Le SI des infirmiers libéraux : présentation de l étude prospective

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le SI des infirmiers libéraux : présentation de l étude prospective"

Transcription

1 Le SI des infirmiers libéraux : présentation de l étude prospective Rencontre Inter-Régionale 13 juin 2013 Bruno Grossin 1

2 Sommaire Objectifs et périmètre de l étude Panorama de la profession d infirmier libéral en France Enjeux nouveaux & conséquences pour le SI des infirmiers Cinématique générale de réalisation des actes infirmiers Principaux besoins fonctionnels Recommandations Suite et perspectives RIR : Etude du SI infirmier en exercice libéral Jeudi 13 juin

3 Objectifs et périmètre de l étude Objectifs : Face au constat de faible utilisation des logiciels métier par les professionnels de santé (notamment ceux en exercice libéral), frein majeur pour le partage / l échange d informations de santé, l étude visait à : Dresser un état des lieux du niveau d informatisation de l activité des infirmiers libéraux Permettre une meilleure compréhension de leurs besoins en termes d informatisation de leur activité, en tenant compte de l évolution des pratiques et des technologies : Analyser précisément les fonctionnalités attendues d un logiciel métier infirmier en exercice libéral Évaluer leur niveau de couverture actuel par les solutions du marché Elaborer des recommandations visant à favoriser : Le développement des usages des logiciels infirmiers L émergence de solutions informatiques standards et adaptées à leurs pratiques Périmètre : L étude s est concentrée sur le SI des infirmiers en exercice libéral : Le champ hospitalier (Infirmiers en ES) était exclu du périmètre des travaux Le SI des structures pour lesquelles des infirmiers libéraux sont susceptibles d intervenir (HAD, SSIAD, EHPAD) était également hors périmètre des travaux RIR : Etude du SI infirmier en exercice libéral Jeudi 13 juin

4 Panorama de la profession d infirmier libéral en France Une profession : Majoritairement féminine (~84%) et en croissance continue depuis le début des 1980 s (~85000 IDEL en 2012) Régie par le CSP (Art. L et R ) et encadrée par la Convention nationale des infirmières et des infirmiers de 2007 pour les relations avec les caisses d assurance maladie Organisée selon 3 principaux modes d exercice : Exercice individuel (cabinet individuel ou de cabinet de groupe servant exclusivement à la mutualisation des moyens) Exercice collectif, fondé une «patientèle partagée», au sein de regroupements : Intraprofessionnels (Cabinets infirmiers) Interprofessionnels en ambulatoire (Maisons de santé) Réalisant deux grands types d actes : AMI : actes médicaux délégués réalisés uniquement sur prescription médicale (injections, pansements, perfusions, ) AIS : actes relevant du rôle propre infirmier («nursing», démarche de soins infirmiers, éducation à la santé, prévention) Fonctionnant selon le principe des «tournées» et des «transmissions» infirmières Intervenant pour l essentiel au domicile des patients Présentant un niveau d informatisation : Elevé : plus de 83% de télétransmettants Se limitant à date à la gestion administrative du patient, à la facturation des actes et à la préparation des tournées RIR : Etude du SI infirmier en exercice libéral Jeudi 13 juin

5 Enjeux nouveaux & conséquences pour le SI des infirmiers Evolution progressive de la demande en soins infirmiers, sous l effet conjugué : Du vieillissement de la population Du nombre croissant de patients en perte d autonomie Du développement des pathologies chroniques et dégénératives (ALD) et des besoins induits en matière d éducation thérapeutique Du déplacement de la sphère de soins vers le domicile du patient De l évolution défavorable de la démographie médicale Essor des NTIC Nouveaux objectifs induits pour le SI des infirmiers libéraux : Informatiser la production des soins infirmiers Recueil d observations cliniques au chevet du patient Gestion dématérialisée de ces données au sein d un dossier infirmier informatisé Sécuriser le partage des informations de soins dématérialisées dans le cadre d un exercice de groupe Prendre en compte le cadre réglementaire permettant le partage d informations à l échelle du cabinet de groupe Encadrer les conditions d hébergement des données dès lors que celui-ci est externalisé Soutenir le développement de la coordination des soins (coopérations entre PS) Elaboration de documents structurés adaptés au partage dématérialisé d informations entre infirmiers et avec d autres acteurs de la prise en charge Inscrire le développement des solutions dans un cadre standard et homogène RIR : Etude du SI infirmier en exercice libéral Jeudi 13 juin

6 Cinématique générale de réalisation des actes infirmiers Schématiquement, la réalisation d un acte de soin infirmier met en jeu 5 principaux temps : Patient Aidants Service hospitalier 1 2 PREMIÈRE PRISE DE CONTACT PAR LE PATIENT OU PAR UN TIERS ORGANISATION GÉNÉRALE DES ACTES DE SOINS INFIRMIERS Médecin traitant 4 TRANSMISSION : COLLABORATION ENTRE INFIRMIERS LIBÉRAUX, DOCUMENTS DE TRANSMISSION Prestataires Pharmacien 5 FACTURATION INDIVIDUELLE DES ACTES DE SOINS INFIRMIERS 3 RÉALISATION DES ACTES DE SOINS INFIRMIERS ET RECUEIL DE DONNÉES CLINIQUES ASSOCIÉ Maisons de santé Médecins spécialistes Structures de prise en charge de type SSIAD, EHPAD, Autres professionnels de santé Dans la suite du document, les principaux besoins fonctionnels des infirmiers libéraux en termes d informatisation de leur pratique sont identifiés par étape de ce processus de prise en charge. RIR : Etude du SI infirmier en exercice libéral Jeudi 13 juin

7 Principaux besoins fonctionnels Etape 1 Première prise de contact :? Activités Le patient (ou un tiers) appelle ou vient au cabinet pour prendre RDV L infirmier (ou la secrétaire) recueille les informations de base (nom et adresse du patient, type d acte, durée du traitement, ) Rappels / Alertes Besoins fonctionnels associés Gérer le dossier administratif du patient Recueillir le consentement à l hébergement de données (lorsqu applicable) et l éventuelle opposition au partage des données de santé entre les membres du cabinet (en cas d exercice regroupé) Si le patient est venu au cabinet, l infirmier recueille également les informations administratives (lecture Carte Vitale) ainsi qu une copie de l ordonnance, qu il vérifie Le cas échéant, gérer le DMP du patient Le cas échéant, gérer des rappels / alertes à partir du dossier administratif (fin d ordonnance, besoin de renouvellement, ) RIR : Etude du SI infirmier en exercice libéral Jeudi 13 juin

