Germinal. Fiche pédagogique : Germinal

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Germinal. Fiche pédagogique : Germinal"

Transcription

1 1 Germinal Réalisateur : Claude BERRI Scénario : Claude BERRI et Arlette LANGMANN, d après le roman d Emile ZOLA Durée : 2h40 Sortie : 1993 Principaux interprètes : RENAUD (Etienne Lantier), Gérard DEPARDIEU (Maheu), MIOU MIOU (la Maheude), Jean CARMET (Bonnemort), Judith HENRY (Catherine), Jean-Roger MILO (Chaval), Laurent TERZIEFF (Souvarine), Jean-Pierre BISSON (Rasseneur), Bernard FRESSON (Deneulin), Jacques DACQMINE (M.Hennebeau), Anny DUPEREY (Mme Hennebeau) Musique : Jean-Louis ROQUES Synopsis : Sous le Second Empire, Etienne Lantier, un jeune chômeur devenu mineur, entame une véritable descente aux enfers. A Montsou, dans le Nord, il découvre la misère, l alcoolisme, les accouplements sordides, des hommes crapuleux comme Chaval ou généreux tel Toussaint Maheu, toute une humanité en souffrance damnée par le capital. Il s engage dans le combat socialiste mais la direction des mines contre-attaque. Les salaires baissent, une immense grève survient, affameuse et meurtrière. Au milieu de cette bourbe, une lueur : l amour qui lie Etienne à Catherine. La grève sera matée par la troupe, mais Etienne repartira avec l espoir au cœur que tout ce sang n aura pas coulé inutilement. (Renn Productions) Info DVD : version française ; chapitrage ; bande-annonce ; documents : Grève dans le Borinage, février 1959 (Archives Pathé) - Repérages pour le film (Archives INA) - Association Germinal Internet : Vous trouverez les textes intégraux de L Argent ; La Curée ; Germinal ; J accuse! sur le site : Ressources : Emile ZOLA, Germinal, Livre de poche, Paris, (édition illustrée par des photos du film) Emile ZOLA, Germinal, Livre de poche, Paris, (dernière édition) Emile ZOLA, Germinal, Extraits, Collection Univers des Lettres, Bordas, Paris, François DOLLEANS, Germinal, Zola, Extraits, Collection Classiques, Hachette, Paris, Claude ABASTADO, Germinal. Analyse critique, Collection Profil d une Œuvre, Hatier, Paris, Hélène POTELET, Germinal, Emile Zola, Collection Profil d une Œuvre / Profil Bac, Hatier, Paris, Jacques VASSEVIERE, Germinal, Emile Zola, Collection Balises, Nathan, Paris, Sylvie et Jacques DAUVIN, Germinal, Collection Œuvres et Thèmes, Hatier, Paris, Autour de Germinal d Emile Zola. Un auteur, une œuvre, un film. Etude pédagogique, Présence et Action Culturelles, Bruxelles, Germinal. Un film de Claude Berri, d après le roman d Emile Zola, Brochure Renn Productions, Paris, Elisabeth FECHNER, Paroles de mineurs, Calmann-Lévy, Paris, 2001.

2 2 ACTIVITES AVANT LE FILM I. TRAVAIL AVEC LA BANDE-ANNONCE La bande-annonce se trouve sur le DVD. Le travail se fera par petits groupes de 2 ou 3. Puis, lors de la mise en commun, chaque groupe complétera la restitution faite par le(s) groupe(s) précédent(s). 1. Notez tout ce que vous voyez et entendez dans cette bande-annonce. 2. Cherchez, dans la liste suivante, les oppositions présentes dans la bande-annonce. Justifiez votre choix à l oral. Ville campagne Adulte enfant Sale propre Ouvrier chef Homme femme Travail loisirs Individu masse Maison château Jour nuit Joie tristesse Instruit analphabète Travail révolte Maladie bonne santé Jeune vieux Peuple bourgeois Amour argent Marié célibataire Riche pauvre Histoire collective histoire individuelle Vie mort 3. Ecrivez un petit scénario de dix lignes en vous aidant de vos réponses précédentes. Corrigé de la question 2. Les oppositions présentes dans la bande-annonce sont : Sale propre ; homme femme ; individu masse ; jour nuit ; travail révolte ; jeune vieux ; peuple bourgeois ; amour argent ; riche pauvre ; histoire collective histoire individuelle ; Et éventuellement : Adulte enfant ; joie tristesse. En réalité, toutes ces oppositions seront présentes dans la totalité du film

3 3 II. LES MOTS DE LA MINE Consigne : Remplissez cette grille de mots croisés d après les définitions indiquées cidessous et en vous aidant des extraits du roman Germinal qui vous sont fournis. N.B. : L usage du dictionnaire est conseillé pour les classes les moins fortes. HORIZONTALEMENT : 1 : Ouvrier chargé de l'entretien du boisage et des voies. 2 : Groupe de maisons d'habitation des mineurs, toutes semblables, construites par les compagnies minières pour leurs ouvriers. 3 : Excavation pratiquée dans le sol pour l'exploitation des mines ; sa profondeur atteint plusieurs centaines de mètres. 4 : Détacher le charbon de la veine. 5 : Ouvrier chargé de combler avec de la terre ou du sable les vides laissés par l'exploitation du charbon. 6 : Salle où les mineurs entreposent dans des casiers individuels leurs effets personnels, avant la descente, et leurs outils, au retour du travail. 8 : Pic de mineur à deux pointes servant à l'abattage du charbon. 9 : Colline formée par les déblais amoncelés. (synonyme de «terril») 11 : Ouvrier chargé de serrer et desserrer le frein permettant de monter et descendre les wagonnets. 12 : Ouvrier chargé de remplir et de pousser les wagonnets. 15 : Ouvrier chargé de "recevoir" la production de charbon. 16 : Consolider des galeries à l'aide de pièces de bois. 18 : Au-dessus d'un puits de mine, charpente métallique qui soutient les poulies sur lesquelles passent les câbles des ascenseurs ou cages. 20 : Revêtement de soutien et d'étanchéité, constitué de charpentes de bois et pratiqué dans une roche à risque (nappe souterraine, roche friable). 21 : Jeune manoeuvre attaché au service des voies dans les galeries. 22 : Wagonnet ou benne roulante servant au transport du charbon dans les galeries, elle est tirée par un cheval ou poussée par les herscheurs. 23 : Ouvrier chargé de l'abattage du charbon. 27 : Salle de réception du charbon. 29 : Couche de houille ou de minerai exploitable. 31 : Salle d'entrepôt et d'entretien des lampes Davy. 32 : Puits d'une exploitation minière.

4 4 VERTICALEMENT : b : Double tartine garnie de beurre ou de fromage que le mineur emporte pour se restaurer dans la mine. c : Travail des équipes de remblayage, entretien des chantiers du fond. (expression en trois mots) d : Gaz naturel inflammable qui se dégage spontanément dans les mines de houille et qui, mélangé à l'air ambiant, explose au contact d'une flamme provoquant de graves accidents. e : Petite galerie dans une veine de houille où l'on extrait le charbon. f : Casque de protection du mineur, en cuir bouilli. g : Ouvrier mécanicien attaché au service des machines de la mine. h : Travail de tri du charbon par catégories. i : Personne qui conduit une charrette. j : Lampe de sûreté des mineurs, inventée par le chimiste anglais Humphrey Davy ( ) ; isolée par des toiles métalliques, sa flamme ne risquait pas de provoquer l'explosion du grisou. (expression en deux mots) m : Combustible minéral fossile solide. / Matière combustible solide, de couleur noire, d'origine végétale, qui renferme une forte proportion de carbone. p : Contremaître.

