DOSSIER DE PRESSE. Contact : Sophie Sabin

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DOSSIER DE PRESSE. Contact : Sophie Sabin s.sabin@gpspv.fr 01 69 25 44 30. www.perrayvaucluse.fr"

Transcription

1 DOSSIER DE PRESSE Contact : Sophie Sabin

2 Foyer Le Foyer > Qu est qu un Foyer en psychiatrie? Un Foyer en psychiatrie est une structure de soins entre l hospitalisation complète et le retour à domicile. Cette solution temporaire, passerelle entre l hôpital et la Cité, permet aux patients de prolonger leurs soins, tout en bénéficiant d un travail de réhabilitation visant à développer leur autonomie, avant leur retour au domicile. Ils sont ainsi à la fois suivis dans leur traitement et aidés dans leur réapprentissage de la vie quotidienne (repérage dans l environnement par exemple), des règles de vie, dans leurs démarches sociales et administratives. Les soins (entretien médical d évaluation, suivi psychologique, entretiens infirmiers, ateliers thérapeutiques etc ) et le suivi social des patients sont assurés par les structures dites ambulatoires (en ville) comme les centres médico-psychologiques (CMP) 1, les hôpitaux de jour 2, les centres d accueil thérapeutique à temps partiel (CATTP) 3, dans lesquels ils continueront à être suivis à la sortie du Foyer. Lors de leur prise en charge au Foyer, les patients préparent avec l équipe leur retour à domicile ou une solution d hébergement grâce aux partenariats avec des structures externes, notamment associatives. Ils peuvent également être orientés vers une activité quotidienne. 1 : Le CMP assure l accueil, le diagnostic, l orientation, les soins et leur continuité. Il s appuie sur un réseau de partenaires médico-sociaux, sanitaires, sociaux, judiciaires, éducatifs pour faciliter l insertion dans la cité. 2 : L hôpital de jour assure dans la journée des soins individualisés, adaptés aux besoins des patients. 3 : Le CATTP organise des groupes thérapeutiques qui s appuient, entre autres, sur la musique, la peinture, l expression corporelle, le théâtre Elles favorisent la communication, l affirmation de soi, etc. 2

3 DP_Mise en page 1 03/05/12 17:37 Page3 Foyer Le Foyer > Le Foyer : lieu de réhabilitation et de réadaptation Le Groupe Public de Santé Perray-Vaucluse accueillera en juin 2012 les premiers patients du Foyer, situé au 110 rue dans le 17ème arrondissement, au cœur des secteurs psychiatriques4 de l hôpital. Son implantation au cœur de la ville est essentielle pour le travail de réhabilitation dont les patients bénéficient en sortie d hospitalisation. Elle permet aux patients de rejoindre facilement différents lieux d accueil thérapeutiques comme les CMP, ou les CATTP et de nouer des liens avec des partenaires parisiens (lieux d accueil, associations parisiennes). Le lien avec l entourage des patients en est également facilité. L intégration au quartier est un élément essentiel du projet du Foyer et des contrats de soins des patients. Afin de préparer leur retour à leur domicile, les patients doivent réapprendre à vivre au sein d un quartier, y faire leurs démarches administratives ou leurs courses par exemple. Ils doivent cohabiter harmonieusement avec leur voisinage. 4 : Les services publics de psychiatrie sont sectorisés. Tous les départements français sont divisés en zones géographiques appelées «secteurs». Pour chaque secteur, une même équipe assure tous les soins psychiatriques, la prévention et la réinsertion sociale, pour la population habitant dans cette zone. 3

4 DP_Mise en page 1 03/05/12 17:37 Page4 Foyer Le Foyer > Le travail de réhabilitation au Foyer Les patients sont accueillis au Foyer dans un objectif de réhabilitation. Réhabiliter consiste à agir à la fois sur la personne et sur son environnement. La réhabilitation, avec la prévention et le traitement, est l une des trois dimensions de la médecine. Elle est définie comme un processus de transformation, de la réadaptation à la réinsertion. Le concept de réhabilitation psychosociale s est développé progressivement avec la volonté d intégrer le soin au plus proche du lieu de vie du patient afin de compenser le handicap psychosocial induit par la maladie mentale. Le travail de réhabilitation psychosociale tente d intégrer des réponses adaptées aux besoins des patients dans les différents domaines de leur vie, du soin clinique au réapprentissage jusqu à l insertion du patient dans un logement ou dans le lieu de vie de son choix. Le séjour au Foyer doit permettre aux patients de retrouver leur autonomie par ce travail de réhabilitation afin de réintégrer son lieu de vie dans de bonnes conditions après une hospitalisation. 4

5 Foyer Le Foyer > Les patients Le Foyer accueille des patients dont l état de santé ne justifie plus une hospitalisation mais qui ne sont pas suffisamment autonomes pour un retour à domicile immédiat. Les patients accueillis habitent les secteurs dont le Groupe a la charge (7 ème, 8 ème et 17 ème arrondissements de Paris)et dans lesquels ils sont suivis pendant leur prise en charge au Foyer de post-cure. Leur demande d admission est examinée par une commission d admission de l hôpital. Ils sont orientés vers le Foyer par l équipe médicale qui les a pris en charge pendant l hospitalisation. Le séjour des patients va de quelques semaines à 6 mois, renouvelable 2 fois. Ils peuvent recevoir des visites, sortir à l extérieur, retourner dans leur famille ou leur entourage pour des weekends ou des vacances. > Les soins et l accompagnement social Chaque patient se voit proposer par l équipe du Foyer de postcure un projet de soins adapté à ses besoins. Il définit la manière dont la personne sera prise en charge lors de son séjour. Les patients bénéficient : de soins et d un suivi social : entretien médical d évaluation, suivi psychologique, entretiens infirmiers, etc. ; d un accompagnement dans leur lieu de vie : repérage dans l environnement, démarches sociales et administratives, démarches de resocialisation et de réapprentissage (règles de conduite, de vie ), etc. ; d ateliers thérapeutiques : groupes de parole, groupes d information, etc. L objectif des soins est d accompagner les patients dans l élaboration, le suivi et la réalisation de leur projet de vie en lien avec tous les partenaires concernés. 5

6 Foyer > Qu entend-on par «troubles psychiques»? Les troubles psychiques désignent une variété de troubles de la santé mentale (dépression, anxiété, troubles bipolaires, schizophrénie, additions, etc.) générant une souffrance et éventuellement un handicap qui peuvent entraîner une inadaptation de l'individu avec son monde environnant. Les patients en souffrance psychique peuvent accéder à des soins dans les structures ambulatoires (en ville) où ils peuvent consulter des professionnels de santé et participer à des activités thérapeutiques. Lorsque l état d un patient le nécessite, une hospitalisation est organisée, en lien avec l équipe du CMP, afin de garantir la cohérence du parcours de soins des patients et la continuité des soins. 6

