Partie 1 Évaluation de l idée et structuration du business model

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Partie 1 Évaluation de l idée et structuration du business model"

Transcription

1 Table des encadrés Préface Les auteurs L entrepreneuriat à EMLYON Business School Remerciements Introduction Enjeux de l entrepreneuriat Définition et dimensions de l entrepreneuriat Présentation de l ouvrage Chapitre préliminaire L entrepreneur au coeur du processus entrepreneurial La genèse et la prise de conscience de ses préférences entrepreneuriale La famille Le parcours éducatif Les premières expériences professionnelles L environnement et la société Une fenêtre d opportunité propice La structuration et la formulation d un projet crédible L activation du capital humain de l entrepreneur, première source de légitimité entrepreneuriale L activation de son capital socioprofessionnel, deuxième source de légitimité entrepreneuriale L activation de son capital social, troisième source de crédibilité et de légitimité de l entrepreneur L activation de son capital financier, quatrième source de crédibilité et de légitimité de l entrepreneur La salutaire confrontation à la réalité Le désajustement des temps entrepreneuriaux Le conflit de logiques La reconstruction, la stabilisation du projet et le «basculement» Partie 1 Évaluation de l idée et structuration du business model Chapitre 1 La dimension humaine du business model Un haut niveau de complémentarité de compétences et de ressources Les associés fondateurs Les salariés pionniers Les partenaires Un leadership légitime et un système de pouvoir et de propriété psychologiquement acceptable Le respect d un principe d équité dans la structuration du capital financier Les principaux modèles capitalistiques Une définition commune des objectifs et des valeurs de l entreprise Un consensus sur l intention économique IV Entrepreneuriat Un système de valeurs au service d une vision entrepreneuriale forte L intérêt d une gouvernance professionnelle Le conseil d administration Autres instances de gouvernance Chapitre 2 Aspect marketing du phénomène entrepreneurial Limites du marketing classique L étude de marché L identification des besoins des clients

2 Principes de base d un marketing fait pour créer de la valeur dans une entreprise innovante La segmentation De l idée au marché en trois temps L art de la conversation Deux formes de marketing adaptées aux phases précoces de la création d entreprise innovante Le marketing expérimental Le marketing de l innovation Obtenir le maximum de résultats avec le minimum de moyens Gérer l innovation comme une crise La dynamique d une crise Comment mettre en pratique la stratégie de crise pour surprendre et sidérer les concurrents Chapitre 3 Entrepreneur et stratégie Le diagnostic Le diagnostic externe Le diagnostic interne La formulation et l action stratégique Les déterminants de l avantage concurrentiel Les voies de réalisation de l avantage concurrentiel Chapitre 4 Finance et business model Business model et rentabilité La difficile construction des prévisions Les techniques d évaluation de la rentabilité et de la liquidité La finançabilité du projet/les sources de financement L arbitrage dettes/fonds propres L effet de levier Les outils existants Évaluation d une jeune entreprise Les acteurs du financement de la création d entreprise Chapitre 5 Le business plan Définitions et objectifs du business plan Éléments de définition Les objectifs du BP Contenu et forme du business plan Le processus d élaboration du business plan Ce que doit démontrer le business plan La structure type d un BP La forme du BP Le cas particulier de la synthèse managériale (Executive Summary)

3 Partie 2 Lancement et mise en oeuvre de l entreprise Chapitre 6 L amorçage d activité Faire exister son entreprise Premier objectif : changer d état d esprit Deuxième objectif : apprendre avec les premiers clients Troisième objectif : atteindre une plate-forme de développement Quatrième objectif : assurer la cohésion du noyau dur Cinquième objectif : se désendetter et évoluer vers un business model plus pérenne Élargir sa vision du marché Construire la position sur le marché Cibler les premiers clients Créer la relation avec le premier client Une approche méthodologique En synthèse : s inscrire dans la durée Prendre en compte les nombreuses incertitudes Réviser le business model Penser en financier et agir en marketeur Chapitre 7 La stratégie de croissance des jeunes entreprises : le rôle des capacités managériales Les enjeux de la croissance La convergence des parties prenantes La position dans la dynamique concurrentielle L apprentissage managérial et la gestion des cycles Les modalités de la croissance Croissance organique Croissance externe Croissance à travers l écosystème, les alliances et les réseaux Les caractéristiques des entreprises de croissance Les facteurs internes Les facteurs externes Chapitre 8 Structuration des ressources et stratégie juridique La protection des actifs de propriété intellectuelle Enjeux La création et la protection d un patrimoine intellectuel La structuration et la sécurisation des relations avec les actionnaires Enjeux et méthodes d intervention des actionnaires Les outils juridiques de structuration de l actionnariat La structuration et la sécurisation des relations avec les partenaires stratégiques Les compétences L éthique des partenariats La recherche et le maintien d un partenariat équilibré Chapitre 9 Processus entrepreneurial et pilotage des dynamiques humaines Croissance des entreprises et dynamiques humaines De nouveaux enjeux susceptibles de s imposer très vite à l agenda des entrepreneurs De nouveaux savoirs faire à développer par les entrepreneurs VI Entrepreneuriat

