La Grande Désertion. Martin Butruille. Copyright 2010 Martin Butruille. Smashwords Edition ISBN :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La Grande Désertion. Martin Butruille. Copyright 2010 Martin Butruille. Smashwords Edition ISBN : 978-1-4581-9126-7"

Transcription

1

2 La Grande Désertion Martin Butruille Copyright 2010 Martin Butruille Smashwords Edition ISBN : Smashwords Edition, License Notes Thank you for downloading this free ebook. Although this is a free book, it remains the copyrighted property of the author, and may not be reproduced, copied and distributed for commercial or non-commercial purposes. If you enjoyed this book, please encourage your friends to download their own copy at Smashwords.com, where they can also discover other works by this author. Thank you for your support. Merci d avoir téléchargé la version électronique gratuite de ce livre. Bien que gratuit, cet ouvrage reste la propriété intellectuelle de son auteur et ne peut être reproduit, copié ou distribué sans son accord. Si ce livre vous a plu, encouragez vos amis et contacts à le télécharger. Ils pourront ainsi découvrir d autres livres de cet auteur.

3 A mon frère Michel Préambule Le bilan du pontificat du pape Jean-Paul II est controversé : d un coté un pape intègre, sincère, développant beaucoup de charisme et donc très populaire, de l autre coté des positions terriblement rétrogrades qui, pour nous, Français, datent d un autre temps. Mais ma démarche remonte à bien plus loin, puisqu elle concerne l évolution de ma génération et celle de mes aînés ; elle essaye d expliquer toutes les causes qui nous ont éloigné de notre culture religieuse, qu elles viennent du comportement de l autorité ecclésiale ou de l évolution sociologique et culturelle de notre société. J aurais pu adresser au départ ces réflexions à un curé de paroisse. Ces ministres du culte, que j admire pour la plupart, me sont devenus tellement lointains et eux même si loin de leur haute hiérarchie, que j ai préféré lancer mon propos à tous les citoyens français qui s intéressent de près ou de loin à la religion et à l ensemble hiérarchique de l Eglise. Les évêques de France, Apôtres des temps modernes, sont investis de la mission suprême de nous guider ; ils ont également la mission de remonter de la base des fidèles les interrogations et suggestions pour construire

4 l Eglise de demain s il n est pas trop tard. Mais qui suis-je et pourquoi cette démarche? Fils de bonne famille, modeste dans ses moyens, j ai pu suivre une éducation chrétienne dans un collège catholique, avec l appui de ma marraine les bons pères avaient déjà succédé aux jésuites dans cet établissement provincial. Je me suis marié religieusement à 24 ans et incarne sans doute la famille classique française qui œuvre au quotidien pour pousser les enfants dans les études et, en tous cas, vers une vie où les valeurs essentielles ont leur place : honnêteté, sincérité, travail, humanité, etc. A 50 ans passés, je me retourne parfois en arrière pour évaluer le chemin parcouru et je poursuis une carrière qui m a emmené aux quatre coins du monde ; j ai pu y rencontrer toutes sortes de civilisations et ceci m a permis d entrevoir un vécu différent de la foi religieuse, qu elle soit chrétienne ou autre. L évolution de l Eglise de France depuis trente ans ne m a pas laissé indifférent. J y ai participé parfois avec entrain, souvent plus passivement. Acteur ou consommateur selon les périodes de la vie, je ne suis ni militant de gauche ou de droite, ni fidèle pratiquant ; je suis un tiède si l on se réfère aux termes de l évangile, une brebis galeuse qui rentre de temps en temps au bercail, l enfant prodigue qui revient et repart bref, je suis un Chrétien d aujourd hui, sans gloire, avec

5 tous ses doutes et imperfections et son expérience. C est cette expérience, doublée d une réflexion incessante, qui me confère peutêtre la maturité utile et nécessaire pour cet exercice d analyse. Par le baptême et notre éducation, nous sommes membres d une Eglise en mutation. Sans provocation mais avec détermination, j écris ce que peut être la pensée de beaucoup de mes semblables pour tenter de faire naître une conscience collective et pourquoi pas, si cela s avère possible et utile, donner des pistes sur une nouvelle forme de la religion qui ne soit pas religiosité. Il n empêche que quand nos contemporains, pendant dix ou vingt ans piliers d église, tournent le dos à cette religion, cela m interpelle, mais quand en plus ces femmes et ces hommes perdent en toute sincérité la foi, cela m émeut! C est cette démarche de désertion que je propose d analyser dans ce livre en décrivant les dysfonctionnements de l Eglise et du culte, mais également en apportant mes propres convictions de déserteur sur divers sujets. Bien entendu, j ai conscience que l Eglise de France, dite fille aînée de l Eglise, n est qu une petite fraction de la grande institution mondiale, mais c est à l expérience de son évolution et des nombreux voyages et séjours sur les cinq continents, que je perçois une évolution de l ensemble.

6 La mondialisation est un phénomène qui touche et affectera toujours notre Eglise universelle dans les prochaines années. Il se peut que l Eglise de France soit la première touchée par une si profonde mutation. Mais en attendant, quel Catholique n a pas participé en France à une messe célébrée par un curé polonais ou africain, venu en renfort, faute de vocation interne ; et paradoxalement, n a-t-on pas ressenti parfois que ce sont les officiants les plus décalés culturellement qui nous sont les plus proches dans la compréhension du prêche? Enfin, pour bien clarifier le discours, je ne suis pas anticlérical j ai une admiration sans borne pour tous les prêtres qui exercent leur mission avec conviction, et je pense sincèrement que l anticléricalisme pur et dur est d une époque maintenant révolue, et correspondait plutôt à des enjeux de pouvoir jusqu au plus profond des villages n est-ce pas Don Camillo? Ce livre ne sera résolument pas trop intellectuel, mais pragmatique ; il ne décortiquera pas l histoire dans les moindres détails, et la pensée sera livrée avec le moins d artifice possible : je m inscris comme le témoin ordinaire d une génération née au milieu du siècle dernier (déjà). Des centaines de volumes ont été consacrés à l histoire de nos Eglises et l analyse de la bible a été poussée très loin Nulle intention pour l auteur d avoir à retraduire cela ou d en faire un nième remake.

7 Chapitre 1 - Culpabilité, traumatisme et frustrations Dans les années Soixante-dix, le docteur Pierre Solignac sortait un livre intitulé La Névrose Chrétienne. C était alors la prise de conscience que l accumulation de règles et d interdits avait fait de nombreux dégâts chez les Catholiques de l époque et ceux des générations précédentes. Mes contemporains et mes aînés, actuellement à l âge de la retraite, ont ressenti à des degrés divers tout d abord un fort sentiment de culpabilité en transgressant petit à petit tous ces nombreux interdits que prodiguait l Eglise de leur enfance. Si le versant positif du Christianisme est constitué de solidarité, de charité, de fraternité, d amour, le versant négatif destructeur est la culpabilité. En faisant cette investigation, j ai pu rencontrer des amis de trente ans qui ressentent encore traumatisme et frustration ; c est la raison pour laquelle souvent ils ont préféré couper les ponts pour mieux se protéger. Un ami m a indiqué qu il a commencé à surmonter cela le jour où il a compris que pour aimer les autres, il fallait d abord s aimer soi même. Une religion qui condamne toutes les transgressions pousse l homme à se détester.

