Analyse statistique 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Analyse statistique 2014"

Transcription

1 Analyse statistique 214 Janvier 215

2 CEDH - Analyse statistique 214 Table des matières Évolution des statistiques de la Cour en A. Nombre de nouvelles requêtes... 4 B. Affaires clôturées par une décision et affaires pendantes... 4 C. Traitement des requêtes Stade antérieur à l attribution à une formation Décisions d irrecevabilité ou de radiation du rôle Requêtes communiquées Arrêts Demandes de mesures provisoires (article 39 du règlement de la Cour)... 5 D. Politique de prioritisation... 5 Informations d ordre général... 6 Nombre de requêtes attribuées à une formation... 7 Traitement des requêtes... 9 Informations par pays Albanie Allemagne Andorre Arménie Autriche Azerbaïdjan Belgique... 2 Bosnie-Herzégovine Bulgarie Chypre Croatie Danemark Espagne Estonie Finlande France Géorgie... 3 Grèce Hongrie Irlande Islande Italie «L ex-république yougoslave de Macédoine» Lettonie Liechtenstein Lituanie Luxembourg /6

3 CEDH - Analyse statistique 214 Malte République de Moldova Monaco Monténégro Norvège Pays-Bas Pologne Portugal République tchèque Roumanie... 5 Royaume-Uni Russie Saint-Marin Serbie Slovaquie Slovénie Suède Suisse Turquie Ukraine /6

4 CEDH - Analyse statistique 214 Évolution des statistiques de la Cour en 214 Les statistiques de la Cour pour l année 214 montrent des différences importantes par rapport aux années précédentes, notamment une baisse du nombre de nouvelles affaires attribuées à une formation. Cela résulte en partie de la nouvelle approche adoptée à l égard de l article 47 du règlement de la Cour, qui énonce les exigences requises pour qu une requête puisse être attribuée à une formation. Elles révèlent toutefois aussi une diminution de la demande, avec un nombre inférieur d affaires reçues à la Cour. Cela a permis à la Cour de réduire le stock d affaires pendantes puisque le nombre de requêtes clôturées a dépassé celui des nouvelles requêtes. Étant donné que l arriéré d affaires irrecevables est progressivement éliminé, il n est plus possible d obtenir des augmentations de productivité aussi spectaculaires que celles réalisées ces dernières années. La Cour se concentrant désormais sur d autres catégories d affaires, la productivité va se stabiliser, et les fluctuations seront fonction du moment où de grands groupes d affaires sont traitées et tranchées. A. Nombre de nouvelles requêtes En 214, requêtes ont été attribuées à une formation, ce qui représente une diminution globale de 15 % par rapport au chiffre de 213 (65 8) d entre elles ont été classées comme devant être examinées par un juge unique et sont normalement appelées à être déclarées irrecevables (baisse de 16 % par rapport à 213) ont été classées comme devant probablement être traitées par une chambre ou un comité 1 (soit une diminution de 11 %). C est la première fois depuis 23 que le nombre d affaires attribuées diminue. B. Affaires clôturées par une décision et affaires pendantes requêtes ont été clôturées par une décision, soit une diminution de 8 % par rapport à 213 (93 41). Le nombre de requêtes clôturées a donc dépassé celui des requêtes attribuées d environ 29 8 (soit un surplus mensuel de près de 2 5 requêtes). Ainsi, le stock d affaires attribuées pendantes devant la Cour a diminué au cours de l année de 3 %, passant de 99 9 à C. Traitement des requêtes 1. Stade antérieur à l attribution à une formation Au 31 décembre 214, le nombre de requêtes pendantes au stade pré- était de 19 5, soit 13 % de moins qu à la même date de l année précédente (21 95). Le nombre de requêtes terminées administrativement en 214 est de 25 1, soit une augmentation de 84 %. La moitié de ces dossiers ont été clôturés en application de l article 47 du règlement. 2. Décisions d irrecevabilité ou de radiation du rôle En 214, requêtes ont été déclarées irrecevables ou par un juge unique, un comité ou une chambre, soit une baisse de 7 % par rapport au chiffre de 213 (89 74). Les formations de juge unique ont statué en 214 sur requêtes, soit une diminution de 2 % par rapport à 213 (8 583). Le nombre de requêtes par une décision ou par un arrêt à la suite d un règlement amiable ou d une déclaration unilatérale a augmenté de 16 % en 214 (2 198 contre 1 89 en 213). L augmentation a été de 15 % pour les règlements amiables (1 696 contre en 213) et de 23 % pour les déclarations unilatérales (52 contre 49 en 213). 1 Compétence des comités prévue à l article 28 1 b) de la Convention. 4/6

5 CEDH - Analyse statistique Requêtes communiquées Lorsqu une requête n est pas irrecevable de prime abord, elle est communiquée au gouvernement défendeur. En 214, requêtes ont été communiquées (presque autant qu en 213, où requêtes l avaient été). 4. Arrêts Le nombre de requêtes ayant donné lieu au prononcé d un arrêt s élève à (contre en 213, soit 35 % de moins). Une proportion importante d entre elles ont été jointes, ce qui explique que le nombre d arrêts réellement prononcés soit de 891, en diminution de 3 %. 29 arrêts (concernant 1 41 requêtes) ont été adoptés par des comités de trois juges. Ces arrêts représentent 59 % des requêtes tranchées par un arrêt (contre 75 % en 213). 5. Demandes de mesures provisoires (article 39 du règlement de la Cour) Le nombre total de décisions relatives à des demandes de mesures provisoires (1 929) a augmenté de 2 % par rapport à 213 (1 68). La Cour a fait droit à la demande dans 216 cas (contre 18 en 213, soit une augmentation de 1 %) et l a rejetée dans 783 cas (contre 818 en 213, soit une diminution de 4 %). Les autres demandes ne relevaient pas du champ d application de l article 39 du règlement. L augmentation des demandes accueillies s explique par 11 requêtes liées au conflit en Ukraine. D. Politique de prioritisation 2 Cette politique a pour but de concentrer plus de ressources sur les affaires les plus importantes, à savoir celles qui relèvent des trois premières catégories («requêtes prioritaires»). Au 31 décembre 214, il y avait requêtes dans ces catégories. Le nombre de requêtes prioritaires examinées à différents stades de la procédure a augmenté en 214 de 32 % par rapport à 213. Quant au nombre de requêtes prioritaires communiquées au gouvernement défendeur, il a augmenté de 34 % par rapport à 213. Le nombre de requêtes prioritaires déclarées irrecevables ou par une chambre ou un comité a augmenté de 36 %. Le nombre de requêtes prioritaires à la suite d un règlement amiable ou d une déclaration unilatérale est passé de 247 en 213 à 326 en 214. Le nombre de requêtes prioritaires ayant donné lieu à un arrêt a augmenté de 21 % en Les explications concernant la politique de prioritisation de la Cour sont disponibles sur le site internet de la Cour 5/6

6 CEDH - Analyse statistique 214 Informations d ordre général Tableau 1 Informations statistiques générales 1. [chiffres arrondis (5)] Requêtes attribuées / % 2. Stades de procédure intermédiaires / % 3. Requêtes jugées Par décision ou arrêt - un arrêt prononcé - une décision (irrecevabilité/radiation) / % % % 4. Requêtes pendantes [chiffres arrondis (5)] Requêtes pendantes devant une formation - Chambre (7 juges) - Comité (3 juges) - formation de Juge Unique 31/12/214 1/1/214 +/ % % % % 5. Requêtes pré-s [chiffres arrondis (5)] Requêtes au stade pré- 31/12/214 1/1/214 +/ % /- Requêtes terminées administrativement % 6/6

