Théorie de la mesure et intégration. J.C. Pardo

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Théorie de la mesure et intégration. J.C. Pardo"

Transcription

1 Feuille de TD 6. Théorie de l mesure et intégrtion. J.C. Prdo Exercices. Exo. 72 Soit f une fonction sur. On considère muni de l tribu B des boréliens et d une mesure λ sur B. On suppose que f est λ-loclement intégrble (c est-à-dire intégrble pour tout compct). ) Montrer que f est mesurble. b) Montrer que fdλ ne tend ps vers une limite qund A tend vers + entrîne [,A] f dλ = +. Exo. 73 Soit (f n, n IN) une suite de fonctions positives intégrbles pour une mesure positive µ sur un ensemble X. On suppose que f n converge µ presque prtout vers une fonction f. ) Posons g n = inf k n f k pour tout n. Montrer que g n est intégrble et que l suite g n converge µ-presque prtout vers f. b) On suppose de plus qu il existe une constnte M telle que f n dµ M, pour tout n. Que peut-on dire de l intégrle de f? Montrer, à l ide d un exemple, que l on n ps necessirement fdµ = lim f n dµ. n + c) On suppose en plus des hypothèse du (b) que fdµ = lim n + f n dµ. Montrer que f f n dµ, converge vers. d) Montrer, à l ide d un exemple, que le résultt du (c) n est ps vlble si les f n ne sont ps positives. 1

2 Exo. 74 En utilisnt le théorème de Lebesgue, clculer 1 nx lim n 1 + n 4 x dx. 4 Peut-on ppliquer l même méthode pour clculer 1 nx lim n 1 + n 2 x dx? 4 Clculer s vleur. 75 Soit (f n, n IN) une suite de fonctions integrbles telle que f n+1 f n dµ < +. n Montrer que sup n f n est intégrble et que l suite f n converge p.p. vers une fonction f intégrble vérifint fdµ = lim f n dµ. n Rppel: On note L 1 (X, µ) l ensemble des fonctions intégrbles de X dns pour l mesure µ. Exo. 76 Soit (f n, n IN) une suite de Cuchy dns L 1 (X, µ). Montrer qu il existe une sous suite (f nk, k IN) qui converge p.p (et dns L 1 ) vers l limite f de (f n ) dns L 1. En déduire que l suite (f n ) de fonctions intégrbles convergent pour l semi-norme f dµ, on peut extrire une sous suite qui converge p.p. vers f. Donner un exemple de suite de fonctions intégrbles (f n ) telle que f n dµ converge vers, qund n, mis telle que (f n ) ne tende ps vers presque prtout. Exo. 77 Soit f : et pour h, nous définissons l fonction f h (x) = f(x h). ) Soit f une fonction continue à support compct. Montrer que f h (x) f(x) dx, qund h. b) Montrer l même propriété pour une fonction g intégrble (on dmettr que l ensemble des fonctions continues à support compct est dense dns L 1 ()). c) A-t-on l même propriété si f L p () pour l semi-norme de L p (), c est-à-dire ( 1/p f p = f dx) p. Exo. 78 Soit f une fonction intégrble. On note: ˆf(y) = e ixy f(x)dx, pour y. 2

3 Montrer que ˆf, trnsformée de Fourier de f, est une fonction continue bornée sur. Exo. 79 Avec les nottions de l exercice précédent, montrer le lemme de Riemmn- Lebesgue: Si f est integrble, ˆf tend vers à línfini. Exo 8 Soit f une fonction intégrble, ou seulement loclement intégrble sur, pour l mesure de Lebesgue. ) Montrer que f(t)dt tend vers qund x tend vers, à l ide du théorème [o,x] de convergence dominée de Lebesgue. b) On suppose que f est continue sur. Montrer que n f(t)dt tend vers une [o,1/n] limite qund n tend vers +, et determiner l limite. c) Existe-t-il une limite à l expression n f(t)dt qund n tend vers +, lorsque [o,1/n] f est seulement loclement intégrble. Exo 81 Soit f une ppliction continue sur, existe-t-il une impliction entre: ) f est intégrble sur, pour l mesure de Lebesgue. b) f tend vers une limite qund x tend vers ±. Que peut on dire, si f est une ppliction uniformément continue sur. Exo 82 Soit f une fonction dérivble sur. ) Montrer que s dérivée f est une fonction mesurble pour l mesure de Lebesgue. b) On suppose que f est continue et intégrble sur, pour l mesure de Lebesgue. Montrer que f tend vers une limite qund x tend vers ±. Exo. 83 Soit f une fonction définie sur, de clsse C 1 pour \{}. On suppose que f dmet une limit à droite, et une à guche, en, et que s dérivée f est loclement intégrble. ) Si φ est une fonction de clsse C 1 sur, et à support compct, clculer: f(x)φ (x)dx. b) Clculer: ln x φ (x)dx. c) Donner un exemple de une fonction dérivble sur [ 1, 1] \ {}, dont l dérivée n est ps une fonction intégrble pour l mesure de Lebesgue sur [ 1, 1]. 3

4 Exo. 84 Pour (x 1, x 2 ) pprtennt à 2 \{}, on note E(x 1, x 2 ) = ln(x 2 1+x 2 2). Montrer que l fonction E est une fonction loclement intégrble dns 2. Mintennt, on définit f(x 1, x 2 ) = 1/(x 1 + ix 2 ). Montrer que f est une fonction loclement intégrble dns 2. Exo. 85 (Utilise le lemme de Riemmn-Lebesgue). Soit φ une fonction définie sur, intégrble pour l mesure de Lebesgue, telle que (φ(v) φ())/v soit borné u voisinge de l origine. ) Montre que sin(v) φ(v) πφ(), qund. v On pourr utiliser les fonctions φ 1 (x) = φ() si x [ 1, 1], sinon et φ 2 = φ φ 1 et dmettre le lemme de Riemmn-Lebesgue. b) Soit f L 1 (). On suppose qu il existe u u voisinge duquel, le quotient (f(u + h) f(u))/h soit borné. Montrer que 1 ( ) f(u) = lim e iux e itx f(t)dt dx. 2π Conclusion concernnt une fonction intégrble et dérivble. Exo. 86 Soit f une fonction monotone (croissnte), définie sur le segment [, b] de. ) Montrer que f est limite uniforme d une suite de fonctions étgées. b) En déduire que toute fonction monotone, définie sur un segment [, b] de, est mesurble. Conclusion pour une fonction monotone, définie sur. Exo. 87 Seconde formule de l moyenne. Soit f une fonction définie sur le segment [, b] de, pr: f(x) = g(x)h(x), où g est une fonction positive décroissnte, et h est une fonction intégrble sur [, b]. Alors il existe c [, b] tel que: b f(x)dx = g() c h(x)dx. On demontrer que l propriété est vrie si g est une fonction en esclier, positive décroissnte, pour en deduire ensuite l seconde formule de l moyenne. Exo. 88 Lemme d Abel. Soit f une fonction définie sur [, [, pr:f(x) = g(x)h(x), où g est une fonction positive décroissnte tendnt vers à l infini, et h est une fonction intégrble sur tout segment [, b] de + telle qu il existe une constnte σ >, verifint pour tous, b + : b σ,b = h(x)dx σ. Alors f(x)dx est convergente, et f(x)dx est mjoré en module pr σg(a). A Exo. 89 Lemme d Abel pour les séries. Soit u n = n b n le terme générl d une série, 4

