Le secrétariat. Abel Minard, le professeur résistant. p8/9 Dossier Un nouveau gymnase pour Tonnerre

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le secrétariat. Abel Minard, le professeur résistant. p8/9 Dossier Un nouveau gymnase pour Tonnerre"

Transcription

1

2

3 EDITORIAL EDITORIAL Entre la piscine, les courts de tennis et les différents terrains de sports collectifs, la ville de Tonnerre dispose d un beau plateau sportif. Elle témoigne aussi du dynamisme de notre population. Une rentrée sportive! Chère Tonnerroises, Chers Tonnerrois, Depuis bientôt quatre ans, les activités sportives de nos écoles et de nos associations fonctionnaient difficilement autour du seul gymnase du lycée et des équipements de plein air. Cette rentrée 2007 est marquée par la mise en service du nouveau gymnase Abel Minard, plus grand et plus beau que le précédent, détruit par un incendie le 31 décembre La rentrée, en particulier celle des scolaires, constitue toujours un temps-fort de l année. Celle de 2007 s est bien passée et je tiens à en remercier tous ceux qui ont œuvré pour cela. Nous entrons également dans une phase délicate pour la communication municipale. En mars prochain, à une date encore non déterminée, auront lieu les élections municipales. Je limiterai donc désormais mes interventions à l actualité des travaux en cours et à l événementiel du moment. Bien à vous, Raymond Hardy, maire de Tonnerre p4 p4 Nos petits Tonnerrois L accompagnement scolaire Le conseil municipal des jeunes p5 Vie associative Tonnerre Culture Sommaire p5 Bibliothèque Des livres et vous... Ce sera notre secret, monsieur Watteau p6 Actualité Tonnerre-Dobříš : un essai transformé! p6 Civisme Le ramassage des ordures ménagères p6 p8 p10 p7 Un service municipal Le secrétariat p7 Histoire locale Abel Minard, le professeur résistant p8/9 Dossier Un nouveau gymnase pour Tonnerre p10/11 Au fil des chantiers La renaissance du musée municipal La réfection des rues de Tonnerre p12 Chronique juridique Le volontariat associatif Qu est-ce qu un dépôt de garantie? NOUS CONTACTER rue de l Hôtel-de-ville Tonnerre Téléphone : Fax : p13 Economie La franchise p13 Voix de l opposition p14 Carnet p14 Agenda des festivités p15 En bref... p15 Permanences / Numéros utiles automne 2007 Tonnerre Infos n 11 p

4 Nos petits Tonnerrois Nos petits Tonnerrois L accompagnement scolaire La ville de Tonnerre, par son centre social, propose un accompagnement à la scolarité aux enfants des écoles élémentaires. Les accompagnateurs encadrent ainsi pas moins de 50 enfants les lundis, mardis, jeudis et vendredis de 16h30 à 18h30. Les enfants sont accueillis sur trois sites en fonction de leur établissement scolaire (Les Lices, Prés-Hauts et le centre ville). Quel que soit l âge des élèves et quelles que soient les difficultés qu ils rencontrent dans leur scolarité, le maître-mot qui préside à l accompagnement scolaire est le même : «Pas d école après l école». Il se présente en effet comme un complément de l enseignement scolaire, sans jamais se substituer à lui. Il offre aux enfants l appui et les ressources dont ils ont besoin pour réussir, appui qu ils ne trouvent pas toujours dans leur environnement familial. Sans «refaire l école après l école», les enfants apprécient l aide personnalisée que leur apportent les bénévoles pour faire leurs devoirs. L actu du centre social Accueil de loisirs, c est reparti! Depuis le 12 septembre, les enfants de 3 à 12 ans peuvent se retrouver tous les mercredis au centre social. Les enfants sont encadrés par des animateurs titulaires du Bafa. Les activités variées et de qualité visent à favoriser leur épanouissement et leur autonomie. Les ateliers proposés et l organisation de la vie quotidienne contribuent à l éveil culturel et sportif et à l apprentissage de la citoyenneté. L accueil se fait à la journée, avec un repas chaud à midi et une collation le matin et pour le goûter. Après le déjeuner, un temps de pause permet aux petits de faire la sieste. Un transport en car gratuit est organisé au départ du centre ville. Renseignements et inscriptions auprès de Syndie Compain au p Tonnerre Infos n 11 automne 2007 Pour ne pas donner aux enfants le sentiment de «refaire l école après l école», l accompagnement scolaire s articule autour de deux axes prioritaires : l aide aux devoirs d une part et les apports culturels nécessaires à la réussite scolaire d autre part. Ce deuxième temps s organise autour de jeux, d activités d éveil qui permettent à l enfant de se détendre et d aborder certaines matières scolaires par le loisir. AU COLLEGE AUSSI! Les collégiens bénéficient également de l accompagnement scolaire au centre social. Le travail se fait par petits groupes (6 ème et 3 ème les lundis et jeudis 5 ème et 4 ème les mardis et vendredis). L activité est encadrée par des bénévoles et une animatrice salariée qui s occupent des jeunes. En fonction des besoins et des demandes, les accompagnateurs aident les jeunes à faire leurs devoirs ou leurs révisions. Ils revoient ensemble les bases, les aident à acquérir une méthode de travail et à devenir plus autonomes. Contact : Elise Reygrobellet au La Ville de Tonnerre recherche encore des bénévoles. Si vous êtes intéressé, contactez le Les jeunes ont la parole! La démocratie s apprend dès le plus jeune âge. C est ce qu expérimentent les élus du Conseil Municipal des Jeunes. Créée en 2004, cette assemblée permet à 29 collégiens tonnerrois de participer activement et concrètement à la vie de leur ville. Ces collégiens d aujourd hui, citoyens de demain, découvrent le fonctionnement de la collectivité et la pratique de l activité d élu. Porte parole des jeunes de leur âge, ils s attachent à élaborer et développer des projets pour leur commune. Et des projets, ils en ont : sortie intergénérationnelle, rénovation des routes de Tonnerre, construction d un bâtiment pour sans-abri, piste cyclable autour de la ville, stage d escrime et de danse orientale, chantier de solidarité dans un pays défavorisé avec la création d un court métrage sur la tolérance Pour tous ces projets, les jeunes conseillers étudient la faisabilité en fonction du budget alloué et, si nécessaire, recherchent des financements. Pour faciliter ces travaux, ils se sont répartis en quatre commissions : Finances, Adjointe : Rachel Decuypère ; Travaux et aménagement Adjoint : Bastien Gauthier ; Sports, loisirs et culture Adjointe : Morgane Aveline ; Solidarité, prévention et citoyenneté. Adjointe : Emilie Riehl. Après le temps des devoirs vient celui des activités de loisirs : activités manuelles, activités d expression, ludothèque, bibliothèque, cuisine, chant Les décisions prises en groupe de travail sont ensuite étudiées en séance plénière, tous les deux mois, sous la présidence de Mlle Wendy de Souza, maire du Conseil Municipal des Jeunes. Et le programme des jeunes élus ne s arrête pas là. Comme leurs aînés, ils sont vivement invités à participer aux cérémonies officielles et aux différentes manifestations de la ville. Des réunions et des obligations qui font parfois peur et qui ont rebuté quelques-uns des jeunes conseillers. Dommage lorsqu on connaît le nombre de jeunes se plaignant de ne jamais être entendus. Restent heureusement les plus motivés qui s investissent sans compter et dont les idées novatrices ne demandent qu à être encouragées et accompagnées. C est ce à quoi s emploie Elise Reygrobellet, qui encadre les jeunes élus. «Cet outil de politique participative permet de donner la parole aux jeunes, et surtout de les inciter à être acteurs de leur cité» insiste-t-elle. Et qui sait, peut-être de susciter des vocations

5 Vie Vie associative associative Tonnerre Culture fait son ciméma! Alain Thomas présente le réalisateur Luc Decaster Tonnerre Culture propose dix films par an, anciens et modernes, autour de thèmes choisis par le conseil d administration. La programmation proposée est très éclectique et correspond aux goûts du public tonnerrois : de la musique à la gastronomie en passant par la famille et autres préoccupations humaines... Le credo de l association : s attacher à faire connaître des films oubliés mais intéressants. D autre part, Tonnerre Culture est partenaire du festival littéraire Ecrits et Dits, organisé par le service culturel de la ville, et propose chaque année la projection d un film en rapport avec le thème choisi. La convivialité est aussi l un des principes des soirées Tonnerre Culture qui se prolongent par toutes sortes d animations, de concerts, de dégustations... La projection du film se poursuit par un débat interactif entre les spectateurs et une personne spécialiste du thème abordé. 1 er septembre Le Roi se meurt, vive le Roi! Non, vive le Régent et avec lui, l espérance d une vie différente, plus libre, plus joyeuse, plus légère, débarrassée des carcans et des codes moraux imposés par Louis XIV. «Finies toutes ces vieilleries! Jeunesse! Jeunesse! Le dix-huitième siècle commence On aspirait au changement et le voici, à la liberté et elle est là.» Watteau a trente ans et le sentiment que sa vie ne fait que commencer, malgré la tuberculose qui le ronge, qu il n a pas atteint l essence de son art. Ses «scènes pittoresques de la vie des champs», tant admirées, sont pour lui encore trop empreintes de réalisme, de la pesanteur sombre de la peinture flamande. Non, ce qu il veut, c est avoir la légèreté de Rubens, peindre comme Couperin fait de la musique ou Marivaux de la littérature. Créée en 1989 par un groupe de cinéphiles, Tonnerre Culture avait pour premier objectif de rouvrir la salle de cinéma de Tonnerre fermée la même année. Depuis la réouverture du cinéma en régie municipale, l association anime régulièrement la salle et tente de rendre plus accessible le cinéma d auteur et les films oubliés, à l heure où les multiplexes envahissent le paysage. Bibliotheque Bibliotheque - des - des livres livres et et vous vous Michel Nuridsany Ce sera notre secret, monsieur Watteau L objectif est aussi de faire connaître des artistes qui gravitent autour du monde du cinéma (réalisateurs, conteurs, musiciens). L association a ainsi accueilli quelques personnalités telles que Claude Rich, Jean- Pierre Mocky, Henri Alekan (l un des plus grands chefs opérateurs français), François Raubert (arrangeur de Jacques Brel), Laurent Achard (réalisateur tonnerrois)... Cette année, entre autres, deux réalisateurs viendront présenter leurs films (Janusz Mrozowski pour «Fugues carcérales» et Jacques Tréfouël pour «Vauban, le vagabon du Roi») et Frédéric Rolland, conférencier en audiovisuel fera l analyse du film «Arrêtez les tambours». De quoi réjouir les amateurs du septième art! La recette fonctionne puisque l association compte une centaine d adhérents et qu en moyenne, une soixantaine de personnes se déplacent à chaque séance. Soirée flamenco à la ferme de la Fosse Dionne «La musique de Couperin telle qu elle existe, idéale, si près du déséquilibre et si fragile, si lumineuse, la prose de Carlet dans sa façon de mettre en scène les masques du corps et de l être, la transparence du cœur, les jeux de l amour et du hasard, voilà vers quoi il faut aller.» Saisir l illusion, le rêve, l éphémère «le moment suspendu qui touche à l essentiel en paraissant l effleurer», l indicible, la précarité des sentiments et de l existence, voilà vers quoi va tendre Watteau. Il puise ses sujets dans le théâtre, l opéra, la jeunesse insouciante qu il croise dans les châteaux où il est invité. Embarqué malgré lui dans le tourbillon d idées et de dénis, il y reste étranger. Quand le Régent lui demande d être le chantre de la fête de la modernité, il s y refuse. Pourtant, c est dans le piège qu on lui tend, celui de l amour, que sa peinture s approche le plus près de son Programmation Mardi 11 septembre à 20h Beignets de tomates vertes L amitié au féminin Mardi 9 octobre à 20h Fugues carcérales Soirée des courts Mardi 13 novembre à 20h Vauban, le vagabond du Roi Soirée du documentaire Dimanche 9 décembre à 17h Paradis perdu Drame humain Mardi 8 janvier à 20h Respiro La condition féminine Mardi 5 février à 20h Rivers and Tides Portrait d un artiste Mardi 26 février à 20h Arrêtez les tambours Analyse autour du film avec un conférencier en audiovisuel Mardi 12 mars à 20h Sempre vivu Les rires, les larmes la vie, la mort, le réel, l irréel Mardi 1er avril à 20h Fishs and Ships Christianisme et Islam Mardi 29 avril à 20h Niki et Flo Querelles de voisinage Membres du Bureau Président : Alain Thomas Secrétaire : Christiane Quantin Trésorière : Anne-France Cartaut Contact Y a : e : ww.tonnerre89.com point d aboutissement, celui de l Embarquement pour Cythère. L auteur, dans un style à la manière des tableaux de Watteau, fait revivre cette époque de changement qui annonce les Lumières. Un livre délectable qu on ne peut se lasser de relire comme on ne peut se lasser de regarder les peintures de Watteau. automne 2007 Tonnerre Infos n 11 p5