7 CEDH - Analyse statistique 214 Nombre de requêtes attribuées à une formation 3 Graphique 1 par an Graphique 2 Requêtes pendantes devant une formation Les chiffres indiquent le nombre total de requêtes, y compris les requêtes jointes. Les chiffres sont arrondis. La croissance de 22 s explique par un changement de méthodes de travail qui a déplacé une grande partie du filtrage de requêtes irrecevables du stade pré administratif vers le stade. 7/6

8 CEDH - Analyse statistique 214 Graphique 3 Etats gros pourvoyeurs de requêtes (plus de 1 7 requêtes pendantes devant une formation ) Pologne 18 2,6% Slovénie 17 2,4% autres 37 Etats ,7% Ukraine ,5% Hongrie 185 2,6% Géorgie 23 3,3% Serbie 25 3,6% Roumanie 34 4,9% Turquie 95 13,6% Russie 1 14,3% Italie 11 14,4% Nombre total des requêtes pendantes : 69 9 Graphique 4 Charge de travail de la Cour par stade procédural et formation ,1% An attente d une action du 313 4,5% 533,8% ,9% ,8% 4 Le stade procédural «en attente d une action du» a été créé pour surveiller les requêtes suivant un arrêt appliquant la procédure pilote. 8/6

9 CEDH - Analyse statistique 214 Graphique 5 Charge de travail de la Cour par catégories Cat. V ,6% Cat. IV ,6% Cat. III 645 9,2% Cat. II 374,5% Cat. I 795 1,1% Cat. VI-VII ,9% 69 9 Traitement des requêtes Graphique 6 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes Requêtes arrêts prononcés Requêtes communiquées Requêtes irrecevables ou rayées /6

10 CEDH - Analyse statistique 214 Graphique 7 Nombre d arrêts depuis Graphique 8 Requêtes appartenant aux catégories I, II et III traitées de 211 à communiquée décision arrêt /6

11 CEDH - Analyse statistique 214 Tableau 2 Requêtes attribuées par Etat contractant et population Etat Requêtes attribuées à une formation Population (1 ) Requêtes attribuées/population (1 ) State Applications allocated to a judicial formation Population (1 ) Allocated/population (1 ) Albanie ,3,35,37,29 Allemagne ,21,18,19,13 Andorre ,94,71,26,66 Arménie ,53,73,65,51 Autriche ,46,45,52,37 Azerbaïdjan ,55,37,35,43 Belgique ,23,24,24,14 Bosnie-Herzégovine ,32 1,12 2,27 1,74 Bulgarie ,63 1,74 1,66 1,28 Chypre ,82,9 1,66,64 Croatie ,69 4,33 4,32 2,58 Danemark ,2,18,15,12 Espagne ,17,15,17,14 Estonie ,58 2,25 1,8 1,42 Finlande ,8,58,58,34 France ,25,21,23,17 Georgie ,88,82,35,23 Grèce ,59,64,66,53 Hongrie ,65,74 1, 2,43 Irlande ,12,12,14,7 Islande ,31,31,28,86 Italie ,78,53,53,9 «L ex-rép. yougoslave de Macédoine» ,71 1,7 2,59 1,85 Lettonie ,4 1,4 1,59 1,49 Liechtenstein ,5 4,44 1,89 3,24 Lituanie , 1,24 1,44 1,31 Luxembourg ,47,59,71,42 Malte ,53,63 1,19,92 République de Moldova ,86 2,62 3,8 3,11 Monaco ,42 1,39 2,78 1,11 Monténégro ,8 2,91 4,64 2,53 Norvège ,32,2,29,28 Pays-Bas ,48,4,46,4 Pologne ,3 1,6 1,3,72 Portugal ,16,21,25,24 Rép. tchèque ,5,52,46,35 Roumanie ,39 3,17 2,7 2,22 Royaume-Uni ,25,27,14,11 Russie ,87,75,86,62 Saint-Marin ,,31 1,18 1,47 Serbie ,12 6,76 7,4 3,9 Slovaquie ,3,98,86,6 Slovénie ,7 2,5 2,41 1,71 Suède ,6,58,38,28 Suisse ,45,41,55,37 Turquie ,17 1,2,46,21 Ukraine ,1 1,71 2,89 3,14 Total ,78,79,8,68 SOURCES 213 et 214 : site Internet d'eurostat ("Population et conditions sociales ) ou Division de la statistique des Nations unies. L ensemble des pays membres du Conseil de l Europe comptaient au 1 er janvier 214 environ 824 millions d habitants. Le nombre moyen de requêtes attribuées à une formation pour 1 habitants est de,68 en /6

12 CEDH - Analyse statistique 214 Tableau 3 Charge de travail de la Cour par stade procédural et formation Etat Juge Unique et Comité Chambre et Comité - attente premier examen An attente d une action du TOTAL Albanie Allemagne Andorre Arménie Autriche Azerbaijan Belgique Bosnie-Herzégovine Bulgarie Chypre Croatie Denmark Espagne Estonie Finlande France Georgie Grèce Hongrie Irlande 3 3 Islande Italie «L ex-république yougoslave de Macédoine» Lettonie Liechtenstein Lituanie Luxembourg Malte République de Moldova Monaco Monténégro Norvège Pays-Bas Pologne Portugal Rép. tchèque Roumanie Royaume-Uni Russie Saint-Marin Serbie Slovaquie Slovénie Suède Suisse Turquie Ukraine TOUS ETATS /6

13 CEDH - Analyse statistique 214 Tableau 4 Déclarations unilatérales et règlements amiables de 212 à 214. Etat Déclaration Unilatérale Règlement Amiable Albanie Allemagne Andorre Arménie 2 Autriche Azerbaïdjan Belgique 3 1 Bosnie-Herzégovine Bulgarie Chypre Croatie Danemark 6 1 Espagne 1 Estonie 1 Finlande France Georgie Grèce Hongrie Irlande Islande Italie «L ex-république yougoslave de Macédoine» Lettonie Liechtenstein Lituanie 1 Luxembourg Malte 2 République de Moldova Monaco 1 Monténégro Norvège Pays-Bas Pologne Portugal Rép. tchèque Roumanie Royaume-Uni Russie San Marino 1 Serbie Slovaquie Slovénie Suède 1 Suisse Turquie Ukraine Grand Total /6

14 CEDH - Analyse statistique 214 Informations par pays Albanie Graphique 9 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation % 4 1% 8 2% 181 5% 366 Graphique 1 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

15 CEDH - Analyse statistique 214 Allemagne Graphique 11 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 4 12% 6 2% 97 29% % 335 Graphique 12 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

16 CEDH - Analyse statistique 214 Andorre Graphique 13 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 2 5% 2 5% 4 Graphique 14 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

17 CEDH - Analyse statistique 214 Arménie Graphique 15 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 78 7,5% 4,4% ,7% ,4% 1 4 Graphique 16 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

18 CEDH - Analyse statistique 214 Autriche Graphique 17 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 42 33% 2 2% 27 21% % Graphique 18 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

19 CEDH - Analyse statistique 214 Azerbaïdjan Graphique 19 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation ,6% 5,4% 6,4% ,6% 1 44 Graphique 2 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

20 CEDH - Analyse statistique 214 Belgique Graphique 21 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 54 15% 11 3% 23 6% % 367 Graphique 22 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

21 CEDH - Analyse statistique 214 Bosnie-Herzégovine Graphique 23 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 6 1% % An attente d une action du 367 5% 13 2% % Graphique 24 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

22 CEDH - Analyse statistique 214 Bulgarie Graphique 25 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation % 12 1% 29 21% % 969 Graphique 26 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