5 où n est une suite décroissnte, tendnt vers, et où b n est une suite telle qu il existe σ vérifint: Alors l série (u n ) est convergente et b n + b n b n+p σ, n, p IN. u n + u n u n+p + σu n, n IN. C est un cs prticulier de l exercice précédent en prennt: g = n n 1I [n,n+1[, et h = n b n 1I [n,n+1[. Exo. 9 Soit f une fonction définie sur [, 1], à vleurs réelles, mesurble, bornée en dehors d un ensemble de mesure nulle. On note: { f = inf M + : f(x) M p.p. }. ) Montrer que {x : f(x) > f } est de mesure nulle. b) Montrer que l suite ( 1 converge vers f qund n. ) 1/n f n dλ Exo. 91 Soient (X, T, µ) un espce mesuré, et f une fonction intégrble. ) Montrer que pour tout ɛ >, il existe A T de mesure finie, tel que: { } sup f(x) : x A <, et f(x) dµ ɛ. X\A Utiliser les ensembles A n = {x : 2 n f(x) 2 n }, n IN. b) Montrer que pour tout ɛ >, il existe δ > tel que, B T vérifint µ(b) δ, on f(x) dµ ɛ. c) Soit f une fonction intégrble de dns. Montrer que l ppliction est uniformément continue sur. x x B f(t)dt, 5

6 Exo. 92 Soit I n = n ( 1 + x n) n e 2x dx. Montrer l convergence de l suite I n, en utilisnt le théorème de convergence monotone, et donner l limite. Exo. 93 On note f l fonction définie sur 2 pr f(t, x) = t t 2 x 2. On remrque (sns preuve) qu il s git d une fonction de clsse C à vleurs positives. ) Pour t réel quelconque montrer que l fonction x f(t, x) est intégrble sur (pour l mesure de Lebesgue) et donner l vleur de F (t) = f(t, x)dx. b) Pour t réel quelconque montrer que l fonction x f (t, x) est intégrble sur t (pour l mesure de Lebesque). c) Pour étudier l continuité de l fonction F (indépendemment de l vleur explicitée en ()), peut-on utiliser le théorème de continuité des intégrles dépendnt d un prmètre? (Dns l ffirmtive on montrer que toutes les hypothèse de ce théorème sont vérifiées, dns l négtive on préciser l ou les hypothèse qui ne le sont ps). d) Même question que l précédente en remplçnt continuité pr dérivbilité. Exo. 94 Pour x et θ réels on pose, si cel un sens ϕ(x, θ) = ln(1 2x sin(θ) + x 2 ). ) Montrer que, pour tout x réel, l fonction θ ϕ(x, θ) est définie presque prtout et intégrble sur [ π, π] (u sens de Lebesgue). b) On définit F de dns pr F (x) = π π ϕ(x, θ)dθ. Montre que l fonction F est pire, continue sur et vérifie, pour x > 1, 4π ln(x 1) F (x) 4π ln(x + 1). c) Montrer que l fonction F est deux fois dérivble sur \ { 1, 1} et donner une expresion de F et F à l ide d intégrles. d) On fixe x différent de 1, et 1, évluer ϕ θ suivnte xf (x) + F (x) =. et 2 ϕ θ 2 et en déduire l reltion 6

7 e) Donner l vleur de F (x) pour tout x. Exo 95. Le but de cet exercice est l étude de l fonction F définie pr F (t) = + sin(tx) (1 + x) x dx. ) Montrer que l fonction F est bien définie sur tout. b) Montrer que F est continue et bornée sur. c) Pour t donner une reltion simple lint F (t) et G(t) = + sin(u) (t + u) u du. d) Montrer que F est indéfiniment dérivble sur. e) Montrer que, pour t G(t) peut ussi s écrire G(t) = + 1 cos(u) f(t, u)du, u où f est une frction rtionnelle en t et u que l on expliciter. f) Montrer que lorsque t tend vers pr vleurs positives G(t) une limite finie strictemente positive. g) Montrer que lorsque t tend vers pr vleurs positives F (t) dmet un équivlent du type A t. L fonction F est-elle dérivble en? h) Montrer que, lorsque t tend vers +, F (t) dmet un équivlent du type B/ t. 7

Espaces métriques, espaces vectoriels normés. Tewfik Sari. L2 Math

Espaces métriques, espaces vectoriels normés. Tewfik Sari. L2 Math Espces métriques, espces vectoriels normés Tewfik Sri L2 Mth Avertissement : ces notes sont l rédction, progressive et provisoire, d un résumé du cours d espces métriques de d espces vectoriels normés

Plus en détail

Théorème de Rolle et formules de Taylor

Théorème de Rolle et formules de Taylor Théorème de Rolle et formules de Tylor 1 Extrémums des fonctions différentibles à vleurs réelles 1. Soient K un compct d un espce vectoriel normé (E, ) et f une fonction définie sur K à vleurs dns R. Montrer

Plus en détail

Primitive et intégrale d une fonction continue

Primitive et intégrale d une fonction continue Primitive et intégrle d une fonction continue O. Simon, Université de Rennes I 24 mi 2005 Avertissement : Ceci n est ps le contenu d une leçon de CAPES. Dns le progrmme 2002 de terminles S, on introduit

Plus en détail

CCP 2007. Filière MP. Mathématiques 1. Corrigé pour serveur UPS de JL. Lamard (jean-louis.lamard@prepas.org)

CCP 2007. Filière MP. Mathématiques 1. Corrigé pour serveur UPS de JL. Lamard (jean-louis.lamard@prepas.org) CCP 27. Filière MP. Mthémtiques. Corrigé pour serveur UPS de JL. Lmrd (jen-louis.lmrd@preps.org EXERCCE.. f est continue (en tnt de frction rtionnelle dont le dénominteur ne s nnule ps sur le compct F

Plus en détail

Synthèse de cours (Terminale S) Dérivation : rappels et compléments

Synthèse de cours (Terminale S) Dérivation : rappels et compléments Synthèse de cours (Terminle S) Dérivtion : rppels et compléments Rppels de 1ère Nombre dérivé Soit f une fonction définie sur un intervlle I et un élément de I. f ( + h) f ( ) Si l limite lim existe, on

