Analyse statistique 2014

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Analyse statistique 2014"

Transcription

1 Analyse statistique 214 Janvier 215

2 CEDH - Analyse statistique 214 Table des matières Évolution des statistiques de la Cour en A. Nombre de nouvelles requêtes... 4 B. Affaires clôturées par une décision et affaires pendantes... 4 C. Traitement des requêtes Stade antérieur à l attribution à une formation Décisions d irrecevabilité ou de radiation du rôle Requêtes communiquées Arrêts Demandes de mesures provisoires (article 39 du règlement de la Cour)... 5 D. Politique de prioritisation... 5 Informations d ordre général... 6 Nombre de requêtes attribuées à une formation... 7 Traitement des requêtes... 9 Informations par pays Albanie Allemagne Andorre Arménie Autriche Azerbaïdjan Belgique... 2 Bosnie-Herzégovine Bulgarie Chypre Croatie Danemark Espagne Estonie Finlande France Géorgie... 3 Grèce Hongrie Irlande Islande Italie «L ex-république yougoslave de Macédoine» Lettonie Liechtenstein Lituanie Luxembourg /6

3 CEDH - Analyse statistique 214 Malte République de Moldova Monaco Monténégro Norvège Pays-Bas Pologne Portugal République tchèque Roumanie... 5 Royaume-Uni Russie Saint-Marin Serbie Slovaquie Slovénie Suède Suisse Turquie Ukraine /6

4 CEDH - Analyse statistique 214 Évolution des statistiques de la Cour en 214 Les statistiques de la Cour pour l année 214 montrent des différences importantes par rapport aux années précédentes, notamment une baisse du nombre de nouvelles affaires attribuées à une formation. Cela résulte en partie de la nouvelle approche adoptée à l égard de l article 47 du règlement de la Cour, qui énonce les exigences requises pour qu une requête puisse être attribuée à une formation. Elles révèlent toutefois aussi une diminution de la demande, avec un nombre inférieur d affaires reçues à la Cour. Cela a permis à la Cour de réduire le stock d affaires pendantes puisque le nombre de requêtes clôturées a dépassé celui des nouvelles requêtes. Étant donné que l arriéré d affaires irrecevables est progressivement éliminé, il n est plus possible d obtenir des augmentations de productivité aussi spectaculaires que celles réalisées ces dernières années. La Cour se concentrant désormais sur d autres catégories d affaires, la productivité va se stabiliser, et les fluctuations seront fonction du moment où de grands groupes d affaires sont traitées et tranchées. A. Nombre de nouvelles requêtes En 214, requêtes ont été attribuées à une formation, ce qui représente une diminution globale de 15 % par rapport au chiffre de 213 (65 8) d entre elles ont été classées comme devant être examinées par un juge unique et sont normalement appelées à être déclarées irrecevables (baisse de 16 % par rapport à 213) ont été classées comme devant probablement être traitées par une chambre ou un comité 1 (soit une diminution de 11 %). C est la première fois depuis 23 que le nombre d affaires attribuées diminue. B. Affaires clôturées par une décision et affaires pendantes requêtes ont été clôturées par une décision, soit une diminution de 8 % par rapport à 213 (93 41). Le nombre de requêtes clôturées a donc dépassé celui des requêtes attribuées d environ 29 8 (soit un surplus mensuel de près de 2 5 requêtes). Ainsi, le stock d affaires attribuées pendantes devant la Cour a diminué au cours de l année de 3 %, passant de 99 9 à C. Traitement des requêtes 1. Stade antérieur à l attribution à une formation Au 31 décembre 214, le nombre de requêtes pendantes au stade pré- était de 19 5, soit 13 % de moins qu à la même date de l année précédente (21 95). Le nombre de requêtes terminées administrativement en 214 est de 25 1, soit une augmentation de 84 %. La moitié de ces dossiers ont été clôturés en application de l article 47 du règlement. 2. Décisions d irrecevabilité ou de radiation du rôle En 214, requêtes ont été déclarées irrecevables ou par un juge unique, un comité ou une chambre, soit une baisse de 7 % par rapport au chiffre de 213 (89 74). Les formations de juge unique ont statué en 214 sur requêtes, soit une diminution de 2 % par rapport à 213 (8 583). Le nombre de requêtes par une décision ou par un arrêt à la suite d un règlement amiable ou d une déclaration unilatérale a augmenté de 16 % en 214 (2 198 contre 1 89 en 213). L augmentation a été de 15 % pour les règlements amiables (1 696 contre en 213) et de 23 % pour les déclarations unilatérales (52 contre 49 en 213). 1 Compétence des comités prévue à l article 28 1 b) de la Convention. 4/6

5 CEDH - Analyse statistique Requêtes communiquées Lorsqu une requête n est pas irrecevable de prime abord, elle est communiquée au gouvernement défendeur. En 214, requêtes ont été communiquées (presque autant qu en 213, où requêtes l avaient été). 4. Arrêts Le nombre de requêtes ayant donné lieu au prononcé d un arrêt s élève à (contre en 213, soit 35 % de moins). Une proportion importante d entre elles ont été jointes, ce qui explique que le nombre d arrêts réellement prononcés soit de 891, en diminution de 3 %. 29 arrêts (concernant 1 41 requêtes) ont été adoptés par des comités de trois juges. Ces arrêts représentent 59 % des requêtes tranchées par un arrêt (contre 75 % en 213). 5. Demandes de mesures provisoires (article 39 du règlement de la Cour) Le nombre total de décisions relatives à des demandes de mesures provisoires (1 929) a augmenté de 2 % par rapport à 213 (1 68). La Cour a fait droit à la demande dans 216 cas (contre 18 en 213, soit une augmentation de 1 %) et l a rejetée dans 783 cas (contre 818 en 213, soit une diminution de 4 %). Les autres demandes ne relevaient pas du champ d application de l article 39 du règlement. L augmentation des demandes accueillies s explique par 11 requêtes liées au conflit en Ukraine. D. Politique de prioritisation 2 Cette politique a pour but de concentrer plus de ressources sur les affaires les plus importantes, à savoir celles qui relèvent des trois premières catégories («requêtes prioritaires»). Au 31 décembre 214, il y avait requêtes dans ces catégories. Le nombre de requêtes prioritaires examinées à différents stades de la procédure a augmenté en 214 de 32 % par rapport à 213. Quant au nombre de requêtes prioritaires communiquées au gouvernement défendeur, il a augmenté de 34 % par rapport à 213. Le nombre de requêtes prioritaires déclarées irrecevables ou par une chambre ou un comité a augmenté de 36 %. Le nombre de requêtes prioritaires à la suite d un règlement amiable ou d une déclaration unilatérale est passé de 247 en 213 à 326 en 214. Le nombre de requêtes prioritaires ayant donné lieu à un arrêt a augmenté de 21 % en Les explications concernant la politique de prioritisation de la Cour sont disponibles sur le site internet de la Cour 5/6

6 CEDH - Analyse statistique 214 Informations d ordre général Tableau 1 Informations statistiques générales 1. [chiffres arrondis (5)] Requêtes attribuées / % 2. Stades de procédure intermédiaires / % 3. Requêtes jugées Par décision ou arrêt - un arrêt prononcé - une décision (irrecevabilité/radiation) / % % % 4. Requêtes pendantes [chiffres arrondis (5)] Requêtes pendantes devant une formation - Chambre (7 juges) - Comité (3 juges) - formation de Juge Unique 31/12/214 1/1/214 +/ % % % % 5. Requêtes pré-s [chiffres arrondis (5)] Requêtes au stade pré- 31/12/214 1/1/214 +/ % /- Requêtes terminées administrativement % 6/6

7 CEDH - Analyse statistique 214 Nombre de requêtes attribuées à une formation 3 Graphique 1 par an Graphique 2 Requêtes pendantes devant une formation Les chiffres indiquent le nombre total de requêtes, y compris les requêtes jointes. Les chiffres sont arrondis. La croissance de 22 s explique par un changement de méthodes de travail qui a déplacé une grande partie du filtrage de requêtes irrecevables du stade pré administratif vers le stade. 7/6