7 DP_Mise en page 1 03/05/12 17:37 Page7 Foyer Le Foyer > Une journée au Foyer Le matin, le petit-déjeuner est servi aux patients de 7h30 à 8h30. La matinée est consacrée aux consultations ou activités à l extérieur, à des activités au sein du Foyer, à des démarches sociales, etc En semaine, les patients doivent organiser eux-mêmes leur déjeuner, qu il soit pris à l extérieur ou préparé sur place avec l aide éventuelle de l équipe. L après-midi est consacrée aux consultations, activités et démarches. Les visites sont également possibles de 14h à 18h, sur accord préalable. Le dîner est servi à 19h. Après le repas, des activités sont proposées aux patients. Ils peuvent également accéder à la bibliothèque et à l espace détente. 7

8 DP_Mise en page 1 03/05/12 17:37 Page8 Foyer Le Foyer > Les moyens au service des patients L équipe pluri-professionnelle se compose de : 1 médecin responsable de la structure 1 cadre de santé 8 infirmiers (présence 24/24 heures ~ 7/7 jours) 8 aide-médico-psychologiques ou aides-soignants 5 éducateurs spécialisés en charge du travail de réinsertion dans la cité 6 agents hôteliers à qui est confié l entretien des locaux 2 psychologues à temps partiel 1 assistante sociale pour le suivi social 1 secrétaire médicale Ces professionnels, experts dans leur domaine de compétence, assurent les soins et le travail de réhabilitation et de réinsertion. > Les espaces de vie Les patients disposent chacun d une chambre, individuelle ou double, équipée d une salle de bains. Ils ont également à leur disposition des espaces communs : bibliothèque, salle informatique, salles d animation ou de réunion, espace de détente (jeux, télévision), espace repas pour la préparation de leur déjeuner. 8

9 DP_Mise en page 1 03/05/12 17:37 Page9 Foyer Le Foyer > Les partenaires Le Foyer est situé au cœur des secteurs psychiatriques parisiens de l Hôpital et bénéficie, par son implantation, d un réseau de partenaires diversifiés pouvant répondre à différents aspects du projet d insertion des patients : logement ; insertion professionnelle ; loisirs ; culture ; sport ; etc De nombreuses associations parisiennes peuvent ainsi offrir des activités propices au travail de réhabilitation. Par ces liens de confiance, les patients peuvent retrouver ou maintenir leur autonomie et surmonter leur isolement après leur sortie du Foyer. Leur retour à domicile sera facilité par les liens sociaux qu ils auront tissés grâce à ces partenariats. 9

10 Foyer Le Groupe Public de Santé Perray-Vaucluse Le Groupe Public de Santé Perray-Vaucluse est un établissement public de santé spécialisé dans la prise en charge des troubles psychiques. Il fait partie des 5 établissements de santé mentale sectorisés sur Paris et intervient sur les 7 ème, 8 ème et 17 ème arrondissements, répondant ainsi aux besoins d une population de plus de habitants. Le Groupe offre : des soins en psychiatrie adulte et infanto-juvénile, une prise en charge spécialisée des addictions, des accueils adaptés au sein de ses établissements médicosociaux. > Un peu d histoire L hôpital Perray-Vaucluse a ouvert ses portes et accueilli ses premiers patients le 26 Janvier 1869, à Epinay-sur-Orge (91), sur le domaine qui appartenait à l origine aux Bénédictins de Saint- Germain-des-Prés. A partir de 1968, l établissement ouvre à Paris des CMP, des hôpitaux de jour ainsi que des CATTP, afin de couvrir les besoins en santé mentale des habitants des arrondissements de Paris dont il a la charge. En octobre 2004, dans le but de rapprocher les lieux de soins des lieux de vie des patients, le GPS Perray-Vaucluse transfère l intégralité de ses lits d hospitalisation pour adultes dans Paris intramuros, à l hôpital Henri Ey, dans le 13 ème arrondissement. Le GPS Perray-Vaucluse est aujourd hui installé sur plus de 20 sites : des structures réparties sur les 7 ème, 8 ème, 17 ème et 18 ème arrondissements et deux sites hospitaliers, l Hôpital Henri Ey dans le 13 ème arrondissement, et l Hôpital du Perray dans l Essonne à Epinaysur-Orge. Engagé depuis 2011 dans un projet de Communauté Hospitalière de Territoire (avec l Hôpital Sainte-Anne et l EPS Maison Blanche), le Groupe Perray-Vaucluse souhaite favoriser l accessibilité aux dispositifs de soins existants, ainsi qu aux soins spécifiques et améliorer la coordination des différents acteurs en santé mentale pour faciliter les parcours de soins des patients. 10

11 DP_Mise en page 1 03/05/12 17:37 Page11 Foyer Le Groupe Public de Santé Perray-Vaucluse > Le projet d établissement En 2009, l Hôpital a défini son projet d établissement et ainsi ses orientations stratégiques pour les années à venir. Fruit d un travail collectif, pluri-professionnel, il exprime l ambition de l établissement d'être un acteur ouvert, responsable et centré sur le patient. Dans un souci d amélioration et de diversification des réponses apportées aux besoins en santé mentale des Franciliens, le Groupe Public de Santé Perray-Vaucluse organise son offre de soins, avec pour objectifs d offrir un parcours de soins individualisé et coordonné et de développer une réponse adaptée aux besoins spécifiques des patients. Cette ambition se concrétise par un projet médico-socio-soignant, pierre angulaire du projet d établissement. La première réalisation du projet médico-socio-soignant a été la mise en place d une équipe référente pour chaque patient, qui vise à garantir la cohérence et le suivi de sa prise en charge. Dans ce cadre, des travaux ont été initiés pour améliorer l accès aux soins spécifiques proposés aux patients, afin de faciliter leur parcours de soins. Le Foyer participe à cette dynamique en offrant une nouvelle réponse adaptée aux besoins en santé mentale des patients du Groupe. 11

12 Foyer Le Groupe Public de Santé Perray-Vaucluse > Les chiffres clefs 2 sites d hospitalisation : l Hôpital Henri Ey à Paris (13 ème arrondissement) l Hôpital du Perray à Epinay-sur-Orge (Essonne) 551 lits d hospitalisation 20 structures ambulatoires dans les 7 ème, 8 ème et 17 ème arrondissements 1 structure spécialisée dans la prise en charge des addictions : le Centre Médical Marmottan (17 ème arrondissement) 1 EHPAD à Epinay-sur-Orge (Essonne) 1 Maison d accueil spécialisée à Epinay-sur-Orge (Essonne) 1 structure d accueil des adolescents, le CIAPA, Centre Interhospitalier d Accueil Permanent pour Adolescent (18 ème arrondissement) salariés 140 médecins patients accompagnés en

CENTRES D AIDES MEDICALES, SOCIALES ET PSYCHOLOGIQUES

CENTRES D AIDES MEDICALES, SOCIALES ET PSYCHOLOGIQUES I. LES CENTRES MEDICO- PSYCHOLOGIQUES (CMP) CENTRES D AIDES MEDICALES, SOCIALES ET PSYCHOLOGIQUES Ces centres ont été créés avec trois objectifs fondamentaux pour la psychiatrie communautaire : Promotion

