INTÊRET DES TCC EN TABACOLOGIE. Gilbert GERMAINI Dr en Psychologie Tabacologue TCC

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INTÊRET DES TCC EN TABACOLOGIE. Gilbert GERMAINI Dr en Psychologie Tabacologue TCC"

Transcription

1 INTÊRET DES TCC EN TABACOLOGIE Gilbert GERMAINI Dr en Psychologie Tabacologue TCC

2 Pourquoi les TCC en tabacologie? «Chez environ la moitié des fumeurs les plus dépendants on retrouve des antécédents d épisodes dépressifs ou des troubles anxieux et beaucoup se plaignent d un mauvais moral, de fatigue, d un mal être général, avec une irritabilité et un retentissement dans leur vie personnelle ou professionnelle.» Pr G. LAGRUE, 2007

3 Pourquoi les TCC en tabacologie? Fumer est un comportement. Tout comportement humain s intègre dans un système complexe. Il paraît souvent vain d aborder ce comportement cible sans comprendre la spécificité du système sous jacent.

4 Pourquoi les TCC en tabacologie? Passer du «Prêt-à-porter» au «Sur mesure». Une des clés : réaliser avant toute prise en charge une analyse fonctionnelle solide.

5

6 Une personne singulière «Je fume» demande de sevrage

7 Intérêt de l analyse fonctionnelle Protocole Standard Protocole spécifique au patient

8 Les TCC suivent une démarche scientifique (protocole expérimental) METHODOLOGIE ISSUE DU RAISONNEMENT EXPERIMENTAL Recueil des faits : l analyse fonctionnelle Organisation en hypothèses testables Élaboration de stratégies spécifiques Évaluation des résultats thérapeutiques

9 L analyse fonctionnelle Méthode d investigation permettant de recueillir sur le patient les informations Les plus spécifiques Les plus complètes Les plus pertinentes

10 L analyse fonctionnelle Et d organiser ces informations de façon à : Élaborer des hypothèses sur Les variables propres au sujet L interaction avec l environnement Proposer un contrat de soin «sur mesure»

11 Le point de départ Un comportement problème (fumer) Un ou plusieurs produits (tabac, ) Ordre d importance

12 Relations comportement - environnement Comportement (fumer à son travail, à la maison) Environnement (conflits avec collègues ou permet bonne intégration avec pairs, toux de l enfant ou complicité avec épouse, ambiance festive ou stressante)

13 Relations émotions - comportements Émotions (culpabilité, plaisir) Comportement (fumer en cachette ou devant son enfant, fumer durant soirée entre bons amis)

14 Relations cognitions- comportements Cognitions («quand je suis stressé, fumer me calme, j ai bien travaillé je mérite une bonne cigarette, j ai décidé que je ne fumerai pas de la journée») Comportement (fumer en situation de stress ou de détente : tabac + ; décision prise avec le tabacologue : tabac -)

15 Relations émotions cognitions Émotions (tristesse, anxiété satisfaction) Pensées (Cognitions) («je n arrive pas à arrêter, je suis nul ; Je vais finir par attraper un cancer ; J ai résisté je suis content de moi»)

16 Relations avec le physique / biologique Cognition «j ai envie de fumer» Emotion «stress, plaisir de l instant» Comportement «je fume» Modifications biologiques et physiques

17 Modèle interactionnel Émotion Physique / Biologique Cognition Comportement Environnement

18 Ceci est un fumeur

19 Un puzzle complexe COGNITIONS EMOTIONS COMPORTEMENTS SENSATIONS PHYSIQUES

20 LES MOYENS de l analyse fonctionnelle Méthodes d observation Observation directe Entourage Jeu de rôle Les méthodes de mesure La mesure directe des comportements L auto-enregistrement Les explorations respiratoires (CO dans l air expiré ) Les échelles d évaluation et questionnaires (test de FAGERSTRÖM, Q-MAT, HAD ) L entretien

21 Diachronie (Histoire du patient et son problème) Antécédents familiaux Données structurales possibles (vulnérabilité) génétiques personnalité Facteurs déclenchants initiaux invoqués Facteurs historiques de maintien Événements précipitants les troubles (événements, traumatismes ) Autres problèmes (comorbidité, ) Maladies physiques Traitements précédents

22 Les étapes incontournables Diagnostiquer et mesurer la dépendance Définir le stade

23 Ex : le tabac Inscrit durablement ses nouveaux cpts dans les habitudes de vie. Les faux-pas sont un enseignement pour ne pas recommencer Le cycle de Prochaska et Di Clemente : 6 phases Sortie permanente 5. Maintien 6. Rechute Les rechutes sont la règle et non pas l exception. Elles permettent au fumeur de recommencer le cycle dans de meilleures conditions s il sait les analyser Le fumeur n a aucun Problème avec le tabac Arrête de fumer Modification du Répertoire comportemental Sortie temporaire 4. Action 3. Préparation 1. Pré intention Pré contemplation 2. Intention Contemplation A décidé d arrêter, étudie les moyens d y parvenir Entrée dans le cycle Le fumeur aimerait éviter les inconvénients du tabac mais n est pas prêt à arrêter

24 Connaître sa relation au tabac Tableaux d auto-évaluation Dans le cadre de l analyse fonctionnelle Mais aussi pour développer la motivation

25 Avantages / Inconvénients Poursuivre / Arrêter l addiction 1 Avantages de continuer Inconvénients de continuer - plaisir dangereux santé festif entourage anxiolytique 50 - mésestime de soi 50 - évite sevrage 50 - minceur 30 - stimulant 30 - donne contenance

26 Avantages / Inconvénients Poursuivre / Arrêter l addiction 2 Avantages d arrêter Inconvénients d arrêter - pas de cancer manque bébé efforts plaisirs retrouvés 30 - perte plaisir festif 60 - souffle, physique 60 - anxiété 50 - liberté 80 - prise poids 80 - fierté

27 Avantages / Inconvénients Poursuivre court terme/ Arrêter à long terme Avantages de poursuivre Inconvénients poursuivre à court terme à long terme - plaisir maladie, cancer contenance 10 - essoufflement 80 - plus ridé, moche 40 - rester toxico mauvais exemple

28 Évaluation de l ambivalence Désir de fumer Face à une cigarette allumée Désir de ne pas fumer

29 Approche des différentes variables Comportementales Cognitives Emotionnelles Physiques

30 L agenda Jour 1 Cig. n Heure Envie Evénements associés 1 7h10 8/10 Avec le café 2 7h30 3 Après avoir démarré la voiture 3 8h er café au bureau avec mes collègues

