Crédialogue. n 68. Le microcrédit personnel la finance solidaire au quotidien TRIMESTRIEL D INFORMATION DE CRÉDAL OCTOBRE NOVEMBRE DECEMBRE 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Crédialogue. n 68. Le microcrédit personnel la finance solidaire au quotidien TRIMESTRIEL D INFORMATION DE CRÉDAL OCTOBRE NOVEMBRE DECEMBRE 2012"

Transcription

1 BELGIQUE-BELGIË BRUXELLES X P.P P TRIMESTRIEL D INFORMATION DE CRÉDAL Place de l Université, Louvain-la-Neuve Tél. : Fax. : Crédialogue n 68 OCTOBRE NOVEMBRE DECEMBRE 2012 Ed. responsable : Bernard Horenbeek, Centre d Entreprises Dansaert Rue d Alost, 7-11 à 1000 Bruxelles 02 Editorial Sous le signe du partage et de la simplicité 03 En bref Bilan pour le Prêt vert social Nouveau site internet de Crédal Portrait Béatrice Verhaegen 04 Interview Pour garder le cap 05 Focus La pédagogie budgétaire Liste des crédits 08 Votre épargne Coup de projecteur sur l ASBL Foyer Li Mohon Le microcrédit personnel la finance solidaire au quotidien

2 éditorial Sous le signe du partage et de la simplicité Le crédit social s adresse aux personnes les plus fragilisées qui n ont pas accès, ou très difficilement, au crédit à la consommation, excepté via des offres alléchantes mais coûteuses, celles-ci risquant le plus souvent de faire basculer ces personnes dans le surendettement. Crédal BERNARD HORENBEEK DIRECTEUR Qui dit «fin d année», dit période de fêtes, chargée de retrouvailles familiales et amicales, de moments conviviaux et de cadeaux! La multiplication de ces derniers entraîne une pression additionnelle sur le budget familial. Le marketing se fait de plus en plus pressant. Il s invite jusque dans notre salon pour nous chanter les bienfaits de la consommation. Il nous incite à recourir aux «facilités» de paiement et autres crédits faciles. Pour certains, c est sans conséquence. Pour d autres, ce peut être le point de départ de la spirale du surendettement. Car s endetter n est pas une simple formalité! En 2003, Crédal a eu l audace d aborder la question de la prévention du surendettement et du projet de vie des personnes précarisées par le crédit lui-même en créant le microcrédit personnel. Cette activité a pour objectif de permettre aux personnes qui ont de faibles revenus et qui sont souvent exclues des crédits bancaires, d accéder à un «microcrédit» afin d acheter un bien durable et nécessaire ou de réaliser un projet de vie. Passer son permis de conduire ou acheter une voiture d occasion pour pouvoir postuler à un emploi, s équiper du minimum de mobilier après une séparation, réparer une toiture, autant de projets difficilement réalisables pour beaucoup de personnes sans un «crédit social», c est-àdire un crédit adapté à leur situation sociale et financière personnelle. Par le biais d un témoignage, de portraits et d un éclairage sur la pédagogie utilisée dans le cadre du crédit social, ce Crédialogue vous donnera l occasion d en apprendre plus sur les spécificités et l utilité du microcrédit personnel. Enfin, qui dit «fin d année», dit période de vœux. Au nom de toute l équipe de Crédal, je vous souhaite de bonnes fêtes et une année 2013 sous le signe du partage et de la simplicité. CRÉDIALOGUE n 68 OCTOBRE-NOVEMBRE-DECEMBRE 2012 PAGE 2

3 brèves NEWS NOUVEAU SITE INTERNET DE CRÉDAL Crédal a le plaisir de vous présenter son nouveau site internet Le site se veut plus intuitif, plus vivant et interactif. Vous cherchez un plombier à Namur? Un resto à Bruxelles? Un maraîcher bio dans le Luxembourg? Faites appel à nos clients! Une carte dynamique vous permet de faire une recherche simple par type de service et/ou par localisation. Cette carte ainsi qu un simulateur de crédit font partie des «nouveautés» à découvrir. ERRATUM CRÉDIT IMPACT+ Une erreur s est glissée dans le texte présentant le crédit «Impact+» (Crédialogue n 67). Afin de favoriser l'émergence de projets durables et/ou citoyens, Crédal expérimente le crédit «Impact+»: un crédit compris entre et pour un crédit immobilier (et pas de maximum comme indiqué précédemment) destiné à des petites et moyennes entreprises ou des associations. SUCCESS STORY BILAN POUR LE PRÊT VERT SOCIAL 4 ans après le lancement du Prêt vert social, Bruxelles Environnement, partenaire de Crédal pour ce crédit, a procédé à une évaluation. Il en ressort que ce crédit à taux 0% destiné à financer des travaux économiseurs d énergie dans son habitation a encore beaucoup de potentiel. Un des défis à relever pour toucher un public plus large est d améliorer la communication sur l existence-même du prêt et sur les conditions d octroi. Bruxelles Environnement a déjà appliqué cette recommandation en renommant le crédit «Prêt vert Bruxellois» et en lançant une vaste campagne de communication. L évaluation a également mis en avant la forte satisfaction des clients ayant eu accès à ce crédit! Le projet a été réalisé à l initiative de Bruxelles Environnement, l Administration de l Energie et de l Environnement en Région de Bruxelles- Capitale. PORTRAIT BÉATRICE VERHAEGEN Administratrice de l asbl Crédal Plus, Béatrice Verhaegen est médiatrice de dettes à la Free Clinic à Ixelles depuis 20 ans. Qui dit règlement collectif de dettes, dit négociation avec les créanciers. Mais encore? «La médiation de dettes en tant que telle ne représente qu une petite partie du travail. Il faut surtout accompagner les gens: prendre le temps de leur expliquer les choses, les aider dans leurs démarches administratives, leur apprendre à gérer un budget,... Ce suivi est essentiel si l on veut éviter qu ils ne retombent dans le surendettement.» «Pour moi, c est cette dimension éducative qui donne tout son sens à mon travail. Et c est aussi ce qui me plait dans l approche développée par Crédal pour le microcrédit personnel (voir page 5). Les contraintes liées à son octroi sont telles qu elles ont un impact pédagogique très important. Aussi incroyable que cela puisse paraître, j y ai déjà fait appel dans le cadre de règlements collectifs de dettes. Avec Crédal pour prêteur, l accord du juge est plus facile à obtenir!» PROPOS RECUEILLIS PAR FRANÇOIS BONHEURE JOURNALISTE VOLONTAIRE PAGE 3 CRÉDIALOGUE n 68 OCTOBRE-NOVEMBRE-DECEMBRE 2012

