Il était une forêt. Fiche du professeur

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Il était une forêt. Fiche du professeur"

Transcription

1 en partenariat avec Fiche du professeur Il était une forêt Sarah Del Ben/Wild-Touch THÈMES L organisation des plantes terrestres Un mécanisme de défense original Le mimétisme La communication graphique et visuelle dans la science et les arts NIVEAUX 2 de /T le S/Tous niveaux OBJECTIFS - étudier l organisation d un angiosperme et les relations structure/ fonction de ses différents organes ; identifier les contraintes d une vie fixée au sol ; - comprendre le mécanisme d une symbiose entre un végétal et un animal ; - à travers l exemple du phénomène de mimétisme, montrer comment la diversification du vivant conduit à une évolution de la biodiversité grâce à la sélection naturelle ; - réfléchir à la représentation graphique du vivant et des phénomènes biologiques et mettre en relation avec l histoire des arts.

2 L ORGANISATION DES PLANTES TERRESTRES ET CARACTÉRISTIQUES DE LA VIE FIXÉE DES PLANTES À FLEUR ACTIVITÉ 2B Niveau : T le S Objectif : étudier l organisation d un angiosperme et les relations structure/fonction de ses différents organes ; identifier les contraintes d une vie fixée au sol. Nombre de séances : 1 Vidéos : Qu est-ce qu une forêt 5 34 La photosynthèse 4 46 La reproduction des plantes 3 15 Les VOCs 4 20 Cette activité s appuie sur le travail réalisé avant le film (activité 2a). À partir du film, des vidéos recensées ci-dessus et des documents et échantillons apportés par l enseignant(e), l élève complète le tableau en indiquant des exemples de stratégies développées face aux contraintes de la vie fixée. La séance peut aussi être organisée en un travail par ateliers et/ou par groupes, suivi d une mutualisation des productions d élèves en fin de séance sous forme de brefs exposés. Cette séance peut également s appuyer sur l activité 3, et ouvrir une transition vers la notion de coévolution plante/animal. Quelques éléments de réponses (non exhaustifs) 13 2 Besoins vitaux Contraintes liées à la vie fixée Exemples de stratégies évolutives Se nourrir Se reproduire (Remarque : le programme de T le S se limite à la reproduction sexuée) Impossibilité de se déplacer pour rechercher de la nourriture ou de l eau Impossibilité de se déplacer pour attirer un partenaire et échanger des gamètes Impossibilité de se déplacer pour disséminer ses graines et conquérir de nouveaux milieux Développement de vastes surfaces d échanges : feuilles «capteurs solaires» permettant la photosynthèse Réseau racinaire, poils absorbants Association avec des champignons du sol Adaptations structurales des fleurs à la pollinisation par le vent (anémogamie) Adaptations structurales des fleurs à la pollinisation par les animaux (zoogamie) : taille, forme, couleur, parfum (communication chimique : VOC), nectar Développement de fruits et graines favorisant leur consommation et leur dissémination par les animaux (dans le film : éléphants, singes, oiseaux ), rôle des VOCs

3 Survivre aux agressions Impossibilité de s enfuir face à un prédateur, un parasite Impossibilité de changer de place lorsque les conditions du milieu deviennent défavorables : manque d eau, manque d espace, de lumière Développement de structures défensives ou dissuasives (épines, poison ; voir les stratégies développées par la passiflore vs. Heliconius ) Communication entre individus (VOC) Associations avec des animaux (symbiose Cecropia fourmi) Sacrifice de la partie atteinte Adaptations structurales pour éviter la déshydratation (forme des feuilles, stomates, organes de réserve ) Émission de VOCs pour faire tomber la pluie Formes de résistance, vie ralentie lorsque les conditions sont défavorables (végétaux de la forêt secondaire profitant de la place laissée par la mort d un grand arbre pour se développer...) 3 UN MÉCANISME DE DÉFENSE ORIGINAL Fourmi Azteca sur une tige de Cecropia présentant de faux œufs de fourmi Micheline Pelletier/Wild-Touch

4 154 Dessin du botaniste Francis Hallé Film Il était une forêt/bonne Pioche Cinéma Francis Hallé 2013 ACTIVITÉ 3 Niveau : T le S Objectif : comprendre le mécanisme d une symbiose entre un végétal et un animal. Nombre de séances : 1 Vidéos : Le Cecropia et les fourmis 1 46 Cette activité propose aux élèves d étudier la relation étroite entre un végétal pionnier, le Cecropia, et des fourmis du genre Azteca, évoquée dans Il était une forêt. À partir d une vidéo, d une photo et d un dessin du botaniste Francis Hallé, on illustre la notion de symbiose tout en présentant un mécanisme de défense d une plante contre ses prédateurs. Exemple de titre attendu pour le document 2 (croquis) de la Fiche élève : Vue externe et vue en coupe d un tronc de Cecropia : adaptations structurales liées à la symbiose avec les fourmis Fiche élève 2

5 LE MIMÉTISME, PRODUIT DE LA SÉLECTION NATURELLE 5 Sarah Del Ben/Wild-Touch ACTIVITÉ 4 Niveau : 2 de /T le S Prérequis : notions de gènes, d allèles et de mutation, savoir qu au sein d une espèce les individus présentent des variations phénotypiques liées aux allèles qu ils possèdent. Objectif : à travers l exemple du phénomène de mimétisme, montrer comment la diversification du vivant conduit à une évolution de la biodiversité grâce à la sélection naturelle. Nombre de séances : 1 Vidéo : Le mimétisme 4 09 Photo : Grenouille camouflée sur un tronc d arbre Pour des élèves de T le S Exemple de consigne : «À partir du film et des supports fournis, en relation avec vos connaissances sur la diversification du génome et sur la sélection naturelle, émettez des hypothèses pour expliquer comment les phénomènes de mimétismes présentés peuvent apparaître et se propager au cours des générations.»

6 Pour des élèves de 2 de Décomposer la consigne en plusieurs questions : 1) Quels sont les deux grands types de mimétismes? 2) Quel est le mécanisme génétique qui permet l apparition de nouveaux caractères chez des individus? 3) Quels avantages peuvent présenter des individus porteurs de caractères leur conférant une capacité de mimétisme dans leur milieu? 4) Comment la sélection naturelle conduit-elle à la perpétuation de ce caractère favorable dans la population? Etc. LA COMMUNICATION GRAPHIQUE ET VISUELLE DANS LA SCIENCE ET LES ARTS 17 6 Film Il était une forêt/bonne Pioche Cinéma Francis Hallé 2013 ACTIVITÉ 5 Niveau : tous Dessins de Francis Hallé Objectif : réfléchir à la représentation graphique du vivant et des phénomènes biologiques et mettre en relation avec l histoire des arts.