31 Liste des situations déclenchantes Externes : Fin des repas, consommation d alcool, contact avec des fumeurs, prise de café, conversation téléphonique, trajets en voiture, routines au travail, temps de pause, prise de parole, télé (environnement et comportements repérables) Internes : Colère, inquiétude, pensée négative, ennui, faim, torpeur, fatigue, stress, agacement (émotions, cognitions, sensations physiques) (exercices de dissociation, comportements alternatifs )

32 Mise en évidence des situations à risque et des cercles vicieux maintenant le comportement (C. CUNGI) Où, avec qui, comment, de quelle manière je fume? Quelles sont les circonstances dans lesquelles je consomme le plus? Quels sont les facteurs déclenchant la prise de cigarette? Ai-je des envies irrépressibles de fumer? Dans quelles circonstances? Que me passe-t-il par l esprit avant, pendant et après avoir fumé? Qu est-ce que je ressens avant, pendant et après avoir fumé? Quelles en sont les conséquences?

33 Mise en évidence des cercles vicieux SITUATION déclenchant l envie de fumer COGNITIONS Ce que je pense, Ce que je me dis CONSEQUENCES - concrètes - relationnelles EMOTIONS Ce que je ressens COMPORTEMENT Ce que je fais

34 Mise en évidence des cercles vicieux Stress au travail ou avec les enfants COGNITIONS «C est la pression il faut que je me calme je suis trop énervé» CONSEQUENCES - concrètes : soulagement, calme «je suis plus efficace» - relationnelles : «plus je suis calme et moins je m énerve, plus c est facile avec les gens et avec mes enfants EMOTIONS Irritabilité, agacement, envie de fumer, besoin de calme COMPORTEMENT cigarettes

35 Les colonnes de Beck Situation Cognitions Émotions Comportement (ce que vous (ce que vous (ce que vous vous dites) ressentez) faites) - Le matin au lever «- ma gorge me racle - irritabilité - je me retiens un - il faut que je fume - angoisse peu puis je fume - je vais finir par avoir un - envie de fumer cancer comme X - il faut que j arrête cette m»

36 Repérer les «je dois» et les «il faut que» Repérer les phrases Émotions Conséquences de l émotion Alternatives ressenties sur la consommation -«je dois m arrêter de - Peur -Augmentation - «j ai décidé d arrêter fumer» de fumer» - «il faut que j arrête - Urgence - Augmentation - «j ai décidé de me de fumer» passer de cigarettes» -«il faut que j arrive - Culpabilité - Augmentation - «j ai décidé de à m en passer» vivre mieux sans»

37 Cognitions facilitatrices «pour une fois tant pis, ce n est pas trop grave» «ce n est pas pour une simple cigarette» «après tous les efforts que j ai fait, je peux bien m en permettre une» «ces quelques jours de sevrage m ont montré que je pouvais maîtriser, je peux fumer car j arrête quand je veux» «le cancer c est pour les autres» «sans tabac, je ne pourrai pas faire face aux difficultés de la vie» «je n y arriverai jamais, c est plus fort que moi» «je peux fumer (re-fumer) sans être (redevenir) dépendant»

38 Historique des solutions recherchées et des rechutes Qu ai-je déjà fait pour m en sortir? Quelles solutions ont donné de bons résultats? Lesquels? Quelles solutions ont échoué? Pourquoi? Quelles sont les pensées, les émotions qui ont concouru à l échec ou à la rechute?

39 Au terme de l analyse fonctionnelle Repérage du ou des comportements cibles (tabac, anxiété sociale, manque d affirmation de soi, trouble anxieux, dépression, autre addiction ) et définition des priorités Évaluation de la motivation Connaissance du modèle interactionnel

40 Au terme de l analyse fonctionnelle (suite) Organisation en hypothèses de travail Proposition d un contrat thérapeutique en accord avec le patient Mise en route de la thérapie en association avec les différentes médications utiles et les règles hygiéno-diététiques Evaluation

41 MERCI

42

Place et Rôle de l infirmière spécialiste en thérapie comportementale et cognitive (TCC) dans le sevrage tabagique

Place et Rôle de l infirmière spécialiste en thérapie comportementale et cognitive (TCC) dans le sevrage tabagique Place et Rôle de l infirmière spécialiste en thérapie comportementale et cognitive (TCC) dans le sevrage tabagique F. PRAT infirmière à l Unité d Addictologie de Liaison CHU de CLERMONT FERRAND 7 ème CONGRES

Plus en détail

Intérêt des T.C.C. dans le Sevrage Tabagique. Docteur Hélène Galinou

Intérêt des T.C.C. dans le Sevrage Tabagique. Docteur Hélène Galinou Intérêt des T.C.C. dans le Sevrage Tabagique Docteur Hélène Galinou Introduction Triple dépendance Évolution de la population des fumeurs Théories de Pavlov, Skinner et Bandura Pensées dysfonctionnelles

Plus en détail

Processus de changement

Processus de changement 14 novembre 2013 Processus de changement L. Bruggimann & A. Nallet Psychologues FSP Module 1/ Fordd 2013 Plan de l après-midi Partie théorique, réflexion et échange en groupe, illustration vidéo, mise

Plus en détail

Plus de 10 ans d expérience en gestion de l anxiété:

Plus de 10 ans d expérience en gestion de l anxiété: Plus de 10 ans d expérience en gestion de l anxiété: Une approche de groupe efficace Manon Cormier, erg. Catherine Fortin, inf. Équipe d oncologie psychosociale et spirituelle CHU de Québec Novembre 2014

Plus en détail

Douleur, souffrance, démence et fin de vie

Douleur, souffrance, démence et fin de vie Douleur, souffrance, démence et fin de vie Qu est ce que la douleur? Différence entre douleur et souffrance La souffrance serait morale et la douleur physique La douleur serait locale et la souffrance

Plus en détail

MÉMO SANTÉ ARTISANS ET STRESS AU TRAVAIL CHEF D ENTREPRISE ARTISANALE ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP

MÉMO SANTÉ ARTISANS ET STRESS AU TRAVAIL CHEF D ENTREPRISE ARTISANALE ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP MÉMO SANTÉ CHEF D ENTREPRISE ARTISANALE ENTREPRISES ARTISANALES DU BTP ARTISANS ET STRESS AU TRAVAIL Souvent qualifié de «mal du siècle», le stress touche toutes les catégories de travailleurs, et notamment

Plus en détail

Un patient parmi d autres. À la suite de cette vidéo : Déroulement. Objectifs

Un patient parmi d autres. À la suite de cette vidéo : Déroulement. Objectifs L entrevue motivationnelle L art d accélérer le processus naturel de changement Auteurs : Nathalie Allard, md Danielle Saucier, md Matériel adapté avec la permission du Dr Jacques Bédard, Professeur titulaire

Plus en détail

le Docteur Bruno BOUQUET

le Docteur Bruno BOUQUET Texte réalisé par le Docteur Bruno BOUQUET LES ÉVALUATIONS : PRÉLUDE AU SEVRAGE TABAGIQUE 1 PARTIE : ÉVALUATION DE LA MOTIVATION COMPORTEMENTALE TEST DE PROCHASKA et coll. Quelles sont les diverses étapes

Plus en détail

CIG ARRÊTE!!! Le Sevrage Tabagique avec l aide de l hypnose Etude de 10 cas cliniques.

