Convention de revitalisation KERRY

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Convention de revitalisation KERRY"

Transcription

1 Comité de pilotage du 17 mai 2011 à Apt Convention de revitalisation KERRY Dossier de presse Contacts presse : Josiane HAAS-FALANGA : / Karine COSTES :

2 Sommaire Quelques caractéristiques du bassin d'emploi d'apt L'emploi Les secteurs d'activité et le tissu économique Les déclarations uniques d'embauche (DUE) en 2010 sur le bassin du sud Vaucluse La convention de revitalisation KERRY : L'historique Les clauses de la convention de revitalisation Les avancées du comité de pilotage du 17 mai 2011

3 Quelques caractéristiques du bassin d'emploi d'apt L'emploi La force des statuts non salariés : L évolution des emplois non salariés entre 1999 et 2006 est de + 16,9 % pour le bassin aptésien (+8,3 % pour le Vaucluse et +6,8 % pour la région PACA). Cela s'explique globalement par l'importance de l agriculture et des micro-entreprises. Pour les «non salariés» : 1. Indépendants : la part relative est de 11,9% pour le bassin aptésien (7,7 % pour le Vaucluse et 6,8 % pour la région PACA), 2. Employeurs : 7,3 % pour le bassin (6,2 % pour le département et 5,1 % pour la région PACA), 3. Aides familiaux : 0,5 % pour Apt (0,4 % pour le Vaucluse et 0,2 % pour la région PACA). L approche par catégorie socio-professionnelle renforce cette spécificité : si l évolution des artisans, commerçants et chefs d entreprises est de 17,8 % pour le bassin, elle n est que de 9,7 % pour le département et 5,9 % pour la région. En revanche pour les employés, elle est de 3,5 %, alors qu elle évolue de 15,3 % pour le Vaucluse et de 11,6 % pour PACA. L importance des statuts plus précaires (CDD et saisonniers) : 9,1 % pour Apt (9,0 % pour le Vaucluse et 8,4 % pour la région PACA). -- Les contrats aidés : 2,1 % pour Apt (1,5 % pour le département et 1,3 % pour PACA), -- Les contrats d apprentissage : 1,7 % pour le bassin (2 % pour le Vaucluse et 1,6 % pour la région). Cette condition d emploi est d autant plus remarquable que les structures de formation sont rares sur le bassin. ➌ L importance des temps partiels et notamment la part des temps partiels salariés : 24,2 % pour Apt (21,5 % pour le Vaucluse et 18,8 % pour la région PACA). Les secteurs d'activité et le tissu économique La structure des emplois du SCOT (Schéma de Cohérence Territoriale) est différente de celle du Vaucluse. -- L' agriculture : une spécificité La part du secteur primaire (7,55 %) reste une spécificité (6,2 % pour le Vaucluse, 2,7 % pour la région PACA) malgré une décroissance significative entre les deux recensements SCOT (-15,0 % en Vaucluse et -6,7 % en région).

4 -- L' industrie : un pôle industriel conséquent Le bassin d'emploi (et notamment la ville d Apt) reste un pôle industriel conséquent (15,6 % pour le bassin, 10,9 % pour le Vaucluse et 9,7 % pour PACA). L évolution entre les deux recensements est de + 13,4 % alors qu elle est stationnaire sur le Vaucluse et légèrement négative en région PACA (-0,2 %). -- La construction : une place importante Ce secteur (surtout le bâtiment, plus que les travaux publics) tient une place importante dans la périphérie aptésienne : 9,5 % pour le bassin (7,4 % pour le Vaucluse et 6,9 % pour la région). -- Le tertiaire, sous représenté Le secteur tertiaire (68 %) est sous représenté en comparaison au Vaucluse (75,3 %) et à la région PACA (80,6 %), en particulier dans le domaine du Services aux entreprises. -- Le tissu économique et la structure des emplois La principale force du SCOT d Apt mais aussi sa principale fragilité lorsque la conjoncture se dégrade est liée au poids de trois grands établissements qui concentrent plus de 17 % des salariés sur le territoire du SCOT et plus de 26 % des salariés de la commune d Apt. Cette concentration se retrouve au niveau des entreprises de taille intermédiaire, entre 50 et 200 salariés (8 dont 6 situées sur la ville d Apt) qui embauchent 13 % des salariés du SCOT et 16 % de ceux de la communauté de communes et de la ville d Apt. Les TPE (< 10 salariés) sont majoritairement représentées et emploient plus du tiers des salariés (39,2 % pour le SCOT, 33,6% pour la Communauté de communes et 30,8 % pour la ville d Apt). L évolution entre le département, le SCOT, la communauté de communes et la ville d Apt, indique une détérioration de la situation économique, notamment pour cette dernière. En effet, la ville d Apt perd des TPE et des emplois. Tous les secteurs d activités sont touchés (industrie : - 3,3 %, construction : - 2 %, tertiaire : - 2,2 %). Le recul de l emploi industriel est nettement plus marqué sur la communauté de communes (- 5,3 % d emplois salariés). En revanche, l aire du SCOT stabilise le nombre d entreprises présentes mais perd des postes de travail (-1,7 %). Les déclarations uniques d'embauche (DUE) en 2010 sur le bassin du sud Vaucluse La baisse des recrutements en CDI, compensée par l'augmentation des CDD : L analyse comparative des DUE en 2010 entre le département et le bassin d emploi du Sud Vaucluse, permet de constater une évolution annuelle respectivement de +5 % et +2 %, mais négative (- 3 %) pour le bassin en terme de CDI. En effet, la baisse des recrutements en CDI est compensée par l augmentation des CDD (+ 3 % en 2010). La tendance se confirme sur la période : -- CDI : de à CDD : de à

