Exprimer c est exister!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Exprimer c est exister!"

Transcription

1 «La perte du lieu, c est comme la perte d un autre, du dernier autre, du fantôme qui vous accueille chez vous lorsque vous rentrez seul» Marc Augé, Journal d un SDF/Ethnofiction, La Librairie du XXIe siècle, Seuil, 2011 Action et Recherche Culturelles Analyse 2013

2 Exprimer c est exister! L expression de soi, que ce soit au travers de la fiction, de la poésie, d un article peut être à l origine d une reconstruction de l image de soi permettant d ouvrir de nouveaux possibles. A travers trois exemples, cette analyse aborde l importance d offrir des lieux de parole aux laissés-pourcompte de nos sociétés. Quand on vit dans la rue : exprimer c est exister Dans la déclaration de Fribourg relative aux droits culturels 1, on peut lire que les droits culturels sont essentiels à la dignité humaine. On peut lire aussi que le terme culture recouvre, entre autres, les modes de vie par lesquels une personne ou un groupe exprime son humanité et les significations qu il donne à son existence et à son développement Si ces principes énoncés sont sous-tendus par celui, fondamental, de dignité humaine, on peut se demander si celui qui vit sans toit, sans adresse, sans papiers échappe aux louables intentions d un texte fondateur en en étant, en quelque sorte, écarté ; car comment nourrir sa culture lorsque l on vit dans la rue? Ou bien, ce mode de vie, non choisi le plus souvent, serait-il porteur d une forme de culture propre? Et si, comme le dit Patrice Meyer-Bisch, membre du groupe de Fribourg 2, «Ma culture, c est ma peau» : que fait la personne Sans Domicile Fixe (SDF) de cette peau qu il traîne au hasard des rues? Que donne-t-il à voir de lui? Comment exprime-t-il qui il est et quel sens il donne à sa vie? On entend aussi par culture, «la représentation que l on se fait de soi et du monde( ). Les valeurs, les comportements qui en découlent et les attitudes des conduites et modes de vie qui les incarnent ( )» 3. Mais qu en subsiste-t-il lorsqu est bafoué le droit au logement? Le sans domicile porte, aux yeux du passant, le manteau de la rue ; il nourrit sa nouvelle culture d urbanité à fleur de peau. Sous ces signes extérieurs de déchéance, il 1 Les droits culturels, Déclaration de Fribourg, Déclaration des droits culturels, en vue de favoriser leur reconnaissance et leur mise en œuvre à fois aux niveaux local, national, régional et universel. Le texte est une nouvelle version, profondément remaniée d un projet rédigé pour l UNESCO1 par le groupe de travail international, peu à peu appelé «groupe de Fribourg» organisé à partir de l Institut interdisciplinaire d éthique et des droits de l homme de l université de Fribourg en Suisse. 2 Ibidem 3 P. Meyer-Bisch, Les droits culturels. Projet de déclaration, Paris/Fribourg, Unesco, Ed. Universitaires, Action et Recherche Culturelles - Analyse

3 y a pourtant une autre histoire, celle d avant le basculement sur le pavé. Mais cette histoire ancienne est gommée par les pertes en chaîne de tout ce qui pose un individu dans une société, ce que Pierre Bourdieu nomme habitus 4. Les personnes sans logis perdent peu à peu toutes les références qui tissent le quotidien de la plupart d entre nous : la famille, le statut social et socio-économique, l environnement social, un mode de vie partagé... Comment être au monde sans pouvoir s extraire physiquement de tous ses bruits, sans lieu de ressourcement? Comment trouver en soi des raisons de se relever, d être debout lorsqu on ne sait plus comment reprendre sa place dans la société? Autant de questions qui restent sans réponse, celles apportées se limitant le plus souvent à une aide matérielle ponctuelle, protégeant le corps et ne se souciant pas des âmes blessées. Vivre sans domicile fixe, c est pourtant bel et bien perdre peu à peu son identité, construite sur des références communes. De l importance de dire, de se dire Heureusement, certains l ont bien compris et ont fait une priorité de la rencontre avec les personnes «à la marge», parmi lesquelles les habitants de la rue. Nous allons voir, à travers trois exemples concrets, comment donner la parole aux «sans-voix», c est leur permettre d exister dans l espace public. Le Collectif Manifestement a vu le jour à Bruxelles en Ses membres se sont fixé pour objectif d organiser chaque année une manifestation alliant performance artistique et questionnement citoyen. Fin 2010, année européenne de lutte contre la pauvreté et l exclusion sociale, choqué par le peu de considération portée aux personnes sans abri et par les dysfonctionnements dans le secteur de l aide qui leur est apportée, le Collectif a organisé une manifestation avec les SDF et a rassemblé leurs revendications dans un ouvrage collectif 5. La manifestation s est clôturée par un réveillon dans l ancien couvent du Gésu, à Saint-Josse ; un lieu occupé par des familles sans logement, des personnes sans papiers. Plusieurs membres du Collectif décidèrent alors de ne pas en rester là. Parmi eux, Anne Löwenthal, une journaliste. Ensemble, ils ont créé l asbl DoucheFLUX 6. L un des projets mené par l association est la réalisation d un mensuel : DoucheFLUX magazine dont Anne Löwenthal, est co-rédactrice en chef aux côtés d un journaliste qui a connu la rue. Les articles sont soit rédigés par les SDF ou dictés par 4 L habitus est un ensemble de dispositions durables, acquises, qui consiste en catégories d appréciation et de jugement et engendre des pratiques sociales ajustées aux positions sociales. Acquis au cours de la prime éducation et des premières expériences sociales, il reflète aussi la trajectoire et les expériences ultérieures. Dans : Anne-Catherine Wagner, Habitus, in Paugam Serge (dir.), Les 100 mots de la sociologie, Paris, Presses universitaires de France, coll. «Que Sais-Je?». 5 Revendications de (pré-)sdf bruxellois. Manifestation-livre. Ed. Citylights. Site Internet: 6 DoucheFLUX asbl : Action et Recherche Culturelles - Analyse

