Semaine de prière et d amitié internationale de la YWCA Mondiale et de l Alliance Mondiale des UCJGs 9 15 novembre 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Semaine de prière et d amitié internationale de la YWCA Mondiale et de l Alliance Mondiale des UCJGs 9 15 novembre 2014"

Transcription

1 Semaine de prière et d amitié internationale de la YWCA Mondiale et de l Alliance Mondiale des UCJGs 9 15 novembre 2014 Un leadership audacieux et transformateur Plan de lectures bibliques

2 Remerciements Nous tenons à remercier chaleureusement Ulrike Bechmann pour sa précieuse contribution en tant qu auteur des méditations quotidiennes de ce livret de la Semaine de Prière. Nous témoignons notre reconnaissance à Ana Villanueva pour ses précieuses recommandations durant la préparation du livret. Suggestion pour l'ordre du service : adapté de la publication «Cultes avec Chants», Conseil Mondial de la YWCA, Kenya 2007, 2007 YWCA Mondiale. Les réflexions ont été modifiées et utilisées avec la permission de son auteur. Graphisme de couverture par Lucy Lloenyosi, NeatWorks.Inc. Traduction française : Céline Boisson 2014 YWCA Mondiale Nous vous encourageons à photocopier ou citer des extraits de cette publication et de mentionner sa source. Ce livret est également disponible en ligne à l adresse suivante: et 2 P a g e

3 Sommaire Message du Président et de la Présidente 4 1er jour : Schiphra et Pua : résister ensemble 7 2ème jour : La mère de Moïse : prendre un risque, dénoncer le crime 10 3ème jour : La sœur de Moïse : témoigner et dépasser les frontières 13 4ème jour : La fille de Pharaon, réfléchie et pleine de compassion 17 5ème jour : Les suivantes de la fille de Pharaon, charitables et solidaires 20 6ème jour : Où est Dieu? Présence et absence de Dieu 23 Suggestion pour l ordre du culte 26 Plan de lectures bibliques P a g e

4 Message du Président et de la Présidente Bienvenue à la Semaine de prière Cette année, notre thème s intitule: un leadership audacieux et transformateur, inspiré par l Exode. Le récit central abordé tout au long des réflexions pour cette semaine est celui de la naissance et de la survie de Moïse à une époque où tous les nouveau-nés des Hébreux étaient destinés à la mort. La Bible retrace l histoire de bien des leaders courageux agissant pour le changement des femmes, des hommes, des jeunes et des aînés qui ont accepté l appel du Seigneur à améliorer la situation de leur peuple. Parmi eux, Moïse est au premier plan, l étendue de son leadership faisant de lui l une des figures les plus extraordinaires. Toutefois, on oublie trop souvent qu il n est pas devenu leader par lui-même. De sa naissance jusqu à sa mort, plusieurs personnes ont joué divers rôles dans sa vie, contribuant toutes à faire de lui un leader. Cette semaine, nous nous intéressons plus particulièrement aux femmes qui, par leur propre exemple, ont posé les fondations du leadership audacieux et transformateur de Moïse. Le fait d avoir été sauvé et élevé par des femmes a peut-être permis à Moïse de se rendre compte de l assujettissement et des difficultés auxquelles elles étaient confrontées. A tel point qu il a pris position contre toute forme d oppression touchant son peuple. Les histoires que nous partageons avec vous cette semaine évoquent l'impact de la peur dans nos vies, mais aussi la puissance des individus qui surmontent cette peur, se rebellent contre l autorité et changent le cours des choses, dans un contexte de danger extrême et de persécution. La peur alimente l insécurité. On cherche instinctivement à détruire ce que l on craint. Pharaon craignant les Hébreux, il ordonna de tuer tous leurs garçons nouveau-nés afin de préserver sa propre situation de monarque. Doutant peut-être de la légitimité de sa position aux yeux de Dieu, Pharaon se sentait vulnérable et cherchait donc à détruire tous ceux qui étaient susceptibles d usurper ou de remettre en question son rôle et son pouvoir de dirigeant. Les YMCA et YWCA se concentrent sur l émancipation des jeunes et des femmes. Or, seuls les leaders ayant confiance en leur mission et en leur 4 P a g e

5 rôle peuvent véritablement aider les autres à prendre leur autonomie. Si l on se sent menacé et que l on est peu sûr de soi, on met en œuvre tous les moyens nécessaires pour éliminer les éventuels dangers au lieu d agir, car l action permettrait à autrui de légitimement remettre en question le pouvoir, l autorité ou le leadership que l on détient. Les sujets de Pharaon savaient que ses ordres étaient injustes et tyranniques, mais ils étaient paralysés par la peur, ce qui les poussait à obéir afin de se protéger, de sauver leur propre vie et leur position. Que choisit-on de faire face à tant d injustice? Les sages-femmes ont montré leur respect pour la vie, craignant plus Dieu que Pharaon qui, bien que roi puissant, n en restait pas moins un mortel. Leur foi leur a donné la force de défier Pharaon. Elles ont fait preuve de leadership et de beaucoup d audace, surmontant leur peur plutôt que de se laisser intimider. Leur exemple et leur courage ont changé le cours de l histoire. Le bébé qu elles ont sauvé s est révélé être la personne qui devait mener le peuple Hébreux hors d Egypte. Le Seigneur a agi par l intermédiaire de sages-femmes «ordinaires», et non pas de femmes influentes ou puissantes. Elles ne sont pas nommées, on ne connaît pas l identité de ces femmes dont le rôle a pourtant été déterminant. Personne n est trop petit pour accomplir l'œuvre du Seigneur. Savoir que nous faisons ce qui est bien et suivre la volonté de Dieu nous donne la force et le courage de prendre des décisions audacieuses et de remettre en question le statu quo. La fille de Pharaon s émancipe et prend la lourde décision de défier les ordres de son père. C est là un exemple magistral d indépendance d esprit et d action ; il est facile de se compromettre lorsqu on se sent dépendant des autres à tel point que l on ne peut pas prendre position contre eux quand on le devrait. Le leadership nécessite un certain sacrifice. Que sommes-nous prêts à abandonner ou à perdre afin de faire un choix courageux et facteur de changement? L histoire de la fille de Pharaon nous montre bien que la prise de position et l action d une seule personne motivent les autres à suivre cet exemple et à se mobiliser. Cela nous rappelle qu il suffit parfois d un seul individu pour lancer tout un mouvement. Sommes-nous prêts à être ceux qui font ce pas décisif et courageux, qui osent être différents, qui défient l autorité et s opposent au tyran afin de faire ce qui est juste? Le pouvoir collectif des peuples est manifeste. Dans leurs divers rôles, les femmes de cette 5 P a g e

6 histoire sont unies par les valeurs qu elles partagent et par un objectif commun : sauver Moïse puis lui permettre de devenir un leader courageux, acteur du changement, et de suivre son destin en accomplissant la volonté de Dieu. Cette semaine, les lectures proposées sont une célébration de l ingéniosité et du leadership audacieux et novateur des individus qui prennent le risque d engager un changement retentissant. Depuis plus d un siècle, les mouvements YMCA et YWCA soutiennent, protègent et luttent pour ces femmes, ces hommes et ces jeunes, afin de leur donner une voix. Nous vous invitons tous et toutes à réfléchir, tout au long de cette semaine de prière, à votre capacité individuelle et collective à remettre en question le statu quo qui prive les personnes et les communautés de leur dignité. Nous espérons que les passages lus cette semaine vous inspireront et vous inciteront à vous mobiliser contre l injustice ; notre monde actuel a désespérément besoin de plus de héros. Deborah Thomas Austin Présidente YWCA Mondiale Peter Posner Président Alliance Mondiale des YMCAs 6 P a g e

