Plan climat de la ville de Lille. Objectifs & résultats 2010

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Plan climat de la ville de Lille. Objectifs & résultats 2010"

Transcription

1 Plan climat de la ville de Lille Objectifs & résultats 2010

2 EDITORIAL Martine Aubry Maire de Lille Philippe Tostain Conseiller municipal délégué à l énergie et à la gestion des bâtiments municipaux 2

3 En 2008, la Ville a voté le «plan climat lillois» et s est engagée auprès de l Union Européenne à respecter et si possible dépasser l objectif des «3 fois 20 en 2020». En 2010, la Ville de Lille a renouvelé son Agenda 21 et continue sa politique de maîtrise des consommations et des dépenses énergétiques. Il s agit, d ici 2020, de diminuer de 20% les consommations énergétiques (ce qui revient, à confort égal, à améliorer l efficacité énergétique de 20%) de diminuer de 20% les émissions de gaz à effet de serre (CO2 = gaz carbonique) par rapport à 2007 et de recourir à 20 % d énergies renouvelables. La Mairie de Lille doit d abord être exemplaire et éprouver les méthodes à diffuser auprès de tous les Lillois. Elle a modernisé son éclairage public, ses équipements de chauffage, elle isole ses bâtiments, pose des panneaux solaires. La Ville conseille et encourage les Lillois, elle octroie des primes pour l isolation des logements, pour l équipement solaire, pour végétaliser les toitures et certaines aides sont bonifiées pour les ménages les plus modestes. En 2012, c est le territoire lillois qui s engage dans le «Plan Climat Energie Territorial» : nos partenaires professionnels, mais aussi nos concitoyens qui participent aux «estaminets du climat». Ces moyens, nos actions, les résultats sont détaillés dans cette plaquette. Faîtes-nous part des vôtres! 3

4 PLAN Climat : objectifs & actions Le service énergie : Etalonnage d un thermomètre dans une école 4

5 Les engagements de la municipalité : Le Plan Climat de la Ville de Lille, adopté en 2008, vise à atteindre et à dépasser les objectifs suivants d ici 2020 : > 20% d économies d énergie, > 20 % de réduction des émissions de gaz à effet de serre, > 20 % d énergies renouvelables dans le mix énergétique lillois. Des actions concrètes : Dans les bâtiments municipaux, la ville de Lille : > affiche les performances énergétiques dans le cadre du programme DISPLAY > sensibilise ses agents et usagers aux économies d énergie (eau, chauffage, électricité) > rénove les systèmes d éclairage > engage des travaux d isolation thermique et de production d eau chaude solaire > renouvelle ses équipements de chauffage > réalise des audits énergétiques En 2010, ont été économisés grâce aux actions techniques mises en place. 5

6 Les consommations d énergie Objectif 2020 : 20 % de réduction des consommations d énergie Le service de maintenance : Installation d un comptage spécifique 6

7 MWh (mégawattheures) C est la consommation d énergie de la municipalité en C est 2 % de consommation en plus par rapport à On distingue 4 postes de consommation : les bâtiments municipaux (chauffage et électricité), les véhicules municipaux, l éclairage public. L augmentation des consommations est due à la hausse des consommations d électricité dans les bâtiments. En 2020, l objectif pour la ville est de consommer MWh. Historique des consommations par postes MWh Electricité bâtiment Véhicule Eclairage public Chauffage 191 kwh / m 2 C est la moyenne annuelle des consommations dans les bâtiments municipaux. Cela correspond à la catégorie «D» du diagnostic de performance énergétique. En 2020, l objectif pour la ville est de tendre vers 80 kwh/m².an 7

8 Les emissions de co2 Objectif 2020 : 20 % de réduction des émissions de CO2 Le service de l éclairage public : Lampadaire photovoltaïque au square de l Arbonnoise (quartier Vauban-Esquermes) 8

9 tonnes C est le poids des émissions de carbone du fonctionnement du patrimoine municipal. C est 0,5 % de moins qu en On distingue 4 postes de consommation : les bâtiments municipaux (chauffage et électricité), les véhicules municipaux, l éclairage public. En 2020, l objectif pour la ville est de réduire ses émissions de CO2 à tonnes. Emissions de CO2 par poste de consommation Tonnes de CO Electricité bâtiment Véhicules Eclairage public Chauffage Electricité bâtiment Véhicule Eclairage public Chauffage 9

10 Les energies d origines renouvelables Objectif 2020 : 20 % d énergie d origine renouvelable Panneaux photovoltaïques sur le jardin des sports (quartier Faubourg de Béthune) 10

11 9 % C est le pourcentage d énergie d origine renouvelable dans les consommations du patrimoine municipal. En 2020, l objectif pour la ville est de consommer au moins 20 % d énergie d origine renouvelable. Nucléaire (46 %) Fossile (45 %) Nucléaire Fossile Renouvelable Renouvelable (9 %) 253 m 2 Surfaces des installations solaires sur les bâtiments municipaux. 10 MWh Production municipale d électricité photovoltaïque. 35 MWh Production d eau chaude solaire municipale. 11

12 le bilan financier Contrôle des consommations dans une sous-station du réseau de chauffage urbain 12

13 C est le budget 2010 pour les dépenses énergétiques. C est 8 % de dépenses supplémentaires allouées aux consommations d énergie. Cette hausse des dépenses par rapport à 2009 est à relativiser par le contexte global suivant : hausse des prix des énergies (+ 6,6 %), inflation sur les coûts fixes (+ 1,5 %), augmentation de la surface du patrimoine (+ 0,4 %), rigueur climatique (hiver plus froid) (+ 13 %). Les efforts réalisés ont permis de maîtriser la hausse des dépenses. Evolution des dépenses K TTC Chauffage total + 9,34 % Electricité bâtiment + 12,19 % Eclairage public + 1,97 % Véhicules - 0,05 % 13

14 Répartition du budget 2010 par poste de consommation Eclairage public (17 %) Véhicules (6 %) Chauffage hors réseau chaleur (36 %) Electricité bâtiment (22 %) Chauffage réseau chaleur (19 %) Répartition des dépenses par délégations Centres sociaux, maisons de quartier (4 %) Divers : manifestations, zoo, espaces verts, petite enfance... (15 %) Ecoles (25 %) Administration (14 %) Culture (18 %) Sport (24 %) 14

