A 20 ANS! LE PORT SA MÉM MÉM

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "A 20 ANS! LE PORT SA MÉM MÉM"

Transcription

1 ISSN JOURNAL DE LA VILLE DU PORT - SEPTEMBRE N 161/ NOUVELLE SÉRIE Le Port sa mém mém est de retour. Au sommaire de ce nouveau numéro, la programmation des manifestations jusqu à la fin de l année, le soleil à la Ravine à Marquet, le Zénith au Port, du hip-hop, de la course, du Slam et Alé di partou! LE PORT SA MÉM MÉM A 20 ANS!

2 EMENT ENVIRONNEMENT ENVIRONNEMENT ENVIRONNEMENT ENVIRONNEMENT ENV ENT ENVIRONNEMENT ENVIRONNEMENT ENVIRONNEMENT ENVIRONNEMENT ENVIRO NVIRONNEMENT E ENT ENVIRONNEMENT ENVIRONNEMENT ENVIRONNEMENT ENVIRONNEMENT NVIR Édito ENVIRONNEMENT ENVIRONNEMENT ENVIRONNEMENT ENVIRONNEMENT ENVIRONNEMENT Alé di partou Le Port sa mém mém : 20 ans! C est en 1989 que le journal de la Ville du Port est créé. À l époque, Paul Vergès, alors maire du Port, annonçait à la Une du premier numéro : «Ce n est qu un début». 20 ans plus tard, après quelques mois de sommeil, Le Port sa mém mém reprend du service et en profite pour vous offrir une sélection de quelques Unes qui ont marqué l histoire et l évolution de ce journal au cours de ces vingt dernières années. En 2009, Le Port sa mém mém aborde donc un nouveau chapitre avec un sommaire bien rempli. Il est question dans ce nouveau numéro d un important programme pour notre commune: «Le Port, ville solaire». À l heure où les exigences environnementales se posent à l échelle du village planétaire, la Ville du Port s inscrit dans une démarche volontariste avec notamment son programme de développement durable : «Le Port, ville solaire». Il s agit là de privilégier les énergies renouvelables, en l occurrence le solaire, afin de tendre vers l autonomie énergétique. Un urbanisme raisonné, avec logements ventilés et protégés du soleil, oeuvre dans le sens de ce développement. Dans le même temps la ville a opté pour un tourisme vert : politique en faveur du vélo, visite de fermes solaires, d usines de recyclage, de pépinières, d espaces verts, etc. La création de récifs artificiels sur le littoral ouest ou encore une charte de protection d oiseaux endémiques complètent cette démarche globale qui s inscrit dans le cadre d un vaste mouvement en faveur de la Terre, pour que celle-ci ne devienne pas «le probable paradis perdu» annoncé par le poète espagnol Federico Garcia Lorca. Dans ce numéro, nous vous présentons également les travaux d agrandissement et de rénovation de la mairie ainsi que le projet Zénith qui devrait aboutir à la construction d une salle de spectacles de qualité professionnelle spécialement adaptée pour tous types de musique, particulièrement les musiques actuelles. La formule retenue par la Ville du Port est une salle modulable de 4000 places, associée à un espace en plein air qui peut recevoir jusqu à personnes. Nous vous proposons par ailleurs un rappel de notre projet phare: «Ville et port, la ville est port», une découverte du nouveau port de pêche, une rencontre avec l athlète Christine Cavane et avec le slameur Guillaume Lapra. Enfin vous retrouverez la rubrique habituelle «Alé di partou» ainsi que la programmation événementielle jusqu à la fin de cette année. Bonne lecture à tous. Hommage à Willy Ronis À la Une de ce journal, vous retrouverez la couverture du numéro de décembre 1990 avec le titre «La photo en fête». Une occasion pour nous de rendre un hommage au grand photographe Willy Ronis qui se trouve sur la photo (à gauche) en compagnie de ces deux amis, eux aussi photographes : Sebastiao Salgado et Guy Le Querrec. Willy Ronis, Sebastiao Salgado et Guy Le Querrec étaient alors invités de la Ville du Port qui organisait les Rencontres Internationales de la photographie. Willy Ronis nous a quittés il y a quelques jours, à 99 ans. À l époque, il avait écrit aux lecteurs du Port sa mém mém : «pour le photographe octogénaire que je suis, l offre d un voyage dans cette perle de l océan Indien, c est une surprise qui tient du rêve». EDITO EDIT EDITO EDITO EDI EDITO EDITO EDITO O EDITO EDITO EDITO G R AT U I T NOUVELLE SÉRIE Publications de la Ville du Port Directeur de publication : Michel SÉRAPHINE Jean-Yves Langenier Maire du Port Coordination générale : Service Communication Ville du Port Rédaction : Kristel SÉRAPHIN Réalisation et impression : GRAPHICA SAINT-ANDRÉ D.L Septembre 2009 ISSN Crédit photo : N.V : Nathalie Véchot L.Z : Laurent Zitte J-N.E : Jean-Noël Énilorac IPR : Imaz Press Réunion Cité Ravine à Marquet SOUS LE SOLEIL Depuis le 26 juin, la commune du Port a lancé l opération : «Ravine à Marquet, quartier solaire». L objectif de ce projet est de permettre aux familles du quartier de s équiper en chauffe-eau solaires, en chasses d eau à double commande et en ampoules électriques basse consommation. En plus d adopter des gestes éco-citoyens, ces familles réaliseront, grâce à ces installations, des économies non négligeables sur leurs factures d électricité, d eau et de gaz, et donc sur leur budget. photo : N.V Àl heure où les exigences environnementales se posent à l échelle de la planète, Le Port est la première commune de l île, en 2007, à adopter un programme de développement durable «Le Port, ville solaire» qui consiste à lutter contre les effets du changement climatique essentiellement en privilégiant les énergies renouvelables, en l occurrence le solaire afin de tendre le plus possible vers une autonomie énergétique. Concrètement depuis le 26 juin, une opération pilote de «quartier solaire» est engagée sur la cité Ravine à Marquet. Il s agit d inciter les 180 familles de ce secteur à équiper leur maison d installations économes : chauffe-eau solaires, ampoules électriques basse consommation et chasses d eau à double commande. En 2008, une enquête concernant le taux d équipement des habitants de la Ravine à Marquet effectuée par la Ville du Port avec le concours du TCO, de Cycléa et de l ARER (Agence Régionale de l Énergie Réunion) a permis d évaluer que 80 % des foyers ne disposent pas de chasse d eau à double détente, 60 % n ont pas de chauffe-eau solaire et 33 % utilisent moins de 5 ampoules électriques à basse consommation. Suite à ces différents constats, la cité Ravine à Marquet a été choisie pour devenir le quartier pilote de cette opération. En faisant l achat ou la location d un chauffe-eau solaire, les familles bénéficieront d un certain nombre d avantages tels que la réalisation d économie sur les factures. PAGE 2 LE PORT SA MÉM MÉM / SEPTEMBRE 2009

3 ENVIRONNEMENT EXACTEMENT! Avec l installation d un chauffeeau solaire à la place d un système électrique et avec l utilisation de lampes basse consommation, une famille de quatre personnes peut économiser jusqu à 35 % sur sa facture d électricité. La chasse d eau double commande permet par ailleurs d économiser jusqu à 10 % sur la facture. Dans le cadre de cette opération, les familles peuvent bénéficier d un micro-crédit à taux exceptionnel. En effet, la Ville du Port a signé une charte avec la caisse d Épargne. Ainsi : pour chaque famille, des conditions de prêts à taux préférentiels peuvent être étudiées sous la forme MENT ENVIRONNEMENT ENVIRONNEMENT M T ENVIRONNEMENT ENVIRONNEMENT E ENVIRONNEMENT ENVIRO E MENT ENVIRONN M MENT E E ONN de micro-crédits (selon les ressources de la famille) et y compris pour les familles dont le compte est domicilié dans une autre banque. En plus de ces indéniables avantages financiers, l opération «Ravine à Marquet, quartier solaire» participe à la préservation de notre île et donc de la planète. DU DÉSERT À LA VILLE-JARDIN De la plaine désertique de la fin du 19 e siècle à la ville verte de ce début de 21 e siècle, le chemin est long. La Ville du Port, c est aujourd hui m 2 d espaces verts, soit 35 à 40 m 2 en moyenne d espaces verts urbains par habitant. En 1971, la municipalité décide de transformer le paysage portois en créant une trame verte à travers la plaine des Galets. Des moyens importants sont déployés : création d une pépinière communale, végétalisation massive, ceinture boisée, parc arboré, gestion et recyclage des déchets verts et ménagers, maîtrise des ressources en eau, expérimentations diverses. Bien avant l émergence de la notion de développement durable, la Ville du Port intègre dans sa politique la nécessité de prendre en compte la protection de l environnement. Quelques exemples : la première usine de traitement des déchets ménagers de l île est construite au Port. Elle produit du compost utilisé à l entretien des espaces verts de la ville : implantation d une première unité de compostage des déchets verts avec les boues de l usine de traitement des eaux usées. Le compost obtenu sert également pour les besoins des espaces verts : la municipalité portoise lance une étude sur la réutilisation des eaux usées (après traitement) pour l irrigation des espaces verts et pour certains besoins industriels. Ce dossier sera retardé pour des raisons administratives d ordre sanitaire : le conseil municipal adopte une «charte vélo» et un schéma directeur vélo en : relance des études pour la réutilisation des eaux usées appuyées par la signature d une convention avec l Observatoire Régional de la Santé pour le suivi sanitaire : Le Port est la première commune de l île à voter un programme de développement durable de «ville solaire» qui consiste à lutter contre les effets du changement climatique essentiellement en privilégiant les énergies renouvelables, en l occurrence le solaire, afin de tendre vers l autonomie énergétique : implantation de récifs artificiels sur le littoral pour la valorisation des fonds marins et la relance de la pêche côtière : la Ville signe une charte de réduction de la pollution lumineuse pour la sauvegarde d oiseaux endémiques (Pétrels de Barau, Puffins de bâillon) : étude menée sur le potentiel représenté par l Énergie Thermique des Mers (ETM) : lancement de l opération «Ravine à Marquet, quartier solaire». Début des travaux de réhabilitation et d extension de la station d épuration des eaux usées (Port-Possesson). PERMANENCES Pendant la durée de l opération jusqu au 31 décembre, des permanences se tiennent tous les mardis dans la maison de quartier de la cité Ravine à Marquet de 8h à 12h et de 13h à 16h. Sur place, des agents du CCAS de la Ville du Port et des techniciens de l ARER sont présents pour des conseils et pour un accompagnement dans les démarches d acquisition. LE PORT SA MÉM MÉM / SEPTEMBRE 2009 PAGE 3