4 interview Pour garder le cap Derrière chaque microcrédit personnel se cache généralement un accroc privé (santé, décès d un proche, etc.) ou professionnel. L emprunt de quelques milliers d euros constitue alors un précieux coup de pouce pour remettre de l ordre dans sa vie. Témoignage anonyme de Nicole (prénom d emprunt) qui a pu conserver son emploi grâce à un crédit social accompagné de Crédal. Pour quel motif avez-vous fait appel à Crédal pour un microcrédit personnel? Nicole : Ma voiture, achetée d occasion et vétuste, a rendu l âme. J habite un petit village en Ardenne et j'ai absolument besoin d un véhicule pour me rendre à mon lieu de travail. Je suis institutrice à temps plein dans une ville de la Province du Luxembourg. C est impossible de s y rendre en transport en commun. Et j ai bien temporairement emprunté la voiture d un neveu, mais ce n est pas tenable. Je voulais donc acheter une petite voiture mais les banques me refusaient tout crédit. Pourquoi? Nicole: Les difficultés financières ont commencé lors du décès de ma maman, qui avait laissé quelques charges impayées. Par effet boule de neige, j ai été incapable d assumer pendant quelques mois mon crédit hypothécaire. J ai un salaire tout à fait décent, mais je vis seule. Mes deux filles ont quitté le nid familial. Je n ai plus accès au crédit bancaire en raison de l arriéré sur mon prêt hypothécaire, même si je rembourse comme il se doit chaque mois les quelque 300 euros du plan d apurement que j ai moi-même sollicité avec l aide du service de médiation de dettes. Quelle a été l intervention de Crédal? Nicole: J ai trouvé les coordonnées de Crédal sur internet. Après examen de mon dossier, ils ont vu que je payais régulièrement mes charges existantes. Ils ont surtout compris que, sans l achat d une voiture, je risquais tout simplement de perdre mon emploi. Ils m ont évité de tomber dans une spirale négative en m octroyant un crédit social accompagné de 7000 euros maximum, remboursable en 42 mois, pour l achat d une voiture. J avais demandé , mais ils ont jugé plus prudent de diminuer un peu le montant octroyé, car cela laissait plus de marge dans mon budget. Avec , j aurais dû diminuer certaines dépenses, ce qui ne m aurait pas été facile. Grâce au crédit social, j ai pu acheter une Citroën Berlingo récente à 6500! Finalement, j ai un bon véhicule, je garde mon emploi et mon budget reste en équilibre. OLIVIER FABES JOURNALISTE VOLONTAIRE Sans cette voiture, je ne vois pas comment j aurais pu garder mon emploi. + POUR EN SAVOIR Des témoignages comme celui de Nicole, Crédal pourrait en répercuter des dizaines. Anonymes car souvent révélateurs de difficultés personnelles. En 2011, Crédal a accordé 519 crédits sociaux accompagnés, d un montant moyen de euros, destinés à financer des biens pour améliorer le quotidien des personnes. Il s agit souvent d un véhicule, mais aussi de mobilier, d appareils électroménagers, d un ordinateur... CRÉDIALOGUE n 68 OCTOBRE-NOVEMBRE-DECEMBRE 2012 PAGE 4

5 La pédagogie budgétaire, une dimension essentielle dans une demande de microcrédit personnel focus Chaque demande de microcrédit personnel est attentivement étudiée par un conseiller pour prévenir le surendettement, mais également pour vérifier si le demandeur ne sera pas précarisé par le crédit. Pratiquement, Crédal procède pour chaque demande à une analyse approfondie afin d établir si elle concerne l achat d un bien utile et nécessaire et si le client a une capacité de remboursement raisonnable. En fonction des éléments établis par cet exercice à la fois humain et budgétaire, les conseillers crédit peuvent au besoin l orienter vers une solution moins chère ou plus adéquate. Très souvent, les clients ne connaissent pas le budget de leur ménage et il est nécessaire d en revoir avec eux tous les postes, surtout du côté des dépenses. C est une occasion de les faire réfléchir en les confrontant à la réalité des chiffres et de constater qu ils peuvent diminuer certaines charges, mais aussi augmenter leurs ressources, par exemple en les documentant mieux sur leurs droits sociaux (statut Omnio, réductions sur le précompte immobilier, primes régionales, etc.). Un climat de confiance et de respect mutuel est indispensable à cet accompagnement budgétaire. Etudier chaque dossier induit une prise de conscience du mode de consommation, des dépenses et du disponible du demandeur. Parfois, devant les problèmes apparus lors de cette instruction positive, certains clients se rendent compte de l incompatibilité de leur projet avec leurs revenus ou des difficultés à affronter pour le mener à bien et y renoncent. Cette méthode permet souvent d éviter que les personnes tombent dans le piège du crédit de trop. Le travail des conseillers microcrédit commence donc avec les demandeurs par l examen de leur budget pour établir leur capacité de remboursement. Au-delà des compétences techniques, cette étape nécessite des qualités humaines telles que l écoute, l empathie et surtout beaucoup de bon sens. + POUR EN SAVOIR PAUL MASSON JOURNALISTE VOLONTAIRE Pour faciliter la réalisation du budget du ménage et évaluer l état de ses finances, Crédal a réalisé une petite brochure pédagogique disponible sur PAGE 5 CRÉDIALOGUE n 68 OCTOBRE-NOVEMBRE-DECEMBRE 2012

6 crédits Liste des crédits solidaires accordés d août à octobre crédit d investissement court terme de crédits d investissement long terme pour un total de crédits pont pour un total de crédits de trésorerie court terme pour un total de TOTAL : 24 crédits accordés entre le 1/08/2012 et le 31/10/2012 pour un montant total de Bruxelles Associations 21 pour un développement durable Coupole des acteurs associatifs francophones en matière de développement durable. Antoinette Brouyaux Ixelles - 1 Crédit de pont : Centre d Accueil et d Information Jeunesse de Bruxelles Nord-Ouest Chantal Massaer Laeken Genres Pluriels Visibilisation des personnes aux genres fluides et intersexes. Max Nisol Schaerbeek Pélican (Le) Service d aide aux assuétudes. Amélie Hosdey-Radoux Laeken Service de Traduction et d Interprétariat en milieu Social Bruxellois Simon De Brouwer Schaerbeek Street Fusion Favorise l ouverture de tous les arts urbains. Julien Casimir Jette / Crédit de pont : Brabant Wallon Hélios Crèche d inclusion pour enfants handicapés et non handicapés. Pierre Schulte Braine-l'Alleud - 1 Crédit d investissement long terme : Hainaut Droit et Devoir EFT: nouvelles technologies. Nadine Lubanzadio Mons JECREEMONJOB.be Organisme d accompagnement à la création d entreprise. Edwine Desclin Charleroi 1 Crédit d investissement court terme : Liège CALIF Formation de travailleurs dans des organismes d insertion socioprofessionnelle. Bénédicte Rorive Liège - 04/ Crédit de pont : En vies d avenir-les copains d Eric OISP: sport mécanique moto et français langue étrangère. Muriel Georges Liège Fagotin, Ferme d Animation (Le) Ferme d animation - centre d hébergement et relais équestre. Bernadette Abras Stoumont 1 Crédit d investissement long terme : Personnes Handicapées Apprentissages et Réinsertion EFT dans l horeca et le bâtiment. Didier Delgoffe Liège Namur Centre de Planning Familial de Namur Consultations médicales, psy., juridiques et sociales. Marie-Daisy Caufriez Namur - 081/ Interfédération des Organismes de Formation et d'insertion Wallonie-Bruxelles Promeut l action des EFT et OISP en Région Wallonne. Eric Mikolajczak Namur - 1 Crédit de pont : Natura Music Festival Organise un éco-festival dans l Entre- Sambre-et-Meuse. Michel Meuter Dourbes - 060/ Luxembourg Section régionale de la Province de Luxembourg du Centre d Action Laïque Activités d éducation permanente et actions de prévention des assuétudes. Marie-Ange Cornet Libramont- Chevigny SITELUX EI : développement durable et environnement. Jean-François Théâtre Saint- Hubert - 061/ SOLAIX Centre spécialisé dans le domaine des assuétudes. Anne-Sophie Charneux Fauvillers / Promotion de la Formation en Alternance OISP pour les filières bureautique et animateur social. Pauline Pineau Molenbeek- Saint-Jean - ww.guidesocial.be/proforal Solidarités Nouvelles Combat les exclusions, lutte pour le droit au logement, à la santé, etc. David Praile Charleroi - 071/ Groupe d Action Locale Haute- Meuse Mise en œuvre d actions de développement rural. Jérôme Mabille Hastière-par- Delà OISP : Organisme d Insertion Socio- Professionnelle EFT : Entreprise de Formation par le Travail EI : Entreprise d Insertion CRÉDIALOGUE n 68 OCTOBRE-NOVEMBRE-DECEMBRE 2012 PAGE 6

