boutons

Comment faire un moule pour des boutons Comment faire un moule pour des boutons La première chose est évidemment de disposer de boutons originaux. On peut s en faire prêter sans crainte, le moulage silicone n abime absolument pas les pièces.

Plus en détail

SOO 2016 FRACTURES DE LA BASE DE LA DEUXIÈME PHALANGE CHEZ LE GRIMPEUR

SOO 2016 FRACTURES DE LA BASE DE LA DEUXIÈME PHALANGE CHEZ LE GRIMPEUR SOO 2016 ANNE-SOPHIE LE SANT (BREST) DOMINIQUE LE NEN (BREST) FRACTURES DE LA BASE DE LA DEUXIÈME PHALANGE CHEZ LE GRIMPEUR Les auteurs ne déclarent aucun conflit d intérêt en rapport avec cette présentation.

Plus en détail

Travail collaboratif de projet

Travail collaboratif de projet Travail collaboratif de projet Scénario : Le chef de projet (un étudiant) gère les modifications sur un assemblage et les répartit à ses collaborateurs. Objectifs généraux : - Un étudiant, chef de projet,

Plus en détail

À PROPOS DES LAMBEAUX DIGITAUX POUR PERTE DE SUBSTANCE PULPAIRE ET UNGUÉALE

À PROPOS DES LAMBEAUX DIGITAUX POUR PERTE DE SUBSTANCE PULPAIRE ET UNGUÉALE À PROPOS DES LAMBEAUX DIGITAUX POUR PERTE DE SUBSTANCE PULPAIRE ET UNGUÉALE DOCTEUR PHILIPPE PELISSIER BORDEAUX FRANCE En présence d une perte de substance, digitale en particulier, tous les moyens de

Plus en détail

La Chirurgie Esthétique

La Chirurgie Esthétique La Chirurgie Esthétique Table des matières I. Introduction II. Définition de la Chirurgie Esthétique 4 III. Etapes de la chirurgie Esthétique 7 IV. Typologie de la Chirurgie Esthétique 8 o Apparence du

Plus en détail

Polyarthrite Rhumatoïde. & Rémission. qualité de vie

Polyarthrite Rhumatoïde. & Rémission. qualité de vie Polyarthrite Rhumatoïde & Rémission qualité de vie Rémission : Contrôle des symptômes Contrôle de la douleur et de l inflammation articulaire Rémission stable dans le temps Préservation des articulations

Plus en détail

CHÂTEAUDUN. Ligne de Patay à Nogent-le-Rotrou. Projet. d une deuxième gare. d une gare commune

CHÂTEAUDUN. Ligne de Patay à Nogent-le-Rotrou. Projet. d une deuxième gare. d une gare commune CHÂTEAUDUN Ligne de Patay à Nogent-le-Rotrou Projet d une deuxième gare ou d une gare commune 1 Ponts et Chaussées Département d Eure et Loir Arrondissement du Sud Chemin de Fer de Patay à Nogent-le-Rotrou

Plus en détail

Hernie pariétale chez l enfant et l adulte

Hernie pariétale chez l enfant et l adulte Hernie pariétale chez l enfant et l adulte I. Anatomie - Définitions II. Diagnostic d une hernie de l aine III. Argumenter l attitude thérapeutique OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Diagnostiquer une hernie inguinale

Plus en détail

L interruption volontaire de grossesse

L interruption volontaire de grossesse Huitième partie L interruption volontaire de grossesse Ce n est pas une méthode contraceptive. C est même, à mon sens, ce que toutes les méthodes contraceptives visent à éviter. Car la contraception n

Plus en détail

18 ième SÉMINAIRE DES 29 ET 30 NOVEMBRE1996

18 ième SÉMINAIRE DES 29 ET 30 NOVEMBRE1996 1 LES INDICATIONS CHIRURGICALES DE RECONSTRUCTION DU CUIR CHEVELU DOCTEUR PASCAL OXEDA SAINT CLOUD FRANCE Le but du traitement chirurgical est double, assurer une couverture cutanée stable et restaurer