8 Cette éducation chrétienne rigide et culpabilisante laisse de nombreuses séquelles visibles ou invisibles, à tel point que nombreux sont les témoignages aujourd hui de blocage. Certains m ont avoué qu ils ont du mal à ouvrir un livre où figure le simple mot église ou exégèse ou communion sacramentelle. Ce sont pourtant des personnes parfaitement intégrées dans la société mais qui avouent avoir eu une overdose de tout ce charabia ecclésiastique (sic). Mais concrètement quels sont ces interdits? C était une foule de péchés classés en catégories pour mieux les identifier : les péchés véniels, les péchés capitaux et les péchés mortels, etc. Bien entendu, je reviendrai sur les péchés d adultes qui ont définitivement éloigné de l Institution nombre de Catholiques contemporains. Mais je ne peux terminer ce petit répertoire sans citer le plus succulent des péchés capitaux : le péché de gourmandise ; eh bien aujourd hui, il existe toujours un soupçon de culpabilité chez nos anciens qui mangent avec délectation le baba au rhum du dimanche. Je soupçonne certains d y trouver un plaisir particulier justement à cause de ça! A côté de cela, il y a autour de moi, dans ma famille et mes amis des vrais traumatismes de personnes qui vivent depuis leur tendre enfance dans la religion et qui se sont senties

9 soudainement éjectées du système pour avoir transgressé une ou plusieurs lois de l Eglise cela constitue les différentes fractures évoquées dans cette analyse. Enfin, avant de rentrer dans plus de détails, un grand espoir était né du concile Vatican II où tout était remis à plat, où le monde catholique pouvait enfin s exprimer, où revenait le peuple de Dieu, où le sermon dont nous reparlerons plus loin était remplacé par un partage d évangile, où la liberté de conscience avait sa place, etc. A ce grand espoir a succédé une grande déception, pour ne pas dire une grande frustration. Pour des motifs liés aux jeux de pouvoir qui s exercent dans l institution, c est un retour en arrière radical qui s est opéré. Hors l abandon de la soutane et de quelques artifices certes non négligeables, les réformes tant attendues ne sont pas entrées dans les faits et nombreux furent les déçus et les frustrés qui ont alors déserté. Parallèlement, de nombreux prêtres et même évêques ont ressenti également une grande déception qu ils ont exprimée par la suite dans le privé. Sans doute ont-ils compris à ce moment-là que c était le point de départ de la grande désertion que nous constatons depuis trente ans. Face à tous ces désarrois, à aucun moment l Eglise n a donné l impression de regretter et de

10 revenir sur quelques interdits finalement non essentiels. J ai personnellement apprécié la demande de pardon de l Eglise sur son comportement laxiste vis-à-vis des Juifs massacrés pendant la guerre Pourquoi, même si ce n est pas la même échelle de gravité, n a-telle pas eu le même type de démarche vis-à-vis de toutes les victimes de l institution, et notamment vis-à-vis de tous les traumatisés que je viens d évoquer? S il n y a pas eu évocation de regrets, pourquoi n y a-t-il pas eu simplement reconnaissance des nombreux traumatismes créés par cette culpabilisation trop poussée? Bien entendu, l Eglise catholique ne détient pas le monopole de la culpabilisation. D autres Eglises et notamment certaines Eglises chrétiennes réformées sont pires dans ce registre.

11 Chapitre 2 - L Eglise, une institution humaine? La Sainte Eglise Catholique et Apostolique fut pendant longtemps inhumaine, intolérante, arrogante et criminelle. Combien de pauvres gens n a-t-on pas brûlé vifs en raison de quelque hérésie? Combien furent sanglantes les guerres de religion de notre vieille Europe? Combien de cris de douleur l Eglise a-telle arraché des corps torturés, au nom du Dieu des évangiles, ici et outre-mer? Inutile d insister davantage sur les atrocités des inquisitions j espère que le lecteur ressent autant que moi ce que je veux dire ; à ce stade, je me borne à symboliser par ces quelques lignes vierges, un moment de silence et de recueillement pour toutes les victimes innocentes de l Eglise catholique et des différentes autres Eglises :

12 Mais cette Eglise repentie qui a été également si complice face à l esclavage, et qui se rend compte aujourd hui de cette erreur humaine est-elle bien consciente actuellement qu elle est toujours une institution humaine et donc imparfaite? L Eglise institution, au regard de son histoire, réalise-t-elle qu elle peut continuer à se tromper? Sans doute a-t-elle raison d affirmer tel principe au nom d une discipline collective, mais ce qui me semble important c est d accepter et d évoquer clairement le caractère imparfait de l institution. Il y a là un sérieux décalage entre l idéal enseigné et le comportement de l institution. Nous avons tous appris le principe de l infaillibilité du Pape. Pour autant que je sache, cela ne rentre pas dans le credo du dimanche. En bonne intelligence, les catholiques d aujourd hui n acceptent-ils pas l autorité du Pape tout simplement? Toute institution humaine requiert un chef. A défaut d être infaillible, ne peut-il pas être plutôt respecté dans ses décisions, exactement comme on respecte son supérieur hiérarchique dans une entreprise? Cette

13 différenciation paraît essentielle, car elle donne la dimension humaine perfectible de l Eglise sans en modifier obligatoirement les règles de fonctionnement. Bien entendu la notion de liberté de conscience pourrait tempérer l aspect trop autoritaire et hiérarchique de cette religion. La prise de conscience n est pas nouvelle ; si on observe bien l histoire de Jeanne d Arc, on peut dire qu elle ne s en remettait nullement à l Eglise de l époque, mais qu elle rapportait directement à Dieu. C est l Eglise, malgré quelques petites divergences en son sein, qui l a jugée et condamnée à mourir sur un bûcher. C est cette même Eglise qui la réhabilitait plus tard et qui la béatifiait cinq cents ans après. Enorme bavure donc! Une institution humaine imparfaite acceptera en son sein des humains imparfaits. Elle le fait déjà mais ça va mieux en le disant car l Eglise aurait alors pour mission d accepter les exclus, les infidèles. Le Christ n a-t-il pas montré l exemple? J avais du mal à prononcer Eglise Sainte dans le credo du dimanche, car l Eglise à travers les âges, était, est et restera une institution imparfaite. Que le lecteur sache que je n ai nullement prétention d écrire des vérités, mais simplement ma vérité d aujourd hui. Comme beaucoup de mes contemporains je n ai pas de comptes à régler avec l Eglise de mon

14 enfance, mais mon propos est d analyser posément ce qui s est passé dans cette religion, tout particulièrement ces trente dernières années.