Plus en détail

PRESENTATION DE LA FORMATION

PRESENTATION DE LA FORMATION PRESENTATION DE LA FORMATION Centre de formation aux métiers de la santé : Allée Jacques Monod BP 609 62321 BOULOGNE SUR MER CEDEX Tél : 03.21.99.30.61 Fax : 03.21.99.38.92 Mail : sec_ifsi@ch-boulogne.fr

Plus en détail

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER L Association France Alzheimer est une association de familles créée par des familles et des professionnels du soin en 1985. A cette époque il n existe aucun traitement

Plus en détail

PROJET ASSOCIATIF. Octobre 2009

PROJET ASSOCIATIF. Octobre 2009 APAJH 78 Association Pour Adultes et Jeunes Handicapés des Yvelines 11, rue Jacques Cartier 78280 GUYANCOURT 01.61.37.08.00-01.61.37.08.01 - APAJH-YVELINES@wanadoo.fr site internet : www.apajh78.org PROJET

Plus en détail

Norme d activité Action sociale - Hestia

Norme d activité Action sociale - Hestia Décembre 2010 Norme d activité Action sociale - Hestia Norme d activité Hestia décembre 2010 Page 1 de 13 Norme d activité : Hestia (Action sociale) Code de référence : NA-Hestia-2010 Date de parution

Plus en détail

Examen d admission dans le cadre de la spécialisation en psychopathologie

Examen d admission dans le cadre de la spécialisation en psychopathologie Centre d Enseignement Supérieur pour Adultes Rue de Courcelles, 10 à 6044 ROUX Tél : 071/45.11.08 Fax : 071/45.53.63 mail : cesa@cesa.be Matricule : 5.355.007 Examen d admission dans le cadre de la spécialisation

Plus en détail

Lieu d Accueil et S.H.E.D. Solutions d Hébergement Educatif Diversifiées

Lieu d Accueil et S.H.E.D. Solutions d Hébergement Educatif Diversifiées Lieu d Accueil et S.H.E.D. Solutions d Hébergement Educatif Diversifiées 25 Chemin de villeneuve 69130 ECULLY Tél 04.78.33.71.00 Fax 04.78.33.71.09 lieudaccueil@adsea69.fr Depuis son renouvellement d habilitation

Plus en détail

PREFET DE TARN-et-GARONNE CAHIER DES CHARGES. Pour la création de 10 places de maison relais en TARN-et-GARONNE DESCRIPTIF DU PROJET PRÉAMBULE

PREFET DE TARN-et-GARONNE CAHIER DES CHARGES. Pour la création de 10 places de maison relais en TARN-et-GARONNE DESCRIPTIF DU PROJET PRÉAMBULE PREFET DE TARN-et-GARONNE CAHIER DES CHARGES Pour la création de 10 places de maison relais en TARN-et-GARONNE DESCRIPTIF DU PROJET NATURE PUBLIC TERRITOIRE Maison relais Personnes en situation de précarité

Plus en détail

Korian s attache à offrir dans ses établissements la même qualité d accueil

Korian s attache à offrir dans ses établissements la même qualité d accueil Bienvenue. Située en plein cœur du 10 e arrondissement près du canal Saint-Martin et dotée d un jardin ombragé privé, d une terrasse et de plusieurs salons conviviaux, notre maison de retraite médicalisée

Plus en détail

CONCEPT DE PRISE EN CHARGE DE «L ÉTOILE DU MATIN» (CUGY)

CONCEPT DE PRISE EN CHARGE DE «L ÉTOILE DU MATIN» (CUGY) CONCEPT DE PRISE EN CHARGE DE «L ÉTOILE DU MATIN» (CUGY) 1. Le contexte L action de Bethraïm-Maison de la Vie se situe depuis 1988 dans le contexte de l assistance aux personnes souffrant de dépendances

Plus en détail

Le Service social vous accompagne

Le Service social vous accompagne Le Service social vous accompagne L accès et le droit aux soins Le maintien dans l emploi L aide aux personnes en perte d autonomie 2 La Carsat Bretagne porte une attention particulière aux assurés du

Plus en détail

I. Rôle et fonction de l éducateur :

I. Rôle et fonction de l éducateur : La Résidence Sociale Jeune a été créée en 2002 pour recevoir des jeunes de 18 à 25 ans et plus. Elle offre 20 logements autonomes à loyers modérés. La Résidence Sociale est gérée par le PACT 04. L ADSEA

Plus en détail

Les soins palliatifs et d accompagnement. Mise en œuvre dans l établissement

Les soins palliatifs et d accompagnement. Mise en œuvre dans l établissement Mise en œuvre dans l établissement Une obligation légale La loi n 99-477 du 9 juin 1999 garantit, dans son premier article, le droit d accès aux soins palliatifs «Toute personne malade, dont l état le

Plus en détail

DES PRESTATIONS OFFERTES AUX USAGERS

DES PRESTATIONS OFFERTES AUX USAGERS 1.1 LES ATELIERS DES PRESTATIONS OFFERTES AUX USAGERS Les usagers du SESVAD de par leurs pathologies, leurs handicaps, leur parcours social, familial, peuvent être en rupture avec leur environnement, leurs

Plus en détail

CHARTE HANDICAP de la Ville de Romainville

CHARTE HANDICAP de la Ville de Romainville CHARTE HANDICAP de la Ville de Romainville Charte Handicap de la Ville de Romainville Préambule La «Charte Handicap» de la Ville de Romainville vise à améliorer dans la cité, pour tous les citoyens, porteurs

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE POLYCLINIQUE SAINT JEAN (MONTPELLIER) HISTOIRE D UNE ACQUISITION

DOSSIER DE PRESSE POLYCLINIQUE SAINT JEAN (MONTPELLIER) HISTOIRE D UNE ACQUISITION DOSSIER DE PRESSE POLYCLINIQUE SAINT JEAN (MONTPELLIER) HISTOIRE D UNE ACQUISITION SEPTEMBRE 2011 Le contexte Fin juillet 2011, le Groupe Cap Santé, un groupe privé régional d établissements de soins,

Plus en détail

Le Conseil général de la Loire s associe à la. Journée mondiale de la maladie d Alzheimer

Le Conseil général de la Loire s associe à la. Journée mondiale de la maladie d Alzheimer M e r c r e d i 2 1 s e p t e m b r e 2 0 1 1 Dossier de presse Le Conseil général de la Loire s associe à la Journée mondiale de la maladie d Alzheimer par Claude BOURDELLE, vice-président du conseil

Plus en détail

Le village répit familles, VRF Touraine

Le village répit familles, VRF Touraine Présentation destinée des acteurs œuvrant dans le champs de l aide aux aidants Innovation dans l accueil temporaire et le soutien aux aidants Le village répit familles, Partir en vacances avec un proche