7 SVT SVT - APRÈS - ACTIVITÉ LE FILM4 7 Il était une forêt présente l originalité de superposer aux images filmées un certain nombre d éléments dessinés et animés, permettant de «voir» et de comprendre des phénomènes biologiques qui échappent à la caméra et à la perception humaine, en raison de leur taille ou de l échelle de temps à laquelle ils se déroulent : molécules volatiles émises dans l air, croissance d une plante, évolution des forêts primaires et secondaires, circulation des sèves De plus, à l ère de l appareil photo numérique et en marge du matériel sophistiqué permettant les prises d images du film, c est avec un cahier de dessin que le botaniste Francis Hallé parcourt la forêt tropicale. Ainsi, au cours de ses expéditions, ce sont des dizaines de croquis, dessins et schémas parfois exécutés à la cime des plus hauts arbres de la forêt primaire, qui ont été réalisés. L onglet Média présente certaines de ces productions et quelques photos prises pendant le film ; l activité 3 en exploite un. Ces particularités du film et du travail du botaniste peuvent permettre d engager une réflexion des élèves autour des caractéristiques, des limites et des avantages des différents médias dans la communication scientifique : intérêts comparés du schéma, du dessin, de la photo, du film, du film d animation Cette étude donnera l occasion de remarquer que la démarche du réalisateur comme du botaniste emprunte à la fois à la communication scientifique et à la production artistique : au-delà de la découverte visuelle et sonore de la forêt tropicale, le film propose une approche sensible de cet environnement, à laquelle le parti-pris esthétique des séquences animées participe. C est pour accentuer cet aspect, en continuité avec le film, qu une équipe d artistes a été invitée sur le tournage ; les dessins du botaniste, de par leur composition et leur style, dépassent le cadre de la «simple» illustration scientifique. Cette passerelle entre science et art font d Il était une forêt un support intéressant pour établir une relation avec l histoire des arts, comme le préconisent les programmes de SVT du lycée et du collège. Exemples d activités Identification des différents médias utilisés pendant et autour du film, élaboration d un tableau comparatif (cette approche purement méthodologique peut notamment s inscrire dans une séance d accompagnement personnalisé). Sortie dans une zone boisée et travail par ateliers ou par groupes : choix de différents modes de communication graphique pour rendre compte d une notion étudiée en classe à travers le film (biodiversité d une parcelle, cycle d une plante, collaboration plante/animal, contraintes de la vie fixée ) Cette activité peut d ailleurs tirer parti du fait que de nombreux élèves possèdent dorénavant des dispositifs (smartphones ) permettant de réaliser photos et vidéos. Travail conjoint avec le professeur d arts plastiques autour de quelques dessins de Francis Hallé : voir Arts interdegrés

CHAP 5 : LES PLANTES A FLEURS ET LA VIE FIXEE

CHAP 5 : LES PLANTES A FLEURS ET LA VIE FIXEE CHAP 5 : LES PLANTES A FLEURS ET LA VIE FIXEE Une plante est constituée de racines ancrées dans le sol et de tiges feuillées se développant en milieu aérien. la plante est donc en contact avec 2 milieux

Plus en détail

Document de travail. La serre de VeRT-SeRRe ANNEXES

Document de travail. La serre de VeRT-SeRRe ANNEXES Documentdetravail La serre de VeRT-SeRRe ANNEXES 2010-2011 Ste Thérèse,le8octobre2010 Objet: Appeld offres Nousfaisonsappelàvosservicesafinquevousétablissiezunelistederecommandations dontnousdevronstenircomptelorsdelacréationdenosnouvellesserres.

Plus en détail

Qu est-ce qui compose notre environnement dans le collège et à proximité? Quelles sont ses variations au cours du temps?

Qu est-ce qui compose notre environnement dans le collège et à proximité? Quelles sont ses variations au cours du temps? C.I n 1 : JE DECOUVRE LES CARACTERISTIQUES DE NOTRE ENVIRONNEMENT Qu est-ce qui compose notre environnement dans le collège et à proximité? Quelles sont ses variations au cours du temps? Séquence n 1 :

Plus en détail

Droles de champignons!

Droles de champignons! Les Rendez-vous de l Automne Du 19 au 27 octobre 2013 Droles de champignons! Ce livret appartient à :... Un champignon, c est quoi? Le champignon est un être vivant :, il n appartient ni aux végétaux,

Plus en détail

LA SERRE ZOOLOGIQUE BIOTROPICA. SPECIAL SCOLAIRES «Je découvre ce qui m entoure»

LA SERRE ZOOLOGIQUE BIOTROPICA. SPECIAL SCOLAIRES «Je découvre ce qui m entoure» LA SERRE ZOOLOGIQUE BIOTROPICA SPECIAL SCOLAIRES «Je découvre ce qui m entoure» La protection des espèces et des espaces passe par la sensibilisation de nos visiteurs; les enseignants sont donc nos partenaires

Plus en détail

La pollinisation. Nom des intervenants. Frank ALETRU GIE ELEVAGE SECTION APICOLE. www.sauvonslesabeilles.com

La pollinisation. Nom des intervenants. Frank ALETRU GIE ELEVAGE SECTION APICOLE. www.sauvonslesabeilles.com La pollinisation www.sauvonslesabeilles.com Nom des intervenants Frank ALETRU GIE ELEVAGE SECTION APICOLE Sommaire I. Le processus de la pollinisation II. Les acteurs III. Impact agro-économique de la

Plus en détail

ÉPREUVE EXTERNE COMMUNE ÉVEIL - INITIATION SCIENTIFIQUE. Livret 4 Mardi 17 juin FRANÇAIS SAVOIR ÉCOUTER SAVOIR ÉCRIRE FRANÇAIS MATHÉMATIQUES

ÉPREUVE EXTERNE COMMUNE ÉVEIL - INITIATION SCIENTIFIQUE. Livret 4 Mardi 17 juin FRANÇAIS SAVOIR ÉCOUTER SAVOIR ÉCRIRE FRANÇAIS MATHÉMATIQUES ÉPREUVE EXTERNE COMMUNE CEB2014 ÉVEIL - INITIATION SCIENTIFIQUE Livret 4 Mardi 17 juin FRANÇAIS FRANÇAIS SAVOIR ÉCOUTER SAVOIR SAVOIR ÉCRIRE ÉCOUTER SAVOIR ÉCRIRE FRANÇAIS MATHÉMATIQUES SAVOIR ÉCOUTER