15 Coûts évités en 2010 grâce aux actions techniques mises en place par la ville. Evaluation des coûts évités Dépense évitées Coût global réel ,4 M ,9 M

16 les perspectives Repérer son logement sur le plan de thermographie aérienne 16

17 Poursuite des actions en faveur des économies d énergie : Actions sur le patrimoine municipal : > : Marché éclairage public Résultats en 2010 : 36% d économie d énergie > : Marché de chauffage Résultats en 2010 : 5% d économie d énergie > 2012 : Plan électricité Objectif 20 % d économie d énergie d ici 2020 > 2013 : Plan énergie renouvelable Objectif : passer de 9% à 18 % grâce à la biomasse Animation du territoire : > Estaminet du Climat > Campagne de communication des performances énergétiques des bâtiments : Display > Thermographie aérienne > Plan Local d Actions Commerce > Planification énergétique (coordination des réseaux gaz, électricité, chaleur) > Coopération décentralisée, solidarité énergétique > Action en faveur de la lutte contre la précarité énergétique > Primes Habitat Durable Toutes les informations sur ces animations sont à retrouver sur le site Vers un Plan climat Energie Territorial fin 2012 La Ville mène depuis 2008 un plan climat de façon volontaire. A la suite de la loi Grenelle 2, le plan climat devient un «Plan Climat Energie Territorial» (PCET). Il étend son périmètre à l ensemble du territoire de Lille, Lomme, Hellemmes, à l ensemble des compétences municipale et renforce son rôle d animation du territoire. Le PCET sera établi pour le 31 décembre Le PCET est cohérent avec le Schéma Régional du Climat et le Plan Climat de Lille Métropole Communauté Urbaine. 17

18 Notes 18

19 Notes 19

20 Vous êtes un particulier? Vous voulez réduire vos factures de gaz et d électricité? ESPACE INFO ENERGIE 23 rue Gosselet LILLE Tél Vous êtes un commerçant? Vous souhaitez faire des économies d énergie dans votre magasin? PLAN LOCAL D ACTION Direction de l Action économique, Commerce, Tourisme Tél vous voulez témoigner de votre engagement et de vos actions? Contactez Alban Aubert : Direction Développement Durable Tél Rédaction : Direction Développement Durable - Création : SCIM ville de Lille Impression : DB Print - Crédits photos : A. Gadeau, E. 20 Pollet, D. Rapaich, J. Sylvestre - Edition : août 2012

Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment

Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment Financement des Energies Renouvelables et des Economies d Energie dans le bâtiment Cleantuesday Paris - Financements Innovants 23 Avril 2013 KYOTHERM Société par Actions Simplifiée au Capital de 1 900

Plus en détail

Travaux réalisés et projets

Travaux réalisés et projets Travaux réalisés et projets Développement durable au Centre hospitalier de Rouffach Centre hospitalier de Rouffach 27 rue du 4 ème RSM BP 69-68250 Rouffach Tél : 03 89 78 70 70 - www.ch-rouffach.fr Dans

Plus en détail

La lutte contre le dérèglement climatique à différentes échelles

La lutte contre le dérèglement climatique à différentes échelles 0 La lutte contre le dérèglement climatique à différentes échelles A l échelle internationale - La Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) Instaurée en 1992 lors du

Plus en détail

REGLEMENT RELATIF AUX AIDES MUNICIPALES POUR L INSTALLATION DE DISPOSITIFS ECONOMES EN ENERGIE

REGLEMENT RELATIF AUX AIDES MUNICIPALES POUR L INSTALLATION DE DISPOSITIFS ECONOMES EN ENERGIE REGLEMENT RELATIF AUX AIDES MUNICIPALES POUR L INSTALLATION DE DISPOSITIFS ECONOMES EN ENERGIE Pour réduire sa dépendance à la fois sur le plan énergétique et de l'approvisionnement en matières premières,

Plus en détail

Création d une chaufferie

Création d une chaufferie Création d une chaufferie bois avec réseau de chaleur Ville de Bayonne - Direction du Patrimoine ti i Immobilier - Service Etudes Un projet de développement durable Inscrit dans une démarche globale menée

Plus en détail

A LIRE ATTENTIVEMENT AVANT DE TRAITER LE SUJET

A LIRE ATTENTIVEMENT AVANT DE TRAITER LE SUJET SUJET NATIONAL POUR L ENSEMBLE DES CENTRES DE GESTION ORGANISATEURS CONCOURS INTERNE ET DE TROISIEME VOIE DE TECHNICIEN TERRITORIAL SESSION 2012 EPREUVE Elaboration d un rapport technique rédigé à l aide

Plus en détail

FOUSSEMAGNE ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE. Le témoignage du Maire de Foussemagne, Louis MASSIAS.

FOUSSEMAGNE ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE. Le témoignage du Maire de Foussemagne, Louis MASSIAS. FOUSSEMAGNE ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE Le témoignage du Maire de Foussemagne, Louis MASSIAS. 1 Présentation de Foussemagne Commune du Territoire de Belfort. 984 habitants 512 Ha Population jeune, plus

Plus en détail

Bilan gaz à effet de serre 2011 de la CAF Alpes Maritimes

Bilan gaz à effet de serre 2011 de la CAF Alpes Maritimes Bilan gaz à effet de serre 2011 de la CAF Alpes Maritimes Contexte de l étude Afin de lutter contre le changement climatique et de s adapter au contexte de raréfaction des ressources fossiles, des engagements

Plus en détail

BILAN ENERGETIQUE TERRITOIRE FLAXWEILER 2015. Version 1.0

BILAN ENERGETIQUE TERRITOIRE FLAXWEILER 2015. Version 1.0 BILAN ENERGETIQUE TERRITOIRE FLAXWEILER 2015 Version 1.0 1 Préambule Le rapport établi par Enovos Luxembourg S.A. a pour objectif de vous fournir > une évaluation de la consommation énergétique (électricité

Plus en détail

Présentation de la SCIC. acrene. Société Coopérative d Intérêt Collectif Pour la promotion de la rénovation énergétique en Alsace Centrale

Présentation de la SCIC. acrene. Société Coopérative d Intérêt Collectif Pour la promotion de la rénovation énergétique en Alsace Centrale Présentation de la SCIC acrene Société Coopérative d Intérêt Collectif Pour la promotion de la rénovation énergétique en Alsace Centrale La SCIC ACRENE : Une coopération d acteurs œuvrant pour la réduction