4 Des pistes pour penser la GRH dans les entreprises en croissance Les grands domaines de la GRH La notion de stratégie RH Partie 3 Autres contextes de la démarche entrepreneuriale Chapitre 10 La mue nécessaire du repreneur d entreprise La reprise comme projet professionnel et personnel : «reclassement» ou choix profond? L évaluation des enjeux personnels La reprise : un processus mobilisant de nombreuses compétences Être un repreneur, c est aussi devenir un investisseur : c est mesurer et accepter des risques élevés Les différentes dimensions du risque entrepreneurial de la reprise Quelle rentabilité nécessaire compte tenu du risque financier pris? Calibrer le montage en limitant le risque financier Le cédant, un personnage clé à découvrir : comment mieux comprendre l état d esprit du vendeur Les acteurs clés de l entreprise, l entourage La dimension cachée de la reprise Estimer la valeur de l entreprise et mener la négociation sur le prix Deux perceptions radicalement différentes de la valeur de l entreprise Le cédant fait rarement de plans à moyen terme! Comment alors évaluer l entreprise? La primauté des multiples L approche par la rente du goodwilll, une réconciliation possible? Focaliser la gestion sur le résultat et sur le cash L amélioration du résultat La focalisation sur le cash Chapitre 11 L intrapreneuriat Définition de l intrapreneuriat Un certain flou sémantique Un partenariat individu/organisation Un mode d innovation particulier intrapreneuriat spontané versus intrapreneuriat induit Les grandes étapes du parcours intrapreneurial Étape 1 : détecter une opportunité Étape 2 : obtenir un soutien initial Étape 3 : obtenir l accord officiel Étape 4 : concrétiser le projet Étape 5 : sortir : entrepreneuriat ou intrapreneuriat? Chapitre 12 Entrepreneuriat et innovation : l incubation comme stratégie d innovation Le processus d innovation Qu est ce que l innovation par incubation? L innovation par incubation : un jeu gagnant-gagnant Les enjeux de l incubation pour l entreprise incubatrice Les enjeux pour les start-up et pour les entrepreneurs Mettre en place une stratégie d innovation par incubation

5 La mise en oeuvre L implémentation Chapitre 13 L entrepreneuriat social Introduction à l entrepreneuriat social Une définition large Hypothèses cachées de la théorie économique et de l émergence de l entrepreneuriat social Connecter les problèmes de micro et de macro-niveau Fonctionnement et construction des marchés L entrepreneuriat a trait à l action, l entrepreneuriat social à trait à l action et à la conscience Outils similaires et logiques différentes Finance et financement dans un projet social Marketing dans un projet social Gestion des ressources humaines dans un projet social Stratégies de croissance dans un projet social Index

UE 3 Management et contrôle de gestion. Le programme

UE 3 Management et contrôle de gestion. Le programme UE 3 Management et contrôle de gestion Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur A. Management

Plus en détail

Diplôme de Comptabilité et de Gestion. D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0

Diplôme de Comptabilité et de Gestion. D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0 Diplôme de Comptabilité et de Gestion DCG D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0 Validation des Acquis de l Expérience VAE R é f é r e n t i e

Plus en détail

UE 3 - MANAGEMENT ET CONTRÔLE DE GESTION Niveau M : 180 heures - 20 ECTS. A - Management. 1. Évolution des modèles d organisation (15 heures)

UE 3 - MANAGEMENT ET CONTRÔLE DE GESTION Niveau M : 180 heures - 20 ECTS. A - Management. 1. Évolution des modèles d organisation (15 heures) UE 3 - MANAGEMENT ET CONTRÔLE DE GESTION Niveau M : 180 heures - 20 ECTS NB : les deux sous-parties de ce programme sont présentées séparément mais la compétence à acquérir doit permettre de réaliser une

Plus en détail

Réussir sa CRÉATION D ENTREPRISE. Sans business plan. Louis Jacques Filion Claude Ananou Christophe Schmitt

Réussir sa CRÉATION D ENTREPRISE. Sans business plan. Louis Jacques Filion Claude Ananou Christophe Schmitt Louis Jacques Filion Claude Ananou Christophe Schmitt Réussir sa CRÉATION D ENTREPRISE Sans business plan En construisant son opportunité En travaillant son intuition Avec les approches IDéO et SynOpp,

Plus en détail

Master Administration des Entreprises

Master Administration des Entreprises Ce descriptif de cours est donné à titre indicatif et est susceptible d être modifié selon les besoins de formation des étudiants. Objectifs de la formation en gestion La mention «Management et» a pour

Plus en détail

Management de l Entreprise. Manag. de l Ent.

Management de l Entreprise. Manag. de l Ent. Management de l Entreprise Manag. de l Ent. 6 161 GE04 17h GE10 GE11 Gestion des ressources humaines apprendre et utiliser les outils pertinents des ressources humaines pour comprendre les fonctionnements

Plus en détail

ACQUERIR LES FONDAMENTAUX DU MARKETING

ACQUERIR LES FONDAMENTAUX DU MARKETING ACQUERIR LES FONDAMENTAUX DU MARKETING Définir les notions de base du marketing : besoin, marché, segmentation, positionnement Diagnostiquer la position de son entreprise dans son environnement concurrentiel

Plus en détail

NOS FORMATIONS POUR 2015 GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

NOS FORMATIONS POUR 2015 GESTION DES RESSOURCES HUMAINES NOS FORMATIONS POUR 2015 GESTION DES RESSOURCES HUMAINES 1 GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Réf Intitulé du séminaire Population cible Objectifs du séminaire Montant Durée (en jrs) Date RH150 L analyse

Plus en détail

Marketing & Coaching : une combinaison inédite pour oser le changement Année 2016

Marketing & Coaching : une combinaison inédite pour oser le changement Année 2016 Code Siret 79177443300019 Code APE 7022Z Marketing & Coaching : une combinaison inédite pour oser le changement Année 2016 Sommaire La cible prioritaire Les origines de la prestation, ou la naissance d

Plus en détail

Chapitre 1 Les sources du comportement individuel : personnalité, influences sociales et perception... 7

Chapitre 1 Les sources du comportement individuel : personnalité, influences sociales et perception... 7 Table des matières Introduction.......................................................................... 1 Quelques choix fondamentaux........................................................... 2 La nature

