Les eets du rationnement du crédit sur la composition du commerce

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les eets du rationnement du crédit sur la composition du commerce"

Transcription

1 Uiverité de Motréal - Départemet de ciece écoomique MARCHÉS FINANCIERS ET COMMERCE INTERNATIONAL Le eet du ratioemet du crédit ur la compoitio du commerce Lucie Maruéjol Sou la directio de Y. Richelle et A. Hollader Octobre 2008 Rapport de recherche préeté au départemet de ciece écoomique e vue de l'obtetio du grade de maitrie è ciece e ciece écoomique

2 2

3 RÉSUMÉ Cette recherche a pour but d'explorer certai détermiat du commerce iteratioal ditict de détermiat propoé par le théorie claique. Nou étudio l'iuece de la qualité ititutioelle et particulièremet l'importace du ytème acier ur la détermiatio de avatage comparatif. Ue revue de littérature exteive et préetée et motre que le imperfectio de marché du crédit egedret fréquemmet du ratioemet du crédit, ce qui a pour coéquece de limiter la mobilité de capitaux etre le ecteur. Nou itégro le ratioemet du crédit da u modèle d'équilibre gééral ou la forme de capitaux immobile etre le ecteur. Le modèle compred deux pay où l'u de pay fait face à du ratioemet du crédit, à caue de la moi boe qualité de o ititutio acière, et l'autre o. Le avatage comparatif qui apparaiet réultet de l'iuece de avatage dit acier, créé par le ratioemet du crédit, ur le avatage comparatif claique, iu de l'abodace e facteur de pay et de iteité e facteur de ecteur.

4 Je tie à remercier M. Yve Richelle pour o itérêt, o exceptioelle dipoibilité et le coaiace qu'il m'a permi de développer. Je ui égalemet recoaiate ever Jey Petrova pour a préece et o outie tout au log de l'élaboratio de ce rapport. E, Merci à Jitedra et à ma famille pour leur ecouragemet. 4

5 Table de matière. Itroductio 7 2. Apparitio et coéquece de cotraite de crédit da la littérature Abece de protectio de prêteur Coût upplémetaire Caualité iverée : l'iuece du commerce ur le ytème acier Le modèle théorique Le Nord Producteur Coommateur Marché de facteur Marché de bie Équilibre Le Sud Producteur Coommateur Marché de facteur Marché de bie Équilibre Commerce Expreio du rapport de prix d'autarcie Expreio et compoitio de avatage comparatif Iuece de imperfectio de marché : pluieur ca de gure Aalye graphique de diéret ca de gure Cocluio 56 A. ANNEXES 59 5

6 Table de gure 3.. Foctio H ( K / K ) Foctio H ( K / K ) avec L / K L / K > Foctio H ( K / K ) avec L / K L / K <

7 . Itroductio Cette recherche 'ipire de écart etre le obervatio empirique de échage iteratioaux et le prédictio de théorie traditioelle ur le commerce iteratioal. Ce décalage peut être expliqué par le caal acier, o pri e compte da le théorie. E eet, le caal acier et eetiel da le développemet de certaie activité de productio, il et doc ormal qu'il iuece le ecteur qui e dépedet. O ait qu'il exite ue grade variété da le iveaux de développemet de ytème acier, otammet etre le pay développé et le pay e développemet. O peut doc e demader i cela joue u rôle ur u de élémet eetiel au développemet, le commerce iteratioal. E eet, le politique de développemet de ce derière déceie ot été baée eetiellemet ur l'eor du commerce extérieur, qui était ceé apporter croiace et développemet. Certai prétedet que c'et vrai quad o regarde le pay d'aie du ud-et, cepedat cela 'a pa marché partout. Et-ce que de diérece etre le ytème acier ot pu faire que certai pay aiet béécié du commerce iteratioal et pa d'autre? Et-ce que da certai pay, le ytème acier a pu être u frei à l'eor du commerce ou bie a pu modier le commerce iteratioal tel qu'il avait été prévu? Ceci expliquerait pourquoi certai pay ot réui à e développer avec le commerce iteratioal alor que d'autre 'ot pa réui. Cette recherche porte ur le lie etre développemet acier et commerce iteratioal. Elle tete d'explorer u caal par lequel le ytème acier pourrait iuecer le avatage comparatif et doc modier le prédictio de théorie traditioelle ur la compoitio du commerce. Pluieur étude empirique ot motré le lie etre développemet acier et commerce iteratioal, ou chercho ue explicatio théorique à ce réultat. Si le ititutio foctioaiet e iformatio parfaite et avec la même ecacité da tou le pay, elle e eraiet pa à predre e compte da la détermiatio de avatage comparatif. C'et ce qui e pae da le modèle de commerce claique mai cela e emble pa reéter la réalité. O oberve que la qualité de iti- 7

8 tutio diverge d'u pay à l'autre et aecte la compétitivité iteratioale. De même, l'iformatio imparfaite et préete et et urtout pécique aux marché acier. Notre recherche porte plu péciquemet ur le ratioemet du crédit car c'et u problème qui arrive fréquemmet da le ca d'iformatio imparfaite ur le marché acier. E eet, lor d'ue libéraliatio commerciale par exemple, certai ecteur vot proter de leur avatage comparatif pour accroître leur productio et exporter. Le autre ecteur vot réduire leur productio au prot d'importatio. Ce mécaime implique ue réallocatio de reource de ecteur e déavatage comparatif ver ceux e avatage comparatif. Prêter du capital au ecteur e expaio peut repréeter u rique pour le créditeur, otammet 'il y a de l'aymétrie da l'iformatio. De ca de ratioemet du crédit peuvet arriver : il 'agit de limiter ou de e pa accorder de crédit à de idividu ou etreprie jugé trop riqué, même i ceux-ci ot prêt à payer de taux d'itérêt plu élevé. Le ratioemet de crédit apparaît pour gérer le rique de électio avere, où eule le etreprie le plu riquée demadet du crédit quad le taux d'itérêt augmetet, ce qui réduit le reveu du prêteur. O ait qu'il y a ue diérece d'octroi de crédit etre pay développé et pay e développemet, c'et-à-dire ue diérece da le degré de ratioemet du crédit etre ce pay. L'idée de cette recherche et de préeter u modèle d'équilibre gééral da lequel u dyfoctioemet du ytème acier, le ratioemet du crédit, va aecter le avatage comparatif. L'idée ou-jacete et que le ratioemet du crédit va limiter la mobilité du capital, et doc limiter a réallocatio ver le ecteur ayat u avatage comparatif. Si le facteur e peuvet pa être réalloué de faço atifaiate, o peut 'attedre à ce que la productio du ecteur exportateur 'augmete pa autat que prévu par la théorie claique et doc que le bééce ecompté du commerce e oiet pa aui grad que prévu. Cette recherche 'orgaie e troi temp. La première partie explore le travaux déjà effectué ur la relatio etre ititutio acière et commerce iteratioal. La deuxième partie préete u modèle d'équilibre gééral, où de imperfectio de marché ot itroduite. Le modèle permet d'étudier le avatage comparatif etre deux pay, le Nord et le Sud, qui ot de dotatio e facteur et de degré de ratioemet diéret. Ue derière partie préetera o cocluio cocerat l'iuece de imperfectio de marché ur le avatage comparatif claique et doc ur la détermiatio du commerce iteratioal. 8

9 2. Apparitio et coéquece de cotraite de crédit da la littérature Cette recherche a pour but de trouver au commerce iteratioal de explicatio autre que le avatage comparatif du modèle tadard, qui découlet de diérece de dotatio de facteur ou de redemet d'échelle croiat. L'article de Belloc (2006) doe u bo aperçu de l'importace de ititutio da la détermiatio du commerce iteratioal. Le modèle tadard uppoe qu'il 'y a pa d'ititutio ou bie qu'elle ot le même partout, et doc que le échage preet place etre de partie aoyme et imperoelle. Or le réultat de étude empirique ur le commerce iteratioal e correpodet pa aux prédictio de théorie. Le quatité échagée ot trop faible par rapport à ce qui et prédit et le pay du ord commercet trop etre eux. Belloc a receé la littérature qui préete le diérece ititutioelle comme ue explicatio à ce phéomèe et a idetié par quel caaux le ititutio aectet le commerce. Le domaie de l'échage, de l'orgaiatio idutrielle et de marché - acier ot de détermiat de la compétitivité iteratioale qui ot uceptible d'être aecté par le ititutio. Le ititutio aectet l'échage e modiat le coût de traactio, le repect de cotrat et le traitemet de l'iformatio imparfaite et de l'icertitude. Elle aectet l'orgaiatio idutrielle e établiat le droit de propriété et e ecadrat le chagemet ititutioel, techologique et la compétitivité. Fialemet, le caractéritique ititutioelle de marché acier e reètet lor du traitemet de problème d'iformatio imparfaite et da la capacité de diverier le rique. E repreat bo ombre de article qu'elle metioe et e le complétat avec d'autre, ou ou attacho da cette recherche aux problème de ititutio acière. A partir de cette littérature, ou avo ditigué deux rôle pricipaux doé à 9

10 l'ititutio acière : faciliter le relatio etre le partie, c'et-à-dire faire repecter le cotrat, et combler le beoi e liquidité. Cela va jouer ur le commerce car tou le ecteur 'ot pa le même beoi relatioel et e liquidité, certai ecteur ot doc plu dépedat de ititutio que d'autre. Aii, chaque pay va développer de produit e foctio de e propre caractéritique. Pour la plupart de modèle étudié ici, baé ur Bardha et Kletzer (987), le ecteur dépedat de ititutio et celui iteif e capitaux extérieur, oit parce que cela éceite le repect de cotrat de dette, oit parce qu'il requiert de liquidité. Pour d'autre modèle, le ecteur dépedat de ititutio et celui qui fait face à davatage de problème d'agece. Le auteur utiliet de ca d'iformatio imparfaite ur le marché acier pour faire apparaître de diérece ititutioelle. Il uppoet que de meilleure ititutio permettet de réduire le coéquece égative egedré par le imperfectio de marché. Tou le article mettet e évidece deux iveaux d'imperfectio : de imperfectio par ecteur et de imperfectio par pay. Certai ecteur ot davatage ujet aux imperfectio de marché et ot davatage beoi de ititutio pour y remédier, tadi que certai pay ot plu ou moi habile à traiter ce imperfectio. Le réultat ot ituitif et commu à tou le article : le pay qui a le plu de facilité à traiter le imperfectio e pécialie da le ecteur le plu touché par le imperfectio. E d'autre mot, le pay qui a de meilleure ititutio e pécialie da le ecteur le plu dépedat de ititutio. Le Nord et coidéré comme le pay ayat de meilleure ititutio, par rapport au Sud. Aii, le Nord e pécialie toujour da le ecteur repoat davatage ur le capitaux extérieur ou ayat le plu de problème d'agece. Ue amélioratio de ititutio e traduit par ue baie de imperfectio, ou u meilleur traitemet de imperfectio, et etraîe ue réallocatio de la productio ver le ecteur dépedat de ititutio, qui deviet plu facile à produire. Le ca d'iformatio imparfaite étudié ici aboutiet tou à de cotraite de liquidité ou à du ratioemet du crédit da le pay et pour le ecteur qui coaiet davatage de problème d'agece. Ce cotraite de crédit ot gééralemet pour coéquece de limiter la mobilité de facteur ver le ecteur iteif e crédit et de retreidre l'expaio de la productio da ce ecteur. O idetie deux type de proceu par lequel de imperfectio de marché acier provoquet de cotraite de crédit. L'orgaiatio de la revue de littérature va uivre cette ditictio. Pour le premier, étudié da le article de Bardha et Kletzer (987), Maova (2005), Matuyama (2005, 2007) et Qiu (999), l'aymétrie d'iformatio e- 0