8 CEDH - Analyse statistique 214 Graphique 3 Etats gros pourvoyeurs de requêtes (plus de 1 7 requêtes pendantes devant une formation ) Pologne 18 2,6% Slovénie 17 2,4% autres 37 Etats ,7% Ukraine ,5% Hongrie 185 2,6% Géorgie 23 3,3% Serbie 25 3,6% Roumanie 34 4,9% Turquie 95 13,6% Russie 1 14,3% Italie 11 14,4% Nombre total des requêtes pendantes : 69 9 Graphique 4 Charge de travail de la Cour par stade procédural et formation ,1% An attente d une action du 313 4,5% 533,8% ,9% ,8% 4 Le stade procédural «en attente d une action du» a été créé pour surveiller les requêtes suivant un arrêt appliquant la procédure pilote. 8/6

9 CEDH - Analyse statistique 214 Graphique 5 Charge de travail de la Cour par catégories Cat. V ,6% Cat. IV ,6% Cat. III 645 9,2% Cat. II 374,5% Cat. I 795 1,1% Cat. VI-VII ,9% 69 9 Traitement des requêtes Graphique 6 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes Requêtes arrêts prononcés Requêtes communiquées Requêtes irrecevables ou rayées /6

10 CEDH - Analyse statistique 214 Graphique 7 Nombre d arrêts depuis Graphique 8 Requêtes appartenant aux catégories I, II et III traitées de 211 à communiquée décision arrêt /6

11 CEDH - Analyse statistique 214 Tableau 2 Requêtes attribuées par Etat contractant et population Etat Requêtes attribuées à une formation Population (1 ) Requêtes attribuées/population (1 ) State Applications allocated to a judicial formation Population (1 ) Allocated/population (1 ) Albanie ,3,35,37,29 Allemagne ,21,18,19,13 Andorre ,94,71,26,66 Arménie ,53,73,65,51 Autriche ,46,45,52,37 Azerbaïdjan ,55,37,35,43 Belgique ,23,24,24,14 Bosnie-Herzégovine ,32 1,12 2,27 1,74 Bulgarie ,63 1,74 1,66 1,28 Chypre ,82,9 1,66,64 Croatie ,69 4,33 4,32 2,58 Danemark ,2,18,15,12 Espagne ,17,15,17,14 Estonie ,58 2,25 1,8 1,42 Finlande ,8,58,58,34 France ,25,21,23,17 Georgie ,88,82,35,23 Grèce ,59,64,66,53 Hongrie ,65,74 1, 2,43 Irlande ,12,12,14,7 Islande ,31,31,28,86 Italie ,78,53,53,9 «L ex-rép. yougoslave de Macédoine» ,71 1,7 2,59 1,85 Lettonie ,4 1,4 1,59 1,49 Liechtenstein ,5 4,44 1,89 3,24 Lituanie , 1,24 1,44 1,31 Luxembourg ,47,59,71,42 Malte ,53,63 1,19,92 République de Moldova ,86 2,62 3,8 3,11 Monaco ,42 1,39 2,78 1,11 Monténégro ,8 2,91 4,64 2,53 Norvège ,32,2,29,28 Pays-Bas ,48,4,46,4 Pologne ,3 1,6 1,3,72 Portugal ,16,21,25,24 Rép. tchèque ,5,52,46,35 Roumanie ,39 3,17 2,7 2,22 Royaume-Uni ,25,27,14,11 Russie ,87,75,86,62 Saint-Marin ,,31 1,18 1,47 Serbie ,12 6,76 7,4 3,9 Slovaquie ,3,98,86,6 Slovénie ,7 2,5 2,41 1,71 Suède ,6,58,38,28 Suisse ,45,41,55,37 Turquie ,17 1,2,46,21 Ukraine ,1 1,71 2,89 3,14 Total ,78,79,8,68 SOURCES 213 et 214 : site Internet d'eurostat ("Population et conditions sociales ) ou Division de la statistique des Nations unies. L ensemble des pays membres du Conseil de l Europe comptaient au 1 er janvier 214 environ 824 millions d habitants. Le nombre moyen de requêtes attribuées à une formation pour 1 habitants est de,68 en /6

12 CEDH - Analyse statistique 214 Tableau 3 Charge de travail de la Cour par stade procédural et formation Etat Juge Unique et Comité Chambre et Comité - attente premier examen An attente d une action du TOTAL Albanie Allemagne Andorre Arménie Autriche Azerbaijan Belgique Bosnie-Herzégovine Bulgarie Chypre Croatie Denmark Espagne Estonie Finlande France Georgie Grèce Hongrie Irlande 3 3 Islande Italie «L ex-république yougoslave de Macédoine» Lettonie Liechtenstein Lituanie Luxembourg Malte République de Moldova Monaco Monténégro Norvège Pays-Bas Pologne Portugal Rép. tchèque Roumanie Royaume-Uni Russie Saint-Marin Serbie Slovaquie Slovénie Suède Suisse Turquie Ukraine TOUS ETATS /6

13 CEDH - Analyse statistique 214 Tableau 4 Déclarations unilatérales et règlements amiables de 212 à 214. Etat Déclaration Unilatérale Règlement Amiable Albanie Allemagne Andorre Arménie 2 Autriche Azerbaïdjan Belgique 3 1 Bosnie-Herzégovine Bulgarie Chypre Croatie Danemark 6 1 Espagne 1 Estonie 1 Finlande France Georgie Grèce Hongrie Irlande Islande Italie «L ex-république yougoslave de Macédoine» Lettonie Liechtenstein Lituanie 1 Luxembourg Malte 2 République de Moldova Monaco 1 Monténégro Norvège Pays-Bas Pologne Portugal Rép. tchèque Roumanie Royaume-Uni Russie San Marino 1 Serbie Slovaquie Slovénie Suède 1 Suisse Turquie Ukraine Grand Total /6

14 CEDH - Analyse statistique 214 Informations par pays Albanie Graphique 9 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation % 4 1% 8 2% 181 5% 366 Graphique 1 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

15 CEDH - Analyse statistique 214 Allemagne Graphique 11 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 4 12% 6 2% 97 29% % 335 Graphique 12 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

16 CEDH - Analyse statistique 214 Andorre Graphique 13 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 2 5% 2 5% 4 Graphique 14 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

17 CEDH - Analyse statistique 214 Arménie Graphique 15 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 78 7,5% 4,4% ,7% ,4% 1 4 Graphique 16 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

18 CEDH - Analyse statistique 214 Autriche Graphique 17 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 42 33% 2 2% 27 21% % Graphique 18 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

19 CEDH - Analyse statistique 214 Azerbaïdjan Graphique 19 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation ,6% 5,4% 6,4% ,6% 1 44 Graphique 2 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

20 CEDH - Analyse statistique 214 Belgique Graphique 21 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 54 15% 11 3% 23 6% % 367 Graphique 22 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

21 CEDH - Analyse statistique 214 Bosnie-Herzégovine Graphique 23 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 6 1% % An attente d une action du 367 5% 13 2% % Graphique 24 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

22 CEDH - Analyse statistique 214 Bulgarie Graphique 25 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation % 12 1% 29 21% % 969 Graphique 26 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

23 CEDH - Analyse statistique 214 Chypre Graphique 27 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 3 44% 1 1% 5 7% % Graphique 28 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

24 CEDH - Analyse statistique 214 Croatie Graphique 29 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation % 8 1% 87 16% % Graphique 3 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

25 CEDH - Analyse statistique 214 Danemark Graphique 31 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 11 42% 1 4% 1 4% 13 5% 26 Graphique 32 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

26 CEDH - Analyse statistique 214 Espagne Graphique 33 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 46 22% 4 2% 2 1% % Graphique 34 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

