Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download ""

Transcription

1

2

3

4

5

6

7

8 Sommaire L accord national interprofessionnel du 11 janvier 2013 pour la compétitivité des entreprises et la sécurisation de l emploi Comment optimiser le chômage partiel et l APLD? L externalisation de l emploi apporte-t-elle des réponses? Comment revoir la durée du travail pour s adapter à la situation? Peut-on modifier les salaires ou sont-ils immuables? 8

9 L accord national interprofessionnel du 11 janvier 2013 pour la compétitivité des entreprises et la sécurisation de l emploi 9

10 ANI du 11 janvier 2013 Quels sont les points marquants du nouveau modèle économique et social au service de la compétitivité des entreprises et de la sécurisation de l emploi et des parcours professionnels des salariés? ANI conclu le 11 janvier

11 ANI du 11 janvier 2013 Objectif Offrir plus de souplesse aux entreprises et davantage de protection aux salariés Les mesures de l accord seront mises en œuvre par une loi ou par une négociation Elles ne sont pas immédiatement applicables Un projet de loi doit être déposé au conseil des ministres du 6 mars

12 ANI du 11 janvier 2013 Le titre 3 de l ANI prévoit des dispositions «pour donner aux entreprises les moyens de s adapter aux problèmes conjoncturels et de préserver l emploi» Négociation d accords de maintien dans l emploi Simplification et unification du régime d activité partielle Licenciement économique de 10 salariés et plus 12

13 ANI du 11 janvier 2013 Négociation d accords de maintien dans l emploi Pour maintenir l emploi en cas de graves difficultés conjoncturelles, les entreprises pourront négocier un accord d entreprise pour trouver un nouvel équilibre, pour une durée limitée dans le temps, dans l arbitrage global temps de travail / salaire / emploi Il s agit d ajuster la durée du travail, l organisation du temps de travail et la rémunération (sans déroger aux accords de branche, et aux dispositions légales sur la durée du travail, le SMIC, les congés )» Gel des salaires, baisse ou suppression des primes, renonciation à des jours RTT En contrepartie, l employeur s engage à maintenir dans l emploi les salariés auxquels il s applique, pendant la durée de l accord 13

14 ANI du 11 janvier 2013 Négociation d accords de maintien dans l emploi Conditions d ouverture de la négociation La négociation doit porter sur l évaluation de la situation économique de l entreprise En amont (réunions trimestrielles et annuelles), une analyse de la situation économique aura été faite sur la base d indicateurs tels que l évolution du CA, l état prévisionnel de l activité et de la trésorerie Les représentants du personnel pourront faire appel à un expert-comptable de leur choix financé par l entreprise 14

15 ANI du 11 janvier 2013 Négociation d accords de maintien dans l emploi L ANI prévoit des modalités de négociation d un accord d entreprise différentes de celles prévues par la loi : Négociation d un accord majoritaire pour une durée maximale de deux ans Négociation avec des délégués syndicaux ayant recueilli au moins 50% des suffrages exprimés au premier tour des élections professionnelles En l absence de délégués syndicaux dans l entreprise» Avec des représentants élus du personnel ou, à défaut, avec des salariés mandatés» Dans les deux cas, ils doivent avoir reçu délégation d une organisation syndicale représentative dans la branche pour négocier un tel accord» Approbation de l accord par la majorité des salariés La loi à venir validera-t-elle ces modalités dérogatoires? 15

16 ANI du 11 janvier 2013 Négociation d accords de maintien dans l emploi Articulation de l accord et des contrats de travail L accord de maintien s impose au salarié et suspend les clauses du contrat pendant sa durée Mais il faut requérir son accord pour les dispositions de l accord qui se substituent à celles du contrat de travail En cas de refus du salarié, la rupture du contrat est un licenciement économique dont la cause réelle et sérieuse est «attestée par l accord»» L entreprise est exonérée des obligations légales et conventionnelles liées au licenciement économique» Le salarié doit bénéficier de «dispositifs d accompagnement adaptés» 16

17 ANI du 11 janvier 2013 Simplification et unification du régime d activité partielle Les signataires de l accord s engagent à ouvrir une négociation pour mettre en œuvre un nouveau régime d activité partielle Regroupement de l allocation spécifique et de l APLD Maintien de la procédure d autorisation préalable Simplification des modalités de calcul des heures indemnisables quel que soit le mode d aménagement du temps de travail Meilleure indemnisation en cas de départ en formation du salarié 17

18 ANI du 11 janvier 2013 Licenciement de 10 salariés et plus L ANI revoit les règles sur les licenciements économiques de 10 salariés et plus sur une même période de 30 jours, dans les entreprises d au moins 50 salariés Un accord majoritaire pourra déroger aux règles légales sur le nombre et le calendrier des réunions avec les représentants du personnel, la liste des documents à produire, les conditions et délais de recours à l expert, le contenu du PSE L employeur pourra avoir recours à une procédure d homologation administrative 18

19 ANI du 11 janvier 2013 Autres mesures impactant les entreprises Généralisation des mutuelles A défaut de mise en œuvre d une mutuelle par accord de branche ou d entreprise, et au plus tard le 1er janvier 2016, toutes les entreprises devront proposer une mutuelle à leurs salariés Financement 50% employeur, 50% salarié Un certain nombre de garanties est prévu Les TPE vont être fortement impactées Portabilité des droits pour la prévoyance Généralisation du système de mutualisation La durée de la portabilité passe de 9 à 12 mois 19

20 ANI du 11 janvier 2013 Autres mesures impactant les entreprises La part patronale de la cotisation d assurance chômage pour les CDD est fixée à : 7% pour un CDD de moins d un mois 5,5 % pour un CDD dont la durée est entre 1 et 3 mois 4,5 % pour un CDD de moins de 3 mois conclus dans un secteur d activité où il est d usage de ne pas recourir au CDI Exclusion de la majoration CDD saisonniers et de remplacement Intérim Conclusion d un CDI à l issue du CDD Sont concernés les CDD pour surcroît d activité Entrée en vigueur au 1 er juillet 2013 Il faut cependant une modification de la convention d assurance chômage) Exonération pendant 4 mois (3 dans les entreprises de 50 salariés et plus) de la cotisation patronale chômage pour l embauche en CDI d un jeune de moins de 26 ans 20

21 ANI du 11 janvier 2013 Autres mesures impactant les entreprises Travail à temps partiel Durée minimale d activité de 24 heures par semaine Majoration des heures complémentaires 10 % pour celles effectuées dans la limite de 10 % de l horaire contractuel (nouveau) 25 % au-delà (comme précédemment) Possibilité de conclure un avenant de «complément d heures», si un accord de branche étendu le prévoit Pour autoriser des dépassements ponctuels de la durée du travail, dans la limite de 8 par an Majoration à 25 % de toutes les heures de dépassement 21

22 Comment optimiser le chômage partiel et l APLD? 22

23 Comment optimiser le chômage partiel et l APLD? Il existe actuellement deux dispositifs en cas de réduction d activité pour motif économique Chômage partiel Allocation partielle de longue durée (APLD) Ces dispositifs sont peu utilisés d où la volonté du gouvernement de les simplifier et les unifier En pratique, plutôt que d y recourir, les entreprises préfèrent solder les jours de congé et les jours RTT 23

24 Comment optimiser le chômage partiel et l APLD? Chômage partiel Demande d autorisation préalable à la DIRECCTE La décision doit être notifiée à l employeur dans un délai de 15 jours, et en l absence de réponse accord tacite, la demande est acceptée Indemnités Allocation spécifique de chômage partiel à la charge de l'etat 4,84 pour les entreprises de 1 à 250 salariés (4,33 pour les autres) Allocation conventionnelle à la charge de l employeur Pour assurer une rémunération horaire égale à 60 % du salaire horaire brut, avec un minimum de 6,84 net par heure Si le total du salaire perçu et des indemnités de chômage partiel est inférieur au Smic, le salarié à temps plein a droit à une indemnité complémentaire versée par l employeur, qui lui assure un salaire égal au Smic net 24