15 Chapitre 3 - La sanctuarisation et le mysticisme L enfant que j étais, et l adulte que je suis progressivement devenu, a vu passer l étincelle de la foi plus forte que la nausée de l abîme et du néant. Il s est senti à l unisson avec Dieu Créateur, rarement au fond d une église, plus souvent au milieu de la nature. Chacun a pu comprendre ce que fut la conversion de Claudel derrière un pilier de Notre- Dame ; le cœur ouvert à Dieu, une éponge d amour divin, il a vécu un moment intense de grâce. Le mysticisme ressemble à une inclination ponctuelle ou plus courante à nous imprégner de cette grâce. L Eglise a fait le choix déterminant de sanctuariser les lieux de culte, les rites euxmêmes. Elle a eu l ambition d apporter un degré élevé de mysticisme à une collectivité entière. Les cathédrales furent pendant longtemps des lieux de vie et de rencontre parfois bruyants où se côtoyaient différents milieux du plus pauvre jusqu au plus riche. Certes, les marchands du temple y tenaient une place, mais la veuve et l orphelin aussi. Le SDF de l époque squattait jours et nuits ; il y avait certes quelques règles mais ces temples réunissaient des humains

16 de la même foi avec quelques variantes - celle du charbonnier et celle du riche qui ne saurait passer par le chas d une aiguille. Et tout d un coup, influencés sans doute par le Jansénisme ou autre mouvement d opinion (je laisse l historien apprécier), les églises, les cathédrales sont devenues des lieux de silence, de recueillement. Sans doute l Eglise avait-elle raison pour des motifs aussi bien démographiques que philosophiques mais dès lors, pendant des siècles, cette vie de foi partagée, hormis le culte et l eucharistie, s est trouvée reléguée au rang du superflu et du marginal ; la sanctuarisation des cathédrales n a pas été compensée par un climat d échanges et de partage hors du sanctuaire. Une foi mystique s alimente de divers ingrédients, de la lecture des textes, du silence de la contemplation, mais elle s alimente aussi du contact des autres : un échange transversal plutôt qu'un enseignement pyramidal composé d un officiant face à son public, à ses fidèles. Certes, nous assistons aujourd hui à de multiples expériences réussies d échanges entre Chrétiens. Elles ne touchent qu une infime partie des membres de l Eglise mais incarnent peut-être le début d un renouveau.

17 Chapitre 4 - Du pouvoir à l humilité L Eglise avait ses seigneurs et ses soldats. Nous sommes tous en extase devant le patrimoine architectural de nos cathédrales, de nos églises et de nos abbayes. Nous sommes désespérés à l idée de ne pouvoir faire aussi bien, tout au plus quelques réalisations par siècle, la cathédrale d Evry, la basilique de Lourdes On aime ou on n aime pas, ce n est pas la question. Ces monuments symboles de la foi de l époque, sont autant des symboles du pouvoir de l Eglise pendant des siècles. La puissance financière de l Eglise administrée par les princes de cet établissement était largement associée au pouvoir sur les individus. La noblesse s appuyait sur l interprétation des textes (heureux les pauvres ) pour exercer son pouvoir moral sur les hommes. La duplicité noblesse/eglise a fonctionné ainsi pendant des siècles. Certes, la noblesse qui alimentait l Eglise en lui confiant des cadres, a parfois payé cher en perdant ses meilleurs sujets sur des missions périlleuses au bout du monde. Plus récemment, au début du siècle dernier, de bonnes familles catholiques fournissaient à l Eglise des ecclésiastiques bien éduqués, souvent trop tendres, sans oublier l annexion

18 d héritages (quand il y en avait) de ses sujets par l Eglise. De nombreux membres du clergé régulier perdirent santé et vie dans des conditions trop rudes d alimentation, d ascétisme et de froidure. J ai en tête la vie de renoncement de certains oncles ou arrière-grands-oncles. Ainsi l Eglise, hormis la période très mouvementée de la Révolution, n a-t-elle pas détenu pouvoir et argent jusqu à une époque relativement récente? La séparation de l Eglise et de l Etat, et surtout sa mise en application très progressive dans les moindres villages a appauvri l Eglise de France. D aucuns disent que les trésors de l Eglise sont inestimables, que son patrimoine immobilier est immensément riche. Mais force est de constater que dans plusieurs continents et en particulier en France, l Eglise n a plus les moyens de son fonctionnement : la condition misérable de certains prêtres, la dépréciation des lieux de culte au point d en fermer un grand nombre, les simples moyens logistiques pour assurer telle ou telle manifestation constituent des exemples actuels de cette dégradation financière. L impôt* à l Eglise s est transformé en quête du dimanche et en denier du culte. Le coût d un mariage et d un enterrement est pris en compte globalement par les catholiques concernés.

19 Nul jugement de valeur sur cette question mais un constat : nous conservons avec joie les vestiges architecturaux passés mais nous préférons une église pauvre et parfois mendiante à une église qui serait riche et arrogante. Mais paradoxalement et a contrario, ce qui peut expliquer la désaffection actuelle, c est que notre société est plus attirée par le beau et le riche. Cela se retrouve dans le style des films à succès et dans la publicité. N oublions pas au passage que la mainmise sur l éducation a été longtemps un moyen de pouvoir tout comme on peut le voir aujourd hui dans d autres religions. Sur ce plan là, les choses ont bien évolué, tout juste de quoi alimenter le débat passionnel franco-français de l école privée et publique. De fait, notre Eglise, au regard de son passé prestigieux, est devenue humble, plus proche de la partie pauvre de la population. Ses ministres sont issus de toutes les classes de notre société et reflètent bien l image du peuple chrétien. Des curés s habillent au secours catholique, des sœurs à mi-temps, bien intégrées dans le monde du travail, des moines qui produisent et commercialisent des biens consommables, tout cela contribue à faire une église plus accessible au commun des mortels. Seulement voilà : les prêtres de France sont de moins en moins nombreux** et de plus en plus âgés.

20 Je vais aborder plus loin cette question de vocation, mais il apparaît malsain de penser remplacer progressivement la presque totalité de nos prêtres par des religieux venus de l Est ou du tiers-monde. Cela peut se faire dans des proportions correspondant à la composante d évolution de notre société française, à présent multiraciale, mais pas beaucoup au-delà à mon avis. Si l Eglise française est assurément humble, que peut-on dire de l Establishment de Rome? N y a- t-il pas un énorme décalage? Cela me paraît évident et les chapitres suivants montreront pourquoi. *A propos des revenus de l Eglise, n -a-t il pas justification à glaner des subsides des régions et des communes, soit au titre de religion majoritaire, soit à titre simplement culturel? N y a-t-il pas dans le monde protestant Allemand ou Scandinave, et même en Alsace et Moselle un pourcentage des impôts communaux reversé aux églises locales. **Moyenne d âge des prêtres de France : 65 ans en 2003 ; 5 fois moins de vocations qu en 1993!

21 Chapitre 5 - Contraception et autres sujets d intérêt général Ce chapitre propose de reprendre des sujets très concrets, qui, à mon point de vue, sont à l origine des fractures de ces dernières années. Certains sont d ailleurs toujours, aujourd hui, au cœur des débats. Contraception Cette question a été abordée il y a bien longtemps déjà et peut paraître obsolète. Sociologiquement, c est sans doute le premier divorce important entre l Eglise et les Chrétiens. Il faut quand même se rappeler qu après une consultation de l ensemble des évêques, globalement favorables à certaines formes de contraception, la décision sous Paul VI fut contraire. Combien de Françaises, catholiques et pratiquantes, se trouvaient alors dans le péché? Combien de maris complices étaient dans la même situation? Or, prendre la pilule ou disposer d un stérilet est un signe de responsabilisation dans la société civile. C est quasiment un péché au regard de l Eglise. Ce serait un homicide dans le cas du stérilet!

