I. L entreprise et son environnement. II. Le comportement du consommateur. III. La segmentation, le ciblage et le positionnement. IV.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "I. L entreprise et son environnement. II. Le comportement du consommateur. III. La segmentation, le ciblage et le positionnement. IV."

Transcription

1

2 I. L entreprise et son environnement II. Le comportement du consommateur III. La segmentation, le ciblage et le positionnement IV. Le marketing mix V. Conclusion

3 A. L historique 1. Micro : présentation de l entreprise : Création par Michel Leclercq à Englos : Création d une centrale d achat à Villeneuve : Création de la marque Décathlon & Décathlon Production : Installation du siège international à Villeneuve : Création de la première marque passion Quechua : Le groupe Décathlon devient Oxylane Groupe Leader sur le marché français 3ème au plan mondial : Olivier Leclercq, fils de Michel Leclercq devient président du groupe Oxylane

4 I. L entreprise et son environnement B. Son métier Ses missions Ses prestations Métiers : 2 métiers complémentaires - La conception et la création d articles de sport - La vente au détail d articles de sport multimarques Missions : - Equiper les sportifs du débutant au confirmé au meilleur prix - Fabriquer ses propres articles moins chers que ses concurrents Prestations : - Réparation des articles après vente - Organisation d' événements sportifs, animation dans le magasin - Test des nouveaux produits - Club de Décathlon pour pratiquer du sport

5 I. L entreprise et son environnement C. Ses ressources Ses compétences Ressources financières: Capital détenu par: - l association familiale Mulliez (44%) - la famille du Président-fondateur Leclercq (43%) - les salariés (16%) par le biais du plan d épargne salariale - En 2006, CA de 3.63 milliards d euros - En 30 ans, CA multiplié par plus de 100. Ressources humaines: - Effectif: -1976: 20 salariés -2006: Environ Organigramme : Les cadres : le directeur et les responsables d univers Les agents de maîtrise ou responsables sport Les employés : les vendeurs sportifs, les techniciens ou les hôtesses

6 I. L entreprise et son environnement Le secteur : - Secteur grande distribution 2. Méso : le secteur et ses éléments Les concurrents : - Les concurrents dans la distribution : Intersport, Gosport, Sport 2000 International, - Les concurrents dans la création: Nike, Adidas,

7 I. L entreprise et son environnement Les fournisseurs : - Décathlon Production, les grandes marques (Nike, Adidas, Eder, Columbia, Rossignol, ). En 2007, Décathlon a 2500 fournisseurs dans 180 pays. - Certaines grandes marques refusent de livrer Décathlon pour son côté «populaire». Certains fournisseurs ne peuvent pas livrer en quantités demandées à cause d une capacité de production insuffisante. - Beaucoup de fournisseurs en Asie, produits fabriqués à bas salaires (2/3 des articles fabriqués en Asie) Les intermédiaires : Les collectivités locales Les médias : - Influence des médias sur l image de la marque (Ex: Critiques de la soustraitance)

8 I. L entreprise et son environnement 3. Macro : les environnements L environnement économique : marché croissant L environnement démographique : clientèle familiale aux revenus moyens L environnement technologique : achat à distance (boutique en ligne), logiciels de gestion, innovations de techniques et de matériaux dans les produits L environnement politico-légal: règlementation sur l implémentation des magasins (dépend de chaque pays, département ou ville). Par exemple, il n est pas permis l installation de deux magasins Décathlon dans une même ville L environnement socioculturel: rapport avec le niveau de vie, plus les milieux sociaux sont défavorisés, moins les gens font du sport. L environnement écologique: toutes les marques de Décathlon doivent respecter l environnement, la nature et les animaux (objectifs imposés)

9 Objectif : Comparer le comportement du consommateur sur deux produits différents Démarches: Travailler en sous-groupe : tente et vélo Décathlon Analyser les facteurs d influence de façon générale Mettre en place deux questionnaires pour comprendre le processus d achat et la satisfaction Analyser les réponses

10 II. Le comportement du consommateur Facteurs culturels Vélo Tente CULTURE - Le Tour de France - > pratiquants - Facile à pratiquer - Sorties familiales - Sur courtes distances - Région : Alsaciens (62%) Culture du camping - Scoutisme, colonies de vacances. SOUS-CULTURE - Culture des sportifs de haut niveau - Culture des loisirs - Augmentation de pratiquants selon saisons - Campeurs réguliers - Campeurs occasionnels - Habitude familiale CLASSE SOCIALE - Classes populaires moyenne(moyen de transport) - Classes supérieures (cyclotourisme) - Classes moyennes - Familles d ouvriers et d employés = Caractère populaire Phénomène massif.

