Le Festival Transphotographiques fête ses dix ans 26 mai - 26 juin 2011

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le Festival Transphotographiques fête ses dix ans 26 mai - 26 juin 2011"

Transcription

1 1

2 Le Festival Transphotographiques fête ses dix ans 26 mai - 26 juin 2011 La programmation - NORD[S] À l occasion du dixième anniversaire des Transphotographiques, le thème choisi par les deux commissaires d exposition est celui du regard porté sur la région du Nord, au sens le plus large du terme comme le signale le pluriel du titre. Le programme sera consacré à la valorisation de notre territoire, lieu privilégié de la promotion de la photographie, rendue accessible à tous les publics. Un programme d avantage ancré dans la région avec notamment la participation de nouveaux lieux, mais aussi élargi à plusieurs villes de la métropole lilloise et dans les lieux culturels principaux de la ville de Lille. Au-delà du programme d expositions, cet anniversaire sera l occasion de fêter un premier cycle de 10 ans de photographie dans notre région, à travers des Transphotographiques exceptionnelles : des soirées rétrospectives, un magazine spécial avec des portraits et interviews de tous ceux qui ont contribué à l aventure, des rencontres avec les artistes, des stages, des lectures de portfolios Pendant un mois, le Festival battra son plein, mettra en valeur les artistes et donnera à voir et à réfléchir à un public large, diversifié et fidèle. Et quelques surprises alliant photo, vidéo et musique seront réservées aux visiteurs «Le programme se construit sur une pluralité de sujets : société, culture, paysage, histoire, patrimoine, traités par des photographes d origines, de sensibilités et de générations différentes. Sur le modèle des éditions précédentes, la manifestation présente des œuvres photographiques très diverses, tant par leur style que par la période qu elles concernent. Un éclairage particulier sera porté sur un photographe dont l œuvre occupe une place majeure dans la photographie contemporaine, celle de l italien Gabriele Basilico qui, entre autres, a travaillé dans le cadre de la mission de la Datar sur le paysage de la côte, entre Dunkerque et le Tréport. À ses côtés figurent dans le programme des noms tels que Jean-Philippe Charbonnier et Jean Marquis qui ont réalisé des reportages sur la région au cours des années 50, JS Cartier qui a arpenté à partir de 1990 les paysages de la Grande Guerre, Claude Mollard qui porte aujourd hui un regard très personnel sur la ville de Lille. Des photographes contemporains, parmi lesquels Jürgen Nefzger, Bogdan Konopka, Patrick Tourneboeuf et Jean-Christophe Béchet composent également ce programme, ainsi que des missions sur la région confiées à Marie Amar et aux photographes du quotidien La Voix du Nord qui s associe à la manifestation. À cela s ajouteront deux grandes expositions collectives construites sur le thème du Nord et impliquant des photographes de la région. Quant au patrimoine, il n est pas négligé puisque seront mises en valeur les collections des archives de l Hospice Comtesse à travers, le fonds Pasquero, et celles de la Bibliothèque municipale de Lille avec des photographies de la Deûle au XIXe siècle. La thématique de cette dixième édition des Transphotographiques est aussi l occasion pour le public de revisiter des projets de création qui ont été menés dans la région au cours de ces dernières années. Donner la possibilité de revoir certaines expositions dans d autres lieux est une façon de valoriser les initiatives de qualité qui ont été prises dans le Nord en matière de photographie et ont entre autres associé Florence Chevallier, Jacqueline Salmon et Anne-Marie Filaire.» Commissariat général des expositions : Françoise Paviot et Gabriel Bauret Contact Presse : Gaëlle Vaillant TRANSPHOTOGRAPHIQUES 18, rue Frémy - Lille

3 SOMMAIRE INTRODUCTION : Programmation à lille Programmation métropole LES EXPOSITIONS LES COMMISSAIRES EN PERIPHERIE DU FESTIVAL 3

4 Tri Postal Expositions Individuelles : JS Cartier, Traces de la Grande Guerre Anne Favret et Patrick Manez, B comme Bruxelles Jürgen Nefzger, Spielzeug En collaboration avec le Musée des Beaux-Arts de Dunkerque. Valérie Broquisse, Après En collaboration avec Renting-Art / Eric Lévy. Jean-Christophe Béchet, France Nord Jacqueline Salmon, Sangatte En collaboration avec la Galerie Michèle Chomette. Florence Chevallier, Toucher Terre Patrick Tourneboeuf, Les Stèles, (en partenariat avec l Historial de la Grande Guerre de Péronne) Marie-Noëlle Boutin, Territoire de Jeunesse Anne-Marie Filaire, Transfrontalières avec la collaboration du Centre régional de la Photographie. Expositions collectives : Dix ans, Dix photographes : les héritiers d un contexte favorable Jean-Marie Dautel (commissaire d exposition), Philippe Bazin, Philip Bernard, Franck Bernard, Olivier Despitcht, Rémy Guerrin, Gilles Decavel, Bertrand Gadenne, Gerald Garbez, Jean-Philippe Materne, Hervé Robillard, Antoine Petitprez. Appel à projet : Gabriel Bauret (commissaire d exposition) Gilles Cruypenynck, Hervé Dorval, Nicolas Fussler, Frédéric Lecloux, Boris Rogez Palais Rameau Ericka Weidmann (commissaire d exposition), Nord(s) : Regards Croisés 79 photographes Salle du conclave du palais rihour Bogdan Konopka, Résonance Galerie raison d art Fred, sans titre galerie hollevout Multiples artistes, Badgofoto Palais des Beaux-Arts Invité d honneur : Gabriele Basilico, DATAR , Rétrospective Claude Mollard, Origènes de Lille et Grafogènes Hospice Comtesse Jean-Philippe Charbonnier, Le Nord Jean Marquis, Voyage au long de la Deûle Pasquero, Un atelier de photographie industrielle à Lille au début du siècle dernier Sélection de photographies du fonds Pasquero. Bibliothèque municipale de Lille, La Deûle, un patrimoine photographique John Bulmer, Le Nord de John Bulmer Galerie New Square Giacomo Brunelli, The Animals galerie la Sécu Vincent J. Stoker et Fabien Swyngedauw Hétérotopia Maison de la photographie Patrick Tourneboeuf, Les Cheminées, Nulle part Alexa Brunet, Journal de Nuit, 2010 Michal Szlaga Une histoire photographique des chantiers navals Maison de l Architecture et de la Ville Véra Cardot et Pierre Joly, Photographies d Architecture vieille bourse Photographes de la Voix du Nord, [Émotions!]. 4

5 EXPOSITIONS LILLE MÉTROPOLE et REGION Mouvaux : Grand boulevard Bastien Defives : Des rives littoral Mer du Nord et Manche Mouvaux : Salons de l ancien hôtel de ville club des cinéastes et photographes amateurs de Mouvaux (CCPAM), Exposition collective La Madeleine : Le Millénaire Damien Peyret : Swim & Steam Roubaix : La Plus Petite Galerie du Monde (ou PRESQUE) (Commissaires d exposition : Caroline Robe) Phil Barth, François Daumerie, Patrice Deregnaucourt, K-Poon Dubus, Eric Keller, Alan Marsh, Perlimpinpin, Fabrice Poiteaux, Caroline Robe, Jacques Van Roy, Exposition Collective : Toy s camera Roubaix : Ankama Restaurant & l OEIL Photographique Michel Lagarde : Dramagraphies Roubaix : Manufacture des Flandres, Musée atelier Anna Solé : Poses et dé-poses Villeneuve d Ascq : École d Architecture Maxime Brygo : Newland Tourcoing : Galerie Nadar Daniel Lienard & Bruno Delannoy, Vide-grenier La Madeleine : Galerie Rezeda Annabelle Folliet : La mémoire du caméléon # 2 Ronchin : Hall de l Hôtel de Ville Gérald Deflandre, Les frontaliers Ronchin : Club de photographie de Ronchin, Nord, terre de contraste Foncquevillers : La Brasserie Marie Amar, La Brasserie Nicolas Bluche, sans titre Nicolas Kowalski, sans titre Houplin-Ancoisne : Jardin Mosaïc charles delcourt, Tout in haut de ch terril 5