22 Nous pouvons imaginer alors le désarroi des fidèles qui s avancent près de l autel pour recevoir la communion des mains de ceux-là même qui les condamnent. En réaction, il y a eu pour ceux qui sont restés quand même dans la pratique religieuse une démarche inédite et massive de désobéissance assumée. Une Eglise qui s oppose à la contraception pratiquée par 90% de ses fidèles doit s attendre à plus ou moins long terme à voir partir cette forte population. Dans la désertion des églises depuis trente ans, je vois un lien fort avec la transgression de tous ces interdits spécifiques. Certes, je pense que c est toujours aujourd hui un choix délibéré de l Eglise Catholique choix que je peux respecter et comprendre en tant que tel mais cette Eglise est en train de mourir. Il faut assumer cette conséquence et surtout ne pas rester dans le flou hypocrite sur ces sujets. Sur le problème particulier du Sida dans le tiersmonde, la recommandation de l Eglise pour le préservatif aurait sauvé bien des vies! Il n en a rien été. Que doit-on penser? IVG Et pour continuer sur les sujets d intérêt général, je me dois d aborder la question de l avortement appelé communément Interruption Volontaire de Grossesse. L avortement est et sera toujours condamnable aux yeux de l Eglise. On est dans la

23 logique de défense de la vie. Mais alors même que nombre de pays légifèrent sur le sujet, est-ce considéré comme un homicide? Les dix commandements enseignent «tu ne tueras pas». Est-ce bien dans cet esprit-là que cela a été écrit? L IVG serait donc un crime?? Je suppose que des techniques rudimentaires d avortement existaient bien du temps du Christ et de l ancien testament. La femme souillée violée peut faire le choix de garder le fruit de cette violence. Est-ce en contrepartie pour elle se mettre définitivement au ban de l Eglise si elle fait le choix de ne pas garder l enfant? Plus communément, un embryon non désiré, que l on peut considérer comme accidentel, dans un contexte difficile, voire dramatique pour le couple, fait l objet d une légale Interruption Volontaire de Grossesse. Ma perception sur le sujet est la suivante : l Eglise, tout en condamnant le principe, laisse à chacun le soin de faire son examen de conscience, mais dans le même temps semble vouer l être ou le couple fautif aux flammes éternelles. On en revient là à la notion de péché mortel. (Personnellement, je ne hiérarchise pas les péchés : les gros ou les petits. Il y a simplement le péché tout court qui nous met, nous les

24 humains, tous à égalité devant Dieu. Par contre, la justice des hommes me semble devoir être rigoureusement appliquée avec une vraie hiérarchisation des fautes car une société ne peut vivre sans règles du jeu (une société démocratique s entend!)). En l occurrence, l homme oscille entre la morale publique et la morale chrétienne, et choisit bien évidemment celle qui l arrange le mieux! Il garde néanmoins au fond de lui, s il est catholique, une interrogation incessante. Sur cette question de l IVG, l avis de l auteur importe moins que le constat du déphasage entre la position naturelle de l Eglise et celle de la majorité du peuple français ; en effet, n oublions pas que la loi est passée à l époque avec la majorité parlementaire. Paradoxalement, ce fut le cas également pour la loi sur l abolition de la peine de mort. Et bien entendu, à ce stade du chapitre, on peut avoir le sentiment d un grand déballage de sujets qui ont fait ou font débat. C est assurément le cas. Il n a pas d autre but que d expliquer si besoin est, les différents malaises de notre société chrétienne et de les porter plus clairement au niveau de l intelligentsia. Je n ignore pas bien sûr que dans les entretiens individuels, nombre d évêques et de prêtres répondent de s en remettre à sa conscience

25 personnelle il y a là, à mon sens, une sorte de démission caractérisée, explicable certes, mais ambiguë. Au fidèle de trouver son propre chemin et d aller jusqu à la mort avec sa conscience. D un autre côté, n est-ce pas la volonté de ce monde occidental de se retrouver avec sa totale liberté spirituelle, sa liberté de penser. Le problème est qu entre temps aucun des interdits évoqués ci-dessus n a été levé par l Eglise. N entend-t-on pas au contraire des rappels à l ordre des évêques, cardinaux et des Papes? De l excommunication* des divorcés Sur ce sujet, qui n a pas connu tel homme ou telle femme se remarier après un divorce souvent très douloureux? Qui n a pas connu aussi tel frère ou telle sœur ou ami(e) se mariant avec un ou une divorcé(e) ayant été frappé de cette même excommunication? Et plus près de nous, ces couples désunis pour mille raisons, qui ont parfois tout essayé pour vivre ensemble. Comment ces catholiques fervents peuvent-ils pratiquer leur religion sans avoir accès à l Eucharistie? Pour les évêques et les ecclésiastes, qui communient tous les jours, il doit être possible

26 de comprendre ce désarroi, et ils y sont très probablement sensibles. D autant, au passage, que les prêtres mariés ont, eux, le droit normal de communier. J ai personnellement entendu par un proche parent, l évocation d un prêtre sincère qui a exigé des regrets officiels de la contrevenante, ayant épousé un homme divorcé, pour lui accorder l extrême-onction, ou la communion ou simplement l absolution avant de mourir. Cela se passe en gros comme cela : «Si vous voulez mourir chrétiennement, dites officiellement et clairement que vous regrettez vous être marié (e) avec cet(te) homme (femme) divorcé(e)». Après le cadeau de la vie, le cadeau de l amour, c est la double sanction de la mort et du reniement. Quand on connaît par exemple la nature des sentiments des femmes qui épousent, à l âge mûr souvent, un homme divorcé, c est lui demander de mourir deux fois! Honte à l Eglise qui encouragerait cela! Homosexuels L Eglise ne condamne évidemment pas l individu mais n approuve pas la pratique de l homosexualité. Elle ne peut absolument pas faciliter la perspective des couples homosexuels de vivre plus à l aise dans notre société judéo-

27 chrétienne, d être mieux intégrés. Quant aux couples homosexuels qui aspirent à élever des enfants, dans ce cas, comme moi, l Eglise reste sans voix. Tout ça n est bien sûr pas de nature de rapprocher les homosexuels avec la religion catholique. Je perçois néanmoins de nombreux homosexuels, élevés dans la religion, qui restent fidèles à la pratique religieuse malgré la position plutôt négative de l Eglise. Au nom de la liberté de conscience, je considère qu ils ont raison. Le port du voile Je prends le risque d aborder là un sujet d actualité qui ne manque pas de déchaîner les passions. Je ne vais pas y développer une thèse, mais apporter mon point de vue personnel, avec la plus grande modestie et tolérance pour les idées contraires. Au moment où j écris, la position officielle de l Eglise de France est donc de ne pas légiférer davantage, au nom du principe de la liberté religieuse et par opposition à la répression qui ne règle pas les questions religieuses. On se souvient certainement qu il y a quarante ans, les femmes catholiques ne pouvaient pas dans la règle religieuse - rentrer dans l enceinte d une église ou d une cathédrale sans porter un voile sur la tête ; je rappelle cela pour la valeur symbolique que ça représentait et pour rafraîchir

Témoignages recueillis lors de nos rencontres VATICAN II à Richebourg et Laventie. Le

Témoignages recueillis lors de nos rencontres VATICAN II à Richebourg et Laventie. Le Témoignages recueillis lors de nos rencontres VATICAN II à Richebourg et Laventie. Le 22/10/2012. I Souvenirs. - d un grand renouveau dans l Eglise- l église. Les chrétiens aspiraient à ce renouveau. On

Plus en détail

Le Baptême des petits enfants en 25 questions

Le Baptême des petits enfants en 25 questions Le Baptême des petits enfants en 25 questions 1. Les parents doivent-ils être baptisés pour demander le baptême de leur Non, puisque c est la personne qui va recevoir le baptême qui est concernée. Tous

Plus en détail

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Stephen Wang COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Mariage, sacerdoce, vie consacrée, diaconat permanent, célibat «Petits Traités Spirituels» Série III «Bonheur chrétien» éditions des Béatitudes Ava n t-p r o

Plus en détail

Ne vas pas en enfer!

