PUBLICATION TRIMESTRIELLE - JUILLET-AOÛT-SEPTEMBRE 2006 CNAC. Fascicule N 111. Guide d accueil. Fiches de prévention

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PUBLICATION TRIMESTRIELLE - JUILLET-AOÛT-SEPTEMBRE 2006 CNAC. Fascicule N 111. Guide d accueil. Fiches de prévention"

Transcription

1 PUBLICATION TRIMESTRIELLE - JUILLET-AOÛT-SEPTEMBRE 2006 CNAC Fascicule N 111 Guide d accueil Fiches de prévention

2 Troisième trimestre 2006 Fascicule N 111 Guide d accueil Fiches de prévention Reproduction autorisée moyennant accord du CNAC. Ces fascicules sont publiés en néerlandais sous le titre NAVB dossier. Les conseils publiés par le CNAC ne l engagent que dans l état de la réglementation et de la technique et ne soustraient pas le lecteur à l obligation de s informer et au respect de la réglementation. Paraît 4 fois par an. Un exemplaire est envoyé directement aux délégués syndicaux des entreprises de la construction avec le CNAC info. Les travailleurs peuvent demander à titre privé un exemplaire gratuit par le biais de leur organisation syndicale et ce, jusqu à épuisement des stocks. Commandes et tarifs : voir ou dernière page du CNAC info. D autres dossiers (anc. Notes de Sécurité Construction) sont disponibles dans la même série. Table des matières Introduction... 3 I. Volet Identification et suivi... 5 II. Volet Prévention par profession... 9 Fiche professionnelle Coffreur Fiche d activité Coffreur Fiche professionnelle Étancheur Fiche d activité Étancheur Fiche professionnelle Plombier Fiche d activité Plombier Fiche professionnelle Ferrailleur Fiche d activité Ferrailleur Fiche professionnelle Couvreur Fiche d activité Couvreur Fiche professionnelle Maçon Fiche d activité Maçon Fiche professionnelle Peintre Fiche d activité Peintre Fiche professionnelle Menuisier/charpentier Fiche d activité Menuisier/charpentier III. Volet Fiches de prévention thématiques Fiche de prévention thématique Construction (généralités) Fiche de prévention thématique Équipements sociaux et premiers soins Fiche de prévention thématique Prévention incendie Fiche de prévention thématique Ordre et propreté Fiche de prévention thématique Désamiantage Fiche de prévention thématique Protection collective contre les chutes Fiche de prévention thématique L échafaudage de service Fiche de prévention thématique L échafaudage roulant Fiche de prévention thématique L échafaudage sur tréteaux Fiche de prévention thématique L échelle Fiche de prévention thématique La scie circulaire à table Fiche de prévention thématique La scie à ruban Fiche de prévention thématique La toupie Fiche de prévention thématique La scie circulaire portative Fiche de prévention thématique Le bâti à meuler Fiche de prévention thématique La disqueuse Fiche de prévention thématique La tronçonneuse Fiche de prévention thématique Le marteau-piqueur Fiche de prévention thématique La perceuse à colonne Fiche de prévention thématique La foreuse portative Fiche de prévention thématique Le pistolet pneumatique CNAC Colophon CNAC dossier est une publication trimestrielle du Comité National d Action pour la sécurité et l hygiène dans la Construction (également disponible en néerlandais NAVB dossier ). Rédaction : Raymond Brems, Christian Depue, Carl Heyrman, Véronique le Paige, Arlette Moonens, Christelle Schmitz, Emmy Streuve, Isabelle Urbain, Nicolaas Van Leeuwen Éditeur responsable : Carl Heyrman - Rue Saint-Jean Bruxelles Numéro d inscription auprès de la Bibliothèque Royale (dépôt légal) 2515 Le comité de rédaction de CNAC dossier veille à la fiabilité des informations publiées, lesquelles ne pourraient toutefois pas engager sa responsabilité. La reproduction des textes et des illustrations est autorisée moyennant l autorisation expresse de l éditeur et la mention explicite de leur provenance. Information et abonnement : CNAC Rue Saint-Jean Bruxelles Tél. : 02/ Fax : 02/ Internet : Mise en pages et impression : 2

3 Introduction L accueil d un nouveau travailleur par sa nouvelle entreprise est très important. Dans le CNAC dossier n 109 Accueil des nouveaux travailleurs dans la construction, nous avons amplement abordé ce thème. L objectif de ce nouveau dossier, le Guide d accueil, consiste à faciliter l engagement d un nouveau travailleur, qu il s agisse d un stagiaire, d un jobiste, d un travailleur intérimaire ou d un travailleur fixe. Il reprend, outre les données administratives, les risques liés à une certaine activité et les mesures de prévention à prendre. En parcourant le document avec le nouveau travailleur, les accords nécessaires sur le mode de réalisation de certaines activités peuvent être définis simplement. La rédaction de ce guide d accueil n est pas une obligation légale. Il s agit uniquement d un instrument pratique qui permet de répondre aux obligations légales relatives à l accueil des nouveaux travailleurs. Il contient les données nécessaires pour compléter la fiche du poste de travail que l utilisateur doit remettre à l entreprise de travail intérimaire avant de demander un travailleur intérimaire. Comme il est impossible d aborder l ensemble des métiers de la construction, un choix s est imposé. Nous nous sommes limités dans ce dossier aux métiers du maçon, du peintre, du coffreur, du ferrailleur, du couvreur, de l étancheur, du plombier et du charpentier/menuisier. Le dossier se compose de trois volets 1. Identification et suivi 2. Prévention par profession 3. Fiches de prévention thématiques Vous trouverez ci-dessous un aperçu du contenu des différents volets. I. Volet Identification et suivi A. Données de l entreprise et du nouveau travailleur Outre les coordonnées du nouveau venu, vous trouverez également dans ce volet : - son niveau de formation actuel ; - l éventuelle évaluation de santé précédente ; - les éventuels vaccins reçus. B. Suivi Est notamment mentionnée ici la nouvelle expérience acquise par le nouveau travailleur par une formation ou un coaching. S il y a un accompagnateur/coach, ses coordonnées doivent également être reprises dans ce volet. Les données du suivi peuvent également être utilisées ultérieurement pour le suivi des compétences. Le suivi de la surveillance de la santé peut également être repris ici. Le volet Suivi comprend enfin une partie concernant les équipements de protection individuelle (EPI) fournis. Il renseigne également les EPI à porter obligatoirement et ceux à porter uniquement pour certaines activités. 3

4 II. Volet Prévention par profession A. Fiche professionnelle L employeur y indique le niveau de formation requis pour l exercice de la profession. Les aspects généraux liés au bien-être y trouvent également leur place. L employeur indique les examens de santé complémentaires nécessaires spécifiques à la profession, p. ex. en cas de travaux en hauteur et/ou de travaux avec des solvants B. Fiche d activité Une fiche mentionnant les risques et mesures de prévention relatifs aux activités est établie par activité propre à une certaine profession. Ces fiches d activités font parfois référence à des fiches de prévention générales qui reprennent des principes généraux relatifs au bien-être, notamment pour la prévention incendie, l ordre et la propreté, l utilisation d échelles, les échafaudages Ces principes de sécurité sont d application pour plusieurs professions et sont de ce fait traités séparément. III. Volet Fiches de prévention thématiques Ce volet contient une fiche de prévention générale Construction ainsi que des fiches de prévention sur un thème bien défini comme la prévention incendie, les premiers soins, les échelles & échafaudages, les travaux avec des outils à main et des machines Il est fait référence à ces fiches de prévention thématiques dans les fiches d activités reprises dans le volet Prévention par profession. Ces fiches viennent donc compléter le deuxième volet. Comment utiliser ce guide d accueil? Lorsqu un nouveau travailleur arrive dans une entreprise, complétez tout d abord le volet Identification et suivi. Complétez ensuite dans le volet Prévention par profession, la fiche professionnelle et la fiche d activité de la profession du nouveau travailleur. Les diverses activités du nouveau travailleur peuvent être cochées dans l ensemble des tâches reprises sur la fiche d activité. Chaque fois qu une nouvelle tâche est attribuée au travailleur, la fiche d activité doit être complétée. Faites éventuellement quelques copies vierges de la fiche d activité. Chaque fiche d activités comprend une colonne Suivi dans laquelle vous pouvez indiquer si les mesures de prévention ont réellement été prises. Les fiches de prévention thématiques pour lesquelles il est parfois fait référence dans les fiches d activités sont reprises dans le troisième volet de ce dossier. 4