5 L'évolution des embauches, par secteur d'activité : Le recul des embauches est nettement plus marqué pour le bassin d emploi du sud Vaucluse que pour le département. Seul le secteur des services (hors intérim) affiche une variation annuelle de + 6%, supérieure à la moyenne départementale (0 %). Les embauches liées à l activité industrielle augmentent de 5 %, mais en moindre proportion que dans le département (9 %). En revanche, les Hôtels Cafés Restaurants, dont la part représente 20 % des recrutements, subissent une forte dégradation (- 13 % en CDI et 1 % en CDD), alors qu au niveau départemental ils progressent de 3 % pour les CDI et de 7 % pour les CDD. -- Le secteur de la construction en forte réduction : Le secteur de la construction se caractérise par une très forte réduction sur le bassin d emploi (- 14 % dans l ensemble, dont 16 % en CDI et 14 % en CDD) alors qu il résiste mieux sur le Vaucluse (- 1 %). -- Les moins de 25 ans : le tiers des embauches : Les moins de 25 ans représentent le tiers des embauches (33 %), tant au niveau du bassin d emploi que dans le Vaucluse. -- L'embauche des séniors, en évolution favorable : Les séniors sont recrutés principalement en CDD et affichent la plus forte évolution (11 %). Leur part représente 12 % des DUE. La majorité des embauches se fait sur des contrats en CDD (évolution positive de 7%, et négative pour les CDI avec 1 %). La convention de revitalisation KERRY L'historique Le projet de licenciement économique collectif est notifié par l'entreprise Kerry à l'autorité administrative le 16 juin 2009, avec une prévision initiale de 164 suppressions de postes. Par courrier du 23 juin 2009, le préfet de Vaucluse assujettit la société Kerry à une obligation de revitalisation de son bassin d'emploi, conformément aux dispositions du code du travail. Le reclassement interne à l entreprise de 15 salariés, et le transfert de 53 salariés à l établissement de la société FRULACT implantée à APT (à qui l entreprise KERRY a cédé son activité de pulpe de fruits), ramènent l impact des licenciements sur le territoire à 96 postes supprimés. La consultation des partenaires sur le contenu de la convention a lieu le 3 février 2010, et celle-ci est signée le 19 février 2010 en sous-préfecture d'apt.

6 Après définition des modalités pratiques de la mission de revitalisation, les contacts de terrain débutent au printemps 2010 et aboutissent à la présentation de dossiers lors de 3 comités d engagement tenus les 14 octobre 2010, 2 décembre 2010 et 10 mars La convention avec la Banque Chaix créant un fonds de prêt, mise en place pour la première fois en Vaucluse dans le cadre d une action de revitalisation, est formalisée par une signature en date du 10 novembre Les clauses de la convention de revitalisation La contribution de l entreprise est fixée à euros, soit 4 SMIC multipliés par 96 emplois à créer, (valeur du SMIC au moment de la notification du projet de licenciements). La durée de la convention est de 24 mois, elle peut être prolongée dans la limite de 3 ans. Les actions, ciblées sur des secteurs économiques prioritaires, consistent en : L octroi de prêts pour des projets de développement s accompagnant de la création de nouveaux emplois, dans la limite d un montant maximal de par entreprise pour permettre une diffusion suffisante dans le tissu économique local. NB : Le périmètre de la convention de revitalisation, qui est celui de la Communauté de Communes du Pays d APT, est étendu au territoire du SCOT pour le bénéfice du fonds de prêt. Des aides sous la forme de subventions pour la création de nouveaux emplois dépassant la limite du fonds de prêt, ou pour des entreprises n ayant pas besoin d un prêt. A ce jour, sur une disponibilité financière de euros, euros de subventions ont été engagés. Ce dispositif a permis jusqu'ici la création de 23 emplois et se poursuit avec la perspective de 80 autres contrats.

7 Les avancées du comité de pilotage du 17 mai 2011 Le prestataire mandaté par l entreprise a exposé les modalités détaillées de son action, et ses résultats pour la première année de la convention. A ce jour, sur une disponibilité financière de euros, euros de subventions ont été engagés. Ce dispositif a permis jusqu'ici la création de 23 emplois et se poursuit avec la perspective de 80 autres contrats. Compte tenu des moyens restant disponibles en particulier dans le fonds d aides, et les objectifs en matière d emploi étant avancés, le comité de suivi a été consulté sur des propositions d élargissement des actions de revitalisation. Ainsi, il a été décidé : que le montant de subvention par entreprise sera porté à euros contre 1500 euros actuellement. Ce dispositif élargi permettra ainsi d'inciter les entreprises à la création d'emplois pérennes, que les artisans et commerçants pourront bénéficier de cette convention de revitalisation, et que le périmètre de la convention de revitalisation, qui est celui de la Communauté de Communes du Pays d'apt, est étendu au territoire du SCOT pour le bénéfice des subventions.

Chiffres Clés Juin 2014. Les personnes handicapées et l emploi

Chiffres Clés Juin 2014. Les personnes handicapées et l emploi Chiffres Clés Juin 2014 Les personnes handicapées et l emploi L OBLIGATION D EMPLOI La loi fi xe à tout établissement privé ou public d au moins 20 salariés une obligation d emploi de personnes handicapées

Plus en détail

Points forts L EMPLOI SE STABILISE EN 2014 BILAN EMPLOI 2014. De la Polynésie française

Points forts L EMPLOI SE STABILISE EN 2014 BILAN EMPLOI 2014. De la Polynésie française Points forts 09 BILAN L SE STABILISE EN INSTITUT DE LA STATISTIQUE DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE Les effectifs salariés déclarés à la Caisse de Prévoyance Sociale (CPS) ont progressé de 430 emplois en, soit

Plus en détail

BÂTIMENT & TRAVAUX PUBLICS

BÂTIMENT & TRAVAUX PUBLICS ZOOM sur les métiers du BÂTIMENT & TRAVAUX PUBLICS Bilan 20 Bretagne SOMMAIRE 3 3 3 3 4 5 6 7 7 7 8 9 SYNTHÈSE DONNÉES CLÉS LA DEMANDE D EMPLOI PRINCIPALES ÉVOLUTIONS PROFIL DES DEMANDEURS D EMPLOI PRINCIPAUX

Plus en détail

Il n y a que des avantages à embaucher en alternance

Il n y a que des avantages à embaucher en alternance PREFET DU VAR Il n y a que des avantages à embaucher en alternance DIRECCTE PACA UNITE TERRITORIALE VAR NOVEMBRE 2011 LES AIDES POUR L EMBAUCHE D UN JEUNE EN CONTRAT D APPRENTISSAGE exonération de cotisations

Plus en détail

PLATEFORME EMPLOI-FORMATION-RECRUTEMENT BTP 84

PLATEFORME EMPLOI-FORMATION-RECRUTEMENT BTP 84 PLATEFORME EMPLOI-FORMATION-RECRUTEMENT BTP 84 Bilan 2010 Dossier de presse 8 décembre 2010 Contacts presse Préfecture Fédération du BTP Josiane HAAS-FALANGA/ Karine COSTES : tél : 04 88 17 80 40/41 Président