Plus en détail

Dossier de presse. Canicule Organisation de l AP-HM

Dossier de presse. Canicule Organisation de l AP-HM Dossier de presse Canicule Organisation de l AP-HM Eté 2013 1 Canicule Organisation de l AP-HM pour la prise en charge des patients Durant l été 2003, les hôpitaux français ont été confrontés à la prise

Plus en détail

MAISON DES ADOLESCENTS PROGRAMME 2005 2009

MAISON DES ADOLESCENTS PROGRAMME 2005 2009 MAISON DES ADOLESCENTS PROGRAMME 2005 2009 Région BRETAGNE Département Ille Et Vilaine I La maison des adolescents Date d ouverture : 4 septembre 2006 Nom : Maison des adolescents Nom du responsable :

Plus en détail

Le Réseau Social Rue-Hôpital De quoi s agit-il

Le Réseau Social Rue-Hôpital De quoi s agit-il Le Réseau Social Rue-Hôpital De quoi s agit-il Réseau Social Rue-Hôpital De quoi s agit-il Créé en novembre 2000, le Réseau Social Rue-Hôpital (RSRH) a vocation à faciliter l accès aux soins des personnes

Plus en détail

INFOS PRESSE. Inauguration du multi-accueil Félix Tessier Sainte Luce sur Loire, mardi 9 février 2016. Le contexte général.

INFOS PRESSE. Inauguration du multi-accueil Félix Tessier Sainte Luce sur Loire, mardi 9 février 2016. Le contexte général. Inauguration du multi-accueil Félix Tessier Sainte Luce sur Loire, mardi 9 février 2016 Le contexte général La Caf mène une politique d action sociale dynamique de création d équipements et services pour

Plus en détail

Modalités d exercice en soins palliatifs

Modalités d exercice en soins palliatifs Modalités d exercice en soins palliatifs Dr Marie DELERUE DANEL Unité de soins palliatifs- Equipe mobile de soins palliatifs Hôpital Saint Vincent de Paul LILLE GHICL Diplôme universitaire de soins palliatifs

Plus en détail

La vérité sur MSSanté

La vérité sur MSSanté La vérité sur MSSanté Suite aux nombreuses informations erronées diffusées dans les médias depuis vendredi soir, l ASIP Santé souhaite rappeler les principes et la vocation de l espace de confiance MSSanté.

Plus en détail

L approche territoriale pour répondre à la demande et à l organisation des soins de premier recours

L approche territoriale pour répondre à la demande et à l organisation des soins de premier recours Direction adjointe de l'offre ambulatoire et de la coordination des acteurs Pôle organisation des soins Juin 2012 Affaire suivie par : Arnaud GANNE L approche territoriale pour répondre à la demande et

Plus en détail

ANNEXE VII : NOTICE D ACCOMPAGNEMENT. Demande de Validation des Acquis de l Expérience pour le diplôme d Etat de moniteur éducateur

ANNEXE VII : NOTICE D ACCOMPAGNEMENT. Demande de Validation des Acquis de l Expérience pour le diplôme d Etat de moniteur éducateur ANNEXE VII : NOTICE D ACCOMPAGNEMENT Demande de Validation des Acquis de l Expérience pour le diplôme d Etat de moniteur éducateur MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DE L EDUCATION

Plus en détail

ULS UNITÉS DE LOGEMENTS ET DE SERVICES

ULS UNITÉS DE LOGEMENTS ET DE SERVICES ULS UNITÉS DE LOGEMENTS ET DE SERVICES PROMOTEUR : GIHP National 15 allée.. 75.Paris référent national : Jessica AMOORDON, chargée de mission Tel : 01........ Mèl : org Les ULS ou la concrétisation d un

Plus en détail

Signature de la convention cybercollèges avec le CHU de St-Etienne et l Inspection académique de la Loire

Signature de la convention cybercollèges avec le CHU de St-Etienne et l Inspection académique de la Loire Mardi 4 octobre 2011 dossier de presse Signature de la convention cybercollèges avec le CHU de St-Etienne et l Inspection académique de la Loire par Gilles ARTIGUES, vice-président chargé de l Education

Plus en détail

PETITE UNITE DE VIE LA NOUVELLE MAISON

PETITE UNITE DE VIE LA NOUVELLE MAISON PETITE UNITE DE VIE LA NOUVELLE MAISON 66 rue de la Convention 75015 PARIS Tél : 01.43.92.15.00 Fax : 01.45.79.01.50 Email : lanouvellemaison@isatis.asso.fr Site : www.isatis.asso.fr LIVRET D ACCUEIL 1

Plus en détail

Arpage Mornay. résidence. Accompagner la vie. à Levallois-Perret. pour personnes âgées dépendantes EHPAD. Résidence. Arpage Mornay

Arpage Mornay. résidence. Accompagner la vie. à Levallois-Perret. pour personnes âgées dépendantes EHPAD. Résidence. Arpage Mornay résidence Arpage Mornay à Levallois-Perret pour personnes âgées dépendantes EHPAD Accompagner la vie Résidence Arpage Mornay 97 rue Paul Vaillant Couturier 92 300 Levallois-Perret Téléphone : 01 47 30

Plus en détail

MAISON DE RETRAITE LIEU DE VIE STRUCTURE MÉDICALISÉE

MAISON DE RETRAITE LIEU DE VIE STRUCTURE MÉDICALISÉE MAISON DE RETRAITE LIEU DE VIE STRUCTURE MÉDICALISÉE U n projet de vie individualisé est élaboré pour chaque résident, mis en place avec ses proches et toute l équipe soignante, Ce projet de vie est une

Plus en détail

Bienvenue. Sommaire. Annexes

Bienvenue. Sommaire. Annexes Bienvenue Sommaire - Bienvenue p 2 - L inscription - l admission p 3 - La vie dans l établissement p 4-5 - Les prestations d hébergement p 6 - Soins et surveillance médicale p 7 - Les conditions financières

Plus en détail

Enjeux du développement durable. Faire reculer la pauvreté et rompre avec la précarité

Enjeux du développement durable. Faire reculer la pauvreté et rompre avec la précarité 4 Action sociale Fiche Axe 3 Garantir la cohésion sociale, l'accès à la ville pour tous, intégrer les habitants et améliorer la qualité de vie Enjeux du développement durable Faire reculer la pauvreté

Plus en détail

117a6 ANNEXE 6. Entre - Nom de l ES (établissement de santé), représenté par. Et - Nom de l EHPAD, représenté par

117a6 ANNEXE 6. Entre - Nom de l ES (établissement de santé), représenté par. Et - Nom de l EHPAD, représenté par ANNEXE 6 CONVENTION TYPE RELATIVE AUX MODALITES DE COOPERATION ENTRE UN ETABLISSEMENT DE SANTE ET UN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES DANS LE CADRE D UNE FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES D APPEL À PROJETS CAHIER DES CHARGES. Avis d appel à projets n CPH 2015