23 CEDH - Analyse statistique 214 Chypre Graphique 27 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 3 44% 1 1% 5 7% % Graphique 28 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

24 CEDH - Analyse statistique 214 Croatie Graphique 29 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation % 8 1% 87 16% % Graphique 3 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

25 CEDH - Analyse statistique 214 Danemark Graphique 31 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 11 42% 1 4% 1 4% 13 5% 26 Graphique 32 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

26 CEDH - Analyse statistique 214 Espagne Graphique 33 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 46 22% 4 2% 2 1% % Graphique 34 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

27 CEDH - Analyse statistique 214 Estonie Graphique 35 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 12 18% 3 4% 14 21% % Graphique 36 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

28 CEDH - Analyse statistique 214 Finlande Graphique 37 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 22 22% 2 2% 14 14% % Graphique 38 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

29 CEDH - Analyse statistique 214 France Graphique 39 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation % 2 4% 18 37% % 49 Graphique 4 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

30 CEDH - Analyse statistique 214 Géorgie Graphique 41 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 145 6,4% 2,1% 12,5% ,% Graphique 42 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

31 CEDH - Analyse statistique 214 Grèce Graphique 43 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation % 17 1% % % 1 22 Graphique 44 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

32 CEDH - Analyse statistique 214 Hongrie Graphique 45 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 23 11% 19 1,% 53 29% % 1 83 Graphique 46 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

33 CEDH - Analyse statistique 214 Irlande Graphique 47 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation ; 3; 1% 3 Graphique 48 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

34 CEDH - Analyse statistique 214 Islande Graphique 49 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 3 14% 1 4% 9 41% 9 41% 22 Graphique 5 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

35 CEDH - Analyse statistique 214 Italie Graphique 51 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation % An attente d une action du 37,4% 22 % 483 5% % 1 87 Graphique 52 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

36 CEDH - Analyse statistique 214 «L ex-république yougoslave de Macédoine» Graphique 53 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 75 31,5% 3 1,3% 25 1,5% ,7% Graphique 54 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

37 CEDH - Analyse statistique 214 Lettonie Graphique 55 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 68 21% 11 3% % 99 3% 332 Graphique 56 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

38 CEDH - Analyse statistique 214 Liechtenstein Graphique 57 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 3 3% 5 5% 2 2% 1 Graphique 58 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

39 CEDH - Analyse statistique 214 Lituanie Graphique 59 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 79 29% 8 3% 26 9% % Graphique 6 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

40 CEDH - Analyse statistique 214 Luxembourg Graphique 61 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 5 5% 4 4% 1 1% 1 Graphique 62 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

41 CEDH - Analyse statistique 214 Malte Graphique 63 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 2 3% 3 5% 2 31% % Graphique 64 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

42 CEDH - Analyse statistique 214 République de Moldova Graphique 65 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation % An attente d une action du 6 1% 13 1% % % Graphique 66 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

43 CEDH - Analyse statistique 214 Monaco Graphique 67 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 1 5% 1 5% 2 Graphique 68 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

44 CEDH - Analyse statistique 214 Monténégro Graphique 69 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 92 18% 38 8% 1 % % Graphique 7 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

45 CEDH - Analyse statistique 214 Norvège Graphique 71 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 6 9% 2 3% 2 29% % Graphique 72 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

46 CEDH - Analyse statistique 214 Pays-Bas Graphique 73 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 56 17% 2,6% 14 32% % 329 Graphique 74 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

47 CEDH - Analyse statistique 214 Pologne Graphique 75 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation % 17,9% % % Graphique 76 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

48 CEDH - Analyse statistique 214 Portugal Graphique 77 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 73 26% 8 3% 3 11% 171 6% 282 Graphique 78 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

49 CEDH - Analyse statistique 214 République tchèque Graphique 79 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 27 12% 12 6% 47 21% % 221 Graphique 8 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

50 CEDH - Analyse statistique 214 Roumanie Graphique 81 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation An attente d une action du 333 1% 57 1,7% 36 9% % % Graphique 82 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

51 CEDH - Analyse statistique 214 Royaume-Uni Graphique 83 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 11 1% 65 5% 71 6% % Graphique 84 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

52 CEDH - Analyse statistique 214 Russie Graphique 85 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation % An attente d une action du 536 5,4% 85,9% % % Graphique 86 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

53 CEDH - Analyse statistique 214 Saint-Marin Graphique 87 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 1 11% 2 22% 6 67% 9 Graphique 88 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes 5 5 4, ,5 3 2,5 2 1, , /6

54 CEDH - Analyse statistique 214 Serbie Graphique 89 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation An attente d une action du ,6% 15 % 93 36% 58 2% % Graphique 9 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

55 CEDH - Analyse statistique 214 Slovaquie Graphique 91 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 48 24% 15 8% 22 11% % 198 Graphique 92 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

56 CEDH - Analyse statistique 214 Slovénie Graphique 93 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 3 % 72 4% 162 1% 57 3% An attente d une action du ,7% 1 7 Graphique 94 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

57 CEDH - Analyse statistique 214 Suède Graphique 95 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 7 15% 13 28% 22 48% % Graphique 96 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

58 CEDH - Analyse statistique 214 Suisse Graphique 97 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation 38 26% 8 5,4% 46 31% 55 37% 147 Graphique 98 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

59 CEDH - Analyse statistique 214 Turquie Graphique 99 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation % 85 1% 442 5% % Graphique 1 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

60 CEDH - Analyse statistique 214 Ukraine Graphique 11 La charge de travail de la Cour par stade procédural et formation % 18 % 93 7% % Graphique 12 Principales étapes procédurales du traitement des requêtes /6

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/TRANS/SC.3/2006/4/Add.2 19 juillet 2006 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS

Plus en détail

Conseil Économique et Social

Conseil Économique et Social NATIONS UNIES E Conseil Économique et Social Distr. GÉNÉRALE TRANS/WP.30/AC.2/2001/12 8 août 2001 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L'EUROPE Comité de gestion de la Convention TIR de

Plus en détail

Accord de coopération avec la Banque de développement du Conseil de l Europe

Accord de coopération avec la Banque de développement du Conseil de l Europe Cote du document: EB 2007/92/R.55 Point de l ordre du jour: 22 c) Date: 23 octobre 2007 Distribution: Publique Original: Anglais F Accord de coopération avec la Banque de développement du Conseil de l

Plus en détail

LA COMMISSION EUROPÉENNE CONTRE LE RACISME ET L'INTOLÉRANCE (ECRI)

LA COMMISSION EUROPÉENNE CONTRE LE RACISME ET L'INTOLÉRANCE (ECRI) LA COMMISSION EUROPÉENNE CONTRE LE RACISME ET L'INTOLÉRANCE (ECRI) La Commission européenne contre le racisme et l'intolérance (ECRI) est une instance de monitoring du Conseil de l Europe dont la tâche

Plus en détail

Reconnaissance des diplômes étrangers : cadre juridique

Reconnaissance des diplômes étrangers : cadre juridique Département reconnaissance des diplômes Centre ENIC-NARIC France Module 1 première partie Reconnaissance des diplômes étrangers : cadre juridique Projet ERASMUS+ «Appui à l utilisation des outils de mobilité

Plus en détail

Exercer une activité temporaire hors de France

Exercer une activité temporaire hors de France Artisans, commerçants, professions libérales Exercer une activité temporaire hors de France Vos démarches et obligations Édition 2015 Exercer une activité temporaire hors de France Vos démarches et obligations

Plus en détail

15/2015-21 janvier 2015. Proportion d entreprises innovantes dans l Union européenne, 2010-2012 (en % des entreprises)