CIG ARRÊTE!!! Le Sevrage Tabagique avec l aide de l hypnose Etude de 10 cas cliniques. CIG ARRÊTE!!! Le Sevrage Tabagique avec l aide de l hypnose Etude de 10 cas cliniques. LUDIVINE FAGES Infirmière Anesthésiste/Hypnopraticien DIU aide au sevrage tabagique Année universitaire 2014/2015

Plus en détail

LES OUTILS DE BASE POUR COMMUNIQUER

LES OUTILS DE BASE POUR COMMUNIQUER LES OUTILS DE BASE POUR COMMUNIQUER EFFICACEMENT améliorer sa communication avec son entourage professionnel et/ou personnel Objectifs Développer son aisance relationnelle S adapter à ses s Faire preuve

Plus en détail

LE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE

LE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE LE SOUTIEN PSYCHOLOGIQUE Comment faire appel à un psychologue? Demande du patient Orientation par un professionnel A quel moment de la prise en charge peut-on le solliciter? A tout moment de la maladie

Plus en détail

Document réalisé par le Dr Dominique Servant, Consultation stress et anxiété CHRU de Lille et MmeVanessa Delattre Psychologue clinicienne (Service de

Document réalisé par le Dr Dominique Servant, Consultation stress et anxiété CHRU de Lille et MmeVanessa Delattre Psychologue clinicienne (Service de B Document réalisé par le Dr Dominique Servant, Consultation stress et anxiété CHRU de Lille et MmeVanessa Delattre Psychologue clinicienne (Service de Santé au travail CHRU Lille) Le stress, c est : ce

Plus en détail

Comment aborder la question du tabagisme en appui du jeu «Parcours sans T»: EXPERIENCES DE TERRAIN

Comment aborder la question du tabagisme en appui du jeu «Parcours sans T»: EXPERIENCES DE TERRAIN Comment aborder la question du tabagisme en appui du jeu «Parcours sans T»: EXPERIENCES DE TERRAIN Bonjour Vous êtes? Enchanté Objectifs de l atelier Partage des pratiques pour un sentiment d auto-efficacité

Plus en détail

La tabacologie est une discipline à la croisée du médical et du psychologique.

La tabacologie est une discipline à la croisée du médical et du psychologique. D O S S I E R Sevrage tabagique A. BLUYSEN Unité de Tabacologie, CHU, CAEN. Soutien psychologique et sevrage tabagique S arrêter de fumer est rarement facile, comme en témoigne la fréquence des rechutes.

Plus en détail

ÉVALUATION FONCTIONNELLE ET PLAN D INTERVENTION sg.friedman@usu.edu

ÉVALUATION FONCTIONNELLE ET PLAN D INTERVENTION sg.friedman@usu.edu 1. Observer le comportement cible et en énoncer une définition opératoire. a. Qu est- ce qui, dans le comportement de l animal, peut être observé et mesuré? 2. Cerner les antécédents matériels, physiques

Plus en détail

PROGRAMME DES STAGES «DEUXIEME GENERATION» I - ENSEIGNEMENT TRONC COMMUN : LES FACTEURS GENERAUX DE L'INSECURITE ROUTIERE

PROGRAMME DES STAGES «DEUXIEME GENERATION» I - ENSEIGNEMENT TRONC COMMUN : LES FACTEURS GENERAUX DE L'INSECURITE ROUTIERE PROGRAMME DES STAGES «DEUXIEME GENERATION» I - ENSEIGNEMENT TRONC COMMUN : LES FACTEURS GENERAUX DE L'INSECURITE ROUTIERE SEQUENCES et OBJECTIFS Tour de table (2 heures) Données de sécurité routière (30

Plus en détail

Le soutien aux aidants familiaux

Le soutien aux aidants familiaux SEFor, Lyon, 15 novembre 2013 Le soutien aux aidants familiaux Inge CANTEGREIL-KALLEN Docteur en Psychologie Clinique et Psychopathologie Aidants naturels Plaintes +++ Mise en échec de l aide proposée

Plus en détail

IMPACT PSYCHOLOGIQUE DU TABAC

IMPACT PSYCHOLOGIQUE DU TABAC IMPACT PSYCHOLOGIQUE DU TABAC Mme ZERTAL CHERIFA Mme DJENNA. D Mr KAABOUCHE. A Bureau d Accueil, Orientation et Activités Socio-thérapeutiques Unité d Aide Psychologique CHU BENBADIS DE CONSTANTINE I)

Plus en détail

Y` Y` VÉÇáx Äá cü äxçà ÉÇA «Conseils, formations et suivis de projet». www.fm-conseilsprevention.puzl.com Le changement en question : Comment passer à l acte? Fabienne MICHELIK Dr. De Psychologie Sociale

Plus en détail

Comment aider les enfants à gérer le stress en compétition Du rôle des parents, des entraineurs et du/de la jeune sportif/ve

Comment aider les enfants à gérer le stress en compétition Du rôle des parents, des entraineurs et du/de la jeune sportif/ve Comment aider les enfants à gérer le stress en compétition Du rôle des parents, des entraineurs et du/de la jeune sportif/ve Virginie Nicaise Maître de Conférences Université de Lyon Préparatrice Physique

Plus en détail

Cannabis Clinic. C.H.U. Brugmann-Institut de Psychiatrie Prof. P. Verbanck

Cannabis Clinic. C.H.U. Brugmann-Institut de Psychiatrie Prof. P. Verbanck Cannabis Clinic C.H.U. Brugmann-Institut de Psychiatrie Prof. P. Verbanck Valérie Antoniali- Alexandre Dachet Claire Demoulin Peggy De Voghel Marine Glaesener Anna Papazova Patrick Spapen Kris Van Gerwen