Plus en détail

CHAPITRE 4 LA TRANSFORMÉE DE F OURIER

CHAPITRE 4 LA TRANSFORMÉE DE F OURIER CHAPITRE 4 LA TRANSFORMÉE DE F OURIER 4. Fonctions loclement intégrbles Soit I un intervlle de R et soit f : R R une ppliction. Définition 4.. On dit que f est loclement intégrble sur I si f est intégrble

Plus en détail

Lois de probabilité à densité

Lois de probabilité à densité Lois de probbilité à densité Christophe ROSSIGNOL Année scolire 0/03 Tble des mtières Loi à densité sur un intervlle I. Deux exemples pour comprendre..................................... Densité de probbilité...........................................3

Plus en détail

THÉORIE DE LA MESURE. Notes de cours de B.Demange

THÉORIE DE LA MESURE. Notes de cours de B.Demange THÉORIE DE LA MESURE Notes de cours de B.Demnge Cours donné en 212-213 2 INTRODUCTION Ce cours pour but de donner une bonne définition de l intégrle de fonctions d une ou plusieurs vribles réelles, qui

Plus en détail

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Université Joseph Fourier UE MAT 127 Mthémtiques nnée 2009-2010 Chpitre 2 Le prolème de l unicité des solutions 1 Le prolème et quelques réponses : 1.1 Un exemple Montrer que l éqution différentielle :

Plus en détail

Résumé sur les Intégrales Impropres & exercices supplémentaires

Résumé sur les Intégrales Impropres & exercices supplémentaires L-MATH II-(25-26). Résumé sur les Intégrles Impropres & eercices supplémentires Une fonction définie sur un intervlle I est dite loclement intégrble sur I si f est Riemnnintégrble sur tout intervlle [,

Plus en détail

Intégration et probabilités ENS Paris, 2013-2014. TD 5 Théorèmes de Fubini, calculs Corrigé

Intégration et probabilités ENS Paris, 2013-2014. TD 5 Théorèmes de Fubini, calculs Corrigé Intégration et probabilités NS Paris, 23-24 TD 5 Théorèmes de Fubini, calculs Corrigé xercices à préparer du TD 4 xercice. (Partiel 27 Soit (,,µ un espace mesuré et f : + une fonction mesurable.. On suppose

Plus en détail

Intégration. Rappels. Définition 3. Soit I un intervalle réel et f : I E. On dit que F : I E est. f(x) f(a) x a

Intégration. Rappels. Définition 3. Soit I un intervalle réel et f : I E. On dit que F : I E est. f(x) f(a) x a Intégrtion Les fonctions considérées ci-dessous sont des fonctions définies sur un intervlle réel I, à vleurs réelles ou complees ou, plus générlement, à vleurs dns un espce vectoriel normé de dimension

Plus en détail

Zéros des fonctions. 1. La dichotomie. Exo7. 1.1. Principe de la dichotomie

Zéros des fonctions. 1. La dichotomie. Exo7. 1.1. Principe de la dichotomie Exo7 Zéros des fonctions Vidéo prtie 1. L dichotomie Vidéo prtie. L méthode de l sécnte Vidéo prtie 3. L méthode de Newton Dns ce chpitre nous llons ppliquer toutes les notions précédentes sur les suites

Plus en détail

COMPARAISON DE FONCTIONS

COMPARAISON DE FONCTIONS Lurent Grcin MPSI Lycée Jen-Bptiste Corot COMPARAISON DE FONCTIONS 1 Notion de voisinge Définition 1.1 Voisinge Soit R = R {± }. On ppelle voisinge de une prtie de R contennt un intervlle de l forme :

Plus en détail

Résumé du cours d analyse de maths spé MP

Résumé du cours d analyse de maths spé MP 1 TOPOLOGE Résumé du cours d nlyse de mths spé MP 1 Topologie 1) Normes, normes équivlentes Une norme sur l espce vectoriel E est une ppliction N de E dns R vérifint : x E, N(x). x E, (N(x) = x = ) (xiome

Plus en détail

Séries, intégrales et probabilités

Séries, intégrales et probabilités Séries, intégrles et probbilités Thierry MEYRE Préprtion à l grégtion interne. Année 2014-2015. Université Pris Diderot. IREM. http://www.prob.jussieu.fr/pgeperso/meyre 2 BIBLIOGRAPHIE. Les ouvrges de

Plus en détail

Les intégrales. f(x) dx. f(x) dx est appelée intégrale définie, c est un nombre. La variable x ne sert qu à décrire la fonction f, on a b

Les intégrales. f(x) dx. f(x) dx est appelée intégrale définie, c est un nombre. La variable x ne sert qu à décrire la fonction f, on a b Les intégrles Introduction Etnt donnée une fonction positive f définie sur un intervlle borné [, b], on veut évluer l ire comprise entre l e des bscisses, l courbe représentnt f et les verticles = et =

Plus en détail

Majorations de l erreur dans les calculs classiques de valeurs approchées d intégrale. Notes pour la préparation au CAPES - Strasbourg- février 2006

Majorations de l erreur dans les calculs classiques de valeurs approchées d intégrale. Notes pour la préparation au CAPES - Strasbourg- février 2006 Mjortions de l erreur dns les clculs clssiques de vleurs pprochées d intégrle Notes pour l préprtion u CAPES - Strsbourg- février 00 On trouve dns différents ouvrges élémentires des démonstrtions à coup

Plus en détail

LICENCE DE MATHÉMATIQUES DEUXIÈME ANNÉE. Unité d enseignement LCMA 4U11 ANALYSE 3. Françoise GEANDIER

LICENCE DE MATHÉMATIQUES DEUXIÈME ANNÉE. Unité d enseignement LCMA 4U11 ANALYSE 3. Françoise GEANDIER LICENCE DE MATHÉMATIQUES DEUXIÈME ANNÉE Unité d enseignement LCMA 4U ANALYSE 3 Frnçoise GEANDIER Université Henri Poincré Nncy I Déprtement de Mthémtiques . Tble des mtières I Séries numériques. Séries

Plus en détail

Théorème de Lax Milgram Application au problème de Dirichlet pour l équation de Sturm Liouville

Théorème de Lax Milgram Application au problème de Dirichlet pour l équation de Sturm Liouville Théorème de Lx Milgrm Appliction u problème de Dirichlet pour l éqution de Sturm Liouville Résumé du cours de MEDP Mîtrise de mthémtiques 2000 2001 2001nov18 (medp-lx-milgrm.tex) Dns ce chpitre, on se

Plus en détail

Feuille d exercices n o 1. N(x i ). 4. On rappelle qu un espace normé est séparable s il contient une partie dénombrable dense.