5 a b c d e f g h i j k l m n o p q r s

6 6 Les mots de la mine : corrigé a b c d e f g h i j k l m n o p q r s 1 R A C C O M M O D E U R 2 O C O R O N 3 P U I T S H 4 P M A B A T T R E 5 R E M B L A Y E U R R 6 à C B A R A Q U E 7 T H O 8 E R I V E L A I N E 9 T E R R I N A 10 R E M 11 F R E I N E U R P 12 R H E R S C H E U R 13 G B D 14 R A A 15 I R E C E V E U R 16 B O I S E R R Y 17 O E I H P 18 U T B E F F R O I O 19 T L U R 20 C U V E L A G E I I 21 G G A L I B O T 22 B E R L I N E L N 23 R H A V E U R 24 I C 25 Q H 26 U A 27 R E C E T T E R 28 T A R 29 V E I N E E 30 L T 31 L A M P I S T E R I E 32 F O S S E E 33 R

7 7 III. CHANGER LA SOCIETE Emplacements des textes : Texte 1 Texte 2 Texte 3 Section du roman Partie III, chapitre 1 Partie III, chapitre 3 Partie IV, chapitre 4 Livre de poche édition de 1983 Pages 137 à 139 Pages Pages 228 à 233 Livre de poche édition de Pages 177 à 179 Pages 201 à 203 Pages 276 à 282 Objectif et consigne : A la fin du XIX ème siècle, le sort des ouvriers et des mineurs était peu enviable. Petit à petit, des voix s élevèrent pour améliorer cette situation injuste. Dans le film, vous verrez trois personnages qui incarnent chacun un courant différent de ces idées nouvelles. Nous allons essayer d y voir plus clair en complétant le tableau suivant, à l aide d une série d extraits du roman de Zola (voir les extraits ci-joints). Utilisez du rouge pour le texte n 1, du bleu pour le texte n 2 et du vert pour le texte n 3.

8 8 Etienne Rasseneur Souvarine Influence idéologique Objectifs, aspirations, espérances Moyens d action Résumez maintenant, en deux ou trois lignes, les idées des trois personnages. A priori, vers qui va votre sympathie? Suggestion : cette dernière question pourrait être reposée après le visionnage du film.

9 9 Changer la société : corrigés (Livre de poche, édition de 1983) Nous avons utilisé les caractères italiques (rouge) pour le texte n 1 (Partie III, chapitre 1, pages 137 à 139*), les caractères soulignés (bleu) pour le texte n 2 (Partie III, chapitre 3, pages *) et les caractères gras (vert) pour le texte n 3 (Partie IV, chapitre 4, pages 228 à 233*). * : Livre de poche, édition de Influence idéologique - Pluchart (lignes 7 à 13) - Karl Marx (lignes 20 à 36) - le mouvement socialiste (lignes 64 à 68) - Pluchart (lignes 14 à16) - ses lectures et études (lignes 16 à 30) - confusion de théories (lignes 53 à 72) - l idée de Karl Marx : le capital et le travail (lignes 55 à 58) - Proudhon (lignes 58 à 61) - Lasalle (lignes 61 à 63) - Pluchart (lignes 4 à 6) - La théorie de la destruction (lignes 40 à 44 et 46) - Bakounine l exterminateur (lignes 97 à 102) - Le culte de la destruction (ligne 104) Objectifs, aspirations, espérances - Conquérir la terre, dicter les lois aux patrons (lignes 34 à 36) - «l égalité de tous les hommes, l équité qui voulait un partage entre eux des biens de la terre» (lignes 11-12) - triomphe des opprimés (ligne 34) - la régénération radicale des peuples (lignes 40 à 42) - règne de la justice, fraternité (lignes 43-44) - collectivisme (lignes 65 à 67) - «Ce que je désire, c est que le mineur soit mieux traité» (ligne 8) - «je me suis juré d obtenir des douceurs pour les pauvres bougres» (lignes 10-11) - ne pas «changer le monde», ne pas «mettre les ouvriers à la place des patrons», ne pas «partager l argent comme on partage une pomme» (lignes 21 à 24) - Faire repousser un monde meilleur (lignes 43-44) - «écraser le vieux monde» (lignes ) - «Tout détruire Plus de nations, plus de gouvernements, plus de propriété, plus de Dieu ni de culte» (lignes ) - une «commune primitive et sans forme, un monde nouveau, le recommencement de tout» (lignes )

10 10 Moyens d action - l Association internationale des travailleurs (lignes 22 à 34) - l évolution (ligne 41) - «créer une section à Montsou» (lignes 50-51) - «créer ici une caisse de prévoyance, dont nous ferions à l occasion une caisse de résistance»(lignes 65-66) - une association universelle (lignes 26 à 28) - «sans ( ) une vitre cassée, ni une goutte de sang» (lignes 41-42) - «les moyens d exécution demeuraient obscurs formuler un programme de reconstruction» (lignes 42 à 45) - «bannir la politique de la question sociale» (lignes 47-48) - «ne plus croiser les bras et attendre» (lignes 44-45), «s en mêler» (ligne 47) - ne plus «bannir la politique de la question sociale» (lignes 48 à 50) - «s emparer du gouvernement, avant tout» (lignes 71-72) - revendications pratiques (ligne 47) - «les revendications pratiques de Rasseneur» (ligne 36) - pas de politique (ligne 7) - «marcher droit, exiger les réformes possibles» (lignes 26 à 28) - faire table rase : «Allumez le feu aux quatre coins des villes, fauchez les peuples, rasez tout» (lignes 41-42) - «violences destructives de Souvarine» (ligne 37) - l Internationale sous la direction de Bakounine (lignes 92 à 102) - le terrorisme : «par le feu, par le poison, par le poignard», «une série d effroyables attentats» (lignes 115 à 119)

11 11 Changer la société : corrigés (Livre de poche, édition de 2000) Nous avons utilisé les caractères italiques (rouge) pour le texte n 1 (Partie III, chapitre 1, pages 177 à 179*), les caractères soulignés (bleu) pour le texte n 2 (Partie III, chapitre 3, pages 201 à 203*) et les caractères gras (vert) pour le texte n 3 (Partie IV, chapitre 4, pages 276 à 282*). * : Livre de poche, édition de Influence idéologique - Pluchart (lignes 7 à 13) - Karl Marx (lignes 20 à 36) - le mouvement socialiste (lignes 63 à 67) - Pluchart (lignes 14 à16) - ses lectures et études (lignes 16 à 30) - confusion de théories (lignes 55 à 75) - l idée de Karl Marx : le capital et le travail (lignes 57 à 60) - Proudhon (lignes 60 à 63) - Lasalle (lignes 63 à 65) - Pluchart (lignes 4 à 6) - La théorie de la destruction (lignes 41 à 44 et 46) - Bakounine l exterminateur (lignes 100 à 105) - Le culte de la destruction (ligne 107) Objectifs, aspirations, espérances - Conquérir la terre, dicter les lois aux patrons (lignes 34 à 36) - «l égalité de tous les hommes, l équité qui voulait un partage entre eux des biens de la terre» (lignes 11-12) - triomphe des opprimés (ligne 34) - la régénération radicale des peuples (lignes 40 à 42) - règne de la justice, fraternité (lignes 45-46) - collectivisme (lignes 67 à 69) - «Ce que je désire, c est que le mineur soit mieux traité» (ligne 8) - «je me suis juré d obtenir des douceurs pour les pauvres bougres» (lignes 10-11) - ne pas «changer le monde», ne pas «mettre les ouvriers à la place des patrons», ne pas «partager l argent comme on partage une pomme» (lignes 22 à 25) - Faire repousser un monde meilleur (lignes 43-44) - «écraser le vieux monde» (lignes ) - «Tout détruire Plus de nations, plus de gouvernements, plus de propriété, plus de Dieu ni de culte» (lignes ) - une «commune primitive et sans forme, un monde nouveau, le recommencement de tout» (lignes )

12 12 Moyens d action - l Association internationale des travailleurs (lignes 22 à 34) - l évolution (ligne 41) - «créer une section à Montsou» (lignes 50-51) - «créer ici une caisse de prévoyance, dont nous ferions à l occasion une caisse de résistance»(lignes 64-65) - une association universelle (lignes 27-28) - «sans ( ) une vitre cassée, ni une goutte de sang» (lignes 41-42) - «les moyens d exécution demeuraient obscurs formuler un programme de reconstruction» (lignes 42 à 46) - «bannir la politique de la question sociale» (lignes 47-48) - «ne plus croiser les bras et attendre» (lignes 46-47), «s en mêler» (lignes 48-49) - ne plus «bannir la politique de la question sociale» (lignes 50-52) - «s emparer du gouvernement, avant tout» (lignes 73-74) - revendications pratiques (ligne 47) - «les revendications pratiques de Rasseneur» (ligne 36) - pas de politique (lignes 7-8) - «marcher droit, exiger les réformes possibles» (lignes 28 à 30) - faire table rase : «Allumez le feu aux quatre coins des villes, fauchez les peuples, rasez tout» (lignes 41-43) - «violences destructives de Souvarine» (ligne 37) - l Internationale sous la direction de Bakounine (lignes 95 à 105) - le terrorisme : «par le feu, par le poison, par le poignard», «une série d effroyables attentats» (lignes 119 à 123)