Ne vas pas en enfer! Ne vas pas en enfer! Une artiste de Corée du Sud emmenée en enfer www.divinerevelations.info/pit En 2009, une jeune artiste de Corée du Sud qui participait à une nuit de prière a été visitée par JésusChrist.

Plus en détail

Que fait l Église pour le monde?

Que fait l Église pour le monde? Leçon 7 Que fait l Église pour le monde? Dans notre dernière leçon, nous avons vu que les croyants ont des responsabilités vis-à-vis des autres croyants. Tous font partie de la famille de Dieu. Les chrétiens

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Charte des laïcs de l Assomption de Québec

Charte des laïcs de l Assomption de Québec Charte des laïcs de l Assomption de Québec, version au 12 juin 2009, page 1/5 Charte des laïcs de l Assomption de Québec Chapitre 1 er : Notre Esprit 1. Avènement du Règne de Dieu en nous et autour de

Plus en détail

programme connect Mars 2015 ICF-Léman

programme connect Mars 2015 ICF-Léman programme connect Mars 2015 ICF-Léman Déroulement des soirées 19:00-19:30 Accueil 19:30-20:00 Repas 20:00-20:05 Fin de repas / nettoyages 20:05-20:15 Annonces / infos 20:15-20:45 Programme vidéo ou étude

Plus en détail

Le Baptême de notre enfant

Le Baptême de notre enfant Le Baptême de notre enfant Baptême de notre enfant : Le à l église de Ce même jour, ils ont également reçu le baptême 1 Chers parents, Déroulement de la célébration (p 3-8) 1. Accueil et entrée dans l

Plus en détail

22 Nous Reconnaissons la force du pardon

22 Nous Reconnaissons la force du pardon 22 Nous Reconnaissons la force du pardon 23 Par le rite pénitentiel, les chrétiens se tournent vers Dieu pour lui demander son pardon. Dieu nous reçoit tels que nous sommes et nous pardonne pour que nous

Plus en détail

Du 6 au 14 août Neuvaine de préparation à la fête de l Assomption

Du 6 au 14 août Neuvaine de préparation à la fête de l Assomption Religieuses de l Assomption 17 rue de l Assomption 75016 Paris France Du 6 au 14 août Neuvaine de préparation à la fête de l Assomption U n c h e m i n d E s p é r a n c e a v e c M a r i e www.assumpta.fr

Plus en détail

Quelques exemples de croyants célibataires

Quelques exemples de croyants célibataires Périodique de matière biblique pour les jeunes - Août 2013 - Numéro 16 Quelques exemples de croyants célibataires La situation du chrétien En 1 Corinthiens 7, Paul aborde le sujet du chrétien célibataire.

Plus en détail

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU».

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU». Le besoin de contrôler Le comportement compulsif de tout vouloir contrôler n est pas mauvais ou honteux, c est souvent un besoin d avoir plus de pouvoir. Il s agit aussi d un signe de détresse; les choses

Plus en détail

Titre : «Ce n est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne des vieilles pommes» (Félix Leclerc)

Titre : «Ce n est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne des vieilles pommes» (Félix Leclerc) Pâques 5 (B) : 6 mai 2012 Cinquième Dimanche de Pâques : 6 mai 2012 Titre : «Ce n est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne des vieilles pommes» (Félix Leclerc) Référence Biblique : 1 ère

Plus en détail

Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007

Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007 Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007 Quand je pense à ces nouveaux Chefs d établissement qui me disaient récemment avoir

Plus en détail

L Eglise dans ses dimensions religieuse, économique, sociale et intellectuelle

L Eglise dans ses dimensions religieuse, économique, sociale et intellectuelle L Eglise dans ses dimensions religieuse, économique, sociale et intellectuelle Iconographie du template Le jugement dernier, cathédrale de Bourges Ange au sourire, cathédrale de Reims Identifie l enfer

Plus en détail

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Cette révélation est donnée en français à Sulema, une femme née en 1954 au Salvador. Depuis plus de 30 ans, elle vit au Canada avec

Plus en détail

La Neuvaine de l'assomption

La Neuvaine de l'assomption La Neuvaine de l'assomption 6 au 14 août 2012-15 août fête de l'assomption Après chaque journée, terminer par une dizaine de chapelet aux intentions de Marie. Confession et communions recommandés durant

Plus en détail

Tétanisés par la spirale de la violence? Non!

Tétanisés par la spirale de la violence? Non! MERCREDI DES CENDRES B Frère Antoine-Emmanuel Jl 2, 12-18 ; Ps 50 2 Co 5, 20 6,2 ; Mt 6, 1-6.16-18 18 février 2015 Sanctuaire du Saint Sacrement, Montréal Tétanisés par la spirale de la violence? Non!

Plus en détail

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême

Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan. Album de baptême Paroisses réformées de la Prévôté - Tramelan Album de baptême L'album de mon baptême Cet album est celui de:... Né(e) le:... à:... 1 Quoi de neuf? Il est tout petit, mais... il a déjà sa personnalité,

Plus en détail

Visita ad limina Apostolorum dei Presuli della Conferenza Episcopale del Benin

Visita ad limina Apostolorum dei Presuli della Conferenza Episcopale del Benin N. 0311 Lunedì 27.04.2015 Visita ad limina Apostolorum dei Presuli della Conferenza Episcopale del Benin Il Santo Padre Francesco ha ricevuto questa mattina in Udienza i Vescovi della Conferenza Episcopale

Plus en détail

L Annonciation Dialogue pastoral Auteure Ghislaine Rigolt Beaudoin

L Annonciation Dialogue pastoral Auteure Ghislaine Rigolt Beaudoin Catéchèse 1 Apprendre que Dieu parle au fond de notre cœur Découvrir le récit de l Annonciation 1 Accueil et chant Encore un peu de temps de Christiane Gaud et Jean Humenry Activité de bricolage «Comment

Plus en détail

Pour toutes les fois où nous étions trop occupés pour nous soucier des autres,

Pour toutes les fois où nous étions trop occupés pour nous soucier des autres, Prières de confession et assurance du pardon Pour toutes les fois où nous étions trop occupés pour nous soucier des autres, Pour toutes les fois où nous étions trop fatigués pour nous préoccuper de nos

Plus en détail

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript 2013 H I G H E R S C H O O L C E R T I F I C A T E E X A M I N A T I O N French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE: MALE: FEMALE: MALE: FEMALE: Salut,

Plus en détail

Mais revenons à ces deux textes du sermon sur la montagne dans l évangile de Matthieu.