6 LES EXPOSITIONS 6

7 PALAIS DES BEAUX - ARTS Exposition du 26 mai au 26 juin Vernissage de l exposition le mercredi 25 mai à 19h Entrée rue de Valmy accès auditorium Lille Tel Le lundi de 14h à 18h Et du mercredi au dimanche de 10h à 18h Invité d honneur : Gabriele Basilico, «DATAR » «RÉTROSPECTIVE» «Rétrospective» 16 tirages noir et blanc et couleurs, encadrés sous-verre, formats de 60 x 80 cm à 100 x 200 cm Collection de l artiste Le rapport de l œuvre de Gabriele Basilico avec la région du nord est lié à une mission qui aura profondément marqué la photographie des années quatre-vingt en France. Il s agit d une commande de la Délégation à l aménagement du territoire et à l action régionale, la Datar, qui, sur une idée de Bernard Latarjet et François Hers, lance en 1984 une campagne photographique sur le territoire français, demandant à quinze photographes de différentes nationalités de dresser chacun à leur manière un inventaire des divers aspects du paysage. À la fin de l année 1985, un premier état des travaux est présenté au Palais de Tokyo à Paris et donne la mesure de chaque approche. Parmi les quinze photographes invités à collaborer à ce projet figure Gabriele Basilico. Il opère sur les paysages du bord de mer, de la frontière belge au Mont-Saint-Michel et produit, ainsi que l écrit Bernard Latarjet, «un des résultats les plus exemplaires». Son travail ne consiste pas seulement à décrire le paysage tel qu il est, mais à permettre, grâce à la photographie méticuleuse qu il met en oeuvre, de dresser un état des lieux qui associe la nature au bâti, de comprendre certaines mutations, certains désordres, de détecter de possibles évolutions. Cette mission constitue pour Gabriele Basilico un moment de sa carrière et un repère essentiels : il a cerné une méthode, précisé les enjeux de sa photographie, affirmé un style qui va de pair avec le rythme imposé par l usage de chambre. En France, Gabriele Basilico est l un des photographes italiens les plus réputés, son travail sur l architecture et le paysage fait autorité. Il semblait donc logique dans le cadre d une édition des Transphotographiques consacrée au nord de revisiter ces paysages tels qu il les avait arpentés au cours des années quatre-vingt, mais sans toutefois se limiter géographiquement. Il y a, dans le cheminement du photographe sur le bord de mer, une évidente continuité qu il est difficile de rompre. S arrêter par exemple au Tréport, sous prétexte que l on quitterait le nord de la France, n aurait guère de sens, d autant plus que les lumières et les architectures ne changent pas fondamentalement. Quant au regard du photographe, il ne diffère pas non plus, entre le début et la fin de sa mission. Il fallait donc présenter une restitution de l ensemble de cette mission. Dans le même esprit, et en référence aux différents projets qui composent l œuvre de Gabriele Basilico, un peu comme on réserve une place à la biographie d un artiste dans l espace d un ouvrage ou d une exposition, il semblait intéressant de contextualiser ce travail pour la Datar et de porter un éclairage sur ce qui allait suivre cette mission. L autre volet de l exposition permet ainsi de mieux cerner une vision du paysage urbain à travers des travaux sur quelques métropoles européennes, entre autres Lille, qu il photographie en 1995, ainsi qu une œuvre de jeunesse : les «portraits d usines» de Milan, antérieurs à la Datar. Gabriele Basilico a toujours associé à son travail des ouvrages d édition. Même si ses expositions sont très visitées, même si ses tirages sont entrés dans de nombreuses collections en Europe, le livre demeure l une des traces les plus durables et reste accessible une fois les œuvres décrochées du mur. Gabriele Basilico a presque toujours publié un livre à l occasion de chacune de ses missions importantes et collaboré avec des éditeurs européens de très grande qualité. La quantité de publications est telle que l idée lui est venue récemment de concevoir une exposition dont la matière était uniquement constituée de ses différentes monographies publiées depuis Il fallait rappeler cette réalité du travail de Gabriele Basilico et montrer en regard de chaque pièce de la rétrospective un ouvrage auquel elle se réfère. Gabriel Bauret Rencontre avec Gabriele Basilico, accompagnée d une projection, Vendredi 10 juin,17h00, la Maison de la Photographie 7

8 PALAIS DES BEAUX - ARTS Exposition du 26 mai au 26 juin Vernissage de l exposition le mercredi 25 mai à 19h Entrée rue de Valmy accès auditorium Lille Tel Du mercredi au dimanche de 10h à 19h Claude Mollard, Origènes de Lille et Grafogènes «Origènes» et «Graphogènes», ces termes exigent quelques explications quant à la réalité de la pratique photographique à laquelle ils renvoient. Avant d être photographe, Claude Mollard est homme de culture ; il est curieux et voyageur, les deux vont ensemble. Le travail qu il mène depuis plusieurs années et réuni sous le titre «Origènes» est étroitement lié à ces qualités. Quant à sa photographie proprement dite, elle se conjugue avec un sens aigu de l observation : c est dans la réalité matérielle, par différence avec une réalité humaine qui concerne un tout autre domaine de la photographie, qu il cherche son sujet. Un sujet qui n existe pas en soi : c est le cadrage et la composition qui le révèle et le met en valeur. Claude Mollard explore les paysages de la nature, parcourt les villes, les sites historiques avec l idée de repérer ce qui va faire sens dans la matière, qu elle soit minérale ou végétale. À propos du travail sur Lille qu il présente aujourd hui, il écrit : «J ai longuement erré dans les rues de la vieille ville, j ai frôlé ses murs, j ai raclé ses chaussées, j ai photographié avec mes souliers!». Explorant méthodiquement les formes des arbres, les reliefs des pierres, le sol des rues, les détails d un bâti, voire d une œuvre d art, il s en approche au plus près et c est également dans ce geste qui consiste à changer la dimension de la réalité que se révèle la figure anthropomorphique. Laissons parler le photographe : «La captation des Origènes a d abord été une manière d exercice du regard, une forme d art de la perception». Mais il ne s agit pas seulement de cerner dans la matière un visage, parfois très expressif - le photographie grossissant ici certains traits, à la manière de la caricature -, Claude Mollard établit aussi des liens entre l image qu il réalise et le contexte, le territoire partiuclier dans lequel il opère. Dans le mot «Origènes», il y a à la fois l idée d origine et celle de la transmission. L image est en quelque sorte une pièce d une enquête sur une identité culturelle, historique. On ne citera qu un exemple parmi d autres : «Les briques de Lille ont des regards noirs. Regards noirs de peur, noirs de fatigue, noirs d ivresse, noirs de colère, noirs des combats du rouge et du noir. L Origène de brique rouge et noir : Origène révolutionnaire des combats ouvriers.» L exposition est complétée ici par une série qui s inscrit dans le prolongement des «Origènes», à la différence que celle-ci porte sur ce qui est déjà en soi une représentation, une écriture visuelle : Claude Mollard cadre ces compositions issues d un mode d expression très contemporain - le tag qui envahit aujourd hui le paysage urbain - et crée ainsi les conditions d une rencontre avec une figure humaine d un autre type. Avec les «Origènes», Claude Mollard nous parle des profondeurs, avec ces «Graphogènes», il interroge la surface du monde actuel. Mais il nous remet aussi en mémoire les photographies de Brassaï et réactualise les travaux que celui-ci avait réalisés sur les graffitis. «Un art de la révélation sous une autre forme, un art de l ouverture, un art qui renforce la communication, voulue et refusée, du fait de son caractère marginal et réservé, par le seul graffiti» écrit Claude Mollard. Si cet ensemble qu il nous présente aujourd hui au Musée des Beaux-arts est en phase avec le thème des Nord(s) de cette nouvelle édition des Transphotographiques, il entre également en résonance avec différentes pratiques artistiques telles que l art brut initié par Jean Dubuffet. Gabriel Bauret 8

9 TRI POSTAL Exposition du 28 mai au 26 juin Vernissage le samedi 28 mai à 17h00 Avenue Willy Brandt Lille Tel Du mercredi au dimanche de 10h à 19h JS Cartier, Traces de la Grande Guerre Expositions Personnelles Guerre si lointaine et si proche à la fois... Qui, pour les jeunes d aujourd hui, prend place dans la nuit des temps. En 1914, on écoutait des disques, il y avait déjà des téléphones, des avions, des courses automobiles, des cinémas et à Paris, on prenait le métro. En Allemagne une ligne aérienne reliait les grandes villes, par dirigeables. Quand le conflit éclate, la Belgique et le Nord de la France sont parmi les premières régions envahies. Tout au cours de la guerre des tranchées de la fin 1914 au printemps 1918, les zones les plus chaudes, celles où eurent lieu les combats les plus meurtriers sont le Nord, le Pas-de-Calais, la Flandre belge et Verdun. Il y a encore denombreux vestiges, souvent laissés en l état. A Pérenchies, dans le Nord, des bunkers marqués 1915 occupent encore les rues ; les faire sauter aurait détruit les maisons alentour. A Aubers, il existait encore 95 abris allemands en Seules les colonnes d une église ont survécu à Méricourt, dans le Pas-de-Calais. A Hill 60 (cote 60) à Zillebeke en Belgique les combats furent si acharnés que la terre reste une carte en relief de souffrances oubliées (Robert Cowley). De nombreux soldats gravèrent leur nom sur des murs d église, pour s assurer de la postérité et d un salut éternel, ayant eux-mêmes de fortes chances de disparaître. Le projet Front Ouest a débuté dès 1984 et s est poursuivi au cours de dix années. Le but était de créer une sorte de monument photographique, démontrant par les vestiges encore visibles sur les champs de bataille, que cette guerre qui a pris une dimension mythique avait été bien réelle puisqu il y a encore des pièces à conviction pour le prouver. L auteur-photographe, de formation plasticienne, a voulu créer des œuvres d art ayant en même temps une valeur documentaire, dans la tradition des photographes américains des années 1860 célébrant le Grand Ouest, de l Anglais Francis Frith en Egypte et en France celles d Eugène Atget, des frères Seeberger et des frères Bisson parmi bien d autres. Ce projet a notamment reçu le soutien financier des Conseils généraux du Nord et du Pas-de-Calais, de la Leverhulme Foundation (Londres) ainsi que les conseils des Archives départementales du Pas-de-Calais. 9

10 TRI POSTAL Exposition du 28 mai au 26 juin Vernissage le samedi 28 mai à 17h00 Avenue Willy Brandt Lille Tel Du mercredi au dimanche de 10h à 19h Anne Favret et Patrick Manez, B comme Bruxelles «Ces images s inscrivent dans un travail au long cours, «Europe - le plan B», que nous menons sur les villes européennes dont le nom commence par la lettre B. Une contrainte qui inscrit dans notre démarche une part d arbitraire qui va dans le sens de la neutralité à laquelle nous aspirons. Cette série sur Bruxelles constitue l un des chapitres de cet ensemble le plus vaste où les villes sont vues à travers un prisme chaque fois différent. Ce qui nous intéresse c est d envisager la ville exclusivement à partir de l espace public, non d un point de vue extérieur mais en tant qu usager. Retrouver à travers ces images l intimité que soit disant les grandes villes ne permettent plus. Le choix d un éclairage «entre chien et loup» a été fait à priori. C est pour nous la lumière qui joue le rôle principal de ces photographies. Ce moment de basculement entre le jour et la nuit permet de dégager de la complexité urbaine ces petites échoppes sans que toutefois elles n occupent une surface trop importante dans l image. Nous tenions à prendre une distance suffisante pour «faire paysage», rendre visible l organisation des différents éléments et offrir un espace au sein duquel on puisse circuler. Cependant le sujet principal reste dominant car c est finalement lui qui éclaire la scène.» Anne Favret et Patrick Manez «Parce qu ils s arrêtent devant ce que l on croise sans un regard, qu ils se penchent sur une situation triviale dont on se détourne, parce qu enfin ils renoncent à toute hiérarchie dans l ordre des informations que nous classons sans cesse par ordre de priorité dans notre esprit, Anne Favret et Patrick Manez nous font prendre conscience de ce qui nous entoure. Il n y a plus alors de «sujet», car nous ne sommes ni devant un reportage et encore moins un tableau classique. Nous sommes face à la construction d un réel sculpté par le regard.» Michel Poivert 10