11 Facteurs sociaux Vélo Tente GROUPE DE REFERENCE II. Le comportement du consommateur -Sportifs professionnels/ cyclistes de haut niveau GROUPE D'APPARTENANCE LES STATUTS ET RÔLES -Les clubs, les associations, FFC -Signe d appartenance (selon type de vélo) -Groupe d amis -La famille : Influence des membres, les sports pratiqués dans la famille Influence de la famille de procréation -Femme = choix du camping. Aide au montage -Homme = achat tente. Dirige le montage

12 II. Le comportement du consommateur Facteurs personnels Vélo Tente LE SEXE, L'AGE, LE CYCLE DE VIE LA PROFESSION ET LA POSITION ECONOMIQUE LE STYLE DE VIE Pourcentage des pratiquants du vélo: Par sexe: Femme (33%), Homme (43%) Un sport plutôt masculin Par âge: ans (50%) >50 ans (25%) Un sport plutôt pour des jeunes - Classe modeste: peut être le moyen de transport principal - Classe moyenne: moyen de transport, loisir, pratique en famille - Classe aisée: sport de loisir - Ecologiste - Aime le sport -Hommes et femmes ans - Etudiants/Adolescents - Couple sans enfant - Couple avec enfants, faibles revenus - Ouvriers et employés - Randonneurs professionnels - Convivialité, libre - Valeur d authenticité : soucieux de l environnement - Retour aux sources : tourisme vert, écologique

13 II. Le comportement du consommateur Pour illustrer le module 2 «le comportement du consommateur», nous avons décidé de construire un questionnaire. Clarisse a interrogé un proche qui a acheté une tente quechua l été dernier. Annexe 1 Nilton a proposé le questionnaire à une proche qui a reçu un vélo Décathlon comme cadeau d anniversaire il y a un an. Annexe 2 Voici la synthèse des réponses.

14 II. Le comportement du consommateur Facteurs d influence Vélo Tente LA PERCEPTION LA MOTIVATION L APPRENTISSAGE Questions 1 et 2. La renommée de la marque et le prix ont influencés le choix du magasin et ensuite du produit. Questions 9 et 10. Le vélo a été offert comme cadeau d anniversaire. Question 3. D abord en voyant le produit en ville et ensuite exposé dans le magasin. Question 3 sur l attirance en vers ce produit. Le critère déterminant à l achat : espace offert dans la tente. Question 14. Notion de besoin. Motivation de type utilitaire. Questions 6 et la 7. Découverte du produit dans le magasin au moment même de son achat. LES CROYANCES ET LES ATTITUDES Question 4. L interrogée a l habitude de visiter le magasin et en garde une bonne image. Prédisposition a choisir cet établissement et non un concurrent. Les croyances peuvent être observées Q.6 et 7. La personne ne connaissait pas le produit avant de l avoir acheté. Cependant, son attitude révèle une certaine prédisposition dans la mesure où elle a déjà acheté une tente Décathlon (q.2) et qu elle semble relativement fidèle au magasin (q.16-17).

15 II. Le comportement du consommateur Vélo Tente LES RÔLES LE NIVEAU D IMPLICATION ET LE DEGRE DE DIFFERENCIATION Question 5. Elle est l initiateur et décideur de l achat. Par contre sont ces parents qui l ont payé. Question 6. Malgré le fait de ne pas avoir comparé l offre dans d autres magasins, on ne pourrait pas considérer l achat comme routinier. On le considère comme un achat réduisant une dissonance par rapport aux autres vélos exposés. La connaissance d autres marques comme montré dans la question 13 nous permet confirmer notre conclusion. Question 15. Le couple est l origine de cet achat, ils l ont proposé, décidé et payé ensemble. Question 10. Une seule marque était connue car elle avait fait l objet d un achat antérieur. Question 11. Implication du consommateur. Dans le cas étudié, les différentes offres n ont pas été comparées. Même si, la comparaison des offres semble limitée, on peut néanmoins penser qu un arbitrage entre les caractéristiques du produit et les besoins a eu lieu. Achat dissonant. LES FACTEURS SITUATIONNELS Questions 7 et 8. L interrogée est allée à Décathlon accompagné de ces parents. Les facteur d influence sont la possibilité de voir et essayer le produit ou encore les conseils données par un vendeur. Question 13. Achat en couple, un soir de la semaine, dans un magasin Décathlon (question 3). Justification : offre la possibilité de voir le produit (q.4).