11 gedre du rique moral. Le créditeur ot moi bie protégé quad le ititutio ot faible et le rique de défaut de paiemet augmete. Da ce ca, a de préveir ue baie de leur reveu epéré, il vot volotairemet réduire leur ore de crédit da le ecteur et le pay coceré. Pour le deuxième, étudié par le article de Levcheko (2007), Beck (2002) et Sato (2006), le imperfectio ucitet de coût upplémetaire. Da le deux premier article metioé, ce coût va être amputé de l'éparge de l'écoomie, ce qui va réduire la quatité de crédit dipoible pour la productio da le pay. Da le troiième article, ce coût et ajouté au coût du crédit. Avec la haue du taux d'itérêt, certai aget e peuvet plu accéder au crédit. Par la uite, la revue évoquera l'article de Do et Levcheko, qui et u peu à part car il e traite pa de l'iuece de imperfectio ur le commerce, mai davatage de l'iuece de la pécialiatio d'u pay ur la qualité de o ititutio acière. Da u derier temp, ou réumero le gai du commerce produit da de telle ituatio, que certai de ce article ot étudié. 2.. Abece de protectio de prêteur Pour le article de cette première partie, le rôle de l'ititutio et de faire repecter le cotrat et de protéger le créditeur cotre le rique de défaut de paiemet. Il motret que de diérece iteratioale da le traitemet de défaut de paiemet peuvet meer à de diéret degré de ratioemet du crédit etre le pay. Le bie dépedat de ititutio et celui qui a davatage recour au crédit, par rapport au bie qui utilie moi ou pa de acemet extérieur. Nou commeço l'étude avec l'article de Bardha et Kletzer (B&K), 987, Credit Market ad Patter of Iteratioal Trade, qui et à la bae de la littérature reliat l'aymétrie d'iformatio ur le marché acier et le commerce iteratioal. Il ditiguet le ca où le prêteur et étrager au pay de l'empruteur (prêt iteratioaux) et le ca où le prêteur appartiet au même pay (prêt dometique). L'avatage comparatif et de même ature da le deux ituatio et réide da le coût d'opportuité du crédit. Le divergece de coût d'opportuité du crédit ot expliquée par de diérece ititutioelle iteratioale. Il trouvet que le pay avec de ytème légaux moi favorable aux créditeur fot face à de cotraite de crédit plu impor-

12 tate et doivet réduire leur productio da le ecteur éceitat du acemet extérieur. Da le ca de prêt iteratioaux, le mécaime qui mèe à ue diéreciatio du coût d'opportuité du crédit et la diérece d'immuité de empruteur etre le pay. Il 'y a pa d'etité upraatioale capable de faire repecter leur cotrat à de aget de deux pay ditict, ce qui etraîe du rique moral. Le empruteur rembouret leur prêt uiquemet i le péalité qui leur ot aigée par leur propre pay e ca de défaut de paiemet ot upérieure aux motat de leur rembouremet de dette. Le créditeur oret de fod e foctio de leur epérace de reveu, qui variet doc e foctio de péalité reçue par le empruteur da chaque pay, mai cette iformatio et icomplète. Aii, il fot de ore de acemet dépedammet de la perceptio qu'il ot du pay da lequel l'empruteur e trouve et de probabilité de rembouremet. Cette probabilité baie quad le obligatio de empruteur augmetet, c'et-à-dire quad le taux d'itérêt et au-deu d'u certai iveau. Par coéquet, l'ore de crédit et croiate avec le taux d'itérêt juqu'à u certai iveau, pui décroiate euite. Da le cadre du commerce, le deux pay ot idetique auf da la perceptio que le prêteur ot de leur protectio e ca de défaillace de l'empruteur. Si u pay a ue plu mauvaie réputatio, c'et que le prêteur peet qu'il ot moi de chace de 'y faire rembourer. Alor da ce pay, pour chaque valeur du taux d'itérêt au-deu d'u certai iveau, la quatité de fod oerte va être iférieure à celle de l'autre pay. A l'équilibre, où la demade de crédit et commue aux deux pay, le coût d'opportuité du crédit da le pay à la mauvaie réputatio et plu élevé que celui de l'autre pay. Ce pay a u avatage comparatif da la productio du bie qui e éceite pa de acemet extérieur, alor que le pay ayat la meilleure réputatio, et le coût d'opportuité du crédit le plu ba, poède u avatage comparatif da la productio du bie iteif e capitaux extérieur, qu'il peut produire à moidre coût. O retrouve ce réultat da le ca de prêt dometique. Le diérece iteratioale e traduiet par de divergece da le valeur reçue par le créditeur de rme déclarat faillite. La probabilité de faillite augmete avec le motat prêté. E ca de faillite, le créditeur peuvet deveir propriétaire de la compagie et ot pluieur choix, mai il exite u coût de réolutio de la faillite. Ce coût déped de ititutio de chaque pay, à avoir i elle ot plu ou moi favorable aux prêteur. Quad le cadre légal deviet moi favorable aux prêteur, la valeur que le créditeur peut epérer 2

13 d'ue rme e faillite baie. Da ce ca, a de réduire le probabilité de faillite de la rme à laquelle il prête, le prêteur réduit le motat du pricipal, ce qui rehaue le taux d'itérêt et mèe à u ratioemet du crédit. Da le deux ca, le imperfectio icitet le créditeur à réduire le motat du pricipal prêté, ce qui augmete le taux d'itérêt. Chaque etreprie reçoit moi que ce qu'elle veut et le iveau de productio de l'idutrie iteive e crédit e peut pa augmeter. La retrictio de quatité produite, cojuguée avec la haue de coût de productio iue de la haue du taux de crédit, aecte la pécialiatio de pay. Le pay où le coût d'opportuité du crédit et plu haut a u avatage comparatif da la productio du bie qui 'utilie pa de crédit. Le pay qui a le meilleure ititutio e pécialie da la productio du bie iteif e ace. Chez Maova (2005), le frictio e mèet pa à ue réductio de l'ore de crédit, comme da B&K, mai plu à ue altératio de la ditributio de crédit etre le ecteur, ce qui va aecter la pécialiatio de pay. L'auteur mèe ue étude empirique baée ur l'hypothèe qu'u ytème acier qui e garatit pa le bo repect de cotrat fait face à davatage de rique moral. A de 'aurer cotre le rique de défaut de paiemet, le créditeur de ce pay réclamet à leur empruteur uammet d'actif tagible pouvat ervir de collatéraux. Da ce ca, eule le etreprie ayat beaucoup d'actif ot accè au crédit, or ce idutrie ot celle qui ot le moi beoi de acemet extérieur. Le idutrie éceitat de haut taux de acemet extérieur vot, elle, e pa être capable d'accéder au crédit. Da ce ca, cette brache de l'idutrie e peut pa e développer. Le pay qui a beaucoup de rique moral va e pécialier da le ecteur poédat beaucoup d'actif et utiliat peu de capitaux extérieur. Ici, la pécialiatio réulte uiquemet de la capacité de chaque pay à augmeter a productio da certai ecteur et pa da d'autre. Le diérece iteratioale portet ur le degré de rique moral, découlat de la qualité de ytème acier. Le cocluio ot de même ature que celle de l'article précédet : le pay qui a le meilleur ititutio e pécialie da la productio du ecteur iteif e acemet extérieur. Da Matuyama (2005 et 2007), le ratioemet du crédit 'etraîe pa de haue du prix du crédit, comme da B&K, mai etraîe tout de même ue haue du prix du bie, par la limitatio de quatité produite. Ici, l'auteur caractérie la qualité de 3

14 ititutio par la part du reveu d'u projet qui peut être garatie aux créditeur ou aux facteur de productio comme rémuératio. Cette part baie quad le problème d'agece devieet plu évère et augmete avec de meilleure ititutio. Plu cette proportio et faible, moi le prêteur ouhaiterot 'egager da le projet coceré, ce qui crée du ratioemet du crédit. Cocrètemet, elle agit comme ue cotraite de crédit pour le aget qui veulet opérer le projet. Da le ca d'ue écoomie cotituée de travailleur et d'etrepreeur, le etrepreeur cherchet à empruter du travail aux travailleur. Pour accéder au crédit, la part du reveu que le etrepreeur garatiet aux travailleur doit être au moi upérieure à la valeur de alaire qu'il doivet leur verer. Pour que le aget ouhaitet opérer le projet, il faut égalemet qu'ue cotraite de participatio oit repectée, qui dit qu'il et plu protable de deveir etrepreeur que travailleur. Si la cotraite de crédit et plu cotraigate, c'et que tou le aget préfèret deveir etrepreeur et il y a obligatoiremet ratioemet du crédit, car il 'y a pa aez d'aget pour orir du travail. Da ce ca, le imperfectio de marché aectet la déciio d'ivetiemet e limitat la mobilité de aget ver l'etrepreariat. Cette fractio du reveu déped égalemet de ecteur et implique que le ecteur plu ujet aux problème d'agece, comme le ecteur peu iteif e mai d' uvre da l'article, doivet exhiber de redemet plu élevé a de garatir la rémuératio du facteur de productio. Cela et atteit par le fait que, état doé que la part garatie au prêteur et plu faible da ce ecteur à caue de problème d'agece plu étedu, il y a davatage de ratioemet du crédit da ce ecteur. Ceci limite l'etrée de etrepreeur et doc garde le reveu et le prix à u iveau élevé. Le etrepreeur e ot doc pa idiéret au ecteur da lequel il opèret et préfèret le ecteur ayat plu de problème d'agece. Pour étudier le coéquece ur le commerce, l'auteur pred deux pay imilaire auf da leur dotatio e travail et da la part du reveu qu'il peuvet promettre aux travailleur pour leur alaire. Le problème d'agece a maiteat deux compoate : ue compoate pécique au ecteur (techologie) et ue autre pécique au pay (ititutio). O aume que le Nord a ue dotatio e facteur (ici le travail) plu grade qu'au Sud, et que la part du reveu dédiée au paiemet de alaire et plu grade au Nord qu'au Sud, le Nord ourat moi de problème d'agece. Le prix relatif du bie du ecteur aux problème d'agece qui découle de cette ituatio et iférieur au Nord qu'au Sud. E eet, le Nord et plu riche et o ytème acier foctioe mieux : il peut payer e itrat mieux qu'au Sud. Sa cotraite de crédit et doc moi forte, ce qui fait que beaucoup d'etrepreeur peuvet etrer da le ecteur ayat beaucoup de 4