11 TRI POSTAL Exposition du 28 mai au 26 juin Vernissage le samedi 28 mai à 17h00 Avenue Willy Brandt Lille Tel Du mercredi au dimanche de 10h à 19h Jürgen Nefzger Spielzeug, en collaboration avec le Musée des Beaux-Arts de Dunkerque. C est au cours d une commande passée par le Musée des Beaux-Arts de Dunkerque que Jürgen Nefzger a eu l occasion de rencontrer un personnage marginal, vivant dans la banlieue dans un espace précaire où il rassemble une multitude d objets hétéroclites, un peu à la façon d une collection d art brut. Intéressé par les jouets, des portants à roulettes pour enfants de deux à quatre ans entassés en plein air et ayant subis diverses intempéries, il les a empruntés pour les photographier en studio dans une approche toute documentaire. Pour conforter son point de vue, il a ensuite rassemblé ces images, quinze au total, dans une grille qui en approfondit la lecture et apporte aussi la pointe d ironie qu il affectionne souvent. Cette allégorie du progrès, le progrès réduit à sa vérité profonde, justifie pleinement le rôle de la photographie. Sur ces jouets, joyeux ou tragiques, les lichens ont le temps de pousser comme un memento mori d aujourd hui. Très poignants dans leur dépouillement, ils sont d autant plus efficace qu il s agit d enfants. Ils sont cependant préservés de tout pathos par la rigueur esthétique du traitement alliée au côté guilleret des couleurs que le gris du temps qui a passé fait ressortir et par les signes d une généreuse ré-assimilation naturelle. Pour paraphraser Cézanne, on pourrait dire : faire du jouet en plastique quelque chose de solide comme l art des musées. 11

12 TRI POSTAL Exposition du 28 mai au 26 juin Vernissage le samedi 28 mai à 17h00 Avenue Willy Brandt Lille Tel Du mercredi au dimanche de 10h à 19h Valérie Broquisse, Après En collaboration avec Renting-Art / Eric Lévy. De septembre à décembre 2010, j ai remonté la côte, de Cabourg à la frontière belge km d allers retours de Paris-, méthodiquement, plage après plage, station balnéaire après station balnéaire, pour y saisir le vide qui suit la marée estivale. Un travail sur l absence et le passage du temps. 12

13 TRI POSTAL Exposition du 28 mai au 26 juin Vernissage le samedi 28 mai à 17h00 Avenue Willy Brandt Lille Tel Du mercredi au dimanche de 10h à 19h Il y a quelques années, une radio avait interrogé ses auditeurs en leur demandant: «D après vous où commence le Nord? «La plupart des Marseillais rejoignaient les Avignonnais pour situer le Nord au-delà de Montélimar. Bien évidemment à Montélimar, Lyon et même Dijon, personne ne pensait vivre au Nord. Non, le Nord, c est plus haut, vers Paris! Jean-Christophe Béchet, France Nord Je suis né à Marseille. Quand je suis venu vivre à Paris, je croyais m installer dans le Nord. Or, à ma grande surprise, aucun Parisien ne pense vivre au Nord. Là encore, le Nord c est plus loin, plus haut. Pourtant sur la carte Michelin 918, Paris mais aussi Bourges, Nantes, Brest, Caen, Dijon, Strasbourg ou Metz sont bien dans le Nord de la France. Alors qui croire? En 2007, j ai loué une voiture et je suis parti à la recherche du Nord, dans un road movie géographique, en suivant la carte Michelin nommée France Nord. En Alsace et Lorraine, on m a dit être à l Est. A Nice, on est au Sud-Est, mais à Strasbourg, on n est pas au Nord Est. Dont acte. A Brest ou Rennes, on habite à l Ouest, pas au Nord-Ouest. Et pourtant les villes de Biarritz ou Bordeaux sont, elles, bien au Sud-Ouest. Il est vrai que les Côtes du Nord sont devenus les Côtes d Armor... Même réaction à Cherbourg ou Dieppe : nous sommes en Normandie et pas dans le Nord. Pourtant, cette fois, plus haut, plus loin c est... l Angleterre! Bref, si le Sud couvre une vingtaine de départements, le Nord lui se résumerait à un seul? Etrange conception de la géographie nationale, non? A l évidence, en France le mot «Nord» est perçu comme négatif. Même en Corse, l île est divisée entre la Corse du Sud et... la Haute Corse! La Corse du Nord n existe donc pas... Ce rejet du Nord me semble être une particularité française. En Italie, la Ligue du Nord revendique la supériorité des «Nordistes» et le tiers-monde est aussi souvent assimilé aux «Pays du Sud» quand les riches pays industrialisés sont nommés les «Pays du Nord»... J ai fini par comprendre qu en France on avait donné le nom de «Nord» à un département pour permettre à tous les autres de pas être au Nord! J ai donc eu envie d aller scruter photographiquement, «boîtier au poing», cette réalité française qu est le déni du Nord. Moi qui suis du Sud, je me suis mis à aimer les lumières grises du Nord, ses plaines, ses rivages tristes et ses marées, sa brique rouge, ses carnavals, ses châteaux d eau, ses baraques à frites... Parcourant «ma» France du Nord, j ai parfois eu le sentiment d être dans un autre pays. Certains m ont dit, après coup, que mes photos du Nord ressemblaient aux images que je fais aux Etats Unis. Ce n est pas faux. Mais ce fut inconscient. J ai fui le folklore ch ti, même s il m a parfois rattrapé. J ai aussi évité le piège du climat, refusant d associer le Nord avec le froid, la pluie ou la neige. J ai au contraire rencontré de magnifiques lumières et des ciels d un bleu limpide qui me rappelait les jours de mistral à Marseille... Au final, «mon» Nord déborde largement du seul département 59, et même de la région Nord-Pas de Calais. Mon Nord commence à la sortie de Paris pour s étendre à l Est jusqu à Thionville et s achever à l Ouest vers Cherbourg. Dans ce territoire personnel, j ai saisi quelques empreintes de cette sensation du Nord. Pour rendre la matière de cet espace imaginaire, j ai mêlé différents formats et plusieurs matières photographiques (Polaroid et diapositives). Afin de ne rien affirmer mais de laisser ma proposition géographique ouverte... Car, la photographie doit toujours contester les réalités «administratives» pour faire émerger des territoires intimes... JCB

14 TRI POSTAL Exposition du 28 mai au 26 juin Vernissage le samedi 28 mai à 17h00 Avenue Willy Brandt Lille Tel Du mercredi au dimanche de 10h à 19h Jacqueline Salmon, Sangatte En collaboration avec la Galerie Michèle Chomette. Choisir de traiter un sujet comme celui du Hangar de Sangatte, c'est assembler dans un projet, mon souci d'historienne, mon désir d'artiste et mon émotion de citoyenne. C'est à Paul Virilio, avec qui je venais de réaliser le livre "Chambres précaires " sur les lieux du SAMU social à Paris, que je dois l'énergie qu'il a fallu pour me lancer dans ce travail, et à l'université d'arras associées à la Maison des arts de Sallaumines l'intérêt immédiat qui a rendu possible une première exposition. La Croix rouge française en la personne de Michel Derr directeur du centre de Sangatte, m'a accueillie chaleureusement; le sujet n'était pas encore à la une de l actualité. Paul Virilio disait que l'on était au début d'un phénomène qui caractériserait le 21ème siècle et qui était celui d'une grande vague de migration des pays pauvres vers les pays riches ; et moi, je pensais en imaginant le hangar : à quoi cela ressemble-t-il? Qu a mis en œuvre la société ou je vis face à un tel problème? Car je suis bien de cette époque et de ce monde-là, en parti responsable, et si je ne suis pas aujourd'hui contrainte à l exil, ce n'est que par une succession de hasard. Jacqueline Salmon,

15 TRI POSTAL Exposition du 28 mai au 26 juin Vernissage le samedi 28 mai à 17h00 Avenue Willy Brandt Lille Tel Du mercredi au dimanche de 10h à 19h Florence Chevallier, Toucher Terre Le paysage s ouvre à moi dans toute sa variété, ses transformations, ses multiples facettes. Les maisons posées sur le sol offrent au voyageur que je suis l éclat pimpant de leurs façades colorées, de leurs jardins entretenus. Villes, villages, campagnes se présentent joliment à moi avec la netteté inévitable des choses vues pour la première fois. Car si j ai longtemps voyagé, la mélancolie m aveuglait et les lieux, les êtres rencontrés, et les situations traversées, apparaissaient sous le voile de l illusion et de l inquiétude. Voici enfin des objets et des gens aux contours distincts, des lieux bien ancrés, identifiés par leur couleur, leur ligne, leur construction dans une présence claire. Le monde est bâti : c est du solide. Un père et son fils construisent leur maison qui s ouvre sur un paysage agricole et au loin l architecture monumentale de la minoterie, un homme se penche vers sa récolte avec tendresse, des lycéens vont par deux à l âge des amitiés en miroir, un vieil homme nettoie les fenêtres de sa maison et regarde la rue qui s anime. Une belle jeune femme habillée avec style regarde sur le côté ce qui arrive vers elle depuis la route. Que l on voit les choses de près ou de loin- la chair ondulante d un champ de blé la lisière de la ville ou des jardins maraîchers - le monde se dessine avec la même simplicité, la même évidence, comme «rafraîchie», lavée dans la conscience de celui qui le regarde et de celle qui le donne à voir. Florence Chevallier