8 Principaux besoins fonctionnels Etape 2 Organisation générale des actes de soins du cabinet : Infirmier en charge, au sein du cabinet, de la planification des actes pour les prochains jours Planning du cabinet «Feuille de route» par tournée Notifications (intégration d un nouveau patient à une tournée, ) Notifications / Rappels de RDV Activités L infirmier planifie les actes de soins du cabinet et les répartit par tournée Il produit sur cette base une «feuille de route» par tournée à l attention des infirmiers en charge de celles-ci sur la période concernée Il prévient les infirmiers concernés en cas de changement sur une tournée en cours (nouveau patient à ajouter, annulation d un RDV, ) Besoins fonctionnels associés Gérer la planification générale du cabinet (agenda partagé) Gérer les tournées infirmières (affectation des patients et des infirmiers à des tournées, lien avec la facturation, ) Gérer la production d une «feuille de route» par tournée (liste et coordonnées des patients à voir sur un ou plusieurs jours, ) et sa mise à disposition selon plusieurs formats (impression papier, consultation / modification depuis un terminal mobile, ) RIR : Etude du SI infirmier en exercice libéral Jeudi 13 juin

9 Principaux besoins fonctionnels Etape 3 Réalisation des actes de soins et recueil de données cliniques associé : Patient à son domicile Soin infirmier Dossier administratif du patient Dossier de soins infirmier Copie, scan, ou photo de l ordonnance «Feuille de route» mise à jour Activités Au domicile du patient, l infirmier procède successivement : Au recueil des données administratives (TLA, lecture Carte Vitale) et à une copie de l ordonnance si la 1 ère prise de RDV a eu lieu par téléphone A la réalisation de l acte de soins proprement dit A la documentation de l acte de soins (recueil des données cliniques relatives à l acte, «au chevet du patient») Besoins fonctionnels associés Pouvoir disposer des fonctionnalités suivantes en «environnement de mobilité» (ie. depuis un terminal mobile, selon une interface/une ergonomie adaptée et selon un mode «connecté» et un mode «asynchrone») Gérer le dossier administratif du patient Tracer la réalisation des actes (confirmer ou non la tenue de l acte prévu) Gérer le recueil de données cliniques au chevet du patient et leur intégration dans un dossier de soins infirmier informatisé RIR : Etude du SI infirmier en exercice libéral Jeudi 13 juin

10 Principaux besoins fonctionnels Etapes 4 & 4 bis Transmission entre infirmiers et partage / échange avec d autres acteurs de la prise en charge du patient : Volet de synthèse infirmier Activités A l issue d une tournée, l infirmier en charge de celle-ci assure la transmission avec l infirmier lui succédant sur cette tournée sur la période suivante Dans le cadre de la prise en charge d un patient, un infirmier peut également être amené à échanger avec d autres professionnels de santé impliqués dans la prise en charge Service hospitalier Aidants Médecin traitant Tournée 4 Tournée 1 Tournée 3 IDEL D IDEL A Dossier administratif des patients Dossier de soins infirmier «Feuilles de route» par tournée Tournée 2 Accès au DMP Besoins fonctionnels associés Gérer un dossier patient (administratif et soins) partagé entre infirmiers d un même cabinet Gérer des volets de synthèse structurés partageables avec d autres infirmiers et d autres professionnels de santé Prestataires IDEL C Autres professionnels de santé IDEL B Médecins spécialistes RIR : Etude du SI infirmier en exercice libéral Jeudi 13 juin

11 Principaux besoins fonctionnels Etapes 5 Facturation individuelle des actes de soins infirmiers : Feuille de soins électroniques Bordereau RSP, Retour flux Noémie, OU Activités Facture standard Suivi règlement Lorsque la prise en charge relève d une prise en charge standard, l infirmier établit la feuille de soins électronique, la valide avec la Carte Vitale du patient, la transmet et envoie par courrier postal à la caisse primaire concernée le bordereau (pièces justificatives) associé Lorsque l acte de soins est réalisé pour le compte d une structure tierce (SSIAD, HAD, EHPAD, ) ou pour un public spécifique (patient étranger, ), l infirmier émet une facture standard qu il adresse directement au payeur concerné Structures tierces (pour le compte desquelles sont intervenues les IDEL) ou populations spécifiques Besoins fonctionnels associés Gérer la facturation Assurance Maladie et les paiements associés (production et transmission de feuilles de soins électroniques, permettre la production de feuilles de soins papier mode dégradé, ) Gérer la facturation à d autres types de payeurs (production de factures standard, ) Gérer le suivi de facturation (suivi des encaissements, lien avec la comptabilité) RIR : Etude du SI infirmier en exercice libéral Jeudi 13 juin

12 Principales recommandations Encourager l extension fonctionnelle des solutions existantes à la gestion des données cliniques de prise en charge des patients et à la mise en œuvre progressive de fonctionnalités clés en situation de mobilité Engager des travaux de standardisation des données cliniques utiles à la coordination des soins Intégrer les services de partage et d échange d informations de santé afin de favoriser le développement de la coordination des soins Approfondir l analyse des modalités d échange et d interaction entre le système d information des infirmiers libéraux et ceux de structures tierces avec lesquelles ils sont régulièrement en contact / pour le compte desquelles ils interviennent (HAD, SSIAD, EHPAD, ) RIR : Etude du SI infirmier en exercice libéral Jeudi 13 juin

13 Suite et perspectives Appel à commentaire Retour des commentaires pour le 15 septembre Elaboration d un volet de contenu «Volet de Soins Infirmiers» GT métier Second semestre 2013 Favoriser la prise en compte de l expression de besoin dans les projets impliquant les infirmiers Maisons de santé Démarche PAERPA Actes de télémédecine Dialogue avec les industriels Vers la DMP Compatibilité et la MSS Compatibilité Mobilité RIR : Etude du SI infirmier en exercice libéral Jeudi 13 juin

Annexe : Tableau de fonctionnalités La présente Annexe décrit les fonctionnalités du progiciel que l organisation de santé pluriprofessionnelle souhaite mettre en place au sein de l entité. Le progiciel

Plus en détail

ASIP Santé Etude prospective du SI des Infirmiers en exercice libéral 16/05/13

ASIP Santé Etude prospective du SI des Infirmiers en exercice libéral 16/05/13 Appel à commentaires 2 SYNTHESE PRINCIPAUX CONSTATS & CONCLUSIONS DE l ETUDE Appel à commentaires 3 Un constat partagé entre les représentants de la profession d infirmier en exercice libéral et l ASIP

Plus en détail

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Maisons de Santé Pluridisciplinaires Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) visent à offrir à la population, sur un même lieu, un ensemble de

Plus en détail

ETABLISSEMENT D HOSPITALISATION A DOMICILE

ETABLISSEMENT D HOSPITALISATION A DOMICILE ETABLISSEMENT D HOSPITALISATION A DOMICILE 5, avenue Louis-Blériot 63100 Clermont-Ferrand Tél. 0 820 200 444 Ou 04 73 36 00 37 Fax 04 73 42 98 77 contact@clinidom.fr www.clinidom.fr Finess 63 000 811 8

Plus en détail

Parcours de santé des personnes âgées en situation de fragilité

Parcours de santé des personnes âgées en situation de fragilité Parcours de santé des personnes âgées en situation de fragilité Personnes âgées en risque de perte d autonomie (PAERPA) Claude JEANDEL Pôle de gérontologie CHU Montpellier Université Montpellier Inserm

Plus en détail

Cahier Technique La Feuille de Soins Electronique en mode Visite

Cahier Technique La Feuille de Soins Electronique en mode Visite Cahier Technique La Feuille de Soins Electronique en mode Visite Télévitale cahier technique : la feuille de soin électronique en mode visite Page 1 / 12 Sommaire Introduction... 3 Le Dossier Patient...

