Les eets du rationnement du crédit sur la composition du commerce

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les eets du rationnement du crédit sur la composition du commerce"

Transcription

1 Uiverité de Motréal - Départemet de ciece écoomique MARCHÉS FINANCIERS ET COMMERCE INTERNATIONAL Le eet du ratioemet du crédit ur la compoitio du commerce Lucie Maruéjol Sou la directio de Y. Richelle et A. Hollader Octobre 2008 Rapport de recherche préeté au départemet de ciece écoomique e vue de l'obtetio du grade de maitrie è ciece e ciece écoomique

2 2

3 RÉSUMÉ Cette recherche a pour but d'explorer certai détermiat du commerce iteratioal ditict de détermiat propoé par le théorie claique. Nou étudio l'iuece de la qualité ititutioelle et particulièremet l'importace du ytème acier ur la détermiatio de avatage comparatif. Ue revue de littérature exteive et préetée et motre que le imperfectio de marché du crédit egedret fréquemmet du ratioemet du crédit, ce qui a pour coéquece de limiter la mobilité de capitaux etre le ecteur. Nou itégro le ratioemet du crédit da u modèle d'équilibre gééral ou la forme de capitaux immobile etre le ecteur. Le modèle compred deux pay où l'u de pay fait face à du ratioemet du crédit, à caue de la moi boe qualité de o ititutio acière, et l'autre o. Le avatage comparatif qui apparaiet réultet de l'iuece de avatage dit acier, créé par le ratioemet du crédit, ur le avatage comparatif claique, iu de l'abodace e facteur de pay et de iteité e facteur de ecteur.

4 Je tie à remercier M. Yve Richelle pour o itérêt, o exceptioelle dipoibilité et le coaiace qu'il m'a permi de développer. Je ui égalemet recoaiate ever Jey Petrova pour a préece et o outie tout au log de l'élaboratio de ce rapport. E, Merci à Jitedra et à ma famille pour leur ecouragemet. 4

5 Table de matière. Itroductio 7 2. Apparitio et coéquece de cotraite de crédit da la littérature Abece de protectio de prêteur Coût upplémetaire Caualité iverée : l'iuece du commerce ur le ytème acier Le modèle théorique Le Nord Producteur Coommateur Marché de facteur Marché de bie Équilibre Le Sud Producteur Coommateur Marché de facteur Marché de bie Équilibre Commerce Expreio du rapport de prix d'autarcie Expreio et compoitio de avatage comparatif Iuece de imperfectio de marché : pluieur ca de gure Aalye graphique de diéret ca de gure Cocluio 56 A. ANNEXES 59 5

6 Table de gure 3.. Foctio H ( K / K ) Foctio H ( K / K ) avec L / K L / K > Foctio H ( K / K ) avec L / K L / K <

7 . Itroductio Cette recherche 'ipire de écart etre le obervatio empirique de échage iteratioaux et le prédictio de théorie traditioelle ur le commerce iteratioal. Ce décalage peut être expliqué par le caal acier, o pri e compte da le théorie. E eet, le caal acier et eetiel da le développemet de certaie activité de productio, il et doc ormal qu'il iuece le ecteur qui e dépedet. O ait qu'il exite ue grade variété da le iveaux de développemet de ytème acier, otammet etre le pay développé et le pay e développemet. O peut doc e demader i cela joue u rôle ur u de élémet eetiel au développemet, le commerce iteratioal. E eet, le politique de développemet de ce derière déceie ot été baée eetiellemet ur l'eor du commerce extérieur, qui était ceé apporter croiace et développemet. Certai prétedet que c'et vrai quad o regarde le pay d'aie du ud-et, cepedat cela 'a pa marché partout. Et-ce que de diérece etre le ytème acier ot pu faire que certai pay aiet béécié du commerce iteratioal et pa d'autre? Et-ce que da certai pay, le ytème acier a pu être u frei à l'eor du commerce ou bie a pu modier le commerce iteratioal tel qu'il avait été prévu? Ceci expliquerait pourquoi certai pay ot réui à e développer avec le commerce iteratioal alor que d'autre 'ot pa réui. Cette recherche porte ur le lie etre développemet acier et commerce iteratioal. Elle tete d'explorer u caal par lequel le ytème acier pourrait iuecer le avatage comparatif et doc modier le prédictio de théorie traditioelle ur la compoitio du commerce. Pluieur étude empirique ot motré le lie etre développemet acier et commerce iteratioal, ou chercho ue explicatio théorique à ce réultat. Si le ititutio foctioaiet e iformatio parfaite et avec la même ecacité da tou le pay, elle e eraiet pa à predre e compte da la détermiatio de avatage comparatif. C'et ce qui e pae da le modèle de commerce claique mai cela e emble pa reéter la réalité. O oberve que la qualité de iti- 7

8 tutio diverge d'u pay à l'autre et aecte la compétitivité iteratioale. De même, l'iformatio imparfaite et préete et et urtout pécique aux marché acier. Notre recherche porte plu péciquemet ur le ratioemet du crédit car c'et u problème qui arrive fréquemmet da le ca d'iformatio imparfaite ur le marché acier. E eet, lor d'ue libéraliatio commerciale par exemple, certai ecteur vot proter de leur avatage comparatif pour accroître leur productio et exporter. Le autre ecteur vot réduire leur productio au prot d'importatio. Ce mécaime implique ue réallocatio de reource de ecteur e déavatage comparatif ver ceux e avatage comparatif. Prêter du capital au ecteur e expaio peut repréeter u rique pour le créditeur, otammet 'il y a de l'aymétrie da l'iformatio. De ca de ratioemet du crédit peuvet arriver : il 'agit de limiter ou de e pa accorder de crédit à de idividu ou etreprie jugé trop riqué, même i ceux-ci ot prêt à payer de taux d'itérêt plu élevé. Le ratioemet de crédit apparaît pour gérer le rique de électio avere, où eule le etreprie le plu riquée demadet du crédit quad le taux d'itérêt augmetet, ce qui réduit le reveu du prêteur. O ait qu'il y a ue diérece d'octroi de crédit etre pay développé et pay e développemet, c'et-à-dire ue diérece da le degré de ratioemet du crédit etre ce pay. L'idée de cette recherche et de préeter u modèle d'équilibre gééral da lequel u dyfoctioemet du ytème acier, le ratioemet du crédit, va aecter le avatage comparatif. L'idée ou-jacete et que le ratioemet du crédit va limiter la mobilité du capital, et doc limiter a réallocatio ver le ecteur ayat u avatage comparatif. Si le facteur e peuvet pa être réalloué de faço atifaiate, o peut 'attedre à ce que la productio du ecteur exportateur 'augmete pa autat que prévu par la théorie claique et doc que le bééce ecompté du commerce e oiet pa aui grad que prévu. Cette recherche 'orgaie e troi temp. La première partie explore le travaux déjà effectué ur la relatio etre ititutio acière et commerce iteratioal. La deuxième partie préete u modèle d'équilibre gééral, où de imperfectio de marché ot itroduite. Le modèle permet d'étudier le avatage comparatif etre deux pay, le Nord et le Sud, qui ot de dotatio e facteur et de degré de ratioemet diéret. Ue derière partie préetera o cocluio cocerat l'iuece de imperfectio de marché ur le avatage comparatif claique et doc ur la détermiatio du commerce iteratioal. 8

9 2. Apparitio et coéquece de cotraite de crédit da la littérature Cette recherche a pour but de trouver au commerce iteratioal de explicatio autre que le avatage comparatif du modèle tadard, qui découlet de diérece de dotatio de facteur ou de redemet d'échelle croiat. L'article de Belloc (2006) doe u bo aperçu de l'importace de ititutio da la détermiatio du commerce iteratioal. Le modèle tadard uppoe qu'il 'y a pa d'ititutio ou bie qu'elle ot le même partout, et doc que le échage preet place etre de partie aoyme et imperoelle. Or le réultat de étude empirique ur le commerce iteratioal e correpodet pa aux prédictio de théorie. Le quatité échagée ot trop faible par rapport à ce qui et prédit et le pay du ord commercet trop etre eux. Belloc a receé la littérature qui préete le diérece ititutioelle comme ue explicatio à ce phéomèe et a idetié par quel caaux le ititutio aectet le commerce. Le domaie de l'échage, de l'orgaiatio idutrielle et de marché - acier ot de détermiat de la compétitivité iteratioale qui ot uceptible d'être aecté par le ititutio. Le ititutio aectet l'échage e modiat le coût de traactio, le repect de cotrat et le traitemet de l'iformatio imparfaite et de l'icertitude. Elle aectet l'orgaiatio idutrielle e établiat le droit de propriété et e ecadrat le chagemet ititutioel, techologique et la compétitivité. Fialemet, le caractéritique ititutioelle de marché acier e reètet lor du traitemet de problème d'iformatio imparfaite et da la capacité de diverier le rique. E repreat bo ombre de article qu'elle metioe et e le complétat avec d'autre, ou ou attacho da cette recherche aux problème de ititutio acière. A partir de cette littérature, ou avo ditigué deux rôle pricipaux doé à 9

10 l'ititutio acière : faciliter le relatio etre le partie, c'et-à-dire faire repecter le cotrat, et combler le beoi e liquidité. Cela va jouer ur le commerce car tou le ecteur 'ot pa le même beoi relatioel et e liquidité, certai ecteur ot doc plu dépedat de ititutio que d'autre. Aii, chaque pay va développer de produit e foctio de e propre caractéritique. Pour la plupart de modèle étudié ici, baé ur Bardha et Kletzer (987), le ecteur dépedat de ititutio et celui iteif e capitaux extérieur, oit parce que cela éceite le repect de cotrat de dette, oit parce qu'il requiert de liquidité. Pour d'autre modèle, le ecteur dépedat de ititutio et celui qui fait face à davatage de problème d'agece. Le auteur utiliet de ca d'iformatio imparfaite ur le marché acier pour faire apparaître de diérece ititutioelle. Il uppoet que de meilleure ititutio permettet de réduire le coéquece égative egedré par le imperfectio de marché. Tou le article mettet e évidece deux iveaux d'imperfectio : de imperfectio par ecteur et de imperfectio par pay. Certai ecteur ot davatage ujet aux imperfectio de marché et ot davatage beoi de ititutio pour y remédier, tadi que certai pay ot plu ou moi habile à traiter ce imperfectio. Le réultat ot ituitif et commu à tou le article : le pay qui a le plu de facilité à traiter le imperfectio e pécialie da le ecteur le plu touché par le imperfectio. E d'autre mot, le pay qui a de meilleure ititutio e pécialie da le ecteur le plu dépedat de ititutio. Le Nord et coidéré comme le pay ayat de meilleure ititutio, par rapport au Sud. Aii, le Nord e pécialie toujour da le ecteur repoat davatage ur le capitaux extérieur ou ayat le plu de problème d'agece. Ue amélioratio de ititutio e traduit par ue baie de imperfectio, ou u meilleur traitemet de imperfectio, et etraîe ue réallocatio de la productio ver le ecteur dépedat de ititutio, qui deviet plu facile à produire. Le ca d'iformatio imparfaite étudié ici aboutiet tou à de cotraite de liquidité ou à du ratioemet du crédit da le pay et pour le ecteur qui coaiet davatage de problème d'agece. Ce cotraite de crédit ot gééralemet pour coéquece de limiter la mobilité de facteur ver le ecteur iteif e crédit et de retreidre l'expaio de la productio da ce ecteur. O idetie deux type de proceu par lequel de imperfectio de marché acier provoquet de cotraite de crédit. L'orgaiatio de la revue de littérature va uivre cette ditictio. Pour le premier, étudié da le article de Bardha et Kletzer (987), Maova (2005), Matuyama (2005, 2007) et Qiu (999), l'aymétrie d'iformatio e- 0