4 ULTURE CULTURE CULTURE URE CULTURE CULTURE CULTURE CULTU LTURE CU TURE CUL Musique CULTURE LE ZÉNITH AU PORT, LE PORT AU ZÉNITH! CULTURE Dans un peu moins de cinq ans, Le Port disposera d une salle de concert d envergure nationale, voire internationale. Le Port aura son Zénith. Plus petite commune de l île, Le Port est souvent cité entre autres pour ses équipements et ses événements culturels : le Kabardock, le Théâtre sous les Arbres, la Halle des Manifestations, le Pull up Da, l institut de l image de l océan Indien, la médiathèque Benoîte Boulard, le Village Titan centre culturel, le Festival International du Film d Afrique et des Iles, etc. Au Port, ça bouge En approuvant la construction d une salle de type Zénith, le conseil municipal démontre une fois de plus sa volonté en matière de politique culturelle. Zénith, kosasa? Le Zénith est un concept de salle de concert de qualité professionnelle spécialement adapté à tous types de musiques, particulièrement les musiques actuelles. Il ne s agit pas seulement d un projet ambitieux pour la ville mais aussi pour La Réunion qui ne possède pas actuellement d équipements de grande capacité réellement conçus pour accueillir les spectacles de musique dans de bonnes conditions. Les lieux qui font office de salle de spectacle ne correspondent pas aux conditions techniques et de confort permettant la mise en valeur des grandes manifestations de chanson, de variété et de spectacle vivant en général ; ou alors leur capacité d accueil est limitée. La formule Zénith permet donc de passer à un stade des plus professionnels où les conditions d accueil des artistes et du public sont optimisées. En effet, le label Zénith est octroyé par le ministère de la Culture et est garant d un outil de qualité. Pour bénéficier de ce fameux label, les salles doivent respecter un cahier des charges qui précise certaines normes professionnelles, tant sur le plan de la conception et de la construction, que sur le plan de l exploitation. La formule retenue par la Ville du Port est une salle Zénith modulable de places, associée à un espace en plein air qui peut recevoir jusqu à personnes au total. 70 % des activités doivent être consacrées à des spectacles musicaux et 30 % à des événements de type congrès, soirées de gala, manifestations sportives, etc. Il existe actuellement 17 Zénith en métropole (Paris, Montpellier, Pau, Nancy, Caën, Orléans ) et deux projets en outre-mer : Le Lamentin en Martinique et Le Port. Des équipements complémentaires Du Kabardock au Zénith, en passant par les petites salles de secteur, la Ville du Port conforte ainsi son réseau de L ORIGINE DU ZÉNITH lieux voués au spectacle vivant et en particulier à la musique. Une démarche que Paul Mazaka, directeur des affaires culturelles de la Ville du Port, résume ainsi : «Le Zénith est une salle de diffusion de spectacles conçue pour accueillir de façon professionnelle et optimale les artistes et les spectateurs. Il viendra en complément du Kabardock, dont les missions premières sont l accompagnement, le soutien aux artistes, la mise à disposition de salles de répétition, les résidences d artistes Sans aucun esprit de rivalité. Il s agit vraiment de compléter l offre culturelle sur le territoire.» Concevoir une salle spécialement adaptée pour tous types de musique, particulièrement les musiques actuelles ; voilà résumé en quelques mots le concept «Zénith». Cette idée simple se concrétise avec deux architectes (Philippe Chaix et Jean Paul Morel) qui, en collaboration avec des professionnels du spectacle (Daniel Colling et Daniel Keravec), inventent le «Zénith». Le public ne s y trompe pas : il en fait aussitôt le lieu incontournable de ces musiques puisque, conçu au départ comme prototype temporaire, le Zénith de Paris, situé sur le Parc de la Villette, est toujours aussi vivace 17 ans après son lancement. PAGE 4 LE PORT SA MÉM MÉM / SEPTEMBRE 2009

5 Photo : archives Ville Photo collection privée. CULTURE Musique LA MIZIK DANN PORT La musique au Port : petite chronique en accéléré Dès le début de l histoire de la Ville du Port, la musique occupe une grande place. Le maloya, bien sûr, la pratique du moringue qui s accompagne de percussions, le séga, mais aussi les fanfares, les orchestres de bal, les chorales La musique a toujours été présente dans les moments importants de la vie portoise. En tête des défilés, lors des grands mouvements revendicatifs politiques et syndicaux qui ont jalonné le passé de la cité portoise, les musiciens formaient le premier rang : cuivres, accordéons, tambours, etc. Ils donnaient le tempo. Aujourd hui, ce ne sont plus les mêmes, mais ils sont toujours là avec kayanm et percussions Ils donnent toujours le tempo. Manifestation en musique. Au 1 er rang, les cuivres et l accordéon marquent le tempo. Derrière les musiciens, sous la banderole centrale, la silhouette de Léon de Lépervanche, syndicaliste charismatique et maire du Port de 1945 à Docker musicien, devant le bar de Paula. Les bars de la cité maritime étaient aussi des lieux de rendezvous où les musiciens, «joueurs de bouche» et chanteurs se produisaient pour un public acquis. On jouait de la musique aussi au marché couvert, au cinéma Casino, au club de la Douane, dans les cours et les «sal vèrt». Bref, dans tous les lieux qui accueillaient des bals. Chaque rassemblement, chaque fête, chaque kermesse, chaque manifestation étaient des «prétextes» tout trouvés «pou fé gazouy la po tanbour». Cette tradition s est perpétuée de génération en génération. La grande époque des orchestres de bal a été particulièrement glorieuse avec des formations qui ont marqué les esprits : Jazz des Iles, Les Lynx, Les Desperados, Les Glous Glous, Les Luxians, etc. Il s agissait le plus souvent de formations familiales parmi lesquelles on peut citer les familles Esther, Baptiste, Rocheland, Aubert, Lucian, Payet, Arzeux, Lesfrith, Esparon, Erima dit «Koundann», et bien d autres encore De nombreux musiciens, dont certains sont toujours actifs, ont hérité directement du savoir-faire de ces orchestres qui officiaient également à l occasion des mariages ou autres fêtes familiales. La reconnaissance, ou «re-naissance», du maloya est aussi le fruit de luttes politiques menées de longue date par le Parti Communiste Réunionnais. De même, certains artistes locaux ont-ils trouvé au Port un espace d expression engagée, un espace d expression libre, lorsqu ils étaient accueillis par exemple au foyer de la ZUP ou à la fête annuelle de Témoignages. La fête de Témoignages au Port s est imposée pendant de nombreuses années dans le paysage culturel réunionnais comme un des seuls (pour ne pas dire le seul) rendez-vous régulier marquant pour les amateurs de musique. On y retrouvait des formations locales de qualité et l on y découvrait des artistes de stature internationale comme Salif Keita, Doudou N Diaye Rose, le violoniste Didier Lockwood, Steel Pulse, les Tambours du Burundi, Cheb Kader, etc. Dans de nombreuses familles portoises, la tradition du «servis maloya» est restée fortement suivie, de même qu il n est pas rare, au hasard des rues, de voir encore des «sal vèrt» aménagées comme dann tan lontan. Les nouvelles générations se sont emparées avec conviction de cet héritage en même temps qu elles exploraient des pistes aux sonorités novatrices : jazz-rock, reggae, hip-hop, sound-system, etc. Le monde associatif a lui aussi participé activement à cet engouement général pour la musique. En 1983, la création par Alain Séraphine de l association Village Titan ouvre des perspectives inédites et originales à la musique au Port. Par exemple, dès l année suivante, Village Titan édite avec Alain Gili la désormais célèbre cassette «Mangé pou le cœur» d Alain Peters (avec livret et affiche). Cette cassette avantgardiste, aujourd hui quasiment introuvable, est devenue un véritable trésor du patrimoine culturel réunionnais. En 1991, lorsque la Ville du Port inaugure la médiathèque Benoîte Boulard, un grand kabar se tient sur le parvis. Cette médiathèque, symbole de la culture vivante, porte le nom emblématique d une chanteuse populaire : Benoîte Boulard. Ainsi la Ville du Port marque-t-elle doublement son attachement à la culture réunionnaise en général et à la chanson et à la musique en particulier. D autres associations oeuvrent sur le territoire portois pour le développement de la musique. En 1998, le Club F42 voit le jour et s emploie à apporter aux groupes et musiciens un accompagnement notamment technique (studios d enregistrement, de répétition, etc.). En 1999, Village Titan crée, à travers son centre culturel, des écoles de pratiques artistiques diverses dont une école de musique. Depuis 2004, une nouvelle page de l histoire de la musique au Port s écrit au quotidien avec l ouverture d un équipement unique dans l île : le Kabardock. Le Kabardock offre aux musiciens et amateurs de musique des conditions exceptionnelles et réunit, en un seul espace, des outils performants : salles de spectacles, auditorium, café-concert, studios d enregistrement et de répétition, etc. Au Port, la musique s impose donc comme un moyen d expression qui puise son énergie à travers ses racines ancestrales tout en s ouvrant à de nouvelles tendances. Avec le futur Zénith, la Halle des Manifestations, les salles du Kabardock, les centres d animation de secteur bientôt au nombre de quatre, les espaces publics, la Ville du Port offre un choix particulièrement complet de lieux aux capacités multiples pour les spectacles vivants. Tout est en place pour que continue de prospérer la tradition musicienne et que se développent de nouveaux projets. CULTURE CULTURE CULTURE CULTURE RE CULTURE CULTURE CULTURE CUL LTURE CULTURE CULTURE LTURE CULTURE URE CU LTUR ZISTOIR LA MIZIK DANN PORT : DE-TROI SOUVNIR (i ginye pa di tout ) 22 avril 1895 : la Pointe des Galets est érigée en commune et se nomme Le Port. 8 mars 1913 : réception des travaux de la nouvelle mairie, un bâtiment avec un étage couvert de bardeaux. On y donnera des bals pendant de nombreuses années. Décembre 1934 : le nouveau marché ouvre ses portes au public. Il a été construit à l'emplacement du vieux marché détruit par le cyclone de février Le marché est un véritable lieu de vie et de rencontres. On y tient des meetings politiques et le week-end, on y organise des bals grillés. 1 er mai 1937 : pour la 1 re fois à La Réunion, le 1 er mai est un jour chômé (et payé). Cela vaut bien un bal populaire au marché! 11 août 1945: capitulation du Japon. Le lendemain, dimanche 12 août, une grande fête est organisée au Port avec un bal populaire au marché. 20 mai 1976 : ouverture d un nouveau cinéma au Port, le «Studio Labourdonnais». Bien des années plus tard, ces murs accueilleront le Kabardock : le groupe Zordi voit le jour et s illustre dans un registre novateur de «séga-maloya», créant une nouvelle dynamique. Cette aventure musicale se prolonge à travers des actions telles que la programmation au CASE de la Rivière des Galets d artistes et de formations comme par exemple Gramoun Lélé et Baster : création de l'association Village Titan. La Ville du Port et l État signe la première convention culturelle : édition de la cassette «Mangé pou le cœur» d Alain Peters, par Village Titan et Alain Gili. Janvier 1991 : début du chantier de construction de la Halle des Manifestations. Novembre 1991 : ouverture de la Halle des Manifestations (capacité d'accueil : à personnes). 19 décembre 1991: inauguration de la médiathèque Benoîte Boulard. Un grand kabar est organisé sur le parvis. 28 juillet 1993: décès de Noël René, peintre, musicien, poète, écrivain 11 mai 1994 : kabar organisé par la Ville du Port à la SIDR pour fêter la victoire de Nelson Mandela : l association Village Titan se scinde en deux entités distinctes : d un côté Village Titan centre culturel, de l autre l Institut de l image de l océan Indien (ILOI). Village Titan centre culturel développe ses activités à travers un concept d écoles artistiques et d ateliers : danse, musique, cirque, Beaux-Arts marmailles, tandis que l ILOI concentre ses activités sur la filière image et les nouvelles technologies. La même année, à la médiathèque Benoîte Boulard, on inaugure les sections musithèque et vidéothèque : ouverture du Kabardock, espace voué à la musique et aux musiciens. Etc. LE PORT SA MÉM MÉM / SEPTEMBRE 2009 PAGE 5