7 Liste des microcrédits professionnels Hainaut M. Fossoul Magasin de chaussures et accessoires Wavre 1 Crédit d investissement : Liste des et microcrédits accordés d août à octobre 2012 Liste des microcrédits personnels Bruxelles M. Avram Epicerie bio Koekelberg 1 Crédit d investissement : Mme Mbabazi et M. Malarme Salade bar - sandwicherie Bruxelles 1 Crédit d investissement : M. Mertens Transport de colis express Schaerbeek 1 Crédit d investissement : M. Minkonda Vente de matériel informatique, installation, réparation et services Schaerbeek 1 Crédit d investissement : M. Schoorman Vente et placement de moustiquaires Laeken 1 Crédit d investissement : Brabant Wallon Mme Lagos Jefferson Création, confection et commerce de produits textiles Louvain-la-Neuve - 1 Crédit d investissement : Mme Michmich Gestion et location des salles du centre Les Sources Woluwe-Saint-Lambert 1 Crédit d investissement : Liège M. Missaire Vente de voitures d occasion et courtage en assurance et épargne Haneffe 1 Crédit d investissement: M. Van Huffel Sableur, restaurateur et embellisseur Amay 1 Crédit d investissement: Mme Winand Pédicure médicale Heusy 1 Crédit d investissement : Namur M. Bertiaux et Mme De Smackers Transport de colis express Walcourt 1 Crédit d investissement: Luxembourg M. Robijns Travaux de petits dépannages Barvaux-sur-Ourthe 1 Crédit d investissement : Flandre M. Vanher Paysagiste Wezembeek-Oppem 1 Crédit d investissement : microcrédits personnels libérés entre le 1/08/2012 et le 31/10/2012 en Région Wallonne et Bruxelloise Montant total libéré : Montant moyen des crédits sociaux : Durée moyenne de remboursement : 38.4 mois Mensualité moyenne : 130 Détail des objets d achat des crédits accordés : Habitat-Quotidien : 15 Montant moyen de l achat : Mensualité moyenne : 56 Habitat-Travaux : 36 Montant moyen de l achat : Mensualité moyenne : 138 Emploi et mobilité : 82 Montant moyen de l achat : Mensualité moyenne : 119 Regroupement familial : 18 Montant moyen de l achat : Mensualité moyenne : 84 Regroupement dettes et crédits : 4 Montant moyen de l achat : Mensualité moyenne : 58 Autres : 4 Montant moyen de l achat : Mensualité moyenne : 118 PAGE 7 CRÉDIALOGUE n 68 OCTOBRE-NOVEMBRE-DECEMBRE 2012

8 votre épargne Evolution de l épargne chez Crédal entre septembre et novembre Septembre Octobre Novembre INFOS UTILES Malgré une diminution des fonds en octobre due à un remboursement important et planifié, les fonds restent en nette progression et la tendance à la hausse se maintient. ATTENTION : vous remarquerez qu il n y a plus d espace coopérateur sur notre nouveau site internet (voir page 3). Cet espace est prévu dans le développement du site en Notre objectif : personnaliser l accès afin que les coopérateurs puissent consulter les informations qui les concernent comme leur registre de coopérateur. Nous ne manquerons pas de vous tenir informé de l évolution de ce chantier. Nous cherchons des coopérateurs prêts à prendre du risque pour financer la création d une crèche nommée «Les petits tambours», dont la particularité est d accueillir des enfants porteurs de handicap avec des enfants «normaux». Si vous êtes intéressé, veuillez consulter notre site internet ou contacter Carole Obsomer au 010/ Coup de projecteur sur un coopérateur ASBL Foyer Li Mohon (Marche-en-Famenne) D un projet d aide à la jeunesse né en 1967, le Foyer Li Mohon a évolué au fil du temps pour se retrouver au cœur d un réseau de services complémentaires qui s efforcent de répondre de façon cohérente aux besoins de la population locale. «Quand les ados que nous avions accueillis les premières années sont devenus de jeunes adultes, explique Christian Thiry, le problème du logement dans la région est devenu très concret pour nous. Avec l aide de Crédal, nous nous sommes mis à acheter des maisons ouvrières pour les transformer en kots. Les jeunes ont bien sûr été mis à contribution pour les travaux de rénovation.» De fil en aiguille sont ainsi nées deux entités autonomes : l EFT Le Trusquin, puis, en collaboration avec deux autres asbl de la région, l agence immobilière sociale (AIS) Nord Luxembourg. Plus tard, le réseau s est encore étoffé avec la création de la coopérative de titres-services Le Trusquin. «Tous, à l exception de l AIS, participent aujourd hui au développement d un vaste projet d économie sociale baptisé Les Muranos, pour lequel nous avons encore fait appel à Crédal. Au-delà du soutien financier, cette collaboration avec Crédal nous oblige à avoir beaucoup de rigueur dans nos projets, ce qui renforce leur qualité et leur viabilité.» Le Foyer Li Mohon est coopérateur de Crédal depuis 2001 et y a placé ses réserves de trésorerie avant de les investir dans ces divers projets. FRANÇOIS BONHEURE JOURNALISTE VOLONTAIRE Imprimé sur du papier CRÉDIALOGUE n 68 OCTOBRE-NOVEMBRE-DECEMBRE % recyclé. PAGE 8

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. La microfinance : un outil important de réinsertion sociale en Belgique depuis 10 ans

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. La microfinance : un outil important de réinsertion sociale en Belgique depuis 10 ans COMMUNIQUÉ DE PRESSE 14,7% de la population belge sous le seuil de pauvreté 1 La microfinance : un outil important de réinsertion sociale en Belgique depuis 10 ans Forte hausse des demandes de microcrédits

Plus en détail

Crédialogue. L avenir n a pas d âge. n 72 TRIMESTRIEL D INFORMATION DE CRÉDAL OCTOBRE NOVEMBRE DÉCEMBRE 2013. 02 Editorial

Crédialogue. L avenir n a pas d âge. n 72 TRIMESTRIEL D INFORMATION DE CRÉDAL OCTOBRE NOVEMBRE DÉCEMBRE 2013. 02 Editorial BELGIQUE-BELGIË BRUXELLES X P.P. 7 1038 P701058 TRIMESTRIEL D INFORMATION DE CRÉDAL Place de l Université, 16 1348 Louvain-la-Neuve Tél. : 010 48 33 50 Fax. : 010 48 33 59 credal@credal.be www.credal.be

Plus en détail

Le crédit social à la consommation : une solution en faveur de personnes exclues des crédits bancaires classiques.

Le crédit social à la consommation : une solution en faveur de personnes exclues des crédits bancaires classiques. Le crédit social à la consommation : une solution en faveur de personnes exclues des crédits bancaires classiques. Ce 28 octobre, l a.s.b.l. Osiris - Crédal - Crédit Social organisait un colloque intitulé

Plus en détail

Créer son propre emploi

Créer son propre emploi Vous souhaitez voir intervenir, au sein de votre établissement, un de nos conseillers régionaux : prenez contact avec lui pour établir, ensemble, une proposition adaptée à vos besoins et à votre public.