6 Actualite Actualité Tonnerre-Dobris : un essai transformé! La convention de jumelage a été signée le 19 août dernier par Raymond Hardy, mairie de Tonnerre, après l avoir été deux jours plus tôt par Jaroslav Melša, son homologue de Dobříš*, en république tchèque. Rappelons que ce jumelage se fait dans le cadre du partenariat entre la région Bourgogne et la Bohème centrale ; il fait suite à trois années d échanges et de rencontres réciproques. Une ville à connaître Troisième ville à se jumeler avec Tonnerre, après Montabaur en Allemagne et Nenagh en Irlande, Dobříš a une population de habitants, soit un peu plus que Tonnerre. Elle se situe à seulement 40 km de Prague, la capitale. Longtemps rattachée au domaine des rois de Bohème, la ville devient au XVII e siècle propriété des comtes de Mansfeld qui y bâtissent le château baroque qui symbolise aujourd hui Dobříš. Chassée par le pouvoir communiste, cette famille a repris la propriété depuis la Révolution de velours qui mit fin à ce régime politique. Notre ville jumelle a une forte tradition littéraire. Elle a accueilli de nombreux écrivains et poètes tchèques en particulier lorsque le château abritait l union des écrivains tchécoslovaques mais aussi étrangers, comme Aragon ou Paul Eluard, sympathisants communistes, ou victimes d autres régimes autoritaires comme le brésilien Jorge Amado ou le chilien Pablo Neruda. La ville est également connue en république tchèque pour ses fabriques de gants de qualité. Des échanges fréquents La participation de plus de cinquante citoyens de Dobříš à la foire de Tonnerre en 2006 avait marqué les esprits. Cette année, c est une délégation plus modeste de neuf personnes qui est venue à Tonnerre apporter à la municipalité la convention officielle de jumelage déjà signée par la partie tchèque (l homologue de M. Hardy n avait pu participer au déplacement, étant retenu par un empêchement familial). Civisme Civisme CARTON ROUGE! Il existe à Tonnerre, comme dans toutes les villes d une certaine taille, une brigade municipale qui est notamment chargée de traquer les habitants qui manquent de civisme, par exemple ceux qui ont la fâcheuse habitude de déposer, en sortant de chez eux, leur petit sac d ordures ménagères devant la porte de leur immeuble ou, de préférence, devant celle des voisins. Il est dommage de constater que la propreté des rues soit remise en cause par la mauvaise volonté d une poignée de nos concitoyens peu soucieux d observer les règles auxquelles tout un chacun est soumis lorsqu il vit en collectivité. D autre part, les dépôts sauvages sont interdits depuis la loi du 15 juillet Se débarrasser de ses déchets encombrants sur un trottoir, au coin d un bois ou dans une rivière, est un comportement irresponsable mais malheureusement encore trop fréquent. Ces «cimetières sauvages» de déchets polluent les sols, les eaux, l air et dégradent les paysages. p6 Tonnerre Infos n 11 automne 2007 Du 19 au 23 août 2007, cette sympathique délégation presqu exclusivement féminine, a pu compléter sa connaissance de la cité du chevalier d Eon, notamment grâce à la visite de l exposition qui lui était consacrée au vieil hôpital. Elle a également visité Noyers, Vézelay, Troyes et Dijon, chaque journée se terminant par un sympathique dîner offert par différents membres de l association tonnerroise des amis de Dobříš qui s est constituée cette année. En septembre, le lycée de Tonnerre a accueilli quatorze jeunes et deux enseignants du lycée de Dobříš pour quelques jours, en réponse au séjour qu avaient effectué leurs homologues français en mai dernier : année des projets L an prochain, une nouvelle délégation tonnerroise devrait profiter de l hospitalité tchèque pour les traditionnelles fêtes de mai, tandis que nos amis tchèques prévoient de revenir en force à l occasion de la prochaine foire de Tonnerre. De nouveaux échanges scolaires sont prévus. Un déplacement de l Harmonie municipale est à l étude. Un marché bourguignon pourrait même se tenir à Dobříš, sur le modèle de ce qui se fait à Montabaur Nul doute que cette nouvelle amitié internationale est bien partie! * Il va falloir s habituer à ces lettres utilisées en tchèque : «š» se prononce comme notre «ch», et «ř» est à mi-chemin entre «r» et «j» (cette lettre n existe qu en tchèque et est reconnue, par euxmême, comme la plus difficile de leur alphabet)! Renseignements Association tonnerroise des amis de Dobříš Y / Nous vous rappelons que vous devez déposer vos sacs d ordures ménagères : > Pour la zone nord (de la voie SNCF aux Prés-Hauts, les Charloups et Maison Rouge) : Le dimanche soir après 18h ; Le jeudi soir après 18h. > Pour la zone sud (du quartier des Lices jusqu à la voie SNCF, les faubourgs Rougemont et Saint-Michel, le centre ville) : Le lundi soir après 18h ; Le vendredi soir après 18h. Les sacs jaunes (bouteilles en plastiques, boîtes de conserve, emballages ) doivent être déposés le mercredi soir après 18h, pour tous les quartiers. Pour toute question, n hésitez pas à vous renseigner auprès de la communauté de communes de Tonnerre, compétente en la matière ( ) ou à la mairie ( ).

7 Un Un service service municipal municipal Le secrétariat : assister, renseigner, gérer... La mairie est souvent le premier lieu où l on vient se renseigner. C est pourquoi, le secrétariat est confronté à des situations très variées : accueil de nouveaux administrés, demandes de consultation des archives et, bien sûr, diverses réclamations et prises de rendezvous Quelques chiffres Courriers enregistrés entrant en 2006 : Courriers partant en 2006 : Délibérations en 2006 : 480 Le saviez vous? La rédaction des courriers administratifs est soumise à des règles très précises Exemple N/Réf. : RH/MR/ signification 1. Nos références 2. Initiales de l élu 3. Initiales de l agent 4. Année - Numéro d enregistrement de la lettre ACCUEIL ET PRISE DE RENDEZ-VOUS Le service est composé de trois agents administratifs : Maryse Redouté, Véronique Pelloie et Roger Huvet. Ils effectuent un accueil physique et téléphonique des personnes désirant prendre rendez-vous avec Monsieur le maire ou ses adjoints. Le secrétariat est, d ailleurs, responsable de la tenue de l agenda du maire. En effet, il faut savoir qu en principe, Monsieur le maire reçoit dans son bureau trois jours par semaine : lundi, mercredi et vendredi ainsi qu un samedi par mois. Le service gère aussi l organisation des fêtes et cérémonies, des vins d honneur et des remises de coupes et de médailles. LES COURRIERS ET COMPTE-RENDUS La première tâche journalière du secrétariat consiste à trier le courrier des services municipaux. Tous les courriers entrants et sortants sont enregistrés dans une base de données informatisée, ce qui assure la traçabilité des dossiers. Maryse Redouté, Véronique Pelloie sont chargées du secrétariat relatif à la correspondance de Monsieur le maire, du directeur général des services et de quelques adjoints et conseillers. Le service assure la frappe et l envoi des documents des conseils municipaux, ainsi que des comptes-rendus de réunions de direction hebdomadaires. Le service conserve l ensemble des actes du conseil municipal. Histoire Histoire Locale Locale Abel Minard, le professeur résistant GESTION ADMINISTRATIVE Le secrétariat est un service de centralisation, il renseigne les autres services concernant les délibérations et les arrêtés. On doit y retrouver toutes les traces de l activité administrative communale. Roger Huvet gère la tenue des registres officiels et la commande de fournitures administratives pour l ensemble des services municipaux. Le secrétariat assure la formalisation des délibérations (mise en page, numérotation, signature d un élu), transmet celles-ci à la sous-préfecture d Avallon et les fait contre-signer pour les rendre applicables. TONNERRE A L'HEURE DE L'E.ADMINISTRATION Depuis novembre 2006 et grâce à Fast, une plate-forme d échange informatique sécurisée, le secrétariat assure la transmission de certaines délibérations de manière «dématérialisée», c est-à-dire que l envoi aux services de l Etat n est pas physique mais informatique, il se fait par télétransmission via une connexion internet protégée. Avantage évident : un gain de temps appréciable. En effet, auparavant les «délibérations papier» revenaient signées sous huit jours, alors que maintenant, l avis de réception des délibérations dématérialisées parvient en retour dans la demi-heure. Abel Lucien Charles Minard est né dans le petit hameau de La Fourchotte, à Brion, le 18 juillet Il fit de brillantes études en tant que boursier au collège de Tonnerre, obtint son baccalauréat avec mention en mai Peu de temps après il est appelé sous les drapeaux jusqu en novembre Lors de cette période, il contracte la tuberculose. Après une longue période de traitements, il est déclaré réformé et renvoyé dans ses foyers, en novembre Trop malade, il ne put reprendre son travail qu en 1921, une fois la maladie vaincue. En 1922, il reprit ses études à Dijon, où il obtint une licence de mathématiques puis son certificat d études supérieures de la faculté des Sciences avec la mention «calcul différentiel et intégral», en juin Il enseigna au collège de Tonnerre, comme professeur de mathématiques, d octobre 1928 à juin 1932, puis comme professeur de sciences, au collège de Neufchâteau, dans les Vosges, d octobre 1932 à juin 1934 (le poste de Tonnerre ayant été supprimé). Il revint au collège de Tonnerre à partir du 1 er octobre Durant la seconde guerre mondiale, les bâtiments du collège étant occupés par la kommandantur allemande, les classes furent dispersées : celles jusqu à la troisième s installèrent à la sous-préfecture, les secondes et les premières au musée, les math-élém et philos dans une maison particulière, rue Rougemont, où logeait aussi le principal, ainsi que sept pensionnaires garçons. C est dans cette dernière qu Abel Minard dispensait ses cours. Renseignements Secrétariat Y / a : Au début de l année 1941, Abel Minard participa à la diffusion clandestine de tracts et de journaux communistes. Avec Claude Aillot et Marcel Clouzeau, tous deux militants, il formait un petit noyau de résistance tonnerrois. Abel Minard fut arrêté à son domicile de Tonnerre, 134 rue du Général Campenon, le 5 mars 1942, à 7 heures du matin. Incarcéré à la prison d Auxerre et considéré par les Allemands comme un responsable, Abel Minard fut mis au secret et interdit de visite. Après un attentat commis à Paris contre un local de la Wehrmacht, Hitler ordonna d expurger les prisons françaises Il fut fusillé comme otage, le 25 avril 1942, à 6 h 30, au champ de tir d Egriselles, avec Pierre Picard. La veille d être exécuté, il écrivit au principal du collège une lettre d adieu, admirable de lucidité, de courage et de foi en l avenir. automne 2007 Tonnerre Infos n 11 p