16 II. Le comportement du consommateur LA RECONNAISSANCE DU PROBLEME Vélo La famille voulait lui offrir un cadeau et le vélo lui plaisait. Tente Question 14 : la famille souhaite partir en vacances. LA RECHERCHE D INFORMATION Les parents et l interrogée sont allés directement au magasin, car le rapport entre eux et l enseigne est déjà bien établie. On parle alors de sources liées à l expérience. Question 8 : les sources d informations utilisées : tableau avec pour réponse une échelle allant de 1 à 3, de très importante à peu importante. Le couple a seulement utilisé son expérience passée. Réponse vérifiée par questions 10 et 2 : achats antérieurs de tente.

17 II. Le comportement du consommateur Vélo Tente L EVALUATION DES ALTERNATIVES Question 11: Les attributs déterminants pour les processus d achat sont le design, le prix, le confort des selles, la taille, le garde-boue, les poids et les freins. Question 12 : Attributs sur lesquels la personne s est appuyée pour faire son choix. Nous avons sélectionné des caractéristiques qui nous semblaient importantes et qui sont mises en avant par la marque. Attributs déterminants : le prix et l espace intérieurs. Attributs peu importants : la marque, design, couleurs. L ACHAT Question 14: Comme pour la tente c est le choix du magasin qui a été déterminant. Question 5: Le choix du magasin a été déterminant car c est à partir de ce choix, que le produit a ensuite été sélectionné.

18 II. Le comportement du consommateur Vélo Tente LA SATISFACTION Les questions 15 et 16 nous permettent de voir que l interrogée va souvent au magasin et possède la carte de fidélité. La question utilisé pour mesurer la satisfaction nous montre qui elle a été satisfaite, mais aussi que le produit pourrai répondre ses besoins avec encore plus de résultat. Questions 16, 17 : La fidélité. La personne dit aller souvent chez Décathlon mais ne possède pas la carte de fidélité. Questions 18, 19 : La mesure de la satisfaction : Recommandation du produit. Réponse positive signale un certain attachement au produit, confirmé ensuite à l aide de l échelle de satisfaction.

19 Le marché de référence est le marché des hébergements légers et mobiles : marché des tentes Objectif : Identifier des critères pertinents permettant de segmenter le marché de référence Obtenir la meilleur adéquation de l offre aux besoins du marché Avoir une conception du marketing mix Démarches : Travailler sur le marché des tentes, segmenter le marché par le procédure descendante Observer différents concurrents pour identifier leurs offres, déduire leurs critères de segmentation Comparer avec le choix de Décathlon/Quechua Justifier le positionnement de Décathlon/Quechua

20 III. La segmentation, le ciblage, le positionnement Prix Décathlon Vaude Ferrino Lafuma Jamet Abris randonnée Tente bivouac Tente camping Tente camping famille

21 III. La segmentation, le ciblage, le positionnement Commentaires : Les concurrents : Marché en croissance, nombreux concurrents, nombreuses offres Offre concentrée majoritairement sur les tentes de camping Le prix n est pas homogène (grand écart d un concurrent à l autre) Les caractéristiques techniques sont à peu près redondantes, pas d innovation Décathlon : Politique d innovation, nouveau produit (abris randonnée) Politique du prix : le moins cher sur le marché Politique de gamme : large gamme

22 III. La segmentation, le ciblage, le positionnement Identification des critères : En observant les différentes tentes et leurs caractéristiques, nous avons déduit des critères permettant d identifier les consommateurs. Caractéristiques du produit Critères Sociodémographiques Taille des tentes - Nombre de places - Nombre de chambres Prix des tentes - < >300 Caractéristiques techniques - Poids - Installation - Résistance Le confort, la résistance Cycle de vie familiale - Jeunes célibataires - Jeune couple sans enfant - Couple avec enfant(s) Revenu - Revenu élevé - Revenu moyen - Revenu faible Situation d utilisation - Trekking/Randonnées - Randonnées/Loisir - Camping Comportementaux Niveau d utilisation - Réguliers : Long séjour/ Court séjour - Occasionnels : Long séjour/ Court séjour