Plus en détail

L emploi dans l Yonne

L emploi dans l Yonne L emploi dans l Yonne 3 ème trimestre 211 : Maintien du niveau de l emploi dans l Yonne. % L emploi icaunais n arrive toujours pas à progresser sur ce 3 ème trimestre. Tout comme la Côte d Or, l Yonne

Plus en détail

ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01. Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016

ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01. Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016 DOSSIER DE PRESSE Le mardi 9 février 2016, ATTENTION DOCUMENT SOUS EMBARGO PUBLIABLE LE 10 FEVRIER 2016 A 0H01 Recrutements de cadres : la reprise se confirme en 2016 EN SYNTHESE «La reprise amorcée en

Plus en détail

Quand l'école est finie

Quand l'école est finie n 34 - janvier 2006 Quand l'école est finie en Franche-Comté L insertion des jeunes de la génération 2001 formés en Franche-Comté - synthèse L'étude exhaustive, réalisée par le Cereq, est téléchargeable

Plus en détail

enquete Besoins en main d oeuvre 290 127 intentions

enquete Besoins en main d oeuvre 290 127 intentions enquete Besoins en main d oeuvre 290 127 intentions de recrutement en 2015 BMO île-de-france 2015 pôle emploi IDF STATISTIQUES, études ET évaluation statistiques, études ET ÉVALUATION En 2015, des intentions

Plus en détail

LE MARCHÉ DU TRAVAIL EN SEINE-SAINT-DENIS JUILLET 2015

LE MARCHÉ DU TRAVAIL EN SEINE-SAINT-DENIS JUILLET 2015 Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi d Île de France (DIRECCTE) Unité territoriale de Seine-Saint-Denis LE MARCHÉ DU TRAVAIL EN SEINE-SAINT-DENIS

Plus en détail

LES METIERS DE LA RELATION CLIENTS NANTES METROPOLE

LES METIERS DE LA RELATION CLIENTS NANTES METROPOLE LES METIERS DE LA RELATION CLIENTS NANTES METROPOLE 1 - Objectifs de l étude 2 - Méthodologie 3 - Résultats de l étude 4 - Eléments de prospective 1 Objectifs de l étude 1 Objectifs de l étude Constat

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2015 BRANCHE MUTUALITÉ

BILAN SOCIAL 2015 BRANCHE MUTUALITÉ BILAN SOCIAL 2015 BRANCHE MUTUALITÉ SYNTHÈSE SYNTHESE DU BILAN SOCIAL 2015 Définition Le Bilan social de la branche Mutualité constitue la source d information statistique reconnue par les partenaires

Plus en détail

Formes particulières d emploi : Contrats temporaires et temps partiel

Formes particulières d emploi : Contrats temporaires et temps partiel COE Séance du 17 décembre 2013 Formes particulières d emploi : Contrats temporaires et temps partiel Antoine Magnier DARES 1 Plan I. Stock et flux de CDD et missions d intérim Part des contrats temporaires

Plus en détail

METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE

METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE DIRECCTE Service ESE Février 2015 METROPOLE DE LYON ET NOUVEAU RHONE Situation socio-économique Direccte Service étude, statistique, évaluation Février 2015 DIRRECTE Service ESE Février 2015 Sommaire Bref

Plus en détail

CHAPITRE 2 : L EMPLOI ET LA FORMATION

CHAPITRE 2 : L EMPLOI ET LA FORMATION CHAPITRE 2 : L EMPLOI ET LA FORMATION 21 LES CARACTERISTIQUES DE L'EMPLOI EN FRANCE A Population active et population inactive a) Définitions 1. Il ne faut pas confondre les notions de travail, d activité

Plus en détail

Service juridique CSFV

Service juridique CSFV Service juridique CSFV LOI DE MODERNISATION DU MARCHE DU TRAVAIL : Quelles conséquences pour les conventions collectives? La loi de modernisation du marché du travail du 25 juin 2008, entrée en vigueur

Plus en détail

Près d'un établissement sur deux satisfait à l'obligation d'emploi de travailleurs handicapés

Près d'un établissement sur deux satisfait à l'obligation d'emploi de travailleurs handicapés n 58 novembre 2010 ISSN 1967-6158 Près d'un établissement sur deux satisfait à l'obligation d'emploi Données 2008 emploi formation insertion Franche-Comté La loi du 10 juillet 1987 relative à l obligation

Plus en détail

CONSEIL DES MINISTRES

CONSEIL DES MINISTRES CONSEIL DES MINISTRES LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A REUNI LE CONSEIL DES MINISTRES AU PALAIS DE L ÉLYSEE LE MERCREDI 28 OCTOBRE 2015 À L ISSUE DU CONSEIL, LE SERVICE DE PRESSE DE LA PRESIDENCE DE LA

Plus en détail

CARACTERISTIQUES SOCIO-DEMOGRAPHIQUES

CARACTERISTIQUES SOCIO-DEMOGRAPHIQUES Diagnostic Arrondissement de MONT-DE-MARSAN CARACTERISTIQUES SOCIO-DEMOGRAPHIQUES POPULATION (SOURCE INSEE RP 2006) Les cantons Population 2006 Aire-sur-l'Adour 9 655 Gabarret 3 598 Geaune 4 353 Grenade-sur-l'Adour

Plus en détail

Délibération de l Assemblée Plénière

Délibération de l Assemblée Plénière Accusé de réception - Ministère de l'intérieur 045-234500023-20150618-15_03_05-DE Accusé certifié exécutoire Réception par le préfet : 19/06/2015 Publication : 19/06/2015 Conseil régional du Centre Val

Plus en détail

Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012

Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012 Bilan Social 2013 Données du 01/01/2012 au 31/12/2012 Observatoire de l Emploi et des Métiers en Mutualité 1 Introduction Le bilan social existe depuis 1992. il constitue la source d information statistique

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Signature de deux emplois d avenir Entre l Etat (Sous préfet de Mamers) et la Communauté de communes des Alpes Mancelles.

