EXERCICES Optique physique 2 Michelson et diffraction

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EXERCICES Optique physique 2 Michelson et diffraction"

Transcription

1 EXERCICES Optique physique 2 Michelson et diffraction O21 Interféromètre de Michelson On raisonne sur l interféromètre de Michelson réglé de telle sorte que l on observe des anneaux avec une source étendue. La lumière utilisée est une source monochromatique de longueur d onde λ = 589 nm. 1 ) Préciser la position relative des miroirs. 2 ) On veut observer ces franges sur un écran placé à 1,5 m des miroirs à l aide d une lentille placée à la sortie de l interféromètre. Comment doit-on placer l écran par rapport à la lentille? On dispose de lentilles de distance focale 10 cm, 50 cm et 1m. Laquelle permettra d obtenir les anneaux projetés de plus grande taille? - Partant du réglage pour lequel la figure observée est uniformément éclairée et de même couleur que la source (teinte plate), on translate l un des miroirs de 1 mm. Calculer le rayon sur l écran des 5 premiers anneaux brillants. O22 Mesure d une distance avec un Michelson 1 ) Décrire le montage utilisant un interféromètre de Michelson permettant d obtenir à partir d une source étendue, les franges du coin d air observées à l aide d un viseur. On utilise ce montage par la suite. 2 ) La source lumineuse est une lampe à incandescence (lampe blanche). Quelle est la figure d interférences observée? On place ensuite un filtre jaune ne laissant passer que les longueurs d onde voisine de 0,55 µm. 3 ) Si la distance mesurée entre deux franges à l aide du micromètre du viseur est de 0,11 mm, quel est l angle entre les miroirs? 4 ) Sous l action d une contrainte, un des bras du Michelson s allonge. La position de la frange centrale vue dans le viseur s est décalée de 0,2 mm. Quelle est l élongation du bras? Sachant que l on peut apprécier un déplacement d 1/10 ème d interfrange, quelle est la précision de la mesure? O23 Franges d égales inclinaisons observées à l interféromètre de Michelson Un interféromètre de Michelson est éclairé par une source ponctuelle et monochromatique de longueur d onde 0,4427 µm. On suppose que les deux miroirs sont perpendiculaires et que leur distance à la séparatrice diffère de 1 cm. On observe le phénomène d interférence dans le plan focal P d une lentille mince convergente L de focale f = 1 m. 1 ) Montrer que les franges d interférence obtenues en P sont des anneaux. Calculer les rayons des 5 premiers anneaux brillants. 2 ) Calculer la demi-largeur des anneaux. On la définit en disant que si, dans la direction du maximum d intensité celle-ci vaut I M, on trouve à demi-largeur I M /2.

2 O2 4 Bande passante d un filtre On cherche à mesurer la bande passante Δλ d un filtre jaune. On utilise pour cela un interféromètre de Michelson. 1 Qu appelle-t-on longueur de cohérence temporelle d une source? Quel est son rôle dans les conditions d observation des franges d interférences? 2 A partir de la situation pour laquelle les deux miroirs de l interféromètre de Michelson sont parfaitement perpendiculaires et à même distance de la lame séparatrice, on translate le miroir «chariotable» d une distance e. Montrer, à l aide d un schéma que le phénomène d interférences observé est équivalent à celui d une lame d air à faces parallèles. 3 On considère un rayon incident d angle d incidence i faible (devant le radian). Faire un tracé des rayons émergents de l interféromètre associés à cet incident. Où vont-ils interférer? On place un écran à 1 m de l interféromètre. Comment observer la figure d interférences dans ces conditions? 4 L interféromètre est éclairé par une source de lumière blanche devant laquelle on interpose le filtre étudié. Au centre de la figure d interférences, on place un capteur photoélectrique qui donne une tension proportionnelle à l intensité lumineuse qu il reçoit. Cette tension est enregistrée à l aide d un logiciel d acquisition. On «chariote» un miroir du Michelson en couplant sa vis de translation à un moteur à vitesse de rotation très faible et constante. Au début de l enregistrement, de durée totale 5 mn, la vis micrométrique du Michelson indique X 1 = 38,61 mm. À la fin, X 2 = 38,53 mm. Le résultat de l acquisition est donné figure En interpréter la forme. 4 2 Un «zoom» de la partie la plus intéressante est présenté figure 2. figure 1

3 figure 2 Déduire de ces deux enregistrements la longueur d onde centrale du filtre ainsi que sa bande passante. O2 5 Doublet du mercure On cherche à mesurer l écart Δλ et la longueur d onde moyenne du doublet du mercure. On utilise pour cela un interféromètre de Michelson. L interféromètre est éclairé par une lampe à vapeur de mercure devant laquelle on interpose un filtre interférentiel selectionnant le doublet du mercure. Au centre de la figure d interférences, on place un capteur photoélectrique qui donne une tension proportionnelle à l intensité lumineuse qu il reçoit. Cette tension est enregistrée à l aide d un logiciel d acquisition. On «chariote» un miroir du Michelson en couplant sa vis de translation à un moteur à vitesse de rotation très faible et constante.

4 PSI Brizeux Au début de l enregistrement, de durée totale 20 mn, la vis micrométrique du Michelson indique X1 = 37,77 mm. À la fin, X2 = 35,21 mm. Le résultat de l acquisition est donné figure 1. 1 ) En interpréter la forme. 2 ) Un «zoom» d une partie intéressante est présenté figure 2. figure 1 figure 2 Déduire de ces deux enregistrements la longueur d onde centrale du doublet du mercure ainsi que Δλ.

5 PSI Brizeux O26 Mesures interférentielles Un interféromètre de Michelson est éclairé avec une source à vapeur de sodium que nous assimilerons à une source monochromatique de longueur d onde λ = 589 nm. Les deux miroirs ont un diamètre de 20 mm et l interféromètre est réglé en coin d air. L écran est parallèle à un des deux miroirs et situé à 1,25 m de ce miroir. 0 D = 8 cm D = 8 cm Figure 1 Figure 2 1 ) Parmi les deux photos d écran suivantes, laquelle correspond au réglage effectué? Quelle lentille est utilisée pour projeter les franges? On précisera sa distance focale et sa position. En exploitant la photo, évaluer l angle α du coin d air. 2 ) Une autre expérience est réalisée avec le même interféromètre et la même source et des réglages a priori différent. L expérimentateur a placé un briquet devant un des deux miroirs et envoyé un jet de gaz. Une photo d écran a été prise (figure 3). Quelles sont les mesures pertinentes à effectuer afin de déterminer l indice du gaz? Figure 3