15 problème d'agece. Ceci va maiteir le prix de ce bie relativemet ba, cotrairemet à ce qu'il erait au Sud, avec u ratioemet du crédit plu fort. Le Nord e pécialie da le ecteur peu iteif e travail, qui ouret de plu de problème d'agece. Le ud e pécialie da le ecteur iteif e mai d' uvre et ayat peu de problème d'agece, à coditio que le alaire du Nord oiet plu élevé que ceux du Sud. Da ce ca, le imperfectio de marché du crédit du Sud devieet l'avatage comparatif du Nord. Qiu (999) préete égalemet u modèle de ratioemet du crédit mai da le cadre du développemet d'u ouveau produit. Il e fait pa référece explicitemet aux ititutio mai coidère que i deux pay e ditiguet uiquemet da leur degré de réuite e recherche et développemet (R&D), il peut y avoir du commerce iteratioal. Nou pouvo coidérer que l'eviroemet ititutioel joue u rôle ur la promotio de la R&D. Le lacemet d'u ouveau produit éceite pluieur choe. Premièremet, l'etreprie doit accéder au crédit a de acer a R&D. Euite, il faut que cette R&D oit fructueue et aboutie à u produit commercialiable. De plu, la demade liée à u ouveau produit et icertaie, il faut que le reveu de l'etreprie oiet uat pour permettre le rembouremet du prêt iitial, alor que le reveu de l'etreprie dépedet aui de la ituatio acière de etreprie de l'autre pay. E eet, i elle ot accè au crédit et peuvet développer le produit, il y aura u duopole, et e u moopole i o. Ce rique vot iuecer l'epérace de reveu de l'etreprie et par coéquet l'epérace de rembouremet de prêteur. Le reveu attedu de prêteur détermiet l'ore de crédit aii que o prix. La demade de prêt et plu forte da le pay ayat de meilleure poibilité de R&D, car le etreprie de ce pay ot de redemet attedu plu élevé. Nou omme da ue ituatio où le deux pay ot idetique excepté da leur degré de réuite de R&D. Il exite de loi atioale de protectio de la propriété itellectuelle, qui fot que da chaque pay, ue eule etreprie peut développer u ouveau produit ; mai il 'exite pa de telle loi au iveau iteratioal, ce qui fait que deux pay peuvet développer le même produit imultaémet. Chaque etreprie cherche à approviioer le marché modial, la demade coidérée et doc la demade globale. Il exite ue baque par pay. Le icertitude ur la capacité du pay à réuir la R&D et ur la demade du marché aectet le reveu de prêteur et doc l'ore de crédit. Alor que l'icertitude ur la demade et commue aux deux pay, celle ur 5

16 la réuite de la R&D et pécique à chaque pay. Le taux d'itérêt qui maximie le prot de la baque et doc ue foctio du rique lié à la R&D et dière d'u pay à l'autre, de même que le rique de prêt. Quad la baque augmete le taux d'itérêt, la demade de prêt baie et le degré de rique moye de projet acé augmete, ce qui réduit le reveu de la baque. Le baque du pay où le prêt ot le plu riqué e peuvet pa augmeter le taux d'itérêt au deu d'u certai iveau, puique cela ajouterait davatage de rique da leur prêt. Elle e peuvet doc pa augmeter le taux d'itérêt juqu'à répodre à toute le demade de crédit, comme peut le faire l'autre pay, moi ujet au rique. Le taux d'itérêt qui maximie le prot de la baque du pay le plu riqué et doc iférieur à celui de l'autre pay et il y aura davatage de ratioemet du crédit da le pay le plu riqué. Le diérece d'accè au crédit etre le etreprie iuecet la capacité de chaque pay à développer le ouveau produit, ce qui joue ur la compoitio du commerce. Ici, il e 'agit que d'u eul bie et o pluieur bie diérecié par l'iteité avec laquelle il utiliet du acemet extérieur. Le imperfectio jouet ur la capacité de produire le bie et o ur la pécialiatio du pay da tel ou tel bie. Le pay qui a de moi boe chace de réuir la R&D a moi de chace de développer le produit, mai il e peut éamoi qu'il y parviee. De même, il e peut que l'etreprie de l'autre pay, malgré de chace plu élevée, 'y parviee pa. Si le deux pay réuiet à développer le ouveau produit, le marché era e ituatio de duopole et le deux pay approviioet la demade modiale. Si uiquemet u de pay e et capable, il era e ituatio de moopole et exportera le produit à l'autre pay. Si aucu de pay e peut produire le bie, il 'y a pa de commerce. La recherche coclut doc que la compoitio du commerce de ouveaux produit et idétermiée et qu'elle déped de la ature et du degré de imperfectio de marché. Da cette première érie d'article, le ratioemet du crédit viet de créditeur qui cherchet à e protéger cotre le rique moral. Cela egedre deux type de coéquece : ur le prix et ur le quatité. Da certai ca, cela augmete le prix du bie e limitat la quatité oerte, alor que da d'autre c'et le coût qui augmete, à caue de la haue du prix du crédit. Fialemet, il arrive que la capacité du pay à étedre a productio da certai ecteur oit limitée. Mai da tou le ca, le ratioemet du crédit implique que le capitaux e ot pa dipoible pour le ecteur qui e a beoi. Ceci idique que le capitaux e peuvet pa e déplacer ver ce ecteur. Ici, le 6

17 ratioemet du crédit réulte de comportemet de prêteur face à de l'iformatio imparfaite, alor que ou allo voir da la deuxième partie, qu'il peut réulter d'autre mécaime, tout e ayat de eet imilaire Coût upplémetaire L'iformatio aymétrique peut avoir d'autre coéquece que d'iciter le créditeur à limiter leur ore de crédit, comme da la partie précédete. Ici, le imperfectio vot egedrer de coût upplémetaire, qui peuvet d'ue part être amputé de la quatité de capital dipoible pour la productio, ou d'autre part additioé au coût du crédit. Da le deux ca, cela va réulter e cotraite de crédit da le ecteur coaiat davatage de problème d'agece. Da ce article, quel que oit le rôle de l'ititutio, allouer l'éparge ou faire repecter le cotrat, le diérece iteratioale tieet da l'ampleur de coût additioel ubi par chaque pay. Selo Levcheko (2007), i le cotrat ot moi bie repecté, de coût traactioel vot apparaitre. Cela peut jouer ur le coût de productio d'u bie i pluieur partie ot impliquée da la relatio de productio. Pour illutrer cela, il pred l'exemple d'u bie appelé mixte, qui et produit grâce à la combiaio de deux facteur, capital et travail. Ce bie fait face à de problème d'agece, qui egedret de coût de traactio etre le capitalite et le travailleur. Pour modélier cette imperfectio, l'auteur uppoe qu'ue part de ivetiemet da le ecteur mixte deviet pécique à la relatio de productio. Cette proportio capture la qualité du repect de cotrat et dière doc d'u pay à l'autre. Elle augmete quad la qualité de ititutio baie, ce qui igie que le problème de relatio etre le partie ot u plu grad impact. Pour cotruire o modèle, il pred deux autre bie, qui eux e dépedet pa de ititutio car il e réultet pa de combiaio de facteur. Il y a u bie produit avec uiquemet du capital et u bie produit uiquemet avec du travail. Cocrètemet, la rémuératio du capital et moi grade da le ecteur mixte car ue partie de l'ivetiemet a été allouée à la relatio de productio. Pour ecourager le capital à etrer da ce ecteur et compeer cette perte, il faut qu'ue part du urplu lui oit detiée. L'auteur uppoe que la égociatio etre le deux partie coduit à ue olutio de Nah et doc que chacue reçoit la moitié du urplu. 7

18 E autarcie, le imperfectio ot deux coéquece. D'ue part, le marché du travail et egmeté, a rémuératio da le ecteur mixte déped du urplu, et doc varie e foctio de la proportio de capital alloué à la relatio. D'autre part, le réultat 'et pa ecace, il y a moi d'ivetiemet da le ecteur mixte qu'il 'y aurait a imperfectio. La taille du ecteur mixte et réduite et par coéquet l'emploi de facteur da ce ecteur aui, ce qui etraîe ue réductio de leur rémuératio aii qu'ue augmetatio du prix du bie, qui était éceaire pour attirer le capital da ce ecteur. L'eet et accetué quad la part du capital alloué à la relatio 'accroît. Le commerce urviet etre deux pay ayat de proportio de facteur égale mai de diérece de qualité ititutioelle. O coidère qu'au Nord le ititutio ot meilleure et doc que la productio du bie mixte éceite ue part plu faible de o capital allouée à la relatio. Le Nord et doc capable de produire le bie mixte pour u prix iférieur au Sud, car e coût traactioel ot plu faible. A l'équilibre, eule le ititutio du Nord ot utiliée pour la productio du bie mixte. Le ud arrête complètemet de produire ce bie et réalloue e facteur à la productio de deux autre bie. Le diérece de qualité ititutioelle agiet comme de diérece de productivité da le ecteur mixte et créet de avatage comparatif. La pécialiatio réulte du prix d'autarcie que chaque pay peut orir, qui réultet de quatité de bie mixte produite. L'auteur 'itéree aux gai iu du commerce et trouve que le Nord gage alor que le gai pour le Sud ot ambigu. L'ambiguïté viet du fait que le gai claique, tiré de la réallocatio de facteur et du gai d'ecacité à e plu utilier o ytème acier, ot compeé par ue perte de rete da le ecteur mixte. L'auteur 'itéree égalemet aux gai de facteur. Da o modèle, au Sud le capital gage a ambiguïté, alor que le travail perd quad le ud perd globalemet, mai peut aui perdre quad le Sud gage, car c'et le facteur qui perd la rete du ecteur mixte. Au Nord, le prix de facteur ot le même qu'e autarcie car il 'y a pa de diérece da le proportio de facteur etre le pay, mai le travail reçoit la rete aociée au ecteur mixte. L'auteur oulige que pour chaque pay, le gai iu de diérece ititutioelle vot da la directio oppoée aux gai iu de la théorie de proportio de facteur. Au Sud, où le travail et abodat, le gai claique de la réallocatio de la productio ver le ecteur iteif e travail ot aulé par la perte de rete du ecteur mixte. Au Nord, riche e capital, o devrait voir le alaire baier et le redemet du capital augmeter, mai e fait c'et la rémuératio du travail qui augmete car il obtiet la rete. Da le ca où la qualité de ititutio coverge, le 8

19 gai du commerce diparaiet. L'étude de Beck (2002) et imilaire à celle de Levcheko da l'iterprétatio du rôle de l'ititutio : le frictio liée à l'iformatio imparfaite géèret de coût upplémetaire, qui vot veir réduire la quatité de capital dipoible pour le crédit. Da Beck cepedat, l'augmetatio de la productio du bie dépedat de ititutio 'et pa due à la baie de o prix, comme da Levcheko, mai plu au redemet plu élevé permi par de redemet d'échelle croiat. Pour lui, le rôle de l'ititutio acière et de faciliter l'allocatio de fod de épargat ver le etrepreeur. À caue de la préece d'aymétrie da l'iformatio, cette allocatio a u coût, qui va être edoé par de itermédiaire acier et qui va réduire la quatité de capital dipoible da l'écoomie. Ue amélioratio du ytème acier correpod à ue baie de ce coût et doc à ue augmetatio de liquidité dipoible pour la productio. Par rapport à l'article de B&K, le ecteur ot de beoi de acemet extérieur diéret car il 'ot pa tou le même redemet d'échelle. U ecteur qui fait face à de redemet croiat, comme le ecteur maufacturier, requiert davatage de capitaux extérieur pour acer de grad projet qu'u ecteur aux redemet cotat, comme celui de la ourriture. Le cotrat paé etre le etrepreeur et le itermédiaire acier leur permettet d'allouer le crédit etre le ecteur. Pour que le cotrat de dette oit optimal, la taille du prêt doit être liéaire avec la taille de actif de l'etrepreeur mai le taux d'itérêt et idépedat de la richee peroelle de l'etrepreeur. Cela egedre que le taux d'itérêt et le même da le deux ecteur. Cepedat, le redemet du ecteur ourriture 'et pa dépedat du iveau d'actif alor que celui du ecteur maufacturier l'et, à caue de e écoomie d'échelle. Par coéquet, le ecteur maufacturier prote davatage d'u haut iveau de acemet extérieur. Le fod dipoible da l'écoomie ot davatage orieté ver le ecteur maufacturier que ver le ecteur de la ourriture. À l'équilibre e autarcie, l'auteur motre que la part de etrepreeur da le ecteur maufacturier augmete quad le coût de recherche de itermédiaire baiet. E eet, quad le coût de recherche baiet, la quatité de liquidité dipoible da l'écoomie augmete, ce qui béécie davatage au ecteur maufacturier, auquel et alloué ue plu grade partie de crédit. Grâce aux redemet croiat, le redemet du ecteur maufacturier augmete plu que celui du ecteur alimetaire. À l'équilibre, le pri 'égaliet aux coût et doc le prot ot ul. Par coéquet, le producteur 9