DOSSIER DE PRESSE. Signature de deux emplois d avenir Entre l Etat (Sous préfet de Mamers) et la Communauté de communes des Alpes Mancelles. DOSSIER DE PRESSE Signature de deux emplois d avenir Entre l Etat (Sous préfet de Mamers) et la Communauté de communes des Alpes Mancelles. Mise en œuvre d une action de Parrainage par le Sous préfet de

Plus en détail

Comparatif Intentions d embauches 2013 (BMO) et offres enregistrées

Comparatif Intentions d embauches 2013 (BMO) et offres enregistrées Comparatif Intentions d embauches 2013 (BMO) et offres enregistrées Avril 2014 Objectif de l étude Pour la douzième année consécutive, l enquête Besoin en Main d œuvre (BMO) a été réalisée fin 2012 et

Plus en détail

Enquête Quantitative Professionnalisation 2012

Enquête Quantitative Professionnalisation 2012 Enquête Quantitative 2012 RÉSULTATS CONSOLIDÉS RÉSULTATS CONSOLIDÉS Sommaire... page 1 Synthèse & Tendances... page 7 Ensemble des OPCA, inclus intérimaires & intermittents... page 15 OPCA Professionnels,

Plus en détail

LES EMPLOIS D AVENIR EN CREUSE

LES EMPLOIS D AVENIR EN CREUSE GUERET Vendredi 30 Novembre à 18 H 00 LES EMPLOIS D AVENIR EN CREUSE Objectif du dispositif Le dispositif des emplois d avenir a pour objet de faciliter l insertion professionnelle et l accès à la qualification

Plus en détail

LA PROPRETÉ etla SÉCURITÉ

LA PROPRETÉ etla SÉCURITÉ ZOOM sur les métiers de LA PROPRETÉ etla SÉCURITÉ Bilan 20 Bretagne SOMMAIRE 3 SYNTHÈSE 3 DONNÉES CLÉS 3 LA DEMANDE D EMPLOI 3 PRINCIPALES ÉVOLUTIONS 4 PROFIL DES DEMANDEURS D EMPLOI 5 PRINCIPAUX MÉTIERS

Plus en détail

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9

LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION CARACTÉRISTIQUES DES CONTRATS... 9 ENTREPRISES ET EFFECTIFS LES ÉTABLISSEMENTS... 2 LES SALARIÉS... 4 LE PROFIL DES SALARIÉS... 6 LES PRÉVISIONS DE DÉPART À LA RETRAITE PAR ACTIVITÉ... 7 LA FORMATION INITIALE... 8 LES CONTRATS DE PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Emplois d avenir : signature de 4 contrats à la mairie de Castelnau-le-Lez le 14 mai 2013 à 15 h 30

DOSSIER DE PRESSE Emplois d avenir : signature de 4 contrats à la mairie de Castelnau-le-Lez le 14 mai 2013 à 15 h 30 PREFET DE L HERAULT DOSSIER DE PRESSE Emplois d avenir : signature de 4 contrats à la mairie de Castelnau-le-Lez le 14 mai 2013 à 15 h 30 Les Emplois d'avenir en Languedoc-Roussillon en quelques chiffres

Plus en détail

LES AIDES À LA MOBILITÉ GÉOGRAPHIQUE : UN COUP DE POUCE POUR LE RETOUR À L EMPLOI

LES AIDES À LA MOBILITÉ GÉOGRAPHIQUE : UN COUP DE POUCE POUR LE RETOUR À L EMPLOI ÉCLAIRAGES ET SYNTHÈSES DÉCEMBRE 2014 N 10 SOMMAIRE P.2 LA SITUATION AU REGARD DE L EMPLOI VARIE EN FONCTION DE L AIDE P.3 QUATRE BÉNÉFICIAIRES SUR DIX DÉCLARENT AVOIR FAIT DES CONCESSIONS POUR RETROUVER

Plus en détail

L emploi des travailleurs handicapés.

L emploi des travailleurs handicapés. L emploi des travailleurs handicapés. La loi du 11 février 2005 a étendu aux employeurs publics l obligation juridique de réserver 6% de leurs effectifs aux travailleurs handicapés. A défaut, une contribution

Plus en détail

BRANCHE PROFESSIONNELLE DES GARDIENS, CONCIERGES ET EMPLOYES D'IMMEUBLE

BRANCHE PROFESSIONNELLE DES GARDIENS, CONCIERGES ET EMPLOYES D'IMMEUBLE Portrait statistique des entreprises et des salariés BRANCHE PROFESSIONNELLE DES GARDIENS, CONCIERGES ET EMPLOYES D'IMMEUBLE Service Observatoires AGEFOS PME 187, quai de Valmy 75010 PARIS agefos-pme.com

Plus en détail

INFORMATIQUE DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION DE LA SOURCE «POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE»

INFORMATIQUE DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE DE MENTION DE LA SOURCE «POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE» STATISTIQUES ET INDICATEURS POLE EMPLOI PAYS DE LA LOIRE - SEPTEMBRE 2015 PAYS DE LA LOIRE PORTRAIT SECTORIEL INFORMATIQUE SITUATION AU 30/06/2015 DOCUMENT SEMESTRIEL - LIBRE DE DIFFUSION SOUS RESERVE

Plus en détail

Portrait statistique des entreprises et des salariés

Portrait statistique des entreprises et des salariés Portrait statistique des entreprises et des salariés Branche professionnelle des entreprises de courtage d'assurances et/ou de réassurance Service Observatoires AGEFOS PME 187, quai de Valmy 75010 PARIS

Plus en détail

Tableau de bord statistique édition 2013

Tableau de bord statistique édition 2013 Note d information : La méthodologie précisant le périmètre statistique du champ Jeunesse et Sports dans le cadre de ce projet, est présentée Amélioration dans la fiche «Guide méthodologique de la connaissance».

Plus en détail

Pays de Retz Stratégie de développement économique. Cahier3. Emploi & Formation. octobre 2015

Pays de Retz Stratégie de développement économique. Cahier3. Emploi & Formation. octobre 2015 Pays de Retz Stratégie de développement économique Emploi & Formation octobre 2015 Cahier3 Édito Le syndicat mixte du SCoT (Schéma de Cohérence Territoriale) a décidé de conduire une étude de stratégie

Plus en détail

LES EMPLOIS D'AVENIR DANS LES BOUCHES-DU-RHONE : LE PREFET DEMANDE UNE MOBILISATION PLUS FORTE L'EMPLOI DANS LES BOUCHES-DU-RHÔNE : QUELQUES CHIFFRES

LES EMPLOIS D'AVENIR DANS LES BOUCHES-DU-RHONE : LE PREFET DEMANDE UNE MOBILISATION PLUS FORTE L'EMPLOI DANS LES BOUCHES-DU-RHÔNE : QUELQUES CHIFFRES CABINET Service communication Marseille, mercredi 22 mai 2013 LES EMPLOIS D'AVENIR DANS LES BOUCHES-DU-RHONE : LE PREFET DEMANDE UNE MOBILISATION PLUS FORTE Hugues PARANT, préfet de la région Provence-Alpes-Côte