7 1er jour Schiphra et Pua : résister ensemble Les Egyptiens craignaient les fils d Israël, lesquels étaient victimes de discrimination en Egypte... Le roi d Égypte parla [...] aux sages-femmes des Hébreux, nommées l une Schiphra, et l autre Pua. Il leur dit : Quand vous accoucherez les femmes des Hébreux et que vous les verrez sur les sièges, si c est un garçon, faites-le mourir ; si c est une fille, laissez-la vivre. Mais les sages-femmes craignirent Dieu, et ne firent point ce que leur avait dit le roi d Égypte ; elles laissèrent vivre les enfants. Le roi d Égypte appela les sages-femmes, et leur dit : Pourquoi avez-vous agi ainsi, et avez-vous laissé vivre les enfants? Les sages-femmes répondirent à Pharaon: C est que les femmes des Hébreux ne sont pas comme les Égyptiennes ; elles sont vigoureuses et elles accouchent avant l arrivée de la sage-femme. Dieu fit du bien aux sages-femmes ; et le peuple multiplia et devint très nombreux. Parce que les sages-femmes avaient eu la crainte de Dieu, Dieu fit prospérer leurs maisons. (Ex ) Les premières à résister à Pharaon et à agir pour la vie sont les sagesfemmes Schiphra et Pua. De par leur profession, elles sont littéralement au commencement de la vie, aux toutes premières minutes de la naissance. En tant que sages-femmes, elles protègent les mères et les enfants, elles se consacrent à la vie et à la lutte contre la mort. Elles reçurent l ordre de tuer tous les garçons nouveau-nés des Hébreux car les Egyptiens avaient pris en aversion les fils d Israël. Du point de vue des Hébreux, comme dans une perspective de droits humains, cet ordre est inhumain et mauvais, mais Pharaon craint que son peuple soit dominé par les Hébreux. L argument de Pharaon a une forte résonnance à l heure actuelle : certains peuples sont craints, bien que minoritaires, et sont soumis à l oppression. Les exemples sont hélas nombreux. Au cours des cinq premiers mois de l année 2014, on estime à plus de 500 le nombre de réfugiés qui se sont noyés dans la Méditerranée, l Europe craignant leur arrivée. Les réfugiés d autres régions sont également considérés comme trop nombreux, à l image des Hébreux vus par Pharaon. Les personnes de confessions différentes sont aussi perçues comme des «autres» menaçant leur communauté. Les allégations de ce genre peuvent facilement paraître convaincantes, car il n est pas aisé de 7 P a g e

8 les remettre en question et de voir au delà. Résister au pouvoir oppresseur et meurtrier nécessite d être en mesure d analyser la situation et de mettre à l épreuve les lois et les dirigeants. Quelles règles étayent le pouvoir? Quel est le fondement de la loi et quelles sont les valeurs qu elle protège et vise à faire appliquer? Il importe d être au fait de la politique. Les sages-femmes ont décidé de résister. Elles ont reconnu le pouvoir funeste et ont opté pour le pouvoir de la vie et de libération. Elles désobéissent au souverain et refusent de tuer les garçons des Hébreux. En cela, elles sont fidèles au Dieu de Vie! Leur décision est à la fois audacieuse et courageuse. En résistance au pouvoir criminel, elles mettent pourtant en danger leur propre vie, risquant d être accusées d avoir ignoré l ordre de Pharaon, mais elles agissent en conscience. Au sein de structures violentes, elles font preuve d audace et de ruse. Elles n obéissent pas au pouvoir mais à Dieu et à leur conscience. Mais que faire contre un roi si puissant? Elles sont habiles et le trompent. La ruse est l arme du «subordonné», de celui qui n a pas le pouvoir et se voit menacé. Elles mentent et tournent à leur avantage les préjugés de Pharaon et ses stéréotypes concernant les Hébreux. Elles tirent parti de la distinction entre «eux» et «nous». «C est que les femmes des Hébreux ne sont pas comme les Égyptiennes» quand on considère cet argument du point de vue des Hébreux, on se dit en riant : quel tour elles lui jouent là! Et les Egyptiens la croient, c est extraordinaire! Toutefois, en observant bien des sociétés, on voit comment fonctionne cette exclusion. Il y a une barrière entre «eux» et «nous». La différence n existe pas forcément dans la réalité mais bien dans l esprit des gens. Cet obstacle créé de toute pièce déshumanise et sert de justification pour traiter les gens différemment. Dans ce passage, les sages-femmes détournent cette approche source d exclusion et s en servent pour se défendre. Quand on y pense, cette attitude correspond exactement à la théologie de la libération. Elles ont vu la nécessité de résister, elles se sont fait une opinion sur le dirigeant et ont agi en conséquence. Leur désobéissance au pouvoir criminel constitue le premier pas vers l Exode. Mais entre-temps, Pharaon s est appuyé sur son propre peuple, à qui il a ordonné de tuer tous les garçons nouveau-nés. 8 P a g e

9 Questions pour la réflexion personnelle et en groupe Y a-t-il des situations dans votre communauté, pays ou continent où les gens "désobéissent" pour protéger leur vie? Quelles sont les nouvelles réalités nécessitant une résistance de notre part? En quoi les sages-femmes ont-elles été créatives dans la manière d'utiliser les préjugés contre les Hébreux à résister à la violence? Est-il possible d'agir de la même manière? Ensemble, comme une équipe, les sages-femmes prennent la responsabilité et le leadership en temps de crise. Quelle valeur peut-on donner au travail d équipe en tant qu outil favorisant le leadership? Quelles sont les sources spirituelles qui nous encouragent à résister? Prière Seigneur, Tu es le Créateur de Vie, Tu donnes souffle à Ton peuple et Tu le guides par ton Esprit. Fais que nous prenions conscience de ton Amour débordant pour nous comme pour tous. Entends les pleurs et les cris de ceux qui sont en danger et de ceux qui résistent à la violence pour les sauver. Fais descendre sur nous Ton Esprit afin que nous trouvions de nouvelles manières créatives et pacifiques d œuvrer pour la Vie. (U.B.) 9 P a g e

10 2ème jour La mère de Moïse : prendre un risque, dénoncer le crime Un homme de la tribu de Lévi épousa une fille de la même tribu. Elle devint enceinte et donna le jour à un fils. Elle vit que c était un beau bébé et le cacha pendant trois mois. Quand elle ne parvint plus à le tenir caché, elle prit une corbeille en papyrus, l enduisit d asphalte et de poix et y plaça le petit garçon. Puis elle déposa la corbeille au milieu des joncs sur la rive du Nil. (Ex 2.1-3) Dans ce passage, il s agit d une seule mère qui à elle seule représente toutes les mères d enfants menacés par une mort précoce. La première chose que l on apprend est qu elle est une fille de Lévi, se mariant à un homme de la même tribu. Ce n est que plus tard, dans l Exode 6.20, que son nom est prononcé : Yokébed. Dans l'exode 2, à part les sages-femmes Schiphra et Pua, les femmes évoquées ne sont pas nommées. Elles sont les «filles», «sœurs» ou «mères» d un homme. L absence de nom prive les femmes de leur identité propre, mais l importance de leur leadership dans ce passage contraste cet aspect. Lorsque l enfant naît, la mère de Moïse le considère : «C était un beau bébé». Le rôle de la mère n est pas mis en valeur ici, et pourtant elle est porteuse de vie, et sa manière de voir le nouveau-né n est pas sans rappeler la façon dont le Seigneur considère sa création, dans le premier chapitre de la Genèse : «Dieu considéra tout ce qu il avait créé, et trouva cela très bon.» Le fait que l enfant n ait pas de nom met l accent sur l importance de toute vie, tout enfant étant «très bon», et donc tous les enfants en danger sont dignes d être protégés. Cette mère courageuse prend un très grand risque en cachant son enfant pendant trois mois. Mais elle est arrivée à court d options. Le pouvoir meurtrier qui la menace est trop fort. En cet instant de désespoir, elle fabrique «une corbeille en papyrus», qu elle enduit «d asphalte et de poix». Dans la version en hébreu, cette description reprend les mêmes mots utilisés pour évoquer l Arche de Noé. A la différence de Noé, la mère de Moïse n est ni conseillée ni guidée par Dieu. Elle fait appel à sa seule intuition. Elle met l enfant dans cette petite arche qu elle place «au milieu des joncs sur la rive du Nil». Ces quelques mots représentent bien le péril: le Nil, comme tous les fleuves, présente un certain danger. La position de 10 P a g e