8 DOSSIER DOSSIER Un nouveau gymnase pour Tonnerre Après sa destruction malheureuse par un incendie en décembre 2002, le gymnase Abel Minard renaît de ses cendres pour laisser place à un équipement plus spacieux et aux normes techniques les plus modernes. Ses baies vitrées et ses couleurs vives en font un symbole de renouveau pour notre ville. Le gymnase Abel Minard datait de 1974 pour sa partie principale. Les deux salles adjacentes, dites «de danse» et «de judo» datent, elles, de L incendie de 2002 a détruit la grande salle. L action énergique des pompiers de Tonnerre a permis de sauver les deux autres salles. Depuis, les associations sportives et les écoles ont essayé, tant bien que mal, de pratiquer leurs activités physiques au gymnase du lycée, dans les salles de danse et de judo, voire dans la salle polyvalente! Il était grand temps que la ville se dote à nouveau d un équipement à la taille des besoins d une population qui reste jeune et sportive. Après avoir longuement négocié avec sa compagnie pour obtenir le meilleur dédommagement possible, la ville a finalement obtenu près de 1,2 M d indemnités qui ont été placées sur des comptes à terme pour produire des intérêts le temps que le permis de construire soit accepté. Parallèlement, le conseil général de l Yonne a voté une subvention exceptionnelle d un million d euros pour contribuer à la reconstruction de ce gymnase, utilisé en priorité par les élèves du collège (les collèges sont en effet de la compétence des départements tandis que les lycées le sont de la région). Forte de cette base financière, la municipalité a lancé une consultation d architectes, laquelle a retenu le cabinet d architectes Bonino, de Tonnerre, pour la conduite de ce chantier. Le permis de construire a été déposé en janvier 2005 et la démolition des ruines de l ancienne grande salle a eu lieu en août suivant. C est en novembre de la même année qu ont commencé les travaux de reconstruction, pour s achever en juin L avis favorable de la commission de sécurité a permis à ses utilisateurs d entrer en possession de ce superbe bâtiment à la rentrée Le 24 septembre dernier, le gymnase Abel Minard a été inauguré. M. le maire de Tonnerre accueillait en particulier, M. le président du conseil général de l Yonne, M. Le sous-préfet d Avallon, M. le député de l arrondissement, M. le conseiller général du canton et Madame la directrice départementale Jeunesse et Sports. M. le président de la Chambre de commerce et d industrie de l Yonne était représenté ainsi que le président de la fédération française de football qui a subventionné les équipements du gymnase. Après une visite des locaux rénovés sous la conduite de Jean- Louis Cayre, adjoint au maire chargé des sports, et d Eric Pourantru, chef du service des sports de la ville, les invités ont pu admirer des démonstrations de basket-ball et de tir à l arc. Dans leurs discours, les personnalités ont insisté sur le symbole du renouveau de Tonnerre que représentait ce nouvel équipement sportif. Un vin d honneur a clos la cérémonie qui a réuni pas moins de deuxcents personnes. Gageons qu avec un tel gymnase, les équipes tonnerroises vont relever les défis du futur! Utilisations de ce nouvel équipement A l issue de réunions de concertation l équipement sera utilisé pour : n Les scolaires La politique sportive municipale a pour objectif de mettre à disposition de chaque groupe scolaire un équipement sportif de proximité pour l enseignement de l éducation physique et sportive. Le gymnase accueille les classes de gymnastique des trois écoles primaires tonnerroises et du collège. Les entraînements La construction du gymnase Abel Minard conduit à réaménager l utilisation de l ensemble des équipements sportifs pour les entraînements des associations. Ainsi les principaux utilisateurs du gymnase seront : AST Basket, AST Tennis de table, AST Tir à l arc, AST Gymnastique volontaire, Association sportive du collège. Les compétitions Le gymnase Abel Minard répond aux besoins des clubs performants de Tonnerre. Il est homologué pour recevoir des épreuves sportives de haut niveau. n n p8 Tonnerre Infos n 11 automne 2007 >> suite p9 L inauguration du gymnase, le 24 septembre

9 DOSSIER DOSSIER Un complexe sportif digne d'une ville moyenne Tonnerre peut être fière de son complexe sportif : le gymnase renaissant s insère entre un terrain de football et une piscine qui sont utilisés par une population nettement plus large que celle de la seule ville centre du Tonnerrois. En fait, entre ces trois équipements, la salle de musculation, les courts de tennis et un plateau sportif (basket-ball, handball et athlétisme), Tonnerre est aussi bien équipée qu une ville moyenne. Caractéristiques du gymnase n Architecture Sept cabinets d architectures et d ingénierie ont répondu à l appel public à candidatures lancé en Le jury de concours a finalement désigné le cabinet Bonino à Tonnerre. Parmi les critères de sélection : la fonctionnalité du gymnase, la qualité architecturale, la maîtrise des coûts. Moderne, élégant, le bâtiment est doté de grandes baies transparentes. n Équipements Le gymnase comprend : Une grande salle en résine posée sur parquet de m 2, homologuée pour accueillir les compétitions au niveau national pour la pratique du handball, du volley et du basket ; Une tribune totalisant environ cent-vingt places ; Une salle de convivialité/cuisine ; Huit vestiaires ; et un local technique. Parallèlement, la restauration des salles de judo et de danse va débuter dès l automne 2007 et devrait durer six mois. n Stationnement et accès Un large stationnement est possible à l est et à l ouest du gymnase. De plus, le bâtiment est équipé d un accès handicapé par la rue Abel Minard (en haut). Liste des entreprises intervenues Désignation Organisme / Société Maître d œuvre Gilles Bonino, architecte Bureaux d études Structure Fluides Electricité BE Dijonnais BE Beteb B2E Bureau de contrôle Norisko Coordonnateur SPS Socotec Pilotage OPC DIB Gros œuvre Gébat construction Charpente, bois, bardage James Couverture, étanchéité Couv étanche Menuiserie, alu, serrurerie Couvreux Menuiseries, bois Forey Plâtrerie, cloison, isolation Guyot Peinture Chiavazza Carrelage, revêtement mural Art & Tech Sol sportif Envirosport Chauffage, VMC BC Entreprise Plomberie, sanitaire Jacky Pouget Electricité Laurin Frères VRD Richer Equipement sportif Nouansport Renseignements Service des sports Y a automne 2007 Tonnerre Infos n 11 p9

10 Au Au fil fil des des chantiers chantiers La renaissance du musée municipal Entre autres richesses patrimoniales, la ville de Tonnerre dispose d un musée municipal. Il ne s agit pas du musée hospitalier présenté dans les étages du Vieil hôpital Notre-Dame des Fontenilles mais bien d un musée labellisé «Musée de France» qui était autrefois présenté dans l hôtel Cœurderoy, au-dessus de la bibliothèque. Fermé au public depuis plus de vingt ans, ce musée existe encore à travers ses collections, aujourd hui entreposées dans l immeuble. Un chantier d insertion centré sur la restauration de l immeuble côté rue Pasteur va permettre au public de redécouvrir les œuvres d art léguées par plusieurs générations de Tonnerrois. Un bel héritage La ville de Tonnerre a reçu à la fin du XIX e siècle un legs important sous la forme d un hôtel particulier du début du XVII e siècle, équipé d un mobilier des XVIII e et XIX e siècles. La légataire, Madame Ernest Cœurderoy, a stipulé dans son testament que l immeuble était donné à la ville pour abriter un musée et la bibliothèque municipale, ce qui fut fait en Cet hôtel est composé de deux corps de bâtiment séparés par une cour d honneur. L un donne sur la rue Rougemont et l autre sur la rue Pasteur. L entrée principale de l ensemble, se fait par un porche, situé au milieu du rez-de-chaussée, côté Rue Rougemont, lequel donne accès à la cour. Le musée municipal de Tonnerre est placé sous la responsabilité de M. Claude Renouard, conservateur des musées de l Yonne, chargé des musées de Tonnerre, de Noyers et d Avallon. Depuis les années 80, ses collections sont stockées au rez-de-chaussée côté rue Rougemont de l hôtel Cœurderoy et ne sont plus exposées. Elles ne sont présentées au public qu à l occasion de l exposition thématique organisée par la ville chaque année au mois d août, au vieil hôpital Notre-Dame des Fontenilles, sous la responsabilité scientifique de M. Renouard. La bibliothèque municipale occupe tout le premier étage de l hôtel particulier, côté rue Rougemont. On y accède par un escalier sous une verrière de structure métallique, le tout ajouté au XIX e siècle. Cet équipement culturel propose également au public un fonds de littérature enfantine, des disques compacts et, pour les étudiants et les historiens, un fonds ancien particulièrement riche, issu de donations importantes et surtout, de livres rares provenant de l ancienne bibliothèque de l abbaye Saint-Michel, aujourd hui dispersée. Le bâtiment en fond de cour était utilisé jusqu en 2006 par la Maison des jeunes et de la culture, à laquelle on n accédait que par la Rue Pasteur. Il est aujourd hui vide. Sur cour, ce bâtiment est caractérisé par une galerie, en rez-de-chaussée, avec trois arcades, flanquée de deux tourelles rectangulaires qui s élèvent jusqu en haut du bâtiment. Celle de gauche est encombrée de gravats dus à l effondrement de ses niveaux intérieurs. Celle de droite est occupée par un escalier de pierre en colimaçon, qui permet d accéder aux deux étages au-dessus de la galerie ainsi qu au grenier. La cour d honneur donne, à droite, sur une galerie voûtée abritant actuellement une collection lapidaire, laquelle s étend également sous la galerie ouverte adjacente. Ces pierres datent essentiellement du Gothique et de la Renaissance et proviennent sans doute, pour les premières, de l ancienne entrée du vieil hôpital, démolie au XVIII e siècle pour agrandir la rue de l hôpital. A noter que l hôtel particulier n est pas inscrit à l inventaire supplémentaire des Monuments historiques. Le ravalement de la façade Rougemont voilà un an a attiré l attention des Tonnerrois sur la façade imposante et élégante de l immeuble. Cependant, tout reste à faire à l intérieur. Un projet municipal ambitieux, étalé dans le temps L hôtel présente actuellement plusieurs difficultés : L état médiocre du bâtiment côté Rue Rougemont ; L état délabré du bâtiment côté Rue Pasteur ; Le manque de place consacrée à la bibliothèque et son poids trop important pour le premier étage ; La fermeture au public du musée municipal. La municipalité cherche à la fois à restaurer ce patrimoine important, à améliorer les conditions de conservation de la bibliothèque et de l accès du public, et enfin à rouvrir le musée municipal. Il ne s agit donc pas de changer la vocation de cet hôtel qui continuera à abriter musée et bibliothèque municipale mais au contraire de la réaffirmer. Sur le plan patrimonial, il s agit de protéger un élément important du patrimoine tonnerrois sans l altérer par une restauration trop lourde ou par des choix irréversibles. Une magnifique charpente! p10 Tonnerre Infos n 11 automne 2007