16 TRI POSTAL Exposition du 28 mai au 26 juin Vernissage le samedi 28 mai à 17h00 Avenue Willy Brandt Lille Tel Du mercredi au dimanche de 10h à 19h Patrick Tourneboeuf, Les Stèles En partenariat avec l Historial de la Grande Guerre de Peronne. À l aube du centenaire de la déclaration de la première guerre mondiale (2014), que reste-il comme symbole de cette période douloureuse et sensible? Les monuments aux morts, lieux de mémoire en devenir. Dans chaque commune, une trace du conflit est préservée en l honneur des disparus de la Grande Guerre : les Monuments aux morts sont devenus des stèles au cœur même de la cité. Ces premières traces de commémoration témoignent de cette histoire reliant l intime à l universel. Elles préservent de l oubli. Commandées à des artistes, ces sculptures ont été dressées là, telles de hautes stèles élevées contre le temps. Aujourd hui, ces sculptures ou statues témoignent d un passé, en célèbrent le souvenir, le statut social et politique de la commune. Elles seront parmi les seuls et derniers signes de mémoire de ces hommes, de notre Histoire... 16

17 TRI POSTAL Exposition du 28 mai au 26 juin Vernissage le samedi 28 mai à 17h00 Avenue Willy Brandt Lille Tel Du mercredi au dimanche de 10h à 19h Marie-Noëlle Boutin, Territoire de Jeunesse «Territoire de jeunesse» est un travail photographique sur la représentation des jeunes dans l espace urbain. Pendant un mois, je suis allée à la rencontre de jeunes et d adolescents à Grande-Synthe. J ai observé leurs déplacements dans la ville, je me suis intéressée à la manière dont ils investissent des lieux de vie dans l espace public, j ai regardé les attitudes qu ils adoptent lorsqu ils se retrouvent en groupe. Au travers leurs déambulations dans la ville, les jeunes s inventent leur propre territoire à l écart du regard des adultes. Ce territoire est celui aussi de leur jeunesse, un territoire aux contours flous et incertains que représente la période de l adolescence. Leurs gestes, leurs postures, de même que leurs codes vestimentaires ou les accessoires qu ils utilisent comme le baladeur MP3 ou le téléphone portable, sont autant de traits qui caractérisent leur jeunesse et leur lieu de vie. MN Boutin. Le projet «Territoire de jeunesse» a été réalisé en janvier 2009 dans le cadre d une résidence d artiste mise en œuvre par l école d arts plastiques Constant Permeke avec le soutien du service culturel de la Ville de Grande-Synthe. 17

18 TRI POSTAL Exposition du 28 mai au 26 juin Vernissage le samedi 28 mai à 17h00 Avenue Willy Brandt Lille Tel Du mercredi au dimanche de 10h à 19h Anne-Marie Filaire, Transfrontalières Avec la collaboration du Centre régional de la Photographie. Comment parler de cette frontière, de cette expérience, de ce parcours entre le Nord Pas-de-Calais et la Belgique? L envie d explorer cette région, de me placer dans l espace de cette frontière qui n existe plus, qui n est plus matérialisée, qui est ouverte ; là où aucune trace évidente n existe pour nous dire : ici c est la frontière. De fait cette frontière est partout. Je l ai cherché car c était le but de mon travail, le lieu où je me situe pour réfléchir et tenter d exprimer une relation au paysage. Parcourir cette frontière c est s y perdre, s y découvrir. Je me suis retrouvée dans un no man s land. Anne-Marie Filaire Commande «Photographie et Territoire» 2008, du Centre Régional de la Photographie Nord Pas-de-Calais. 18

19 TRI POSTAL Exposition du 28 mai au 26 juin Vernissage le samedi 28 mai à 17h00 Avenue Willy Brandt Lille Tel Du mercredi au dimanche de 10h à 19h Association Fetart François-Xavier Gbré, «Tracks» Laure Geerts, «Out of Wallonia» Yann Mirada, «Racines» Charles Paulicevich, «Bruxelles Capitales» Thomas Vanden Driessche, «Welcome to Fight Club» Sébastien Van Malleghem, «Police» Hélène Jayet, Projection #2 «Nous sommes (d )ici» Cap au Nord! Mais pas n importe lequel : celui de la France et de sa voisine, la Belgique. Pour sa première participation aux Transphotographiques, Fetart est heureux de mettre en avant de jeunes photographes issus de ces régions, qui nous proposent leurs visions du Nord(s). Ainsi, du ressenti de Yann Mirada sur le Lille de son enfance et de son adolescence au quotidien de la police belge capturé par Sébastien Van Malleghem, plusieurs écritures photographiques émergent, du journal intime au reportage brut. Chez Laure Geerts, les images sont si parlantes qu on entend presque la fanfare du Cramignon, cette fête estivale et typiquement wallonne des environs de Liège, tandis que chez François-Xavier Gbré, l usine Unilever d Haubourdin est ressuscitée le temps d une série de clichés. Le photographe a su saisir les derniers instants de ce symbole lillois : l usine a été rasée quelques semaines après son passage. Devant le kaléidoscope bruxellois de Charles Paulicevich et les adeptes du Fight Club de Thomas Vanden Driessche, on ressent la même énergie contenue, la force mais aussi une certaine la douceur. Et des moments de poésie pure, comme dans la Petite Œuvre Multimedia (POM) d Hélène Jayet. Débarquant en terre inconnue, en Somme, la photographe l a parcourue, humée, écoutée. Elle a tendu son micro et offert son appareil photo. La somme de ses rencontres donne une œuvre vraie et tendre. Nous voilà à la croisée de ces différents souffles du Nord. Rafraîchissant. Projection #1 Cap au Nord, six photographes Projection #2 «Nous sommes (d )ici» d Hélène Jayet Texte-film (28 ) Portraits d habitants de la Somme. Avril-août Commande du Conseil Général de la Somme en collaboration avec les photographes Mikael Troiveaux, Bertrand Meunier, le collectif La Forge et l atelier de graphistes Nous Travaillons Ensemble. Fetart Association loi 1901 reconnue d intérêt général, Fetart a pour objectif de faire la promotion des photographes émergents en leur donnant une première occasion d exposer leur travail. Véritable tremplin pour lancer la carrière des photographes, l association a permis de révéler de nombreux talents et de leur fournir un premier ancrage dans le marché de l art. La plupart de ces photographes sont aujourd hui exposés dans des galeries, suivis par des agents ou présents dans des foires internationales. Depuis sa création en 2005, l équipe de Fetart, qui regroupe une dizaine de passionnés de photographie, tous bénévoles, a organisé plus de 40 expositions et présenté une centaine d artistes français mais aussi européens. Le succès rencontré par ces événements a permis de montrer à un large public, la vitalité de la scène photographique contemporaine. Le nombre de visiteurs présents lors des manifestations et la venue de nombreux professionnels (galeristes, agents d artistes...) témoignent de la réussite de cette démarche. Au fil des ans, Fetart a noué avec des collectifs, des organisateurs de festivals, des galeries, des revues et des écoles de photographies, un véritable réseau de contacts afin de créer une véritable dynamique autour de la photographie européenne. La volonté d ouverture de l association sur l Europe s est traduite par la création en 2009 des «Entrevues», un regard croisé entre deux photographes européens visible sur le site internet de Fetart (www.fetart.org) et en 2011 par l organisation, à Paris, de la première édition de Circulation(s), premier festival de la jeune photographie européenne. Dans le prolongement de l action de l association pour faire émerger les talents de demain, le festival Circulation(s) a proposé un regard croisé sur l Europe en réunissant 42 photographes européens. 19

20 TRI POSTAL Exposition du 28 mai au 26 juin Vernissage le samedi 28 mai à 17h00 Avenue Willy Brandt Lille Tel Du mercredi au dimanche de 10h à 19h Exposition Collectives : Dix ans, dix photographes : Hervé Robillard, Olivier Despitcht, Philip Bernard, Franck Bernard, Philippe Bazin, Gilles Decavel, Rémy Guerrin, Jean Philippe Materne, Gerald Garbez, Antoine Petitprez les héritiers d un contexte favorable, Jean-Marie Dautel (commissaire d exposition) Dans la région Nord-Pas-de-Calais, la photographie n est ni le fruit d une génération spontanée ni une causalité hasardeuse. Elle est, dès le début, une résultante de multiples conjonctures et interrogations, elle est le produit génétique de concordances, de rencontres, de curiosités mais également d opportunités géographiques. Peu de temps après l annonce, par Arago, de la naissance du daguerréotype Août , ce procédé est déjà livré à la curiosité des lillois, point de naissance de sociétés regroupant des «amateurs» éclairés qui vont, très vite, du moins pour certains, opter pour une voie commerciale de ce nouveau médium. La proximité, tant de Paris que de Bruxelles, va créer une émulation créatrice ne parlons pas encore de recherches artistiques et ce dès le milieu du XIXème siècle. Il n est pas anodin que la première société du Nord une des toutes premières de France - voit le jour à Boulognesur-Mer, lieu d ouverture, de transit et d importation direct depuis les îles britanniques pays réel de naissance de la photographie telle que nous la connaissons encore aujourd hui -. Il n est pas anodin, non plus, que ce soit précisément un lillois Blanquart-Evrad qui optimise, perfectionne et divulgue le procédé de Fox Talbot. Avec fortune, et malgré les aléas historiques belliqueux que connut la région durant les deux conflits mondiaux du XXème siècle, le Nord a su conserver une constante productive et artistique, qui, de l épiphénomène du début s ancrera dans une constante de création, sachant ainsi, de génération en génération, poser durablement les bases d une «école» régionale. La proximité du courant pictorialiste belge a, sans nul doute, été déterminant pour la vision esthétisante des photographes régionaux ; il n est qu à regarder le travail d un Pierre Dubreuil ( ), lillois d origine, que l on peut aisément, de par la thématique et la technique, mettre en relation avec ceux de Philip Bernard ou de Rémy Guerrin. Si on ne peut parler de ligne esthétique récurrente, chaque photographe suit sa propre voie, poursuit ses démarches et projets, on peut cependant en dégager deux traits communs : une vision plasticienne maîtrisée savamment apprise dans les écoles des beaux-arts qui maillent notre eurorégion (Valenciennes, Tourcoing, Dunkerque, Tournai...)- et un regard posé sur le territoire en tant que géographie, certes, mais également vivant, social, sociétal et habité. Notre choix propose d explorer tous ces aspects sans omettre certaines thématiques comme la nature-morte, notre propos est de mettre en évidence un territoire d image dans son acceptation artistique - tout à la fois réel et irréel. Notre choix se porte, bien évidemment, sur des photographes dont le quotidien est la relation privilégiée avec la région (naissance, vie, travail, regard). Jean-Marie Dautel, Attaché de Conservation. 20