Plus en détail

LE MANAGEMENT DE LA STRATÉGIE : LE ROLE DES ACTEURS, DU POUVOIR, DE LA CULTURE ET DE L IDENTITÉ

LE MANAGEMENT DE LA STRATÉGIE : LE ROLE DES ACTEURS, DU POUVOIR, DE LA CULTURE ET DE L IDENTITÉ CHAPITRE 5 LE MANAGEMENT DE LA STRATÉGIE : LE ROLE DES ACTEURS, DU POUVOIR, DE LA CULTURE ET DE L IDENTITÉ 1. MYTHE DU MANAGER et MANAGEMENT STRATÉGIQUE 2. CULTURE ET IDENTIÉ 1.1. LE MYTHE DU MANAGER Le

Plus en détail

Le management des entreprises en STS (2 EME année) Formation du 21 OCTOBRE 2008

Le management des entreprises en STS (2 EME année) Formation du 21 OCTOBRE 2008 Le management des entreprises en STS (2 EME année) Formation du 21 OCTOBRE 2008 1 Programme de la matinée Accueil/Présentation Présentation générale Pourquoi le nouveau référentiel? Le contenu de la nouvelle

Plus en détail

La reprise d entreprise

La reprise d entreprise Les nouveaux outils de financement de la reprise La reprise d entreprise Se faire accompagner d un investisseur financier Pourquoi, avec Qui et Comment ouvrir son capital? 1. Pourquoi? Le capital investissement

Plus en détail

Référentiel BTS COMMERCE INTERNATIONAL

Référentiel BTS COMMERCE INTERNATIONAL Référentiel BTS COMMERCE INTERNATIONAL INSTITUT NEMO 36/38 avenue Pierre Brossolette 92240 MALAKOFF Tel : 01 79 41 13 40 Fax : 01 49 85 00 04 n VERT : 0800 80 40 22 Référentiel commun européen E4 ETUDE

Plus en détail

Comment rendre compte d un objet dans sa complexité?... 19. Première partie. L évaluation, telle qu elle est pensée

Comment rendre compte d un objet dans sa complexité?... 19. Première partie. L évaluation, telle qu elle est pensée Remerciements.... 9 Préface... 11 Introduction générale.... 15 Méthodologie Comment rendre compte d un objet dans sa complexité?... 19 Articuler plusieurs niveaux d analyse.... 19 Mettre en résonance les

Plus en détail

Risques psychosociaux (RPS)

Risques psychosociaux (RPS) Risques psychosociaux (RPS) Une approche pour la prévention. Des repères pour l action. Contexte actuel de «Montée» des RPS dans : Les évolutions du travail et de son contexte (logiques financières et

Plus en détail

Programme type à personnaliser

Programme type à personnaliser Programme type à personnaliser Module 1... 2 Présentation Phase 1 Phase 2 Module 2.... 5 Présentation Module 2.1 Module 2.2 Module 2.3 Module 2.4 Module 2.5 Module 2.6 Module 2.7 Module 2.8 Module 2.9

Plus en détail

EXPLOITATION LOGISTIQUE & TRANSPORTS LES MODULES DE FORMATION

EXPLOITATION LOGISTIQUE & TRANSPORTS LES MODULES DE FORMATION EXPLOITATION LOGISTIQUE & TRANSPORTS LES MODULES DE FORMATION PROGRAMME DE LA FORMATION La formation porte sur quatre (04) Unités d enseignement répartis en modules. Chaque module est affecté d un coefficient

Plus en détail

Le métier «d Intervenant en Organisations Accompagnateur du Changement»

Le métier «d Intervenant en Organisations Accompagnateur du Changement» DOSSIER DE PRESENTATION Le métier «d Intervenant en Organisations Accompagnateur du Changement» Cursus de professionnalisation validé par 2 Certifications : Jury interne : «ATCoaching» de l EATO Jury externe

Plus en détail

Conseil et formation en création, reprise et développement d entreprise OBJECTIFS DE LA FORMATION :

Conseil et formation en création, reprise et développement d entreprise OBJECTIFS DE LA FORMATION : Conseil et formation en création, reprise et développement d entreprise FORMATION «GESTIONNAIRE DE PETITES ET MOYENNES STRUCTURES» CODE CPF 2593 448 HEURES SOIT 56 JOURS DE FORMATION DE LA FORMATION :

Plus en détail

Licence de Gestion Syllabus de l année 3

Licence de Gestion Syllabus de l année 3 Le descriptif de cours est donné à titre indicatif et est susceptible d être modifié selon les besoins de formation des étudiants. Il prend appui sur le référentiel de compétences en licence (MESR 2012).

Plus en détail

Les tableaux de bord prospectifs (balanced scorecards)

Les tableaux de bord prospectifs (balanced scorecards) Les tableaux de bord prospectifs (balanced scorecards) Avant propos sur les tableaux de bord Le tableau de bord est l instrument sans qui tout démarche de progrès est impensable, comment assurer un jugement

Plus en détail

Introduction et Lancement du Programme

Introduction et Lancement du Programme Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons. Année universitaire 2007 2008 PIMS GEM / UJF Introduction et Lancement du Programme Resp. : Sylvie BLANCO, Professeur, Grenoble Ecole

Plus en détail

Moments propices à l'apprentissage: «Feedback» qui guérit

Moments propices à l'apprentissage: «Feedback» qui guérit Moments propices à l'apprentissage: «Feedback» qui guérit Manon Fabi, inf. M.Sc. Coach professionnelle certifiée PNL Présentation Un peu de définition Objectifs Réalité quotidienne Stratégie d intervention

Plus en détail

Forum 1 ers contacts Concours 2010

Forum 1 ers contacts Concours 2010 LYON GENEVE SHANGHAI EDUCATING ENTREPRENEURS FOR THE WORLD Forum 1 ers contacts Concours 2010 Les facteurs de succès en création innovante M. COSTER Incubateur EMLYON G.COPIN Incubateur EMLYON www.em-lyon.com