20 ot idiéret au ecteur da lequel il produiet. La haue de redemet da le ecteur maufacturier attire le etrepreeur da ce ecteur, ce qui etraîe alor ue haue de la part de ce ecteur da la productio totale. Le développemet acier d'u pay correpod doc au trafert de icitatio ver le ecteur qui 'appuie le plu ur le ytème acier, qui 'agradit. E commerce, pour deux pay qui dièret uiquemet da leur coût de recherche, c'et l'ecacité du ytème acier qui détermie le avatage comparatif. Le pay qui préete le coût de recherche le plu ba dipoe de plu de liquidité dipoible pour la productio. Comme e autarcie, cela va augmeter la part de etrepreeur da le ecteur aux redemet croiat et doc augmeter la part de ce ecteur da la productio totale. A l'ivere, le pay qui a le coût le plu élevé réoriete a productio ver le ecteur qui éceite moi de acemet extérieur. Alor que da l'article précédet, de meilleure ititutio egedraiet ue baie de coût da certai ecteur, ici cela egedre ue haue de redemet da certai ecteur, ce qui attire le etrepreeur et augmete la productio de ce ecteur. La pécialiatio de chaque pay réulte doc de a capacité à fourir de liquidité aux ecteur qui e ot beoi et doc d'augmeter la productio de ce ecteur. Da Sato (2006), la préece de rique moral icite le créditeur à faire de audit. Ici, l'aalye de coût upplémetaire et u peu diérete. Le coût aocié à cet audit e réduit pa la quatité de capital dipoible da l'écoomie, comme da le deux article précédet, mai va limiter l'accè au crédit pour certaie catégorie d'etrepreeur. Le coût d'audit déped de deux choe, d'ue part du ytème acier, ue ititutio de meilleure qualité réduit le coût, et d'autre part du rique de chaque empruteur, le etrepreeur le moi habile préetat plu de chace de défaut de paiemet. Le diver ecteur e e diéreciet pa par leur beoi e acemet extérieur comme précédemmet, mai par leur degré de rique. Da u ecteur riqué, où le reveu déped de habileté de l'etrepreeur qui l'opère, le créditeur et ecouragé à recourir à de l'audit pour cotrôler l'empruteur. Da u ecteur o riqué, où le reveu ot table et cou de toute le partie, le créditeur 'a pa beoi de faire de l'audit. O coidère que le motat à empruter pour opérer da chaque ecteur ot le même, mai qu'il dépedet de l'habileté de etrepreeur. Le cotrat de dette optimal aure d'ue part que l'etrepreeur die la vérité, c'et-à-dire que o gai à dire la vérité oit au moi égal à o gai à metir. D'autre part, il aure 20

21 la cotraite de participatio du prêteur, qui dit que l'epérace de rembouremet doit être au moi aui grade que le veremet qu'il doit aux déteteur de capital. Cela implique que le coût du crédit oit rehaué a de couvrir le coût d'audit. Par coéquet, le cotrat optimal déped du degré de rique. E eet, augmeter la probabilité d'audit réduit le gai de l'etrepreeur à metir et reier e paiemet, et par coéquet augmete l'epérace de rembouremet du créditeur. Aii, le créditeur auditet plu le etrepreeur qui ot plu ujet à cacher leur reveu. Ce ot le etrepreeur qui emprutet le plu groe omme et ceux qui ot de chace plu faible de réuir le projet, car il et plu tetat de e déclarer e échec quad o avait ue faible probabilité iitiale de réuite et qu'o avait empruté ue groe omme. Ce ot doc le etrepreeur moi habile qui ot coceré avec de probabilité d'audit plu élevée. Ce etrepreeur e verrot orir u taux d'itérêt plu élevé que le autre, a de couvrir le coût d'audit du créditeur. A l'équilibre d'autarcie, le taux d'itérêt dièret pour le deux ecteur et détermiet le cotraite d'emprut, ce qui fait que le etrepreeur e répartiet de maière optimale da chaque ecteur, elo de euil d'habileté. Le etrepreeur le plu habile ot moi coceré par le problème d'agece car il emprutet u motat moidre que le aget moi habile. Il e voiet doc orir u taux d'itérêt plu avatageux et peuvet choiir le projet le plu riqué. Le moi habile e voiet orir u taux d'itérêt plu élevé pour le ecteur riqué, alor il choiiet le ecteur de productio cou. Fialemet, certai aget devieet prêteur. A l'équilibre, le prix du bie de productio augmete quad le problème d'agece deviet plu évère. E eet, ue augmetatio du coût ou de la fréquece de l'audit augmete la perte d'output du ecteur car moi d'etrepreeur ot accè au crédit pour ce ecteur. L'ore e rarée ce qui ucite l'augmetatio du prix du bie. E écoomie ouverte, le deux pay ot imilaire auf da leur coût d'audit, qui et détermié par la qualité de leur ytème acier. Au Nord, le coût d'audit et plu faible grâce à de meilleure ititutio. Davatage d'etrepreeur peuvet etrer da le ecteur riqué, car ce pay ore u taux d'itérêt pour ce ecteur plu ba que l'autre pay. Il e pécialie doc da le bie riqué, pour lequel il ore u prix d'autarcie plu ba que le Sud, qui lui e pécialie da la productio du bie cou. Ici, il 'et pa quetio de ratioemet du crédit, mai le cotraite de crédit idividuelle icitet le aget à e répartir etre le diver ecteur et doc détermiet le quatité produite da chaque ecteur. La pécialiatio pae par le prix : moi d'imperfectio egedre plu d'ore da le ecteur riqué et doc ue baie du prix de ce bie. 2

22 L'auteur porte o attetio ur le gai de diérete catégorie d'aget au ei de chaque pay. Da chaque pay, le etrepreeur ayat, déjà e autarcie, choii le ecteur qui va exporter bééciet du commerce alor que ceux qui avaiet choii le ecteur d'importatio y perdet. Le gai de aget qui paet d'u ecteur à l'autre variet, car il exite u euil de coût de lacemet pour lequel tou le aget qui ot u coût iférieur à ce euil gaget au commerce et ceux qui ot u coût upérieur perdet. Da u pay qui a u avatage comparatif da le bie riqué, le iégalité de reveu augmetet avec le paage de l'autarcie au commerce, car c'et le prix du bie qui avait déjà le plu haut redemet qui augmete. U pay qui a u avatage comparatif da l'autre ecteur voit e iégalité e réduire pour la raio ivere. Le cocluio de cette partie ot imilaire à celle de la première partie. Le imperfectio coduiet à du ratioemet du crédit, et c'et le ratioemet du crédit qui déit la pécialiatio de pay qui commercet. La pécialiatio déped de la capacité de pay, oit à augmeter leur productio da certai bie, oit à réduire leur prix da ce bie, mai ouvet à ue combiaio de deux. Que quel que oit le caal par lequel l'aymétrie d'iformatio crée ue cotraite de crédit, le réultat ot le même : l'ore de crédit et limitée da le ecteur le plu ujet aux problème d'agece et le pay ayat de meilleure ititutio e pécialie da la productio de ce bie Caualité iverée : l'iuece du commerce ur le ytème acier Tou ce article, e traitat de l'iuece du ytème acier ur le commerce iteratioal, ot coidéré le ititutio comme exogèe. Le texte de Do ad Levcheko, (2004), Trade ad Fiacial Developmet, établit le même réultat mai va plu loi que le étude précédete e étudiat égalemet la caualité ivere : l'iuece du commerce ur le développemet du ecteur acier. Ici, le rôle de l'ititutio acière et d'orir aux etrepreeur le liquidité dot il ot beoi. Comme da la plupart de article metioé, le pay le plu riche e pécialie da le bie iteif e acemet extérieur, ici grâce à ue réductio de choc de liquidité égatif. L'apport de ce texte réide da l'aalye de l'amélioratio de la qualité du ytème acier qui va 22

23 découler de la pécialiatio. L'hypothèe de bae et que la qualité du ecteur acier déped de a taille. Quad de etrepreeur etret da le ecteur du bie iteif e ace, il ajoutet de liquidité da le ytème. U ytème plu étedu red le projet moi riqué car il réduit le ombre de foi où le liquidité ot maquate. Le etrepreeur qui etret da ce ecteur produiet doc de exteralité poitive ur le etrepreeur déjà préet. Da le modèle, la qualité du ecteur acier et capturée par la proportio de projet qui ot abadoé i le beoi e liquidité de aget e ot pa comblé. Comme avat, u de bie et iteif e acemet extérieur alor que l'autre e l'et pa. La richee, traformée e crédit, et coidérée comme u de facteur de productio, l'autre facteur état le travail. Le etrepreeur qui évoluet da le ecteur iteif e ace fot face à u choc de liquidité exogèe, détermié par leur dotatio e richee, et qui iuece leur redemet. Le aget qui maquet de liquidité (choc égatif) emprutet aux aget poédat de liquidité (choc poitif) avec u certai taux d'itérêt. Si le pay 'et pa cotrait par a richee, c'et-à-dire que plu d'aget oret de liquidité que d'aget 'e maquet, le choc agrégé et poitif, alor le taux d'itérêt baie juqu'à zéro. A l'équilibre, ue certaie partie de etrepreeur vot e diriger ver le ecteur iteif e ace. Cepedat, la taille du ecteur iteif e crédit trouvée e autarcie et moi grade que celle qui maximierait la productio totale. E eet, chaque etrepreeur améliore le ytème acier de part a préece, mai 'e retire pa le bééce car le taux d'itérêt auquel il prête le liquidité qu'il ajoute da le ytème et ul. La déciio idividuelle d'etrer da le ecteur iteif e acemet extérieur e pred pa e compte l'exteralité qu'il crée, alor qu'u plaicateur ocial qui aurait pour but d'optimier la productio la predrait e compte. Il déciderait doc d'u ecteur iteif e acemet plu grad. Si le choc agrégé et égatif, c'et-à-dire que le pay et cotrait par a richee, le taux d'itérêt augmete et ue fractio de projet et abadoée car certai etrepreeur e trouvet pa le liquidité dot il ot beoi pour eectuer leur projet. Cette fractio repréete la qualité du ytème acier. Da ce ca, le pay va produire autat de bie du ecteur iteif e ace que a richee lui permet, mai cette quatité rete iférieure à la quatité optimale. Cela a pour coéquece que certai pay, riche, ot capable de produire autat de bie iteif e capitaux extérieur qu'il le déiret, alor que d'autre, cotrait par leur richee, 'e ot pa capable. La pécialiatio qui e réulte va elle-même iuecer la qualité de ecteur acier. 23