25 Comment optimiser le chômage partiel et l APLD? Activité partielle de longue durée (APLD) Convention préalable avec l Etat d une durée de 2 à 12 mois En principe durée minimale de 3 mois mais jusque fin mars, possibilité de conclure une convention pour 2 mois Indemnités (régime transitoire toujours en cours) 2,90 par heure à la charge de l Unedic + 4,84 par heure à la charge de l Etat pour les entreprises de 1 à 250 salariés (4,33 pour les autres) Complément éventuel à la charge de l employeur pour atteindre 75% du salaire brut Obligation de maintien dans l emploi pendant le double de la durée de la convention A défaut, remboursement des indemnités pour le salarié licencié pour motif économique ou mis à la retraite 25

26 Comment optimiser le chômage partiel et l APLD? L APLD permet une meilleure indemnisation de l employeur Chômage partiel : 4,84 remboursés par heure indemnisée Le différentiel pour atteindre 60 % du salaire brut est à la charge de l employeur APLD : 7,74 remboursés par heure indemnisée Le différentiel pour atteindre 75 % du salaire brut est à la charge de l employeur 26

27 Comment optimiser le chômage partiel et l APLD? Formation des salariés pendant les périodes d activité partielle En cas de conclusion d une convention d APLD, l employeur doit proposer aux salariés un entretien individuel pour examiner les possibilités de formation Formations effectuées pendant les heures chômées Pendant la période de formation, le montant des indemnités horaires est porté à 100 % de la rémunération nette du salarié 27

28 L externalisation de l emploi apporte-t-elle des réponses? 28

29 L externalisation de l emploi apporte-t-elle des réponses? Le prêt de main d œuvre peut permettre d alléger la masse salariale de l entreprise pendant une période temporaire Les salariés sont mis à disposition d une autre entreprise pour une durée déterminée 29

30 Principe L externalisation de l emploi apporte-t-elle des réponses? Toute opération à but lucratif ayant pour objet exclusif le prêt de main-d œuvre est interdite Pour sécuriser le prêt de main d œuvre à but non lucratif, nouvelle réglementation depuis août 2011 Définition du prêt de main d œuvre à but non lucratif 30

31 L externalisation de l emploi apporte-t-elle des réponses? L opération de prêt de main d œuvre est autorisée à certaines conditions : Elle ne doit pas être à but lucratif «Une opération de prêt de main-d'œuvre ne poursuit pas de but lucratif lorsque l'entreprise prêteuse ne facture à l'entreprise utilisatrice, pendant la mise à disposition, que les salaires versés au salarié, les charges sociales afférentes et les frais professionnels remboursés à l'intéressé au titre de la mise à disposition» (art. L C. tr.) Elle ne doit pas avoir pour objet exclusif le prêt de main d œuvre Exceptions Entreprises de travail temporaire, à temps partagé, de portage salarial et les associations ou entreprises de services à la personne 31

32 L externalisation de l emploi apporte-t-elle des réponses? Cadre juridique à respecter pour le prêt de main d œuvre à but non lucratif Conclusion d une convention de mise à disposition entre l entreprise prêteuse et l entreprise utilisatrice Consultation préalable du CE (ou, à défaut, DP) de l entreprise prêteuse Consultation du CE et du CHSCT (ou, à défaut, DP) de l entreprise utilisatrice lorsque le poste présente des risques particuliers Accord du salarié Rédaction d un avenant au contrat de travail Possibilité de convenir une période probatoire Elle est obligatoire si le prêt de main-d'œuvre entraîne la modification d un élément essentiel du contrat de travail 32

33 L externalisation de l emploi apporte-t-elle des réponses? Formalisme Convention de mise à disposition Préambule exposant les raisons et la durée Identité et qualification du salarié qui doit donner son accord Maintien du contrat de travail / autorité fonctionnelle de l utilisateur pour la bonne exécution du contrat Mode de détermination des salaires des charges sociales et des frais professionnels Avenant au contrat de travail Avenant précisant le travail confié, les horaires, le lieu d exécution du travail, les caractéristiques particulières du poste de travail Avenant à durée déterminée ou indéterminée (une période probatoire est obligatoire lorsque le prêt de main d œuvre entraine la modification d un élément essentiel du contrat de travail) À l issue de la mise à disposition, le salarié retrouve son poste de travail dans l entreprise prêteuse sans que l évolution de sa carrière ou de sa rémunération ne soit affectée par la période de prêt 33

34 L externalisation de l emploi apporte-t-elle des réponses? Opportunités et contraintes Une opération limitée dans le temps et dans son périmètre Un formalisme nécessaire Un maintien des risques inhérents à l exécution du contrat de travail Il ne faut pas transférer le lien de subordination pour éviter de modifier le contrat de travail 34

35 Comment revoir la durée du travail pour s adapter à la situation? 35

36 Comment revoir la durée du travail pour s adapter à la situation? L employeur doit réfléchir à une éventuelle adaptation de la durée du travail à la situation de l entreprise Aménagement du temps de travail Pour permettre d augmenter la productivité Diminution de la durée du travail Suppression du recours aux heures supplémentaires, temps partiel Même si les accords de maintien dans l emploi prévus par l ANI du 11 janvier 2013 ne sont pas encore applicables, l employeur peut agir Au préalable, en cas de baisse d activité, l employeur va demander aux salariés de solder leurs jours RTT, leurs congés payés, de liquider les CET 36

37 Comment revoir la durée du travail pour s adapter à la situation? Apurer les congés (JRTT, repos compensateurs, CET, congés payés) Jours de réduction du temps de travail Il faut respecter les modalités de prise des jours de RTT prévues par l accord collectif Jours RTT fixés par l employeur : ce dernier peut imposer la prise de ces jours à des périodes de faible activité Jours RTT au choix du salarié : l employeur peut proposer (et non imposer) au salarié de prendre ses JRTT à des périodes de faible activité 37

38 Comment revoir la durée du travail pour s adapter à la situation? Apurer les congés (JRTT, repos compensateurs, CET, congés payés) Repos compensateur de remplacement Ces jours de repos, remplaçant le paiement des heures supplémentaires, sont fixés par le salarié et non par l employeur L employeur peut proposer (et non imposer) au salarié de prendre ses jours de repos à des périodes de faible activité Compte épargne temps L accord collectif l ayant institué fixe les conditions d utilisation des droits qui y sont affectés En principe, l utilisation des droits est à l initiative du salarié L employeur peut proposer (et non imposer) au salarié de prendre un congé financé grâce aux droits affectés au CET, à des périodes de faible activité 38

39 Comment revoir la durée du travail pour s adapter à la situation? Apurer les congés (JRTT, repos compensateurs, CET, congés payés) Congés payés L employeur peut imposer la prise de 4 semaines sur la période légale et imposer les dates de congé, à condition : D avoir fixé la période de CP (mai octobre en principe) De respecter un délai d au moins un mois avant la date de départ Il ne peut imposer une prise anticipée des congés La 5 ème semaine de congés est prise en dehors de la période légale Elle peut être fractionnée sur décision de l employeur sans obligation de consulter les IRP et d avoir l accord du salarié» Attention aux éventuels usages 39