11 gedre du rique moral. Le créditeur ot moi bie protégé quad le ititutio ot faible et le rique de défaut de paiemet augmete. Da ce ca, a de préveir ue baie de leur reveu epéré, il vot volotairemet réduire leur ore de crédit da le ecteur et le pay coceré. Pour le deuxième, étudié par le article de Levcheko (2007), Beck (2002) et Sato (2006), le imperfectio ucitet de coût upplémetaire. Da le deux premier article metioé, ce coût va être amputé de l'éparge de l'écoomie, ce qui va réduire la quatité de crédit dipoible pour la productio da le pay. Da le troiième article, ce coût et ajouté au coût du crédit. Avec la haue du taux d'itérêt, certai aget e peuvet plu accéder au crédit. Par la uite, la revue évoquera l'article de Do et Levcheko, qui et u peu à part car il e traite pa de l'iuece de imperfectio ur le commerce, mai davatage de l'iuece de la pécialiatio d'u pay ur la qualité de o ititutio acière. Da u derier temp, ou réumero le gai du commerce produit da de telle ituatio, que certai de ce article ot étudié. 2.. Abece de protectio de prêteur Pour le article de cette première partie, le rôle de l'ititutio et de faire repecter le cotrat et de protéger le créditeur cotre le rique de défaut de paiemet. Il motret que de diérece iteratioale da le traitemet de défaut de paiemet peuvet meer à de diéret degré de ratioemet du crédit etre le pay. Le bie dépedat de ititutio et celui qui a davatage recour au crédit, par rapport au bie qui utilie moi ou pa de acemet extérieur. Nou commeço l'étude avec l'article de Bardha et Kletzer (B&K), 987, Credit Market ad Patter of Iteratioal Trade, qui et à la bae de la littérature reliat l'aymétrie d'iformatio ur le marché acier et le commerce iteratioal. Il ditiguet le ca où le prêteur et étrager au pay de l'empruteur (prêt iteratioaux) et le ca où le prêteur appartiet au même pay (prêt dometique). L'avatage comparatif et de même ature da le deux ituatio et réide da le coût d'opportuité du crédit. Le divergece de coût d'opportuité du crédit ot expliquée par de diérece ititutioelle iteratioale. Il trouvet que le pay avec de ytème légaux moi favorable aux créditeur fot face à de cotraite de crédit plu impor-

12 tate et doivet réduire leur productio da le ecteur éceitat du acemet extérieur. Da le ca de prêt iteratioaux, le mécaime qui mèe à ue diéreciatio du coût d'opportuité du crédit et la diérece d'immuité de empruteur etre le pay. Il 'y a pa d'etité upraatioale capable de faire repecter leur cotrat à de aget de deux pay ditict, ce qui etraîe du rique moral. Le empruteur rembouret leur prêt uiquemet i le péalité qui leur ot aigée par leur propre pay e ca de défaut de paiemet ot upérieure aux motat de leur rembouremet de dette. Le créditeur oret de fod e foctio de leur epérace de reveu, qui variet doc e foctio de péalité reçue par le empruteur da chaque pay, mai cette iformatio et icomplète. Aii, il fot de ore de acemet dépedammet de la perceptio qu'il ot du pay da lequel l'empruteur e trouve et de probabilité de rembouremet. Cette probabilité baie quad le obligatio de empruteur augmetet, c'et-à-dire quad le taux d'itérêt et au-deu d'u certai iveau. Par coéquet, l'ore de crédit et croiate avec le taux d'itérêt juqu'à u certai iveau, pui décroiate euite. Da le cadre du commerce, le deux pay ot idetique auf da la perceptio que le prêteur ot de leur protectio e ca de défaillace de l'empruteur. Si u pay a ue plu mauvaie réputatio, c'et que le prêteur peet qu'il ot moi de chace de 'y faire rembourer. Alor da ce pay, pour chaque valeur du taux d'itérêt au-deu d'u certai iveau, la quatité de fod oerte va être iférieure à celle de l'autre pay. A l'équilibre, où la demade de crédit et commue aux deux pay, le coût d'opportuité du crédit da le pay à la mauvaie réputatio et plu élevé que celui de l'autre pay. Ce pay a u avatage comparatif da la productio du bie qui e éceite pa de acemet extérieur, alor que le pay ayat la meilleure réputatio, et le coût d'opportuité du crédit le plu ba, poède u avatage comparatif da la productio du bie iteif e capitaux extérieur, qu'il peut produire à moidre coût. O retrouve ce réultat da le ca de prêt dometique. Le diérece iteratioale e traduiet par de divergece da le valeur reçue par le créditeur de rme déclarat faillite. La probabilité de faillite augmete avec le motat prêté. E ca de faillite, le créditeur peuvet deveir propriétaire de la compagie et ot pluieur choix, mai il exite u coût de réolutio de la faillite. Ce coût déped de ititutio de chaque pay, à avoir i elle ot plu ou moi favorable aux prêteur. Quad le cadre légal deviet moi favorable aux prêteur, la valeur que le créditeur peut epérer 2

13 d'ue rme e faillite baie. Da ce ca, a de réduire le probabilité de faillite de la rme à laquelle il prête, le prêteur réduit le motat du pricipal, ce qui rehaue le taux d'itérêt et mèe à u ratioemet du crédit. Da le deux ca, le imperfectio icitet le créditeur à réduire le motat du pricipal prêté, ce qui augmete le taux d'itérêt. Chaque etreprie reçoit moi que ce qu'elle veut et le iveau de productio de l'idutrie iteive e crédit e peut pa augmeter. La retrictio de quatité produite, cojuguée avec la haue de coût de productio iue de la haue du taux de crédit, aecte la pécialiatio de pay. Le pay où le coût d'opportuité du crédit et plu haut a u avatage comparatif da la productio du bie qui 'utilie pa de crédit. Le pay qui a le meilleure ititutio e pécialie da la productio du bie iteif e ace. Chez Maova (2005), le frictio e mèet pa à ue réductio de l'ore de crédit, comme da B&K, mai plu à ue altératio de la ditributio de crédit etre le ecteur, ce qui va aecter la pécialiatio de pay. L'auteur mèe ue étude empirique baée ur l'hypothèe qu'u ytème acier qui e garatit pa le bo repect de cotrat fait face à davatage de rique moral. A de 'aurer cotre le rique de défaut de paiemet, le créditeur de ce pay réclamet à leur empruteur uammet d'actif tagible pouvat ervir de collatéraux. Da ce ca, eule le etreprie ayat beaucoup d'actif ot accè au crédit, or ce idutrie ot celle qui ot le moi beoi de acemet extérieur. Le idutrie éceitat de haut taux de acemet extérieur vot, elle, e pa être capable d'accéder au crédit. Da ce ca, cette brache de l'idutrie e peut pa e développer. Le pay qui a beaucoup de rique moral va e pécialier da le ecteur poédat beaucoup d'actif et utiliat peu de capitaux extérieur. Ici, la pécialiatio réulte uiquemet de la capacité de chaque pay à augmeter a productio da certai ecteur et pa da d'autre. Le diérece iteratioale portet ur le degré de rique moral, découlat de la qualité de ytème acier. Le cocluio ot de même ature que celle de l'article précédet : le pay qui a le meilleur ititutio e pécialie da la productio du ecteur iteif e acemet extérieur. Da Matuyama (2005 et 2007), le ratioemet du crédit 'etraîe pa de haue du prix du crédit, comme da B&K, mai etraîe tout de même ue haue du prix du bie, par la limitatio de quatité produite. Ici, l'auteur caractérie la qualité de 3

14 ititutio par la part du reveu d'u projet qui peut être garatie aux créditeur ou aux facteur de productio comme rémuératio. Cette part baie quad le problème d'agece devieet plu évère et augmete avec de meilleure ititutio. Plu cette proportio et faible, moi le prêteur ouhaiterot 'egager da le projet coceré, ce qui crée du ratioemet du crédit. Cocrètemet, elle agit comme ue cotraite de crédit pour le aget qui veulet opérer le projet. Da le ca d'ue écoomie cotituée de travailleur et d'etrepreeur, le etrepreeur cherchet à empruter du travail aux travailleur. Pour accéder au crédit, la part du reveu que le etrepreeur garatiet aux travailleur doit être au moi upérieure à la valeur de alaire qu'il doivet leur verer. Pour que le aget ouhaitet opérer le projet, il faut égalemet qu'ue cotraite de participatio oit repectée, qui dit qu'il et plu protable de deveir etrepreeur que travailleur. Si la cotraite de crédit et plu cotraigate, c'et que tou le aget préfèret deveir etrepreeur et il y a obligatoiremet ratioemet du crédit, car il 'y a pa aez d'aget pour orir du travail. Da ce ca, le imperfectio de marché aectet la déciio d'ivetiemet e limitat la mobilité de aget ver l'etrepreariat. Cette fractio du reveu déped égalemet de ecteur et implique que le ecteur plu ujet aux problème d'agece, comme le ecteur peu iteif e mai d' uvre da l'article, doivet exhiber de redemet plu élevé a de garatir la rémuératio du facteur de productio. Cela et atteit par le fait que, état doé que la part garatie au prêteur et plu faible da ce ecteur à caue de problème d'agece plu étedu, il y a davatage de ratioemet du crédit da ce ecteur. Ceci limite l'etrée de etrepreeur et doc garde le reveu et le prix à u iveau élevé. Le etrepreeur e ot doc pa idiéret au ecteur da lequel il opèret et préfèret le ecteur ayat plu de problème d'agece. Pour étudier le coéquece ur le commerce, l'auteur pred deux pay imilaire auf da leur dotatio e travail et da la part du reveu qu'il peuvet promettre aux travailleur pour leur alaire. Le problème d'agece a maiteat deux compoate : ue compoate pécique au ecteur (techologie) et ue autre pécique au pay (ititutio). O aume que le Nord a ue dotatio e facteur (ici le travail) plu grade qu'au Sud, et que la part du reveu dédiée au paiemet de alaire et plu grade au Nord qu'au Sud, le Nord ourat moi de problème d'agece. Le prix relatif du bie du ecteur aux problème d'agece qui découle de cette ituatio et iférieur au Nord qu'au Sud. E eet, le Nord et plu riche et o ytème acier foctioe mieux : il peut payer e itrat mieux qu'au Sud. Sa cotraite de crédit et doc moi forte, ce qui fait que beaucoup d'etrepreeur peuvet etrer da le ecteur ayat beaucoup de 4