Plus en détail

«Action 5+1» Programme d aide à l arrêt du tabac

«Action 5+1» Programme d aide à l arrêt du tabac Fiche pédagogique Thème : Tabac, cannabis Niveau : Public de jeunes fumeurs (15-25 ans) ayant un désir d arrêt. Durée : 10 à 2 h en fonction des activités «Action 5+1» Programme d aide à l arrêt du tabac

Plus en détail

Assurer le succès d une collaboration écolefamille lorsque parent en est atteint

Assurer le succès d une collaboration écolefamille lorsque parent en est atteint Assurer le succès d une collaboration écolefamille lorsque parent en est atteint Linda Walker, PCC, ACCG, Bacc. Adm. Coach en TDAH www.tdahadulte.com Objectifs Reconnaître les enjeux et défis que présentent

Plus en détail

103 Affirmations positives pour se préparer à Arrêter de Fumer

103 Affirmations positives pour se préparer à Arrêter de Fumer 103 Affirmations positives pour se préparer à Arrêter de Fumer 103 affirmations positives pour se préparer à Arrêter de Fumer Le meilleur moyen d utiliser les affirmations qui suivent est de les utiliser

Plus en détail

Communiquer autrement Pour transformer vos relations professionnelles

Communiquer autrement Pour transformer vos relations professionnelles CONGRÈS DE L ACSQ 2014 Communiquer autrement Pour transformer vos relations professionnelles Manon Deschênes, M.Ps., CRHA Directrice principale Gestion de carrière et psychologie du travail MAI 2014 PLAN

Plus en détail

RISQUES PSYCHOSOCIAUX Prévenir le stress, le harcèlement ou les violences

RISQUES PSYCHOSOCIAUX Prévenir le stress, le harcèlement ou les violences RISQUES PSYCHOSOCIAUX Prévenir le stress, le harcèlement ou les violences prévenir. Troubles de la concentration, du sommeil, dépression Un nombre grandissant de salariés déclarent souffrir de symptômes

Plus en détail

TROUBLES ANXIEUX ET DEPRESSIFS ET DEPENDANCE TABAGIQUE. Dr Philippe GUICHENEZ Tabacologue FMC le Chesnay le 26/11/2005

TROUBLES ANXIEUX ET DEPRESSIFS ET DEPENDANCE TABAGIQUE. Dr Philippe GUICHENEZ Tabacologue FMC le Chesnay le 26/11/2005 TROUBLES ANXIEUX ET DEPRESSIFS ET DEPENDANCE TABAGIQUE Dr Philippe GUICHENEZ Tabacologue FMC le Chesnay le 26/11/2005 Depression et tabac COMMENT LE TABACOLOGUE EVALUE L ANXIETE ET LA DEPRESSION? J Perriot

Plus en détail

Les Systèmes. Témoignage d un praticien EFT sur l utilisation des outils PEAT

Les Systèmes. Témoignage d un praticien EFT sur l utilisation des outils PEAT Les Systèmes P.E.A.T. & E.F.T. Témoignage d un praticien EFT sur l utilisation des outils PEAT Frédéric Piton - www.eft-energie.be Frédéric Piton - www.eft-energie.be Témoignage d un praticien EFT sur

Plus en détail

Le sevrage tabagique chez les PVVIH. Dr Gobert CH René Dubos Pontoise 20/11/13

Le sevrage tabagique chez les PVVIH. Dr Gobert CH René Dubos Pontoise 20/11/13 Le sevrage tabagique chez les PVVIH Pourquoi s y intéresser? En raison des comorbidités importantes, mortelles, liées au tabagisme, chez les PVVIH, alors que la maladie liée directement au virus VIH est

Plus en détail

La Cij. Solution novatrice en sevrage tabagique. Société Bouffées de Plaisir. Contact : Dr Jean-Noël Dubois - jnd@lacij.fr - Tél. 09.70.75.27.

La Cij. Solution novatrice en sevrage tabagique. Société Bouffées de Plaisir. Contact : Dr Jean-Noël Dubois - jnd@lacij.fr - Tél. 09.70.75.27. La Cij Solution novatrice en sevrage tabagique Société Bouffées de Plaisir La Cij arrête la cigarette Parce que Jean-Noël Dubois, médecin tabacologue a constaté auprès de ses patients que la dépendance

Plus en détail

Aide au sevrage tabagique dans le cadre d un sevrage alcool hospitalier. Impact sur la motivation au changement de comportement

Aide au sevrage tabagique dans le cadre d un sevrage alcool hospitalier. Impact sur la motivation au changement de comportement Aide au sevrage tabagique dans le cadre d un sevrage alcool hospitalier Impact sur la motivation au changement de comportement Présentation de la structure Service d addictologie/hôpital René Muret(GHU

Plus en détail

FRANÇOIS GAGOL. Je fume. parce que...

FRANÇOIS GAGOL. Je fume. parce que... FRANÇOIS GAGOL Je fume parce que... FRANÇOIS GAGOL Je fume parce que... François Gagol, 2003. 1. je traverse des moments de stress mais je traverse toujours des moments de stress 5 2. j ai tellement l

Plus en détail

Comment engager une personne durablement dans une activité physique

Comment engager une personne durablement dans une activité physique Comment engager une personne durablement dans une activité physique Christine LE SCANFF «PSYCHOLOGIE DES PRATIQUES PHYSIQUES» Université Paris-Sud 11, UFR STAPS OBJECTIFS Quels sont les modèles théoriques

Plus en détail

l approche cognitive et comportementale

l approche cognitive et comportementale L enrichissement de la diététique tique par l approche cognitive et comportementale Nathalie Berth Diététicienne ticienne Centre hospitalier de Roubaix CETRADIMN Approche universitaire Enquête alimentaire

Plus en détail

TEST D EVALUATION DU STRESS CHRONIQUE

TEST D EVALUATION DU STRESS CHRONIQUE TEST D EVALUATION DU STRESS CHRONIQUE Les questions portent sur l état psychologique tel qu il était dernièrement, c'est à dire en pensant aux 4 ou 5 derniers jours. Répondez aux questions instinctivement

Plus en détail

Présentation de PHOTOS

Présentation de PHOTOS Mesures de Contraintes Pour me présenter, je suis Alban LANGLOIS, je suis infirmier, je viens des soins somatiques (et ceci a son importance, à mes yeux, pour l expression de mon ressenti) et je suis membre