13 13 ACTIVITES APRES LE FILM I. OPINIONS 1. A propos des scènes : un sondage Avertissement : cette activité doit se dérouler aussitôt après le visionnage du film ou, au plus tard, le lendemain. La classe est divisée en équipes de 2 ou 3 élèves. Chaque équipe reçoit un qualificatif et est chargée de mener un sondage au sein de la classe. Elle restituera ensuite les résultats sous forme de proportion. Exemple : «La scène la plus mémorable est, pour 30 % des personnes interrogées, la scène finale, pour 17 % la première scène, etc» ou bien : «Sur les 27 personnes interrogées, 13 ont choisi la scène finale comme étant la scène la plus mémorable, 9 ont opté pour la première scène, etc» Selon vous, quelle est la scène la plus choquante? la scène la plus tragique? la scène la plus drôle? la scène la plus ennuyeuse? la scène la plus inutile? la scène la plus émouvante? la scène la plus passionnante? la scène la plus érotique? la scène la plus violente? la scène la plus contrastée? la scène la plus captivante? la scène la plus romantique? la scène qui comporte le plus de suspense?

14 14 2. A propos des personnages : un rallye communicatif On met dans un panier une quantité de petits papiers correspondant au nombre d élèves de la classe. Sur chaque petit papier, on a écrit à l avance un adjectif superlatif. Chaque élève prend aveuglément un petit papier. Le personnage le plus émouvant le plus sympathique le plus antipathique le plus ridicule le plus violent le plus exubérant le plus intelligent le plus idiot le plus exaspérant le plus amoureux le plus généreux le plus révolté le plus impulsif le plus réfléchi le plus évolutif le plus instruit le plus hypocrite le plus intéressé le plus altruiste Le personnage le plus beau le plus laid le plus juste le plus superficiel le plus naïf le plus courageux le plus héroïque le plus passif le plus autoritaire le plus maladif le plus belliqueux le plus riche le plus pauvre le plus manipulateur le plus charismatique le plus mystérieux le plus opportuniste le plus chaleureux Les élèves commencent à circuler dans la classe : en un temps limité, chaque élève interrogera le plus grand nombre d élèves possible dans la classe, afin d obtenir le plus d opinions possible à propos des personnages. Chaque élève intérrogé donnera le nom du personnage qui, selon lui ou elle, correspond le mieux au superlatif proposé et il ou elle justifiera son choix en une phrase (Par exemple : Le personnage le plus émouvant, c est Catherine parce qu elle meurt sans avoir pu vivre avec Etienne.) Après ce carrousel, chaque élève devra synthétiser oralement les réponses en une minute.

15 15 II. TOILES D ARAIGNEE : LES RELATIONS ENTRE LES PERSONNAGES 1. Les schémas suivants symbolisent les relations qu entretiennent les différents personnages de Germinal. Explicitez la nature de ces relations. a) les bourgeois : Hennebeau Mme Hennebeau Deneulin Négrel Cécile M. Grégoire Mme Grégoire b) les ouvriers :

16 16 2. Y a-t-il des liens entre les deux toiles? Lesquels?

17 17 III. LES CITATIONS Consigne : 1. Voici une série de citations du film. Si vous avez regardé le film attentivement, vous les reconnaîtrez facilement. Cherchez, pour chaque citation, soit qui a prononcé cette phrase, soit à qui elle s adresse, soit dans quel contexte (à quel moment de l histoire, dans quelles circonstances, pourquoi ) elle a été utilisée, de façon à compléter la grille suivante. Suggestion : Ce travail peut être mené comme un petit jeu pour lequel des équipes de 2 ou 3 élèves seront en concurrence, le but étant de remplir la grille le plus rapidement possible. Citations Qui? A qui? Contexte «Je suis descendu j avais pas 8 ans. Et puis, tenez! J en ai 58 maintenant. Calculez!» Etienne Quand Etienne arrive à Montsou pour la première fois, il pose des questions sur le travail à la mine. «Tiens! Prends en soin! Pour un mineur, la lampe, ça remplace le soleil.» Maheu «Zacharie! C est pas le moment de boiser, là! Laisse donc ça pour après le déjeuner. Il vaut mieux abattre si on veut notre nombre de berlines.» Zacharie «Regarde la flamme de la lampe! Elle bouge. Mets ta main! Tu sens le petit courant d air? C est du grisou! Là, c est une petite poche, il n y en a pas beaucoup, mais parfois ça peut être très dangereux.» «Mais on est tellement à court. Si on avait une pièce de 100 sous seulement! - Non, ça n est pas dans nos habitudes. Nous ne pouvons pas» Catherine M. Grégoire M. et Mme Grégoire

18 18 «La Compagnie vous donne le loyer et le chauffage, bien-sûr?» - Oui, Madame. On nous donne le charbon. Et le loyer n est que de 6 francs. Ça n a l air de rien, mais souvent c est dur à payer. Ce mois-ci on n a plus rien. - Il faut faire des économies, ma bonne, comme nos paysans. Il ne faut pas tout boire!» «Ça ne vous portera pas chance, Monsieur Maigrat!» Mme Grégoire M. Grégoire Mme Grégoire M. Maigrat, l épicier L épicier lui refuse un crédit pour 2 pains de 3 livres. «Envoie-moi ta fille, je m arrangerai avec elle!» Maigrat «Il vous reste une heure! Mettezvous au boisage! Tout ce que vous allez gagner, c est qu on vous payera le boisage à part et qu on baissera le prix de la berline. Et je vous préviens : le chantier a 3 francs d amende!» «Moi, je vais t en payer un ruban, moi!» Maheu Catherine «L ouvrier seul n est rien : rassemblé, il représente une force. Nous aussi, il faut créer une section à Montsou.» Souvarine «Augmenter les salaires dans le cadre d une économie capitaliste, c est du rêve! Les ouvriers ont juste le droit de manger du pain sec et de faire des enfants! C est une loi d airain qui repose sur l équilibre des ventres vides, la condamnation perpétuelle au bagne de la faim, de la misère. Il faut tout détruire! Oui, l anarchie : plus rien! La terre lavée par le sang, purifiée par l incendie! Après, on verra!» Etienne et Rasseneur

19 19 «Alors, tu as accepté? Encore une paye qui s en va!» Maheu La Maheude «C est pas toi qu il veut, c est ta paye!» Catherine «C est un menteur! On n est pas fini parce qu on a mal aux jambes. Tout ça, c est des histoires pour me renier ma pension.» La Maheude «Maheu, vous êtes un des meilleurs ouvriers de la fosse! Je vous conseille de ne pas vous occuper de politique! C est comme cette caisse de prévoyance, ne vous en mêlez pas! Laissez les autres s occuper de ça, ne vous compromettez pas dans cette folie! Vous pourriez le regretter!» Mais, finis donc tes écrevisses! Ça va s arranger!» Mme Hennebeau Maheu «Qu est-ce que tu viens fiche ici? Je ne veux plus te voir! Va-t en!» La Maheude Catherine «Pendant que nous on crève au Voreux à faire la grève, vous, vous continuez le travail à Jean Bart. Ça me dégoûte! Reste avec les Jaunes!» La Maheude Catherine «Alors? Vous êtes venus payer vos dettes?» M. Maigrat, l épicier

20 20 «Je vous l accorde, la besogne les vaut. Mais, si je vous les donne, je suis mort : parce que, pour que vous viviez, il faut bien que je vive, moi, d abord! La moindre augmentation de salaire me fait faire la culbute, alors je préfère fermer la boutique tout de suite plutôt que de savoir qu à la fin du mois je ne pourrais pas assurer la paye.» «Qu est-ce que tu dis? C est toi qui dit ça, Nom de Dieu? Ne le répète pas ou, toute femme que je suis, je te flanque ma main sur la figure! Alors, on aurait crevé pendant deux mois, mes petits en seraient tombés malades et il n y aurait rien de fait? Et l injustice recommencerait? Non, non! Je brûlerais tout! Je tuerais tout maintenant, plutôt que de me rendre!» «Regrette rien. Tu ne perds pas grand-chose. Toi après Chaval, après toi un autre : je ne veux pas de ça.» Deneulin Etienne Etienne «Au large! Je n ai rien à entendre! J ai l ordre de garder ce puits et je le garderai! Et n avancez pas sur mes hommes ou je saurai vous faire reculer!» La foule, dont Etienne «Le premier de vous autres qui travaille, je l étrangle. Ah, non! Ce serait trop fort de tuer le père et après de continuer à exploiter les enfants. J aime mieux tous vous voir finir entre quatre planches, comme lui!» «Alors, ma belle, tu es contente? Tu as voulu rejoindre ton homme? Et bien, soit! On va crever, tous les trois, là, ensemble! Parce qu on est faits comme des rats!» Chaval Catherine vient annoncer à sa mère que la Compagnie propose aux mineurs de reprendre le travail en échange d une vague promesse d amélioration de leur situation.