15 problème d'agece. Ceci va maiteir le prix de ce bie relativemet ba, cotrairemet à ce qu'il erait au Sud, avec u ratioemet du crédit plu fort. Le Nord e pécialie da le ecteur peu iteif e travail, qui ouret de plu de problème d'agece. Le ud e pécialie da le ecteur iteif e mai d' uvre et ayat peu de problème d'agece, à coditio que le alaire du Nord oiet plu élevé que ceux du Sud. Da ce ca, le imperfectio de marché du crédit du Sud devieet l'avatage comparatif du Nord. Qiu (999) préete égalemet u modèle de ratioemet du crédit mai da le cadre du développemet d'u ouveau produit. Il e fait pa référece explicitemet aux ititutio mai coidère que i deux pay e ditiguet uiquemet da leur degré de réuite e recherche et développemet (R&D), il peut y avoir du commerce iteratioal. Nou pouvo coidérer que l'eviroemet ititutioel joue u rôle ur la promotio de la R&D. Le lacemet d'u ouveau produit éceite pluieur choe. Premièremet, l'etreprie doit accéder au crédit a de acer a R&D. Euite, il faut que cette R&D oit fructueue et aboutie à u produit commercialiable. De plu, la demade liée à u ouveau produit et icertaie, il faut que le reveu de l'etreprie oiet uat pour permettre le rembouremet du prêt iitial, alor que le reveu de l'etreprie dépedet aui de la ituatio acière de etreprie de l'autre pay. E eet, i elle ot accè au crédit et peuvet développer le produit, il y aura u duopole, et e u moopole i o. Ce rique vot iuecer l'epérace de reveu de l'etreprie et par coéquet l'epérace de rembouremet de prêteur. Le reveu attedu de prêteur détermiet l'ore de crédit aii que o prix. La demade de prêt et plu forte da le pay ayat de meilleure poibilité de R&D, car le etreprie de ce pay ot de redemet attedu plu élevé. Nou omme da ue ituatio où le deux pay ot idetique excepté da leur degré de réuite de R&D. Il exite de loi atioale de protectio de la propriété itellectuelle, qui fot que da chaque pay, ue eule etreprie peut développer u ouveau produit ; mai il 'exite pa de telle loi au iveau iteratioal, ce qui fait que deux pay peuvet développer le même produit imultaémet. Chaque etreprie cherche à approviioer le marché modial, la demade coidérée et doc la demade globale. Il exite ue baque par pay. Le icertitude ur la capacité du pay à réuir la R&D et ur la demade du marché aectet le reveu de prêteur et doc l'ore de crédit. Alor que l'icertitude ur la demade et commue aux deux pay, celle ur 5

16 la réuite de la R&D et pécique à chaque pay. Le taux d'itérêt qui maximie le prot de la baque et doc ue foctio du rique lié à la R&D et dière d'u pay à l'autre, de même que le rique de prêt. Quad la baque augmete le taux d'itérêt, la demade de prêt baie et le degré de rique moye de projet acé augmete, ce qui réduit le reveu de la baque. Le baque du pay où le prêt ot le plu riqué e peuvet pa augmeter le taux d'itérêt au deu d'u certai iveau, puique cela ajouterait davatage de rique da leur prêt. Elle e peuvet doc pa augmeter le taux d'itérêt juqu'à répodre à toute le demade de crédit, comme peut le faire l'autre pay, moi ujet au rique. Le taux d'itérêt qui maximie le prot de la baque du pay le plu riqué et doc iférieur à celui de l'autre pay et il y aura davatage de ratioemet du crédit da le pay le plu riqué. Le diérece d'accè au crédit etre le etreprie iuecet la capacité de chaque pay à développer le ouveau produit, ce qui joue ur la compoitio du commerce. Ici, il e 'agit que d'u eul bie et o pluieur bie diérecié par l'iteité avec laquelle il utiliet du acemet extérieur. Le imperfectio jouet ur la capacité de produire le bie et o ur la pécialiatio du pay da tel ou tel bie. Le pay qui a de moi boe chace de réuir la R&D a moi de chace de développer le produit, mai il e peut éamoi qu'il y parviee. De même, il e peut que l'etreprie de l'autre pay, malgré de chace plu élevée, 'y parviee pa. Si le deux pay réuiet à développer le ouveau produit, le marché era e ituatio de duopole et le deux pay approviioet la demade modiale. Si uiquemet u de pay e et capable, il era e ituatio de moopole et exportera le produit à l'autre pay. Si aucu de pay e peut produire le bie, il 'y a pa de commerce. La recherche coclut doc que la compoitio du commerce de ouveaux produit et idétermiée et qu'elle déped de la ature et du degré de imperfectio de marché. Da cette première érie d'article, le ratioemet du crédit viet de créditeur qui cherchet à e protéger cotre le rique moral. Cela egedre deux type de coéquece : ur le prix et ur le quatité. Da certai ca, cela augmete le prix du bie e limitat la quatité oerte, alor que da d'autre c'et le coût qui augmete, à caue de la haue du prix du crédit. Fialemet, il arrive que la capacité du pay à étedre a productio da certai ecteur oit limitée. Mai da tou le ca, le ratioemet du crédit implique que le capitaux e ot pa dipoible pour le ecteur qui e a beoi. Ceci idique que le capitaux e peuvet pa e déplacer ver ce ecteur. Ici, le 6

17 ratioemet du crédit réulte de comportemet de prêteur face à de l'iformatio imparfaite, alor que ou allo voir da la deuxième partie, qu'il peut réulter d'autre mécaime, tout e ayat de eet imilaire Coût upplémetaire L'iformatio aymétrique peut avoir d'autre coéquece que d'iciter le créditeur à limiter leur ore de crédit, comme da la partie précédete. Ici, le imperfectio vot egedrer de coût upplémetaire, qui peuvet d'ue part être amputé de la quatité de capital dipoible pour la productio, ou d'autre part additioé au coût du crédit. Da le deux ca, cela va réulter e cotraite de crédit da le ecteur coaiat davatage de problème d'agece. Da ce article, quel que oit le rôle de l'ititutio, allouer l'éparge ou faire repecter le cotrat, le diérece iteratioale tieet da l'ampleur de coût additioel ubi par chaque pay. Selo Levcheko (2007), i le cotrat ot moi bie repecté, de coût traactioel vot apparaitre. Cela peut jouer ur le coût de productio d'u bie i pluieur partie ot impliquée da la relatio de productio. Pour illutrer cela, il pred l'exemple d'u bie appelé mixte, qui et produit grâce à la combiaio de deux facteur, capital et travail. Ce bie fait face à de problème d'agece, qui egedret de coût de traactio etre le capitalite et le travailleur. Pour modélier cette imperfectio, l'auteur uppoe qu'ue part de ivetiemet da le ecteur mixte deviet pécique à la relatio de productio. Cette proportio capture la qualité du repect de cotrat et dière doc d'u pay à l'autre. Elle augmete quad la qualité de ititutio baie, ce qui igie que le problème de relatio etre le partie ot u plu grad impact. Pour cotruire o modèle, il pred deux autre bie, qui eux e dépedet pa de ititutio car il e réultet pa de combiaio de facteur. Il y a u bie produit avec uiquemet du capital et u bie produit uiquemet avec du travail. Cocrètemet, la rémuératio du capital et moi grade da le ecteur mixte car ue partie de l'ivetiemet a été allouée à la relatio de productio. Pour ecourager le capital à etrer da ce ecteur et compeer cette perte, il faut qu'ue part du urplu lui oit detiée. L'auteur uppoe que la égociatio etre le deux partie coduit à ue olutio de Nah et doc que chacue reçoit la moitié du urplu. 7

18 E autarcie, le imperfectio ot deux coéquece. D'ue part, le marché du travail et egmeté, a rémuératio da le ecteur mixte déped du urplu, et doc varie e foctio de la proportio de capital alloué à la relatio. D'autre part, le réultat 'et pa ecace, il y a moi d'ivetiemet da le ecteur mixte qu'il 'y aurait a imperfectio. La taille du ecteur mixte et réduite et par coéquet l'emploi de facteur da ce ecteur aui, ce qui etraîe ue réductio de leur rémuératio aii qu'ue augmetatio du prix du bie, qui était éceaire pour attirer le capital da ce ecteur. L'eet et accetué quad la part du capital alloué à la relatio 'accroît. Le commerce urviet etre deux pay ayat de proportio de facteur égale mai de diérece de qualité ititutioelle. O coidère qu'au Nord le ititutio ot meilleure et doc que la productio du bie mixte éceite ue part plu faible de o capital allouée à la relatio. Le Nord et doc capable de produire le bie mixte pour u prix iférieur au Sud, car e coût traactioel ot plu faible. A l'équilibre, eule le ititutio du Nord ot utiliée pour la productio du bie mixte. Le ud arrête complètemet de produire ce bie et réalloue e facteur à la productio de deux autre bie. Le diérece de qualité ititutioelle agiet comme de diérece de productivité da le ecteur mixte et créet de avatage comparatif. La pécialiatio réulte du prix d'autarcie que chaque pay peut orir, qui réultet de quatité de bie mixte produite. L'auteur 'itéree aux gai iu du commerce et trouve que le Nord gage alor que le gai pour le Sud ot ambigu. L'ambiguïté viet du fait que le gai claique, tiré de la réallocatio de facteur et du gai d'ecacité à e plu utilier o ytème acier, ot compeé par ue perte de rete da le ecteur mixte. L'auteur 'itéree égalemet aux gai de facteur. Da o modèle, au Sud le capital gage a ambiguïté, alor que le travail perd quad le ud perd globalemet, mai peut aui perdre quad le Sud gage, car c'et le facteur qui perd la rete du ecteur mixte. Au Nord, le prix de facteur ot le même qu'e autarcie car il 'y a pa de diérece da le proportio de facteur etre le pay, mai le travail reçoit la rete aociée au ecteur mixte. L'auteur oulige que pour chaque pay, le gai iu de diérece ititutioelle vot da la directio oppoée aux gai iu de la théorie de proportio de facteur. Au Sud, où le travail et abodat, le gai claique de la réallocatio de la productio ver le ecteur iteif e travail ot aulé par la perte de rete du ecteur mixte. Au Nord, riche e capital, o devrait voir le alaire baier et le redemet du capital augmeter, mai e fait c'et la rémuératio du travail qui augmete car il obtiet la rete. Da le ca où la qualité de ititutio coverge, le 8

19 gai du commerce diparaiet. L'étude de Beck (2002) et imilaire à celle de Levcheko da l'iterprétatio du rôle de l'ititutio : le frictio liée à l'iformatio imparfaite géèret de coût upplémetaire, qui vot veir réduire la quatité de capital dipoible pour le crédit. Da Beck cepedat, l'augmetatio de la productio du bie dépedat de ititutio 'et pa due à la baie de o prix, comme da Levcheko, mai plu au redemet plu élevé permi par de redemet d'échelle croiat. Pour lui, le rôle de l'ititutio acière et de faciliter l'allocatio de fod de épargat ver le etrepreeur. À caue de la préece d'aymétrie da l'iformatio, cette allocatio a u coût, qui va être edoé par de itermédiaire acier et qui va réduire la quatité de capital dipoible da l'écoomie. Ue amélioratio du ytème acier correpod à ue baie de ce coût et doc à ue augmetatio de liquidité dipoible pour la productio. Par rapport à l'article de B&K, le ecteur ot de beoi de acemet extérieur diéret car il 'ot pa tou le même redemet d'échelle. U ecteur qui fait face à de redemet croiat, comme le ecteur maufacturier, requiert davatage de capitaux extérieur pour acer de grad projet qu'u ecteur aux redemet cotat, comme celui de la ourriture. Le cotrat paé etre le etrepreeur et le itermédiaire acier leur permettet d'allouer le crédit etre le ecteur. Pour que le cotrat de dette oit optimal, la taille du prêt doit être liéaire avec la taille de actif de l'etrepreeur mai le taux d'itérêt et idépedat de la richee peroelle de l'etrepreeur. Cela egedre que le taux d'itérêt et le même da le deux ecteur. Cepedat, le redemet du ecteur ourriture 'et pa dépedat du iveau d'actif alor que celui du ecteur maufacturier l'et, à caue de e écoomie d'échelle. Par coéquet, le ecteur maufacturier prote davatage d'u haut iveau de acemet extérieur. Le fod dipoible da l'écoomie ot davatage orieté ver le ecteur maufacturier que ver le ecteur de la ourriture. À l'équilibre e autarcie, l'auteur motre que la part de etrepreeur da le ecteur maufacturier augmete quad le coût de recherche de itermédiaire baiet. E eet, quad le coût de recherche baiet, la quatité de liquidité dipoible da l'écoomie augmete, ce qui béécie davatage au ecteur maufacturier, auquel et alloué ue plu grade partie de crédit. Grâce aux redemet croiat, le redemet du ecteur maufacturier augmete plu que celui du ecteur alimetaire. À l'équilibre, le pri 'égaliet aux coût et doc le prot ot ul. Par coéquet, le producteur 9