Plus en détail

Lancement d une campagne de communication destinée à réduire l utilisation de la climatisation

Lancement d une campagne de communication destinée à réduire l utilisation de la climatisation Lancement d une campagne de communication destinée à réduire l utilisation de la climatisation Préambule La climatisation contribue fortement à l augmentation soutenue de la consommation d énergie en Martinique

Plus en détail

Total Energie Gaz. vous accompagne dans vos démarches d efficacité énergétique. Certificats d Economies d Energie

Total Energie Gaz. vous accompagne dans vos démarches d efficacité énergétique. Certificats d Economies d Energie Total Energie Gaz vous accompagne dans vos démarches d efficacité énergétique Certificats d Economies d Energie l efficacite energetique : un enjeu economique et environnemental majeur Répartition de la

Plus en détail

Les hommes et les femmes de Cofely Services. Conception, réalisation, rédaction : Crédits photo : Cofely Services, GDF SUEZ. Mars 2013.

Les hommes et les femmes de Cofely Services. Conception, réalisation, rédaction : Crédits photo : Cofely Services, GDF SUEZ. Mars 2013. production locale d énergies renouvelables Performance énergétique des bâtiments Sobriété des usagers Les hommes et les femmes de Cofely Services vous accompagnent dans la Transition Energétique Conception,

Plus en détail

Associer énergie solaire et gaz naturel

Associer énergie solaire et gaz naturel Associer énergie solaire et gaz naturel Pourquoi associer l énergie solaire au gaz naturel? Si vous souhaitez équiper votre maison en privilégiant respect de l'environnement et économies d'énergie, alors

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT Arrêté du 8 février 2012 modifiant l arrêté du 3 mai 2007 relatif au diagnostic

Plus en détail

Réunion publique Charente-Arnoult Cœur de Saintonge Fédération Française du Bâtiment RGE Dupré ambassadeurs

Réunion publique Charente-Arnoult Cœur de Saintonge Fédération Française du Bâtiment RGE Dupré ambassadeurs Réunion publique Organisée par la Communauté de Communes Charente-Arnoult Cœur de Saintonge avec les participations de la Fédération Française du Bâtiment, de l entreprise RGE Dupré et des ambassadeurs

Plus en détail

Proposition de plan d action pour le développement de l énergie solaire dans le Grand Lyon. Note de cadrage à l attention du Grand Lyon

Proposition de plan d action pour le développement de l énergie solaire dans le Grand Lyon. Note de cadrage à l attention du Grand Lyon Proposition de plan d action pour le développement de l énergie solaire dans le Grand Lyon Note de cadrage à l attention du Grand Lyon Le projet POLIS (identification et mobilisation du potentiel solaire

Plus en détail

Interventions du Grand Lyon en faveur de la rénovation énergétique du parc privé Compte-rendu d entretien

Interventions du Grand Lyon en faveur de la rénovation énergétique du parc privé Compte-rendu d entretien Interventions du Grand Lyon en faveur de la rénovation énergétique du parc privé Compte-rendu d entretien CONTACT / VÉRONIQUE GUILLAUMIN : 0 44 77 39 55 OU 06 37 55 09 98 24 avril 203 L amélioration du

Plus en détail

Bilan des Emissions de Gaz à Effet de Serre de 2011 de la DIRECCTE de la Provence-Alpes-Côte d Azur

Bilan des Emissions de Gaz à Effet de Serre de 2011 de la DIRECCTE de la Provence-Alpes-Côte d Azur Bilan des Emissions de Gaz à Effet de Serre de 2011 de la DIRECCTE de la Provence-Alpes-Côte d Azur 1 P a g e Sommaire Cadre général... 3 1. Description de la personne morale concernée... 4 2. Année de

Plus en détail

Pourquoi un réseau de chaleur?

Pourquoi un réseau de chaleur? Elle crée en 2013 «Energie des Bassins», SAS au capital de 2 500 000 qui sera entièrement dédiée à la conception et à l exploitation de ce réseau. Dans un second temps, Energie des Bassins sera renforcée

Plus en détail

PLAN LOCAL ENERGIE - ENVIRONNEMENT

PLAN LOCAL ENERGIE - ENVIRONNEMENT PLAN LOCAL ENERGIE - ENVIRONNEMENT Un territoire, une collectivité, un PLEE Pourquoi faire un PLEE? Dans le domaine de l énergie et de l environnement, la collectivité est consommatrice, mais aussi productrice,

Plus en détail

SOLUTION CHAUFFAGE & EAU CHAUDE SANITAIRE

SOLUTION CHAUFFAGE & EAU CHAUDE SANITAIRE SOLUTION CHAUFFAGE & EAU CHAUDE SANITAIRE kw 9 12 14 16 Unités Extérieures s s L 200 / 300 200 / 300 200 / 300 200 / 300 Ballon ECS m 2 Panneaux Compatibles Ballon ECS Panneaux Solaires Fiable et très

Plus en détail

DIAGNOSTIC DES PERFORMANCES ENERGETIQUES DES BATIMENTS DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE STRASBOURG

DIAGNOSTIC DES PERFORMANCES ENERGETIQUES DES BATIMENTS DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE STRASBOURG DIAGNOSTIC DES PERFORMANCES ENERGETIQUES DES BATIMENTS DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE STRASBOURG CONTEXTE Par rapport à la formation d éco conseiller La mise en situation professionnelle dans le cadre de

Plus en détail

UN ÉTABLISSEMENT ÉCO-RESPONSABLE

UN ÉTABLISSEMENT ÉCO-RESPONSABLE 1025 2 51 5 UN ÉTABLISSEMENT ÉCO-RESPONSABLE Météo-France ne se contente pas d apporter son expertise à la définition, à l évaluation et à la mise en œuvre des politiques durables, il contribue aussi par

Plus en détail

«HABITER» Pour en savoir plus, voir objectifs 6,7,9,11 et 13 du Livret des enjeux 24

«HABITER» Pour en savoir plus, voir objectifs 6,7,9,11 et 13 du Livret des enjeux 24 1 «HABITER» A quoi ressemblera le logement du futur, plus largement sur le cadre de vie, sur les façons d habiter, la ville, le territoire, la planète. Le choix du lieu d habitat est structurant : ce sont