Plus en détail

Avant-propos. Dimitri UZUNIDIS

Avant-propos. Dimitri UZUNIDIS Avant-propos Dimitri UZUNIDIS Innovation : introduire des nouveautés, des changements, plus spécialement dans l industrie et, plus généralement, dans les affaires. Aussi, faire du neuf à partir de l existant

Plus en détail

ANALYSE DES THÈMES DÉVELOPPÉS

ANALYSE DES THÈMES DÉVELOPPÉS ANALYSE DES THÈMES DÉVELOPPÉS AUTOUR DE LA STRATÉGIE PROGRAMME DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES RESSOURCES DOCUMENTAIRES : SITE ACADÉMIQUE DE TOULOUSE SANDRINE QUENNET Avril 2009 Partie 1 FINALISER ET DÉCIDER

Plus en détail

Le risque opérationnel : nouveaux enjeux et moyens d action 37

Le risque opérationnel : nouveaux enjeux et moyens d action 37 Table des matières Les auteurs Table des encadrés Table des figures V XIII XV Avant-propos 1 Préface 7 Chapitre introductif 9 Les restructurations et la reconstruction de la confiance envers les banques

Plus en détail

Département de la Drôme

Département de la Drôme Département de la Drôme Mise en place des Programmes Personnalisés de Réussite Educative. Comment cibler les élèves? Les procédures de choix des élèves sont essentielles Certaines interprétations peuvent

Plus en détail

ENTREPRENEURIAT II LE BUSINESS PLAN. Prof. B. SURLEMONT 2001-2002

ENTREPRENEURIAT II LE BUSINESS PLAN. Prof. B. SURLEMONT 2001-2002 ENTREPRENEURIAT II LE BUSINESS PLAN Prof. B. SURLEMONT 2001-2002 Ses objectifs Son format Son contenu Ses qualités Le business plan Le business plan: ses objectifs Synthétiser l analyse d une opportunité

Plus en détail

Atelier D: Plus-value d une co-construction pluridisciplinaire entre enseignants et PPLS.

Atelier D: Plus-value d une co-construction pluridisciplinaire entre enseignants et PPLS. 17 août 2011 Atelier D: Plus-value d une co-construction pluridisciplinaire entre enseignants et PPLS. Carole HENRY, psychologue PPLS, responsable d équipe Pascal MICHEL, enseignant, praticien formateur

Plus en détail

Dossier des documents de suivi formatif des stages

Dossier des documents de suivi formatif des stages Filières secondaires Dossier des documents de suivi formatif des stages Haute Ecole Pédagogique Documents à l usage des étudiants et des praticiens formateurs Version: 17.08.2010 Pour désigner les personnes,

Plus en détail

Master Contrôle de Gestion Syllabus de l année 1

Master Contrôle de Gestion Syllabus de l année 1 Ce descriptif de cours est donné à titre indicatif et est susceptible d être modifié selon les besoins de formation des étudiants. Il prend appui sur le référentiel de compétences en Master. Objectifs

Plus en détail

Première partie. Maîtriser les pratiques d achat fondamentales

Première partie. Maîtriser les pratiques d achat fondamentales Introduction! Dans un contexte de mondialisation croissante des affaires et de forte demande de création de valeur de la part des dirigeants, l acheteur doit non seulement parfaitement maîtriser ses techniques

Plus en détail

Manager un projet pour la première fois

Manager un projet pour la première fois Alain Asquin & Thierry Picq Manager un projet pour la première fois De l idée à la réalisation, 2007 ISBN : 978-2-212-53829-8 Sommaire Introduction... 9 Partie 1 Le projet Zumanoïdes Les principaux protagonistes...

Plus en détail

QUELS DISPOSITIFS POUR L AUTO ÉVALUATION D UN ÉTABLISSEMENT?

QUELS DISPOSITIFS POUR L AUTO ÉVALUATION D UN ÉTABLISSEMENT? QUELS DISPOSITIFS POUR L AUTO ÉVALUATION D UN ÉTABLISSEMENT? Sabine GOULIN Comité de Pilotage de RELIER copil.relier@amue.fr Conférence Auto évaluation : un atout pour la stratégie et la gouvernance 05

Plus en détail

RSE : comment y va-t-on?

RSE : comment y va-t-on? Séminaire des coopératives Hlm Habitat & Territoires Conseil Nathalie CHASSAT Présentation conjointe avec M Leroy, Directeur Général de Logéal RSE : comment y va-t-on? 30 janvier 2014 2, rue Lord Byron

Plus en détail

[LE BUSINESS PLAN] Chambre de Commerce et d industrie de Lyon. Novacité

[LE BUSINESS PLAN] Chambre de Commerce et d industrie de Lyon. Novacité Chambre de Commerce et d industrie de Lyon Novacité [LE BUSINESS PLAN] Le Centre Européen d'entreprise et d'innovation Novacité (CEEI Novacité) est une structure animée par la Chambre de Commerce et d'industrie

Plus en détail

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 H114-8-3 PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 Adaptation du document La formation à la gestion d un établissement d enseignement, Les orientations et les compétences

Plus en détail

Global Executive MBA. 53 jours. Thèmes du programme. Dimension du parcours. Structure générale du programme 12 000 HT*

Global Executive MBA. 53 jours. Thèmes du programme. Dimension du parcours. Structure générale du programme 12 000 HT* STRATÉGIE ET DIRECTION D ENTREPRISE N 16 53 jours PROGRAMME DIPLÔMANT 12 000 HT* dont Séminaire International 3 000 HT (5J) Lancement 2014 Global Executive MBA Ce programme est conçu pour permettre aux

Plus en détail

MBA L ESSENTIEL DU MANAGEMENT PAR LES MEILLEURS PROFESSEURS. Éditions d Organisation, 2005 ISBN : 2-7081-3014-5