4 ceux-ci. L équipe de rédaction se réunit une fois par semaine lors d une permanence ouverte à tous. Certains participent à la mise en page, récoltent les interviews. Le magazine veut avant tout «Permettre aux précaires d ouvrir les yeux du lecteur sur leur réalité kafkaïenne, le réalisme de leur lutte et leur irréalisable humour!» lit-on sur le site Internet de l association «Dans DoucheFLUX magazine, le monde de la précarité «se raconte» au grand public sans langue de bois», explique Anne Löwenthal. Le magazine est aussi un outil au service des SDF. On y découvre des informations pratiques : où trouver une source d eau potable, un abri de nuit, des seringues gratuites etc. Il nous paraît essentiel de donner une parole à chacun et que chaque mode d expression soit accueilli. Pouvoir s exprimer, c est reconstruire peu à peu l estime de soi perdue. Les personnes SDF n ont plus aucune étiquette sociale qui les pose dans une société, ils ont des choses à faire valoir mais nulle part où les exprimer». Le projet DoucheFLUX permet aussi des rendez-vous réguliers, ce qui est très structurant lorsqu on n est attendu nulle part, lorsqu on vit au jour le jour, poursuit la rédactrice en chef. Les personnes savent qu on compte sur elles. Certains apprennent à taper à l ordinateur pour écrire leur article ou mettent leurs compétences au service de l association». Les exemplaires du magazine sont vendus en rue. Le nom de l association part d un constat : à Bruxelles, si chacun a de quoi dormir et se nourrir il n y a que trois douches «publiques et inconditionnelles», c est-à-dire gratuites et accessibles sans obligation de fournir des documents L asbl voudrait donc offrir aux personnes sans domicile un lieu confortable comprenant, outre des douches, des consignes, et un salon lavoir, des salles dans lesquelles différentes activités «épanouissantes intellectuellement» auraient lieu, parce que se divertir, utiliser ses compétences ou en acquérir sont nécessaires à la reconstruction de l estime de soi et à la reconquête d une qualité de vie. Un bâtiment a été trouvé. A ce jour, des dons ont permis de rassembler la moitié du montant nécessaire à son acquisition. «Pour l aménagement et les frais de fonctionnement, nous travaillons sur base de promesses de dons, puisque ces dépenses ne sont pas encore affectées. On se débrouillera pour trouver du matériel (serviettes de bain, mobilier, livres Dans ce lieu, il n y aura ni dortoir, ni réfectoire mais une bibliothèque, une salle de repos». Pour Anne Löwenthal, «On oublie que les SDF ont un cerveau. Ils ne viennent pas de nulle part, ils sont issus de tous les milieux socio-économiques. Ils ont des savoirs et des savoir-faire (il y a des graphistes, un journaliste, un plombier, un comptable ) et peuvent en acquérir de nouveaux. DoucheFLUX ne prend pas en charge les personnes de manière globale mais leur propose de prendre part ou d initier des activités ou des projets». L asbl souhaite donc offrir à ces personnes un lieu où prendre soin de soi et qui agirait aussi, par les activités proposées répondant aux souhaits de ces personnes, une sorte de tremplin pour leurs savoirs et leurs savoir-faire. Action et Recherche Culturelles - Analyse

5 Dire sa singularité Autre exemple, en France, celui des ateliers d écriture proposés par Ricardo Montserrat, un écrivain et auteur dramatique chilien. Soucieux lui aussi de partager, depuis son arrivée en France en 1992, sa plume avec les minorités qui subissent de plein fouet ce qu il appelle la dictature économique, Ricardo Montserrat 7 se définit luimême comme un «accoucheur de romans». C est ainsi que ses ateliers ont déjà «enfanté» plusieurs romans écrits avec des personnes en mal d'identité. Il travaille sur le savoir que possèdent les gens. «Je suis un écrivain et un auteur dramatique qui partage ce que je sais de l écriture et du monde, un rapport politique au monde, aussi, avec des gens qui ont accumulé une série de savoirs : savoir divorcer, savoir être licencié, savoir être battue par son mari... Des savoirs positifs et négatifs, mais qui, du moins quand on n est pas passé par la fenêtre, donnent une certaine force». Ricardo Montserrat invite donc des groupes de personnes «privées d emploi», sans domicile, privées de liberté, victimes de violence à exprimer à travers la fiction cette force. Il crée des lieux où l on peut, par l apprentissage et la pratique des différentes formes d expression (roman, théâtre, documentaire) «à la fois revendiquer et reconstruire son identité. Il s agit pour ces personnes, dit-il, d occuper un espace qui était a priori interdit : chacun a droit à la culture, à la fête, au plaisir, à la lumière». En plongeant dans la fiction, les personnes reprennent peu à peu le fil de leur propre vie et se reconnectent avec leur capacité à tracer un parcours de vie. Ricardo Montserrat résume par cette phrase ce qui sous-tend tout son travail en atelier d écriture : «L essentiel est de retrouver une manière originale et personnalisée d avancer». Dire «Je», c est se remettre debout Ngo Semzara Kabuta 8, est né au Congo. En 1958, venu chanter lors de l exposition universelle, il découvre la Belgique. Si son histoire plonge ses racines sur le continent africain, il n a de cesse de lancer des passerelles entre les continents et de relier les individus les uns aux autres, de les relier à leur environnement mais aussi à euxmêmes. Cela, à travers une pratique de la littérature orale africaine dont il fit le sujet de sa thèse de doctorat : l éloge de soi ou «expression publique de la personne», le Kasàlà en langue Cilùba du Congo. Ce professeur émérite de l Université de Gand 7 Ricardo Montserrat, Les Mains d'or avec les hôtes de l'hébergement d'urgence Le Phare, Béthune. Colères du Présent, Ed. Baleine sous le titre : Serial Mineur, Avec le collectif Roseback : Ne crie pas, Gallimard, Série noire, 2000 (Roubaix) - Avec le collectif Koc h Lutunn, Pomme d amour, Ramsay, 1999 (Pont-Aven) - Avec les Ateliers des Mauges, Le mouchoir dans la plaie, Siloë, Avec le collectif Kelt, Zone mortuaire, Gallimard, Série noire, 1997 (Lorient). Ricardo Montserrat, A corps écrits, Coll. «L Art pour quoi faire», Autrement, collection Mutations, septembre Ngo Semzara Kabuta, Eloge de soi, éloge de l autre, Coll. Pensée et perspectives africaines, P.I.E.-Peter Lang, Bruxelles, Action et Recherche Culturelles - Analyse