21 21 «Hein? Ça t étonne de me voir? C est bien vrai que je menaçais d étrangler le premier des miens qui redescendrait! Et voilà que je redescends! Je devrais m étrangler moi-même, n est-ce pas? Ah, va! Ce serait déjà fait, s il n y avait pas les petits et le vieux à la maison.» «Que veux-tu? Eux après les autres! Tous, on y laisse notre peau! Un jour, ce sera leur tour.» La Maheude Etienne Etienne 2. Après la mise en commun, chaque équipe devra élire sa citation préférée en justifiant son choix en quelques lignes. Par exemple : Cette citation nous a choqués parce que Nous trouvons cette citation émouvante à cause de N.B. : Cet exercice permettra l utilisation en contexte de l expression de la cause. Suggestions de réponses : Citations Qui? A qui? Contexte Chapitrage «Je suis descendu j avais pas 8 ans. Et puis, tenez! J en ai 58 maintenant. Calculez!» «Tiens! Prends en soin! Pour un mineur, la lampe, ça remplace le soleil.» «Zacharie! C est pas le moment de boiser, là! Laisse donc ça pour après le déjeuner. Il vaut mieux abattre si on veut notre nombre de berlines.» «Regarde la flamme de la lampe! Elle bouge. Mets ta main! Tu sens le petit courant d air? C est du grisou! Là, c est une petite poche, il n y en a pas beaucoup, mais parfois ça peut être très dangereux.» Bonnemort Etienne Quand Etienne arrive à Montsou pour la première fois, il pose des questions sur le travail à la mine. Maheu Etienne Etienne vient d être embauché à la mine. Maheu Zacharie Maheu ne veut pas consacrer du temps au boisage car les mineurs sont payés par berline de charbon. Catherine Etienne C est le premier jour d Etienne, qui est initié au travail au fond de la mine. du DVD Chapitre 1 Chapitre 2 Chapitre 2 Chapitre 2

22 22 «Mais on est tellement à court. Si on avait une pièce de 100 sous seulement! - Non, ça n est pas dans nos habitudes. Nous ne pouvons pas» «La Compagnie vous donne le loyer et le chauffage, bien-sûr?» - Oui, Madame. On nous donne le charbon. Et le loyer n est que de 6 francs. Ça n a l air de rien, mais souvent c est dur à payer. Ce mois-ci on n a plus rien. - Il faut faire des économies, ma bonne, comme nos paysans. Il ne faut pas tout boire!» «Ça ne vous portera pas chance, Monsieur Maigrat!» «Envoie-moi ta fille, je m arrangerai avec elle!» «Il vous reste une heure! Mettez-vous au boisage! tout ce que vous allez gagner, c est qu on vous payera le boisage à part et qu on baissera le prix de la berline. Et je vous préviens : le chantier a 3 francs d amende!» «Moi, je vais t en payer un ruban, moi!» «L ouvrier seul n est rien : rassemblé, il représente une force. Nous aussi, il faut créer une section à Montsou.» «Augmenter les salaires dans le cadre d une économie capitaliste, c est du rêve! Les ouvriers ont juste le droit de manger du pain sec et de faire des enfants! C est une loi d airain qui repose sur l équilibre des ventres vides, la condamnation perpétuelle au bagne de la faim, de la misère. Il faut tout détruire! Oui, l anarchie : plus rien! La terre lavée par le sang, purifiée par l incendie! Après, on verra!» «Alors, tu as accepté? Encore une paye qui s en va!» La M. et Mme Maheude Grégoire M. Grégoire La Maheude Mme Grégoire La Maheude La Maheude Mme Grégoire M. Grégoire La Maheude La Maheude Maigrat Négrel l ingénieur M. Maigrat, l épicier La Maheude Maheu La Maheude vient demander la charité à la famille Grégoire. M. Grégoire refuse de donner de l argent La Maheude vient demander la charité à la famille Grégoire, qui ne comprend pas la misère des mineurs. L épicier lui refuse un crédit pour 2 pains de 3 livres. Il sous-entend qu il accordera ce crédit contre les faveurs de Catherine. Il découvre que le boisage est défectueux. Chaval Catherine Elle veut s acheter un ruban mais n a pas l argent nécessaire et Chaval profite de la situation pour la séduire. Etienne Souvarine Discussion entre Etienne, Rasseneur et Souvarine à propos de la création de l Association Internationale Souvarine Maheu Etienne et Rasseneur des Travailleurs. Souvarine condamne l idée de créer une section de l Internationale à Montsou pour défendre la cause des mineurs. La Maheude La Maheude annonce le mariage prochain de leur fils Zacharie avec Philomène. Chapitre 3 Chapitre 3 Chapitre 3 Chapitre 3 Chapitre 3 Chapitre 4 Chapitre 4 Chapitre 4 Chapitre 6 Chapitre 7 Chapitre 7 Chapitre 8

23 23 «C est pas toi qu il veut, c est ta paye!» «C est un menteur! On n est pas fini parce qu on a mal aux jambes. Tout ça, c est des histoires pour me renier ma pension.» «Maheu, vous êtes un des meilleurs ouvriers de la fosse! Je vous conseille de ne pas vous occuper de politique! C est comme cette caisse de prévoyance, ne vous en mêlez pas! Laissez les autres s occuper de ça, ne vous compromettez pas dans cette folie! Vous pourriez le regretter!» Mais, finis donc tes écrevisses! Ça va s arranger!» «Qu est-ce que tu viens fiche ici? Je ne veux plus te voir! Va-t en!» «Pendant que nous on crève au Voreux à faire la grève, vous, vous continuez le travail à Jean Bart. Ça me dégoûte! Reste avec les Jaunes!» «Alors? Vous êtes venus payer vos dettes?» «Je vous l accorde, la besogne les vaut. Mais, si je vous les donne, je suis mort : parce que, pour que vous viviez, il faut bien que je vive, moi, d abord! La moindre augmentation de salaire me fait faire la culbute, alors je préfère fermer la boutique tout de suite plutôt que de savoir qu à la fin du mois je ne pourrais pas assurer la paye.» «Qu est-ce que tu dis? C est toi qui dit ça, Nom de Dieu? Ne le répète pas ou, toute femme que je suis, je te flanque ma main sur la figure! Alors, on aurait crevé pendant deux mois, mes petits en seraient tombés malades et il n y aurait rien de fait? Et l injustice recommencerait? Non, non! Je brûlerais tout! Je tuerais tout maintenant, plutôt que de me rendre!» La Maheude Catherine Catherine lui annonce que Chaval veut qu elle vive avec lui. Bonnemort La Maheude Il est allé voir le médecin de la compagnie qui veut le mettre à la retraite. Le secrétaire général de la Compagnie Mme Hennebeau Maheu M. Hennebeau C est le jour de la paye. Maheu est appelé dans le bureau du secrétaire général qui commence par annoncer que la Compagnie va forcer Bonnemort à la retraite. M. Hennebeau est inquiet : toutes les fosses se mettent en grève ; une délégation est en route pour parlementer. La Maheude Catherine Catherine est partie vivre avec Chaval : ils ne se sont pas mis en grève. La Maheude Catherine Pendant la grève au Voreux, les ouvriers de Jean Bart, dont Catherine et Chaval, continuent à travailler et sont considérés comme des traîtres. M. Maigrat, l épicier Deneulin La Maheude Les femmes de mineurs Elles viennent lui demander de leur faire crédit pour acheter du pain. Ses ouvriers Certains ouvriers de Jean Bart veulent se mettre en grève s ils n obtiennent pas une augmentation du prix de la berline. Etienne Etienne annonce à Maheu l arrivée d ouvriers belges pour les remplacer dans les mines. Il est découragé et comprend que ces 2 mois de grève n aboutiront à rien. Chapitre 9 Chapitre 11 Chapitre 11 Chapitre 13 Chapitre 14 Chapitre 14 Chapitre 14 Chapitre 15 Chapitre 19

DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE

DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE DIPLÔME D ÉTUDES EN LANGUE FRANÇAISE Niveau A2 du Cadre européen commun de référence pour les langues 1 ÉPREUVES COLLECTIVES DURÉE NOTE SUR Compréhension de l oral Réponse à des questionnaires de compréhension

Plus en détail

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail

Indications pédagogiques E1 / 43

Indications pédagogiques E1 / 43 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques E1 / 43 E : APPRECIER UN MESSAGE Degré de difficulté 1 Objectif intermédiaire Objectif opérationnel Pré-requis Nombre d exercices proposés 4

Plus en détail

Chez les réparateurs de zém

Chez les réparateurs de zém Chez les réparateurs de zém Thèmes Questions de société, vie quotidienne Concept Le webdocumentaire Indépendances africaines, documentaire conçu spécifiquement pour le web, offre un voyage dans 16 pays

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

Je dis NON à la violence physique Page 1 de 8. Réaction. Directives Lancer le dé pour trouver la personne qui débute le jeu.

Je dis NON à la violence physique Page 1 de 8. Réaction. Directives Lancer le dé pour trouver la personne qui débute le jeu. Je dis NON à la violence physique Page 1 de 8 Jeu Réaction Matériel 4 pages pour fabriquer le jeu cartes réactions cartes réaction A B C D dés 1 jeton différent par joueur Fabrication du jeu 1. Coller

Plus en détail

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique BUT : Découvrir ton profil préférentiel «Visuel / Auditif / Kinesthésique» et tu trouveras des trucs

Plus en détail

«Laisse partir mon peuple» - le rêve de la libération. Appelé pour conduire à la liberté Exode 2 : 11 à 4 : 17, Moïse, sa fuite et sa vocation

«Laisse partir mon peuple» - le rêve de la libération. Appelé pour conduire à la liberté Exode 2 : 11 à 4 : 17, Moïse, sa fuite et sa vocation «Laisse partir mon peuple» - le rêve de la libération Appelé pour conduire à la liberté Exode 2 : 11 à 4 : 17, Moïse, sa fuite et sa vocation Narration en cercle, animée au moyen d objets symboliques Matériel

Plus en détail

Créer un Profil de l apprenant

Créer un Profil de l apprenant Créer un Profil de l apprenant Notes à l enseignant... 5 Outil n o 1 : Profil de l apprenant... 7 Outil n o 2 : Exemple de table des matières du Profil de l apprenant... 8 Outil n o 3 : Cher enseignant

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

Les documents d évaluation

Les documents d évaluation Les documents d évaluation Ils sont une aide pour les équipes pédagogiques dans leur volonté d évaluer leurs actions. Ils pourront être complétés et adaptés selon les besoins. Les documents à remplir par

Plus en détail

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir.

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. 2 Dieu vous aime et il tient ses promesses. Depuis que Dieu a fait le monde, il a promis de prendre

Plus en détail

Habileté E Niveau 1. à la communication. professionnelle Nom : 1 ère PARTIE. Le téléphone sonne. Vous répondez.

Habileté E Niveau 1. à la communication. professionnelle Nom : 1 ère PARTIE. Le téléphone sonne. Vous répondez. Page 1 1 ère PARTIE Le téléphone sonne. Vous répondez. La voix au téléphone : Bonjour! Ici l institut de sondage FLOP. Avez-vous le temps de répondre à quelques questions? Vous : Comme ça? Par téléphone?

Plus en détail

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V ANNEX V 233 Interviews in Victor Hugo school, June 29, 1999 Premier Groupe S : qu est ce que que vous pouvez me dire quand vous utilisez le enfin l email, le courrier électronique? 1 : euh 2 : c est le

Plus en détail

1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film. (nombre d avis) 2/ Entoure tes personnages préférés. Qu est ce que tu aimes en eux?

1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film. (nombre d avis) 2/ Entoure tes personnages préférés. Qu est ce que tu aimes en eux? Réponses au questionnaire ludique par de 2 classes de CM1/CM2 de Courtoiville (35) Suite à la projection durant la Biennale de l égalité 2011 à Saint-Malo. 1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film.

Plus en détail

Descripteur global Interaction orale générale

Descripteur global Interaction orale générale Descripteur global Peut produire des expressions simples isolées sur les gens et les choses. Peut se décrire, décrire ce qu il fait, ainsi que son lieu d habitation. Interaction orale générale Peut interagir

Plus en détail

PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance)

PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance) partenaire de Créateurs d avenirs PREPAVOGT Yaoundé, le 28 mars 2015 B.P. : 765 Yaoundé Tél. : 22 01 63 72 / 96 16 46 86 E-mail. : prepavogt@yahoo.fr www.prepavogt.org PREPAVOGT-ESSCA (Management - Finance)

Plus en détail

Opinions, faits, sentiments

Opinions, faits, sentiments Opinions, faits, sentiments Les messages que nous recevons, de proches, d adultes, de la télévision, des livres, des journaux sont composés d un ensemble de faits, d opinions et de sentiments. Il n est

Plus en détail

MyFrenchFilmFestival.com

MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe MyFrenchFilmFestival.com Parcours niveau B1 : en bref Thème : La vie en banlieue parisienne Après une mise en route sur le début du film, les apprenants découvriront l

Plus en détail

Thèmes et situations : Personnel et législation sociale dans l entreprise. Fiche pédagogique

Thèmes et situations : Personnel et législation sociale dans l entreprise. Fiche pédagogique Ressources pour les enseignants et les formateurs en français des affaires Activité pour la classe : DFA1 Crédit : Joelle Bonenfant, Jean Lacroix Thèmes et situations : Personnel et législation sociale

Plus en détail

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR Activité 1. Complète les phrases avec le bon verbe au présent. DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR 1. Elle absolument terminer son boulot avant de partir. 2. Elle sait bien qu elle rentrer à dix heures! 3. Il acheter

Plus en détail

27. Projet d exposé. Français 20-2. Discours analytique : Des vampires aux Bermudes. Cahier de l élève. Nom :

27. Projet d exposé. Français 20-2. Discours analytique : Des vampires aux Bermudes. Cahier de l élève. Nom : 27. Projet d exposé Discours analytique : Des vampires aux Bermudes Français 20-2 Cahier de l élève Nom : Des vampires aux Bermudes DESCRIPTION DU PROJET Tu auras l occasion de faire un exposé où tu analyseras

Plus en détail

David et Goliath Pour parler de Dieu avec notre enfant

David et Goliath Pour parler de Dieu avec notre enfant 1 Les étiquettes On fait souvent des murs avec des mots, alors qu on devrait faire des ponts. Chacun, c est pas bête, fait des étiquettes, qu il colle à la tête de ses voisins. Ainsi, c est la pratique,

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

Exercices de langue. Consigne : Tu es en colonie de vacances et tu fais la connaissance d un français/une française. Complète le dialogue.

Exercices de langue. Consigne : Tu es en colonie de vacances et tu fais la connaissance d un français/une française. Complète le dialogue. Exercices de langue Compétence pragmatique à évaluer : se présenter (dire son nom et son âge, son origine, en quelle classe on va, quelles langues on parle) Tu es en colonie de vacances et tu fais la connaissance

Plus en détail

Indications pédagogiques E1 / 31

Indications pédagogiques E1 / 31 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques E1 / 31 E. APPRECIER UN MESSAGE Degré de difficulté 3 Objectif intermédiaire 3 : DISTINGUER DANS UN MESSAGE UN PLAN D ARGUMENTATION Objectif

Plus en détail

Les p'tites femmes de Paris

Les p'tites femmes de Paris Les p'tites femmes de Paris De Géraldine Feuillien D'après une idée de Stéphanie Bouquerel Episode 2: Ménage à trois 1 APPARTEMENT DE - BUREAU- INT - JOUR 1 Mais enfin Julien! Qu est ce qui t as pris de

Plus en détail

Olaf était face à l océan.