6 O2 6b Franges d égale épaisseur observées au Michelson (CCP) Pour un TP d optique, on dispose de : un interféromètre de Michelson, une source de lumière blanche, une lampe spectrale (λ=589 nm), un condenseur, un diaphragme à iris, une fente fine rectangulaire, 4 lentilles de focale 20 cm, 100 cm, -5 cm et -100 cm. On observe sur un écran des franges rectilignes d interférences : 1 ) Représenter le montage expérimental permettant d obtenir cette figure d interférences sur un écran. Vous justifierez le choix du matériel utilisé par le tracé de rayons lumineux. 2 ) La distance entre les miroirs de l interféromètre et l écran est d environ 2 m. Pensez-vous qu il soit nécessaire d utiliser une lentille pour observer la figure d interférence? Pourquoi? 3 ) On observe un système de franges rectilignes d interférences. On place un jet gazeux d indice n gaz de largeur constante d ~3mm parallèlement à un miroir et perpendiculairement à l autre. On obtient la figure déformée suivante : Evaluer n gaz " n air. Questions subsidiaires : type d interférences obtenues en lumière blanche ; en configuration lame d air.! O2 7 Anneaux de Newton Une lentille plan convexe L est en contact par sa face sphérique, de rayon R = 2 m, avec une glace plane P. Le rayon de la face plane circulaire de L est y =1 cm. Imaginer un dispositif optique permettant d'éclairer le système par un faisceau parallèle monochromatique en incidence normale, et d'observer l'image de la lame d'air comprise entre L et G. L G Montrer qu'on observe, au voisinage de cette lame, des anneaux d'interférences. Calculer le nombre d'anneaux sombres observables pour λ = 589 nm. Que se passe-t-il si le contact entre L et G n'est pas parfait?

7 O2 8 Anneaux d interférence On éclaire une lame de verre à faces parallèles d épaisseur e et d indice n avec une source S ponctuelle et monochromatique de longueur d onde dans le vide " 0. On utilise le montage suivant où l on considère qu au delà de deux réflexions dans la lame de verre, l intensité lumineuse est trop atténuée pour être observée. La droite (SO) est confondue avec l axe optique de la lentille.! (L) S M O e f 1. Justifier qualitativement que ce dispositif permet l observation d interférences lumineuses à deux ondes en tout point M de l écran et que les franges sont circulaires centrées sur O. 2. Est-il indispensable que la source soit ponctuelle? 3. Évaluer le rayon du premier anneau brillant. On donne " 0 = 546,1 nm, f = 1,0 m, e = 1,0 mm et n = 1,5. O29 Monochromateur à réseau! R L 0 x onde monochromatique L 1 F 1 L 2 source blanche La figure ci-dessus représente un monochromateur à réseau, c et à dire un dispositif permettant d obtenir une onde quasi-monochromatique à partir d une lampe blanche ; le réseau par réflexion, de plan R, possède les caractéristiques suivantes : nombre de traits par millimètre : n = 500 et nombre total de traits : N =

8 Les lentilles L 1 et L 2 permettent, avec la fente source F 1, d éclairer le réseau R sous l incidence i. La lentille L 0, de distance focale f = 1m, a son axe normal au plan R ; en son foyer O se trouve la fente F 0 ; les angles sont comptés positivement dans le sens trigonométrique. 1 ) Quelle valeur doit-on donner à l angle d incidence i pour obtenir sur la fente F O la radiation de longueur d onde λ 0 = 0,5µm dans le spectre d ordre 2? Dans la question suivante, on gardera cette incidence. 2 ) Pour une longueur d onde λ différente de 0,5µm, les rayons diffractés par le réseau dans l ordre 2 convergent en un point du plan focal de L 0 d abscisse x. Donner une expression approchée de x en fonction de λ - λ 0 si l on considère des longueurs d onde λ très voisines de λ 0. Donner à ce résultat une forme semi-numérique avec x en millimètre et λ-λ 0 en µm. O210 Spectroscopie à réseau On considère un goniomètre à réseau plan utilisé en transmission. L éclairage est effectué en lumière parallèle sous incidence i ; l observation se fait à l infini. 1 ) Ecrire la formule des réseaux donnant l ensemble des angles d émergence i où l on observe une raie lumineuse, lorsque le rayonnement incident est un faisceau de lumière parallèle et monochromatique (on fera intervenir l ordre d interférence p). 2 ) Pour un ordre donné, mettre en évidence l existence d un minimum de déviation et indiquer les conditions de son obtention. Quel est l intérêt expérimental de travailler dans ces conditions? 3 ) Dans l ordre p = 2, on désire séparer les deux raies jaunes du sodium (λ 2 = 589,6 nm et λ 1 = 589 nm) ; la largeur de la zone de réseau éclairé est d = 3 cm ; l observation s effectue dans le direction normale au réseau. Discuter le choix des caractéristiques du réseau. On donne la largeur à mi-hauteur angulaire d un pic correspondant à une longueur d onde λ : Δi = λ Na le nombre de traits éclairés et a le pas du réseau. % ' i'= 0 " sin i = 2# a < 1 " a > 1,18µm Réponses : 3 ) & 2$# > # a Na " a < 2$#.d " a < 61,1µm (' # O2 11 Mesure d un longueur d onde par un spectromètre à réseau où N est! Un réseau de pas a est éclairé par une source de longueur d onde λ 0 = 0,5461 µm sous incidence quasinormale. Pour les ordres ±1 et ±2, on donne les valeurs des angles réfractés : k = 1 k = - 1 k = 2 k = -2 θ 1 = θ 1 = θ 2 = θ 2 = Déterminer l angle d incidence du faisceau incident. Calculer le pas du réseau et le nombre de traits par mm. - On éclaire le réseau avec une longueur d onde inconnue λ 1. On obtient θ 1 = et θ -1 = Calculer λ 1.

9 O2 12 Batterie de haut-parleurs Deux haut-parleurs (HP) émettant des ondes sonores cohérentes et de même intensité, sont disposés à une distance b = 1,0 m l un de l autre. Les HP sont assimilés à des sources sonores ponctuelles. Des auditeurs sont disposés en arc de cercle autour de ces HP à une distance d >>b. b S 2 S 1! x Déterminer le nombre d auditeurs qui n entendront pas un signal sonore de 440 Hz. 2. Cette fois, c est une colonne de 10 haut-parleurs, de hauteur L qui est disposée verticalement pour sonoriser un spectacle en plein air. Les 10 haut-parleurs sont identiques, équidistants (S i S i+1 = b =1,0 m ) et émettent des ondes sonores cohérentes. Un auditeur éloigné dans la direction formant l angle θ avec l horizontale perçoit le son émis par les 10 hautparleurs dont l intensité est représentée ci-dessous en fonction de sin(θ) pour une fréquence f 1. Pour quelle fréquence f 1 ce graphe de l intensité a-t-il été tracé? 3. Lorsque la colonne de haut-parleurs diffuse de la musique, un auditeur placé dans une direction θ donnée, n observe jamais l extinction totale du son, mais plutôt une déformation du son. Expliquer. 4. En plaçant tous les auditeurs dans une ouverture angulaire de ± 30 autour de la direction θ = 0 quelle serait la distance à donner entre les HP pour que tous les auditeurs entendent un signal comportant des fréquences dans la plage 20 Hz 10 khz sans déformation? 5. Calculer, pour b = 1,0 m la fréquence critique f c correspondant à la plus petite fréquence pour laquelle le premier angle d extinction du son est de 90. Conclure quant aux conditions d une bonne écoute.