Plus en détail

L immobilier est il encore un placement intéressant? Wavre, le jeudi 03 avril 2014

L immobilier est il encore un placement intéressant? Wavre, le jeudi 03 avril 2014 L immobilier est il encore un placement intéressant? Wavre, le jeudi 03 avril 2014 SOMMAIRE Comportement de l immobilier belge Qui sommes-nous? Structure et méthodologie L investissement immobilier en

Plus en détail

DÉCLARATION DE SURENDETTEMENT

DÉCLARATION DE SURENDETTEMENT COMMISSION DE SURENDETTEMENT DES PARTICULIERS Code de la consommation - Livre III - Titre III DÉCLARATION DE SURENDETTEMENT Cachet du secrétariat de la commission compétente AVEZ-VOUS DÉJÀ DÉPOSÉ UN DOSSIER?

Plus en détail

Les principaux crédits et les pièges à éviter

Les principaux crédits et les pièges à éviter Chapitre 1 Les principaux crédits et les pièges à éviter 1. Le crédit revolving Le crédit revolving (ou crédit permanent) est souvent vendu comme une réserve d argent permettant de financer des envies

Plus en détail

Crédal. 13 juin 2014

Crédal. 13 juin 2014 14 juin 2014 Le samedi 14 juin 2014, Crédal tient son Assemblée générale et fête ses 30 ans de finance solidaire Depuis quelques années, tous les regards se portent sur les modèles de finance alternative.

Plus en détail

FORMATIONS RESEAU FINANCITE

FORMATIONS RESEAU FINANCITE FORMATIONS RESEAU FINANCITE 1 - Marchés publics et Investissement Socialement Responsable (ISR) Vous voulez garantir la gestion éthique et socialement responsable de l argent public dont vous êtes responsable

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS 2014-2015

CATALOGUE DE FORMATIONS 2014-2015 CATALOGUE DE FORMATIONS 2014-2015 L organisme de formation professionnelle 72 33 09109 33 SIRET 793 870 684 000 16 1 CATALOGUE DE FORMATIONS Sommaire Qui sommes-nous 2 Modules de formation proposés Module

Plus en détail

Les ménages et le crédit

Les ménages et le crédit Les ménages et le crédit Marseille 16 novembre 2011 1 Tous droits réservés 2011 Objectif et plan PLAN DE LA PRÉSENTATION Etat des lieux : Endettement et surendettement Bien souscrire son crédit immobilier

Plus en détail

Crédialogue. Emballants ambulants! n 74 TRIMESTRIEL D INFORMATION DE CRÉDAL AVRIL MAI JUIN 2014. 02 Editorial

Crédialogue. Emballants ambulants! n 74 TRIMESTRIEL D INFORMATION DE CRÉDAL AVRIL MAI JUIN 2014. 02 Editorial BELGIQUE-BELGIË BRUXELLES X P.P. 7 1038 P701058 TRIMESTRIEL D INFORMATION DE CRÉDAL Place de l Université, 16 1348 Louvain-la-Neuve Tél. : 010 48 33 50 Fax. : 010 48 33 59 credal@credal.be www.credal.be

Plus en détail

Gérer son budget, les bons réflexes

Gérer son budget, les bons réflexes GUIDE PRATIQUE Gérer son budget, les bons réflexes PRÉVOIR VOTRE BUDGET MAÎTRISER VOTRE BUDGET GÉRER VOTRE ARGENT ET VOS PROJETS ON A TOUS BESOIN DE CONSEILS POUR SON BUDGET L argent participe au bonheur

Plus en détail

LE FINANCEMENT DE VOS PROJETS IMMOBILIERS AU LUXEMBOURG ET À L ÉTRANGER. Nos services de banque privée

LE FINANCEMENT DE VOS PROJETS IMMOBILIERS AU LUXEMBOURG ET À L ÉTRANGER. Nos services de banque privée fr LE FINANCEMENT DE VOS PROJETS IMMOBILIERS AU LUXEMBOURG ET À L ÉTRANGER Nos services de banque privée Résidence principale ou secondaire, ou immeuble de rapport, l immobilier est une composante majeure

Plus en détail

LE PRÊT VERT BRUXELLOIS. Pour financer des travaux d économie d énergie dans son habitation

LE PRÊT VERT BRUXELLOIS. Pour financer des travaux d économie d énergie dans son habitation LE PRÊT VERT BRUXELLOIS Pour financer des travaux d économie d énergie dans son habitation UN PRÊT À 0 % POUR QUE TOUT LE MONDE PUISSE ISOLER Le Prêt vert bruxellois est un prêt énergie à taux zéro mis

Plus en détail

Financer. Quels que soient vos projets et vos réalisations, votre banque vous offre une solution sur mesure

Financer. Quels que soient vos projets et vos réalisations, votre banque vous offre une solution sur mesure Quels que soient vos projets et vos réalisations, votre banque vous offre une solution sur mesure Financer Vous avez une dépense inattendue? Un achat important? Un projet qui vous tient à cœur? Vous voudriez

Plus en détail

Crédit social accompagné Rapport d activité 2007 Région Wallonne

Crédit social accompagné Rapport d activité 2007 Région Wallonne Crédit social accompagné Rapport d activité 2007 Région Wallonne 1 Table des matières I. Présentation du crédit social accompagné...3 Qu est-ce que le crédit social accompagné?...3 Quelle est la philosophie

Plus en détail

Le microcrédit personnel accompagné

Le microcrédit personnel accompagné Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

Crédialogue. En avant la musique! n 70 TRIMESTRIEL D INFORMATION DE CRÉDAL AVRIL MAI JUIN 2013. 02 Editorial

Crédialogue. En avant la musique! n 70 TRIMESTRIEL D INFORMATION DE CRÉDAL AVRIL MAI JUIN 2013. 02 Editorial BELGIQUE-BELGIË BRUXELLES X P.P. 7 1038 P701058 TRIMESTRIEL D INFORMATION DE CRÉDAL Place de l Université, 16 1348 Louvain-la-Neuve Tél. : 010 48 33 50 Fax. : 010 48 33 59 credal@credal.be www.credal.be

Plus en détail

PRÊT SOCIAL Pour les agents de l AP-HP

PRÊT SOCIAL Pour les agents de l AP-HP DOSSIER N :. PRÊT SOCIAL Pour les agents de l AP-HP Emprunteur Co-emprunteur Mr Mme Mr Mme Nom d usage (en majuscules) :..... Nom de famille (nom de jeune fille) :.. Prénoms :.. Nom d usage (en majuscules)

Plus en détail

Centre Européen des Consommateurs GIE. Luxembourg CREDIT «FACILE»?

Centre Européen des Consommateurs GIE. Luxembourg CREDIT «FACILE»? Centre Européen des Consommateurs Luxembourg CREDIT «FACILE»? GIE 2009 CREDIT «FACILE»? Cette brochure vise à informer le consommateur, au moyen de conseils et informations pratiques, sur les droits et

Plus en détail

Situation et comparaison des Agences Immobilières sociales en province de Luxembourg en 2008

Situation et comparaison des Agences Immobilières sociales en province de Luxembourg en 2008 Situation et comparaison des Agences Immobilières sociales en province de Luxembourg en 2008 Il semble utile de comparer nos AIS par rapport aux données du Fonds du Logement Wallon, du moins pour les années

Plus en détail

Maîtriser son endettement

Maîtriser son endettement DÉCEMBRE 2013 N 8 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Maîtriser son endettement Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE Pour toute

Plus en détail

Demande de crédit hypothécaire

Demande de crédit hypothécaire Demande de crédit hypothécaire DEMANDE DE CREDIT DE : Mr Mme Mlle INTERMEDIAIRE : N d agréation Crédit Foncier:... L intermédiaire reconnaît avoir reproduit de manière fidèle et complète les informations