Plus en détail

Faits marquants sur les premiers mois d expérimentation du revenu de Solidarité active

Faits marquants sur les premiers mois d expérimentation du revenu de Solidarité active Paris, le 2 juillet 2008 Dossier de presse Faits marquants sur les premiers mois d expérimentation du revenu de Solidarité active Le revenu de Solidarité active vise à encourager le travail, à faciliter

Plus en détail

PANORAMA DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

PANORAMA DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE PANORAMA DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE À L ÎLE DE LA RÉUNION Document actualisé en 2011 L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE () À L ÎLE DE LA RÉUNION, C EST : 1 emploi sur 10 à la Réunion, soit près de

Plus en détail

#EMBAUCHE PME : TOUT SAVOIR SUR LA NOUVELLE MESURE EN FAVEUR DE L'EMPLOI

#EMBAUCHE PME : TOUT SAVOIR SUR LA NOUVELLE MESURE EN FAVEUR DE L'EMPLOI Lille, le 9 mars 2016 Dossier de presse #EMBAUCHE PME : TOUT SAVOIR SUR LA NOUVELLE MESURE EN FAVEUR DE L'EMPLOI SOMMAIRE - Communiqué de presse - Embauche PME : qu est-ce que c est? - Les conditions?

Plus en détail

France Meuse Lorraine

France Meuse Lorraine ACTU EMPLOI FORMATION MEUSE Depuis sa création en 2006, la Maison de l Emploi Meusienne élabore chaque année le diagnostic Territorial Partagé Emploi/Formation du département. Outil au service des partenaires

Plus en détail

ETAT DES LIEUX ÉCONOMIQUE ET COMMERCIAL

ETAT DES LIEUX ÉCONOMIQUE ET COMMERCIAL ETAT DES LIEUX ÉCONOMIQUE ET COMMERCIAL GARE DE CHAMPIGNY CENTRE - Périmètre de 400m ÉLÉMENTS CLÉS > LES ETABLISSEMENTS La gare Champigny Centre est localisée avenue Roger Salengro, axe à double sens qui

Plus en détail

ILE-DE-FRANCE Présentation du territoire

ILE-DE-FRANCE Présentation du territoire ILE-DE-FRANCE Présentation du territoire Population totale du territoire 11 898 502 Poids en France métropolitaine 18,8% Nombre de communes 1300 Source : Insee, RP2012 / exploitation principale Evolution

Plus en détail

Le contrat en CDD. Dans quels cas peut-on embaucher sous contrat à durée déterminée?

Le contrat en CDD. Dans quels cas peut-on embaucher sous contrat à durée déterminée? Le contrat en CDD La conclusion d un contrat à durée déterminée (CDD) n est possible que pour l exécution d une tâche précise et temporaire et seulement dans les cas énumérés par la loi. Il doit obligatoirement

Plus en détail

territoire Alpes Sud Isère marché du travail

territoire Alpes Sud Isère marché du travail Direction territoriale ISERE territoire Alpes Sud Isère marché du travail Introduction les demandeurs d emploi Evolution du nombre de demandeurs d emploi Caractéristiques (âge sexe formation qualification

Plus en détail

LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE

LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE N 12 - AVRIL 2011 Le devenir des diplômés 2007 de licence professionnelle des Universités d Alsace Cheikh Tidiane Diallo, Annie Cheminat Les étudiants ayant obtenu une licence

Plus en détail

Bilan Social 2015. Données du 01/01/2014 au 31/12/2014 BILAN SOCIAL 2015 1

Bilan Social 2015. Données du 01/01/2014 au 31/12/2014 BILAN SOCIAL 2015 1 Bilan Social 2015 Données du 01/01/2014 au 31/12/2014 BILAN SOCIAL 2015 1 Introduction Une source statistique nécessaire à la réflexion des partenaires sociaux de la Mutualité Le Bilan social de la branche

Plus en détail

UNITE DE GESTION FSE - BORDEAUX PERIGUEUX AGEN CAHIER DES CHARGES POSTE DE CHARGE(E) DE MISSION RELATIONS ENTREPRISES

UNITE DE GESTION FSE - BORDEAUX PERIGUEUX AGEN CAHIER DES CHARGES POSTE DE CHARGE(E) DE MISSION RELATIONS ENTREPRISES UNITE DE GESTION FSE - BORDEAUX PERIGUEUX AGEN CAHIER DES CHARGES POSTE DE CHARGE(E) DE MISSION RELATIONS ENTREPRISES 2014 A-Contexte général B-Renforcement de la mission Relations Entreprises du C-Evaluation

Plus en détail

Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important

Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important Numéro 145 : décembre 2012 Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important En 2009, le tourisme en Midi-Pyrénées génère 44 000 emplois salariés, soit 4,5 % de l emploi salarié total.

Plus en détail

PRINCIPALES AIDES EN FAVEUR DE L ACCES A L EMPLOI DES JEUNES Et autres publics en recherche d emploi

PRINCIPALES AIDES EN FAVEUR DE L ACCES A L EMPLOI DES JEUNES Et autres publics en recherche d emploi PRINCIPALES AIDES EN FAVEUR DE L ACCES A L EMPLOI DES JEUNES Et autres publics en recherche d emploi Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE n 2013 0000062

LETTRE CIRCULAIRE n 2013 0000062 LETTRE CIRCULAIRE n 2013 0000062 GRANDE DIFFUSION Réf Classement 1.028 Montreuil, le 24/09/2013 24/09/2013 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE POLE REGLEMENTATION ET SECURISATION

Plus en détail

I. Marché du travail et emploi salarié privé. DEP. 06 Janv. 2013 Janv. 2014 Evolution* * Variation annuelle sur trois mois glissants

I. Marché du travail et emploi salarié privé. DEP. 06 Janv. 2013 Janv. 2014 Evolution* * Variation annuelle sur trois mois glissants Maison de l Emploi L e s C a h i e r s A v r i l 2 0 1 4 - N u m é r o 2 4 Avec la participation de : Ce cahier construit par et pour les acteurs de l Emploi, de la Formation et du Développement Economique

Plus en détail

Le Contrat à Durée Déterminé(CDD)

Le Contrat à Durée Déterminé(CDD) Le Contrat à Durée Déterminé(CDD) Un contrat à durée déterminée peut être conclu : en vue du remplacement d'un salarié : o absent temporairement (pour maladie, congés), o passé provisoirement à temps partiel,