Olaf était face à l océan. Olaf était face à l océan. Rêvasser, c était tellement plus amusant qu apprendre à déchiffrer les runes. Cette écriture bizarre ne lui servirait pas à grand-chose quand il prendrait la mer. Trouver son

Plus en détail

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre ALEXANDRA WOOD LA ONZIÈME CAPITALE Traduit de l anglais par Sarah Vermande ouvrage publié avec le concours du centre national du livre maison antoine vitez répertoire contemporain La collection Répertoire

Plus en détail

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée.

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée. PRÉSCOLAIRE Enfants qui chantent Une tête remplie d idées Qui me permet de rêver Qui me permet d inventer Imagine. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà

Plus en détail

N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15. Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Que s est-il passé le 13 novembre?

N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15. Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Que s est-il passé le 13 novembre? N 3 LES ATTENTATS À PARI S 16. 11. 15 Que s est-il passé le 13 novembre? Pourquoi les terroristes ont-ils attaqué? Qu est-ce que ça change dans le quotidien? Et maintenant, que va-t-il se passer? Pour

Plus en détail

Ce jeu a été écrit pour se jouer dans un endroit confiné, une salle noire et nue est idéale.

Ce jeu a été écrit pour se jouer dans un endroit confiné, une salle noire et nue est idéale. Shooting Un jeu de Baptiste CAZES expérience electro-gn Ce jeu a été écrit pour se jouer dans un endroit confiné, une salle noire et nue est idéale. C est un jeu pour deux joueurs. Le premier personnage

Plus en détail

Par alliance : Armando Perez

Par alliance : Armando Perez Par alliance : Armando Perez Thèmes France, francophonie et langue française Concept D origine cubaine, Armando Perez nous emmène dans les lieux qu il fréquente à Miami pour nous parler de lui-même, de

Plus en détail

DIMANCHE 9 FÉVRIER 2014 5 ème dimanche du temps ordinaire (A) PREMIÈRE LECTURE ÉVANGILE. Livre d'isaïe (58, 7-10)

DIMANCHE 9 FÉVRIER 2014 5 ème dimanche du temps ordinaire (A) PREMIÈRE LECTURE ÉVANGILE. Livre d'isaïe (58, 7-10) DIMANCHE 9 FÉVRIER 2014 5 ème dimanche du temps ordinaire (A) PREMIÈRE LECTURE Livre d'isaïe (58, 7-10) Partager ton pain avec celui qui a faim, recueille chez toi le malheureux sans abri, couvre celui

Plus en détail

Une histoire de Letizia Lambert

Une histoire de Letizia Lambert Une histoire de Letizia Lambert Voix off : Aujourd hui c est dimanche. Bonne nouvelle, c est le jour du cinéma. Voix off : Gabriel aime ce moment car... Voix off :...c est très ennuyeux l hôpital. Voix

Plus en détail

Que savons-nous de la Bible?

Que savons-nous de la Bible? [ Cours téléchargé depuis www.croire-en-dieu.net ] Introduction Leçon 1 Que savons-nous de la Bible Introduction Parmi les questions importantes que les êtres humains se posent en ce qui concerne leur

Plus en détail

Français Communication orale et Ecriture créative Guide du maître 3 4e AF

Français Communication orale et Ecriture créative Guide du maître 3 4e AF Français Communication orale et Ecriture créative Guide du maître 3 4e AF Auteur : David Lasserre en collaboration avec Salomon Céus (DEF), Johnny Antoine (DCQ), Cirta Jean-François, Normil Emilor (EFACAP

Plus en détail

Se protéger Les droits des enfants

Se protéger Les droits des enfants séance 1 Se protéger Les droits des enfants Je découvre Fotolia Observe ces photos. Décris ce qui se passe sur chacune d elles. Est-ce que les activités de ces enfants te semblent normales? D après toi,

Plus en détail

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1

ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 ACCOMPAGNTRICE MODÉRATRICE Application du tome 1 J ai le goût de partager avec vous mes expériences de vie qui en 2003 ont créé un précédent incontestable lors de la parution de mon livre : Changez votre

Plus en détail

Indications pédagogiques E2 / 42

Indications pédagogiques E2 / 42 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques E2 / 42 E : APPRECIER UN MESSAGE Degré de difficulté 2 Objectif intermédiaire 4 : PORTER UN JUGEMENT SUR UN MESSAGE SIMPLE Objectif opérationnel

Plus en détail

Expérimentation du logiciel de la ligne du temps. Cahier de l élève. Mai 2007

Expérimentation du logiciel de la ligne du temps. Cahier de l élève. Mai 2007 Expérimentation du logiciel de la ligne du temps (Version bêta) Cahier de l élève Je suis un élève du : 1 er cycle du primaire 2 e cycle du primaire 3 e cycle du primaire 1 er cycle du secondaire 2 e cycle

Plus en détail

Un outil pour fabriquer des règles de vie avec les enfants et garder un respect du matériel pendant l accueil temps libre.

Un outil pour fabriquer des règles de vie avec les enfants et garder un respect du matériel pendant l accueil temps libre. Un outil pour fabriquer des règles de vie avec les enfants et garder un respect du matériel pendant l accueil temps libre. Contenu : Un mode d emploi Un panneau 50/70 cm Un rouleau de papier collant 30

Plus en détail

LA MACHINE A TRICOTER (2)

LA MACHINE A TRICOTER (2) LA MACHINE A TRICOTER (2) TEXTE DEPOSE A LA SACD Son utilisation est soumise à l autorisation de l auteur via la SACD Pour plus de précisions et pour obtenir la suite de cet extrait: christian.moriat@orange.fr

Plus en détail

Fiches de travail à photocopier

Fiches de travail à photocopier Education International Internationale de l Education Internacional de la Educación Internationale de l Education - Education Development Center - Organisation mondiale de la Santé Apprendre pour la vie:

Plus en détail

Préparation pour la garderie et l école

Préparation pour la garderie et l école 135 Chapitre14 Préparation pour la garderie et l école Dans certaines communautés, il y a des endroits où l on prend soin des enfants pendant que leurs parents travaillent. Ce sont généralement des écoles

Plus en détail

Dossier d expatriation

Dossier d expatriation 3 ème année IPAG Alexis Keuleyan Dossier d expatriation Expatriation réalisée dans l université d Huddersfield en Angleterre. Arrivant à la fin de mon premier semestre de 3 ème année à l IPAG, que j ai

Plus en détail

Carnet de route (Troisième escale) En chemin, le pardon. Initiation au premier Pardon et à l Eucharistie. Cahier des parents

Carnet de route (Troisième escale) En chemin, le pardon. Initiation au premier Pardon et à l Eucharistie. Cahier des parents Carnet de route (Troisième escale) En chemin, le pardon Initiation au premier Pardon et à l Eucharistie Cahier des parents 2 Je te raconte la Bible, Itinéraire : Troisième escale (Parents/enfants à la

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

Lève-toi et marche...

Lève-toi et marche... Lève-toi et marche... Salut! Te voilà EN ROUTE AVEC Avec qui? Avec l Esprit Saint, car tu l as reçu pour apprendre à devenir davantage l ami e de Jésus. Plus tu accueilles l Esprit Saint, plus il t aide

Plus en détail

Dorothee Daily Devotional BROADCAST SCRIPT Programme ID: RSA - 016 Original title: Fellowship with God Titre : La Communion avec Dieu

Dorothee Daily Devotional BROADCAST SCRIPT Programme ID: RSA - 016 Original title: Fellowship with God Titre : La Communion avec Dieu Dorothee Daily Devotional BROADCAST SCRIPT Programme ID: RSA - 016 Original title: Fellowship with God Titre : La Communion avec Dieu DDD French, S 276 Page 1 Salutations chaleureuses dans le Puissant

Plus en détail

CARNET DE LECTURE NOM :

CARNET DE LECTURE NOM : CARNET DE LECTURE NOM : MES RÉACTIONS ÉCRITES THÈMES POUR LES RÉACTIONS ÉCRITES Textes littéraires Le livre Que pensez-vous de la page couverture du livre? Que pensez-vous du titre que l auteur a choisi?