23 III. La segmentation, le ciblage, le positionnement Analyse des critères : Les critères semblent être les plus pertinents (utilisés par plusieurs sites de marchand de tentes) sont : Cycle de vie familial : les tentes sont proposées par taille ce qui est en général proportionnel avec le prix. Ex : Un jeune étudiant célibataire cherchera une tente une place alors qu un couple avec 2 enfants cherchera une tente spacieuse avec au moins deux chambres. Situation d utilisation : les tentes sont proposées par type d utilisation, ce qui permet d en déduire les caractéristiques techniques et le prix correspondant. Ex : Un randonneur professionnel qui fait du trekking cherchera une tente légère, résistante, durable et qui peut être installé rapidement. Tandis qu un campeur de loisir privilégiera plutôt le prix et le confort que la résistante ou la légèreté de la tente.

24 III. La segmentation, le ciblage, le positionnement A. Evaluation de l attrait relatif de chaque segment Forces et faiblesses de l entreprise face aux exigences du segment Segments Forces Faiblesses Abris randonnée - Nouveau terrain, absent de concurrents - Force de créativité Tente bivouac Tente camping Tente camping famille - Pouvoir proposer une plus large gamme de prix - Faire des produits de meilleur qualité en moins cher que tous les concurrents Taille et croissance du segment Concurrents : sur le marché français, 5-6 fabricants de tentes

25 III. La segmentation, le ciblage, le positionnement Intérêt marketing et stratégique du segment - Segment «abris randonnée»: particulièrement intéressant car le produit sera une nouveauté. - Sur les autres segments : produit innovant, de meilleur qualité proposé avec un prix plus bas pourra attirer le marché. - Mission de l entreprise : fabriquer les produits d expertise moins cher que les concurrents. Risque financier - Le coût de R&D est relativement élevé B. Choix des cibles - Cible choisi : la couverture global proposer une large gamme de prix et de taille pour chaque type de produit. - Le ciblage correspond à la mission de l entreprise : Equiper les sportifs de débutant aux professionnel au meilleur prix.

26 III. La segmentation, le ciblage, le positionnement Abris randonnée Tente bivouac Tente camping Tente camping famille 1 place 2 place 3 place 4 place +5 place

27 III. La segmentation, le ciblage, le positionnement La différenciation par le prix et par l innovation est mis en évidence pour se distinguer de ses concurrents. A. Les différences à promouvoir Prix (prix bas, large gamme de prix) Nouveauté (nouveau produit comme abris randonnée) Caractéristiques techniques (l installation rapide, la légèreté, la résistance) L originalité (différents couleurs et motif, séries limitées) B. Conception du marketing mix Prix : plus bas que les concurrents, alignés sur ceux de la grande distribution Produit : innovés, bonne qualité, large gamme de produits Communication: faire comprendre l effort de l entreprise, faire connaitre les nouveautés Distribution: vente en ligne, vente en magasin Services : conseils, production sur mesure, location, réparation

28 Les composantes : 1. Le produit Caractéristique technique principale : installation instantanée (facteur de différenciation) Signes d identification : le chiffre «2» fait référence au temps de montage nécessaire, 2 secondes. Marque : La marque Décathlon a souhaité également ne pas apparaitre sur la tente, au profit de Quechua.

29 IV. Le marketing mix Innovation : - Son mode et sa rapidité d installation. - Conception du produit : bureaux d études de Quechua ont quitté le nord de France et le siège de Décathlon pour rejoindre le Mont Blanc. L objectif est de rapprocher les opérations de conceptions au plus près des pratiques du sport. Normes et qualité : de nombreux tests sont réalisés, Quechua contrôle le choix des composants, les procédés de fabrication et le produit fini. Gamme, design : - La gamme est étendue et variée (taille et colories) - Séries limitées au graphisme original Le packaging : - Dimension réduite - Rangement facilité (forme circulaire et plate)