5 I. Volet Identification et suivi 5

6 6

7 Identification et suivi 1. Coordonnées de l entreprise Nom de l entreprise : Adresse : N : Code postal : Commune : Tél. : Fax : Responsable : Accompagnateur : Conseiller en prévention : Coordonnées du nouveau travailleur Nom : Date de naissance : Type de nouveau travailleur Jeune Intérimaire Stagiaire Travailleur Jobiste Apprenti industriel 2.2. Formation Niveau de formation actuel Technique Professionnelle Autres formations Formations bien-être, sécurité et santé Formation Sécurité de base VCA Formation Sécurité pour cadres Formation Sécurité de base intérimaires Autres formations 2.3. Évaluation de santé Spécifier : Par : Examen clinique neurologique général Vaccinations Tétanos Hépatite B Tuberculose Autres 7

8 3. Suivi 3.1. Formation Joindre la fiche formation du nouveau travailleur 3.2. Accompagnateur Nom Fonction Description accompagnement Accompagnement du au 3.3. Surveillance de la santé Surveillance de la santé Surveillance de la santé périodique Examen ponctuel Poste de sécurité Poste de vigilance Risques pour la santé Spécifier : Chimique Biologique Radiations ionisantes Périodicité Charge ergonomique Manutention manuelle de charges Travaux avec écrans Autres Charge psychologique Travail en équipe Travail de nuit 3.4. Vêtements de travail : équipements de protection individuelle Type Spécifier : Suivi Vêtements de travail Chaussures de sécurité Gants Casque Lunettes de sécurité Protection respiratoire Protection auditive Harnais de sécurité Autres Nom Prénom Signature Date Nouveau travailleur.../.../... Employeur.../.../... 8

9 II. Volet Prévention par profession 9

10 10

11 Fiche professionnelle Coffreur Niveau de formation requis Niveau de formation Spécifier Remarque 1. Formation de base Technique Professionnelle Autres formations: 2. Formations Bien-être, sécurité et santé Formation Sécurité de base VCA Pour une entreprise certifiée VCA Formation Sécurité pour cadres Formation Sécurité de base intérimaires Autres formations : 3. Formation spécifique Formation Montage d échafaudages Formation Utilisation d échafaudages Formation de personnes compétentes pour le montage d échafaudages Formation de personnes compétentes pour l utilisation d échafaudages Autres formations : Aspects de sécurité et de santé 1. Description de la tâche en rapport avec le bien-être au travail Tâche Travaux en hauteur Travaux avec substances dangereuses Utilisation d équipements de travail mécaniques et électriques Manutention manuelle des charges État de santé Examen médical préalable reprenant les aspects suivants : Examen clinique neurologique général Fonction pulmonaire Vaccinations : Manutention manuelle des charges Examen du dos 11

12 Examens supplémentaires éventuels (à renseigner par l employeur) Travaux en hauteur Travaux avec des solvants Poste de sécurité Poste de vigilance 3. Travaux interdits 1. Jeune (jobiste, apprenti industriel) Remarque : les travaux ci-dessous sont autorisés dans le cadre d une formation mais moyennant le respect de mesures de précaution particulières Montage/démontage d échafaudages Travaux avec un pistolet de scellement Travaux de peinture dans des cabines à haute tension Travaux de peinture avec usage de pigments d une teneur en plomb >2% Locaux avec possibilité de dégagement de fibres d amiante Autres travaux liés à l entreprise interdits aux jeunes (compléter) : 2. Stagiaire Remarque: les travaux ci-dessous sont autorisés dans le cadre d une formation mais moyennant le respect de mesures de précaution particulières Montage/démontage d échafaudages Travaux avec un pistolet de scellement Travaux de peinture dans des cabines à haute tension Travaux de peinture avec usage de pigments d une teneur en plomb >2% Locaux avec possibilité de dégagement de fibres d amiante Autres travaux liés à l entreprise interdits aux stagiaires (compléter) : 3. Intérimaire Locaux avec possibilité de dégagement de fibres d amiante Autres travaux liés à l entreprise interdites aux intérimaires (compléter) : Nom Prénom Signature Date Nouveau travailleur.../.../... Employeur.../.../... 12

13 Fiche d activité Coffreur Risques pour la sécurité et la santé Activité Risques pour la sécurité et la santé Mesures de prévention (EPC, vêtements de travail spécifiques, EPI (spécifiques), évaluation de santé, vaccination ) Instruments/mesures de prévention complémentaires et renvoi aux fiches de prévention générales Illustration Suivi Généralités Risques généraux pour la sécurité et la santé Voir fiche de prévention générale Construction Voir fiche Équipements sociaux et premiers soins Contact avec le ciment Irritations cutanées Gants en PVC Irritations oculaires Lunettes de sécurité avec protections latérales Utilisation d huiles de décoffrage Irritation des voies respiratoires Masque facial complet avec filtre ABEK Irritations cutanées Gants en PVC Utilisation d une scie circulaire à table Coupures Voir fiche Scie circulaire à table Utilisation d une scie circulaire à main Coupures Voir fiche Scie circulaire portative Étaiement des coffrages Chute d objets Utilisation de tripodes Utilisation de tirants poussoirs Levage de charge à l aide d un engin de levage Chute d objets Attacher les charges de manière suffisante, lever correctement Formation Elingage de charges NON! Ne pas circuler sous les charges OUI! Porter un casque de sécurité Environnement Protection convenable du lieu de travail 13

14 Décoffrer Chute d objets Fixer le panneau de coffrage à la grue - contact permanent avec le grutier Porter un casque de sécurité Ne pas travailler sous des charges Travaux en hauteur Environnement Protection convenable du lieu de travail Chute de personnes Échelle Voir fiche Échelle Échafaudage de service Voir fiche Échafaudage de service Plate-forme de bétonnage Voir fiche Échafaudage de service Échafaudage roulant Voir fiche Échafaudage roulant Chute d objets Protéger les surfaces de travail avec une plinthe Nom Prénom Signature Date Nouveau travailleur.../.../... Employeur.../.../... 14

15 Fiche professionnelle Étancheur Niveau de formation requis Niveau de formation Spécifier Remarque 1. Sécurité de base Technique Professionnelle Autres formations: 2. Formations Bien-être, sécurité et santé Formation Sécurité de base VCA Pour une entreprise certifiée VCA Formation Sécurité pour cadres Formation Sécurité de base intérimaires Autres formations : 3. Formation spécifique Formation Montage d échafaudages Formation Utilisation d échafaudages Formation de personnes compétentes pour le montage d échafaudages Formation de personnes compétentes pour l utilisation d échafaudages Autres formations : Aspects de sécurité et de santé 1. Description de la tâche en rapport avec le bien-être au travail Tâche Travaux en hauteur Travaux avec des produits nocifs pour la santé Utilisation de machines et d outillage portatif mécaniques et électriques Manutention manuelle des charges Travaux avec des produits présentant un risque d incendie Utilisation d engins de levage 2. État de santé Examen médical préalable reprenant les aspects suivants : Examen clinique neurologique général Fonction pulmonaire Vaccinations : Manutention manuelle des charges Examen du dos 15

16 Examens supplémentaires éventuels (à renseigner par l employeur) Travaux en hauteur Travaux avec des solvants Poste de sécurité Poste de vigilance 3. Travaux interdits 1. Jeune (jobiste, apprenti industriel) Remarque : les travaux ci-dessous sont autorisés dans le cadre d une formation mais moyennant le respect de mesures de précaution particulières Montage/démontage d échafaudages Travaux avec un pistolet de scellement Travaux de peinture dans des cabines à haute tension Travaux de peinture avec usage de pigments d une teneur en plomb >2% Locaux avec possibilité de dégagement de fibres d amiante Autres travaux liés à l entreprise interdits aux jeunes (compléter) : 2. Stagiaire Remarque : les travaux ci-dessous sont autorisés dans le cadre d une formation mais moyennant le respect de mesures de précaution particulières Montage/démontage d échafaudages Travaux avec un pistolet de scellement Travaux de peinture dans des cabines à haute tension Travaux de peinture avec usage de pigments d une teneur en plomb >2% Locaux avec possibilité de dégagement de fibres d amiante Autres travaux liés à l entreprise interdits aux stagiaires (compléter) : 3. Intérimaire Locaux avec possibilité de dégagement de fibres d amiante Autres travaux liés à l entreprise interdites aux intérimaires (compléter) : Nom Prénom Signature Date Nouveau travailleur.../.../... Employeur.../.../... 16