Plus en détail

Le rattachement des charges

Le rattachement des charges LE RATTACHEMENT DES CHARGES ET DES PRODUITS Le rattachement des charges Définition : Ce mécanisme comptable a pour but d assurer le respect du principe d indépendance des exercices. Il permet d intégrer

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

Les deux cas cliniques proposés dans. L infiltration en profondeur - Partie III. Traitement d une MIH sévère

Les deux cas cliniques proposés dans. L infiltration en profondeur - Partie III. Traitement d une MIH sévère Nouveau concept pour le masquage des taches de l émail L infiltration en profondeur - Partie III Traitement d une MIH sévère Jean-Pierre Attal, Antony Atlan Maud Denis, Elsa Vennat, Gil Tirlet Dans les

Plus en détail

POEM : une technique endoscopique innovante pour traiter l?achalasie

POEM : une technique endoscopique innovante pour traiter l?achalasie POEM : une technique endoscopique innovante pour traiter l?achalasie Une procédure endoscopique innovante pour traiter l?achalasie (maladie de la motricité de l??sophage) a été pratiquée par le Pr Marc

Plus en détail

Arithmétique binaire. (Université Bordeaux 1) Architecture de l Ordinateur 2007-2008 1 / 10

Arithmétique binaire. (Université Bordeaux 1) Architecture de l Ordinateur 2007-2008 1 / 10 Entiers naturels Arithmétique binaire Représentation en base 10: 2034 = 2 10 3 + 0 10 2 + 3 10 1 + 4 10 0 Représentation en base 2: 11010 = 1 2 4 + 1 2 3 + 0 2 2 + 1 2 1 + 0 2 0 (Université Bordeaux 1)

Plus en détail

NOTE JURIDIQUE. - Hébergement - Base juridique. Article L. 312-1 I. 7 du code de l'action sociale et des familles

NOTE JURIDIQUE. - Hébergement - Base juridique. Article L. 312-1 I. 7 du code de l'action sociale et des familles Février 2012 INSERER DANS 5-1 NOTE JURIDIQUE - Hébergement - OBJET : L accueil temporaire Base juridique Article L. 312-1 I. 7 du code de l'action sociale et des familles Article L. 314-8 du code de l'action

Plus en détail

Code éthique et déontologique des logopèdes

Code éthique et déontologique des logopèdes Code éthique et déontologique des logopèdes Responsabilité personnelle 1.1. Les logopèdes doivent respecter les dispositions de l arrêté royal du 20 octobre 1994 relatif au titre professionnel et aux conditions

Plus en détail

Initiation aux probabilités.

Initiation aux probabilités. Initiation aux probabilités. On place dans une boite trois boules identiques à l exception de leur couleur : une boule est noire, une est blanche, la troisième est grise. On tire une des boules sans regarder,

Plus en détail

ENCOD/USB : Guide d Installation et d utilisation

ENCOD/USB : Guide d Installation et d utilisation ENCOD/USB : Guide d Installation et d utilisation Parc d'activités technologiques EUROPARC 3 allée des Saules 94 042 Créteil cedex FRANCE Tel. (+33) 1 43 53 97 97 Fax (+33) 1 43 53 97 87 www.immotec.fr

Plus en détail

Résultats des arthrodèses lombaires ou lombosacrées par voie antérieure pour spondylolisthésis par lyse isthmique

Résultats des arthrodèses lombaires ou lombosacrées par voie antérieure pour spondylolisthésis par lyse isthmique Résultats des arthrodèses lombaires ou lombosacrées par voie antérieure pour spondylolisthésis par lyse isthmique J. ALLAIN Institut Du Rachis CHU Henri Mondor Créteil - UPEC Série de l Institut Du Rachis

Plus en détail

Classe de 3ème. Effectif partiel n Effectif total N

Classe de 3ème. Effectif partiel n Effectif total N Classe de 3ème Chapitre 2 Statistiques. 1. Quelques rappels. Une série statistique est composée de valeurs. Le nombre de fois où une valeur est répétée s'appelle l'effectif partiel de cette valeur. La

