(Traduction de l original) [DIRECTIVES DE L UNION EUROPÉENNE CONFORMITÉ DES SYSTÈMES D ESSAI MTS]

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "(Traduction de l original) [DIRECTIVES DE L UNION EUROPÉENNE CONFORMITÉ DES SYSTÈMES D ESSAI MTS]"

Transcription

1 Dans le cadre du présent document, les machines d essai MTS (Systèmes d Essai) se classent dans les catégories ci-dessous : 1. Produit Standard (liste non exhaustive) a. Batis de charge Servo-hydrauliques b. Systèmes d Essai électromécaniques c. Simulateur de route Série 329 d. MAST e. Système 4 Vérins f. Systèmes First Road g. Système d essai RoadWheel Série Systèmes conçus sur commandes, personnalisés et R&D I. SYSTÈMES D ESSAIS CONFORMES À LA DIRECTIVE DE L UNION EUROPÉENNE 2006/42/EC SUR LES MACHINES - ARTICLE 2, ALINÉA a Un Système d Essai type est composé de régulateurs, de parties amovibles telles que des mécanismes hydrauliques ou des moteurs électriques ou hydrauliques qui actionnent d autres parties ou composants joints, qui sont reliés pour une (des) application(s) spécifiques(s). Les Systèmes d essai MTS entrent dans la catégorie «Machines», conformément à l Article 2, Alinéa a de la Directive 2006/42/EC lorsque les unités de composants standards (produits) sont assemblées correctement, reliées fonctionnellement et contrôlées dans leur intégralité, ce qui permet ensuite l assemblage d unités de composants (produits) pour réaliser une (des) application(s) spécifiques(s), tel qu il est indiqué dans les Instructions Produit. Ces Systèmes d essai : contiennent toujours des Régulateurs MTS qui contrôlent entièrement les machines d essai MTS sont fournis avec une unité d énergie hydraulique optionnelle telle qu une Unité d énergie hydraulique (HPU) peuvent être fournis avec des composants de connexion à des sources d énergie sont prêts à être installés et sont opérationnels tels quels ou doivent être installés sur un édifice ou sur une structure peuvent contenir d autres matériels en option (par exemple : des prises, des plafonniers, des fours, etc.) qui peut être sélectionné par le client ou l assembleur Page 1 de 12

2 peuvent être installés et accrédités par le personnel de MTS ou par le client ou l assembleur sont fournis avec des Instructions Produit qui permettent au client ou à l assembleur des systèmes d assembler et d opérer correctement le Système d Essai et de raccorder le matériel optionnel II. NORME EUROPÉENNE (EN) NORMES STANDARDS DE CONFORMITÉ De manière générale, les machines MTS sont conformes aux sections applicables des normes standards EN suivantes : EN ISO 4413: Transmissions hydrauliques - Règles générales et exigences de sécurité relatives aux systèmes et leurs composants EN ISO 12100: Sécurité des machines - Principes généraux de conception - Appréciation du risque et réduction du risqué EN : Sécurité des machines - Equipement électrique des machines - Partie 1: Règles générales EN ISO : Sécurité des machines - Parties des systèmes de commande relatives à la sécurité - Partie 1: Principes généraux de conception EN ISO 13850: Sécurité des machines - Arrêt d'urgence - Principes de conception Selon le type de machines, d autres normes standards EN sont également susceptibles de s appliquer. III. PRODUITS STANDARDS MTS Les produits standards types incluent des Batis de Charge et des Systèmes d Essai universels électromécaniques. Les produits standards sont conformes aux règles applicables stipulées à l Annexe I Règles Fondamentales relatives à l Hygiène et la Sécurité de la Directive 2006/42/EC. Ainsi, dans la mesure où les Systèmes d Essai sont fournis et intégralement contrôlés par les Régulateurs MTS et correspondent à la définition de «machines», MTS s engage à fournir la Déclaration de Conformité de la Communauté européenne (CE) conformément à l Annexe II, paragraphe 1, alinéa A de la Directive du Conseil 2006/42/EC sur les Machines. MTS appose la marque CE sur ou à côté de la plaque nominative des machines. Ces Systèmes d Essai sont fournis accompagnés de dispositifs de sécurité (isolations fixes, emboîtement amovible ou isolations réglables), et / ou de protection (rideaux légers de sécurité, enclenchements de porte, etc.) si nécessaire. Des Enceintes pour Zone d Essai sont fournies pour les Unités de Chargement et les Systèmes d Essai universels électromécaniques. Le client Page 2 de 12

3 peut discuter des options relatives aux Enceintes pour Zone d Essai avec les représentants de MTS. Voir section IV suivante sur les Enceintes pour Zone d Essai. MTS s engage à informer le client ou l assembleur des systèmes des risques résiduels susceptibles d exister ainsi que des mesures de sécurité nécessaires pour contrôler ou éliminer ces risques. MTS s engage à fournir la Déclaration de Conformité CE signée inhérente aux produits standards, si nécessaire. Afin de garantir la sécurité des machines et du personnel pour l ensemble des Systèmes d Essai, MTS s engage à : Fournir les spécifications techniques (par exemple : superficie, pression, température, débit, limites de chargement, etc.) Fournir des instructions relatives au levage et spécifier ou fournir des accessoires de levage (dans le cas où elles sont spécifiques et non disponibles dans le commerce) pour le maniement des machines Spécifier les secteurs électriques et / ou les conditions relatives à l énergie hydraulique Fournir l alimentation sans interruption (onduleur) ou spécifier les conditions relatives à l onduleur pour les risques inutiles engendrés par la perte d alimentation électrique. Plus de détails sur spécifier ou fournir des connexions pour se connecter à des sources d alimentation électrique et / ou à des systèmes d énergie hydraulique Fournir les niveaux de performance tels que les forces, les vitesses, le déplacement et les fréquences Fournir le poids des machines et spécifier les moyens de levage, si nécessaire Spécifier ou fournir un Enceintes pour Zone d Essai (isolations fixes, emboîtement amovible ou isolations réglables) dont l accès est réservé au personnel spécifier ou fournir au client ou assembleur de systèmes des systèmes de sécurité des cellules (Par exemple : des interrupteurs de déclenchement de porte, alarmes sonores, voyants lumineux, alarmes incendie, caméras vidéo, systèmes de sécurité, systèmes de ventilation, systèmes de détection de fuite de liquide, arrêts d urgence, etc.) Spécifier ou fournir au client (ou assembleur de systèmes) des dispositifs de protection (par exemple : rideaux légers, tapis de Page 3 de 12

4 sécurité) qui détectent la présence de personnes se trouvant dans des zones dangereuses de la zone des machines Spécifier le comportement du système au démarrage des systèmes de sécurité fourni au client ou assembleurs de systèmes (Par exemple : contrôle de faible vitesse des éléments amovibles, arrêt des éléments amovibles) Identifier le niveau de compétence du client et fournir au personnel une formation sur le fonctionnement sécurisé et l entretien des machines IV. MONTAGE SUR MACHINE OU SOL Enceintes pour Zone d Essai Pour Batis de Chargement Servohydrauliques et Systèmes d Essai Électromécaniques Ces systèmes d essai sont fournis accompagnés des interfaces électriques, électroniques, de microprogrammes, de logiciels et mécaniques pour permettre à MTS (ou client) ou à l assembleur de systèmes d intégrer une Enceinte pour Zone d Essai de type emboîtement amovible. MTS recommande l utilisation d Enceinte pour Zone d Essai en guise de protection contre les parties éjectées et pressurisées d échantillons d essai et également pour contrôler l accès du personnel aux pièces amovibles des machines. Dans le cas où les clients refusent l Enceinte en option, il appartient au client ou assembleur de systèmes de sécuriser le personnel au sein de la zone de travail. MTS fournit des informations dans les Instructions Produit qui permettent au client d activer les fonctionnalités de l Enceinte pour Zone d Essai (vitesse lente, arrêt, etc.). Dans le cas d une Enceinte pour Zone d Essai fourni au client ou assembleur de systèmes, il appartient au client ou assembleur de systèmes de s assurer que l Enceinte pour Zone d Essai est correctement intégrée au Système d Essai. REMARQUE : Les systèmes d Essai fournis avec des Chambres environnementales ou fours sont dotés d une porte d entrée qui fonctionne comme une porte à emboîtement amovible pour contrôler l accès du personnel aux pièces amovibles et autres éléments dangereux (par exemple : des surfaces chaudes). V. SYSTÈMES D ESSAI MTS (Personnalisés, conçus sur commande, R&D) avec régulateurs MTS sur des CELLULES D ESSAI avec d autres machines fournies par le fabricant Pour les systèmes d essai autres que les batis de Chargement Servohydrauliques et que les Systèmes d Essai Électromécaniques, placés Page 4 de 12