Plus en détail

Les thérapies comportementales et cognitives sont

Les thérapies comportementales et cognitives sont Thérapie comportementale et cognitive de la dépendance au tabac 1 Behavior and cognitive therapy for tobacco addiction Charly Cungi* 1 La Lettre du Pneumologue 2008;XI(2):90-5. * Psychiatre, Rumilly. Les

Plus en détail

5 techniques comportementales et cognitives pour gérer le stress

5 techniques comportementales et cognitives pour gérer le stress 5 techniques comportementales et cognitives pour gérer le stress Introduction Il est possible d appliquer certaines techniques de gestion du stress par soi-même. Il faut avant tout comprendre que son mal-être

Plus en détail

GESTION DES CONDUITES ADDICTIVES. Nathalie HECQ, intervenante en éducation pour la santé, service de prévention en addictologie, ASSNC

GESTION DES CONDUITES ADDICTIVES. Nathalie HECQ, intervenante en éducation pour la santé, service de prévention en addictologie, ASSNC GESTION DES CONDUITES ADDICTIVES Nathalie HECQ, intervenante en éducation pour la santé, service de prévention en addictologie, ASSNC PROGRAMME DE PREVENTION ET DE SOINS EN ADDICTOLOGIE SERVICE DE PREVENTION

Plus en détail

ACOUPHENES. Comprendre la souffrance du patient Répondre à son questionnement. Dr RENAUD PICARD Service ORL-Audiophonologie C.H.U.

ACOUPHENES. Comprendre la souffrance du patient Répondre à son questionnement. Dr RENAUD PICARD Service ORL-Audiophonologie C.H.U. ACOUPHENES Comprendre la souffrance du patient Répondre à son questionnement Dr RENAUD PICARD Service ORL-Audiophonologie C.H.U. Besançon Prise en charge (PEC) souvent multidisciplinaire. ORL, MG, audioprothésiste,

Plus en détail

LES 5 PLUS GROSSES IDEES RECUES DES FEMMES ENCEINTES SUR LE TABAC

LES 5 PLUS GROSSES IDEES RECUES DES FEMMES ENCEINTES SUR LE TABAC LES 5 PLUS GROSSES IDEES RECUES DES FEMMES ENCEINTES SUR LE TABAC Ou Les femmes enceintes de Belley sont-elles bien informées des conséquences du tabac sur la grossesse? A la maternité de Belley : - on

Plus en détail

Les séjours d aide à l arrêt du tabac

Les séjours d aide à l arrêt du tabac Les séjours d aide à l arrêt du tabac Maison de Vie Carpentras Didier Rouault Fight Aids Monaco / Maison de Vie Docteur Dominique Blanc Sidaction La Maison de Vie de Carpentras Un établissement de répit

Plus en détail

CARRIERE : LES SIRENES DU CHANGEMENT

CARRIERE : LES SIRENES DU CHANGEMENT CE DOCUMENT EST VOTRE LIVRET PARTICIPANT Lisez la première partie, puis complétez la 2 e. Reportez en début de 3 e partie les éléments clés de votre stratégie de mobilité 1 CETTE PREMIERE PARTIE EST A

Plus en détail

GRILLE EVI - DOCUMENT D'INTERPRETATION

GRILLE EVI - DOCUMENT D'INTERPRETATION A1 GRILLE EVI - DOCUMENT D'INTERPRETATION Signes faibles d intoxication alcoolique OU pas de symptômes de sevrage et pas de facteur de risque pour un sevrage compliqué. Le patient présente des signes discrets

Plus en détail

La souffrance au travail, comment la

La souffrance au travail, comment la SIMUP Service de Santé au Travail de la Vallée de la Lys La souffrance au travail, comment la déceler pour mieux la gérer? 1 QUELQUES CONSTATS D après l Institut Français de Veille Sanitaire, un homme

Plus en détail

GROS PLAN SUR LE SEVRAGE TABAGIQUE

GROS PLAN SUR LE SEVRAGE TABAGIQUE GROS PLAN SUR LE SEVRAGE TABAGIQUE DÉSIR DES FUMEURS ET Les faits : SEVRAGE 20 à 30 % veulent continuer à fumer 70 à 80 % veulent changer : 56 % réduire leur consommation 28 % arrêter 14 % changer de cigarettes

Plus en détail

METHODE DE CALCUL DES SCORES

METHODE DE CALCUL DES SCORES QUESTIONNAIRE RESPIRATOIRE du S t GEORGE'S HOSPITAL METHODE DE CALCUL DES SCORES RESUME Trois scores sont calculés pour les composantes : Symptômes ; Activités ; Impacts. Un score Total est également calculé.

Plus en détail

2.1 J approfondis ma réflexion

2.1 J approfondis ma réflexion Je sais ce que je veux faire, mais j ai besoin de mieux savoir comment m y prendre. Quelles sont les étapes? Quelles sont les questions à se poser? Qui va pouvoir m aider? 2.1 J approfondis ma réflexion

Plus en détail

Bien vivre. son année scolaire. Guide pour les parents afin de favoriser le bien-être à l école

Bien vivre. son année scolaire. Guide pour les parents afin de favoriser le bien-être à l école Bien vivre son année scolaire Guide pour les parents afin de favoriser le bien-être à l école La rentrée scolaire peut être une source de stress pour bien des enfants, des adolescents et leurs parents.

Plus en détail

VOUS ET LE CANNABIS UNE AIDE A LA REFLEXION, UN OUTIL D EVALUATION

VOUS ET LE CANNABIS UNE AIDE A LA REFLEXION, UN OUTIL D EVALUATION VOUS ET LE CANNABIS UNE AIDE A LA REFLEXION, UN OUTIL D EVALUATION Prénom, nom, âge Thérapeute Date Explication à l usage du patient Ce document vous permet d évaluer l importance et les effets éventuels

Plus en détail

Les troubles du comportement alimentaire TCA

Les troubles du comportement alimentaire TCA Les troubles du comportement alimentaire TCA Quelques définitions : Boulimie, anorexie, hyperphagie, obésité, orthorexie Le Binge eating disorder ou l hyperphagie boulimique A. Épisodes répétés de binge-eating

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SPORT SANTE

QUESTIONNAIRE SPORT SANTE QUESTIONNAIRE SPORT SANTE NOM.... PRENOM..... AGE PROFESSION.... L objectif de ce questionnaire confidentiel est de vous aider à : - mieux vous positionner sur votre condition physique. - mieux évaluer

Plus en détail

Expertis. Étude Stress. Stress. sur le Éléments statistiques. Dr Brigitte Lanusse-Cazalé. Production : Le Laussat.