CAHIER DES CHARGES D APPEL À PROJETS CAHIER DES CHARGES. Avis d appel à projets n CPH 2015 Annexe 3 CAHIER DES CHARGES D APPEL À PROJETS CAHIER DES CHARGES Avis d appel à projets n CPH 2015 Pour la création de places en Centres provisoires d hébergement (CPH) DESCRIPTIF DU PROJET NATURE PUBLIC

Plus en détail

Charte de partenariat du CLIC Métropole Nord Ouest Renseignements et informations : Monsieur Olivier MILOWSKI, Directeur, CLIC Métropole Nord Ouest, 100 rue du Général Leclerc 59350 SAINT ANDRE Téléphone

Plus en détail

Les enseignants spécialisés et les psychologues de l éducation nationale des réseaux d aides spécialisées aux élèves en difficulté (RASED)

Les enseignants spécialisés et les psychologues de l éducation nationale des réseaux d aides spécialisées aux élèves en difficulté (RASED) Fiche 1 Les enseignants spécialisés et les psychologues de l éducation nationale des réseaux d aides spécialisées aux élèves en difficulté (RASED) I. Des missions confortées Les enseignants spécialisés

Plus en détail

PROJET ASSOCIATIF DE L ADAP

PROJET ASSOCIATIF DE L ADAP PROJET ASSOCIATIF DE L ADAP RAPPEL HISTORIQUE C est au travers de l histoire de l ADAP et notamment les raisons qui ont motivé sa création, les transformations de son activité et de son fonctionnement

Plus en détail

COORDINATION DES PLACES DE STAGES EN MONTÉRÉGIE CADRE OPÉRATIONNEL

COORDINATION DES PLACES DE STAGES EN MONTÉRÉGIE CADRE OPÉRATIONNEL COORDINATION DES PLACES DE STAGES EN MONTÉRÉGIE CADRE OPÉRATIONNEL 6 décembre 2004 Révisé automne 2007 Adopté le 8 novembre 2007 par le Comité régional de coordination des stages TABLE DES MATIÈRES 1.

Plus en détail

[CERTIFICATION QUALITE EN 9100]

[CERTIFICATION QUALITE EN 9100] Certification EN9100 [CERTIFICATION QUALITE EN 9100] Demande d accompagnement sur une action collective «Certification qualité EN9100 porté par la filière Normandie AéroEspace. Contexte de la mission...

Plus en détail

Écoute. Projet individuel. Prise en soin. Proximité. Ancrage local. Accueil personnalisé. Dialogue. Écoute. Ancrage local Histoire.

Écoute. Projet individuel. Prise en soin. Proximité. Ancrage local. Accueil personnalisé. Dialogue. Écoute. Ancrage local Histoire. Bienvenue Située à coté de la gare et du centre historique de la ville, équipée d agréables terrasses aménagées et d un parking pour les visiteurs, notre maison de retraite médicalisée (EHPAD) accueille

Plus en détail

Dr Tony ROMUALD PH Addictologie CHU de PPA Coordonnateur médical RAG

Dr Tony ROMUALD PH Addictologie CHU de PPA Coordonnateur médical RAG Dr Tony ROMUALD PH Addictologie CHU de PPA Coordonnateur médical RAG 28/04/2011 XVème conférence des Fédérations Hospitalières des Antilles et de la Guyane «répond à un besoin de la population» «dans une

Plus en détail

CONSEIL CITOYEN DE BEAUSEJOUR COMPTE RENDU N 2

CONSEIL CITOYEN DE BEAUSEJOUR COMPTE RENDU N 2 CONSEIL CITOYEN DE BEAUSEJOUR COMPTE RENDU N 2 La deuxième réunion du conseil citoyen de Beauséjour a eu lieu le mardi 31 mars 2015 à 18h30, à maison de quartier. Cette deuxième réunion a réuni 15 personnes

Plus en détail

Coordonnées postale, téléphonique et courriel

Coordonnées postale, téléphonique et courriel Coordonnées postale, téléphonique et courriel Allée des tabacs 47200 MARMANDE Téléphone : 05.53.79.12.87 - Télécopie : 05.53.79.00.17. Courriel : contact@adesformations.fr Site : www.adesformations.fr

Plus en détail

C H M A D. Service d Hospitalisation à Domicile. Centre Hospitalier de Montereau Fault Yonne. 1 bis, rue Victor Hugo B.P. 101. 77875 Montereau Cedex

C H M A D. Service d Hospitalisation à Domicile. Centre Hospitalier de Montereau Fault Yonne. 1 bis, rue Victor Hugo B.P. 101. 77875 Montereau Cedex C H M A D Service d Hospitalisation à Domicile Centre Hospitalier de Montereau Fault Yonne 1 bis, rue Victor Hugo B.P. 101 77875 Montereau Cedex Secrétariat: 01 64 31 67 71 Médecin coordonnateur : 01 64

Plus en détail

Projet médico-social 2013-2017

Projet médico-social 2013-2017 Projet médico-social 2013-2017 C E N T R E H O S P I T A L I E R R É G I O N A L D O R L É A N S Hôpital Porte Madeleine 1, rue Porte Madeleine BP 2439 45032 Orléans cedex 1 Le service social de par ses

Plus en détail

Soutien au domicile et aide aux aidants

Soutien au domicile et aide aux aidants Soutien au domicile et aide aux aidants Vivre à domicile nécessite parfois quelques ajustements lorsque l avancée en âge ou des problématiques de santé compliquent le quotidien. La résidence Le Parc de

Plus en détail

Résidence Le Pivert Sàrl. Concept d accompagnement

Résidence Le Pivert Sàrl. Concept d accompagnement Résidence Le Pivert Sàrl Concept d accompagnement Elaboré en interdisciplinarité avec un représentant des secteurs soins, animation et restauration. Est décliné dans ce document, notre vision globale dans

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL SSIAD

LIVRET D ACCUEIL SSIAD Centre Hospitalier LE FAOUET 36, rue des Bergères 56320 LE FAOUET Tél.: 02 97 23 35 18 Standard : 02 97 23 08 99 LIVRET D ACCUEIL SSIAD SERVICE DE SOINS INFIRMIERS A DOMICILE Page1/8 SOMMAIRE I. Organisation

Plus en détail

MASTER 2 PSYCHOLOGIE : PSYCHOPATHOLOGIE CLINIQUE PSYCHANALYTIQUE PARCOURS PSYCHOLOGIE CLINIQUE ET PSYCHOPATHOLOGIE

MASTER 2 PSYCHOLOGIE : PSYCHOPATHOLOGIE CLINIQUE PSYCHANALYTIQUE PARCOURS PSYCHOLOGIE CLINIQUE ET PSYCHOPATHOLOGIE MASTER 2 PSYCHOLOGIE : PSYCHOPATHOLOGIE CLINIQUE PSYCHANALYTIQUE PARCOURS PSYCHOLOGIE CLINIQUE ET PSYCHOPATHOLOGIE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine ministériel : Sciences humaines

Plus en détail

LES OLIVIERS DE SAINT-JEAN

LES OLIVIERS DE SAINT-JEAN LES OLIVIERS DE SAINT-JEAN La Résidence La Résidence est un logement-foyer. Elle a pour mission d accueillir des personnes âgées dont l autonomie leur permet d assumer les actes de la vie quotidienne.