Plus en détail

LE DISPOSITIF DE MICROCREDIT PERSONNEL

LE DISPOSITIF DE MICROCREDIT PERSONNEL LE DISPOSITIF DE MICROCREDIT PERSONNEL 1. Définition et caractéristiques des prêts 1.1 Définition Le COSEF du 29 avril 2009 a élaboré une proposition de 10 principes pour la définition du microcrédit personnel

Plus en détail

Le microcrédit personnel accompagné

Le microcrédit personnel accompagné OCTOBRE 2013 N 36 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Le microcrédit personnel accompagné Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE

Plus en détail

Connaissance du dispositif. Projet. État civil. Les renseignements communiqués sont confidentiels. Ils serviront à répondre au mieux à la demande

Connaissance du dispositif. Projet. État civil. Les renseignements communiqués sont confidentiels. Ils serviront à répondre au mieux à la demande Connaissance du dispositif Les renseignements communiqués sont confidentiels. Ils serviront à répondre au mieux à la demande Affiche dans un centre d aide sociale Affiche dans une agence bancaire Panneau

Plus en détail

Solutions d assurance-vie pour les. propriétaires d entreprise

Solutions d assurance-vie pour les. propriétaires d entreprise Solutions d assurance-vie pour les propriétaires d entreprise Solutions d assurance-vie pour les propriétaires d entreprise Quel type d assurance-vie convient le mieux aux propriétaires d entreprise? Tout

Plus en détail

Demande d aide financière

Demande d aide financière Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre Service départemental. Demande d aide financière Dossier parrainé par NOM :. Prénom : Date et lieu de naissance :. Adresse : Email : Téléphone

Plus en détail

Dans le cadre du projet Alliance pour la solidarité et l inclusion sociale au Kamouraska

Dans le cadre du projet Alliance pour la solidarité et l inclusion sociale au Kamouraska Dans le cadre du projet Alliance pour la solidarité et l inclusion sociale au Kamouraska, l Unité 5 veut permettre aux personnes vivant des conditions socioéconomiques difficiles d avoir accès à une information

Plus en détail

CMP-Banque, une banque municipale et sociale

CMP-Banque, une banque municipale et sociale CMP-Banque, une banque municipale et sociale Un acteur de la politique sociale CMP-Banque, la banque du Crédit Municipal de Paris, est une institution bancaire ancienne et singulière où la responsabilité

Plus en détail

Comment emprunter. L essentiel à connaître avant de souscrire un prêt

Comment emprunter. L essentiel à connaître avant de souscrire un prêt emprunter L essentiel à connaître avant de souscrire un prêt emprunter? A savoir avant à la adapter les 2 A SAVOIR AVANT D EMPRUNTER 3 S endetter de manière raisonnable Pour éviter l excès de crédit, avant

Plus en détail

Bienvenue Salon du crédit et de l assurance

Bienvenue Salon du crédit et de l assurance Bienvenue Salon du crédit et de l assurance 19 février 2013 Présentation Crédit hypothécaire 1. Elantis en 2013 2. Bienvenue ELZA 3. Avantages 4. Coming soon 5. Service 5 étoiles Crédit à la consommation

Plus en détail

Le Prêt vert social en Région bruxelloise

Le Prêt vert social en Région bruxelloise Le Prêt vert social en Région bruxelloise Pour financer des travaux d économie d énergie dans son habitation Un prêt à 0 % pour que tout le monde puisse isoler Le Prêt vert social est un prêt énergie à

Plus en détail

p e r s o n n e l solidaire

p e r s o n n e l solidaire Le m i c r o c r é d i t p e r s o n n e l solidaire du Fonds Social Juif Unifié Dossier de demande de prêt Cachet de la structure accompagnante : FSJU Comm - Illustration : Hephez Nom et prénom de l accompagnant(e)

Plus en détail

Conseil supérieur du logement

Conseil supérieur du logement Conseil supérieur du logement Avis n 010 du 16 janvier 2008 du Conseil supérieur du logement sur le concept du crédit logement inversé. Préambule Le crédit logement inversé («reverse mortgage») est une

Plus en détail

Les primes de fin d'année 2014 dans le secteur à profit social

Les primes de fin d'année 2014 dans le secteur à profit social Les primes de fin d'année 2014 dans le secteur à profit social 2 DECEMBRE 2014 Le mois de décembre annonce traditionnellement le paiement d une prime (ou allocation) de fin d année aux travailleurs. Un

Plus en détail

Avez-vous rédigé un testament? Oui / Non. Dernière mise à jour : Diriez-vous que vous êtes convenablement assuré? Oui / Non. Dernière révision :

Avez-vous rédigé un testament? Oui / Non. Dernière mise à jour : Diriez-vous que vous êtes convenablement assuré? Oui / Non. Dernière révision : Que vous vous engagiez pour la première fois dans la planification de votre avenir financier ou que vous révisiez votre plan actuel, il est important de vous fixer des objectifs bien clairs, déterminer

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE GOOD MORNING DESIGN

DOSSIER DE PRESSE GOOD MORNING DESIGN SOMMAIRE LE DOSSIER DE PRESSE Le concept Page 3 Une place de marché pour les passionnés du design Page 3 Nouvelle Vague : une place de marché pour les designers indépendants et les marques avant-gardistes

Plus en détail

VOLONTARIAT L ASSURANCE GRATUITE. Engagez-vous... ...l esprit serein! www.cocof.irisnet.be

VOLONTARIAT L ASSURANCE GRATUITE. Engagez-vous... ...l esprit serein! www.cocof.irisnet.be Une initiative de : VOLONTARIAT L ASSURANCE GRATUITE COMMISSION COMMUNAUTAIRE FRANCAISE Bénéficiez d une couverture pour vos activités de volontariat! Engagez-vous... Avec le soutien de : En partenariat

Plus en détail

Positionnement de l UNCCAS relatif au registre national des crédits aux particuliers ou «fichier positif»

Positionnement de l UNCCAS relatif au registre national des crédits aux particuliers ou «fichier positif» Positionnement de l UNCCAS relatif au registre national des crédits aux particuliers ou «fichier positif» Ce registre national des crédits aux particuliers a été introduit (article 22) dans le projet de

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS Rachat de Crédits (Locataire & Propriétaire)

RENSEIGNEMENTS Rachat de Crédits (Locataire & Propriétaire) Votre Partenaire Financier RENSEIGNEMENTS Rachat de Crédits (Locataire & Propriétaire) Etat Civil : Emprunteur : AGE : ADRESSE (N, rue): Né(e) à : Le : Co-Emprunteur : AGE : ADRESSE (N, rue): Né(e) à :

Plus en détail

PRÊT AU LOGEMENT PRÊT JEUNE MÉNAGE PRÊT À L INSTALLATION

PRÊT AU LOGEMENT PRÊT JEUNE MÉNAGE PRÊT À L INSTALLATION NOTICE D INFORMATION Pour tout renseignement, contacter le Centre de la Relation Clients : Tél. 01 44 90 13 33 Fax 01 44 90 20 15 Formulaire de contact accessible sur notre site Internet www.crpcen.fr

Plus en détail

Crédialogue. Logement de qualité pour tous. n 69 TRIMESTRIEL D INFORMATION DE CRÉDAL JANVIER FÉVRIER MARS 2013

Crédialogue. Logement de qualité pour tous. n 69 TRIMESTRIEL D INFORMATION DE CRÉDAL JANVIER FÉVRIER MARS 2013 BELGIQUE-BELGIË BRUXELLES X P.P. 7 1038 P701058 TRIMESTRIEL D INFORMATION DE CRÉDAL Place de l Université, 16 1348 Louvain-la-Neuve Tél. : 010 48 33 50 Fax. : 010 48 33 59 credal@credal.be www.credal.be

Plus en détail

crédit privé Transparent et avantageux

crédit privé Transparent et avantageux crédit privé Transparent et avantageux La pièce d identité doit impérativement contenir les informations suivantes: nom et prénom date de naissance nationalité et lieu d origine photo nº de la pièce d

Plus en détail

Dossier de présentation en Comité d agrément de

Dossier de présentation en Comité d agrément de Dossier de présentation en Comité d agrément de Immeuble Consulaire du Puy Pinçon 19000 Tulle Tel : 05 55 18 94 42 Mail : initiativecorreze@correze.cci.fr De : Entreprise : Activité : Adresse de l entreprise

Plus en détail

A quoi sert une banque? corrigé 1 Le micro trottoir : «A quoi sert une banque?»