20 ot idiéret au ecteur da lequel il produiet. La haue de redemet da le ecteur maufacturier attire le etrepreeur da ce ecteur, ce qui etraîe alor ue haue de la part de ce ecteur da la productio totale. Le développemet acier d'u pay correpod doc au trafert de icitatio ver le ecteur qui 'appuie le plu ur le ytème acier, qui 'agradit. E commerce, pour deux pay qui dièret uiquemet da leur coût de recherche, c'et l'ecacité du ytème acier qui détermie le avatage comparatif. Le pay qui préete le coût de recherche le plu ba dipoe de plu de liquidité dipoible pour la productio. Comme e autarcie, cela va augmeter la part de etrepreeur da le ecteur aux redemet croiat et doc augmeter la part de ce ecteur da la productio totale. A l'ivere, le pay qui a le coût le plu élevé réoriete a productio ver le ecteur qui éceite moi de acemet extérieur. Alor que da l'article précédet, de meilleure ititutio egedraiet ue baie de coût da certai ecteur, ici cela egedre ue haue de redemet da certai ecteur, ce qui attire le etrepreeur et augmete la productio de ce ecteur. La pécialiatio de chaque pay réulte doc de a capacité à fourir de liquidité aux ecteur qui e ot beoi et doc d'augmeter la productio de ce ecteur. Da Sato (2006), la préece de rique moral icite le créditeur à faire de audit. Ici, l'aalye de coût upplémetaire et u peu diérete. Le coût aocié à cet audit e réduit pa la quatité de capital dipoible da l'écoomie, comme da le deux article précédet, mai va limiter l'accè au crédit pour certaie catégorie d'etrepreeur. Le coût d'audit déped de deux choe, d'ue part du ytème acier, ue ititutio de meilleure qualité réduit le coût, et d'autre part du rique de chaque empruteur, le etrepreeur le moi habile préetat plu de chace de défaut de paiemet. Le diver ecteur e e diéreciet pa par leur beoi e acemet extérieur comme précédemmet, mai par leur degré de rique. Da u ecteur riqué, où le reveu déped de habileté de l'etrepreeur qui l'opère, le créditeur et ecouragé à recourir à de l'audit pour cotrôler l'empruteur. Da u ecteur o riqué, où le reveu ot table et cou de toute le partie, le créditeur 'a pa beoi de faire de l'audit. O coidère que le motat à empruter pour opérer da chaque ecteur ot le même, mai qu'il dépedet de l'habileté de etrepreeur. Le cotrat de dette optimal aure d'ue part que l'etrepreeur die la vérité, c'et-à-dire que o gai à dire la vérité oit au moi égal à o gai à metir. D'autre part, il aure 20

21 la cotraite de participatio du prêteur, qui dit que l'epérace de rembouremet doit être au moi aui grade que le veremet qu'il doit aux déteteur de capital. Cela implique que le coût du crédit oit rehaué a de couvrir le coût d'audit. Par coéquet, le cotrat optimal déped du degré de rique. E eet, augmeter la probabilité d'audit réduit le gai de l'etrepreeur à metir et reier e paiemet, et par coéquet augmete l'epérace de rembouremet du créditeur. Aii, le créditeur auditet plu le etrepreeur qui ot plu ujet à cacher leur reveu. Ce ot le etrepreeur qui emprutet le plu groe omme et ceux qui ot de chace plu faible de réuir le projet, car il et plu tetat de e déclarer e échec quad o avait ue faible probabilité iitiale de réuite et qu'o avait empruté ue groe omme. Ce ot doc le etrepreeur moi habile qui ot coceré avec de probabilité d'audit plu élevée. Ce etrepreeur e verrot orir u taux d'itérêt plu élevé que le autre, a de couvrir le coût d'audit du créditeur. A l'équilibre d'autarcie, le taux d'itérêt dièret pour le deux ecteur et détermiet le cotraite d'emprut, ce qui fait que le etrepreeur e répartiet de maière optimale da chaque ecteur, elo de euil d'habileté. Le etrepreeur le plu habile ot moi coceré par le problème d'agece car il emprutet u motat moidre que le aget moi habile. Il e voiet doc orir u taux d'itérêt plu avatageux et peuvet choiir le projet le plu riqué. Le moi habile e voiet orir u taux d'itérêt plu élevé pour le ecteur riqué, alor il choiiet le ecteur de productio cou. Fialemet, certai aget devieet prêteur. A l'équilibre, le prix du bie de productio augmete quad le problème d'agece deviet plu évère. E eet, ue augmetatio du coût ou de la fréquece de l'audit augmete la perte d'output du ecteur car moi d'etrepreeur ot accè au crédit pour ce ecteur. L'ore e rarée ce qui ucite l'augmetatio du prix du bie. E écoomie ouverte, le deux pay ot imilaire auf da leur coût d'audit, qui et détermié par la qualité de leur ytème acier. Au Nord, le coût d'audit et plu faible grâce à de meilleure ititutio. Davatage d'etrepreeur peuvet etrer da le ecteur riqué, car ce pay ore u taux d'itérêt pour ce ecteur plu ba que l'autre pay. Il e pécialie doc da le bie riqué, pour lequel il ore u prix d'autarcie plu ba que le Sud, qui lui e pécialie da la productio du bie cou. Ici, il 'et pa quetio de ratioemet du crédit, mai le cotraite de crédit idividuelle icitet le aget à e répartir etre le diver ecteur et doc détermiet le quatité produite da chaque ecteur. La pécialiatio pae par le prix : moi d'imperfectio egedre plu d'ore da le ecteur riqué et doc ue baie du prix de ce bie. 2

22 L'auteur porte o attetio ur le gai de diérete catégorie d'aget au ei de chaque pay. Da chaque pay, le etrepreeur ayat, déjà e autarcie, choii le ecteur qui va exporter bééciet du commerce alor que ceux qui avaiet choii le ecteur d'importatio y perdet. Le gai de aget qui paet d'u ecteur à l'autre variet, car il exite u euil de coût de lacemet pour lequel tou le aget qui ot u coût iférieur à ce euil gaget au commerce et ceux qui ot u coût upérieur perdet. Da u pay qui a u avatage comparatif da le bie riqué, le iégalité de reveu augmetet avec le paage de l'autarcie au commerce, car c'et le prix du bie qui avait déjà le plu haut redemet qui augmete. U pay qui a u avatage comparatif da l'autre ecteur voit e iégalité e réduire pour la raio ivere. Le cocluio de cette partie ot imilaire à celle de la première partie. Le imperfectio coduiet à du ratioemet du crédit, et c'et le ratioemet du crédit qui déit la pécialiatio de pay qui commercet. La pécialiatio déped de la capacité de pay, oit à augmeter leur productio da certai bie, oit à réduire leur prix da ce bie, mai ouvet à ue combiaio de deux. Que quel que oit le caal par lequel l'aymétrie d'iformatio crée ue cotraite de crédit, le réultat ot le même : l'ore de crédit et limitée da le ecteur le plu ujet aux problème d'agece et le pay ayat de meilleure ititutio e pécialie da la productio de ce bie Caualité iverée : l'iuece du commerce ur le ytème acier Tou ce article, e traitat de l'iuece du ytème acier ur le commerce iteratioal, ot coidéré le ititutio comme exogèe. Le texte de Do ad Levcheko, (2004), Trade ad Fiacial Developmet, établit le même réultat mai va plu loi que le étude précédete e étudiat égalemet la caualité ivere : l'iuece du commerce ur le développemet du ecteur acier. Ici, le rôle de l'ititutio acière et d'orir aux etrepreeur le liquidité dot il ot beoi. Comme da la plupart de article metioé, le pay le plu riche e pécialie da le bie iteif e acemet extérieur, ici grâce à ue réductio de choc de liquidité égatif. L'apport de ce texte réide da l'aalye de l'amélioratio de la qualité du ytème acier qui va 22

23 découler de la pécialiatio. L'hypothèe de bae et que la qualité du ecteur acier déped de a taille. Quad de etrepreeur etret da le ecteur du bie iteif e ace, il ajoutet de liquidité da le ytème. U ytème plu étedu red le projet moi riqué car il réduit le ombre de foi où le liquidité ot maquate. Le etrepreeur qui etret da ce ecteur produiet doc de exteralité poitive ur le etrepreeur déjà préet. Da le modèle, la qualité du ecteur acier et capturée par la proportio de projet qui ot abadoé i le beoi e liquidité de aget e ot pa comblé. Comme avat, u de bie et iteif e acemet extérieur alor que l'autre e l'et pa. La richee, traformée e crédit, et coidérée comme u de facteur de productio, l'autre facteur état le travail. Le etrepreeur qui évoluet da le ecteur iteif e ace fot face à u choc de liquidité exogèe, détermié par leur dotatio e richee, et qui iuece leur redemet. Le aget qui maquet de liquidité (choc égatif) emprutet aux aget poédat de liquidité (choc poitif) avec u certai taux d'itérêt. Si le pay 'et pa cotrait par a richee, c'et-à-dire que plu d'aget oret de liquidité que d'aget 'e maquet, le choc agrégé et poitif, alor le taux d'itérêt baie juqu'à zéro. A l'équilibre, ue certaie partie de etrepreeur vot e diriger ver le ecteur iteif e ace. Cepedat, la taille du ecteur iteif e crédit trouvée e autarcie et moi grade que celle qui maximierait la productio totale. E eet, chaque etrepreeur améliore le ytème acier de part a préece, mai 'e retire pa le bééce car le taux d'itérêt auquel il prête le liquidité qu'il ajoute da le ytème et ul. La déciio idividuelle d'etrer da le ecteur iteif e acemet extérieur e pred pa e compte l'exteralité qu'il crée, alor qu'u plaicateur ocial qui aurait pour but d'optimier la productio la predrait e compte. Il déciderait doc d'u ecteur iteif e acemet plu grad. Si le choc agrégé et égatif, c'et-à-dire que le pay et cotrait par a richee, le taux d'itérêt augmete et ue fractio de projet et abadoée car certai etrepreeur e trouvet pa le liquidité dot il ot beoi pour eectuer leur projet. Cette fractio repréete la qualité du ytème acier. Da ce ca, le pay va produire autat de bie du ecteur iteif e ace que a richee lui permet, mai cette quatité rete iférieure à la quatité optimale. Cela a pour coéquece que certai pay, riche, ot capable de produire autat de bie iteif e capitaux extérieur qu'il le déiret, alor que d'autre, cotrait par leur richee, 'e ot pa capable. La pécialiatio qui e réulte va elle-même iuecer la qualité de ecteur acier. 23