Plus en détail

Accompagnement des personnes âgées à domicile:

Accompagnement des personnes âgées à domicile: Accompagnement des personnes âgées à domicile: Réseaux de santé gérontologiques et centres locaux d information et de coordination gérontologiques, deux acteurs complémentaires et incontournables IFSI

Plus en détail

L HOSPITALISATION A DOMICILE EN ILE DE FRANCE

L HOSPITALISATION A DOMICILE EN ILE DE FRANCE L HOSPITALISATION A DOMICILE EN ILE DE FRANCE ASSOCIATION PARTICIPANT AU SERVICE PUBLIC HOSPITALIER 15 Quai de Dion Bouton 92816 PUTEAUX Cedex www.santeservice.asso.fr Qu est-ce que l hospitalisation à

Plus en détail

REGLEMENT D ATTRIBUTION DES PLACES EN ETABLISSEMENTS D ACCUEIL DE JEUNES ENFANTS

REGLEMENT D ATTRIBUTION DES PLACES EN ETABLISSEMENTS D ACCUEIL DE JEUNES ENFANTS REGLEMENT D ATTRIBUTION DES PLACES EN ETABLISSEMENTS D ACCUEIL DE JEUNES ENFANTS Délibération du 18 février 2013 Service Petite Enfance Année 2013 1 SOMMAIRE 1 LES CONDITIONS D ACCUEIL 2 LES CONDITIONS

Plus en détail

Visite de la Maison Départementale du. Logement. Dossier de presse. par Bernard BONNE, président du conseil général. l u n d i 7 f é v r i e r 2 0 1 1

Visite de la Maison Départementale du. Logement. Dossier de presse. par Bernard BONNE, président du conseil général. l u n d i 7 f é v r i e r 2 0 1 1 l u n d i 7 f é v r i e r 2 0 1 1 Dossier de presse Visite de la Maison Départementale du Logement par Bernard BONNE, président du conseil général Ouverture d une Maison du Logement dans la Loire : 2 Présentation

Plus en détail

Liste des actions et activités soumises à l appel à candidatures

Liste des actions et activités soumises à l appel à candidatures Liste des actions et activités soumises à l appel à candidatures Action 1 : Améliorer l accessibilité à l offre de soins pour les personnes âgées et personnes en situation de handicap isolées notamment

Plus en détail

Livret d accueil EHPAD du Perray

Livret d accueil EHPAD du Perray Livret d accueil EHPAD du Perray Établissement d Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes Hôpital du Perray BP 13 91360 Épinay-sur-Orge Tél. : 01 69 25 43 71 Bienvenue à L EHPAD du Perray Vous êtes

Plus en détail

Trois structures de crise pour adolescents. Présentation de l unité de crise

Trois structures de crise pour adolescents. Présentation de l unité de crise Trois structures de crise pour adolescents Présentation de l unité de crise Ambulatoire CEPS Le Centre d Etude et de Prévention du Suicide est un lieu de consultation et d information à disposition des

Plus en détail

L égalité des femmes et des hommes est un droit capital. S attacher à une égalité entre les

L égalité des femmes et des hommes est un droit capital. S attacher à une égalité entre les Mars 2011 L égalité des femmes et des hommes est un droit capital. S attacher à une égalité entre les Les hommes sont bien plus performants que les femmes dans les métiers techniques Les femmes s investissent

Plus en détail

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 L Uriopss Rhône-Alpes créée en 1948 est une association loi 1901 qui regroupe et soutient les organismes privés non lucratifs

Plus en détail

Foyer d Accueil Médicalisé TRIADE

Foyer d Accueil Médicalisé TRIADE Foyer d Accueil Médicalisé TRIADE Septembre 2010 Monsieur X, résident du FAM Triade depuis 2005, se suicide par noyade au Lac de Bordeaux Le Foyer d Accueil Médicalisé Triade Le public Personnes souffrant

Plus en détail

La place de la Protection Maternelle et Infantile dans le parcours de soins de l enfant vulnérable

La place de la Protection Maternelle et Infantile dans le parcours de soins de l enfant vulnérable La place de la Protection Maternelle et Infantile dans le parcours de soins de l enfant vulnérable Dr Véronique Dufour PMI Paris/ DFPE 09/10/2015 Journée des réseaux de périnatalité franciliens 1 Quelques

Plus en détail

APPEL A CONCURRENCE Dispositif PLIE Melun Val de Seine

APPEL A CONCURRENCE Dispositif PLIE Melun Val de Seine APPEL A CONCURRENCE Dispositif PLIE Melun Val de Seine ENVELOPPE NON PRE-AFFECTEE 2014 Le comité de pilotage du PLIE Melun Val de Seine, réuni le 27 janvier 2014, a validé les orientations de la programmation

Plus en détail

Le logement d abord Concept, principes et expériences

Le logement d abord Concept, principes et expériences Le logement d abord Concept, principes et expériences 1 Le logement d abord, concept général Un changement de regard sur les vecteurs de l insertion Considérer que le logement est un droit pour tous Considérer

Plus en détail

La Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH)

La Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH) Délégation Midi-Pyrénées Handicap et vie professionnelle La loi du 11 février 2005 1 a renforcé les exigences vis-à-vis de l emploi des personnes en situation de handicap. Ainsi, les personnes reconnues

Plus en détail

Mardi 24 mai 2011. CLIC, Réseaux, MAI. CLIC et développement de la coordination

Mardi 24 mai 2011. CLIC, Réseaux, MAI. CLIC et développement de la coordination Mardi 3 ème rencontre nationale des Réseaux de santé Personnes Agées CLIC, Réseaux, MAI CLIC et développement de la coordination Intervention : Yvelise ABECASSIS, présidente A.N.C.CLIC - Association Nationale

Plus en détail

CE QU IL FAUT SAVOIR. Janvier 2012 1

CE QU IL FAUT SAVOIR. Janvier 2012 1 QUESTIONS-REPONSES SUR LE CAHIER DES CHARGES «EXPERIMENTATION DE NOUVEAUX MODES D ORGANISATIONS DES SOINS DESTINES A OPTIMISER LES PARCOURS DE SOINS DES PERSONNES AGEES EN RISQUE DE PERTE D AUTONOMIE»

Plus en détail

Le Conseil général de la Loire s associe à la. Journée mondiale de lutte contre la maladie

Le Conseil général de la Loire s associe à la. Journée mondiale de lutte contre la maladie V e n d r e d i 2 1 s e p t e m b r e 2 0 1 2 Dossier de presse Le Conseil général de la Loire s associe à la Journée mondiale de lutte contre la maladie d Alzheimer par Claude BOURDELLE, vice-président

Plus en détail

Réseau Santé Bucco-Dentaire. Handicap. Le Réseau poursuit 5 objectifs basés sur ses valeurs fondamentales :