5 dans des Cellules d Essai (pièce fermée au sein d un bâtiment) ou dans d autres grandes structures fermées (telles que des Wind Tunnels) avec les systèmes de sécurité et machines fournies au client ou assembleur de systèmes par d autres fournisseurs, le client ou assembleur de systèmes doit fournir la Déclaration de Conformité CE relative à la Cellule d Essai et apposer la Marque CE sur la Cellule d Essai qui contient également plusieurs équipements de différents fournisseurs. MTS s engage à fournir une Déclaration de Conformité CE pour les machines MTS situées au sein des cellules d Essai uniquement dans le cas où les machines MTS sont intégralement contrôlées par les Régulateurs MTS. Dans le cas où le Régulateur MTS dépend d un Régulateur fourni par le client ou un autre fournisseur, MTS s engage à fournir une Déclaration d Incorporation CE. VI. SYSTÈMES D ESSAI MTS (Conçus sur commande, Personnalisés, R&D) sans régulateurs MTS sur des CELLULES D ESSAI avec d autres machines fournies au client Conformément à au Paragraphe 1, alinéa B de l Annexe de la Directive 2006/42/EC, MTS s engage à fournir une Déclaration d Incorporation pour tous les Systèmes d Essai fournis sans le Régulateur MTS. MTS n appose aucune Marque CE aux Systèmes d Essai sans régulateur MTS. Voici un exemple de machine (non exhaustif) fourni avec la Déclaration d Incorporation: MAST sans régulateur MTS Le client ou assembleur de systèmes s engage à : 1. Réaliser des évaluations de conformité et respecter les clauses pertinentes indiquées à l Annexe I Règles fondamentales relatives à l hygiène et à la sécurité de la Directive 2006/42/EC 2. Fournir une Déclaration de Conformité CE pour l intégralité du Système d Assemblage et 3. Apposer la marque CE sur les machines VII. COMPOSANTS TESTLINE MTS Dans le cas où le client ou assembleur de systèmes achète des composants de machines, des systèmes de pression, des équipements électriques et des composants électriques MTS à assembler dans le cadre d applications inconnues de MTS, le client ou assembleur de systèmes s engage à réaliser une évaluation de conformité, à remplir la Déclaration de Conformité CE et à apposer la Marque CE à l Assemblage Système. Dans le cas où le client ou assembleur de systèmes indique l (les)utilisation(s) prévue(s) à MTS et utilise les services de MTS pour construire un système lui Page 5 de 12

6 permettant l (les) utilisation(s) prévue(s), ces composants TestLine (lorsqu ils sont assemblés avec un Régulateur MTS conformément aux instructions de produit fournies à MTS) constituent l intégralité de la machine. Le cas échéant, MTS s engage à fournir la Déclaration de Conformité CE relative à la machine complète et d apposer la marque CE sur la machine. Concernant les composants TestLine, MTS s engage à fournir les Déclarations de Conformité ou d Incorporation CE, si nécessaire, pour les différents équipements et composants indiqués ci-dessous : Les composants des machines, tels que les prises et installations, sont conçus et régis par la Bonne Pratique d Ingénierie (SEP) pour la conception mécanique. De manière générale, ces composants sont assemblés ou intégrés aux machines MTS. Lorsqu elle est fournie avec des machines MTS, la Déclaration CE relative aux machines MTS couvre également les composants de la machine. Ces composants ne sont pas fournis accompagnés d une Déclaration CE séparée. Les composants des machines ne sont pas marqués CE. Les équipements sous pression sont assemblés ou intégrés aux machines MTS. De manière générale, les équipements sous pression, tels que les mécanismes hydrauliques, collecteurs, systèmes de serrage ou prises fabriqués par MTS, sont sous les limites de pression statique (PS), et de volumes de durée (V) indiqués par la Directive Equipements sous Pression. Ils sont conçus et régis par l Article 3 (3) de la SEP de la Directive 97/23/EC Equipements sous Pression. Les équipements sous pression qui répondent aux conditions indiquées par la DESP ne sont pas marqués CE. Les équipements sous pression qui entrent dans la Catégorie 1 de la Directive Equipements sous Pression sont marqués CE. Les équipements sous pression des Catégories II, III, et IV nécessitent des évaluations de certification et sont marqués CE. Une Déclaration de Conformité séparée est fournie pour les équipements sous pression MTS, y compris pour les accumulateurs et clapets de décharge disponibles dans le commerce, qui appartiennent à la Catégorie 1 et supérieure. Lorsqu elle est assemblée ou intégrée aux machines MTS, la Déclaration CE relative aux machines MTS couvre également les équipements sous pression régis par les Bonnes Pratiques d Ingénierie. Les équipements électriques tels que les Régulateurs MTS, et les chambres environnementales et fours sont fournis accompagnés de la Déclaration de Conformité CE à la Directive 2006/95/EC Basse Tension et à la Directive 2004/108/EC CEM. Ces équipements sont marqués CE. Les équipements Page 6 de 12

7 sont fournis accompagnés de la déclaration CE lorsqu ils sont fournis avec ou sans machines MTS. VIII. DÉCLARARIONS CE POUR LES MACHINES FOURNIES PAR MTS De manière générale, les Déclarations de Conformité et / ou d Incorporation CE signées sont fournies au moment de l expédition pour les machines, équipements sous pression et équipements électriques correspondants. Les Déclarations de Conformité et d Incorporation CE sont fournies en anglais (original) ainsi que dans la langue locale (traduction de l original). IX. ÉVALUATION DE LA CONFORMITÉ DES MACHINES SUR LE SITE DU CLIENT Les fonctionnalités du système de sécurité de systèmes d essai et de machines complexes, tels que des Rolling Roadways, ne peuvent être intégralement contrôlées sur le site de MTS. Ces systèmes d essai et machines nécessitent des constructions, assemblages, installations et machines ou ajustements supplémentaires avant d être opérés dans leur intégralité sur le site du client. Ces systèmes d essai sont susceptibles d être accompagnés d une déclaration de Conformité, si nécessaire, fournie au client uniquement suite à la réalisation de l Évaluation de Conformité sur site. La Marque CE est apposée sur ces machines uniquement suite à la réalisation de l Évaluation de Conformité sur le site du client. Directive 2009/104/EC concernant les prescriptions minimales de sécurité et de santé pour l utilisation par les travailleurs d équipements de travail Dans le cadre de cette Directive, le client doit réaliser une évaluation du risque sur site afin de garantir que les dangers potentiels engendrés par l installation sont contrôlés grâce aux moyens suivants (liste non exhaustive) : Créer une pancarte ou une affiche de sécurité (indiquant les accès d urgence, l emplacement de dispositifs d isolation, les procédures de sécurité, l utilisation d équipements de protection individuels, etc.) conformes aux réglementations ou codes locaux Fournir des échelles d accès aux machines Fournir des barrières métalliques en cas de risques de chute Fournir un éclairage adapté Fournir une ventilation adaptée à l intérieur d une fosse ou d une zone fermée Fournir des protections pour les fosses Page 7 de 12

8 Fournir des caméras vidéo pour les pièces des machines qui nécessitent un contrôle continu Fournir des détecteurs d oxygène dans le cas où la concentration en oxygène est compromise Fournir des mesures de protection incendie conformément aux réglementations et codes locaux réaliser un contrôle du niveau sonore de l installation en l opérant avec un échantillon d essai Installer des barrières de réduction sonore Fournir des machines des appareils de levage pour les échantillons d essai et la manipulation des machines Fournir des systèmes de confinement ou d écoulement pour les fuites de liquide Fournir des passages et chemins de câble Fournir des systèmes d isolation de vibration (par exemple : masses sismiques, isolateurs de vibration) pour dissiper ou absorber les vibrations des machines et les vibrations en provenance de sources extérieures Fournir des moyens de montage des machines S assurer que le personnel soit conscient des risques, et soit formé à l opération sécurisée et à l entretien des machines Restreindre l accès du personnel aux machines au moyen de portes ou barrières d accès enclenchées ou verrouillées Utiliser des systèmes de protection tels que des tapis de sécurité et des rideaux légers X. ÉVALUATIONS DE RISQUE MTS MTS réalise une évaluation des risques sur les systèmes d essai et machines conformément à la procédure d évaluation des Risques et des Dangers de MTS, qui est basée sur la Norme EN ISO sur l évaluation de risque. Les évaluations de risque peuvent être fournies par accord contractuel en langue anglaise uniquement. XI. MACHINES MTS NEUVES, D OCCASION ET RÉPARÉES La Directive «Machines» s applique aux machines MTS neuves qui sont placées au sein de la Communauté européenne pour la première fois. La Directive «Machines» s applique également dans le cas où un client transfère les machines MTS, neuves ou d occasion, d une région située hors de la Communauté européenne vers une région de la Communauté Page 8 de 12