10 O2 13 Interférences et mesure de pression Un interféromètre de Michelson réglé en lame d air d épaisseur e = 5,4 mm est éclairé avec un laser (λ = 632 nm). On observe dans le plan focal d une lentille convergente (de focale f ) une douzaine d anneaux. Pour la pression initialement égale à P 0 = Pa, l indice de l air est alors n 0 = 1, L air vérifie la loi de Gladstone reliant l indice n et la masse volumique µ : (n 1)/µ = Cte. On admet que l on peut apprécier un déplacement des anneaux de 1/10 de frange. On pourra faire des hypothèses supplémentaires justifiées. 1) a) Exprimer la différence de marche en fonction de la distance r au centre de l écran. b) Calculer la plus petite variation de pression qui provoque, à température fixée, un déplacement appréciable des franges. 2) L air subissant une détente adiabatique considérée comme réversible, de Δp = 1500 Pa à partir de l état initial, calculer le déplacement des anneaux, en interfranges. On donne γ = 1,4 pour l air. Commenter le résultat et proposer éventuellement un moyen d améliorer la mesure. O214 Gyromètre optique Un gyromètre est un dispositif destiné à mesurer, à chaque instant, la vitesse angulaire de rotation du support sur lequel il est fixé autour d un axe perpendiculaire à celui-ci. On se propose d établir une équivalence entre un interféromètre de Michelson réglé dans les conditions d une lame d air. lumière incidente D z' L éclairage de l interféromètre est effectué en lumière parallèle et monochromatique (longueur d onde λ), d intensité I 0, suivant la direction xx. S représente l ensemble «séparatrice + compensatrice» supposé parfait. Un détecteur D, délivrant un signal proportionnel à l éclairement reçu, est placé au foyer de la lentille L. x A' z O S M' A M x' 1 ) Dans les conditions de réglage définies ci-dessus, - définir et exprimer la différence de marche, puis le retard temporel entre les ondes interférant en D ; - exprimer l intensité reçue en D. La constitution d un gyromètre peut être schématisée, moyennant quelques simplifications, comme indiqué cidessous. L éclairage du dispositif a les mêmes caractéristiques que précédemment. Après division d amplitude par S, les deux ondes obtenues parcourent N spires circulaires de rayon R (milieu assimilé au vide pour simplifier), les faisceaux émergents, après une nouvelle division par S, interfèrent en D. Lorsque le dispositif est animé d une vitesse de rotation Ω autour de l axe y, on constate qu une différence de marche apparaît entre les faisceaux reçus en D. 2 ) Dans cette question, on s intéresse à l intervalle de temps pendant lequel la lumière parcourt un tour (une seule spire), dans le référentiel lié au support. - Montrer que le chemin parcouru dans le référentiel lié à (x,y,z) est supérieur au périmètre de la spire, selon le sens de rotation considéré. - En déduire les temps de parcours correspondants en fonction de R, c et Ω. - Exprimer le retard Δt puis le déphasage Δφ entre les ondes interférant en D ; on pourra faire un d.l. à l ordre 1 en Ω. 3 ) Pour le dispositif complet, on assimile le déphasage total obtenu à N.Δφ. En déduire l expression de l intensité I reçue en fonction de Ω. Tracer le graphe de la fonction I/I 0 en fonction de Ω. Commenter.

11 A.N. : λ = 580 nm ; R = 0,5 m ; N = A-t-on accès au signe de Ω. Si non, que peut-on proposer pour y remédier? 4 ) Comment sont modifiés les résultats précédents si l onde incidente n est plus rigoureusement monochromatique mais présente un spectre à profil rectangulaire de largeur Δλ autour de λ 0? D z' lumière incidente x O N spires y

TP3 - Interféromètre de Michelson

TP3 - Interféromètre de Michelson TP3 - Interféromètre de Michelson I: PARTIE THEORIQUE I.1 - Cohérence a) Cohérence temporelle : Une source lumineuse capable d'émettre des vibrations monochromatiques, c'est-à-dire des vibrations illimitées

Plus en détail

INTERFÉROMÈTRE DE MICHELSON

INTERFÉROMÈTRE DE MICHELSON INTERFÉROMÈTRE DE MICHELSON ATTENTION! LASER ET LAMPE À MERCURE : DANGER! - Ne jamais regarder directement le faisceau Laser, sous peine de brûlures irréversibles de la rétine. - Ne jamais regarder directement

Plus en détail

Cours Physique Interaction onde-matière classe : 4ème Maths 3+Tech 1 Introduction :

Cours Physique Interaction onde-matière classe : 4ème Maths 3+Tech 1 Introduction : Cours Physique Interaction onde-matière classe : 4 ème Maths 3+Tech I- Introduction : En laissant l œil semi-ouvert lors de la réception de la lumière on observe des annaux alternativement brillants et

Plus en détail

Optique : Interféromètre de Michelson Obtention du contact optique & Premières mesures

Optique : Interféromètre de Michelson Obtention du contact optique & Premières mesures Travaux pratiques Série 2 Optique : Interféromètre de Michelson Obtention du contact optique & Premières mesures Objectifs du TP : Se familiariser avec l utilisation d un interféromètre d apparence complexe.

Plus en détail

Préparation à l agrégation de Sciences-Physiques ENS Physique

Préparation à l agrégation de Sciences-Physiques ENS Physique Préparation à l agrégation de Sciences-Physiques ENS Physique Interféromètres Françon, Vibrations lumineuses. Optique cohérente, Dunod Sextant, Optique expérimentale, Hermann Perez, Optique, Masson 1 On

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

Plan. Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images. IUT StDié. Introduction. 1. Nature et propagation i. de La la lumière lumière

Plan. Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images. IUT StDié. Introduction. 1. Nature et propagation i. de La la lumière lumière Physique - Optique et applications pour la Synthèse d Images IUT StDié Cours niveau Licence Optique v.2005-10-05 Stéphane Gobron Plan Introduction 2. Image, réflexion et réfraction 4. Interférences et

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR DES MÉTIERS DE L AUDIOVISUEL OPTION MÉTIERS DU SON ÉPREUVE E3 : SCIENCES PHYSIQUES