Plus en détail

Avancement du projet DCC/DMP. Rencontres Interrégionales Jeudi 15 mars 2012

Avancement du projet DCC/DMP. Rencontres Interrégionales Jeudi 15 mars 2012 Avancement du projet DCC/DMP Rencontres Interrégionales Jeudi 15 mars 2012 Cadre du chantier DCC/DMP (rappel) Un accord de partenariat entre l ASIP Santé et l INCa signé en décembre 2009 Mise en commun

Plus en détail

Cahier Technique La Feuille de Soins Electronique en mode Dégradé

Cahier Technique La Feuille de Soins Electronique en mode Dégradé Cahier Technique La Feuille de Soins Electronique en mode Dégradé Télévitale cahier technique : la feuille de soin électronique en mode dégradé Page 1 / 13 Sommaire Introduction... 3 Le dossier Patient...

Plus en détail

Depuis 1974, année de parution de la première Charte du patient hospitalisé, des textes se sont multipliés pour définir les droits et les devoirs des

Depuis 1974, année de parution de la première Charte du patient hospitalisé, des textes se sont multipliés pour définir les droits et les devoirs des Depuis 1974, année de parution de la première Charte du patient hospitalisé, des textes se sont multipliés pour définir les droits et les devoirs des patients. Ces textes s efforcent : d accompagner l

Plus en détail

LOGICIEL POUR CENTRES DE MÉDECINE PHYSIQUE, CENTRES DE SOINS DE SUITE ET DE RÉADAPTATION. www.dai.fr

LOGICIEL POUR CENTRES DE MÉDECINE PHYSIQUE, CENTRES DE SOINS DE SUITE ET DE RÉADAPTATION. www.dai.fr LOGICIEL POUR CENTRES DE MÉDECINE PHYSIQUE, CENTRES DE SOINS DE SUITE ET DE RÉADAPTATION www.dai.fr Découvrez Rééducation & son fonctionnement Un fonctionnement architecturé autour du dossier unique du

Plus en détail

PRÉPARER LE RETOUR AU DOMICILE DU PATIENT : VOLET SOCIAL, VOLET SOIGNANT

PRÉPARER LE RETOUR AU DOMICILE DU PATIENT : VOLET SOCIAL, VOLET SOIGNANT PRÉPARER LE RETOUR AU DOMICILE DU PATIENT : VOLET SOCIAL, VOLET SOIGNANT FORMATION RÉGIONALE DES AIDES SOIGNANTES VENDREDI 20 MARS 2015 Florine MAGRIN Assistante sociale CHRU Besançon Odile ROMANET Cadre

Plus en détail

Commission nationale de l informatique et des libertés

Commission nationale de l informatique et des libertés Commission nationale de l informatique et des libertés Délibération n o 2014-284 du 3 juillet 2014 portant avis sur un projet de décret relatif à la mise en œuvre d un traitement de données à caractère

Plus en détail

Présentation aux porteurs de projet DMP

Présentation aux porteurs de projet DMP Présentation aux porteurs de projet DMP Contacts projet Jean-Luc Audhoui Alain Delgutte Sylvain IEMFRE 06 61 63 62 47 siemfre@ordre.pharmacien.fr Olivier PORTE 06 62 72 69 82 oporte@ordre.pharmacien.fr

Plus en détail

Prescription médicamenteuse par téléphone (ou téléprescription) dans le cadre de la régulation médicale

Prescription médicamenteuse par téléphone (ou téléprescription) dans le cadre de la régulation médicale SYNTHÈSE DES RECOMMANDATIONS DE BONNES PRATIQUES PROFESSIONNELLES Prescription médicamenteuse par téléphone (ou téléprescription) dans le cadre de la régulation médicale Février 2009 MESSAGES CLÉS Ces

Plus en détail

Manuel de Formation. Apisanté Infirmière. Formation Apisanté Document de Formation. Télévitale Formation Apisanté Infirmier 1 / 20

Manuel de Formation. Apisanté Infirmière. Formation Apisanté Document de Formation. Télévitale Formation Apisanté Infirmier 1 / 20 Manuel de Formation Apisanté Infirmière Télévitale Formation Apisanté Infirmier 1 / 20 Formation Apisanté Document de Formation Sommaire Introduction et rappel des notions...3 Dossier patient, pointage

Plus en détail

CONVENTION DE CONSTITUTION D UNE ENTENTE POUR L INSTRUCTION DES DEMANDES D AUTORISATIONS DU DROIT DU SOL

CONVENTION DE CONSTITUTION D UNE ENTENTE POUR L INSTRUCTION DES DEMANDES D AUTORISATIONS DU DROIT DU SOL Document annexe au rapport n 14/162 Commune de Biscarrosse Commune de Gastes Commune de Luë Commune de Parentis-en-Born Commune de Sanguinet Commune de Sainte-Eulalie-en-Born Commune d Ychoux CONVENTION

Plus en détail

«Quelles pratiques et perspectives de e-santé pour les infirmiers libéraux?»

«Quelles pratiques et perspectives de e-santé pour les infirmiers libéraux?» «Quelles pratiques et perspectives de e-santé pour les infirmiers libéraux?» Maryse GUILLAUME Infirmière libérale Secrétaire Générale Fédération Nationale des Infirmiers Chargée de mission télésanté E-SANTE

Plus en détail

Coopérations professionnelles Ophtalmologie

Coopérations professionnelles Ophtalmologie Coopérations professionnelles Ophtalmologie Bilan visuel réalisé par un orthoptiste dans le cadre du renouvellement/adaptation des corrections optiques chez les adultes de 16 à 50 ans Promoteur: Jean-Bernard

Plus en détail

Coopérations professionnelles. Dépistage rétinopathie diabétique par lecture différée de photographies du fond d oeil

Coopérations professionnelles. Dépistage rétinopathie diabétique par lecture différée de photographies du fond d oeil Coopérations professionnelles Ophtalmologie Dépistage rétinopathie diabétique par lecture différée de photographies du fond d oeil 1 Présentation générale Intitulé du Protocole de coopération (PC) Réalisation

Plus en détail

Recueil commenté des normes et des recommandations applicables aux SSIAD Mai 2015. Synthèse

Recueil commenté des normes et des recommandations applicables aux SSIAD Mai 2015. Synthèse 1 Recueil commenté des normes et des recommandations applicables aux SSIAD Mai 2015 Les SSIAD sont des services médico-sociaux relevant du CASF (art. L. 312-1, 6 et 7, CASF). Les SSIAD contribuent au maintien

Plus en détail

La vérité sur MSSanté

La vérité sur MSSanté La vérité sur MSSanté Suite aux nombreuses informations erronées diffusées dans les médias depuis vendredi soir, l ASIP Santé souhaite rappeler les principes et la vocation de l espace de confiance MSSanté.