MBA L ESSENTIEL DU MANAGEMENT PAR LES MEILLEURS PROFESSEURS. Éditions d Organisation, 2005 ISBN : 2-7081-3014-5 MBA L ESSENTIEL DU MANAGEMENT PAR LES MEILLEURS PROFESSEURS, 2005 ISBN : 2-7081-3014-5 Table des matières Introduction... 7 En résumé un MBA, qu est-ce?... 7 Quelques éléments critiques sur les programmes

Plus en détail

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL Décembre 2008 Sommaire 4 4 5 1. Qu est ce que l entretien professionnel? 1.1 L entretien professionnel : un dispositif conventionnel 1.2 Un outil au service de l évolution professionnelle

Plus en détail

Baromètre de la Co-Création Entreprise et Social

Baromètre de la Co-Création Entreprise et Social Baromètre de la Co-Création Entreprise et Social Mars 2016 15 place de la République 75003 Paris EDITO 01 Chaque année depuis quatre ans, Ashoka publie le Baromètre de l Entrepreneuriat Social en collaboration

Plus en détail

VOCABULAIRE INCONTOURNABLE BTS EN MANAGEMENT DES ENTREPRISES. 1 ère ANNEE

VOCABULAIRE INCONTOURNABLE BTS EN MANAGEMENT DES ENTREPRISES. 1 ère ANNEE 1 ère ANNEE AUTEUR : SCHUMPETER DRUCKER, MINTZBERG NORTON ET KAPLAN LIKERT, Herbert SIMON PARTIE 1 : FINALISER ET DECIDER 1. ENTREPRENDRE ET DIRIGER 1.1Entreprendre et gérer Entrepreneur Innovation Logique

Plus en détail

Comprendre et articuler les différentes solutions d accompagnement partenaires du Chantier Présidentiel La France S engage

Comprendre et articuler les différentes solutions d accompagnement partenaires du Chantier Présidentiel La France S engage ADASI - Association de Développement de l Accompagnement à la Stratégie et à l Innovation de l intérêt général Comprendre et articuler les différentes solutions d accompagnement partenaires du Chantier

Plus en détail

Conseil en management. Ce ne sont pas les idées qui comptent, mais ce que vous en faites

Conseil en management. Ce ne sont pas les idées qui comptent, mais ce que vous en faites Conseil en management Ce ne sont pas les idées qui comptent, mais ce que vous en faites 85% des dirigeants considèrent que l innovation est importante mais avouent que leur entreprise n y consacre que

Plus en détail

FORMATIONS COMMUNICATION ET APTITUDES PERSONNELLES «STANDARD» POUR TOUS

FORMATIONS COMMUNICATION ET APTITUDES PERSONNELLES «STANDARD» POUR TOUS FORMATIONS COMMUNICATION ET APTITUDES PERSONNELLES «STANDARD» POUR TOUS sommaire 1. Avoir confiance pour mieux réussir 2 2. Changement : le plus difficile des challenges à gérer! 2 3. La créativité au

Plus en détail

GRH1: Etre Responsable Formation

GRH1: Etre Responsable Formation 10 FORMATION ET DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES GRH1: Etre Responsable Formation - Présenter les enjeux et politiques de la fonction de responsable - Avoir une vision globale du métier et de ses évolutions

Plus en détail

Pourquoi une fonction contrôle de gestion?

Pourquoi une fonction contrôle de gestion? Introduction Pourquoi une fonction contrôle de gestion? On constate une mutation profonde au cours des 30 dernières années dans l environnement et la pratique des entreprises, autour de deux points centraux

Plus en détail

Un appui d expert. Pour une GPEC au service des salariés

Un appui d expert. Pour une GPEC au service des salariés Un appui d expert Pour une GPEC au service des salariés 1 La GPEC au service des salariés anticipation et prévention des risques sociaux Anticipation et prévention pour éviter les ruptures de parcours

Plus en détail

EFFICACITE JURIDIQUE ET PERFORMANCE COMMERCIALE. Yatma Mody NDIAYE Directeur a2i-cabinet Conseils (221) 77 639 43 83/E-mail: yatmamody@yahoo.

EFFICACITE JURIDIQUE ET PERFORMANCE COMMERCIALE. Yatma Mody NDIAYE Directeur a2i-cabinet Conseils (221) 77 639 43 83/E-mail: yatmamody@yahoo. EFFICACITE JURIDIQUE ET PERFORMANCE COMMERCIALE Yatma Mody NDIAYE Directeur a2i-cabinet Conseils (221) 77 639 43 83/E-mail: yatmamody@yahoo.fr AGENDA I. IMPACTS DES PROBLEMES JURIDIQUES SUR LA PERFORMANCE

Plus en détail

Ils existent de nombreuses définitions de la santé publique. Nous en avons privilégié

Ils existent de nombreuses définitions de la santé publique. Nous en avons privilégié Chapitre 1 Définition et enjeux De tout temps, l homme a tenté de se protéger collectivement contre les maladies et les décès prématurés, notamment en luttant contre les épidémies et les agressions de

Plus en détail

L INNOVATION SOCIALE. Rencontre FUTURIS 20 décembre 2011

L INNOVATION SOCIALE. Rencontre FUTURIS 20 décembre 2011 L INNOVATION SOCIALE Rencontre FUTURIS 20 décembre 2011 INTRODUCTION 3 INNOVATIONS 2005 : Risque de dépôt de bilan Réponse : Activité à 80 % industrielle activité à 80 % tertiaire Aujourd hui : Un des

Plus en détail

réussite importante. Nous aussi. Votre est lecroyons

réussite importante. Nous aussi. Votre est lecroyons Votre réussite est importante. Nous lecroyons aussi. Plus de 40 ans d expérience acquise en grandes et petites entreprises, en terme de pratiques professionnelles éprouvées, de créativité et de passion

Plus en détail

L approche qualité perçue

L approche qualité perçue Jean-Louis GIORDANO L approche qualité perçue, 2006 ISBN : 2-7081-3493-0 Sommaire Introduction... 11 Partie I La perception des qualités Valeurs perçues, valeurs vendues Chapitre 1 Définition et enjeux...