Mais revenons à ces deux textes du sermon sur la montagne dans l évangile de Matthieu. «AIMER SES ENNEMIS» «Qui veut prendre ta tunique, laisse lui aussi ton manteau». Si quelqu un te force à faire mille pas, fais-en deux mille avec lui». «Aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous persécutent»

Plus en détail

Origines possibles et solutions

Origines possibles et solutions Ne plus avoir peur de vieillir «Prends soin de ton corps comme si tu allais vivre éternellement, Prends soin de ton âme comme si tu allais mourir demain.» Introduction Ce petit document est la résultante

Plus en détail

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS Strasbourg, 17 février 2010 [cdcj/cdcj et comités subordonnés/ documents de travail/cj-s-ch (2010) 4F final] CJ-S-CH (2010) 4F FINAL GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH)

Plus en détail

13 Quelle est l église du Nouveau Testament?

13 Quelle est l église du Nouveau Testament? DU NOUVEAU TESTAMENT? 169 13 Quelle est l église du Nouveau Testament? Ainsi, nous qui sommes plusieurs, nous formons un seul corps en Christ et nous sommes tous membres les uns des autres (Rm 12.5). Par

Plus en détail

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc Bienvenue à l âge de la majorité! l État vous présente vos droits et devoirs ainsi que les principes fondamentaux de la République à travers «Le Livret du Citoyen» Nom... Prénom... Date de naissance...

Plus en détail

Vive le jour de Pâques

Vive le jour de Pâques Voici le joyeux temps du Carême, 40 jours où les chrétiens élargissent leurs cœurs, se tournent vers leurs frères et sont invités à vivre à la manière de Jésus-Christ. Chaque semaine ce livret t aidera

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

Un écrivain dans la classe : pour quoi faire?

Un écrivain dans la classe : pour quoi faire? Un écrivain dans la classe : pour quoi faire? Entretien avec Philippe Meirieu réalisé pour l ARALD - Quel est votre sentiment sur la présence des écrivains dans les classes? Il me semble que ce n est pas

Plus en détail

POURQUOI DIEU PERMET-IL LE MAL? Masson Alexis - www.epistheo.com

POURQUOI DIEU PERMET-IL LE MAL? Masson Alexis - www.epistheo.com POURQUOI DIEU PERMET-IL LE MAL? 1 Pourquoi Dieu permet-il le mal? Brève initiation au problème du mal MASSON Alexis Philosophie de la Religion www.epistheo.com 2 Première Partie UN SERIEUX PROBLEME 3 1

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

Préparation de la visite. Visite symbolique et spirituelle Groupes: 6 e, 5 e, 4 e et 3 e (collège) Visites éducatives de la Sagrada Família

Préparation de la visite. Visite symbolique et spirituelle Groupes: 6 e, 5 e, 4 e et 3 e (collège) Visites éducatives de la Sagrada Família Visites éducatives de la Sagrada Família Préparation de la visite. Visite et spirituelle Groupes: 6 e, 5 e, 4 e et 3 e () 1 0. À la découverte de l église La Sagrada Família ouvre ses portes au regard

Plus en détail

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent 1 Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent Mini livre gratuit Sherpa Consult Bruxelles, Mai 2012 Tous droits de reproduction, d'adaptation et de traduction

Plus en détail

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital.

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital. 27 juin 2015 Le partage est un élément vital. Notre démarche Notre chemin Dans un premier temps, nous sommes partis de mots qui expriment ce qui est essentiel pour nous, indispensable pour bien vivre.

Plus en détail

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Estime de soi MOI Affirmation de soi AUTRES Confiance en soi ACTION Contexte Règles fondamentales de la communication 1) On ne peut pas décider, par

Plus en détail

Camus l a joliment formulé : le seul. introduction

Camus l a joliment formulé : le seul. introduction introduction Camus l a joliment formulé : le seul choix qui s offre à nous, aujourd hui, est d être soit un pessimiste qui rit, soit un optimiste qui pleure. L optimiste croit que tout va bien. Dans La

Plus en détail

Quelqu un qui t attend

Quelqu un qui t attend Quelqu un qui t attend (Hervé Paul Kent Cokenstock / Hervé Paul Jacques Bastello) Seul au monde Au milieu De la foule Si tu veux Délaissé Incompris Aujourd hui tout te rends malheureux Si tu l dis Pourtant

Plus en détail

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Ecole d Application STURM Janvier-Février 2012 CM2 Salle 2 Mme DOUILLY DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Sujet proposé par les élèves et choisi par la majorité. 1 ère séance : définitions et explications Réflexion

Plus en détail

Souvenir de la nuit du 4 1

Souvenir de la nuit du 4 1 SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 2 : SOUVENIR DE LA NUIT DU 4 1 / 5 Souvenir de la nuit du 4 1 Conforme aux nouvelles dispositions de l épreuve du nouveau brevet des collèges [...] Est-ce que ce n est pas

Plus en détail

France métropolitaine, juin 2008 SUJET 7. Série ES, France métropolitaine, juin 2008

France métropolitaine, juin 2008 SUJET 7. Série ES, France métropolitaine, juin 2008 France métropolitaine, juin 2008 SUJET 7 7 SUJET Dissertation Série ES, France métropolitaine, juin 2008 Est-il plus facile de connaître autrui que de se connaître soi-même? LE SUJET COUP de POUCE ANALYSE

Plus en détail

CHANT AVEC TOI NOUS IRONS AU DÉSERT (G 229)

CHANT AVEC TOI NOUS IRONS AU DÉSERT (G 229) CHANT AVEC TOI NOUS IRONS AU DÉSERT (G 229) 1 Seigneur, avec toi nous irons au désert, Poussés comme toi par l Esprit (bis). Et nous mangerons la parole de Dieu Et nous choisirons notre Dieu Et nous fêterons

Plus en détail

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document La rue Grandir, qu est-ce que cela signifie vraiment? Un jeune qui a vécu isolé dans les rues de Paris témoigne. Cette fiche pédagogique propose de découvrir une réalité peu connue de la France d aujourd

Plus en détail

QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR?

QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR? QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR? Source: DUMONT, Nicole. Femmes d aujourd hui, Vol. 1 No. 8., janvier 1996. On dit de certaines personnes qu elles n ont pas de tête ou qu elles n ont pas de

Plus en détail

Homélie Fête Patronale du séminaire Sainte Thérèse de l'enfant Jésus

Homélie Fête Patronale du séminaire Sainte Thérèse de l'enfant Jésus Homélie Fête Patronale du séminaire Sainte Thérèse de l'enfant Jésus Chers fidèles du Christ, Chers séminaristes, La fête de Sainte Thérèse de l Enfant Jésus, patronne de votre séminaire, permet chaque

Plus en détail

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit J ai droit, tu as droit, il/elle a droit Une introduction aux droits de l enfant Toutes les personnes ont des droits. Fille ou garçon de moins de 18 ans, tu possèdes, en plus, certains droits spécifiques.

Plus en détail

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23.