6 anime des ateliers se fondant sur cette pratique. «Le Kasàlà est émerveillement devant le phénomène humain et l univers». Le kasàlà dit «Je» et situe ce Je, unique et universel à la fois, dans sa lignée. Il plonge au cœur de la pensée africaine et dans le désir fondamental chez l homme de grandir, d être reconnu, aimé : d être quelqu un ; un besoin universel constate Jean Kabuta. Par le Kasàlà, la personne apparaît comme un héros qui relève des défis énormes. Le héros moderne lutte contre la faim, le froid, le manque, les ruptures. Par le Kasàlà, il reprend la parole, il relève la tête et prend la parole pour entendre sa voix, pour revendiquer son droit à l existence. «Le chant public du soi c est la bonne parole Champ d étonnements de rires de rythmes Cimetière des deux violences des épouvantails Hauteur d où l on se contemple de mille yeux» Extrait d un Kasàlà de Ngo Semsara Kabuta, récité à la journée d hommage au génie créateur africain, au musée royal de l Afrique centrale à Tervuren, en Et si nous allions rechercher dans cette sagesse venue de loin, des vérités capables d ouvrir réellement les yeux sur soi-même et sur l autre, là où de grandes déclarations internationales manquent terriblement de chaleur et de chair? Ces trois exemples montrent combien l expression de soi, que ce soit au travers de la fiction, de la poésie, d un article peut être à l origine d une reconstruction de l image de soi permettant d ouvrir de nouveaux possibles. La culture, passant par l écriture, est donc bien ici un vecteur de réinscription dans le tissu social. Elle doit être encouragée au même titre que d autres réponses structurelles et politiques. Au moment où le plan hiver bat son plein ces Robinson Crusoé modernes, perdus dans les îles urbaines ont à retrouver l estime de soi. Celle-ci passe par les regards bienveillants de ceux qui militent pour les remettre debout et surtout par le regard positif que ces personnes vont pouvoir poser sur elles-mêmes, en ayant saisi le formidable outil qu est l expression. Par Laurence Delperdange Journaliste dans la presse associative, animatrice dans l'education permanente Coordonnée par Carole Druez Coordinatrice Thématique ARC asbl. Action et Recherche Culturelles - Analyse

7 Publié avec le soutien du service de l Éducation permanente de la Fédération Wallonie-Bruxelles Editeur responsable : Jean-Michel DEFAWE ARC a.s.b.l. - rue de l Association 20 à 1000 Bruxelles Action et Recherche Culturelles Analyse 2013

La pédagogie du projet : Des projets pour émanciper

La pédagogie du projet : Des projets pour émanciper La pédagogie du projet : Des projets pour émanciper B O R I S VAESSEN 3 È M E B A C S C I E N C E S H U M A I N E S H E L M O S A I N T E C R O I X 2 0 1 3-2014 Plan : - Remise en contexte. - -Un projet

Plus en détail

Plus de 300 enfants de Mainvilliers et Vernouillet ont célébré cette date si importante pour eux!

Plus de 300 enfants de Mainvilliers et Vernouillet ont célébré cette date si importante pour eux! Avec la participation de la ville de Vernouillet (2 ème Ville Amie des enfants du département) Plus de 300 enfants de Mainvilliers et Vernouillet ont célébré cette date si importante pour eux! 19/20 Novembre

Plus en détail

Votre maison, votre appartement, c est la fondation sur laquelle vous construisez votre vie.

Votre maison, votre appartement, c est la fondation sur laquelle vous construisez votre vie. Un toit pour tous C est un droit Rentrer à la maison, se relaxer ou recevoir des amis, aimer et élever ses enfants, prendre soin de soi et de ses proches, organiser son travail et ses loisirs, s instruire

Plus en détail

ACTIVITÉS AUTOUR DU LIVRE. Montrer à l enfant une image et lui demander de raconter l histoire.

ACTIVITÉS AUTOUR DU LIVRE. Montrer à l enfant une image et lui demander de raconter l histoire. ACTIVITÉS AUTOUR DU LIVRE L'HISTOIRE D'UNE IMAGE Montrer à l enfant une image et lui demander de raconter l histoire. Matériel : photocopie d un page d album ou d'un livre (ne pas mettre de texte avec

Plus en détail

1ère fédération en France exclusive Coaching de Vie!

1ère fédération en France exclusive Coaching de Vie! Dossier de Presse Septembre 2015 1ère fédération en France exclusive Coaching de Vie! 2015 Création de la FEDERATION DE COACHING DE VIE! Vivre l accompagnement Coaching de Vie FCV Fédération de Coaching

Plus en détail

Compte rendu du Forum 6

Compte rendu du Forum 6 FORUM 6 L ÉDUCATION COMME DIACONIE L École, lieu d éducation à la fraternité Compte rendu du Forum 6 «J ai été des années durant un très mauvais élève, un moins que rien! Un jour j ai trouvé un bon professeur

Plus en détail

L ÉCOLE DE TECHNOLOGIE SUPÉRIEURE : ((LE GÉNIE POUR L INDUSTRIE))

L ÉCOLE DE TECHNOLOGIE SUPÉRIEURE : ((LE GÉNIE POUR L INDUSTRIE)) L ÉCOLE DE TECHNOLOGIE SUPÉRIEURE : ((LE GÉNIE POUR L INDUSTRIE)) Notes pour l allocution prononcée par M. Pierre Lucier, président de l université du Québec, lors de la collation des grades de l ÉCole

Plus en détail

Association Lire et Ecrire Section de Fribourg - Freiburg

Association Lire et Ecrire Section de Fribourg - Freiburg Association Lire et Ecrire Section de Fribourg - Freiburg PROJET : ATELIERS «LECTURE PARENT-ENFANT» Les ateliers «Lecture parent-enfant» sont des ateliers de formation et de prévention. Les parents y acquièrent

Plus en détail

Les cafés familiaux : conserver un lien social après la naissance de son enfant

Les cafés familiaux : conserver un lien social après la naissance de son enfant Les cafés familiaux : conserver un lien social après la naissance de son enfant Par Annick Faniel Un café familial. Qu est-ce que c est? En quoi consiste-t-il? Pourquoi ce nom? Un coup d oeil sur internet

Plus en détail

Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques

Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques Evaluer des élèves de Seconde par compétences en Sciences Physiques Introduction Depuis quelques années, le terme de «compétences» s installe peu à peu dans notre quotidien ; aussi bien dans la vie de

Plus en détail

Lève-toi et marche...