15/2015-21 janvier 2015. Proportion d entreprises innovantes dans l Union européenne, 2010-2012 (en % des entreprises) 15/2015-21 janvier 2015 Enquête communautaire sur l innovation 2012 La proportion d entreprises innovantes est passée sous la barre des 50% dans l UE en 2010-2012 Les innovations liées à l organisation

Plus en détail

Le programme Erasmus + à Sciences Po. La bourse de mobilité Erasmus séjours d études et stages

Le programme Erasmus + à Sciences Po. La bourse de mobilité Erasmus séjours d études et stages Le programme Erasmus + à Sciences Po La bourse de mobilité Erasmus séjours d études et stages Qu est ce que le programme Erasmus +? Erasmus + est un programme de la Commission Européenne destiné à encourager

Plus en détail

MOUVEMENTS MIGRATOIRES

MOUVEMENTS MIGRATOIRES PARTIE 5 MOUVEMENTS page 363 5 MOUVEMENTS page 364 SOMMAIRE MOUVEMENTS n Répartition par nationalité des travailleurs entrés en France au cours de l année 29 366 n L immigration familiale 367 à 37 n Les

Plus en détail

L Europe sociale : travail, santé, retraite/ les meilleures options européennes pour l entreprise et les salariés Conférence

L Europe sociale : travail, santé, retraite/ les meilleures options européennes pour l entreprise et les salariés Conférence L Europe sociale : travail, santé, retraite/ les meilleures options européennes Conférence INTERVENANTS Laurence LUENGAS Directeur des Ressources Humaines de la société PARADIGM Evelyne PICHOT Commission

Plus en détail

Catalogue Tarifaire. 1 er juillet 2015

Catalogue Tarifaire. 1 er juillet 2015 Catalogue Tarifaire 1 er juillet 2015 Studio Express tout-en-un STANDARD TELEPHONIQUE VIRTUEL PRIX DES LICENCES Choisissez la formule tout-en-un qui vous convient le mieux Engagement 36 mois ou réengagement

Plus en détail

Nom. les. autres États. n de l aviation. Organisation. ATConf/6-WP/49 14/2/12. Point 2 : 2.2. Examen de. des accords bilatéraux. consultées.

Nom. les. autres États. n de l aviation. Organisation. ATConf/6-WP/49 14/2/12. Point 2 : 2.2. Examen de. des accords bilatéraux. consultées. Nom Organisation n de l aviation civile internationale NOTE DE TRAVAIL ATConf/6-WP/49 14/2/12 SIXIÈME CONFÉRENCE MONDIALE DE TRANSPORT AÉRIEN Montréal, 18 22 mars 2013 Point 2 : 2.2 Examen de questions

Plus en détail

Pays dispensés de visa et dérogations à l obligation de visa caraïbe. Pays dont les ressortissants sont dispensés de visa

Pays dispensés de visa et dérogations à l obligation de visa caraïbe. Pays dont les ressortissants sont dispensés de visa Pays dispensés de visa et dérogations à l obligation de visa caraïbe Pour la zone caraïbe du Royaume des Pays-Bas, soit : les éléments territoriaux d Aruba, de Curaçao et de Saint-Martin, et les Pays-Bas

Plus en détail

Principaux partenaires commerciaux de l UE, 2002-2014 (Part dans le total des échanges de biens extra-ue, sur la base de la valeur commerciale)

Principaux partenaires commerciaux de l UE, 2002-2014 (Part dans le total des échanges de biens extra-ue, sur la base de la valeur commerciale) 55/2015-27 mars 2015 Commerce international de biens en 2014 Principaux partenaires commerciaux de l UE en 2014: les États-Unis pour les exportations, la Chine pour les importations Le commerce entre États

Plus en détail

MAROC Consulat du Maroc 12, rue de la Saïda 75015 Paris Tel : 01 56 56 72 00 Fax : 01 45 33 21 09

MAROC Consulat du Maroc 12, rue de la Saïda 75015 Paris Tel : 01 56 56 72 00 Fax : 01 45 33 21 09 MAROC Consulat du Maroc 12, rue de la Saïda 75015 Paris Tel : 01 56 56 72 00 Fax : 01 45 33 21 09 Site de L'Ambassade Modalités d obtention d un visa Si vous êtes de nationalité française ou ressortissant

Plus en détail

Tarif de vos SMS métroplitains, vers les mobiles métropolitains : Mini Forfait

Tarif de vos SMS métroplitains, vers les mobiles métropolitains : Mini Forfait SMS Tarif de vos SMS métroplitains, vers les mobiles métropolitains : SMS depuis la France vers les mobiles Métropolitains Neuf Mobile Par SMS / destinataire Mini Forfait Forfaits et Forfaits TWIN Tarif

Plus en détail

ETUDIANTS DE TOUS PAYS

ETUDIANTS DE TOUS PAYS ETUDIANTS DE TOUS PAYS Vous avez moins de 55 ans et vous recherchez un contrat qui prenne en charge vos frais d hospitalisation et médicaux et vous permette d être rapatrié en cas de nécessité. Nous vous

Plus en détail

Flotte Automobile (-3,5t)

Flotte Automobile (-3,5t) Flotte Automobile (-3,5t) ASSISTANCE AUX ENTREPRISES Votre parc toujours en mouvement Panne, accident, vol, gestion... AXA Assistance vous simplifie la vie à tous les niveaux. Un simple véhicule immobilisé

Plus en détail

ETUDIANTS ET ROUTARDS -TOUS PAYS

ETUDIANTS ET ROUTARDS -TOUS PAYS ETUDIANTS ET ROUTARDS -TOUS PAYS Vous avez moins de 36 ans et vous recherchez un contrat qui prenne en charge vos frais d hospitalisation et médicaux et vous permette d être rapatrié en cas de nécessité.

Plus en détail

Bénéficiaires du droit d asile dans l UE, par nationalités, 2014. Irak 5% Afghanistan

Bénéficiaires du droit d asile dans l UE, par nationalités, 2014. Irak 5% Afghanistan 82/2015-12 mai 2015 Décisions sur les demandes d asile dans l UE Les États membres de l UE ont accordé la protection à plus de 185 000 demandeurs d asile en 2014 Les Syriens demeurent les premiers bénéficiaires

Plus en détail

CONFERENCE DE BRIGHTON DU CONSEIL DE L EUROPE 18-20 AVRIL 2012

CONFERENCE DE BRIGHTON DU CONSEIL DE L EUROPE 18-20 AVRIL 2012 CONFERENCE DE BRIGHTON DU CONSEIL DE L EUROPE 18-20 AVRIL 2012 Programme de la Conférence Mercredi 18 avril 2012 18h30 20h30 Réception de bienvenue Musée de Brighton et Galerie d art Jeudi 19 avril 2012

Plus en détail

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Un article de la loi de financement de la sécurité sociale 2010 aligne le coût de ce rachat

Plus en détail

Pour un sport sain et propre La Convention contre le dopage

Pour un sport sain et propre La Convention contre le dopage Pour un sport sain et propre La Convention contre le dopage Pourquoi une Convention contre le dopage sous l égide du Conseil de l Europe? Pour le Conseil de l Europe, le sport est une force d intégration

Plus en détail

LIBEREZ VOTRE CREATIVITE CONTRE LA PAUVRETE

LIBEREZ VOTRE CREATIVITE CONTRE LA PAUVRETE LIBEREZ VOTRE CREATIVITE CONTRE LA PAUVRETE La participation au concours et l utilisation du site Web www.wecanendpoverty.eu constituent un accord avec les termes et conditions suivantes. UN APPEL À LA