11 La municipalité a donc décidé de procéder à la restauration du 5 rue Pasteur, donnant sur le premier étage de la cour d honneur, afin d y prolonger les espaces d exposition du musée. Première tranche : restauration du 5 rue Pasteur La ville de Tonnerre a souhaité mettre en place un chantier d insertion pour réaliser ces travaux dans un but à la fois social et patrimonial. Une équipe de deux fois six personnes va donc intervenir pendant six mois sur ce chantier, sous la conduite et l encadrement des professionnels du service Bâtiment de la mairie de Tonnerre. De la mi-septembre à la mi-octobre 2007 est prévue la mise à blanc des deux niveaux concernés : enlèvement des faux plafonds, des sols abîmés et des cloisons inutiles. Bien entendu, tout élément ayant une valeur patrimoniale (fenêtre ancienne, fresques, peintures ou papiers peints anciens qui viendraient à être découverts) sera protégé et mis en valeur. Les fenêtres sur cour, dont certaines étaient obturées, seront rouvertes. La cage d escalier sera également réhabilitée puisqu elle est destinée à devenir l accès normal aux collections du musée à partir de la cour d honneur. L accès Handicapés dans les salles d exposition se fera par la porte du 5 rue Pasteur. Au Au fil fil des des chantiers chantiers La réfection des rues de Tonnerre La municipalité a entrepris de restaurer les rues de Tonnerre, souvent détériorées par des nids de poule, et de rétablir leur étanchéité. L entretien régulier des voies est indispensable pour retrouver un confort de conduite et une meilleure adhérence. Une première campagne, réalisée par les services municipaux, a consisté à appliquer une couche sommaire d émulsion de gravillon et de goudron dans plusieurs rues. D autres chantiers plus importants concernent des points de passages plus endommagées : RUE DES GUINANDES La rue des Guinandes, particulièrement dégradée, a été complètement refaite sur 600 mètres de long. L enrobé (bitume) est bordé de petites noues paysagères destinées à récolter les eaux pluviales, souci majeur du quartier. PLACE CHARLES DE GAULLE Le revêtement de la place Charles de Gaulle a été aussi entièrement refait pour répondre à une forte demande de la population. Rappelons qu il s agit d une voie départementale et que ce chantier dépendait de son agence territoriale routière (ATR). Les travaux ont été co-financés par la ville de Tonnerre. L étage du dessus sera également restauré afin d accueillir les collections qui n auront pas la place d être exposées en-dessous. L étanchéité du toit sera vérifiée ainsi que tout ce qui concerne la structure de l immeuble. Un WC Hommes et un WC Femmes seront aménagés dans la cour d honneur à droite. Il n y aura pas de WC dans les étages, dans la mesure où l hôtel est considéré comme un ensemble. Une tranche ultérieure de travaux pourrait permettre d installer un monte-charges dans la tourelle de gauche, utilisable par les personnes handicapées. Les travaux ont permis de dégager une cheminée d époque. PLACE DE LA REPUBLIQUE Le réaménagement de la place Edmond Jacob à débuté le 24 septembre dernier et devrait durer de six à huit semaines. Ce chantier est le fruit d une réflexion globale sur la circulation et le stationnement en centre ville et répond à deux attentes essentielles : Retrouver une zone urbaine de qualité dans un espace de stationnement ; Sécuriser le passage des piétons et Afin de permettre la réalisation de notamment des lycéens. ce chantier dans les meilleures conditions, le stationnement est interdit dans Le parking une fois réaménagé laissera en son centre un passage piétonnier balisé par des arbustes et des culant dans le sens gare - hôtel de ville la zone des travaux. Les véhicules cir- éclairages. Le parking verra le nombre sont déviés vers la rue Claude Aillot et de ses places de stationnement augmenter de cinq. Les véhicules désirant stationner la rue du Pâtis. sont priés d emprunter le parking du champ-de-foire. Il sera également possible de stationner le long de la rue du Pâtis pendant la durée des travaux. RUE SAINT-NICOLAS La réfection de la voirie du tunnel sous la voie du chemin de fer devrait commencer en décembre prochain. automne 2007 Tonnerre Infos n 11 p11

12 Chronique Chronique juridique juridique Le volontariat associatif Sur la base du volontariat coexistent le bénévolat, l emploi associatif salarié mais aussi le volontariat associatif dont le statut est régi par la loi du 23 mai Le contrat de volontariat associatif est un contrat écrit conclu, pour une durée maximale de deux ans, entre une personne physique et une association ou une fondation reconnue d utilité publique. L objet de ce contrat est d organiser une collaboration désintéressée entre l organisme agréé et la personne volontaire. Il ne relève pas, sauf dispositions contraires prévues par la loi, des règles du code du travail. Toute personne de plus de 16 ans de nationalité européenne ou justifiant d une résidence régulière et continue de plus d un an en France peut se porter candidate au volontariat. De même, toute association de droit français ou toute fondation reconnue d utilité publique agréée par l Etat à cet effet peut recruter des volontaires, avec la mention que «l organisme agréé assure à la personne volontaire une phase de préparation aux missions qui lui sont proposées». Le volontaire peut exercer toute mission d intérêt général revêtant un caractère philanthropique, éducatif, scientifique, social, humanitaire, sportif, familial, culturel ou concourant à la mise en valeur du patrimoine artistique, à la défense de l environnement naturel ou à la diffusion de la culture, de la langue et des connaissances scientifiques françaises. La mission peut être accomplie sur le territoire national, partout dans l Union Européenne et dans un Etat partie à l accord sur l Espace économique européen. Une indemnité mensuelle non imposable peut être versée par l organisme agréé au volontaire. Cette indemnité n a pas le caractère d un salaire ou d une rémunération. Le volontaire est obligatoirement affilié aux assurances sociales du régime général. Une cotisation forfaitaire versée par l association ou la fondation reconnue d utilité publique assure au volontaire une couverture des risques maladie, des accidents du travail et des maladies professionnelles. La couverture du risque vieillesse est assurée moyennant le versement par l association ou la fondation reconnue d utilité publique, d une cotisation minimale fixée par décret. L ensemble des compétences acquises dans l exécution d un contrat de volontariat en rapport direct avec le contenu d un diplôme, d un titre à finalité professionnelle ou d un certificat de qualification est pris en compte au titre de la validation des acquis de l expérience. A cette fin, l organisme agréé délivre au volontaire, à l issue de sa mission, une attestation retraçant les activités exercées pendant la durée du contrat. Le statut de volontaire associatif est incompatible avec toute activité rémunérée à l exception de la production d œuvres scientifiques, littéraires ou artistiques ainsi que des activités accessoires d enseignement. La personne volontaire ne peut percevoir une pension de retraite publique ou privée, le RMI, le complément de libre choix d activité de la prestation d accueil du jeune enfant (PAJE) ou tout autre revenu de remplacement. p12 Tonnerre Infos n 11 automne 2007 dura lex, sed lex... la loi est dure, mais c est la loi Le volontariat associatif doit respecter un certain nombre d obligations : Le volontaire doit bénéficier d une phase de préparation aux missions qui lui sont confiées ; Le volontaire mobilisé pour une période d au moins six mois bénéficie d un congé de deux jours non chômés par mois de mission ; Le contrat de volontariat peut être résilié moyennant un préavis d un mois sauf en cas de force majeure, en cas de faute grave d une des parties ou si la rupture a pour objet de permettre à la personne volontaire d être embauchée pour un contrat à durée déterminée d au moins six mois ou pour un contrat à durée indéterminée ; Le contrat doit mentionner s il y a versement ou non d une indemnité au volontaire et, le cas échéant en fixer le montant mensuel ; Les volontaires peuvent également recevoir des prestations en nature (ex : titres-repas). Le volontariat associatif peut s articuler avec le service civil volontaire sous certaines conditions. Il nécessite tout d abord un agrément de service volontaire auprès de l Agence Nationale de l Egalité des Chances et de la Cohésion Sociale. Ensuite, le volontaire doit être âgé de 16 à 25 ans. Enfin, la durée hebdomadaire de la mission doit être de 26 heures tandis que la durée de la mission de volontariat est de six, neuf ou douze mois. Qu'est-ce-qu'un dépôt de garantie? Septembre est un mois souvent marqué par les emménagements. C est en conséquence, un thème d actualité essentiel pour les étudiants. Dans le langage courant, en matière de baux d habitation, les administrés ont souvent tendance à confondre la notion de dépôt de garantie et celle de caution. Or, ces deux notions ont des implications juridiques distinctes. Le dépôt de garantie est une somme qui est versée au moment de l entrée dans les lieux du locataire. Le montant de ce dépôt est fixé par le bail. Cette somme sera restituée au moment du départ du locataire, sauf dans le cas où des dégâts, voire simplement une modification initiale des lieux, occasionnés par le locataire pendant la durée du bail nécessiteraient une remise en état des lieux loués. En aucun cas, cette somme ne doit venir compenser le défaut de paiement des loyers si le locataire ne respecte pas son obligation de verser celui-ci, et cela même si cette pratique est fréquemment répandue. Une caution est une personne qui s engage à garantir l exécution d une obligation par l une des parties au profit de l autre. Ainsi, en matière de baux d habitation, le locataire pourra être cautionné soit par une personne physique ou morale, c est-à-dire que cette dernière pourra garantir financièrement le propriétaire en cas du non-respect des obligations du locataire. Par exemple, la caution pourra être actionnée dès que le locataire ne paie pas son loyer ou qu il détériore les lieux loués Le dépôt de garantie et le cautionnement peuvent figurer simultanément dans un bail d habitation : l un n est pas exclusif de l autre.

13 Economie Economie La franchise : une création d entreprise encadrée Chaque année, environ entreprises sont créées, dont créations pures, reprises et réactivations. Le commerce et les services aux entreprises représentent près de la moitié du total des créations. Environ 60 % d entre elles passent le cap de la troisième année. En s adossant à un réseau de franchise, l entrepreneur rejoint le club des meilleurs taux de réussite, avec 90 % des entreprises encore en activité après 5 ans! La définition européenne de la franchise Il s agit d un accord par lequel une entreprise, le franchiseur, accorde à une autre, le franchisé, en échange d une compensation directe ou indirecte, le droit d exploiter une franchise dans le but de commercialiser des types de produits et/ou des services déterminés. Cet accord doit comprendre au moins : L utilisation d un nom ou d une enseigne communs et une présentation uniforme des locaux et/ou moyens de transport visés au contrat ; La communication par le franchiseur au franchisé d un savoir-faire ; La fourniture continue par le franchiseur au franchisé d une assistance commerciale pendant la durée de l accord. Voix Les secteurs d activités concernés beauté/santé/forme dépôt vente/cash fleurs services grande distribution habitat/décoration hôtellerie/restauration immobilier, informatique/internet loisirs prêt-à-porter Pourquoi choisir la franchise? Pour le franchisé, ce système permet de créer son entreprise tout en bénéficiant d une notoriété, d une expertise, en un mot d un savoir-faire expérimenté. La création d entreprise comporte des risques. S adosser à une enseigne les réduit. La franchise est par conséquent un levier de développement, tant pour le franchiseur que pour l entrepreneur indépendant. Les points importants à prendre en compte Devenir franchisé ou adhérent d un réseau représente un investissement financier, mais également personnel qui implique évidemment de prendre toutes les précautions liées à la création d entreprise. Le franchisé se doit également de vérifier que le franchiseur dispose d une marque et d un savoir-faire transmissible. > Sylvie Bourgeois et Madeleine Bonnet sont heureuses de vous accueillir dans leur nouvelle boutique de prêt-à-porter masculin, «ZEUS», qui a ouvert ses portes le samedi 22 septembre 2007, au 8 rue Rougemont à Tonnerre. Ouverture du mardi au samedi, de 9h 30 à 12h30 et de 14h à 19h Y > Ludovic Clech vous accueille dans son garage «Réparations tonnerroises», toutes réparations, toutes marques (ancien garage Maupois), au 83 rue G. Pompidou à Tonnerre. Ouverture du lundi au samedi : 8h - 12h / 14h - 19h. Y Son concept, testé dans un ou des sites pilotes, doit être dupliquable. Pour le franchiseur, avoir recours à la franchise permet un développement sur des territoires éloignés de son siège, en bénéficiant de la connaissance du terrain des entrepreneurs locaux et, bien évidemment, à un moindre coût, par rapport à un développement en succursales. Le candidat à la franchise doit donc s assurer, non seulement de la solidité du franchiseur avec lequel il va s engager, mais également de ses motivations, de son goût pour le métier de l enseigne choisie et de ses qualités de chef d entreprise. Seuls ses talents de chef d entreprise, de manager, de commerçant et de commercial feront la réussite de son entreprise franchisée. Renseignements Office du commerce - Séverine Sohn Y a Voix de de l'opposition l'opposition Conformément à la loi du 27 février 2002, relative à la démocratie de proximité, cet espace est réservé à l expression des groupes politiques n appartenant pas à la majorité municipale de la ville de Tonnerre. Les textes publiés dans ce cadre n engagent que leurs auteurs. Liste Agir pour Tonnerre et pour le Tonnerrois Bras de dérivation de l Armançon : un fait est incontournable, le chenal est réalisé!!! Par jugement du 27 avril 2007, le Tribunal Administratif de Dijon a annulé les arrêtés du 9 février 2005 par lesquels le Préfet de l Yonne a déclaré d utilité publique la création d un bras de dérivation de l Armançon sur la commune de Tonnerre, en a autorisé la réalisation et a déclaré ces travaux d intérêt général. A l inverse des propos tenus par le Maire, les élus de la liste «Agir pour Tonnerre et pour le Tonnerrois» ne considère pas ce jugement comme constituant une «péripétie juridique». Certes le bras de dérivation est réalisé, il a même fait ses preuves et personne, en particulier les riverains, ne comprendrait qu il faille le reboucher. Mais le jugement constitue une véritable épée de Damoclès qui menace la Ville de Tonnerre et l Etat au titre de leurs responsabilités civile et pénale. Sans attendre, la procédure doit être reprise à zéro et le Préfet doit engager une enquête publique visant, en particulier, à arrêter de nouvelles mesures compensatoires. La solution technique qui consisterait à remplacer les bassins de surstockage prévus initialement par des méthodes naturelles va rapidement devenir une bataille d experts et les préconisations risquent d être complexes et donc coûteuses. Et personne n a abordé le financement de l opération. La ville de Tonnerre risque d être bien seule lorsqu il s agira de payer ces réalisations dont le coût précédent était estimé, ne l oublions pas, à celui du creusement du chenal. Pascal LENOIR automne 2007 Tonnerre Infos n 11 p13