A quoi sert une banque? corrigé 1 Le micro trottoir : «A quoi sert une banque?» 1 Le micro trottoir : «A quoi sert une banque?» Lien avec la finance pour tous : à quoi sert une banque? (http:///-la-banque-a-quoi-ca-sert-.html) sur le site Synthèse commune sous forme de schéma ROLE

Plus en détail

Une assurance décès protège votre famille!

Une assurance décès protège votre famille! Ma voiture assurée! Ma maison assurée! Ma famille assurée? Une assurance décès protège votre famille! Sarah 32 ans «Mon mari est décédé il y a deux ans, me laissant seule avec deux enfants et des frais

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section «Sécurité sociale» CSSSS/15/061 DÉLIBÉRATION N 15/021 DU 7 AVRIL 2015, MODIFIÉE LE 5 MAI 2015, RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE

Plus en détail

COMMENTAIRE DU FORMULAIRE DE DEMANDE 2015

COMMENTAIRE DU FORMULAIRE DE DEMANDE 2015 COMMENTAIRE DU FORMULAIRE DE DEMANDE 2015 Après avoir lu la circulaire, nous vous invitons à suivre le présent guide pour vous aider à remplir les différentes rubriques de votre (vos) formulaire(s) de

Plus en détail

Organiser. son Budget. Les supports proposés...2 Échéancier...3-6 Budget... Mode d emploi...7 Conseils pratiques...8

Organiser. son Budget. Les supports proposés...2 Échéancier...3-6 Budget... Mode d emploi...7 Conseils pratiques...8 LES FICHES PRATIQUES DE FINANCES & PÉDAGOGIE Dépenser : se comporter en consommateur avisé Organiser Ajuster : réagir rapidement aux événements son Budget Sommaire Les supports proposés...2 Échéancier....3-6

Plus en détail

Crédialogue. n 71 TRIMESTRIEL D INFORMATION DE CRÉDAL JUILLET AOÛT SEPTEMBRE 2013. 02 Editorial

Crédialogue. n 71 TRIMESTRIEL D INFORMATION DE CRÉDAL JUILLET AOÛT SEPTEMBRE 2013. 02 Editorial BELGIQUE-BELGIË BRUXELLES X P.P. 7 1038 P701058 TRIMESTRIEL D INFORMATION DE CRÉDAL Place de l Université, 16 1348 Louvain-la-Neuve Tél. : 010 48 33 50 Fax. : 010 48 33 59 credal@credal.be www.credal.be

Plus en détail

NV CENTRALE KREDIETVERLENING Société anonyme fondée en 1956 Reconnue par le SPF Economie n 00539 Banque d épargne

NV CENTRALE KREDIETVERLENING Société anonyme fondée en 1956 Reconnue par le SPF Economie n 00539 Banque d épargne NV CENTRALE KREDIETVERLENING Société anonyme fondée en 1956 Reconnue par le SPF Economie n 00539 Banque d épargne Siège social: Mannebeekstraat 33 8790 Waregem Tél. 056/62.92.81 Fax 056/61.10.79 E mail

Plus en détail

Les Crédits et ouverture de crédit

Les Crédits et ouverture de crédit Les Crédits et ouverture de crédit Contexte général Besoin d une nouvelle voiture, votre machine à lessiver tombe en panne ou besoin d effectuer quelques travaux dans votre maison? De grosses dépenses

Plus en détail

CONSEIL DE LA REGION DE BRUXELLES-CAPITALE. Bulletin des interpellations et des questions orales

CONSEIL DE LA REGION DE BRUXELLES-CAPITALE. Bulletin des interpellations et des questions orales CONSEIL DE LA REGION DE BRUXELLES-CAPITALE Bulletin des interpellations et des questions orales Commission du logement et de la rénovation urbaine REUNION DU MARDI 23 AVRIL 2002 Conseil de la Région de

Plus en détail

Le regroupement de crédits, la solution? LES MINI-GUIDES BANCAIRES

Le regroupement de crédits, la solution? LES MINI-GUIDES BANCAIRES Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les fi lières agréées. La certifi cation

Plus en détail

Les dépenses et la dette des ménages

Les dépenses et la dette des ménages Les dépenses et la dette des ménages Les dépenses des ménages représentent près de 65 % 1 du total des dépenses au Canada et elles jouent donc un rôle moteur très important dans l économie. Les ménages

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. Présentation. Fonds de Solidarité pour le Logement. Juin 2012 page 1/9

GUIDE PRATIQUE. Présentation. Fonds de Solidarité pour le Logement. Juin 2012 page 1/9 Présentation Guide d accompagnement à l application du Règlement Intérieur 2012 à l usage des partenaires Juin 2012 page 1/9 Plan du guide Qu est-ce que le FSL? Comment saisir le Fonds? Les critères généraux

Plus en détail

A Besançon, un nouveau dispositif d aide sociale, le micro-crédit personnel à taux zéro Présentation le 28 avril 2010

A Besançon, un nouveau dispositif d aide sociale, le micro-crédit personnel à taux zéro Présentation le 28 avril 2010 A Besançon, un nouveau dispositif d aide sociale, le micro-crédit personnel à taux zéro Présentation le 28 avril 2010 Contacts CCAS - Solidarités Marie-Noëlle GRANDJEAN 03 81 41 21 69 marie-noelle.grandjean@besancon.fr

Plus en détail

REQUETE EN REGLEMENT COLLECTIF DE DETTES (Art. 1675/4 du Code judiciaire) Au Tribunal du travail de Liège,

REQUETE EN REGLEMENT COLLECTIF DE DETTES (Art. 1675/4 du Code judiciaire) Au Tribunal du travail de Liège, REQUETE EN REGLEMENT COLLECTIF DE DETTES (Art. 1675/4 du Code judiciaire) Au Tribunal du travail de Liège, Division HUY Attention!!! : Merci de compléter la Requête lisiblement en majuscules et/ou biffer

Plus en détail

Votre employeur et le CNAS vous accompagnent au quotidien

Votre employeur et le CNAS vous accompagnent au quotidien Votre employeur et le CNAS vous accompagnent au quotidien s au 1 er juillet 2015 Tous les services et prestations dont vous pouvez profiter selon vos besoins et envies! Vacances Ayez le réflexe www.cnas.fr

Plus en détail

à rebondir le mini-prêt qui vous aide Paris Ile-de-France LE MICROCRÉDIT PERSONNEL, Nom et prénom du demandeur : Cachet de la structure instructrice :

à rebondir le mini-prêt qui vous aide Paris Ile-de-France LE MICROCRÉDIT PERSONNEL, Nom et prénom du demandeur : Cachet de la structure instructrice : Nom et prénom du demandeur : Paris Ile-de-France LE MICROCRÉDIT PERSONNEL, le mini-prêt qui vous aide à rebondir Cachet de la structure instructrice : Nom et prénom de l instructeur : Coordonnées de l