Plus en détail

Correction TP 7 : L organisation de la plante et ses relations avec le milieu

Correction TP 7 : L organisation de la plante et ses relations avec le milieu Correction TP 7 : L organisation de la plante et ses relations avec le milieu (TP multiposte : groupes de 4 élèves qui se répartissent sur les 4 postes une fois chaque poste travaillé, un bilan sera établi

Plus en détail

PROJET : LE POTAGER-JARDIN

PROJET : LE POTAGER-JARDIN PROJET : LE POTAGER-JARDIN 1- INTRODUCTION ET OBJECTIFS Le jardinage constitue une excellente initiation au travail individuel et collectif. Méthode, régularité et opiniâtreté sont en effet indispensables

Plus en détail

LA SERRE ZOOLOGIQUE BIOTROPICA. SPECIAL SCOLAIRES «Je découvre ce qui m entoure»

LA SERRE ZOOLOGIQUE BIOTROPICA. SPECIAL SCOLAIRES «Je découvre ce qui m entoure» LA SERRE ZOOLOGIQUE BIOTROPICA SPECIAL SCOLAIRES «Je découvre ce qui m entoure» La protection des espèces et des espaces passe par la sensibilisation de nos visiteurs; les enseignants sont donc nos partenaires

Plus en détail

Séneçon du Cap. Nom scientifique Senecio inaequidens (DC) Famille des Astéracées = Composée. Description. Origine : Afrique du Sud

Séneçon du Cap. Nom scientifique Senecio inaequidens (DC) Famille des Astéracées = Composée. Description. Origine : Afrique du Sud Origine : Afrique du Sud Séneçon du Cap Nom scientifique Senecio inaequidens (DC) Famille des Astéracées = Composée Description Plante herbacée vivace, à racines superficielles, forme une touffe arrondie

Plus en détail

Les Jardins Suspendus fêtent leurs 5 ans.

Les Jardins Suspendus fêtent leurs 5 ans. - 1 - Les Jardins Suspendus fêtent leurs 5 ans. Cette année 2013 marquera, pour les Jardins Suspendus, le cinquième anniversaire de son ouverture au public en septembre 2008. Afin de célébrer cet anniversaire,

Plus en détail

Types de forêts. Groupe cible 5 e année

Types de forêts. Groupe cible 5 e année Types de forêts Groupe cible 5 e année Thème principal Comme pour toute autre espèce, il existe différents types de forêts. Une forêt ressemble à un gâteau au chocolat : elle possède différentes strates

Plus en détail

2. Les agents de maladies infectieuses

2. Les agents de maladies infectieuses 2. Les agents de maladies infectieuses 2a. Ce qui est un agent pathogène des plantes? Les organismes phytopathogènes sont pour la plupart les champignons, les bactéries, les nématodes, et les virus (il

Plus en détail

Nom, prénom Cahier de S.V.T. p. 18 8- Observer la colonisation du milieu par les végétaux Vocabulaire : colonisation, hypothèse

Nom, prénom Cahier de S.V.T. p. 18 8- Observer la colonisation du milieu par les végétaux Vocabulaire : colonisation, hypothèse Nom, prénom Cahier de S.V.T. p. 18 8- Observer la colonisation du milieu par les végétaux Vocabulaire : colonisation, hypothèse Sur l'île de Au sud de l', en novembre 1963, une île volcanique apparaît

Plus en détail

Activités pour le début de l année scolaire

Activités pour le début de l année scolaire Activités pour le début de l année scolaire A. Dans une classe primaire. 1. Les photos : Le premier jour de la nouvelle classe, prenez une photo individuelle de chaque élève et plusieurs de la classe ensemble.

Plus en détail

informatifs textes informatifs activités 6 pour chaque texte Lire et comprendre des textes de lecture Échantillon gratuit

informatifs textes informatifs activités 6 pour chaque texte Lire et comprendre des textes de lecture Échantillon gratuit 1 de lecture 2 3 6 activités 6 pour chaque texte textes informatifs Chaque activité vise à développer une habileté spécifique bien identifiée, pour laquelle des stratégies de lecture précises sont proposées.

Plus en détail

ANIMATIONS AU CENTRE NATURE DU HOUTLAND

ANIMATIONS AU CENTRE NATURE DU HOUTLAND ANIMATIONS AU CENTRE NATURE DU HOUTLAND Grand jeu nature extérieur, au fil des saisons Les enfants, en petites équipes, à partir d'un plateau de jeu grandeur nature, partent à la découverte de la nature

Plus en détail

Chapitre 5 La vie de la plante

Chapitre 5 La vie de la plante Chapitre 5 La vie de la plante Les plantes sont fixées au sol par leur appareil racinaire. Elles ne peuvent donc se soustraire aux variations des contraintes du milieu (température, humidité, prédateurs,

Plus en détail

ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE

ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE Atelier «pour approfondir» Montage vidéo avec Windows Live Movie Maker 1 Présentation de Windows Live Movie Maker Windows Live Movie Maker est le logiciel de

Plus en détail

PARTIE II : Reproduction sexuée et maintien des espèces dans leur milieu de vie.

PARTIE II : Reproduction sexuée et maintien des espèces dans leur milieu de vie. PARTIE II : Reproduction sexuée et maintien des espèces dans leur milieu de vie. Une île volcanique vient de se former, que se passe-t-il au bout de plusieurs années? Comment font les êtres vivants pour

Plus en détail

Les petits pas. Pour favoriser mon écoute. Où le placer dans la classe? Procédurier. Adapter les directives. Référentiel Présentation des travaux

Les petits pas. Pour favoriser mon écoute. Où le placer dans la classe? Procédurier. Adapter les directives. Référentiel Présentation des travaux Tombe facilement dans la lune (distraction interne) Compenser les déficits d attention des élèves ayant un TDAH : des moyens simples à proposer aux enseignants Line Massé Département de psychoéducation,

Plus en détail

La vie de la ruche. Animation proposée aux scolaires (Cycle 1 et 2), aux centres aérés, aux groupes d'adultes.