Plus en détail

LES PROBLEMES DE CHAUSSAGE

LES PROBLEMES DE CHAUSSAGE LES PROBLEMES DE CHAUSSAGE A. ANATOMIE DU PIED 1. Le squelette 1 Le squelette du pied est constitué de 26 os que l on range dans trois groupes : Le tarse Le tarse est un massif osseux composé de 7 os disposés

Plus en détail

Logiciel PEB Versions 6.5.0 6.5.1

Logiciel PEB Versions 6.5.0 6.5.1 (mai 2015 juin 2015) Problèmes et corrections liés à la conversion de fichiers DIRECTION GÉNÉRALE OPÉRATIONNELLE DE L AMÉNAGEMENT DU TERRITOIRE, DU LOGEMENT, DU PATRIMOINE ET DE L ÉNERGIE Département de

Plus en détail

Valorisation stock et Prix de revient

Valorisation stock et Prix de revient Introduction : Gestimum vous permet de gérer des types de frais d approche différents pour l article et/ou l application de coefficient sur les documents d achat : LES FRAIS D APPROCHE D ACHAT qui seront

Plus en détail

B05 - CAT devant une artériopathie des membres in férieurs chez le diabétique

B05 - CAT devant une artériopathie des membres in férieurs chez le diabétique B05-1 B05 - CAT devant une artériopathie des membres in férieurs chez le diabétique 1. Données d u problème Le diabète est la première cause d amputation non accidentelle dont il multiplie le risque par

Plus en détail

Fiche Info-Patient VASECTOMIE CONTRACEPTIVE. Pourquoi cette intervention? Existe-t-il d autres possibilités? Préparation à l'intervention

Fiche Info-Patient VASECTOMIE CONTRACEPTIVE. Pourquoi cette intervention? Existe-t-il d autres possibilités? Préparation à l'intervention Fiche Info-Patient Dernière mise à jour : mai 2012 VASECTOMIE CONTRACEPTIVE Cette fiche d information, rédigée par l Association Française d Urologie, est destinée aux patients ainsi qu aux usagers du

Plus en détail

LES BARDAGES. 1 Introduction : 2 Différents types de bardages : 2.1 Bardages fibres-ciment : 2.2 Bardages en matériaux métalliques : Définition :

LES BARDAGES. 1 Introduction : 2 Différents types de bardages : 2.1 Bardages fibres-ciment : 2.2 Bardages en matériaux métalliques : Définition : TS1 CM Technologie générale et environnante Page 1 sur 19 1 Introduction : Définition : LES BARDAGES Revêtement de façade mis en place par fixation mécanique. Façade légère à une ou double peau avec isolant

Plus en détail

Le modèle du gaz parfait

Le modèle du gaz parfait Table des matières 1 : énergie interne, équation d état 1.1 Hypothèses........................................... 1. Énergie interne d un GPM................................... 1.3 Équation d état du GPM....................................

Plus en détail

Labellisation de bâtiments mixtes

Labellisation de bâtiments mixtes Labellisation de bâtiments mixtes Brève technique effinergie La certification et la labellisation BBC-Effinergie et BBC-Effinergie Rénovation des extensions de bâtiments et des bâtiments ayant plusieurs

Plus en détail

Enregistré auprès du registre de transparence sous le n 98885666486-72

Enregistré auprès du registre de transparence sous le n 98885666486-72 Enregistré auprès du registre de transparence sous le n 98885666486-72 Prise de position du Conseil des Notariats de l Union européenne concernant la proposition de Directive modifiant les directives 89/666/CEE,

Plus en détail

Règles interprétatives relatives à la liste des prestations des implants et des dispositifs médicaux invasifs remboursables

Règles interprétatives relatives à la liste des prestations des implants et des dispositifs médicaux invasifs remboursables Règles interprétatives relatives à la liste des prestations des implants et des dispositifs médicaux invasifs remboursables B. Neurochirurgie 1 Domaine : NEURCHIRURGIE La nomenclature fait référence à

Plus en détail

DESC de Chirurgie Pédiatrique Session de Mars 2008 - PARIS. Pieds Creux P. WICART, R. SERINGE