Plus en détail

Quelles solutions possibles pour la prévention du surendettement? Novembre 2012 Contact : fabien.tocque@croix-rouge.fr

Quelles solutions possibles pour la prévention du surendettement? Novembre 2012 Contact : fabien.tocque@croix-rouge.fr Quelles solutions possibles pour la prévention du surendettement? Novembre 2012 Contact : fabien.tocque@croix-rouge.fr Enjeux Enjeux Surendettement déclaré en hausse constante depuis 20 ans : 230 000 dossiers

Plus en détail

PRÊT D HONNEUR / PRÊT NACRE DOSSIER DE DEMANDE

PRÊT D HONNEUR / PRÊT NACRE DOSSIER DE DEMANDE PRÊT D HONNEUR / PRÊT NACRE DOSSIER DE DEMANDE NOM, Prénom : Activité : Commune : Tél. personnel : Tél. entreprise : E-mail : LE DEMANDEUR NOM, Prénom : Organisme : Téléphone : E-mail : L ACCOMPAGNATEUR

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE Saint-Denis, le 4 mars 2014

COMMUNIQUE DE PRESSE Saint-Denis, le 4 mars 2014 COMMUNIQUE DE PRESSE Saint-Denis, le 4 mars 2014 Aider les plus démunis à rester connectés Connexions Solidaires ouvre à Saint-Denis Grâce au soutien de la Mairie, du Centre Communal d Action Sociale (CCAS)

Plus en détail

La réforme du crédit à la consommation «Lagarde»

La réforme du crédit à la consommation «Lagarde» La réforme du crédit à la consommation «Lagarde» Sommaire 1. Les objectifs de la réforme 2. Le calendrier 3. Les changements apportés 4. Les nouveaux documents 5. Pour en savoir plus 2 1. Les objectifs

Plus en détail

NOUS SOMMES LA POUR VOUS AIDER

NOUS SOMMES LA POUR VOUS AIDER INFORMATIONS PRATIQUES VOUS DEVEZ FAIRE FACE A DES DÉPENSES DE SANTÉ IMPORTANTES. VOUS SUBISSEZ UNE PERTE DE REVENUS DUE A LA MALADIE, LA MATERNITÉ, LE DÉCÈS, UN ACCIDENT DE TRAVAIL. NOUS SOMMES LA POUR

Plus en détail

FAIRE UN DON OU UN LEGS en faveur de l ASBL Crédal

FAIRE UN DON OU UN LEGS en faveur de l ASBL Crédal FAIRE UN DON OU UN LEGS en faveur de l ASBL Crédal Faire un don Que vous soyez une personne physique ou une société, faire don d une somme d argent à l ASBL Crédal vous permet de déduire cette somme de

Plus en détail

GRILLE DE PROGRAMMATION DE L UNITÉ SENIORS ACTIFS VERSION INTERMÉDIAIRE

GRILLE DE PROGRAMMATION DE L UNITÉ SENIORS ACTIFS VERSION INTERMÉDIAIRE Le cadre de planification proposé par l unité de concertation «Seniors actifs 1» comprend : - six objectifs spécifiques à atteindre endéans les cinq ans ; - une série d objectifs intermédiaires, à initier

Plus en détail

«Les aides financières à la création et au développement d entreprises»

«Les aides financières à la création et au développement d entreprises» «Les aides financières à la création et au développement d entreprises» par Dominique DETHY Responsable PME-Service Union des Classes Moyennes 1 Les aides financières à la préparation du projet Les aides

Plus en détail

INFORMATIONS SUR LES PRIMES RÉGIONALES 2013

INFORMATIONS SUR LES PRIMES RÉGIONALES 2013 INFORMATIONS SUR LES PRIMES RÉGIONALES 2013 Lorsque vous changez vos châssis ou placez des volets, vous pouvez dans de nombreux cas bénéficier de primes, de votre région ou même de votre commune. Pour

Plus en détail

Déclaration IPP 2015. Conférence de presse. Johan Van Overtveldt. 28 avril 2015 North Galaxy. Ministre des Finances

Déclaration IPP 2015. Conférence de presse. Johan Van Overtveldt. 28 avril 2015 North Galaxy. Ministre des Finances Déclaration IPP 2015 Conférence de presse Johan Van Overtveldt Ministre des Finances 28 avril 2015 North Galaxy 1 Agenda Rentrées des déclarations La déclaration 2015 Nouveau calcul d impôt Montant épargne-pension

Plus en détail

Connaître vos revenus et vos dépenses

Connaître vos revenus et vos dépenses Connaître vos revenus et vos dépenses NIVEAU 9-12 La présente leçon donnera l occasion aux élèves d examiner leurs revenus et leurs dépenses, et d apprendre à établir un budget. Cours Initiation aux affaires

Plus en détail

Le développement durable

Le développement durable «Le développement durable, c est un développement qui répond aux besoins des générations du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs.» - Rapport Brundtland - 1987

Plus en détail

Débat participatif. La vie chère. «Les Français n ont pas seulement le sentiment, mais la démonstration, que leur pouvoir d achat baisse»

Débat participatif. La vie chère. «Les Français n ont pas seulement le sentiment, mais la démonstration, que leur pouvoir d achat baisse» Débat participatif La vie chère «Les Français n ont pas seulement le sentiment, mais la démonstration, que leur pouvoir d achat baisse» Ségolène ROYAL Les enjeux de notre débat : Réconcilier les Français

Plus en détail

Accompagnement amont court en parallèle de l étude du dossier. Proposer une solution d assurance adaptée aux besoins du chef d entreprise financé

Accompagnement amont court en parallèle de l étude du dossier. Proposer une solution d assurance adaptée aux besoins du chef d entreprise financé Adie et vous. Nos Missions: Des missions qui traduisent les valeurs de l ADIE fondées sur la confiance dans les capacités de chacun et le droit fondamental d entreprendre Financer les créateurs d entreprise

Plus en détail

Présentation de PROENERGIE.be et de ses partenaires

Présentation de PROENERGIE.be et de ses partenaires Présentation de PROENERGIE.be et de ses partenaires Depuis 2004, PROENERGIE.be est actif dans le domaine de la guidance énergétique au bénéfice des ménages et collectivités en se basant sur une expertise

Plus en détail

30 ans d économie sociale

30 ans d économie sociale Conférence de presse du 24 février 2014 30 ans d économie sociale 1. Historique 2. Présentation des activités actuelles 3. Impact en Région wallonne 4. Projets et perspectives 5. Conclusions 1 1. Historique

Plus en détail

Cycle de Formation-débat pour travailleurs sociaux

Cycle de Formation-débat pour travailleurs sociaux Cycle de Formation-débat pour travailleurs sociaux Module de perfectionnement 04 Document de travail Caroline GRéGOIRE Aides financières, primes et financement Tr@me scrl Objectifs Présenter les aides

Plus en détail

Crédal. l argent solidaire

Crédal. l argent solidaire Crédal l argent solidaire RAPPORT D ACTIVITÉ 2013 01 30 ans! Un coup d'œil dans le rétroviseur, pour mieux avancer. 02 Ce rapport d'activité est l'occasion de jeter un regard en arrière, de revenir à

Plus en détail

Maîtriser son endettement

Maîtriser son endettement JUIN 2014 N 8 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES Maîtriser son endettement sec_01-2 Ce mini-guide vous est offert par : Pour toute information complémentaire, nous contacter : info@lesclesdelabanque.com

Plus en détail

SOLIDARITÉS CIL-PASS ASSISTANCE. présentation du CIL-PASS ASSISTANCE schéma d ensemble bénéficiaires. aides :