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR DES MÉTIERS DE L AUDIOVISUEL OPTION MÉTIERS DU SON ÉPREUVE E3 : SCIENCES PHYSIQUES Repère : SESSION 2008 Durée : 3 H Page : 0/7 Coefficient : 2 BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR DES MÉTIERS DE L AUDIOVISUEL OPTION MÉTIERS DU SON ÉPREUVE E3 : SCIENCES PHYSIQUES Page : 1/7 Coefficient : 2

Plus en détail

TP Diffraction et Interférence DIFFRACTIONS ET INTERFERENCES

TP Diffraction et Interférence DIFFRACTIONS ET INTERFERENCES OBJECTIFS Observation de la diffraction. Observation des interférences. I ) DIFFRACTION D ONDES A LA SURFACE DE L EAU Sur la photographie ci-dessous, on observe que les vagues, initialement rectilignes,

Plus en détail

Sujet. calculatrice: autorisée durée: 4 heures

Sujet. calculatrice: autorisée durée: 4 heures DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ calculatrice: autorisée durée: 4 heures Sujet Approche d'un projecteur de diapositives...2 I.Questions préliminaires...2 A.Lentille divergente...2 B.Lentille convergente et

Plus en détail

OPTIQUE. . b) La lentille L 2 est placée peu avant le plan où se forment les images A l et B 1. On appelle

OPTIQUE. . b) La lentille L 2 est placée peu avant le plan où se forment les images A l et B 1. On appelle Spé y 2004-2005 Devoir n 8 OPTIQUE Ce problème traite de l observation de deux étoiles E a et E b à l aide d une lunette astronomique munie d un détecteur puis de l effet de la turbulence atmosphérique

Plus en détail

ANNALE 2005-2006 FILERE FAS

ANNALE 2005-2006 FILERE FAS Première Année Premier Cycle ANNALE 2005-2006 FILERE FAS INSTITUT NATIONAL DES SCIENCES APPLIQUEES DE LYON Par M.Rey marie.rey@insa-lyon Physique 1 Filière FAS TABLE DES MATIERES PROPAGATION DE LA LUMIERE...

Plus en détail

SESSION 2013 MPP2008! PHYSIQUE 2. Durée : 4 heures!

SESSION 2013 MPP2008! PHYSIQUE 2. Durée : 4 heures! SESSION 2013 MPP2008 EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE MP " PHYSIQUE 2 Durée : 4 heures " N.B. : Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision de la rédaction.

Plus en détail

Introduction à l optique : approche ondulatoire

Introduction à l optique : approche ondulatoire PCSI1-Lycée Michelet 2015-2016 Introduction à l optique : approche ondulatoire I. Bref historique La nature de la lumière a fait l objet d une controverse dès le XVII eme siècle : Descartes puis Newton

Plus en détail

DIFFRACTion des ondes

DIFFRACTion des ondes DIFFRACTion des ondes I DIFFRACTION DES ONDES PAR LA CUVE À ONDES Lorsqu'une onde plane traverse un trou, elle se transforme en onde circulaire. On dit que l'onde plane est diffractée par le trou. Ce phénomène

Plus en détail

PHYSIQUE-CHIMIE. Partie I - Spectrophotomètre à réseau

PHYSIQUE-CHIMIE. Partie I - Spectrophotomètre à réseau PHYSIQUE-CHIMIE L absorption des radiations lumineuses par la matière dans le domaine s étendant du proche ultraviolet au très proche infrarouge a beaucoup d applications en analyse chimique quantitative

Plus en détail

MESURE DE L INDICE DE REFRACTION D UN MILIEU EN FONCTION DE LA LONGUEUR D ONDE

MESURE DE L INDICE DE REFRACTION D UN MILIEU EN FONCTION DE LA LONGUEUR D ONDE MESURE DE L INDICE DE REFRACTION D UN MILIEU EN FONCTION DE LA LONGUEUR D ONDE Licence de Physique 2000-2001 Université F. Rabelais UFR Sciences & Techniques P. Drevet 1 A1 - GONIOMETRE DE BABINET I. PRINCIPE

Plus en détail

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière Seconde / P4 Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière 1/ EXPLORATION DE L UNIVERS Dans notre environnement quotidien, les dimensions, les distances sont à l échelle humaine : quelques mètres,

Plus en détail

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points)

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) BAC S 2011 LIBAN http://labolycee.org EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) Les parties A et B sont indépendantes. A : Étude du fonctionnement d un spectrophotomètre

Plus en détail

Sujet. calculatrice: autorisée durée: 4 heures

Sujet. calculatrice: autorisée durée: 4 heures DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ calculatrice: autorisée durée: 4 heures Sujet Spectrophotomètre à réseau...2 I.Loi de Beer et Lambert... 2 II.Diffraction par une, puis par deux fentes rectangulaires... 3

Plus en détail

Optique : Spectroscope à réseau - Application à la mesure de la constante de Rydberg

Optique : Spectroscope à réseau - Application à la mesure de la constante de Rydberg Travaux pratiques Série 1 Optique : Spectroscope à réseau - Application à la mesure de la constante de Rydberg Objectifs du TP : Revoir l utilisation d un goniomètre (réglages, lecture au vernier ). Revoir

Plus en détail

COFFRET D OPTIQUE OEB. CLASSE DE 8 ème

COFFRET D OPTIQUE OEB. CLASSE DE 8 ème COFFRET D OPTIQUE OEB Contenu Toutes les expériences présentées dans les pages suivantes ont été faites avec ce matériel. CLASSE DE 8 ème CH 6-1 Propagation de la lumière I Propagation de la lumière p

Plus en détail

TP vélocimétrie. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser

TP vélocimétrie. Laser, Matériaux, Milieux Biologiques. Sécurité laser TP vélocimétrie Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Sécurité ATTENTION : le faisceau du Hélium-Néon utilisé dans cette salle est puissant (supérieur à 15 mw). Il est dangereux et peuvent provoquer des

Plus en détail

Diffraction à l infini

Diffraction à l infini Diffraction à l infini I) Principe d Huygens - Fresnel : 1 Présentation du phénomène de diffraction : L expérience suivante montre la diffraction d un rayon laser par une fente de largeur variable a et

Plus en détail

Séquence 9. Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière

Séquence 9. Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière Séquence 9 Consignes de travail Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière Travaillez les cours d application de physique. Travaillez les exercices

Plus en détail

Introduction aux aberrations optiques

Introduction aux aberrations optiques Introduction aux aberrations optiques 1 Aberrations Les aberrations sont les défauts d'un système optique simple qui font que l'image d'un point ou d'un objet étendu obtenu par l'intermédiaire de ce système

Plus en détail

Lentilles Détermination de distances focales

Lentilles Détermination de distances focales Lentilles Détermination de distances focales Résumé Les lentilles sont capables de faire converger ou diverger un faisceau lumineux. La distance focale f d une lentille caractérise cette convergence ou

Plus en détail

Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS. Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS

Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS. Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS Document du professeur 1/7 Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS Physique Chimie SPECTRES D ÉMISSION ET D ABSORPTION Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS Les étoiles : l analyse de la lumière provenant

Plus en détail

Bien réussir les écrits

Bien réussir les écrits Chapitre 1 Bien réussir les écrits Voici quelques conseils pour préparer au mieux les écrits du concours. Ils s adressent plus particulièrement à ceux qui n auraient pas une grande expérience des concours.