DESC de Chirurgie Pédiatrique Session de Mars 2008 - PARIS. Pieds Creux P. WICART, R. SERINGE DESC de Chirurgie Pédiatrique Session de Mars 2008 - PARIS Pieds Creux P. WICART, R. SERINGE Pour évaluer le creux, il existe de très nombreuses mesures radiographiques N = 120 à 125 PIED NORMAL Pied

Plus en détail

Statistiques de groupe

Statistiques de groupe Système Méthodologique d Aide à la Réalisation de Tests Statistiques de groupe et analyse des questions de votre épreuve Une unité de soutien de l IFRES Université de Liège L analyse des statistiques de

Plus en détail

L opération du kératocône. Technique du cross linking pour traiter la cornée

L opération du kératocône. Technique du cross linking pour traiter la cornée L opération du kératocône Technique du cross linking pour traiter la cornée Introduction Quel objectif? Cette brochure vous donne toutes les informations utiles concernant l opération du kératocône par

Plus en détail

S KHOURY (1), O HELWEH (1), C KHOURY (1), I DAOU (1), T SMAYRA (1), JN BUY (2), M GHOSSAIN (1) (1) Hôtel-Dieu de France, Beyrouth, Liban,

S KHOURY (1), O HELWEH (1), C KHOURY (1), I DAOU (1), T SMAYRA (1), JN BUY (2), M GHOSSAIN (1) (1) Hôtel-Dieu de France, Beyrouth, Liban, S KHOURY (1), O HELWEH (1), C KHOURY (1), I DAOU (1), T SMAYRA (1), JN BUY (2), M GHOSSAIN (1) (1) Hôtel-Dieu de France, Beyrouth, Liban, (2) Hôtel-Dieu de Paris, Paris - France La caractérisation d une

Plus en détail

Chiffre du mois. Les partenariats entre écoles d ingénieurs françaises et universités américaines. N 56 Avril 2015. Introduction

Chiffre du mois. Les partenariats entre écoles d ingénieurs françaises et universités américaines. N 56 Avril 2015. Introduction N 56 Avril 2015 Chiffre du mois Introduction Les partenariats entre écoles d ingénieurs françaises En mai 2013, suite à un travail conjoint du service culturel de l ambassade de France à Washington D.C.,

Plus en détail

La surveillance des infections du site opératoire (ISO) :

La surveillance des infections du site opératoire (ISO) : La surveillance des infections du site opératoire (ISO) : un indicateur de la politique d hygiène des établissements de santé? Pourquoi les ISO? Complication fréquente Complication grave (surtout si ISO

Plus en détail

Date : 03.12.2013 La feuille de format A4 et ses cylindres présentation

Date : 03.12.2013 La feuille de format A4 et ses cylindres présentation Date : 03.1.013 a feuille de format A4 et ses cylindres présentation Titre : a feuille de format A4 et ses cylindres Numéro de la dernière page : 8 Degré : 11 ème S+C : première partie 11 ème S + 1 ère

Plus en détail

AFFAISSEMENT DU CHÂSSIS DES FENÊTRES À BATTANTS

AFFAISSEMENT DU CHÂSSIS DES FENÊTRES À BATTANTS NOTE TECHNIQUE N 3 AFFAISSEMENT DU CHÂSSIS DES FENÊTRES À BATTANTS L affaissement du châssis correspond à la descente du coin inférieur du côté du verrou par rapport au cadre. De nos jours, la question

Plus en détail

Réaliser un magazine avec InDesign et Photoshop

Réaliser un magazine avec InDesign et Photoshop Sous la direction de Brigitte Peltier COURS D INDUSTRIES......... G R A P H I Q U E S Réaliser un magazine avec InDesign et Photoshop Laurent Pasquet Yves Delpuech Groupe Eyrolles, 2007 ISBN : 978-2-212-12024-0

Plus en détail

Les fractions dans un contexte de rapport, de taux et de proportion

Les fractions dans un contexte de rapport, de taux et de proportion Les fractions dans un contexte de rapport, de taux et de proportion Un rapport est une relation entre deux grandeurs de même nature comparées l une avec l autre. Il s exprime à l aide d une représentation

Plus en détail

Veuillez faire parvenir vos commentaires ou suggestions à Dr Sasha Dubrovsky à sasha.dubrovsky@mcgill.ca.