Plus en détail

Les politiques de l emploi et de la

Les politiques de l emploi et de la Les politiques de l emploi et de la formation professionnelle Qu est qu une politique de l emploi? Le chômage ayant souvent plusieurs causes, les politiques de l'emploi se sont multipliées dans de nombreuses

Plus en détail

19,3% DES ETABLISSEMENTS ENVISAGENT AU MOINS UN RECRUTEMENT ENQUETE «BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE» UNE AMELIORATION DES PERSPECTIVES D EMBAUCHE POUR 2015

19,3% DES ETABLISSEMENTS ENVISAGENT AU MOINS UN RECRUTEMENT ENQUETE «BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE» UNE AMELIORATION DES PERSPECTIVES D EMBAUCHE POUR 2015 ECLAIRAGES & SYNTHESES 1 AVRIL 2015 N 16 ENQUETE «BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE» UNE AMELIORATION DES PERSPECTIVES D EMBAUCHE POUR 2015 La quatorzième vague de l enquête BMO en Alsace met en évidence une croissance

Plus en détail

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc Bilan économique Bilan économique 2009 BASSIN D EMPLOI VENDÉE OUEST Après une année 2009 éprouvante, l économie vendéenne semble enfin s engager sur le chemin de la reprise Après avoir débuté dans un climat

Plus en détail

Lancement du chantier Eurartisanat. Monsieur François REBSAMEN Ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social

Lancement du chantier Eurartisanat. Monsieur François REBSAMEN Ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social Lancement du chantier Eurartisanat Monsieur François REBSAMEN Ministre du travail, de l'emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social 22 mai 2015 DISCOURS Seul le prononcé fait foi Monsieur

Plus en détail

Aide méthodologique à la rédaction du rapport de situation comparée entre les hommes et les femmes

Aide méthodologique à la rédaction du rapport de situation comparée entre les hommes et les femmes Aide méthodologique à la rédaction du rapport de situation comparée entre les hommes et les femmes 1 Sommaire GUIDE DE REALISATION DU RAPPORT DE SITUATION COMPAREE... 3 Contenu du rapport... 3 La notion

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE. Novembre 2012 : le mois de l économie sociale et solidaire P.2

DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE. Novembre 2012 : le mois de l économie sociale et solidaire P.2 Visite à Montpellier de Benoît HAMON, Ministre délégué auprès du ministre de l'economie et des Finances, chargé de l'economie sociale et solidaire et de la Consommation DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE Novembre

Plus en détail

Préfecture du Calvados MESURES DU PLAN D URGENCE CONTRE LE CHOMAGE **** Mercredi 27 janvier 2016

Préfecture du Calvados MESURES DU PLAN D URGENCE CONTRE LE CHOMAGE **** Mercredi 27 janvier 2016 Préfecture du Calvados MESURES DU PLAN D URGENCE CONTRE LE CHOMAGE **** Mercredi 27 janvier 2016 FACILITER LES EMBAUCHES Mesure 1 Faciliter les embauches RELANCER L ACTIVITE ET L EMPLOI Mesure 2 Soutenir

Plus en détail

Observatoire de l emploi des ingénieurs Chimistes

Observatoire de l emploi des ingénieurs Chimistes Observatoire de l emploi des ingénieurs Les ingénieurs diplômés spécialisés en chimie et génie chimique Extrait de la 23e enquête IESF réalisée en mars 2012 UNAFIC CEFI Octobre 2012 Le déroulement de l

Plus en détail

Aides et mesures Pôle emploi. De nouvelles ambitions pour l emploi

Aides et mesures Pôle emploi. De nouvelles ambitions pour l emploi Aides et mesures Pôle emploi De nouvelles ambitions pour l emploi Février 2010 S o m m a i r e La Loi sur la réforme du Service Public de l Emploi Missions et offre de services de Pôle emploi La nouvelle

Plus en détail

L EMPLOI DES JEUNES DIPLÔMÉS DE NIVEAU BAC +5 ET PLUS RÉSIDANT DANS LES QUARTIERS PRIORITAIRES

L EMPLOI DES JEUNES DIPLÔMÉS DE NIVEAU BAC +5 ET PLUS RÉSIDANT DANS LES QUARTIERS PRIORITAIRES L EMPLOI DES JEUNES DIPLÔMÉS DE NIVEAU BAC +5 ET PLUS RÉSIDANT DANS LES QUARTIERS PRIORITAIRES LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 015-81 DÉCEMBRE 015 Profi l des diplômés L accès à l emploi Les conditions

Plus en détail

B a r o m è t r e M a n p o w e r d e s p e r s p e c t i v e s d e m p l o i p o u r l e 1 er t r i m e s t r e 2 0 1 4

B a r o m è t r e M a n p o w e r d e s p e r s p e c t i v e s d e m p l o i p o u r l e 1 er t r i m e s t r e 2 0 1 4 Communiqué de presse Nanterre, le 10 décembre 2013 B a r o m è t r e M a n p o w e r d e s p e r s p e c t i v e s d e m p l o i p o u r l e 1 er t r i m e s t r e 2 0 1 4 LEGERE REPRISE DE L EMPLOI ATTENDUE

Plus en détail

TABLEAU DE BORD NATIONAL. Les chiffres de l'emploi et du chômage des personnes handicapées. N 45 - Bilan à fin décembre 2013

TABLEAU DE BORD NATIONAL. Les chiffres de l'emploi et du chômage des personnes handicapées. N 45 - Bilan à fin décembre 2013 NATIONAL TABLEAU DE BORD Les chiffres de l'emploi et du chômage des personnes handicapées N 45 - Bilan à fin décembre 2013 (données janvier-septembre 2013) Chiffres clés & synthèse Les taux de chômage

Plus en détail

DISPOSITIF REGIONAL D AIDES AUX ENTREPRISES CULTURELLES

DISPOSITIF REGIONAL D AIDES AUX ENTREPRISES CULTURELLES Page 1 Axe Service instructeur Dates délibération régional d aides aux entreprises culturelles Une nouvelle dynamique économique Conseil Régional Direction des Affaires Culturelles et Sportives I. Objectifs

Plus en détail

«Extrait du cahier de l OPEQ n 168» (préqualification, qualification, dynamique insertion)

«Extrait du cahier de l OPEQ n 168» (préqualification, qualification, dynamique insertion) «Extrait du cahier de l OPEQ n 168» L INSERTION PROFESSIONNELLE A 6 MOIS DES STAGIAIRES DU PRF 2008-2009 (préqualification, qualification, dynamique iertion) LA FILIERE HOTELLERIE-RESTAURATION-TOURISME