27 CEDH - Analyse statistique 214 Estonie Graphique 35 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 12 18% 3 4% 14 21% % Graphique 36 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

28 CEDH - Analyse statistique 214 Finlande Graphique 37 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 22 22% 2 2% 14 14% % Graphique 38 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

29 CEDH - Analyse statistique 214 France Graphique 39 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation % 2 4% 18 37% % 49 Graphique 4 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

30 CEDH - Analyse statistique 214 Géorgie Graphique 41 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 145 6,4% 2,1% 12,5% ,% Graphique 42 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

31 CEDH - Analyse statistique 214 Grèce Graphique 43 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation % 17 1% % % 1 22 Graphique 44 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

32 CEDH - Analyse statistique 214 Hongrie Graphique 45 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 23 11% 19 1,% 53 29% % 1 83 Graphique 46 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

33 CEDH - Analyse statistique 214 Irlande Graphique 47 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation ; 3; 1% 3 Graphique 48 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

34 CEDH - Analyse statistique 214 Islande Graphique 49 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 3 14% 1 4% 9 41% 9 41% 22 Graphique 5 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

35 CEDH - Analyse statistique 214 Italie Graphique 51 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation % An attente d une action du 37,4% 22 % 483 5% % 1 87 Graphique 52 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

36 CEDH - Analyse statistique 214 «L ex-république yougoslave de Macédoine» Graphique 53 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 75 31,5% 3 1,3% 25 1,5% ,7% Graphique 54 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

37 CEDH - Analyse statistique 214 Lettonie Graphique 55 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 68 21% 11 3% % 99 3% 332 Graphique 56 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

38 CEDH - Analyse statistique 214 Liechtenstein Graphique 57 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 3 3% 5 5% 2 2% 1 Graphique 58 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

39 CEDH - Analyse statistique 214 Lituanie Graphique 59 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 79 29% 8 3% 26 9% % Graphique 6 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

40 CEDH - Analyse statistique 214 Luxembourg Graphique 61 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 5 5% 4 4% 1 1% 1 Graphique 62 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

41 CEDH - Analyse statistique 214 Malte Graphique 63 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 2 3% 3 5% 2 31% % Graphique 64 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

42 CEDH - Analyse statistique 214 République de Moldova Graphique 65 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation % An attente d une action du 6 1% 13 1% % % Graphique 66 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

43 CEDH - Analyse statistique 214 Monaco Graphique 67 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 1 5% 1 5% 2 Graphique 68 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

44 CEDH - Analyse statistique 214 Monténégro Graphique 69 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 92 18% 38 8% 1 % % Graphique 7 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

45 CEDH - Analyse statistique 214 Norvège Graphique 71 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 6 9% 2 3% 2 29% % Graphique 72 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

46 CEDH - Analyse statistique 214 Pays-Bas Graphique 73 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 56 17% 2,6% 14 32% % 329 Graphique 74 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

47 CEDH - Analyse statistique 214 Pologne Graphique 75 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation % 17,9% % % Graphique 76 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

48 CEDH - Analyse statistique 214 Portugal Graphique 77 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 73 26% 8 3% 3 11% 171 6% 282 Graphique 78 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

49 CEDH - Analyse statistique 214 République tchèque Graphique 79 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 27 12% 12 6% 47 21% % 221 Graphique 8 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

50 CEDH - Analyse statistique 214 Roumanie Graphique 81 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation An attente d une action du 333 1% 57 1,7% 36 9% % % Graphique 82 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

51 CEDH - Analyse statistique 214 Royaume-Uni Graphique 83 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 11 1% 65 5% 71 6% % Graphique 84 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

52 CEDH - Analyse statistique 214 Russie Graphique 85 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation % An attente d une action du 536 5,4% 85,9% % % Graphique 86 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

53 CEDH - Analyse statistique 214 Saint-Marin Graphique 87 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 1 11% 2 22% 6 67% 9 Graphique 88 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes 5 5 4, ,5 3 2,5 2 1, , /6

54 CEDH - Analyse statistique 214 Serbie Graphique 89 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation An attente d une action du ,6% 15 % 93 36% 58 2% % Graphique 9 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

55 CEDH - Analyse statistique 214 Slovaquie Graphique 91 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 48 24% 15 8% 22 11% % 198 Graphique 92 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

56 CEDH - Analyse statistique 214 Slovénie Graphique 93 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 3 % 72 4% 162 1% 57 3% An attente d une action du ,7% 1 7 Graphique 94 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

57 CEDH - Analyse statistique 214 Suède Graphique 95 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 7 15% 13 28% 22 48% % Graphique 96 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

58 CEDH - Analyse statistique 214 Suisse Graphique 97 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 38 26% 8 5,4% 46 31% 55 37% 147 Graphique 98 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

59 CEDH - Analyse statistique 214 Turquie Graphique 99 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation % 85 1% 442 5% % Graphique 1 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

60 CEDH - Analyse statistique 214 Ukraine Graphique 11 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation % 18 % 93 7% % Graphique 12 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT Infrastructures, transports et mer MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, Transport Direction des services de transport Décision du 2 avril 2012 relatif aux modèles de licence de transport

Plus en détail

Le prix de l électricité à usage domestique a augmenté de 2,9% dans l UE en 2014 Union européenne Bulgarie Danemark Roumanie Suède Eurostat

Le prix de l électricité à usage domestique a augmenté de 2,9% dans l UE en 2014 Union européenne Bulgarie Danemark Roumanie Suède Eurostat 92/2015-27 mai 2015 Prix de l énergie dans l UE Le prix de l électricité à usage domestique a augmenté de 2,9% dans l UE en 2014 Le prix du gaz en hausse de 2,0% dans l UE Dans l Union européenne (UE),

Plus en détail

LE DRAPEAU EUROPÉEN A 60 ans

LE DRAPEAU EUROPÉEN A 60 ans À l occasion du 60 e anniversaire du drapeau européen, cette brochure présente l histoire et la symbolique de l emblème commun des institutions européennes. Le de est la principale organisation de défense

Plus en détail

REJOIGNEZ LES MEILLEURS COIFFEURS D'EUROPE SANS PLUS TARDER

REJOIGNEZ LES MEILLEURS COIFFEURS D'EUROPE SANS PLUS TARDER REJOIGNEZLESMEILLEURSCOIFFEURSD'EUROPE SANSPLUSTARDER 21décembre2012 ChèreMadame/CherMonsieur, Chaquepayseuropéenasonpropresystèmenationald'enseignementetdequalificationpourlesmétiers delacoiffure.ilyadéjàplusieursannées,lespartenairessociauxeuropéensdusecteurdelacoiffureont

Plus en détail

La lettre d Information des Français de l Étranger. Les trimestres pour enfants. Présentation

La lettre d Information des Français de l Étranger. Les trimestres pour enfants. Présentation La lettre d Information des Français de l Étranger La lettre du département des Relations internationales et de la coordination de la Cnav I SEPTEMBRE/OCTOBRE 200 I Les trimestres pour enfants Auparavant

Plus en détail

Un symbole pour toute l Europe. LE DRAPEAU EUROPÉEN A 60 ans

Un symbole pour toute l Europe. LE DRAPEAU EUROPÉEN A 60 ans Un symbole pour toute l Europe LE DRAPEAU EUROPÉEN A 60 ans Douze étoiles, 60 ans Il fotte désormais partout sur notre continent. Le drapeau bleu aux douze étoiles d or a 60 ans. Il symbolise depuis plus

Plus en détail

Panorama du marché du Crédit à la consommation en Europe en 2013

Panorama du marché du Crédit à la consommation en Europe en 2013 Panorama du marché du Crédit à la consommation en Europe en 2013 Pour la 7 ème année consécutive, Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du marché du crédit à la consommation

Plus en détail

Se rendre à l'étranger ou Retourner au Japon accompagné d un enfant

Se rendre à l'étranger ou Retourner au Japon accompagné d un enfant Se rendre à l'étranger ou Retourner au Japon accompagné d un enfant Problèmes pouvant survenir en cas de déplacement d un enfant (Régimes juridiques étrangers et la Convention de La Haye) Ministère des