Plus en détail

SYNDICAT DU PAYS MIDI-QUERCY

SYNDICAT DU PAYS MIDI-QUERCY SYNDICAT DU PAYS MIDI-QUERCY Diagnostic énergétique du Pays Midi-Quercy Note de synthèse Mai 2006 SOMMAIRE DIAGNOSTIC ENERGETIQUE DU PAYS MIDI QUERCY... 3 1- L OPERATION... 3 1.1- LE CONTEXTE DE L OPERATION...3

Plus en détail

Sur la MÉTROPOLE LILLOISE, 9 conseillers INFO ENERGIE, membres du réseau «rénovation info service» se mobilisent pour vous aider à réaliser des

Sur la MÉTROPOLE LILLOISE, 9 conseillers INFO ENERGIE, membres du réseau «rénovation info service» se mobilisent pour vous aider à réaliser des Sur la MÉTROPOLE LILLOISE, 9 conseillers INFO ENERGIE, membres du réseau «rénovation info service» se mobilisent pour vous aider à réaliser des économies d énergie Venez participer seul ou en famille à

Plus en détail

Espace Info Énergie de l Arrageois. Un conseiller à votre service Des économies d énergie possibles

Espace Info Énergie de l Arrageois. Un conseiller à votre service Des économies d énergie possibles Espace Info Énergie Communauté Urbaine d Arras La Citadelle Boulevard du Général de Gaulle à Arras N vert : 0 800 62 62 62 courriel : eie@cu-arras.org JOURS ET HEURES D OUVERTURE du lundi au jeudi de 9h

Plus en détail

MARSEILLE PROVENCE MÉTROPOLE s engage pour le climat

MARSEILLE PROVENCE MÉTROPOLE s engage pour le climat MARSEILLE PROVENCE MÉTROPOLE s engage pour le climat JE M'ENGAGE AVEC M A R S EIL L E P R O V E N C E M É T R O P O L E Prévoir et anticiper, c est le rôle des collectivités locales. La Communauté urbaine

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE D I A G N O S T I C A S S I S T A N C E T E C H N I Q U E CLIENT : Association les Nids INTERLOCUTEUR : M. LEGUERNEY Adresse intervention : 27, rue du Marechal

Plus en détail

CLER & Net - N 49-7 Mars 2008

CLER & Net - N 49-7 Mars 2008 CLER & Net - N 49-7 Mars 2008 La lettre d'info du Comité de Liaison Energies Renouvelables - Parution toutes les 3 semaines - Le site web du CLER, c'est aussi un agenda, des offres d'emplois et de stages,

Plus en détail

et l identification du potentiel l agglomération du Grand Lyon Colloque Franco-Danois Energies d avenir Avril 2008 ML Gagne

et l identification du potentiel l agglomération du Grand Lyon Colloque Franco-Danois Energies d avenir Avril 2008 ML Gagne Le Plan climat à Lyon et l identification du potentiel d énergies renouvelables dans l agglomération du Grand Lyon Les engagements du Grand Lyon Le Grand Lyon, entité géographique et politique de 2,6 M

Plus en détail

60 actions pour lutter contre le changement climatique

60 actions pour lutter contre le changement climatique E N V I R O N N E M E N T 60 actions pour lutter contre le changement climatique Plan Climat 1 p. 3 Lutter contre le changement climatique et anticiper ses effets sur notre territoire p. 4 Agir pour limiter

Plus en détail

Réseaux & Energies renouvelables LA GEOTHERMIE

Réseaux & Energies renouvelables LA GEOTHERMIE DIRECTION COMMERCIALE & MARKETING GROUPE Ateliers mairie 2000 Réseaux & Energies renouvelables LA GEOTHERMIE MAIRIE 2000 - La Géothermie Paris, 22 mai 2012 1 Penser la Ville Durable Meilleure qualité de

Plus en détail

Économies d énergie, émissions de gaz à effet de serre : évaluer son logement avec. le Diagnostic. de Performance Energétique L H A B I T A T

Économies d énergie, émissions de gaz à effet de serre : évaluer son logement avec. le Diagnostic. de Performance Energétique L H A B I T A T Économies d énergie, émissions de gaz à effet de serre : évaluer son logement avec le Diagnostic de Performance Energétique L H A B I T A T être bien informés pour économiser l énergie En France, les bâtiments

Plus en détail

LES PROBLEMES ÉNERGETIQUES DE NOTRE IMMEUBLE. (Synthèse de l audit énergétique)

LES PROBLEMES ÉNERGETIQUES DE NOTRE IMMEUBLE. (Synthèse de l audit énergétique) LES PROBLEMES ÉNERGETIQUES DE NOTRE IMMEUBLE (Synthèse de l audit énergétique) 1 Un constat alarmant Une consommation en augmentation légère mais régulière 195 190 185 180 175 170 165 160 Consommation

Plus en détail

DU 30 NOVEMBRE AU 11 DÉCEMBRE 2015 À PARIS- LE BOURGET

DU 30 NOVEMBRE AU 11 DÉCEMBRE 2015 À PARIS- LE BOURGET Chaud devant! Tous mobilisés pour le climat LA COP 21, place au changement? DU 30 NOVEMBRE AU 11 DÉCEMBRE 2015 À PARIS- LE BOURGET les gouvernements de tous les pays membres de l ONU vont tenter d adopter

Plus en détail

Offrez à votre habitation l expérience Siemens pour plus de confort et d économies

Offrez à votre habitation l expérience Siemens pour plus de confort et d économies Efficacité énergétique Offrez à votre habitation l expérience Siemens pour plus de confort et d économies La gamme de régulateurs Sigmagyr RVP, votre alliée pour plus d économies d énergie. www.siemens.fr/cps

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE D I A G N O S T I C A S S I S T A N C E T E C H N I Q U E CLIENT : Association les Nids INTERLOCUTEUR : M. HANDOUCHE Adresse intervention : 27, rue du Marechal

Plus en détail

Assemblée nationale. Projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissante verte AMENDEMENT. présenté par ---------- Article 21

Assemblée nationale. Projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissante verte AMENDEMENT. présenté par ---------- Article 21 Article 21 Supprimer cet article EXPOSE SOMMAIRE Cet article indique que les éco-organismes des filières à responsabilité élargie du producteur (REP) de gestion des déchets pourront avoir recours à des