40 Comment revoir la durée du travail pour s adapter à la situation? L employeur peut-il, et comment, modifier le mode d aménagement du temps de travail? En période de crise, l employeur peut agir sur l aménagement du temps de travail pour optimiser l organisation du travail Exemples Passer d un calcul hebdomadaire à un calcul annuel» Modulation du temps de travail pour opter pour une durée du travail de heures par an Passer d un calcul annuel à un calcul hebdomadaire» Suppression des jours RTT à prendre sur l année pour opter pour une durée du travail de 35 heures par semaine 40

41 Comment revoir la durée du travail pour s adapter à la situation? L employeur peut-il, et comment, modifier le mode d aménagement du temps de travail? Exemple : passer d un calcul hebdomadaire à un calcul annuel Fixation de périodes de faible activité et de forte activité Gains de productivité Points à vérifier Il faut un accord collectif de branche ou d entreprise autorisant le calcul de la durée du travail sur l année La durée du travail doit être de 35 h en moyenne Modification du contrat de travail? La loi de simplification du droit du 22 mars 2012 prévoit que la mise en place d une répartition des horaires sur une période supérieure à la semaine et au plus égale à l année prévue par accord collectif ne constitue pas une modification du contrat de travail, excepté pour les salariés à temps partiel Cas particulier si les horaires de travail sont précisés dans le contrat de travail 41

42 Comment revoir la durée du travail pour s adapter à la situation? L employeur peut-il, et comment, modifier le mode d aménagement du temps de travail? Exemple : passer d un calcul annuel à un calcul hebdomadaire (suppression des jours RTT) Points à vérifier Si l employeur applique un accord de branche prévoyant le calcul de la durée du travail sur l année, il peut décider de ne plus l appliquer et de revenir à un calcul hebdomadaire à l année» Faut-il dénoncer l usage qui consistait à accorder des jours RTT? Si l employeur applique un accord d entreprise prévoyant le calcul de la durée du travail sur l année, il doit le dénoncer» Procédure de dénonciation de l accord» Maintien de l accord pendant 12 mois (+ délai de préavis de 3 mois en principe), sauf négociation d un accord de substitution» Au bout de 15 mois, l employeur peut fixer la durée du travail dans un cadre hebdomadaire Modification du contrat? Les jours RTT peuvent être supprimés sans l accord du salarié sauf s ils sont contractualisés 42

43 Comment revoir la durée du travail pour s adapter à la situation? L employeur peut-il, et comment, diminuer la durée du travail? Plusieurs cas de figure sont envisageables selon le profil de l entreprise et les objectifs de l employeur Questions préalables La durée collective du travail est-elle supérieure à 35 h? Le contrat des salariés mentionne-t-il 35 h ou plus?» Tous les salariés à temps complet de l entreprise ont-ils une durée du travail contractuelle identique? S agit-il de réduire la durée du travail de tous les salariés ou non? 43

44 Comment revoir la durée du travail pour s adapter à la situation? L employeur peut-il, et comment, diminuer la durée du travail? Durée collective du travail supérieure à 35 heures L employeur peut proposer une réduction collective de la durée du travail en raison des difficultés économiques Salariés dont le contrat mentionne une durée > à 35 h» La seule réduction de la durée du travail résultant d un accord collectif n est pas une modification du contrat» Si l employeur l accompagne d une baisse de la rémunération, il doit proposer une modification du contrat de travail pour motif économique (difficultés de l entreprise) Le refus de cette modification peut être à l origine d un licenciement économique si les difficultés économiques sont avérées Salariés dont le contrat mentionne une durée de 35 h» La suppression des heures supplémentaires ne constitue pas une modification du contrat» Il n y a pas de droit acquis aux heures supplémentaires, sauf si elles sont contractualisées (Cass. soc. 10 oct. 2012) 44

45 Comment revoir la durée du travail pour s adapter à la situation? L employeur peut-il, et comment, diminuer la durée du travail? L employeur peut proposer une réduction individuelle de la durée du travail (passage à temps partiel) Il faut envoyer une lettre de proposition de modification du contrat de travail pour motif économique Délai de 30 jours Si le salarié accepte la proposition, rédaction d un avenant au contrat Si le salarié refuse, procédure de licenciement pour motif économique si le motif est réel et sérieux La procédure ne peut commencer qu après l expiration du délai de 30 jours 45

46 Peut-on modifier les salaires ou sont-ils immuables? 46

47 Peut-on modifier les salaires ou sont-ils immuables? L employeur peut-il modifier la rémunération? Baisse du salaire de base, des primes Modification de la structure de la rémunération Répartition parties variable et fixe Même si les accords de maintien dans l emploi prévus par l ANI du 11 janvier 2013 ne sont pas encore applicables, l employeur peut agir 47

48 Peut-on modifier les salaires ou sont-ils immuables? Modification de la rémunération Il faut identifier au préalable la source juridique fixant la rémunération Loi SMIC Accord collectif, de branche ou d entreprise Minimum conventionnel Prime, 13 ème mois Avantages en nature Contrat de travail Salaire de base et, le cas échéant, partie variable Primes, avantages en nature Usage Il est fréquent que certaines primes ne soient pas fixées par un accord collectif ou par le contrat de travail mais par un usage d entreprise Un usage est constitué quand l élément de rémunération en cause est versé de façon fixe, constante et générale Libéralité Il s agit d une gratification exceptionnelle qui ne répond pas à la définition de l usage 48

49 Peut-on modifier les salaires ou sont-ils immuables? Modification de la rémunération Elément de rémunération fixé par accord collectif Convention collective L employeur ne peut verser un salaire inférieur au minimum conventionnel Si la convention collective prévoit une prime, il ne peut pas, même avec l accord du salarié, la supprimer ou en différer le paiement Accord d entreprise Même dans le cadre d un accord sur le maintien de l emploi, l accord ne peut prévoir des conditions de rémunération moins favorables que celles prévues par l accord de branche 49

50 Peut-on modifier les salaires ou sont-ils immuables? Modification de la rémunération Elément de rémunération fixé par le contrat de travail Baisse de la rémunération contractuelle ou modification de sa structure (augmentation de la partie variable ) Baisse définitive ou temporaire, avec le cas échéant une clause de retour à meilleure fortune Exemples : suppression d une prime ou d un avantage en nature, modification du taux, de l assiette ou des conditions d attribution de commissions Il faut envoyer une lettre de proposition de modification du contrat de travail pour motif économique Délai de 30 jours Si le salarié accepte la proposition, rédaction d un avenant au contrat Si le salarié refuse, procédure de licenciement pour motif économique si le motif est réel et sérieux La procédure ne peut commencer qu après l expiration du délai de 30 jours 50

51 Peut-on modifier les salaires ou sont-ils immuables? Modification de la rémunération Elément de rémunération résultant d un usage Il y a un usage si l élément de rémunération, non contractuel, réunit les critères de constance, généralité et fixité Exemple : 13 ème mois versé depuis 3 ans à l ensemble du personnel Il n y a pas de «droit acquis» : l usage ne s incorpore pas au contrat de travail L employeur peut dénoncer l usage à condition de respecter une procédure» Information et consultation des IRP Si l employeur n a pas organisé les élections des DP, alors que les conditions d effectif sont réunies, la dénonciation est inopposable aux salariés» Information des salariés par LRAR ou remise en main propre» Respect d un délai de prévenance (6 mois pour dénoncer un 13 ème mois) Elément de rémunération résultant d une libéralité Exemple : prime exceptionnelle qui n est pas un usage Suppression par décision unilatérale 51

52

TABLEAU COMPARATIF PROJET DE LOI TEMPS DE TRAVAIL (ARTICLES 16, 17 ET 18) ET COMMENTAIRES CFDT

TABLEAU COMPARATIF PROJET DE LOI TEMPS DE TRAVAIL (ARTICLES 16, 17 ET 18) ET COMMENTAIRES CFDT TABLEAU COMPARATIF PROJET DE LOI TEMPS DE TRAVAIL (ARTICLES 16, 17 ET 18) ET COMMENTAIRES CFDT PROJET DE LOI Version nor : mtsx0813468l/bleue-1 CE QUI CHANGE COMMENTAIRES DE LA CFDT ARTICLE 16 I. - L article

Plus en détail

Que sont les conventions de forfait? Une convention de forfait peut-elle être imposée au salarié?