SOLIDARITÉS CIL-PASS ASSISTANCE. présentation du CIL-PASS ASSISTANCE schéma d ensemble bénéficiaires. aides : FORMATION DROM 2014 CIL-PASS ASSISTANCE présentation du CIL-PASS ASSISTANCE schéma d ensemble bénéficiaires Des difficultés de logement? Amallia est à vos côtés. aides : prêts action logement aides complémentaires

Plus en détail

Présentation du dispositif départemental d aide au «Microcrédit Personnel»

Présentation du dispositif départemental d aide au «Microcrédit Personnel» DOSSIER DE PRESSE Présentation du dispositif départemental d aide au «Microcrédit Personnel» Lundi 21 janvier 2013 à 15h30 A l Hôtel du Département, à Rouen En présence de : Didier MARIE, Président du

Plus en détail

EN BELGIQUE, LES MUTUELLES NE REMBOURSENT PAS LES

EN BELGIQUE, LES MUTUELLES NE REMBOURSENT PAS LES EN BELGIQUE, LES MUTUELLES NE REMBOURSENT PAS LES SÉANCES DE LOGOPÉDIE POUR LES ENFANTS DONT LE QUOTIENT INTELLECTUEL EST INFÉRIEUR À 86 PAR THOMAS DABEUX ANAHM ASBL 29 OCTOBRE 2014 Des études récentes

Plus en détail

PARLONS CLAIR. Les banques en France UNE BANQUE POUR CHACUN

PARLONS CLAIR. Les banques en France UNE BANQUE POUR CHACUN PARLONS CLAIR Les banques en France UNE BANQUE POUR CHACUN LES BANQUES EN FRANCE... UNE BANQUE POUR CHACUN... même pour les personnes les plus fragiles Tout le monde a besoin d avoir accès à la banque,

Plus en détail

Formulaire Inscription Jeunes

Formulaire Inscription Jeunes Formulaire Inscription Jeunes SAC ADOS Aquitaine L'objectif de ce document est de vous faciliter la saisie de votre inscription en ligne sur le site sacados.aquitaine.fr en la préparant, en amont et hors

Plus en détail

Aline van den Broeck. Octobre 2005

Aline van den Broeck. Octobre 2005 Question de Question de Octobre 2005 Aline van den Broeck Quelques lignes d'intro De toute évidence, notre modèle de croissance et de consommation accroît le risque de précarisation des personnes les plus

Plus en détail

PRECOMPTE PROFESSIONNEL. à partir du 1 janvier 2015. www.cgslb.be

PRECOMPTE PROFESSIONNEL. à partir du 1 janvier 2015. www.cgslb.be PRECOMPTE PROFESSIONNEL à partir du 1 janvier 2015 www.cgslb.be E.R. : Jan Vercamst Boulevard Poincaré 72-74 1070 Bruxelles 2015/02 Précompte professionnel à partir du 1er janvier 2015 Les barèmes du précompte

Plus en détail

Caf. Accessibilité. Internet, application mobile, Facebook, Cafpro... la Caf simplifie la relation à l usager. Le saviez-vous?

Caf. Accessibilité. Internet, application mobile, Facebook, Cafpro... la Caf simplifie la relation à l usager. Le saviez-vous? écho La lettre aux partenaires de la Caf des PO Caf n 42 4 ème trimestre 2014 Dossier Accessibilité Internet, application mobile, Facebook, Cafpro... la Caf simplifie la relation à l usager www.caf.fr

Plus en détail

UN PEU D HISTOIRE(S) LES MISSIONS DE L IFAPME

UN PEU D HISTOIRE(S) LES MISSIONS DE L IFAPME UN PEU D HISTOIRE(S) L histoire commence en 1906. À cette époque, la structure même de la formation en alternance est établie : le patron reçoit durant trois ans une prime de 50 francs pour prendre en

Plus en détail

Intérimaire? Vous avez des droits! FGTB. Coordination intérim Ensemble, on est plus fort

Intérimaire? Vous avez des droits! FGTB. Coordination intérim Ensemble, on est plus fort Intérimaire? Vous avez des droits! FGTB Coordination intérim Ensemble, on est plus fort contenu au travail p. 5 le contrat de travail p. 6 salaire et avantages p. 7 primes p. 8 durée du travail p. 10 santé

Plus en détail

Protection du budget. Prévoyance

Protection du budget. Prévoyance L offre CACI Forte de son expertise acquise sur son cœur de métier historique, l assurance, Caci a développé une gamme complète de produits d assurance à tination de ses partenaires et de leurs clients

Plus en détail

Mobilité des demandeurs d emploi en région du Centre. Projet : «Promotion de la mobilité en région du Centre»

Mobilité des demandeurs d emploi en région du Centre. Projet : «Promotion de la mobilité en région du Centre» Mobilité des demandeurs d emploi en région du Centre Projet : «Promotion de la mobilité en région du Centre» 1 Constats - diagnostic Etude du CSEF sur la mobilité des demandeurs d emploi (2011) et données

Plus en détail

MES CRÉDITS. Dans ce chapitre. u Les bonnes questions à se poser avant d emprunter u Les crédits à la consommation u Les crédits immobiliers

MES CRÉDITS. Dans ce chapitre. u Les bonnes questions à se poser avant d emprunter u Les crédits à la consommation u Les crédits immobiliers MES CRÉDITS Vous avez de nombreux projets en tête à la suite de votre entrée dans la vie active : équipement de votre logement, achat d une voiture, voyages Et aussi, pourquoi pas, acquisition de votre

Plus en détail

Développer une activité économique génératrice de revenus en Belgique grâce au micro-crédit, c est possible!

Développer une activité économique génératrice de revenus en Belgique grâce au micro-crédit, c est possible! Développer une activité économique génératrice de revenus en Belgique grâce au micro-crédit, c est possible! 2005 a été proclamée «Année Internationale du Micro-crédit». C est l occasion de faire un tour

Plus en détail

Mon calendrier budgétaire

Mon calendrier budgétaire LES FICHES PRATIQUES DE FINANCES & PÉDAGOGIE Mon calendrier budgétaire Sommaire Tableau des recettes-dépenses mensuelles...2-4 Calendrier Mode d emploi...5-6 Janvier Février revenus revenus Juillet Août

Plus en détail

Guide pratique et concret des clauses sociales dans les marchés publics

Guide pratique et concret des clauses sociales dans les marchés publics Guide pratique et concret des clauses sociales dans les marchés publics 2009 Document élaboré par Raphaël Dugailliez Consultant, Formateur Formateur pour la dynamique «marchés publics durables» Mise en

Plus en détail

NV CENTRALE KREDIETVERLENING Société anonyme fondée en 1956 Reconnue par le Ministère des affaires économique n 00539 Caisse d épargne

NV CENTRALE KREDIETVERLENING Société anonyme fondée en 1956 Reconnue par le Ministère des affaires économique n 00539 Caisse d épargne NV CENTRALE KREDIETVERLENING Société anonyme fondée en 1956 Reconnue par le Ministère des affaires économique n 00539 Caisse d épargne Siège social: Mannebeekstraat 33 8790 Waregem Tel. 056/62.92.81 Fax

Plus en détail

Maîtriser son taux d endettement L e s M i n i - G u i d e s B a n c a i r e s

Maîtriser son taux d endettement L e s M i n i - G u i d e s B a n c a i r e s Imprimé www.lesclesdelabanque.com avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées.

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES 22ème rapport annuel de L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES présenté par Michel MOUILLART Professeur d Economie à l Université de Paris X - Nanterre - Mardi 16 mars 2010 - Les faits marquants en 2009

Plus en détail