24 E écoomie ouverte, o coidère deux pay idetique auf da leur richee, ce qui va détermier le avatage comparatif acier, dot B&K, Beck et d'autre ot motré l'exitece. Le Nord, qui 'et pa cotrait par a richee, et capable d'étedre a productio de bie iteif e ace pour approviioer la demade modiale, alor que le Sud, cotrait par a richee, e le peut pa. C'et le Nord qui e pécialie da le bie éceitat du acemet extérieur, alor qu'au Sud, la productio de ce bie e cotracte. Par coéquet, le ecteur acier 'agradit au Nord et e cotracte au Sud. Grâce à cela, le aget au ord ot capable de combler leur beoi e liquidité plu ouvet, il y a doc moi de période où il perdet de l'output à caue de cotraite de liquidité. Au ud, le aget ot plu de période où leur beoi e acemet e ot pa comblé. La qualité du ecteur acier e détériore. Da ce ca, u etrepreeur ouhaitat etrer da le ecteur va avoir plu de diculté. Comme da l'article de Maova, ici ce e ot pa le prix ou le coût de productio qui détermiet le avatage comparatif, mai bie la capacité de chaque pay à étedre a productio da le bie iteif e capitaux extérieur. Cepedat, ici le problème d'iformatio imparfaite e ot pa e caue, c'et la richee iitiale du pay qui détermie le avatage comparatif. Le auteur examiet le gai du commerce tiré de cette ituatio. Il trouvet, comme da l'artcile de Levcheko, que le Nord gage alor que le gai pour le Sud ot ambigu. Ici, l'ambiguïté viet du fait que le gai claique ot compeé par ue détérioratio du ytème acier. Il propoet ue aalye de gai du commerce baée ur le exteralité poitive du ecteur iteif e ace. Quad u ecteur avec de exteralité e cotracte, le rme retate da ce ecteur ubiet ue baie de productivité à caue de exteralité qui diparaiet. Au Sud, la baie de productivité da le ecteur iteif e ace baie le coût d'opportuité du travail et peut doc faire baier le prix de l'autre bie, auquel le travail et réalloué. Le Nord béécie de gai de la haue de productivité da le ecteur avec exteralité, qui 'accroît. De plu, avec l'augmetatio de la taille et de la qualité du ecteur acier, moi de productio et perdue à caue de beoi de liquidité o comblé. 24

25 3. Le modèle théorique Au l de ce article, o a vu que le problème d'iformatio icomplète egedraiet de ituatio de ratioemet du crédit. Le cotraite d'accè au crédit limitet la mobilité de capitaux ver le ecteur qui e a beoi, ce qui détermie quel et le ecteur da lequel u pay peut ou e peut pa étedre a productio. Le avatage comparatif qui e découlet ot appelé avatage comparatif acier, car iu de imperfectio de ytème acier. Da la plupart de ce article, 'il 'y avait pa d'imperfectio, il 'y aurait pa de commerce car le pay e ditiguet uiquemet par leur diérece ititutioelle. Alor que la litérature traite pricipalemet de l'apparitio du ratioemet du crédit, otre recherche apire à examier plu e détail le mécaime qui découlet d'ue limitatio de la mobilité de capitaux etre le ecteur et e coéquece ur la détermiatio de avatage comparatif. Pour cela, ou icorporo le ratioemet du crédit da u modèle complet, ce qui va permettre d'étudier de ituatio où le pay e diéreciet par leur ititutio aui bie que par leur dotatio e facteur. Nou cotruio u modèle d'équilibre gééral compreat deux pay, u pay avec de imperfectio, u pay a imperfectio. Notre modèle et baé ur le fait que le ratioemet du crédit limite la mobilité de capitaux à traver le ecteur. E eet, i u pay coaît de fort problème d'agece ou beaucoup de rique, le créditeur veulet e préveir d'ue baie de leur reveu e réduiat leur ore de crédit detiée aux aget le plu riqué. Comme l'iformatio et imparfaite, il e peuvet pa ditiguer ce aget de aget moi riqué et réduiet doc l'ore totale de crédit da le ecteur coceré par le rique. E repreat le hypothèe de article précédet, ce ecteur peut être par exemple celui qui requiert de motat de crédit plu élevé, celui qui fait face à de plu gro problème d'agece ou bie celui qui développe u produit dot l'iue et icertaie. Avec le ratioemet, le capitaux e peuvet pa accéder à ce ecteur, ce qui empêche la productio de 'accroître autat qu'elle aurait pu le faire. A d'icorporer le ratioemet du crédit 25

26 da otre modèle, ou utilio u ca extrême de cette ituatio, c'et-à-dire le ca où le créditeur 'oret plu du tout de crédit da le ecteur riqué. Le capitaux ot doc complètemet immobile etre le ecteur. Da ce ca, la productio da chaque ecteur deviet etièremet détermiée par le tock de capitaux préet iitialemet da chaque ecteur. Nou allo voir qu'avec ce hypothèe, le commerce iteratioal 'et plu détermié par le degré de rique de chaque ecteur ou bie par l'iteité de chaque ecteur e acemet extérieur. Da otre ca, le avatage comparatif ot le fruit de iteractio etre le avatage claique et le avatage acier. Le avatage claique ot iu de l'abodace e facteur de chaque pay et de l'iteité e facteur de chaque ecteur, alor que le avatage acier réultet de la comparaio de la répartitio du capital à traver le ecteur etre le deux pay. A d'illutrer o hypothèe, ou allo cotruire u modèle d'équilibre gééral qui icorpore de imperfectio de marché acier. Le modèle compred deux bie, deux facteur de productio et deux pay. Le deux pay ot idetique auf da leur dotatio e facteur et da la qualité de leur ytème acier, qui egedre la préece ou o de ratioemet du crédit. L'itroductio de diérece iteratioale da le dotatio permet d'étudier le iteractio etre le avatage comparatif iu de proportio de facteur et le avatage comparatif iu de imperfectio de marché. L'u de pay a u ytème acier foctioat bie, ce qui autorie la réallocatio du capital ver le ecteur e avatage comparatif. Le ytème acier de l'autre pay et caractérié par de l'iformatio aymétrique, ce qui etraîe du ratioemet du crédit da le ecteur le plu riqué. Il y a doc u pay où le capitaux ot mobile etre le ecteur et u pay où il ot xe. Le deux première partie motret le coditio de l'équilibre d'autarcie da chacu de pay. Da ue troiième partie, ou eectuero l'aalye de rapport de prix, a d'examier l'eet de cette ituatio ur le élémet du commerce iteratioal. Le modèle et caractérié par deux bie Q i, (i =, 2), ayat pour prix P i, et deux facteur de productio, travail (L) et capital (K), qui ot rémuéré repectivemet par w et r. Le quatité totale de facteur dipoible da l'écoomie ot repréetée par L et K. Pour chaque bie, la foctio de productio et à redemet cotat, de la forme : Q i = L α i i K α i i, avec i =, 2 et α i ɛ (0, ) 26

27 La foctio d'utilité de coommateur et de la forme : U(Q, Q 2 ) = Q γ Q γ 2 avec γ i ɛ (0, ) 3.. Le Nord 3... Producteur Au Nord, le producteur fot face à de coût de productio qui ot compoé de coût du travail et de coût du capital. Il miimiet le coût : ou la cotraite de productio : wl i + r K i L α i i K α i i Q i Le coditio de premier ordre ot exprimée de la maière uivate : w Q = λα i i L i r = λ( α i ) Q i Ki L α i = Q i i K α i i où λ et le multiplicateur de Lagrage aocié à la cotraite. Le rapport de deux première CPO : w = α r i Ki α i, permet d'exprimer : L i K i = w r α i α i L i qui, itégré da la troiième CPO, doe le équatio de demade coditioelle de facteur da chaque ecteur : ( αi ) αi ( r L i = Q i α i w ) αi (3.) ( α ) αi ( ) r αi (3.2) K i = Q i α i w 27

Deuxième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES

Deuxième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES DEUXIEME PARTIE Deuième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES Chapitre. L assurace de capital différé Chapitre 2. Les opératios de retes Chapitre 3. Les assuraces décès Chapitre 4. Les assuraces

Plus en détail

Votre compte Manuvie Un peut continuer à travailler... même lorsque vous ne le pouvez pas L ASSURANCE CRÉDIT MANUVIE UN

Votre compte Manuvie Un peut continuer à travailler... même lorsque vous ne le pouvez pas L ASSURANCE CRÉDIT MANUVIE UN Votre compte Mauvie U peut cotiuer à travailler... même lorsque vous e le pouvez pas L ASSURANCE CRÉDIT MANUVIE UN Sas reveu, auriez-vous ecore ue maiso? Si vous avez des dettes à rembourser, ue blessure

Plus en détail

S-PENSION. Constituez-vous un capital retraite complémentaire pour demain tout en bénéficiant d avantages fiscaux dès aujourd hui.

S-PENSION. Constituez-vous un capital retraite complémentaire pour demain tout en bénéficiant d avantages fiscaux dès aujourd hui. S-PENSION Costituez-vous u capital retraite complémetaire pour demai tout e bééficiat d avatages fiscaux dès aujourd hui. Sommaire 1. Il est temps de predre l iitiative 4 2. Profitez dès aujourd hui des

Plus en détail

Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ

Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ Commet utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ Survol du compte Mauvie U La majorité des Caadies gèret leurs fiaces comme suit : 1. Ils déposet leur reveu et autres actifs à court

Plus en détail

Cryptographie et algorithmique

Cryptographie et algorithmique F.Gaudo 1 er ovembre 2010 Table des matières 1 Avat de commecer 2 2 Préformattage d'u texte pour aalyse 3 2.1 Élimiatio de la poctuatio et des espaces das u texte................. 3 2.2 Formatage du texte

Plus en détail

Comportement d'une suite

Comportement d'une suite Comportemet d'ue suite I) Approche de "ses de variatio et de ite d'ue suite" : 7 Soit la suite ( ) telle que = 5 ( + ) 2 Représetos graphiquemet la suite das u pla mui d' u repère. Il suffit de placer

Plus en détail

LES PRÉCAUTIONS D USAGE

LES PRÉCAUTIONS D USAGE LES PRÉCAUTIONS D USAGE Si vou ête pa propriétaire u HDJ80, il y a de forte chace que vou ouhaitiez le deveir u jour, pour peu que vou ayez l âme u baroudeur. A moi que vou oyez déjà u «coaieur» e la matière,

Plus en détail

trouve jamais dans les concepts généraux que ce qu on y met

trouve jamais dans les concepts généraux que ce qu on y met ,QIRUPDWLTXHQRUPHHWWHPSV,VDEHOOH%R\GHQV Présetatio par Marie-Ae Chabi Réuio PIN 15 javier 2004 /HVEDVHVGHGRQQpHVHPSLULTXHV Collectio fiie et structurée de doées codifiées, textuelles ou multimédia, destiées

Plus en détail

I. Quitte ou double. Pour n = 1 : C 0 + (2p 1) E (M k ) = C 0 + (2p 1) E (M 1 ) = E (C 1 ) d après le 1. Soit n N tel que E (C n ) = C 0 + (2p 1)

I. Quitte ou double. Pour n = 1 : C 0 + (2p 1) E (M k ) = C 0 + (2p 1) E (M 1 ) = E (C 1 ) d après le 1. Soit n N tel que E (C n ) = C 0 + (2p 1) Corrigé ESSEC III 008 par Pierre Veuillez Das certaies situatios paris sportifs, ivestissemets fiaciers..., o est ameé à miser de l arget de faço répétée sur des paris à espérace favorable. O se propose

Plus en détail

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES PREVISIONS DES CONSOMMATIONS

Organisme de recherche et d information sur la logistique et le transport LES PREVISIONS DES CONSOMMATIONS LES PREVISIONS DES CONSOMMATIONS Les logiciels utilisés pour la gestio des stocks itègret de ombreuses foctios de calcul. L ue des plus importates est l exécutio des prévisios des cosommatios futures d

Plus en détail

Ce type de compresseur est aussi appelée compresseur volumetrique.