Veuillez faire parvenir vos commentaires ou suggestions à Dr Sasha Dubrovsky à sasha.dubrovsky@mcgill.ca. Lignes directrices pour la prise en charge des fractures à l urgence de L Hôpital de Montréal pour enfants Le présent document a été conçu pour aider les médecins de notre département d urgence de soins

Plus en détail

1. La rupture du contrat de travail par le majeur protégé employeur 2. Les étapes du licenciement 3. La lettre de convocation à l entretien préalable

1. La rupture du contrat de travail par le majeur protégé employeur 2. Les étapes du licenciement 3. La lettre de convocation à l entretien préalable 1. La rupture du contrat de travail par le majeur protégé employeur 2. Les étapes du 3. La lettre de convocation à l entretien préalable 4. L entretien préalable 5. La notification du 6. Le délai de préavis

Plus en détail

et arthroscopie du LCA

et arthroscopie du LCA Plasties Fractures ligamentaires articulaires itératives et arthroscopie du LCA Régis Pailhé Pr D. Saragaglia Service de Chirurgie Orthopédique Hôpital Sud, CHU Grenoble DIU Arthroscopie Grenoble le 04/02/2016

Plus en détail

PLANESYSTEM La fonction rencontre l esthétique

PLANESYSTEM La fonction rencontre l esthétique PLANESYSTEM La fonction rencontre l esthétique FRANÇAIS LORSQU IL EST QUESTION DE RECONSTRUIRE...... seul le meilleur nous convient. C est la raison pour laquelle nous avons décidé de travailler avec Udo

Plus en détail

LESIONS des MENISQUES

LESIONS des MENISQUES LESIONS des MENISQUES Chaque genou comporte * des formations osseuses fémur, tibia et rotule, revêtues de cartilage, * des formations ligamentaires, ligaments latéraux et ligaments croisés, * des ménisques,

Plus en détail

Un jeu pour 2 ou 3 joueurs assoiffés d or, à partir de 8 ans.

Un jeu pour 2 ou 3 joueurs assoiffés d or, à partir de 8 ans. Un jeu pour 2 ou 3 joueurs assoiffés d or, à partir de 8 ans. De l or! De l or! Rien que de l or, à perte de vue! Un âne aux ducats, c est très pratique. Mais attention : ces animaux têtus peuvent aussi

Plus en détail

Erasmus 2014-2015 Faculté de droit et criminologie de l ULB Système de conversion des notes

Erasmus 2014-2015 Faculté de droit et criminologie de l ULB Système de conversion des notes Erasmus 2014-2015 Faculté de droit et criminologie de l ULB Système de conversion des notes 1. Diversités des systèmes de notation Le Guide d utilisation ECTS mis sur pied par la DG Education et Culture

Plus en détail

Règlement de l année recherche prédoctorale à l étranger (ARPE)

Règlement de l année recherche prédoctorale à l étranger (ARPE) Règlement de l année recherche prédoctorale à l étranger (ARPE) Le présent règlement, fondé sur le projet soumis au vote du conseil scientifique lors de sa séance du 13 Juin 2013, a été adopté lors de

Plus en détail

Les instabilités chroniques de la cheville D. Saragaglia

Les instabilités chroniques de la cheville D. Saragaglia Les instabilités chroniques de la cheville D. Saragaglia Service de chirurgie orthopédique et de traumatologie du sport. CHU de Grenoble, hôpital sud. Introduction Entorses de la cheville -> très fréquentes

Plus en détail

THÈME. Méthodologie. 1 Les conditions de l épreuve. 2 L étude d une situation pratique. A En quoi consiste l étude de cas?