17 Fiche d activité Étancheur Risques pour la sécurité et la santé Activité Risques pour la sécurité et la santé Mesures de prévention (EPC, vêtements de travail spécifiques, EPI (spécifiques), évaluation de santé, vaccination ) Instruments/mesures de prévention complémentaires et renvoi aux fiches de prévention générales Illustration Suivi Généralités Risques généraux pour la sécurité et la santé Voir fiche de prévention générale Construction Voir fiche Équipements sociaux et premiers soins Incendie Voir fiche Prévention incendie Transport des matériaux sur le toit Lésions dues à une posture inadéquate lors du levage et du port de charges lourdes Limiter le levage et le port des charges lourdes 25 kg maximum par personne Utiliser des accessoires : diable, chariot Utiliser des accessoires de levage Formation Techniques de levage Chute d objets Attacher les charges de manière suffisante, lever correctement Formation Élingage de charges OUI! NON! Ne pas circuler sous les charges Accès au toit Chute de personnes due à l absence d un accès en sécurité Ne pas utiliser le montecharges pour accéder au toit Prendre, si possible, des escaliers pour accéder au toit Si l accès doit se faire par une échelle, veiller à ce qu elle soit montée et fixée en sécurité Voir fiche Échelle Travaux en hauteur Chute de personnes Protection périphérique de toiture sinon, utiliser des protections individuelles contre les chutes Voir fiche Équipements de protection collective contre les chutes Utilisation de plomb Intoxication au plomb Porter des gants, prendre des mesures d hygiène en suffisance Pose de bitume Incendie Permis de feu, formation Première intervention en cas d incendie, mesures en cas d incendie (prévoir des voies d évacuation et des moyens d avertissement) 17

18 Moyens d extinction en suffisance, extincteur à portée de la main Vêtements, gants ignifuges Travailler avec des bouteilles de gaz (butane, propane) Explosion de gaz Placer les bouteilles de gaz à 6 m min. des travaux. Les tuyaux et le détendeur doivent être en bon état Ne pas diriger la flamme nue vers la bouteille de gaz Travaux avec flamme nue Contact avec des pièces chaudes Porter des gants Incendie Permis de feu Accorder une attention spéciale à l exécution de petits travaux de précision pour éviter l apparition d un feu Moyens d extinction en suffisance, extincteur à portée de la main Travailler à proximité d une ligne à haute tension Électrocution Prévenir les instances compétentes Faire isoler les conduites Acheminement des matériaux Effort, faux mouvement lors de la manutention des matériaux, p. ex. des rouleaux de bitume Soulever les rouleaux à 80 cm de hauteur Prendre, si possible, des escaliers pour accéder au toit Formation Techniques de levage Pose de l isolation Inhalation de particules de poussières Protection respiratoire Coincement, coupure et brûlure aux mains Porter des gants Irritation aux mains Utiliser une pommade de protection avant de commencer à travailler et une crème de soin après le travail Nom Prénom Signature Date Nouveau travailleur.../.../... Employeur.../.../... 18

19 Fiche professionnelle Plombier Niveau de formation requis Niveau de formation Spécifier Remarque 1. Sécurité de base Technique Professionnelle Autres formations: 2. Formations Bien-être, sécurité et santé Formation Sécurité de base VCA Pour une entreprise certifiée VCA Formation Sécurité pour cadres Formation Sécurité de base intérimaires Autres formations: 3. Formation spécifique Formation Montage d échafaudages Formation Utilisation d échafaudages Formation de personnes compétentes pour le montage d échafaudages Formation de personnes compétentes pour l utilisation d échafaudages Autres formations: Aspects de sécurité et de santé 1. Description de la tâche en rapport avec le bien-être au travail Tâche Travaux en hauteur Travaux avec des produits nocifs pour la santé Utilisation d équipements de travail mécaniques et électriques Manutention manuelle des charges Travaux avec des produits présentant un risque d incendie Travaux de soudure 2. État de santé Examen médical préalable reprenant les aspects suivants: Examen clinique neurologique général Fonction pulmonaire Vaccinations : Manutention manuelle des charges Examen du dos 19

20 Examens supplémentaires éventuels (à renseigner par l employeur) Travaux en hauteur Travaux avec des solvants Poste de sécurité Poste de vigilance 3. Travaux interdits 1. Jeune (jobiste, apprenti industriel) Remarque: les travaux ci-dessous sont autorisés dans le cadre d une formation mais moyennant le respect de mesures de précaution particulières Montage/démontage d échafaudages Travaux avec un pistolet de scellement Travaux de peinture dans des cabines à haute tension Travaux de peinture avec usage de pigments d une teneur en plomb >2% Locaux avec possibilité de dégagement de fibres d amiante Autres travaux liés à l entreprise interdits aux jeunes (compléter) : 2. Stagiaire Remarque: les travaux ci-dessous sont autorisés dans le cadre d une formation mais moyennant le respect de mesures de précaution particulières Montage/démontage d échafaudages Travaux avec un pistolet de scellement Travaux de peinture dans des cabines à haute tension Travaux de peinture avec usage de pigments d une teneur en plomb >2% Locaux avec possibilité de dégagement de fibres d amiante Autres travaux liés à l entreprise interdits aux stagiaires (compléter) : 3. Intérimaire Locaux avec possibilité de dégagement de fibres d amiante Autres travaux liés à l entreprise interdites aux intérimaires (compléter) : Nom Prénom Signature Date Nouveau travailleur.../.../... Employeur.../.../... 20

21 Fiche d activité Plombier Risques pour la sécurité et la santé Activité Risques pour la sécurité et la santé Mesures de prévention (EPC, vêtements de travail spécifiques, EPI (spécifiques), évaluation de santé, vaccination...) Instruments/mesures de prévention complémentaires et renvoi aux fiches de prévention générales Illustration Suivi Généralités Utilisation de matériel électrique Utilisation de bouteilles de gaz Contact avec des produits dangereux Utilisation de machines et d outillage portatif Risques généraux pour la sécurité et la santé Incendie Électrocution Risque d explosion Coincement et/ou coupure Éliminer le matériel endommagé et non conforme Suspendre autant que possible les câbles électriques» Stocker correctement les bouteilles de gaz, ne jamais les mettre dans la cave. Prévoir un extincteur dans les environs immédiats Utiliser des EPI Stocker les substances dangereuses conformément à la législation Limiter la quantité à la provision journalière et stocker séparément les substances pouvant réagir à leur contact mutuel Porter des gants de protection Utiliser de l outillage adéquat Voir fiche de prévention générale Construction Voir fiche Équipements sociaux et premiers soins Voir fiche Prévention incendie Ordre et propreté déchets de construction Souder des métaux à haute/basse température Chute et/ou glissement Contact avec des parties brûlantes Suspendre les câbles Veiller à la propreté des lieux de travail en installant des conteneurs en suffisance Laisser les matériaux refroidir ou porter des gants Utilisation de substances toxiques lors du soudage, du brasage, du collage Risque d incendie Irritation Donner une formation convenable et des instructions Prévoir un extincteur dans les environs immédiats Écarter les matériaux inflammables Veiller à une ventilation suffisante Veiller à une information exacte sur le produit et convenez des mesures à prendre et des équipements de protection individuelle à prévoir (porter éventuellement un masque 21

22 Acheminement du matériel et des matériaux Levage des charges Utiliser des engins et/ou accessoires de levage adéquats Limiter le poids à 25 kg ou porter la charge avec plusieurs personnes Formation Techniques de levage Être en contact avec des substances dangereuses Porter des EPI adéquats Toolbox Reconnaître les substances dangereuses Coincement et/ou coupure Porter des gants de protection Démolition et/ou démontage total ou partiel d anciennes installations Coincement et/ou coupure Chute de matériaux Porter des gants de protection Utiliser un outillage adéquat Porter un casque de sécurité et des chaussures de protection Levage de matériaux lourds Utiliser les bonnes techniques de levage Formation Techniques de levage Utiliser des accessoires adéquats (engins de levage) Utiliser l outillage adéquat Définir le tracé des conduites Réaliser des saignées Travailler dans des postures inconfortables, parfois même acrobatiques (charge dorsale) Travailler beaucoup sur les genoux Projection de particules de poussières Bruit Dégagement de poussière Coincement et/ou coupure aux mains Utiliser des procédés de travail ergonomiques - Adapter la posture aux efforts à fournir - Éviter de rester longtemps courbé Encourager l utilisation d équipements mécaniques, comme un chariot Utiliser des genouillères Porter une protection auditive et des lunettes de sécurité Utiliser un masque antipoussière et/ou une disqueuse avec aspiration de la poussière Utiliser un outillage à main adéquat Voir fiche Disqueuse Forer des trous Électrocution due au forage dans des conduites sous tension Détecter l emplacement des conduites Utiliser du matériel isolé Dégagement de poussière Porter un masque anti-poussière 22