Plus en détail

Défi «Familles à énergie positive» Édition 2012-2013

Défi «Familles à énergie positive» Édition 2012-2013 Défi «Familles à énergie positive» Édition 2012-2013 2013 Les organisateurs du défi : l ASDER Espace Info Énergie de Savoie 20 salariés Basée à la Maison des Énergies à Chambéry, bâtiment de Haute Qualité

Plus en détail

ANNEXE 2 BILAN DES ÉMISSIONS DIRECTES ET INDIRECTES ASSOCIÉES À L ÉNERGIE DE BREST MÉTROPOLE OCÉANE ET DE LA VILLE DE BREST 2012-2017

ANNEXE 2 BILAN DES ÉMISSIONS DIRECTES ET INDIRECTES ASSOCIÉES À L ÉNERGIE DE BREST MÉTROPOLE OCÉANE ET DE LA VILLE DE BREST 2012-2017 ANNEXE 2 BILAN DES ÉMISSIONS DIRECTES ET INDIRECTES ASSOCIÉES À L ÉNERGIE DE BREST MÉTROPOLE OCÉANE ET DE LA VILLE DE BREST 2012-2017 PLAN CLIMAT ÉNERGIE TERRITORIAL DE BREST MÉTROPOLE OCÉANE ET DE LA

Plus en détail

LILLE METROPOLE ÉLABORATION DU RÈGLEMENT LOCAL DE PUBLICITÉ

LILLE METROPOLE ÉLABORATION DU RÈGLEMENT LOCAL DE PUBLICITÉ AMÉNAGEMENT ET HABITAT NOVEMBRE 2013 LILLE METROPOLE ÉLABORATION DU RÈGLEMENT LOCAL DE PUBLICITÉ PRÉSENTATION SYNTHÉTIQUE Le projet de Règlement Local de Publicité de Lille Métropole La loi du 12 juillet

Plus en détail

le faire réaliser? le DPE, par qui Le diagnostiqueur Le coût du DPE

le faire réaliser? le DPE, par qui Le diagnostiqueur Le coût du DPE le DPE, par qui le faire réaliser? Le diagnostiqueur C est un professionnel du bâtiment dont les compétences doivent être certifiées par un organisme accrédité par le COFRAC (Comité français d Accréditation).

Plus en détail

Chauffage, isolation et ventilation écologiques

Chauffage, isolation et ventilation écologiques Chauffage, isolation et ventilation écologiques Paul de haut Deuxième édition 2011 Groupe Eyrolles 2007, 2011 pour la présente édition, ISBN : 978-2-212-12998-4 PARTIE 1 BILAN ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS

Plus en détail

Newsletter 10 - Octobre 2013 Réhabilitation énergétique de 7 bâtiments publics et pose de panneaux photovoltaïques

Newsletter 10 - Octobre 2013 Réhabilitation énergétique de 7 bâtiments publics et pose de panneaux photovoltaïques www.class1.dk Newsletter 10 - Octobre 2013 Réhabilitation énergétique de 7 bâtiments publics et pose de panneaux photovoltaïques 1. INTRODUCTION La crise économique a amené la municipalité d Egedal à limiter

Plus en détail

Pose de la 1 ère pierre de la chaufferie biomasse à Mont-Saint-Aignan

Pose de la 1 ère pierre de la chaufferie biomasse à Mont-Saint-Aignan Vendredi 13 novembre 2015 Pose de la 1 ère pierre de la chaufferie biomasse à Mont-Saint-Aignan Le réseau de chaleur de Mont-Saint-Aignan a été construit en 1959 afin de desservir principalement les bâtiments

Plus en détail

EDF, électricien performant et responsable, champion de la croissance bas carbone.

EDF, électricien performant et responsable, champion de la croissance bas carbone. EDF, électricien performant et responsable, champion de la croissance bas carbone. DOSSIER DE PRESSE Contact presse : 01 40 42 46 37 / service-de-presse@edf.fr EDF, ACTEUR ENGAGÉ DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

Plus en détail

ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre. Habitat - logement

ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre. Habitat - logement Compte rendu de la deuxième réunion de travail - 3 octobre 2012 L atelier se déroule dans la salle du conseil municipal ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre Habitat - logement Madame Salfati, adjointe

Plus en détail

La consommation énergétique des bâtiments

La consommation énergétique des bâtiments La consommation énergétique des bâtiments Introduction Depuis la mise en place d une réglementation thermique (1974), la consommation énergétique des constructions neuves a été divisée par 2. Le Grenelle

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) N : Valable jusqu au : Type de bâtiment : Année de construction : Surface habitable : Adresse :

Diagnostic de performance énergétique logement (6.1) N : Valable jusqu au : Type de bâtiment : Année de construction : Surface habitable : Adresse : Diagnostic pour les logements à chauffage individuel ------------------------------------------------------------------------------ Les consommations sont établies à partir d un calcul conventionnel Diagnostic

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Rénovation de l Hôtel de Ville. Ville de Cran-Gevrier. Rénovation de l hôtel de ville : il est temps!

DOSSIER DE PRESSE. Rénovation de l Hôtel de Ville. Ville de Cran-Gevrier. Rénovation de l hôtel de ville : il est temps! Le 03 Juillet 2014 Ville de Cran-Gevrier Service Communication Tél.04 50 88 67 04 DOSSIER DE PRESSE Rénovation de l Hôtel de Ville Rénovation de l hôtel de ville : il est temps! Construit en 1969, le bâtiment

Plus en détail

Evaluation énergétique de 32 bâtiments de logements sociaux récents Atelier de ALE 69 20 Mars 2012

Evaluation énergétique de 32 bâtiments de logements sociaux récents Atelier de ALE 69 20 Mars 2012 Evaluation énergétique de 32 bâtiments de logements sociaux récents Atelier de ALE 69 20 Mars 2012 4 rue Voltaire, 38000 Grenoble 04 76 00 19 09 www.alec-grenoble.org Postulat Volonté des organismes sociaux