11 l arche protectrice est des plus hasardeuses. Qui triomphera? Le refuge ou le courant? Que fait cette femme? Même dans le meilleur des abris, comment peut-on imaginer exposer un enfant au danger des éléments, et surtout de l eau? En revanche, son action est remarquable en termes de leadership et de responsabilité dans une situation d oppression et de meurtres dissimulés. Personne n a le droit de protester et ne peut résister ouvertement au Pharaon : les assassinats ont lieu dans le secret, aucune aide en vue. Placer l enfant dans les joncs a donc deux conséquences : il peut être vu et cela constitue un signe d alerte. Quiconque tuera l enfant devra le faire publiquement, en pleine vue. Les crimes politiques apparaîtront alors au grand jour. La population pensera à juste raison que ce régime tue et fait régner la mort! Mettre l enfant dans une corbeille au milieu de l eau est un cri de désespoir. Ce fleuve est l eau de la mort, elle est rougie par le sang de tous les petits garçons massacrés là! La mère de Moïse s exprime, non pas en parlant mais en exposant ouvertement ce qui arrive chaque jour. Son action est un paradoxe qui révèle ce qui est caché. Elle agit à l encontre de son rôle «normal», mais le contexte d alors n est pas non plus «normal». Ainsi, celle qui donne la vie met maintenant en péril son enfant. C est un signal d alarme pour tous ceux et celles qui partagent les mêmes valeurs, qui œuvrent pour la vie et luttent contre l oppression, contre les conditions de vie dangereuses et contre le meurtre. Ce ne sera pas son seul rôle dans ce passage. Une fois que son acte de résistance porte ses fruits, elle finit par vivre et accomplir ce que son rôle serait dans une vie normale : être la mère qui nourrit l enfant. Et même mieux : elle est payée pour cela par la fille de Pharaon. Sachant que l enfant est en sécurité, elle peut l amener à l autre fille de l histoire, la fille du souverain (verset 10). Elle a réussi, l enfant vivra! Questions pour la réflexion personnelle et en groupe Le sort de Moïse est un exemple de celui de tous les enfants qui sont en danger en raison de la violence ouverte ou de la pauvreté. Existe-t-il des situations similaires dans votre contexte de vie? 11 P a g e

12 La mère de Moïse, désespérée, trouve un moyen de rendre le crime caché sur les enfants évident. Y a-t-il des injustices cachées dans votre société / région? Êtes-vous en mesure d'identifier les personnes qui prennent un risque et ce pour améliorer les conditions de vie? Quelle serait une façon créative de gagner la vigilance du public pour les tâches que les YWCA/YMCA ont identifié comme priorité? Prière Seigneur de Miséricorde, tant de personnes prennent le risque de la résistance civile ou politique pour faire tomber les injustices ; tant de personnes sont désespérées et épuisées de toujours lutter pour une vie meilleure dans la dignité. Console ceux qui perdent espoir. Donne de la force aux faibles et à ceux qui n ont pas de pouvoir. Fais que nous reconnaissions Ta grâce et guide-nous vers ceux qui ont besoin de solidarité. (U.B.) 12 P a g e

13 3ème jour La sœur de Moïse : témoigner et dépasser les frontières La sœur de l enfant se posta à quelque distance pour voir ce qu il en adviendrait. (Ex 2.4) La fille de Pharaon prit l enfant. Alors la sœur de l enfant s approcha et dit à la fille du pharaon : «Veux-tu que j aille te chercher une nourrice parmi les femmes des Hébreux pour qu elle t allaite ce petit garçon?» La fille du pharaon lui dit : «Va!» La jeune fille alla donc chercher la mère de l enfant. (Ex 2.7-8) La première à reconnaître cette protestation publique est la sœur de Moïse, qui n est pas non plus nommée et dont l identité est, là aussi, définie par rapport à un homme. Elle représente toutes les filles qui ont conscience du destin funeste de leurs frères et sœurs. Elle regarde ce qui se passe «à quelque distance». Sortir l enfant de l eau ne changerait rien à la situation. En se postant directement à côté de la petite arche, elle mettrait dans une situation très dangereuse. Elle ne peut pas aller plus près mais elle fait tout ce qu elle peut. Elle n intervient pas tout de suite, il n est pas encore temps pour elle d agir et de protester. Mais son rôle ne doit pas être sous-estimé. Observant la scène, elle reste postée. C est là un mot rarement utilisé dans la Bible. On retrouve dans ce terme le fait d être aux aguets, prêt à agir, c est une attitude ferme et active à la fois. On retrouve une nuance similaire dans la position du peuple d Israël devant la mer Rouge. Sur l ordre du Seigneur, les fils d Israël se tiennent fermement sur les rives de la mer Rouge et regardent l anéantissement de la puissance égyptienne. Que verra la sœur de Moïse? Contrairement au peuple d Israël, elle n agit pas sur ordre divin, elle décide d elle-même de se poster et de regarder ce qui va se passer. Elle est sur le qui-vive, ne sachant quel sera le dénouement bon ou mauvais de la situation. Elle sera peut-être témoin du meurtre de l enfant mais elle ne détourne pas le regard. Pourtant, qui voudrait garder les yeux rivés sur des images si terribles? C est précisément ce que vivent bien des gens qui ont besoin de soutien, d aide et de solidarité : les autres détournent le regard d eux. Sans plan ni stratégie, la sœur de Moïse ne se précipite pas pour aider, ne voulant pas perdre les éventuelles occasions pouvant se présenter. Regarder avec attention dans une situation difficile est la première étape 13 P a g e

14 vers l action, comme analyser l oppression est la première phase vers la libération. Savoir comment agir nécessite d avoir la force de rester fermement sur ses positions et de ne pas détourner les yeux. Le sentiment d impuissance est souvent présent lorsque l on est confronté à des pouvoirs écrasants, à la violence, aux abus et à l oppression. Malgré cela, elle n abandonne pas trop tôt. Même si elle redoute ce qui va peut-être arriver, elle ne part pas. Elle reste réaliste quant à ses possibilités : elle ne peut qu observer la suite des évènements. Elle demeure postée, sans compter les minutes. Son rôle déterminant est d être témoin de ce qui se passe. Quelle chance peut-elle avoir de faire quoi que ce soit pour l enfant? Mais elle doit au moins être témoin. En observant, elle trouve alors le kairos, le bon moment pour agir. En effet, son intervention est encore à venir! L analyse de la situation lui a donné une idée. Se calquer sur les règles n apportera pas de solution, il importe d aller plus loin dans la réflexion! Soudain, une opportunité se présente. Elle a le courage d agir. Elle parle à son ennemie. Elle traverse les frontières de la solidarité et comble le fossé entre des filles qui doivent être ennemies seulement à cause de la décision de Pharaon. Elle s adresse alors à la fille du roi. Elle lui parle! Peut-être la trouvera-t-elle hostile car marquée par l idéologie, les préjugés ou tout simplement la propagande, mais heureusement, la fille de Pharaon a ses propres valeurs. La sœur de Moïse donne à la fille de «l autre hostile» la possibilité de réagir par ellemême. Elle dépasse la ligne entre «nous» et «eux», offrant ainsi une solidarité nouvelle et source de changement, qui n était pas prévue par le système d oppression. Elle repense complètement la situation. Finalement, la fille de Pharaon, en dépit de toute sa puissance, dépend d une femme qui est théoriquement son ennemie. Elle bouscule les frontières pour sauver des vies. A deux reprises au cours du dialogue, la sœur de Moïse insiste dans sa manière de s exprimer sur le fait d agir pour la fille de Pharaon. Même sans sa position subalterne, elle est capable de faire quelque chose pour la princesse. L aide de la sœur de Moïse permet ainsi à la fille de Pharaon de décider d adopter le bébé comme son fils. Ensuite, la sœur est appelée almah, ce qui signifie «jeune femme». A la fin, elle se rend compte qu elle 14 P a g e

15 a eu raison : l autre jeune femme, la fille du souverain, est aussi capable d aller plus loin dans sa pensée et d établir une nouvelle solidarité. Cette jeune femme reste fermement sur ses positions! Etre témoin de la scène et ne pas fuir une situation risquée lui a donné l opportunité de réaliser ce qu elle peut faire et d agir au moment propice. Restez fermement postés et ne détournez pas le regard, voilà un message pour tous ceux et celles qui se sentent impuissants et incapables d agir. Restez fermement dans vos positions, votre moment viendra. Questions pour la réflexion personnelle et en groupe Quelle situation dans votre propre contexte ou dans le monde vous appelle à rester ferme et regardez droit devant? Comment votre YWCA ou YMCA s implique-t-elle dans une situation apparemment sans espoir? La sœur de Moïse reste à distance et est témoin de ce qui se passe. Réfléchissez sur l'importance d'être le témoin de ce qui se passe dans la société d'aujourd'hui. Comment la YMCA et la YWCA permettent aux jeunes de rester fermes dans les situations où la dignité humaine est violée? Quelles ressources spirituelles soutiennent l'attitude de voir l'autre comme un être humain? La sœur de Moïse parle à l'ennemi. Qu est-ce qui permet dans votre travail au sein de votre association de surmonter les limites de la pensée dans le but de trouver de nouvelles solutions aux problèmes? Prière Seigneur, ouvre nos yeux afin que nous puissions voir la vérité d autrui. Ouvre nos yeux et donne-nous la force de regarder ce qui se passe sans nous départir de nos valeurs. Ouvre nos yeux afin que nous puissions être les témoins de ceux qui n ont personne pour les défendre. Ouvre nos yeux 15 P a g e