Plus en détail

PRISME ET RESEAU APPLICATION A LA MESURE DE LONGUEURS D'ONDE

PRISME ET RESEAU APPLICATION A LA MESURE DE LONGUEURS D'ONDE PRISME ET RESEAU APPLICATION A LA MESURE DE LONGUEURS D'ONDE PARTIE THEORIQUE A - RESEAUX 1 - Définition On appelle réseau plan le système constitué par un grand nombre de fentes fines, parallèles, égales

Plus en détail

OPTIQUE EXPERIMENTALE

OPTIQUE EXPERIMENTALE OPTIQUE EXPERIMENTALE 1 Sources de lumière 1.1 Lampe Quartz Iode (Leybold) Source de lumière blanche (spectre continu), très intense ( jusqu à 100 W électrique), intensité réglable. On peut déplacer l

Plus en détail

EXAMEN #2 ONDES ET PHYSIQUE MODERNE 20% de la note finale

EXAMEN #2 ONDES ET PHYSIQUE MODERNE 20% de la note finale EXAMEN #2 ONDES ET PHYSIQUE MODERNE 20% de la note finale Automne 2011 Nom : Chaque question à choix multiples vaut 3 points 1. Une lentille convergente dont l indice de réfraction est de 1,5 initialement

Plus en détail

Les interférences lumineuses

Les interférences lumineuses Les interférences lumineuses Intérêt de l étude des interférences et de la diffraction : Les interférences sont utiles pour la métrologie, la spectrométrie par transformée de Fourier (largeur de raie),

Plus en détail

Feuille d'exercices : optique géométrique

Feuille d'exercices : optique géométrique Feuille d'exercices : optique géométrique P Colin 2015/2016 Formulaire : Rappel des relations de conjugaison pour une lentille mince L de centre O, de foyer objet F, de foyer image F et de distance focale

Plus en détail

TD d optique n o 3 Lentilles sphériques minces

TD d optique n o 3 Lentilles sphériques minces Lycée rançois Arago Perpignan M.P.S.I. - TD d optique n o Lentilles sphériques minces Exercice - Constructions de rayons émergents. Représenter les rayons émergents correspondants aux rayons incidents

Plus en détail

EXERCICE I : Où il est question de lumière (8 points) PARTIE A. Figure 2

EXERCICE I : Où il est question de lumière (8 points) PARTIE A. Figure 2 EXERCICE I : Où il est question de lumière (8 points) PARTIE A 1. Figure 2 D On observe sur l'écran un étalement du faisceau laser, perpendiculaire à la direction du fil, constitué d'une tache centrale

Plus en détail

TP spécialité N 3 La Lunette Astronomique 1 / 7

TP spécialité N 3 La Lunette Astronomique 1 / 7 TP spécialité N 3 La Lunette Astronomique / 7 I- Matériel disponible. - Un banc d optique avec accessoires : Une lanterne avec la lettre «F», deux supports pour lentille, un porte écran, un miroir plan,

Plus en détail

Devoir de Physique en autocorrection n 5 pour le 15 avril 2014

Devoir de Physique en autocorrection n 5 pour le 15 avril 2014 DA 5 pour le 15 avril 2014 Devoir de Physique en autocorrection n 5 pour le 15 avril 2014 Problème : Essuie-vitre à détecteur de pluie Si, au cours de l épreuve, un candidat repère ce qui lui semble être

Plus en détail

TP Optique Physique. Filières SMP. UNIVERSITE MOHAMED PREMIER Faculté Des Sciences DEPARTEMENT DE PHYSIQUE OUJDA ANNEE :2007/08

TP Optique Physique. Filières SMP. UNIVERSITE MOHAMED PREMIER Faculté Des Sciences DEPARTEMENT DE PHYSIQUE OUJDA ANNEE :2007/08 UNIVERSITE MOHAMED PREMIER Faculté Des Sciences DEPARTEMENT DE PHYSIQUE OUJDA ANNEE :007/08 TP Optique Physique Filières SMP MANIPULATIONS : 1 Spectroscope Interférences par division du front d onde 3.

Plus en détail

OPTIQUE GEOMETRIQUE II.- THEORIE. Définition : L indice de réfraction n caractérise le milieu dans lequel se propage la lumière.

OPTIQUE GEOMETRIQUE II.- THEORIE. Définition : L indice de réfraction n caractérise le milieu dans lequel se propage la lumière. 31 O1 OPTIQUE GEOMETRIQUE I.- INTRODUCTION L optique est une partie de la physique qui étudie la propagation de la lumière. La lumière visible est une onde électromagnétique (EM) dans le domaine de longueur

Plus en détail

Document 1 : modélisation d un appareil photographique

Document 1 : modélisation d un appareil photographique PCSI1-Lycée Michelet 2014-2015 APPROCHE DOCUMENTAIRE : appareil photo numérique Extrait du programme : en comparant des images produites par un appareil photographique numérique, discuter l influence de

Plus en détail

Approche documentaire n 1 : autour de l appareil photographique numérique

Approche documentaire n 1 : autour de l appareil photographique numérique Approche documentaire n 1 : autour de l appareil photographique numérique But : «En comparant des images produites par un appareil photographique numérique, discuter l influence de la focale, de la durée

Plus en détail

Comment varie l interfrange lorsque l angle entre les deux faisceaux augmente? Comment varie l interfrange lorsque la longueur d onde augmente?

Comment varie l interfrange lorsque l angle entre les deux faisceaux augmente? Comment varie l interfrange lorsque la longueur d onde augmente? Exercice 1 : Interférences entre deux ondes planes 1- Soient deux ondes planes cohérentes de longueur d onde et de même intensité définies par leur vecteur k z d onde k 1 et k. Ces vecteurs d onde appartiennent

Plus en détail

Le microscope simplifié. TP : Le microscope. Objectif : Réaliser et exploiter un montage permettant d'illustrer le fonctionnement d'un microscope.