THÈME. Méthodologie. 1 Les conditions de l épreuve. 2 L étude d une situation pratique. A En quoi consiste l étude de cas? Méthodologie THÈME 1 1 Les conditions de l épreuve Les conditions d examen : «épreuve écrite portant sur l étude d une ou de plusieurs situations pratiques et/ou le commentaire d un ou plusieurs documents

Plus en détail

Dr Renaud St-Laurent

Dr Renaud St-Laurent Volume 13 Dr Renaud St-Laurent, directeur médical des cliniques epiderma, fait la part des choses en ce qui concerne l épilation par laser, la cellulite et les produits injectables. Épilation par laser

Plus en détail

ESSAIS COMPARATIFS DE STABILITE DIMENSIONNELLE SUR PARQUET CHENE CONTRECOLLE MASSIF ET MASSIF 3 PLIS

ESSAIS COMPARATIFS DE STABILITE DIMENSIONNELLE SUR PARQUET CHENE CONTRECOLLE MASSIF ET MASSIF 3 PLIS ESSAIS COMPARATIFS DE STABILITE DIMENSIONNELLE SUR PARQUET CHENE CONTRECOLLE MASSIF ET MASSIF 3 PLIS 04/03/2014 Pour le compte de : Oakwood Import ZA La Croix Blanche 46200 Lachapelle-Auzac Contact : PFT

Plus en détail

COURS DE DENOMBREMENT

COURS DE DENOMBREMENT COURS DE DENOMBREMENT 1/ Définition des objets : introduction Guesmi.B Dénombrer, c est compter des objets. Ces objets sont créés à partir d un ensemble E, formé d éléments. A partir des éléments de cet

Plus en détail

Mémoire technique. Plateforme d observation à HARDERKULM. Christophe Bondaz Diplôme 2008 Construction Métallique

Mémoire technique. Plateforme d observation à HARDERKULM. Christophe Bondaz Diplôme 2008 Construction Métallique Christophe Bondaz 2008 Construction Métallique Mémoire technique Plateforme d observation à HARDERKULM Professeurs de diplôme : Mr Thierry Delémont Mr Eric Toniccello Page : 1 1 Introduction Pour le centième

Plus en détail

Découpe de feuilles molybdène pour septum électrostatique étuvable

Découpe de feuilles molybdène pour septum électrostatique étuvable EUROPEAN ORGANIZATION FOR NUCLEAR RESEARCH CERN - AB DEPARTMENT AB-Note-2005-003 BT Découpe de feuilles molybdène pour septum électrostatique étuvable A. Prost Résumé Dans le but d étuver à 300 C le septum

Plus en détail

2.5 Abandons d activité

2.5 Abandons d activité IFRS 5 Actifs non-courants destinées à être cédés et abandons d activités 2.5 Abandons d activité La norme IFRS 5, qui remplace la norme IAS 35 au plus tard à compter du 1er janvier 2005, traite notamment

Plus en détail

GENESE ET TEXTURE DES ROCHES

GENESE ET TEXTURE DES ROCHES GENESE ET TETURE DES ROCHES Critère génétique: la texture Comment un processus peut-il laisser une empreinte texturale? Le magmatisme: Cristallisation des minéraux (si refroidissement lent) Le magmatisme

Plus en détail

Insémination artificielle

Insémination artificielle Insémination artificielle En quoi consiste l insémination artificielle? L insémination artificielle est une technique de reproduction assistée qui consiste à introduire des spermatozoïdes, préalablement

Plus en détail

CDDP de la Gironde BP 267 rue veyri 33698 Mérignac cedex Tél 05 56 47 05 81 fax : 05 56 47 38 05 Mel : cddp33@wanadoo.fr

CDDP de la Gironde BP 267 rue veyri 33698 Mérignac cedex Tél 05 56 47 05 81 fax : 05 56 47 38 05 Mel : cddp33@wanadoo.fr CDDP de la Gironde BP 267 rue veyri 33698 Mérignac cedex Tél 05 56 47 05 81 fax : 05 56 47 38 05 Mel : cddp33@wanadoo.fr 1 Ces quelques mots de présentation n ont pas pour but d exposer tout ce qui nous

Plus en détail