Plus en détail

Baccalauréat Mathématiques informatique Amérique du Sud novembre 2007

Baccalauréat Mathématiques informatique Amérique du Sud novembre 2007 Baccalauréat Mathématiques informatique Amérique du Sud novembre 2007 EXERCICE 1 12 points Dans la feuille de calcul en annexe I on a répertorié 39 pays européens en indiquant pour chacun d eux dans la

Plus en détail

25/2015-9 février 2015. Consommation intérieure brute d énergie dans l UE (en millions de tonnes équivalent pétrole, Mtep)

25/2015-9 février 2015. Consommation intérieure brute d énergie dans l UE (en millions de tonnes équivalent pétrole, Mtep) 25/2015-9 février 2015 Production et consommation d énergie en 2013 La consommation d énergie dans l UE est revenue à son niveau du début des années 1990 Dépendance énergétique de l UE à 53% En 2013, la

Plus en détail

Autorisations CEMT pour 2008

Autorisations CEMT pour 2008 Département fédéral de l environnement, des transports, de l énergie et de la communication DETEC Office fédéral des transports OFT Division Financement Autorisations CEMT pour 2008 Remarque importante

Plus en détail

TARIF POSTAL FRANCE METROPOLITAINE AU 1 er juillet 2011. A partir de 1000 exemplaires en distribution J+2 TARIF «LETTRE EN NOMBRE»

TARIF POSTAL FRANCE METROPOLITAINE AU 1 er juillet 2011. A partir de 1000 exemplaires en distribution J+2 TARIF «LETTRE EN NOMBRE» TARIF POSTAL FRANCE METROPOLITAINE AU 1 er juillet 2011 Pour vos envois URGENTS inférieurs à 400 exemplaires TARIF «LETTRE» TARIF «ECOPLI» Service Rapide Délai 24h Service Economique Délai 4 jours Poids

Plus en détail

Gestion du temps et indicateur de rendement dans le secteur de la justice

Gestion du temps et indicateur de rendement dans le secteur de la justice Gestion du temps et indicateur de rendement dans le secteur de la justice Réforme Judiciaire au Maroc Programme de l Institut de la Banque Mondiale Rabat, Maroc, les 4-5 mai 2006 Prof. Dr. Alan Uzelac

Plus en détail

Strasbourg, 16 octobre 2003 CODEXTER (2003) 08 COMITÉ D EXPERTS SUR LE TERRORISME (CODEXTER)

Strasbourg, 16 octobre 2003 CODEXTER (2003) 08 COMITÉ D EXPERTS SUR LE TERRORISME (CODEXTER) Strasbourg, 16 octobre 2003 CODEXTER (2003) 08 COMITÉ D EXPERTS SUR LE TERRORISME (CODEXTER) ACTIVITES DU COMITE RESTREINT D'EXPERTS SUR L'EVALUATION DES MESURES DE LUTTE CONTRE LE BLANCHIMENT DES CAPITAUX

Plus en détail

Luxembourg 1 Macédoine 3 Malte 1 Pays-Bas 1 Norvège 1 Pologne 2 Portugal 1 Roumanie 4 Slovaquie 2 Slovénie 2 Espagne 1 Suède 1 Suisse 1 Turquie* 3

Luxembourg 1 Macédoine 3 Malte 1 Pays-Bas 1 Norvège 1 Pologne 2 Portugal 1 Roumanie 4 Slovaquie 2 Slovénie 2 Espagne 1 Suède 1 Suisse 1 Turquie* 3 HBL15 Si vous travaillez en Irlande du Nord : l allocation logement Fiche-conseil à l usage des travailleurs immigrés, éditée par l Office du logement (Housing Executive) Cette fiche vous expliquera quelles

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/TRANS/SC.3/2006/4/Add.2 19 juillet 2006 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS

Plus en détail

Tableau de bord de l Union de l innovation 2014

Tableau de bord de l Union de l innovation 2014 Tableau de bord de l Union de l innovation 2014 Le tableau de bord de l Union de l innovation pour la recherche et l innovation Synthèse Version FR Entreprises et industrie Synthèse Tableau de bord de

Plus en détail

Vos questions sur. la Cour de justice de l Union européenne. la Cour AELE. la Cour européenne des Droits de l Homme. la Cour internationale de Justice

Vos questions sur. la Cour de justice de l Union européenne. la Cour AELE. la Cour européenne des Droits de l Homme. la Cour internationale de Justice Vos questions sur la Cour de justice de l Union européenne la Cour AELE la Cour européenne des Droits de l Homme la Cour internationale de Justice la Cour pénale internationale CJUE COUR DE JUSTICE DE

Plus en détail

Déchiffrages[s] EU03 - Travail-Emploi

Déchiffrages[s] EU03 - Travail-Emploi EU03 - Travail- Page > Taux d'emploi Total 2 > Taux d'emploi Femmes 3 > Taux d'emploi Hommes 4 > Taux d'emploi 55-64 ans 5 > Taux d'emploi 15-24 ans 6 > Temps de travail annuel 7 > Taux de temps partiel

Plus en détail

La prise en charge de vos soins à l étranger

La prise en charge de vos soins à l étranger Artisans, commerçants, professions libérales La prise en charge de vos soins à l étranger Édition 2016 ARTISANS, COMMERÇANTS, PROFESSIONS LIBÉRALES LA PRISE EN CHARGE DE VOS SOINS À L ÉTRANGER 3 Vous êtes

Plus en détail

NEWSLETTER MARCHÉ OLÉICOLE Nº 92 mars 2015

NEWSLETTER MARCHÉ OLÉICOLE Nº 92 mars 2015 CONSOMMATION MONDIALE D OLIVES DE TABLE La consommation mondiale d olives de table a été multipliée par 2,7 au cours des 25 dernières années, augmentant de 169,4 % durant la période 1990/91-2014/15. Dans

Plus en détail

RAPPORT DE LA RÉUNION DE LA COMMISSION RÉGIONALE DE L OIE POUR L EUROPE. Paris, 24 mai 2005

RAPPORT DE LA RÉUNION DE LA COMMISSION RÉGIONALE DE L OIE POUR L EUROPE. Paris, 24 mai 2005 1 73 SG/11B/EU Original : anglais RAPPORT DE LA RÉUNION DE LA COMMISSION RÉGIONALE DE L OIE POUR L EUROPE Paris, 24 mai 2005 La réunion de la Commission régionale de l'oie pour l'europe s'est tenue le

Plus en détail

Conseil Économique et Social

Conseil Économique et Social NATIONS UNIES E Conseil Économique et Social Distr. GÉNÉRALE TRANS/WP.30/AC.2/2001/12 8 août 2001 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L'EUROPE Comité de gestion de la Convention TIR de

Plus en détail

PASSEPORT EUROPÉEN de COMPÉTENCES. Partagez votre. expérience! CURRICULUM VITAE (CV) Passeport des Langues. Supplément au. certificat.