23 Couper les tuyaux sur mesure à l aide: Coupure Utiliser un outillage adéquat - d une scie portative - d outillage électrique Électrocution Suspendre les câbles Utiliser uniquement du matériel conforme Voir fiche Disqueuse Réaliser des raccords: Brûlures Porter des vêtements de travail adéquats - par soudure à haute température Conjonctivite Porter des lunettes de soudure OUI! - par soudure à basse température et par brasage Irritation des voies respiratoires due à l inhalation de vapeurs de soudure Risques pour les tiers Risque d explosion et d incendie Brûlures Irritation des voies respiratoires due à l inhalation de vapeurs de soudure Irritation cutanée et oculaire due à l utilisation de produits mordants Veillez à une ventilation suffisante ou à la présence d un dispositif d aspiration Protéger la zone de travail avec des rideaux de soudure Prévoir un extincteur dans les environs immédiats Poser les matériaux inflammables à une distance de sécurité Prévoir une ventilation efficace pour éviter l accumulation de gaz Veiller au bon état du matériel et des raccords Porter des vêtements de travail et des gants adéquats Veillez à une ventilation suffisante ou à la présence d un dispositif d aspiration. Sinon, porter un masque de soudure ignifuge anti-fumée P2 avec coque extérieure traitée retardateur de flamme Porter des gants de protection et des lunettes de sécurité adéquats - de brides et de manchons Coincement et/ou coupure Utiliser de l outillage adéquat et bien entretenu - avec de la colle Irritation des voies respiratoires due à l inhalation de vapeurs de soudure Irritation cutanée et ovulaire due à l utilisation de produits mordants Veillez à une ventilation suffisante ou à la présence d un dispositif d aspiration Porter des gants de protection et des lunettes de sécurité adéquats 23

24 Contact avec des substances dangereuses Irritation des voies respiratoires due à l inhalation de vapeurs Irritation cutanée et oculaire due à l utilisation de produits mordants Veillez à une ventilation suffisante ou à la présence d une installation d aspiration Porter des gants de protection et des lunettes de sécurité adéquats Fixer les conduites Coincement et/ou coupure Choisir des moyens de fixation adéquats Porter des gants adéquats Monter les appareils Levage de charges Coincement et coupure Utiliser des accessoires adéquats Porter des gants de protection Travailler dans le vide sanitaire Asphyxie Aérer suffisamment Prévoir une aspiration efficace lors de travaux de soudure Électrocution Utiliser de l outillage électrique adéquat Travailler avec une tension de sécurité Charge physique Utiliser des accessoires adéquats Risque de trébuchement Éclairage suffisant Mettre en place des installations spécifiques Levage de charges Utiliser des engins et/ou accessoires de levage adéquats Limiter le poids à 25 kg ou porter la charge avec plusieurs personnes Formation Techniques de levage Être en contact avec des substances dangereuses Porter des EPI adéquats Toolbox Reconnaître les substances dangereuses Coincement et/ou coupure Porter des gants de protection Contact avec l amiante Asbestose Protections individuelles et collectives Voir fiche Désamiantage Nom Prénom Signature Date Nouveau travailleur.../.../... Employeur.../.../... 24

Principaux éléments de l emploi en particulier la filière professionnelle, le cadre d emplois correspondant au poste, la durée de travail, etc

Principaux éléments de l emploi en particulier la filière professionnelle, le cadre d emplois correspondant au poste, la durée de travail, etc MODELE DE FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE : AGENT POLYVALENT DES SERVICES TECHNIQUES OBJECTIF PRINCIPAL DU POSTE : Principaux éléments de l emploi en particulier la filière professionnelle, le cadre d

Plus en détail

LE TRAVAIL EN HAUTEUR

LE TRAVAIL EN HAUTEUR F I C H E P R E V E N T I O N N 0 2 «H Y G I E N E S E C U R I T E» LE TRAVAIL EN HAUTEUR STATISTIQUES Avec près d une centaine d agent victime de chutes de hauteur durant les 5 dernières années dans les

Plus en détail

Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE

Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE Vous êtes artisan PLOMBIER CHAUFFAGISTE Le mot des Présidents Le décret du 5 novembre 2001 impose une nouvelle obligation aux entreprises : formaliser les risques de l entreprise sur un document unique.

Plus en détail

Liste d inspection des lieux (CFMA)

Liste d inspection des lieux (CFMA) Liste d inspection des lieux (CFMA) Basée sur le Règlement sur la santé et la sécurité du travail (adopté en mai 2010) Atelier ou lieu: Inspecté par : Date de l inspection : Page 1 sur 5 Liste des lieux

Plus en détail

Auteurs Index alphabétique n o 2002/1 15 04 2002 n o 2001/1 30 01 2001

Auteurs Index alphabétique n o 2002/1 15 04 2002 n o 2001/1 30 01 2001 Table des matières 1. Généralités Introduction Table des matières Auteurs Index alphabétique n o 2002/1 15 04 2002 n o 2001/1 30 01 2001 2. Politique de sécurité Accueil et formation des nouveaux engagés

Plus en détail

S il vous plait, pas d accidents professionnels!

S il vous plait, pas d accidents professionnels! 22 fa chwis sen Prévention d accidents et protection de la santé S il vous plait, pas d accidents professionnels! De nombreux accidents surviennent lors de simples activités: en marchant, en montant les

Plus en détail

OBLIGATIONS DE LA COLLECTIVITE AVANT INTERVENTION D ENTREPRISES EXTERIEURES PLAN DE PREVENTION

OBLIGATIONS DE LA COLLECTIVITE AVANT INTERVENTION D ENTREPRISES EXTERIEURES PLAN DE PREVENTION OBLIGATIONS DE LA COLLECTIVITE AVANT INTERVENTION D ENTREPRISES EXTERIEURES PLAN DE PREVENTION Service Santé Sécurité au Travail Maison des Communes Cité Administrative Rue Renoir BP 609 64006 PAU Cedex

Plus en détail

1. REGLEMENTATION : 2. INTRODUCTION :

1. REGLEMENTATION : 2. INTRODUCTION : 1. REGLEMENTATION : Décret n 65-48 du 8 janvier 1965 modifié portant règlement d'administration publique pour l'exécution des dispositions de la partie IV du Code du travail en ce qui concerne les mesures

Plus en détail

1. Identification de la substance ou préparation et de la Société. 2. Composition/ informations sur les composants

1. Identification de la substance ou préparation et de la Société. 2. Composition/ informations sur les composants Date d impression : 23/08/02 Valable à partir du : 08.08.01 Page: 1/7 1. Identification de la substance ou préparation et de la Société Données relatives au produit : Nom commercial : KNAUF ZADUR Mortier

Plus en détail

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER MAÇONS CARRELEURS

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER MAÇONS CARRELEURS MÉMO SANTÉ MAÇONS CARRELEURS CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser un travail efficace et de qualité. De nombreuses

Plus en détail

DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS

DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS RECO DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS Pose, maintenance et dépose des panneaux solaires thermiques et photovoltaïques en sécurité Guillaume J.Plisson - pour l'inrs Des préconisations

Plus en détail

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE

LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Circulaire d'informations n 2009/17 du 15 septembre 2009 LES FORMATIONS OBLIGATOIRES EN HYGIENE ET SECURITE Références : - Loi n 84-594 du 12 juillet 1984 modifiée relative à la formation des agents de

Plus en détail

Document unique d évaluation des risques professionnels

Document unique d évaluation des risques professionnels Document unique d évaluation des risques professionnels La loi n 91-1414 du 31 décembre 1991 (article L.230-2 du Code du travail), demande au chef d établissement de prendre toutes les mesures nécessaires

Plus en détail

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER ÉLECTRICIENS

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER ÉLECTRICIENS MÉMO SANTÉ ÉLECTRICIENS CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser un travail efficace et de qualité. De nombreuses solutions

Plus en détail

PLOMBIER. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage

PLOMBIER. Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec nom d usage Répertoire des activités de travail exposant aux cancérogènes GISCOP93 Université Paris 13 (Bobigny) plombierv2 Page 1 sur 9 PLOMBIER Liste des domaines étudiés Listes des produits Liste des produits avec

Plus en détail

Fiche documentaire FAIRE LES PRODUITS D USAGE DOMESTIQUE SANS DANGER POUR L AIR

Fiche documentaire FAIRE LES PRODUITS D USAGE DOMESTIQUE SANS DANGER POUR L AIR Fiche documentaire FAIRE LES PRODUITS D USAGE DOMESTIQUE SANS DANGER POUR L AIR Les produits d usage domestique comprennent les produits de nettoyage (p. ex., les nettoie-vitres et les produits de nettoyage

Plus en détail

Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1.

Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1. Dossier de demande d autorisation temporaire d exploiter une centrale d enrobage à chaud SRTP le Petit Nazé ARGENTRE (53) Indice : 1 Juin 2015 NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE P. 2 sur 8 SOMMAIRE 1 Hygiène...

Plus en détail

Solvants au Travail. Guide pour travailler en sécurité avec les solvants.

Solvants au Travail. Guide pour travailler en sécurité avec les solvants. Solvants au Travail Guide pour travailler en sécurité avec les solvants. Qu est-ce qu un solvant? De nombreux produits chimiques utilisés pour dissoudre ou diluer d autres produits ou matériaux sont appelés

Plus en détail

Mise en oeuvre de charpentes légères

Mise en oeuvre de charpentes légères Fiche de sécurité E7 F 01 87 Tour Amboise 204, rond-point du Pont-de-Sèvres 92516 BOULOGNE-BILLANCOURT CEDEX Tél. : 01 46 09 26 91 Tél. : 08 25 03 50 50 Fax : 01 46 09 27 40 Mise en oeuvre de charpentes

Plus en détail

GRILLE D AUTODIAGNOSTIC. en santé et en sécurité du travail. Chariots élévateurs

GRILLE D AUTODIAGNOSTIC. en santé et en sécurité du travail. Chariots élévateurs Identification de l équipement: Date: Chariots élévateurs 3 Éléments du chariot 1 Mât d élévation 2 Vérin 3 Fourches 4 Tablier du porte-fourches 5 Roues motrices 6 Roues de direction 7 Châssis 8 Frein

Plus en détail

BRICOLAGE. Les précautions à prendre

BRICOLAGE. Les précautions à prendre BRICOLAGE Les précautions à prendre Chaque année, près de 300 000 personnes arrivent aux Urgences à la suite d un accident de bricolage et/ou de jardinage. Respecter quelques règles simples de prévention

Plus en détail

Questions d examen : connaissances de base en matière de sécurité

Questions d examen : connaissances de base en matière de sécurité Nom du candidat : Questions d examen : connaissances de base en matière de sécurité Code évènement : Test d examen Veuillez lire attentivement les instructions suivantes! Le présent examen est composé

Plus en détail

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG

GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG GUIDE DE BONNES PRATIQUES POUR LA COLLECTE DE PILES ET ACCUMULATEURS AU LUXEMBOURG Version 1.0 1 Avant-propos Ce guide de bonnes pratiques a été préparé pour fournir des informations concernant la collecte

Plus en détail

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09

Service Prévention des Risques Professionnels. 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 CAISSE RÉGIONALE D ASSURANCE MALADIE RHÔNE -ALPES Service Prévention des Risques Professionnels 26, rue d Aubigny - 69436 Lyon cedex 03 téléphone : 04 72 91 96 96 - télécopie : 04 72 91 97 09 FT 1022 OCTOBRE

Plus en détail

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER PLOMBIERS CHAUFFAGISTES

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER PLOMBIERS CHAUFFAGISTES MÉMO SANTÉ PLOMBIERS CHAUFFAGISTES CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser un travail efficace et de qualité. De nombreuses

Plus en détail

PLAN DE TRAVAIL - EXPLICATIF pour le retrait de plaques en amiante-ciment à l air libre au bâtiment non-occupés par du public lors des travaux

PLAN DE TRAVAIL - EXPLICATIF pour le retrait de plaques en amiante-ciment à l air libre au bâtiment non-occupés par du public lors des travaux GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG ITM-SST 1916.1. PLAN DE TRAVAIL - EXPLICATIF pour le retrait de plaques en amiante-ciment à l air libre au bâtiment non-occupés par du public lors des travaux VISA DE L ITM NON-REQUIS

Plus en détail

«CLIENT» CHANTIER DESIGNATION LOT : PPSPS CEMLOC SERVICES Version 2 Page 1 sur 10

«CLIENT» CHANTIER DESIGNATION LOT : PPSPS CEMLOC SERVICES Version 2 Page 1 sur 10 CEMLOC Services 4 Avenue des Roses Zac des petits Carreaux 94380 - Bonneuil sur Marne Téléphone : 09 67 46 51 09 - Fax : 01 43 99 51 09 www.cemloc-services.fr «CLIENT» CHANTIER DESIGNATION LOT : PPSPS

Plus en détail

Le maçon à son poste de travail

Le maçon à son poste de travail Fiche Prévention - E2 F 03 14 Le maçon à son poste de travail Partie 2 : la protection face au vide La réalisation de murs en maçonnerie est une opération courante sur les chantiers du bâtiment (maison

Plus en détail

Fiche de données de sécurité

Fiche de données de sécurité Produit 2T QUAD R BIODEGRADABLE Page 1/5 Etiquette du produit ETIQUETAGE (d usage ou CE) Phrases de risque Conseils de prudence ETIQUETAGE TRANSPORT Non concerné Néant Néant Non concerné 1. IDENTIFICATION

Plus en détail

Préambule. Précisions supplémentaires

Préambule. Précisions supplémentaires Préambule Les prescriptions de sécurité préconisées dans ces fiches ne concernent que les risques liés à la présence d amiante non friable. Elles visent uniquement les matériaux non dégradés dans lesquels

Plus en détail

ACCUEIL DU NOUVEL ARRIVANT SUR UN CHANTIER DE GROS ŒUVRE

ACCUEIL DU NOUVEL ARRIVANT SUR UN CHANTIER DE GROS ŒUVRE ACCUEIL DU NOUVEL ARRIVANT SUR UN CHANTIER DE GROS ŒUVRE ACCUEIL ACCUEIL DU NOUVEL ARRIVANT SUR UN CHANTIER DE GROS ŒUVRE Ce guide est remis à toute personne lors de son intégration dans l entreprise :

Plus en détail

Amiante. On se protège! Aide-mémoire sur les dangers d exposition à l amiante et sur les mesures de prévention

Amiante. On se protège! Aide-mémoire sur les dangers d exposition à l amiante et sur les mesures de prévention Amiante On se protège! Aide-mémoire sur les dangers d exposition à l amiante et sur les mesures de prévention Le Québec est un important producteur et exportateur d amiante, un minerai reconnu pour ses

Plus en détail

CNAC. L utilisation d échelles et d échafaudages. lors de la phase de finition. Fascicule N 119

CNAC. L utilisation d échelles et d échafaudages. lors de la phase de finition. Fascicule N 119 PUBLICATION TRIMESTRIELLE - JUILLET-AOÛT-SEPTEMBRE 2008 CNAC Fascicule N 119 L utilisation d échelles et d échafaudages lors de la phase de finition Table des matières Introduction... 3 Troisième trimestre

Plus en détail

Quels travaux confier à un professionnel?

Quels travaux confier à un professionnel? CONSEILS AUX PARTICULIERS Travaux dangereux dans votre logement Quels travaux confier à un professionnel? Vous voulez réaliser des travaux chez vous, attention, certains présentent des risques importants!