Plus en détail

Circuit du médicament informatisé

Circuit du médicament informatisé Circuit du médicament informatisé Points vigilance axe fonctionnel SOMMAIRE... 1 FICHE N 1- CONCILIATION DES TRAITEMENTS... 2 FICHE N 2- PRESCRIPTIONS COMPLEXES SERVICES SPECIFIQUES... 3 FICHE N 3- NIVEAU

Plus en détail

PAACO La Plateforme Aquitaine d Aide à la COmmunication en santé

PAACO La Plateforme Aquitaine d Aide à la COmmunication en santé PAACO La Plateforme Aquitaine d Aide à la COmmunication en santé GCS TSA - ENRS Aquitaine Journée E-santé - 27 septembre 2013 SOMMAIRE C est quoi? Le projet L outil Les usages Ses atouts PAACO Plateforme

Plus en détail

PRESENTATION «PARCOURS DE SANTE DE LA PERSONNE ÂGEE DANS LE VITRYAT» Jeudi 01 octobre 2015 Eric CLOZET, Jean-Philippe MAURELET ARS CA

PRESENTATION «PARCOURS DE SANTE DE LA PERSONNE ÂGEE DANS LE VITRYAT» Jeudi 01 octobre 2015 Eric CLOZET, Jean-Philippe MAURELET ARS CA PRESENTATION «PARCOURS DE SANTE DE LA PERSONNE ÂGEE DANS LE VITRYAT» Jeudi 01 octobre 2015 Eric CLOZET, Jean-Philippe MAURELET ARS CA Ordre du jour Rappels du contexte et de la phase diagnostic Présentation

Plus en détail

Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ PROJET PEDAGOGIQUE FORMATION AIDE-SOIGNANT 2013-2014

Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ PROJET PEDAGOGIQUE FORMATION AIDE-SOIGNANT 2013-2014 Institut de Formation d Aides-Soignants Joseph LEPERCQ PROJET PEDAGOGIQUE FORMATION AIDE-SOIGNANT 2013-2014 Alexandra CURT - Estelle GARCIA - Formatrices Sylvie CLARY - Directrice 1 - LE PROJET PEDAGOGIQUE...

Plus en détail

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005.

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POLITIQUE D ÉVALUATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT À LA FORMATION

Plus en détail

HAD/SAMU QUELLE INTERFACE POUR LA PRISE EN CHARGE DES PATIENTS EN SOINS PALLIATIFS? Dr Cathy GERLES AURILLAC. Congrès CHADA 20/11/2014

HAD/SAMU QUELLE INTERFACE POUR LA PRISE EN CHARGE DES PATIENTS EN SOINS PALLIATIFS? Dr Cathy GERLES AURILLAC. Congrès CHADA 20/11/2014 HAD/SAMU QUELLE INTERFACE POUR LA PRISE EN CHARGE DES PATIENTS EN SOINS PALLIATIFS? Dr Cathy GERLES AURILLAC Congrès CHADA 20/11/2014 HAD Aurillac 1 RETOUR d EXPERIENCE Étude d une collaboration RESAPAC

Plus en détail

à Mesdames et Messieurs les Directeurs Agents Comptables Médecins Conseils Pour mise en oeuvre immédiate

à Mesdames et Messieurs les Directeurs Agents Comptables Médecins Conseils Pour mise en oeuvre immédiate Document consultable dans Médi@m Date : 24/03/2003 Domaine(s) : RISQUES MALADIE Nouveau Modificatif Complémentaire Suivi Objet : Modalités de prise en charge des IVG des mineures sans consentement parental.

Plus en détail

LE STAGE. Présentation des différents dispositifs les plus significatifs. LIVRET D ACCUEIL

LE STAGE. Présentation des différents dispositifs les plus significatifs. LIVRET D ACCUEIL LE STAGE L alternance réserve une place privilégiée à la formation clinique des étudiants au travers du stage. Dès les prémisses de la réforme, l IFSI a réuni les différents acteurs du partenariat afin

Plus en détail

Quel rôle pour l infirmière à domicile dans la prise en charge du patient suite à une chirurgie ambulatoire? UDCF le 11 octobre 2014

Quel rôle pour l infirmière à domicile dans la prise en charge du patient suite à une chirurgie ambulatoire? UDCF le 11 octobre 2014 Quel rôle pour l infirmière à domicile dans la prise en charge du patient suite à une chirurgie ambulatoire? UDCF le 11 octobre 2014 Florence Ambrosino Infirmière de pratique avancée en coordination de

Plus en détail

Point d actualité DMP et Messageries Sécurisées de Santé

Point d actualité DMP et Messageries Sécurisées de Santé Point d actualité DMP et Messageries Sécurisées de Santé Assemblée Générale GCS Télésanté Basse Normandie 26 mars 2014 Anne Bertaud Pole Territoire Dossier Médical Personnel 2 DMP : quelques chiffres (février

Plus en détail

La télémédecine en action

La télémédecine en action La télémédecine en action Recommandations pour la mise en œuvre d un projet de télémédecine Déploiement technique : Urbanisation et infrastructure ANAP Jeudi 10 mai 2012 Bruno Grossin ASIP Santé Recommandations

Plus en détail

Modèle. Convention portant sous-traitance de la préparation des traitements anticancéreux injectables

Modèle. Convention portant sous-traitance de la préparation des traitements anticancéreux injectables Modèle Convention portant sous-traitance de la préparation des traitements anticancéreux injectables Vu les articles R. 5126-9, R. 5126-10, R. 5126-20, L.5126-2 du CSP, Vu l arrêté du 31 mars 1999 relatif

Plus en détail

NORME PROFESSIONNELLE AMAFI RELATIVE AUX SONDAGES DE MARCHE ET AUX TESTS INVESTISSEUR

NORME PROFESSIONNELLE AMAFI RELATIVE AUX SONDAGES DE MARCHE ET AUX TESTS INVESTISSEUR NORME PROFESSIONNELLE AMAFI RELATIVE AUX SONDAGES DE MARCHE ET AUX TESTS INVESTISSEUR Norme établie pour l application de l article 216-1 du règlement général de l Autorité des marchés financiers AMAFI

Plus en détail

CATALOGUE DES OUTILS ET PUBLICATIONS. Juin 2015

CATALOGUE DES OUTILS ET PUBLICATIONS. Juin 2015 CATALOGUE DES OUTILS ET PUBLICATIONS Juin 2015 SOMMAIRE Catalogue des outils et publications de l Anesm LES RECOMMANDATIONS DE BONNES PRATIQUES PROFESSIONNELLES (RBPP) 3 Les recommandations tous secteurs