Le microscope simplifié. TP : Le microscope. Objectif : Réaliser et exploiter un montage permettant d'illustrer le fonctionnement d'un microscope. Le microscope simplifié TP : Le microscope Objectif : Réaliser et exploiter un montage permettant d'illustrer le fonctionnement d'un microscope. Description : Un microscope est constitué entre autres de

Plus en détail

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE OBJECTIFS : - Distinguer un spectre d émission d un spectre d absorption. - Reconnaître et interpréter un spectre d émission d origine thermique - Savoir qu un

Plus en détail

Physique 51421. Module 3 Lumière et optique géométrique. Rappel : les ondes. Caractéristiques des ondes. Vitesse de la lumière

Physique 51421. Module 3 Lumière et optique géométrique. Rappel : les ondes. Caractéristiques des ondes. Vitesse de la lumière Physique 51421 Module 3 Lumière et optique géométrique Rappel : les ondes Il existe deux types d ondes : Ondes transversale : les déformations sont perpendiculaire au déplacement de l onde. (ex : lumière)

Plus en détail

Peut-on mesurer une variation de longueur de quelques nanomètres des interférences lumineuses?

Peut-on mesurer une variation de longueur de quelques nanomètres des interférences lumineuses? Peut-on mesurer une variation de longueur de quelques nanomètres en utilisant des interférences lumineuses? Il a fallu attendre le début des années 1980 pour «voir» pour la première fois des atomes de

Plus en détail

1 Introduction générale

1 Introduction générale Expérience n 10 Éléments d optique Domaine: Optique, ondes électromagnétiques Lien avec le cours de Physique Générale: Cette expérience est liée aux chapitres suivants du cours de Physique Générale: -

Plus en détail

Sébastien Bourdreux Agrégation de Physique Université Blaise Pascal - Clermont-Ferrand. Interféromètres à division d amplitude. Applications.

Sébastien Bourdreux Agrégation de Physique Université Blaise Pascal - Clermont-Ferrand. Interféromètres à division d amplitude. Applications. Sébastien Bourdreux Agrégation de Physique Université Blaise Pascal - Clermont-Ferrand Interféromètres à division d amplitude. Applications. novembre 2003 Table des matières 1 Division d amplitude sur

Plus en détail

ANALYSE SPECTRALE. monochromateur

ANALYSE SPECTRALE. monochromateur ht ANALYSE SPECTRALE Une espèce chimique est susceptible d interagir avec un rayonnement électromagnétique. L étude de l intensité du rayonnement (absorbé ou réémis) en fonction des longueurs d ode s appelle

Plus en détail

La spectrophotométrie

La spectrophotométrie Chapitre 2 Document de cours La spectrophotométrie 1 Comment interpréter la couleur d une solution? 1.1 Décomposition de la lumière blanche En 1666, Isaac Newton réalise une expérience cruciale sur la

Plus en détail

Spectroscopie 20/09/2007

Spectroscopie 20/09/2007 1. Objet et principe de la spectroscopie La spectroscopie est l'ensemble des techniques qui permettent d'analyser la lumière émise par une source lumineuse, ou la lumière transmise ou réfléchie par un

Plus en détail

Concours National Commun d Admission aux Grandes Écoles d Ingénieurs

Concours National Commun d Admission aux Grandes Écoles d Ingénieurs ROYAUME DU MAROC Ministère de l Éducation Nationale et de la Jeunesse Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Formation des Cadres et de la Recherche Scientifique Concours National Commun d Admission

Plus en détail

Résolution des systèmes optiques et Maple

Résolution des systèmes optiques et Maple BULLETIN DE L UNION DES PHYSICIENS 1003 Résolution des systèmes optiques et Maple par Professeur de physique-chimie en PT 25, Leonie Hill Road # 2202 Grangeford - Singapore 239196 rbouffan@hotmail.com

Plus en détail

Fiche guide Formation des images

Fiche guide Formation des images Fiche guide Formation des images Cette fiche guide «Formation des images» vous sera utile pour les TP O1 et O2. Elle contient l essentiel de ce que vous devez savoir et savoir-faire. Vous n y aurez pas

Plus en détail

Session de Juillet 2001. Durée 2 H Documents interdits.

Session de Juillet 2001. Durée 2 H Documents interdits. Session de Juillet 2001 Durée 2 H Documents interdits. Exercice 1 : Oscillations forcées de dipôles électriques Lors d une séance de travaux pratiques, les élèves sont conduits à étudier les dipôles en

Plus en détail

SPECTROSCOPIE RAMAN I APPLICATIONS

SPECTROSCOPIE RAMAN I APPLICATIONS SPECTROSCOPIE RAMAN La spectroscopie Raman est une technique d analyse non destructive, basée sur la détection des photons diffusés inélastiquement suite à l interaction de l échantillon avec un faisceau

Plus en détail

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme

Fente Lumière blanche. Fente Laser rouge. 2 Prisme 1L : Représentation visuelle du monde Activité.4 : Lumières colorées I. Décomposition de la lumière blanche Newton (dès 1766) a décomposé la lumière solaire avec un prisme. 1. Expériences au bureau : 1

Plus en détail

Propriétés ondulatoires du son

Propriétés ondulatoires du son Propriétés ondulatoires du son But de la manipulation : Illustrer le caractère ondulatoire du son. Introduction : Pour se convaincre que le son est une onde, il suffit de montrer que son comportement est

Plus en détail

obs.1 Lentilles activité

obs.1 Lentilles activité obs.1 Lentilles activité (Lentille mince convergente) 1) première partie : étude qualitative Dans cette manipulation, on va utiliser un banc d optique. On va positionner la lentille de distance focale

Plus en détail

TP Physique n 1. Spécialité TS. I. Généralités sur les lentilles minces: Convention:

TP Physique n 1. Spécialité TS. I. Généralités sur les lentilles minces: Convention: TP Physique n 1 Spécialité TS Convention: Dans cet exposé, la lumière est supposée se déplacer de la gauche vers la droite. I. Généralités sur les lentilles minces: Une lentille est un milieu transparent

Plus en détail

CAPLP CONCOURS EXTERNE ET CAFEP. Section : mathématiques-sciences physiques

CAPLP CONCOURS EXTERNE ET CAFEP. Section : mathématiques-sciences physiques CAPLP CONCOURS EXTERNE ET CAFEP Section : mathématiques-sciences physiques Leçon en sciences portant sur les programmes de lycée professionnel Ministère de l Education nationale > www.education.gouv.fr

Plus en détail

1L : Représentation visuelle du monde Chapitre 1 : Formation des images par une lentille

1L : Représentation visuelle du monde Chapitre 1 : Formation des images par une lentille 1L : Représentation visuelle du monde Chapitre 1 : Formation des images par une lentille Cours 1. Vision d un objet : Un objet ne peut être vu que s il émet de la lumière et que celle-ci pénètre dans l

Plus en détail

Chapitre 5 - Réfraction et dispersion de la lumière

Chapitre 5 - Réfraction et dispersion de la lumière I. Réfraction de la lumière A. Mise en évidence expérimentale 1. Expérience 2. Observation - Dans l air et dans l eau, la lumière se propage en ligne droite. C est le phénomène de propagation rectiligne

Plus en détail

Constructions graphiques. Lentille mince. Distance objet / image. Focométrie : méthode de Bessel