9 européenne. Le client ou importateur chargé de placer sur le marché ou de mettre en service ces machines d occasion doit respecter les obligations stipulées à l Article 5 de cette Directive. Le client ou importateur est ensuite chargé de s assurer que les machines sont conformes aux Directives et Normes Standards en vigueur. Le client est également chargé d établir une nouvelle Déclaration de Conformité CE et d apposer les marques CE. Les Machines MTS d occasion transférées par le client d un état à l autre au sein de la Communauté et mises en service par le client sont susceptibles d être soumises aux réglementations nationales en vigueur de l état membre, ou à la Directive 2009/104/EC harmonisée concernant les prescriptions minimales de sécurité et de santé pour l utilisation par les travailleurs d équipements de travail. Les machines MTS qui ont été réparées ou transformées avec ajout de nouvelles pièces susceptibles d engendrer de nouveaux dangers, nécessitant l intégration de nouveaux systèmes de sécurité (déclencheurs, dispositifs de protection, etc.), pour contrôler les nouveaux dangers, nécessiteront une nouvelle évaluation des conditions requises dans le cadre de la Directive «Machines». Les modifications sont susceptibles d impliquer l évaluation des machines en tant que nouvelles machines, conformément à la Directive «Machines». XII. NOUVELLES MACHINES MTS MODIFIÉES PAR LE CLIENT OU L IMPORTATEUR Un client ou importateur est autorisé à modifier des machines MTS avant qu elles ne soient mises en service au sein de la Communauté pour la première fois. Par exemple, dans le cas où un client ou importateur intègre une Enceinte pour Zone d Essai ou un dispositif de sécurité sur des Machines MTS. Dans ce cas, dans la mesure où les ajouts ou modifications ont été convenus entre MTS et le client ou importateur, soumis à l évaluation de risque MTS, et sont accompagnés de la documentation technique nécessaire et de la Déclaration de Conformité CE, la Déclaration de Conformité fournie par MTS demeure en vigueur. En cas de modifications substantielles qui engendrent des non-conformités aux règles fondamentales d hygiène et de sécurité de la Directive, la Déclaration de Conformité fournie par MTS devient invalide. Le client ou importateur devient ainsi le fabricant des machines et doit se conformer aux règles stipulées à l Article 5 de la Directive. XIII. INSTRUCTIONS MACHINES (y compris les équipements électriques, composants électriques, composants de machine et équipements sous pression MTS) Langues des Instructions relatives aux machines MTS Page 9 de 12

10 Les Instructions Produits et de Référence MTS pour opération sécurisée sont fournies en anglais ainsi que dans la langue officielle (traduction de l original) de l État Membre au sein duquel les machines ont été mises en service. Les Instructions sont fournies avec les machines. Les procédures d entretien indiquées dans les Instructions de Référence sont susceptibles d être en langue anglaise dans le cas où le Client Cible est agréé par MTS ou représente un membre du personnel autorisé à réaliser ces procédures. Le cas échéant, les Instructions identifient les procédures d entretien qui doivent être réalisées par les membres du personnel autorisé. Page 10 de 12

11 AUTRE DIRECTIVES CE APPLICABLES XIV. DIRECTIVE CE 94/9/EC relative aux équipements et systèmes de protections utilisés au sein d atmosphères explosives (ATEX) Les Systèmes d Essai MTS et autres équipements ne sont pas conçus pour être utilisés au sein d atmosphères explosives. XV. DIRECTIVE 1999/92/EC DU PARLEMENT ET DU CONSEIL EUROPÉEN du 16 décembre 1999 concernant les prescriptions minimales visant à améliorer la protection en matière de sécurité et de santé des travailleurs susceptibles d être exposés au risque d atmosphères explosives Le client doit réaliser une évaluation du risque d explosion dans le cas où des composants de machines, des équipements sous pression, des installations électriques et des composants électriques fournis par MTS sont placés au sein d une atmosphère potentiellement explosive. Le client doit adopter les mesures techniques et / ou organisationnelles nécessaires pour empêcher la formation d atmosphères explosives, pour éviter l ignition d atmosphères explosives, et pour atténuer les effets nuisibles d une explosion. XVI. DIRECTIVE CE 2002/44/EC DU PARLEMENT ET DU CONSEIL EUROPÉEN concernant les prescriptions minimales de sécurité et de santé relatives à l exposition des travailleurs aux risques dus aux agents physiques (vibrations) SYSTÈMES IMPLIQUANT DES CLIENTS AU SEIN DE LA ZONE D ESSAI SYSTÉMES DE SIMULATION DE ROUTE avec des véhicules en tant qu échantillons d essai Ces systèmes sont susceptibles de soumettre le personnel du client à des vibrations sur tout le corps lorsqu il se trouve sur des véhicules montés sur ces systèmes. Conformément à cette Directive, il incombe au client d évaluer et de mesurer les niveaux de vibration mécanique auxquels le personnel du client est exposé. Le client doit réaliser une évaluation du risque, et, sur la base du résultat de cette évaluation, le client doit établir et mettre en œuvre des mesures techniques et / ou procédurales pour réduire au minimum l exposition des clients aux risques liés aux vibrations mécaniques. TABLEs DE SIMULATION MULTI-AXES avec des humains en tant qu échantillons d essais MTS applique les prescriptions techniques de la Directive Vibrations pour les systèmes pour lesquels des humains utilisés en tant qu échantillons d essai Page 11 de 12

12 sont délibérément exposés à des vibrations sur l ensemble du corps dans le cadre de l utilisation intentionnelle des machines de la part du client. Page 12 de 12

FORMATION : Opérations sur les ouvrages et installations électriques (BE Manœuvre-BS / Initial ou Recyclage)

FORMATION : Opérations sur les ouvrages et installations électriques (BE Manœuvre-BS / Initial ou Recyclage) Module Tronc commun n 1 avec module Manœuvre en bas se tension (BE Manœuvre) et module Intervention BT de remplacement et raccordement (BS). Initial ou Recyclage Conformément à la norme NF C 18-510 Public

Plus en détail

UTILISATION DES MACHINES : CE QU IL FAUT RETENIR

UTILISATION DES MACHINES : CE QU IL FAUT RETENIR UTILISATION DES MACHINES : CE QU IL FAUT RETENIR 1. Définitions Selon le code du travail : «Une machine est un ensemble de pièces ou d'organes liés entre eux dont au moins un est mobile et le cas échéant,

Plus en détail

Recueil des exigences techniques. concernant les installations de sirènes fixes

Recueil des exigences techniques. concernant les installations de sirènes fixes Office fédéral de la protection de la population OFPP Infrastructure RTE-21 Recueil des exigences techniques concernant les installations de sirènes fixes pour l alerte et la transmission de l alarme à

Plus en détail

PROFIL DE MÉTIER SECTORIEL

PROFIL DE MÉTIER SECTORIEL PROFIL DE MÉTIER SECTORIEL MÉCANICIEN D'ENTRETIEN POIDS LOURDS Date d édition: février 2011 ASBL EDUCAM VZW Avenue J. Bordetlaan 164, Bruxelles 1140 Brussel T 02 778 63 30 F 02 779 11 32 Mécanicien d'entretien

Plus en détail

Modifications des mesures de prévention des risques électriques sur les lieux de travail

Modifications des mesures de prévention des risques électriques sur les lieux de travail Modifications des mesures de prévention des risques électriques sur les lieux de travail Trois décrets du 30 août 2010 modifient les obligations de l employeur en cas d utilisation d installations électriques

Plus en détail

février 2010 Directive Machines

février 2010 Directive Machines février 2010 Directive Machines Directive Machines 2 Service public fédéral Economie, P.M.E., Classes moyennes et Energie Rue du Progrès, 50 B - 1210 BRUXELLES N d entreprise : 0314.595.348 http://economie.fgov.be