Plus en détail

POLITIQUE EN MATIERE DE SANTE SECURITE AU TRAVAIL (SST)

POLITIQUE EN MATIERE DE SANTE SECURITE AU TRAVAIL (SST) POLITIQUE EN MATIERE DE SANTE SECURITE AU TRAVAIL (SST) Etapes Actions Pilote de l action Description et type de documents 1 Définition d une politique Santé Sécurité au Travail Top Management + externe

Plus en détail

LES RÈGLES D OR DE TOTAL

LES RÈGLES D OR DE TOTAL rendez-vous sur www.total.com Direction de la Sécurité Industrielle TOTAL S.A. Siège social : 2, place Jean Millier La Défense 6 92078 Paris-La Défense Cedex France Tel. +33 (0)1 47 44 45 46 Capital social

Plus en détail

PLAN PRÉVENTION. Établissement scolaire : Nom du chef de l'établissement scolaire : Entreprise extérieure : Nom du chef de l'entreprise extérieure :

PLAN PRÉVENTION. Établissement scolaire : Nom du chef de l'établissement scolaire : Entreprise extérieure : Nom du chef de l'entreprise extérieure : PLAN DE PRÉVENTION Établissement scolaire : Nom du chef de l'établissement scolaire : Entreprise extérieure : Nom du chef de l'entreprise extérieure : Nature des travaux : Localisation des travaux : Date

Plus en détail

Carrefour ARRAS. Expertise réalisée par : Vincent Cordonnier

Carrefour ARRAS. Expertise réalisée par : Vincent Cordonnier Carrefour ARRAS Expertise réalisée par : Vincent Cordonnier Page / 4 Site : Carrefour ARRAS Expertise Identité complète Responsable : M. Bidon Paul rue des Sachets 600 ARRAS Date d'audit : 06/05/00 Consultant

Plus en détail

HUMI-BLOCK - TOUPRET

HUMI-BLOCK - TOUPRET FICHE DE DONNEES DE SECURITE Révision antérieure : (Selon l annexe II du Règlement REACH de l UE 1907/2006) Mise à jour : 19 janvier 2010 Version : 1 HUMI-BLOCK - TOUPRET 1-IDENTIFICATION DU PRODUIT ET

Plus en détail

Fonction Publique Territoriale

Fonction Publique Territoriale Fonction Publique Territoriale CONCOURS D ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL PRINCIPAL DE 2EME CLASSE DES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT SPECIALITE : MAGASINAGE DES ATELIERS MERCREDI 17 SEPTEMBRE 2008 EPREUVE

Plus en détail

Les dimensions mentionnées sont pour la plupart reprises dans la réglementation (STS54, NBN EN 3509), RGPT, arrêté royal du 07/07/97)

Les dimensions mentionnées sont pour la plupart reprises dans la réglementation (STS54, NBN EN 3509), RGPT, arrêté royal du 07/07/97) Préliminaires Les dimensions mentionnées sont pour la plupart reprises dans la réglementation (STS54, NBN EN 3509), RGPT, arrêté royal du 07/07/97) Ces obligations assurent la sécurité dans les escaliers

Plus en détail

ELECTRICIEN. 1. Explications. 1.1. Tâches effectuées par un électricien. 1.2. Les facteurs de risque électrique

ELECTRICIEN. 1. Explications. 1.1. Tâches effectuées par un électricien. 1.2. Les facteurs de risque électrique Prévention et Intérim 1. Explications 1.1. Tâches effectuées par un électricien L électricien est la personne qui installe, entretient, répare, protège, les installations électriques domestiques et industrielles.

Plus en détail

Agent d entretien des locaux

Agent d entretien des locaux Agent d entretien des locaux L entretien des locaux (bureaux, écoles, salles polyvalentes, structures sanitaires, gymnases ) nécessite l emploi de techniques, de produits et de matériels spécifiques qui

Plus en détail

LES DOUCHES ET LES BASSINS OCULAIRES D URGENCE

LES DOUCHES ET LES BASSINS OCULAIRES D URGENCE LES DOUCHES ET LES BASSINS OCULAIRES D URGENCE LES DOUCHES ET LES BASSINS OCULAIRES D URGENCE Tous les jours, des milliers de Néo-Brunswickois travaillent près de produits chimiques dangereux. Même si

Plus en détail

Annexes 9 Bibliographie 14

Annexes 9 Bibliographie 14 reco DU COMITé TECHNIQUE NATIONAL DES INDUSTRIES DE LA MéTALLURGIE DU COMITé TECHNIQUE NATIONAL DES INDUSTRIES DU BâTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS DU COMITé TECHNIQUE NATIONAL DES INDUSTRIES DU BOIS, DE

Plus en détail

Électricité et autres sources d énergie

Électricité et autres sources d énergie Fiche technique #75 Électricité et autres sources d énergie Équipements et outils pneumatiques : dangers et mesures de prévention L utilisation de tout outil comporte des dangers, mais comparativement

Plus en détail

SERRURIERS-MÉTALLIERS

SERRURIERS-MÉTALLIERS SERRURIERS-MÉTALLIERS Cet AUTO-QUESTIONNAIRE a pour but d aider votre médecin traitant à identifier d éventuels risques ou problèmes de santé liés à votre activité professionnelle. Il est donc essentiel

Plus en détail

CNAC. Travaux en hauteur en sécurité. Équipements de travail par métier de la construction. Fascicule N 126

CNAC. Travaux en hauteur en sécurité. Équipements de travail par métier de la construction. Fascicule N 126 PUBLICATION TRIMESTRIELLE - AVRIL-MAI-JUIN 2010 CNAC Fascicule N 126 Travaux en hauteur en sécurité Équipements de travail par métier de la construction Deuxième trimestre 2010 Fascicule N 126 Travaux

Plus en détail

évaluation des risques professionnels

évaluation des risques professionnels évaluation des professionnels Inventaire des Etablissement : Faculté de Médecine Unité de travail : Laboratoire de Biochimie Médicale Année : 2013 Locaux Bureaux Salle de Microscopie Culture cellulaire

Plus en détail

Présentation de l entreprise l postes de travail. Illustration du guide SOBANE Risques d incendie d. Présentation des postes de travail: Bureau

Présentation de l entreprise l postes de travail. Illustration du guide SOBANE Risques d incendie d. Présentation des postes de travail: Bureau Illustration du guide SOBANE Risques d incendie d ou d explosiond Caroline Pirotte Ergonome Présentation de l entreprise l et des postes de travail Hôtel situé à Bruxelles Ville +/- 90 travailleurs +/-

Plus en détail

MASTER PREVENTION DES RISQUES ET NUISANCES TECHNOLOGIQUES

MASTER PREVENTION DES RISQUES ET NUISANCES TECHNOLOGIQUES MASTER PREVENTION DES RISQUES ET NUISANCES TECHNOLOGIQUES 1 I. Les textes applicables Décret du 8 janvier 1965 modifié qui concerne les mesures de protection applicables aux établissements dont le personnel

Plus en détail

FORMATIONS EN MATIERE DE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL

FORMATIONS EN MATIERE DE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL FORMATIONS EN MATIERE DE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL Prévention et Sécurité au Travail Fiche Santé et Travail n 111 Date : 01/09/2014 "Un homme averti en vaut deux" Ce proverbe souligne que l on est plus

Plus en détail

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.30

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.30 VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.30 Incendie Code du Travail R4216-1 à R4216-7 ; R4216-11 à R4216-34 Code du Travail R4225-8 Code du Travail R4227-34 à R4227-36 Code du Travail R4227-1

Plus en détail

A KEE SAFETY PRODUCT A C C È S E N H A U T E U R. Plateforme d'accès. ASSEMBLAGE SANS OUTILS ALTERNATIVE ÉCONOMIQUE à UN ÉCHAFAUDAGE

A KEE SAFETY PRODUCT A C C È S E N H A U T E U R. Plateforme d'accès. ASSEMBLAGE SANS OUTILS ALTERNATIVE ÉCONOMIQUE à UN ÉCHAFAUDAGE A KEE SAFETY PRODUCT A C C È S E N H A U T E U R Plateforme d'accès ASSEMBLAGE SANS OUTILS ALTERNATIVE ÉCONOMIQUE à UN ÉCHAFAUDAGE Montage SImple et Rapide Conforme Aux Normes EN 13374 Classe A et EN 12811

Plus en détail

Mécanique véhicules lourds

Mécanique véhicules lourds Mécanique véhicules lourds sont des emplacements situés sous le niveau du sol qui servent à l en tretien ou à la réparation des véhicules. Il existe notamment : des fosses pour réparer ou inspecter les

Plus en détail

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL 1 NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL NOM DE L ETABLISSEMENT : Atelier 1 menuiserie, Ateliers 2, 3 et 4 non connu à ce jour NATURE DE L EXPLOITATION : Ateliers

Plus en détail

LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ. Agents réalisant la collecte des déchets

LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ. Agents réalisant la collecte des déchets LIVRET DE CONSIGNES DE SÉCURITÉ Agents réalisant la collecte des déchets Sommaire 1- Enjeux et objectifs de ce livret... 3 2- Au départ (Avant la collecte)... 4 2.1 Les équipements de protection individuelle

Plus en détail

Page 1. Le Plan de Prévention

Page 1. Le Plan de Prévention Page 1 Le Plan de Prévention 01 LA REGLEMENTATION Rappel : Le document Unique d Evaluation des Risques Dans toute entreprise, le chef d entreprise a pour obligation d assurer la sécurité et la santé de

Plus en détail

Mesure et détection de substances dangereuses : EX-OX-TOX (IS-013) Version CT-Q 2011-11-15