Constructions graphiques. Lentille mince. Distance objet / image. Focométrie : méthode de Bessel Constructions graphiques Déterminer graphiquement les positions de l objet et de son image telles que le grandissement soit égal à 2. Répondre à la question pour une lentille convergente et une lentille

Plus en détail

Exercices d optique ondulatoire

Exercices d optique ondulatoire Exercices d optique ondulatoire PC Philippe Ribière Année Scolaire 2013-2014 Ph. Ribière PC 2013/2014 2 Chapitre 1 Optique géométrique. 1.1 Le détecteur de faux diamant. Du verre d indice n v = 1,7 est

Plus en détail

TS 32 Stockage de données sur un CD

TS 32 Stockage de données sur un CD FICHE 1 Fiche à destination des enseignants TS 32 Stockage de données sur un CD Type d'activité Activité documentaire Tâche complexe Notions et contenus Stockage optique Écriture et lecture des données

Plus en détail

Chapitre 5 : Les lentilles et les instruments d optique

Chapitre 5 : Les lentilles et les instruments d optique Exercices Chapitre 5 : Les lentilles et les instruments d optique E. (a) On a 33, 2 0cm et 20 cm. En utilisant l équation 5.2, on obtient 33 0 cm 33 20 cm 858 cm Le chat voit le poisson à 858 cm derrière

Plus en détail

Nous nous intéresserons ici à une version simplifiée du modèle corpusculaire pour décrire l optique géométrique.

Nous nous intéresserons ici à une version simplifiée du modèle corpusculaire pour décrire l optique géométrique. OPTIQUE GEOMETRIQUE Définitions : L optique est la science qui décrit les propriétés de la propagation de la lumière. La lumière est un concept extrêmement compliqué et dont la réalité physique n est pas

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1. Introduction à l optique géométrique...1. Chapitre 2. Formation des images... 13. Chapitre 3

Table des matières. Chapitre 1. Introduction à l optique géométrique...1. Chapitre 2. Formation des images... 13. Chapitre 3 Cours d'optique non linéaire Table des matières Chapitre 1 Introduction à l optique géométrique...1 Chapitre 2 Formation des images... 13 Chapitre 3 Lentilles minces sphériques... 21 1. Propagation de

Plus en détail

UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE

UNE LENTILLE MINCE CONVERGENTE TS Spécialité-ptique 1-formation d une image T.P-cours de Physique n 1 : IMGE RMEE PR UNE LENTILLE MINCE CNVERGENTE Partie : Produire des Il faudra être capable de : images et observer Positionner sur

Plus en détail

TP Vélocimétrie Doppler

TP Vélocimétrie Doppler TP Vélocimétrie Doppler Brahim Lamine, Agnès Maître, Catherine Schwob To cite this version: Brahim Lamine, Agnès Maître, Catherine Schwob. TP Vélocimétrie Doppler. Master. 2011. HAL Id:

Plus en détail

MR, 2007 Optique 1/20 MR, 2007 Optique 2/20

MR, 2007 Optique 1/20 MR, 2007 Optique 2/20 Sources de lumière Sources naturelles Soleil Étoiles Sources artificielles Bougie Ampoule MR, 2007 Optique 1/20 Origine de la lumière Incandescence La lumière provient d un corps chauffé à température

Plus en détail

CHAPITRE 1 LA LUMIERE ET L OPTIQUE GEOMETRIQUE

CHAPITRE 1 LA LUMIERE ET L OPTIQUE GEOMETRIQUE CHAPITRE 1 LA LUMIERE ET L OPTIQUE GEOMETRIQUE I Qu est-ce que la lumière? Historique : théorie ondulatoire et théorie corpusculaire II Aspect ondulatoire Figure 1-1 : (a) Onde plane électromagnétique

Plus en détail

Son et Lumière. L optique géométrique

Son et Lumière. L optique géométrique Son et Lumière Leçon N 3 L optique géométrique Introdution Nous allons au cours de cette leçon poser les bases de l optique géométrique en en rappelant les principes fondamentaux pour ensuite nous concentrer

Plus en détail

Chapitre 4 - Lumière et couleur

Chapitre 4 - Lumière et couleur Choix pédagogiques Chapitre 4 - Lumière et couleur Manuel pages 64 à 77 Ce chapitre reprend les notions introduites au collège et en classe de seconde sur les sources de lumières monochromatiques et polychromatiques.

Plus en détail

TUTORAT UE 3 2015-2016 Biophysique Colle n 1

TUTORAT UE 3 2015-2016 Biophysique Colle n 1 TUTORAT UE 3 2015-2016 Biophysique Colle n 1 Données : Champ de pesanteur terrestre : g = 9,81 N.kg -1 Constante de Planck : h = 6,62.10-34 SI Masse de l électron : m e- = 9,1.10-31 kg Charge élémentaire

Plus en détail

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. scienceblogs.com/startswithabang/2011/02/18/open-wide-what-do-you-mean-my/

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. scienceblogs.com/startswithabang/2011/02/18/open-wide-what-do-you-mean-my/ À quelle distance est une voiture quand on commence à distinguer, à l œil nu, qu il y a deux phares à l avant de la voiture? Les deux phares sont distants de 1.5 m. scienceblogs.com/startswithabang/011/0/18/open-wide-what-do-you-mean-my/

Plus en détail

6. Ondes électromagnétiques et rayons lumineux

6. Ondes électromagnétiques et rayons lumineux 6. Ondes électromagnétiques et rayons lumineux Ce chapitre contient des rappels d optique géométrique et vise à faire le lien entre les notions d ondes étudiées au début du cours et l optique géométrique.

Plus en détail

OPTIQUE GEOMETRIQUE SPÉ MP I STIGMATISME DES SYSTEMES CATADIOPTRIQUES: 1 ) Cas du miroir parabolique

OPTIQUE GEOMETRIQUE SPÉ MP I STIGMATISME DES SYSTEMES CATADIOPTRIQUES: 1 ) Cas du miroir parabolique I STIGMATISME DES SYSTEMES CATADIOPTRIQUES: 1 ) Cas du miroir parabolique n est plus sur l axe, il n y a plus très denses au voisinage d une courbe Pour un point à distance finie, il n y a plus stigmatisme:

Plus en détail

Histoire de l optique Optique géométrique (version historique) 2005-2006

Histoire de l optique Optique géométrique (version historique) 2005-2006 Histoire de l optique Optique géométrique (version historique) 2005-2006 1. Propagation rectiligne de la lumière (Euclide, ~300 av. J.-C. - ~260av. J.-C.) Durée : environ 1h00 en classe Construction d

Plus en détail

O 3 Lentilles minces sphériques dans les conditions de Gauss

O 3 Lentilles minces sphériques dans les conditions de Gauss 3 dans les conditions de Gauss PCSI 205 206 I Lentille mince sphérique. Généralités Définition : une lentille sphérique est un système optique centré résultant de l association de deux dioptres sphériques.