Plus en détail

Des allocations de solidarité

Des allocations de solidarité Retraités juin 205 Des allocations de solidarité Aspa ASI Des allocations de solidarité Vous êtes retraité et vous avez de faibles revenus? Vous pouvez peut-être bénéficier de l allocation de solidarité

Plus en détail

Kit Demande de Bourse Etude Erasmus 2014-2016

Kit Demande de Bourse Etude Erasmus 2014-2016 CESI-ERA- 1415 - Informations Programme Erasmus ERASMUS 2014-2016 Période d Etude Note d information aux élèves Les élèves de l ei.cesi et d exia.cesi peuvent bénéficier d une bourse Erasmus : - pour une

Plus en détail

PROGRAMME ERASMUS+ Toute mobilité Erasmus+, financée ou non par la bourse, doit faire l objet de justification sur la base des documents suivants

PROGRAMME ERASMUS+ Toute mobilité Erasmus+, financée ou non par la bourse, doit faire l objet de justification sur la base des documents suivants PROGRAMME ERASMUS+ Le programme Erasmus+ concerne les mobilités réalisées dans le cadre d un des accords Erasmus de Sciences Po Grenoble dans les pays suivants : 27 Etats membres de l Union Européenne

Plus en détail

ANNEXES. à la COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN ET AU CONSEIL

ANNEXES. à la COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN ET AU CONSEIL COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 23.7.2014 COM(2014) 520 final ANNEXES 1 to 3 ANNEXES à la COMMUNICATION DE LA COMMISSION AU PARLEMENT EUROPÉEN ET AU CONSEIL L'efficacité énergétique: quelle contribution

Plus en détail

ERASMUS 2011-2012 Etude et Stage en entreprise Note d information aux élèves

ERASMUS 2011-2012 Etude et Stage en entreprise Note d information aux élèves ERASMUS 2011-2012 Etude et Stage en entreprise Note d information aux élèves Les élèves de l ei.cesi et d exia.cesi peuvent bénéficier d une bourse Erasmus : - pour leur mission à l étranger - pour une

Plus en détail

Taux de risque de pauvreté ou d exclusion sociale le plus élevé en Bulgarie, le plus faible en République tchèque

Taux de risque de pauvreté ou d exclusion sociale le plus élevé en Bulgarie, le plus faible en République tchèque 168/2014-4 Novembre 2014 Risque de pauvreté ou d'exclusion sociale dans l'ue28 Plus de 120 millions de personnes menacées de pauvreté ou d exclusion sociale en 2013 Soit près d une personne sur quatre

Plus en détail

RENTES, PENSIONS ET ALLOCATIONS

RENTES, PENSIONS ET ALLOCATIONS PARTIE 3 Avant-propos...76 Synthèse...77 Règlements européens > Les paiements des rentes d accident du travail...8 > Les paiements des pensions d invalidité...83 > Les paiements des pensions de vieillesse...86

Plus en détail

EN CAS D URGENCE / 2015

EN CAS D URGENCE / 2015 www.citroen-europass.com EN CAS D URGENCE / 2015 CITROËN Euro Pass Assistance 24 h/24 et 7 j/7 Depuis la France : 01 49 93 73 74 Depuis l étranger : +33 1 49 93 73 74 SOMMAIRE / 2015 QUE FAIRE EN CAS DE

Plus en détail

Mobilem auto & moto. Roulez!

Mobilem auto & moto. Roulez! Mobilem auto & moto Roulez! UNE ASSISTANCE VÉHICULE, POURQUOI? Vous vous déplacez avec votre véhicule dans votre vie quotidienne et lors de vos vacances, et pour vous une journée sans voiture devient problématique.

Plus en détail

Votre conseiller est là pour vous accompagner à chaque étape de votre vie. N'hésitez pas à le contacter.

Votre conseiller est là pour vous accompagner à chaque étape de votre vie. N'hésitez pas à le contacter. l autre CARTE Avant que votre carte l autre carte n arrive à expiration, vous serez informé qu une nouvelle carte est mise à votre disposition. Vous pouvez résilier votre contrat à tout moment par écrit,

Plus en détail

Me passer de ma voiture? Impossible!

Me passer de ma voiture? Impossible! Me passer de ma voiture? Impossible! Avec le Pack Ma Mobilité, partez l esprit tranquille en France comme à l étranger et allez au bout de vos projets quoi qu il arrive. Aller au bout de mes projets en

Plus en détail

EN CAS D URGENCE / 2015

EN CAS D URGENCE / 2015 www.peugeot-openeurope.com EN CAS D URGENCE / 2015 Assistance 24 h/24 et 7 j/7 Depuis la France : 01 47 89 24 24 Depuis l étranger : +33 1 47 89 24 24 SOMMAIRE / 2015 QUE FAIRE EN CAS DE PANNE, ACCIDENT,

Plus en détail

LES PROS DE LA PLUME L HISTOIRE DE L UNION EUROPéENNE LIGNE DU TEMPS

LES PROS DE LA PLUME L HISTOIRE DE L UNION EUROPéENNE LIGNE DU TEMPS LES PROS DE LA PLUME L HISTOIRE DE L UNION EUROPéENNE LIGNE DU TEMPS INTRO POUR LES ENSEIGNANTS Cette ligne du temps illustre l histoire de l Union européenne. Vous pouvez l imprimer par section et l afficher

Plus en détail

Partout et à tout moment

Partout et à tout moment Voyagez rassurés 2 Partout et à tout moment Partout et à tout moment. Quoi qu il arrive, Inter Partner Assistance vous assiste et vous conseille, n importe où, toute l année et à toute heure du jour ou

Plus en détail

Bien utiliser le prélèvement

Bien utiliser le prélèvement JANVIER 2013 N 23 PAIEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Bien utiliser le prélèvement Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE Pour

Plus en détail

PRESENTATION. Objet : Règlement relatif à la classification d ensemble des diverses catégories de réunions convoquées par l UNESCO.

PRESENTATION. Objet : Règlement relatif à la classification d ensemble des diverses catégories de réunions convoquées par l UNESCO. U Conférence générale 32e session, Paris 2003 32 C 32 C/19 10 juillet 2003 Original français Point 6.1 de l'ordre du jour provisoire ADAPTATION AUX BESOINS DE L ORGANISATION DU "REGLEMENT RELATIF A LA

Plus en détail

INAMI - Médecin / Dentiste / Pharmacien / Kinésithérapeute

INAMI - Médecin / Dentiste / Pharmacien / Kinésithérapeute INAMI - Médecin / Dentiste / Pharmacien / Kinésithérapeute Offre à l attention de Monsieur Promu P2014 Vous Nom : Monsieur Promu P2014 Adresse :, Date de naissance : 01/06/1989 Age à la souscription :

Plus en détail

Tarifs. 1. Paiements transfrontaliers. Champ d'application

Tarifs. 1. Paiements transfrontaliers. Champ d'application Tarifs Conditions générales et tarifs des paiements internationaux et encaissement de chèques étrangers et de chèques en devises. Tarifs en vigueur au 01/01/2015 Remarque: une T.V.A. (au taux de 21%) est

Plus en détail

L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE

L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE Source: Eurostat, 2014, sauf indication contraire Les données se rapportent aux ressortissants de pays tiers, dont le lieu de résidence habituel se trouvait dans un pays hors

Plus en détail

Le tourisme international en France MÉMENTO DU TOURISME 2007

Le tourisme international en France MÉMENTO DU TOURISME 2007 6 Le tourisme international en France 99 Le tourisme international en France 6 Touristes non-résidents en France Dans ce chapitre sont présentées : les arrivées en France des touristes non-résidents (toute

Plus en détail

ANNEXE I AVANCES SUR PENSIONS ALIMENTAIRES, ALLOCATIONS SPÉCIALES DE NAISSANCE ET D ADOPTION. [Article 1 er, point z)]