Que sont les conventions de forfait? Une convention de forfait peut-elle être imposée au salarié? Que sont les conventions de forfait? Il existe plusieurs types de conventions de forfait : le forfait hebdomadaire ou mensuel en heures de travail ; le forfait annuel en heures de travail ; le forfait

Plus en détail

FICHE 1 LES ACCORDS DE MAINTIEN DANS L EMPLOI

FICHE 1 LES ACCORDS DE MAINTIEN DANS L EMPLOI FICHE 1 LES ACCORDS DE MAINTIEN DANS L EMPLOI Mesure phare de l ANI du 11 janvier 2013, les «accords de maintien dans l emploi» ont fait leur apparition dans le Code du travail avec l entrée en vigueur

Plus en détail

LE VERSEMENT DE LA REMUNERATION

LE VERSEMENT DE LA REMUNERATION LE VERSEMENT DE LA REMUNERATION 1. Quels sont les modes de paiement du salaire? 2. Quelle est la méthode de calcul du salaire en cas d absence non rémunérée? 3. Comment est déterminé le salaire des salariés

Plus en détail

Rationnaliser les procédures de contentieux judiciaires

Rationnaliser les procédures de contentieux judiciaires Rationnaliser les procédures de contentieux judiciaires 3 Conciliation prud homale Conciliation devant le bureau de conciliation Pour les contestations relatives au licenciement (et non sur la rupture

Plus en détail

GUIDE D'UTILISATION DU DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION

GUIDE D'UTILISATION DU DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION CONNAITRE LES DISPOSITIFS BRANCHE PROFESSIONNELLE DU TOURISME GUIDE D'UTILISATION DU DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION 2012 POURQUOI? L objectif du droit individuel à la formation (DIF) est de permettre

Plus en détail

1. La création de nouveaux droits individuels pour sécuriser les parcours professionnels

1. La création de nouveaux droits individuels pour sécuriser les parcours professionnels La loi de sécurisation pour l emploi Du 14 juin 2013 Entreprises concernées Les points clés de la réforme Où les trouver Toutes les entreprises quelque soit leur effectif - Généralisation de la couverture

Plus en détail

CONCLUSION DU CONTRAT DE TRAVAIL

CONCLUSION DU CONTRAT DE TRAVAIL Introduction Abordée sous la forme de questions-réponses, cette synthèse a pour objet d éclairer les salariés des hôtels, cafés, restaurants sur les principales dispositions prévues par leur convention

Plus en détail

Le Petit. Social. Les points clés en 21 fiches. Véronique Roy

Le Petit. Social. Les points clés en 21 fiches. Véronique Roy Le Petit 2015 Social Les points clés en 21 fiches Véronique Roy le Petit social CAF : CDD : CE : CET : CHSCT : CIF : CPAM : CPF : CSP : CTT : Liste des abréviations utilisées dans cet ouvrage Caisse d

Plus en détail

LA RUPTURE CONVENTIONNELLE DU CDI

LA RUPTURE CONVENTIONNELLE DU CDI LA RUPTURE CONVENTIONNELLE DU CDI Elle obéit à une procédure spécifique (entretien(s) entre les parties, homologation de la convention.), elle est entourée d un certain nombre de garanties pour le salarié

Plus en détail

Le contrat en CDD. Dans quels cas peut-on embaucher sous contrat à durée déterminée?

Le contrat en CDD. Dans quels cas peut-on embaucher sous contrat à durée déterminée? Le contrat en CDD La conclusion d un contrat à durée déterminée (CDD) n est possible que pour l exécution d une tâche précise et temporaire et seulement dans les cas énumérés par la loi. Il doit obligatoirement

Plus en détail

Régime de garanties collectives obligatoires. incapacité-invalidité-décès applicable au personnel salarié.

Régime de garanties collectives obligatoires. incapacité-invalidité-décès applicable au personnel salarié. Direction des Ressources Humaines Direction de l'economie RH et des Ressources Destinataires Tous services Contact GASPAR Emilia Tél : Fax : E-mail : Date de validité A partir du 01/01/2009 Régime de garanties

Plus en détail

CONTRAT DE TRAVAIL A DURÉE DÉTERMINÉE A TEMPS COMPLET A TERME IMPRECIS

CONTRAT DE TRAVAIL A DURÉE DÉTERMINÉE A TEMPS COMPLET A TERME IMPRECIS CONTRAT DE TRAVAIL A DURÉE DÉTERMINÉE A TEMPS COMPLET A TERME IMPRECIS Sur papier à en-tête de l entreprise. Entre les soussignés : Entreprise (dénomination sociale ou nom et prénoms de l employeur), immatriculée

Plus en détail

sociales, de la famille et de la solidarité Mise à jour 1 er juillet 2008 DDTEFP de L'AIN/SCT/AYME QUESTIONS REPONSES

sociales, de la famille et de la solidarité Mise à jour 1 er juillet 2008 DDTEFP de L'AIN/SCT/AYME QUESTIONS REPONSES QUESTIONS REPONSES sur la Convention Collective Nationale des «assistants maternels du particulier employeur» du 1 er juillet 2004 étendue par arrêté du 17 décembre 2004, la loi 2005-706 du 27 juin 2005

Plus en détail

Le congé individuel de formation (CIF-CDI)

Le congé individuel de formation (CIF-CDI) 07 Le congé individuel de formation (CIF-CDI) PAGE 1/5 Le CIF est un dispositif de formation mobilisable à l initiative du salarié en CDI ou en CDD qui remplit certaines conditions (ancienneté, délai entre

Plus en détail

BULLETIN DE SALAIRE. Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant :

BULLETIN DE SALAIRE. Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant : BULLETIN DE SALAIRE Quelles sont les mentions obligatoires? Apparaissent obligatoirement sur le bulletin de paie les informations concernant : l employeur (nom, adresse, numéro d immatriculation, code

Plus en détail

Service juridique CSFV

Service juridique CSFV Service juridique CSFV LOI DE MODERNISATION DU MARCHE DU TRAVAIL : Quelles conséquences pour les conventions collectives? La loi de modernisation du marché du travail du 25 juin 2008, entrée en vigueur

Plus en détail

Guide opérationnel. Thème : Contrat à Durée Indéterminée Intermittent (CDII) Assia GUERRIB

Guide opérationnel. Thème : Contrat à Durée Indéterminée Intermittent (CDII) Assia GUERRIB Guide opérationnel Thème : Contrat à Durée Indéterminée Intermittent (CDII) Assia GUERRIB Carinne DEUX RGRH42 1 SOMMAIRE INTRODUCTION I Qu est-ce que le CDII? II Quels sont les secteurs concernés et les

Plus en détail

Dès le 1 janvier 2010, il ne sera donc plus possible de conclure de CAV et de CIRMA.