Lève-toi et marche... Lève-toi et marche... Salut! Te voilà EN ROUTE AVEC Avec qui? Avec l Esprit Saint, car tu l as reçu pour apprendre à devenir davantage l ami e de Jésus. Plus tu accueilles l Esprit Saint, plus il t aide

Plus en détail

A la découverte d'une librairie stéphanoise... La Librairie de Paris

A la découverte d'une librairie stéphanoise... La Librairie de Paris A la découverte d'une librairie stéphanoise... La Librairie de Paris Au sommaire > Comment les livres sont-ils mis en scène? > Une interview exlusive du gérant de la librairie > Le parcours d'un livre

Plus en détail

Dossier de presse 2013

Dossier de presse 2013 Dossier de presse 2013 Immeuble Le Méliès, 261 rue de Paris 93100 Montreuil Tél. 0142853952 Fax 0149950601 www.vacancesetfamilles.fr fede@vacancesetfamilles.asso.frfr 1 SOMMAIRE Présentation Vacances et

Plus en détail

ÉTHIQUE ET PROTECTION DE L ENFANCE :

ÉTHIQUE ET PROTECTION DE L ENFANCE : JOURNÉES INTERNATIONALES D ÉTUDES D ENFANCE ET PARTAGE Les 20 et 21 novembre 2007 UNESCO, Paris ÉTHIQUE ET PROTECTION DE L ENFANCE : UN ENGAGEMENT COLLECTIF Plus d informations sur : www.colloque.enfance-et-partage.org

Plus en détail

Devenons partenaires

Devenons partenaires Bureau Des Arts Bureau des Arts Chimie ParisTech Chimie Devenons partenaires BDA ENSCP - Chimie ParisTech 11, rue Pierre et Marie Curie 75005 Paris Chimie ParisTech Créée en 1896, Chimie ParisTech est

Plus en détail

Par alliance : Armando Perez

Par alliance : Armando Perez Par alliance : Armando Perez Thèmes France, francophonie et langue française Concept D origine cubaine, Armando Perez nous emmène dans les lieux qu il fréquente à Miami pour nous parler de lui-même, de

Plus en détail

Bob Mayer. Écrire un roman et se faire publier

Bob Mayer. Écrire un roman et se faire publier Bob Mayer Écrire un roman et se faire publier, 2008 pour le texte de la présente édition, 2014 pour la nouvelle présentation ISBN : 978-2-212-55815-9 Sommaire INTRODUCTION... 1 Outil n 1. Vous-même...

Plus en détail

La Menace du Stéréotype

La Menace du Stéréotype La Menace du Stéréotype Fabrice GABARROT Bureau M6158 - Uni Mail Université de Genève 40, Bld du Pont d'arve CH-1205 Genève SUISSE Courriel : Fabrice.Gabarrot@pse.unige.ch Les stéréotypes sont, pour simplifier,

Plus en détail

5 idées pour participer activement à la Journée du Fair Play. La Journée du Fair Play. 7 septembre 2013

5 idées pour participer activement à la Journée du Fair Play. La Journée du Fair Play. 7 septembre 2013 Editeur responsable: Panathlon Wallonie-Bruxelles asbl Illustration imaginée et réalisée par Jason Vandepeute, 13 ans. 5 idées pour participer activement à la Journée du Fair Play La Journée du Fair Play

Plus en détail

Dans l attente de votre réponse, favorable je l espère, veuillez agréer, Madame, Monsieur, l expression de mes sentiments les meilleurs.

Dans l attente de votre réponse, favorable je l espère, veuillez agréer, Madame, Monsieur, l expression de mes sentiments les meilleurs. Je suis actuellement en cinquième année d études universitaires pour la préparation d un Master 2 en Fiscalité et Droit des Affaires au Groupe Ecole des Hautes Etudes Commerciales à X. Je désire poursuivre

Plus en détail

Jacqueline HOCQUET, Coordination Internationale des Jeunesse Ouvrière Chrétienne

Jacqueline HOCQUET, Coordination Internationale des Jeunesse Ouvrière Chrétienne Jacqueline HOCQUET, Coordination Internationale des Jeunesse Ouvrière Chrétienne Avant d entrer dans le vif du sujet, je vous présenterai rapidement la CIJOC, puis je vous donnerai quelques exemples de

Plus en détail

La démocratie participative dans une association d'éducation permanente

La démocratie participative dans une association d'éducation permanente La démocratie participative dans une association d'éducation permanente L'expérience de l'equipe centrale au Cefoc Analyse 3 mai 2015 Centre de Formation Cardijn asbl Rue Saint-Nicolas, 84 5000 NAMUR (Belgique)

Plus en détail

MANUEL DE SURVIE. Vient de paraître. Quel plaisir, quand elle a entendu ses élèves citer de grands auteurs dans les couloirs du collège!

MANUEL DE SURVIE. Vient de paraître. Quel plaisir, quand elle a entendu ses élèves citer de grands auteurs dans les couloirs du collège! MANUEL DE SURVIE IS A Ç N A R F E D R U E S S E F O R DU P DOSSIER DE PRESSE Quel plaisir, quand elle a entendu ses élèves citer de grands auteurs dans les couloirs du collège! «Ce livre est une bouffée

Plus en détail

André Vanasse. romancier, essayiste, critique. Ses romans se présentent sous le même signe de la

André Vanasse. romancier, essayiste, critique. Ses romans se présentent sous le même signe de la André Vanasse Naïm Kattan André Vanasse est un homme multiple. Ecrivain, professeur, éditeur, directeur de revue. Toutes ses activités sont, certes, consacrées à la littérature. Ecrivain, il est romancier,

Plus en détail

Le Comité SOS Pauvreté est une table de concerta7on ayant pour objec7fs de:

Le Comité SOS Pauvreté est une table de concerta7on ayant pour objec7fs de: ! Le Comité SOS Pauvreté est une table de concerta7on ayant pour objec7fs de: Trouver des moyens de sensibiliser la popula3on à la situa3on de la pauvreté locale. Offrir un répertoire de ressources. Par3ciper

Plus en détail

MAITRISE DU LANGAGE ET DE LA LANGUE FRANCAISE au cycle 2 (programmes 2007)

MAITRISE DU LANGAGE ET DE LA LANGUE FRANCAISE au cycle 2 (programmes 2007) MAITRISE DU LANGAGE ET DE LA LANGUE FRANCAISE au cycle 2 (programmes 2007) Ces tableaux reprennent les compétences des programmes 2007. Ils servent de référentiel commun à tous les enseignants du cycle

Plus en détail

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt 13 CHAPITRE 2 Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt Pendant les premières années de leur vie, tous les enfants, y compris les enfants malentendants, apprennent rapidement et facilement les

Plus en détail

Le CEP prend racines. Dossier de présentation pour la Conférence de presse, Maison du Livre de Saint-Gilles, le mardi 3 juin 2014.