ANNEXE I AVANCES SUR PENSIONS ALIMENTAIRES, ALLOCATIONS SPÉCIALES DE NAISSANCE ET D ADOPTION. [Article 1 er, point z)] ANNEXE I (1)(5)(A) AVANCES SUR PENSIONS ALIMENTAIRES, ALLOCATIONS SPÉCIALES DE NAISSANCE ET D ADOPTION [Article 1 er, point z)] I - Avances sur pensions alimentaires (1) BELGIQUE Avances sur pensions alimentaires

Plus en détail

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGE-Banque de France auprès des visiteurs venant

Plus en détail

Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits

Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits Salariés FÉVRIER 2014 Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits B Les majorations de durée d assurance B Le congé parental B La majoration pour 3 enfants Vous avez eu ou élevé des enfants Vous avez

Plus en détail

Préparez-vous au virement SEPA

Préparez-vous au virement SEPA OCTOBRE 2012 ENTREPRENEURS N 6 PAIEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Préparez-vous au virement SEPA FBF - 18 rue La Fayette - 75009

Plus en détail

Nouvelles modalités pour contrer l utilisation abusive des cartes de débit en dehors de l'europe

Nouvelles modalités pour contrer l utilisation abusive des cartes de débit en dehors de l'europe Communiqué de presse Nouvelles modalités pour contrer l utilisation abusive des cartes de débit en dehors de l'europe Protection renforcée des titulaires de cartes de débit grâce à des mesures supplémentaires

Plus en détail

Prendre sa retraite en France Droits, conditions et formalités de résidence. Natasha Lavy-Upsdale Service des Relations avec les Pays-hôtes

Prendre sa retraite en France Droits, conditions et formalités de résidence. Natasha Lavy-Upsdale Service des Relations avec les Pays-hôtes Prendre sa retraite en France Droits, conditions et formalités de résidence Natasha Lavy-Upsdale Service des Relations avec les Pays-hôtes Novembre 2011 Droit de libre circulation et de séjour des citoyens

Plus en détail

Forfait Modulo MOBILE Forfait Modulo TAB Forfait Modulo ADSL Et des communications internationales

Forfait Modulo MOBILE Forfait Modulo TAB Forfait Modulo ADSL Et des communications internationales Guides tarifaires des offres : Forfait Modulo MOBILE Forfait Modulo TAB Forfait Modulo ADSL Et des communications internationales "Le forfait Modulo s adapte à moi chaque mois! " L OFFRE EN DETAIL Composé

Plus en détail

LUXGSM. Tarif réduit du lundi au vendredi de 19.00 à 8.00 ainsi que les week-ends et jours fériés légaux toute la journée Tarif plein reste du temps

LUXGSM. Tarif réduit du lundi au vendredi de 19.00 à 8.00 ainsi que les week-ends et jours fériés légaux toute la journée Tarif plein reste du temps T/L-1a Généralités Les plages de tarifs (si pas indiqué autrement) Tarif réduit du lundi au vendredi de 19.00 à 8.00 ainsi que les week-ends et jours fériés légaux toute la journée Tarif plein reste du

Plus en détail

Professionnels de l'intérim, services et métiers de l'emploi. au détachement de travailleurs en FRANCE

Professionnels de l'intérim, services et métiers de l'emploi. au détachement de travailleurs en FRANCE Professionnels de l'intérim, services et métiers de l'emploi RÈGLES applicables au détachement de travailleurs en FRANCE Ce document est purement informatif et, à ce titre, volontairement synthétique.

Plus en détail

PARTIE 6. le détachement ÉTRANGER-FRANCE FINANCIERS 7 - FLUX. page 379

PARTIE 6. le détachement ÉTRANGER-FRANCE FINANCIERS 7 - FLUX. page 379 PARTIE 6 le détachement 6 - LE DÉTACHEMENT 7 - FLUX FINANCIERS ÉTRANGER-FRANCE page 379 6 LE DÉTACHEMENT page 380 SOMMAIRE le détachement n Avant propos 382 à 386 n Règlements communautaires > Les missions

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail

CONSULTATION SUR LES TRANSFERTS TRANSFRONTALIERS DES SIÈGES STATUTAIRES DES ENTREPRISES - Consultation par la DG MARKT

CONSULTATION SUR LES TRANSFERTS TRANSFRONTALIERS DES SIÈGES STATUTAIRES DES ENTREPRISES - Consultation par la DG MARKT CONSULTATION SUR LES TRANSFERTS TRANSFRONTALIERS DES SIÈGES STATUTAIRES DES ENTREPRISES - Consultation par la DG MARKT Introduction Remarque préliminaire: Le document suivant a été élaboré par les services

Plus en détail

Préparez-vous au virement

Préparez-vous au virement octobre 2012 Entrepreneurs n 6 paiement Les mini-guides bancaires www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Préparez-vous au virement SEPA FBF - 18 rue La Fayette - 75009

Plus en détail

La domiciliation européenne SEPA

La domiciliation européenne SEPA _ FR La domiciliation européenne SEPA Une solution de prélèvement optimisée La zone SEPA compte 32 pays : les 27 États membres de l Union européenne + l Islande, le Liechtenstein, la Norvège, la Suisse

Plus en détail

Vous partez en vacances

Vous partez en vacances Fiche mémo 1 Fiche mémo 1 France en France : Munissez-vous, ainsi que chaque membre de la famille, de votre carte Vitale et de votre carte d organisme complémentaire. Si vous êtes en arrêt de travail avant

Plus en détail

La recherche d assurance maladie à l étranger Procédure à l usage des CPAS

La recherche d assurance maladie à l étranger Procédure à l usage des CPAS La recherche d assurance maladie à l étranger Procédure à l usage des CPAS CAAMI Service Relations internationales (iri.enquete@caami.be) www.caami.be Introduction La Caisse Auxiliaire d Assurance Maladie-Invalidité

Plus en détail

PAYS DISPENSE DE VISA EN MOIS. REGIME DE CIRCULATION TRANSFRONTIERE POUR LA POLYNESIE FRANCAISE (mis à jour le 06/08/2009)

PAYS DISPENSE DE VISA EN MOIS. REGIME DE CIRCULATION TRANSFRONTIERE POUR LA POLYNESIE FRANCAISE (mis à jour le 06/08/2009) PAYS DISPENSE DE VISA EN MOIS non soumis au régime général de l'obligation de visa Franchise 3 mois Franchise 1 mois ALLEMAGNE *** ANDORRE ARGENTINE AUSTRALIE AUTRICHE *** BELGIQUE *** BRESIL BRUNEI BOLIVIE

Plus en détail

Erasmus+ Les actions internationales pour l'enseignement supérieur. Bruxelles, 28 novembre 2014 Réunion d'information Erasmus+ Vito Borrelli (DG EAC)

Erasmus+ Les actions internationales pour l'enseignement supérieur. Bruxelles, 28 novembre 2014 Réunion d'information Erasmus+ Vito Borrelli (DG EAC) Les actions internationales pour l'enseignement supérieur Bruxelles, 28 novembre 2014 Réunion d'information Vito Borrelli (DG EAC) 1 Qu'est-ce qu'? Programme de l'ue pour soutenir l'éducation, la formation

Plus en détail

Employee Privilege Programme. La téléphonie, l internet et la télévision à un prix super avantageux

Employee Privilege Programme. La téléphonie, l internet et la télévision à un prix super avantageux Employee Privilege Programme La téléphonie, l internet et la télévision à un prix super avantageux De substantielles économies sur votre Pack Votre avantage EPP : une réduction mensuelle permanente sur