30 IV. Le marketing mix Le diagnostic : Décathlon a su créer une nouvelle dynamique sur ce marché des tentes. - Marché en croissance lié à la baisse du pouvoir d achat (camping est la solution économique) Face à cette perspective Décathlon a su créer un nouvel engouement et proposer une offre correspondant aux attentes des consommateurs (produit innovant, de qualité à prix abordable). Cette position a permis à la marque de mettre hors de porté la plupart de ses concurrents. Les objectifs Produit accessible et performant Couverture global du marché des tentes Contraintes Maintenir le prix abordable malgré les dépenses élevées en R&D

31 IV. Le marketing mix 2. Le prix Objectif : - Production à gros volume - Différenciation par le prix Stratégie : - Production délocalisée notamment en Chine (250 sous-traitants) Cette stratégie permet donc à la marque d avoir une puissance d achat considérable, un même produit peut-être commandé en plusieurs milliers d exemplaires. Décathlon cherche donc à pénétrer le marché en proposant une approche par les coûts.

32 IV. Le marketing mix 3. La distribution Vente en magasin Réseau de grande distribution Politique de mise en rayon efficace (allées larges, rayons explicites, produits mis en avant) Accès aux magasins facile et rapide (magasin à proximité d autoroutes) Vendeurs sportifs Vente en ligne Consultation de la disponibilité des produits et ses différentes caractéstiques techniques Réservation et possibilité d évoluer le produit à partir des avis d utilisateurs Bonne alternative à la visite en magasin Le site clair et tout est fait pour renseigner au mieux les consommateurs.

33 IV. Le marketing mix 4. La communication Les objectifs de base : Faire connaître les marques Passion et les faire aimer : - Produits et campagnes novateur, dynamique et interactif. Message fondé sur: - respect de la nature, - qualités de la recherche et des matériels développés. - l humour qui donne une image agréable

34 IV. Le marketing mix La communication de la marque Quechua Objectifs stratégiques : - Budget: euros - Développement d'une histoire autour de son nom - Présence dans la presse spécialisée pour atteindre les confirmés - Démarche en rupture avec les codes du secteur fondés sur la gagne et le dépassement de soi Méthodes : - Ton saturé d humilité inspiré de la sagesse, voire de la rudesse du montagnard: «Avec Quechua, on n a jamais fini d apprendre de la montagne.» - Ton et forme déclinable à l'international - Efforts de recherches sur le terrain: Labels et innovations exclusives - Partenariat avec sportif de haut niveau ( Karine Ruby)

35 IV. Le marketing mix Les contraintes : - Ciblage très large: du débutant au confirmé - Grande diversité des univers sportifs ( ski, randonnée, escalade...) - Mauvaise image de Décathlon auprès des confirmés - Possède moitié moins de points de vente que ses concurrents - Concurrents ( Gosport, Intersport ) adoptent la même stratégie Choix des médias : - Télévision - Affichage -Presse Caractéristiques du spot télé : - Vidéo court, correspond au budget et la politique de publicité - Côté nature, convivialité -Accents sur les innovations, le prix et la sécurité - Répétitive, original, drôle

36 IV. Le marketing mix Communication hors-média: Objectifs - Crédibiliser la notoriété et les produits de la marque, mettre en avant et expliquer les innovations de l'année - Acquérir de nouveaux clients et les fidéliser Internet : - Site marchand - Sites internet dédiés à chaque marque Passion - Mini-site pour chaque produit Evénements sportifs : Organisation d'événements sportifs (Vitalsport, B Twin Days...) Test au magasin : Test des produits «en situation» avant de les acheter

37

38 Les débuts du camping en France : du vieux campeur au village de toile par Olivier SIROST, Presses Universitaires de France 014&ID_ARTICLE=ETHN_014_0607 Les loisirs sous la tente. Traditions et innovations d une pratique sociale par André RAUCH, Presses Universitaires de France 014&ID_ARTICLE=ETHN_014_0599

Sommaire. 1. Gérer la publicité : 1. Gérer la publicité : 2. La promotion des ventes : 3. la communication événementielle et le parrainage :

Sommaire. 1. Gérer la publicité : 1. Gérer la publicité : 2. La promotion des ventes : 3. la communication événementielle et le parrainage : Sommaire 1. Gérer la publicité : 1.1 Les acteurs de la publicité : 1.2. Les objectifs publicitaires : 1.3 La détermination du budget : 1.4 L élaboration du message : 1.5 Le choix des médias et des supports