Ce type de compresseur est aussi appelée compresseur volumetrique. Chapitre 4 Compresseurs Buts 1. Savoir que das ce cas if faut se redre compte qu il y a des effets thermique 2. Savoir qu il y a ue limite á l augmetatio de la pressio de gaz 3. Savoir quelles istabilités

Plus en détail

RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée

RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée Nous ous occupos d accroître votre clietèle avec le compte Avatage d etreprise Pour trouver des cliets potetiels grâce à u simple compte bacaire Vous cherchez des idées

Plus en détail

Application «Calculs» Application «Graphiques» Application «Tableur et listes» FR

Application «Calculs» Application «Graphiques» Application «Tableur et listes» FR TI Nspire Documet de Formatio T3 Walloie TI-Nspire Le tout e u des mathématiques Suites umériques La loi de Verhulst Applicatio «Calculs» Applicatio «Graphiques» Applicatio «Tableur et listes» FR Formatios

Plus en détail

La maladie rénale chronique

La maladie rénale chronique La maladie réale chroique Qu est-ce que cela veut dire pour moi? Natioal Kidey Disease Educatio Program La maladie réale chroique: l essetiel Vous avez été iformé(e) que vous êtes atteit(e) de la maladie

Plus en détail

Faites prospérer vos affaires grâce aux solutions d épargne et de gestion des dettes

Faites prospérer vos affaires grâce aux solutions d épargne et de gestion des dettes Faites prospérer vos affaires grâce aux solutios d éparge et de gestio des dettes Quelques excelletes raisos d offrir des produits bacaires et de fiducie à vos cliets Vous avez la compétece écessaire pour

Plus en détail

1/ ETUDE ASYMPTOTIQUE D'UNE MARCHE ALEATOIRE ENTRE DEUX ETATS

1/ ETUDE ASYMPTOTIQUE D'UNE MARCHE ALEATOIRE ENTRE DEUX ETATS CHAPITRE 4 MATRICES ET SUITES 1/ ETUDE ASYMPTOTIQUE D'UNE MARCHE ALEATOIRE ENTRE DEUX ETATS 11/ Présetatio et modélisatio O cosidère u système ui peut se trouver soit das u état A, soit das u état, et

Plus en détail

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation 1 / 9 Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Le cycle d exploitatio des etreprises (achats stockage productio stockage vetes) peut etraîer des décalages de trésorerie plus

Plus en détail

Fiche standardisée pour plan tarifaire mobile à prépayement

Fiche standardisée pour plan tarifaire mobile à prépayement Fiche stadardisée pour pla tarifaire mobile à prépayemet Opérateur Mobile Vikigs Pla tarifaire 10 Date de derière mise à jour 27/05/2015 Date de limite de validité Ne s applique pas Valeur de recharge

Plus en détail

Le facteur f i s c a l

Le facteur f i s c a l Stratégies de plaificatio fiscale de BDO Duwoody s.r.l./ S.E.N.C.R.L. N u m é r o 2008-01 Déclaratios de reveus des particuliers de 2007 Quoi de euf? Questios fiscales e cas de séparatio de cojoits Mise

Plus en détail

Kaizen & Kanban. Réalisé par : ELBARAKA Abdelkader Club industrielle AIAC

Kaizen & Kanban. Réalisé par : ELBARAKA Abdelkader Club industrielle AIAC Kaize & Réalisé par : ELBARAKA Abdelkader Club idustrielle AIAC Itroducti o Itroductio: vidéo Kai ze coclusio 1 Itroducti o Kai ze La méthode du coclusio 2 Itroducti o Kai ze A- Les types d étiquettes

Plus en détail

2 ième partie : MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES

2 ième partie : MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES 2 ième partie : MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES 1. Défiitios L'itérêt est l'idemité que doe au propriétaire d'ue somme d'arget celui qui e a joui pedat u certai temps. Divers élémets itervieet das le calcul

Plus en détail

n Le choix entre plusieurs possibilités d investissement. n Des versements libres. n Une épargne disponible.

n Le choix entre plusieurs possibilités d investissement. n Des versements libres. n Une épargne disponible. L UN DES MEILLEURS CONTRATS D ASSURANCE-VIE DU MARCHÉ ACTÉPARGNE Actéparge : l u des meilleurs cot Actéparge, la solutio persoalisée LES FRANÇAIS ET L ASSURANCE-VIE Optimisatio fiacière Gestio souple Régime

Plus en détail

La classification de données quantitatives avec SPAD

La classification de données quantitatives avec SPAD La classificatio de doées quatitatives avec SPAD SPAD effectue toujours ue ACP de la matrice des doées quatitatives X " p avat de faire la classificatio des idividus. Les méthodes de classificatio s appliquet

Plus en détail

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Les etreprises ot souvet besoi de moyes de fiacemet à court terme : elles ot alors recours aux crédits bacaires (découverts bacaires

Plus en détail

Demandes de prêt REER FAQ

Demandes de prêt REER FAQ Demades de prêt REER FAQ Commet soumettre des demades de prêt REER e lige 1. Commet puis-je accéder à l outil e lige? Pour accéder à l outil e lige, redez-vous à l adresse mauvie.ca/pretreer. Etrez votre

Plus en détail

ÉTAT DES LIEUX STATISTIQUE EN AQUITAINE

ÉTAT DES LIEUX STATISTIQUE EN AQUITAINE CONTRIBUTION DU GROUPE «COOPÉRATIVES, MUTUELLES ET ASSOCIATIONS DE L ÉCONOMIE SOCIALE» Cette contribution à la note de conjoncture du CESER propoe dan une première partie une approche tatitique du ecteur

Plus en détail

AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES. ITS Voie B Option Économie. MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures)

AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES. ITS Voie B Option Économie. MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures) ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE DE STATISTIQUE ET D ÉCONOMIE APPLIQUÉE ENSEA ABIDJAN AVRIL 2012 CONCOURS INGÉNIEURS DES TRAVAUX STATISTIQUES ITS Voie B Optio Écoomie MATHÉMATIQUES (Durée de l épreuve : 4 heures)

Plus en détail

Gestion du Risque de Change

Gestion du Risque de Change A / Pratiques de cotatio Gestio du Risque de Chage - Moaies «i» : FRF, DEM «pré i» : GBP «out» : USD EONIA : Europea over ight idex average TEC : taux à échage costat Toute cotatio compred deux prix :

Plus en détail

le billet vert Autocall EUR/USD investir n Profiter d une possible appréciation du dollar américain

le billet vert Autocall EUR/USD investir n Profiter d une possible appréciation du dollar américain ivestir Autocall EUR/USD Feu vert pour le billet vert Profiter d ue possible appréciatio du dollar américai U coupo uique évetuel de 8% brut la 1 re aée à 40% brut la 5 e aée U capital garati à 100% à

Plus en détail

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4 UNVERSTE MONTESQUEU BORDEAUX V Licece 3 ère aée Ecoomie - Gestio Aée uiversitaire 2006-2007 Semestre 2 Prévisios Fiacières Travaux Dirigés - Séaces 4 «Les Critères Complémetaires des Choix d vestissemet»

Plus en détail

Université de Provence 2011 2012. Planche 6. Nombres réels. Suites réelles. Nombres réels.

Université de Provence 2011 2012. Planche 6. Nombres réels. Suites réelles. Nombres réels. Uiversité de Provece 011 01 Mathématiques Géérales I Plache 6 Nombres réels Suites réelles Nombres réels Exercice 1 Mettre sous forme irréductible p/q les ratioels suivats (les chiffres souligés se répètet

Plus en détail

DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités conditionnelles - Suites géométriques - fonctions exponentielles Calculatrice autorisée

DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités conditionnelles - Suites géométriques - fonctions exponentielles Calculatrice autorisée DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités coditioelles - Suites géométriques - foctios epoetielles Calculatrice autorisée Termiale ES123 Eercice 1 : 5 poits Partie A : Ue agece de locatio

Plus en détail

Etude Spéciale SCORING : UN GRAND PAS EN AVANT POUR LE MICROCRÉDIT?

Etude Spéciale SCORING : UN GRAND PAS EN AVANT POUR LE MICROCRÉDIT? Etude Spéciale o. 7 Javier 2003 SCORING : UN GRAND PAS EN AVANT POUR LE MICROCRÉDIT? MARK SCHNEIDER Le CGAP vous ivite à lui faire part de vos commetaires, de vos rapports et de toute demade d evoid autres

Plus en détail

Pourquoi une réforme de la protection des données dans l Union est-elle nécessaire?

Pourquoi une réforme de la protection des données dans l Union est-elle nécessaire? Pourquoi ue réforme de la protectio des doées das l Uio est-elle écessaire? La directive européee de 1995 relative à la protectio des doées a marqué u jalo das l histoire de la protectio des doées à caractère

Plus en détail

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers)

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers) Chap. 5 : Les itérêts (Les calculs fiaciers) Das u cotrat de prêt, le prêteur met à la dispositio de l empruteur, à u taux d itérêt doé, ue somme d arget (le capital) qu il devra rembourser à ue certaie

Plus en détail

Compte Sélect Banque Manuvie Guide du débutant

Compte Sélect Banque Manuvie Guide du débutant GUIDE DU DÉBUTANT Compte Sélect Baque Mauvie Guide du débutat Besoi d aide? Preez quelques miutes pour lire attetivemet votre Guide du cliet. Le préset Guide du débutat vous facilitera l utilisatio de

Plus en détail

relatif à la transmission d ordres par fax et téléphone

relatif à la transmission d ordres par fax et téléphone Règlemet Télé-Equity relatif à la trasmissio d ordres par fax et téléphoe (Cliets de détail) 02541 Pour des raisos d efficacité et de rapidité, le Cliet peut trasmettre ses ordres par fax et/ou téléphoe

Plus en détail

ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE

ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE Samedi mars 204 MATHEMATIQUES durée de l'épreuve : 3h - coefficiet 2 Le sujet est uméroté de à 5. L'aexe est à redre avec la copie. L'exercice Vrai-Faux est oté sur 8,

Plus en détail

FEUILLE D EXERCICES 17 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI

FEUILLE D EXERCICES 17 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI FEUILLE D EXERCICES 7 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI Exercice - Lacer de dés O lace deux dés à 6 faces équilibrés. Calculer la probabilité d obteir : u double ; ue somme des deux dés égale à 8 ; ue

Plus en détail

Correction Bac ES France juin 2010

Correction Bac ES France juin 2010 Correctio Bac ES Frace jui 010 Exercice 1 (4 poits) (Commu à tous les cadidats) Pour ue meilleure compréhesio, les réposes serot justifiées das ce corrigé. Questio 1 Le ombre 3 est solutio de l équatio

Plus en détail

La Méthode de Monte Carlo

La Méthode de Monte Carlo La Méthode de Mote Carlo Etiee Pardoux UMR 6632 Laboratoire d Aalyse, Topologie, Probabilités et EA 3781 Evolutio Biologique Uiversité de Provece Etiee Pardoux (LATP) Marseille, 13/09/2006 1 / 33 Cotets

Plus en détail

TARIFS BANCAIRES. Opérations bancaires avec l étranger Extrait des conditions bancaires au 1 er juillet 2014. Opérations à destination de l étranger

TARIFS BANCAIRES. Opérations bancaires avec l étranger Extrait des conditions bancaires au 1 er juillet 2014. Opérations à destination de l étranger Opératios bacaires avec l étrager Extrait des coditios bacaires au 1 er juillet Opératios à destiatio de l étrager Viremets émis vers l étrager : Frais d émissio de viremets e euros (3) vers l Espace écoomique

Plus en détail

Test de validité et d'hypothèse

Test de validité et d'hypothèse Test de validité et d'hypothèse 1 Vocabulaire Problème: Il s'agit à partir de l'étude d'u ou plusieurs échatillos de predre des décisios cocerat l'esemble de la populatio. O est alors ameé à émettre des

Plus en détail

Votre entreprise et le marketing

Votre entreprise et le marketing Votre entreprie et le marketing SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Selon la taille de votre entreprie Par où commencer Guide par étape SÉRIE PARTENAIRES EN AFFAIRES Utilier le marketing pour augmenter vo profit

Plus en détail

Consolidation. C r é e r un nouveau classeur. Créer un groupe de travail. Saisir des données dans un groupe