Feuille d exercices n o 1. N(x i ). 4. On rappelle qu un espace normé est séparable s il contient une partie dénombrable dense. 1 Feuille d exercices n o 1 1. Deuxième forme géométrique du théorème de Hahn-Banach Soient A E et B E deux convexes, non vides, disjoints (E est une espace vectoriel normé). On suppose que A est fermé

Plus en détail

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 10 juillet 2014 Enoncés 1 [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 1 juillet 14 Enoncés 1 Topologie Ouverts et fermés Exercice 6 [ 118 ] [correction] On muni le R-espce vectoriel des suites réelles bornées de l norme u = sup u n

Plus en détail

Chapitre 1. Dénombrer et sommer. 1.1 Rappels ensemblistes. 1.1.1 Opérations ensemblistes

Chapitre 1. Dénombrer et sommer. 1.1 Rappels ensemblistes. 1.1.1 Opérations ensemblistes Chpitre 1 Dénombrer et sommer Compter des objets et fire des dditions, voilà bien les deux ctivités les plus élémentires à l bse des mthémtiques. Et pourtnt à y regrder de plus près, ce n est ps si fcile.

Plus en détail

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 29 décembre 2015 Enoncés 1. b) Soit (u n ) n N une suite d éléments de [0 ; 1]. Montrer

[http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 29 décembre 2015 Enoncés 1. b) Soit (u n ) n N une suite d éléments de [0 ; 1]. Montrer [http://mp.cpgedupuydelome.fr] édité le 9 décembre 05 Enoncés Familles sommables Ensemble dénombrable a) Calculer n+ Exercice [ 03897 ] [Correction] Soit f : R R croissante. Montrer que l ensemble des

Plus en détail

MP1 Janson DS6 du 17 janvier 2014/2015. 1 n x.

MP1 Janson DS6 du 17 janvier 2014/2015. 1 n x. MP Jnson DS6 du 7 jnvier 24/25 Problème (CCP) Toutes les fonctions de ce problème sont à vleurs réelles. PARTE PRÉLMNARE Les résultts de cette prtie seront utilisés plusieurs fois dns le problème.. Fonction

Plus en détail

Table des matières. Avant propos

Table des matières. Avant propos Tble des mtières Avnt propos ii 1 Intégrle de Riemnn 1 1.1 Intégrle des fonctions en esclier............ 2 1.2 Fonctions intégrbles u sens de Riemnn........ 6 1.3 Propriétés générles de l intégrle de Riemnn......

Plus en détail

Intégration et probabilités 2012-2013. TD3 Intégration, théorèmes de convergence Corrigé. 1 Petites questions. n hésitez pas à m envoyer un mail à

Intégration et probabilités 2012-2013. TD3 Intégration, théorèmes de convergence Corrigé. 1 Petites questions. n hésitez pas à m envoyer un mail à Intégration et probabilités 212-213 TD3 Intégration, théorèmes de convergence Corrigé xercice ayant été voué à être préparé xercice 1 (Mesure image). Soient (, A, µ) un espace mesuré, (F, B) un espace

Plus en détail

Université de Marseille Licence de Mathématiques, 1ere année, Analyse (limites, continuité, dérivées, intégration) T. Gallouët

Université de Marseille Licence de Mathématiques, 1ere année, Analyse (limites, continuité, dérivées, intégration) T. Gallouët Université de Mrseille Licence de Mthémtiques, ere nnée, Anlyse (limites, continuité, dérivées, intégrtion) T. Gllouët July 29, 205 Tble des mtières Limites 3. Définition et propriétés......................................

Plus en détail

1. Intégrale de Riemann des fonctions réglées.

1. Intégrale de Riemann des fonctions réglées. Agrégtion de Mthémtiques 2012-2013 CMI Université d Aix-Mrseille Résumé du cours d Intégrtion 1. Intégrle de Riemnn des fonctions réglées. Fonctions réglées. f : [, b] C est dite réglée si et seulement

Plus en détail

IV. Espaces L p. + tx 1. (1 t)x 0

IV. Espaces L p. + tx 1. (1 t)x 0 cours 13, le lundi 7 mars 2011 IV. spaces L p IV.1. Convexité Quand deux points x 0, x 1 R sont donnés, on peut parcourir le segment [x 0, x 1 ] qui les joint en posant pour tout t [0, 1] x t = (1 t)x

Plus en détail

1 Topologies, distances, normes

1 Topologies, distances, normes Université Claude Bernard Lyon 1. Licence de mathématiques L3. Topologie Générale 29/1 1 1 Topologies, distances, normes 1.1 Topologie, distances, intérieur et adhérence Exercice 1. Montrer que dans un

Plus en détail

Un peu de topologie. Espaces métriques. Documents disponibles sur www.math.polytechnique.fr/ laszlo. Enseignants :

Un peu de topologie. Espaces métriques. Documents disponibles sur www.math.polytechnique.fr/ laszlo. Enseignants : Documents disponibles sur www.math.polytechnique.fr/ laszlo Un peu de topologie Enseignants : F. Golse (golse@math.polytechnique.fr), Y. Laszlo (laszlo@math.polytechnique.fr), C. Viterbo (viterbo@math.polytechnique.fr)

Plus en détail

Cours d Analyse II. Filières : SMP /SMC (Deuxième semestre, première. Notes rédigées par : M. BENELKOURCHI Slimane

Cours d Analyse II. Filières : SMP /SMC (Deuxième semestre, première. Notes rédigées par : M. BENELKOURCHI Slimane Déprtement de Mthémtiques Fculté des Sciences Université Ibn Tofïl Kénitr Cours d Anlyse II S2 Filières : SMP /SMC (Deuxième semestre, première nnée) Notes rédigées pr : M. BENELKOURCHI Slimne Professeur

Plus en détail

Exercice 3.1.1 Si f est une fonction continue sur [0, 1], montrer que l équation différentielle

Exercice 3.1.1 Si f est une fonction continue sur [0, 1], montrer que l équation différentielle Chapitre 3 FORMULATION VARIATIONNELLE DES PROBLÈMES ELLIPTIQUES Exercice 3.. Si f est une fonction continue sur [, ], montrer que l équation différentielle { d 2 u = f pour < x < dx 2 (3.) u() = u() =.