6 ORTRAIT PORTRAIT PORTRAIT PORTRAI RAIT PORTRAIT PORTRAIT PORTRAIT POR PORTRAIT PORTRAIT POR IT PORTRAIT POR RTRAIT POR TRAIT POR PORTRAIT Christine Cavane UNE PORTOISE AU PAYS DES GAZELLES Photos : Laurent Zitte En juillet dernier, parmi concurrentes, la Portoise Christine Cavane a défendu les couleurs du Port en Afrique du Sud dans une course de 10 km. Rencontre avec une jeune athlète au parcours jalonné de succès. Afrique du Sud, Durban, le 26 juillet dernier, il est 10h. Sur la ligne de départ du «Spar ladies Challenge», concurrentes s apprêtent à s élancer dans une course de 10 km sur autoroute. Parmi elles, il y a l athlète portoise, Christine Cavane, sélectionnée pour représenter la ville du Port dans cette prestigieuse compétition. Pour la Portoise, il s agit d une première grande épreuve depuis de longs mois d absence dus à une déchirure à la cuisse. Mais difficile pour elle de refuser pareille invitation, difficile de dire non à une compétition surtout internationale. L enjeu est de taille : il s agit de se mesurer à des coureuses professionnelles, un défi que la Portoise entend bien relever. Alors, Christine part confiante par rapport à ses compétences mais aussi et surtout confiante dans son mental. Elle est là pour gagner, tout simplement! Avec un chronomètre de 40 minutes et 52 secondes, et parmi athlètes, elle se hisse à la cinquantième place! Un exploit! À ajouter à un palmarès déjà fort impressionnant : championne de cross par équipe de l océan Indien en 1999, 12 fois championne de cross de La Réunion, 6 fois championne de La Réunion sur m et 800 m, sélectionnée pour les Jeux de l océan Indien, 1 re féminine des 10 km nocturne du Port en 2008 La liste est longue! Une main de fer dans un gant de velours Il ne faut pas se fier aux apparences. Malgré sa silhouette menue, son allure faussement décontractée, son petit 1,55m et son éternel sourire tranche papaye, ce petit bout de femme est doté d une volonté de fer! C est une battante. Il lui faut toujours aller plus loin, plus haut, plus vite. Une devise qu elle met en pratique aussi bien dans le sport que dans la vie. À 34 ans, qu est-ce qui fait encore courir Christine? «L envie de gagner, de toujours se surpasser, de toujours faire mieux et surtout de ne jamais rien considérer comme acquis. Certains ne peuvent pas se passer d alcool, d autres de cigarettes, ma drogue à moi c est la course.» Un entraînement auquel elle s astreint 5 à 6 fois par semaine à raison de deux heures à chaque fois. Diplômée d un monitorat régional et fédéral en option demi-fond, elle essaie de transmettre sa passion aux jeunes du club d athlétisme USPGA, un peu à la manière d un passage de flambeau. Dans sa famille, la relève est quasiment assurée, ses filles, Noémie et Djamilya, 9 et 4 ans, s entraînent régulièrement avec leur championne de maman et ont même déjà remporté des titres. Il y a de la graine de championne dans l air. Pour les 10 km nocturne de la Ville du Port et dans le cadre du jumelage entre Le Port et Durban, le 19 septembre, deux athlètes sudafricaines ont été invitées à participer à la course, malheureusement sans Christine, qui sur ordre du kiné, est en repos forcé pour cause de blessure. Mais pas d inquiétude à avoir, sa brillante carrière sportive ne s arrêtera pas là parce que comme elle le dit elle-même: «Courir pour moi c est vital, c est dans la peau, c est dans le sang.» PAGE 6 LE PORT SA MÉM MÉM / SEPTEMBRE 2009

7 PROJET DE VILLE Ouverture sur la mer VILLE ET PORT, LA VILLE EST PORT PROJET DE VILLE PROJET DE VILLE PROJE DE VILLE PROJET DE VILLE PROJET DE V T DE VILLE PROJET DE VILL ET DE VILLE PRO PROJET D Le programme «Ville et port, la ville est port» offre une part de rêve, celle sans laquelle toute entreprise est vaine. Petit rappel des faits 2 décembre 1971 Le conseil municipal de Paul Vergès adopte un plan d urbanisme directeur qui deviendra une référence dans l histoire portoise puisqu il définit les grandes orientations de la politique à mettre en œuvre et qu il influence toujours le développement de la ville. Ce plan définit cinq axes : changer le climat par la végétalisation ; redonner aux Portois accès à la mer ; bâtir une ville dans son ensemble de manière réfléchie et cohérente ; définir un schéma de circulation simple et efficace, développer des zones d activités en harmonie avec le milieu urbain. Redonner aux Portois accès à la mer Cette orientation, définie il y a près de 40 ans, a inspiré le programme «Ville et port, la ville est port» dont les objectifs sont de : recréer des liens fonctionnels, économiques et affectifs entre la ville et le vieux port de la Pointe-des-Galets, relier l entrée de ville au vieux port, grâce à une avenue partant du rond-point de la Rose-des-Vents et traversant la ville d est en ouest : le mail de l Océan ; réhabiliter le quartier commerçant, coeur historique de la ville ; favoriser le développement dans divers secteurs : économie, formation, aménagement, recherche, nouvelles technologies, loisirs, tourisme, commerce, pêche, plaisance, culture, patrimoine, etc. Il s agit de restituer à la cité sa vocation de ville-forum tournée vers la scène maritime, de ramener de l activité dans le vieux port pour en faire un pôle d attraction : gare maritime, darse de grande plaisance, escale et accueil de croisières, hôtel, restauration, résidences, plateforme d innovation et de recherche, grande pêche, etc. La reconversion du vieux port de la Pointe-des-Galets permettra à la ville d être à nouveau en osmose avec les activités maritimes et portuaires, tout en poursuivant son développement économique, social et culturel. 1 er mars 2000 Une charte, signée par l État, la Région, le Département, la Chambre de Commerce et d Industrie de La Réunion (CCIR) et la Ville, définit les conditions pour que le projet «Ville et port, la ville est port» aborde une phase opérationnelle. Au- delà des enjeux locaux, ce projet implique un rayonnement à l échelle de l océan Indien. Bord de mer : des espaces se libèrent Les activités étant transférées au nouveau port, des espaces se libèrent dans le vieux port. Le dégagement progressif de la zone industrielle n 1 et le démantèlement de la centrale EDF ouvriront des opportunités d urbanisation et de développement économique et amélioreront sensiblement le cadre de vie. Le littoral Nord, rendez-vous favori des sportifs et des pique-niqueurs, bénéficiera de nouveaux travaux : aménagement et protection contre la houle. «Ville et port, la ville est port», c est aujourd hui! Photos : IPR Suite à la livraison de la darse de grande pêche, le nouveau port de pêche industrielle est en service, dans l enceinte du port de la Pointe-des-Galets : chantier de la darse de grande plaisance. 23,8 millions d euros HT. Financement : Europe, État, Région, Ville, communauté d agglomération du Territoire de la Côte Ouest (TCO). Dossier de création de la Zone d Aménagement Concerté (ZAC) approuvé. LE PORT SA MÉM MÉM / SEPTEMBRE 2009 PAGE 7

8 20 LE CALENDRIER DES MANIFESTATIONS 4 OCTOBRE Débuté en septembre et jusqu au 4 Festival International du Film d Afrique et des Iles au Casino, au Hangar et au Théâtre sous les Arbres Débuté en septembre et jusqu au 9 Exposition d artistes de l UDAR (aquarelle, peinture à huile, sculpture sur galets et sur bois) à l Office Municipale des Sports/espace Françoise Mollard Débuté en septembre et jusqu au 15 Exposition BD et Patrimoine avec le C.A.U.E à la Médiathèque Benoîte Boulard 3 Concert de Tribeqa (1 re partie Seb the player) au Kabardock Café à 21h 7 Conférence organisée par l Association Ensemble pour Promouvoir l Inter-culturalité sur le thème de l athéisme à la Médiathèque Benoîte Boulard à 18h Du 8 au 11 Salon du Bâtiment à la Halle des Manifestations du Port 9 Cross du Collège Oasis au Complexe Sportif Oasis de 8h à 12h 9 «Ça tourne encore», Stand up pour la Terre avec Pato au Théâtre sous les Arbres à 20h30 10 Concert d André Robèr au Kabardock à 21h 10 «Prévert.com» avec la Compagnie Tangente oblique au Théâtre sous les Arbres à 20h30 du 12 au 21 Centre de loisirs sans hébergements avec Farfar. Thème : «Marmaye, gramoune, le respect des cultures et des générations» à la Rivière des Galets 14 Dans le cadre de la Semaine Bleue, séance de gymnastique adaptée, séance de cinéma avec Farfar à la Rivière des Galets à partir de 14h 16 «Vagues plurielles» danse, de Sylvie Robert et Nadjani avec Danyel Waro au Théâtre sous les Arbres à 20h30 16 et 17 Concert du groupe Manyan au Kabardock à 21h 17 Carte Blanche musicale à Frédéric Piot au Théâtre sous les Arbres à 20h30 17 et 18 Championnat de La Réunion de Canne de combat au CSM avec le Comité Régional de canne de combat de 8h à 18h du 19 au 31 Exposition Tram Train avec la SR21 à la Médiathèque Benoîte Boulard 21 Matinée Jeux lontan, expositions et démonstrations de savoirs-faire, ateliers de percussions et de moringue avec Farfar à la Rivière des Galets 22 Carte Blanche musicale à Gautier au Théâtre sous les Arbres à 20h30 23 Concert de En Gren kouler au Kabardock Café à 21h 23 «Ca tourne encore», Stand up pour la Terre avec Pato au Théâtre sous les Arbre à 20h30 23 Somen Kréol 24 «Urban Athlé» au Complexe Sportif Ary Payet avec l USPG Athlétisme de 18h30 à 21h30 24 «Cosmétique de l ennemi» d après Amélie Nothomb avec Jean Luc Malet et la Compagnie Fanal Théâtre au Théâtre sous les Arbres à 20h30 25 Compétition de Tir à l Arc au Complexe Sportif Albius avec les Archers Portois de 7h à 13h alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di pa alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou Salon du Bâtiment Conférences Expositions Festival Danse et Docks Compétitions sportives Danse Concerts «Urban Athlé» alé part Page 8 - Le Port sa mém mém / SEPTEMBRE 2009 alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou

9 09 OCTOBRE / NOVEMBRE / DÉCEMBRE 30 Carte Blanche à Gaby Lai-Kun au kabardock Café à 21h 30 «Défunts animés» théâtre avec Jérôme Vallot et «Veillée zistoir fête des morts» contes avec Ketty Lisador au Théâtre sous les Arbres à 20h30 4 NOVEMBRE 1 Repas et animations pour les SDF et les plus démunis de l ouest avec Jeunesse en Mission et le Comité des Chômeurs du Port, au centre d animation du cœur saignant 3, 6 et 7 «Œdipe» d après Sophocle une production Acta au Théâtre sous les Arbres à 20h30 Du 6 au 8 Courses avec le Week end Cross Parc Boisé Du 9 novembre au 4 décembre Exposition de Sully Palma (sculpture métallique) et de Patrick Lafosse (bonzaï) 13 «Organique Impulsion» danse, création de Nadjani au Théâtre sous les Arbres à 20h30 14 Concert de Stanley Kent (1 re partie Kalouban) au Kabardock à 21h 14 Carte Blanche musicale à Létoyo au Théâtre sous les Arbres à 20h30 20 Concert de Casse brique et Thermoboy au Kabardock Café à 21h 20 et 21 L affaire Caméléon d Alexis Palazzotto, création Théâtre et accordéon, Production Acta au Théâtre sous les Arbres à 20h30 Du 22 au 29 Voile avec «Round Creolia 2009» 26 et 27 Festival Danses et Docks au magasin D2 sur les quais avec le Kabardock à 21h 27 «Urban Athlé» Place des Cheminots avec USPG Athlétisme de 18h30 à 21h30 Du 27 novembre au 6 décembre Foire Internationale des Mascareignes à la Halle des Manifestations Organisation de la SEM GEM Port des Mascareignes Du 28 au 30 Fête de la Ville 4 DÉCEMBRE 2 et 5 «Médina» Théâtre pour petits et grands avec Mounawar et Virginie Bernard au Théâtre sous les Arbres. Le 2 à 18h30 et le 5 à 20h30 4 Concert de Urbain Philéas (1 re partie Zambavil) au Kabardock Café à 21h 4 «Figir d fami» de Sergio Grondin - conte et théâtre au Théâtre sous les Arbres à 20h30 5 Danses en l R au magasin D2 sur les quais avec le Kabardock à 21h 11 Caravan Palace (1 re partie Ozz Trio) au Kabardock à 21h 11 Carte Blanche musicale à Alix Sellambron au Théâtre sous les Arbres à 20h30 12 Beat Torrent DJ Zebra Magasin D2 sur les quais avec le Kabardock à 21h 19 Célébration de l abolition de l esclavage rtou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou di ou Exposition Tram-Train Somen kréol Théâtre Foire internationale des Mascareignes Fête de la Ville Festival International du Film d Afrique et des IIes lé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou Le Port sa mém mém / SEPTEMBRE Page 9 alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou

10 DUCATION EDUCATION EDUCATION EDUC TION EDUCATION EDUCATION EDUCATIO N EDUCATION EDUCATION EDUC EDUCATION EDUC DUCATION EDUC ATION EDUC Classes de ville ÉDUCATION ZORDI, MI SAVA WAR ODLA Amener un enfant à devenir un citoyen de sa ville, tel est l objectif de l opération «classes de ville». Grâce à ce travail pédagogique et original, plus de 250 élèves des écoles du Port sont allés, au cours de l année scolaire dernière, à la découverte des quartiers, des habitants et des associations de la ville. C est en 2004 que la municipalité portoise, en partenariat avec l Éducation Nationale, expérimente pour la première fois à La Réunion, le dispositif «classes de ville» ou «classes permutées». Le principe: des classes issues de différents secteurs de la cité échangent leurs lieux de travail et partent à la découverte de la ville, de son histoire, de ses habitants, de ses associations, de ses équipements En multipliant les échanges avec les acteurs de la ville, qu ils soient issus du monde associatif, municipal, artistique, culturel, sportif, cultuel ou encore économique, ils apprennent à mieux connaître la vie de leur cité et de ses habitants. L école leur donne ainsi l opportunité de devenir des acteurs citoyens de demain. Travailler tout en s amusant Dans cette action, l articulation entre les visites sur le terrain, les travaux de recherche, les entretiens, les prises de notes et les productions d écrits, est concrète. Les élèves prennent ainsi conscience de la réalité de la ville et découvrent par là même une méthode de travail originale et motivante. Quoi de plus amusant? Chaque année, l action principale des classes de ville porte sur un thème d actualité : ainsi, l année dernière, les enfants ont travaillé sur le développement durable en lien avec le projet «Le Port, ville solaire». Ils ont visité, entre autres, le jardin biologique, le cimetière paysager, le Village Titan. Ils sont allés ensuite à la rencontre des personnes Âgées de l Opiapa (Organisation Portoise d Information et d Aide aux Personnes Agées) qui leur ont raconté leur vie au même âge. Ils ont aussi découvert l œuvre d Alain Peters, le grand poète- chanteurmusicien, grâce à l artiste portois Daniel Pader. Au travers de tous ces échanges, les enfants ont aiguisé leur sens artistique, leur regard sur la cité, leur faculté d analyse. Ils ont expérimenté des valeurs essentielles comme la tolérance, la solidarité ou encore la richesse de la parole des anciens. Ces travaux de découverte sont restitués en fin d année scolaire lors d une matinée festive, avec une exposition des différents sites visités, un film retraçant les étapes de cette expérience et la réalisation d un petit journal. «Classes de Ville» est un véritable projet qui a pour vocation de faire de l enfant un citoyen attentif, dès son plus jeune âge, au monde qui l entoure. PAGE 10 LE PORT SA MÉM MÉM / SEPTEMBRE 2009

11 AMÉNAGEMENTS A NAGEMENTS AMÉNAGEMENTS AMÉNAGEME EMENTS AMÉNAGEMENTS AMÉNAGEMENT GEMENTS AMÉNAGEMENTS ÉNAGEMENTS AMÉ Pointe-des-Galets UN PORT TOURNÉ VERS LE FUTUR À l exception de la petite pêche côtière pratiquée à divers endroits du littoral de l île, l essentiel de l activité pêche réunionnaise se concentre au port de la Pointe-des-Galets. Afin de répondre aux besoins grandissants de ce secteur, la construction d une nouvelle darse dédiée à la pêche industrielle s est révélée nécessaire. Après de nombreux mois de travaux, le nouveau port de pêche a finalement été inauguré en début d année. Après s être longtemps cantonné à la petite pêche traditionnelle, le secteur de la pêche réunionnaise connaît, depuis deux décennies, une forte croissance avec un important potentiel de développement. Les produits de la mer sont devenus la deuxième recette d exportation de l île après le sucre. La marge de manœuvre est importante puisque les captures réalisées par La Réunion représentent moins de 1 % de l ensemble des prises dans l océan Indien soit 8265 tonnes sur un total de 9,4 millions de tonnes. Pour accompagner ce développement, la concession portuaire a investi dans un programme de modernisation de ses équipements. La Chambre de Commerce et d Industrie de La Réunion a donc intégré, dès 1999, sur la base d un schéma directeur portuaire, la construction d une nouvelle darse de pêche dédiée à la pêche industrielle. Les travaux incluant des dispositifs d aménagement et des superstructures ont démarré en avril Un outil performant Inauguré en début d année, le port de pêche industrielle de la Pointe-des-Galets est devenu un véritable port de pêche. Il dispose désormais de 500 m linéaires de quai pour la grande pêche et de 600 m linéaires pour les pêches côtière et au large. Deux postes sont équipés pour le débarquement de bateaux de grande pêche (140 m linéaires) et quatre postes pour le débarquement des bateaux de pêche côtière et au large (80 m linéaires). Il est à noter qu une attention particulière a été portée aux réseaux d eau et aux traitements des déchets afin de réduire l impact environnemental de ce nouvel espace portuaire qui se doit d être aussi un lieu agréable. De plus, connecté en milieu urbain, la darse a une fonction de vitrine de la filière pêche à destination de la clientèle locale. Le modernisation de ses installations permet à ce port de pêche d augmenter la capacité d accueil, d améliorer le respect de la chaîne du froid et ainsi d encourager la filière pêche avec en perspective une meilleure valorisation des ressources halieutiques. COMBIEN ÇA COÛTE? 36,5 millions d euros (soit 58,18 % de l union européenne, 6 % de l État, 16,16 % de la Région, 19,64 % de la CCIR). LE PORT SA MÉM MÉM / SEPTEMBRE 2009 PAGE 11

12 IE MUNICIPALE VIE MUNICIPALE VIE MUNICIP IPALE VIE MUNICIPALE VIE MUNICIPALE E VIE MUNICIPALE VIE MUNICIP L MUNICIPALE VIE MUNICIP ALE VIE MUNICIP VIE VIE MUNICIPALE Chantier PETITE MAIRIE DEVIENDRA GRANDE... Construit en 1913, l hôtel de ville du Port va subir, d ici peu, d importants travaux de rénovation et d extension. En effet, de par l accroissement de la population portoise et le développement de l activité municipale, ces travaux se révèlent être une réelle nécessité. L achèvement du chantier devrait voir la création d un véritable pôle administratif. Inaugurée il y a presque un siècle, la mairie du Port est devenue au fil des années un véritable lieu de vie avec ses moments de joie et de fête, ses épisodes flamboyants mais aussi ses heures plus sombres. Grâce à son histoire, à son architecture, le bâtiment fait partie intégrante du patrimoine de chaque Portois. Seulement aujourd hui, un constat s impose : l actuel hôtel de ville ne permet plus de répondre aux besoins des habitants de la cité portuaire. «La poursuite de la progression démographique et le développement des activités municipales nous ont amenés, depuis quelques années, à travailler sur la réorganisation des services dans le cadre de l extension de l hôtel de ville, explique Jean-Yves Langenier, le maire du Port. Nous abordons aujourd hui la phase préopérationnelle de ce programme qui va nous permettre non seulement de maintenir mais surtout d améliorer un niveau d accueil de qualité pour les administrés portois. Par ailleurs, l extension et la rénovation de l hôtel de ville s inscrivent dans le cadre du projet Ville et port puisque le quartier de la mairie connaîtra d importants aménagements notamment avec la création d une place publique la place de la mairie qui permettra de relier la place des Cheminots aux bassins portuaires.» Locaux trop exigus, services municipaux dispersés dans divers bâtiments, capacité d accueil limitée sont donc quelques unes des raisons qui expliquent l urgence d entreprendre des travaux de rénovation et d extension de la mairie. Afin de permettre un développement harmonieux, les agrandissements vont consister à adjoindre à l actuel hôtel de ville, un autre bâtiment dont l architecture conciliera à la fois modernité, sobriété et préservation de ce patrimoine historique. Un ensemble de passerelles reliera les deux parties. D ici août 2011, c est un véritable pôle administratif efficace et fonctionnel qui devrait voir le jour. À noter, également que ce projet de réhabilitation et d extension de l hôtel de ville du Port répond aux préconisations des outils PERENE (performance énergétique des bâtiments) et s inscrit dans une démarche Haute Qualité Environnementale. PAGE 12 LE PORT SA MÉM MÉM / SEPTEMBRE 2009

13 VIE MUNICIPALE MUNICIPALE VIE MUNICIPALE VIE MUNICIP LE VIE MUNICIPALE VIE MUNICIPALE VIE LE VIE MUNICIPALE VIE MU ALE VIE MUNICIPAL ALE VIE M MUNIC OUBLI PA SA! 22 avril 1895 : habitants, création de la commune de Le Port. La mairie est installée dans une modeste case louée 100 F/mois à M. Esther Voté. Juillet 1909 : le conseil municipal décide d emprunter F pour financer la construction de la nouvelle mairie ainsi que l achat du terrain. 14 juillet 1911 : inauguration de la nouvelle mairie. 4 septembre 1911 : pour la première fois, le conseil municipal se tient dans la nouvelle mairie. 21 décembre 1911: les services municipaux s installent à l étage de la nouvelle mairie. 8 mars 1913: réception définitive des travaux de la mairie, un bâtiment avec un rez-de-chaussée et un étage au toit recouvert de bardeaux, qui accueille également le commissariat de police et la perception. Des annexes seront ajoutées à l arrière, notamment une maternité, des locaux techniques et quelques cellules où l on amène les personnes trouvées ivres sur la voie publique : l étage de la mairie et une salle du rez-de-chaussée sont utilisés pour scolariser les garçons de la commune : habitants, travaux d agrandissement de la mairie jusqu en Le bâtiment comporte alors trois niveaux ainsi qu une terrasse sur le toit : habitants, construction de la mairie annexe de la Rivière des Galets : nouveaux travaux d agrandissement de la mairie, un 3 e étage est ajouté à l édifice qui comprend depuis quatre niveaux. Mars 1993 : ouverture de deux mairies annexes, à la Zup et à la Sidr. 28 juin 2001: habitants, le conseil municipal approuve le programme d extension et de réhabilitation de l hôtel de ville LE PORT SA MÉM MÉM / SEPTEMBRE 2009 PAGE 13