La vie de la ruche. Animation proposée aux scolaires (Cycle 1 et 2), aux centres aérés, aux groupes d'adultes. La vie de la ruche Animation proposée aux scolaires (Cycle 1 et 2), aux centres aérés, aux groupes d'adultes. public, l'animateur, les circonstances et les demandes spécifiques des accompagnateurs. Durée

Plus en détail

Les frelons. De la même famille que les guêpes

Les frelons. De la même famille que les guêpes Les frelons De la même famille que les guêpes Les frelons font partie de la même famille d'insectes que les guêpes et les abeilles, les Hyménoptères. Ils sont les plus grands insectes de cette famille,

Plus en détail

RITE HOLISTIC EN AMAZONIE

RITE HOLISTIC EN AMAZONIE RITE HOLISTIC EN AMAZONIE Ce Rituel exotique riche en fruits de la forêt amazonienne, célèbre le culte du corps. Il fait vibrer l énergie joyeuse et tonique du Brésil. A la recherche du bien-être «Créer

Plus en détail

Programme des activités pour les scolaires 2015 2016

Programme des activités pour les scolaires 2015 2016 MUSEE DES BEAUX-ARTS Programme des activités pour les scolaires 2015 2016 Découvrir le musée en s amusant, apprendre à regarder les œuvres d art et les objets, créer en toute liberté dans l atelier toutes

Plus en détail

ne définition de l arbre.

ne définition de l arbre. LA PHYSIOLOGIE DES ARBRES. U ne définition de l arbre. L es arbres sont des êtres vivants qui occupent une place à part dans le monde végétal. Ils sont indispensables à la vie sur terre et ils ont largement

Plus en détail

Dossier pédagogique Sentier pieds nus

Dossier pédagogique Sentier pieds nus Dossier pédagogique Sentier pieds nus Forêt vasion Sentier pieds nus Dossier pédagogique cycle 3 1 Cycle 3 CE2 CM1 CM2 Forêt vasion Sentier pieds nus Dossier pédagogique cycle 3 2 Partie 1 : Les cinq sens

Plus en détail

TECHNOLOGIE DE LA COMMUNICATION, MÉDIAS ET ORGANISATIONS

TECHNOLOGIE DE LA COMMUNICATION, MÉDIAS ET ORGANISATIONS TECHNOLOGIE DE LA COMMUNICATION, MÉDIAS ET ORGANISATIONS CIM404A Septembre 2013 ELISABETH DE PABLO 1 WEB PUBLISHING - créer, éditer, publier, diffuser, animer sur le web un produit [de communication] -

Plus en détail

Les champignons. Qu'ils sont beaux ces champignons! Ils ressemblent à ceux que nous pouvons trouver dans les bois et les sous-bois de Dolembreux.

Les champignons. Qu'ils sont beaux ces champignons! Ils ressemblent à ceux que nous pouvons trouver dans les bois et les sous-bois de Dolembreux. Les champignons Qu'ils sont beaux ces champignons! Ils ressemblent à ceux que nous pouvons trouver dans les bois et les sous-bois de Dolembreux. Une petite histoire : Les champignons ont des formes et

Plus en détail

I La préservation du bocage sur le périmètre d Aménagement Foncier Agricole et Forestier I. Mise en place d une bourse d échange d arbres

I La préservation du bocage sur le périmètre d Aménagement Foncier Agricole et Forestier I. Mise en place d une bourse d échange d arbres I La préservation du bocage sur le périmètre d Aménagement Foncier Agricole et Forestier I Mise en place d une bourse d échange d arbres I Ordre du jour I 1 - Les caractéristiques du réseau bocager 2 -

Plus en détail

ESA ARTS² rue de Nimy, 7 B 7000 Mons. Domaine : ARTS PLASTIQUES, VISUELS ET DE L'ESPACE Option : ARTS NUMÉRIQUES MAP2

ESA ARTS² rue de Nimy, 7 B 7000 Mons. Domaine : ARTS PLASTIQUES, VISUELS ET DE L'ESPACE Option : ARTS NUMÉRIQUES MAP2 MASTER APPROFONDI Domaine : ARTS PLASTIQUES, VISUELS ET DE L'ESPACE Option : ARTS NUMÉRIQUES ARTS NUMÉRIQUES ATELIER 360 23 6 MÉTHODOLOGIE DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE (MINIMUM D'HEURES) ARTS² MASTER APPROFONDI

Plus en détail

Animation Jardin Gourmand sur 3 jours de salon sur espace d un exposant Dégustations déclinées sur trois thèmes

Animation Jardin Gourmand sur 3 jours de salon sur espace d un exposant Dégustations déclinées sur trois thèmes Animation Jardin Gourmand sur 3 jours de salon sur espace d un exposant Dégustations déclinées sur trois thèmes Caractéristiques communes Décliner l invitation : Et si vous faisiez l Ecole buissonnière!

Plus en détail

Pourquoi faire du compost?

Pourquoi faire du compost? Le compostage Pourquoi faire du compost? Diminuer de 40% le volume des déchets Réduire la pollution Biogaz, lixiviat Engrais chimique Pourquoi faire du compost? Fabriquer un engrais organique de qualité

Plus en détail

Contexte de création du protocole Florilèges-prairies urbaines

Contexte de création du protocole Florilèges-prairies urbaines Contexte de création du protocole Florilèges-prairies urbaines .. Objectifs du protocole Florilèges-prairies urbaines Détail des objectifs de Florilèges-prairies urbaines Fournir un outil d évaluation

Plus en détail

Guide pour réaliser un carnet de voyages

Guide pour réaliser un carnet de voyages Guide pour réaliser un carnet de voyages Les voyageurs, les explorateurs, les aventuriers du siècle passé conservaient la trace de leurs voyages en réalisant des carnets de voyages, contenant des dessins,

Plus en détail

Ecologie et évolution des systèmes de reproduction des plantes

Ecologie et évolution des systèmes de reproduction des plantes Ecologie et évolution des systèmes de reproduction des plantes Emmanuelle Porcher Laboratoire CESCO Muséum national d Histoire naturelle http://parks.ci.lubbock.tx.us/ Plan des cours Biologie et écologie

Plus en détail

Formation Naturaliste 2015

Formation Naturaliste 2015 Formation Naturaliste 2015 Les inscriptions aux cours se font directement sur le site www.naturalistes-romands.ch (onglet «formation naturaliste», puis «s inscrire») ou éventuellement au 0041 (0)22 418