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES DE PHYSIQUE

TRAVAUX PRATIQUES DE PHYSIQUE TRAVAUX PRATIQUES DE PHYSIQUE DÉPARTEMENT DE PHYSIQUE DOSSIER POUR RAPPORT D EXPÉRIENCE Date : 26 mars 2009 Section : Physique Groupe No : 7 Nom : Jérôme Dufour Sascha Jörg Manipulation : F4 - Instrument

Plus en détail

Cours S6. Formation d une image

Cours S6. Formation d une image Cours S6 Formation d une image David Malka MPSI 2015-2016 Lycée Saint-Exupéry http://www.mpsi-lycee-saint-exupery.fr Table des matières 1 Le miroir plan 1 1.1 Le miroir plan...............................................

Plus en détail

Test d auto-évaluation 2010

Test d auto-évaluation 2010 SwissPhO Olympiade Suisse de Physique 2010 Test d auto-évaluation 2010 Ce test permet aux intéressés d évaluer leurs capacités à résoudre des problèmes et de reconnaître des lacunes dans certaines notions.

Plus en détail

UNIVERSITE DE PROVENCE

UNIVERSITE DE PROVENCE UNIVERSITE DE PROVENCE DEUG SM (Ondes 3DSO) OPTIQUE DG4.P4 TRAVAUX DIRIGES 003 / 004 UNIVERSITE DE PROVENCE 003 / 004 DEUG SM TRAVAUX DIRIGES N - - 3 I. PROPAGATION RECTILIGNE DE LA LUMIERE Un disque opaque

Plus en détail

Lycée Clemenceau. PCSI 1 - Physique. PCSI 1 (O.Granier) Lycée. Clemenceau. Les lentilles minces (approximation de Gauss) Olivier GRANIER

Lycée Clemenceau. PCSI 1 - Physique. PCSI 1 (O.Granier) Lycée. Clemenceau. Les lentilles minces (approximation de Gauss) Olivier GRANIER Lycée Clemenceau PCSI (O.Granier) Les lentilles minces (approximation de Gauss) Définitions, lentilles convergentes et divergentes : Dioptre sphérique : on appelle «dioptre sphérique» une surface sphérique

Plus en détail

FORMATION DES IMAGES ET STIGMATISME

FORMATION DES IMAGES ET STIGMATISME OPTIQUE GEOMETRIQUE R.DUPERRAY Lycée F.BUISSON PTSI FORMATION DES IMAGES ET STIGMATISME «Qui voit la figure humaine correctement? Le photographe, le miroir ou le peintre?» Pablo Picasso I Les objets et

Plus en détail

Master Lumière et Mesures Extrêmes Signal et Bruits : travaux pratiques. Détection par effet mirage Mesures photothermiques

Master Lumière et Mesures Extrêmes Signal et Bruits : travaux pratiques. Détection par effet mirage Mesures photothermiques 1 Master Lumière et Mesures Extrêmes Signal et Bruits : travaux pratiques 1 Introduction Détection par effet mirage Mesures photothermiques La méthode de détection par effet mirage fait partie de méthodes

Plus en détail

Caractéristiques des ondes

Caractéristiques des ondes Caractéristiques des ondes Chapitre Activités 1 Ondes progressives à une dimension (p 38) A Analyse qualitative d une onde b Fin de la Début de la 1 L onde est progressive puisque la perturbation se déplace

Plus en détail

Microscopie I : Bases de la Microscopie

Microscopie I : Bases de la Microscopie Microscopie I : Bases de la Microscopie 1. Nature de la lumière 1.1 Le photon : définition D une manière générale, la lumière est constituée par des trains d ondes électromagnétiques. Ces trains d ondes

Plus en détail

A) 1,3408 B) 1,3490 C) 1,3554 D) 1,3618 E)

A) 1,3408 B) 1,3490 C) 1,3554 D) 1,3618 E) Sup Perform NÎMES PHYSIQUE 1 er Quad 2009 - Contrôle Optique QCM1 : Soit un milieu dans lequel la lumière jaune (de longueur d onde λj = 578 nm) se propage à la vitesse de 221190 km.s -1 et la lumière

Plus en détail

Formation des images, lentilles et miroirs

Formation des images, lentilles et miroirs Formation des images, lentilles et miroirs 1 Pourquoi faut-il une optique afin de créer une image? 2 Préambule: chaque point d un dun objet et la source d un ensembles de rayons Point source fronts d onde

Plus en détail

Fiche à destination des enseignants TS 2 CD ou DVD?

Fiche à destination des enseignants TS 2 CD ou DVD? Fiche à destination des enseignants TS 2 CD ou DVD? Type d'activité Activité expérimentale ou évaluation expérimentale, type ECE Objectifs Pré-requis Conditions de mise en œuvre Liste du matériel, par

Plus en détail

PHYSIQUE 2 - Épreuve écrite

PHYSIQUE 2 - Épreuve écrite PHYSIQUE - Épreuve écrite WARIN André I. Remarques générales Le sujet de physique de la session 010 comprenait une partie A sur l optique et une partie B sur l électromagnétisme. - La partie A, à caractère

Plus en détail

Chapitre 6 La lumière des étoiles Physique

Chapitre 6 La lumière des étoiles Physique Chapitre 6 La lumière des étoiles Physique Introduction : On ne peut ni aller sur les étoiles, ni envoyer directement des sondes pour les analyser, en revanche on les voit, ce qui signifie qu'on reçoit

Plus en détail

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

Un spectromètre à fibre plus précis, plus résistant, plus pratique Concept et logiciel innovants

Un spectromètre à fibre plus précis, plus résistant, plus pratique Concept et logiciel innovants & INNOVATION 2014 NO DRIVER! Logiciel embarqué Un spectromètre à fibre plus précis, plus résistant, plus pratique Concept et logiciel innovants contact@ovio-optics.com www.ovio-optics.com Spectromètre

Plus en détail

Chap.3 Lentilles minces sphériques

Chap.3 Lentilles minces sphériques Chap.3 Lentilles minces sphériques 1. Les différents types de lentilles minces sphériques 1.1. Les différentes formes de lentilles sphériques 1.2. Lentilles minces Centre optique 1.3. Lentille convergente

Plus en détail

Q6 : Comment calcule t-on l intensité sonore à partir du niveau d intensité?

Q6 : Comment calcule t-on l intensité sonore à partir du niveau d intensité? EXERCICE 1 : QUESTION DE COURS Q1 : Qu est ce qu une onde progressive? Q2 : Qu est ce qu une onde mécanique? Q3 : Qu elle est la condition pour qu une onde soit diffractée? Q4 : Quelles sont les différentes

Plus en détail