Réseau Santé Bucco-Dentaire. Handicap. Le Réseau poursuit 5 objectifs basés sur ses valeurs fondamentales : Réseau Santé Bucco-Dentaire & Handicap Rhône-Alpes Le RÉSEAU SANTE BUCCO-DENTAIRE & HANDICAP RHÔNE ALPES, association loi 1901. Faciliter l accès aux soins bucco-dentaires des personnes en situation de

Plus en détail

BONNE PRATIQUE 36 FRANCE - ESPACE 16 STRASBOURG

BONNE PRATIQUE 36 FRANCE - ESPACE 16 STRASBOURG BONNE PRATIQUE 36 FRANCE - ESPACE 16 STRASBOURG RÉGION Alsace MUNICIPALITÉ Strasbourg TYPE D'ACTION ESPACE 16 STRASBOURG. Mise en place d'un espace temporaire d'insertion. NIVEAU DE LA BONNE PRATIQUE éprouvée

Plus en détail

brignoles.fr Maison des Services Publics Une porte d entrée unique pour tous... pour vous faciliter la vie au quotidien!

brignoles.fr Maison des Services Publics Une porte d entrée unique pour tous... pour vous faciliter la vie au quotidien! brignoles.fr la Maison des Services Publics Une porte d entrée unique pour tous... pour vous faciliter la vie au quotidien! Un peu d histoire Au XIII e siècle, l établissement servit d abord d hospice.

Plus en détail

2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020.

2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020. 2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020. Mesdames, Messieurs, Projet de délibération Exposé des motifs Fin 2015, grâce à l effort

Plus en détail

Établissement Public de la Santé Mentale de la Vallée de l Arve de la Roche sur Foron

Établissement Public de la Santé Mentale de la Vallée de l Arve de la Roche sur Foron Établissement Public de la Santé Mentale de la Vallée de l Arve de la Roche sur Foron Depuis le 6 juin 2012, l Etablissement Public de Santé Mentale a intégré des locaux neufs et adaptés. Chaque patient

Plus en détail

RECOMMANDATIONS NATIONALES POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF D ANNONCE DU CANCER DANS LES ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ

RECOMMANDATIONS NATIONALES POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF D ANNONCE DU CANCER DANS LES ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ RECOMMANDATIONS NATIONALES POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF D ANNONCE DU CANCER DANS LES ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ Mesure 40 du plan cancer Novembre 2005 Introduction Le dispositif d annonce est une mesure

Plus en détail

GUIDE A DESTINATION DES STRUCTURES SOUHAITANT ACCUEILLIR DES VOLONTAIRES EN SERVICE CIVIQUE. Version 1.0 Avril 2015

GUIDE A DESTINATION DES STRUCTURES SOUHAITANT ACCUEILLIR DES VOLONTAIRES EN SERVICE CIVIQUE. Version 1.0 Avril 2015 GUIDE A DESTINATION DES STRUCTURES SOUHAITANT ACCUEILLIR DES VOLONTAIRES EN SERVICE CIVIQUE Version 1.0 Avril 2015 1 - Solidarité AGENCE DU SERVICE CIVIQUE 5 1 - Solidarité K - Favoriser l accès à la vie

Plus en détail

Centre Claude Bernard. Livret d accueil à l usage des familles

Centre Claude Bernard. Livret d accueil à l usage des familles Centre Claude Bernard Livret d accueil à l usage des familles Vous avez bien voulu nous faire confiance pour vous aider à traiter les problèmes que vous rencontrez actuellement avec votre enfant. Afin

Plus en détail

PETIT GUIDE PRATIQUE POUR LA CREATION D UNE NOUVELLE SECTION AU SEIN DE L ASSOCIATION

PETIT GUIDE PRATIQUE POUR LA CREATION D UNE NOUVELLE SECTION AU SEIN DE L ASSOCIATION PETIT GUIDE PRATIQUE POUR LA CREATION D UNE NOUVELLE SECTION AU SEIN DE L ASSOCIATION Introduction Dans la recherche de développement de l association, la création d une nouvelle section est une des solutions

Plus en détail

Comité de concertation associatif représentatif

Comité de concertation associatif représentatif Vendredi 21 Mars 2008 RENCONTRE AVEC MONSIEUR JEAN-FRANÇOIS VITOUX DIRECTEUR DE LA MAISON DÉPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPÉES DU PAS-DE-CALAIS Rencontre Monsieur VITOUX Vendredi 21 mars 2008 1 sur

Plus en détail

les cahiers de l UNAPEI

les cahiers de l UNAPEI les cahiers de l UNAPEI 01 handicaps guide pratique de la communication aidée pour faciliter l accès à l information et à la communication au service de la participation des personnes handicapées intellectuelles

Plus en détail

La prévention des risques psychosociaux

La prévention des risques psychosociaux La prévention des risques psychosociaux MIEUX CONNAITRE LES RISQUES : DÉFINITIONS Les risques psychosociaux La notion de risques psychosociaux correspond, selon le Ministère du travail, aux risques professionnels,

Plus en détail

DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE

DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE MINISTERE CHARGE DES AFFAIRES SOCIALES re DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE Diplôme d Etat d'aide Médico-Psychologique fonctions d encadrement NOTICE D ACCOMPAGNEMENT DU LIVRET 2 Cette notice

Plus en détail

Rien n est plus respectable que la personne humaine dans toutes les dimensions de son être.

Rien n est plus respectable que la personne humaine dans toutes les dimensions de son être. Rien n est plus respectable que la personne humaine dans toutes les dimensions de son être. Résidence Hôtelière à Vocation Sociale L ACADEMIE DE MONTPELLIER À Vendargues INAUGURATION LE 20 MAI 2010 LE

Plus en détail

Résidence Aubergerie du 3 ème Age. Votre maison de retraite à Pontault-Combault

Résidence Aubergerie du 3 ème Age. Votre maison de retraite à Pontault-Combault Votre maison de retraite à Pontault-Combault Résidence Aubergerie du 3 ème Age Lits en chambres individuelles ou jumelées Séjour permanent ou temporaire Située dans un quartier pavillonnaire calme, la

Plus en détail

Inauguration du Centre Psychothérapique pour Adolescents de l EPSM Morbihan sur le site du CH Bretagne Atlantique de Vannes

Inauguration du Centre Psychothérapique pour Adolescents de l EPSM Morbihan sur le site du CH Bretagne Atlantique de Vannes Saint-Avé, le 13 novembre 2012 Direction des Affaires Générales et de la Communication : 02.97.54.48.25 - Fax 02.97.54.49.81 e-mail : dag@epsm-morbihan.fr Inauguration du Centre Psychothérapique pour Adolescents

Plus en détail

ENTRETIEN PRENATAL. Du dépistage à l accompagnement. F. BERNADBEROY PRIDO Sage-femme. Colloque violences faites aux femmes. Toulouse, 22 janvier 2015