14 ULTURE CULTURE CULTURE URE CULTURE CULTURE CULTURE CULTU LTURE CU TURE CUL CULTURE Soul City LÉGENDE URBAINE Au Port, toutes les formes d arts se côtoient : théâtre, cinéma, image, beaux-arts, danse et musique bien sûr! Et en matière de danse, depuis quelques mois, le hip-hop est à l honneur, notamment avec le groupe de danse Soul City. Halte aux idées reçues, le hip-hop n est pas seulement synonyme de battles, de démonstrations, de défis que se lancent des danseurs, non il peut aussi se montrer créatif, imaginatif, voire audacieux. Le hip-hop est un vrai spectacle de création chorégraphique. De Paris à Johannesburg, grâce au groupe de danse Soul City, le hip-hop portois s exporte de la plus belle des manières au travers d un spectacle de création unique intitulé «Haine Terre Rieur», mis en scène par le chorégraphe Kenji pour les deux danseurs Shany Arzeux et Didier Boutiana. Kenji a voulu témoigner de son expérience en métropole, partagé entre divers sentiments de dualité : son besoin de reconnaissance et sa peur du regard des autres, son besoin d être compris et sa crainte de se livrer, sa nécessité d être proche de ses racines et son désir de s en éloigner Sortir du rêve, danser la réalité Un grand spectacle où émotion et performance physique se mêlent sur des musiques aussi éclectiques que le hiphop, le funk, la salsa et même du Ziskakan. C est en tout L ACCOMPAGNEMENT DU KABARDOCK CULTURE «Haine Terre Rieur» est née sous l impulsion de Kenji et du collectif Soul City. Depuis novembre 2008, cette création chorégraphique est soutenue par la Scène des Musiques Actuelles (SMAC), le Kabardock, qui lui façonne un dispositif d accompagnement d artistes en développement avec le soutien de la DRAC, la Ville du Port, le TCO, la Région Réunion et le Département Réunion. Le projet repose sur le professionnalisme, l aide à la création, à la diffusion et à l encadrement administratif. Photos : Laurent Zitte cas, à chaque fois 40 minutes de pure émotion où «Haine Terre Rieur» transporte le spectateur vers un indéfinissable enchantement. Les corps, les cœurs, la musique parlent de manière universelle que l on soit à la Villette, en Afrique du Sud, à La Réunion À travers ce spectacle, Kenji se dévoile : «Aujourd hui, face à vous, je me confesse. Aujourd hui, je veux sortir du rêve et danser la réalité.» Coup de génie, travail intense, scénario inspiré. Leur réussite est le fruit de tous ces ingrédients réunis. Parce que pour arriver au niveau de maturité de la formation Soul City, rigueur, discipline et entraînement intensif sont indispensables. Le professionnalisme, ça se travaille, cheville au corps plusieurs fois par jour. Grâce à cette philosophie, Kenji, Shany et Didier sont, aujourd hui, danseurs professionnels. Que de chemin parcouru depuis leur adolescence, depuis leurs premiers pas de danse, en 1996, sur le carreau de «Kotur» (lieu mythique pour les danseurs du Port)! La troupe compte aujourd hui 8 danseurs. Et les projets ne cessent d affluer : pas moins de quinze dates sont déjà programmées en métropole pour le spectacle «Haine Terre Rieur» jusqu à la fin de cette année, le battle de l ouest à l Éperon en octobre, «Danse et docks» en novembre pendant les fêtes de la Ville du Port. De beaux spectacles se profilent à l horizon! PAGE 14 LE PORT SA MÉM MÉM / SEPTEMBRE 2009

15 CULTURE Slam GUILLAUME LAPRA : MAUX À MOTS Le Portois Guillaume Lapra, champion de La Réunion 2008 de slam, jongle avec les mots comme d autres avec des balles. Rencontre avec un artiste passionné «Un poète héritier de l art qu on appelle vérité», voici sans doute la façon la plus exacte de décrire le Portois, Guillaume Lapra. Lui qui refuse l enfermement dans une seule identité, il est à la fois rappeur et slameur. Il est artiste urbain. Un artiste qui aime passionnément les mots. Alors, il joue avec les mots à coups de rimes et de figures de style. Il joue avec les mots et il se joue d eux. Au bout de son stylo, au détour d un slam, il touche les gens, souvent consolateur des souffrances des autres, parfois consolateur de ses propres douleurs. «Les mots ont un pouvoir thérapeutique, les dire, c est expulser sa souffrance». Et puis, cette image d artiste torturé, il y croit : «C est souvent du désespoir que naissent les plus belles lumières». Dans les textes de Guillaume, il y a toujours un message d espoir qu il essaie de faire passer. Il y a toujours une leçon à tirer de chaque expérience qu elle soit heureuse ou malheureuse. Le slam : une mise à nu Mais d où tire-il son inspiration? De son vécu, de son histoire, des déceptions amoureuses, des échecs familiaux, de la vie tout simplement, au gré de son regard sur le monde et sur les gens qui l entourent. Grâce au slam, Guillaume en a fait quelque chose de CULTURE CULTURE CULTURE CULTURE RE CULTURE CULTURE CULTURE CUL LTURE CULTURE CULTURE LTURE CULTURE URE CU LTUR «IL MANQUE» Il manque de l amour à la haine De l humour à la peine Des marques à ceux qui traînent Des clefs à ceux qui portent des chaînes Il manque, du respect au courage De la sagesse à la rage De la compassion aux jaloux Il manque trop d choses chez nous À travers les pervers les guerres mes vers s perdent Ce manque me pousse à dire «merde» Peux-tu me dire à quoi ça sert?!!! D être dépendant de la monnaie Au point de pouvoir oublier Peu d choses pas compliquées Telles que le respect Il manque des raisons à nos lois Il manque des gars en bas d chez moi Il manque des sourires aux visages car nous sommes tous les otages D un monde sauvage là ou la rage nous frappe et à n importe quel âge Mais où ce manque a disparu? Est-il dans un champs dans une rue? Il manque des poètes héritiers De l art qu on appelle vérité Dans les congrès trop d lois qu on crée Manque de concret à la télé Alors qu on crie cette injustice Il manque d effectifs aux manifs Si t es d accord alors crie «PEACE»! Pour qu enfin cette vie on la kiffe J rêve d un monde plein d ondes Positives sans qu mon crayon gronde Par la pression de mes phalanges La vie où j loge est un challenge Et à chaque jour où j m allonge J prie l ange Gabriel pour m éclaircir d ce monde étrange Auteur et interprète : Guillaume Lapra Photos : Laurent Zitte constructif, de positif. N estce pas là la mission d un artiste? Apporter plaisir, réconfort et réflexion? Marie- Alice Sinaman et Thierry Jardinot ne s y sont pas trompés en faisant appel à lui pour l écriture d un slam pour la pièce «Miss Fonnkèr», un véritable challenge pour Guillaume qui devait relever le défi d associer humour et slam dans un texte qui valoriserait la femme. Au vu du succès du spectacle, le pari a été relevé de main de maître et la collaboration avec les ténors de la scène humoriste fut, pour Guillaume, une expérience des plus enrichissantes. Il intervient actuellement au sein du centre pénitentier de Domenjod dans le cadre d un atelier d écriture. Il rêve de faire partager sa passion aux jeunes du Port en les formant à l écriture, aux techniques, à la gestuelle, à la maîtrise de la scène. Selon lui, Le Port bouillonne de potentiel, de talents qui cherchent à s exprimer. Devant le public, le slameur se met à nu à travers une performance de 3 minutes sans décor et à capella, en cherchant seulement à exprimer la beauté d un texte, la beauté des mots. LE PORT SA MÉM MÉM / SEPTEMBRE 2009 PAGE 15

16 alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou Sculpture, installation et vidéo Le magasin D2 du port de la Pointe-des- Galets a accueilli l artiste Jean-Claude Jolet du 26 août au 26 septembre. À partir de filets anti-chute de pierres, que l on retrouve notamment sur la route du Littoral, il propose une réflexion, un échange, un regard sur le thème de la protection. Protection physique, protection culturelle, protection cultuelle ou encore spirituelle Une des oeuvres phare de cette exposition est une broderie de Cilaos gigantesque, faite de filets et d acier. FESTIVAL DRAGON BOAT Les samedi 30 et dimanche 31 mai a eu lieu le 1 er Festival de Dragon Boat. Cette embarcation ancestrale vient de la Chine antique accompagnée d une histoire légendaire. Sa pratique s est transformée au fil des années en vrai sport de masse. La manifestation portoise a été organisée par l Association Réunionnaise de DRAGON BOAT. Il y avait au programme des régates organisées dans le port ouest de la Pointe-des-Galets ainsi qu une découverte culturelle autour de la fête traditionnelle chinoise DUAN WU JIE : la fête du Double 5. Le Classement Final : 1. MARIRIZIC 2. SAPEURS POMPIERS DU PORT 3. SANITAIRES O.I. 4. BLOT /5. ARDB-MEDECINS 6. X- TEAM 7. TAIDO RYH FLORE ET HALLE La 14 e édition du rendez-vous des amoureux de belles plantes s est tenu du 29 juillet au 2 août à la Halle des Manifestations. Plus de visiteurs se sont ainsi laissés charmer par les nouveautés florales, les espèces rares voire de collection, les incontournables du jardin créole ou tout simplement les bonnes affaires du salon. Côté animation, la «Nuit de la Fleur» a tenu ses promesses en présentant une séduisante association entre les candidates à l élection de Miss Réunion et les créations florales de stylistes locaux. Le succès a donc été au rendez-vous pour les 80 exposants qui, cette année encore, ont renouvelé leur confiance à la SEM GEM Port des Mascareignes, organisateur de la manifestation. alé di EXPO «PROTECTION RAPPROCHÉE» CONCERT À LA HALLE Le chanteur malien Salif Keita s est produit en concert unique à la Halle des Manifestations le samedi 23 mai. La première partie du concert a été assurée par le groupe local Soul Kmayann. Des sonorités africaines, voire purement maliennes, aux rythmes soul ou encore rock, le voyage a été dépaysant et envoûtant pour les spectateurs. Le concert était le fruit d une collaboration entre la Ville du Port, la Halle des Manifestations et le Kabardock. EXPOSCIENCE La 9 e édition de Expo Science s est déroulé du 18 au 20 juin à la Halle des Manifestations. Ce grand rendez-vous de la culture scientifique avait pour thème Le Développement Durable. Ainsi une trentaine de projets scientifiques réalisés par des jeunes scolaires et étudiants ont été présentés à un public curieux et conquis. Cette année a aussi été l occasion d annoncer que la manifestation serait dorénavant annuelle à la grande satisfaction du milieu scolaire, universitaire ou associatif. C était la «Fèt du Villaz» à La Rivière des Galets du 5 au 9 août dernier. Matinée sportive pour les enfants, sortie en bus pour les personnes âgées, tournoi de pétanque et de foot pour les sportifs, radio-crochet pour les artistes, kermesse, cinéma en plein air et concerts pour tout le monde Personne n a été oublié! Une vraie fête populaire et i n t e r g é n é r a t i o n n e l l e orchestrée par l association FARFAR. Page 16 alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou Le Port sa mém mém / SEPTEMBRE 2009 ACTA ANTENNE RÉUNION TOUR Antenne Réunion, la Ville du Port et le Kabardock ont mis les petits plats dans les grands pour recevoir les Réunionnais qui ont assisté à la soirée «Antenne Réunion Tour Le Port» le 15 mars dernier. Thierry Jardinot, KM David, Tambours des Docks, Lindigo, Ti Le mois de septembre a été riche en programmation au Théâtre sous les Arbres. Vous avez pu assister notamment aux représentations de «Johnny s en va-t-en guerre» d après le film de Dalton Trumbo avec une mise en scène de Michel Brès, à une carte blanche musicale offerte à Tikok Vellaye, au spectacle «Dig Dig» destiné aux tout-petits ou encore à la représentation de la pièce «Le joueur d échec» de la compagnie le Fier Monde. Rappelons aussi que le Théâtre sous les Arbres accueille du 26 septembre au 3 octobre la projection des films musicaux du Festival International du Film d Afrique et des Iles. FÊTE À LA RIVIÈRE DES GALETS. partou Fock, Dominique Barret et aussi : hiphop, slam Un vrai et bon «rougail» qui a installé sur le Littoral Nord une a m b i a n c e populaire, festive et familiale. alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou alé di partou