Consolidation. C r é e r un nouveau classeur. Créer un groupe de travail. Saisir des données dans un groupe Cosolidatio La société THEOS, qui commercialise des vis, exerce so activité das trois villes : Paris, Nacy et Nice. Le directeur de la société souhaite cosolider les résultats de ses vetes par ville das

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours Exo7 Logique, esembles et applicatios Exercices de Jea-Louis Rouget Retrouver aussi cette fiche sur wwwmaths-fracefr * très facile ** facile *** difficulté moyee **** difficile ***** très difficile I :

Plus en détail

Divisibilité, division euclidienne, congruences

Divisibilité, division euclidienne, congruences Divisibilité, divisio euclidiee, cogrueces Résolutio de problèmes Des multiples et des diviseurs. Le code sigifie «allumée» et le code «éteite». lampe étape étape étape étape étape 5 étape 6 suivates 5

Plus en détail

Le meilleur scénario pour votre investissement

Le meilleur scénario pour votre investissement ivestir Best Strategy 2012 Le meilleur scéario pour votre ivestissemet U ivestissemet diversifié U coupo uique de 0% à 50% brut* à l échéace Ue courte durée : 4 as et demi Votre capital garati à l échéace

Plus en détail

22 et 23 mars 2014, OSTENDE, Belgique Compte-rendu Team France

22 et 23 mars 2014, OSTENDE, Belgique Compte-rendu Team France et mar 0, OTENE, Belgique Compte-redu Team race 9 pilote de atioalité réparti e catégorie : pilote e pformace et pilote e productio. Le catégorie pformace et productio, couraiet chacue leur tour, toute

Plus en détail

II. Permutations sans répétitions et notation factorielle

II. Permutations sans répétitions et notation factorielle février 2012 ORRIGE II. Permutatios sas répétitios et otatio factorielle Aalyse combiatoire 4 ème - 1 I. Itroductio Les différets modèles mathématiques costruits pour étudier les phéomèes où iterviet le

Plus en détail

La France, à l écoute des entreprises innovantes, propose le meilleur crédit d impôt recherche d Europe

La France, à l écoute des entreprises innovantes, propose le meilleur crédit d impôt recherche d Europe 1/5 Trois objectifs poursuivis par le gouveremet : > améliorer la compétitivité fiscale de la Frace > péreiser les activités de R&D > faire de la Frace u territoire attractif pour l iovatio Les icitatios

Plus en détail

Lignes directrices applicables aux régimes de capitalisation

Lignes directrices applicables aux régimes de capitalisation Solutios Retraite collectives Liges directrices applicables aux régimes de capitalisatio RÉPONDEZ AUX EXIGENCES ÉNONCÉES DANS LES LIGNES DIRECTRICES GRÂCE AUX EXCELLENTS OUTILS DE LA FINANCIÈRE MANUVIE

Plus en détail

Chapitre 1: Calcul des intérêts

Chapitre 1: Calcul des intérêts Chapitre 1: Calcul des itérêts Ce chapitre vise à familiariser le lecteur avec les otios suivates : Itérêt Taux d itérêt omial Taux d itérêt périodique Valeur acquise Valeur actuelle Capitalisatio Le lecteur

Plus en détail

Analyse de l état des flux de trésorerie

Analyse de l état des flux de trésorerie École de Haute Étude Commerciale Analye de l état de flux de tréorerie Document pédagogique rédigé par Louie St-Cyr et David Pinonneault Copyright 1997. Réviion 2000. École de Haute Étude Commerciale (HEC),

Plus en détail

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot Exame fial pour Coseiller fiacier / coseillère fiacière avec brevet fédéral Recueil de formules Auteur: Iwa Brot Ce recueil de formules sera mis à dispositio des cadidats, si écessaire. Etat au 1er mars

Plus en détail

Polynésie Septembre 2002 - Exercice On peut traiter la question 4 sans avoir traité les questions précédentes.

Polynésie Septembre 2002 - Exercice On peut traiter la question 4 sans avoir traité les questions précédentes. Polyésie Septembre 2 - Exercice O peut traiter la questio 4 sas avoir traité les questios précédetes Pour u achat immobilier, lorsqu ue persoe emprute ue somme de 50 000 euros, remboursable par mesualités

Plus en détail

Séquence 9. Sommaire. 1. Pré-requis 2. Intervalles de fluctuation 3. Estimation 4. Synthèse de la séquence 5. Exercices de synthèse

Séquence 9. Sommaire. 1. Pré-requis 2. Intervalles de fluctuation 3. Estimation 4. Synthèse de la séquence 5. Exercices de synthèse Séquece 9 Itervalles de fluctuatio, estimatio Objectifs de la séquece Das le chapitre 2, o étudie des itervalles de fluctuatio des variables aléatoires X F =, fréqueces des variables aléatoires biomiales

Plus en détail

Sommaire. Edito. Préface. Bien vivre en ville avec un chien Le ramassage individuel Les espaces chiens Les interventions des services municipaux

Sommaire. Edito. Préface. Bien vivre en ville avec un chien Le ramassage individuel Les espaces chiens Les interventions des services municipaux Sommaire Edito Préface Bie vivre e ville avec u chie Le ramassage idividuel Les espaces chies Les itervetios des services muicipaux A l école de la vie caie Où promeer so chie L idetité du chie So alimetatio

Plus en détail

CLUB ENTREPRISES FRANCE OLYMPIQUE. «Sport & Entreprises : un enjeu de performance économique et sociale»

CLUB ENTREPRISES FRANCE OLYMPIQUE. «Sport & Entreprises : un enjeu de performance économique et sociale» CLUB ENTREPRISES FRANCE OLYMPIQUE «Sport Etreprises : u ejeu de performace écoomique et sociale» LE COMITÉ NATIONAL OLYMPIQUE ET SPORTIF FRANÇAIS, ACTEUR RÉFÉRENT ET D AVANT-GARDE Le Comité Natioal Olympique

Plus en détail

La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte un total de 5 exercices. ( ) ( ) ( )

La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte un total de 5 exercices. ( ) ( ) ( ) Aée 01-013 Mathématiques Décembre 01 Durée : 3 heures BAC blac N 1 La calculatrice est autorisée. Le sujet comporte u total de 5 exercices. Les élèves e suivat pas l eseigemet de spécialité traiterot les

Plus en détail

H 2012/04. Détection des disparités socio-économiques L apport de la statistique spatiale

H 2012/04. Détection des disparités socio-économiques L apport de la statistique spatiale Ititut Natioal de la Statitique et de Étude Écoomique Série de documet de travail de la Directio de la Diffuio et de l Actio Régioale H /4 Détectio de diparité ocio-écoomique L apport de la tatitique patiale

Plus en détail

Le marché du café peut être segmenté en fonction de deux modes de production principaux : la torréfaction et la fabrication de café soluble.

Le marché du café peut être segmenté en fonction de deux modes de production principaux : la torréfaction et la fabrication de café soluble. II LE MARCHE DU CAFE 1 L attractivité La segmetatio selo le mode de productio Le marché du café peut être segmeté e foctio de deux modes de productio pricipaux : la torréfactio et la fabricatio de café

Plus en détail

c. Calcul pour une évolution d une proportion entre deux années non consécutives

c. Calcul pour une évolution d une proportion entre deux années non consécutives Calcul des itervalles de cofiace our les EPCV 996-004 - Cas d u ourcetage ou d ue évolutio e oit das la oulatio totale des méages - Cas d u ourcetage ou d ue évolutio das ue sous oulatio das les méages

Plus en détail

École de technologie supérieure

École de technologie supérieure École de techologie supérieure Mat 165-04 Algèbre liéaire et aalyse vectorielle A-015 Michel Beaudi michel.beaudi@etsmtl.ca Liste d exercices à faire e T.P./Caledrier des évaluatios Itroductio au cours

Plus en détail

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot Exame fial pour Coseiller fiacier / coseillère fiacière avec brevet fédéral Recueil de formules Auteur: Iwa Brot Ce recueil de formules est à dispositio olie et sera doé aux cadidats lors des exames oraux

Plus en détail

for a living planet WWF ZOOM: votre carte de crédit personnalisée

for a living planet WWF ZOOM: votre carte de crédit personnalisée for a livig plaet WWF ZOOM: votre carte de crédit persoalisée Le meilleur pour vous. Le meilleur pour l eviroemet. Ue carte de crédit du WWF. Vous faites u geste e faveur de la ature. Sas frais supplémetaires.

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DROIT DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES Juin 1997

COMMUNIQUÉ DROIT DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES Juin 1997 COMMUNIQUÉ DROIT DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES Jui 1997 RÉFORME MAJEURE DANS LE DOMAINE DE LA FIXATION ET DU TRAITEMENT FISCAL DES PENSIONS ALIMENTAIRES Le mode de fixatio et la fiscalité des pesios alimetaires

Plus en détail

. (b) Si (u n ) est une suite géométrique de raison q, q 1, on obtient : N N, S N = 1 qn+1. n+1 1 S N = 1 1

. (b) Si (u n ) est une suite géométrique de raison q, q 1, on obtient : N N, S N = 1 qn+1. n+1 1 S N = 1 1 Premières propriétés des ombres réels 2 Suites umériques 3 Suites mootoes : à faire 4 Séries umériques 4. Notio de série. Défiitio 4.. Soit (u ) ue suite de ombres réels ou complexes. Pour N N, o ote S

Plus en détail

Les PAVÉS DE PARIS en Bois de Bout Situation dans son marché

Les PAVÉS DE PARIS en Bois de Bout Situation dans son marché Les PAVÉS DE PARIS e Bois de Bout Situatio das so marché Les plachers aspect bois ot vécu ue forte progressio ces dix derières aées au détrimet des revêtemets de sols textiles. Les plachers usuellemet

Plus en détail

REQUÊTES. Il est possible de créer des formulaires ou des états à partir de requête.

REQUÊTES. Il est possible de créer des formulaires ou des états à partir de requête. Cliclasolutio Aée 2006/2007 REQUÊTES Utilité des requêtes QUESTIONNER LA BASE DE DONNÉES La foctio classique d'ue requête est de répodre à ue questio sur la base de doées. "Quels sot les cliets habitat

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce

UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce Aée Uiversitaire 2003 / 2004 Auditoire : Troisième Aée Études Supérieures Commerciales & Scieces Comptables DÉCISIONS FINANCIÈRES Note de cours N 3 Première

Plus en détail

Entrée à Sciences Po ADMISSION AU COLLÈGE UNIVERSITAIRE 2014 MATHÉMATIQUES durée de l épreuve : 3 h

Entrée à Sciences Po ADMISSION AU COLLÈGE UNIVERSITAIRE 2014 MATHÉMATIQUES durée de l épreuve : 3 h Etrée à Scieces Po ADMISSION AU COLLÈGE UNIVERSITAIRE 2014 MATHÉMATIQUES durée de l épreuve : 3 h A P M E P Les calculatrices sot autorisées Exercice Vrai-Faux 8 poits Pour chacue des affirmatios suivates,

Plus en détail

Remise à Niveau Mathématiques

Remise à Niveau Mathématiques Mathématiques RAN - Calcul et raisoemet Remise à Niveau Mathématiques Première partie : Calcul et raisoemet Exercices Page sur 9 RAN Calcul et raisoemet Ex - Rev 04 Mathématiques RAN - Calcul et raisoemet

Plus en détail

Limites des Suites numériques

Limites des Suites numériques Chapitre 2 Limites des Suites umériques Termiale S Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Limite fiie ou ifiie d ue suite. Limites et comparaiso. Opératios sur les ites. Comportemet

Plus en détail

PROJET DE MONTE CARLO SUJET 1: LE PRICING

PROJET DE MONTE CARLO SUJET 1: LE PRICING LE Age KHOURI Nadie M MMD PROJE DE MONE ARLO SUJE : LE PRIING Selim ZOUGHLAMI QUESION : Supposos d abord que X est u mouvemet browie W t G([ 0, ]) Alors W0 G( 0 ) suit ue loi N(0,0) et doc W 0ps 0 Esuite,

Plus en détail

LOUER SON PREMIER LOGEMENT AU CANADA Ce que les nouveaux arrivants doivent savoir

LOUER SON PREMIER LOGEMENT AU CANADA Ce que les nouveaux arrivants doivent savoir LOUER SON PREMIER LOGEMENT AU CANADA Ce que les ouveaux arrivats doivet savoir AU CŒUR DE L HABITATION U logemet bie à vous Si vous veez d arriver au Caada, ue des premières choses que vous devrez probablemet

Plus en détail

3.1 Différences entre ESX 3.5 et ESXi 3.5 au niveau du réseau. Solution Cette section récapitule les différences entre les deux versions.