Expertis. Étude Stress. Stress. sur le Éléments statistiques. Dr Brigitte Lanusse-Cazalé. Production : Le Laussat. Expertis Étude Stress Stress sur le Éléments statistiques Dr Brigitte Lanusse-Cazalé Production : Le Laussat. Les réactions au stress Les phases de stress + le stress dure, + le capital d adaptation s

Plus en détail

de la micronutrition n 20 DOSSIER : Et si j arrêtais de fumer? Micronutrition et sevrage tabagique

de la micronutrition n 20 DOSSIER : Et si j arrêtais de fumer? Micronutrition et sevrage tabagique de la micronutrition n 20 DOSSIER : Et si j arrêtais de fumer? Micronutrition et sevrage tabagique Édito 13 millions* C est le nombre de fumeurs en France. 60 %* d entre eux souhaitent s arrêter. Au bout

Plus en détail

QUESTIONNAIRE DE SOM MEIL

QUESTIONNAIRE DE SOM MEIL QUESTIONNAIRE DE SOM MEIL Date du questionnaire :... Envoyé par le docteur : Adresse du médecin :... NOM :...Prénom... Nom de naissance :... Né(e) le :...à... Adresse... Tél. Dom. Tél. Prof.. Port: Profession

Plus en détail

PORTRAIT D UN CONSOMMATEUR RESPONSABLE DE CANNABIS. Vers une utilisation appropriée du cannabis. Équipe de Prévention des Addictions ORAIN

PORTRAIT D UN CONSOMMATEUR RESPONSABLE DE CANNABIS. Vers une utilisation appropriée du cannabis. Équipe de Prévention des Addictions ORAIN Équipe de Prévention des Addictions ORAIN Vers une utilisation appropriée du cannabis PORTRAIT D UN CONSOMMATEUR RESPONSABLE DE CANNABIS DEPLIANT POUR ADULTES CONSOMMATEURS RÉGULIERS DE CANNABIS Dans le

Plus en détail

AVANT-PROPOS. «Préservons notre capital santé, prenons soin de notre sommeil!»

AVANT-PROPOS. «Préservons notre capital santé, prenons soin de notre sommeil!» 3 SOMMEIL ET STRESS AVANT-PROPOS «Le sommeil est une composante majeure, unique et indispensable de notre santé et de notre bienêtre. Sommeil nocturne et éveil diurne sont étroitement liés. En effet, un

Plus en détail

Même si vous fumez depuis longtemps, il est toujours avantageux d arrêter de fumer.

Même si vous fumez depuis longtemps, il est toujours avantageux d arrêter de fumer. Cesser de fumer est le meilleur cadeau que vous puissiez vous offrir pour améliorer votre santé Les bénéfices débutent immédiatement après... 20 minutes Le pouls et la tension artérielle redeviennent normaux...

Plus en détail

GROUPE de PREPARATION et d AIDE au SEVRAGE TABAGIQUE en MILIEU PSYCHIATRIQUE et ADDICTOLOGIQUE

GROUPE de PREPARATION et d AIDE au SEVRAGE TABAGIQUE en MILIEU PSYCHIATRIQUE et ADDICTOLOGIQUE GROUPE de PREPARATION et d AIDE au SEVRAGE TABAGIQUE en MILIEU PSYCHIATRIQUE et ADDICTOLOGIQUE Docteur Ludivine DOLY-KUCHCIK Médecin adjoint Dispensaire Emile Roux ludivine.doly@puy-de-dome.fr DIU TABAC

Plus en détail

OVE - Identification des Situations de Travail au SESSAD Charléty (La Ravoire)

OVE - Identification des Situations de Travail au SESSAD Charléty (La Ravoire) Arrivée des jeunes Arrivée des jeunes avant celle du salarié 5 Inquiétude, stress, charge de responsabilité Activité physique et/ou éducative extérieure Accompagnement d'un jeune ou d un groupe de jeunes

Plus en détail

1 Les centres: centres d intelligence pour nous relier au monde extérieur:

1 Les centres: centres d intelligence pour nous relier au monde extérieur: Généralités Le mot "Ennéagramme" vient de deux mots grecs signifiant neuf (ennea) et points (grammos). En effet, l'ennéagramme est à l'origine un symbole, constitué de neuf points également répartis sur

Plus en détail

SEVRAGE TABAGIQUE EN CENTRE DE READAPTATION VASCULAIRE

SEVRAGE TABAGIQUE EN CENTRE DE READAPTATION VASCULAIRE SEVRAGE TABAGIQUE EN CENTRE DE READAPTATION VASCULAIRE SFT-Paris 6-11-2014 Dr Voyer Cardiologue et tabacologue Centre de réadaptation cardiovasculaire Bois Gibert Tabacologue CHU Tours La réadaptation

Plus en détail

L hyperphagie boulimique

L hyperphagie boulimique L hyperphagie boulimique Chacun de nous mange en excès de temps en temps, en prenant une troisième assiette au souper de Noël, par exemple ou en avalant un paquet entier de cookies pendant une session

Plus en détail

DOCUMENT DE RESSOURCE POUR LES ÉTUDES DE CAS SUR LES FACTEURS DE RISQUE DU CANCER DU SEIN

DOCUMENT DE RESSOURCE POUR LES ÉTUDES DE CAS SUR LES FACTEURS DE RISQUE DU CANCER DU SEIN DOCUMENT DE RESSOURCE POUR LES ÉTUDES DE CAS SUR LES FACTEURS DE RISQUE DU CANCER DU SEIN Les étudiants travaillent en groupes, chaque groupe recevant une étude de cas différente (Erin, Jenny, Abby ou

Plus en détail

LA THÉRAPIE COGNITIVE COMPORTEMENTALE DE GROUPE : EFFETS, PROCESSUS ET APPLICATIONS

LA THÉRAPIE COGNITIVE COMPORTEMENTALE DE GROUPE : EFFETS, PROCESSUS ET APPLICATIONS LA THÉRAPIE COGNITIVE COMPORTEMENTALE DE GROUPE : EFFETS, PROCESSUS ET APPLICATIONS Tania Lecomte, Ph.D., Professeure Titulaire, Dépt Psychologie, UdeM Chercheure FQR-S sénior, CRIUSMM Pourquoi offrir

Plus en détail

R. BARAKA B. Griene Consultation Douleur Centre Pierre et Marie Curie Alger

R. BARAKA B. Griene Consultation Douleur Centre Pierre et Marie Curie Alger R. BARAKA B. Griene Consultation Douleur Centre Pierre et Marie Curie Alger «si c est au plan physique que l on ressent la douleur, c est le psychisme qui la supporte». François BOUREAU Quelques définitions

Plus en détail

Comprendre la phobie sociale. Vous (ou l un de vos proches) souffrez de phobie sociale.