Dès le 1 janvier 2010, il ne sera donc plus possible de conclure de CAV et de CIRMA. Le Contrat Unique d Insertion (CUI) Objectifs de la réforme des contrats aidés tels qu affichés dans la loi du 1 er décembre 2008 généralisant le Revenu de solidarité active et réformant les politiques

Plus en détail

LE POINT SUR LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION

LE POINT SUR LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION N 62 - FORMATION n 8 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 08 avril 2011 ISSN 1769-4000 L essentiel LE POINT SUR LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION Depuis sa création par l accord national interprofessionnel

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3246 Convention collective nationale IDCC : 1518. ANIMATION AVENANT N 150 DU

Plus en détail

Le CDD à objet défi ni

Le CDD à objet défi ni Le CDD à objet défi ni Le syndicat au service des cadres, ingénieurs, techniciens, agents de maîtrise et forces de vente Octobre 2010 CDD à objet défini : le miroir aux alouettes! Le CDD à objet défini

Plus en détail

La convention collective des entreprises: outil de structuration et de développement des services à la personne. Xavier DULIN 9 novembre 2011

La convention collective des entreprises: outil de structuration et de développement des services à la personne. Xavier DULIN 9 novembre 2011 La convention collective des entreprises: outil de structuration et de développement des services à la personne Xavier DULIN 9 novembre 2011 Objectifs de la CCN-SAP Deux objectifs majeurs : La reconnaissance

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE DU PERSONNEL DES CABINETS MEDICAUX. Avenant n 64 - - - -

CONVENTION COLLECTIVE DU PERSONNEL DES CABINETS MEDICAUX. Avenant n 64 - - - - CONVENTION COLLECTIVE DU PERSONNEL DES CABINETS MEDICAUX Le 1 er juillet 2014, entre : Avenant n 64 - - - - - La CONFEDERATION DES SYNDICATS MEDICAUX FRANCAIS (C.S.M.F.) - La FEDERATION DES MEDECINS DE

Plus en détail

Les différents contrats de travail

Les différents contrats de travail 1 1 Les différents contrats de travail Le contrat de travail : mode d'emploi Le contrat de travail est une convention par laquelle un employeur et un salarié s'engagent, l'un à fournir un travail, l'autre

Plus en détail

L Entreprise et le DIF

L Entreprise et le DIF L Entreprise et le DIF Le DIF : pour quelle formation et pour qui? Le DIF est une modalité supplémentaire d accès à la formation pour les salariés, à leur initiative et avec l accord de leur employeur.

Plus en détail

DIRECCTE BASSE NORMANDIE UT Manche. Présentation du nouveau dispositif d activité partielle

DIRECCTE BASSE NORMANDIE UT Manche. Présentation du nouveau dispositif d activité partielle Présentation du nouveau dispositif d activité partielle Les textes : ANI du 11 janvier 2013 relatif à la sécurisation de l emploi. La loi n 2013-504 du 14 juin 2013 Le décret n 2013-551 du 26 juin 2013.

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3168 Convention collective nationale IDCC : 1147. PERSONNEL DES CABINETS MÉDICAUX AVENANT N 64 DU 1 ER JUILLET

Plus en détail

Les salariés en contrat à durée déterminée (voir ci-dessous «Dispositions spécifiques aux salariés en CDD»).

Les salariés en contrat à durée déterminée (voir ci-dessous «Dispositions spécifiques aux salariés en CDD»). Le droit individuel à la formation Synthèse Le droit individuel à la formation (DIF) a pour objectif de permettre à tout salarié de se constituer un crédit d heures de formation de 20 heures par an, cumulable

Plus en détail

Fédération Française de Karaté Service Juridique

Fédération Française de Karaté Service Juridique NOTE D INFORMATION N 011 Le contrat de travaiill de ll enseiignant Cette note est purement explicative et générale, et n est d aucune manière une analyse juridique complète. Nous vous conseillons pour

Plus en détail

pratiques Activités sociales et culturelles : comment sont-elles financées?

pratiques Activités sociales et culturelles : comment sont-elles financées? pratiques [comité d entreprise] Activités sociales et culturelles : comment sont-elles financées? Les activités sociales et culturelles du comité d entreprise sont principalement financées par une contribution

Plus en détail

Portabilité des garanties santé et prévoyance Les répercussions sur vos contrats

Portabilité des garanties santé et prévoyance Les répercussions sur vos contrats Portabilité des garanties santé et prévoyance Les répercussions sur vos contrats www.harmonie-mutuelle.fr Portabilité des droits Les répercussions sur vos contrats de Complémentaire santé et Prévoyance

Plus en détail

SYNTHESE DES SOURCES JURIDIQUES APPLICABLES

SYNTHESE DES SOURCES JURIDIQUES APPLICABLES Le contrat travail s assistants maternels SYNTHESE DES SOURCES JURIDIQUES APPLICABLES Contrat travail mentions Engagement réciproque et Article 4 Annexe 4 L.423-3, L.423-17, D.423-5, D.423-14 et 15, L.1241

Plus en détail

LES CONDITIONS D EMPLOI DANS UN GE

LES CONDITIONS D EMPLOI DANS UN GE LES CONDITIONS D EMPLOI DANS UN GE Le GE doit avant tout être considéré comme un employeur comme les autres pour lequel les règles du droit commun et conventionnelles s appliquent pleinement. Toutefois,

Plus en détail

MISE A DISPOSITION TEMPORAIRE DE PERSONNEL A BUT NON LUCRATIF

MISE A DISPOSITION TEMPORAIRE DE PERSONNEL A BUT NON LUCRATIF MISE A DISPOSITION TEMPORAIRE DE PERSONNEL A BUT NON LUCRATIF La mise à disposition constitue un prêt de main d œuvre, lequel est strictement encadré par les articles L. 8231-1 et L. 8241-1 du Code du

Plus en détail

ETT : le contrat à durée indéterminée intérimaire

ETT : le contrat à durée indéterminée intérimaire Fiche pratique ETT : le contrat à durée indéterminée intérimaire Boite à outils - Juridique Cette note a pour objet de présenter le contrat à durée indéterminée intérimaire. Pour rappel, l article 4 de

Plus en détail

Droit du travail. + de 20 fiches de cours + de 130 QCM commentés. L essentiel. 8 cas pratiques corrigés 7 analyses d arrêts LES INDISPENSABLES VUIBERT

Droit du travail. + de 20 fiches de cours + de 130 QCM commentés. L essentiel. 8 cas pratiques corrigés 7 analyses d arrêts LES INDISPENSABLES VUIBERT LES INDISPENSABLES VUIBERT Droit du travail Isabelle Beyneix L essentiel + de 20 fiches de cours + de 130 QCM commentés 8 cas pratiques corrigés 7 analyses d arrêts Sommaire Mode d'emploi................................................................

Plus en détail

30 jours. Sommaire. N 202 janvier 2014. L actualité de la gestion des salariés en France sélectionnée par le Secrétariat Social Securex

30 jours. Sommaire. N 202 janvier 2014. L actualité de la gestion des salariés en France sélectionnée par le Secrétariat Social Securex N 202 janvier 2014 30 jours L actualité de la gestion des salariés en France sélectionnée par le Secrétariat Social Securex Chers clients, Parce qu il n existe pas de résultat sans effort, nous mettons

Plus en détail

Ce que vous devez savoir

Ce que vous devez savoir LIVRET D ACCUEIL ET D INFORMATION Salarié(e)s d entreprises sous-traitantes françaises et étrangères Ce que vous devez savoir Connaître vos droits en matière de : salaires, contrat de travail, conditions

Plus en détail

L impact du projet de loi relatif à la sécurisation de l emploi dans les SIAE

L impact du projet de loi relatif à la sécurisation de l emploi dans les SIAE L impact du projet de loi relatif à la sécurisation de l emploi dans les SIAE Le projet de loi sur la sécurisation de l emploi, transposant l accord national interprofessionnel du 11 janvier 2013 1, comporte

Plus en détail

Le Droit Individuel à la Formation - DIF

Le Droit Individuel à la Formation - DIF DADS 2008 Page 1 Le Droit Individuel à la Formation - DIF A Le principe L accord de branche du 26 mai 2005 permet de faciliter les parcours personnalisés de formation des salariés tout au long de leur