24 E écoomie ouverte, o coidère deux pay idetique auf da leur richee, ce qui va détermier le avatage comparatif acier, dot B&K, Beck et d'autre ot motré l'exitece. Le Nord, qui 'et pa cotrait par a richee, et capable d'étedre a productio de bie iteif e ace pour approviioer la demade modiale, alor que le Sud, cotrait par a richee, e le peut pa. C'et le Nord qui e pécialie da le bie éceitat du acemet extérieur, alor qu'au Sud, la productio de ce bie e cotracte. Par coéquet, le ecteur acier 'agradit au Nord et e cotracte au Sud. Grâce à cela, le aget au ord ot capable de combler leur beoi e liquidité plu ouvet, il y a doc moi de période où il perdet de l'output à caue de cotraite de liquidité. Au ud, le aget ot plu de période où leur beoi e acemet e ot pa comblé. La qualité du ecteur acier e détériore. Da ce ca, u etrepreeur ouhaitat etrer da le ecteur va avoir plu de diculté. Comme da l'article de Maova, ici ce e ot pa le prix ou le coût de productio qui détermiet le avatage comparatif, mai bie la capacité de chaque pay à étedre a productio da le bie iteif e capitaux extérieur. Cepedat, ici le problème d'iformatio imparfaite e ot pa e caue, c'et la richee iitiale du pay qui détermie le avatage comparatif. Le auteur examiet le gai du commerce tiré de cette ituatio. Il trouvet, comme da l'artcile de Levcheko, que le Nord gage alor que le gai pour le Sud ot ambigu. Ici, l'ambiguïté viet du fait que le gai claique ot compeé par ue détérioratio du ytème acier. Il propoet ue aalye de gai du commerce baée ur le exteralité poitive du ecteur iteif e ace. Quad u ecteur avec de exteralité e cotracte, le rme retate da ce ecteur ubiet ue baie de productivité à caue de exteralité qui diparaiet. Au Sud, la baie de productivité da le ecteur iteif e ace baie le coût d'opportuité du travail et peut doc faire baier le prix de l'autre bie, auquel le travail et réalloué. Le Nord béécie de gai de la haue de productivité da le ecteur avec exteralité, qui 'accroît. De plu, avec l'augmetatio de la taille et de la qualité du ecteur acier, moi de productio et perdue à caue de beoi de liquidité o comblé. 24

25 3. Le modèle théorique Au l de ce article, o a vu que le problème d'iformatio icomplète egedraiet de ituatio de ratioemet du crédit. Le cotraite d'accè au crédit limitet la mobilité de capitaux ver le ecteur qui e a beoi, ce qui détermie quel et le ecteur da lequel u pay peut ou e peut pa étedre a productio. Le avatage comparatif qui e découlet ot appelé avatage comparatif acier, car iu de imperfectio de ytème acier. Da la plupart de ce article, 'il 'y avait pa d'imperfectio, il 'y aurait pa de commerce car le pay e ditiguet uiquemet par leur diérece ititutioelle. Alor que la litérature traite pricipalemet de l'apparitio du ratioemet du crédit, otre recherche apire à examier plu e détail le mécaime qui découlet d'ue limitatio de la mobilité de capitaux etre le ecteur et e coéquece ur la détermiatio de avatage comparatif. Pour cela, ou icorporo le ratioemet du crédit da u modèle complet, ce qui va permettre d'étudier de ituatio où le pay e diéreciet par leur ititutio aui bie que par leur dotatio e facteur. Nou cotruio u modèle d'équilibre gééral compreat deux pay, u pay avec de imperfectio, u pay a imperfectio. Notre modèle et baé ur le fait que le ratioemet du crédit limite la mobilité de capitaux à traver le ecteur. E eet, i u pay coaît de fort problème d'agece ou beaucoup de rique, le créditeur veulet e préveir d'ue baie de leur reveu e réduiat leur ore de crédit detiée aux aget le plu riqué. Comme l'iformatio et imparfaite, il e peuvet pa ditiguer ce aget de aget moi riqué et réduiet doc l'ore totale de crédit da le ecteur coceré par le rique. E repreat le hypothèe de article précédet, ce ecteur peut être par exemple celui qui requiert de motat de crédit plu élevé, celui qui fait face à de plu gro problème d'agece ou bie celui qui développe u produit dot l'iue et icertaie. Avec le ratioemet, le capitaux e peuvet pa accéder à ce ecteur, ce qui empêche la productio de 'accroître autat qu'elle aurait pu le faire. A d'icorporer le ratioemet du crédit 25

26 da otre modèle, ou utilio u ca extrême de cette ituatio, c'et-à-dire le ca où le créditeur 'oret plu du tout de crédit da le ecteur riqué. Le capitaux ot doc complètemet immobile etre le ecteur. Da ce ca, la productio da chaque ecteur deviet etièremet détermiée par le tock de capitaux préet iitialemet da chaque ecteur. Nou allo voir qu'avec ce hypothèe, le commerce iteratioal 'et plu détermié par le degré de rique de chaque ecteur ou bie par l'iteité de chaque ecteur e acemet extérieur. Da otre ca, le avatage comparatif ot le fruit de iteractio etre le avatage claique et le avatage acier. Le avatage claique ot iu de l'abodace e facteur de chaque pay et de l'iteité e facteur de chaque ecteur, alor que le avatage acier réultet de la comparaio de la répartitio du capital à traver le ecteur etre le deux pay. A d'illutrer o hypothèe, ou allo cotruire u modèle d'équilibre gééral qui icorpore de imperfectio de marché acier. Le modèle compred deux bie, deux facteur de productio et deux pay. Le deux pay ot idetique auf da leur dotatio e facteur et da la qualité de leur ytème acier, qui egedre la préece ou o de ratioemet du crédit. L'itroductio de diérece iteratioale da le dotatio permet d'étudier le iteractio etre le avatage comparatif iu de proportio de facteur et le avatage comparatif iu de imperfectio de marché. L'u de pay a u ytème acier foctioat bie, ce qui autorie la réallocatio du capital ver le ecteur e avatage comparatif. Le ytème acier de l'autre pay et caractérié par de l'iformatio aymétrique, ce qui etraîe du ratioemet du crédit da le ecteur le plu riqué. Il y a doc u pay où le capitaux ot mobile etre le ecteur et u pay où il ot xe. Le deux première partie motret le coditio de l'équilibre d'autarcie da chacu de pay. Da ue troiième partie, ou eectuero l'aalye de rapport de prix, a d'examier l'eet de cette ituatio ur le élémet du commerce iteratioal. Le modèle et caractérié par deux bie Q i, (i =, 2), ayat pour prix P i, et deux facteur de productio, travail (L) et capital (K), qui ot rémuéré repectivemet par w et r. Le quatité totale de facteur dipoible da l'écoomie ot repréetée par L et K. Pour chaque bie, la foctio de productio et à redemet cotat, de la forme : Q i = L α i i K α i i, avec i =, 2 et α i ɛ (0, ) 26

27 La foctio d'utilité de coommateur et de la forme : U(Q, Q 2 ) = Q γ Q γ 2 avec γ i ɛ (0, ) 3.. Le Nord 3... Producteur Au Nord, le producteur fot face à de coût de productio qui ot compoé de coût du travail et de coût du capital. Il miimiet le coût : ou la cotraite de productio : wl i + r K i L α i i K α i i Q i Le coditio de premier ordre ot exprimée de la maière uivate : w Q = λα i i L i r = λ( α i ) Q i Ki L α i = Q i i K α i i où λ et le multiplicateur de Lagrage aocié à la cotraite. Le rapport de deux première CPO : w = α r i Ki α i, permet d'exprimer : L i K i = w r α i α i L i qui, itégré da la troiième CPO, doe le équatio de demade coditioelle de facteur da chaque ecteur : ( αi ) αi ( r L i = Q i α i w ) αi (3.) ( α ) αi ( ) r αi (3.2) K i = Q i α i w 27

CHAPITRE 1 MARCHÉS FINANCIERS ET CARACTÉRISTIQUES DES PRODUITS DE TAUX D INTÉRÊT

CHAPITRE 1 MARCHÉS FINANCIERS ET CARACTÉRISTIQUES DES PRODUITS DE TAUX D INTÉRÊT CHAPITRE 1 MARCHÉS FINANCIERS ET CARACTÉRISTIQUES DES PRODUITS DE TAUX D INTÉRÊT TESTEZ VOS CONNAISSANCES Qu'et-ce qu'u marché fiacier et quel et o rôle? Qu'et-ce qu'ue ititutio fiacière? Quelle ot le

Plus en détail

Convoyeurs à Chaîne et à Palettes

Convoyeurs à Chaîne et à Palettes Covoyeur à Chaîe et à Palette Fii polyeter eduit de peiture à poudre 262 162-A 166-A 262 S iclie juqu à 40 pour ue itallatio e ouplee. Largeur de goulotte Fod : 10 po (254 mm) Haut : 12 ½ po (318 mm) Profodeur

Plus en détail

Estimations et intervalles de confiance

Estimations et intervalles de confiance Estimatios et itervalles de cofiace Estimatios et itervalles de cofiace Résumé Cette vigette itroduit la otio d estimateur et ses propriétés : covergece, biais, erreur quadratique, avat d aborder l estimatio

Plus en détail

Une révolution industrielle est-elle le produit de l offre ou de la demande?

Une révolution industrielle est-elle le produit de l offre ou de la demande? Workig Paper CRST, Uiverité Pari-Dauphie (CGMP, Uiverité Pari 3 (CPN Ue révoutio idutriee et-ee e produit de offre ou de a demade? David Facher, Syviae Gatado, Jea-Hervé orezi 3, Aai Viemeur 4 quatio Chapter

Plus en détail

UNE APPROCHE DE LA COMPÉTITIVITÉ DE LA ZONE EURO : LE TAUX DE CHANGE EFFECTIF DE L EURO

UNE APPROCHE DE LA COMPÉTITIVITÉ DE LA ZONE EURO : LE TAUX DE CHANGE EFFECTIF DE L EURO UN APPROCH D LA COMPÉTITIVITÉ D LA ZON URO : L TAU D CHANG FFCTIF D L URO Le taux de chage effectif d ue moaie omial et réel costitue u idicateur privilégié pour apprécier la compétitivité d ue écoomie

Plus en détail

Mots de longueur donnée à base de P lettres, et fonction génératrice

Mots de longueur donnée à base de P lettres, et fonction génératrice Mots de logueur doée à base de lettres, et foctio géératrice Cosidéros les mots de logueur à base de lettres, avec etier positif. ) Combie existe-t-il de tels mots? La première lettre du mot est l ue des

Plus en détail

FLUCTUATION ET ESTIMATION

FLUCTUATION ET ESTIMATION 1 FLUCTUATION ET ESTIMATION Le mathématicie d'origie russe Jerzy Neyma (1894 ; 1981), ci-cotre, pose les fodemets d'ue approche ouvelle des statistiques. Avec l'aglais Ego Pearso, il développe la théorie

Plus en détail

Fluctuation et estimation

Fluctuation et estimation Fluctuatio et estimatio Table des matières I Idetificatio de la situatio........................................ II Échatilloage, itervalle de fluctuatio asymptotique........................ II. Itervalle

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat Polynésie 16 juin 2014 STI2D STL spécialité SPCL

Corrigé du baccalauréat Polynésie 16 juin 2014 STI2D STL spécialité SPCL Corrigé du baccalauréat Polyésie 6 jui 4 STID STL spécialité SPCL EXERCICE 4 poits Cet eercice est u questioaire à choi multiples. Pour chacue des questios suivates, ue seule des quatre réposes proposées

Plus en détail

TECHNIQUE: Distillation

TECHNIQUE: Distillation TECHNIQUE: Distillatio 1 Utilité La distillatio est u procédé permettat la séparatio de différetes substaces liquides à partir d u mélage. Les applicatios usuelles de la distillatio sot : l élimiatio d

Plus en détail

Intervalles de fluctuation et de confiance

Intervalles de fluctuation et de confiance Chapitre 9 Itervalles de fluctuatio et de cofiace Sommaire 9.1 Itervalle de fluctuatio................................... 157 9.1.1 Quelques rappels..................................... 157 9.1.2 Itervalle

Plus en détail

Codes détecteurs et correcteurs d erreurs

Codes détecteurs et correcteurs d erreurs Codes détecteurs et correcteurs d erreurs Lorsque des doées umériques sot stockées ou trasmises, des perturbatios (par exemple électromagétiques) peuvet les edommager. Les codes détecteurs et correcteurs

Plus en détail

On peut représenter la situation par un arbre : On a donc p(b 1 B 2)= p(b 1) p (B ) = 3 4 = 3.