Plus en détail

PROJET DE CONVENTION CADRE «GARDES MALADES A DOMICILE»

PROJET DE CONVENTION CADRE «GARDES MALADES A DOMICILE» PROJET DE CONVENTION CADRE «GARDES MALADES A DOMICILE» ENTRE: LA CAISSE DE Dont le siège est à... Représentée par son Directeur... d une part, ET L ASSOCIATION OU LE PRESTATAIRE... OU LE MANDATAIRE Désigné

Plus en détail

Modernisation et efficience du système de soins : la dématérialisation des ordonnances par les pharmaciens est engagée

Modernisation et efficience du système de soins : la dématérialisation des ordonnances par les pharmaciens est engagée Point d information 1 er décembre 2011 Modernisation et efficience du système de soins : la dématérialisation des ordonnances par les pharmaciens est engagée Faciliter les relations avec les professionnels

Plus en détail

Ministère chargé de la santé. Diplôme d État d Infirmier. Portfolio de l étudiant

Ministère chargé de la santé. Diplôme d État d Infirmier. Portfolio de l étudiant Ministère chargé de la santé Diplôme d État d Infirmier Portfolio de l étudiant Nom et prénom de l étudiant : «TITRE2» «NOM» «PRENOM» Institut de formation en soins : IFSI ESQUIROL 5 Avenue Esquirol 69424

Plus en détail

INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS CENTRE HOSPITALIER ROBERT-PAX DE SARREGUEMINES

INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS CENTRE HOSPITALIER ROBERT-PAX DE SARREGUEMINES PROTOCOLE D ACCUEIL ET D ENCADREMENT DES ETUDIANTS EN STAGE 1. LES OBJECTIFS Objectif global : Cette procédure se propose de formaliser les modalités d accueil et d encadrement de l étudiant en stage Objectifs

Plus en détail

SYNTHESE. AXE 1. Informer le patient, lui permettre d être au cœur des décisions qui le concernent

SYNTHESE. AXE 1. Informer le patient, lui permettre d être au cœur des décisions qui le concernent PLAN NATIONAL 2015-2018 pour le développement des soins palliatifs et l accompagnement en fin de vie SYNTHESE RAPPEL DES 4 AXES AXE 1. Informer le patient, lui permettre d être au cœur des décisions qui

Plus en détail

Troisième COPIL PAERPA. Mardi 16 décembre 2014 14h30 16h30

Troisième COPIL PAERPA. Mardi 16 décembre 2014 14h30 16h30 Troisième COPIL PAERPA Mardi 16 décembre 2014 14h30 16h30 Troisième COPIL PAERPA 16 décembre 2014 Ordre du jour Introduction Gilles Echardour, Délégué territorial de Paris Les actions PAERPA 1. Conventionnements

Plus en détail

Liste des actions et activités soumises à l appel à candidatures

Liste des actions et activités soumises à l appel à candidatures Liste des actions et activités soumises à l appel à candidatures Action 1 : Améliorer l accessibilité à l offre de soins pour les personnes âgées et personnes en situation de handicap isolées notamment

Plus en détail

CONVENTION POUR L AIDE A DOMICILE. Entre les soussignés, Il est convenu ce qui suit :

CONVENTION POUR L AIDE A DOMICILE. Entre les soussignés, Il est convenu ce qui suit : CONVENTION POUR L AIDE A DOMICILE circulaire n 2007/16 du 2 février 2007 relative à la mise en œuvre du dispositif d évaluation des besoins des retraités et des Plans d Actions Personnalisés ; VU la circulaire

Plus en détail

142 COMMENT ORGANISER LE RETOUR À DOMICILE D UN PATIENT EN SOINS PALLIATIFS DANS LE CADRE D UNE MALADIE CANCÉREUSE?

142 COMMENT ORGANISER LE RETOUR À DOMICILE D UN PATIENT EN SOINS PALLIATIFS DANS LE CADRE D UNE MALADIE CANCÉREUSE? Item 142 COMMENT ORGANISER LE RETOUR À DOMICILE D UN PATIENT EN SOINS PALLIATIFS DANS LE CADRE D UNE MALADIE CANCÉREUSE? I/ Introduction 1 On rappelle la définition des soins palliatifs, par la S.F.A.P.

Plus en détail

Rencontres Inter-Régionales 04 décembre 2012. esante.gouv.fr

Rencontres Inter-Régionales 04 décembre 2012. esante.gouv.fr Rencontres Inter-Régionales 04 décembre 2012 Mobilité Mobilité Pourquoi? Les outils mobiles envahissent les linéaires high tech physiques et virtuels Les Smartphones et les tablettes sont entrés dans les

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA POLYCLINIQUE CÔTE BASQUE SUD. 7 rue Léonce Goyetche 64500 SAINT JEAN DE LUZ

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA POLYCLINIQUE CÔTE BASQUE SUD. 7 rue Léonce Goyetche 64500 SAINT JEAN DE LUZ COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE LA POLYCLINIQUE CÔTE BASQUE SUD 7 rue Léonce Goyetche 64500 SAINT JEAN DE LUZ Novembre 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION

Plus en détail

Cahier Technique La Feuille de Soins Electronique en mode Désynchronisé

Cahier Technique La Feuille de Soins Electronique en mode Désynchronisé Cahier Technique La Feuille de Soins Electronique en mode Désynchronisé Télévitale cahier technique : la feuille de soin électronique en mode désynchronisé Page 1 / 9 Sommaire Introduction... 3 Le Dossier

Plus en détail

PORTFOLIO de l étudiant

PORTFOLIO de l étudiant Diplôme d État d Infirmier / Ministère chargé de la santé PORTFOLIO de l étudiant Nom et prénom de l étudiant : «NOM» «PRENOM» INSTITUT DE FORMATION EN SOINS INFIRMIERS du Centre Hospitalier de PONTOISE

Plus en détail

Patient : Contacts : Nom : Prénom : Nom de jeune fille : Sexe : F M. Date de naissance : Adresse : Téléphone : Téléphone portable :

Patient : Contacts : Nom : Prénom : Nom de jeune fille : Sexe : F M. Date de naissance : Adresse : Téléphone : Téléphone portable : Patient : Nom : Prénom : Nom de jeune fille : Sexe : F M Date de naissance : Adresse : Téléphone : Téléphone portable : Personnes à joindre : Contacts : Service hospitalier Etablissement de santé Acteurs

Plus en détail

Fiches emplois communautaires. Réseau Cicas Version Collaborateurs 07/10/2015

Fiches emplois communautaires. Réseau Cicas Version Collaborateurs 07/10/2015 Fiches emplois communautaires Réseau Cicas Version Collaborateurs 07/10/2015 l[ NOTICE MÉTHODOLOGIQUE Utilisation des fiches emplois communautaires LES OBJECTIFS DES FICHES EMPLOIS COMMUNAUTAIRES Les fiches