16 pour que nous prenions conscience qu il est possible de surmonter les obstacles qui freinent la pensée et l action créative. Ouvre nos yeux, ô Seigneur qui voit (Gen 16). (U.B.) 16 P a g e

17 4ème jour La fille de Pharaon, réfléchie et pleine de compassion Peu après, la fille du pharaon descendit sur les bords du fleuve pour s y baigner. Ses suivantes se promenaient sur la berge le long du Nil. Elle aperçut la corbeille au milieu des joncs et la fit chercher par sa servante. Elle l ouvrit et vit l enfant : c était un petit garçon qui pleurait. Elle eut pitié de lui et dit : «C est un petit des Hébreux.» (Ex 2.5-6) La sœur de Moïse propose d aller chercher une nourrice et, ce faisant, amène la mère de l enfant. La princesse lui dit : «Emmène cet enfant-là et allaite-le pour moi. Je te paierai un salaire.» La femme prit donc l enfant et l allaita. Quand il eut grandi, elle l amena à la fille du pharaon. Celle-ci l adopta comme son fils et lui donna le nom de Moïse (Sorti), car, dit-elle, je l ai sauvé de l eau. (Ex ) Comme toutes les femmes mentionnées dans le deuxième chapitre de l Exode, la fille de Pharaon ne porte pas de nom. Son identité est intrinsèquement liée au souverain qui a donné l ordre de tuer tous les fils nouveau-nés des Hébreux. Pourtant, elle commence par aller au fleuve, par descendre dans l eau pour se laver, comme l indique le mot employé en hébreu. Elle n y va pas pour nager! Pourtant, le fleuve n est pas un endroit habituellement fréquenté par les femmes de son rang pour se laver. Elle laisse donc de côté le luxe de son palais et va là où sont perpétrés les crimes ordonnés par son père. En entrant dans l eau, elle se trouve au milieu du désastre qui touche les fils d Israël. Comme les hommes de Pharaon massacrent les fils des Hébreux, l eau devrait être rougie par le sang de tous ces nourrissons. Comment va-t-elle se laver dans un tel endroit? Là, dans le fleuve, elle trouve un enfant en danger de mort. En reconnaissant que l enfant est «un petit des Hébreux», elle montre qu elle connaît la politique, elle sait ce qui se passe dans son pays et ce que son père a ordonné. Elle est au courant, et ses suivantes le sont aussi. Personne ne lui demande comment elle l a su. Puis, elle a assez d audace pour agir. Bien qu appartenant à la tête du régime oppresseur, elle prend position en faveur de la vie, quand bien même il s agit d ennemis. 17 P a g e

18 Comment la fille de Pharaon parvient-elle à penser librement, au delà de la propagande? Elle se fie à ce qu elle voit en termes d humanité : un bébé en détresse qui pleure, et dont elle prend pitié. Elle fait preuve d empathie pour l enfant, quelles que soient ses origines, son ethnie, ou sa religion. La fille de Pharaon dépasse les idées reçues qui catégorisent les gens : la stigmatisation met des barrières entre «eux» et «nous», elle annihile l aspect humain et classe les «autres» comme ennemis, étrangers, pauvres, femmes, personnes aux droits inférieurs, groupes ethniques différents. Ce n est qu en ignorant et en oubliant que chaque personne est un être humain à part entière qui a des sentiments, des besoins, souffre dans la douleur, a des talents et des faiblesses, qu il est possible de déshumaniser les autres et de les attaquer. Ce genre d œillères gomme la capacité de compatir avec les autres, de voir leur misère, de sentir leur peine. La fille de Pharaon, tout au contraire, a conservé son aptitude à l empathie. Face à la violence, elle opte pour une résistance pacifique. Sans nom, elle représente tous les filles qui, bien qu issues de castes dirigeantes despotiques, préservent leur propre opinion. Elle se joue des préjugés et des différences politiques, elle reste fidèle à ses principes et considère un enfant comme un enfant, dans toute son innocence. Elle ne dissimule pas son action, et la voilà alors mère d un enfant auquel elle donne un nom. Ce prénom est une prise de position politique publique devant le palais et le peuple : «Je l ai sauvé de l eau». En cela, ce nom illustre la résistance à Pharaon et à un régime cruel, ainsi que l importance de traiter un être humain comme tel. Son explication est un point d interrogation derrière la politique de son père et un point d exclamation à la suite de son action. Comme la sœur de Moïse, elle a réalisé que se conformer aux structures et limites politiques ne serait d aucune aide. Elle a donc adopté une approche différence, dépassant les obstacles et œuvrant pour un monde meilleur. Elle a dû parler à l ennemi, partageant ainsi les perspectives et valeurs en commun, et accepter son aide, posant les bases d une nouvelle solidarité : celle qui existe entre ceux et celles qui œuvrent pour la paix, la vie et contre la violence. Cela ouvre l horizon d un monde meilleur, créant de nouvelles alliances et de nouveaux liens afin d agir ensemble contre l exclusion et la mort. 18 P a g e

19 Questions pour la réflexion personnelle et en groupe Partagez une histoire dans laquelle vous ou votre association avez osé franchir des obstacles pour la protection de la vie et en dépit de l'opposition du public Comment votre YWCA ou YMCA peut-elle contribuer à maintenir la dignité humaine dans votre contexte? Bien que la fille de Pharaon ne soit pas impliquée dans la politique, elle est renseignée de la situation politique. Quels sont les outils nécessaires pour rester informé sur les processus politiques? Y a-t-il des mesures à mettre en œuvre pour la YWCA ou la YMCA de renforcer ses membres d une conscience politique? Y a-t-il des frontières de préjugés dans la société qui empêchent de voir l'autre comme un être humain? Partager des valeurs communes est une base pour une solidarité nouvelle. Réfléchissez sur les possibilités de partager des valeurs au sein de votre association et à l'extérieur afin de construire une nouvelle solidarité. Prière Que le Seigneur vous donne la perspicacité vous permettant de reconnaître la violence sous toutes ses formes, et le courage de la dénoncer, de vous mobiliser pour la justice. Amen. Que le Christ vous bénisse en vous donnant la compassion pour les personnes vulnérables, et la grâce de vous tenir parmi elles, partageant la force du Seigneur Jésus. Amen. Que l Esprit Saint descende sur vous et ouvre votre cœur à la prière, afin de vous donner un souffle de paix qui transforme le monde. Amen. Que la grâce de la très sainte et glorieuse Trinité, Sagesse éternelle, Parole vivante, Esprit éternel, demeure auprès de vous pour toujours. Amen. Bénédiction extraite de l ouvrage A Prayer Book for Australia, n.43, p69 19 P a g e

20 5ème jour Les suivantes de la fille de Pharaon, charitables et solidaires Texte : Ex Là aussi, les demoiselles de compagnie de la fille de Pharaon ne sont pas nommées. Il semblerait que ce soit la norme pour les suivantes, esclaves ou servantes. La société ignore ainsi leur identité personnelle. Et pourtant, elles forment comme une «équipe» autour de la princesse. Marchant le long du fleuve, elles sont à ses côtés lorsqu elle quitte la sécurité et le luxe du palais. On les appelle nacarot. Ce mot désigne des jeunes femmes mais peut aussi signifier suivantes ou esclaves. Ici elles sont jeunes, comme les autres filles de l histoire. L une d elles joue un rôle particulier : elle a un titre supplémentaire, on l appelle amah. C est le terme employé pour qualifier une épouse n ayant pas tous les droits conjugaux. Elle peut être la première, deuxième ou troisième femme de son époux, et elle dépend en tout état de cause d un homme, mais de qui? Du Pharaon? Si c était le cas, cela la rapprocherait du roi et amplifierait le contraste entre lui et l acte sauveur de sa fille. Elle n est sûrement pas en mesure de donner des ordres à la fille, au contraire, elle lui obéit. Cette femme dont la situation est inférieure se démarque du reste des suivantes du fait de son titre ( amah) mais aussi de son action. En effet, elle accomplit le geste décisif : elle doit aller tirer la corbeille de l eau et la ramener sur les rives, à la fille de Pharaon. En sauvant l enfant, elle quitte l anonymat du groupe et arrive sur le devant de la scène. Agissant sur les ordres de la princesse, elle a un rôle différent. Elle représente toutes ces femmes qui n ont pas de rôle central mais sont prêtes à se mobiliser quand il le faut. Comme elle a un statut dépendant et inférieur, elle retourne en arrière-plan dès son action accomplie, et c est donc la fille de Pharaon qui restera dans les mémoires comme celle qui a sauvé Moïse. Ses compagnes semblent passives. Elles se promènent le long du Nil. Même si elles ne participent pas activement au sauvetage de l enfant comme le fait l amah, il ne faut pas sous-estimer leur importance et leur rôle. Elles accompagnent la fille de Pharaon et forment son entourage, lui apportant protection et soutien, comme un groupe de paires, de 20 P a g e

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23.