Plus en détail

14 Adopter une attitude professionnelle

14 Adopter une attitude professionnelle 14 Adopter une attitude professionnelle Pour mener à bien votre projet et instaurer des relations constructives le groupe doit adopter une attitude professionnelle et se montrer : 1. Mobilisé tous les

Plus en détail

1Co3,16-23 (tout est à vous et vous êtes à Christ et Christ est à Dieu)

1Co3,16-23 (tout est à vous et vous êtes à Christ et Christ est à Dieu) 1 LECTURES 1Co3,16-23 (tout est à vous et vous êtes à Christ et Christ est à Dieu) Mt5,38-48 (Si on te gifle sur la joue droite ) PREDICATION Et bien voilà, nous venons au culte tranquillement par un beau

Plus en détail

Emploi erroné d une préposition simple ou complexe

Emploi erroné d une préposition simple ou complexe SIMPLE SYNTAXE OU COMPLEXE 1 Problèmes fréquents Emploi erroné d une préposition simple ou complexe En cliquant sur le bouton «Rubrique grammaticale» dans notre site, vous pourrez, au besoin, consulter

Plus en détail

Les légendes françaises : La princesse Énimie

Les légendes françaises : La princesse Énimie Les légendes françaises : La princesse Énimie Littérature Le concept Cinq légendes traditionnelles à se faire conter Merlin, la fée Mélusine, Tristan et Iseult, le chevalier Bayard, la princesse Énimie

Plus en détail

Les cercles de lecture Les rôles

Les cercles de lecture Les rôles Les cercles de lecture Les rôles Voici cinq rôles utilisés pour les cercles de lecture. Ces rôles peuvent être assignés par l enseignant ou choisis par l élève. Idéalement, chaque élève aura l occasion

Plus en détail

Définition du domaine de la GESTION

Définition du domaine de la GESTION Nom : Groupe : 51 Tu peux vouloir lire la définition ou répondre au questionnaire ou même faire les deux pour constater si ce domaine t intéresse. Définition du domaine de la GESTION La gestion est synonyme

Plus en détail

Prix des lycéens autrichiens Compte-rendu de la tournée de Mireille Disdero en Autriche du 21 au 24 janvier 2013

Prix des lycéens autrichiens Compte-rendu de la tournée de Mireille Disdero en Autriche du 21 au 24 janvier 2013 Prix des lycéens autrichiens Compte-rendu de la tournée de Mireille Disdero en Autriche du 21 au 24 janvier 2013 1) Qu est-ce qui a inspiré l écriture de 16 ans et des poussières? Tout a commencé quand

Plus en détail

ACTIVITÉ 1 : compréhension orale

ACTIVITÉ 1 : compréhension orale 2 TÉLÉSIMULATION ÉCHO A2 - LEÇON 2 «TU AS DU BOULOT?» Objectifs : Présenter ses projets, demander des conseils, demander un prêt Points de langue : Le futur simple, le conditionnel présent Thèmes culturels

Plus en détail

Lire et Ecrire a changé toute ma vie

Lire et Ecrire a changé toute ma vie Lire et Ecrire a changé toute ma vie Fabienne VANDERMIÈGE Responsable de l association L illettrisme Osons en parler Agente de sensibilisation à Lire et Ecrire Verviers Avant de venir t inscrire à Lire

Plus en détail

Identifier ses compétences Questionnaire en contexte professionnel

Identifier ses compétences Questionnaire en contexte professionnel Identifier ses compétences Questionnaire en contexte professionnel Nom : Prénom : Date : Mode d emploi Des situations en contexte professionnel ont été élaborées sous forme de questions à choix multiples.

Plus en détail

Le groupe nominal est composé d un déterminant + un nom (facultatif : + des adjectifs).

Le groupe nominal est composé d un déterminant + un nom (facultatif : + des adjectifs). Le groupe nominal est composé d un déterminant + un nom (facultatif : + des adjectifs). Le déterminant est un mot qui précède un nom commun. Mes travaux seront finis dans un an. (Mes gros travaux seront

Plus en détail

Français B. Fiche 19.1. Blagues et stéréotypes

Français B. Fiche 19.1. Blagues et stéréotypes Fiche 19.1 Blagues et stéréotypes Travail préparatoire 1. Voici quelques blagues (françaises!) qui véhiculent certains stéréotypes sur certaines nationalités, professions ou encore certaines catégories

Plus en détail

p. 50 Expliquer aux enfants qu ils devront faire cette page à la maison avec papa ou maman.

p. 50 Expliquer aux enfants qu ils devront faire cette page à la maison avec papa ou maman. Catéchèse 6 Pages 48 à 56 À prévoir avant la catéchèse Coin de prière avec Bible et cierge (briquet pour allumer le cierge) Un manuel pour chaque enfant Signets avec les devoirs à faire à la maison Hosties

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

Fiche d exploitation andragogique La maison de Marjo

Fiche d exploitation andragogique La maison de Marjo Fiche d exploitation andragogique La maison de Marjo Résumé du livre Marjo a toujours rêvé d avoir une grande maison avec des animaux. Après avoir épousé Daniel, elle réalise son rêve et devient fermière.

Plus en détail

DELF PRIM A2 blanc. Compréhension de l oral.../25 points. Exercice 1. 1 Qu est-ce que Bruno et son frère vont manger? Coche la bonne réponse.

DELF PRIM A2 blanc. Compréhension de l oral.../25 points. Exercice 1. 1 Qu est-ce que Bruno et son frère vont manger? Coche la bonne réponse. 25 min Compréhension de l oral.../25 points Exercice 1.../8 points Ce soir les parents de Bruno sont chez des amis. Bruno est resté à la maison avec son petit frère. Leur mère a laissé un message. Lis

Plus en détail

LANGUAGE STUDIES INTERNATIONAL

LANGUAGE STUDIES INTERNATIONAL Répondez aux questions suivantes : 1. Où habitez-vous? 2. Quand êtes-vous arrivé à Paris? 3. Quelle est votre profession? Complétez les phrases : 1. Je ne (être) pas français. 2. Je (parler) un peu le

Plus en détail

Une gestion moderne. Le Médecin du Québec, volume 46, numéro 4, avril 2011

Une gestion moderne. Le Médecin du Québec, volume 46, numéro 4, avril 2011 Photo : SuperStock V 2 OTRE NOUVELLE SECRÉTAIRE vous impressionne. Elle est efficace, rapide, dynamique et autonome. Elle a maîtrisé ses tâches en un temps record. Auparavant, elle était toutefois secrétaire

Plus en détail

M me Melanson 1. RECONNAÎTRE 2. VÉRIFIER. Avant d agir, posez-vous les questions suivantes :

M me Melanson 1. RECONNAÎTRE 2. VÉRIFIER. Avant d agir, posez-vous les questions suivantes : Cas n o 1 M me Melanson M me Melanson (75 ans) vit dans une région rurale de la Nouvelle-Écosse. Sa fille aînée, Caroline (54 ans), est retournée vivre avec elle il y a cinq ans après le décès du mari

Plus en détail

E Projet d écoute FLA 30-2. Extrait d une pièce de théâtre : Le grand voyage. Cahier de l élève. Nom :

E Projet d écoute FLA 30-2. Extrait d une pièce de théâtre : Le grand voyage. Cahier de l élève. Nom : E Projet d écoute Extrait d une pièce de théâtre : Le grand voyage FLA 30-2 Cahier de l élève Nom : Le grand voyage DESCRIPTION DU PROJET Tu vas écouter un extrait d une pièce de théâtre. Tu seras invité

Plus en détail

La Bible pour enfants. présente. Jacob le trompeur

La Bible pour enfants. présente. Jacob le trompeur La Bible pour enfants présente Jacob le trompeur Ecrit par : Edward Hughes Illustré par : M. Maillot et Lazarus Adapté par : M. Kerr et Sarah S. Traduit par : Emmanuelle Gilger-Bedos Produit par : Bible

Plus en détail

ÉPREUVE EXTERNE COMMUNE LIRE-ÉCRIRE 1 LIVRET 4 MARDI 16 JUIN. savoir écrire mathématiques grandeurs HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE

ÉPREUVE EXTERNE COMMUNE LIRE-ÉCRIRE 1 LIVRET 4 MARDI 16 JUIN. savoir écrire mathématiques grandeurs HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE ÉPREUVE EXTERNE COMMUNE CEB2015 LIRE-ÉCRIRE 1 LIVRET 4 MARDI 16 JUIN FRANÇAIS SAVOIR ÉCOUTER français SAVOIR ÉCRIRE savoir MATHÉMATIQUES écouter GRANDEURS savoir écrire SOLIDES ET mathématiques FIGURES

Plus en détail

«La notion de stratégie d apprentissage»

«La notion de stratégie d apprentissage» fiche pédagogique FDLM N 373 / EXPLOITATION DES PAGES 24-25 PAR PAOLA BERTOCHINI ET EDVIGE COSTANZO «La notion de stratégie d apprentissage» PUBLIC : FUTURS ENSEIGNANTS EN FORMATION INITIALE ET ENSEIGNANTS

Plus en détail

Relevez les expressions de temps et employez-les en parlant de vous.