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. «Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. Pour faire suite au récit des disciples sur le chemin d Emmaüs et pour

Plus en détail

L INVESTISSEMENT SEREIN

L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr 1 L INVESTISSEMENT SEREIN Assurersonavenir.fr Ce livre est la propriété exclusive de son auteur : La loi du 11 mars 1957 interdit des copies ou reproductions destinées à une utilisation

Plus en détail

Dans le noir, je l entends qui m appelle RENCONTRE PRÉPARATOIRE

Dans le noir, je l entends qui m appelle RENCONTRE PRÉPARATOIRE Complément à la rencontre préparatoire GUIDE Dans le noir, je l entends qui m appelle ÉTAPE Qu est-ce que je vise dans cette rencontre? Permettre aux enfants d avoir une impression positive par rapport

Plus en détail

Emmanuel, Dieu avec nous

Emmanuel, Dieu avec nous Emmanuel, Dieu avec nous Jésus, un homme comme nous, dans une chair de péché Texte : Matthieu 1:18-23 (Ce que croit les Ad7J, p. 103, 55) Connaissez-vous la généalogie de Jésus? Luc 3:31 - Fils de David

Plus en détail

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays!

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Guide du citoyen L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Sommaire p 4 p 5 p 8 p 12 p 16 p 20 p 24 p 28 Préambule Nos noms dans la République Les grands moments de l existence Acte de

Plus en détail

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS Je suis une poupée dans une maison de poupée. Un jour j ai quitté mari et enfants, pourquoi? je ne sais plus très bien. À peine le portail s était-il refermé derrière

Plus en détail

UN CERTAIN ÉVANGILE SOCIAL

UN CERTAIN ÉVANGILE SOCIAL UN CERTAIN ÉVANGILE SOCIAL La bonne nouvelle chantée par les anges au-dessus des collines de Bethléem dans la nuit où naquit le Sauveur du monde, n était que le commencement de la manifestation de cet

Plus en détail

Toi seul peux répondre à cette question.

Toi seul peux répondre à cette question. Suis-je dépendant ou dépendante? Traduction de littérature approuvée par la fraternité de NA. Copyright 1991 by Narcotics Anonymous World Services, Inc. Tous droits réservés. Toi seul peux répondre à cette

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS?

POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS? POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS? Pourquoi vivons-nous des émotions? Voilà une excellente question! Avez-vous pensé: «Les émotions nous rendent humains» ou : «Elles nous permettent de sentir ce qui

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.»

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.» Métonymie : image désuète de l instrument servant à écrire. Représentation traditionnelle et glorieuse du travail de l écrivain. Allusion à une époque révolue. Idée de durée, de permanence. edoublée dans

Plus en détail

Doctrine et Alliances Sections 57-62. Cours de Religion 324 Leçon 11

Doctrine et Alliances Sections 57-62. Cours de Religion 324 Leçon 11 Doctrine et Alliances Sections 57-62 Cours de Religion 324 Leçon 11 Contexte historique JUIL.-AOÛT 1831 : Joseph Smith, le prophète, et Sidney Rigdon se rendent au Missouri et consacrent l endroit comme

Plus en détail

Mission sans conversion. Lettre ouverte aux chrétiens. Chers frères et sœurs en Jésus-Christ,

Mission sans conversion. Lettre ouverte aux chrétiens. Chers frères et sœurs en Jésus-Christ, Mission sans conversion Lettre ouverte aux chrétiens. Chers frères et sœurs en Jésus-Christ, Que la paix de Christ soit avec vous tous et que tous, nous devenions des instruments de paix. Avec beaucoup

Plus en détail

L Intégrale de l Humour ***

L Intégrale de l Humour *** Un enfant va dans une épicerie pour acheter des bonbons. Comme l épicier n en vend généralement pas beaucoup, il les range tout en haut d une étagère très haute. Le garçon demande : 1 euro de bonbons s

Plus en détail

RESSOURCEMENT SUR MESURE

RESSOURCEMENT SUR MESURE RESSOURCEMENT SUR MESURE Le Centre Assomption de Lourdes propose d avril à octobre la formule innovante du RESSOURCEMENT SUR MESURE La nouvelle équipe d animation, composée de sœurs et de laïcs, répond

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES Claude MULSANT, Directrice adjointe du réseau MAGELLAN INTERNATIONAL J ai donc la lourde responsabilité

Plus en détail

Le Livret du Citoyen

Le Livret du Citoyen Le Livret du Citoyen Bienvenue à l âge de la majorité! Vous venez d avoir 18 ans et à l occasion de la remise de votre carte d électeur, l État vous présente vos droits et devoirs ainsi que les principes

Plus en détail

Au pays du non voyant

Au pays du non voyant Olivier Guiryanan Au pays du non voyant Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les

Plus en détail

Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas

Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas Prise de position de Caritas_mars 2011 Migration: un plus pour la Suisse En bref: Quel est l effet de

Plus en détail

5 clés pour plus de confiance en soi

5 clés pour plus de confiance en soi ASSOCIATION JEUNESSE ET ENTREPRISES Club SEINE-ET- MARNE 5 clés pour plus de confiance en soi Extrait du guide : «Vie Explosive, Devenez l acteur de votre vie» de Charles Hutin Contact : Monsieur Jackie

Plus en détail

Les rapports du chrétien avec les autres

Les rapports du chrétien avec les autres Leçon 13 Les rapports du chrétien avec les autres C était le moment des témoignages, lors de notre rencontre du lundi matin, à la chapelle de l Ecole biblique. Une jeune fille nommée Olga se leva pour

Plus en détail

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Fiche pédagogique Le thème du 49 e épisode dirige l attention sur une question fondamentale lorsqu il s agit de développer la pensée des enfants,

Plus en détail

En la fête de l Assomption de la Vierge Marie, Homélie pour une profession perpétuelle 1

En la fête de l Assomption de la Vierge Marie, Homélie pour une profession perpétuelle 1 Vies consacrées, 83 (2011-3), 163-168 En la fête de l Assomption de la Vierge Marie, Homélie pour une profession perpétuelle 1 «Un signe grandiose apparut dans le ciel» : ce signe, c est le voyant de Patmos

Plus en détail

L ÉGLISE AU MOYEN ÂGE

L ÉGLISE AU MOYEN ÂGE L ÉGLISE AU MOYEN ÂGE Compétence Comprendre l importance de l Église dans la vie des hommes au Moyen Âge. Quelle impression te donne l église dans cette photographie, par rapport aux autres constructions?

Plus en détail

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

Miroslav Marcelli. Partage citoyen: vivre sur l horizon du monde commun

Miroslav Marcelli. Partage citoyen: vivre sur l horizon du monde commun Miroslav Marcelli Partage citoyen: vivre sur l horizon du monde commun «Aujourd hui, le partage évolue vers un nouveau concept le partage citoyen. Audelà des clivages politiques, idéologiques ou religieux,

Plus en détail

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à :

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à : Ma vie Mon plan Cette brochure est pour les adolescents(es). Elle t aidera à penser à la façon dont tes décisions actuelles peuvent t aider à mener une vie saine et heureuse, aujourd hui et demain. Cette

Plus en détail

Comme tout le monde, l Église

Comme tout le monde, l Église ÉGLISE UNIE 101 Que croyons-nous dans l Église Unie? Angelika Piché, pasteure, responsable de la formation en français au Séminaire Uni L Union 8 Comme tout le monde, l Église Unie est profondément marquée

Plus en détail

LBE Ordinateurs et Internet Programme 8. Auteur: Richard Lough Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand

LBE Ordinateurs et Internet Programme 8. Auteur: Richard Lough Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand LBE Ordinateurs et Internet Programme 8 Auteur: Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand Personnages: Beatrice (fille adolescente), John (garçon adolescent), Ordinateur (voix électronique off) Clips