Plus en détail

GUIDE UNAC N. 10 POUR L INSTALLATION DE PORTES MOTORISEES PIETONNES COULISSANTES CONFORMEMENT A LA DIRECTIVE MACHINES 98/37/CE ET AUX NORMES

GUIDE UNAC N. 10 POUR L INSTALLATION DE PORTES MOTORISEES PIETONNES COULISSANTES CONFORMEMENT A LA DIRECTIVE MACHINES 98/37/CE ET AUX NORMES Installateur: (Nom, adresse, téléphone) GUIDE UNAC N. 10 POUR L INSTALLATION DE PORTES MOTORISEES PIETONNES COULISSANTES CONFORMEMENT A LA DIRECTIVE MACHINES 98/37/CE ET AUX NORMES pren 12650-1* - pren

Plus en détail

ATmosphère EXplosive. Chauvet Florent Jouenne Loïc Begaud Florian

ATmosphère EXplosive. Chauvet Florent Jouenne Loïc Begaud Florian ATmosphère EXplosive Chauvet Florent Jouenne Loïc Begaud Florian -Définition -Logos importants liés aux ATEX -Deux directives pour ATEX 94/9/CE 1999/92/CE -Les différentes zones ATEX -Le rôle de l employeur

Plus en détail

AIDE-MEMOIRE POUR L EVALUATION DES RISQUES ET LES MESURES DE PROTECTION RELATIVES AUX FENETRES MOTORISEES.

AIDE-MEMOIRE POUR L EVALUATION DES RISQUES ET LES MESURES DE PROTECTION RELATIVES AUX FENETRES MOTORISEES. AIDE-MEMOIRE POUR L EVALUATION DES RISQUES ET LES MESURES DE PROTECTION RELATIVES AUX FENETRES MOTORISEES. (conformément à la directive 2006/42/CE relative aux machines) TABLE DES MATIeRES TABLE DES MATIeRES

Plus en détail

Le Projet des architectes de l APEC

Le Projet des architectes de l APEC Le Projet des architectes de l APEC Entrevue d évaluation pour les architectes de l APEC de l Australie et de la Nouvelle- Zélande Protocoles relatifs au processus de candidature pour un architecte de

Plus en détail

ISM-ATEX Installation Service Maintenance en ATEX Version 7.0 Décembre 2014 REGLEMENT QUALITE DE CERTIFICATION

ISM-ATEX Installation Service Maintenance en ATEX Version 7.0 Décembre 2014 REGLEMENT QUALITE DE CERTIFICATION REGLEMENT QUALITE DE CERTIFICATION Installation - Service - Maintenance en ATEX VERSION 7.0 Référentiel ISM-ATEX page 1 / 130 PARTIE 2-1 PARTIE 1 Quel est le champ d application de la certification ISM-ATEX?

Plus en détail

Evaluation de la conformité à la norme he N 12150-2 du «Verre de silicate sodo-calcique de sécurité trempé thermiquement» (Août 2005)

Evaluation de la conformité à la norme he N 12150-2 du «Verre de silicate sodo-calcique de sécurité trempé thermiquement» (Août 2005) D i r e c t i v e r e l a t i v e a u x p r o d u i t s d e l a c o n s t r u c t i o n Evaluation de la conformité à la norme he N 12150-2 du «Verre de silicate sodo-calcique de sécurité trempé thermiquement»

Plus en détail

DOCUMENT TECHNIQUE UNIFIÉ N 70.1 DECEMBRE 1980 INSTALLATIONS ELECTRIQUES DES BATIMENTS A USAGE D HABITATION

DOCUMENT TECHNIQUE UNIFIÉ N 70.1 DECEMBRE 1980 INSTALLATIONS ELECTRIQUES DES BATIMENTS A USAGE D HABITATION DOCUMENT TECHNIQUE UNIFIÉ N 70.1 DECEMBRE 1980 INSTALLATIONS ELECTRIQUES DES BATIMENTS A USAGE D HABITATION CAHIER DES CLAUSES SPECIALES ETABLI PAR LE GROUPE DE COORDINATION DES TEXTES TECHNIQUES Ce document

Plus en détail

Directive Technique DT N. 01.00-10f. 1. Domaine d application. 2. Références normatives. 3. Termes et définitions

Directive Technique DT N. 01.00-10f. 1. Domaine d application. 2. Références normatives. 3. Termes et définitions Fédération suisse des sapeurs-pompiers Directive Technique DT N Pompes centrifuges avec dispositif d amorçage destinées à la lutte contre l incendie conformes aux normes européennes (EN) 01.00 - f Décembre

Plus en détail

Manuel qualité et directives relatives aux biens durables

Manuel qualité et directives relatives aux biens durables Manuel qualité et directives relatives aux biens durables QVC France - Exigences produit 1.8 Éclairage domestique 1 PORTÉE Cette spécification couvre les produits d'éclairage électrique portatifs domestiques

Plus en détail

et les parties, articles ou paragraphes des principales normes d installation contenant les modalités pratiques d application de ces principes

et les parties, articles ou paragraphes des principales normes d installation contenant les modalités pratiques d application de ces principes ANNEXE III Tableau de correspondance entre les articles R.4215-3 à R.4215-13 exprimant les principes généraux qui s appliquent à la conception et à la réalisation des installations électriques et les parties,

Plus en détail

Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) EXPLOSION SUR LES LIEUX DE TRAVAIL

Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) EXPLOSION SUR LES LIEUX DE TRAVAIL Direction des études Mission Santé-sécurité au travail dans les fonctions publiques (MSSTFP) EXPLOSION SUR LES LIEUX DE TRAVAIL Introduction La présente fiche traite du risque d explosion susceptible d

Plus en détail

Position des membres du Cecimo concernant l applicabilité de la directive «Equipements sous pression» (DESP) (97/23/CE) aux machines outils

Position des membres du Cecimo concernant l applicabilité de la directive «Equipements sous pression» (DESP) (97/23/CE) aux machines outils Position des membres du Cecimo concernant l applicabilité de la directive «Equipements sous pression» (DESP) (97/23/CE) aux machines outils 1. Sommaire La directive «Equipements sous pression» (97/23/CE)

Plus en détail

COMITE DE LIAISON DES APPAREILS DESTINES A ÊTRE UTILISES EN ATMOSPHERES EXPLOSIBLES

COMITE DE LIAISON DES APPAREILS DESTINES A ÊTRE UTILISES EN ATMOSPHERES EXPLOSIBLES CLATEX COMITE DE LIAISON DES APPAREILS DESTINES A ÊTRE UTILISES EN ATMOSPHERES EXPLOSIBLES Alain Czyz - INERIS - BP2 60550 VERNEUIL EN HALATTE Tél: 03 44 55 65 42 Fax: 03 44 55 67 04 Alain.Czyz@ineris.fr

Plus en détail

OU d un dispositif permettant la détection de présence de manière à ce que le vantail ne puisse en aucun cas toucher une personne (type E) 1

OU d un dispositif permettant la détection de présence de manière à ce que le vantail ne puisse en aucun cas toucher une personne (type E) 1 FICHE DE VALIDATION D INSTALLATION Portail coulissant automatique ou par impulsion sur un lieu de travail (installation d un produit complet marqué CE) Tampon de l entreprise Un portail donnant un accès

Plus en détail

Travaux réalisés dans un établissement par une entreprise extérieure (2/3) : Le plan de prévention

Travaux réalisés dans un établissement par une entreprise extérieure (2/3) : Le plan de prévention Fonction Publique Territoriale Centre de Gestion de Maine et Loire Service Hygiène & Sécurité Fiche n 82 Création : Mai 2013 Travaux réalisés dans un établissement par une entreprise extérieure (2/3) :

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Réalisation d interventions de maintenance préventive en Mécanique, Électrotechnique, Automatismes

REFERENTIEL DU CQPM. Réalisation d interventions de maintenance préventive en Mécanique, Électrotechnique, Automatismes COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : B Dernière modification : 08/11/2006 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Technicien (ne) en maintenance industrielle

Plus en détail

Equipements de travail et machines

Equipements de travail et machines GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Luxembourg, le 19 août 2002 ITM-CL 61.2 Equipements de travail et machines Prescriptions de sécurité types Les présentes prescriptions comportent 7 pages Sommaire Article Page

Plus en détail

Accord-cadre concernant les petits travaux d entretien et les réparations courantes au profit de l Inserm ADR Paris VII et de ses unités rattachées

Accord-cadre concernant les petits travaux d entretien et les réparations courantes au profit de l Inserm ADR Paris VII et de ses unités rattachées Administration Déléguée Régionale Paris VII Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT N 1 : ELECTRICITE (CCTP) Accord-cadre concernant les

Plus en détail

Vu la loi modifiée du 21 juin 1976 relative à la lutte contre la pollution de l atmosphère ;

Vu la loi modifiée du 21 juin 1976 relative à la lutte contre la pollution de l atmosphère ; Projet de règlement grand-ducal complétant les annexes I, II et III du règlement grandducal modifié du 24 février 2003 concernant la mise en décharge des déchets Nous Henri, Grand-Duc de Luxembourg, Duc

Plus en détail

Comment acquérir des machines conformes aux règles de sécurité?