Relevez les expressions de temps et employez-les en parlant de vous. 1 Sarah 1 Une jeune femme va vous parler de son travail. Lisez les questions suivantes, ensuite, écoutez l enregistrement et répondez en quatre mots au maximum. 1 Où est-ce que la jeune femme travaille?

Plus en détail

Cela va trop loin! Sabbat Fais l activité de cette semaine à la page 80. Dimanche

Cela va trop loin! Sabbat Fais l activité de cette semaine à la page 80. Dimanche LEÇON Cela va trop loin! Sabbat Fais l activité de cette semaine à la page 80. Dimanche Lis «Cela va trop loin!». Dessine un signal routier. Ajoute ton verset à mémoriser et place-le en évidence. Commence

Plus en détail

Activité : L'île déserte

Activité : L'île déserte CPS : Problèmes, Décisions Thème : Prise de décision collective Type d'activités : Exploration Activité : L'île déserte Niveau : 8-12 ans Participants : 25 Durée : 45 45 mn Objectifs : S inscrire en groupe

Plus en détail

Le pardon en famille

Le pardon en famille Commission diocésaine de l Eveil à la foi Diocèse d Annecy- Val d Arly Janvier 2016 Le pardon en famille Le pape François a ouvert le 08 décembre 2015 «l Année Sainte de la Miséricorde». Ce «Jubilé de

Plus en détail

Le bon berger. Comment Dieu prend soin de nous

Le bon berger. Comment Dieu prend soin de nous Le bon berger Comment Dieu prend soin de nous Jésus dit : «Celui qui boit l eau que je lui donnerai n aura plus jamais soif. Au contraire, l eau que je lui donnerai deviendra en lui une source, et cette

Plus en détail

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ?

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? Ce n est pas juste un petit bébé qui a été perdu. C est une vie au complet qui ne sera pas vécue. Contrairement aux idées véhiculées dans la société, le

Plus en détail

Liturgie pour enfants

Liturgie pour enfants Liturgie pour enfants Liturgie pour enfants Semaine québécoise des familles du 11 au 18 mai 2014 Nous vous proposons deux liturgies de la Parole selon les textes des Évangiles du dimanche choisi. On évoquera

Plus en détail

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS.

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. MAIS UN JOUR IL PARTIT PLUS AU NORD POUR DÉCOUVRIR LE MONDE. IL MARCHAIT, MARCHAIT, MARCHAIT SANS S ARRÊTER.IL COMMENÇA

Plus en détail

Nantas. Fleurs d encre 3 e Chapitre 1. Petites histoires à lire entre les lignes SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 2 : NANTAS 1 / 5

Nantas. Fleurs d encre 3 e Chapitre 1. Petites histoires à lire entre les lignes SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 2 : NANTAS 1 / 5 SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 2 : NANTAS 1 / 5 Nantas Conforme aux nouvelles dispositions de l épreuve du nouveau brevet des collèges La chambre que Nantas habitait depuis son arrivée de Marseille se trouvait

Plus en détail

ENTRE LES MURS : Le conseil de discipline

ENTRE LES MURS : Le conseil de discipline ENTRE LES MURS : Le conseil de discipline Réalisation : Laurent Cantet Production : Haut et Court Genre : comédie dramatique Adaptation du livre «entre les murs» de François Bégaudeau, éditions Gallimard

Plus en détail

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E Pour qu un enfant se «laisse» encadrer ou discipliner, il faut d abord que ses besoins affectifs soient satisfaits : Mon enfant est-il sécurisé par quelques règles

Plus en détail

Notre visite à la Plateforme Industrielle du Courrier, à Lempdes

Notre visite à la Plateforme Industrielle du Courrier, à Lempdes Notre visite à la Plateforme Industrielle du Courrier, à Lempdes *********** Extraits de nos récits. *********** Mercredi 19 mars, nous sommes allés visiter le Centre de Tri de la Poste. Nous étions à

Plus en détail

Survies. 20 portraits et témoignages de personnes victimes d un accident de la route. Une exposition de Catherine Cabrol

Survies. 20 portraits et témoignages de personnes victimes d un accident de la route. Une exposition de Catherine Cabrol 20 portraits et témoignages de personnes victimes d un accident de la route Une exposition de Catherine Cabrol 03 Note d intention «Tour à tour automobiliste, motarde, cycliste ou piétonne, je pense à

Plus en détail

La promesse de Dieu à Abraham

La promesse de Dieu à Abraham La Bible pour enfants présente La promesse de Dieu à Abraham Ecrit par : Edward Hughes Illustré par : Byron Unger et Lazarus Adapté par : M. Maillot et Tammy S. Traduit par : Emmanuelle Gilger-Bedos Produit

Plus en détail

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein

France 2010 - DIVJEUSEIN10. Arguments. pour convaincre. TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein France 2010 - DIVJEUSEIN10 Arguments pour convaincre TOUTES LES BONNES RAISONS de participer au dépistage organisé du cancer du sein Arguments pour convaincre Le cancer du sein touche autour de 50 000

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

Coaching : «Se fixer des objectifs et les atteindre!»

Coaching : «Se fixer des objectifs et les atteindre!» Coaching : «Se fixer des objectifs et les atteindre!» Source : Christine Hoor, coach certifiée, Nantes, www.christine-hoor.com Propos recueillis par : Happylogie, www.happylogie.com Ce guide t est offert

Plus en détail

26. Projet d écriture

26. Projet d écriture 26. Projet d écriture Description : Au voleur! Français 10-2 Cahier de l élève PROJETS EN SÉRIE Il faut réaliser ces projets dans l ordre suivant : 24. Au vol Lecture 25. Vols de nuit Lecture 26. Au voleur!

Plus en détail

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR LE NIVEAU ÉLÉMENTAIRE Avent Année B Une grande AVENTure Semaine 1 Seigneur Jésus, le temps de l Avent est un chemin, une aventure, que nous faisons en ta compagnie pour bien nous

Plus en détail

«3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément»

«3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément» «3 pas pour être moi facilement et créer ma vie aisément» Leçon 15 : Comment être un coach, un thérapeute, un indépendant aligné et puissant. Célébration? Mon intention C est une leçon en 2 parties qui

Plus en détail

Poèmes. Même si tu perds, persévère. Par Maude-Lanui Baillargeon 2 e secondaire. Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère

Poèmes. Même si tu perds, persévère. Par Maude-Lanui Baillargeon 2 e secondaire. Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère Poèmes École : Polyvalente de Normandin Commission scolaire : Du Pays des Bleuets Même si tu perds, persévère Par Maude-Lanui Baillargeon Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère Ne

Plus en détail

Susana Artero - C1 ECRIT / Code cours FR 2491 PE 5 : Dans les forêts de Sibérie - mai 2012. TÂCHE : Page du Journal après réception de la lettre

Susana Artero - C1 ECRIT / Code cours FR 2491 PE 5 : Dans les forêts de Sibérie - mai 2012. TÂCHE : Page du Journal après réception de la lettre Susana Artero - C1 ECRIT / Code cours FR 2491 PE 5 : Dans les forêts de Sibérie - mai 2012 TÂCHE : Page du Journal après réception de la lettre En partant de Sibérie, j avais considéré mon journal fini.

Plus en détail

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript 2013 H I G H E R S C H O O L C E R T I F I C A T E E X A M I N A T I O N French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE: MALE: FEMALE: MALE: FEMALE: Salut,

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie

Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie Reprendre vos pouvoirs, c est en fait reconnaître les capacités que votre divin Créateur vous a données à votre naissance. Tout être humain est

Plus en détail