Plus en détail

La présence syndicale au Québec en 2014

La présence syndicale au Québec en 2014 La présence syndicale au Québec en 2014 Alexis Labrosse Secrétariat du Travail Direction de l information sur le travail Mars 2015 1 Table des matières Introduction... 4 Les sources de données, la population

Plus en détail

Création de près de 9 600 emplois entre 1999 et 2012 La diminution des agriculteurs plombe l emploi

Création de près de 9 600 emplois entre 1999 et 2012 La diminution des agriculteurs plombe l emploi Direction départementale des Territoires de la Analyse sociodémographique de la N 2 Juillet 2015 (version actualisée) C É A S Création de près de 9 600 emplois entre 1999 et 2012 La diminution des agriculteurs

Plus en détail

Diagnostic Régional Emploi Formation Midi-Pyrénées : bilan à mi-parcours CPRDF 2011-2015

Diagnostic Régional Emploi Formation Midi-Pyrénées : bilan à mi-parcours CPRDF 2011-2015 Diagnostic Régional Emploi Formation Midi-Pyrénées : bilan à mi-parcours CPRDF 2011-2015 Février 2014 Diagnostic régional emploi formation : bilan à mi-parcours Contrat de plan régional de développement

Plus en détail

Après deux années de repli, le nombre de nouveaux

Après deux années de repli, le nombre de nouveaux MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL Après deux années de repli, le nombre de nouveaux contrats d apprentissage progresse en Paca en 2011 : +1,3 % par

Plus en détail

LES REPRISES D EMPLOI DE DEMANDEURS D EMPLOI AU 1 ER TRIMESTRE 2015

LES REPRISES D EMPLOI DE DEMANDEURS D EMPLOI AU 1 ER TRIMESTRE 2015 Juillet 2015 - N 15.023 LES REPRISES D EMPLOI DE DEMANDEURS D EMPLOI AU 1 ER TRIMESTRE 2015 Au cours du premier trimestre 2015, 888 400 demandeurs d emploi inscrits en catégories A ou B ont repris un emploi

Plus en détail

Diagnostic Territorial Bassin d emploi de Louviers. Contrat Etude Prospective

Diagnostic Territorial Bassin d emploi de Louviers. Contrat Etude Prospective Diagnostic Territorial Bassin d emploi de Louviers Contrat Etude Prospective SOMMAIRE Caractéristiques de la population Caractéristiques des entreprises Caractéristiques des salariés Offres d emplois proposées

Plus en détail

addrn La demande d emploi localisée au 31 mars 2008 Zone d emploi de Saint-Nazaire agence pour le développement durable de la région nazairienne

addrn La demande d emploi localisée au 31 mars 2008 Zone d emploi de Saint-Nazaire agence pour le développement durable de la région nazairienne addrn La demande d emploi localisée au 31 mars 2008 Zone d emploi de Saint-Nazaire agence pour le développement durable de la région nazairienne Sommaire Introduction 5 1.1 Une baisse de la demande d

Plus en détail

Dares Analyses. Six mois après un contrat de professionnalisation arrivé à échéance en 2011 Les trois quarts des anciens bénéficiaires sont en emploi

Dares Analyses. Six mois après un contrat de professionnalisation arrivé à échéance en 2011 Les trois quarts des anciens bénéficiaires sont en emploi Dares Analyses avril 2014 N 033 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Six mois après un contrat de professionnalisation arrivé à échéance en 2011 Les

Plus en détail

Population. Eléments de diagnostic

Population. Eléments de diagnostic 2006 : 24,1 % de la population 10,2 % du territoire BASSIN D EMPLOI DE REIMS Eléments de diagnostic Population Evolutions démographiques (en nombre d habitants) Champagne- Ardenne 2006 323 079 1 338 844

Plus en détail

Aide à la création d entreprises commerciales et artisanales

Aide à la création d entreprises commerciales et artisanales Développement économique et promotion des activités Commerce, Artisanat et Industrie Aide à la création d entreprises commerciales et artisanales Contact Les dossiers de demande de subvention doivent être

Plus en détail

L Aide au conseil à la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC)

L Aide au conseil à la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) Accompagnement des Ressources Humaines L Aide au conseil à la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) A - l aide à la préparation des entreprises à la GPEC (sensibilisation) B - l

Plus en détail

Consultable sur le site www.cosmos.asso.fr. Réalisation : Yolande Jaberg Secrétaire Générale. Convention collective nationale du sport 19/12/06

Consultable sur le site www.cosmos.asso.fr. Réalisation : Yolande Jaberg Secrétaire Générale. Convention collective nationale du sport 19/12/06 Consultable sur le site www.cosmos.asso.fr Réalisation : Yolande Jaberg Secrétaire Générale Convention collective nationale du sport 19/12/06 Convention collective nationale du sport (CCNS) L arrêté d

Plus en détail

P2C01 Les sources du droit du travail et de la se curite sociale

P2C01 Les sources du droit du travail et de la se curite sociale P2C01 Les sources du droit du travail et de la se curite sociale Le droit social désigne le droit du travail et le droit de la protection sociale. Document 1 I. Les sources légales du droit social A. Les

Plus en détail

L emploi salarié dans les CUMA en 2011

L emploi salarié dans les CUMA en 2011 Direction des Etudes, des Répertoires et des Statistiques ETUDE octobre 2013 L emploi salarié dans les CUMA en 2011 Données nationales www.msa.fr Octobre 2013 L emploi salarié dans les CUMA en 2011 Données

Plus en détail

LES JEUNES DIPLÔMÉS DE 2009

LES JEUNES DIPLÔMÉS DE 2009 LES JEUNES DIPLÔMÉS DE 2009 les études de l emploi cadre - septembre 2010 SITUATION PROFESSIONNELLE EN 2010 Enquête Apec auprès de 4 000 sortants de l enseignement supérieur SOUS EMBARGO jusqu au 29 septembre

Plus en détail

Les auxiliaires de puériculture En région Centre -Val de Loire

Les auxiliaires de puériculture En région Centre -Val de Loire Les auxiliaires de puériculture En région Centre -Val de Loire La profession en quelques mots «L auxiliaire de puériculture exerce sous la responsabilité de l infirmier ou de la puéricultrice. Il réalise

Plus en détail

Les éducateurs spécialisés En région Centre

Les éducateurs spécialisés En région Centre Les éducateurs spécialisés En région Centre La profession en quelques mots «L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales de prévention, de protection et d insertion, aide au développement