PASSEPORT EUROPÉEN de COMPÉTENCES. Partagez votre. expérience! CURRICULUM VITAE (CV) Passeport des Langues. Supplément au. certificat. Partagez votre expérience! CURRICULUM VITAE (CV) Passeport des Langues PASSEPORT EUROPÉEN de COMPÉTENCES Europass mobilité Supplément au certificat Supplément au diplôme EUROPASS de quoi s agit-il? Cadre

Plus en détail

Tableau de bord de l Union de l innovation 2015 Synthèse Version FR

Tableau de bord de l Union de l innovation 2015 Synthèse Version FR Tableau de bord de l Union de l innovation 2015 Synthèse Version FR Marché intérieur, industrie, entrepreneuriat et PME SYNTHÈSE Tableau de bord de l Union de l innovation 2015: la performance en matière

Plus en détail

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr En 2008, la baisse du nombre d exportateurs engagée depuis 2003 s accentue (-3,1 %), quelle que soit

Plus en détail

État de la Convention internationale sur l élimination de toutes les formes de discrimination raciale

État de la Convention internationale sur l élimination de toutes les formes de discrimination raciale Nations Unies A/63/473 Assemblée générale Distr. générale 8 octobre 2008 Français Original : anglais Soixante-troisième session Point 62 a) de l ordre du jour Élimination du racisme et de la discrimination

Plus en détail

ACCORDS MULTILATÉRAUX

ACCORDS MULTILATÉRAUX ACCORDS MULTILATÉRAUX Accord relatif à l échange d informations sur la surveillance radiologique en Europe du Nord (2001) Cet Accord a été conclu par l Allemagne, le Danemark, l Estonie, la Finlande, l

Plus en détail

16. 13) Règlement No 13. Prescriptions uniformes relatives à l'homologation des véhicules des catégories M, N et O en ce qui concerne le freinage

16. 13) Règlement No 13. Prescriptions uniformes relatives à l'homologation des véhicules des catégories M, N et O en ce qui concerne le freinage 16. 13) Règlement No 13. Prescriptions uniformes relatives à l'homologation des véhicules des catégories M, N et O en ce qui concerne le freinage Genève, 1er juin 1970. ENTRÉE EN VIGUEUR 1 juin 1970, conformément

Plus en détail

Le c o m m e r c e d e d é ta i l

Le c o m m e r c e d e d é ta i l Le c o m m e r c e d e d é ta i l d a n s l Un i o n Eu r o p é e n n e Le commerce de détail regroupe toutes les entreprises dont l activité principale est la revente (sans transformation) de biens neufs

Plus en détail

MOUVEMENTS MIGRATOIRES

MOUVEMENTS MIGRATOIRES PARTIE 5 MOUVEMENTS page 363 5 MOUVEMENTS page 364 SOMMAIRE MOUVEMENTS n Répartition par nationalité des travailleurs entrés en France au cours de l année 29 366 n L immigration familiale 367 à 37 n Les

Plus en détail

DEUXIEME RAPPORT SUR LES QUESTIONS CONSTITUTIONNELLES SOULEVEES PAR LA RATIFICATION DU STATUT DE ROME INSTITUANT LA COUR PENALE INTERNATIONALE

DEUXIEME RAPPORT SUR LES QUESTIONS CONSTITUTIONNELLES SOULEVEES PAR LA RATIFICATION DU STATUT DE ROME INSTITUANT LA COUR PENALE INTERNATIONALE Strasbourg, le 4 novembre 2008 Etude n o 498/2008 Or. ang. COMMISSION EUROPEENNE POUR LA DEMOCRATIE PAR LE DROIT (COMMISSION DE VENISE) DEUXIEME RAPPORT SUR LES QUESTIONS CONSTITUTIONNELLES SOULEVEES PAR

Plus en détail

Production of heat by type Production de chaleur par catégorie Terajoules Térajoules

Production of heat by type Production de chaleur par catégorie Terajoules Térajoules Production of heat by type Production de chaleur par catégorie Table Notes: Heat from other sources includes heat from sources other than combustible fuels, both from CHP (combined heat and power) and

Plus en détail

Reconnaissance des diplômes étrangers : cadre juridique

Reconnaissance des diplômes étrangers : cadre juridique Département reconnaissance des diplômes Centre ENIC-NARIC France Module 1 première partie Reconnaissance des diplômes étrangers : cadre juridique Projet ERASMUS+ «Appui à l utilisation des outils de mobilité

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE Paris, le 10 septembre 2013 BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE COMMUNIQUÉ DE PRESSE STATISTIQUES RELATIVES AUX PAIEMENTS POUR 2012 La Banque centrale européenne (BCE) publie aujourd hui les statistiques relatives

Plus en détail

LA COMMISSION EUROPÉENNE CONTRE LE RACISME ET L'INTOLÉRANCE (ECRI)

LA COMMISSION EUROPÉENNE CONTRE LE RACISME ET L'INTOLÉRANCE (ECRI) LA COMMISSION EUROPÉENNE CONTRE LE RACISME ET L'INTOLÉRANCE (ECRI) La Commission européenne contre le racisme et l'intolérance (ECRI) est une instance de monitoring du Conseil de l Europe dont la tâche

Plus en détail

Exercer une activité temporaire hors de France

Exercer une activité temporaire hors de France Artisans, commerçants, professions libérales Exercer une activité temporaire hors de France Vos démarches et obligations Édition 2015 Exercer une activité temporaire hors de France Vos démarches et obligations

Plus en détail

Accord de coopération avec la Banque de développement du Conseil de l Europe

Accord de coopération avec la Banque de développement du Conseil de l Europe Cote du document: EB 2007/92/R.55 Point de l ordre du jour: 22 c) Date: 23 octobre 2007 Distribution: Publique Original: Anglais F Accord de coopération avec la Banque de développement du Conseil de l

Plus en détail

Mobilem auto & moto. Roulez!

Mobilem auto & moto. Roulez! Mobilem auto & moto Roulez! UNE ASSISTANCE VÉHICULE, POURQUOI? Vous vous déplacez avec votre véhicule dans votre vie quotidienne et lors de vos vacances, et pour vous une journée sans voiture devient problématique.

Plus en détail

Identification du répondant: 50 character(s) maximum. 50 character(s) maximum. 100 character(s) maximum. Fields marked with * are mandatory.

Identification du répondant: 50 character(s) maximum. 50 character(s) maximum. 100 character(s) maximum. Fields marked with * are mandatory. Vers l application de normes comptables européennes pour le secteur public («EPSAS») dans les États membres de l'ue Consultation publique sur les futurs principes et structures de gouvernance Fields marked

Plus en détail

Taux des retenues d impôt des non-résidents vivant dans les pays ayant conclu une convention fiscale avec le Canada 1

Taux des retenues d impôt des non-résidents vivant dans les pays ayant conclu une convention fiscale avec le Canada 1 Taux des retenues d impôt des non-résidents vivant dans les pays ayant conclu une 1 Taux des retenues d impôt des non-résidents vivant dans les pays ayant conclu une 1 Pays 2 Intérêts 3 Dividendes 4 Redevances

Plus en détail

L Europe sociale : travail, santé, retraite/ les meilleures options européennes pour l entreprise et les salariés Conférence

L Europe sociale : travail, santé, retraite/ les meilleures options européennes pour l entreprise et les salariés Conférence L Europe sociale : travail, santé, retraite/ les meilleures options européennes Conférence INTERVENANTS Laurence LUENGAS Directeur des Ressources Humaines de la société PARADIGM Evelyne PICHOT Commission

Plus en détail

15/2015-21 janvier 2015. Proportion d entreprises innovantes dans l Union européenne, 2010-2012 (en % des entreprises)

15/2015-21 janvier 2015. Proportion d entreprises innovantes dans l Union européenne, 2010-2012 (en % des entreprises) 15/2015-21 janvier 2015 Enquête communautaire sur l innovation 2012 La proportion d entreprises innovantes est passée sous la barre des 50% dans l UE en 2010-2012 Les innovations liées à l organisation

Plus en détail

Les marchés européens du crédit immobilier en 2015 et la place de la France dans ce marché

Les marchés européens du crédit immobilier en 2015 et la place de la France dans ce marché Les marchés européens du crédit immobilier en 2015 et la place de la France dans ce marché Point presse Crédit Foncier Nicolas Pécourt Directeur Communication externe et RSE 24 Mai 2016 Plan de présentation

Plus en détail

LISTE DE PRIX A. TARIFS D AFFRANCHISSEMENT... 2 B. SERVICES SPECIAUX... 3 C. TNT EXPRESS... 4 D. REEXPEDITIONS ET GARDES... 4 E. AUTRES PRODUITS...