On peut représenter la situation par un arbre : On a donc p(b 1 B 2)= p(b 1) p (B ) = 3 4 = 3. T ale S Correctio Exercices type bac de Probabilités. Mars Exercice : Ue ure cotiet au départ 0 boules blaches et 0 boules oires idiscerables au toucher. O tire au hasard ue boule de l ure : Si la boule

Plus en détail

Chapitre 3 Détermination de la taille de l'échantillon

Chapitre 3 Détermination de la taille de l'échantillon Chapitre 3 Détermiatio de la taille de l'échatillo Lorsqu o prélève u échatillo pour estimer u paramètre, o court toujours le risque de découvrir u peu trop tard que l'échatillo prélevé est trop petit

Plus en détail

Comportement d'une suite

Comportement d'une suite Comportemet d'ue suite I) Approche de "ses de variatio et de ite d'ue suite" : 7 Soit la suite ( ) telle que = 5 ( + ) 2 Représetos graphiquemet la suite das u pla mui d' u repère. Il suffit de placer

Plus en détail

I. Quitte ou double. Pour n = 1 : C 0 + (2p 1) E (M k ) = C 0 + (2p 1) E (M 1 ) = E (C 1 ) d après le 1. Soit n N tel que E (C n ) = C 0 + (2p 1)

I. Quitte ou double. Pour n = 1 : C 0 + (2p 1) E (M k ) = C 0 + (2p 1) E (M 1 ) = E (C 1 ) d après le 1. Soit n N tel que E (C n ) = C 0 + (2p 1) Corrigé ESSEC III 008 par Pierre Veuillez Das certaies situatios paris sportifs, ivestissemets fiaciers..., o est ameé à miser de l arget de faço répétée sur des paris à espérace favorable. O se propose

Plus en détail

Promenades aléatoires : vers les chaînes de Markov

Promenades aléatoires : vers les chaînes de Markov AME Dossier : Matrices et suites 545 romeades aléatoires : vers les chaîes de Markov ierre Griho (*) Cet article propose ue mise e perspective de la otio de promeade ou de marche aléatoire itroduite das

Plus en détail

ACRYLIC SHEET. Altuglas EI. Plaques extrudées choc

ACRYLIC SHEET. Altuglas EI. Plaques extrudées choc ACRYLIC SHEET Altuglas EI Plaques extrudées choc Altuglas EI est la gamme de plaques acryliques extrudées (PMMA) développée par Altuglas Iteratioal pour répodre à des applicatios exigeat ue importate résistate

Plus en détail

Échantillonnage. Pour reprendre contact Les réponses exactes sont : Activité 1. Activité 2. 1 Réponse c. 2 Réponse a. Réponse c. 3 Réponse a.

Échantillonnage. Pour reprendre contact Les réponses exactes sont : Activité 1. Activité 2. 1 Réponse c. 2 Réponse a. Réponse c. 3 Réponse a. Échatilloage 9 Pour repredre cotact Les réposes exactes sot : Répose c. Répose a. Répose c. 3 Répose a. 4 Répose b. Répose c. Activité. La populatio étudiée est la productio d automobiles. Le caractère

Plus en détail

Questions pour un champion en ligne

Questions pour un champion en ligne Questios pour u champio e lige Le jeu télévisé QPUC préseté sur FR3 et aimé par Julie Lepers existe aussi e variate «e lige». U jeu «e lige» se déroule aisi : Six iterautes disputet ue première mache dite

Plus en détail

Chapitre 3: Réfraction de la lumière

Chapitre 3: Réfraction de la lumière 2 e B et C 3 Réfractio de la lumière 16 Chapitre 3: Réfractio de la lumière 1. Expériece 1 : tour de magie avec ue pièce de moaie a) Dispositio Autour d'ue petite boîte coteat ue pièce de 1 de ombreux

Plus en détail

6. r e n f o r c e m e n t P o s i t i f

6. r e n f o r c e m e n t P o s i t i f 6. r e f o r c e m e t P o s i t i f La faço dot o offre u reforcemet positif est plus importate que la quatité. (traductio libre) B.F. Skier Nous avos tous besoi de reforcemet positif. Que ous e soyos

Plus en détail

L hebdo Finance de la MACS

L hebdo Finance de la MACS - DU 2 AU 9 OCTOBRE 2006 - Numéro DÉFINITION DE LA SEMAINE : Stock otio Idice boursier DOSSIER DE LA SEMAINE : Simulatio d u rêt immobilier 2 LES COURS DU JOUR Le jeudi 2 octobre 7 L hebdo Fiace de la

Plus en détail

EPREUVES AU CHOIX DU CANDIDAT. Durée : De 09 h 00 à 12 h 00 (Heure de Yaoundé, TU + 1)

EPREUVES AU CHOIX DU CANDIDAT. Durée : De 09 h 00 à 12 h 00 (Heure de Yaoundé, TU + 1) CYCLE DESS-A 02 JUILLET 200 20 ème Promotio 200 / 202 CONCOURS D ENTREE A L IIA EPREUVES AU CHOIX DU CANDIDAT Durée : De 09 h 00 à 2 h 00 (Heure de Yaoudé, TU + ) Le cadidat traitera au choix l ue des

Plus en détail

TD 4 : Circuits logiques

TD 4 : Circuits logiques SR bi UT Iformatique IUT de Lille USTL 2007 2008 rchitecture de ordiateur T 4 : Circuit logique Eercice Circuit mtèrieu Le circuit de la Figure, réalié e techologie cmo, poéde 3 etrée,, 2 et, et ue ortie..

Plus en détail

LES SUITES. u n = 1 n, pour n 1. u n = n 3

LES SUITES. u n = 1 n, pour n 1. u n = n 3 LES SUITES. Défiitio.. Défiitio Ue suite umérique est ue foctio de das, défiie à partir d'u certai rag 0. La otatio (u ) désige la suite e tat qu'objet mathématique et u désige l'image de l'etier (appelé

Plus en détail

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers)

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers) Chap. 5 : Les itérêts (Les calculs fiaciers) Das u cotrat de prêt, le prêteur met à la dispositio de l empruteur, à u taux d itérêt doé, ue somme d arget (le capital) qu il devra rembourser à ue certaie

Plus en détail

Informatique TP2 : Calcul numérique d une intégrale CPP 1A

Informatique TP2 : Calcul numérique d une intégrale CPP 1A Iformatique TP : Calcul umérique d ue itégrale CPP 1A Romai Casati, Wafa Johal, Frederic Deveray, Matthieu Moy Avril - jui 014 1 Zéro de foctio O doe le code suivat (vu e cours), qui permet de calculer

Plus en détail

PERFORMANCE CONTACT vous présente son LOGICIEL de PRISE de RENDEZ-VOUS

PERFORMANCE CONTACT vous présente son LOGICIEL de PRISE de RENDEZ-VOUS PERFORMANCE CONTACT vous présete so LOGICIEL de PRISE de RENDEZ-VOUS OBTENEZ sas effort LES RENDEZ-VOUS que vous SOUHAITEZ SIMPLICITÉ ET EFFICACITÉ Spécialisée das la prise de redez-vous depuis de ombreuses

Plus en détail

Master 1ère année spécialité IMIS et Mathématiques Contrôle continu de "Processus Stochastiques"

Master 1ère année spécialité IMIS et Mathématiques Contrôle continu de Processus Stochastiques Master ère aée spécialité IMIS et Mathématiques Cotrôle cotiu de "Processus Stochastiques" 8 octobre 00 - Durée h Calculatrices et documets autorisés Exercice Jacques va tous les jours à so travail e emprutat

Plus en détail

BTS BIOCHIMIE & ANALYSES BIOLOGIQUES 2001

BTS BIOCHIMIE & ANALYSES BIOLOGIQUES 2001 Exercice 1 : ( 12 poits ) Les parties A et B peuvet être traitées idépedammet l ue de l autre. O se propose d étudier l évolutio e foctio du temps des températures d u bai et d u solide plogé das ce bai.

Plus en détail

Ce type de compresseur est aussi appelée compresseur volumetrique.

Ce type de compresseur est aussi appelée compresseur volumetrique. Chapitre 4 Compresseurs Buts 1. Savoir que das ce cas if faut se redre compte qu il y a des effets thermique 2. Savoir qu il y a ue limite á l augmetatio de la pressio de gaz 3. Savoir quelles istabilités

Plus en détail

LES MESURES CLéS DU PROJET DE LOI économie SOCIALE ET SOLIDAIRE

LES MESURES CLéS DU PROJET DE LOI économie SOCIALE ET SOLIDAIRE LES MESURES CLéS DU PROJET DE LOI économie SOCIALE ET SOLIDAIRE Qu est-ce que l écoomie sociale et solidaire? Qu est-ce que l écoomie sociale et solidaire? Scop Scic Coopératives Etreprises sociales Fiaceurs

Plus en détail

CORRIGE DE L'EXAMEN DU 4 DECEMBRE 2002

CORRIGE DE L'EXAMEN DU 4 DECEMBRE 2002 CORRIGE DE L'EXAMEN DU 4 DECEMBRE EXERCICE. Notos X la variable aléatoire décrivat l'idetificatio des pièces défectueuses. Le ombre de valeurs possibles de X correspod au ombre de cofiguratios possibles

Plus en détail

Qu est-ce qu un bon énoncé de bac? Analyse de l exercice de spécialité de TS de Pondichéry 2013 Jacques Lubczanski

Qu est-ce qu un bon énoncé de bac? Analyse de l exercice de spécialité de TS de Pondichéry 2013 Jacques Lubczanski Dossier : Actualité de l Aalyse e Lycée 447 Qu est-ce qu u bo éocé de bac? Aalyse de l exercice de spécialité de TS de Podichéry 2013 Jacques Lubczaski «Podichéry est tombé!» : cela ressemble à l aoce

Plus en détail

Estimation. Exemple Les statistiques des notes obtenues en mathématiques au BTS OL en France pour l année 2014 sont :

Estimation. Exemple Les statistiques des notes obtenues en mathématiques au BTS OL en France pour l année 2014 sont : Estimatio Objectifs Estimer poctuellemet ue proportio, ue moyee ou u écart type d ue populatio à l aide de la calculatrice ou d u logiciel, à partir d u échatillo Détermier u itervalle de cofiace à u iveau

Plus en détail

Quel métier pour demain Avec un BTS

Quel métier pour demain Avec un BTS Quel métier pour demai Avec u BTS Dessiateur-projeteur CAO-DAO (e bureau d'études ou bureau des méthodes). Techico-commercial à haut iveau de techicité. Cotrôle-sécurité (orgaismes de certificatio). Services

Plus en détail

4. Autres apports de la loi Relations financières EPCI-Communes EPCI Prestataire de service Le pouvoir des préfets Les régies

4. Autres apports de la loi Relations financières EPCI-Communes EPCI Prestataire de service Le pouvoir des préfets Les régies Loi Chevèemet du 12 juillet 1999 4. Autres apports de la loi Relatios fiacières EPCI-Commues EPCI Prestataire de service Le pouvoir des préfets Les régies 5. Bila d'applicatio au 1er javier 2002 Relatios