HAGUENAU VIVANTE. Les Arpenteurs Un projet Chambre à Part & Ville de Haguenau

HAGUENAU VIVANTE. Les Arpenteurs Un projet Chambre à Part & Ville de Haguenau HAGUENAU LA F RÊT VIVANTE Les Arpenteurs Un projet Chambre à Part & Ville de Haguenau Chambre à part, le territoire en photo Le Collectif photographique Chambre à Part, créé en 1991 à Strasbourg, fait

Plus en détail

LIVRET DE VISITE. Autoportraits du musée d. musée des beaux-arts. place Stanislas

LIVRET DE VISITE. Autoportraits du musée d. musée des beaux-arts. place Stanislas LIVRET DE VISITE musée des beaux-arts de Nancy place Stanislas Autoportraits du musée d Orsay L exposition Au fil du temps Bienvenue au Musée des Beaux-Arts de Nancy! Les tableaux que tu vois ici viennent

Plus en détail

Les sculptures égarées de Jean-Pierre Duprey : épaves terrestres et trésors

Les sculptures égarées de Jean-Pierre Duprey : épaves terrestres et trésors Bruno Pompili Les sculptures égarées de Jean-Pierre Duprey : épaves terrestres et trésors Nous avions cru que c était vrai, et que les sculptures de Jean-Pierre Duprey étaient définitivement perdues. Un

Plus en détail

«Quand le territoire devient source d inspiration et souffle d expression créative : Présentation du Festival Art-Pierre-Terre»

«Quand le territoire devient source d inspiration et souffle d expression créative : Présentation du Festival Art-Pierre-Terre» «Quand le territoire devient source d inspiration et souffle d expression créative : Présentation du Festival Art-Pierre-Terre» Cet exposé vous est présenté par Liliane Gordos,Stéphanie Natalis, Bernadette

Plus en détail

Damien Castelain. Président de la Métropole Européenne de Lille

Damien Castelain. Président de la Métropole Européenne de Lille P R O G R A M M E Un musée qui dialogue avec des bibliothèques et des médiathèques. Des visiteurs qui deviennent lecteurs Les 27 et 28 juin 2015, venez découvrir au LaM une nouvelle façon d explorer les

Plus en détail

ANNE VICTOR Studio All Rights Reserved

ANNE VICTOR Studio All Rights Reserved ANNE VICTOR Studio All Rights Reserved ANNE VICTOR Studio Studio de design textile spécialisé dans la création de motifs et illustrations exclusifs destinés aux secteurs de la mode, de la maison, des accessoires,

Plus en détail

Dossier artistique Rebecca Bowring

Dossier artistique Rebecca Bowring Dossier artistique Rebecca Bowring Mon travail est non seulement un travail de photographie, mais également un travail qui traite de photographie. De la photographie comme technique et technologie et les

Plus en détail

1. ARTS, VILLES, POLITIQUES ET SOCIÉTÉS _arts et villes au XX e siècle. _les artistes et l'architecture

1. ARTS, VILLES, POLITIQUES ET SOCIÉTÉS _arts et villes au XX e siècle. _les artistes et l'architecture histoire des arts au lycée option de détermination option facultative sitographie _1 SITOGRAPHIE 1. DES SITES EN LIEN AVEC LE PROGRAMME DE TERMINALE [OPTION DE DÉTERMINATION] 1. ARTS, VILLES, POLITIQUES

Plus en détail

La micro be. Image Sébastien PLASSARD, Baigneuse 2014

La micro be. Image Sébastien PLASSARD, Baigneuse 2014 h c a La micro be DROITE Image Sébastien PLASSARD, Baigneuse 2014 PAR L I G N E 26 JUIN - 31 JUILLET 2015 La micro beach Achetez de l art les pieds dans le sable! Pour fêter sa première année d existence

Plus en détail

Horizons Solidaires. Un portrait photographique et sonore de l Économie Sociale et Solidaire aujourd hui

Horizons Solidaires. Un portrait photographique et sonore de l Économie Sociale et Solidaire aujourd hui Horizons Solidaires Un portrait photographique et sonore de l Économie Sociale et Solidaire aujourd hui «Nous sommes à un moment de l histoire qui pose un défi radicalement nouveau à l espèce humaine :

Plus en détail

Valisette urbanisme. Objectifs principaux: > Recomposer une ville pour comprendre sa construction, son évolution, son mode de fonctionnement

Valisette urbanisme. Objectifs principaux: > Recomposer une ville pour comprendre sa construction, son évolution, son mode de fonctionnement Valisette urbanisme Objectifs principaux: > Recomposer une ville pour comprendre sa construction, son évolution, son mode de fonctionnement > Identifier différentes fonctions urbaines. > Comprendre les

Plus en détail

ARCHITECTURE ET DECORATION RAPPORT DE STAGE - CLASSE DE 3E DU 14 AU 18 DECEMBRE 2009 THOMAS MASSONNEAU

ARCHITECTURE ET DECORATION RAPPORT DE STAGE - CLASSE DE 3E DU 14 AU 18 DECEMBRE 2009 THOMAS MASSONNEAU DU 14 AU 18 DECEMBRE 2009 THOMAS MASSONNEAU RAPPORT DE STAGE - CLASSE DE 3E ARCHITECTURE ET DECORATION Collège Sainte-Marie des Ursulines 34, avenue de la Colonne 31500 TOULOUSE Tél. 05 34 25 28 61 Fax.

Plus en détail

Les ZOOMS 2014 PROCLAMÉS!

Les ZOOMS 2014 PROCLAMÉS! Les ZOOMS 2014 PROCLAMÉS! 13-17 NOVEMBRE Paris Expo Porte de Versailles Paris Françoise HUGUIER *, présidente du jury des ZOOMS 2014, a révélé le nom du photographe ayant reçu le ZOOM DE LA PRESSE PHOTO

Plus en détail

Un écrivain dans la classe : pour quoi faire?

Un écrivain dans la classe : pour quoi faire? Un écrivain dans la classe : pour quoi faire? Entretien avec Philippe Meirieu réalisé pour l ARALD - Quel est votre sentiment sur la présence des écrivains dans les classes? Il me semble que ce n est pas

Plus en détail

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE La 1ère architecture industrielle distinguée par l UNESCO Inscrite au Patrimoine Mondial par l UNESCO depuis 1982,

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

été 1914 dans la guerre 15/02-21/09/2014 exposition au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans

été 1914 dans la guerre 15/02-21/09/2014 exposition au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans été 1914 Nancy et la Lorraine dans la guerre exposition 15/02-21/09/2014 au Musée Lorrain livret jeune public 8/12 ans 1 3 2 4 5 6 7 9 8 1870-1914 : une guerre attendue? Août 1914 : partis pour un été

Plus en détail

Une nuit magique dans l hiver

Une nuit magique dans l hiver Patrick ALLEN Une nuit magique dans l hiver A magic night in Winter Conte pour le temps de Noël 2009 ne nuit magiqu dans l hive 1 Il était une fois, dans une lointaine province située au nord d un immense

Plus en détail

Au printemps, les activités fleurissent au château du Haut-Kœnigsbourg!

Au printemps, les activités fleurissent au château du Haut-Kœnigsbourg! Communiqué de presse Printemps 2015 Au printemps, les activités fleurissent au château du Haut-Kœnigsbourg! En cette saison printanière, accompagnés par une douce chaleur et de légères brises, les visiteurs

Plus en détail

Michel Vanden Eeckhoudt

Michel Vanden Eeckhoudt Michel Vanden Eeckhoudt Belgique, 2011 Doux-Amer Vernissage mercredi 4 décembre de 18h à 21h Exposition du 5 décembre 2013 au 25 janvier 2014 (Congés annuels du 22 décembre 2013 au 1er janvier 2014) 268,

Plus en détail

Un lieu d exception pour vos événements

Un lieu d exception pour vos événements Un lieu d exception pour vos événements Au cœur de Paris, dans un cadre hors du commun, le Jeu de Paume vous accueille pour organiser, en dehors des horaires d'ouverture au public, vos petits déjeuners,

Plus en détail

Nous avons besoin de passeurs

Nous avons besoin de passeurs 1 Nous avons besoin de passeurs «Lier pratiques culturelles et artistiques, formation tout au long de la vie et citoyenneté» François Vercoutère Du point de vue où je parle, militant d éducation populaire

Plus en détail

LANGUAGE STUDIES INTERNATIONAL

LANGUAGE STUDIES INTERNATIONAL Répondez aux questions suivantes : 1. Où habitez-vous? 2. Quand êtes-vous arrivé à Paris? 3. Quelle est votre profession? Complétez les phrases : 1. Je ne (être) pas français. 2. Je (parler) un peu le

Plus en détail

Un atelier philo pour se reconnaitre hommes et femmes

Un atelier philo pour se reconnaitre hommes et femmes Débat et argumentation Un atelier philo pour se reconnaitre hommes et femmes à travers le partage d expériences «La question se pose de savoir si le lien social ne se constitue que dans la lutte pour la

Plus en détail

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Des souhaits pour une vie des plus prospères et tous les voeux nécessaires pour des saisons extraordinaires! Meilleurs

Plus en détail

UN COURS DE PHOTO. le cadeau idéal pour progresser en photo. en 4 heures pour une personne. Des cours collectifs à choisir parmi 8 thèmes :

UN COURS DE PHOTO. le cadeau idéal pour progresser en photo. en 4 heures pour une personne. Des cours collectifs à choisir parmi 8 thèmes : UN COURS DE PHOTO en 4 heures pour une personne N 1 EN FRANCE DES COURS DE PHOTO Des cours collectifs à choisir parmi 8 thèmes : Net-Flou, Vitesse et Mouvement, Lumière, Photo-reportage, Portrait, Nuit-Lightpainting,

Plus en détail

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)

Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Bureau D Accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE) Février 2008 SOMMAIRE Communiqué de presse de synthèse... 3 1. Le Bureau d accueil des Artistes et Professionnels Etrangers (BAAPE)........