3.1 Différences entre ESX 3.5 et ESXi 3.5 au niveau du réseau. Solution Cette section récapitule les différences entre les deux versions. 3 Réseau Le réseau costitue u aspect essetiel d u eviroemet virtuel ESX. Il est doc importat de compredre la techologie, y compris ses différets composats et leur coopératio. Das ce chapitre, ous étudios

Plus en détail

Rappels sur les calculs financiers. Bibliographie indicative. Bodie, Merton & Thibierge, 2002, Finance, Pearson education.

Rappels sur les calculs financiers. Bibliographie indicative. Bodie, Merton & Thibierge, 2002, Finance, Pearson education. Uiversité de Nice-Sophia Atipolis Istitut Uiversitaire de Techologie Nice-Côte d Azur Départemet Gestio des Etreprises et des Admiistratios Gestio Fiacière Les objectifs pricipaux Maîtriser les cocepts

Plus en détail

Intégration et probabilités ENS Paris, 2012-2013. TD (20)13 Lois des grands nombres, théorème central limite. Corrigé :

Intégration et probabilités ENS Paris, 2012-2013. TD (20)13 Lois des grands nombres, théorème central limite. Corrigé : Itégratio et probabilités EN Paris, 202-203 TD 203 Lois des grads ombres, théorème cetral limite. Corrigé Lois des grads ombres Exercice. Calculer e cet leços Détermier les limites suivates : x +... +

Plus en détail

Les principales pratiques exemplaires des campagnes efficaces de prévention de la violence à caractère sexuel : Sommaire

Les principales pratiques exemplaires des campagnes efficaces de prévention de la violence à caractère sexuel : Sommaire Les pricipales pratiques exemplaires des campages efficaces de prévetio de la violece à caractère sexuel : Sommaire LES PRINCIPALES PRATIQUES EXEMPLAIRES DES CAMPAGNES EFFICACES DE PRÉVENTION DE LA VIOLENCE

Plus en détail

RÉFLEXION SUR LE PROJET DE RÈGLEMENT DE L OIQ SUR L EXERCICE EN SOCIÉTÉ DE LA PROFESSION D INGÉNIEURS PAR CLAUDE BARRY

RÉFLEXION SUR LE PROJET DE RÈGLEMENT DE L OIQ SUR L EXERCICE EN SOCIÉTÉ DE LA PROFESSION D INGÉNIEURS PAR CLAUDE BARRY RÉFLEXION SUR LE PROJET DE RÈGLEMENT DE L OIQ SUR L EXERCICE EN SOCIÉTÉ DE LA PROFESSION D INGÉNIEURS PAR CLAUDE BARRY TABLE DES MATIÈRES Commuiqué... 5 Notes itroductives... 7 Opiios et commetaires...

Plus en détail

DIDIER AUROUX POLYTECH NICE-SOPHIA MAM5 - OPTION IMAFA 2010-2011

DIDIER AUROUX POLYTECH NICE-SOPHIA MAM5 - OPTION IMAFA 2010-2011 MÉTHODES NUMÉRIQUES POUR LE PRICING D OPTIONS DIDIER AUROUX POLYTECH NICE-SOPHIA MAM5 - OPTION IMAFA 2010-2011 Table des matières 1 Notatios et équatio de Black-Scholes 2 11 Notatios 2 12 Équatio de Black-Scholes

Plus en détail

Chapitre 4 Lois discrètes

Chapitre 4 Lois discrètes Chapitre 4 Lois discrètes 1. Loi de Beroulli Ue variable aléatoire X est ue variable de Beroulli si elle e pred que les valeurs 0 et 1 avec des probabilités o ulles. P(X = 1) = p, P(X = 0) = 1 p = q, avec

Plus en détail

II LES PROPRIETES DES ESTIMATEURS MCO 1. Rappel : M1 LA REGRESSION : HYPOTHESES ET TESTS Avril 2009

II LES PROPRIETES DES ESTIMATEURS MCO 1. Rappel : M1 LA REGRESSION : HYPOTHESES ET TESTS Avril 2009 M LA REGRESSION : HYPOTHESES ET TESTS Avril 009 I LES HYPOTHESES DE LA MCO. Hypothèses sur la variable explicative a. est o stochastique. b. a des valeurs xes das les différets échatillos. c. Quad ted

Plus en détail

Intérêt simple CHAPITRE. Sommaire

Intérêt simple CHAPITRE. Sommaire HAPTRE térêt simple Sommaire A B D E F G H J K L Notio d itérêt Formule fodametale de l itérêt simple Durée de placemet exprimée e mois Durée de placemet exprimée e jours alculs sur la formule fodametale

Plus en détail

Comment les Canadiens classent-ils leur système de soins de santé?

Comment les Canadiens classent-ils leur système de soins de santé? Novembre Les sois de saté au Caada, c est capital bulleti o 4 Commet les Caadies classet-ils leur système de sois de saté? Résultats du sodage iteratioal du Fods du Commowealth sur les politiques de saté

Plus en détail

G U I D E DE LA CANDIDATE ET DU CANDIDAT 2016 FORMATION INITIALE POUR LES CLASSES ENFANTINES ET PRIMAIRES. www.hepvs.ch. e a p. r e nd. n e.

G U I D E DE LA CANDIDATE ET DU CANDIDAT 2016 FORMATION INITIALE POUR LES CLASSES ENFANTINES ET PRIMAIRES. www.hepvs.ch. e a p. r e nd. n e. t e x t e a p s b p z f y l r e d e r e FORMATION INITIALE POUR LES CLASSES ENFANTINES ET PRIMAIRES G U I D E DE LA CANDIDATE ET DU CANDIDAT 2016 u r r e c d i d m La Haute Ecole Pédagogique du Valais

Plus en détail

Formation d un ester à partir d un acide et d un alcool

Formation d un ester à partir d un acide et d un alcool CHAPITRE 10 RÉACTINS D ESTÉRIFICATIN ET D HYDRLYSE 1 Formatio d u ester à partir d u acide et d u alcool 1. Nomeclature Acide : R C H Alcool : R H Groupe caractéristique ester : C Formule géérale d u ester

Plus en détail

Dénombrement. Chapitre 1. 1.1 Enoncés des exercices

Dénombrement. Chapitre 1. 1.1 Enoncés des exercices Chapitre 1 Déombremet 1.1 Eocés des exercices Exercice 1 L acie système d immatriculatio fraçais était le suivat : chaque plaque avait 4 chiffres, suivis de 2 lettres, puis des 2 uméros du départemet.

Plus en détail

Lycée Fénelon Sainte-Marie Préparation Science-Po/Prépa HEC

Lycée Fénelon Sainte-Marie Préparation Science-Po/Prépa HEC Lycée Féelo aite-marie Préparatio ciece-po/prépa HEC Foctios Versio du juillet 05 Eercice d degré : racies et coefficiets O rappelle que si l équatio a + b + c = 0 ( a 0 ) adet deu racies α et β (évetuelleet

Plus en détail

Bac Blanc Terminale L - Février 2015 Épreuve de Spécialité Mathématiques (durée 3 heures)

Bac Blanc Terminale L - Février 2015 Épreuve de Spécialité Mathématiques (durée 3 heures) Exercice 1 (5 poits) Bac Blac Termiale L - Février 015 Épreuve de Spécialité Mathématiques (durée 3 heures) Questio 1 : La populatio d'ue ville baisse de 1 % tous les as pedat 10 as. Elle est doc multipliée

Plus en détail

CHAP 2 COMMENT FONCTIONNE UNE ECONOMIE NATIONALE?

CHAP 2 COMMENT FONCTIONNE UNE ECONOMIE NATIONALE? CHAP 2 COMMENT FONCTIONNE UNE ECONOMIE NATIONALE? Itroductio : La comptabilité atioale: ue représetatio de l'écoomie atioale 1. Si le iveau microécoomique s'itéresse aux comportemets des idividus et des

Plus en détail

Inégalités souvent rencontrées

Inégalités souvent rencontrées Iégalités souvet recotrées Recotres Putam 004 Uiversité de Sherbrooke Jea-Philippe Mori Théorie Certaies iégalités sot deveues célèbres e raiso de leur grade utilité Elles sot aussi souvet au coeur de

Plus en détail

EXERCICES : DÉNOMBREMENT

EXERCICES : DÉNOMBREMENT Chapitre 7 ECE 1 - Grad Nouméa - 015 EXERCICES : DÉNOMBREMENT LISTES / ARRANGEMENTS Exercice 1 : Le code ativol Pour so vélo, Toto possède u ativol a code. Le code est ue successio de trois chiffres compris

Plus en détail

Après les années MEP, les années mis. Pour ma mutuelle, je sais où je vais

Après les années MEP, les années mis. Pour ma mutuelle, je sais où je vais 2013 / 2014 Après les aées MEP, les aées mis Pour ma mutuelle, je sais où je vais Bieveue das vos aées mis Vos études sot termiées, il vous faut doc passer de votre mutuelle étudiate à ue mutuelle spécialisée

Plus en détail

Annuaire Professionnel des NTIC. Présentation aux Membres du Club.Sénat.fr Octobre 2002

Annuaire Professionnel des NTIC. Présentation aux Membres du Club.Sénat.fr Octobre 2002 Auaire Professioel des NTIC Présetatio aux Membres du Club.Séat.fr Octobre 2002 NOUVELLES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION DEVENEZ RESPONSABLE DE THEME OU SPECIALISTE DE LA PREMIERE

Plus en détail

Renseignements importants pour nos clients

Renseignements importants pour nos clients Reseigemets importats pour os cliets Placemets Mauvie Icorporée Table des matières A. INFORMATION SUR LA RELATION AVEC LES CLIENTS 5 1. Qui ous sommes 5 a) Placemets Mauvie icorporée 5 b) Relatios etre

Plus en détail

Charge fiscale totale

Charge fiscale totale Charge fiscale totale Le régime fiscal caadie : complexité et compétitivité* *peseriteractif Avat-propos Das l écoomie modiale d aujourd hui, les idées ovatrices, les collaborateurs compétets et les ivestissemets

Plus en détail

Taux de survie des nouvelles entreprises au Québec

Taux de survie des nouvelles entreprises au Québec Développemet écoomique Iovatio Exportatio Taux de survie des Taux de survie des ouvelles etreprises au Directio de l aalyse écoomique Directio géérale des politiques et des sociétés d État Miistère du

Plus en détail

Correction Devoir commun Classes de Secondes concernées : 2nde 10, 2nde 11, 2nde13,

Correction Devoir commun Classes de Secondes concernées : 2nde 10, 2nde 11, 2nde13, LYCEE GRAND AIR Correctio Devoir commu Classes de Secodes cocerées : de 10, de 11, de13, feuilles + papier millimétré. 08/0/013 Exercice 1 : L aée lumière. 1. D après le texte, la vitesse de la lumière

Plus en détail