Plus en détail

SANTE SERVICE BAYONNE ET REGION Association Loi 1901 220 salariés essentiellement AS et IDE 500 Patients LE TRAVAIL AU DOMICILE LE TRAVAIL AU DOMICILE

SANTE SERVICE BAYONNE ET REGION Association Loi 1901 220 salariés essentiellement AS et IDE 500 Patients LE TRAVAIL AU DOMICILE LE TRAVAIL AU DOMICILE Christophe HODY Responsable des Ressources Humaines et de la Qualité Santé Service Bayonne et Région http://www.santeservicebayonne.com SANTE SERVICE BAYONNE ET REGION Association Loi 1901 220 salariés

Plus en détail

Le contrat de travail temporaire

Le contrat de travail temporaire Le contrat de travail temporaire Synthèse La conclusion d un contrat de travail temporaire n est possible que pour l exécution d une tâche précise et temporaire, dénommée mission, et seulement dans les

Plus en détail

«Travailler plus pour gagner plus» : modalités pratiques des dispositions sur les heures supplémentaires

«Travailler plus pour gagner plus» : modalités pratiques des dispositions sur les heures supplémentaires SYNTHESE Social Textes et références Loi n 2007-1233 du 21 août 2007 (JO 22 août) en faveur du travail, de l emploi et du pouvoir d achat (article 1) Décret n 2007-1380 du 24 septembre 2007 (JO 25 septembre)

Plus en détail

Travailler. Le travail en interim FICHE 13

Travailler. Le travail en interim FICHE 13 FICHE 13 Travailler Le travail en interim Le contrat de travail temporaire, quel que soit le motif, ne peut permettre de pourvoir durablement à un emploi lié à l activité normale et permanente de l entreprise

Plus en détail

Le droit individuel à la formation dans le BTP et les autres congés de formation à l initiative du salarié

Le droit individuel à la formation dans le BTP et les autres congés de formation à l initiative du salarié 1 re partie Le droit individuel à la formation dans le BTP 1 re partie Le droit individuel à la formation dans le BTP I - Connaître la législation en vigueur... 102 A) Quels sont les textes applicables

Plus en détail

MODÈLE: ACCORD RELATIF À L EMPLOI DES SENIORS

MODÈLE: ACCORD RELATIF À L EMPLOI DES SENIORS MODÈLE: ACCORD RELATIF À L EMPLOI DES SENIORS ENTRE L Association. dont le siège social est situé.., représentée par M.. en sa qualité de.., ET L organisation syndicale représentée par M.., en sa qualité

Plus en détail

LOI DU 20 AOUT 2008 PORTANT RENOVATION DE LA DEMOCRATIE SOCIALE ET REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL L essentiel

LOI DU 20 AOUT 2008 PORTANT RENOVATION DE LA DEMOCRATIE SOCIALE ET REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL L essentiel N 113 SOCIAL n 42 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 26 septembre 2008 ISSN 1769-4000 LOI DU 20 AOUT 2008 PORTANT RENOVATION DE LA DEMOCRATIE SOCIALE ET REFORME DU TEMPS DE TRAVAIL L essentiel

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE n 2013 0000062

LETTRE CIRCULAIRE n 2013 0000062 LETTRE CIRCULAIRE n 2013 0000062 GRANDE DIFFUSION Réf Classement 1.028 Montreuil, le 24/09/2013 24/09/2013 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE POLE REGLEMENTATION ET SECURISATION

Plus en détail

LETTRE D'INFORMATION AU CE

LETTRE D'INFORMATION AU CE LETTRE D'INFORMATION AU CE - septembre 2012 - Que peut demander le CE en septembre ou octobre? Au mois de septembre, le CE peut demander à être consulté sur plusieurs points : Entreprises de moins de 300

Plus en détail

La prime TVA dans les HCR en 2014, en synthèse

La prime TVA dans les HCR en 2014, en synthèse 1/5 La prime TVA dans les HCR en 2014, en synthèse Source Objet de cette prime Art. 5 de l avenant n 6 du 15 décembre 2009 à la CCN des Hôtels, Cafés, Restaurants étendu par arrêté publié au JO du 24 février

Plus en détail

Le Droit Individuel à la Formation

Le Droit Individuel à la Formation Le Droit Individuel à la Formation S O M M A I R E : Définition Bénéficiaires Conditions Procédure Déroulement Prise en charge Portabilité du DIF CDD & DIF Le C.I.F J A N V I E R 2 0 1 3 L e Droit Individuel

Plus en détail

Avenant N 2014-01 du 04.02.2014

Avenant N 2014-01 du 04.02.2014 Avenant N 2014-01 du 04.02.2014 1 Le licenciement L Avenant n 2014-01 du 04 février 2014 permet la consolidation du socle conventionnel. Il comprend : des dispositions reprises à l identique de la CCN51

Plus en détail

Fiche tirée de sites officiels du ministère de l emploi et de : service public www.mlbs.fr Thème 3 LA REMUNERATION

Fiche tirée de sites officiels du ministère de l emploi et de : service public www.mlbs.fr Thème 3 LA REMUNERATION Thème 3 LA REMUNERATION Comment le salaire est-il fixé? Généralement déterminé en fonction de la qualification du salarié et de l emploi occupé, le salaire peut être calculé : au temps, en fonction de

Plus en détail

Révision de la Convention collective territoriale Méthode. A.I.P. - 29 mars 2012

Révision de la Convention collective territoriale Méthode. A.I.P. - 29 mars 2012 CONVENTION COLLECTIVE DES INDUSTRIES MÉTALLURGIQUES, MECANIQUES ET CONNEXES DE LA GIRONDE ET DES LANDES Avenant du 18 février 2011 (étendu par arrêté du 1 er mars 2012 J.O. du 13) A.I.P. - 29 mars 2012

Plus en détail

DÉCODEZ LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ. Edition 2015

DÉCODEZ LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ. Edition 2015 1 COMPRENDRE VOTRE OBLIGATION DE MISE EN PLACE DE LA GARANTIE FRAIS DE SANTE DANS 3 4 VOTRE ENTREPRISE 2 5 1. vous informe sur DÉCODEZ LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ Edition 2015 Votre salarié a l obligation

Plus en détail

HEURES SUPPLEMENTAIRES : LE PAIEMENT

HEURES SUPPLEMENTAIRES : LE PAIEMENT HEURES SUPPLEMENTAIRES : LE PAIEMENT L avenant n 2014-01 du 4 février 2014 contient des dispositions ayant pour objet de restaurer à l identique les dispositions conventionnelles dénoncées ultérieurement

Plus en détail

AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE

AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie AFFAIRES SOCIALES & FORMATION PROFESSIONNELLE Date N Affaires sociales N Formation professionnelle AVENANTS N 6 ET N 10 : Questions / Réponses Pour rappel,

Plus en détail

«Travailler plus pour gagner plus» : les nouvelles dispositions sur les heures supplémentaires

«Travailler plus pour gagner plus» : les nouvelles dispositions sur les heures supplémentaires SYNTHESE Social Textes et références Loi n 2007-1233 du 21 août 2007 (JO 22 août) en faveur du travail, de l emploi et du pouvoir d achat (article 1) Décret n 2007-1380 du 24 septembre 2007 (JO 25 septembre)

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3333 Convention collective nationale IDCC : 2198. ENTREPRISES DE VENTE À DISTANCE

Plus en détail

Projet de loi sur la sécurisation des emplois : les articles à suivre

Projet de loi sur la sécurisation des emplois : les articles à suivre Projet de loi sur la sécurisation des emplois : les articles à suivre Le projet de loi sur la sécurisation des emplois vient d être validé par le conseil des ministres et va prochainement atterrir sur

Plus en détail

LE TELETRAVAIL. Pour bénéficier du télétravail, les salariés concernés doivent répondre à cette définition.