Mesure et détection de substances dangereuses : EX-OX-TOX (IS-013) Version CT-Q 2011-11-15 Mesure et détection de substances dangereuses : EX-OX-TOX (IS-03) Version CT-Q 0--5 Groupe cible Collaborateurs qui doivent effectuer des mesures EX-OX-TOX sur un terrain d exploitation, les interpréter

Plus en détail

EVALUATION DES RISQUES A PARTIR DES VISITES DES LIEUX DE TRAVAIL

EVALUATION DES RISQUES A PARTIR DES VISITES DES LIEUX DE TRAVAIL EVALUATION DES RISQUES DES PEINTRES A PARTIR DES VISITES DES LIEUX DE TRAVAIL R. FASSI Médecin du travail APST BTP 06 Versailles 25, 26, 27 mai 2011 ACTION EN PARTENARIAT APST BTP 06 DIRECCTE PACA Unité

Plus en détail

L amiante Désamiantage Gestion des déchets Sécurité/santé

L amiante Désamiantage Gestion des déchets Sécurité/santé CCW_DD02 L amiante Désamiantage Gestion des déchets Sécurité/santé De nombreuses entreprises sont confrontées à des matériaux amiantés lors de rénovations ou de démolition de bâtiments. Ces matériaux,

Plus en détail

Règles Générales de Sécurité et Santé

Règles Générales de Sécurité et Santé R.G.S.S. destinées aux entreprises extérieures devant intervenir sur les bâtiments et installations de la Banque Internationale à Luxembourg S.A. Les Règles Générales de Sécurité et Sûreté (R.G.S.S.) ont

Plus en détail

Manutention et Levage

Manutention et Levage Manutention et Levage Manutentions Manuelles : la norme NF X35-109 La masse unitaire maximale acceptable est fixée à 15kg pour le soulever/ tirer Pour les hommes et les femmes. Et ce, dans des conditions

Plus en détail

Une école de devoirs accueille chaque jour des enfants, des travailleurs (volontaires ou salariés), des

Une école de devoirs accueille chaque jour des enfants, des travailleurs (volontaires ou salariés), des Une école de devoirs accueille chaque jour des enfants, des travailleurs (volontaires ou salariés), des parents, pour lesquels vous êtes tenu responsables de leur sécurité. Actuellement les subsides sont

Plus en détail

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné :

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : l'assemblage de parpaings le moulage dans un coffrage donnant une forme circulaire

Plus en détail

Ingrédients No cas % Contrôlé par SIMDUT. Propane 74-98-6 >90 Oui Propylène 115-07-1 <5 Oui Hydrocarbures, C4+ 68476-44-8 <2.5 Oui

Ingrédients No cas % Contrôlé par SIMDUT. Propane 74-98-6 >90 Oui Propylène 115-07-1 <5 Oui Hydrocarbures, C4+ 68476-44-8 <2.5 Oui FICHE SIGNALÉTIQUE 1. IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA COMPAGNIE NOM COMMERCIAL : PROPANE SYNONYMES : Diméthylméthane UTILISATION DU PRODUIT : Carburant NUMÉRO DE LA FS : 251-300 NOM DU FOURNISSEUR NUMÉROS

Plus en détail

Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs

Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs Référence: SIB10 CCLB 110 Date : 22/10/2010 Page 1/9 Table des matières 1 PRELIMINAIRES... 3 2 ABREVIATIONS... 3 3 ACCESSIBILITE

Plus en détail

Contenu : Pose d escalier préfabriqué monobloc en béton Rédaction : Hediger Damien / Etudiant ETC 3 ème année Date : 1 er octobre 2008

Contenu : Pose d escalier préfabriqué monobloc en béton Rédaction : Hediger Damien / Etudiant ETC 3 ème année Date : 1 er octobre 2008 Page 1 / 5 Rapport technique / domaine du bâtiment Contenu : Pose d escalier préfabriqué monobloc en béton Rédaction : Hediger Damien / Etudiant ETC 3 ème année Date : 1 er octobre 2008 Introduction Dans

Plus en détail

POUR LE MONTAGE ET L'EXPLOITATION DE TENTES ET STRUCTURES PNEUMATIQUES PROVISOIRES

POUR LE MONTAGE ET L'EXPLOITATION DE TENTES ET STRUCTURES PNEUMATIQUES PROVISOIRES RESUME DES EXIGENCES EN MATIERE DE PREVENTION DES INCENDIES POUR LE MONTAGE ET L'EXPLOITATION DE TENTES ET STRUCTURES PNEUMATIQUES PROVISOIRES 1. Base Les prescriptions de protection incendie AEAI sont

Plus en détail

Centre de Production Thermique EDF BOUCHAIN Page 1

Centre de Production Thermique EDF BOUCHAIN Page 1 CONSERVEZ CE DOCUMENT Fait à Bouchain, le : / / Centre de Production Thermique EDF BOUCHAIN Page 1 SOMMAIRE CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR PLAN DU SITE PAGE 3 CONSIGNES GÉNÉRALES PAGE 4 ÉQUIPEMENTS DE PROTECTION

Plus en détail

Fiche résumée : PEINTRE EN CARROSSERIE

Fiche résumée : PEINTRE EN CARROSSERIE Fiche résumée : PEINTRE EN CARROSSERIE Peintre en carrosserie, peintre en réparation automobile, tolier peintre, mécanicien tolier peintre. CITP 88 : 7142 PCS 2003 : 634a ROME 1999 : 44142 Le peintre intervient

Plus en détail

Restauration d entreprise

Restauration d entreprise A s s o c i a t i o n d e s R e s p o n s a b l e s d e S e r v i c e s G é n é r a u x F a c i l i t i e s M a n a g e r s A s s o c i a t i o n Restauration d entreprise L article R. 4228-19 du Code

Plus en détail

Amiante : risques, prévention et formation

Amiante : risques, prévention et formation Entreprises artisanales de plomberie-chauffage Amiante : risques, prévention et formation L amiante c est quoi? L amiante est un matériau : Naturel Minéral Fibreux Utilisé massivement pendant plus de 130

Plus en détail

Travaux d adaptation du logement pour les personnes âgées

Travaux d adaptation du logement pour les personnes âgées Fiche pratique Personnes âgées Travaux d adaptation du logement pour les personnes âgées Accéder à son logement - utiliser les escaliers - prendre l ascenseur - accéder aux équipements Profiter de son

Plus en détail

VSLU VEREIN SCHWEIZERISCHER LEITSCHRANKENUNTERNEHMUNGEN ASSOCIATION SUISSE DES ENTREPRISES DE GLISSIERES DE SECURITE PRIX INDICATIFS DE REGIE 2014

VSLU VEREIN SCHWEIZERISCHER LEITSCHRANKENUNTERNEHMUNGEN ASSOCIATION SUISSE DES ENTREPRISES DE GLISSIERES DE SECURITE PRIX INDICATIFS DE REGIE 2014 VSLU VEREIN SCHWEIZERISCHER LEITSCHRANKENUNTERNEHMUNGEN ASSOCIATION SUISSE DES ENTREPRISES DE GLISSIERES DE SECURITE BUREAU: Freddy Buchs Case postale 91 1630 Bulle Tel 026 913 10 37 Fax 026 913 10 38

Plus en détail

Prévention des risques professionnels Date : Classe : Séquence 5 : Les risques professionnels dans l activité de travail.

Prévention des risques professionnels Date : Classe : Séquence 5 : Les risques professionnels dans l activité de travail. Nom : Prénom : Prévention des risques professionnels Date : Classe : Séquence 5 : Les risques professionnels dans l activité de travail. Objectif : Analyser une situation de travail à partir des dangers

Plus en détail

Soulever et porter correctement une charge

Soulever et porter correctement une charge Soulever et porter correctement une charge Sommaire Cette brochure explique comment éviter de se surmener ou d avoir un accident en soulevant et en portant une charge. Le port et le levage d une charge

Plus en détail

Fiche Technique d Évaluation sismique : Construction basse en Maçonnerie Non-armée, Chaînée, ou de Remplissage en Haïti

Fiche Technique d Évaluation sismique : Construction basse en Maçonnerie Non-armée, Chaînée, ou de Remplissage en Haïti .0 RISQUES GEOLOGIQUES DU SITE NOTES. LIQUÉFACTION : On ne doit pas trouver de sols granulaires liquéfiables, lâches, saturés, ou qui pourraient compromettre la performance sismique du bâtiment, dans des

Plus en détail

Systèmes d aspiration pour plan de travail

Systèmes d aspiration pour plan de travail Systèmes d aspiration pour plan de travail Les systèmes d aspiration Nederman pour plan de travail peuvent être utilisés dans tout type d environnement en partant des postes d assemblage où des fumées