Transat Jacques Vabre

Transat Jacques Vabre Transat Jacques Vabre La voile et le développement durable Offre Entreprises 20 ème année Du 26 Octobre au 03 Novembre 2013 La Transat Jacques Vabre Un événement nautique incontournable Depuis maintenant

Plus en détail

Decouvrir Reunir Partager

Decouvrir Reunir Partager Decouvrir Reunir Partager + Paris, terre d exploration Notre agence parisienne a fait de la capitale son terrain de jeu en réalisant des programmes de loisirs et des événements sur-mesure destinés aux

Plus en détail

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale Lille du 24 au 26 septembre 2013 74 e Congrès de l Union sociale pour l habitat le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale La préparation et l organisation du

Plus en détail

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com

ANGERS LOIRE TOURISME Service Presse Olivier Bouchereau 02 41 23 50 25 olivier.bouchereau@angersloiretourisme.com DOSSIER DE PRESSE La Ville d ANGERS, Angers Loire Métropole, Angers Loire Tourisme, Angers Expo Congrès et la Chambre de Commerce et d Industrie de Maine et Loire ont décidé de créer à ANGERS un BUREAU

Plus en détail

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15

Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir. Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 Signature officielle du projet Rehabitasystem, Lauréat des investissements d avenir Lundi 19 mars 2012 à 14H 15 «seul le prononcé fait foi» Mesdames et Messieurs les présidents, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Information presse 15 juin 2015

Information presse 15 juin 2015 Le vendredi 12 juin, le PEC a ouvert ses portes Inauguration officielle du Porsche Experience Center Le Mans (PEC) A la veille du départ de la 83 éme édition des 24 Heures du Mans, s est ouvert officiellement

Plus en détail

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE CAFE DD n 6 : Cohésion sociale entre les populations, les territoires et les générations L atelier se déroule à la brasserie au «Cœur de Saint-Brice» de 19 h à 21 h. COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

Plus en détail

Pour un travail mobile, à distance, collaboratif. ClubMelchior

Pour un travail mobile, à distance, collaboratif. ClubMelchior Pour un travail mobile, à distance, collaboratif ClubMelchior Il était une fois...... aux portes des Monts et Coteaux du Lyonnais, Charly a le charme d un village et le potentiel d une ville, situé à 14

Plus en détail

Paris bâtit un programme stratégique de ville intelligente et accélère sur l open data

Paris bâtit un programme stratégique de ville intelligente et accélère sur l open data Paris bâtit un programme stratégique de ville intelligente et accélère sur l open data Dossier de presse Mardi 23 juin 2015 1 Sommaire Edito de Jean-Louis Missika 3 Paris bâtit un programme stratégique

Plus en détail

Pépinière artistique et urbaine

Pépinière artistique et urbaine Pépinière artistique et urbaine Appel à projets Année 2015 Mise à disposition d espaces de travail Locaux et services Accompagnement Structuration et développement Mise en réseau professionnel Réponse

Plus en détail

Concours architectural. Habiter avec la mer

Concours architectural. Habiter avec la mer DOSSIER DE PRESSE Concours architectural La commune de Noirmoutier-en-l Ile a proposé aux étudiants et aux professionnels de l architecture un concours d idées Concours imaginez d idées l'habitat noirmoutrin

Plus en détail

Les objectifs de Rennes Métropole

Les objectifs de Rennes Métropole 12 Décembre 2012 Les objectifs de Rennes Métropole Se doter d une fonction métropolitaine nouvelle pour : Renforcer son attractivité internationale - favoriser le développement économique culturel et social

Plus en détail

Les Fiches techniques

Les Fiches techniques Les Fiches techniques LES PORTES DU TEMPS en Languedoc Roussillon Sommaire Les Portes du Temps : Qu est ce que c est?... 2 Mode d emploi. 3 Comment y participer?..... 4 Fiche technique Gestionnaires d

Plus en détail

L E S AVOIR R ÉNOVER. Pierre & Vacances

L E S AVOIR R ÉNOVER. Pierre & Vacances L E S AVOIR R ÉNOVER Pierre & Vacances PIERRE &VACANCES, Leader Européen de l immobilier de loisirs L E GROUPE PIERRE &VACANCES, en constante croissance depuis sa création en 1967, est devenu la référence

Plus en détail

CPIE Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets

CPIE Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets CPIE Centre Corse A Rinascita Coordination régionale de la Fête de la Science Guide Appel à projets PREAMBULE LA FETE DE LA SCIENCE 2015 EN CORSE Depuis 4 ans le CPIE Centre Corse A Rinascita, Coordination

Plus en détail

Un piano dans chaque école

Un piano dans chaque école Notre idée : dans chaque école, mettre à disposition des enfants un vrai piano, en accès libre. BUDGET PARTICIPATIF 2015 Un piano dans chaque école Description du projet Pour un enfant, avant d être un

Plus en détail

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal

AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015. La Madeleine. Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal AMÉNAGEMENT & HABITAT DOSSIER DE CONCERTATION 2015 La Madeleine Reconversion de l ancienne chaufferie «Huet» en équipement culturel municipal Sommaire I - Introduction - Le contexte : un ancien bâtiment

Plus en détail

Coquin. Dossier de presse. Journée festive, dimanche 26 mai 2013. Guignol, ça déménage!

Coquin. Dossier de presse. Journée festive, dimanche 26 mai 2013. Guignol, ça déménage! Coquin Dossier de presse Journée festive, dimanche 26 mai 2013 Guignol, ça déménage! Edito Si le «Déménagement» est une des pièces les plus célèbres du répertoire guignolesque c est aussi aujourd hui une

Plus en détail

Maison des associations Un équipement de qualité pour les associations rennaises et les initiatives locales > Octobre 2014

Maison des associations Un équipement de qualité pour les associations rennaises et les initiatives locales > Octobre 2014 Service de presse Ville de Rennes/Rennes Métropole Tél. : 02.23.62.22.34. Mercredi 29 octobre 2014 Maison des associations Un équipement de qualité pour les associations rennaises et les initiatives locales

Plus en détail

Quoi? Une friche industrielle réhabilitée. Les anciens établissements Cannelle

Quoi? Une friche industrielle réhabilitée. Les anciens établissements Cannelle Quoi? Une friche industrielle réhabilitée Les anciens établissements Cannelle En 1945, la famille Cannelle, originaire du territoire de Belfort, décide de s installer en bord de Loire port des Noues, afin

Plus en détail

Le centre international Bordeaux Art Science Expérience «BASE»

Le centre international Bordeaux Art Science Expérience «BASE» Plutôt que 55 millions d Euros pour le centre culturel du vin 55 millions d Euros pour : Le centre international Bordeaux Art Science Expérience «BASE» La municipalité actuelle se félicite d une fréquentation

Plus en détail

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE La 1ère architecture industrielle distinguée par l UNESCO Inscrite au Patrimoine Mondial par l UNESCO depuis 1982,

Plus en détail

La Préparation Mentale

La Préparation Mentale La Préparation Mentale Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. Arthur Ashe La préparation mentale : Un élément clé de la victoire La quasi

Plus en détail

Dossier de presse 2013

Dossier de presse 2013 Dossier de presse 2013 Immeuble Le Méliès, 261 rue de Paris 93100 Montreuil Tél. 0142853952 Fax 0149950601 www.vacancesetfamilles.fr fede@vacancesetfamilles.asso.frfr 1 SOMMAIRE Présentation Vacances et

Plus en détail

Présentation de TV RENNES 35

Présentation de TV RENNES 35 Présentation de TV RENNES 35 TV Rennes 35, née en 1987, il y a 20 ans, est l une des premières télévisions locales à avoir défriché le paysage audiovisuel et démontré l intérêt et l attente du public mais

Plus en détail

CPIE Corte Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets

CPIE Corte Centre Corse A Rinascita. Coordination régionale de la Fête de la Science. Guide. Appel à projets CPIE Corte Centre Corse A Rinascita Coordination régionale de la Fête de la Science Guide Appel à projets PREAMBULE LA FETE DE LA SCIENCE 2014 EN CORSE Depuis 3 ans le CPIE Corte Centre Corse, Pôle Territorial

Plus en détail

> Présentation de l Association Petits Princes. > Dominique Bayle, une femme de coeur

> Présentation de l Association Petits Princes. > Dominique Bayle, une femme de coeur Dossier de Presse 2015 > Présentation de l Association Petits Princes > Bénévole à l Association Petits Princes : une aventure humaine exceptionnelle > Pour un même enfant, plusieurs rêves réalisés avec

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494 BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494 17 - Comité Local d Aide aux Projets Bisontins «CLAP» Aide Individuelle aux Loisirs par l Echange «A Tire d AILE» - Bilan 2014 et perspectives 2015

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Convention de partenariat Contacts : CCAS/Ville de Besançon REUNICA

DOSSIER DE PRESSE. Convention de partenariat Contacts : CCAS/Ville de Besançon REUNICA DOSSIER DE PRESSE Convention de partenariat Contacts : CCAS/Ville de Besançon REUNICA Ville/CCAS de Besançon Marie-Noëlle SCHOELLER Première Adjointe chargée de la Solidarité 03 81 41 56 80 Contact presse

Plus en détail

Choisir Saint-Nazaire pour un événement professionnel, c est

Choisir Saint-Nazaire pour un événement professionnel, c est Choisir Saint-Nazaire pour un événement professionnel, c est Etre au contact d un territoire dynamique et innovant Découvrir l attractivité d une ville à la mer Vivre une soirée dans un cadre unique en

Plus en détail

La Maison du développement durable Inauguration le 7 octobre 2010 à 18 h

La Maison du développement durable Inauguration le 7 octobre 2010 à 18 h I N F O R M A T I O N A L A P R E S S E La Maison du développement durable Inauguration le 7 octobre 2010 à 18 h Du 7 au 19 octobre 2010, la Ville de Niort accueille la Maison du Développement Durable

Plus en détail

Développement de sites d activités (190 hectares d activités industrielles) et d immobilier dédiés aux filières technologiques :

Développement de sites d activités (190 hectares d activités industrielles) et d immobilier dédiés aux filières technologiques : Principales missions opérationnelles : Action économique, tourisme, e ACTION ECONOMIQUE Missions Nombre de personnes affectées au service du développement économique :66 postes Surfaces en hectares (cumul)

Plus en détail

Art Euro. présente Le Village. La famille en culture

Art Euro. présente Le Village. La famille en culture Art Euro présente Le Village La famille en culture 2 SOMMAIRE Art Euro - L art en Europe. Les fondamentaux. Les réalisations Le village Festimome. Nomade et modulable. Artistique et festif. Ses exigences

Plus en détail

I/ Présentation de notre association et de notre programme

I/ Présentation de notre association et de notre programme GUIDE ENSEIGNANTS INTERVENTION EN CLASSE D UN ENTREPRENEUR 1. Présentation de notre association et de notre programme 2. Le contenu de l intervention de l entrepreneur 3. La préparation de l intervention

Plus en détail

Championnat de France Canoë-Kayak

Championnat de France Canoë-Kayak Championnat de France Canoë-Kayak 8 au 12 juillet 2015 Lac de Gérardmer Site internet : www.gerardmer-canoekayak.com Buvette et Restauration sur place Editos C est avec un immense plaisir que Gérardmer

Plus en détail

http://www.economie.gouv.fr

http://www.economie.gouv.fr PIERRE MOSCOVICI MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES http://www.economie.gouv.fr Discours de Pierre MOSCOVICI, Ministre de l Economie et des Finances Conférence de presse pour le lancement de la Banque

Plus en détail

PARC Olympique Lyonnais

PARC Olympique Lyonnais PARC Olympique Lyonnais Le mot du président Mieux vous accueillir les soirs de matchs, vous proposer des prestations personnalisées et des solutions BtoB innovantes : c est la ligne de conduite que j ai

Plus en détail

Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat

Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat Objet : Appel à participation / Festival 2 Pays, Samedi 14 et Dimanche 15 septembre 2013, à Baccarat Madame, Monsieur, «Territoires 2 vie, territoires d initiatives» est un projet de coopération lancé

Plus en détail

Edito. Mercredi 16 septembre Cher(e)s ami(e)s, Pour leur 32e édition, les Journées européennes du patrimoine PROGRAMME

Edito. Mercredi 16 septembre Cher(e)s ami(e)s, Pour leur 32e édition, les Journées européennes du patrimoine PROGRAMME PROGRAMME Edito Mercredi 16 septembre Cher(e)s ami(e)s, Pour leur 32e édition, les Journées européennes du patrimoine (JEP) nous invitent à redécouvrir les trésors du passé, à nous replonger dans les œuvres

Plus en détail

Quartier Universitaire International du Grand Paris

Quartier Universitaire International du Grand Paris Quartier Universitaire International du Grand Paris Présentation de l agglomération Plaine Commune LES MARQUEURS DU TERRITOIRE Avec ses 407 283 habitants (chiffres Insee 2010), Plaine Commune est l agglomération

Plus en détail

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 La conscience qu il faut agir autrement? Une conscience inscrite dans le projet de la nouvelle équipe municipale Un acte fondateur avec la délibération

Plus en détail

EVRY GAMES CITY : LA VILLE À LA POINTE DANS LE NUMÉRIQUE!