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. «Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. Pour faire suite au récit des disciples sur le chemin d Emmaüs et pour

Plus en détail

Quelques exemples de croyants célibataires

Quelques exemples de croyants célibataires Périodique de matière biblique pour les jeunes - Août 2013 - Numéro 16 Quelques exemples de croyants célibataires La situation du chrétien En 1 Corinthiens 7, Paul aborde le sujet du chrétien célibataire.

Plus en détail

Tétanisés par la spirale de la violence? Non!

Tétanisés par la spirale de la violence? Non! MERCREDI DES CENDRES B Frère Antoine-Emmanuel Jl 2, 12-18 ; Ps 50 2 Co 5, 20 6,2 ; Mt 6, 1-6.16-18 18 février 2015 Sanctuaire du Saint Sacrement, Montréal Tétanisés par la spirale de la violence? Non!

Plus en détail

Que fait l Église pour le monde?

Que fait l Église pour le monde? Leçon 7 Que fait l Église pour le monde? Dans notre dernière leçon, nous avons vu que les croyants ont des responsabilités vis-à-vis des autres croyants. Tous font partie de la famille de Dieu. Les chrétiens

Plus en détail

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Stephen Wang COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Mariage, sacerdoce, vie consacrée, diaconat permanent, célibat «Petits Traités Spirituels» Série III «Bonheur chrétien» éditions des Béatitudes Ava n t-p r o

Plus en détail

programme connect Mars 2015 ICF-Léman

programme connect Mars 2015 ICF-Léman programme connect Mars 2015 ICF-Léman Déroulement des soirées 19:00-19:30 Accueil 19:30-20:00 Repas 20:00-20:05 Fin de repas / nettoyages 20:05-20:15 Annonces / infos 20:15-20:45 Programme vidéo ou étude

Plus en détail

Ne vas pas en enfer!

Ne vas pas en enfer! Ne vas pas en enfer! Une artiste de Corée du Sud emmenée en enfer www.divinerevelations.info/pit En 2009, une jeune artiste de Corée du Sud qui participait à une nuit de prière a été visitée par JésusChrist.

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Cette révélation est donnée en français à Sulema, une femme née en 1954 au Salvador. Depuis plus de 30 ans, elle vit au Canada avec

Plus en détail

TENEZ-VOUS SUR VOS GARDES!

TENEZ-VOUS SUR VOS GARDES! Première rencontre : Autour du texte du 1 er Dimanche de l Avent. TENEZ-VOUS SUR VOS GARDES! La spiritualité des sectes Préparatifs : Une Bible, des coupures de presse avec des catastrophes, d autres coupures

Plus en détail

Charte des laïcs de l Assomption de Québec

Charte des laïcs de l Assomption de Québec Charte des laïcs de l Assomption de Québec, version au 12 juin 2009, page 1/5 Charte des laïcs de l Assomption de Québec Chapitre 1 er : Notre Esprit 1. Avènement du Règne de Dieu en nous et autour de

Plus en détail

Le Baptême de notre enfant

Le Baptême de notre enfant Le Baptême de notre enfant Baptême de notre enfant : Le à l église de Ce même jour, ils ont également reçu le baptême 1 Chers parents, Déroulement de la célébration (p 3-8) 1. Accueil et entrée dans l

Plus en détail

programme connect Mai 2015 ICF-Léman

programme connect Mai 2015 ICF-Léman programme connect Mai 2015 ICF-Léman Déroulement des soirées 19:00-19:30 Accueil 19:30-20:00 Repas 20:00-20:05 Fin de repas / nettoyages 20:05-20:15 Annonces / infos 20:15-20:45 Programme vidéo ou étude

Plus en détail

LE CHRIST, LA LOI ET LES ALLIANCES

LE CHRIST, LA LOI ET LES ALLIANCES Leçon 10 31 mai 6 juin SABBAT APÈS-MIDI Étude de la semaine: Gn 9.12-17, 17.2-12; Ga 3.15-28 ; Dt 9.9 ; He 10.11-18; He 9.15-28. Verset à mémoriser : «Voilà pourquoi il est le médiateur d une alliance

Plus en détail

22 Nous Reconnaissons la force du pardon

22 Nous Reconnaissons la force du pardon 22 Nous Reconnaissons la force du pardon 23 Par le rite pénitentiel, les chrétiens se tournent vers Dieu pour lui demander son pardon. Dieu nous reçoit tels que nous sommes et nous pardonne pour que nous

Plus en détail

Résister aux tentations et aux accusations

Résister aux tentations et aux accusations Résister aux tentations et aux accusations Jésus est venu détruire toute dette Exode 20.17 «Tu ne convoiteras pas!» Satan structure sa dette et travaille avec la tentation essentiellement à travers les

Plus en détail

Titre : «Ce n est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne des vieilles pommes» (Félix Leclerc)

Titre : «Ce n est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne des vieilles pommes» (Félix Leclerc) Pâques 5 (B) : 6 mai 2012 Cinquième Dimanche de Pâques : 6 mai 2012 Titre : «Ce n est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne des vieilles pommes» (Félix Leclerc) Référence Biblique : 1 ère

Plus en détail

Mais revenons à ces deux textes du sermon sur la montagne dans l évangile de Matthieu.

Mais revenons à ces deux textes du sermon sur la montagne dans l évangile de Matthieu. «AIMER SES ENNEMIS» «Qui veut prendre ta tunique, laisse lui aussi ton manteau». Si quelqu un te force à faire mille pas, fais-en deux mille avec lui». «Aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous persécutent»

Plus en détail

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE

DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Ecole d Application STURM Janvier-Février 2012 CM2 Salle 2 Mme DOUILLY DEBAT PHILO : L HOMOSEXUALITE Sujet proposé par les élèves et choisi par la majorité. 1 ère séance : définitions et explications Réflexion

Plus en détail

Partager? En parler avec les enfants de 6-11 ans

Partager? En parler avec les enfants de 6-11 ans Ecole du dimanche Partager? En parler avec les enfants de 6-11 ans Jeunes Ateliers-débat Réflexions bibliques Culte Témoignages Actions pour tous L objectif de cette séance est de montrer aux enfants que

Plus en détail

de ta famille et de la maison de ton père un peuple le nom une bénédiction! ceux qui te béniront ; mais qui te réprouvera,

de ta famille et de la maison de ton père un peuple le nom une bénédiction! ceux qui te béniront ; mais qui te réprouvera, Une lectio de Genèse 12,1-4 Il existe de savantes études consacrées à la vie d Abraham. Mais la vie de «notre Père Abraham» (Lc 1,73) est d abord dans la Parole de Dieu elle-même. Pour connaître Abraham,

Plus en détail

QUATRIÈME OBJECTIF: VOUS AVEZ ÉTÉ CONÇU POUR SERVIR DIEU

QUATRIÈME OBJECTIF: VOUS AVEZ ÉTÉ CONÇU POUR SERVIR DIEU QUATRIÈME OBJECTIF: VOUS AVEZ ÉTÉ CONÇU POUR SERVIR DIEU VERSET CLÉ Nous sommes simplement des serviteurs de Dieu... Chacun de nous accomplit le devoir que le Seigneur lui a confié: j ai mis la plante

Plus en détail

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc Bienvenue à l âge de la majorité! l État vous présente vos droits et devoirs ainsi que les principes fondamentaux de la République à travers «Le Livret du Citoyen» Nom... Prénom... Date de naissance...