Plus en détail

Chapitre 6 : Fonctions affines -28-01-12- Seconde 7, 2010-2011, Y. Angeli

Chapitre 6 : Fonctions affines -28-01-12- Seconde 7, 2010-2011, Y. Angeli Chpitre 6 : Fonctions ffines -8-01-1- Seconde 7, 010-011, Y. Angeli 1. Éqution réduite d une droite Théorème. Dns un repère, soient A(x A ;y A ) et B(x B ;y B ) tels que x A x B. Alors l droite (AB) est

Plus en détail

Intégration, probabilités

Intégration, probabilités prép-greg 7-8 Intégrtion, probbilités Dns tous les exercices probbilistes, les vribles létoires sont supposées définies sur le même espce probbilisé (Ω, A, P). I Questions de cours L fonction t sin t t

Plus en détail

Théorème de Poincaré - Formule de Green-Riemann

Théorème de Poincaré - Formule de Green-Riemann Chpitre 11 Théorème de Poincré - Formule de Green-Riemnn Ce chpitre s inscrit dns l continuité du précédent. On vu à l proposition 1.16 que les formes différentielles sont bien plus grébles à mnipuler

Plus en détail

Intégrale de Riemann et Intégrale de Lebesgue INTEGRALE DE RIEMANN

Intégrale de Riemann et Intégrale de Lebesgue INTEGRALE DE RIEMANN Intégrle de Riemnn et Intégrle de Lebesgue Jen Gounon http://dm.ens.fr/culturemth Définitions INTEGRALE DE RIEMANN Dns tout le chpître, b et f est une fonction réelle bornée sur [,b] = I Définition. Un

Plus en détail

Cours de DEUG Méthodes mathématiques pour les sciences de la vie I. Avner Bar-Hen

Cours de DEUG Méthodes mathématiques pour les sciences de la vie I. Avner Bar-Hen Cours de DEUG Méthodes mthémtiques pour les sciences de l vie I Avner Br-Hen Université Aix-Mrseille III 3 Tble des mtières Tble des mtières i Fonctions, limites, continuité Fonction, représenttion grphique......................

Plus en détail

Résumé du cours d analyse de Sup et Spé

Résumé du cours d analyse de Sup et Spé Résumé du cours d nlyse de Sup et Spé 1 Topologie 1.1 Normes, normes équivlentes Une norme sur le K-espce vectoriel E est une ppliction N de E dns R vérifint : x E, N(x) 0 (positivité) x E, (N(x) = 0 x

Plus en détail

Chapitre 7. Primitives et Intégrales. 7.1 Primitive d une fonction. 7.2 Propriétés des primitives. 7.3 Intégrale définie ou Intégrale de Riemannn)

Chapitre 7. Primitives et Intégrales. 7.1 Primitive d une fonction. 7.2 Propriétés des primitives. 7.3 Intégrale définie ou Intégrale de Riemannn) Chpitre 7 Primitives et Intégrles 7. Primitive d une fonction Soit f une fonction définie sur un intervlle K de R. On ppelle primitive de f, une fonction F dont l dérivée est f : F (x) = f(x). On note

Plus en détail

Cours d Analyse IV Suites et Séries de fonctions

Cours d Analyse IV Suites et Séries de fonctions Université Clude Bernrd, Lyon I Licence Sciences, Technologies & Snté 43, boulevrd 11 novembre 1918 Spécilité Mthémtiques 69622 Villeurbnne cedex, Frnce L. Pujo-Menjouet pujo@mth.univ-lyon1.fr Cours d

Plus en détail

semestre 3 des Licences MISM annnée universitaire 2004-2005

semestre 3 des Licences MISM annnée universitaire 2004-2005 MATHÉMATIQUES 3 semestre 3 des Licences MISM nnnée universitire 24-25 Driss BOULARAS 2 Tble des mtières Rppels 5. Ensembles et opértions sur les ensembles.................. 5.. Prties d un ensemble.........................

Plus en détail

Calcul intégral. II Intégrale d une fonction 4

Calcul intégral. II Intégrale d une fonction 4 BTS DOMOTIQUE Clcul intégrl 8- Clcul intégrl Tble des mtières I Primitives I. Définitions............................................... I. Clculs de primitives.........................................

Plus en détail

Seconde Partie. Cours de Mathématiques. Semestre

Seconde Partie. Cours de Mathématiques. Semestre Année 2009-2010 ntégration et Probabilités Seconde Partie Cours de Mathématiques Takéo Takahashi Première Année FICM Semestre Table des matières 5 Indépendance et Convolution 3 5.1 Indépendance..............................................

Plus en détail

Intégrale de Lebesgue

Intégrale de Lebesgue Intégrale de Lebesgue ÉCOLE POLYTECHNIQUE Cours 4 : intégrale de Lebesgue Bertrand Rémy 1 / 50 1. Motivations et points de vue ÉCOLE POLYTECHNIQUE Cours 4 : intégrale de Lebesgue Bertrand Rémy 2 / 50 Deux

Plus en détail

Calcul int egral. 15 d ecembre 2008

Calcul int egral. 15 d ecembre 2008 Clcul intégrl. 15 décembre 2008 2 Tble des mtières I Intégrles multiples 5 1 Rppels sur l intégrle définie des fonctions d une vrible. 7 1.1 Motivtions................................ 7 1.1.1 Cs des fonctions

Plus en détail

Distributions et applications. S 1925

Distributions et applications. S 1925 Distributions et applications. S 1925 Olivier Lafitte 12 1 Université de Paris XIII, Institut Galilée, 93 43 Villetaneuse Cedex 2 DM2S, Commissariat à l Energie Atomique, Centre d études de Saclay, 91

Plus en détail

Correction de l épreuve CCP 2001 PSI Maths 2 PREMIÈRE PARTIE ) (

Correction de l épreuve CCP 2001 PSI Maths 2 PREMIÈRE PARTIE ) ( Correction de l épreuve CCP PSI Mths PREMIÈRE PARTIE I- Soit t u voisinge de, t Alors ϕt t s = ϕt ρt s ρs Pr hypothèse, l fonction ϕt ϕt est lorsque t, il en est donc de même de ρt s ρt s ρs cr ρ s est

Plus en détail

LICENCE DE MATHÉMATIQUES DEUXIÈME ANNÉE. Unité d enseignement LCMA 4U11 ANALYSE 3. Françoise GEANDIER

LICENCE DE MATHÉMATIQUES DEUXIÈME ANNÉE. Unité d enseignement LCMA 4U11 ANALYSE 3. Françoise GEANDIER LICENCE DE MATHÉMATIQUES DEUXIÈME ANNÉE Unité d enseignement LCMA 4U ANALYSE 3 Frnçoise GEANDIER Université Henri Poincré Nncy I Déprtement de Mthémtiques . Tble des mtières I Séries numériques. Séries

Plus en détail

Intégration sur un intervalle quelconque MP

Intégration sur un intervalle quelconque MP ntégrtion sur un intervlle quelconque MP 9 décembre 22 Dns ce chpitre, on définit l notion de fonction continue pr morceu et intégrble sur un intervlle quelconque. Cel nous permettr de donner un sens à

Plus en détail

Fonctions : variations et extremums. Fonctions affines

Fonctions : variations et extremums. Fonctions affines Fonctions : vritions et extremums. Fonctions ffines Clsse de seconde I. Sens de vrition d'une fonction... 1) Fonctions croissntes... ) Fonctions décroissntes... II. Tbleu de vritions...3 III. Mximum, minimum...3