Comment acquérir des machines conformes aux règles de sécurité? Comment acquérir des machines conformes aux règles de sécurité? Brochure d information à l usage des employeurs, des chefs d entreprise et des acheteurs 1 Acquisition de machines et installations neuves

Plus en détail

LE SAVIEZ-VOUS? DEMARCHE ATEX UNE ZONE DE FLAMME PEUT ENVAHIR UN VOLUME DIX FOIS SUPÉRIEUR À CELUI DE L ATMOSPHERE EXPLOSIVE INITIALE.

LE SAVIEZ-VOUS? DEMARCHE ATEX UNE ZONE DE FLAMME PEUT ENVAHIR UN VOLUME DIX FOIS SUPÉRIEUR À CELUI DE L ATMOSPHERE EXPLOSIVE INITIALE. 1 2 LE SAVIEZ-VOUS? UNE ZONE DE FLAMME PEUT ENVAHIR UN VOLUME DIX FOIS SUPÉRIEUR À CELUI DE L ATMOSPHERE EXPLOSIVE INITIALE. 3 SOURCE INRS 4 Identification des atmosphères explosives Faire l inventaire

Plus en détail

PROFIL DE MÉTIER SECTORIEL

PROFIL DE MÉTIER SECTORIEL PROFIL DE MÉTIER SECTORIEL MÉCANICIEN EN CYCLOMOTEURS ET SCOOTERS LÉGERS Date d'édition : mai 2011 ASBL EDUCAM VZW Avenue J. Bordetlaan 164, Bruxelles 1140 Brussel T 02 778 63 30 F 02 779 11 32 0 Mécanicien

Plus en détail

Département Audit et Conseil. 3 juin 2004

Département Audit et Conseil. 3 juin 2004 Elaboration d une méthode d évaluation et du document en réponse aux décrets 1553, 1554 relatifs à la protection des travailleurs contre les risques d explosion Contexte réglementaire Directive 1999/92/CE

Plus en détail

Ordonnance sur les certifications en matière de protection des données (OCPD)

Ordonnance sur les certifications en matière de protection des données (OCPD) sur les certifications en matière de protection des données (OCPD) du Projet du 2 février 2007 Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 11, al. 2, de la loi fédérale du 19 juin 1992 sur la protection des données

Plus en détail

Veuillez réutiliser la batterie.

Veuillez réutiliser la batterie. Consignes de sécurité sur le serveur Ce document s applique aux cartes serveur, au châssis de serveur (sur pieds et sur rack) et aux périphériques installés. Pour réduire les risques de dommages corporels,

Plus en détail

LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN TERMES DE SECURITE

LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN TERMES DE SECURITE LES OBLIGATIONS DE L EMPLOYEUR EN TERMES DE SECURITE Contexte de la prévention des risques Crée le 5 novembre 2001 le Document Unique d Évaluation des Risques (DU) constitue le socle de la démarche de

Plus en détail

PROJET DE RÈGLEMENT MODIFIANT LE CODE DE SÉCURITÉ POUR LES TRAVAUX DE CONSTRUCTION ET LE RÈGLEMENT SUR LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL

PROJET DE RÈGLEMENT MODIFIANT LE CODE DE SÉCURITÉ POUR LES TRAVAUX DE CONSTRUCTION ET LE RÈGLEMENT SUR LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL FICHE TECHNIQUE N O 15 / Août 2007 PROJET DE RÈGLEMENT MODIFIANT LE CODE DE SÉCURITÉ POUR LES TRAVAUX DE CONSTRUCTION ET LE RÈGLEMENT SUR LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL À l intention À du responsable

Plus en détail

LE TRAVAIL EN ESPACE CLOS

LE TRAVAIL EN ESPACE CLOS LE TRAVAIL EN ESPACE CLOS INTRODUCTION Les dangers dans un espace clos : Occasionnent souvent des accidents graves ou mortels Travail à chaud Conditions de travail 60 % des victimes sont des travailleurs

Plus en détail

GI.BI.DI. BENELUX NV. Paddegatstraat 51 B-1880 Kapelle o/d Bos

GI.BI.DI. BENELUX NV. Paddegatstraat 51 B-1880 Kapelle o/d Bos Paddegatstraat 51 B-1880 Kapelle o/d Bos Installateur: (Nom, adresse, téléphone) GUIDE UNAC N. 2 POUR LA MOTORISATION DE PORTAILS BATTANTS CONFORMEMENT A LA DIRECTIVE MACHINES 98/37/CE ET AUX PARTIES APPLICABLES

Plus en détail

Atmosphère explosive?

Atmosphère explosive? ATEX I Atmosphère explosive? Mélange avec l air, dans les conditions atmosphériques, de substances inflammables sous forme de gaz, vapeurs, brouillards ou poussières, dans lequel, après inflammation, la

Plus en détail

Verneuil-en-Halatte, le 19 novembre 2009

Verneuil-en-Halatte, le 19 novembre 2009 Verneuil-en-Halatte, le 19 novembre 2009 Comparaison entre les Exigences Essentielles de Sécurité de la Directive 2007/23/CE du 23 mai 2007 et les règles et procédures d agrément et d autorisation françaises.

Plus en détail

Guide EA pour l Application de la norme ISO/CEI 17021:2006 concernant les audits combinés

Guide EA pour l Application de la norme ISO/CEI 17021:2006 concernant les audits combinés EA-7/05 Guide EA pour l application de la norme ISO/CEI 17021:2006 pour les audits combinés Référence de la publication Guide EA pour l Application de la norme ISO/CEI 17021:2006 concernant les audits

Plus en détail

PREAMBULE : Prescriptions générales relatives à la qualité de l eau

PREAMBULE : Prescriptions générales relatives à la qualité de l eau PRESCRIPTIONS GÉNÉRALES ET TECHNIQUES NÉCESSAIRES A L INDIVIDUALISATION DES CONTRATS DE FOURNITURE D EAU DANS LES IMMEUBLES COLLECTIFS D HABITATION ET LES ENSEMBLES IMMOBILIERS DE LOGEMENTS Conformément

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES ANNEXE I a RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES - 7 - LA MAINTENANCE INDUSTRIELLE. 1. LE MÉTIER Secteur d activités et entreprise. Le BTS Maintenance Industrielle donne accès au métier de technicien

Plus en détail

Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail

Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail de 1 2 3 Centre canadien d hygiène et de sécurité au travail Objectifs Guide santé sécurité de l entretien d immeubles Ce guide aidera le personnel d entretien, les membres et les représentants des comités

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur :

REFERENTIEL DU CQPM. Les missions ou activités confiées au titulaire peuvent porter à titre d exemples non exhaustifs sur : COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : B Dernière modification : 03/04/2014 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Dessinateur d Etudes Industrielles I OBJECTIF

Plus en détail

Vérification des Plans de reprises après sinistre des SGI

Vérification des Plans de reprises après sinistre des SGI Vérification des Plans de reprises après sinistre des SGI Vérification interne 378-1-615 29 avril 2009 TABLE DES MATIÈRES RÉSUMÉ... II 1.0 INTRODUCTION...5 2.0 OBJECTIFS ET PORTÉE DE LA VÉRIFICATION...7

Plus en détail

LES IMPACTS DU REGLEMENT REACH DANS LE SECTEUR ALIMENTAIRE

LES IMPACTS DU REGLEMENT REACH DANS LE SECTEUR ALIMENTAIRE LES IMPACTS DU REGLEMENT REACH DANS LE SECTEUR ALIMENTAIRE : Fabrication de denrées alimentaires et de matériaux en contact avec les denrées alimentaires Le règlement REACH 1 («Registration, Evaluation