Plus en détail

Rapport du Bilan des émissions de gaz à effet de serre L ADAPT

Rapport du Bilan des émissions de gaz à effet de serre L ADAPT Rapport du Bilan des émissions de gaz à effet de serre L ADAPT Page 1 Table des matières CONTEXTE... 4 NOTE METHODOLOGIQUE... 5 DESCRIPTION DE LA PERSONNE MORALE CONCERNEE... 6 A. DESCRIPTION DE LA PERSONNE

Plus en détail

SOMMAIRE EDITO. Agenda 21. Objectifs et moyens. Plan de lutte contre le changement climatique Atténuation Adaptation. Outils

SOMMAIRE EDITO. Agenda 21. Objectifs et moyens. Plan de lutte contre le changement climatique Atténuation Adaptation. Outils PLAN CLIMAT-ENERGIE TERRITORIAL DE Poitiers Février 2013 SOMMAIRE Agenda 21 Objectifs et moyens Plan de lutte contre le changement climatique Atténuation Adaptation Outils EDITO Une collectivité pionnière

Plus en détail

Yann Françoise Plan climat de Paris

Yann Françoise Plan climat de Paris Un nouveau sens pour la planification Développement durable et métropoles Yann Françoise Plan climat de Paris Journée Île-de-France / 14 mai 2009 Le plan climat de Paris Un nouveau sens pour la planification

Plus en détail

Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne. Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux

Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne. Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux Édito E Chiffres clés bretons Objectifs de la Bretagne* n 2014, le Conseil régional de

Plus en détail

Bilan des émissions de Gaz à effet de serre

Bilan des émissions de Gaz à effet de serre Bilan des émissions de Gaz à effet de serre De la zone de défense Est Département du Territoire de Belfort (90) Année 2013 Ministère de l Intérieur 1 Sommaire Sommaire...2 Cadre général...3 1/ Description

Plus en détail

Le prêt est mis en œuvre et diffusé par les partenaires bancaires : Banque Populaire, CIC, Crédit Mutuel, Crédit-Agricole.

Le prêt est mis en œuvre et diffusé par les partenaires bancaires : Banque Populaire, CIC, Crédit Mutuel, Crédit-Agricole. ACTION 22 INSTRUMENTS FINANCIERS : ISOLARIS Dernière approbation 17/09/2015 CETTE FICHE ACTION EST EN COURS DE DEFINITION LES INFORMATIONS INSCRITES NE SONT PAS STABILISEES OBJECTIFS : Limiter la dépendance

Plus en détail

Action 1 : Economiser les flux (énergie et eau)

Action 1 : Economiser les flux (énergie et eau) Objectif 1.1 Diminuer les consommations énergétiques de la commune et des services municipaux Services partenaires Tous les services Lutte contre le changement climatique et protection Partenaires à associer

Plus en détail

380 CONSEILLERS SOLIDARITÉ QUI TRAITENT 600 000 DEMANDES DE TRAVAILLEURS SOCIAUX PAR AN

380 CONSEILLERS SOLIDARITÉ QUI TRAITENT 600 000 DEMANDES DE TRAVAILLEURS SOCIAUX PAR AN EN 2014, EDF A VERSÉ 22,5 MILLIONS D EUROS AU FONDS DE SOLIDARITÉ LOGEMENT, ET 195 000 FAMILLES ONT BÉNÉFICIÉ D UNE AIDE. 56 250 COLLECTIVITÉS CLIENTES D EDF 1 000 INTERLOCUTEURS A L ECOUTE 380 CONSEILLERS

Plus en détail

Bilan des émissions de Gaz à effet de serre

Bilan des émissions de Gaz à effet de serre Bilan des émissions de Gaz à effet de serre De la zone de défense Est Département de la Nièvre (58) Année 2013 Ministère de l Intérieur 1 Sommaire Sommaire...2 Cadre général...3 1/ Description de la personne

Plus en détail

Audits et Suivis énergétiques Session 2010 2011 C.E.E.

Audits et Suivis énergétiques Session 2010 2011 C.E.E. Audits et Suivis énergétiques Session 2010 2011 C.E.E. Syndicat Départemental d Électricité et d Énergies de Lot-et-Garonne 26 rue Diderot 47031 AGEN Cedex Tél : 05 53 77 65 00 Fax : 05 53 77 72 78 www.sdee47.fr

Plus en détail

ARC / www.arc-copro.fr / 15 03 16 Retour de terrain d une rénovation : la résidence «Le Campra»

ARC / www.arc-copro.fr / 15 03 16 Retour de terrain d une rénovation : la résidence «Le Campra» ARC / www.arc-copro.fr / 15 03 16 Retour de terrain d une rénovation : la résidence «Le Campra» Lors de notre colloque du 10 juin 2015 sur la rénovation des copropriétés (www.arccopro.com/finf), des copropriétaires

Plus en détail

Préface. L'aérosolaire ou la pompe à chaleur assistée solaire

Préface. L'aérosolaire ou la pompe à chaleur assistée solaire Préface Le secteur du bâtiment représente à lui seul 40 % de la consommation d énergie et 36 % de l émission de gaz à effet de serre de l ensemble de l Union européenne. Fort de ce constat, les objectifs

Plus en détail

Le Diagnostic de Performance Énergétique

Le Diagnostic de Performance Énergétique L habitat Le Diagnostic de Performance Énergétique Comprendre Évaluer la consommation d énergie et les émissions de gaz à effet de serre de son logement Édition : septembre 2012 Être bien informés pour

Plus en détail

Bâtiment France 2005 Energie en TWh/mois. Bâtiment France 2005 Electricité en TWh/mois. Climatisation. Chauffage elec. Eclairage Cuisson elec

Bâtiment France 2005 Energie en TWh/mois. Bâtiment France 2005 Electricité en TWh/mois. Climatisation. Chauffage elec. Eclairage Cuisson elec Résultats d'un scénario R&D Bâtiments France 5 sans fossiles publié dans la revue Futuribles, juin 8 Ch. Marchand, M-H. Laurent, R. Rezakhanlou, Y. Bamberger Version du La consommation actuelle en énergie

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT Arrêté du 15 septembre 2006 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments

Plus en détail

Efficacité Energétique Décret, arrêté, CSPE évitée

Efficacité Energétique Décret, arrêté, CSPE évitée Efficacité Energétique Décret, arrêté, CSPE évitée Direction des Systèmes Énergétiques Insulaires 5 juin 2013 1 2 - Efficacité Energétique SEI PROBLEMATIQUE PROBLEMATIQUE Du fait de la péréquation tarifaire,

Plus en détail

LE PROGRAMME PRINTEMPS. Avril Juin 2014. Expositions. Ateliers thématiques. Manifestations

LE PROGRAMME PRINTEMPS. Avril Juin 2014. Expositions. Ateliers thématiques. Manifestations LE PROGRAMME Avril Juin 2014 Expositions Ateliers thématiques Manifestations PRINTEMPS Manifestations Retrouvez le stand de la Maison de l Habitat et du Développement Durable du Grand Nancy et ses partenaires

Plus en détail

Bâtiment et développement durable, dernières nouveautés!