EVRY GAMES CITY : LA VILLE À LA POINTE DANS LE NUMÉRIQUE! Dossier de presse De Francis CHOUAT Maire d Évry, Président de la Communauté d Agglomération Évry Centre Essonne Évry, le 20 avril 2015 EVRY GAMES CITY : LA VILLE À LA POINTE DANS LE NUMÉRIQUE! Francis

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

LMNP PARIS. Maisons-Laffitte (78) Censi-bouvard / CLASSIQUE

LMNP PARIS. Maisons-Laffitte (78) Censi-bouvard / CLASSIQUE LMNP Censi-bouvard / CLASSIQUE PARIS Maisons-Laffitte (78) MAISONS-LAFFITTE A seulement quelques kilomètres à l ouest de Paris, dans le département des Yvelines, Maisons-Laffitte jouit d une situation

Plus en détail

L ACCES DE TOUS A LA LECTURE AVEC LA MEDIATHEQUE

L ACCES DE TOUS A LA LECTURE AVEC LA MEDIATHEQUE Extrait de la Charte définissant la politique culturelle de la Communauté de communes LES DOMAINES D INTERVENTION DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES L ACCES DE TOUS A LA LECTURE AVEC LA MEDIATHEQUE Sa proposition

Plus en détail

DOSSIER DE PRESENTATION. affiche : Sylvain Guinebaud

DOSSIER DE PRESENTATION. affiche : Sylvain Guinebaud DOSSIER DE PRESENTATION affiche : Sylvain Guinebaud FETE DU LIVRE de FISMES Dimanche 31 MAI 2015 FEMMES, DES LIVRES ET VOUS Elle a passé le cap des 10 ans avec succès et tout nous encourage à repartir

Plus en détail

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010

Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Politique municipale sur l accueil, l intégration et la rétention des personnes immigrantes Juin 2010 Commissariat aux relations internationales et à l immigration Table des matières Page Déclaration d

Plus en détail

Agence de communication Evénementielle

Agence de communication Evénementielle Agence de communication Evénementielle L AGENCE Corp est née d un simple constat : nous ne sommes plus uniquement des consommateurs mais aussi des publics. Le brand content a réinventé le discours de la

Plus en détail

LA SEM 92 PARTENAIRE DES COLLECTIVITES LOCALES POUR IMAGINER LES EQUIPEMENTS PUBLICS DE DEMAIN

LA SEM 92 PARTENAIRE DES COLLECTIVITES LOCALES POUR IMAGINER LES EQUIPEMENTS PUBLICS DE DEMAIN CONSTRUCTION RENOVATION EQUIPEMENTS PUBLICS ARCHITECTURE - SECURITE COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 14 février 2010 LA SEM 92 PARTENAIRE DES COLLECTIVITES LOCALES POUR IMAGINER LES EQUIPEMENTS PUBLICS DE

Plus en détail

formations 2015 http://lajoieparleslivres.bnf.fr

formations 2015 http://lajoieparleslivres.bnf.fr formations 2015 Le Centre national de la littérature pour la jeunesse est un service du département Littérature et art de la Bibliothèque nationale de France. Dans le cadre de sa mission d encouragement

Plus en détail

aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium,

aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium, photo : Yann Gachet photo : Ville de Colomiers - Yann Gachet bb/enfants/ados automne/hiver printemps/été aller au pavillon blanc i mediatheque - centre d'art, au cinema, a l'auditorium, Au Theatre de la

Plus en détail

La Préparation Mentale. Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation.

La Préparation Mentale. Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. La Préparation Mentale Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. Arthur Ashe La préparation mentale : Un élément clé de la victoire La quasi

Plus en détail

Jean-Bertrand Pégot-Ogier (1877-1915)

Jean-Bertrand Pégot-Ogier (1877-1915) COMMUNIQUE DE PRESSE avril 2015 L exposition de l été 2015 du musée du Faouët : Jean-Bertrand Pégot-Ogier (1877-1915) Matin de pardon en Bretagne, vers 1913. Huile sur toile. Collection picturale, Ville

Plus en détail

Dossier de presse. «Couleurs et Contrastes» de Lisbonne. Exposition photos le 17 mars 2009 à l Espace de l Ouest Lyonnais

Dossier de presse. «Couleurs et Contrastes» de Lisbonne. Exposition photos le 17 mars 2009 à l Espace de l Ouest Lyonnais Contact Presse : Marion Daul Tel : 06.72.14.11.03 Contact mail : expolisbonne@lyon.iseg.fr Dossier de presse «Couleurs et Contrastes» de Lisbonne Exposition photos le 17 mars 2009 à l Espace de l Ouest

Plus en détail

JOURNÉE SUR LA VIE ASSOCIATIVE DE TRAVAIL. Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion. www.ville-bonneuil.fr

JOURNÉE SUR LA VIE ASSOCIATIVE DE TRAVAIL. Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion. www.ville-bonneuil.fr JOURNÉE DE TRAVAIL SUR LA VIE ASSOCIATIVE Retour du 17 novembre 2012 et pistes de réflexion www.ville-bonneuil.fr Les associations au cœur des débats Le discours du maire, Patrick Douet 2 «Je veux tout

Plus en détail

SUMMER DANCE «Dossier Sponsoring» SUMMER DANCE

SUMMER DANCE «Dossier Sponsoring» SUMMER DANCE SUMMER DANCE 2014 2 www.summer- dance.be L équipe du SUMMER DANCE a la volonté de dynamiser encore plus la Grand- Place. Pour cette édition 2014, le SUMMER DANCE proposera trois scènes musicales différentes

Plus en détail

Orientation et Insertion Professionnelle

Orientation et Insertion Professionnelle Orientation et Insertion Professionnelle A L ISSUE DE LA LICENCE PROFESSIONNELLE Enquête réalisée en 2011-2012 par Stéphane BOULAY pour le SUIO-IP - Avril 2012 Des métiers exercés - Assistant(e) de production

Plus en détail

SEANCE PLENIERE DU 18 JUIN 2014

SEANCE PLENIERE DU 18 JUIN 2014 SEANCE PLENIERE DU 18 JUIN 2014 COMMISSION CULTURE Présenté par Anaïs GUILLEMET et Paul NANNARONE Dès notre 1 ère commission, nous avons été sollicités pour participer à l action «1914-1944, D une guerre

Plus en détail

La cité de l avenir à 30 minutes de Montréal

La cité de l avenir à 30 minutes de Montréal La cité de l avenir à 30 minutes de Montréal LA CITÉ DE MIRABEL // PROJETS DE LA CITÉ // 2015-2016 WWW.CITEMIRABEL.COM // INFO@CITEMIRABEL.COM // 438-995-9440 681, BOUL. DU CURÉ-LABELLE, SUITE 201, BLAINVILLE,

Plus en détail

La Région Réunion soutient le développement équilibré des communes

La Région Réunion soutient le développement équilibré des communes La Région participe à la relance de la commande publique La Région Réunion soutient le développement équilibré des communes Avec le Plan régional d Aides aux Communes, le Plan Régional de Relance Des équipements

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE JUIN 2007

DOSSIER DE PRESSE JUIN 2007 DOSSIER DE PRESSE JUIN 2007 Contact ceroc Jean-François Simon 8, avenue des Thébaudières 44 800 Saint Herblain 02 40 94 79 50 ceroc.nantes@ceroc.fr www.ceroc.fr Contact presse Brigi e Lioret 06 81 59 85

Plus en détail

www.unss.org LE RENDEZ-VOUS EUROPÉEN DES JEUNES FOOTBALLEURS EURO FOOT JEUNES

www.unss.org LE RENDEZ-VOUS EUROPÉEN DES JEUNES FOOTBALLEURS EURO FOOT JEUNES www.unss.org LE RENDEZ-VOUS EUROPÉEN DES JEUNES FOOTBALLEURS EURO FOOT JEUNES Donner, recevoir, partager : ces vertus fondamentales du sportif sont de toutes les modes, de toutes les époques. Elles sont

Plus en détail

CASERNE SULLY A SAINT-CLOUD

CASERNE SULLY A SAINT-CLOUD Dossier de presse Le 5 avril 2012 CASERNE SULLY A SAINT-CLOUD Le Conseil général des Hauts-de-Seine et la Ville de Saint-Cloud présentent le projet de valorisation du site Dossier de presse Contacts presse

Plus en détail

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR

CAPURBA 2015, ÉVÈNEMENT FÉDÉRATEUR POUR DU 02 AU 04 JUIN 2015 LYON EUREXPO FRANCE www.capurba.com AU CŒUR DES VILLES INTELLIGENTES & INNOVANTES Parce que la ville a laissé place à la Smart City, le salon CapUrba propose une réflexion globale

Plus en détail

BOULEVARD URBAIN SUD (B.U.S) LANCEMENT DE LA CONCERTATION PRÉALABLE 27 JUIN 2014

BOULEVARD URBAIN SUD (B.U.S) LANCEMENT DE LA CONCERTATION PRÉALABLE 27 JUIN 2014 DOSSIER DE PRESSE BOULEVARD URBAIN SUD (B.U.S) LANCEMENT DE LA CONCERTATION PRÉALABLE 27 JUIN 2014 Service Presse MPM Tél. : 04 88 77 62 54 / 06 32 87 51 18 / contact.presse@marseille-provence.fr BOULEVARD

Plus en détail

Les maisons de quartier : Un atout pour le développement social. Préparé par B. AZZAM

Les maisons de quartier : Un atout pour le développement social. Préparé par B. AZZAM Préparé par B. AZZAM Les principaux axes de l exposé : Pourquoi des maisons de quartier à Agadir? La mise en place des maisons de quartier; Les résultats obtenus après la mise en service des maisons de

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

MICROSOFT FRANCE ANNONCE L ARRIVEE DE NOUVEAUX GRANDS NOMS DU DIVERTISSEMENT SUR XBOX

MICROSOFT FRANCE ANNONCE L ARRIVEE DE NOUVEAUX GRANDS NOMS DU DIVERTISSEMENT SUR XBOX MICROSOFT FRANCE ANNONCE L ARRIVEE DE NOUVEAUX GRANDS NOMS DU DIVERTISSEMENT SUR XBOX 360 Le meilleur du divertissement Internet Français bientôt accessible sur Xbox 360 Issy-les-Moulineaux, le 5 octobre