Plus en détail

L Annonciation Dialogue pastoral Auteure Ghislaine Rigolt Beaudoin

L Annonciation Dialogue pastoral Auteure Ghislaine Rigolt Beaudoin Catéchèse 1 Apprendre que Dieu parle au fond de notre cœur Découvrir le récit de l Annonciation 1 Accueil et chant Encore un peu de temps de Christiane Gaud et Jean Humenry Activité de bricolage «Comment

Plus en détail

Emmanuel, Dieu avec nous

Emmanuel, Dieu avec nous Emmanuel, Dieu avec nous Jésus, un homme comme nous, dans une chair de péché Texte : Matthieu 1:18-23 (Ce que croit les Ad7J, p. 103, 55) Connaissez-vous la généalogie de Jésus? Luc 3:31 - Fils de David

Plus en détail

AUJOURD HUI SI VOUS ENTENDEZ SA VOIX. «7 Aujourd hui, si vous entendez ma voix, n endurcissez pas vos cœurs.» (Hébreux 4, 7)

AUJOURD HUI SI VOUS ENTENDEZ SA VOIX. «7 Aujourd hui, si vous entendez ma voix, n endurcissez pas vos cœurs.» (Hébreux 4, 7) AUJOURD HUI SI VOUS ENTENDEZ SA VOIX «7 Aujourd hui, si vous entendez ma voix, n endurcissez pas vos cœurs.» (Hébreux 4, 7) Ce cri, c est celui des prophètes, bien avant la venue du Christ, à l adresse

Plus en détail

DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT

DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT Guide d enseignement et Feuilles d activité de l élève DONNÉES PRÉLIMINAIRES POUR L ENSEIGNANTE OU L ENSEIGNANT Qu est-ce que l intimidation (bullying)? L intimidation est le fait de tourmenter de façon

Plus en détail

Intentions de prière du Saint Père confiées à l Apostolat de la Prière. pour l année 2015 JANVIER FEVRIER MARS AVRIL

Intentions de prière du Saint Père confiées à l Apostolat de la Prière. pour l année 2015 JANVIER FEVRIER MARS AVRIL Intentions de prière du Saint Père confiées à l Apostolat de la Prière pour l année 2015 Universelle La promotion de la paix JANVIER Pour que ceux qui appartiennent aux différentes traditions religieuses

Plus en détail

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital.

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital. 27 juin 2015 Le partage est un élément vital. Notre démarche Notre chemin Dans un premier temps, nous sommes partis de mots qui expriment ce qui est essentiel pour nous, indispensable pour bien vivre.

Plus en détail

CHANT AVEC TOI NOUS IRONS AU DÉSERT (G 229)

CHANT AVEC TOI NOUS IRONS AU DÉSERT (G 229) CHANT AVEC TOI NOUS IRONS AU DÉSERT (G 229) 1 Seigneur, avec toi nous irons au désert, Poussés comme toi par l Esprit (bis). Et nous mangerons la parole de Dieu Et nous choisirons notre Dieu Et nous fêterons

Plus en détail

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS

LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS LA MAISON DE POUPEE DE PETRONELLA DUNOIS Je suis une poupée dans une maison de poupée. Un jour j ai quitté mari et enfants, pourquoi? je ne sais plus très bien. À peine le portail s était-il refermé derrière

Plus en détail

Dans le noir, je l entends qui m appelle RENCONTRE PRÉPARATOIRE

Dans le noir, je l entends qui m appelle RENCONTRE PRÉPARATOIRE Complément à la rencontre préparatoire GUIDE Dans le noir, je l entends qui m appelle ÉTAPE Qu est-ce que je vise dans cette rencontre? Permettre aux enfants d avoir une impression positive par rapport

Plus en détail

La doctrine de la mise en œuvre de la rédemption

La doctrine de la mise en œuvre de la rédemption La doctrine de la mise en œuvre de la rédemption La doctrine de la mise en œuvre de la rédemption...1 Leçon 8 : L adoption (membre de la famille de Dieu)...2 Introduction...2 A. Les bases bibliques de

Plus en détail

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU».

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU». Le besoin de contrôler Le comportement compulsif de tout vouloir contrôler n est pas mauvais ou honteux, c est souvent un besoin d avoir plus de pouvoir. Il s agit aussi d un signe de détresse; les choses

Plus en détail

Les jeunes (12 et +) et la prière Quelques idées d'animations...

Les jeunes (12 et +) et la prière Quelques idées d'animations... Les jeunes (12 et +) et la prière Quelques idées d'animations... Au fait, la prière c est quoi, quand, comment, pourquoi? Utilisez cette courte vidéo de 2 pour faire réfléchir les jeunes sur le thème de

Plus en détail

UN CERTAIN ÉVANGILE SOCIAL

UN CERTAIN ÉVANGILE SOCIAL UN CERTAIN ÉVANGILE SOCIAL La bonne nouvelle chantée par les anges au-dessus des collines de Bethléem dans la nuit où naquit le Sauveur du monde, n était que le commencement de la manifestation de cet

Plus en détail

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS

GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH) QUESTIONNAIRE POUR LES ENFANTS ET LES JEUNES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS Strasbourg, 17 février 2010 [cdcj/cdcj et comités subordonnés/ documents de travail/cj-s-ch (2010) 4F final] CJ-S-CH (2010) 4F FINAL GROUPE DE SPECIALISTES SUR UNE JUSTICE ADAPTEE AUX ENFANTS (CJ-S-CH)

Plus en détail

Action de l UE : défendre les droits des victimes

Action de l UE : défendre les droits des victimes défendre les droits des victimes Quel est le problème? Chaque année dans l UE, plus de 75 millions de personnes sont victimes de délits graves et 40 000 meurent dans des accidents de la route. Ces événements

Plus en détail

FEDERATION DES MINISTERES ET ŒUVRES DE NAZARETH INSTITUT BIBLIQUE INTERNATIONAL NEHEMIE SOMMAIRE

FEDERATION DES MINISTERES ET ŒUVRES DE NAZARETH INSTITUT BIBLIQUE INTERNATIONAL NEHEMIE SOMMAIRE Page : 1 / 11 SOMMAIRE Introduction Chapitre I) L esprit humain Chapitre II) Les alliances de la bible Chapitre III) Jésus dans l Ancienne et la Nouvelle Alliance Chapitre IV) Leçon sur l alliance de sang

Plus en détail

13 Quelle est l église du Nouveau Testament?

13 Quelle est l église du Nouveau Testament? DU NOUVEAU TESTAMENT? 169 13 Quelle est l église du Nouveau Testament? Ainsi, nous qui sommes plusieurs, nous formons un seul corps en Christ et nous sommes tous membres les uns des autres (Rm 12.5). Par

Plus en détail

Les rapports du chrétien avec les autres

Les rapports du chrétien avec les autres Leçon 13 Les rapports du chrétien avec les autres C était le moment des témoignages, lors de notre rencontre du lundi matin, à la chapelle de l Ecole biblique. Une jeune fille nommée Olga se leva pour

Plus en détail

NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE. idees-cate

NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE. idees-cate NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE idees-cate 16 1 L'EVANGILE DE SAINT LUC: LE FILS PRODIGUE. Luc 15,11-24 TU AS TERMINE LE LIVRET. PEUX-TU DIRE MAINTENANT, QUI EST LE PERE POUR TOI? Un Père partage

Plus en détail

L accomplissement de son humanité

L accomplissement de son humanité Mercredi 15 août 2012 Assomption de la Vierge Marie Commentaire Père Nicolas Tarralle, assomptionniste L accomplissement de son humanité Or, quand Élisabeth entendit la salutation de Marie, l enfant tressaillit

Plus en détail

Mylène a besoin d aide!

Mylène a besoin d aide! ER ER Cahier de l élève Mylène a besoin d aide! Enseignement religieux 5 e année Nom de l élève 5 e année 1 Mylène a besoin d aide Description de tâche Dans cette tâche, tu examineras la situation de Mylène

Plus en détail

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit

J ai droit, tu as droit, il/elle a droit J ai droit, tu as droit, il/elle a droit Une introduction aux droits de l enfant Toutes les personnes ont des droits. Fille ou garçon de moins de 18 ans, tu possèdes, en plus, certains droits spécifiques.

Plus en détail

«Tous les autres le font» L influence, les fréquentations et les consommations.

«Tous les autres le font» L influence, les fréquentations et les consommations. LA LETTRE AUX PARENTS N o 2 Cher-s Parent-s, «Tous les autres le font» L influence, les fréquentations et les consommations. L adolescence est une période de changement de contexte scolaire ou de formation

Plus en détail

CÉLÉBRATION PÉNITENTIELLE 2011 COMMISSARIAT DE TERRE SAINTE AU CANADA

CÉLÉBRATION PÉNITENTIELLE 2011 COMMISSARIAT DE TERRE SAINTE AU CANADA CÉLÉBRATION PÉNITENTIELLE 2011 COMMISSARIAT DE TERRE SAINTE AU CANADA Suggestions de chants L animation de cette célébration suppose un choix de chants centrés sur la paix qui peuvent en accompagner le

Plus en détail

1. Le Psaume 23 est un psaume bien connu, souvent mémorisé, c'est le psaume du Berger: dire

1. Le Psaume 23 est un psaume bien connu, souvent mémorisé, c'est le psaume du Berger: dire Titre:JE NE MANQUERAI DE RIEN Texte:PSAUME 23 Thème:La toute suffisance en l'eternel But:Que les croyants augmentent leur confiance en Dieu INTRODUCTION 1. Le Psaume 23 est un psaume bien connu, souvent