LISTE DE PRIX A. TARIFS D AFFRANCHISSEMENT... 2 B. SERVICES SPECIAUX... 3 C. TNT EXPRESS... 4 D. REEXPEDITIONS ET GARDES... 4 E. AUTRES PRODUITS... SOMMAIRE Page A. TARIFS D AFFRANCHISSEMENT... 2 LISTE DE PRIX B. SERVICES SPECIAUX... 3 Envois enregistrés... 3 Affranchissement en numéraire... 3 Autres produits et services... 3 C. TNT EXPRESS... 4 D.

Plus en détail

Assemblée générale. Nations Unies A/C.6/67/L.14

Assemblée générale. Nations Unies A/C.6/67/L.14 Nations Unies A/C.6/67/L.14 Assemblée générale Distr. limitée 6 novembre 2012 Français Original : anglais Soixante-septième session Sixième Commission Point 80 de l ordre du jour État des Protocoles additionnels

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004

OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004 OBSERVATOIRE DU COMMERCE EXTERIEUR Données 2004 DIRECTION DE L'EXPANSION ECONOMIQUE DIVISION DES STATISTIQUES ET DES ETUDES ECONOMIQUES SOMMAIRE Pages PREAMBULE 1 CHAPITRE n 1 - LES RESULTATS ANNUELS 3

Plus en détail

Des allocations de solidarité

Des allocations de solidarité Retraités Des allocations de solidarité Aspa ASI Des allocations de solidarité Vous êtes retraité et vous avez de faibles revenus? Vous pouvez peut-être bénéfi cier de l allocation de solidarité aux personnes

Plus en détail

PARTIR EN ÉTUDES A L ETRANGER 2015 2016 SEMESTRE 2

PARTIR EN ÉTUDES A L ETRANGER 2015 2016 SEMESTRE 2 PARTIR EN ÉTUDES A L ETRANGER 2015 2016 SEMESTRE 2 L équipe du Service des Relations internationales Vice-Président Pr. Carl VETTERS, Enseignant-chercheur Chargé de mission Pr. Rachid AMARA, Enseignant-chercheur

Plus en détail

Bonn, Allemagne, 14-15 octobre 2015 EXÉCUTION DU BUDGET DE LA CMS AU COURS DE LA PÉRIODE DE JANVIER À AOÛT 2015

Bonn, Allemagne, 14-15 octobre 2015 EXÉCUTION DU BUDGET DE LA CMS AU COURS DE LA PÉRIODE DE JANVIER À AOÛT 2015 Convention sur la conservation des espèces migratrices appartenant à la faune sauvage Secrétariat assuré par le Programme des Nations Unies pour l Environnement 44 ème Réunion du Comité Permanent Bonn,

Plus en détail

Roulez, nous nous occupons du reste

Roulez, nous nous occupons du reste Évasio auto & moto NOUVEAU Roulez, nous nous occupons du reste UNE ASSISTANCE VÉHICULE, POURQUOI? Vous vous déplacez avec votre véhicule dans votre vie quotidienne et lors de vos vacances, et pour vous

Plus en détail

Et vous, quel est votre Scoubido? 4 types d offres scoubido : La nouvelle offre mobile de POST pour rester connecté, selon vos besoins et vos envies

Et vous, quel est votre Scoubido? 4 types d offres scoubido : La nouvelle offre mobile de POST pour rester connecté, selon vos besoins et vos envies Et vous, quel est votre Scoubido? 4 types d offres scoubido : avec avec tablette SANS SANS tablette La nouvelle offre de POST pour rester connecté, selon vos besoins et vos envies avec Offre Mobile avec

Plus en détail

Principaux partenaires commerciaux de l UE, 2002-2014 (Part dans le total des échanges de biens extra-ue, sur la base de la valeur commerciale)

Principaux partenaires commerciaux de l UE, 2002-2014 (Part dans le total des échanges de biens extra-ue, sur la base de la valeur commerciale) 55/2015-27 mars 2015 Commerce international de biens en 2014 Principaux partenaires commerciaux de l UE en 2014: les États-Unis pour les exportations, la Chine pour les importations Le commerce entre États

Plus en détail

LES AIDES FINANCIERES A LA MOBILITE INTERNATIONALE

LES AIDES FINANCIERES A LA MOBILITE INTERNATIONALE LES AIDES FINANCIERES A LA MOBILITE INTERNATIONALE LES DEMANDES DE BOURSE SONT A DEPOSER AU SERVICE DES AFFAIRES INTERNATIONALES DE L UNIVERSITE AVANT LE 30 AOUT 2016 POUR LES POURSUITES D ETUDES ET AVANT

Plus en détail

Quel est l'intérêt pour une entreprise de solliciter le statut de «l exportateur agréé»?

Quel est l'intérêt pour une entreprise de solliciter le statut de «l exportateur agréé»? Les accords conclus avec la Communauté Européenne, l Association Européenne de Libre Echange, la Turquie et les Pays Arabes Méditerranéens signataires de l accord d Agadir prévoient que la preuve de l

Plus en détail

Mise en œuvre du règlement communautaire (CE) n 883/2004 à Mayotte à compter du 1 er janvier 2014

Mise en œuvre du règlement communautaire (CE) n 883/2004 à Mayotte à compter du 1 er janvier 2014 CIRCULAIRE N 2014-07 DU 29 JANVIER 2014 Direction des Affaires Juridiques INSV0023-DGU Titre Mise en œuvre du règlement communautaire (CE) n 883/2004 à Mayotte à compter du 1 er janvier 2014 Objet Devenu

Plus en détail

Structures des systèmes éducatifs européens 2014/2015:

Structures des systèmes éducatifs européens 2014/2015: Structures des systèmes éducatifs européens 2014/2015: diagrammes Novembre 2014 Eurydice Faits et chiffres Éducation et Formation The Eurydice Network provides information on and analyses of European education

Plus en détail

Demande d évaluation de rachat de trimestres pour la retraite au titre des années d études supérieures

Demande d évaluation de rachat de trimestres pour la retraite au titre des années d études supérieures Nous sommes là pour vous aider Demande d évaluation de rachat de trimestres pour la retraite au titre des années d études supérieures Cette notice a été réalisée pour vous aider à compléter votre demande.

Plus en détail

Le programme Erasmus + à Sciences Po. La bourse de mobilité Erasmus séjours d études et stages

Le programme Erasmus + à Sciences Po. La bourse de mobilité Erasmus séjours d études et stages Le programme Erasmus + à Sciences Po La bourse de mobilité Erasmus séjours d études et stages Qu est ce que le programme Erasmus +? Erasmus + est un programme de la Commission Européenne destiné à encourager

Plus en détail

Pays dispensés de visa et dérogations à l obligation de visa caraïbe. Pays dont les ressortissants sont dispensés de visa

Pays dispensés de visa et dérogations à l obligation de visa caraïbe. Pays dont les ressortissants sont dispensés de visa Pays dispensés de visa et dérogations à l obligation de visa caraïbe Pour la zone caraïbe du Royaume des Pays-Bas, soit : les éléments territoriaux d Aruba, de Curaçao et de Saint-Martin, et les Pays-Bas

Plus en détail

PISA 2009 Results: What Students Know and Can Do (Volume I)

PISA 2009 Results: What Students Know and Can Do (Volume I) PISA 2009 Results: What Students Know and Can Do (Volume I) Summary in English Résultats du PISA 2009 : Savoirs et savoir-faire des élèves : Performance des élèves en compréhension de l'écrit, en mathématiques

Plus en détail

Détail des tarifs des offres La Poste Mobile Offres réservées aux particuliers en France métropolitaine

Détail des tarifs des offres La Poste Mobile Offres réservées aux particuliers en France métropolitaine Détail des tarifs des offres La Poste Mobile Offres réservées aux particuliers en France métropolitaine Tarifs TTC au 18 mai 2011 et les Forfaits SMS&WEB Les appels inclus sont facturés à la seconde dès