Bâtiment et développement durable, dernières nouveautés! Centre Ecoparc - Neuchâtel Bâtiment et développement durable, dernières nouveautés! Label MINERGIE-ECO et Programme DISPLAY par Christian Trachsel délégué communal à l él énergie de la Ville de Neuchâtel

Plus en détail

Commission Aménagement du territoire, Environnement et cadre de vie. De la COP21 au Plan climat du Département. enjeux et contributions

Commission Aménagement du territoire, Environnement et cadre de vie. De la COP21 au Plan climat du Département. enjeux et contributions Commission Aménagement du territoire, Environnement et cadre de vie De la COP21 au Plan climat du Département enjeux et contributions 20 octobre 2015 Salle du 5 ème étage Hôtel du Département Le changement

Plus en détail

Sommaire. Sommaire... 1. 1 Bilan énergétique de la Bretagne Production et consommation... 2. 2 Potentiels d économie d énergie...

Sommaire. Sommaire... 1. 1 Bilan énergétique de la Bretagne Production et consommation... 2. 2 Potentiels d économie d énergie... La présente note propose de compiler un ensemble de données relatives à l énergie en Bretagne pour alimenter les échanges du Débat National de la Transition Energétique. Les données sont issues principalement

Plus en détail

Les rendez-vous des métiers de l environnement

Les rendez-vous des métiers de l environnement Technicien d exploitation secteur Énergie Responsabilités, travail en équipe, diversité des missions, autonomie. Le technicien d exploitation Énergie intègre une équipe qui assure la maintenance préventive

Plus en détail

GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE FICHE DE LECTURE

GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE FICHE DE LECTURE GENIE CLIMATIQUE ET ENERGETIQUE FICHE DE LECTURE ETUDE MULTICRITERES POUR LA REHABILITATION ENERGETIQUE DE BATIMENTS ANCIENS Réalisé à l INSA de Strasbourg par Alice BEAUPEUX TUTEUR : Bernard FLAMENT SEPTEMBRE

Plus en détail

Ordonnance sur le Fonds communal pour l efficacité énergétique (Ordonnance FCEE)

Ordonnance sur le Fonds communal pour l efficacité énergétique (Ordonnance FCEE) Ordonnance sur le Fonds communal pour l efficacité énergétique (Ordonnance FCEE) du 10 juillet 2012 (Etat le 1 er janvier 2016) Le Conseil municipal, sur la base du droit supérieur, sur la base du règlement

Plus en détail

& :HIKLMC=VUYUUY:?k@c@o@j@a" M 01221-249 - F: 4,00 E - RD. & :HIKLMC=VUYUUY:?k@c@o@j@a"

& :HIKLMC=VUYUUY:?k@c@o@j@a M 01221-249 - F: 4,00 E - RD. & :HIKLMC=VUYUUY:?k@c@o@j@a & :HIKLMC=VUYUUY:?k@c@o@j@a" M 01221-249 - F: 4,00 E - RD & :HIKLMC=VUYUUY:?k@c@o@j@a" NOUVELLES PRIMES POUR FINANCER VOS TRAVAUX Saviez-vous qu améliorer votre consommation d énergie peut dégonfler le

Plus en détail

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES pour atteindre le en 2025? Quels types de scénarios possibles aux horizons 2030 et 2050, dans le respect des engagements climatiques de la France? Eléments de définition Le, ou bouquet énergétique, est

Plus en détail

Master TL-D Eco. Avec la solution Eco, faites plus que des économies!

Master TL-D Eco. Avec la solution Eco, faites plus que des économies! Master TL-D Eco Avec la solution Eco, faites plus que des économies! Améliorez l efficacité énergétique en changeant simplement vos tubes fluorescents. L unique tube fluorescent T8 (26 mm) qui permet de

Plus en détail

Comment développer Ecoville : le cahier des charges

Comment développer Ecoville : le cahier des charges Comment développer Ecoville : le cahier des charges Les élus d Ecoville ont besoin de vous pour décider du futur de la commune. Ce document vous explique les objectifs principaux et les phases de développement

Plus en détail

Réunion d information Photovoltaïque: quelles réalités?

Réunion d information Photovoltaïque: quelles réalités? Réunion d information Photovoltaïque: quelles réalités? Fédération Française du Bâtiment Quelques idées reçues trop cher Trop compliqué pas fiable polluant pas assez de soleil Dépassons les préjugés! Installer

Plus en détail

Inde : émissions de CO 2 depuis 1990

Inde : émissions de CO 2 depuis 1990 Inde Mise en route Objectif climatique : 33-35 % d une baisse de l intensité carbone à l horizon 2030 par rapport au niveau de 2005 Émissions de CO 2 actuelles par rapport au niveau de 1990 : 238 % Émissions

Plus en détail

«Facteur 4» La nécessaire transition énergétique

«Facteur 4» La nécessaire transition énergétique «Facteur 4» La nécessaire transition énergétique Conseils gratuits et indépendants sur l énergie dans l habitat Permanences téléphone, rendez-vous, mails Animations Stands Conférences Nuits de la thermographie

Plus en détail

Charte de l Eclairage durable Noé Conservation. Formulaire d inscription au réseau des collectivités signataires

Charte de l Eclairage durable Noé Conservation. Formulaire d inscription au réseau des collectivités signataires Charte de l Eclairage durable Noé Conservation Formulaire d inscription au réseau des collectivités signataires Ce document est destiné aux représentants de collectivités. Il constitue une demande d adhésion