Plus en détail

Là où vont nos pères1

Là où vont nos pères1 Là où vont nos pères1 Ces pages ne cherchent pas à servir de guide d interprétation pour cet album sans paroles. Chacun y cherchera et y trouvera des significations personnelles, des situations familières

Plus en détail

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices

Attirez-vous les Manipulateurs? 5 Indices Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent 1 Attirez-vous les Manipulateurs? Claire Parent Mini livre gratuit Sherpa Consult Bruxelles, Mai 2012 Tous droits de reproduction, d'adaptation et de traduction

Plus en détail

Homélie Fête Patronale du séminaire Sainte Thérèse de l'enfant Jésus

Homélie Fête Patronale du séminaire Sainte Thérèse de l'enfant Jésus Homélie Fête Patronale du séminaire Sainte Thérèse de l'enfant Jésus Chers fidèles du Christ, Chers séminaristes, La fête de Sainte Thérèse de l Enfant Jésus, patronne de votre séminaire, permet chaque

Plus en détail

Du 6 au 14 août Neuvaine de préparation à la fête de l Assomption

Du 6 au 14 août Neuvaine de préparation à la fête de l Assomption Religieuses de l Assomption 17 rue de l Assomption 75016 Paris France Du 6 au 14 août Neuvaine de préparation à la fête de l Assomption U n c h e m i n d E s p é r a n c e a v e c M a r i e www.assumpta.fr

Plus en détail

Choisir et décider ensemble

Choisir et décider ensemble Choisir et décider ensemble Catherine Ollivet Présidente de l'association France Alzheimer 93, coordinatrice du groupe de réflexion et de recherche "éthique et vieillesse", Espace éthique/ap-hp, membre

Plus en détail

Pour toutes les fois où nous étions trop occupés pour nous soucier des autres,

Pour toutes les fois où nous étions trop occupés pour nous soucier des autres, Prières de confession et assurance du pardon Pour toutes les fois où nous étions trop occupés pour nous soucier des autres, Pour toutes les fois où nous étions trop fatigués pour nous préoccuper de nos

Plus en détail

«Ce n est pas correct!»

«Ce n est pas correct!» Pour de plus amples renseignements Pour vous renseigner sur ce que fait le gouvernement du Canada pour les aînés ou pour trouver des services et des programmes de soutien offerts dans votre province ou

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

Comment atteindre ses objectifs de façon certaine

Comment atteindre ses objectifs de façon certaine Ressources & Actualisation Le partenaire de votre bien-être et de votre accomplissement Comment atteindre ses objectifs de façon certaine À l attention du lecteur, Ce présent document est protégé par la

Plus en détail

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.»

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.» Métonymie : image désuète de l instrument servant à écrire. Représentation traditionnelle et glorieuse du travail de l écrivain. Allusion à une époque révolue. Idée de durée, de permanence. edoublée dans

Plus en détail

LE PROCÈS DE MACHIAVEL

LE PROCÈS DE MACHIAVEL LE PROCÈS DE MACHIAVEL II. L INTENTION POLITIQUE DE BOCCALINI Boccalini était-il antimonarchiste et républicain ou n était-il qu un observateur résigné, sarcastique, sceptique? Deux raisons principales

Plus en détail

En la fête de l Assomption de la Vierge Marie, Homélie pour une profession perpétuelle 1

En la fête de l Assomption de la Vierge Marie, Homélie pour une profession perpétuelle 1 Vies consacrées, 83 (2011-3), 163-168 En la fête de l Assomption de la Vierge Marie, Homélie pour une profession perpétuelle 1 «Un signe grandiose apparut dans le ciel» : ce signe, c est le voyant de Patmos

Plus en détail

Chap 4 : Etablir la relation entre les acteurs. I. Appréhender le groupe social. A. Identifier la nation de rapport social. 1. Les groupes sociaux

Chap 4 : Etablir la relation entre les acteurs. I. Appréhender le groupe social. A. Identifier la nation de rapport social. 1. Les groupes sociaux I. Appréhender le groupe social Chap 4 : Etablir la relation entre les acteurs A. Identifier la nation de rapport social 1. Les groupes sociaux Le groupe se définit par la réunion de plusieurs personnes

Plus en détail

La Neuvaine de l'assomption

La Neuvaine de l'assomption La Neuvaine de l'assomption 6 au 14 août 2012-15 août fête de l'assomption Après chaque journée, terminer par une dizaine de chapelet aux intentions de Marie. Confession et communions recommandés durant

Plus en détail

LA NOUVELLE ALLIANCE. Auteur: Mike Oppenheimer. Version originale anglaise: www.letusreason.org

LA NOUVELLE ALLIANCE. Auteur: Mike Oppenheimer. Version originale anglaise: www.letusreason.org La Nouvelle Alliance L'AMOUR DE LA VÉRITÉ www.amourdelaverite.com LA NOUVELLE ALLIANCE Auteur: Mike Oppenheimer Version originale anglaise: www.letusreason.org Il y a deux alliances majeures dans la Bible.

Plus en détail

Vies consacrées, 78 (2006-3), 182-186

Vies consacrées, 78 (2006-3), 182-186 Vies consacrées, 78 (2006-3), 182-186 Le célibat consacré, le célibat non choisi: Epousailles ou naissance d en-haut? La consécration du corps au Christ est un élément essentiel dans la vie de tout baptisé.

Plus en détail

LE CHEMIN DE CROIX DE NOTRE DAME DE ROCHEFORT

LE CHEMIN DE CROIX DE NOTRE DAME DE ROCHEFORT LE CHEMIN DE CROIX DE NOTRE DAME DE ROCHEFORT Le 7 mars 1867, un acte d acquisition est passé par les pères Mariste avec la commune de Rochefort par devant M. Dutour, notaire à Rochefort, portant sur un

Plus en détail

Echange des consentements

Echange des consentements Echange des consentements Echange des consentements 100 Voici arrivé le moment fort de la célébration de votre mariage : le temps de l échange des consentements. Votre oui devant Dieu et tous les témoins

Plus en détail

POURQUOI DIEU PERMET-IL LE MAL? Masson Alexis - www.epistheo.com

POURQUOI DIEU PERMET-IL LE MAL? Masson Alexis - www.epistheo.com POURQUOI DIEU PERMET-IL LE MAL? 1 Pourquoi Dieu permet-il le mal? Brève initiation au problème du mal MASSON Alexis Philosophie de la Religion www.epistheo.com 2 Première Partie UN SERIEUX PROBLEME 3 1

Plus en détail

Traduction. Madame la Haut-Commissaire, Monsieur le Président, Excellences, Mesdames, Messieurs,

Traduction. Madame la Haut-Commissaire, Monsieur le Président, Excellences, Mesdames, Messieurs, Traduction Discours de Monsieur Joachim Gauck, président de la République fédérale d Allemagne, au Conseil des droits de l homme des Nations Unies le 25 février 2013 à Genève Madame la Haut-Commissaire,

Plus en détail

Histoire de Manuel Arenas

Histoire de Manuel Arenas Histoire de Manuel Arenas Dieu est le seul Dieu vivant nous pouvons Lui faire entièrement confiance! Source : Hugh Steven, «Manuel» ( 1970 Wycliffe Bible Translators) En français : «Manuel le Totonac»

Plus en détail

Comment Dieu s adresse-t-il à moi?

Comment Dieu s adresse-t-il à moi? Leçon 6 Comment Dieu s adresse-t-il à moi?... A vrai dire, je ne L ai jamais entendu. «Partez, partez, sortez de là! Ne touchez à rien d impur!» La voix se fait insistante ; elle a une note d autorité

Plus en détail

5 postures pour mobiliser le don

5 postures pour mobiliser le don Confiance Sollicitude Réciprocité d engagement Tirer partie de son Relance expérience relationnelle constructive 5 postures pour mobiliser le don Attention à soi Alliance : Lier sans défier Donner Recevoir

Plus en détail

Parent avant tout Parent malgré tout. Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille.