Plus en détail

André Vanasse. romancier, essayiste, critique. Ses romans se présentent sous le même signe de la

André Vanasse. romancier, essayiste, critique. Ses romans se présentent sous le même signe de la André Vanasse Naïm Kattan André Vanasse est un homme multiple. Ecrivain, professeur, éditeur, directeur de revue. Toutes ses activités sont, certes, consacrées à la littérature. Ecrivain, il est romancier,

Plus en détail

Dans le cadre du Printemps de l Art Contemporain. présente. vernissage le 30 mai 2014 à 18 h exposition du 29 mai au 25 juin 2014 à Marseille (FR)

Dans le cadre du Printemps de l Art Contemporain. présente. vernissage le 30 mai 2014 à 18 h exposition du 29 mai au 25 juin 2014 à Marseille (FR) Dans le cadre du Printemps de l Art Contemporain présente vernissage le 30 mai 2014 à 18 h exposition du 29 mai au 25 juin 2014 à Marseille (FR) Paysage galactique à l aérosol, 2014, Belgrade (RS). Photographie

Plus en détail

Expositions conférences

Expositions conférences Du 2 septembre au 31 décembre, Patrimoine culinaire de l Anjou depuis le Moyen-Âge À travers les différentes périodes de l histoire de l Anjou, venez découvrir la richesse du patrimoine culinaire ligérien.

Plus en détail

Entreprendre ici est une chance

Entreprendre ici est une chance Entreprendre ici est une chance Je me sens bien dans cette ambiance cosmopolite Environnement exceptionnel Pierre est chargé de clientèle pour l Europe «Anglais, allemand, italien, chinois, russe Quand

Plus en détail

DOSSIER DE PARTENARIAT

DOSSIER DE PARTENARIAT DOSSIER DE PARTENARIAT A P R O P O S Art Contemporain & Antiquité à Villefranche-Sur-Mer du 3 au 6 septembre 2015 V i l l e f r a n c h e - s u r - Me r a toujours été une commune tournée vers la culture.

Plus en détail

GRAVER LA PAIX Projet de création artistique collective dans le cadre des Rencontres de Genève Histoire et Cité Construire la Paix (14-16.05.

GRAVER LA PAIX Projet de création artistique collective dans le cadre des Rencontres de Genève Histoire et Cité Construire la Paix (14-16.05. GRAVER LA PAIX Projet de création artistique collective dans le cadre des Rencontres de Genève Histoire et Cité Construire la Paix (14-16.05.2015) LE PROJET DÉTAILLÉ Présentation générale Graver la Paix

Plus en détail

Quelle journée! Pêle-mêle. Qu est-ce que c est? DOSSIER 3. 65. Écoutez les phrases. Écrivez les mots de la page Pêle-mêle que vous entendez.

Quelle journée! Pêle-mêle. Qu est-ce que c est? DOSSIER 3. 65. Écoutez les phrases. Écrivez les mots de la page Pêle-mêle que vous entendez. DOSSIER 3 Quelle journée! Pêle-mêle 19 65. Écoutez les phrases. Écrivez les mots de la page Pêle-mêle que vous entendez. 1.... 2.... 3.... 4.... 5.... 6.... 66. Reconstituez les mots de la page Pêle-mêle.

Plus en détail

35ème Salon Philatélique de Printemps 4ème Biennale Philatélique

35ème Salon Philatélique de Printemps 4ème Biennale Philatélique PHIL@POSTE Communiqué de Presse Février 2015 35ème Salon Philatélique de Printemps 4ème Biennale Philatélique DU JEUDI 19 MARS AU SAMEDI 21 MARS 2015 Espace Champerret Hall C 6 rue Jean Ostreicher, 75017

Plus en détail

GALERIE BASIA EMBIRICOS ET GALERIE DU 10. «Illusion» ou l endroit du décor par Daniel Aron

GALERIE BASIA EMBIRICOS ET GALERIE DU 10. «Illusion» ou l endroit du décor par Daniel Aron GALERIE BASIA EMBIRICOS ET GALERIE DU 10 «Illusion» ou l endroit du décor par Daniel Aron «Illusion» tel est le nom de ce voyage à travers le monde qu a mené le photographe pendant deux ans pour nous rapporter

Plus en détail

La lettre d information de la médiathèque départementale

La lettre d information de la médiathèque départementale NEWS DU RESEAU Il était une fois «Les mots au Cœur des Arts» - Communauté de communes de la Baie du Mont Saint-Michel Les bibliothèques et la Communauté de communes de la Baie du Mont Saint- Michel proposent

Plus en détail

NON MAIS T AS VU MA TÊTE!

NON MAIS T AS VU MA TÊTE! La compagnie Lucamoros présente NON MAIS T AS VU MA TÊTE! et autres images (portrait volé, face à face) Spectacle sans paroles et en 3 tableaux pour un peintre-clown et sa toile Compagnie Lucamoros 1 Premier

Plus en détail

Les mardis, entre 10 h et 11 h 30, du 7 janvier au 25 mars 2014 I Tarif. 600

Les mardis, entre 10 h et 11 h 30, du 7 janvier au 25 mars 2014 I Tarif. 600 DROUOT FORMATION CYCLES COURTS HIVER 2013 Les Grands Ateliers d art À travers la visite d une sélection de 10 ateliers parisiens parmi les plus prestigieux tels que Brazet, Féau ou Gohard, venez découvrir

Plus en détail

Philippe Etchebest. A l Hostellerie de Plaisance Relais & Châteaux Hôtel Saint Emilion

Philippe Etchebest. A l Hostellerie de Plaisance Relais & Châteaux Hôtel Saint Emilion Philippe Etchebest A l Hostellerie de Plaisance Relais & Châteaux Hôtel Saint Emilion Grand Chef Relais & Châteaux Maître Cuisinier de France Meilleur Ouvrier de France 2000 Son histoire : Après un parcours

Plus en détail

ANALYSE D UNE OEUVRE DE ROBERT COMBAS. Bony - Richard - Gwladys - SImon - Megane Kouamela Rapenne Le Roy Bareyt Tandin

ANALYSE D UNE OEUVRE DE ROBERT COMBAS. Bony - Richard - Gwladys - SImon - Megane Kouamela Rapenne Le Roy Bareyt Tandin ANALYSE D UNE OEUVRE DE ROBERT COMBAS Bony - Richard - Gwladys - SImon - Megane Kouamela Rapenne Le Roy Bareyt Tandin RAPPEL du brief Par groupe, nous nous sommes rendus au CAPC, le musée d art contemporain,

Plus en détail

Résidence d écriture à vocation territoriale et de médiation. Appel à candidature

Résidence d écriture à vocation territoriale et de médiation. Appel à candidature Résidence d écriture à vocation territoriale et de médiation Appel à candidature Au printemps 2016, le département de la Sarthe et la Direction Régionale des Affaires culturelles des Pays de la Loire,

Plus en détail

Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13. I Etat des lieux

Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13. I Etat des lieux 1 Projet pour la création de nouveaux ateliers d artistes à Marseille, Association ART 13 I Etat des lieux Le parc d ateliers «publics» loués aux artistes contemporains à Marseille est de : - 10 ateliers

Plus en détail

Le Centre Georges Pompidou, Paris.

Le Centre Georges Pompidou, Paris. Le Centre Georges Pompidou, Paris. 1- L OEUVRE : Titre de l œuvre Centre Georges Pompidou aussi surnommé Beaubourg d après le nom du quartier dans lequel il fut construit. Nom de l auteur ou de l artiste

Plus en détail

Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007

Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007 Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007 Quand je pense à ces nouveaux Chefs d établissement qui me disaient récemment avoir

Plus en détail

Un artiste, trois lieux: Le corps érotique Galerie Ligne treize à Carouge. Le corps intérieur Galerie la Ferme de la Chapelle

Un artiste, trois lieux: Le corps érotique Galerie Ligne treize à Carouge. Le corps intérieur Galerie la Ferme de la Chapelle communiqué de presse Exposition Francis-Olivier BRUNET La diagonale du corps 22 avril 17 mai 2009 Un artiste, trois lieux: Le corps érotique Galerie Ligne treize à Carouge Le corps intérieur Galerie la

Plus en détail

Le château de Versailles Architecture et décors extérieurs

Le château de Versailles Architecture et décors extérieurs Le château de Versailles Architecture et décors extérieurs Les rois de France viennent régulièrement chasser à Versailles à partir du XVI ème siècle. Henri IV y amène son fils, le futur Louis XIII. Devenu

Plus en détail

Serrurier-Bovy Masterworks, d une collection

Serrurier-Bovy Masterworks, d une collection mercredi 3 juin 2015 à 19h Serrurier-Bovy Masterworks, d une collection exposition Vendredi 29 mai de 10 à 19 heures Samedi 30 mai de 11 à 19 heures Lundi 1er juin de 10 à 19 heures Mardi 2 juin de 10

Plus en détail

Votre Mariage Château de Mont Vert

Votre Mariage Château de Mont Vert Votre Mariage Château de Mont Vert 1 Le mariage est et le voyage de découv le plus important q l homme puisse en prendre. Un mar heureux est une lon conversation qui se toujours trop brève Quand on aime

Plus en détail

Nom : Prénom : Date :

Nom : Prénom : Date : J observe le livre dans son ensemble, je le feuillette et je réponds aux 1) Je complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Collection Genre 2) Qui

Plus en détail

Jean-Bertrand Pégot-Ogier (1877-1915)

Jean-Bertrand Pégot-Ogier (1877-1915) COMMUNIQUE DE PRESSE avril 2015 L exposition de l été 2015 du musée du Faouët : Jean-Bertrand Pégot-Ogier (1877-1915) Matin de pardon en Bretagne, vers 1913. Huile sur toile. Collection picturale, Ville

Plus en détail

L'audiodescription. Principes et orientations

L'audiodescription. Principes et orientations L'audiodescription Principes et orientations Rendre la culture accessible à tous permet d éviter l exclusion. L audiodescription est une technique de description destinée aux personnes aveugles et malvoyantes.