14 Carnet Carnet Ils ont vu le jour 16/07 - Kelvin Dupont 25/07 - Lauryne Pagès 05/08 - Noham Velay 12/08 - Sofiane Zelmat 13/08 - Sherazade Lafdal 13/08 - Lemoine Johan 14/08 - Nathan Graczyk 14/08 - Ilyes Kaddous octobre du 12 octobre au 2 novembre Voir > Dans l ombre de Voltaire et Rousseau Les Best-sellers du XVIII e siècle Organisée par la bibliothèque municipale > Vernissage : vendredi 12 à 18h Espace Bouchez, rue F.Mitterrand Renseignements : Du 15 au 21 octobre Voir > La semaine bleue à Tonnerre > Lundi 15 : gym douce, grande lessive des lavandières à la Fosse Dionne > Mardi 16 : promenade en calèche et poterie, la prévention au quotidien > Mercredi 17 : école des fans > Jeudi 18 : sortie à Guédelon > Vendredi 19 : spectacle de l EPMS de Cheney > Samedi 20 : initiation Informatique, ludothèque et contes autour d une soupe à la Ferme de la Fosse Dionne Renseignements : Jeudi 18 octobre à 20h30 Ecouter > Concert d Yvan Rebroff Eglise Notre-Dame Réservation à l office de tourisme : Samedi 20 octobre de 10h à 18h Découvrir > Portes ouvertes à l EPMS des Brions Renseignements : p14 Tonnerre Infos n 11 automne 2007 Ils se sont dits oui 17/08 - Soukaïna Karandou 22/08 - Mathéa Muthelet 23/08 - Cynthia Duez 24/08 - Yanis Hanbli 24/08 - Yonasse Oubelhadj 25/08 - Enzo Hérouart 04/09 - Laurine Hugerot 06/09 - Hamza Karrandou 07/09 - Yanis Lair - - Guidon Gaëtan Martinet et Sabrina Rollin Jean-Paul Ligeron et Ginette Bertrand Loïc Duplessy et Gaëlle Puy Yannick Bacot et Laurence Compain Cédric Giroix et Emilie Bernot Laurent Bulliot et Cynthia Verdier Marc Ract-Madoux et Patricia Pelletier Dominique Bouchard et Céline Kedzia Agenda Agenda des des Festivites Festivites Vendredi 26 octobre à minuit une S amuser > Ouverture de la librairie Plume & Image pour la sortie du 7 e tome d Harry Potter. > Pour cette occasion, l Ucat organise un jeu de piste à énigmes dans les commerces de Tonnerre, la semaine précédente. Le gagnant recevra un exemplaire du livre Harry Potter Renseignements : Plume & image 5 rue de l Hôpital ( ) Samedi 27 octobre à 20h30 Ecouter > Concert des chœurs du tonnerrois Salle polyvalente, rue F. Mitterrand Dimanche 28 octobre à 20h30 Jouer > Loto Organisé par l AST tennis Salle polyvalente, rue F. Mitterrand novembre Dimanche 4 novembre à 14h30 Danser > Matinée dansante, orchestre François Guyot Organisée par le Club Emile Bernard Renseignements : Salle polyvalente, rue F. Mitterrand Du jeudi 8 au samedi 10 novembre Acheter > Bourse aux jouets, Organisée par l association Ribambelle Salle polyvalente, rue F. Mitterrand Les 10 et 11 novembre Voir > Exposition - Arts en Tonnerrois Les automnales Renseignements : Espace Bouchez, rue F. Mitterrand Ils nous ont quittés Gilberte Bourgeois veuve Alloo André Delannoy Ernest Gnagi Myriam Geoffroy Gilbert Truffot Marie Lecestre veuve Binot Hélène Bréchat épouse Jacson Alain Martin Marcelline Mantelet veuve Fougé Jean-Marc Vasseur Jean-Pierre Boully Simone Noël veuve Lacour Suzanne Gilard veuve Lebouvier Daniel Chapelain Edmond Prince Nelly Rieti Sur ces listes figurent uniquement les personnes ayant accepté de publier leurs actes d état-civil Les 17,18 et 24, 25 novembre de 9h à 18h Voir, s amuser > Fêtes et traditions en Tonnerrois Exposition de documents d archives, organisée par le club Marguerite de Bourgogne. Vieil Hôpital Notre-Dame des Fontenilles Samedi 17 novembre de 15h à minuit Voir, s amuser > Le festival du manga à Tonnerre > Projection inédite d épisodes de l animé sur le Chevalier d Eon... Renseignements : Samedi 17 novembre à 20h30 Jouer > Loto Organisé par l AST moto-cross Salle polyvalente, rue F. Mitterrand Samedi 24 novembre à 20h Ecouter > Concert de la Sainte-Cécile par l harmonie municipale Renseignements : Salle polyvalente, rue F. Mitterrand décembre Vendredi 14 décembre à 14h30 Danser > Matinée dansante orchestre Idaline Lopes Renseignements : Salle polyvalente, rue F. Mitterrand Les 22 et 23 décembre > Marché de Noël Par l Ucat. Pl. Marguerite de Bourgogne

15 En En Bref Bref Un marché aux Prés-Hauts A la demande des riverains, un marché a été mis en place aux Prés-Hauts le mardi de 8h à 13h rue Emile Bernard. N hésitez pas à venir acheter vos fruits, légumes, viandes ou fromages... Guide des associations 2 e édition Vous pouvez consulter en ligne la nouvelle édition du guide des associations, dans la rubrique Actualité du mois. Vous venez de créer une association, une nouvelle activité, vos coordonnées ont changé ou sont incomplètes. Merci de nous le signaler, par courrier, fax ou e.mail, pour une prochaine édition encore plus exhaustive du Guide des associations. Service communication Y Jardins familiaux Vous êtes courageux? Vous aimez jardiner? Vous avez des outils de jardinage ou vous pouvez vous en procurer? Vous avez des revenus modestes? Contactez-nous au CCAS Y L ADSL en question La technologie ADSL semble être limitée. Certains abonnés, habitants loin du central téléphonique, ne peuvent obtenir des débits limités. Afin que tous les particuliers et les entreprise qui le souhaitent puissent être connectés à internet en haut débit, le conseil général de l Yonne et le conseil régional de Bourgogne lancent un dispositif d aide aux communes sur le département. Pour ce faire, la ville de Tonnerre effectue une enquête auprès de la population dont l objectif est d identifier les besoins en haut débit sur les territoires communaux. Des solutions plus adaptées (WiFi ou WiMax) pourront être implantées. Mairie de Tonnerre Y Un catalogue pour découvrir le Chevalier! Le catalogue de l exposition «Chevalier d Eon, secrets et lumières» est en vente à 15 euros à l office de tourisme de Tonnerre, mais aussi à la librairie Plume et Image (rue de l hôpital. Vous pouvez désormais le commander via notre formulaire de commande en ligne, dans la rubrique Actualité du mois. Le co-voiturage en faveur des personnes en insertion professionnelle Si vous vous rendez régulièrement à Chablis, Auxerre, Flogny-la-Chapelle, Saint-Florentin, Migennes, Avallon, Montbard, Châtillon-sur-Seine ou Troyes, et que vous désirez faire du co-voiturage, ou que vous connaissez une personne intéressée par ce dispositif, nous vous invitons à vous faire connaître auprès du centre communal d action sociale de la mairie. Le CCAS se chargera de communiquer vos coordonnées, à charge pour le bénéficiaire d entrer en contact avec vous. CCAS - Mairie de Tonnerre Y TGV Yonne-Méditerranée Grâce au TGV Yonne- Méditerranée, l Yonne se place dans une vraie dynamique d ouverture économique. En effet, depuis juin 2001, le TGV rejoint Marseille, s arrêtant dans notre département à Sens et Laroche-Migennes. Arriver à Lyon à huit heures et demie et à Marseille à dix heures et sans passer par Paris, c est devenu possible avec les nouveaux horaires. Pour plus de détails, vous pouvez consulter les sites internet : Du conseil général de l Yonne (www.lyonne.com) ; De la SNCF (www.sncf.fr). Le défi de l Yonne Tu as entre 11 et 30 ans? Le Défi de l Yonne te propose de monter le projet de ton choix, seul ou avec tes amis! Ce projet peut être en faveur de l environnement, de la musique, du cinéma, de la solidarité internationale, contre le racisme... Et tu peux également créer ton entreprise! Les lauréats 2007 vont présenter leurs projets vendredi 9 novembre, salle du marché couvert à Avallon. Direction départementale de la jeunesse et des sports et de la vie associative Equipe du Défi de l Yonne Y e Exonération pour les associations en ZRR Les associations reconnues d utilité publique, les organismes d intérêt général, les établissements d enseignements supérieur à but non lucratif, dont le siège social est situé en zone de revitalisation rurale (c est le cas à Tonnerre) sont exonérés de cotisations patronales de sécurité sociale, du versement transport et des contributions dues au titre du fonds national d aide au logement (Article 15 de la loi du 23 février 2005 relative au développement des territoires ruraux). Permanences Permanences MAIRIE du lundi au vendredi : 8h30-12h / 14h - 17h30 le samedi : 8h30-12h Le répondeur donne toutes les informations utiles aux habitants, pendant la période de fermeture. Sécurité sociale mercredi : 9h - 12h CICAS retraite complémentaire du lundi au vendredi (9h - 18h) sur rendez-vous : Maurice Pianon conseiller général 1 er samedi du mois Jean-Marie Rolland député de l Yonne Une fois par mois Maison des Associations 12, rue Saint-Nicolas CAF mardi : 9h30-11h30 CRAM retraite mercredi : 9h - 12h / 13h30-16h sur rendez-vous : FNATH 3 e jeudi du mois - 14h-16h Déchetterie ZI de Vauplaine - route de Tanlay Lundi : 14h - 18h Mercredi : 14h - 18h Vendredi : 9h - 12h / 13h - 18h Samedi : 9h - 12h / 14h - 18h Nunmeros Numeros utiles utiles ALLO TECHNIQUE Vous avez constaté un problème sur le domaine public, contactez à tout moment «Allo technique». Il vous sera répondu aux heures d ouverture de la mairie. En dehors de ces heures, vous pouvez toutefois composer le numéro de garde : Ce service est également disponible sur internet, dans la rubrique Services en ligne > Téléservices. Numéros d appel gratuits Samu : 15 Samu social : 115 Police : 17 Pompiers : 18 Services locaux Hôpital de Tonnerre (urgences) : Gendarmerie nationale : Police municipale : Pompiers : Directeur de publication : Raymond Hardy Rédacteur en chef : Frédéric Billy Ont collaboré à ce numéro : Frédéric Billy, Juliette Pialoux, Grégory Guérin, Elise Reygrobellet, Nathalie Pontabry, Marie-Christine Beccavin, Séverine Sohn, Pascal Lenoir. Conception et mise en page : Juliette Pialoux Impression et régie publicitaire : Arts Graphiques 89 Périodicité : trimestriel Tirage : exemplaires Crédit photos : photothèque de la mairie de Tonnerre Service communication : Hôtel-de-ville Tonnerre, automne 2007 Tonnerre Infos n 11 p15