Plus en détail

region guide sante:mise en page 1 04/03/13 17:07 Page1 Guide pratique à l attention des professionnels de santé URPS DE BIOLOGIE MÉDICALE PACA

region guide sante:mise en page 1 04/03/13 17:07 Page1 Guide pratique à l attention des professionnels de santé URPS DE BIOLOGIE MÉDICALE PACA region guide sante:mise en page 1 04/03/13 17:07 Page1 Guide pratique à l attention des professionnels de santé URPS DE BIOLOGIE MÉDICALE PACA region guide sante:mise en page 1 04/03/13 17:07 Page2 region

Plus en détail

117a6 ANNEXE 6. Entre - Nom de l ES (établissement de santé), représenté par. Et - Nom de l EHPAD, représenté par

117a6 ANNEXE 6. Entre - Nom de l ES (établissement de santé), représenté par. Et - Nom de l EHPAD, représenté par ANNEXE 6 CONVENTION TYPE RELATIVE AUX MODALITES DE COOPERATION ENTRE UN ETABLISSEMENT DE SANTE ET UN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES DANS LE CADRE D UNE FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES

Plus en détail

C H M A D. Service d Hospitalisation à Domicile. Centre Hospitalier de Montereau Fault Yonne. 1 bis, rue Victor Hugo B.P. 101. 77875 Montereau Cedex

C H M A D. Service d Hospitalisation à Domicile. Centre Hospitalier de Montereau Fault Yonne. 1 bis, rue Victor Hugo B.P. 101. 77875 Montereau Cedex C H M A D Service d Hospitalisation à Domicile Centre Hospitalier de Montereau Fault Yonne 1 bis, rue Victor Hugo B.P. 101 77875 Montereau Cedex Secrétariat: 01 64 31 67 71 Médecin coordonnateur : 01 64

Plus en détail

L HAD dans les EHPAD. Docteur Emmanuel BOVIER Médecin coordonnateur Soins et Santé HAD de LYON. Jeudi 22 Mars 2012

L HAD dans les EHPAD. Docteur Emmanuel BOVIER Médecin coordonnateur Soins et Santé HAD de LYON. Jeudi 22 Mars 2012 L HAD dans les EHPAD Docteur Emmanuel BOVIER Médecin coordonnateur Soins et Santé HAD de LYON Jeudi 22 Mars 2012 Introduction La décision d une hospitalisation conventionnelle chez un résident d EHPAD

Plus en détail

Archivage des dossiers d aide pécuniaire

Archivage des dossiers d aide pécuniaire Direction des archives du Groupe Destinataires Assistants sociaux - conseillers techniques Direction des archives du Groupe Direction des ressources humaines et des relations sociales Centres de services

Plus en détail

CONTRAT TYPE PORTANT SUR LES CONDITIONS D INTERVENTION DES MÉDECINS LIBÉRAUX EN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES Entre :

CONTRAT TYPE PORTANT SUR LES CONDITIONS D INTERVENTION DES MÉDECINS LIBÉRAUX EN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES Entre : CONTRAT TYPE PORTANT SUR LES CONDITIONS D INTERVENTION DES MÉDECINS LIBÉRAUX EN ÉTABLISSEMENT D HÉBERGEMENT POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES Entre : L établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes

Plus en détail

A DES FINS DE SOLUTION DE CONFLITS AVEC LES CLIENTS OU TOUT APPELANT»

A DES FINS DE SOLUTION DE CONFLITS AVEC LES CLIENTS OU TOUT APPELANT» DELIBERATION N 2012-133 DU 24 SEPTEMBRE 2012 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AUTORISATION SUR LA DEMANDE PRESENTEE PAR CITI GLOBAL WEALTH MANAGEMENT SAM RELATIVE A LA

Plus en détail

EDUCATION THERAPEUTIQUE

EDUCATION THERAPEUTIQUE EDUCATION THERAPEUTIQUE Qu est ce que la santé? Définition OMS 1948: absence de maladie et bien être physique mental et social complet Définition refusée par le ministère de la santé 13 millions de malades

Plus en détail

Ministère chargé de la santé. Diplôme d État d Infirmier. Port Folio de l étudiant

Ministère chargé de la santé. Diplôme d État d Infirmier. Port Folio de l étudiant Ministère chargé de la santé Diplôme d État d Infirmier Port Folio de l étudiant Nom et prénom de l étudiant : «NOM» «PRENOM» Institut de formation en soins : Date d entrée dans la formation : Nom et prénom

Plus en détail

Messagerie Sécurisée de Santé

Messagerie Sécurisée de Santé Messagerie Sécurisée de Santé Présentation Rencontres Inter Régionales Mardi 24 septembre 2012 ASIP Santé Pôle Projets & Coordination des Soins Ordre du jour 1 Présentation de la MSS 2 Principes fonctionnels

Plus en détail

Ministère chargé de la santé Diplôme d Etat d infirmier. Portfolio de l étudiant

Ministère chargé de la santé Diplôme d Etat d infirmier. Portfolio de l étudiant Ministère chargé de la santé Diplôme d Etat d infirmier Annexe VI Portfolio de l étudiant Nom et prénom de l étudiant : Institut de formation en soins : Date d entrée dans la formation : Nom et prénom

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 91 4 mai 2009. S o m m a i r e SOINS PALLIATIFS

RECUEIL DE LEGISLATION. A N 91 4 mai 2009. S o m m a i r e SOINS PALLIATIFS MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 1061 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 91 4 mai 2009 S o m m a i r e SOINS PALLIATIFS Règlement grand-ducal

Plus en détail

Maîtriser les conditions d application du décret hébergeur dans les coopérations territoriales en biologie médicale

Maîtriser les conditions d application du décret hébergeur dans les coopérations territoriales en biologie médicale Repères juridiques Maîtriser les conditions d application du décret hébergeur dans les coopérations territoriales en biologie médicale Janvier 2014 - V7.0 L ASIP Santé a été sollicitée par l ANAP afin

Plus en détail

MJPM. La santé du majeur protégé AVRIL 2015. www.cemea-npdc.org

MJPM. La santé du majeur protégé AVRIL 2015. www.cemea-npdc.org AVRIL 2015 MJPM La santé Soucieux d accompagner au mieux les différentes évolutions de l aide aux majeurs protégés, les CEMÉA Nord - Pas de Calais rééditent un Rendez-vous Juridiques sur la thématique

Plus en détail

BAC PRO DEFINITION DES EPREUVES E3 «EPREUVE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE»

BAC PRO DEFINITION DES EPREUVES E3 «EPREUVE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE» BAC PRO DEFINITION DES EPREUVES E3 «EPREUVE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE» 1/9 L objectif de cette épreuve est de valider des compétences acquises au cours de la formation en établissement de formation ainsi

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ANNEXES ANNEXE I RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS Les référentiels d activités et de compétences du métier de manipulateur d électroradiologie médicale ne se substituent pas au cadre réglementaire. En effet, un

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES FORMATION ANGLAIS PROFESSIONNEL. Lot 1 : cours individuels. Lot 2 : cours collectifs

CAHIER DES CHARGES FORMATION ANGLAIS PROFESSIONNEL. Lot 1 : cours individuels. Lot 2 : cours collectifs Centre de Paris Formation Permanente du Centre INRA de Paris CAHIER DES CHARGES FORMATION ANGLAIS PROFESSIONNEL Lot 1 : cours individuels Lot 2 : cours collectifs Contacts : Viviane BOCK Sdar/FPL Tél.