Plus en détail

Présentation Master en Travail social 2015-2016

Présentation Master en Travail social 2015-2016 Présentation Master en Travail social 2015-2016 Commission tripartite 30 avril 2015 www.hes-so.ch/mats Procédure d accréditation Révision du programme Objectifs : - Mise en conformité avec les améliorations

Plus en détail

SYLLABUS SEMESTRE 9 Année 2011-2012

SYLLABUS SEMESTRE 9 Année 2011-2012 SYLLABUS SEMESTRE 9 Année 2011-2012 Filière MEE «Management d Entreprise et Entrepreneuriat» Responsable : Françoise Perrin Tel.: 04 91 05 44 21 E-mail : francoise.perrin@centrale-marseille.fr PROGRAMME

Plus en détail

APRÈS LA LOI ET DANS LA CRISE, LA GPEC A-T-ELLE UN AVENIR?

APRÈS LA LOI ET DANS LA CRISE, LA GPEC A-T-ELLE UN AVENIR? APRÈS LA LOI ET DANS LA CRISE, LA GPEC A-T-ELLE UN AVENIR? CHAIRE MUTATIONS, ANTICIPATIONS, INNOVATIONS 1 IAE DE PARIS, 19 MARS 2013 ANNE DIETRICH IAE de LILLE LA GPEC QUAND MÊME! ANNE DIETRICH, MCF IAE

Plus en détail

PROGRAMME DÉTAILLÉ DE LA FORMATION MANAGER SON ASSISTANTE

PROGRAMME DÉTAILLÉ DE LA FORMATION MANAGER SON ASSISTANTE PROGRAMME DÉTAILLÉ DE LA FORMATION MANAGER SON ASSISTANTE Objectif de la formation : Faire le point sur sa pratique managériale et connaître les outils qui vont vous permettre de renforcer l'implication,

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. II. Les ressources humaines... 14 A. Les dirigeants d entreprise... 14 B. Les salariés... 15

TABLE DES MATIÈRES. II. Les ressources humaines... 14 A. Les dirigeants d entreprise... 14 B. Les salariés... 15 TABLE DES MATIÈRES Avant-propos... Partie 1 : Parties prenantes et structures de gouvernances XV 1 Cartographie et attentes des parties prenantes... 9 I. Les apporteurs de capitaux... 10 A. Les actionnaires...

Plus en détail

Programme Rhône-Alpes d aide aux PME

Programme Rhône-Alpes d aide aux PME Programme Rhône-Alpes d aide aux PME Amélioration du Processus Participatif d Innovation de Conception 13 mois d accompagnement conseil personnalisé à chaque entreprise des formations inter-entreprises

Plus en détail

FORMATION DES DIRIGEANTS LIGUE de JUDO JUJITSU ET D.A. des PAYS DE LA LOIRE Préparation olympiade 2012/2016

FORMATION DES DIRIGEANTS LIGUE de JUDO JUJITSU ET D.A. des PAYS DE LA LOIRE Préparation olympiade 2012/2016 FORMATION DES DIRIGEANTS LIGUE de JUDO JUJITSU ET D.A. des PAYS DE LA LOIRE Préparation olympiade 2012/2016 Maîtriser les bases de la gestion associative est essentiel pour tous les dirigeants bénévoles

Plus en détail

7 ème rencontre du RIUESS Rennes, 24 et 25 mai 2007 L ESS face à ses responsabilités

7 ème rencontre du RIUESS Rennes, 24 et 25 mai 2007 L ESS face à ses responsabilités La démarche qualité, un outil d autoévaluation ajusté à la bonne gouvernance des entrepreneurs sociaux. L exemple de la démarche qualité développement durable du réseau des Jardins de Cocagne Maurice PARODI

Plus en détail

Formation «Stratégie de valorisation d un projet de R&D Biowin» 11 février 2010

Formation «Stratégie de valorisation d un projet de R&D Biowin» 11 février 2010 Formation «Stratégie de valorisation d un projet de R&D Biowin» 11 février 2010 1 Table des matières Introduction Partie 1 - Importance de définir une stratégie de valorisation Partie 2 - Stratégie de

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES. Brevet de technicien supérieur Négociation et relation client

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES. Brevet de technicien supérieur Négociation et relation client I APPELLATION DU DIPLÔME II. CHAMP D'ACTIVITÉ II.1. DÉFINITION RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES Brevet de technicien supérieur Négociation et relation client L activité du titulaire du brevet

Plus en détail

J1 : Ouverture de la formation Matin Accueil Présentation du groupe, des modalités de fonctionnement et du cycle de formation.

J1 : Ouverture de la formation Matin Accueil Présentation du groupe, des modalités de fonctionnement et du cycle de formation. Programme de formation Consultant Expert Promotion du 27-05-16 Le cycle de formation, durée 16j x 7 h soit 112 h + 4 heures coaching accompagnement PPP, pour un total de 116 h du programme Concevoir son

Plus en détail

ESIAL 1 A 01/10/2010 1

ESIAL 1 A 01/10/2010 1 LE DIAGNOSTIC STRATEGIQUE ESIAL 1 A 01/10/2010 1 Introduction Pour déterminer les orientations stratégiques d une entreprise, il faut tout d abord : établir un diagnostic = analyser et mesurer le potentiel

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES QUALITÉ DE L'ACCOMPAGNEMENT A LA V.A.E

CAHIER DES CHARGES QUALITÉ DE L'ACCOMPAGNEMENT A LA V.A.E CAHIER DES CHARGES QUALITÉ DE L'ACCOMPAGNEMENT A LA V.A.E CHAMP D APPLICATION Ce cahier des charges s adresse à l ensemble des structures qui interviennent dans la phase d accompagnement à la VAE et qui