Plus en détail

Linstallation d un escalier dans la. un escalier de béton à double quart tournant en kit. Construire soi-même LABEL. Label. Label D E I S O N L A

Linstallation d un escalier dans la. un escalier de béton à double quart tournant en kit. Construire soi-même LABEL. Label. Label D E I S O N L A maçonnerie Construire soi-même un escalier de béton à double quart tournant en kit Bricoler du Côté d e la M ais o n Label BRICOLER DU CÔTÉ DQUALITÉ E LA MAISON LABEL BRICOLER DU CÔTÉ DE LA MAISON Label

Plus en détail

Arrêté royal du 15 décembre 2010 fixant des mesures relatives au bien-être au travail des intérimaires (M.B. 28.12.2010)

Arrêté royal du 15 décembre 2010 fixant des mesures relatives au bien-être au travail des intérimaires (M.B. 28.12.2010) Arrêté royal du 15 décembre 2010 fixant des mesures relatives au bien-être au travail des intérimaires (M.B. 28.12.2010) Section 1 re. - Champ d application et définitions Article 1 er.- Le présent arrêté

Plus en détail

FICHE DE SECURITE FUMESAAT 500 SC

FICHE DE SECURITE FUMESAAT 500 SC 1/5 FICHE DE SECURITE FUMESAAT 500 SC Identification de la préparation 1. Identification de la préparation de l entreprise Nom commercial: FUMESAAT 500 SC Identification Produit : éthofumésate 500 SC Substance

Plus en détail

Mise en œuvre des filets de sécurité en grandes nappes

Mise en œuvre des filets de sécurité en grandes nappes RECOMMANDATION R 446 Recommandation adoptée par le comité technique national du bâtiment et des travaux publics lors de sa réunion du 14 mai 2009. Cette recommandation annule et remplace la recommandation

Plus en détail

AMIANTE REGLEMENTATION AMIANTE ET SECOND ŒUVRE DU BATIMENT

AMIANTE REGLEMENTATION AMIANTE ET SECOND ŒUVRE DU BATIMENT REGLEMENTATION AMIANTE ET SECOND ŒUVRE DU BATIMENT Evaluer les risques avant toute intervention, notamment le risque amiante par tout moyen approprié Informer et former le personnel d encadrement et opérateurs

Plus en détail

Plancher chauffant avec revêtement de sol

Plancher chauffant avec revêtement de sol Équipements E.2 1/6 Plancher chauffant avec revêtement de sol Domaine d application Cette fiche vise à établir les principales interfaces au niveau des planchers chauffants, à eau chaude ou électriques,

Plus en détail

GUIDE DE L'ENTREPRISE : ENVIRONNEMENT / HYGIENE / SECURITE. Plomberie Chauffage

GUIDE DE L'ENTREPRISE : ENVIRONNEMENT / HYGIENE / SECURITE. Plomberie Chauffage Vous voulez démarrer une activité de plombier chauffagiste. Cette fiche rassemble l essentiel de la réglementation en matière d'environnement et de sécurité et quelques conseils importants pour être en

Plus en détail

FICHE D ENTREPRISE DE

FICHE D ENTREPRISE DE FICHE D ENTREPRISE DE Article R. 241-41-3 du code du travail Dans chaque entreprise ou établissement qu il a en charge, le médecin du travail établit et met à jour une fiche d entreprise sur laquelle sont

Plus en détail

N 15 PLOMBERIE /CHAUFFAGE SUJET

N 15 PLOMBERIE /CHAUFFAGE SUJET PLOMBERIE /CHAUFFAGE SUJET Sélections régionales 2012 SOMMAIRE A. Explication du sujet... 3/4 B. Déroulement du concours... 5 C. Matériaux et consommables... 6/7 D. Caisse à outils... 8 E. Barème de correction...

Plus en détail

MATÉRIAUX AMIANTÉS. Travailler en présence de matériaux amiantés SANS PRÉCAUTION peut entraîner des maladies respiratoires très graves :

MATÉRIAUX AMIANTÉS. Travailler en présence de matériaux amiantés SANS PRÉCAUTION peut entraîner des maladies respiratoires très graves : MÉMO SANTÉ Chef d entreprise artisanale SERRURIERS MÉTALLIERS MATÉRIAUX AMIANTÉS Travailler en présence de matériaux amiantés SANS PRÉCAUTION peut entraîner des maladies respiratoires très graves : Cancer

Plus en détail

Manuel de l ergonomie au bureau

Manuel de l ergonomie au bureau Manuel de l ergonomie au bureau 1 Manuel préparé par le Service environnement, santé et sécurité de l Université Concordia. Pour tout complément d information sur l ergonomie, les étirements et les autres

Plus en détail

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE

PARTIE 5 NOTICE HYGIENE ET SECURITE de en Martinik NOTICE HYGIENE ET SECURITE BUREAU VERITAS ASEM Dossier n 6078462 Révision 2 Octobre 2014 Page 1 de en Martinik SOMMAIRE 1. INTRODUCTION... 3 1.1 OBJET DE LA NOTICE... 3 1.2 CADRE REGLEMENTAIRE...

Plus en détail

EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS DANS LES HÔTELS - RESTAURANTS

EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS DANS LES HÔTELS - RESTAURANTS EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS DANS LES HÔTELS - RESTAURANTS INTRODUCTION En vertu d un décret du 5 novembre 2001, l employeur doit transcrire et mettre à jour, dans un document unique, les résultats

Plus en détail

Mémento sécurité à l usage des salariés d E.ON en France. Ensemble, instaurons une culture sécurité.

Mémento sécurité à l usage des salariés d E.ON en France. Ensemble, instaurons une culture sécurité. Mémento sécurité à l usage des salariés d E.ON en France. Ensemble, instaurons une culture sécurité. 2 Introduction / sommaire Ce mémento, destiné à l ensemble des salariés d E.ON en France, regroupe les

Plus en détail

Préambule.... 2 Chapitre 1 : Rappel des quelques obligations législatives et réglementaires... 2

Préambule.... 2 Chapitre 1 : Rappel des quelques obligations législatives et réglementaires... 2 Charte professionnelle visant à organiser et assurer l hygiène et la sécurité des salariés en situation de coactivité pendant les opérations de montage et de démontage des manifestations commerciales Préambule....

Plus en détail

Les échelles portables peuvent aussi être très dangereuses. Conseils pour votre sécurité

Les échelles portables peuvent aussi être très dangereuses. Conseils pour votre sécurité Les échelles portables peuvent aussi être très dangereuses Conseils pour votre sécurité Sommaire 1 Introduction 3 2 A quoi reconnaît-on une échelle sûre? 4 2.1 Lors de l achat d une échelle 4 2.2 Lors

Plus en détail

Qu est ce qu un gaz comprimé?

Qu est ce qu un gaz comprimé? Qu est ce qu un gaz comprimé? Il existe plusieurs produits à base de gaz ou de mélanges de gaz sous pression conservés dans des bouteilles 1. La plupart de ces gaz sont classés dans la catégorie des «gaz

Plus en détail

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE , ATTACHES ET RACCORDS DE PARTIE 1 - GÉNÉRALITÉS 1.1 EMPLACEMENT DES 1.1.1 Les conduits posés devraient être indiqués sur les plans. Ils devraient être installés perpendiculairement aux lignes du bâtiment.

Plus en détail

Surveillance de la santé. Brochure d information dans la cadre du "bien-être au travail"

Surveillance de la santé. Brochure d information dans la cadre du bien-être au travail Surveillance de la santé Brochure d information dans la cadre du "bien-être au travail" Sommaire Sommaire 1 1. Introduction 2 2. Analyse des risques 3 2.1. Etablissement de la liste des risques 3 2.2.

Plus en détail

Acides et bases. Acides et bases Page 1 sur 6

Acides et bases. Acides et bases Page 1 sur 6 Acides et bases Acides et bases Page 1 sur 6 Introduction Sont réputés acides et bases au sens des règles de sécurité en vigueur en Suisse, les solides ou liquides qui ont une réaction acide ou alcaline

Plus en détail

Monte escalier à siège ou pour chaise roulante. sur plan incliné, suspendu à un monorail fixé au plafond

Monte escalier à siège ou pour chaise roulante. sur plan incliné, suspendu à un monorail fixé au plafond GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Luxembourg, le 10 février 2006 ITM-CL 317.1 Monte escalier à siège ou pour chaise roulante sur plan incliné, suspendu à un monorail fixé au plafond Prescriptions de sécurité types

Plus en détail