Le CEP prend racines. Dossier de présentation pour la Conférence de presse, Maison du Livre de Saint-Gilles, le mardi 3 juin 2014. Le CEP prend racines Dossier de présentation pour la Conférence de presse, Maison du Livre de Saint-Gilles, le mardi 3 juin 2014. Les Editions du CEP (Créations-Europe-Perspectives) : une nouvelle Maison

Plus en détail

Le magazine AIRES : «Handicap mental et recrutement»

Le magazine AIRES : «Handicap mental et recrutement» Le magazine AIRES : «Handicap mental et recrutement» N 1 Novembre 2015 Créée il y a 19 ans, la semaine européenne de l emploi des personnes handicapées a pour objectif de lutter contre les préjugés, et

Plus en détail

ENSEIGNEMENT DES TRAVEL D OR 2013

ENSEIGNEMENT DES TRAVEL D OR 2013 Paris, mars 2013 page 1 ENSEIGNEMENT DES TRAVEL D OR 2013 Analyse de Guillaume Weill, Directeur Général MetrixLab France 5 CLÉS DE SUCCÈS POUR L E-TOURISME EN 2013 Les enseignements présentés dans ce document

Plus en détail

Tableau des prestations

Tableau des prestations Tableau des prestations Prestations= services Modalités= outils/mise en œuvre du service /comment fait on? Références qualités : quelle qualité attend t-on du service rendu? Avoir un toit /Avoir un logement

Plus en détail

Projet : Prévention de la violence dans les cours de récréation

Projet : Prévention de la violence dans les cours de récréation Informations aux parents Projet : Prévention de la violence dans les cours de récréation Recherche-action sous la direction du Professeur Willy Lahaye Chercheurs responsables : Bruno Humbeeck, Frédéric

Plus en détail

SERGE BOUCHARD ANTHROPOLOGUE ET COMMUNICATEUR, CONFÉRENCE INAUGURALE DU FORUM SUR LE PLAN NORD, MAI 2012

SERGE BOUCHARD ANTHROPOLOGUE ET COMMUNICATEUR, CONFÉRENCE INAUGURALE DU FORUM SUR LE PLAN NORD, MAI 2012 Pour réaliser ses ambitions, notre ville s est dotée d un positionnement porteur et d une identité puissante et évocatrice. Ce document présente les fondements de notre marque, qui servira de tremplin

Plus en détail

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter

Comment être heureux en Amour. Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter Comment être heureux en Amour Découvrez l ERREUR N 1 que nous commettons toutes dans nos vies amoureuses et comment l éviter A propos de l auteure Régine Coicou est coach en rencontre et relation amoureuse.

Plus en détail

Évaluation du Fonds international pour la diversité culturelle

Évaluation du Fonds international pour la diversité culturelle Évaluation du Fonds international pour la diversité culturelle 1 Contexte La Fédération pour la diversité culturelle regroupe 43 coalitions nationales, dont près du deux tiers se trouvent dans des pays

Plus en détail

NOM et Prénom du responsable 2 de l élève : Adresse :.. Téléphone : Mobile : Mail : @...

NOM et Prénom du responsable 2 de l élève : Adresse :.. Téléphone : Mobile : Mail : @... Sco Scolarisation Maison Départementale des Personnes Handicapées 16 Rue Albert Einstein BP 10635 53000 LAVAL Éléments relatifs à un parcours de scolarisation et/ou de formation : support de recueil d

Plus en détail

Avant d être des notions abstraites faisant l objet d analyses savantes, la gestion et le leadership relèvent d actions foncièrement humaines.

Avant d être des notions abstraites faisant l objet d analyses savantes, la gestion et le leadership relèvent d actions foncièrement humaines. Préface «On m a parfois défini comme un entrepreneur ou un leader culturel. Il est vrai que j aime entreprendre, convaincre, entraîner et diriger. Pour ce qui est du qualificatif culturel, je l assume

Plus en détail

Retour d expérience : atelier «reportage numérique» (Doc AMP n 8 - Dossier Nouvelles technologies au service de l AMP - page 10)

Retour d expérience : atelier «reportage numérique» (Doc AMP n 8 - Dossier Nouvelles technologies au service de l AMP - page 10) Retour d expérience : atelier «reportage numérique» (Doc AMP n 8 - Dossier Nouvelles technologies au service de l AMP - page 10) Interview complète d Aurore Deschamps Aurore DESCHAMPS, ancienne stagiaire

Plus en détail

ASHOKA, UN RESEAU INTERNATIONAL D ENTREPRENEURS SOCIAUX UNE INITIATIVE EUROPEENE 3. 3000 entrepreneurs sociaux soutenus

ASHOKA, UN RESEAU INTERNATIONAL D ENTREPRENEURS SOCIAUX UNE INITIATIVE EUROPEENE 3. 3000 entrepreneurs sociaux soutenus ASHOKA, UN RESEAU INTERNATIONAL D ENTREPRENEURS SOCIAUX ASHOKA ENVISAGE UN MONDE OÙ CHACUN EST ACTEUR DE CHANGEMENT: UN MONDE QUI RÉPOND RAPIDEMENT ET EFFICACEMENT AUX ENJEUX SOCIAUX ET OÙ CHAQUE INDIVIDU

Plus en détail

Accueillir et accompagner la différence Scolarisation et handicap

Accueillir et accompagner la différence Scolarisation et handicap Accueillir et accompagner la différence Scolarisation et handicap Monsieur Jean-Michel Lacroix Recteur d académie, directeur général du Cned Monsieur Marc Laborde Directeur de l institut Cned de Toulouse

Plus en détail

LE RAPPORT DE STAGE. Le contenu du rapport de stage

LE RAPPORT DE STAGE. Le contenu du rapport de stage LE RAPPORT DE STAGE Le rapport de stage a pour objet de présenter des faits et des réflexions sur un stage d apprentissage qui, généralement, s est déroulé dans le cadre d un programme de formation professionnelle.

Plus en détail

Emissions TV contre les discriminations Discrimina Stop

Emissions TV contre les discriminations Discrimina Stop Emissions TV contre les discriminations Discrimina Stop Témoignage de Joëlle Gerber, coordinatrice au Conseil municipal des enfants de Schiltigheim. La commission «Respect de l autre» 2007-2010 du Conseil

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE 45

PROJET PEDAGOGIQUE 45 PROJET PEDAGOGIQUE 45 1. OBJECTIFS GÉNÉRAUX a) L enseignement spécialisé secondaire professionnel a pour objectif de donner aux élèves une formation générale, sociale et professionnelle les amenant à s

Plus en détail

Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture

Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture Document synthèse Par Geneviève Rodrigue, en collaboration avec Alain Carpentier, Joanne Munn, Valérie Saysset et Christian

Plus en détail

À quelles formes d insertion et d inclusion sociale, l insertion en emploi peut-elle mener pour les personnes éloignées du marché du travail?