Plus en détail

Pour des lieux autonomes d expérimentation artistique partagée

Pour des lieux autonomes d expérimentation artistique partagée Pour des lieux autonomes d expérimentation artistique partagée Projet de référentiel complémentaire à la Charte de la Coordination Nationale des Lieux Intermédiaires et Indépendants L analyse comparée

Plus en détail

Le financement des start-ups

Le financement des start-ups Corporate Finance Le financement des start-ups Comment négocier un contrat avec un investisseur? Petit déjeuner des start-ups Vendredi 27 juin 2003 Boris Meylan, Directeur adjoint Processus de négociation

Plus en détail

ANTICIPER & GERER LES CONFLITS

ANTICIPER & GERER LES CONFLITS ANTICIPER & GERER LES CONFLITS Les différents niveaux de conflits Catégories de conflits Origine des conflits Prévenir les conflits : Identifier les irritants humains et les indicateurs sociaux Gérer les

Plus en détail

Le management de l innovation dans le secteur du logement social. Université d été 2012 Introduction

Le management de l innovation dans le secteur du logement social. Université d été 2012 Introduction Le management de l innovation dans le secteur du logement social Université d été 2012 Introduction INTRODUCTION : ENJEUX DE L INNOVATION DANS LE SECTEUR PROFESSIONNEL L innovation, constante dans l histoire

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX

RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX 1 RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX La santé des élèves constitue un enjeu d'importance pour l'ecole : son incidence sur les apprentissages et la réussite scolaire,

Plus en détail

Chapitre 1 Globalisation et mutation du management international

Chapitre 1 Globalisation et mutation du management international Table des encadrés................................................................ XIII Table des figures.................................................................. XVII Introduction générale............................................................

Plus en détail

Le POn et l entrepreneuriat

Le POn et l entrepreneuriat Le POn et l entrepreneuriat Mai - 2015 Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au titre de la valorisation du programme opérationnel national

Plus en détail

REFERENTIEL. Manager en stratégie et développement Titre Bac+5 certifié niveau I par l Etat (J.O du 14 Avril 2012 - code 310)

REFERENTIEL. Manager en stratégie et développement Titre Bac+5 certifié niveau I par l Etat (J.O du 14 Avril 2012 - code 310) REFERENTIEL Manager en stratégie et développement Titre Bac+5 certifié niveau I par l Etat (J.O du 14 Avril 2012 - code 310) REFERENTIEL DE FORMATION " MANAGER EN STRATEGIE ET DEVELOPPEMENT " TITRE CERTIFIE

Plus en détail

INTRODUCTION. Plan du cours (1/2) Marketing stratégique. Plan du cours (2/2) Le rôle du marketing stratégique. Le vocabulaire stratégique

INTRODUCTION. Plan du cours (1/2) Marketing stratégique. Plan du cours (2/2) Le rôle du marketing stratégique. Le vocabulaire stratégique Plan du cours (1/2) Marketing stratégique Séverine Saleilles Introduction Le diagnostic stratégique Diagnostic externe (PESTEL, forces concurrentielles, cycle de vie, benchmark) Diagnostic interne (chaîne

Plus en détail

PARCOURS DE FORMATION COMPLET PNL : PROGRAMMATION NEURO-LINGUISTIQUE Un formation qui s adapte à vos besoins et vos projets

PARCOURS DE FORMATION COMPLET PNL : PROGRAMMATION NEURO-LINGUISTIQUE Un formation qui s adapte à vos besoins et vos projets Page 1 sur 7 PARCOURS DE FORMATION COMPLET PNL : PROGRAMMATION NEURO-LINGUISTIQUE Un formation qui s adapte à vos besoins et vos projets Le Cycle complet se compose de deux parties validées par une Certification

Plus en détail

DATA CRUNCHING Cabinet d étude en marketing et sondage d opinion. www.datacrunching.co.ma

DATA CRUNCHING Cabinet d étude en marketing et sondage d opinion. www.datacrunching.co.ma DATA CRUNCHING Cabinet d étude en marketing et sondage d opinion 2015 www.datacrunching.co.ma 1 Agenda Présentation du cabinet Pourquoi nous? Métiers du cabinet Méthodologie & Outils Références significatives

Plus en détail

On dit souvent que les PME ont des difficultés à se transformer, à planifier,

On dit souvent que les PME ont des difficultés à se transformer, à planifier, On dit souvent que les PME ont des difficultés à se transformer, à planifier, à organiser leur mutation. Les films de ce DVD, qui racontent la mutation impressionnante et réussie d une PME vacillante (ex

Plus en détail

Votre succès notre spécialité!

Votre succès notre spécialité! Les prestataires sont nombreux sur le marché. EMPSI Consulting se démarque par son offre personnalisée au profit de chaque client : entreprise ou salarié. EMPSI Consulting a été créée en 2010 par Badreddine

Plus en détail

Décisions et Processus de décisions

Décisions et Processus de décisions Décisions et Processus de décisions I LA DIVERSITE DES DECISIONS 1 ENTREPRISE = Lieu de prises de decisions 2 les differents types de decision MOULY Management des entreprises 1 L entreprise est un lieu

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE. Contexte de l intervention

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE. Contexte de l intervention ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ÉTABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE Contexte de l intervention Les directeurs d établissements ou de services d intervention sociale orientent,

Plus en détail

Propositions pour des actions humanitaires de qualité. Définir un budget en cohérence avec le plan de formation élaboré

Propositions pour des actions humanitaires de qualité. Définir un budget en cohérence avec le plan de formation élaboré Définir un budget en cohérence avec le plan de formation élaboré Les éléments suivants sont à prendre en compte : 1. Le volume d heures ou de jours de formation. 2. Le volume des effectifs (pour évaluer