16

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

RÈGLEMENT RELATIF A L UTILISATION DES SALLES DES FÊTES ET POLYVALENTE

RÈGLEMENT RELATIF A L UTILISATION DES SALLES DES FÊTES ET POLYVALENTE Conseil municipal du 30 juin 2010 RÈGLEMENT RELATIF A L UTILISATION DES SALLES DES FÊTES ET POLYVALENTE Délibération Vu le Code Général des Collectivités Territoriales, Considérant qu il y a lieu de mettre

Plus en détail

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels

PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE. pour les seniors, leur famille et les professionnels PÔLE SENIORS LE LIEU RESSOURCE pour les seniors, leur famille et les professionnels UN LIEU D ACCUEIL,D ÉCOUTE, D INFORMATION ET D ORIENTATION L équipe du pôle seniors est à votre disposition pour vous

Plus en détail

CONTRAT D ADHÉSION. FAC FOR PRO PARIS Tous droits réservés

CONTRAT D ADHÉSION. FAC FOR PRO PARIS Tous droits réservés CONTRAT D ADHÉSION CONTRAT ENTRE FAC FOR PRO PARIS ET L ÉTUDIANT Article 1. Dispositions générales Le présent contrat, ci-après dénommé «le contrat» constitue l accord régissant pendant sa durée, les relations

Plus en détail

Réglementation des séjours spécifiques sportifs

Réglementation des séjours spécifiques sportifs Réglementation des séjours spécifiques sportifs Modification du code de l action sociale et des familles concernant les accueils de mineurs en dehors du domicile parental Direction des Sports DSB2 Sommaire

Plus en détail

LE MOT DU MAIRE. 1 INFORMATIONS MUNICIPALES BUXERIENNES Octobre 2014 Site internet : http://www.boissylaillerie.com

LE MOT DU MAIRE. 1 INFORMATIONS MUNICIPALES BUXERIENNES Octobre 2014 Site internet : http://www.boissylaillerie.com 1 INFORMATIONS MUNICIPALES BUXERIENNES Octobre 2014 Site internet : http://www.boissylaillerie.com Rentrée scolaire Le 02 septembre, comme chaque année, nous avons eu une rentrée scolaire sans problème

Plus en détail

Le service jeunesse. au cœur de l action VILLE D ASNIÈRES-SUR-SEINE

Le service jeunesse. au cœur de l action VILLE D ASNIÈRES-SUR-SEINE VILLE D ASNIÈRES-SUR-SEINE Le service jeunesse au cœur de l action Renseignements : service jeunesse 29 rue de la Concorde Tél. 01 41 11 13 68 - Site internet : www.asnieres-sur-seine.fr Horaires : du

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION DES FAMILLES DE CHARENTON-LE-PONT ***********

STATUTS DE L ASSOCIATION DES FAMILLES DE CHARENTON-LE-PONT *********** STATUTS DE L ASSOCIATION DES FAMILLES DE CHARENTON-LE-PONT *********** ARTICLE 1 : CONSTITUTION, APPELLATION, DUREE. Il est constitué une association régie par la loi du 1 er juillet 1901 et le décret

Plus en détail

Charte déontologique de la vidéoprotection de l OPH de Saint-Dizier

Charte déontologique de la vidéoprotection de l OPH de Saint-Dizier Préambule Charte déontologique de la vidéoprotection de l OPH de Saint-Dizier Validé par le Conseil d Administration du 28 juin 2013. Souhaitant améliorer la sécurité des personnes et des biens, répondre

Plus en détail

L Académie des Dalons

L Académie des Dalons L L est un projet expérimental d insertion sociale et professionnelle dans un dispositif global de soutien de jeunes en difficulté. Il s adresse aux volontaires âgés de 18 à 25 ans qui, sans formation

Plus en détail

ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES»

ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES» ALSH Municipal 3-12 ans «Les P tits Diables» GUIDE PRATIQUE 2014-2015 Rue Jules Ferry 35420 Louvigné du Désert ACCUEIL DE LOISIRS 3-12 ANS «LES P TITS DIABLES» MERCREDIS ET VACANCES SCOLAIRES Organisateur

Plus en détail

Remise de la subvention accordée par la Carsat Nord-Est. à la Résidence Clamart

Remise de la subvention accordée par la Carsat Nord-Est. à la Résidence Clamart Remise de la subvention accordée par la Carsat Nord-Est à la Résidence Clamart au titre d une aide à l investissement pour la rénovation des logements-foyers pour personnes âgées autonomes Châlons-en-Champagne

Plus en détail

ASSOCIATION CULTURELLE ARTS et LIENS Association loi 1901

ASSOCIATION CULTURELLE ARTS et LIENS Association loi 1901 ASSOCIATION CULTURELLE ARTS et LIENS Association loi 1901 ARTICLE 1 : Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts, une association régie par la Loi du 1 er juillet 1901 et le décret du 1 er août

Plus en détail

Commune de Saint André de Corcy Route de Monthieux Bp 29 01390 Saint André de Corcy

Commune de Saint André de Corcy Route de Monthieux Bp 29 01390 Saint André de Corcy CAHIER DES CHARGES ENTRETIEN DES SALLES DE SPORT Commune de Saint André de Corcy Route de Monthieux Bp 29 01390 Saint André de Corcy Tél : 04 72 26 10 30 Fax : 04 72 26 13 36 Objet du marché NETTOYAGE

Plus en détail

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre

Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Etat des lieux - Actions de lutte contre l isolement - Le Havre Juin 2015 Ce document a pour vocation à recenser les principaux services et aides proposés dans le cadre de la lutte contre l isolement il

Plus en détail

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015 PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015 Introduction Depuis plusieurs années, CHAULGNES s est fortement engagée en faveur de la jeunesse considérée comme un champ d action

Plus en détail

Votre maison, votre appartement, c est la fondation sur laquelle vous construisez votre vie.

Votre maison, votre appartement, c est la fondation sur laquelle vous construisez votre vie. Un toit pour tous C est un droit Rentrer à la maison, se relaxer ou recevoir des amis, aimer et élever ses enfants, prendre soin de soi et de ses proches, organiser son travail et ses loisirs, s instruire

Plus en détail

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015 Maison de l Enfance et de la Jeunesse 2 route de Keroumen 29480 Le Relecq Kerhuon 02 98.28.38.38 02.98.28.41.11 E-Mail : mej@mairie-relecq-kerhuon.fr Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans)

Plus en détail

PROJET DE CHARTE D ÉTHIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION À PARIS

PROJET DE CHARTE D ÉTHIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION À PARIS PROJET DE CHARTE D ÉTHIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION À PARIS PRÉAMBULE La Préfecture de Police assure dans la capitale, au quotidien, la sécurité des citoyens et la défense des libertés. Afin de doter ses

Plus en détail

Le contrat d apprentissage

Le contrat d apprentissage Mai 2009 contrats et mesures Le contrat d apprentissage Vous recrutez un jeune tout en bénéficiant d avantages financiers. Vous le préparez à un métier de votre entreprise et à une qualification professionnelle

Plus en détail

Résidence Clairefontaine

Résidence Clairefontaine Résidence Clairefontaine Bienvenue Madame, Monsieur, Vous venez de retirer un dossier de demande de pré-admission pour intégrer la Résidence Clairefontaine. Le Conseil d administration, la direction, tout

Plus en détail

Centre de Préparation à L École Nationale d Administration de Sciences Po Bordeaux

Centre de Préparation à L École Nationale d Administration de Sciences Po Bordeaux Centre de Préparation à L École Nationale d Administration de Sciences Po Bordeaux RÉGLEMENT DES ÉTUDES Vu le décret n 2002-50 du 10 janvier 2002 relatif aux conditions d accès et aux régimes de formation

Plus en détail

Convention de coproduction SDIS- UDSP pour les jeunes sapeurs-pompiers

Convention de coproduction SDIS- UDSP pour les jeunes sapeurs-pompiers Convention de coproduction SDIS- UDSP pour les jeunes sapeurs-pompiers Entre le Service Départemental d Incendie et de Secours du Jura, ci-après dénommé le SDIS, représenté par Monsieur Christophe PERNY,

Plus en détail

UNION FÉDÉRALE DES CONSOMMATEURS - QUE CHOISIR Association de la région de Versailles STATUTS

UNION FÉDÉRALE DES CONSOMMATEURS - QUE CHOISIR Association de la région de Versailles STATUTS UNION FÉDÉRALE DES CONSOMMATEURS - QUE CHOISIR Association de la région de Versailles STATUTS Article 1 er : formation Sous le régime de la loi du premier juillet mille neuf cent neuf, il est créé entre

Plus en détail

SENIORS TEMPS. des. Septembre à décembre 2014. saison. automne hiver

SENIORS TEMPS. des. Septembre à décembre 2014. saison. automne hiver Septembre à décembre 2014 Le TEMPS des SENIORS saison automne hiver Ensemble aux Des activités et des animations quotidiennes sont organisées au salon de la résidence des. Les animations au quotidien Jeux

Plus en détail

VILLE DE VALOGNES - ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS -

VILLE DE VALOGNES - ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS - VILLE DE VALOGNES - ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS - RÈGLEMENT INTÉRIEUR DES ACTIVITÉS ORGANISÉES DANS LE CADRE DES «MERCREDIS LOISIRS» ET DES «PETITES VACANCES SCOLAIRES» ARTICLE 1 - FONCTIONNEMENT La propose

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I.

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. T.R.I. est une association dont l objectif est l insertion professionnelle et l éducation à l environnement. Le club nature & environnement développe

Plus en détail

SENSIBILISER A L ENVIRONNEMENT ET EDUQUER DURABLE

SENSIBILISER A L ENVIRONNEMENT ET EDUQUER DURABLE 2008-2009 SENSIBILISER A L ENVIRONNEMENT ET A L ECO-CITOYENNETE EDUQUER POUR UN DEVELOPPEMENT DURABLE { Le Conseil général vous soutient pour conduire } un projet de classe ou de collège sur le temps scolaire

Plus en détail

Dossier de presse. 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014. Nantes, le 11 mars 2013

Dossier de presse. 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014. Nantes, le 11 mars 2013 Nantes, le 11 mars 2013 1000 Logements Bleus dans le parc social sur le mandat 2008-2014 v Dossier de presse Contact service presse Tél. : 02 40 41 64 36 Fax : 02 40 41 64 10 presse@mairie-nantes.fr 1000

Plus en détail

Partenariat. la Ville de Paris et. le Conseil Général de La Réunion. Convention de. Dossier de presse. entre

Partenariat. la Ville de Paris et. le Conseil Général de La Réunion. Convention de. Dossier de presse. entre Samedi 3 septembre 2011 Convention de Partenariat entre la Ville de Paris et le Conseil Général de La Réunion Dossier de presse Communication du Conseil Général Tél. : 0262 21 86 30 Fax : 0262 21 39 45

Plus en détail

entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est

entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est Convention de Partenariat entre l Académie d Aix-Marseille et RTE Sud-Est CONVENTION DE PARTENARIAT Entre les soussignés : L Etat, représenté par le Recteur de l'académie d'aix-marseille, Jean-Paul DE