Plus en détail

CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS VISANT À LA MODERNISATION ET AU DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE EN RÉGION LORRAINE

CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS VISANT À LA MODERNISATION ET AU DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE EN RÉGION LORRAINE CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS VISANT À LA MODERNISATION ET AU DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE EN RÉGION LORRAINE VU l article L 118-1 du code du travail, VU la loi n 2005-32 du 18 janvier 2005 de programmation

Plus en détail

Confédération Française de l'encadrement-cgc

Confédération Française de l'encadrement-cgc Les classes moyennes www.cfecgc.org Confédération Française de l'encadrement-cgc Les problématiques d éducation On peut dresser un premier constat : «l environnement familial et le voisinage scolaire pèsent

Plus en détail

EMPLOIS D AVENIR FICHE DE PRÉSENTATION

EMPLOIS D AVENIR FICHE DE PRÉSENTATION EMPLOIS D AVENIR FICHE DE PRÉSENTATION POUR QUOI? POUR QUI? QUEL TYPE D EMPLOIS? QUEL TYPE D AIDES? QUELLE DÉMARCHE À SUIVRE? POUR ALLER PLUS LOIN 1 POUR QUOI? Faciliter l insertion professionnelle et

Plus en détail

Un climat des affaires conforté

Un climat des affaires conforté Juillet 2015 Méthodologie Les résultats présentés sont issus du panel de conjoncture «suivi de la situation économique» CCIR / CCIT de Rhône-Alpes. 371 TPE-PME représentatives de l industrie, du BTP, du

Plus en détail

LA FORMATION PROFESSIONNELLE

LA FORMATION PROFESSIONNELLE LA FORMATION PROFESSIONNELLE La loi 2014-288 du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle Les mesures de cette loi sont, pour certaines, directement inspirées de l accord national interprofessionnel

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3108 Convention collective nationale IDCC : 44. INDUSTRIES CHIMIQUES ET CONNEXES

Plus en détail

ENQUÊTE BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE EN 2016

ENQUÊTE BESOINS EN MAIN-D ŒUVRE EN 2016 ÉCLAIRAGES ET SYNTHÈSES REUNION Avril 2016 N 21 SOMMAIRE P2. Les établissements P3. Les profils recherchés et les difficultés de recrutement P5. Les recrutements par type d établissement P8. Les recrutements

Plus en détail

Appel à Projets 2013

Appel à Projets 2013 Appel à Projets 2013 POLE DES ENTREPRISES Secteur Développement et Accompagnement des Entreprises VALORISATION DES METIERS D ART EN LORRAINE NATURE DU DISPOSITIF DIR AAP OBJECTIFS Cet appel à projet a

Plus en détail

Dispositif de soutien aux dynamiques de conversion en agriculture biologique en Picardie

Dispositif de soutien aux dynamiques de conversion en agriculture biologique en Picardie Dispositif de soutien aux dynamiques de conversion en agriculture biologique en Picardie 2013 1 1. Contexte et enjeux, d un dispositif complémentaire aux mesures d aide en faveur de l agriculture biologique

Plus en détail

5. Les activités caractéristiques des pôles

5. Les activités caractéristiques des pôles 5. Les activités caractéristiques des pôles 5.1 Question méthodologique Existe-t-il des activités spécifiques des pôles par rapport aux territoires hors pôle? Pour répondre à cette question relativement

Plus en détail

Le cahier mensuel des Emplois d Avenir Missions Locales d Alsace Octobre 2014

Le cahier mensuel des Emplois d Avenir Missions Locales d Alsace Octobre 2014 Le cahier mensuel des Emplois d Avenir Missions Locales d Alsace Octobre 2014 Une production de l URML Alsace Données issues de Parcours 3 Les jeunes salariés en Emploi d Avenir 3 287 contrats signés*,

Plus en détail

ZOOM L INDUSTRIE. sur les métiers de. Bilan 2014 Bretagne

ZOOM L INDUSTRIE. sur les métiers de. Bilan 2014 Bretagne 1 ZOOM sur les métiers de L INDUSTRIE Bilan 20 Bretagne SOMMAIRE 2 3 3 3 3 4 5 6 7 7 7 8 9 10 10 10 10 SYNTHÈSE DONNÉES CLÉS LA DEMANDE D EMPLOI PRINCIPALES ÉVOLUTIONS PROFIL DES DEMANDEURS D EMPLOI PRINCIPAUX

Plus en détail

LA SITUATION DE LA DEMANDE D EMPLOI DES JEUNES ET DES SENIORS EN FRANCHE-COMTE

LA SITUATION DE LA DEMANDE D EMPLOI DES JEUNES ET DES SENIORS EN FRANCHE-COMTE NOVEMBRE 2012 LA SITUATION DE LA DEMANDE D EMPLOI DES JEUNES ET DES SENIORS EN FRANCHE-COMTE Au 30 septembre 2012 Les jeunes et les seniors sont plus touchés par le chômage que le reste de la population

Plus en détail

Diagnostic départemental : Création d entreprises, publics cible et dispositif nacre dans le département de l'essonne

Diagnostic départemental : Création d entreprises, publics cible et dispositif nacre dans le département de l'essonne Nouvel Accompagnement pour la Création et la Reprise d Entreprise (nacre) Direccte Ile-de-France Direction Régionale Ile-de-France de la Caisse des Dépôts Diagnostic départemental : Création d entreprises,

Plus en détail

Effectifs Ingénieurs chimistes Tous

Effectifs Ingénieurs chimistes Tous Observatoire de l emploi des ingénieurs diplômés Chimistes Les ingénieurs diplômés spécialisés en chimie et génie chimique Extrait de la 22 e enquête IESF réalisée en mars 2011 Situation fin 2010 UNAFIC

Plus en détail

Édito. Sommaire HAUTE-SAVOIE. Le Contrat de Professionnalisation. Juillet 2014 - N 51

Édito. Sommaire HAUTE-SAVOIE. Le Contrat de Professionnalisation. Juillet 2014 - N 51 Juillet 2014 - N 51 Association de Développement des formations des industries de la Métallurgie HAUTE-SAVOIE Sommaire Collecte du 28/02/2014 des fonds formation professionnelle continue... p. 2 Enquête

Plus en détail

Une amélioration qui demande confirmation

Une amélioration qui demande confirmation JANVIER 2016 Une amélioration qui demande confirmation 2015 s avère plus favorable que prévu pour les TPE-PME de Rhône-Alpes. Contrairement aux années précédentes, les entreprises qui déclarent un chiffre

Plus en détail