ENTRETIEN PRENATAL. Du dépistage à l accompagnement. F. BERNADBEROY PRIDO Sage-femme. Colloque violences faites aux femmes. Toulouse, 22 janvier 2015 ENTRETIEN PRENATAL Du dépistage à l accompagnement Colloque violences faites aux femmes Toulouse, 22 janvier 2015 F. BERNADBEROY PRIDO Sage-femme 1) La grossesse, un moment clé 2) L entretien précoce 3)

Plus en détail

Le Plan de Santé Personnalisé [PSP] - Un outil de la décision partagée

Le Plan de Santé Personnalisé [PSP] - Un outil de la décision partagée Le Plan de Santé Personnalisé [PSP] - Un outil de la décision partagée PREAMBULE. La prévalence des maladies chroniques est en progression constante. 15 millions de personnes présenteraient une affection

Plus en détail

Préambule 3. Réaffirmer et promouvoir nos valeurs 3. Nos valeurs comme principes d action 3. Les PEP 71 aujourd hui 4

Préambule 3. Réaffirmer et promouvoir nos valeurs 3. Nos valeurs comme principes d action 3. Les PEP 71 aujourd hui 4 Projet associatif 2012-2017 1 Préambule 3 Réaffirmer et promouvoir nos valeurs 3 Nos valeurs comme principes d action 3 Les PEP 71 aujourd hui 4 Des orientations prioritaires de développement 7 2 Préambule

Plus en détail

M Dury A Chemorin, Offres aux aidants familiaux :

M Dury A Chemorin, Offres aux aidants familiaux : Offres d accompagnement et de soutien destinées aux aidants familiaux : L expérience d une consultation mémoire de proximité M. DURY 1 A. CHEMORIN 2 S. DEBATTY 3 L. AUFRERE 4 M. E. FILIPE 5 P. MENECIER

Plus en détail

Le Conseil en Evolution Professionnelle (CEP)

Le Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) Le Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) Le CEP est un conseil externe neutre et gratuit, ouvert à tous, quel que soit le statut, dès l entrée du marché du travail et jusqu à la retraite. Cette nouvelle

Plus en détail

Outil d aide à la décision pour l admission des patients en soins de suite et de réadaptation

Outil d aide à la décision pour l admission des patients en soins de suite et de réadaptation Outil d aide à la décision pour l admission des patients en soins de suite et de réadaptation Juillet 2013 Contexte d utilisation Objet de la prise en charge Autre objet de prise en charge Un projet et

Plus en détail

PROJET D ETABLISSEMENT FOYER OCCUPATIONNEL. Synthèse

PROJET D ETABLISSEMENT FOYER OCCUPATIONNEL. Synthèse PROJET D ETABLISSEMENT FOYER OCCUPATIONNEL Synthèse Fort de l histoire et des valeurs de l association gestionnaire du Centre Médico-social Basile Moreau, le projet d établissement affirme les principes

Plus en détail

E.S.A.T (ÉTABLISSEMENT ET SERVICE D AIDE PAR LE TRAVAIL)

E.S.A.T (ÉTABLISSEMENT ET SERVICE D AIDE PAR LE TRAVAIL) E.S.A.T (ÉTABLISSEMENT ET SERVICE D AIDE PAR LE TRAVAIL) 1 SOMMAIRE I. L ADAPT II. III. IV. Le secteur du travail protégé Les Entreprises Adaptées Les ESAT V. L admission en ESAT VI. Que produisent les

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Permanence des soins ambulatoire. NUIT, WE, jours fériés, POUR JOINDRE UN MEDECIN. Composez le

DOSSIER DE PRESSE. Permanence des soins ambulatoire. NUIT, WE, jours fériés, POUR JOINDRE UN MEDECIN. Composez le Conseil de l'ordre des médecins de la Creuse DOSSIER DE PRESSE Permanence des soins ambulatoire A partir du 1 er octobre 2012, partout en Creuse NUIT, WE, jours fériés, POUR JOINDRE UN MEDECIN Composez

Plus en détail

HOPITAL DE SOULTZ N :S.PC.A.001.1 SERVICES DESTINATAIRES SERVICE DE SOINS DE SUITE ET DE READAPTATION SERVICE DE SOINS INFIRMIERS A DOMICILE

HOPITAL DE SOULTZ N :S.PC.A.001.1 SERVICES DESTINATAIRES SERVICE DE SOINS DE SUITE ET DE READAPTATION SERVICE DE SOINS INFIRMIERS A DOMICILE HOPITAL DE SOULTZ N :S.PC.A.001.1 PROCEDURE D ACCUEIL CLASSEUR 1 : CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 5 : CLASSEUR 6 : CLASSEUR 7 : CLASSEUR 8 : CLASSEUR 9 : CLASSEUR 10 : CLASSEUR 11 : SERVICES

Plus en détail

UCL. Qualité de vie et santé en milieu étudiant. Équipe santé. Service d aide aux étudiants

UCL. Qualité de vie et santé en milieu étudiant. Équipe santé. Service d aide aux étudiants chartesanté-2 24/06/04 21:43 Page 1 Équipe santé Qualité de vie et santé en milieu étudiant CHARTE Recueil des principes fondamentaux pour promouvoir la santé et la qualité de vie en milieu étudiant. Service

Plus en détail

Démarche de Soins Infirmiers

Démarche de Soins Infirmiers Démarche de Soins Infirmiers La reconnaissance de l infirmière dans son rôle propre. Sommaire Rappel historique Qui est concerné par la Démarche de Soins Infirmiers? Comment se met-elle en place? Comment

Plus en détail

Le Projet de la MAISON TUBA Fiche de Présentation

Le Projet de la MAISON TUBA Fiche de Présentation Le Projet de la MAISON TUBA Fiche de Présentation Une réponse aux besoins recensés sur le département Les services de l association Trait d'union - Bol d Air (TUBA) accueillent des personnes polyhandicapées

Plus en détail

Congrès Anacej 2016. 23/24/25/26 octobre 2016

Congrès Anacej 2016. 23/24/25/26 octobre 2016 Cahier des Charges Rendez-vous national de la participation des enfants et des jeunes Congrès Anacej 2016 23/24/25/26 octobre 2016 Ce cahier des charges a pour objectif de présenter la nature des besoins

Plus en détail

Les thérapies familiales

Les thérapies familiales Les thérapies familiales systémiques L e s p s y c h o t h é r a p i e s Cette brochure est destinée aux patients et à leur famille, aux médecins généralistes et spécialistes, aux psychologues, soignants,

Plus en détail

POUR REALISER SA MISSION ET SES INTERVENTIONS L ASSOCIATION «RELAIS LOISIRS HANDICAP 30» S APPUIE SUR :

POUR REALISER SA MISSION ET SES INTERVENTIONS L ASSOCIATION «RELAIS LOISIRS HANDICAP 30» S APPUIE SUR : POUR REALISER SA MISSION ET SES INTERVENTIONS L ASSOCIATION «RELAIS LOISIRS HANDICAP 30» S APPUIE SUR : - DES MOYENS HUMAINS Un Directeur chargé de la mise en œuvre du projet global dans ses différentes

Plus en détail