Plus en détail

UN NOUVEAU DEPART POUR LA LMDE

UN NOUVEAU DEPART POUR LA LMDE DOSSIER DE PRESSE 24 OCTOBRE 2014 UN NOUVEAU DEPART POUR LA LMDE «Le régime étudiant comme pilier d une politique de santé des jeunes» CONTACT PRESSE LISA RIBEAUD 06 15 86 43 41 lribeaud@unef.fr presse@unef.fr

Plus en détail

APPEL A PROJETS ANIMATIONS PERISCOLAIRES ET EXTRASCOLAIRES

APPEL A PROJETS ANIMATIONS PERISCOLAIRES ET EXTRASCOLAIRES APPEL A PROJETS ANIMATIONS PERISCOLAIRES ET EXTRASCOLAIRES Date limite de dépôt des dossiers : 02/05/2014 1- PREAMBULE 1-1 Contexte institutionnel de l appel à projets : La Ville de Pontarlier, dans le

Plus en détail

CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE. Le guide

CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE. Le guide CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE Le guide INFOS PRATIQUES w Mon conseil citoyen Secteur :... w Mon co-animateur élu est :... Ses coordonnées :... w Mon co-animateur habitant est :... Ses coordonnées

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION. affiche : Sylvain Guinebaud

DOSSIER DE PRESENTATION. affiche : Sylvain Guinebaud DOSSIER DE PRESENTATION affiche : Sylvain Guinebaud FETE DU LIVRE de FISMES Dimanche 31 MAI 2015 FEMMES, DES LIVRES ET VOUS Elle a passé le cap des 10 ans avec succès et tout nous encourage à repartir

Plus en détail

RAPPORT A LA COMMISSION PERMANENTE. Séance du vendredi 1 juillet 2011

RAPPORT A LA COMMISSION PERMANENTE. Séance du vendredi 1 juillet 2011 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DÉPARTEMENT DES YVELINES Direction Générale des Services du Département Direction du Développement Coopération internationale 2011-CP-3757 Affaire suivie par : Cédric LE BRIS Poste:

Plus en détail

Au cœur des célébrations du centenaire de la Grande Guerre, le Bleuet de France, Fleur Française du Souvenir renaît pour redonner de l espoir!

Au cœur des célébrations du centenaire de la Grande Guerre, le Bleuet de France, Fleur Française du Souvenir renaît pour redonner de l espoir! DOSSIER DE PRESSE Au cœur des célébrations du centenaire de la Grande Guerre, le Bleuet de France, Fleur Française du Souvenir renaît pour redonner de l espoir! 11 novembre 1934 11 novembre 2014 80 ans

Plus en détail

[ Association ] L association. loi 1901

[ Association ] L association. loi 1901 [ Association ] L association loi 1901 L association est «la convention par laquelle deux ou plusieurs personnes mettent en commun d une façon permanente leurs connaissances ou leur activité, dans un but

Plus en détail

Accueillir un spectacle à la bibliothèque

Accueillir un spectacle à la bibliothèque Accueillir un spectacle à la bibliothèque Objectifs : Faire découvrir le spectacle vivant. Valoriser un fonds de la bibliothèque en lien avec le spectacle (conte, théâtre, etc ). Valoriser les artistes.

Plus en détail

COMMUNE DE BIENVILLERS AU BOIS. COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL du jeudi 22 janvier 2015

COMMUNE DE BIENVILLERS AU BOIS. COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL du jeudi 22 janvier 2015 DEPARTEMENT DU PAS DE CALAIS ARRONDISSEMENT D ARRAS CANTON DE PAS EN ARTOIS COMMUNE DE BIENVILLERS AU BOIS COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL du jeudi 22 janvier 2015 L an deux mille cinq,

Plus en détail

Chaque location fait l objet d un contrat établi par la Mairie sur la base d une requête écrite du locataire.

Chaque location fait l objet d un contrat établi par la Mairie sur la base d une requête écrite du locataire. Règlement des salles de réunions et autres locaux communaux, adopté par le Conseil administratif de Chêne-Bougeries en application de ses compétences découlant de l article 48, lettres a) et v), de la

Plus en détail

les les Nouvelles Périscolaires

les les Nouvelles Périscolaires les les Nouvelles 2014 Activités 2015 Périscolaires Introduction La Ville de Blanzy s engage pour les enfants. En complément et autour de l école, elle offre des services périscolaires, la restauration

Plus en détail

DROIT AU LOGEMENT OPPOSABLE

DROIT AU LOGEMENT OPPOSABLE DROIT AU LOGEMENT OPPOSABLE MODE D EMPLOI 4 5 18 19 10 11 Le droit au logement opposable P. 5 P. 11 Le droit au logement opposable Le droit à l hébergement opposable P. 16 Cas pratique 2 Introduction QU

Plus en détail

Recueil des Actes Administratifs Juillet-Août-Septembre 2013. Sommaire

Recueil des Actes Administratifs Juillet-Août-Septembre 2013. Sommaire Recueil des Actes Administratifs Juillet-Août-Septembre Sommaire Arrêtés du Maire : DIVERS /79/DIV Arrêté portant autorisation d ouverture de la maison de retraite Saint Martin (Bât 1) /80/DIV Arrêté municipal

Plus en détail

MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE

MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE MAISON DES SERVICES PUBLICS DU LAC DE MAINE Conseil consultatif de quartier du Lac de Maine Séance plénière du 5 décembre 2005 AVIS 1 Conseil consultatif de quartier du Lac de Maine Séance du 5 décembre

Plus en détail

Catalogue de prestations 2015 / 2016

Catalogue de prestations 2015 / 2016 Médiathèque intercommunale du Val de Somme Catalogue de prestations 2015 / 2016 Médiathèque intercommunale du Val de Somme 31b rue Gambetta Enclos de l abbaye 80800 CORBIE Tél. 03 22 96 35 86 www.lecturepublique.valdesomme.com

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494 BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494 17 - Comité Local d Aide aux Projets Bisontins «CLAP» Aide Individuelle aux Loisirs par l Echange «A Tire d AILE» - Bilan 2014 et perspectives 2015

Plus en détail

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013

REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 REGLEMENT APPEL A PROJETS D ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE EN SEINE-SAINT-DENIS ANNEE 2013 ARTICLE 1 : CONTEXTE Dans le prolongement de son Agenda 21 qui s intègre dans une logique de développement durable,

Plus en détail

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Conférence de presse lundi 22 septembre 2014 à l Hôtel de Région, 1/10 Sommaire : Introduction...

Plus en détail

Dossier de presse. 18 février 2014 Beauvais

Dossier de presse. 18 février 2014 Beauvais Dossier de presse Pose de la Première Pierre de l immeuble de bureaux de la Direction Régionale Picardie de Quille Construction 18 février 2014 Beauvais 1 Communiqué de presse Pose de la Première Pierre

Plus en détail

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants 2010 année de l éducation. Cette thématique, définie comme prioritaire par la municipalité, a permis de mettre en œuvre des outils novateurs au service

Plus en détail

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité

Charte nationale de l accompagnement à la scolarité 1 Le droit à l éducation est un droit fondamental dans notre société. Cette exigence démocratique d une meilleure formation générale et d un haut niveau de qualification pour tous correspond aux besoins

Plus en détail

CHARTE de REFERENCEMENT

CHARTE de REFERENCEMENT EUROMETROPOLE DE STRASBOURG Direction de l urbanisme, de l habitat et de l aménagement Service de l Habitat 1 parc de l Etoile 67076 STRASBOURG Cedex DIMINUTION DES LOGEMENTS VACANTS DU PARC PRIVE APPEL

Plus en détail

Dossier de presse 2013

Dossier de presse 2013 Dossier de presse 2013 Immeuble Le Méliès, 261 rue de Paris 93100 Montreuil Tél. 0142853952 Fax 0149950601 www.vacancesetfamilles.fr fede@vacancesetfamilles.asso.frfr 1 SOMMAIRE Présentation Vacances et

Plus en détail

Médiathèque de Marennes

Médiathèque de Marennes Médiathèque de Marennes Règlement Article 1 Dispositions générales La Médiathèque municipale de la ville de Marennes est un service de lecture publique chargé de contribuer à l information, à la documentation,

Plus en détail

Conseil Municipal du 8 Février 2013

Conseil Municipal du 8 Février 2013 Conseil Municipal du 8 Février 2013 OBJET : REHABILITATION DU GITE D ETAPE COMMUNAL DU PASSAVOUS : Dévolution de Marché de Travaux du lot 3B Faïence Béton Ciré Monsieur le Maire expose que par lettre du

Plus en détail

DROIT AU LOGEMENT OPPOSABLE MODE D EMPLOI

DROIT AU LOGEMENT OPPOSABLE MODE D EMPLOI DROIT AU LOGEMENT OPPOSABLE MODE D EMPLOI P. 5 P. 11 P. 16 2 Le droit au logement opposable : mode d emploi Introduction QU EST-CE QUE LE DROIT AU LOGEMENT OPPOSABLE? La loi du 5 mars 2007 institue un

Plus en détail

CONVENTION D ADHESION AU SERVICE DE MEDECINE PREVENTIVE DU CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DU CHER ANNEE.

CONVENTION D ADHESION AU SERVICE DE MEDECINE PREVENTIVE DU CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DU CHER ANNEE. CONVENTION D ADHESION AU SERVICE DE MEDECINE PREVENTIVE DU CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DU CHER ANNEE. Entre : - Monsieur Claude LELOUP, Président du Centre de Gestion du CHER

Plus en détail

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser Édito Madame, Monsieur, Nous avons le plaisir de vous présenter dans ce document le fruit de presque deux longues années de concertation

Plus en détail

Convention de fonctionnement de la section sportive Athlétisme Partenariat G2A/ Collège Anatole France

Convention de fonctionnement de la section sportive Athlétisme Partenariat G2A/ Collège Anatole France Convention de fonctionnement de la section sportive Athlétisme Partenariat G2A/ Collège Anatole France Entre les signataires, Le Collège Anatole France, représenté par Mme FAURE Marie-Christine, Principale

Plus en détail

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES-

TRAMONTANE est un service de l association CONVERGENCES 34, membre du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- du Groupement d Associations Mutualisées d Economie Sociale à Montpellier GAMMES- Union des Associations du CSP-Espoir Vingt ans d expérience auprès des familles gitanes, du voyage, semi-sédentaires ou

Plus en détail

La Chambre de Commerce et d Industrie de Dieppe vous souhaite la bienvenue. Les espaces en libre accès tout au long de la soirée.