Comprendre la phobie sociale. Vous (ou l un de vos proches) souffrez de phobie sociale. Comprendre la phobie sociale Vous (ou l un de vos proches) souffrez de phobie sociale. La phobie sociale est une maladie psychologique de mieux en mieux connue des médecins et des chercheurs, et pour laquelle

Plus en détail

Psychoéducation de la dépression. Service du Pr Lançon Dr David Magalon Mr Laurent Benaim Dr Laurent Boyer

Psychoéducation de la dépression. Service du Pr Lançon Dr David Magalon Mr Laurent Benaim Dr Laurent Boyer Psychoéducation de la dépression Service du Pr Lançon Dr David Magalon Mr Laurent Benaim Dr Laurent Boyer Education thérapeutique Exemple de la schizophrénie Psycho-éducation de la dépression Projet de

Plus en détail

Phobies: IFSI Nice 2008. Emmanuel Mulin

Phobies: IFSI Nice 2008. Emmanuel Mulin Phobies: IFSI Nice 2008 Emmanuel Mulin PLAN: I. Définition II. Formes cliniques II.a agoraphobie II.b phobies sociales II.c phobies spécifiques VI. Evolution VII. Complications VIII. Traitement Définition:

Plus en détail

Nos patients fument! Découvrez la balance décisionnelle et l entretien motivationnel

Nos patients fument! Découvrez la balance décisionnelle et l entretien motivationnel Nos patients fument! Ils voudraient arrêter mais sont tellement ambivalents, comment les aider? Découvrez la balance décisionnelle et l entretien motivationnel Août 2009 Les témoignages de patients que

Plus en détail

Atteindre zéro: pas de nouvelles hépatite C Infections.

Atteindre zéro: pas de nouvelles hépatite C Infections. Atteindre zéro: pas de nouvelles hépatite C Infections. DANS CE NUMÉRO Connaissances 1. Ma Déclaration des droits personnelle 2. M adresser à mon équipe de soins de santé 3. Est-ce que mes affaires sont

Plus en détail

Psychothérapie de l'insomnie: programme de traitement

Psychothérapie de l'insomnie: programme de traitement Psychothérapie de l'insomnie: programme de traitement Corinne Tihon Ivanyi, Psychologue FSP Thérapie cognitivo-comportementale EMDR Plan Objectifs du traitement Thérapie cognitive et comportementale Déroulement

Plus en détail

Le co-développement. Ou comment apprendre en travaillant

Le co-développement. Ou comment apprendre en travaillant Le co-développement Ou comment apprendre en travaillant Après une formation. Je reviens à mon job et reprends rapidement tous les dossiers mis en attente pendant la formation Je me dis que cela serait

Plus en détail

Le TEST pour le surpoids :

Le TEST pour le surpoids : Le TEST pour le surpoids : Ce test initial va permettre de repérer les phrases qui vous concernent, et qui sont liées à un conflit spécifique. Ainsi on pourra retrouver rapidement et facilement les conflits

Plus en détail

Questionnaire pour vérifier si désordres alimentaires. Voici des questions à répondre et calculer le nombre de «oui»

Questionnaire pour vérifier si désordres alimentaires. Voici des questions à répondre et calculer le nombre de «oui» Questionnaire pour vérifier si désordres alimentaires Voici des questions à répondre et calculer le nombre de «oui» Questionnaire permettant de voir si troubles alimentaires : Écrire les numéros des questions

Plus en détail

LES DIFFICULTES LES CLES DE LA REUSSITE

LES DIFFICULTES LES CLES DE LA REUSSITE SE LIBERER DU TABAC: LES DIFFICULTES LES CLES DE LA REUSSITE Cette importante décision, vous l'avez pourtant prise et votre objectif est cette fois de réussir. Mais savezvous vraiment pourquoi il est si

Plus en détail

Activités - Mon Journal

Activités - Mon Journal Activités - Mon Journal Volume 64 Les cinq tâches ainsi que les activités d'apprentissage explorent les six grandes compétences énoncées dans le cadre du curriculum en littératie des adultes en Ontario

Plus en détail

Nom Prénom Rapport #0003ad 2003-12-15

Nom Prénom Rapport #0003ad 2003-12-15 Profil de Bien-être Rapport #0003ad 2003-12-15 3 Attitudes et tendances 4 Aperçu du bien-être 5 Habitudes alimentaires 6 Condition physique 7 Surmenage 8 Environnement favorable 9 Bien-être, Carrière et

Plus en détail

ETP Séance collective

ETP Séance collective ETP Séance collective Technique et outils RIR Lorraine Mmes Evelyne Arias et Annick Louis e.arias 1 Organisation d une séance collective quand Convenir d un rendez-vous avec le patient, choisir le moment

Plus en détail

Comment gérer son temps, ses priorités

Comment gérer son temps, ses priorités Comment gérer son temps, ses priorités Pr. Alain Golay Service d enseignement thérapeutique pour maladies chroniques Diabète obésité Hôpitaux Universitaires de Genève, Suisse Alain.Golay@hcuge.ch Le soignant

Plus en détail

Les Troubles Psychiatriques Majeurs. Mimi Israël M.D. Avril, 2007

Les Troubles Psychiatriques Majeurs. Mimi Israël M.D. Avril, 2007 Les Troubles Psychiatriques Majeurs Mimi Israël M.D. Avril, 2007 Objectif D apprendre à reconnaître certains troubles de santé mentale et de toxicomanie dans un contexte de concomitance. Qu est-ce qu un

Plus en détail

Le stress au travail

Le stress au travail Le stress au travail TABLE DES MATIERES Introduction... I- Définition du Stress 3 II- Les facteurs du Stress au travail.4 III- Les Dangers du Stress..6 1) Les symptômes physiques ) Les symptômes émotionnels