Plus en détail

Automates et langages: quelques algorithmes

Automates et langages: quelques algorithmes Automtes et lngges: quelques lgorithmes Eugene Asrin Sddek Benslem Avertissement Dns l étt ctuel ce document est rchi-sec et peut servir seulement d un ide-mémoire. Pour comprendre les lgorithmes ci-dessous

Plus en détail

Agrégation de Mathématiques 2012-2013. Intégration

Agrégation de Mathématiques 2012-2013. Intégration Agrégtio de Mthémtiques -3 CMI Uiversité d Aix-Mrseille Itégrtio. Itégrles défiies. Subdivisio. Soiet et b deux ombres réels tels que < b. O ppelle subdivisio de l itervlle [, b] toute suite fiie strictemet

Plus en détail

Introduction aux processus de diffusion Pierre Priouret. Mode d emploi

Introduction aux processus de diffusion Pierre Priouret. Mode d emploi Université Pierre et Marie Curie Master de sciences et technologies Mathématiques et applications. Deuxième année Spécialité Probabilités et applications. Filière Probabilités et Finances Année 24/25 1

Plus en détail

Document créé le 28 novembre 2013 Lien vers la dernière mise à jour de ce document Lien vers les exercices de ce chapitre

Document créé le 28 novembre 2013 Lien vers la dernière mise à jour de ce document Lien vers les exercices de ce chapitre Document créé le 28 novembre 2013 Lien vers l dernière mise à jour de ce document Lien vers les exercices de ce chpitre Chpitre 20 Intégrtion Sommire 20.1 Continuité uniforme.................................

Plus en détail

EB - INTEGRALES DEPENDANT D UN PARAMETRE

EB - INTEGRALES DEPENDANT D UN PARAMETRE EB - INTEGRALES DEPENDANT D UN PARAMETRE Définition 1 Soit (f x ) x A une fmille de fonctions continues à vleurs dns C, définies sur un intervlle [, b[ de R. On considère l intégrle impropre g(x) = que

Plus en détail

Recueil d annales en Mathématiques. Terminale S Enseignement obligatoire. Intégrales

Recueil d annales en Mathématiques. Terminale S Enseignement obligatoire. Intégrales Recueil d annales en Mathématiques Terminale S Enseignement obligatoire Frédéric Demoulin Dernière révision : 3 juin 2 Document diffusé via le site www.bacamaths.net de Gilles Costantini 2. frederic.demoulin

Plus en détail

1 Langages reconnaissables

1 Langages reconnaissables 8INF713 Informtique théorique Automne 2014 Exercices 1 Lngges reconnissles 1.1 Considérez les deux utomtes suivnts et répondez ux questions suivntes : q 3, q 3 q 4 () A 1 () A 2 Figure 1 () Quel est l

Plus en détail

Chapitre 6. Primitive et Intégrale. 6.1 Primitive Rappels

Chapitre 6. Primitive et Intégrale. 6.1 Primitive Rappels Chpitre 6 Primitive et Intégrle 6. Primitive 6.. Rppels Définition 6... Si f est une fonction définie sur un intervlle I, une primitive de f sur I est une fonction F telle que pour tout x dns I, F (x)

Plus en détail

Théorie des Langages Formels Chapitre 5 : Automates minimaux

Théorie des Langages Formels Chapitre 5 : Automates minimaux 1/29 Théorie des Lngges Formels Chpitre 5 : Automtes minimux Florence Levé Florence.Leve@u-picrdie.fr Année 2014-2015 2/29 Introduction Les lgorithmes vus précédemment peuvent mener à des utomtes reltivement

Plus en détail

Sujets HEC B/L 2013-36-

Sujets HEC B/L 2013-36- -36- -37- Sujet HEC 2012 B/L Exercice principal B/L1 1. Question de cours : Définition et propriétés de la fonction de répartition d une variable aléatoire à densité. Soit f la fonction définie par : f(x)

Plus en détail

Cours de mathématiques. Chapitre 12 : Calcul Intégral

Cours de mathématiques. Chapitre 12 : Calcul Intégral Cours de mthémtiques Terminle S1 Chpitre 12 : Clcul Intégrl Année scolire 2008-2009 mise à jour 5 mi 2009 Fig. 1 Henri-Léon Leesgue et Bernhrd Riemnn n les confond prfois 1 Tle des mtières I Chpitre 12

Plus en détail

LE RESEAU RECIPROQUE solution

LE RESEAU RECIPROQUE solution LE RESEU RECIPROQUE solution L pge 85 de votre poly de physique est conscrée à l définition du réseu réciproque, un concept initilement introduit pr J.W. Gibbs (189-190). Ce concept, plutôt bstrit, est

Plus en détail

TD7. ENS Cachan M1 Hadamard 2015-2016. Exercice 1 Sous-espaces fermés de C ([0,1]) formé de fonctions régulières.

TD7. ENS Cachan M1 Hadamard 2015-2016. Exercice 1 Sous-espaces fermés de C ([0,1]) formé de fonctions régulières. Analyse fonctionnelle A. Leclaire ENS Cachan M Hadamard 25-26 TD7 Exercice Sous-espaces fermés de C ([,] formé de fonctions régulières. Soit F un sous-espace vectoriel fermé de C ([,] muni de la convergence

Plus en détail

COURS D ANALYSE. Licence de Mathématiques, première. Laurent Michel

COURS D ANALYSE. Licence de Mathématiques, première. Laurent Michel COURS D ANALYSE Licence de Mthémtiques, première nnée Lurent Michel Automne 2011 2 Tble des mtières 1 Éléments de logique 5 1.1 Fbriquer des énoncés........................ 5 1.1.1 Enoncés élémentires.....................

Plus en détail

Chapitre 3 Dérivées et Primitives

Chapitre 3 Dérivées et Primitives Cours de Mthémtiques Clsse de Terminle STI - Chpitre : Dérivées et Primitives Chpitre Dérivées et Primitives A) Rppels de première et compléments ) Dérivées usuelles Fonction définie sur Fonction f() =

Plus en détail

Préparation à l agrégation Année 2015/2016. Analyse Fonctionnelle. Arthur Leclaire

Préparation à l agrégation Année 2015/2016. Analyse Fonctionnelle. Arthur Leclaire ENS Cachan Mathématiques Préparation à l agrégation Année 2015/2016 Analyse Fonctionnelle Arthur Leclaire Références [B] H. Brézis. Analyse Fonctionnelle. Dunod, 1999. [CLF] A. Chambert-Loir, S. Fermigier,

Plus en détail

Cours de remise à niveau Maths 2ème année. Intégrales simples

Cours de remise à niveau Maths 2ème année. Intégrales simples Cours de remise à niveu Mths 2ème nnée Intégrles simples C. Mugis-Rbusseu GMM Bureu 116 cthy.mugis@ins-toulouse.fr C. Mugis-Rbusseu (INSA) 1 / 47 Pln 1 Définitions 2 Propriétés des fonctions intégrbles