Plus en détail

FAUNE,FLORE, MILIEUX

FAUNE,FLORE, MILIEUX FAUNE,FLORE, MILIEUX LA NATURE LA DIVERSITE BIOLOGIQUE UNE REGLE LA DIVERSITE LA DIVERSITE BIOLOGIQUE S APPRECIE A TROIS NIVEAUX INDIVIDUS (Diversité génétique) ESPECES ECOSYSTEMES UN PATRIMOINE UNE RESSOURCE

Plus en détail

AGRÉGATION DE SCIENCES DE LA VIE - SCIENCES DE LA TERRE ET DE L UNIVERS

AGRÉGATION DE SCIENCES DE LA VIE - SCIENCES DE LA TERRE ET DE L UNIVERS AGRÉGATION DE SCIENCES DE LA VIE - SCIENCES DE LA TERRE ET DE L UNIVERS CONCOURS EXTERNE ÉPREUVES D ADMISSION session 2008 TRAVAUX PRATIQUES DE CONTRE-OPTION DU SECTEUR B CANDIDATS DES SECTEURS A ET C

Plus en détail

Parasite, Œuvre en Crise

Parasite, Œuvre en Crise Parasite, Œuvre en Crise ZO PROD - Le Murmure des Plantes 2.0-1/7 Sommaire 1/ Note d intention 2/ Démarche artistique 3/ Fiche technique et organisationnels, Schéma d'implantation 4/ Contacts ZO PROD -

Plus en détail

Sommaire. Séquence 6. Séance 1. Séance 2 L Homme, par son action sur la reproduction sexuée, peut agir sur le devenir d une espèce

Sommaire. Séquence 6. Séance 1. Séance 2 L Homme, par son action sur la reproduction sexuée, peut agir sur le devenir d une espèce Sommaire Tu viens de voir que la reproduction sexuée est un phénomène que l on retrouve dans la majeure partie du monde vivant. Cette reproduction a pour but de permettre aux espèces de se maintenir et

Plus en détail

Chapitre 3 : LES ETRES VIVANTS SONT DES PRODUCTEURS DE MATIERE

Chapitre 3 : LES ETRES VIVANTS SONT DES PRODUCTEURS DE MATIERE Chapitre 3 : LES ETRES VIVANTS SONT DES PRODUCTEURS DE MATIERE Rappels : Un être vivant est un organisme qui : - Prélève de la matière (eau, air, nourriture), - Se reproduit, - Possède une durée de vie

Plus en détail

Les chaires de recherche du Canada

Les chaires de recherche du Canada Les chaires de recherche du Canada La recherche à son meilleur Le Programme des chaires de recherche du Canada Afin d aider les chercheurs à relever les défis de demain, le gouvernement du Canada a élaboré

Plus en détail

Tout au long de l année

Tout au long de l année Objectifs Familiariser les élèves avec le relevé d informations sur un journal de bord. Apprendre aux élèves à utiliser des instruments d observation scientifiques. Réaliser des dessins d observations

Plus en détail

Travaux pratiques au musée d histoire naturelle : les mécanismes de l évolution. Marche à suivre à l attention des enseignants/es

Travaux pratiques au musée d histoire naturelle : les mécanismes de l évolution. Marche à suivre à l attention des enseignants/es Travaux pratiques au musée d histoire naturelle : les mécanismes de l évolution Marche à suivre à l attention des enseignants/es 1. Introduction Pour cette séance de travaux pratiques, nous avons choisi

Plus en détail

4. Vivre et bouger dans l espace du dessin

4. Vivre et bouger dans l espace du dessin 4. Vivre et bouger dans l espace du dessin Thématique_ Intitulé Exercices _ Développements _ Objectifs Références artistiques Etre présent, participer, vivre dans l espace du dessin : utiliser l espace

Plus en détail

Les outils graphiques d expression pour l analyse fonctionnelle des systèmes Domaine d application : Représentation conventionnelle des systèmes

Les outils graphiques d expression pour l analyse fonctionnelle des systèmes Domaine d application : Représentation conventionnelle des systèmes Section : S Option : Sciences de l ingénieur Discipline : Génie Électrique Les outils graphiques d expression pour l analyse fonctionnelle des systèmes Domaine d application : Représentation conventionnelle

Plus en détail

BIODIVERSITE - Fiche activité 2

BIODIVERSITE - Fiche activité 2 À quoi servent les fleurs et comment se reproduisent-elles? La fleur, lieu de reproduction de la plante, renferme les organes reproducteurs (étamines et pistil). Pour qu'une plante se reproduise, il est

Plus en détail

Déroulement des travaux :

Déroulement des travaux : Rapport final Contrôle mécanique de la punaise terne dans la culture de fraises sur rangs nattés en régie biologique à l'aide d'une faucheuse rotative 10-INNO3-16 Demandeur : Coopérative Nord-Bio Date

Plus en détail

Chapitre 7 : diversification des êtres vivants et évolution de la biodiversité

Chapitre 7 : diversification des êtres vivants et évolution de la biodiversité Chapitre 7 : diversification des êtres vivants et évolution de la biodiversité Au sein d une espèce, la diversité entre les individus a pour origine les mutations, sources de création de nouveaux allèles,

Plus en détail

PROJET : EXPERIMENTER SES 5 SENS AU QUOTIDIEN! DECOUVRIR LE MONDE PETITE SECTION

PROJET : EXPERIMENTER SES 5 SENS AU QUOTIDIEN! DECOUVRIR LE MONDE PETITE SECTION PROJET : EXPERIMENTER SES 5 SENS AU QUOTIDIEN! DECOUVRIR LE MONDE PETITE SECTION Compétence : Découvrir les parties du corps et les 5 sens. Leurs caractéristiques et leurs fonctions. Finalité : Préparer

Plus en détail

RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE RÉUNION D INFORMATION : COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1

RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE RÉUNION D INFORMATION : COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1 RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1 LE TERRITOIRE 40 communes adhérentes 223 000 habitants Compétence collecte et traitement des déchets 2 LA PRÉVENTION DES DECHETS TRIER C EST BIEN, PRODUIRE

Plus en détail

Broyage des végétaux à domicile

Broyage des végétaux à domicile Broyage des végétaux à domicile Dans le cadre de son plan de prévention des déchets avec le Conseil Général de l Ain, le SIVOM du Bas-Bugey décide de lancer un nouveau service : Le broyage consiste à réduire,

Plus en détail

La biodiversité : oui! Mais pourquoi?