Plus en détail

DROITS DE L ENFANT, NOTAMMENT ETAT DE LA CONVENTION RELATIVE AUX DROITS DE L ENFANT. Rapport du Secrétaire général

DROITS DE L ENFANT, NOTAMMENT ETAT DE LA CONVENTION RELATIVE AUX DROITS DE L ENFANT. Rapport du Secrétaire général Distr. GENERALE E/CN.4/1994/83 30 novembre 1993 FRANCAIS Original : ANGLAIS COMMISSION DES DROITS DE L HOMME Cinquantième session Point 22 a) de l ordre du jour provisoire DROITS DE L ENFANT, NOTAMMENT

Plus en détail

Mode d emploi. Partir avec Erasmus. Erasmus en quelques chiffres : 31 665 étudiants Erasmus au départ de la France

Mode d emploi. Partir avec Erasmus. Erasmus en quelques chiffres : 31 665 étudiants Erasmus au départ de la France Partir avec Erasmus Mode d emploi Erasmus en quelques chiffres : Depuis la création du programme en 1987, plus de 2.2 millions d Européens, dont près de 380 000 étudiants français, ont bougé dans toute

Plus en détail

RENTES, PENSIONS ET ALLOCATIONS

RENTES, PENSIONS ET ALLOCATIONS PARTIE 3 Avant-propos...76 Synthèse...77 Règlements européens > Les paiements des rentes d accident du travail...8 > Les paiements des pensions d invalidité...83 > Les paiements des pensions de vieillesse...86

Plus en détail

PARTIES CONTRACTANTES AYANT RÉPONDU AU QUESTIONNAIRE SUR LE REMPLACEMENT

PARTIES CONTRACTANTES AYANT RÉPONDU AU QUESTIONNAIRE SUR LE REMPLACEMENT PARTIES CONTRACTANTES AYANT RÉPONDU AU QUESTIONNAIRE SUR LE REMPLACEMENT 1. Allemagne 2. Antigua-et-Barbuda 3. Antilles néerlandaises 4. Arménie 5. Australie 6. Autriche 7. Bahreïn 8. Bélarus 9. Benelux

Plus en détail

Convention pour la sauvegarde du patrimoine architectural de l Europe

Convention pour la sauvegarde du patrimoine architectural de l Europe Texte original Convention pour la sauvegarde du patrimoine architectural de l Europe 0.440.4 Conclue à Grenade le 3 octobre 1985 Approuvée par l Assemblée fédérale le 6 décembre 1995 1 Instrument de ratification

Plus en détail

MAROC Consulat du Maroc 12, rue de la Saïda 75015 Paris Tel : 01 56 56 72 00 Fax : 01 45 33 21 09

MAROC Consulat du Maroc 12, rue de la Saïda 75015 Paris Tel : 01 56 56 72 00 Fax : 01 45 33 21 09 MAROC Consulat du Maroc 12, rue de la Saïda 75015 Paris Tel : 01 56 56 72 00 Fax : 01 45 33 21 09 Site de L'Ambassade Modalités d obtention d un visa Si vous êtes de nationalité française ou ressortissant

Plus en détail

Kit Demande de Bourse Etude Erasmus 2014-2016

Kit Demande de Bourse Etude Erasmus 2014-2016 CESI-ERA- 1415 - Informations Programme Erasmus ERASMUS 2014-2016 Période d Etude Note d information aux élèves Les élèves de l ei.cesi et d exia.cesi peuvent bénéficier d une bourse Erasmus : - pour une

Plus en détail

ANNEXE 2 SOURCE STATISTIQUE

ANNEXE 2 SOURCE STATISTIQUE ANNEXE 2 SOURCE STATISTIQUE 104 SOURCE STATISTIQUE L entrée en vigueur de la loi du 31 décembre 1990 portant réforme de certaines professions judiciaires et juridiques a suscité un besoin croissant d informations

Plus en détail

Demande d admission par validation d acquis de titres EUROPEENS

Demande d admission par validation d acquis de titres EUROPEENS Année Universitaire 2013-2014 DOSSIER A A RETOURNER AU PLUS TARD LE 24 MAI 2013 Service des Relations Internationales Bureau de la mobilité individuelle Route de Mende 34199 MONTPELLIER CEDEX 5 Demande

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE À L'AVIATION CIVILE INTERNATIONALE SIGNÉE À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 (Mise à jour au 11 octobre 2011)

CONVENTION RELATIVE À L'AVIATION CIVILE INTERNATIONALE SIGNÉE À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 (Mise à jour au 11 octobre 2011) CONVENTION RELATIVE À L'AVIATION CIVILE INTERNATIONALE SIGNÉE À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 (Mise à jour au 11 octobre 2011) Entrée en vigueur : La Convention est entrée en vigueur le 4 avril 1947. Situation

Plus en détail

ERASMUS 2011-2012 Etude et Stage en entreprise Note d information aux élèves

ERASMUS 2011-2012 Etude et Stage en entreprise Note d information aux élèves ERASMUS 2011-2012 Etude et Stage en entreprise Note d information aux élèves Les élèves de l ei.cesi et d exia.cesi peuvent bénéficier d une bourse Erasmus : - pour leur mission à l étranger - pour une

Plus en détail

DÉMARCHES ADMINISTRATIVES

DÉMARCHES ADMINISTRATIVES Facilitez vos démarches, renseignez-vous avant de vous déplacer DÉMARCHES ADMINISTRATIVES Étudiants étrangers www.prefecturedepolice.interieur.gouv.fr Services d informations téléphoniques :. 0 891 01

Plus en détail

Amendement au Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d ozone

Amendement au Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d ozone Texte original Amendement au Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d ozone 0.814.021.3 Conclu à Montréal le 17 septembre 1997 Approuvé par l Assemblée fédérale le 6

Plus en détail

Permis de résidence délivrés pour la première fois dans l UE28 par raison, 2008-2013

Permis de résidence délivrés pour la première fois dans l UE28 par raison, 2008-2013 159/2014-22 octobre 2014 Permis de résidence dans l'ue28 pour les citoyens extracommunautaires Plus de 2,3 millions nouveaux titres de séjour délivrés dans l UE28 en 2013 Principaux bénéficiaires originaires

Plus en détail

PARTIE 5 DÉTACHEMENT LE DÉTACHEMENT ÉTRANGER-FRANCE FINANCIERS FLUX MOUVEMENTS. page 125

PARTIE 5 DÉTACHEMENT LE DÉTACHEMENT ÉTRANGER-FRANCE FINANCIERS FLUX MOUVEMENTS. page 125 PARTIE 5 LE LE FLUX FINANCIERS ÉTRANGERFRANCE page 125 MOUVEMENTS MIGRATOIRES LE AVANT PROPOS 127 à 131 SYNTHÈSE 132 à 133 RÈGLEMENTS EUROPÉENS > Détachements et pluriactivités. 134 à 136 > Le détachement

Plus en détail

RAPPORT DE LA RÉUNION DE LA COMMISSION RÉGIONALE DE L OIE POUR L EUROPE. Paris, 25 mai 2004

RAPPORT DE LA RÉUNION DE LA COMMISSION RÉGIONALE DE L OIE POUR L EUROPE. Paris, 25 mai 2004 72 SG/11B/EU Original : anglais RAPPORT DE LA RÉUNION DE LA COMMISSION RÉGIONALE DE L OIE POUR L EUROPE Paris, 25 mai 2004 La réunion de la Commission régionale de l'oie pour l'europe s'est tenue le 25

Plus en détail

PROGRAMME ERASMUS+ Toute mobilité Erasmus+, financée ou non par la bourse, doit faire l objet de justification sur la base des documents suivants

PROGRAMME ERASMUS+ Toute mobilité Erasmus+, financée ou non par la bourse, doit faire l objet de justification sur la base des documents suivants PROGRAMME ERASMUS+ Le programme Erasmus+ concerne les mobilités réalisées dans le cadre d un des accords Erasmus de Sciences Po Grenoble dans les pays suivants : 27 Etats membres de l Union Européenne