Plus en détail

Innovations thérapeutiques dans la prise en charge des troubles psychotiques

Innovations thérapeutiques dans la prise en charge des troubles psychotiques Innovations Thérapeutiques pour les Maladies Mentales Mardi 17 mars 2015 Innovations thérapeutiques dans la prise en charge des troubles psychotiques Laurent Lecardeur Ph.D. Psychologue Equipe Mobile de

Plus en détail

Diagnostic éducatif. DU Education thérapeutique du Patient Université Bordeaux II 10 décembre 2011. A. Communier et D. Couralet

Diagnostic éducatif. DU Education thérapeutique du Patient Université Bordeaux II 10 décembre 2011. A. Communier et D. Couralet Diagnostic éducatif DU Education thérapeutique du Patient Université Bordeaux II 10 décembre 2011 A. Communier et D. Couralet Objectifs de la matinée Définir le diagnostic éducatif Analyser le déroulement

Plus en détail

Le projet du Conseil municipal des enfants

Le projet du Conseil municipal des enfants Le projet du Conseil municipal des enfants Élus au sein de leurs écoles depuis le jeudi 16 octobre 2014, les jeunes représentants du Conseil municipal des enfants (CME) se sont réunis tous les mercredis

Plus en détail

L impact psychologique du cancer du sein. RENY Justine, psychologue clinicienne

L impact psychologique du cancer du sein. RENY Justine, psychologue clinicienne L impact psychologique du cancer du sein RENY Justine, psychologue clinicienne Groupe de parole : hôpital de Dreux Groupe ouvert à tous les patients en cours de traitement et/ou en rémission Un mardi par

Plus en détail

Graphiste freelance et client, mes astuces pour une bonne collaboration.

Graphiste freelance et client, mes astuces pour une bonne collaboration. Graphiste freelance et client, mes astuces pour une bonne collaboration. Dans un contexte social où l image est importante, l image d une entreprise l est tout autant pour fidéliser vos clients, communiquer

Plus en détail

La scolarisation des élèves présentant des troubles. cognitives. Anne LECLERC-JACQUET Psychologue Scolaire

La scolarisation des élèves présentant des troubles. cognitives. Anne LECLERC-JACQUET Psychologue Scolaire La scolarisation des élèves présentant des troubles importants des fonctions cognitives Anne LECLERC-JACQUET Psychologue Scolaire INTRODUCTION Une nécessaire coopération entre tous les acteurs présents

Plus en détail

Négociation: Des Positions aux Intérêts

Négociation: Des Positions aux Intérêts Négociation: Des Positions aux Intérêts Jean Gay Cemaj et Unine, Colloque du 5 décembre 2008 Plan I. Une métaphore initiale à titre de fil rouge II. De la négociation traditionnelle à la négociation «éclairée»

Plus en détail

Comment Arrêter de Fumer?

Comment Arrêter de Fumer? Comment Arrêter de Fumer? Médical Cup 2003 I - GENERALITES. P Guichenez, Centre de Tabacologie, CH Béziers I Clauzel, psychologue,centre de Tabacologie, CH Béziers AM Clauzel, Centre de Tabacologie, clinique

Plus en détail

Atelier La gestion de l anxiété

Atelier La gestion de l anxiété Atelier La gestion de l anxiété Trucs et Astuces Annie Fratarcangeli, éducatrice spécialisée Mireille St-Pierre, parent Différence entre la peur et l anxiété La peur est une réaction normale face à un

Plus en détail

Cesser de fumer une fois pour toutes

Cesser de fumer une fois pour toutes MINTO PREVENTION & REHABILITATION CENTRE CENTRE DE PREVENTION ET DE READAPTATION MINTO Cesser de fumer une fois pour toutes Aperçu de la trousse Félicitations! Vous vous apprêtez à vivre une expérience

Plus en détail

Accompagnement des fumeurs dans l arrêt du tabac. opinionway pour Burson Marsteller I&E- Accompagnement à l arrêt du tabac page 1

Accompagnement des fumeurs dans l arrêt du tabac. opinionway pour Burson Marsteller I&E- Accompagnement à l arrêt du tabac page 1 Accompagnement des fumeurs dans l arrêt du tabac opinionway pour Burson Marsteller I&E- Accompagnement à l arrêt du tabac page 1 Méthodologie et échantillon Mode de recueil Online sur système CAWI (Computer

Plus en détail

C est quoi les T.C.A??

C est quoi les T.C.A?? C est quoi les T.C.A?? Par T.C.A : Trouble du Comportement Alimentaire ou Trouble de la Conduite Alimentaire, on désigne l Anorexie, la Boulimie et l Hyperphagie. Ils parlent d une histoire difficile avec

Plus en détail

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER L Association France Alzheimer est une association de familles créée par des familles et des professionnels du soin en 1985. A cette époque il n existe aucun traitement

Plus en détail

Le traumatisme cranio-cérébral (TCC) léger

Le traumatisme cranio-cérébral (TCC) léger Le traumatisme cranio-cérébral (TCC) léger Guide à l intention des personnes qui présentent des symptômes persistants plus de 3 mois après avoir subi un TCC léger Centre de réadaptation Estrie, 2014 Qu

Plus en détail

Construire et aboutir sur mon projet professionnel JEBIF / SEPTEMBRE 2010

Construire et aboutir sur mon projet professionnel JEBIF / SEPTEMBRE 2010 Construire et aboutir sur mon projet professionnel Quel est mon projet? (1/4) 3 questions : QUI SUIS-JE? QU EST-CE QUE J APPORTE? QU EST-CE QUE JE VEUX? Quel est mon projet? (2/4) Qui je suis : bilan personnel!

Plus en détail

Consultation d'aide à l arrêt du tabac

Consultation d'aide à l arrêt du tabac Consultation d'aide à l arrêt du tabac Nom : Prénom : Age : Afin de vous proposer un accompagnement personnalisé, j ai besoin de mieux vous connaitre et de comprendre les mécanismes de votre dépendance

Plus en détail

Place des thérapies cognitives et comportementales dans le traitement de la dépression avec complications suicidaires. Réal Labelle, M.Ps., Ph.D.

Place des thérapies cognitives et comportementales dans le traitement de la dépression avec complications suicidaires. Réal Labelle, M.Ps., Ph.D. Place des thérapies cognitives et comportementales dans le traitement de la dépression avec complications suicidaires Réal Labelle, M.Ps., Ph.D. Département de psychologie, UQÀM Centre de recherche et

Plus en détail

Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage

Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage 00 : 00 ANIMATEUR : Bienvenue à cette série de quatre vidéos portant sur l évaluation du rendement. Depuis de nombreuses années, les enseignants

Plus en détail