Plus en détail

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle

Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle Chap 5 : Renforcer l efficacité relationnelle I. Communiquer avec efficacité A. Intégrer les processus d influence sociale 1. La personnalité Les métaprogrammes sont les traits de personnalité qui, gravés

Plus en détail

Droits des malades en fin de vie. Connaître la loi Leonetti et l appliquer

Droits des malades en fin de vie. Connaître la loi Leonetti et l appliquer Droits des malades en fin de vie Connaître la loi Leonetti et l appliquer Lorsque la médecine trouve ses limites et que la personne, avec ses proches, se situe dans la perspective d une échéance annoncée,

Plus en détail

Choisir et décider ensemble

Choisir et décider ensemble Choisir et décider ensemble Catherine Ollivet Présidente de l'association France Alzheimer 93, coordinatrice du groupe de réflexion et de recherche "éthique et vieillesse", Espace éthique/ap-hp, membre

Plus en détail

Sommaire DITES-MOI UN PEU

Sommaire DITES-MOI UN PEU 168 Sommaire L amour....................................page 5 Les superstitions...............................page 13 La gastronomie...............................page 23 L argent....................................page

Plus en détail

Il y a un temps pour tout «Il y a un temps pour tout et un moment pour chaque chose», dit l Ecclésiaste signifiant ainsi à l homme qui veut accéder à

Il y a un temps pour tout «Il y a un temps pour tout et un moment pour chaque chose», dit l Ecclésiaste signifiant ainsi à l homme qui veut accéder à Il y a un temps pour tout «Il y a un temps pour tout et un moment pour chaque chose», dit l Ecclésiaste signifiant ainsi à l homme qui veut accéder à la sagesse qu il lui faut, avant tout, adapter ses

Plus en détail

Cours de Leadership G.Zara «LEADERSHIP»

Cours de Leadership G.Zara «LEADERSHIP» «LEADERSHIP» Est-il possible de DÉVELOPPER LES COMPÉTENCES DE LEADERSHIP? PROGRAMME DU COURS 1. Introduction 2. Les fondamentaux du Leadership 3. Valeurs, attitudes et comportements 4. Les 10 devoirs du

Plus en détail

Les élèves, ta tache aujourd hui est de travailler sur ton projet de sciences humaines. J envoie de nouveau les directives.

Les élèves, ta tache aujourd hui est de travailler sur ton projet de sciences humaines. J envoie de nouveau les directives. 8 ième année science humaines Les élèves, ta tache aujourd hui est de travailler sur ton projet de sciences humaines. J envoie de nouveau les directives. Si tu n as pas ton information avec toi, tu peux

Plus en détail

LA LETTRE D UN COACH

LA LETTRE D UN COACH LA LETTRE D UN COACH COACH DIDIER GAGNANT KALIPE N 18 du Dimanche 04 Mai 2014 «Il fallait commencer un peu plutôt ; c'est-à-dire maintenant et résolument.» Un Coach vous enseigne la Méthode qui permet

Plus en détail

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Des souhaits pour une vie des plus prospères et tous les voeux nécessaires pour des saisons extraordinaires! Meilleurs

Plus en détail

Christen-Muslime: Was tun? Chrétiens-musulmans : que faire?

Christen-Muslime: Was tun? Chrétiens-musulmans : que faire? Christen-Muslime: Was tun? Chrétiens-musulmans : que faire? Mariage entre catholiques et musulmans 1ère partie pour une pastorale du discernement aide pastorale 2 Groupe de travail «Islam» de la CES 2

Plus en détail

QUATRIÈME OBJECTIF: VOUS AVEZ ÉTÉ CONÇU POUR SERVIR DIEU

QUATRIÈME OBJECTIF: VOUS AVEZ ÉTÉ CONÇU POUR SERVIR DIEU QUATRIÈME OBJECTIF: VOUS AVEZ ÉTÉ CONÇU POUR SERVIR DIEU VERSET CLÉ Nous sommes simplement des serviteurs de Dieu... Chacun de nous accomplit le devoir que le Seigneur lui a confié: j ai mis la plante

Plus en détail

bénévole à la paroisse où elle sert la messe, fait des lectures, distribue la communion.

bénévole à la paroisse où elle sert la messe, fait des lectures, distribue la communion. Rencontre Notre secteur AREQ vient de fêter son 25 e anniversaire d existence. En 1986, sous la présidence de Rita Fortin, quarante membres se sont réunis. Deux ans plus tard, Anne-Marie Roy Coulombe était

Plus en détail

NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE. idees-cate

NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE. idees-cate NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE idees-cate 16 1 L'EVANGILE DE SAINT LUC: LE FILS PRODIGUE. Luc 15,11-24 TU AS TERMINE LE LIVRET. PEUX-TU DIRE MAINTENANT, QUI EST LE PERE POUR TOI? Un Père partage

Plus en détail

COMMENT PARLER DES LIVRES QUE L ON N A PAS LUS?

COMMENT PARLER DES LIVRES QUE L ON N A PAS LUS? Né dans un milieu où on lisait peu, ne goûtant guère cette activité et n ayant de toute manière pas le temps de m y consacrer, je me suis fréquemment retrouvé, suite à ces concours de circonstances dont

Plus en détail

«rend service» Xavier FONTANET

«rend service» Xavier FONTANET 198 LA REVUE CIVIQUE LA REVUE CIVIQUE 199 L entreprise «rend service» Xavier FONTANET Ancien Président du Groupe Essilor, Xavier Fontanet a créé une Fondation qui porte son nom, dédiée à l explication

Plus en détail

Nous avons besoin de passeurs

Nous avons besoin de passeurs 1 Nous avons besoin de passeurs «Lier pratiques culturelles et artistiques, formation tout au long de la vie et citoyenneté» François Vercoutère Du point de vue où je parle, militant d éducation populaire

Plus en détail

Création d un groupe de réflexion, de formation, de prière et de service missionnaire pour les jeunes professionnels

Création d un groupe de réflexion, de formation, de prière et de service missionnaire pour les jeunes professionnels Création d un groupe de réflexion, de formation, de prière et de service missionnaire pour les jeunes professionnels Paroisse Saint-François-Xavier des missions étrangères Ce dossier présente les motivations

Plus en détail

«Qu est-ce qui fait courir les gens aisés?» Aspirations, valeurs et styles de vie Etude HSBC Premier / CSA

«Qu est-ce qui fait courir les gens aisés?» Aspirations, valeurs et styles de vie Etude HSBC Premier / CSA «Qu est-ce qui fait courir les gens aisés?» Aspirations, valeurs et styles de vie Etude HSBC Premier / CSA Une enquête online auprès de 507 Françaises et Français détenant plus de 75000 euros d avoirs

Plus en détail

«AVANCER EN AGE» Pour chacun, ce temps donné peut être un temps reçu de Dieu qui édifie son Eglise.

«AVANCER EN AGE» Pour chacun, ce temps donné peut être un temps reçu de Dieu qui édifie son Eglise. «AVANCER EN AGE» «C est pourquoi nous ne perdons pas courage, et même si en nous l homme extérieur va vers sa ruine, l homme intérieur se renouvelle de jour en jour.» (2 Corinthiens 4, 16) 1. Prêtres en

Plus en détail