Plus en détail

Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28

Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28 194/2014-15 décembre 2014 Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28 Par rapport à 2013, le revenu agricole réel par actif 1 a diminué de 1,7% dans

Plus en détail

Accès aux soins des étrangers

Accès aux soins des étrangers Accès aux soins des étrangers Quels freins? Quelles perspectives? 24 mai 2007 P. LAFLANDRE CPAM BEAUVAIS Accès aux soins des étrangers ETRANGER COUVERT PAR SON PAYS ETRANGER EN SITUATION REGULIERE DEMANDEUR

Plus en détail

Anciens plans tarifaires

Anciens plans tarifaires Anciens plans tarifaires Bizz Flex et Bizz Flex+ Bizz Fusion Bizz Happy Work en Max Bizz Mobile et Bizz Mobile+ Bizz Mobile No Limit Bizz Mobile Team et Bizz Mobile Team+ Bizz Pack Fusion Bizz Smart, Bizz

Plus en détail

LA DIVERSITÉ LINGUISTIQUE DES FILMS DE LONG MÉTRAGE

LA DIVERSITÉ LINGUISTIQUE DES FILMS DE LONG MÉTRAGE LA DIVERSITÉ LINGUISTIQUE DES FILMS DE LONG MÉTRAGE BULLETIN D'INFORMATION DE L'ISU FÉVRIER 202, N 7 Cette fiche d information de l ISU présente les dernières données de l enquête sur les films de long

Plus en détail

telecomnews Appels illimités entre ligne fixe et GSM gratuites 106,62 Installation et activation par un technicien

telecomnews Appels illimités entre ligne fixe et GSM gratuites 106,62 Installation et activation par un technicien telecomnews pour indépendants et petites entreprises Avril 2015 Appels illimités entre ligne fixe et GSM 106,62 Installation et activation par un technicien gratuites Voir p. 6 2 Bizz Mobile (Team) XL

Plus en détail

Catalogues des offres mobiles

Catalogues des offres mobiles Catalogues des offres mobiles Coriolis Télécom Coriolis Télécom, société française pionnière des communications mobiles, est devenue un pilier sur le marché des télécommunications avec 60 000 entreprises

Plus en détail

Consultation Tourisme. Questionnaire pour l industrie

Consultation Tourisme. Questionnaire pour l industrie Consultation Tourisme Questionnaire pour l industrie Identification de l entreprise (choisissez une seule option parmi les questions a f) a) Où se trouve le siège de votre entreprise (pays de résidence)?..

Plus en détail

Cette notice a été réalisée pour vous aider à compléter votre déclaration. Nous sommes là pour vous aider. Pour nous contacter : cerfa

Cette notice a été réalisée pour vous aider à compléter votre déclaration. Nous sommes là pour vous aider. Pour nous contacter : cerfa Nous sommes là pour vous aider Déclaration en vue de la répartition entre les parents des trimestres d assurance retraite attribués pour chaque enfant né ou adopté Cette notice a été réalisée pour vous

Plus en détail

ituée près des rives du lac Léman à Genève, le Club de Tennis des Eaux-Vives accueillera, en mai 2015, la première édition d'un Tournoi de tennis professionnel ATP World Tour. RAQUETTES EN FOLIE Jean Philippe

Plus en détail

Des actions coordonnées pour des sites web de voyages plus respectueux des droits des consommateurs

Des actions coordonnées pour des sites web de voyages plus respectueux des droits des consommateurs Des actions coordonnées pour des sites web de voyages plus respectueux des droits des consommateurs Bruxelles, le 14 avril 2014 En 2013, les autorités nationales chargées des questions de consommation

Plus en détail

TARIFS C LE MOBILE AU 25 OCTOBRE 2012

TARIFS C LE MOBILE AU 25 OCTOBRE 2012 TARIFS C LE MOBILE AU 25 OCTOBRE 2012 SOMMAIRE 1. TARIFS DES OFFRES ET DES SERVICES Forfait Smartphone... p 3 Série Limitée Intenso... p 4 Forfait Intenso... p 5 Forfait Premier intégral... p 6 Forfait

Plus en détail

CATALOGUE DES TARIFS POSTAUX PROPOSES PAR CORUS

CATALOGUE DES TARIFS POSTAUX PROPOSES PAR CORUS CATALOGUE DES TARIFS POSTAUX PROPOSES PAR CORUS Tarifs applicables à compter du 1er Janvier 2014 SOMMAIRE LA LETTRE 3 LA LETTRE PRIORITAIRE ET VERTE... 3 LA LETTRE PRIORITAIRE GRAND COMPTE ET TEM POST

Plus en détail

Rappel - Les mesures de sécurité supplémentaires pour l'utilisation des cartes de débit en dehors de l'europe entrent en vigueur le 17 janvier

Rappel - Les mesures de sécurité supplémentaires pour l'utilisation des cartes de débit en dehors de l'europe entrent en vigueur le 17 janvier Communiqué de presse Rappel - Les mesures de sécurité supplémentaires pour l'utilisation des cartes de débit en dehors de l'europe entrent en vigueur le 17 janvier Bruxelles, le 12 janvier 2011 A partir

Plus en détail

193/2014-15 décembre 2014. Coûts horaires de la main-d'œuvre dans les États membres de l'ue28, 2012 (en euros)

193/2014-15 décembre 2014. Coûts horaires de la main-d'œuvre dans les États membres de l'ue28, 2012 (en euros) 193/2014-15 décembre 2014 Enquête 2012 sur les coûts de la main-d œuvre dans l UE28 Coûts de la main-d'œuvre les plus élevés dans le secteur financier et des assurances Le triple de ceux du secteur de

Plus en détail

Série limitée. Accessible de 1 à 20 lignes mobiles par n SIREN.

Série limitée. Accessible de 1 à 20 lignes mobiles par n SIREN. Série limitée Accessible de 1 à 20 lignes mobiles par n SIREN. Le forfait qui révolutionne l illimité 24h/24 et 7j/7 vers tous les opérateurs mobiles/fixes en France et vers l international! Forfait accessible

Plus en détail

applicable de l opérateur de l appelant) : +352 2889 9009 / +352 671 applicable de l opérateur de l appelant): + 352 2889 9009/ +352 671

applicable de l opérateur de l appelant) : +352 2889 9009 / +352 671 applicable de l opérateur de l appelant): + 352 2889 9009/ +352 671 Offre promotionnelle : Lancement de l offre promotionnelle : Fin de l offre promotionnelle : Différences / avantages de l offre promotionnelle : Lien vers l offre promotionnelle : 1. Nom de l entreprise

Plus en détail

Mobilité de l enseignement supérieur

Mobilité de l enseignement supérieur Mobilité de l enseignement supérieur Guide financier 2014 1 SOMMAIRE Introduction... 3 Le calcul de la subvention par l agence... 4 Utilisation de la subvention par l établissement... 7 Exemple d allocation

Plus en détail

Phares allumés en journée pas obligatoire pas obligatoire pas obligatoire. obligatoire si temps hivernal entre 01/11 et 15/04

Phares allumés en journée pas obligatoire pas obligatoire pas obligatoire. obligatoire si temps hivernal entre 01/11 et 15/04 Allemagne Autriche Belgique Bulgarie pas de limite mais recommandation à 130 km/h 130 km/h 120 km/h 130 km/h obligatoire obligatoire obligatoire obligatoire obligatoire entre 01/11 et 01/03 obligatoire

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/ENERGY/WP.3/2009/3 17 novembre 2008 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DE L ÉNERGIE DURABLE Groupe de