À quelles formes d insertion et d inclusion sociale, l insertion en emploi peut-elle mener pour les personnes éloignées du marché du travail? La centralité du travail comme vecteur d inclusion sociale et d exercice de la citoyenneté : quelles remises en question devrait amener le contexte actuel de précarisation? À quelles formes d insertion

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE DU MODULE DE FORMATION

TERMES DE REFERENCE DU MODULE DE FORMATION Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique TERMES DE REFERENCE DU MODULE DE FORMATION De l élaboration d une proposition de recherche à la diffusion des résultats Du 31 août

Plus en détail

Plate-forme pédagogique

Plate-forme pédagogique Plate-forme pédagogique Le programme éducatif «Accueillir la petite enfance» En tant que CPE, nous appliquons le programme éducatif du ministère «Accueillir la petite enfance». Ce programme a pour but

Plus en détail

L Estime de soi et la confiance en soi

L Estime de soi et la confiance en soi L Estime de soi et la confiance en soi On confond couramment l estime de soi et la confiance en soi. Ce sont deux attitudes pourtant bien différentes qui se développent chacune à leur façon. On pense souvent

Plus en détail

Un livre illustré. Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines

Un livre illustré. Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines Un livre illustré Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines Résumé de la tâche Domaines généraux de formation Compétences transversales Domaines d apprentissage et compétences

Plus en détail

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES ATELIERS ARTISTIQUES NEUILLY SUR SEINE THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ENFANTS - ADOS - ADULTES Johanna Cohen 06 61 41 13 03 coursanna@hotmail.fr wwww.coursanna.fr LE COURS

Plus en détail

Allocution de M. François Weil, recteur d académie, chancelier des universités de Paris Remise du prix Seligmann contre le racisme 5 février 2014

Allocution de M. François Weil, recteur d académie, chancelier des universités de Paris Remise du prix Seligmann contre le racisme 5 février 2014 Allocution de M. François Weil, recteur d académie, chancelier des universités de Paris Remise du prix Seligmann contre le racisme 5 février 2014 Monsieur le Ministre, Mesdames et Messieurs les membres

Plus en détail

Composez le 311 entre 8h00 et 20h00, du lundi au vendredi Horaires d ouverture : de 9h00 à 17h00, du lundi au vendredi

Composez le 311 entre 8h00 et 20h00, du lundi au vendredi Horaires d ouverture : de 9h00 à 17h00, du lundi au vendredi Le 311 est le seul numéro à composer pour pouvoir accéder aux informations concernant les services municipaux. Si l anglais n est pas votre langue de prédilection, un interprète prendra en charge l appel,

Plus en détail

La publicité dans les programmes scolaires

La publicité dans les programmes scolaires Rectorat de Lyon Délégation Académique au Numérique Éducatif - DANE La publicité dans les programmes scolaires Edwige Jamin CLEMI / DANE de Lyon Janvier 2015 La publicité dans les programmes du collège

Plus en détail

Je dis «célébrer», car il s agit bel et bien d une célébration, d une fête, et d une fête à caractère religieux.

Je dis «célébrer», car il s agit bel et bien d une célébration, d une fête, et d une fête à caractère religieux. 1 Prédication de mariage de Ginette DARBOUX et de Roland OUFFOUE Mission libanaise, à Dakar Samedi 26 avril 2008 Pasteur Vincent BRU De l Eglise Réformée Evangélique (France) Chers frères et sœurs en Christ,

Plus en détail

Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie.

Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie. Les aspects psychologiques de la paralysie cérébrale : répercussions et enjeux dans le parcours de vie. Sarah CAILLOT, Psychologue Réseau Breizh IMC- Pôle MPR St-Hélier (Rennes)- Journée Inter-régionale

Plus en détail

«Les Journées du livre européen contribuent à la reconnaissance d une culture européenne partagée et ouverte sur la méditerranée»

«Les Journées du livre européen contribuent à la reconnaissance d une culture européenne partagée et ouverte sur la méditerranée» «Les Journées du livre européen contribuent à la reconnaissance d une culture européenne partagée et ouverte sur la méditerranée» UN CONCEPT DYNAMIQUE AU SERVICE DE LA CULTURE Un dispositif qui permet

Plus en détail

Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils

Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils Pour vous donner une vision la plus complète possible de la démarche, le contenu qui vous est présenté ici a été élaboré pour correspondre à une personne

Plus en détail

Si nous nous contentions d un champ de vision de 40, il faudrait quatre ou cinq perspectives pour représenter un espace d habitation.

Si nous nous contentions d un champ de vision de 40, il faudrait quatre ou cinq perspectives pour représenter un espace d habitation. Avant-propos La vue en perspective correspond bien à une perception humaine de l espace. La représentation d une perspective à l aide de la géométrie traduit, elle, avec précision les phénomènes optiques

Plus en détail

Rencontres au Castelnau ou.. quand les auteurs s en vont au champ. Sandrine Trochet. Enseignante Castelnau Barbarens.

Rencontres au Castelnau ou.. quand les auteurs s en vont au champ. Sandrine Trochet. Enseignante Castelnau Barbarens. Rencontres au Castelnau ou.. quand les auteurs s en vont au champ Sandrine Trochet. Enseignante Castelnau Barbarens. 1,Un constat : Il existe de fortes inégalités entre les écoles quant à l accès à la

Plus en détail

Plus de méditations. Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande

Plus de méditations. Vous êtes mes amis si vous faites ce que je vous commande Plus de méditations «Ce que je vous commande, c est de vous aimer les uns les autres» Saint Jean emploie à plusieurs reprises cette expression, on la retrouve par exemple dans Jean 13, 34-35 : «Je vous

Plus en détail

La dimension humaine du changement

La dimension humaine du changement La dimension humaine du changement Un triptyque indissociable : Responsabilité Engagement Performance Créateur de performance La dimension humaine du changement et les défis de l entreprise Gérer une forte

Plus en détail

Subventionnée par la République et le Canton de Genève Promenade des Champs-Fréchets 32 1217 MEYRIN GENEVE Tel : 022 785 02 02 Email :

Subventionnée par la République et le Canton de Genève Promenade des Champs-Fréchets 32 1217 MEYRIN GENEVE Tel : 022 785 02 02 Email : Subventionnée par la République et le Canton de Genève Promenade des Champs-Fréchets 32 1217 MEYRIN GENEVE Tel : 022 785 02 02 Email : lavoielactee@bluewin.ch site : www.lavoielactee.ch Une école primaire

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I.

PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. PROJET EDUCATIF DU CLUB NATURE & ENVIRONNEMENT DE T.R.I. T.R.I. est une association dont l objectif est l insertion professionnelle et l éducation à l environnement. Le club nature & environnement développe

Plus en détail

Licence professionnelle Éditeur

Licence professionnelle Éditeur Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Éditeur Université Bordeaux Montaigne Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Défi lecture 2011-12

Défi lecture 2011-12 Défi lecture 201112 Contexte : Travail à partir des sélections du prix des incorruptibles 20062011.. Historique : Créé en 1988 par des libraires avec la collaboration de Françoise Xenakis, présidente d'honneur,

Plus en détail

Nous avons besoin de passeurs

Nous avons besoin de passeurs 1 Nous avons besoin de passeurs «Lier pratiques culturelles et artistiques, formation tout au long de la vie et citoyenneté» François Vercoutère Du point de vue où je parle, militant d éducation populaire

Plus en détail

L estime de soi. A) La différence entre confiance et estime

L estime de soi. A) La différence entre confiance et estime L estime de soi La période des études universitaires coïncide souvent avec une période de changements et de remises en question très intenses où l estime de soi peut être particulièrement mise à l épreuve.

Plus en détail

Énoncé de valeurs éthiques

Énoncé de valeurs éthiques Énoncé de valeurs éthiques Tel qu adopté par le conseil d administration le 5 octobre 2011 Membres de l Association des écoles supérieures d art de Montréal Centre NAD Conservatoire de musique de Montréal

Plus en détail

Notre approche de développement local

Notre approche de développement local Notre approche de développement local Renforcer le pouvoir d agir des personnes et des collectivités La grande marche de la démocratie La Déclaration universelle des droits de l homme adoptée en 1948 affirme

Plus en détail

VADÉMÉCUM FORMATIONS DE FORMATEURS

VADÉMÉCUM FORMATIONS DE FORMATEURS CREFECO Centre régional francophone pour l Europe Centrale et Orientale VADÉMÉCUM FORMATIONS DE FORMATEURS Document élaboré par les stagiaires Formation Formateurs de formateurs CREFECO, 10-14 octobre

Plus en détail

Lycée du Dolmen à Poitiers le 26 janvier 2009

Lycée du Dolmen à Poitiers le 26 janvier 2009 Le handicap au quotidien. J émettrai d abord une question : qu est-ce que le handicap? Pour moi, c est seulement une façon différente de penser, d être, d exister et de fonctionner. Je revendique mon statut

Plus en détail

Résidences d auteur e n S e i n e - e t - M a r n e

Résidences d auteur e n S e i n e - e t - M a r n e Résidences d auteur en Seine-et-Mar ne Les résidences d auteur e n S e i n e - e t - M a r n e Afin de favoriser la présence artistique sur le territoire seine-et-marnais, le Conseil général de Seine-et-Marne

Plus en détail

DOSSIERS PEDAGOGIQUES DU SAES

DOSSIERS PEDAGOGIQUES DU SAES DOSSIERS PEDAGOGIQUES DU SAES 1. Ecoles Des Devoirs et apprentissage des langues : - La pratique du français 2. Ecoles Des Devoirs et méthodologie : - Le rapport au savoir et aux méthodes d apprentissage

Plus en détail

!"!#!$% & $' # ("#! ) (' $ '*$ & $'+,

!!#!$% & $' # (#! ) (' $ '*$ & $'+, "#$% & $' # "# ) ' $ '*$ & $'+, - «Peut-on espérer, dans un avenir proche, que la nature soit ouverte à tous et soit donc accessible aux personnes handicapées?» «et comment envisager l accessibilité comme

Plus en détail

Stages Individuels. www.crossknowledge.com

Stages Individuels. www.crossknowledge.com Stages Individuels www.crossknowledge.com CrossKnowledge France 2 bis, rue Godefroy - 92817 Puteaux cedex - France T : +33 (0)1 41 38 14 99 - F : +33 (0)1 41 38 14 39 Plus d informations : www.stages-individuels.fr

Plus en détail

Comprendre la phobie sociale. Vous (ou l un de vos proches) souffrez de phobie sociale.

Comprendre la phobie sociale. Vous (ou l un de vos proches) souffrez de phobie sociale. Comprendre la phobie sociale Vous (ou l un de vos proches) souffrez de phobie sociale. La phobie sociale est une maladie psychologique de mieux en mieux connue des médecins et des chercheurs, et pour laquelle

Plus en détail

N 36 Du 5 au 10 nov 2012

N 36 Du 5 au 10 nov 2012 N 36 Du 5 au 10 nov 2012 LA SÉANCE D ACTU DE LA SEMAINE L article choisi de la semaine : 30 octobre 2012 par Camille Brunier FICHE ÉLÈVE LES MOTS DE LA SEMAINE ACTIVITE 1 : JE ME RAPPELLE Voici les mots

Plus en détail

ECOLE FORMULAIRES. LETTRE DE REMERCIEMENT Objet mentionné sur la lettre : Bilan et remerciements La facture peut être jointe à cette lettre.

ECOLE FORMULAIRES. LETTRE DE REMERCIEMENT Objet mentionné sur la lettre : Bilan et remerciements La facture peut être jointe à cette lettre. ECOLE FORMULAIRES LETTRE TYPE DE PROSPECTION POUR LES ECOLES Objet mentionné sur la lettre : Proposition d organisation de journée découverte Cette lettre peut être adressée de manière circulaire à toutes

Plus en détail

Projet de Résidence d Artiste en Milieu Scolaire, proposition artistique : «Sors les Mains de tes Poches!»

Projet de Résidence d Artiste en Milieu Scolaire, proposition artistique : «Sors les Mains de tes Poches!» Projet de Résidence d Artiste en Milieu Scolaire, proposition artistique : «Sors les Mains de tes Poches!» L équipe pédagogique et artistique de la Compagnie Gazelle missionnée en milieu scolaire pour

Plus en détail

Lire pour préparer un travail

Lire pour préparer un travail Leçon LA LECTURE 2 Analyser le libellé 1 EFFICACE Lire pour préparer un travail Leçon 2 Analyser le libellé Avertissement Dans la présente leçon, on verra comment cerner tous les aspects d une tâche :

Plus en détail

Conférence Bertrand Vergely. 17 juin 2015 à Allériot.