Parent avant tout Parent malgré tout. Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille. Parent avant tout Parent malgré tout Comment aider votre enfant si vous avez un problème d alcool dans votre famille. Edition: Addiction Suisse, Lausanne 2012 Que vous soyez directement concerné-e ou que

Plus en détail

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

Chante le matin. Chansonnier p. 33

Chante le matin. Chansonnier p. 33 de Yves Duteil Chante le matin Chante le matin qui vient te réveiller, Chante le soleil qui vient te réchauffer, Chante le ruisseau dans le creux du rocher, Le cri de l oiseau dans le ciel l été. La, la,

Plus en détail

Souvenir de la nuit du 4 1

Souvenir de la nuit du 4 1 SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 2 : SOUVENIR DE LA NUIT DU 4 1 / 5 Souvenir de la nuit du 4 1 Conforme aux nouvelles dispositions de l épreuve du nouveau brevet des collèges [...] Est-ce que ce n est pas

Plus en détail

Visita ad limina Apostolorum dei Presuli della Conferenza Episcopale del Benin

Visita ad limina Apostolorum dei Presuli della Conferenza Episcopale del Benin N. 0311 Lunedì 27.04.2015 Visita ad limina Apostolorum dei Presuli della Conferenza Episcopale del Benin Il Santo Padre Francesco ha ricevuto questa mattina in Udienza i Vescovi della Conferenza Episcopale

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

Cela lui fut imputé à justice. Lecture de l épître de Saint-Paul aux Romains, chapitre 3, versets 27 à 31 et chapitre 4 versets 1 à 25 :

Cela lui fut imputé à justice. Lecture de l épître de Saint-Paul aux Romains, chapitre 3, versets 27 à 31 et chapitre 4 versets 1 à 25 : Cela lui fut imputé à justice Lecture de l épître de Saint-Paul aux Romains, chapitre 3, versets 27 à 31 et chapitre 4 versets 1 à 25 : Où donc est le sujet de se glorifier? Il est exclu. Par quelle loi?

Plus en détail

Les Principes fondamentaux

Les Principes fondamentaux Les Principes fondamentaux DU MOUVEMENT INTERNATIONAL DE LA CROIX-ROUGE ET DU CROISSANT-ROUGE Christoph von Toggenburg/CICR Les Principes fondamentaux du Mouvement international de la Croix-Rouge et du

Plus en détail

Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici».

Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici». 1. Apprenez à votre enfant la Règle «On ne touche pas ici». Près d un enfant sur cinq est victime de violence sexuelle, y compris d abus sexuels. Vous pouvez empêcher que cela arrive à votre enfant. Apprenez

Plus en détail

Témoignages recueillis lors de nos rencontres VATICAN II à Richebourg et Laventie. Le

Témoignages recueillis lors de nos rencontres VATICAN II à Richebourg et Laventie. Le Témoignages recueillis lors de nos rencontres VATICAN II à Richebourg et Laventie. Le 22/10/2012. I Souvenirs. - d un grand renouveau dans l Eglise- l église. Les chrétiens aspiraient à ce renouveau. On

Plus en détail

«Ce Qui Sort de la Bouche de l Éternel»

«Ce Qui Sort de la Bouche de l Éternel» «Ce Qui Sort de la Bouche de l Éternel» Quelqu un remarqua un jour une chose étrange dans un cimetière. Une grande pierre tombale portait l épitaphe suivante : Passant, réfléchis et arrêt-toi Tu es là

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

Cours de Leadership G.Zara «LEADERSHIP»

Cours de Leadership G.Zara «LEADERSHIP» «LEADERSHIP» Est-il possible de DÉVELOPPER LES COMPÉTENCES DE LEADERSHIP? PROGRAMME DU COURS 1. Introduction 2. Les fondamentaux du Leadership 3. Valeurs, attitudes et comportements 4. Les 10 devoirs du

Plus en détail

Donner, léguer... pour la vie et les projets de l Église Réformée à Lyon. Parlons-en!

Donner, léguer... pour la vie et les projets de l Église Réformée à Lyon. Parlons-en! Donner, léguer... pour la vie et les projets de l Église Réformée à Lyon Parlons-en! 2 Les dons dons classiques dons «ISF» L unique ressource financière de l Église, c est le don. Dans un monde qui a tendance

Plus en détail

Le Livret du Citoyen

Le Livret du Citoyen Le Livret du Citoyen Bienvenue à l âge de la majorité! Vous venez d avoir 18 ans et à l occasion de la remise de votre carte d électeur, l État vous présente vos droits et devoirs ainsi que les principes

Plus en détail

Activités autour du roman

Activités autour du roman Activité pédagogique autour du roman Un chien différent, de Laura Cousineau ISBN 978-2-922976-13-7 ( 2009, Joey Cornu Éditeur) Téléchargeable dans la rubrique Coin des profs sur 1 Activités

Plus en détail

5 clés pour plus de confiance en soi

5 clés pour plus de confiance en soi ASSOCIATION JEUNESSE ET ENTREPRISES Club SEINE-ET- MARNE 5 clés pour plus de confiance en soi Extrait du guide : «Vie Explosive, Devenez l acteur de votre vie» de Charles Hutin Contact : Monsieur Jackie

Plus en détail

Evaluation de l organisation interne

Evaluation de l organisation interne Module 1 Module Evaluation de l organisation interne Table des matières SECTION 1 Mission et valeurs 34 SECTION 2 Gestion 1 40 SECTION 3 Gestion 2 46 T E A R F U N D 2 0 0 3 33 Module 1 Section 1 Mission

Plus en détail

Funérailles Robert Massé, c.s.v. 13 avril 2013 Ap 21: 1-5a.6b-7 - Mt 11:25-28

Funérailles Robert Massé, c.s.v. 13 avril 2013 Ap 21: 1-5a.6b-7 - Mt 11:25-28 Funérailles Robert Massé, c.s.v. 13 avril 2013 Ap 21: 1-5a.6b-7 - Mt 11:25-28 Venez à moi vous qui peinez..., je vous procurerai le repos. Dimanche dernier, dimanche des «Pâques closes», Robert nous a

Plus en détail

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE!

JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! rétablissement et psychose / Fiche 1 JE NE SUIS PAS PSYCHOTIQUE! JJérôme s énerve : «Je ne suis pas psychotique! Vous ne dites que des conneries! Je suis moi, Jérôme, et je ne vois pas le monde comme vous,

Plus en détail

Service de presse 15 20 novembre 2014

Service de presse 15 20 novembre 2014 Service de presse 15 20 novembre 2014 40 ans après la ratification de la Convention européenne des droits de l homme (CEDH) Les droits fondamentaux remis en question Isabelle Bindschedler Un soutien pour

Plus en détail

Guide d intervention sur. l intimidation. destiné aux intervenants - 1 -

Guide d intervention sur. l intimidation. destiné aux intervenants - 1 - Guide d intervention sur l intimidation destiné aux intervenants - 1 - Rédaction Linda Laliberté : Mélanie Blais : Michèle Gariépy : Joanie Charrette : Espace Bois-Francs InterVal Pacte Bois-Francs organisme

Plus en détail

LA NOUVELLE ALLIANCE

LA NOUVELLE ALLIANCE 1. Introduction Qu est-ce qu une alliance dans la Bible? LA NOUVELLE ALLIANCE 1. un contrat, un accord, un arrangement; 2. deux parties contractantes : Dieu & l homme/les hommes; 3. les deux parties contractantes

Plus en détail

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Fiche pédagogique Le thème du 49 e épisode dirige l attention sur une question fondamentale lorsqu il s agit de développer la pensée des enfants,

Plus en détail

Relation soignant / soigné

Relation soignant / soigné Relation soignant / soigné 3 métiers impossibles selon Freud : gouverner soigner éduquer Car met les personnes dans une situation de dépendance et d autorité Relation = activité ou une situation dans laquelle

Plus en détail

Charte de la laïcité à l École Charte commentée

Charte de la laïcité à l École Charte commentée Charte de la laïcité à l École Charte commentée Ce document propose un commentaire de la phrase de préambule et de chacun des articles de la Charte de la laïcité à l École. Il explicite le sens des principales

Plus en détail

Y A-T-IL COUPLE? Introduction. Pour qu il y ait couple, il faut du temps

Y A-T-IL COUPLE? Introduction. Pour qu il y ait couple, il faut du temps Introduction Y A-T-IL COUPLE? Au fil des siècles et au fil des années, la société se transforme et avec elle, la valeur accordée à la réussite sociale, à la famille mais surtout à l amour. Dans le monde

Plus en détail

CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT)

CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT) CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT) FACONNER ENSEMBLE L OIT DU FUTUR «Pour tout ce qui a été, merci. Pour tout ce qui sera, oui.» (Dag

Plus en détail

COMMUNIQUÉ LE PETIT LIVRET. pour dire STOP. aux idées fausses sur. la pauvreté

COMMUNIQUÉ LE PETIT LIVRET. pour dire STOP. aux idées fausses sur. la pauvreté LE PETIT LIVRET pour dire COMMUNIQUÉ STOP aux idées fausses sur la pauvreté LE PETIT LIVRET pour dire COMMUNIQUÉ As-tu déjà entendu dire : «On est chômeur parce qu on ne veut pas travailler»? C est une

Plus en détail