Plus en détail

GRAPHES - EXERCICES CORRIGES Compilation réalisée à partir d exercices de BAC TES

GRAPHES - EXERCICES CORRIGES Compilation réalisée à partir d exercices de BAC TES GRAPHES - EXERCICES CORRIGES Compilatio réalisée à partir d exercices de BAC TES Exercice. U groupe d amis orgaise ue radoée das les Alpes. O a représeté par le graphe ci-dessous les sommets B, C, D, F,

Plus en détail

Été 2007 l Numéro 1. Division des enquêtes spéciales. Un mot de la rédactrice... 2. ELNEJ disponible en ligne!... 2. Coup d oeil sur les cycles

Été 2007 l Numéro 1. Division des enquêtes spéciales. Un mot de la rédactrice... 2. ELNEJ disponible en ligne!... 2. Coup d oeil sur les cycles Été 2007 l Numéro 1 Divisio des equêtes spéciales U mot de la rédactrice... 2 ELNEJ dispoible e lige!... 2 Coup d oeil sur les cycles.. Cycle 6...3.. Cycle 7...3.. Cycle 8... 3 Faits saillats.. La dispositio

Plus en détail

Terminale S (2014-2015) Suites numériques

Terminale S (2014-2015) Suites numériques Termiale S (04-05) Suites umériques Raisoemet par récurrece. Itroductio E Mathématiques, u certai ombre de propriétés dépedet d u etier aturel. Par exemple, la ( + ) somme des etiers aturels de à est égale

Plus en détail

Emplois dans le secteur agricole : caractéristiques et évolution

Emplois dans le secteur agricole : caractéristiques et évolution Octobre 2014 Emploi dan le ecteur agricole : caractéritique et évolution Direction régionale de l alimentation, de l agriculture, et de la Forêt Service Régional pour l Information Statitique et Economique(SRISE)

Plus en détail

MATHÉMATIQUES Corrigé

MATHÉMATIQUES Corrigé Exame de ovembre 009 Exame du premier trimestre Le 30 ovembre 009 Classes de ère STG Durée 3 heures MATHÉMATIQUES Corrigé Note aux cadidats L emploi des calculatrices est autorisé (circulaire 99 86 du

Plus en détail

Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ

Comment utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ Commet utiliser ce que vous POSSÉDEZ pour réduire ce que vous DEVEZ Survol du compte Mauvie U La majorité des Caadies gèret leurs fiaces comme suit : 1. Ils déposet leur reveu et autres actifs à court

Plus en détail

SESSION DE 2004 CA/PLP

SESSION DE 2004 CA/PLP SESSION DE 4 CA/PLP CONCOURS EXTERNE Sectio : MATHÉMATIQUES SCIENCES PHYSIQUES COMPOSITION DE MATHÉMATIQUES Durée : 4 heures L usage des calculatrices de poche est autorisø (coformømet au directives de

Plus en détail

INF582 : Cryptologie Attaque de clés RSA par la méthode de Wiener

INF582 : Cryptologie Attaque de clés RSA par la méthode de Wiener INF58 : Cryptologie Attaque de clés RSA par la méthode de Wieer Nicolas DOUZIECH - Thomas JANNAUD - X005 9 mars 008 Table des matières Quelques rappels sur le cryptosystème RSA Pricipe de l attaque de

Plus en détail

Chapitre 1 : Les notions de base

Chapitre 1 : Les notions de base Chapitre : Les otios de base Itroductio I Comparer des gradeurs A) Les pourcetages B) Taux de variatio, coefficiet multiplicateur, idice C) Importace du ses de la comparaiso ) Raisoemet sur les taux de

Plus en détail

Le SyStème mag. Nettoyage du sol

Le SyStème mag. Nettoyage du sol FR Le SyStème mag Nettoyage du sol Le Système Mag Cocept U pour tout! Ue chose qui avait ecore jamais existé: avec le Système Mag le support est adapté à tous les modèles de frages. Aisi, il est possible

Plus en détail

Séries entières. Chap. 09 : cours complet.

Séries entières. Chap. 09 : cours complet. Séries etières Chap 9 : cours complet Rayo de covergece et somme d ue série etière Défiitio : série etière réelle ou complee Théorème : lemme d Abel Théorème : itervalle des valeurs positives où ue série

Plus en détail

Deuxième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES

Deuxième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES DEUXIEME PARTIE Deuième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES Chapitre. L assurace de capital différé Chapitre 2. Les opératios de retes Chapitre 3. Les assuraces décès Chapitre 4. Les assuraces

Plus en détail

MARQUE DE FABRIQUE DE COMMERCE OU DE SERVICE

MARQUE DE FABRIQUE DE COMMERCE OU DE SERVICE N 10344*03 15 rue des Miimes - CS 50001-92677 COURBEVOIE Cedex Pour vous iformer : INPI Direct 0820 210 211 Pour déposer par télécopie : +33 (0)1 56 65 86 00 Réservé à l INPI REMISE DES PIÈCES : À produire

Plus en détail

Correction Bac ES France juin 2010

Correction Bac ES France juin 2010 Correctio Bac ES Frace jui 010 Exercice 1 (4 poits) (Commu à tous les cadidats) Pour ue meilleure compréhesio, les réposes serot justifiées das ce corrigé. Questio 1 Le ombre 3 est solutio de l équatio

Plus en détail

Université de Provence 2011 2012. Planche 6. Nombres réels. Suites réelles. Nombres réels.

Université de Provence 2011 2012. Planche 6. Nombres réels. Suites réelles. Nombres réels. Uiversité de Provece 011 01 Mathématiques Géérales I Plache 6 Nombres réels Suites réelles Nombres réels Exercice 1 Mettre sous forme irréductible p/q les ratioels suivats (les chiffres souligés se répètet

Plus en détail

Arbitrages intertemporels, risque et actualisation

Arbitrages intertemporels, risque et actualisation DIRECTION DES ETUDES ECONOMIQUES ET DE L EVALUATION ENVIRONNEMENTALE DOCUMENT DE TRAVAIL Arbitrages itertemporels, risque et actualisatio Stéphae GALLON et Emmauel MASSE Série Méthodes N 04-M02 Site iteret

Plus en détail

Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise

Photo mensuelle de l économie luxembourgeoise ductio et la distributio d éergie. Ils assuret ue mise e relatio plus précise de l offre et la demade etre les producteurs et les cosommateurs. Ce choixrésulte du comité cosultatifteu par l ILNAS e javier

Plus en détail

Classes de première générale et technologique STATISTIQUES ET PROBABILITÉS

Classes de première générale et technologique STATISTIQUES ET PROBABILITÉS Classes de première géérale et techologique STATISTIQUES ET PROBABILITÉS Sommaire I. Itroductio...4 II. Statistique descriptive, aalyse de doées...4 III. Variables aléatoires discrètes...6 IV. Utilisatio

Plus en détail

DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités conditionnelles - Suites géométriques - fonctions exponentielles Calculatrice autorisée

DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités conditionnelles - Suites géométriques - fonctions exponentielles Calculatrice autorisée DEVOIR SURVEILLE DE MATHEMATIQUES 3 heures Probabilités coditioelles - Suites géométriques - foctios epoetielles Calculatrice autorisée Termiale ES123 Eercice 1 : 5 poits Partie A : Ue agece de locatio

Plus en détail

Lucyna FIRLEJ IUT Mesures Physiques Statistiques C1

Lucyna FIRLEJ IUT Mesures Physiques Statistiques C1 1 Statistique iferetielle. Relatios Iteratioales Lucya Firlej Pl. E.Bataillo, Bat.11, cc.06 34095 Motpellier cedex 5 Frace lucya.firlej@umotpellier.fr S3. Statistics. 30 h d eseigemet: 10 cours, 10 TD,

Plus en détail

Séquence 1. Suites numériques

Séquence 1. Suites numériques Séquece Suites umériques Objectifs de la séquece Recoaître des situatios faisat iterveir des suites géométriques ou des suites arithmético-géométriques. Modéliser ces situatios par des suites géométriques

Plus en détail

Les infections des voies urinaires

Les infections des voies urinaires Les ifectios des voies uriaires L A F O N D A T I O N C A N A D I E N N E D U R E I N 1 Les ifectios des voies uriaires Commet le système uriaire foctioe-t-il? Le système uriaire compred les reis, les

Plus en détail

Cryptographie et algorithmique

Cryptographie et algorithmique F.Gaudo 1 er ovembre 2010 Table des matières 1 Avat de commecer 2 2 Préformattage d'u texte pour aalyse 3 2.1 Élimiatio de la poctuatio et des espaces das u texte................. 3 2.2 Formatage du texte

Plus en détail

Tablettes de fenêtres Une qualité, un partenaire experimenté.

Tablettes de fenêtres Une qualité, un partenaire experimenté. Tablettes de feêtres Ue qualité, u parteaire experimeté. L'histoire Passé Préset Futur Depuis 40 as SFS est le spécialiste et le parteaire idéal pour vos tablettes de feêtres. Aujourd'hui la tablette de

Plus en détail

DÉTERMINATION DE L INDICE DE RÉFRACTION D UN LIQUIDE

DÉTERMINATION DE L INDICE DE RÉFRACTION D UN LIQUIDE TP O. Page /5 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET O. Ce documet compred : - ue fiche descriptive du sujet destiée à l examiateur : Page /5 - ue fiche descriptive

Plus en détail

Maintien et insertion dans l emploi de travailleurs en situation de handicap dans les entreprises de Travaux Publics

Maintien et insertion dans l emploi de travailleurs en situation de handicap dans les entreprises de Travaux Publics Maitie et isertio das l emploi de travailleurs e situatio de hadicap das les etreprises de Travaux Publics Guide de boes pratiques 2012 Maitie et isertio das l emploi de travailleurs e situatio de hadicap

Plus en détail

trouve jamais dans les concepts généraux que ce qu on y met

trouve jamais dans les concepts généraux que ce qu on y met ,QIRUPDWLTXHQRUPHHWWHPSV,VDEHOOH%R\GHQV Présetatio par Marie-Ae Chabi Réuio PIN 15 javier 2004 /HVEDVHVGHGRQQpHVHPSLULTXHV Collectio fiie et structurée de doées codifiées, textuelles ou multimédia, destiées

Plus en détail

Exercices d oxydoréduction

Exercices d oxydoréduction xercice d oxydoréductio I 65 xitece de réactio Doée : couple Fe 3 /Fe Fe /Fe Cu /Cu Ag /Ag (e volt) 0,77 0, 0,3 0,80 Da chacu de ca uivat, écrire la réactio d oxydoréductio eviageable, précier i elle et

Plus en détail

6.1 Modèle multiplicatif de mortalité excédentaire (proportional

6.1 Modèle multiplicatif de mortalité excédentaire (proportional 6 Tests d hypothèse (Klei 6.3, Lawless 10.2 et 10.3, Klugma 13.4) 6.1 Modèle multiplicatif de mortalité excédetaire (proportioal hazard) O veut comparer la mortalité d u groupe sous étude avec celle d

Plus en détail

La décision d investissement

La décision d investissement Chapitre 2 La décisio d ivestissemet De toutes les décisios à log terme prises par l etreprise, l ivestissemet est certaiemet la plus importate. L etreprise doit o seulemet ivestir pour assurer le reouvellemet

Plus en détail

Résultats du groupe sur un, cinq et dix ans

Résultats du groupe sur un, cinq et dix ans L Oréal e chiffres Résultats du groupe sur u, ciq et dix as chiffre d affaires cosolidé (e millios d euros) RÉPARTITION DU CHIFFRE D AFFAIRES CONSOLIDÉ 2008 PAR DEVISE (1) (e %) 17 542 17 063 15790 14533

Plus en détail

Une expertise financière et opérationnelle

Une expertise financière et opérationnelle CFCA-Ivet3volets 29/06/08 23:04 Page 2 Ue expertise fiacière et opératioelle Ecoomie mixte Secteur public Hlm Améagemet Costructio Logemet Activités écoomiques 35-37 aveue Joffre 94160 Sait-Madé Tél. :

Plus en détail

Gestion du Risque de Change

Gestion du Risque de Change A / Pratiques de cotatio Gestio du Risque de Chage - Moaies «i» : FRF, DEM «pré i» : GBP «out» : USD EONIA : Europea over ight idex average TEC : taux à échage costat Toute cotatio compred deux prix :

Plus en détail

Chapitre 4. Lois de Probabilité. Sommaire. 1. Introduction. 4. 2. Lois discrètes..4

Chapitre 4. Lois de Probabilité. Sommaire. 1. Introduction. 4. 2. Lois discrètes..4 Mathématiques : Outils pour la Biologie Deug SV UCBL D. Mouchiroud (5/0/00) Chapitre 4 Lois de Probabilité Sommaire. Itroductio. 4. Lois discrètes..4.. Loi uiforme..4... Défiitio...4... Espérace et variace..5..