Plus en détail

TD2 Fonctions mesurables Corrigé

TD2 Fonctions mesurables Corrigé Intégration et probabilités 2012-2013 TD2 Fonctions mesurables Corrigé 0 Exercice qui avait été préparé chez soi Exercice 1. Soit (Ω, F, µ) un espace mesuré tel que µ (Ω) = 1. Soient A, B P (Ω) deux sousensembles

Plus en détail

Série n 5 : Optimisation non linéaire

Série n 5 : Optimisation non linéaire Université Claude Bernard, Lyon I Licence Sciences & Technologies 43, boulevard 11 novembre 1918 Spécialité Mathématiques 69622 Villeurbanne cedex, France Option: M2AO 2007-2008 Série n 5 : Optimisation

Plus en détail

Relations binaires. Table des matières. Marc SAGE. 18 octobre 2007. 1 Amuse gueule 2. 2 Combinatoire dans les quotients 2. 3 Problème d extréma 3

Relations binaires. Table des matières. Marc SAGE. 18 octobre 2007. 1 Amuse gueule 2. 2 Combinatoire dans les quotients 2. 3 Problème d extréma 3 Reltions binires Mrc SAGE 8 octobre 007 Tble des mtières Amuse gueule Combintoire dns les quotients 3 Problème d extrém 3 4 Un théorème de point xe 3 5 Sur l conjugisons dns R 3 6 Sur les corps totlement

Plus en détail

Examen Final Corrigé rédigé par Paul Brunet et Laure Gonnord

Examen Final Corrigé rédigé par Paul Brunet et Laure Gonnord Mster Info - 2014-2015 MIF15 Complexité et Clculbilité Exmen Finl Corrigé rédigé pr Pul Brunet et Lure Gonnord Durée 1H30 Notes de cours et de TD utorisées. Livres et ppreils électroniques interdits. Le

Plus en détail

COURS D ANALYSE. Licence d Informatique, première. Laurent Michel

COURS D ANALYSE. Licence d Informatique, première. Laurent Michel COURS D ANALYSE Licence d Informtique, première nnée Lurent Michel Printemps 2010 2 Tble des mtières 1 Éléments de logique 5 1.1 Fbriquer des énoncés........................ 5 1.1.1 Enoncés élémentires.....................

Plus en détail

Chapitre 5. Intégration. 5.1 Intégration des fonctions en escaliers

Chapitre 5. Intégration. 5.1 Intégration des fonctions en escaliers Chpitre 5 Intégrtion Nous llons construire l intégrle pr un procédé de pssge à l limite. D bord on définit l intégrle des fonctions en escliers, ensuite on psse à l limite pour intégrer des fonctions plus

Plus en détail

LE PUITS DOUBLE L EXEMPLE STANDARD DE LA MOLECULE D AMMONIAC I. EXERCICE PRELIMINAIRE: EFFET TUNNEL

LE PUITS DOUBLE L EXEMPLE STANDARD DE LA MOLECULE D AMMONIAC I. EXERCICE PRELIMINAIRE: EFFET TUNNEL Préceptort de Mécnique Quntique 1 ère nnée Florent Krzkl, PCT, Bureu F.3-14 LE PUITS DOUBLE L EXEMPLE STANDARD DE LA MOLECULE D AMMONIAC I. EXERCICE PRELIMINAIRE: EFFET TUNNEL I-1/ Soit une brrière de

Plus en détail

Construction de la mesure de Lebesgue. 1 Mesure positive engendrée par une mesure extérieure.

Construction de la mesure de Lebesgue. 1 Mesure positive engendrée par une mesure extérieure. Université d Artois Faculté des Sciences Jean Perrin Analyse Fonctionnelle (Licence 3 Mathématiques-Informatique Daniel Li Construction de la mesure de Lebesgue 28 janvier 2008 Dans ce chapitre, nous allons

Plus en détail

Statistiques - Notes de cours - M1. Elisabeth Gassiat

Statistiques - Notes de cours - M1. Elisabeth Gassiat Statistiques - Notes de cours - M1 Elisabeth Gassiat Table des matières 1 Introduction 5 1.1 Estimation et régions de confiance...................... 5 1.2 Tests.......................................

Plus en détail

AMPHI 2 : INTEGRATION. Chapitre 3. Documents disponibles sur http ://www.math.polytechnique.fr/ golse

AMPHI 2 : INTEGRATION. Chapitre 3. Documents disponibles sur http ://www.math.polytechnique.fr/ golse AMPHI 2 : INTEGRATION Chapitre 3 Documents disponibles sur http ://www.math.polytechnique.fr/ golse L intégrale de Lebesgue (1902) A la base de l analyse fonctionnelle, socle mathématique de la mécanique

Plus en détail

Théorie des Langages Épisode 2 Automates finis

Théorie des Langages Épisode 2 Automates finis AFD AFN Opértions Lemme de pompge 1/ 36 Théorie des Lngges Épisode 2 Automtes finis Thoms Pietrzk Université Pul Verline Metz AFD AFN Opértions Lemme de pompge Reconnisseur Définition Configurtion Accepttion

Plus en détail

Exercice 1. [Échauffement sur quelques inclusions] 2. Soient p, q [1, ]. Quelle inclusion y a-t-il entre L p et L q? Cette inclusion est-elle

Exercice 1. [Échauffement sur quelques inclusions] 2. Soient p, q [1, ]. Quelle inclusion y a-t-il entre L p et L q? Cette inclusion est-elle ENS de Lyon TD 1 21/09/2015 M1 - Analyse Avancée Exercice 1. [Échauffement sur quelques inclusions] 1. Soient p, q [1, ]. Quelle inclusion y a-t-il entre l p et l q? Cette inclusion est-elle continue?

Plus en détail

TD3. Exercice 1 Un cas particulier du théorème de Cauchy-Lipschitz. f (s,y(s))ds.