Plus en détail

RENCONTRE AVEC LES PRODUCTEURS D ELECTRICITE Lundi 19 février 2007 DIAGNOSTIC DE L ETAT L ET PERSPECTIVES

RENCONTRE AVEC LES PRODUCTEURS D ELECTRICITE Lundi 19 février 2007 DIAGNOSTIC DE L ETAT L ET PERSPECTIVES RENCONTRE AVEC LES PRODUCTEURS D ELECTRICITE Lundi 19 février 2007 ENVIRONNEMENT, HYGIENE ET SECURITE AU NIVEAU DU SECTEUR DE L ELECTRICITE ET DU GAZ DIAGNOSTIC DE L ETAT L ACTUEL ET PERSPECTIVES Par :

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE ADMINISTRATION

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE ADMINISTRATION ADMINISTRATION AUTORITÉS ADMINISTRATIVES INDÉPENDANTES ET ÉTABLISSEMENTS SOUS TUTELLE AFSSAPS Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé Décision du 27 octobre 2010 définissant les règles

Plus en détail

ST/SG/AC.10/C.3/2012/102-ST/SG/AC.10/C.4/2012/19

ST/SG/AC.10/C.3/2012/102-ST/SG/AC.10/C.4/2012/19 Nations Unies Secrétariat ST/SG/AC.10/C.3/2012/102- Distr. générale 21 septembre 2012 Français Original: anglais Comité d experts du transport des marchandises dangereuses et du Système général harmonisé

Plus en détail

FICHE SIGNALÉTIQUE. Cette fiche signalétique s applique aux versions suivantes du Nettoyant multi-usages Swiffer WetJet :

FICHE SIGNALÉTIQUE. Cette fiche signalétique s applique aux versions suivantes du Nettoyant multi-usages Swiffer WetJet : The Procter & Gamble Company P&G Entretien de la maison Fabric & Home Care Innovation Center 5299 Spring Grove Avenue Cincinnati (Ohio) 45217-1087 FICHE SIGNALÉTIQUE Date de publication : Avril 2014 SECTION

Plus en détail

OIML R 65 RECOMMANDATION. Édition 2000 (F) ORGANISATION INTERNATIONALE INTERNATIONAL ORGANIZATION

OIML R 65 RECOMMANDATION. Édition 2000 (F) ORGANISATION INTERNATIONALE INTERNATIONAL ORGANIZATION RECOMMANDATION INTERNATIONALE OIML R 65 Édition 2000 (F) Système de mesure de force des machines uniaxiales d essai des matériaux Force measuring system of uniaxial material testing machines OIML R 65

Plus en détail

Groupe de travail sur le contrôle des médicaments et les inspections

Groupe de travail sur le contrôle des médicaments et les inspections COMMISSION EUROPÉENNE DIRECTION GENERALE ENTREPRISES Marché unique : mise en œuvre et législation des biens de consommation Produits pharmaceutiques : cadre législatif et autorisations de mise sur le marché

Plus en détail

CODE DE SÉCURITÉ SAFETY CODE. Publié par : Le Directeur général Date de révision : mai 1998 Original : anglais EQUIPEMENTS SOUS PRESSION

CODE DE SÉCURITÉ SAFETY CODE. Publié par : Le Directeur général Date de révision : mai 1998 Original : anglais EQUIPEMENTS SOUS PRESSION CERN CODE DE SÉCURITÉ SAFETY CODE EDMS 335727 D 2 Rev.2 Publié par : Le Directeur général Date de révision : mai 1998 Original : anglais EQUIPEMENTS SOUS PRESSION 1 BASE JURIDIQUE Le présent Code est publié

Plus en détail

Plan de préparation et d intervention en cas en cas d urgence

Plan de préparation et d intervention en cas en cas d urgence Page i Annexe D: Plan de préparation et d intervention en cas d urgence, plans de sécurité et de santé Page ix Plan de préparation et d intervention en cas en cas d urgence Le plan d intervention en cas

Plus en détail

Canplas WeatherPro Évents de toiture ProVentilator Section 07 72 24. Digicon Information Inc. Page 1

Canplas WeatherPro Évents de toiture ProVentilator Section 07 72 24. Digicon Information Inc. Page 1 Digicon Information Inc. Page 1 Cette section inclut les dispositifs d évacuation persiennés, préfabriqués, montés sur le toit, ajustables en fonction d une toiture inclinée de 3/12 à 12/12, fabriqués

Plus en détail

Détecteur de fumée. Type RM-O-3-D 4/6.3/F/1

Détecteur de fumée. Type RM-O-3-D 4/6.3/F/1 /6./F/ Détecteur de fumée Type RM-O--D Pour le contrôle des clapets et des trappes de désenfumage dans le cadre d une protection incendie gréé par l Institut Technique llemand de Construction grément Z-78.6-5

Plus en détail

Règlement Communal d Assainissement

Règlement Communal d Assainissement PARTIE II Règlement Communal d Assainissement SOMMAIRE PAGES CHAPITRE I - DISPOSITIONS GENERALES. ARTICLE 1 - OBJET DU REGLEMENT...3 ARTICLE 2 - DEVERSEMENTS INTERDITS...3 ARTICLE 3 - DEFINITION DU BRANCHEMENT...3

Plus en détail

GANTS de protection Propriétés électrostatiques

GANTS de protection Propriétés électrostatiques GANTS de protection Propriétés électrostatiques Equipements de protection individuelle COMMISSION GANTS DE PROTECTION Le danger ATEX - ATmosphères EXplosibles Vêtements et gants en zone ATEX La concentration

Plus en détail

Fabricant français de panneaux solaires. Notice d installation pour module équipé du cadre solrif

Fabricant français de panneaux solaires. Notice d installation pour module équipé du cadre solrif Fabricant français de panneaux solaires 20 13 Mars Notice d installation pour module équipé du cadre solrif 1 Introduction 2 Sécurité 3 Montage et Raccordement 4 Maintenance et Entretien 5 Caractéristiques

Plus en détail

Compresseurs d air et réservoirs

Compresseurs d air et réservoirs Compresseurs d air et réservoirs Respecter les conditions d utilisation Légende ok, à faire interdit, à éviter SAUF = exceptions, dérogations informations complémentaires Cliquez sur ces logos dans le

Plus en détail

38RA Régulation PRO-DIALOG

38RA Régulation PRO-DIALOG 38RA Régulation PRO-DIALOG Instructions de fonctionnement et d'entretien Table des matières 1 - MESURES DE SÉCURITÉ... 3 1.1 - Généralités... 3 1.2 - Protection contre les électrocutions... 3 2 - DESCRIPTION

Plus en détail

EN 16005 Exigences relatives aux détecteurs

EN 16005 Exigences relatives aux détecteurs EN 16005 Exigences relatives aux détecteurs Norme européenne pour portes actionnées par source d énergie extérieure La norme européenne EN 16005 définit les exigences de sécurité en matière de conception

Plus en détail

La fiabilité fait la différence Détecteurs de fumée Ei Electronics

La fiabilité fait la différence Détecteurs de fumée Ei Electronics DAAF La fiabilité fait la différence Détecteurs de fumée Ei Electronics DAAF UNIQUE: Interconnexion radio optionnelle avec une technologie multi-signaux www.eielectronics.fr Les détecteurs de fumée sauvent

Plus en détail

PROFIL DE MÉTIER SECTORIEL

PROFIL DE MÉTIER SECTORIEL PROFIL DE MÉTIER SECTORIEL MÉCANICIEN D ENTRETIEN AUTO ET UTILITAIRES LÉGERS Date d'édition: novembre 2012 ASBL EDUCAM VZW Avenue J. Bordetlaan 164, Bruxelles 1140 Brussel T 02 778 63 30 F 02 779 11 32

Plus en détail

CONSIGNES DE SÉCURITÉ Exploitation Transport Maintenance

CONSIGNES DE SÉCURITÉ Exploitation Transport Maintenance SOMMAIRE 1.0 Consignes de sécurité 1.1 Obligations de base 1.2 Protection de l environnement 1.3 Types de danger particuliers et équipements de protection individuels 2.0 Transport 2.1 Étendue de la livraison

Plus en détail

UTILISATION DES MACHINES : CE QU IL FAUT RETENIR. Extrait de l article R. 4311-4, R. 4311-5, R. 4311-7 et R. 4311-8 du Code du Travail :

UTILISATION DES MACHINES : CE QU IL FAUT RETENIR. Extrait de l article R. 4311-4, R. 4311-5, R. 4311-7 et R. 4311-8 du Code du Travail : UTILISATION DES MACHINES : CE QU IL FAUT RETENIR 1. DÅfinitions Extrait de l article R. 4311-4, R. 4311-5, R. 4311-7 et R. 4311-8 du Code du Travail : Å Une machine est un ensemble de piçces ou d'organes