Plus en détail

CONVENTION-TYPE RELATIVE AUX MODALITES D INTERVENTION DE L EQUIPE D APPUI DEPARTEMENTALE EN SOINS PALLIATIFS DE L INDRE (E.A.D.S.P. 36) DANS LES E.H.

CONVENTION-TYPE RELATIVE AUX MODALITES D INTERVENTION DE L EQUIPE D APPUI DEPARTEMENTALE EN SOINS PALLIATIFS DE L INDRE (E.A.D.S.P. 36) DANS LES E.H. CONVENTION-TYPE RELATIVE AUX MODALITES D INTERVENTION DE L EQUIPE D APPUI DEPARTEMENTALE EN SOINS PALLIATIFS DE L INDRE (E.A.D.S.P. 36) DANS LES E.H.P.A.D. ENTRE L E.H.P.A.D. représenté par d une part,

Plus en détail

Secteur de la santé, le métier et la fonction L environnement territorial sanitaire et médico-social (liée au poste d affectation)

Secteur de la santé, le métier et la fonction L environnement territorial sanitaire et médico-social (liée au poste d affectation) Secrétaire Médicale - MEDICO-SOCIALE Titre enregistré par le Ministre au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) par arrêté publié au journal officiel de la République Française

Plus en détail

Au 31 mai 2015 au plus tard, ma couverture maladie change.

Au 31 mai 2015 au plus tard, ma couverture maladie change. Au 31 mai 2015 au plus tard, ma couverture maladie change. Je change d assureur maladie Ma situation devra avoir changé au 31 mai 2015 L Assurance Maladie se mobilise Pour m informer Pour faciliter mon

Plus en détail

Catalogue des Formations

Catalogue des Formations Catalogue des Formations 2016 PREFACE Former, notre métier, DAVRIL FORMATION organisme référencé par l INRS et participe à l animation de réseau de la CARSAT Midi-Pyrénées. Ses formateurs, spécialisés,

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits n MSP-MLD 2013-130

Décision du Défenseur des droits n MSP-MLD 2013-130 Paris, le 14 juin 2013 Décision du Défenseur des droits n MSP-MLD 2013-130 Le Défenseur des droits, Vu l article 71-1 de la Constitution du 4 octobre 1958 et son Préambule ; Vu la loi organique n 2011-333

Plus en détail

Intérêts de l outil PAACO

Intérêts de l outil PAACO 12 février 2014 Colloque TIC Santé Intérêts de l outil PAACO Association «Gaves et Bidouze» - Plateforme de coordination CLIC, Réseau Gérontologique, MAIA L outil PAACO Objectifs : pourquoi cet outil dans

Plus en détail

Les outils SI au service du parcours de santé

Les outils SI au service du parcours de santé Les outils SI au service du parcours de santé (atelier 3) Emilie DELAGE, Sage-Femme coordinatrice de réseau de périnatalité 92 Sud Isabelle LEROUX, Directrice de projet au GCS-DSISIF Aurélie MISME, Médecin

Plus en détail

Eureka! Soins. La Gestion des Soins optimisée pour les EHPAD

Eureka! Soins. La Gestion des Soins optimisée pour les EHPAD Eureka! Soins La Gestion des Soins optimisée pour les EHPAD Euréka! Soins vous présente sa solution logicielle Euréka! Soins à travers un parcours simple, associé aux principaux écrans de travail. Euréka!

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ. Personnel

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ. Personnel MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau des ressources humaines hospitalières

Plus en détail

DELIBERATION N 2015-93 DU 21 OCTOBRE 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU

DELIBERATION N 2015-93 DU 21 OCTOBRE 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU DELIBERATION N 2015-93 DU 21 OCTOBRE 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR

Plus en détail

Formulaire de déclaration d une activité de télémédecine

Formulaire de déclaration d une activité de télémédecine Formulaire de déclaration d une activité de Activité déjà développée Projet d activité Intitulé du projet Identité de la structure coordinatrice, porteuse du projet Identité du responsable du projet Identité

Plus en détail

Dr Buttard Service de cardiologie CH W.Morey Chalon sur saone.

Dr Buttard Service de cardiologie CH W.Morey Chalon sur saone. 1 Dr Buttard Service de cardiologie CH W.Morey Chalon sur saone. PLAN 1. SONDAGE 2. POURQUOI INFORMATISER LE CIRCUIT DU MEDICAMENT 3. EXPERIENCE CHALONNAISE 1. CONTEXTE 2. PRESENTATION DU LOGICIEL 3. UTILISATION

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE VI DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ ANNEXE VI DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE ANNEXE VI DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE MINISTÈRE CHARGÉ DE LA SANTÉ DIPLÔME D ÉTAT DE MANIPULATEUR D ÉLECTRORADIOLOGIE MÉDICALE PORTFOLIO DE L ÉTUDIANT (document à tenir

Plus en détail

plus on en sait mieux on se porte Brochure d information patient MON dossier et MOI dmp.gouv.fr

plus on en sait mieux on se porte Brochure d information patient MON dossier et MOI dmp.gouv.fr plus on en sait mieux on se porte Brochure d information patient MON dossier médical personnel et MOI dmp.gouv.fr Les pratiques médicales évoluent continuellement pour permettre à chacun d être mieux soigné

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL SSIAD

LIVRET D ACCUEIL SSIAD Centre Hospitalier LE FAOUET 36, rue des Bergères 56320 LE FAOUET Tél.: 02 97 23 35 18 Standard : 02 97 23 08 99 LIVRET D ACCUEIL SSIAD SERVICE DE SOINS INFIRMIERS A DOMICILE Page1/8 SOMMAIRE I. Organisation

Plus en détail

LES RENCONTRES DU MANAGEMENT DE PÔLES. Jean-Marc DAUBOS Directeur CH Crest et CH Die

LES RENCONTRES DU MANAGEMENT DE PÔLES. Jean-Marc DAUBOS Directeur CH Crest et CH Die LES RENCONTRES DU MANAGEMENT Jean-Marc DAUBOS Directeur CH Crest et CH Die Dr Florence TARPIN-LYONNET Chef de Pôle des activités de soins et d Hospitalisation à Domicile CH Crest Présidente CME Retour

Plus en détail

Règlement du label «e-santé Logiciel Maisons et Centres de santé»