TD3. Exercice 1 Un cas particulier du théorème de Cauchy-Lipschitz. f (s,y(s))ds. Analyse fonctionnelle A. Leclaire - L. Magnis ENS Cachan M1 Hadamard 2015-2016 TD3 Exercice 1 Un cas particulier du théorème de Cauchy-Lipschitz Soient I un intervalle de, E un espace de Banach et f :

Plus en détail

mémento de mathématiques pour les ECE1

mémento de mathématiques pour les ECE1 mémento de mthémtiques pour les ECE1 Abdellh Becht Résumé L objectif de ce mémento est de permettre ux élèves de première nnée des clsses préprtoires ux Ecoles de Commerces, option économique, d voir un

Plus en détail

Chapitre 1 Suites de fonctions

Chapitre 1 Suites de fonctions Université de Bourgogne Déprtement de Mthémtiques Licence de Mthémtiques Résumé du cours Compléments d Anlyse Chpitre Suites de fonctions. Suites de nombres, suites de fonctions Dns tout ce chpitre, l

Plus en détail

Topologie des espaces vectoriels normés

Topologie des espaces vectoriels normés Topologie des espaces vectoriels normés Cédric Milliet Version préliminaire Cours de troisième année de licence Université Galatasaray Année 2011-2012 2 Chapitre 1 R-Espaces vectoriels normés 1.1 Vocabulaire

Plus en détail

Fonctions définies par une intégrale. On suppose que g et h sont deux fonctions réelles définies sur R d, telles que la fonction

Fonctions définies par une intégrale. On suppose que g et h sont deux fonctions réelles définies sur R d, telles que la fonction Prép. Agrég. écrit d Anlyse, Annexe n o 6. Méthode de Lplce dns R d Fonctions définies pr une intégrle On suppose que g et h sont deux fonctions réelles définies sur R d, telles que l fonction F(t = g(x

Plus en détail

Université de Cergy-Pontoise 2008-2009 Calcul Diff S6 M. Topologie

Université de Cergy-Pontoise 2008-2009 Calcul Diff S6 M. Topologie Université de Cergy-Pontoise 2008-2009 Calcul Diff S6 M Topologie 1 Espaces métriques 1.1 Distance Dans toute cette partie E représente un ensemble qui n est pas forcément un espace vectoriel. Définition

Plus en détail

Cours de Mathématiques. Travaux dirigés du cours. Intégrale de Lebesgue et Probabilités H. DOSS

Cours de Mathématiques. Travaux dirigés du cours. Intégrale de Lebesgue et Probabilités H. DOSS Université Paris Dauphine Département MIDO Cours de Mathématiques Travaux dirigés du cours Intégrale de Lebesgue et Probabilités H. DOSS Licence M D Table des matières Feuilles d exercices : n o 1 : variables

Plus en détail

Intégration et probabilités TD1 Espaces mesurés Corrigé

Intégration et probabilités TD1 Espaces mesurés Corrigé Intégration et probabilités TD1 Espaces mesurés Corrigé 2012-2013 1 Petites questions 1 Est-ce que l ensemble des ouverts de R est une tribu? Réponse : Non, car le complémentaire de ], 0[ n est pas ouvert.

Plus en détail

Espaces de Sobolev. Résumé du cours de MEDP Maîtrise de mathématiques 2001 2002. medp-sobolev.tex (2001nov24)

Espaces de Sobolev. Résumé du cours de MEDP Maîtrise de mathématiques 2001 2002. medp-sobolev.tex (2001nov24) Espaces de Sobolev Résumé du cours de MEDP Maîtrise de mathématiques 2001 2002 medp-sobolevtex (2001nov24) Sauf mention explicite du contraire, toutes les fonctions considérées seront à valeurs réelles

Plus en détail

et Transversalité par Pierre Vogel

et Transversalité par Pierre Vogel Université Paris 7 Denis Diderot Institut de Mathématiques de Jussieu Géométrie des Variétés et Transversalité par Pierre Vogel Introduction Ce cours est destiné à l étude des variétés différentiables

Plus en détail

Le Calcul Intégral. niveau maturité. Daniel Farquet

Le Calcul Intégral. niveau maturité. Daniel Farquet Le Clcul Intégrl niveu mturité Dniel Frquet Eté 8 Tble des mtières Introduction Intégrle indéfinie 3. Définitions et générlités................................ 3.. Déf. d une primitive..............................

Plus en détail

Université Paris-Dauphine DUMI2E. UFR Mathématiques de la décision. Notes de cours. Analyse 2. Filippo SANTAMBROGIO

Université Paris-Dauphine DUMI2E. UFR Mathématiques de la décision. Notes de cours. Analyse 2. Filippo SANTAMBROGIO Université Pris-Duphine DUMI2E UFR Mthémtiques de l décision Notes de cours Anlyse 2 Filippo SANTAMBROGIO Année 2008 2 Tble des mtières 1 Optimistion de fonctions continues et dérivbles 5 1.1 Continuité........................................

Plus en détail

Probabilités et Statistiques. Raphaël KRIKORIAN Université Paris 6

Probabilités et Statistiques. Raphaël KRIKORIAN Université Paris 6 Probabilités et Statistiques Raphaël KRIKORIAN Université Paris 6 Année 2005-2006 2 Table des matières 1 Rappels de théorie des ensembles 5 1.1 Opérations sur les ensembles................... 5 1.2 Applications

Plus en détail

Espaces vectoriels normés

Espaces vectoriels normés Espaces vectoriels normés Essaidi Ali 19 octobre 2010 K = R ou C. E un K-espace vectoriel. 1 Normes et distances : 1.1 Normes et distances : Définition : On appelle semi-norme sur E toute application N

Plus en détail

Solution - TD Feuille 2 - Automates finis et expressions rationnelles

Solution - TD Feuille 2 - Automates finis et expressions rationnelles Solution - TD Feuille 2 - Automtes finis et expressions rtionnelles Informtique Théorique 2 - Unité JINPW Licence 3 - Université Bordeux Solution de l exercice : Pour tout l exercice, on note A = {, }.

Plus en détail

1.1.1 Cas le plus général d espace topologique

1.1.1 Cas le plus général d espace topologique Chapitre 1 Topologie 1.1 Espaces topologiques 1.1.1 Cas le plus général d espace topologique Définition 1 (Topologie) Une topologie T sur l ensemble X est une partie T P (X) vérifiant : L ensemble vide

Plus en détail

Nous admettrons et utiliserons souvent le théorème suivant:

Nous admettrons et utiliserons souvent le théorème suivant: < 20 Intégrtion: fonction réelle d une vrile réelle. Définition 2.5. (Intégrilité u sens de Riemnn) Une fonction réelle f: [, ] R est dite intégrle sur [,], si ǫ > 0, f 1, f 2 : [, ] R fonctions en escliers

Plus en détail

Quantification et échantillonnage

Quantification et échantillonnage numérique à l et échntillonnge Signl physique (onde lumineuse, onde sonore) : vrition d une grndeur physique (éclirement, pression) en temps et/ou espce Sénce 4 et échntillonnge Contrintes de l représenttion

Plus en détail

Les espaces L p. Chapitre 6. 6.1 Définitions et premières propriétés. 6.1.1 Les espaces L p, avec 1 p < +

Les espaces L p. Chapitre 6. 6.1 Définitions et premières propriétés. 6.1.1 Les espaces L p, avec 1 p < + Chapitre 6 Les espaces L p 6.1 Définitions et premières propriétés 6.1.1 Les espaces L p, avec 1 p < + Soient (E, T,m) un espace mesuré, 1 p < + et f M = M(E, T) (c est-à-dire f : E R, mesurable). On remarque

Plus en détail