Plus en détail

tarifs en vigueur au 22 août 2013 LES TARIFS DE VOTRE avec

tarifs en vigueur au 22 août 2013 LES TARIFS DE VOTRE avec tarifs en vigueur au 22 août 2013 LES TARIFS DE VOTRE sans engagement avec Tarifs en vigueur au 22/08/2013 Votre forfait 2h + 200 SMS sans engagement Carrefour Mobile Votre forfait 2h + 200 SMS sans engagement

Plus en détail

Catalogue Tarifaire 2010. Les Solutions M2M

Catalogue Tarifaire 2010. Les Solutions M2M Catalogue Tarifaire 2010 Les Solutions M2M 60 3 Les Solutions M2M E changer entre objets communicants, c est établir à distance un contact permanent et interactif entre un parc de machines et un serveur

Plus en détail

e-mail : bcf.courrier@bcf.asso.fr site internet : www.bcf.asso.fr. ASSURANCE FRONTIÈRE --------------------- CAHIER DES CHARGES

e-mail : bcf.courrier@bcf.asso.fr site internet : www.bcf.asso.fr. ASSURANCE FRONTIÈRE --------------------- CAHIER DES CHARGES BUREAU CENTRAL FRANÇAIS DES SOCIÉTÉS D ASSURANCES CONTRE LES ACCIDENTS D AUTOMOBILES Adresser toute correspondance : 1, rue Jules Lefebvre 75431 PARIS CEDEX 09 Téléphone : 01 53 21 50 80 Télécopieur :

Plus en détail

EUR15-0902FRBE-11-01 11/06/2013 12:53 Page i. Eurocare

EUR15-0902FRBE-11-01 11/06/2013 12:53 Page i. Eurocare 11/06/2013 12:53 Page i Eurocare 11/06/2013 12:53 Page ii Un problème avec votre Toyota? Contactez Eurocare! Vous êtes en Belgique, formez le n gratuit 0800-12022 Vous êtes à l étranger*, formez le +32-2-773

Plus en détail

Professions indépendantes. Votre carte Vitale. et votre carte Européenne

Professions indépendantes. Votre carte Vitale. et votre carte Européenne Professions indépendantes Votre carte Vitale et votre carte Européenne Edition 2014 AIDE VOTRE POUR CARTE VITALE UNE COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ET TIERS PAYANT SOCIAL La carte Vitale est une carte à puce dont

Plus en détail

INVESTISSEMENTS MONDIAUX EN R-D

INVESTISSEMENTS MONDIAUX EN R-D INVESTISSEMENTS MONDIAUX EN R-D BULLETIN D'INFORMATION DE L'ISU DECEMBRE 2012, N 22 Ce bulletin d information présente les dernières données de l ISU sur la science et la technologie disponibles en octobre

Plus en détail

Conditions générales de vente

Conditions générales de vente Conditions générales de vente ARTICLE 1 : CHAMP D'APPLICATION Les présentes conditions générales de vente s'appliquent à toutes les commandes reçues sur le site http://www.editions-academia.be. ARTICLE

Plus en détail

Référentiel Courrier-Colis des Pièces d Identité acceptées dans les bureaux selon les opérations effectuées. Version finale 1/12

Référentiel Courrier-Colis des Pièces d Identité acceptées dans les bureaux selon les opérations effectuées. Version finale 1/12 REFERENTIEL COURRIER - COLIS DES PIECES D IDENTITE ACCEPTEES DANS LES BUREX DE POSTE V6 Version finale 1/12 Remarque préalable à l attention des utilisateurs. Ce référentiel permet aux agents en bureaux

Plus en détail

Évasio stages & études. Étudiez!

Évasio stages & études. Étudiez! Évasio stages & études Étudiez! UNE ASSURANCE STAGES & ÉTUDES, POURQUOI? Évasio stages & études, la solution étudiée pour vous! Vous partez étudier ou faire un stage à l étranger, rien ne peut vous empêcher

Plus en détail

DISPOSITIF D INTERVENTION REGIONALE AIDE À LA MOBILITE ETUDIANTE A L'ETRANGER Année universitaire 2015/2016

DISPOSITIF D INTERVENTION REGIONALE AIDE À LA MOBILITE ETUDIANTE A L'ETRANGER Année universitaire 2015/2016 DISPOSITIF D INTERVENTION REGIONALE AIDE À LA MOBILITE ETUDIANTE A L'ETRANGER Année universitaire 2015/2016 OBJECTIFS - Soutenir la mobilité internationale des étudiants lorrains au sein des cursus universitaires

Plus en détail

Les prestations servies dans la zone UE-EEE-Suisse entre 2004 et 2013

Les prestations servies dans la zone UE-EEE-Suisse entre 2004 et 2013 R EGARD SUR... Les prestations servies dans la zone UE-EEE-Suisse entre 24 et 213 (application des règlements (CEE) n 148/71 puis (CE) n 883/24) Chaque année, les paiements effectués par la France en application

Plus en détail

telecomnews Votre internet professionnel dans un Bizz Pack! gratuites - 12 pendant 6 mois pour indépendants et petites entreprises Voir p.

telecomnews Votre internet professionnel dans un Bizz Pack! gratuites - 12 pendant 6 mois pour indépendants et petites entreprises Voir p. telecomnews pour indépendants et petites entreprises Janvier 2015 Votre internet professionnel dans un Bizz Pack! - 12 Installation et activation gratuites Voir p. 6 * * Offre uniquement valable pour les

Plus en détail

2H SMS-MMS illimités LES TARIFS DE VOTRE FORFAIT SANS ENGAGEMENT. tarifs en vigueur au 3 juillet 2014. avec

2H SMS-MMS illimités LES TARIFS DE VOTRE FORFAIT SANS ENGAGEMENT. tarifs en vigueur au 3 juillet 2014. avec tarifs en vigueur au 3 juillet 2014 LES TARIFS DE VOTRE FORFAIT 2H SMS-MMS illimités SANS ENGAGEMENT Usages en France métropolitaine sur réseau et mobile compatibles. SMS et MMS illimités, hors n os spéciaux

Plus en détail

Saint-Marin Allemagne. Monaco. Saint-Siège Andorre. Norvège. Slovaquie Autriche. Pays-Bas. Slovénie Belgique. Pologne. Suède Bulgarie.

Saint-Marin Allemagne. Monaco. Saint-Siège Andorre. Norvège. Slovaquie Autriche. Pays-Bas. Slovénie Belgique. Pologne. Suède Bulgarie. Jeunes demandeurs d asile tchétchènes jouant au centre d accueil de BialaPodlaska(Pologne). Albanie France Monaco Saint-Marin Allemagne Grèce Norvège Saint-Siège Andorre Hongrie Pays-Bas Slovaquie Autriche

Plus en détail

Fiche signalétique d un service de téléphonie mobile version du 24/08/2012

Fiche signalétique d un service de téléphonie mobile version du 24/08/2012 Offre promotionnelle : Lancement de l offre promotionnelle : Fin de l offre promotionnelle : Différences / avantages de l offre promotionnelle : Lien vers l offre promotionnelle : 1. Nom de l entreprise

Plus en détail

tarifs en vigueur au 7 février 2013 /MOIS LES TARIFS DE VOTRE jusqu à 100 min ou 500 SMS en France métropolitaine FORFAIT avec

tarifs en vigueur au 7 février 2013 /MOIS LES TARIFS DE VOTRE jusqu à 100 min ou 500 SMS en France métropolitaine FORFAIT avec tarifs en vigueur au 7 février 2013 LES TARIFS DE VOTRE FORFAIT 4 99 /MOIS jusqu à 100 min ou 500 SMS en France métropolitaine avec Tarifs en vigueur au 07/02/2013 Votre forfait sans engagement Carrefour

Plus en détail