Conférence Bertrand Vergely. 17 juin 2015 à Allériot. 1 Conférence Bertrand Vergely. 17 juin 2015 à Allériot. Depuis les années 70, les intellectuels font l éloge du droit à la différence. Derrida : «la différance» ; Deleuze : «Différence et répétition»,

Plus en détail

AEC en Techniques d éducation à l enfance

AEC en Techniques d éducation à l enfance (JEE.0K) 322-101-MV Introduction à la profession Ce cours permet à l étudiant d explorer la profession d éducatrice à l enfance dans son ensemble et de bien cerner le contexte des services de garde au

Plus en détail

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion

Prix de l inclusion. 1ère édition. Prix de l inclusion Prix de l inclusion 2014 1ère édition Prix de l inclusion p.2 Sommaire Communiqué presse p.3 Le projet p.4 Les partenaires p.6 Porteur du projet p.7 Communiqué Le Prix de l inclusion souhaite encourager,

Plus en détail

«La Belgique, pays d accueil»

«La Belgique, pays d accueil» «La Belgique, pays d accueil» Activités réalisées dans le cadre de l appel à projets interculturels 2009-2010 CONTEXTE Athénée Royal Serge Creuz 1 à BRUXELLES Cours d ouverture aux cultures Professeur

Plus en détail

Lire pour préparer un travail

Lire pour préparer un travail Leçon LA LECTURE 5 Choisir ses sources documentaires 1 EFFICACE Lire pour préparer un travail Leçon 5 Choisir ses sources documentaires Avertissement Dans la présente leçon, on se préoccupe du choix adéquat

Plus en détail

CIRCULAIRE N 2100 DU 09/11/2007

CIRCULAIRE N 2100 DU 09/11/2007 CIRCULAIRE N 2100 DU 09/11/2007 Objet : Circulaire d information concernant l Appel à projets- Littérature de Jeunesse. Réseaux : Communauté française/officiel subventionné/ Libre subventionné (conf. /

Plus en détail

Licence professionnelle Bibliothécaire

Licence professionnelle Bibliothécaire Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Bibliothécaire Université Bordeaux Montaigne Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

présente Titre: Paroles de Vie Auteur : Eileen Caddy

présente Titre: Paroles de Vie Auteur : Eileen Caddy présente 1 Titre : Paroles de Vie Auteur: Eileen Caddy La Providence Collection : spiritualité Prix TTC : 13,00 Impression du prix : Non TVA: 7 % Format : 140 x 210 mm Nombre de pages: 104 ISBN: 978-2-930678-00-9

Plus en détail

COMPETENCES FIN ECOLE MATERNELLE ET OUTILS D EVALUATIONS Le langage au cœur des apprentissages

COMPETENCES FIN ECOLE MATERNELLE ET OUTILS D EVALUATIONS Le langage au cœur des apprentissages COMPETENCES FIN ECOLE MATERNELLE ET OUTILS D EVALUATIONS Le langage au cœur des apprentissages Le langage au cœur des apprentissages ( voir IO 2002) 1. Compétences de communication - répondre aux sollicitations

Plus en détail

Parce que la photographie ne peut vivre sans partage et transmission...

Parce que la photographie ne peut vivre sans partage et transmission... Parce que la photographie ne peut vivre sans partage et transmission... Permettre à tous de rencontrer des photographes expérimentés, d apprendre et de vivre des expériences nouvelles en photographie à

Plus en détail

PROJET DE POLITIQUE DU PATRIMOINE

PROJET DE POLITIQUE DU PATRIMOINE PROJET DE POLITIQUE DU PATRIMOINE Plan de la présentation Élaboration du projet de politique Objet de la Politique Fondements de la Politique Définition de patrimoine Axes d intervention 1 Élaboration

Plus en détail

5.3. Bande numérique cartes numération et cartes à points pour apprendre les nombres de 0 à 99

5.3. Bande numérique cartes numération et cartes à points pour apprendre les nombres de 0 à 99 5.3. Bande numérique cartes numération et cartes à points pour apprendre les nombres de 0 à 99 Niveau CP pistes pour le CE1 Modèle proposé : modèles de séance Hypothèse de la difficulté : pour les élèves

Plus en détail

Activités autour du roman

Activités autour du roman Activité pédagogique autour du roman Un chien différent, de Laura Cousineau ISBN 978-2-922976-13-7 ( 2009, Joey Cornu Éditeur) Téléchargeable dans la rubrique Coin des profs sur 1 Activités

Plus en détail

FORMATIONS ET ÉDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE À L ESPÉ DE LYON TROIS DISPOSITIFS

FORMATIONS ET ÉDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE À L ESPÉ DE LYON TROIS DISPOSITIFS L ÉDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE À L ESPÉ DE L ACADÉMIE DE LYON FORMATIONS ET ÉDUCATION ARTISTIQUE ET CULTURELLE À L ESPÉ DE LYON TROIS DISPOSITIFS ESPACE DE STRUCTURATION DES PRATIQUES ARTISTIQUES

Plus en détail

Pierrette OYANE NZUE Observatoire des Droits de la Femme et de la Parité Gabon pioyvean@yahoo.fr

Pierrette OYANE NZUE Observatoire des Droits de la Femme et de la Parité Gabon pioyvean@yahoo.fr Pierrette OYANE NZUE Observatoire des Droits de la Femme et de la Parité Gabon pioyvean@yahoo.fr Le Gabon est un pays d Afrique Centrale, peuplé d environ deux millions d habitants. A cause de ses nombreuses

Plus en détail

Un apprentissage de la Communication NonViolente

Un apprentissage de la Communication NonViolente Un apprentissage de la Communication NonViolente De quoi s agit-il? Un outil soutenant une démarche pédagogique pour : développer un savoir-faire en communication au service d un savoir-être en relation

Plus en détail

Énoncé de valeurs éthiques

Énoncé de valeurs éthiques Énoncé de valeurs éthiques Les valeurs de L inis L inis adhère à des valeurs communes qui le guident dans la réalisation de ses projets pédagogiques et artistiques. Reconnaissant que les étudiants sont

Plus en détail

16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement

16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement 16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement Rencontre sur le thème «Une Solidarité Collective au service des Malades et des Aidants» Lundi 21 Septembre

Plus en détail

L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE

L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE 1 L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE Métiers opérationnels et fonctionnels Définition d une structure 2 «la structure de l organisation est la somme totale des moyens employés pour diviser le travail

Plus en détail

Université Sidi Mohammed Ben Abdallah L école supérieure de technologie. la programmation neurolinguistique(pnl)

Université Sidi Mohammed Ben Abdallah L école supérieure de technologie. la programmation neurolinguistique(pnl) Université Sidi Mohammed Ben Abdallah L école supérieure de technologie. la programmation neurolinguistique(pnl) Introduction Plan Introduction Définition de la PNL Que veut dire la programmation neuro

Plus en détail