Plus en détail

DES APPARTEMENTS QUI PRIVILÉGIENT LES BEAUX VOLUMES.

DES APPARTEMENTS QUI PRIVILÉGIENT LES BEAUX VOLUMES. 0 80 800 01 11 1 06 06 9 95 5 Appel Ap el gra grat gratuit it à ppartir tir d dd un u poste post fixe du d lundi lund au samedi samedi sans sa s interruption inte uption uptio de 9 h à 21 h. h À BORDEAUX

Plus en détail

Fichier enseignant. Voici les lieux de visite que nous vous conseillons pour couvrir le programme et les objectifs qu il vise :

Fichier enseignant. Voici les lieux de visite que nous vous conseillons pour couvrir le programme et les objectifs qu il vise : Fichier enseignant Dans le programme d histoire du cycle 3 au chapitre le 20 ème siècle et notre époque les deux conflits mondiaux sont abordés. L accent est mis sur ce qui fit basculer l humanité dans

Plus en détail

Le Comité Départemental 13 de la FNCTA organise le

Le Comité Départemental 13 de la FNCTA organise le Le Comité Départemental 13 de la FNCTA organise le 14 ème Festival de Théâtre Amateur - Marseille 2012 1 L Esprit Fédéral «C est un réflexe naturel de vouloir se rassembler. De l âge des cavernes à la

Plus en détail

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique)

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) 1 Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) La programmation neurolinguistique (PNL) fournit des outils de développement personnel et d amélioration de l efficacité relationnelle dans

Plus en détail

COMMUNIQUÉ LA CULTURE AUTREMENT. Pour diffusion immédiate

COMMUNIQUÉ LA CULTURE AUTREMENT. Pour diffusion immédiate COMMUNIQUÉ Pour diffusion immédiate Télé-Québec lance une plateforme culturelle sur le Web La Fabrique culturelle : le seul espace public collectif dédié à la culture au Québec 11 mars 2014 Montréal La

Plus en détail

Lancement du projet artistique de

Lancement du projet artistique de Lancement du projet artistique de Thierry Verbeke Vendredi 18 avril 2014 à l Ancien-poste frontière de REKKEM-FERRAIN DOSSIER DE PRESSE Ce projet a été élaboré dans le cadre du projet «300 ans de frontière»

Plus en détail

HANS SEGERS LA VIGIE ART CONTEMPORAIN

HANS SEGERS LA VIGIE ART CONTEMPORAIN HANS SEGERS DOSSIER SUR «LES RENCONTRES 40» AVEC CAROLE MANARANCHE ET MARIE-PIERRE BUFFLIER LA VIGIE ART CONTEMPORAIN NÎMES NOVEMBRE 2012 photo M.P.Bufflier Vue d installation dans «les Rencontres 40»

Plus en détail

CE1 et CE2. Le journal des. Une nouvelle maîtresse. Actualité. Loisirs. Culture

CE1 et CE2. Le journal des. Une nouvelle maîtresse. Actualité. Loisirs. Culture Le journal des CE1 et CE2 Vendredi 13 mars 2003 Une nouvelle maîtresse Après les vacances de février (c est à dire depuis le lundi 24 février 2003), nous avons eu une nouvelle maîtresse qui s appelle Aurélie.

Plus en détail

En 2007, Shepard Fairey est chargé d illustrer la campagne de Barrack Obama par une affiche.

En 2007, Shepard Fairey est chargé d illustrer la campagne de Barrack Obama par une affiche. HOPE Photographe : Mannie Garcia Graphiste : Shepard Fairey Sujet : Barrack Obama En 2007, Shepard Fairey est chargé d illustrer la campagne de Barrack Obama par une affiche. Shepard Fairey est un jeune

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE VOYAGE DANS LA LÉGENDE

DOSSIER DE PRESSE VOYAGE DANS LA LÉGENDE DOSSIER DE PRESSE VOYAGE DANS LA LÉGENDE Sommaire La légende ASSE Page 3 Le Musée en chiffres Page 4 Le Musée en bref Page 4 7 salles d exposition Pages 5 et 6 Conseil général de la Loire Page 7 Saint-Étienne

Plus en détail

2012/2013 - Résidence artistique prévue, Centre d Art Contemporain «Palais aux 7 Portes», Ile de La Réunion

2012/2013 - Résidence artistique prévue, Centre d Art Contemporain «Palais aux 7 Portes», Ile de La Réunion Contact : Valérie hasson-benillouche +33 6 09 66 76 76 - valerie@galeriecharlot.com Formation Caroline Deloffre Photographe 1998-97 Ecole des Gobelins - Paris Section photographie 1996 Maîtrise d histoire

Plus en détail

Groupe des Chalets Favoriser les échanges entre bailleur et locataires pour développer le vivre-ensemble Dossier de presse

Groupe des Chalets Favoriser les échanges entre bailleur et locataires pour développer le vivre-ensemble Dossier de presse Groupe des Chalets Favoriser les échanges entre bailleur et locataires pour développer le vivre-ensemble Dossier de presse Contact presse : agence mc3 T. 05 34 319 219 mc3@mc3com.com SOMMAIRE Changer le

Plus en détail

Où et quand cette photo a-t-elle été prise? Comment le devinez-vous?

Où et quand cette photo a-t-elle été prise? Comment le devinez-vous? Les textes de l exposition «Dictature et démocratie» et le questionnaire pédagogique sont assez longs. Nous vous conseillons donc de répartir les fiches de travail entre vos élèves et de mettre les réponses

Plus en détail

Jérôme Devimes Never been to Tahiti

Jérôme Devimes Never been to Tahiti Jérôme Devimes Never been to Tahiti Exposition présentée du 09 mai au 07 juin 2015 Le Radar, Espace d art actuel Vernissage le samedi 9 mai 2015 à 14h30 au Radar Jérôme Devimes, Never been to Tahiti, Omaha

Plus en détail

Des espaces prestigieux pour des instants magiques

Des espaces prestigieux pour des instants magiques Des espaces prestigieux pour des instants magiques Vous recherchez un lieu d exception pour réunir vos collaborateurs ou vos partenaires, les Châteaux de la Drôme vous proposent le dépaysement et la richesse

Plus en détail

GERER SON STRESS - GERER LES CONFLITS

GERER SON STRESS - GERER LES CONFLITS GERER SON STRESS - GERER LES CONFLITS Dans des organisations en constante évolution, un manager doit pouvoir devenir une base de sécurité pour l équipe qu il dirige. Il doit pouvoir être une source de

Plus en détail

ATELIER EN ARTS PLASTIQUES

ATELIER EN ARTS PLASTIQUES ACTUALITES Ateliers de sensibilisation artistique à partir de l œuvre de V. Vasarely, encadré par une médiatrice culturelle et une historienne de l art. du 6 au 8 avril 2010 de 14hà16h Public: enfants

Plus en détail

13-14-15 février 2014 Parc Chanot Hall 2 Marseille GUIDE DE L EXPOSANT 2014

13-14-15 février 2014 Parc Chanot Hall 2 Marseille GUIDE DE L EXPOSANT 2014 GUIDE DE L EXPOSANT 2014 1 SOMMAIRE Conditions particulières 3, 4, 5 Renseignements généraux 6 Organisation des Rencontres 7 Prestations 8, 9 Logistique 10 Processus d inscription 11 2 CONDITIONS PARTICULIERES

Plus en détail

Photographie. guide de la. Valoriser son hébergement, son site touristique, en images. > Tous les conseils pour réussir une bonne prise de vue

Photographie. guide de la. Valoriser son hébergement, son site touristique, en images. > Tous les conseils pour réussir une bonne prise de vue guide de la Photographie > Tous les conseils pour réussir une bonne prise de vue Valoriser son hébergement, son site touristique, en images Nicolas Bryant Plus qu une image, le reflet de votre personnalité!

Plus en détail

PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE

PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE Proposition d aide à la mise en œuvre pédagogique Domaine : SE CULTIVER ET SE DIVERTIR Programme National de pilotage Séminaire «Mise en œuvre pédagogique

Plus en détail

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Estime de soi MOI Affirmation de soi AUTRES Confiance en soi ACTION Contexte Règles fondamentales de la communication 1) On ne peut pas décider, par

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Le 21.11.13 1/10

DOSSIER DE PRESSE Le 21.11.13 1/10 UNE CAMPAGNE DE COMMUNICATION SUR LA LIBRAIRIE INDÉPENDANTE DOSSIER DE PRESSE Le 21.11.13 1/10 BIENVENUE Chez mon libraire, La librairie est un lieu essentiel de partage, qui valorise la richesse de notre

Plus en détail

Les visiteurs du soir Rencontre avec Hervé Tullet

Les visiteurs du soir Rencontre avec Hervé Tullet Les visiteurs du soir Rencontre avec Hervé Tullet Le Jeudi 20 mars 2008, La Joie par les livres recevait Hervé Tullet interviewé par Véronique Soulé. Votre premier livre «Comment Papa a rencontré Maman»,

Plus en détail

Table des matières. 1. Le projet Ina Global, la revue de tous les médias. 1.1. Présentation générale 1.2. Ligne éditoriale 1.3. Direction artistique

Table des matières. 1. Le projet Ina Global, la revue de tous les médias. 1.1. Présentation générale 1.2. Ligne éditoriale 1.3. Direction artistique Dossier de presse Table des matières 1. Le projet Ina Global, la revue de tous les médias 1.1. Présentation générale 1.2. Ligne éditoriale 1.3. Direction artistique 2. Ina Global, la revue de tous les

Plus en détail

Ci-après, la liste des masters proposés par les universités françaises pour se former, en 2 ans après la licence, à l un des métiers de la culture.