La Chambre de Commerce et d Industrie de Dieppe vous souhaite la bienvenue. Les espaces en libre accès tout au long de la soirée. La Chambre de Commerce et d Industrie de Dieppe vous souhaite la bienvenue Un peu d histoire La Chambre de Commerce et d Industrie de Dieppe a été créée le 7 février 1809 par Napoléon 1 er. Ses 9 membres

Plus en détail

Le Conseil Municipal,

Le Conseil Municipal, MF/EG SEANCE DU 16 DÉCEMBRE 2003 2003/3336 - ACTUALISATION DES TARIFS D'ENTRÉE DANS LES PISCINES MUNICIPALES DE LA VILLE DE LYON À COMPTER DU 1ER JANVIER 2004 (DIRECTION DES SPORTS) Le Conseil Municipal,

Plus en détail

Devenir Assistant maternel

Devenir Assistant maternel Pôle Interdirectionnel Solidarité et Famille Direction Enfance Famille et Insertion Service Protection Maternelle et Infantile Devenir Assistant maternel En choisissant d être assistant maternel, vous

Plus en détail

SALLE POLYVALENTE DE MOIDIEU-DÉTOURBE RÈGLEMENT 2011

SALLE POLYVALENTE DE MOIDIEU-DÉTOURBE RÈGLEMENT 2011 SALLE POLYVALENTE DE MOIDIEU-DÉTOURBE RÈGLEMENT 2011 Article 1 : Généralités La salle polyvalente est composée : - d une petite salle d environ 100 m², - d une grande salle d environ 380 m² avec scène

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION DU «55»

CONTRAT DE LOCATION DU «55» Association Culturelle Juive 55, rue des Ponts F-54000 Nancy téléphone : 03 83 35 26 97 télécopie : 03 83 37 33 04 courriel : acj55@free.fr CONTRAT DE LOCATION DU «55» NOM DU LOCATAIRE N TÉL.. ADRESSE

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT ET DE L AMÉNAGEMENT DURABLES Décret n o 2007-1743 du 11 décembre 2007 modifiant certaines dispositions relatives

Plus en détail

aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium,

aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium, photo : Yann Gachet photo : Ville de Colomiers - Yann Gachet bb/enfants/ados automne/hiver printemps/été aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium, Au Theatre de la

Plus en détail

CULTURELLE ET SOLIDAIRE

CULTURELLE ET SOLIDAIRE NOTRE POLITIQUE SOCIALE CULTURELLE POUR 2013 ET SOLIDAIRE A l aube de cette nouvelle année 2013, j ai souhaité, avec l ensemble de l équipe municipale, vous présenter en détail notre politique sociale,

Plus en détail

affectation après la classe de

affectation après la classe de affectation après la classe de 2015 Les étapes de l affectation en lycée Deuxième semaine de mai : Le professeur principal de la classe remet à votre enfant la fiche préparatoire à la saisie des vœux sur

Plus en détail

STATUTS FÉDÉRAUX FÉDÉRATION DE

STATUTS FÉDÉRAUX FÉDÉRATION DE STATUTS FÉDÉRAUX FÉDÉRATION DE Rattachée à l Association nationale "SECOURS POPULAIRE FRANÇAIS" dont le siège est à Paris 3ème au 9 11 rue Froissart, qui est agréée d éducation populaire par arrêté du

Plus en détail

ANALYSE des BESOINS SOCIAUX

ANALYSE des BESOINS SOCIAUX ANALYSE des BESOINS SOCIAUX d.soufflard-antony@laposte.net Commune de ROUSSET (13) Présentation aux Elus 29 septembre 2011 Préalable la commune de ROUSSET (13) 2 Diplômes Master² en Consultation des Organisations

Plus en détail

Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat

Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat Madame, Monsieur, «Territoires 2 vie, territoires d initiatives» est un projet de coopération lancé

Plus en détail

Recueil des Actes Administratifs Juillet-Août-Septembre 2014. Sommaire

Recueil des Actes Administratifs Juillet-Août-Septembre 2014. Sommaire Recueil des Actes Administratifs Juillet-Août-Septembre 2014 Sommaire Délibérations : Séance du conseil municipal du 1 er juillet 2014 2014/96 Adoption du règlement intérieur du conseil municipal de la

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Décret n o 2006-651 du 2 juin 2006 relatif à la formation pharmaceutique continue et modifiant la quatrième partie

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION

PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION L'association à pour objectifs Aider les parents d'élèves dans la recherche d'organismes de séjours de vacances à l'étranger Aider les jeunes à voyager en proposant des

Plus en détail

CHAPITRE 10 ACTION SOCIALE

CHAPITRE 10 ACTION SOCIALE CHAPITRE ACTION SOCIALE L USM est depuis de nombreuses années investie dans les instances de l action sociale pour préserver et développer les dispositifs dont les magistrats peuvent bénéficier, qu ils

Plus en détail

Les Fondations du groupe Bouygues

Les Fondations du groupe Bouygues Les Fondations du groupe Bouygues Depuis près de 20 ans, le groupe Bouygues participe au développement économique et social des régions et pays dans lesquels il est implanté, que ce soit par des initiatives

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT Convention de partenariat entre l académie d Aix-Marseille et ICIMODE Prides de la filière textile habillement CONVENTION DE PARTENARIAT Entre les soussignés l Etat représenté par Jean-Paul de Gaudemar,

Plus en détail

Guide du représentant des parents d élèves au conseil d école

Guide du représentant des parents d élèves au conseil d école Guide du représentant des parents d élèves au conseil d école ÉDITO Vous êtes élu au conseil d école et nous vous en félicitons. Les partenaires éducatifs dans leur diversité et au premier plan la famille,

Plus en détail

103.5 La station Radio E2C AUVERGNE

103.5 La station Radio E2C AUVERGNE 103.5 La station Radio E2C AUVERGNE Communiqué de presse 15 mai 2012 Radio E2C : 103.5 Une semaine dans la peau des animateurs radio, c est le challenge que vont relever les stagiaires de l E2C Du 21 au

Plus en détail

QU EST CE QU UN MARCHÉ PUBLIC?

QU EST CE QU UN MARCHÉ PUBLIC? QU EST CE QU UN MARCHÉ PUBLIC? - Un marché public est un contrat conclu à titre onéreux entre un pouvoir adjudicateur (collectivité territoriale, Etat ) et un opérateur économique public ou privé pour

Plus en détail

Objet : Archives de l intercommunalité. Modèles de convention P.J. : 3

Objet : Archives de l intercommunalité. Modèles de convention P.J. : 3 Paris, le 21 juillet 2009 Le ministre de la culture et de la communication à Mesdames et Messieurs les préfets de régions Mesdames et Messieurs les préfets de départements Mesdames et Messieurs les présidents

Plus en détail

La Maison du développement durable Inauguration le 7 octobre 2010 à 18 h

La Maison du développement durable Inauguration le 7 octobre 2010 à 18 h I N F O R M A T I O N A L A P R E S S E La Maison du développement durable Inauguration le 7 octobre 2010 à 18 h Du 7 au 19 octobre 2010, la Ville de Niort accueille la Maison du Développement Durable

Plus en détail

MAIRIE DE PRESLES-EN-BRIE 6 Rue Abel Leblanc 77220 PRESLES-EN-BRIE TEL. : 01 64 25 50 03 Fax : 01 64 25 59 69 COURRIEL : mairie@preslesenbrie.

MAIRIE DE PRESLES-EN-BRIE 6 Rue Abel Leblanc 77220 PRESLES-EN-BRIE TEL. : 01 64 25 50 03 Fax : 01 64 25 59 69 COURRIEL : mairie@preslesenbrie. 1/7 MAIRIE DE PRESLES-EN-BRIE 6 Rue Abel Leblanc 77220 PRESLES-EN-BRIE TEL. : 01 64 25 50 03 Fax : 01 64 25 59 69 COURRIEL : mairie@preslesenbrie.eu RÈGLEMENT ACCUEIL DE LOISIRS SANS HÉBERGEMENT (A.L.S.H.)

Plus en détail

Règlement des mutations

Règlement des mutations GdB Règlement des mutations Règlement adoption : CD du 16/03/12 entrée en vigueur : 01/05/12 validité : permanente secteur : ADM remplace : Chapitre 2.3-2013/1 nombre de pages : 6 5 grammes de plumes,

Plus en détail

RESERVATION DE LA SALLE

RESERVATION DE LA SALLE COMMUNE DE FROBERVILLE SALLE POLYVALENTE «LEONARD DE VINCI» CONTRAT ET REGLEMENT DE MISE A DISPOSITION POUR LES DIFFERENTS UTILISATEURS RESERVATION DE LA SALLE Toute demande de réservation sera adressée

Plus en détail

Candidature des participants. PEJ-France Caen

Candidature des participants. PEJ-France Caen Candidature des participants PEJ-France Caen Du 29 mai au 8 juin 2014 2 Le mot du président Malo MOFAKHAMI Président du PEJ-France Chers participants, En 2014, le Parlement Européen des Jeunes - France

Plus en détail

CHARTE CONSEIL CITOYEN 2015-2020

CHARTE CONSEIL CITOYEN 2015-2020 CHARTE CONSEIL CITOYEN 2015-2020 ARTICLE 1 er OBJET ET ROLE DES CONSEILS CITOYENS Le Conseil Citoyen, instance de démocratie participative, créé en application des dispositions de l article L2143-1 du

Plus en détail

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France

Refondation de l Ecole De la République. Contribution des CCI de France Refondation de l Ecole De la République Contribution des CCI de France Octobre 2012 Etablissements publics dirigés par des chefs d entreprises élus par leurs pairs, les CCI de France assurent globalement

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE A L AFFECTATION D UN INTERNE DE MEDECINE GENERALE EFFECTUANT LE STAGE AUTONOME EN SOINS PRIMAIRES AMBULATOIRE SUPERVISE (SASPAS)

CONVENTION RELATIVE A L AFFECTATION D UN INTERNE DE MEDECINE GENERALE EFFECTUANT LE STAGE AUTONOME EN SOINS PRIMAIRES AMBULATOIRE SUPERVISE (SASPAS) CONVENTION RELATIVE A L AFFECTATION D UN INTERNE DE MEDECINE GENERALE EFFECTUANT LE STAGE AUTONOME EN SOINS PRIMAIRES AMBULATOIRE SUPERVISE (SASPAS) ENTRE : Monsieur HERIAUD, Directeur Général du CENTRE

Plus en détail

Les attributions des délégués du personnel

Les attributions des délégués du personnel Les attributions des délégués du personnel Le délégué du personnel a pour rôle de faciliter les relations entre l employeur et l ensemble du personnel. Sa mission principale est de présenter à l employeur

Plus en détail

UNIS. Ce que tout copropriétaire doit connaître COLLECTION LIVRET 3 TOUT SAVOIR SUR. Les parties privatives et les parties communes

UNIS. Ce que tout copropriétaire doit connaître COLLECTION LIVRET 3 TOUT SAVOIR SUR. Les parties privatives et les parties communes UNIS COLLECTION Ce que tout copropriétaire doit connaître LIVRET 3 TOUT SAVOIR SUR Les parties privatives et les parties communes Vous êtes propriétaire de votre appartement dans un immeuble en copropriété.

Plus en détail

Constructibilité en zones agricole et naturelle

Constructibilité en zones agricole et naturelle Constructibilité en zones agricole et naturelle La loi pour l accès au logement et un urbanisme rénové (ALUR) a modifié l article L. 123-1- 5 du code de l urbanisme pour y insérer de nouvelles dispositions

Plus en détail

Master Mécanique et ingénieries

Master Mécanique et ingénieries Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Mécanique et ingénieries Université de Bordeaux (déposant) Arts et Métiers Paris Tech Ecole Nationale Supérieure d Architecture et de Paysage de Bordeaux

Plus en détail

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23/09/2004 N 175 RESSOURCES HUMAINES Personnel REF : G04026

SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23/09/2004 N 175 RESSOURCES HUMAINES Personnel REF : G04026 SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23/09/2004 N 175 RESSOURCES HUMAINES Personnel REF : G04026 OBJET : PERSONNEL COMMUNAL : COORDINATION PETITE ENFANCE : CRECHE FAMILIALE : APPROBATION D'UN CONTRAT PASSE A

Plus en détail

Dossier de. Année universitaire

Dossier de. Année universitaire Dossier de candidature ISTC MASTER 2èMe année Année universitaire 2015-2016 L ISTC c est Une école reconnue par l Etat Une licence classée 3 ème par le cabinet SMBG* Un master classé 12 ème par le cabinet

Plus en détail

Contact presse : service communication Tel. : 01 60 91 22 19 / Fax : 01 60 91 23 00 communication@sdis91.fr

Contact presse : service communication Tel. : 01 60 91 22 19 / Fax : 01 60 91 23 00 communication@sdis91.fr OPERATION «POMPIERS JUNIORS» DOSSIER DE PRESSE Contact presse : service communication Tel. : 01 60 91 22 19 / Fax : 01 60 91 23 00 communication@sdis91.fr Service Départemental d Incendie et de Secours

Plus en détail

L E S AVOIR R ÉNOVER. Pierre & Vacances

L E S AVOIR R ÉNOVER. Pierre & Vacances L E S AVOIR R ÉNOVER Pierre & Vacances PIERRE &VACANCES, Leader Européen de l immobilier de loisirs L E GROUPE PIERRE &VACANCES, en constante croissance depuis sa création en 1967, est devenu la référence

Plus en détail