La biodiversité : oui! Mais pourquoi? La biodiversité : oui! Mais pourquoi? On entend souvent parler de l importance de la biodiversité sans jamais savoir pourquoi elle est si importante que cela, est-ce que la sélection naturelle n est pas

Plus en détail

2/ DIFFICULTES A L ECRIT

2/ DIFFICULTES A L ECRIT Adaptations Primaire Difficultés repérées Adaptations et aménagements possibles (non exhaustifs) 1/ DIFFICULTES EN LECTURE - Lenteur en lecture - Erreurs de lecture - Compréhension difficile du texte lu

Plus en détail

Michel STOCKHEM, Directeur ARTS² BACHELIER 1 Représentant du Pouvoir organisateur

Michel STOCKHEM, Directeur ARTS² BACHELIER 1 Représentant du Pouvoir organisateur Option : ARCHITECTURE D'INTÉRIEUR ARCHITECTURE D'INTÉRIEUR ATELIER 180 13 4 180 15 5 ARCHITECTURE D'INTÉRIEUR CROQUIS 60 4 2 60 4 2 COULEUR PRATIQUE DE LA COULEUR 30 2 1 DESIGN DE L'OBJET ATELIER 60 4

Plus en détail

Provence-Alpes-Côte d Azur Que sont devenus les parfumeurs?

Provence-Alpes-Côte d Azur Que sont devenus les parfumeurs? Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la coopération culturelle et du français Ça Bouge en France! Provence-Alpes-Côte d Azur Que sont devenus les parfumeurs? Réalisation Isabelle

Plus en détail

MAMELLE DE PETIT-BOURG Nord Basse-Terre - Petit-Bourg

MAMELLE DE PETIT-BOURG Nord Basse-Terre - Petit-Bourg Autres itinéraires Piton de Bouillante par la Mamelle de Petit-Bourg MAMELLE DE PETIT-BOURG Nord Basse-Terre - Petit-Bourg Afin de vérifier que les sentiers soient praticables et pour en savoir plus sur

Plus en détail

Voir l exemple à la page suivante.

Voir l exemple à la page suivante. MARCHE À SUIVRE POUR RÉALISER UN DOSSIER ARTISTIQUE POUR L'AAPARS Première section : la page de présentation Voir l exemple à la page suivante. Deuxième section : le curriculum vitae Coordonnées Inscrire

Plus en détail

TITRE : DES CHIENS et CHATS

TITRE : DES CHIENS et CHATS Préparer une «Situation complexe disciplinaire», situation d apprentissage et/ou d évaluation TITRE : DES CHIENS et CHATS classe : 6 durée : 30 minutes I - Choisir des objectifs dans les textes officiels.

Plus en détail

2012-2013. MS Office. Excel : avancé. Excel: avancé. Excel: base. Word: avancé. Word: base. PowerPoint: base. PowerPoint: avancé.

2012-2013. MS Office. Excel : avancé. Excel: avancé. Excel: base. Word: avancé. Word: base. PowerPoint: base. PowerPoint: avancé. MS Office 2012-2013 Excel: base Excel: avancé Excel : avancé (tableaux croisés dynamiques et bases de données) Word: base Word: avancé PowerPoint: base PowerPoint: avancé Office à la carte Excel : base

Plus en détail

Lycée Mas de Tesse Option Sciences Thème 1 2005/2006. L eau

Lycée Mas de Tesse Option Sciences Thème 1 2005/2006. L eau L eau SÉANCE 1 (21/09/05, 3H) Présentation du thème en présence des deux groupes d élèves (2 nde 08 et 2 nde 09) et des six professeurs (Maths, Ph.-Ch., S.V.T.) 1 8h 15 10h 05 : Les élèves et les enseignants

Plus en détail

SAVAIS-TU QUE DANS MA COUR D ÉCOLE...

SAVAIS-TU QUE DANS MA COUR D ÉCOLE... SAVAIS-TU QUE DANS MA COUR D ÉCOLE... Éditions Mariko Francoeur Miguel Hortega IL Y A DES ANIMAUX? 1 Mon école est à Montréal, rue Berri. C est une belle école primaire toute faite de briques. En temps

Plus en détail

Trace sur ton cahier de sciences un tableau pour écrire le nom des objets en face du container correspondant (vert, bleu ou gris).

Trace sur ton cahier de sciences un tableau pour écrire le nom des objets en face du container correspondant (vert, bleu ou gris). Les matériaux Je trie les déchets JE DÉCOUVRE QU EST-CE QU UN DÉCHET? Un déchet est tout ce dont on ne se sert plus et dont on se débarrasse. Les déchets peuvent être solides ou liquides, même gazeux.

Plus en détail

Plan d accompagnement personnalisé

Plan d accompagnement personnalisé Logo de l académie et/ou du département Plan d accompagnement personnalisé Vu la loi n 2013-595 du 8 juillet 2013 d orientation et de programmation pour la refondation de l École de la République ; vu

Plus en détail

Pré-requis (compétences non évaluées mais nécessaires) Décrire un phénomène ou un produit observés : légender, annoter (COM 32).

Pré-requis (compétences non évaluées mais nécessaires) Décrire un phénomène ou un produit observés : légender, annoter (COM 32). NIVEAU : COLLÈGE : cycle d adaptation (6 ème ) DISCIPLINE(S) : Sciences de la vie et de la Terre CHAMP(S) : 6 ème (A2) Notre environnement : diversité, parentés et unité des êtres vivants COMPÉTENCE :

Plus en détail

Les potagers Neerstalle

Les potagers Neerstalle Les potagers Neerstalle Une initiative de Marc COOLS, Échevin de l Environnement et des Propriétés communales, avec le soutien du Collège des Bourgmestre et Échevins d Uccle Une action menée par le Service

Plus en détail

vaccination? Qu est-ce qu un vaccin? Fiche technique n 8 2 ème édition Qu est-ce que la

vaccination? Qu est-ce qu un vaccin? Fiche technique n 8 2 ème édition Qu est-ce que la Fiche technique n 8 2 ème édition Qu est-ce que la vaccination? C est en 1796 qu Edward Jenner, médecin britannique, met au point la première «vaccination». Il s agissait d inoculer à un enfant un liquide

Plus en détail

Michel STOCKHEM, Directeur ARTS² BACHELIER 1 Représentant du Pouvoir organisateur