LE TELETRAVAIL. Pour bénéficier du télétravail, les salariés concernés doivent répondre à cette définition. LE TELETRAVAIL Textes de référence : ANI du 19 juillet 2005 / Article L. 1222-9 du code du travail / Article L. 1222-10 du code du travail / Article L. 1222-11 du code du travail QU EST-CE QUE LE TELETRAVAIL?

Plus en détail

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 22 MARS 2014 RELATIF A L INDEMNISATION DU CHOMAGE

ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 22 MARS 2014 RELATIF A L INDEMNISATION DU CHOMAGE ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 22 MARS 2014 RELATIF A L INDEMNISATION DU CHOMAGE Les partenaires sociaux ont abouti dans la nuit du 21 au 22 mars à un accord national interprofessionnel relatif

Plus en détail

MODERNISATION DES ENTREPRISES : ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 21 MARS 1989 SUR L AMÉNAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL

MODERNISATION DES ENTREPRISES : ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 21 MARS 1989 SUR L AMÉNAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL MODERNISATION DES ENTREPRISES : ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 21 MARS 1989 SUR L AMÉNAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL PRÉAMBULE En concluant le Protocole du 17 juillet 1981 relatif au temps de travail,

Plus en détail

Nature de l obligation Ces entreprises doivent conclure un accord sur l emploi des seniors ou à défaut établir un plan d action ;

Nature de l obligation Ces entreprises doivent conclure un accord sur l emploi des seniors ou à défaut établir un plan d action ; 1. LES NÉGOCIATIONS SUR L EMPLOI DES SENIORS Négociation au niveau de la branche Désormais, la négociation triennale de branche relative à la GPEC doit porter également sur l emploi des salariés âgés et

Plus en détail

Outil R4 - Les différents contrats de travail

Outil R4 - Les différents contrats de travail Outil R4 - Les différents contrats de travail Janvier 2015 Le CDI, Contrat de travail à Durée Indéterminée... 2 1. Dans quels cas un CDI doit il être conclu?... 2 2. Quelle forme doit revêtir le CDI?...

Plus en détail

Le contrat de travail temporaire. schassigneux@yahoo.fr

Le contrat de travail temporaire. schassigneux@yahoo.fr Le contrat de travail temporaire schassigneux@yahoo.fr 1 Synthèse La conclusion d un contrat de travail temporaire n est possible que pour l exécution d une tâche précise et temporaire, dénommée mission,

Plus en détail

LOI SUR LE DIALOGUE SOCIAL ET L EMPLOI SEPTEMBRE 2015

LOI SUR LE DIALOGUE SOCIAL ET L EMPLOI SEPTEMBRE 2015 LOI SUR LE DIALOGUE SOCIAL ET L EMPLOI SEPTEMBRE 2015 Loi sur le dialogue social et l emploi 2 S O M M A I R E PAGES Présentation 3 Principales mesures sociales 4 Sur le contrat de travail 4 Sur la santé

Plus en détail

4. Les sommes versées lors de la rupture du contrat à durée indéterminée : l indemnité de licenciement

4. Les sommes versées lors de la rupture du contrat à durée indéterminée : l indemnité de licenciement 4. Les sommes versées lors de la rupture du contrat à durée indéterminée : l indemnité de licenciement Tout salarié titulaire d un contrat à durée indéterminée, licencié alors qu il compte 1and ancienneté

Plus en détail

Les différents modes de rupture du contrat de travail & le rôle des IRP

Les différents modes de rupture du contrat de travail & le rôle des IRP FORMATION ASSISTANCE EXPERTISE CONSEIL Les différents modes de rupture du contrat de travail & le rôle des IRP Siège social : 20, rue Martin Bernard 75647 Paris Cedex 13 Tel : 01 55 56 62 18 Fax : 01 55

Plus en détail

«Questions réponses» relatif à la rupture conventionnelle

«Questions réponses» relatif à la rupture conventionnelle «Questions réponses» relatif à la rupture conventionnelle en application de la loi n 2008-596 du 25 juin 2008, du décret n 2008-715 du 18 juillet 2008 et de l arrêté ministériel du 18 juillet 2008 mis

Plus en détail

Consultable sur le site www.cosmos.asso.fr. Réalisation : Yolande Jaberg Secrétaire Générale. Convention collective nationale du sport 19/12/06

Consultable sur le site www.cosmos.asso.fr. Réalisation : Yolande Jaberg Secrétaire Générale. Convention collective nationale du sport 19/12/06 Consultable sur le site www.cosmos.asso.fr Réalisation : Yolande Jaberg Secrétaire Générale Convention collective nationale du sport 19/12/06 Convention collective nationale du sport (CCNS) L arrêté d

Plus en détail

La réforme de la formation professionnelle

La réforme de la formation professionnelle direction des Transports terrestres sous-direction du Travail et des Affaires sociales Christelle Libourel téléphone : 33 (0)1 40 81 17 06 site internet : www.transports. equipement.gouv.fr direction des

Plus en détail

AVENANT N 43 à la Convention Collective Nationale de la Restauration Rapide du 18 mars 1988 étendue par arrêté ministériel du 24 novembre 1988

AVENANT N 43 à la Convention Collective Nationale de la Restauration Rapide du 18 mars 1988 étendue par arrêté ministériel du 24 novembre 1988 AVENANT N 43 à la Convention Collective Nationale de la Restauration Rapide du 18 mars 1988 étendue par arrêté ministériel du 24 novembre 1988 RELATIF AUX MINIMA CONVENTIONNELS, A LA MISE EN PLACE D UNE

Plus en détail

Les RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES de la Haute-Garonne vous informent

Les RELAIS ASSISTANTES MATERNELLES de la Haute-Garonne vous informent REMUNERATION DES ASSISTANTES MATERNELLES Montant Brut Net SMIC horaire 9 (au 01/01/11) Montant minimum du salaire de base pour une journée d accueil de 8 heures: SMIC x 2,25 h (fixé par la loi de 1992)

Plus en détail

EMPLOIS D AVENIR FICHE DE PRÉSENTATION

EMPLOIS D AVENIR FICHE DE PRÉSENTATION EMPLOIS D AVENIR FICHE DE PRÉSENTATION POUR QUOI? POUR QUI? QUEL TYPE D EMPLOIS? QUEL TYPE D AIDES? QUELLE DÉMARCHE À SUIVRE? POUR ALLER PLUS LOIN 1 POUR QUOI? Faciliter l insertion professionnelle et

Plus en détail

LIBERTÉ CONTRACTUELLE ET SES LIMITES

LIBERTÉ CONTRACTUELLE ET SES LIMITES I MAJ.06-2016 SOMMAIRE A - DÉTERMINATION DU SALAIRE LIBERTÉ CONTRACTUELLE ET SES LIMITES Principe : la libre fixation du salaire Respect du SMIC Fixation du SMIC Respect du minimum conventionnel Rémunération

Plus en détail

DROIT SOCIAL INTERNATIONAL ET EUROPÉEN EN PRATIQUE

DROIT SOCIAL INTERNATIONAL ET EUROPÉEN EN PRATIQUE Michel Miné Christine Boudineau Anne Le Nouvel Marie Mercat-Bruns Bruno Silhol DROIT SOCIAL INTERNATIONAL ET EUROPÉEN EN PRATIQUE, 2010 ISBNÞ: 978-2-212-54678-1 VI. MOBILITÉ DES SALARIÉS 127 Section 2.