Plus en détail

INTRODUCTION GENERALE

INTRODUCTION GENERALE INTRODUCTION GENERALE Contrôle de Gestion I. Le Contrôle de Gestion 1. Définition Le contrôle de gestion est une forme de contrôle organisationnel. C est une forme de contrôle adaptée aux structures d

Plus en détail

Université du Coton. Séminaire N 1 «Faisons nos affaires nous-mêmes» Michel GIFFARD & Daniel GENTON. BOBO semaine de 8 au 12 septembre 2008

Université du Coton. Séminaire N 1 «Faisons nos affaires nous-mêmes» Michel GIFFARD & Daniel GENTON. BOBO semaine de 8 au 12 septembre 2008 Université du Coton Séminaire N 1 «Faisons nos affaires nous-mêmes» Michel GIFFARD & Daniel GENTON BOBO semaine de 8 au 12 septembre 2008 Université du Coton HEC - Exed 1 Un séminaire s en cinq jours -

Plus en détail

LE COACHING DE PERFORMANCE + DE QUALITE DE VIE, + DE RESULTATS

LE COACHING DE PERFORMANCE + DE QUALITE DE VIE, + DE RESULTATS LA DEMARCHE COHESION LE COACHING DE PERFORMANCE + DE QUALITE DE VIE, + DE RESULTATS Vous êtes, chef d entreprise, directeur, cadre, manager, ou simplement : > En recherche de principes et d'outils pratiques

Plus en détail

Guide pédagogique. Jacques BREILLAT. Directeur pédagogique Professeur associé Université de Bordeaux

Guide pédagogique. Jacques BREILLAT. Directeur pédagogique Professeur associé Université de Bordeaux Guide pédagogique Master 2 professionnel Intelligence économique et management des organisations IAE de Bordeaux Jacques BREILLAT Directeur pédagogique Professeur associé Université de Bordeaux 1 Contenu

Plus en détail

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger!

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Programme de formation Méthode pédagogique Le parcours «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» se compose de 18 journées de formation collective

Plus en détail

Le Management territorial dans l Union Européenne Par M. Michel QUEVIT, Managing Director de RIDER II

Le Management territorial dans l Union Européenne Par M. Michel QUEVIT, Managing Director de RIDER II Le Management territorial dans l Union Européenne Par M. Michel QUEVIT, Managing Director de RIDER II 1. Les apports méthodologiques de la démarche des Fonds structurels pour la mise en œuvre des politiques

Plus en détail

Démarche RSE esh & Groupe Polylogis. Daniel BIARD

Démarche RSE esh & Groupe Polylogis. Daniel BIARD Démarche RSE esh & Groupe Polylogis Daniel BIARD RHF 2013 Plan de l intervention 2. Présentation Le Groupe Polylogis en quelques mots Un secteur en Mouvement L engagement du secteur professionnel Pourquoi

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Dynamique des stratégies concurrentielles dans un contexte de libéralisation Le cas de l industrie électrique en France Olivier CATEURA Thèse de doctorat en Sciences de Gestion sous la direction du Professeur

Plus en détail

"Management de soi et Management d'équipe" Avec Map Up et la Topologie des talents

Management de soi et Management d'équipe Avec Map Up et la Topologie des talents "Management de soi et Management d'équipe" Avec Map Up et la Topologie des talents Programme de 20 heures de cursus individuel, personnalisé et opérationnel. juin 2013 Avant propos Dans un monde qui évolue

Plus en détail

Fiche informative sur l'action

Fiche informative sur l'action Fiche informative sur l'action Titre de l'action : Construire un projet personnel et professionnel d orientation au collège : livret d accompagnement à l orientation des classes de Quatrième et Troisième

Plus en détail

Colloque 2013. Atelier «Compétences et acquis de l apprentissage» Rouen, le 12 février 2013. www.cti-commission.fr

Colloque 2013. Atelier «Compétences et acquis de l apprentissage» Rouen, le 12 février 2013. www.cti-commission.fr Colloque 2013 Atelier «Compétences et acquis de l apprentissage» Rouen, le 12 février 2013 www.cti-commission.fr Participants Invités : - Brigitte BOUQUET, Rapporteure Générale CNCP - Jean-Louis ALLARD,

Plus en détail

Référentiel de la marque «Démarche T»

Référentiel de la marque «Démarche T» V7 Référentiel de la marque «Démarche T» 1 Sommaire SOMMAIRE... 2 INTRODUCTION... 3 LES CRITERES DE LA DEMARCHE T... 4 1. La direction stratégique, premier pilier...4 2. L action des services de production,

Plus en détail

ROYAL SCHOOL. Mini-Catalogue GESTION GRH

ROYAL SCHOOL. Mini-Catalogue GESTION GRH Mini-Catalogue GESTION GRH REF RH 01 Formation Taxe de la formation professionnelle continue et par apprentissage Durée (jour) 01 Objectifs Définir les modalités de pilotage et de conduite des actions

Plus en détail

Plan Défi Biotech Santé

Plan Défi Biotech Santé Plan Défi Biotech Santé Positionnement Concurrentiel et Commercial Présentation de l opération 24 novembre 2011 24 novembre 2011 1/20 2011 Intervenants Denis le Bouteiller, responsable de la mission Expérience

Plus en détail

SEMINAIRES DE DIRECTION

SEMINAIRES DE DIRECTION SEMINAIRES DE DIRECTION Conçus spécialement pour les membres de la direction, ces séminaires sont concis et pratiques. Ils peuvent prendre la forme de présentations avec études de cas à l appui, ou de

Plus en détail

L Assemblier. L Assemblier

L Assemblier. L Assemblier L Assemblier Collectif de consultants L Assemblier Catalogue de formations pour les Conseils citoyens et leurs soutiens Faire équipe page 1 Travailler avec des tiers et monter des projets page 4 Le Conseil

Plus en détail