Ci-après, la liste des masters proposés par les universités françaises pour se former, en 2 ans après la licence, à l un des métiers de la culture. Masters culture Ci-après, la liste des masters proposés par les universités françaises pour se former, en 2 ans après la licence, à l un des métiers de la culture. activités culturelles anthropologie métiers

Plus en détail

Projet tutoré N 9 Visualisation du mouvement : Sculpture corporelle en 3D. Compte rendu de réunion du 13 / 12 / 2004 à l Institut Charles Cros

Projet tutoré N 9 Visualisation du mouvement : Sculpture corporelle en 3D. Compte rendu de réunion du 13 / 12 / 2004 à l Institut Charles Cros Projet tutoré N 9 Visualisation du mouvement : Sculpture corporelle en 3D Compte rendu de réunion du 13 / 12 / 2004 à l Institut Charles Cros PRESENTS : - KISS Jocelyne et VENCESLAS Biri de l institut

Plus en détail

Sensibilisation à l Histoire des Arts en Maternelle à travers l évolution de la Ligne

Sensibilisation à l Histoire des Arts en Maternelle à travers l évolution de la Ligne STAGE FOAD 2009-2010 Sensibilisation à l Histoire des Arts en Maternelle à travers l évolution de la Ligne Nathalie GIRO Moyenne section de Maternelle Ecole Maternelle du Colombier à MOUZON Circonscription

Plus en détail

INSTITUT CONFUCIUS DE L UNIVERSITE DE LORRAINE. CONFERENCES DU SEMESTRE 1 Programme 2015-2016. En collaboration avec L Université du Temps Libre

INSTITUT CONFUCIUS DE L UNIVERSITE DE LORRAINE. CONFERENCES DU SEMESTRE 1 Programme 2015-2016. En collaboration avec L Université du Temps Libre METZ - ILE DU SAUCLY : De 14h30 à 16h30, Amphi 3 UFR Lettres et Langues Le 6 novembre 2015 Présentation concises des différentes communautés chinoises sous le Ciel de Paris INSTITUT CONFUCIUS CONFERENCES

Plus en détail

Bernier Léa 3 1. Rapport de stage. Sallard immobilier. Photo de Sallard immobilier

Bernier Léa 3 1. Rapport de stage. Sallard immobilier. Photo de Sallard immobilier Bernier Léa 3 1 Rapport de stage Sallard immobilier Photo de Sallard immobilier 1 Sommaire 1 e partie : Enquête sur l entreprise 1) Présentation de l entreprise... p.3 2) Situation de l entreprise... p3-4

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2014 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text M: Bonjour Yasmine. Ça va? F: Ah bonjour! Oui, ça va bien. Écoute, ce weekend

Plus en détail

Constructeur - Carrossier depuis 1889

Constructeur - Carrossier depuis 1889 Constructeur - Carrossier depuis 1889 Depuis 1889 des hommes une passion René Le Godais père 1889-1911 René Le Godais fils 1911-1925 Angèle Le Godais et M 2 1889 2015 Plus de 120 ans de Savoir-Faire ais

Plus en détail

Présentation du programme de danse Questions-réponses

Présentation du programme de danse Questions-réponses Présentation du programme de danse Questions-réponses Description du programme Le DEC préuniversitaire en Danse du Cégep de Rimouski offre une formation collégiale préparatoire à la poursuite d études

Plus en détail

VOTRE PROCHE A FAIT DON DE SON CORPS. Ecole de Chirurgie ou Faculté de Médecine

VOTRE PROCHE A FAIT DON DE SON CORPS. Ecole de Chirurgie ou Faculté de Médecine VOTRE PROCHE A FAIT DON DE SON CORPS Ecole de Chirurgie ou Faculté de Médecine Que devient son corps? Quelle cérémonie envisager? Quel lieu de mémoire? Comment vivre ce deuil? Quels accompagnements sont

Plus en détail

FICHE DE PRESENTATION DE LA LEÇON. PREMIERE PARTIE : L ORIENT ANCIEN AU IIIe MILLENAIRE AVANT JC

FICHE DE PRESENTATION DE LA LEÇON. PREMIERE PARTIE : L ORIENT ANCIEN AU IIIe MILLENAIRE AVANT JC FICHE DE PRESENTATION DE LA LEÇON Ziggourat d Ur en Irak aujourd hui (source : internet). PREMIERE PARTIE : L ORIENT ANCIEN AU IIIe MILLENAIRE AVANT JC Comment sont organisées les premières civilisations

Plus en détail

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e 1O e 2O e 3O e La fleur du soleil : 4O e 5O e 6O e Originaire du Pérou et introduite en Europe à la fin du 17e siècle, le tournesol est une plante qui porte merveilleusement son nom puisqu elle se tourne

Plus en détail

MoMO galerie x alban le henry = mfc 2

MoMO galerie x alban le henry = mfc 2 DOSSIER DE PRESSE MoMO galerie x alban le henry = mfc 2 L exposition se déroulera du 21 mars au 23 avril Le vernissage se tiendra le jeudi 20 mars, de 18h à 21h en présence de et alban le henry SOMMAIRE

Plus en détail

Renaissance Nancy 2013

Renaissance Nancy 2013 Renaissance Nancy 2013 Règlement de l Appel à projet Création vidéo (diffusion sur le principe de mapping architectural) à l occasion des «Moments d invention» Place Charles III à Nancy du 24 mai 2013

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

Paysages industriels au fil de l Orne. Blainville-sur-Orne. Feuguerolles-Bully. Pierrefitte-en-Cinglais Le Mesnil-Villement.

Paysages industriels au fil de l Orne. Blainville-sur-Orne. Feuguerolles-Bully. Pierrefitte-en-Cinglais Le Mesnil-Villement. LA RÉGION EXPOSE LA RÉGION EXPOSE Paysages industriels au fil de l Orne CAEN Blainville-sur-Orne Feuguerolles-Bully Le Bô Ménil-Hubert-sur-Orne Pierrefitte-en-Cinglais Le Mesnil-Villement Rabodanges ARGENTAN

Plus en détail

Rencontres au Castelnau ou.. quand les auteurs s en vont au champ. Sandrine Trochet. Enseignante Castelnau Barbarens.

Rencontres au Castelnau ou.. quand les auteurs s en vont au champ. Sandrine Trochet. Enseignante Castelnau Barbarens. Rencontres au Castelnau ou.. quand les auteurs s en vont au champ Sandrine Trochet. Enseignante Castelnau Barbarens. 1,Un constat : Il existe de fortes inégalités entre les écoles quant à l accès à la

Plus en détail

CinéSoupe. programme itinérant de films courts. en nord pas de calais et en belgique

CinéSoupe. programme itinérant de films courts. en nord pas de calais et en belgique CinéSoupe programme itinérant de films courts en nord pas de calais et en belgique bah voyons! asbl // Séverine Konder // +32 (0) 485 217 327 // severine.bahvoyons@gmail.com // www.cinesoupe.com Embarquez

Plus en détail

ADOPTEZ LA TENDANCE CANAL! LES TOITURES INTELLIGENTES

ADOPTEZ LA TENDANCE CANAL! LES TOITURES INTELLIGENTES ADOPTEZ LA TENDANCE CANAL! LES TOITURES INTELLIGENTES LES TUILES CANAL DE MONIER BELLES Tuiles de référence dans la rénovation du patrimoine, elles bénéficient d une gamme d accessoires qui vous permettra

Plus en détail

L art contemporain du Sri Lanka à la fondation Mona Bismarck

L art contemporain du Sri Lanka à la fondation Mona Bismarck > Exposition L art contemporain du Sri Lanka à la fondation Mona Bismarck Entretien avec Chandra Rajakaruna de la fondation Mona Bismarck À l occasion des festivités organisées pour le 60 e anniversaire

Plus en détail

HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS

HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS DOCUMENT : 1979. 29489 (1). «L'Actualité. L'union fait la force. Jeu stratégique». Sans éditeur. Vers 1915. PLACE

Plus en détail

UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE

UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE UN PROJET SCIENTIFIQUE ET CULTUREL POUR LA SOCIÉTÉ DE LA CONNAISSANCE Le regroupement du Palais de la découverte et de la Cité des sciences et de l industrie en un seul établissement apporte les atouts

Plus en détail

Archivistes en herbe!

Archivistes en herbe! Les archives c est quoi? Un archiviste travaille avec des archives. Oui, mais les archives c est quoi? As-tu déjà entendu ce mot? D après toi, qu est-ce qu une archive? 1. Les archives ce sont des documents

Plus en détail

Les Subsistances. Votre entreprise aux Subsistances, un évènement à imaginer ensemble.

Les Subsistances. Votre entreprise aux Subsistances, un évènement à imaginer ensemble. Les subsistances Votre entreprise aux Subsistances, un évènement à imaginer ensemble. Les Subsistances Laboratoire international de création artistique Cirque / Théâtre / Danse / Musique 04 78 39 10 02

Plus en détail

Epithète. Person a. i!(mouton de vapeur) i! Epithète. et Person a

Epithète. Person a. i!(mouton de vapeur) i! Epithète. et Person a Epithète et Person a Marionnettes habitées et déshabitées. Epithète et Person a i!(mouton de vapeur) i! -Jeux de masque sur, dans, avec, contre le masque! -Corps qui «fait face»! -Personnages échappés

Plus en détail