Plus en détail

Reconnaissance des résultats d essais

Reconnaissance des résultats d essais Référentiels Matériel Recommandation Recommandation Matériel Moyen acceptable de conformité SAM 009 Applicable sur : RFN Edition du 04/07/2012 Version n 2 du 13/12/2013 Applicable à partir du : 13/12/2013

Plus en détail

pmp Plate-forme Maison Passive a.s.b.l

pmp Plate-forme Maison Passive a.s.b.l Synthèse - NBN EN 13829 Performance thermique des bâtiments Détermination de la perméabilité à l air des bâtiments Méthode de pressurisation par ventilateur (ISO 9972 : 1996, modifiée) 1. Introduction

Plus en détail

Compilation des approches réglementaires utilisées dans divers pays Informations reçues par le Secrétariat dans le cadre d'une enquête en 2009

Compilation des approches réglementaires utilisées dans divers pays Informations reçues par le Secrétariat dans le cadre d'une enquête en 2009 Compilation des approches réglementaires utilisées dans divers pays Informations reçues par le Secrétariat dans le cadre d'une enquête en 2009 À sa dix-septième session, le Groupe de travail a chargé l

Plus en détail

Implantation des pompes à chaleur gaz naturel à absorption Note d informations

Implantation des pompes à chaleur gaz naturel à absorption Note d informations Implantation des pompes à chaleur gaz naturel à absorption Note d informations Préambule général Le présent document constitue une note d information relative aux règles d implantation de pompes à chaleur

Plus en détail

Réf. : 3478F - 4.33 / a - 02.01. BIOSANIT Stations de relevage pour eaux usées. Installation et maintenance

Réf. : 3478F - 4.33 / a - 02.01. BIOSANIT Stations de relevage pour eaux usées. Installation et maintenance Cette notice doit être transmise à l utilisateur final Installation et maintenance SOMMAIRE 1 - GÉNÉRALITES...5 2 - UTILISATION...5 3 - CARACTÉRISTIQUES...5 4 - MANUTENTION...5 5 - STOCKAGE...5 6 - INSTALLATION...5

Plus en détail

Cadenasser pour la vie SENSIBILISATION AU CADENASSAGE

Cadenasser pour la vie SENSIBILISATION AU CADENASSAGE Cadenasser pour la vie SENSIBILISATION AU CADENASSAGE Dans cet ouvrage, les génériques masculins sont utilisés sans discrimination et uniquement pour alléger le texte. Toute reproduction doit être autorisée

Plus en détail

Guide de clôtures de piscine

Guide de clôtures de piscine Guide de clôtures de piscine ottawa.ca/enceintesdepiscine Le présent guide vous aidera à obtenir un permis pour l enceinte qui entoure votre piscine (voir la définition plus bas). En vertu du Règlement

Plus en détail

APERÇU DU PARTENARIAT TRANSPACIFIQUE (PTP) Principaux thèmes sur les procédures d origine. Certification de l origine / Preuves de l origine

APERÇU DU PARTENARIAT TRANSPACIFIQUE (PTP) Principaux thèmes sur les procédures d origine. Certification de l origine / Preuves de l origine APERÇU DU PARTENARIAT TRANSPACIFIQUE (PTP) Le texte de l Accord a été publié par les Parties au PTP le 5 novembre 2015. Les Parties contractantes sont les suivantes : Australie, Brunei Darussalam, Canada,

Plus en détail

POSTE D ESSAIS DIELECTRIQUES KPG 50/80/110/120 kv

POSTE D ESSAIS DIELECTRIQUES KPG 50/80/110/120 kv AVTM070503F Mai 2003 Manuel Utilisateur POSTE D ESSAIS DIELECTRIQUES KPG 50/80/110/120 kv EQUIPEMENT HAUTE TENSION Lire le manuel entièrement avant utilisation. POSTE D ESSAIS DIELECTRIQUES KPG Manuel

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Tension nominale c.a./hz (+/- 10%) 1/6 110/6 0 1/3 110/6 0 1/3 220/50 1/3 220/50 1/3 220/60 1/2 110/50 1/2 110/6 0 3/4 220/50

AVERTISSEMENT. Tension nominale c.a./hz (+/- 10%) 1/6 110/6 0 1/3 110/6 0 1/3 220/50 1/3 220/50 1/3 220/60 1/2 110/50 1/2 110/6 0 3/4 220/50 DIRECTIVES D INSTALLATION I-7C7-FRC Ensemble dispositif de maintien de la pression d air/compresseur de la série 7C7 AVERTISSEMENT Lire attentivement et assimiler les instructions avant l installation

Plus en détail

Nos Réf. : CODEP-DTS-2014-057238 GIP CYCERON Campus Jules Horowitz Boulevard Henri Becquerel BP 5229 14074 CAEN CEDEX 5

Nos Réf. : CODEP-DTS-2014-057238 GIP CYCERON Campus Jules Horowitz Boulevard Henri Becquerel BP 5229 14074 CAEN CEDEX 5 RÉPUBLIQUE FRANCAISE DIRECTION DU TRANSPORT ET DES SOURCES Montrouge, le 30 décembre 2014 Nos Réf. : CODEP-DTS-2014-057238 GIP CYCERON Campus Jules Horowitz Boulevard Henri Becquerel BP 5229 14074 CAEN

Plus en détail

VOISINAGE DES RESEAUX DE DISTRIBUTION DE GAZ AVEC LES AUTRES OUVRAGES SOMMAIRE

VOISINAGE DES RESEAUX DE DISTRIBUTION DE GAZ AVEC LES AUTRES OUVRAGES SOMMAIRE CAHIER DES CHARGES AFG VOISINAGE DES RESEAUX DE DISTRIBUTION DE GAZ AVEC LES AUTRES OUVRAGES RSDG 4 15 décembre 2002 SOMMAIRE 1. - OBJET DU CAHIER DES CHARGES 2 2. - DOMAINE D'APPLICATION 2 3. - OUVRAGES

Plus en détail

SéConForm FORMATION ELECTRICITE FORMATION LEVAGE. FORMATION ATEX (risque explosion) Sécurité, Conseil, Formation. Savoir avancer

SéConForm FORMATION ELECTRICITE FORMATION LEVAGE. FORMATION ATEX (risque explosion) Sécurité, Conseil, Formation. Savoir avancer FORMATION ELECTRICITE FORMATION LEVAGE FORMATION ATEX (risque explosion) SéConForm Sécurité, Conseil, Formation GOARDOU Vincent 06.82.08.07.52 vincent.goardou@sfr.fr Savoir avancer Formations «Sécurité

Plus en détail

Systèmes de Conduits Collectifs pour Chaudières Étanches en Pression (3CEp)

Systèmes de Conduits Collectifs pour Chaudières Étanches en Pression (3CEp) Commission chargée de formuler des Avis Techniques Groupe Spécialisé n 14 Installations de Génie Climatique et Installations Sanitaires Systèmes de Conduits Collectifs pour Chaudières Étanches en Pression

Plus en détail

Cours interentreprises

Cours interentreprises Cours interentreprises Sommaire Installatrice sanitaire CFC Installateur sanitaire CFC Décembre 2007 Copyright by suissetec Schweizerisch-Liechtensteinischer Gebäudetechnikverband Association suisse et

Plus en détail

La fiabilité fait la différence Détecteurs de fumée Ei Electronics

La fiabilité fait la différence Détecteurs de fumée Ei Electronics La fiabilité fait la différence Détecteurs de fumée Ei Electronics DAAF www.eielectronics.fr NOUVEAU: Interconnexion radio optionnelle avec une technologie multi-signaux unique Les détecteurs de fumée

Plus en détail

Les Fichiers Autodesk Inventor

Les Fichiers Autodesk Inventor Les Fichiers Autodesk Inventor Pour gérer les composants d un projet, il est essentiel de comprendre comment Autodesk Inventor enregistre les données. Au niveau du fichier, chaque pièce et assemblage sont

Plus en détail

Tous les 6 mois. Une personne compétente. Tous les ans pour l alimentation de secours

Tous les 6 mois. Une personne compétente. Tous les ans pour l alimentation de secours 1 Tous les 6 mois Une personne compétente Tous les ans pour l alimentation de secours 2 Ainsi que les équipements suivants: Etc 3 Mise ou remise en service d un appareil de levage Examen d adéquation ayant