Plus en détail

Tarif de vos SMS métroplitains, vers les mobiles métropolitains : Mini Forfait

Tarif de vos SMS métroplitains, vers les mobiles métropolitains : Mini Forfait SMS Tarif de vos SMS métroplitains, vers les mobiles métropolitains : SMS depuis la France vers les mobiles Métropolitains Neuf Mobile Par SMS / destinataire Mini Forfait Forfaits et Forfaits TWIN Tarif

Plus en détail

REGLEMENT RELATIF AU DISPOSITIF DE MOBILITE ERASMUS+ POUR LES ETUDIANTS DE LA FILIERE SANITAIRE ET SOCIALE EN MIDI-PYRENEES - MIDI-PYRENEES HORIZONS

REGLEMENT RELATIF AU DISPOSITIF DE MOBILITE ERASMUS+ POUR LES ETUDIANTS DE LA FILIERE SANITAIRE ET SOCIALE EN MIDI-PYRENEES - MIDI-PYRENEES HORIZONS REGLEMENT RELATIF AU DISPOSITIF DE MOBILITE ERASMUS+ POUR LES ETUDIANTS DE LA FILIERE SANITAIRE ET SOCIALE EN MIDI-PYRENEES - MIDI-PYRENEES HORIZONS Adopté par le Conseil Régional par délibération n 14/09/08.10

Plus en détail

Guide tarifaire. Tarif en vigueur au 01 juin 2016

Guide tarifaire. Tarif en vigueur au 01 juin 2016 Guide tarifaire Tarif en vigueur au 01 juin 2016 Sommaire Les forfaits... P 3 Conditions et services... P 5 Les Options... P 6 La Mobil assistance... P 7 Hors forfaits... P 8 Tarifs depuis et vers l étranger...

Plus en détail

Taux de risque de pauvreté ou d exclusion sociale le plus élevé en Bulgarie, le plus faible en République tchèque

Taux de risque de pauvreté ou d exclusion sociale le plus élevé en Bulgarie, le plus faible en République tchèque 168/2014-4 Novembre 2014 Risque de pauvreté ou d'exclusion sociale dans l'ue28 Plus de 120 millions de personnes menacées de pauvreté ou d exclusion sociale en 2013 Soit près d une personne sur quatre

Plus en détail

Guide de préparation au virement SEPA pour les PME LES MINI- GUIDES BANCAIRES DES PROFESSIONNELS

Guide de préparation au virement SEPA pour les PME LES MINI- GUIDES BANCAIRES DES PROFESSIONNELS P006 www.lesclesdelabanque.com Le site d informations pratiques sur la banque et l argent Guide de préparation au virement SEPA pour les PME LES MINI- GUIDES BANCAIRES DES PROFESSIONNELS FBF - 18 rue La

Plus en détail

Eurobaromètre Flash 345 ACCESSIBILITE RÉSUMÉ

Eurobaromètre Flash 345 ACCESSIBILITE RÉSUMÉ Eurobaromètre Flash 345 ACCESSIBILITE RÉSUMÉ Terrain : Mars 2012 Publication : Décembre 2012 Cette étude a été commandée par la Commission européenne, Direction générale de la justice et coordonnée par

Plus en détail

Nature des revenus Impôt canadien Dégrèvement conventionnel Remarques Désignation Taux % de % à % Procédure voir chiffres

Nature des revenus Impôt canadien Dégrèvement conventionnel Remarques Désignation Taux % de % à % Procédure voir chiffres C A N A D A (Etat au 1 er janvier 2014) Index Aperçu des effets de la convention contre les doubles impositions 1 Imputation forfaitaire d'impôt (cf. remarque sous ch. IV) 5 Formule 196 " NR 7 - R Aperçu

Plus en détail

CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N 2007 21

CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N 2007 21 Tunis, le 14 août 2007 CIRCULAIRE AUX INTERMEDIAIRES AGREES N 2007 21 OBJET/ Circulaire n 93-21 du 10 décembre 1993 relative aux transferts au titre des opérations courantes. Le Gouverneur de la Banque

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET DU DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL Arrêté du 10 avril 2014 fixant les temps de séjour ouvrant droit à prise en charge des

Plus en détail

UE-27 : quelles prévisions de croissance économique en 2012 et 2013?

UE-27 : quelles prévisions de croissance économique en 2012 et 2013? ACTUALITÉS EUROPÉENNES n 49 janvier 2012 UE-27 : quelles prévisions de croissance économique en 2012 et 2013? par Pierre Verluise, Directeur de recherche à l IRIS, Directeur du site géopolitique www.diploweb.com

Plus en détail

Critères de qualification concernant la fourniture de services de menuiserie bois (fenêtres, portes et cloisons) sur le domaine du CERN

Critères de qualification concernant la fourniture de services de menuiserie bois (fenêtres, portes et cloisons) sur le domaine du CERN MS-4101/GS Etude de marché Critères de qualification concernant la fourniture de services de menuiserie bois (fenêtres, portes et cloisons) sur le domaine du CERN Afin d être pris en considération en tant

Plus en détail

Mobilité internationale

Mobilité internationale Mobilité internationale études et stages : aides financières* Service des Affaires Internationales Université de Rennes 1 * Les aides financières présentées sont celles dont le SAI a connaissance àla date

Plus en détail

ANNEXE. à la. proposition de décision du Conseil

ANNEXE. à la. proposition de décision du Conseil COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 4.4.2016 COM(2016) 174 final ANNEX 14 ANNEXE à la proposition de décision du Conseil relative à la conclusion du protocole d adhésion à l accord commercial entre l Union

Plus en détail

CONFERENCE DE BRIGHTON DU CONSEIL DE L EUROPE 18-20 AVRIL 2012

CONFERENCE DE BRIGHTON DU CONSEIL DE L EUROPE 18-20 AVRIL 2012 CONFERENCE DE BRIGHTON DU CONSEIL DE L EUROPE 18-20 AVRIL 2012 Programme de la Conférence Mercredi 18 avril 2012 18h30 20h30 Réception de bienvenue Musée de Brighton et Galerie d art Jeudi 19 avril 2012

Plus en détail

L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE

L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE Source: Eurostat, 2014, sauf indication contraire Les données se rapportent aux ressortissants de pays tiers, dont le lieu de résidence habituel se trouvait dans un pays hors

Plus en détail

Des allocations de solidarité

Des allocations de solidarité Retraités juin 205 Des allocations de solidarité Aspa ASI Des allocations de solidarité Vous êtes retraité et vous avez de faibles revenus? Vous pouvez peut-être bénéficier de l allocation de solidarité

Plus en détail

«ECC-Net: Travel» Une nouvelle application qui aide les consommateurs européens lors de leur voyage à l étranger.

«ECC-Net: Travel» Une nouvelle application qui aide les consommateurs européens lors de leur voyage à l étranger. 1 «ECC-Net: Travel» Une nouvelle application qui aide les consommateurs européens lors de leur voyage à l étranger. L application «ECC-Net: Travel» est un projet commun du Réseau des Centres Européens

Plus en détail

AGICOA - DECLARATION D UNE OEUVRE -

AGICOA - DECLARATION D UNE OEUVRE - AGICOA - DECLARATION D UNE OEUVRE - DECLARATION D UNE ŒUVRE (en gras données obligatoires) IRRIS Web, the web declaration portal, is available to update and check your data 1) Est-ce une nouvelle déclaration?

Plus en détail

REFERENCE, EXCELLENCE OU FORMULE TEMPORAIRE?

REFERENCE, EXCELLENCE OU FORMULE TEMPORAIRE? Voyagez rassurés Partout et à tout moment. Quoi qu il arrive, AXA Assistance vous assiste et vous conseille, n importe où, toute l année et à toute heure du jour ou de la nuit. Que vous soyez à la maison,

Plus en détail

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Un article de la loi de financement de la sécurité sociale 2010 aligne le coût de ce rachat

Plus en détail