Règlement du label «e-santé Logiciel Maisons et Centres de santé» Règlement du label «e-santé Logiciel Maisons et Centres de santé» 1 Candidats éligibles Version n 4.0 du 31 mars 2016 La procédure de labellisation est ouverte à toute personne morale propriétaire d une

Plus en détail

Architecture d entreprise gouvernementale 3.0

Architecture d entreprise gouvernementale 3.0 Avis au lecteur sur l accessibilité : Ce document est conforme au standard du gouvernement du Québec SGQRI 008-02 (SGQRI 008-03, multimédia : capsules d information et de sensibilisation vidéo) afin d

Plus en détail

(DMP) Journée nationale H12 - SI production de soins ANAP Paris, le 15 septembre 2011

(DMP) Journée nationale H12 - SI production de soins ANAP Paris, le 15 septembre 2011 Le Dossier Médical Personnel (DMP) Journée nationale H12 - SI production de soins ANAP Paris, le 15 septembre 2011 Sommaire Déploiement du DMP : situation au 15/09/11 Mener le projet DMP en établissement

Plus en détail

Présentation éditeurs MCS ASIP Santé - Jeudi 5 Avril 2016

Présentation éditeurs MCS ASIP Santé - Jeudi 5 Avril 2016 Présentation éditeurs MCS ASIP Santé - Jeudi 5 Avril 2016 Edouard BRIS: Chef de projet MSSanté Mathilde SABOURIN: Chef de projet MSSanté Compatibilité Mai 2013 Sommaire Introduction I. Rappels des concepts

Plus en détail

DEMANDE DE DOSSIER MEDICAL à compléter et à adresser à la Direction de la Clientèle et du Droit des Patients

DEMANDE DE DOSSIER MEDICAL à compléter et à adresser à la Direction de la Clientèle et du Droit des Patients DEMANDE DE DOSSIER MEDICAL à compléter et à adresser à la Direction de la Clientèle et du Droit des Patients Je soussigné(e) : Nom Prénom : Nom de jeune fille : Adresse actuelle : Code postal / / / Ville

Plus en détail

FICHE 1 IDENTIFICATION ET DESCRIPTION DU SERVICE, UNITE OU POLE

FICHE 1 IDENTIFICATION ET DESCRIPTION DU SERVICE, UNITE OU POLE FICHE 1 IDENTIFICATION ET DESCRIPTION DU SERVICE, UNITE OU POLE INTITULE Intitulé du service, de l unité : EHPAD Marcel Jacquelinet Pôle : Personnes âgées Adresse postale :65 route de Dijon 21604 LONGVIC

Plus en détail

Rémunération sur objectifs de santé publique COMMENT DECLARER VOS INDICATEURS POUR VOTRE ACTIVITE 2014

Rémunération sur objectifs de santé publique COMMENT DECLARER VOS INDICATEURS POUR VOTRE ACTIVITE 2014 Rémunération sur objectifs de santé publique COMMENT DECLARER VOS INDICATEURS POUR VOTRE ACTIVITE 2014 Pour pouvoir bénéficier de la rémunération sur objectifs de santé de santé publique, et quelle que

Plus en détail

APPEL À PROJETS Séjours «Seniors en vacances»

APPEL À PROJETS Séjours «Seniors en vacances» Direction de l Action Sociale Ile-de-France APPEL À PROJETS Séjours «Seniors en vacances» Cahier des charges 2015 Dépôt des dossiers au plus tard le 16/04/2015 1/9 PREAMBULE LA CNAV Les orientations prioritaires

Plus en détail

Validation des acquis de l expérience Prestation d accompagnement des salariés CAHIER DES CHARGES

Validation des acquis de l expérience Prestation d accompagnement des salariés CAHIER DES CHARGES Validation des acquis de l expérience Prestation d accompagnement des salariés CAHIER DES CHARGES Fongecif Bretagne / Cahier des charges VAE page 1 /9 Mise à jour mai 2015 Préambule Le Fongecif Bretagne

Plus en détail

Comprendre et expliquer la politique documentaire. à l heure des ENT

Comprendre et expliquer la politique documentaire. à l heure des ENT Comprendre et expliquer la politique documentaire à l heure des ENT Sommaire 1. Introduction (diapositives 3 à 5) 2. Historique (diapositives 6 à 17) 3. Enjeux et caractéristiques d une politique documentaire

Plus en détail

GUIDE POUR LE PAIEMENT DES CONSULTATIONS DIETETIQUES Dans les établissements de santé

GUIDE POUR LE PAIEMENT DES CONSULTATIONS DIETETIQUES Dans les établissements de santé GUIDE POUR LE PAIEMENT DES CONSULTATIONS DIETETIQUES Dans les de santé Document élaboré par Jany Malaty-Vaccari membre de la commission hospitalière - Avril 2001 PREAMBULE: page 2 I - Préalable pour la

Plus en détail

Projet de loi portant réforme de l hôpital et relatif aux patients, à la santé et aux territoires ANALYSES ET PROPOSITIONS DE L APF

Projet de loi portant réforme de l hôpital et relatif aux patients, à la santé et aux territoires ANALYSES ET PROPOSITIONS DE L APF Projet de loi portant réforme de l hôpital et relatif aux patients, à la santé et aux territoires ANALYSES ET PROPOSITIONS DE L APF Si le projet de loi «hôpital, patients, santé, territoires» a pour ambition

Plus en détail

PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI

PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI La solution aux enjeux de formation des PME et ETI, conçue par des dirigeants, pour le développement de leurs entreprises et de leurs salariés. OSSIER E

Plus en détail

JORF n 0303 du 31 décembre 2010. Texte n 91

JORF n 0303 du 31 décembre 2010. Texte n 91 Le 13 octobre 2011 JORF n 0303 du 31 décembre 2010 Texte n 91 ARRETE Arrêté du 30 décembre 2010 fixant les modèles de contrats types devant être signés par les professionnels de santé exerçant à titre

Plus en détail

SEFi - Information Février 2016 Information sur le Service Electronique de Facturation intégré

SEFi - Information Février 2016 Information sur le Service Electronique de Facturation intégré SEFi - Information Information sur le Service Electronique de Facturation intégré Quitter sommaire préc. Quitter sommaire Le SEFi dans l offre Projet transport de l Assurance Maladie une réponse aux demandes

Plus en détail

Circuit du médicament informatisé

Circuit du médicament informatisé Circuit du médicament informatisé Points de vigilance axe organisationnel POINTS DE VIGILANCE... 1 AXE ORGANISATIONNEL... 1 FICHE N 1- SITUATIONS EXCEPTIONNELLES... 2 FICHE N 2- SUPPORT - HOTLINE... 3

Plus en détail

Gestion des données médicales

Gestion des données médicales Santé Publique Informatique Médicale Gestion des données médicales Stéfan DARMONI Professeur d Informatique Médicale, Faculté de Médecine de Rouen Tous droits réservés Laboratoire LITIS EA4108 & LIMICS

Plus en détail