Plus en détail

Application «Calculs» Application «Graphiques» Application «Tableur et listes» FR

Application «Calculs» Application «Graphiques» Application «Tableur et listes» FR TI Nspire Documet de Formatio T3 Walloie TI-Nspire Le tout e u des mathématiques Suites umériques La loi de Verhulst Applicatio «Calculs» Applicatio «Graphiques» Applicatio «Tableur et listes» FR Formatios

Plus en détail

Fiche standardisée pour plan tarifaire mobile à prépayement

Fiche standardisée pour plan tarifaire mobile à prépayement Fiche stadardisée pour pla tarifaire mobile à prépayemet Opérateur Mobile Vikigs Pla tarifaire 10 Date de derière mise à jour 27/05/2015 Date de limite de validité Ne s applique pas Valeur de recharge

Plus en détail

Feuille d exercices 5

Feuille d exercices 5 Mathématiques Physique S3, 205/206 Uiversité Blaise Pascal Feuille d exercices 5 Ex.. Tracer le graphe des foctios périodiques suivates, doer leur développemet e série de Fourier et discuter la covergece

Plus en détail

MA401 : Probabilités TD3

MA401 : Probabilités TD3 MA : Probabilités Exercice Ue compagie aériee étudie la réservatio sur l u de ses vols. Ue place doée est libre le jour d ouverture de la réservatio et so état évolue chaque jour jusqu à la fermeture de

Plus en détail

Polynésie Septembre 2002 - Exercice On peut traiter la question 4 sans avoir traité les questions précédentes.

Polynésie Septembre 2002 - Exercice On peut traiter la question 4 sans avoir traité les questions précédentes. Polyésie Septembre 2 - Exercice O peut traiter la questio 4 sas avoir traité les questios précédetes Pour u achat immobilier, lorsqu ue persoe emprute ue somme de 50 000 euros, remboursable par mesualités

Plus en détail

MARQUE DE FABRIQUE DE COMMERCE OU DE SERVICE

MARQUE DE FABRIQUE DE COMMERCE OU DE SERVICE 15 rue des Miimes - CS 50001-92677 COURBEVOIE Cedex Pr vs iformer : INPI Direct 0820 210 211 Pr déposer par télécopie : +33 (0)1 56 65 86 00 Réservé à l INPI REMISE DES PIÈCES MARQUE DE FABRIQUE DE COMMERCE

Plus en détail

Retraite vers une troisième étape de votre vie libérée de tout souci

Retraite vers une troisième étape de votre vie libérée de tout souci U coseil persoalisé et complet, à votre service Retraite vers ue troisième étape de votre vie libérée de tout souci Ouvros la voie 1 Itroductio 2 Modèle de coseil Raiffeise Vos besois 4 Plaificatio de

Plus en détail

ÉTAT DES LIEUX STATISTIQUE EN AQUITAINE

ÉTAT DES LIEUX STATISTIQUE EN AQUITAINE CONTRIBUTION DU GROUPE «COOPÉRATIVES, MUTUELLES ET ASSOCIATIONS DE L ÉCONOMIE SOCIALE» Cette contribution à la note de conjoncture du CESER propoe dan une première partie une approche tatitique du ecteur

Plus en détail

Économie sociale et solidaire

Économie sociale et solidaire Écoomie sociale et solidaire Microfiace et fiace solidaire : le microcrédit motre-t-il la boe voie? Jérôme Blac (Scieces Po Lyo) Itroductio : cadrage Fiace par*cipa*ve : fiacemet collec+f (crowdfudig)

Plus en détail

COURS N 6 : Estimations

COURS N 6 : Estimations COURS N 6 : Estimatios O peut rappeler que les biostatistiques ot pour objectif de predre e compte la variabilité iteridividuelle, de résumer et décrire des doées et de comparer des échatillos. Nous avos

Plus en détail

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Les etreprises ot souvet besoi de moyes de fiacemet à court terme : elles ot alors recours aux crédits bacaires (découverts bacaires

Plus en détail

Influence du plan de pose sur les distributions de porosité au sein d'une carapace de digue à talus

Influence du plan de pose sur les distributions de porosité au sein d'une carapace de digue à talus XII èmes Jourées Natioales Géie Côtier Géie Civil Cherbourg, 12-14 jui 2012 DOI:10.5150/jgcgc.2012.086-S Editios Paralia CFL dispoible e lige http://www.paralia.fr available olie Ifluece du pla de pose

Plus en détail

La concurrence oligopolistique

La concurrence oligopolistique 3.3.3. La cocurrece oligopolistique Itroductio Le modèle des échages fodé sur l'oligopole de Courot justifie le commerce iteratioal par l effet procompétitif qu il egedre. De plus, il éclaire le rôle des

Plus en détail

>I Assainissement I. Sommaire. Assainissement non collectif. Entretien. Assainissement collectif. Formulaire de demande. Développement durable

>I Assainissement I. Sommaire. Assainissement non collectif. Entretien. Assainissement collectif. Formulaire de demande. Développement durable >I Assaiissemet I Sommaire Assaiissemet o collectif Formulaire de demade Coceptio Produits Texte de référece Mise e œuvre Etretie Assaiissemet collectif Développemet durable Cahier des clauses techiques

Plus en détail

CORRECTION DU BAC BLANC 2

CORRECTION DU BAC BLANC 2 CORRCTION DU BAC BLANC 2 XRCIC 1 (6 poits) Baccalauréat ST Mercatique Podichéry - 2010 Deux tableaux sot doés e aexe : le premier doe l évolutio du prix du mètre carré das l immobilier résidetiel acie

Plus en détail

1 Programme de l agrégation interne

1 Programme de l agrégation interne Séries umériques Programme de l agrégatio itere Partie 0b : Séries de ombres réels ou complexes Séries à termes positifs La série coverge si et seulemet si la suite des sommes partielles est borée Étude

Plus en détail

Le montant des intérêts acquis est la différence entre la valeur acquise et le capital placé :

Le montant des intérêts acquis est la différence entre la valeur acquise et le capital placé : http://maths-scieces.fr OPÉRATIONS FINANIÈRES A INTÉRÊTS OMPOSÉS I) Itérêts et valeur acquise Défiitio U capital est placé à itérêts composés lorsque le motat des itérêts produits à la fi de chaque période

Plus en détail

Guide pour la petite entreprise : Rudiments de la protection de la vie privée

Guide pour la petite entreprise : Rudiments de la protection de la vie privée Commissariat à la protectio de la vie privée du Caada LPRPDE Guide pour la petite etreprise : Rudimets de la protectio de la vie privée Miser sur la protectio de la vie privée Ue gestio adéquate des préoccupatios

Plus en détail

Intervalle de fluctuation des fréquences. Estimation CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES. fréquence F n. fréquence obtenue f.

Intervalle de fluctuation des fréquences. Estimation CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES. fréquence F n. fréquence obtenue f. Chapitre 14 Itervalle de fluctuatio des fréqueces. Estimatio Termiale S Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Itervalle de fluctuatio Estimatio Itervalle de cofiace (*). Niveau

Plus en détail

Agrégation externe de mathématiques, session 2008 Épreuve de modélisation, option A : Probabilités et Statistiques

Agrégation externe de mathématiques, session 2008 Épreuve de modélisation, option A : Probabilités et Statistiques Agrégatio extere de mathématiques, sessio 2008 Épreuve de modélisatio, optio (public 2008) Mots clefs : Loi des grads ombres, espace des polyômes, estimatio o-paramétrique Il est rappelé que le jury exige

Plus en détail

RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée

RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée Nous ous occupos d accroître votre clietèle avec le compte Avatage d etreprise Pour trouver des cliets potetiels grâce à u simple compte bacaire Vous cherchez des idées

Plus en détail

Rapport sur l administration de la Loi sur la protection des renseignements personnels 2013-2014

Rapport sur l administration de la Loi sur la protection des renseignements personnels 2013-2014 Rapport ur l adminitration de la Loi ur la protection de reneignement peronnel 213-214 TITRE DU RAPPORT 1 PUBLIÉ PAR Agence de développement économique du Canada pour le région du Québec Montréal (Québec)

Plus en détail

Séquence 9. Lois normales, intervalle de fluctuation, estimation. Sommaire

Séquence 9. Lois normales, intervalle de fluctuation, estimation. Sommaire Séquece 9 Lois ormales, itervalle de fluctuatio, estimatio Sommaire 1. Prérequis. Lois ormales 3. Itervalles de fluctuatio 4. Estimatio 5. Sythèse de la séquece Séquece 9 MA0 1 Ced - Académie e lige Das

Plus en détail

Solution pour gérer votre éclairage de sécurité. Mobilisez vos données n importe où, n importe quand

Solution pour gérer votre éclairage de sécurité. Mobilisez vos données n importe où, n importe quand Solutio pour gérer votre éclairage de sécurité Mobilisez vos doées importe où, importe quad Mobilisez vos doées importe où, importe quad Votre solutio e-lige pour la gestio et la maiteace de votre éclairage

Plus en détail

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation 1 / 9 Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Le cycle d exploitatio des etreprises (achats stockage productio stockage vetes) peut etraîer des décalages de trésorerie plus

Plus en détail

La classification de données quantitatives avec SPAD

La classification de données quantitatives avec SPAD La classificatio de doées quatitatives avec SPAD SPAD effectue toujours ue ACP de la matrice des doées quatitatives X " p avat de faire la classificatio des idividus. Les méthodes de classificatio s appliquet

Plus en détail

Ce que les Afro-Américains atteints de diabète ou d hypertension artérielle doivent savoir

Ce que les Afro-Américains atteints de diabète ou d hypertension artérielle doivent savoir Ce que les Afro-Américais atteits de diabète ou d hypertesio artérielle doivet savoir Faites-vous examier pour les maladies réales Natioal Kidey Disease Educatio Program Que puis-je faire pour garder mes

Plus en détail

PHEC1 Correction feuille d exercices

PHEC1 Correction feuille d exercices PHEC Correctio feuille d exercice 7 0-0 correctio de l exercice. Loi de R : Il et évidet que R() [[; ]] (au mieux o pioche boule verte et doc boule rouge) et 8 [[; ]]; P (R ) 0 Juti catio du calcul : Pour

Plus en détail