Michel STOCKHEM, Directeur ARTS² BACHELIER 1 Représentant du Pouvoir organisateur Option : ARCHITECTURE D'INTÉRIEUR ARCHITECTURE D'INTÉRIEUR ATELIER 180 13 4 180 15 5 ARCHITECTURE D'INTÉRIEUR CROQUIS 60 4 2 60 4 2 COULEUR PRATIQUE DE LA COULEUR 30 2 1 DESIGN DE L'OBJET ATELIER 60 4

Plus en détail

"L Arbre en lumière" Dossier de presse

L Arbre en lumière Dossier de presse Dossier de presse "L Arbre en lumière" 10 juillet / 15 août 2015 - Marciac (Gers) Exposition Organisée par l Association Française d Agroforesterie, Arbre & Paysage 32 et la Galerie Espace Eqart, avec

Plus en détail

La Baule - Presqu île de Guérande

La Baule - Presqu île de Guérande La Baule - Presqu île de Guérande Atelier n 2 Optimiser l impact des visuels : - règles juridiques de base, crédits photos - qualité d images, retouche photos Règles juridiques de base d utilisation des

Plus en détail

Le dessinateur-reporter Daniel Alexandre a vécu une aventure et un rêve : accompagner des scientifiques au Congo sur les traces du gorille.

Le dessinateur-reporter Daniel Alexandre a vécu une aventure et un rêve : accompagner des scientifiques au Congo sur les traces du gorille. Le dessinateur-reporter Daniel Alexandre a vécu une aventure et un rêve : accompagner des scientifiques au Congo sur les traces du gorille. L EXPOSITION DES GORILLES & DES HOMMES L exposition Des Gorilles

Plus en détail

POUR ÉVITER LE PLAGIAT Quelques principes et règles pour éviter le plagiat :

POUR ÉVITER LE PLAGIAT Quelques principes et règles pour éviter le plagiat : QU EST-CE QUE LE PLAGIAT? Le plagiat est l action de «Piller les œuvres d autrui en donnant pour siennes les parties copiées» Le Petit Larousse 2013. C est une faute morale, civile, commerciale et/ou pénale

Plus en détail

Bonjour et bienvenue à la série de balados sur les stratégies d écoute à l intention des

Bonjour et bienvenue à la série de balados sur les stratégies d écoute à l intention des TRANSCRIPTION -- BALADO # 7 Bonjour et bienvenue à la série de balados sur les stratégies d écoute à l intention des étudiants d immersion en français, produite par des professeurs de l Institut des langues

Plus en détail

Activité proposée en arts plastiques dans le cadre de la semaine interculturelle

Activité proposée en arts plastiques dans le cadre de la semaine interculturelle Activité proposée en arts plastiques dans le cadre de la semaine interculturelle Septembre 2008 Cycle : 2e cycle du primaire Durée : 3 périodes de 60 minutes Résumé : En observant les œuvres de Georges

Plus en détail

petite école mon grand coffret petite section 3 ans

petite école mon grand coffret petite section 3 ans la petite école mon grand coffret petite section 3 ans + Mon grand coffret petite section couleurs lettres 5 planches de loto 30 jetons côté silhouette côté image Lettre aux parents Apprendre les couleurs

Plus en détail

Société française des intérêts des auteurs de l écrit

Société française des intérêts des auteurs de l écrit Société française des intérêts des auteurs de l écrit Le droit de prêt La rémunération pour copie privée numérique La retraite complémentaire des écrivains et des traducteurs L action culturelle Les livres

Plus en détail

Le Land Art. Comment la nature peut-elle devenir un support d intervention artistique à tous les cycles?

Le Land Art. Comment la nature peut-elle devenir un support d intervention artistique à tous les cycles? Le Land Art Comment la nature peut-elle devenir un support d intervention artistique à tous les cycles? Compétences visées en fin de cycle 3 : Encart du B.O. N 32 du 28 Août 2008 / Enseignement de l Histoire

Plus en détail

Jade est une initiative portée par le réseau SPES et l Association Française des Aidants

Jade est une initiative portée par le réseau SPES et l Association Française des Aidants Tu as entre 8 et 22 ans? Tu t occupes d un parent, grand-parent, d un frère ou d une sœur malade ou handicapé? Tu veux prendre un peu de temps pour toi? Viens participer à un séjour cinéma-répit où tu

Plus en détail

1/ Le commanditaire Pour permettre au prestataire de réaliser sa mission, le commanditaire s engage à :

1/ Le commanditaire Pour permettre au prestataire de réaliser sa mission, le commanditaire s engage à : Article 1 : Principes de cession La reproduction et la réédition des créations du prestataire sont soumises à la perception de droits d auteur selon la loi du 11 mars 1957. La cession de ces droits ne

Plus en détail

verger biodiversité arbre & forêt eau animations scolaires maternelle 3 secondaire

verger biodiversité arbre & forêt eau animations scolaires maternelle 3 secondaire verger biodiversité eau arbre & forêt animations scolaires maternelle 3 secondaire Le CRIE vous propose ses animations en projet ainsi que toute une série d activités d 1 journée ou d 1/2 journée Découvrez-les

Plus en détail

Université du Québec à Montréal PROGRAMME D ÉDUCATION PRÉSCOLAIRE ET ENSEIGNEMENT PRIMAIRE ATELIER EN LIEN AVEC LA VISITE D UNE EXPOSITION LA PHOTO 3D

Université du Québec à Montréal PROGRAMME D ÉDUCATION PRÉSCOLAIRE ET ENSEIGNEMENT PRIMAIRE ATELIER EN LIEN AVEC LA VISITE D UNE EXPOSITION LA PHOTO 3D Université du Québec à Montréal PROGRAMME D ÉDUCATION PRÉSCOLAIRE ET ENSEIGNEMENT PRIMAIRE ATELIER EN LIEN AVEC LA VISITE D UNE EXPOSITION LA PHOTO 3D TRAVAIL REMIS À Patricia Gauvin DANS LE CADRE DU COURS

Plus en détail

ARTS PLASTIQUES. «La relation entre la forme et l idée» "Le talent, c est avoir l envie de faire quelque chose" Jacques Brel

ARTS PLASTIQUES. «La relation entre la forme et l idée» Le talent, c est avoir l envie de faire quelque chose Jacques Brel ARTS PLASTIQUES Programmation des classes de 2 nde : année scolaire 2014-2015 «La relation entre la forme et l idée» "Le talent, c est avoir l envie de faire quelque chose" Jacques Brel Nature morte d

Plus en détail

2 périodes de 40 minutes

2 périodes de 40 minutes Faire de l argent! NIVEAU 4 Vous êtes-vous déjà demandé qui choisissait les images et les mots figurant sur les pièces de monnaie et les billets de banque? Et comment ces images et ces mots étaient choisis?