Plus en détail

Règlementation Domaine : ELECTRIQUE

Règlementation Domaine : ELECTRIQUE Règlementation Domaine : ELECTRIQUE DIRECTIVE 2007/30/CE «Lieux de travail» Parlement européen et du conseil du 20 juin 2007 (modifie la directive 89/391/CEE) (JO L 393 du 30.12.1989, p. 1) CONCERNANT

Plus en détail

REGLEMENT TECHNIQUE D EVALUATION DIAGNOSTIC IMMOBILIER EPREUVE ELECTRICITE ABCIDIA CERTIFICATION

REGLEMENT TECHNIQUE D EVALUATION DIAGNOSTIC IMMOBILIER EPREUVE ELECTRICITE ABCIDIA CERTIFICATION REGLEMENT TECHNIQUE D EVALUATION DIAGNOSTIC IMMOBILIER EPREUVE ELECTRICITE ABCIDIA CERTIFICATION page 1/6 GENERALITES La personne physique candidate à la certification démontre qu elle possède les connaissances

Plus en détail

BC 05.03.02. Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001,

BC 05.03.02. Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001, BC 05.03.02 Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001, Spécialité(s) : Toutes concernées Disciplines concernées : Toutes spécialités Titre : Guide de lecture de la norme NF

Plus en détail

Programme général des essais de validation et de performance des centrales biomasses raccordées au réseau de distribution d'hydro-québec

Programme général des essais de validation et de performance des centrales biomasses raccordées au réseau de distribution d'hydro-québec BC Programme général des essais de validation et de performance des centrales biomasses raccordées au réseau de distribution d'hydro-québec Rédigé par : Essais spécialisés de transport (TransÉnergie) Pour

Plus en détail

CONTROLE ET VERIFICATIONS PERIODIQUES DES INSTALLATIONS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC LOCAL ENSEIGNEMENT (EPLE)

CONTROLE ET VERIFICATIONS PERIODIQUES DES INSTALLATIONS D UN ETABLISSEMENT PUBLIC LOCAL ENSEIGNEMENT (EPLE) LYCEE NICOLAS BREMONTIER 152 Cours de l Yser 33800 BORDEAUX Cahier des Clauses Particulières (C.C.P.) Le présent cahier comporte 10 pages numérotées de 1 à 10 relatif aux CONTROLE ET VERIFICATIONS PERIODIQUES

Plus en détail

vu le traité sur le fonctionnement de l Union européenne, et notamment son article 192, paragraphe 1,

vu le traité sur le fonctionnement de l Union européenne, et notamment son article 192, paragraphe 1, 27.6.2014 Journal officiel de l Union européenne L 189/135 RÈGLEMENT (UE) N o 660/2014 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 15 mai 2014 modifiant le règlement (CE) n o 1013/2006 concernant les transferts

Plus en détail

Cahier des Charges Commun aux Entreprises ANNEXE SECURITE NOTICE SECURITE AEROPORTUAIRE

Cahier des Charges Commun aux Entreprises ANNEXE SECURITE NOTICE SECURITE AEROPORTUAIRE Pages : 1/11 Table des matières 1. OBJET ET CHAMP D APPLICATION... 2 2. REGLEMENTATION APPLICABLE... 3 3. DISPOSITIONS APPLICABLES AU COCONTRACTANT ET A SES SOUS- TRAITANTS... 4 3.1. DESIGNATION D UN INTERLOCUTEUR

Plus en détail

- 1 - Mise en service de Smart-UPS RT 15/20 kva. Services de mise en service

- 1 - Mise en service de Smart-UPS RT 15/20 kva. Services de mise en service Cahier des charges Services de mise en service - 1 - de Smart-UPS RT 15/20 kva Smart-UPS RT 15/20 kva Service 1.0 Synthèse Table des matières 1.0 Synthèse 2.0 Caractéristiques et avantages 3.0 incluses

Plus en détail

Exigences pour la certification de mouvements et de montres mécaniques résistant aux champs magnétiques de 1,5 T (15 000 G)

Exigences pour la certification de mouvements et de montres mécaniques résistant aux champs magnétiques de 1,5 T (15 000 G) Institut fédéral de métrologie METAS METAS-N001 Exigences pour la certification de mouvements et de montres mécaniques résistant aux champs magnétiques de 1,5 T (15 000 G) Numéro du document: METAS-N001/f

Plus en détail

RÉGULATEUR DE PRESSION SECURITÉ MANQUE D EAU Type BRIO 2000 M

RÉGULATEUR DE PRESSION SECURITÉ MANQUE D EAU Type BRIO 2000 M juin11 Composants et fournitures électromécaniques RÉGULATEUR DE PRESSION SECURITÉ MANQUE D EAU Type BRIO 2000 M Notice d utilisation ATEC FRANCE 25 rue de la source - 33170 GRADIGNAN Tél. 05 56 89 92

Plus en détail

CODE DE SECURITE RELATIF A L'ELECTRICITE

CODE DE SECURITE RELATIF A L'ELECTRICITE CERN 1 Edms 335725 CODE DE SÉCURITÉ SAFETY CODE C1 Publié par : Le Directeur général Date de révision: 1990 Original: français/french CODE DE SECURITE RELATIF A L'ELECTRICITE ELECTRICAL SAFETY CODE CODE

Plus en détail

Opérations exécutées suivant la Sous-section 4 (SS4) du décret du 4 mai 2012 du code du travail

Opérations exécutées suivant la Sous-section 4 (SS4) du décret du 4 mai 2012 du code du travail Opérations exécutées suivant la Sous-section 4 (SS4) du décret du 4 mai 2012 du code du travail En complément du DTA, le donneur d ordre fait réaliser un repérage de tous les matériaux contenant de l amiante

Plus en détail

Arrêté royal du 4 mai 1999 concernant l utilisation d équipements de travail servant au levage de charges (M.B. 4.6.1999)

Arrêté royal du 4 mai 1999 concernant l utilisation d équipements de travail servant au levage de charges (M.B. 4.6.1999) Arrêté royal du 4 mai 1999 concernant l utilisation d équipements de travail servant au levage de charges (M.B. 4.6.1999) Modifié par: (1) arrêté royal du 28 août 2002 désignant les fonctionnaires chargés

Plus en détail

Conforme au règlement (CE) n 1907/2006 (REACH), Annexe II, modifié conformément au règlement (CE) n 453/2010-Europe

Conforme au règlement (CE) n 1907/2006 (REACH), Annexe II, modifié conformément au règlement (CE) n 453/2010-Europe FICHE DE DONNEES DE SECURITE ITSOCLEAR 1. Identification de la substance/préparation et de la société/entreprise Identification de la substance ou de la préparation Nom du produit : Itsoclear Code du produit

Plus en détail

Accord-cadre concernant les petits travaux d entretien et les réparations courantes au profit de l Inserm ADR Paris VII et de ses unités rattachées

Accord-cadre concernant les petits travaux d entretien et les réparations courantes au profit de l Inserm ADR Paris VII et de ses unités rattachées Administration Déléguée Régionale Paris VII Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT N 2 : PLOMBERIE- SANITAIRE (CCTP) Accord-cadre concernant

Plus en détail

ATEX. I. Présentation du contexte réglementaire. II. Les textes en détails. III. Synthèse Globale de la Réglementation ATEX. A. La directive produit

ATEX. I. Présentation du contexte réglementaire. II. Les textes en détails. III. Synthèse Globale de la Réglementation ATEX. A. La directive produit ATEX I. Présentation du contexte réglementaire II. Les textes en détails III. Synthèse Globale de la Réglementation ATEX A. La directive produit 1) Conception des produits : 2 approches 2) Contenu 3) Des

Plus en détail

ORDRE DE MISSION Date de Commande : N de Dossier :

ORDRE DE MISSION Date de Commande : N de Dossier : : Heure FA Un exemplaire (1 ère page seulement) est à nous retourner signé L autre exemplaire est à conserver ORDRE DE MISSION Date de Commande : N de Dossier : Date du RDV : Situation RENDEZ VOUS du RDV

Plus en détail

Association canadienne de radioprotection PROFIL DES COMPÉTENCES FONDAMENTALES

Association canadienne de radioprotection PROFIL DES COMPÉTENCES FONDAMENTALES Association canadienne de radioprotection Reconnaissance et agrément professionnels PROFIL DES COMPÉTENCES FONDAMENTALES Préparé par : Révisé par : Gary Wilson B.Sc., RTNM, MEd. Comité des professionnels

Plus en détail