Plus en détail

Bilan Carbone de la Communauté d Agglomération de Vichy Val d Allier

Bilan Carbone de la Communauté d Agglomération de Vichy Val d Allier Bilan Carbone de la Communauté d Agglomération de Vichy Val d Allier Territoire 2008 Contexte de l étude Afin de lutter contre le changement climatique et de s adapter au contexte de raréfaction des ressources

Plus en détail

Agenda 21 lillois. Développement durable lillois. 1- la protection de l environnement, l amélioration de la santé et du bien être des habitants

Agenda 21 lillois. Développement durable lillois. 1- la protection de l environnement, l amélioration de la santé et du bien être des habitants les axes Il comprend 4 axes : la protection de l environnement, l amélioration de la santé et du bien être des habitants l éducation et la sensibilisation à l environnement et au Développement Durable

Plus en détail

Diagnostic Energie GES du secteur tertiaire de la CA du Bocage Bressuirais

Diagnostic Energie GES du secteur tertiaire de la CA du Bocage Bressuirais Diagnostic Energie GES du secteur tertiaire de la CA du Bocage Bressuirais Novembre 213 Tous les mots suivis d un «*» sont définis dans le lexique en fin de document. 1. Carte d identité du territoire

Plus en détail

La monnaie climatique. contact@o2mconseil.fr. 65 Rue de St Brieuc Bâtiment 24 35000 Rennes www.o2mconseil.fr

La monnaie climatique. contact@o2mconseil.fr. 65 Rue de St Brieuc Bâtiment 24 35000 Rennes www.o2mconseil.fr Les convictions d'o2m Conseil : - Le CO 2 est une matière première du XXIème siècle, - La formation et le transfert de compétences sont des accélérateurs du changement, - L approche technico-économique

Plus en détail

Les pompes à chaleur réduisent les coûts d énergie, pas le confort

Les pompes à chaleur réduisent les coûts d énergie, pas le confort TECHNIQUE DE LA POMPE À CHALEUR Les pompes à chaleur réduisent les coûts d énergie, pas le confort Pour le chauffage et la production d eau chaude sanitaire en nouvelle construction et en rénovation La

Plus en détail

Atelier OSE. Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie

Atelier OSE. Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie Atelier OSE Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie Présentation Le CUEEP Littoral - Service Formation continue, apprentissage et VAE de l ULCO - Le CUEEP a des activités: -

Plus en détail

Nos énergies. a votre service

Nos énergies. a votre service Nos énergies a votre service Notre histoire en 5 dates clés 2004 2011 2014 2015 2016 Ouverture du marché du gaz et de l électricité Entreprises, professionnels et collectivités locales sont concernés Création

Plus en détail

Présentation générale du secteur des énergies renouvelables en Roumanie

Présentation générale du secteur des énergies renouvelables en Roumanie Présentation générale du secteur des énergies renouvelables en Roumanie La Roumanie se trouve au centre géographique de l Europe (dans le sud-ouest de l Europe centrale). Le pays compte 1,5 millions d

Plus en détail

GUIDE DES BONNES PRATIQUES EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE A L USAGE DES ORGANISATEURS D EVÈNEMENTS

GUIDE DES BONNES PRATIQUES EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE A L USAGE DES ORGANISATEURS D EVÈNEMENTS PALAIS DES CONGRES Port Santa Lucia - 83 700 SAINT-RAPHAEL 04.94.19.84.19-04.94.95.83.18 www.saint-raphael-congres.com Le Palais des Congrès de Saint-Raphaël, certifié «Qualicongrès» depuis 2005 pour la

Plus en détail

La performance énergétique des bâtiments en France

La performance énergétique des bâtiments en France La performance énergétique des bâtiments en France 10 ans EPB ROGER Marie-Christine Cheffe du bureau de la qualité et de la réglementation technique de la construction Ministère du logement et de l habitat

Plus en détail

il y a des économies dans l air!

il y a des économies dans l air! Avec les Pompes à Chaleur... il y a des économies dans l air! Jusqu à 70% d économies de chauffage (1) Crédit d impôt possible jusqu à 8 000 (1) et 5 fois moins d émissions de CO 2 (1) Chauffage & Climatisation

Plus en détail

SYNTHESE DES PRINCIPAUX RESULTATS 06/02/2014 LES ULIS Comité des Usagers 1

SYNTHESE DES PRINCIPAUX RESULTATS 06/02/2014 LES ULIS Comité des Usagers 1 SYNTHESE DES PRINCIPAUX RESULTATS SAISON 2012/2013 LES ULIS Comité des Usagers 1 GC GC N 14 086 SOMMAIRE 2 Contrat : Evolution contractuelle => nouvelle DSP Rappel points importants nouvelle DSP Rappel

Plus en détail

Le Crédit d Impôts Développement Durable 2013

Le Crédit d Impôts Développement Durable 2013 Le Crédit d Impôts Développement Durable 2013 Qu'est-ce que le crédit d'impôt développement durable? C'est une disposition fiscale permettant aux ménages de déduire de leur impôt sur le revenu une partie

Plus en détail

1 er Contrat de Performance Energétique en logement social. Présentation des résultats 14 novembre 2013

1 er Contrat de Performance Energétique en logement social. Présentation des résultats 14 novembre 2013 1 er Contrat de Performance Energétique en logement social Présentation des résultats 14 novembre 2013 Introduction Daniel BIARD Président du Comité Exécutif Pourquoi un CPE? François GUIDOT, Directeur

Plus en détail

CONSEIL DE QUARTIER. Flocon Blanche Porte

CONSEIL DE QUARTIER. Flocon Blanche Porte CONSEIL DE QUARTIER Flocon Blanche Porte 26 février 2010 1 Zina DAHMANI L KASSIMI, adjointe de secteur Nord Est (Flocon, Blanche Porte, Phalempins, Croix-Rouge, Bourgogne, Malcense, Egalité) ouvre la séance

Plus en détail

Synergies Habitat Accompagnement des propriétaires occupants En secteur diffus. Fatiha CHAIM Synergies habitat Avril 2013

Synergies Habitat Accompagnement des propriétaires occupants En secteur diffus. Fatiha CHAIM Synergies habitat Avril 2013 Synergies Habitat Accompagnement des propriétaires occupants En secteur diffus Fatiha CHAIM Synergies habitat Avril 2013 1 Démarche Synergie Habitat en secteur diffus 1-2- Ingénieries sociale & 3-4- 5-

Plus en détail