Plus en détail

Questions-Réponses sur l application du protocole d accord du 4 mars 2014 sur le travail à distance

Questions-Réponses sur l application du protocole d accord du 4 mars 2014 sur le travail à distance Questions-Réponses sur l application du protocole d accord du 4 mars 2014 sur le travail à distance Questions Comment s applique l accord national lorsqu il existe un accord local sur le télétravail? Réponses

Plus en détail

ANNEXE AUX CONTRATS DE TRAVAIL À DURÉE INDÉTERMINÉE

ANNEXE AUX CONTRATS DE TRAVAIL À DURÉE INDÉTERMINÉE 7 ANNEXE AUX CONTRATS DE TRAVAIL À DURÉE INDÉTERMINÉE Il est apparu opportun au Conseil national de réactualiser ces contrats, qui constituent des contrats de travail à durée indéterminée, au regard des

Plus en détail

Activité partielle et Formation. Direccte de Franche Comté

Activité partielle et Formation. Direccte de Franche Comté Activité partielle et Formation Une mesure ancienne prévue par les partenaires sociaux dans un accord national interprofessionnel (ANI) du 21 février 1968, réactualisée par deux ANI du 13 Janvier et du

Plus en détail

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social

Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social Ministère du travail, de l emploi, de la formation professionnelle et du dialogue social DELEGATION GENERALE A L EMPLOI ET A LA FORMATION PROFESSIONNELLE Paris, le 21 novembre 2012 SOUS-DIRECTION DES MUTATIONS

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3150 Convention collective nationale IDCC : 2162. PROFESSIONS DE LA PHOTOGRAPHIE (9 e édition. Décembre

Plus en détail

LA LOI DE SECURISATION DE L EMPLOI : LES PRINCIPALES MESURES

LA LOI DE SECURISATION DE L EMPLOI : LES PRINCIPALES MESURES LA LOI DE SECURISATION DE L EMPLOI : LES PRINCIPALES MESURES 17/09/2013 "Matinées de formation" 1 1 - Loin 2013-504du14juin2013relativeàlasécurisationdel'emploi - Publiée aujodu16 - Issue de l ANI du 11

Plus en détail

Fédération Française de Karaté Service Juridique

Fédération Française de Karaté Service Juridique Fédération Française de Karaté Service Juridique NOTE D INFORMATION N 009 Le groupement d emplloyeurs AVANT PROPOS Le code du travail offre la possibilité aux petites et moyennes entreprises de constituer

Plus en détail

Des motifs de recours presque identiques

Des motifs de recours presque identiques pratiques [travail temporaire] Qu est-ce qui distingue le contrat d intérim du CDD? La réglementation du contrat de travail temporaire est, pour une large part, le décalque de celle du contrat à durée

Plus en détail

4. Paiement des heures supplémentaires

4. Paiement des heures supplémentaires 4. Paiement des heures Calcul des heures Calcul à la semaine civile... 52 Exceptions... 53 Tableau des exceptions... p. 41 Accomplissement des heures Un travail commandé... 57 Pouvoir de direction de l

Plus en détail

HEURES SUPPLEMENTAIRES : NOUVELLES MESURES SOCIALES ET FISCALES

HEURES SUPPLEMENTAIRES : NOUVELLES MESURES SOCIALES ET FISCALES N 123 SOCIAL n 47 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le ISSN 1769-4000 HEURES SUPPLEMENTAIRES : NOUVELLES MESURES SOCIALES ET FISCALES L essentiel La loi n 2007-1223 du 21 août 2007 en faveur

Plus en détail

Nom du Document : LE CONTRAT A DUREE DETERMINEE : RAPPEL DES REGLES DU JEU

Nom du Document : LE CONTRAT A DUREE DETERMINEE : RAPPEL DES REGLES DU JEU LE CONTRAT A DUREE DETERMINEE FICHE CONSEIL Nom du Document : LE CONTRAT A DUREE DETERMINEE : Page : 1/12 EN BREF Le contrat à durée déterminée, quel que soit son motif, ne peut avoir ni pour objet ni

Plus en détail

mode d emploi Le temps de travail

mode d emploi Le temps de travail mode d emploi Le temps de travail Dans son volet consacré au temps de travail, LA LOI DU 20 AOUT 2008 poursuit 4 objectifs principaux : p élargir l espace de la négociation collective, plus particulièrement

Plus en détail

ACCORD PORTANT SUR LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS DES SALARIES INTERIMAIRES

ACCORD PORTANT SUR LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS DES SALARIES INTERIMAIRES ACCORD PORTANT SUR LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS DES SALARIES INTERIMAIRES PREAMBULE La branche du travail temporaire se singularise par son dialogue social et le souhait d améliorer la sécurisation

Plus en détail

Le contrat à durée déterminée (CDD)

Le contrat à durée déterminée (CDD) Le contrat à durée déterminée (CDD) Définition. Le CDD est un contrat de travail pour lequel un employeur (société, entreprise) peut recruter directement un salarié pour une durée déterminée, car la cause

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3613 Convention collective nationale IDCC : 7017. PERSONNEL DES PARCS ET JARDINS ZOOLOGIQUES PRIVÉS ACCORD

Plus en détail

Le coin des conventions

Le coin des conventions ACCORD 2001-01 De la branche sanitaire, sociale et médico-sociale privée à but non lucratif Loi Aubry 2 Le travail intermittent La notion de travail intermittent a été introduite par l article 14 de la

Plus en détail

Fédération Nationale de l Habillement Mise à jour novembre 2015

Fédération Nationale de l Habillement Mise à jour novembre 2015 Les salaires minima applicables à compter du 1 er novembre 2015 CCN n 3241 En résumé : L avenant n 22 sur les salaires minima signé le 16 avril 2015 est applicable à partir du 1 er novembre 2015, pour

Plus en détail

Janvier 2015. Outil GC8 Gérer le départ d un collaborateur

Janvier 2015. Outil GC8 Gérer le départ d un collaborateur Outil CC8 Gérer le départ d un collaborateur Janvier 2015 Janvier 2015 Outil GC8 Gérer le départ d un collaborateur LES DIFFERENTES RUPTURES DE CONTRAT DE TRAVAIL 1. La démission La démission est une rupture

Plus en détail

Sommaire. 1 er partie - Les relations individuelles du travail...29. Introduction...19 Historique...21

Sommaire. 1 er partie - Les relations individuelles du travail...29. Introduction...19 Historique...21 Sommaire Introduction...19 Historique...21 1 er partie - Les relations individuelles du travail...29 Chapitre 1 - Les sources normatives du droit du travail...31 Quelles sont les sources du droit du travail?...32

Plus en détail

C est dans cette optique qu elle formule les observations suivantes :

C est dans cette optique qu elle formule les observations suivantes : Mars 2013 POSITION DE LA CGPME SUR LE PROJET DE LOI RELATIF A LA SÉCURISATION DE L EMPLOI DEPOSÉ SUR LE BUREAU DE L ASSEMBLÉE NATIONALE, NOTAMMENT SOUS L ANGLE DE LA CORRESPONDANCE AVEC L ACCORD NATIONAL

Plus en détail

Fiche de synthèse de la Convention Collective Nationale du Sport (CCNS)

Fiche de synthèse de la Convention Collective Nationale du Sport (CCNS) Fiche de synthèse de la Convention Collective Nationale du Sport (CCNS) Définition La CCNS règle sur l ensemble du territoire, y compris dans les DOM, les relations entre les employeurs et les employés

Plus en détail

Le Contrat à Durée Déterminé(CDD)

Le Contrat à Durée Déterminé(CDD) Le Contrat à Durée Déterminé(CDD) Un contrat à durée déterminée peut être conclu : en vue du remplacement d'un salarié : o absent temporairement (pour maladie, congés), o passé provisoirement à temps partiel,

Plus en détail