Plus en détail

Sujet OPTION COMMUNICATION VISUELLE PLURI MÉDIA SESSION 2014 SOUS-ÉPREUVE E32 ÉLABORATION D UN PROJET DE COMMUNICATION VISUELLE

Sujet OPTION COMMUNICATION VISUELLE PLURI MÉDIA SESSION 2014 SOUS-ÉPREUVE E32 ÉLABORATION D UN PROJET DE COMMUNICATION VISUELLE OPTION COMMUNICATION VISUELLE PLURI MÉDIA E3 SOUS-ÉPREUVE E32 ÉLABORATION D UN PROJET DE COMMUNICATION VISUELLE SESSION 2014 Sujet une copie d examen, avec les planches A3 réalisées. On informe les candidat(e)s

Plus en détail

Guide du petit visiteur. Exposition HAÏKU CONVERSATIONS AUTOUR DU PAYSAGE JEAN-FRANÇOIS VAN HAELMEERSCH, NATHALIE AMAND, PAUL ROLAND

Guide du petit visiteur. Exposition HAÏKU CONVERSATIONS AUTOUR DU PAYSAGE JEAN-FRANÇOIS VAN HAELMEERSCH, NATHALIE AMAND, PAUL ROLAND Guide du petit visiteur Exposition HAÏKU CONVERSATIONS AUTOUR DU PAYSAGE JEAN-FRANÇOIS VAN HAELMEERSCH, NATHALIE AMAND, PAUL ROLAND DU 13 AVRIL AU 10 MAI Arrêt59, Centre Culturel de Péruwelz Petits jeux

Plus en détail

Les interactions entre les plantes et les animaux

Les interactions entre les plantes et les animaux Les interactions entre les plantes et les animaux Introduction But ultime de tout individu : produire un maximum de descendants de la meilleure qualité possible. Notion de fitness. Pour produire des descendants,

Plus en détail

Faire des sciences au cycle 2

Faire des sciences au cycle 2 Faire des sciences au cycle 2 Qu est ce que la science? ALLER- RETOURS ENTRE L UTILISATION DES LANGAGES SCIENTIFIQUES ET L EXPÉRIENCE LES THÉORIES ET LES MODÈLES L utilisation des langages scientifiques

Plus en détail

HERBIER NUMERIQUE COLLABORATIF DE MAURICE. enseignants des établissements à programme français de Maurice

HERBIER NUMERIQUE COLLABORATIF DE MAURICE. enseignants des établissements à programme français de Maurice HERBIER NUMERIQUE COLLABORATIF DE MAURICE par et pour les élèves et les par et pour les élèves et les enseignants des établissements à programme français de Maurice Un herbier numérique collaboratif? Une

Plus en détail

Compte rendu de l animation du 24 mars 2010

Compte rendu de l animation du 24 mars 2010 Compte rendu de l animation du 24 mars 2010 MAÎTRISER LES LANGAGES INTRODUCTION Maîtriser c est dominer. A l école maternelle, il est encore prématuré de parler de maîtrise. C est la raison pour laquelle

Plus en détail

#6 Oiseaux champêtres ou fores4ers

#6 Oiseaux champêtres ou fores4ers Pic chevelu (Picoides villosus) Pic chevelu juvénile Les pics sont des oiseaux qui possèdent de bonnes pa;es munies de grosses griffes et d une queue courte composée de plumes solides. Ces caractères leur

Plus en détail

Situation d apprentissage et d évaluation en ARTS PLASTIQUES 1 er cycle primaire

Situation d apprentissage et d évaluation en ARTS PLASTIQUES 1 er cycle primaire Situation d apprentissage et d évaluation en ARTS PLASTIQUES 1 er cycle primaire : Durée : 3-4 périodes ½ période : préparation 2-3 périodes : réalisation ½ période : intégration Proposition de création

Plus en détail

Comment prouver que les végétaux ont besoin d eau, de minéraux, d air et de lumière pour se développer normalement?

Comment prouver que les végétaux ont besoin d eau, de minéraux, d air et de lumière pour se développer normalement? Comment prouver que les végétaux ont besoin d eau, de minéraux, d air et de lumière pour se développer normalement? La question que l on se pose : Les végétaux ont-ils besoin d eau, de minéraux, d air

Plus en détail

LA A RESPIRATION CELLULAIRE

LA A RESPIRATION CELLULAIRE Instructions aux professeurs Domaine : 1.1 Le transport de substances, réaction chimique de la respiration cellulaire, p. 6 Travail à réaliser : Les élèves répondent aux questions. Matériel : Feuilles

Plus en détail

ACHAT D UN TERRAIN Fiche professeur

ACHAT D UN TERRAIN Fiche professeur Fiche professeur NIVEAU Classe de 5 ème MODALITES DE GESTION POSSIBLES Travail individuel ou en binôme 1 ère étape : distribution, lecture et compréhension du sujet 2 ème étape : temps de recherche des

Plus en détail

PROGRAMME LIFE+ BIODIVERSITE

PROGRAMME LIFE+ BIODIVERSITE Urbanbees PROGRAMME LIFE+ BIODIVERSITE LIFE+08 NAT-F-000478 SOMMAIRE CONTEXTE OBJECTIFS RESULTATS ATTENDUS PARTENAIRES ET FINANCEURS 3 4 5 6 INFORMATION ET SENSIBILISATION 7 1/ EXPOSITION ITINERANTE 7

Plus en détail

Les 5 sens Maternelle et cycle 2

Les 5 sens Maternelle et cycle 2 Les 5 sens Maternelle et cycle 2 Objectifs Exemples de visites Propositions d exploitation en arts visuels Service Educatif du Musée de Saint-Lô Dany Jeanne Pourquoi un projet sur les sens? L approche

Plus en détail

Le contexte de mise en place

Le contexte de mise en place Le contexte de mise en place Depuis 2006, l Ecole des mines de Saint-Etienne collabore avec la main à la pâte, la direction des services départementaux de l éducation nationale de la Loire, et les autorités

Plus en détail

Petit conservatoire dans un jardin des Collines du Paradis

Petit conservatoire dans un jardin des Collines du Paradis Petit conservatoire dans un jardin des Collines du Paradis L espace d un an suffit pour constater la richesse et la diversité des populations d insectes qui prospectent dans le moindre carré de jardin.

Plus en détail