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation du projet 2015. Programmation 3 ème édition. Le Mot du Producteur. Informations pratiques. Demande d accréditation

SOMMAIRE. Présentation du projet 2015. Programmation 3 ème édition. Le Mot du Producteur. Informations pratiques. Demande d accréditation SOMMAIRE Présentation du projet 2015 Programmation 3 ème édition Le Mot du Producteur Informations pratiques Demande d accréditation Cher média, L Association Les Brumes, la ville de Sainte-Sigolène, Produc

Plus en détail

CENTRE D INNOVATION ET DE TECHNOLOGIE

CENTRE D INNOVATION ET DE TECHNOLOGIE CENTRE D INNOVATION ET DE TECHNOLOGIE IMPLANTEZ VOS BUREAUX AU SEIN DE LA PREMIÈRE PLATEFORME SINO-EUROPÉENNE EUROSITY, UNE PLATEFORME INTÉGRÉE SINO-EUROPÉENNE UNIQUE EuroSity est une plate-forme de coopération

Plus en détail

Espace Périscolaire des Roses Haguenau

Espace Périscolaire des Roses Haguenau Espace Périscolaire des Roses Haguenau Accueil périscolaire Restauration scolaire Centre d éducation routière Inauguration le 15 novembre 2012 à 15h D O S S I E R D E P R E S S E Après 18 mois de travaux,

Plus en détail

Dossier de presse. Solar Decathlon 2014 à Versailles. Paris, le 15 octobre 2012

Dossier de presse. Solar Decathlon 2014 à Versailles. Paris, le 15 octobre 2012 Dossier de presse Solar Decathlon 2014 à Versailles Paris, le 15 octobre 2012 Contact presse : Marielle Chaumien - marielle.chaumien@developpement-durable.gouv.fr - 01 40 81 15 96 www.territoires.gouv.fr

Plus en détail

GEOGRAPHIE : La France

GEOGRAPHIE : La France GEOGRAPHIE : La France [La France : ce territoire qui représente une nation et qui a ses frontières est : un ETAT 22 régions, 95 départements et 60 millions d habitants + les DOM-TOM qui ont changé de

Plus en détail

Communiqué : Meetinangers.com, le nouveau site internet du BDCE 3. Le Bureau des Congrès et Evènements d Angers, pour qui, pourquoi?

Communiqué : Meetinangers.com, le nouveau site internet du BDCE 3. Le Bureau des Congrès et Evènements d Angers, pour qui, pourquoi? 1 2 Sommaire Communiqué : Meetinangers.com, le nouveau site internet du BDCE 3 Le Bureau des Congrès et Evènements d Angers, pour qui, pourquoi? 4 Boîte à outils 5 Bilan de la première année d activité

Plus en détail

Nous avons besoin de passeurs

Nous avons besoin de passeurs 1 Nous avons besoin de passeurs «Lier pratiques culturelles et artistiques, formation tout au long de la vie et citoyenneté» François Vercoutère Du point de vue où je parle, militant d éducation populaire

Plus en détail

1. Philosophie de travail

1. Philosophie de travail 1. Philosophie de travail En tant que ville hôte, la Ville de Lyon souhaite faire vivre la coupe du Monde de rugby tout au long de l année à travers l ensemble de son programme d animations. Elle souhaite

Plus en détail

Contact presse : service communication Tel. : 01 60 91 22 19 / Fax : 01 60 91 23 00 communication@sdis91.fr

Contact presse : service communication Tel. : 01 60 91 22 19 / Fax : 01 60 91 23 00 communication@sdis91.fr OPERATION «POMPIERS JUNIORS» DOSSIER DE PRESSE Contact presse : service communication Tel. : 01 60 91 22 19 / Fax : 01 60 91 23 00 communication@sdis91.fr Service Départemental d Incendie et de Secours

Plus en détail

DES APPARTEMENTS QUI PRIVILÉGIENT LES BEAUX VOLUMES.

DES APPARTEMENTS QUI PRIVILÉGIENT LES BEAUX VOLUMES. 0 80 800 01 11 1 06 06 9 95 5 Appel Ap el gra grat gratuit it à ppartir tir d dd un u poste post fixe du d lundi lund au samedi samedi sans sa s interruption inte uption uptio de 9 h à 21 h. h À BORDEAUX

Plus en détail

Fête des Vendanges à Montmartre Édition 2010

Fête des Vendanges à Montmartre Édition 2010 Fête des Vendanges à Montmartre Édition 2010 1 er octobre 2010 Dossier de Presse Direction de la Communication du Conseil Général - courriel : presse@cg974.fr - Tél. : 0262 21 86 30 - Fax : 0262 21 39

Plus en détail

Institut Automobile du Mans

Institut Automobile du Mans Dossier de presse Institut Automobile du Mans Le 24 février 2005 Sommaire : P2. Communiqué de synthèse P3. L institut IAM un projet pour développer les formations et l innovation de la filière automobile

Plus en détail

Partenariat. la Ville de Paris et. le Conseil Général de La Réunion. Convention de. Dossier de presse. entre

Partenariat. la Ville de Paris et. le Conseil Général de La Réunion. Convention de. Dossier de presse. entre Samedi 3 septembre 2011 Convention de Partenariat entre la Ville de Paris et le Conseil Général de La Réunion Dossier de presse Communication du Conseil Général Tél. : 0262 21 86 30 Fax : 0262 21 39 45

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme Département du Morbihan Commune de l Ile aux Moines Plan Local d Urbanisme Pièce n 2 : Projet d Aménagement et de Développement Durable Vu pour être annexé à la délibération du 19 mars 2014 Le Maire, Dossier

Plus en détail

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi Du 26 au 28 Septembre 2014 Au Parc des expositions de Nancy Conférence de presse lundi 22 septembre 2014 à l Hôtel de Région, 1/10 Sommaire : Introduction...

Plus en détail

Prix Entreprise & Convivialité 2012. Catégorie ACTIVITE

Prix Entreprise & Convivialité 2012. Catégorie ACTIVITE Prix Entreprise & Convivialité 2012 Catégorie ACTIVITE Prix Entreprise & Convivialité 2012 Bouygues Ile-de-France Habitat Social BOUYGUES «La semaine presque parfaite» Du 16 au 20 mai 2011 > Générer les

Plus en détail

Donnez un nouvel élan à vos événements professionnels. Zénith Strasbourg Europe

Donnez un nouvel élan à vos événements professionnels. Zénith Strasbourg Europe Donnez un nouvel élan à vos événements professionnels Zénith Strasbourg Europe la Grande Salle 2 600 m 2 au sol Imaginez vos événements sous un nouvel angle Pouvant accueillir jusqu à 12 079 personnes,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Du 26 sept. au 11 oct. 2015

DOSSIER DE PRESSE Du 26 sept. au 11 oct. 2015 > DOSSIER DE PRESSE Du 26 sept. au 11 oct. 2015 ÉDITO SOMMAIRE Le Festival des Sciences revient pour sa 10 ème édition! Le Festival des Sciences p.3 Le Village des Sciences p.5 Le Festival pour les groupes

Plus en détail

Decouvrir. Une association unique en France

Decouvrir. Une association unique en France Decouvrir Une association unique en France Les Routes de la Soie est une association biculturelle rassemblant des étudiants des meilleures grandes écoles françaises et des plus prestigieuses universités

Plus en détail

Convention commune pour le développement du mécénat culturel. Département de l Hérault

Convention commune pour le développement du mécénat culturel. Département de l Hérault Préfecture de la région LR Direction Régionale des Affaires Culturelles Chambre de Commerce et d Industrie de Montpellier Chambre départementale des notaires de l Hérault Convention commune pour le développement

Plus en détail

ATTENTION, TRAVAUX!, THÉÂTRE ET PRÉVENTION

ATTENTION, TRAVAUX!, THÉÂTRE ET PRÉVENTION ATTENTION, TRAVAUX!, THÉÂTRE ET PRÉVENTION 4 avril 2006 ATTENTION, TRAVAUX! LE THÉÂTRE, LIEU D ÉCHANGE Attention, travaux! est une pièce de théâtre, écrite, mise en scène et jouée pour les 20 000 collaborateurs

Plus en détail

Réseau des RAM Groupe de travail thématique «Développer un projet d éveil artistique et culturel» - 2012

Réseau des RAM Groupe de travail thématique «Développer un projet d éveil artistique et culturel» - 2012 Réseau des RAM Groupe de travail thématique «Développer un projet d éveil artistique et culturel» - 2012 Contexte : Dans le cadre de l animation du réseau des Relais Assistants Maternels des Deux-Sèvres

Plus en détail

Domaines de Certes et de Graveyron (Gironde) : Création d un pôle de connaissance, de préservation et. de valorisation de la biodiversité Aquitaine

Domaines de Certes et de Graveyron (Gironde) : Création d un pôle de connaissance, de préservation et. de valorisation de la biodiversité Aquitaine Domaines de Certes et de Graveyron (Gironde) : Création d un pôle de connaissance, de préservation et de valorisation de la biodiversité Aquitaine Samedi 15 février 2014 Le site Le domaine de Certes-Graveyron

Plus en détail

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse

Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse Projet Bordeaux-Euratlantique : diagnostic «point 0» Dossier de presse INSEE Aquitaine 33 rue de Saget 33 076 Bordeaux Cedex www.insee.fr Contact : Michèle CHARPENTIER Tél. : 05 57 95 03 89 Mail : michele.charpentier@insee.fr

Plus en détail

Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013

Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013 Programme Hôpital Avenir 1,5 milliard euros Signature avec Mme M Touraine et MM P Moscovici et T Repentin, Ministres Villejuif le 1 er décembre 2013 *** Nous sommes réunis ici à Villejuif, à l hôpital

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Projections monumentales Un succès populaire sans précédent

DOSSIER DE PRESSE. Projections monumentales Un succès populaire sans précédent Mardi 1 er octobre 2013 C est la première fois qu un spectacle innovant sur les thèmes de l impressionnisme et Jeanne d Arc est proposé aux habitants et touristes présents sur notre territoire, le résultat

Plus en détail

PROGRAMME D'ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE DES CAPUCINS

PROGRAMME D'ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE DES CAPUCINS PROGRAMME D'ACCOMPAGNEMENT ARTISTIQUE DES CAPUCINS I Historique du projet La ZAC (Zone d Aménagement Concerté) du Plateau des Capucins à Brest est une opération d aménagement à vocation mixte, habitat,

Plus en détail

La vie associative LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE

La vie associative LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE La vie associative LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE sommaire La vie associative Ville-associations en dialogue continu page 4 La participation des associations à la vie locale page

Plus en détail

«Entrepreneurs des quartiers»

«Entrepreneurs des quartiers» «Entrepreneurs des quartiers» Dossier de presse Pour surmonter les défis de la crise, le développement de l entreprenariat et de l activité économique dans les territoires en Politique de la Ville, constitue

Plus en détail

100 suggestions d activités pour la Fête de la culture

100 suggestions d activités pour la Fête de la culture 100 suggestions d activités pour la Fête de la culture Voici quelques suggestions pour vous aider à planifier vos activités de la Fête de la culture. Ces exemples ont été tirés des quelque 7 000 activités

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Contact presse Corine BUSSON-BENHAMMOU Responsable des relations presse 02 41 05 40 33 corine.busson-benhammou@ville.angers.

DOSSIER DE PRESSE. Contact presse Corine BUSSON-BENHAMMOU Responsable des relations presse 02 41 05 40 33 corine.busson-benhammou@ville.angers. DOSSIER DE PRESSE Contact presse Corine BUSSON-BENHAMMOU Responsable des relations presse 02 41 05 40 33 corine.busson-benhammou@ville.angers.fr 1 La Ville d Angers et les associations donnent rendez-vous

Plus en détail