Plus en détail

Diagnostic commercial

Diagnostic commercial Diagnostic commercial Si elle veut réussir, l entreprise doit avant tout vendre son produit. Pour cela, la fonction commerciale en son sein lui est d une grande utilité. Ceci est dû à la finalité même

Plus en détail

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Processus Activité Attitudes / comportements Capacités Connaissances Définition de l idée Utilise des méthodes et des techniques d évaluation

Plus en détail

Chapitre 1 : La stratégie marketing

Chapitre 1 : La stratégie marketing Chapitre 1 : La stratégie marketing SECTION 1 : la segmentation stratégique La démarche marketing : - Analyse : marketing Etudes (diagnostic externe et interne : environnement, marché, concurrence) - Elaboration

Plus en détail

Segmenter le marché et choisir ses cibles

Segmenter le marché et choisir ses cibles Segmenter le marché et choisir ses cibles Objectifs du chapitre Dans ce chapitre, nous répondrons à quatre questions : Quels sont les différents types de segmentation du marché? Comment une entreprise

Plus en détail

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Guide de rédaction Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Table des matières LA PRÉSENTATION DU PROJET 1.1. Le résumé du projet 1.2. L utilité sociale du projet 1.3. Le lien

Plus en détail

ACQUERIR LES FONDAMENTAUX DU MARKETING

ACQUERIR LES FONDAMENTAUX DU MARKETING ACQUERIR LES FONDAMENTAUX DU MARKETING Définir les notions de base du marketing : besoin, marché, segmentation, positionnement Diagnostiquer la position de son entreprise dans son environnement concurrentiel

Plus en détail

INTRODUCTION. Plan du cours (1/2) Marketing stratégique. Plan du cours (2/2) Le rôle du marketing stratégique. Le vocabulaire stratégique

INTRODUCTION. Plan du cours (1/2) Marketing stratégique. Plan du cours (2/2) Le rôle du marketing stratégique. Le vocabulaire stratégique Plan du cours (1/2) Marketing stratégique Séverine Saleilles Introduction Le diagnostic stratégique Diagnostic externe (PESTEL, forces concurrentielles, cycle de vie, benchmark) Diagnostic interne (chaîne

Plus en détail

Corrigé - Les Laboratoires Cattier

Corrigé - Les Laboratoires Cattier CIE4DME Session 2009 Brevet de Technicien Supérieur COMMERCE INTERNATIONAL à référentiel commun européen U41 Analyse diagnostique des marchés étrangers Corrigé - Les Laboratoires Cattier PARTIE I : L ÉTUDE

Plus en détail

Présentation de deux Notes d analyse L entrepreneuriat en France

Présentation de deux Notes d analyse L entrepreneuriat en France Paris, le 25 octobre 2012 Présentation de deux Notes d analyse L entrepreneuriat en France Volet 1 : Mythes et réalités en comparaison internationale Volet 2 : Comment mieux accompagner la prise de risque

Plus en détail

«Souvent imité, jamais égalé»

«Souvent imité, jamais égalé» «Souvent imité, jamais égalé» DOSSIER DE PRESSE Franchise Pizza Manhattan Devenez franchisé du 1 er concept de pizzas À déguster sur place ou emporter!!! 1 - PRÉSENTATION Pizza Manhattan est un jeune réseau

Plus en détail

Rappel des objectifs de la «Consultation 2015»

Rappel des objectifs de la «Consultation 2015» Rappel des objectifs de la «Consultation 2015» Les 3 objectifs majeurs : Permettre aux Ouvrants Droits d exprimer leurs visions, leurs besoins et leurs attentes concernant les Activités Sociales, Mesurer

Plus en détail

Bien étudier son marché pour construire une offre gagnante

Bien étudier son marché pour construire une offre gagnante Bien étudier son marché pour construire une offre gagnante Animé par : Fabienne CARBONI Catherine POLLET Il y a bien 3 sujets-clés : 1. L étude de marché 2. La construction de son offre 3. La cohérence

Plus en détail

I /ANALYSE EXTERNE DE L ENSEIGNE HABITAT. Le marché de l ameublement

I /ANALYSE EXTERNE DE L ENSEIGNE HABITAT. Le marché de l ameublement I /ANALYSE EXTERNE DE L ENSEIGNE HABITAT Le marché de l ameublement 1) L environnement Le marché de l ameublement est un marché qui est très lié au contexte sociétal, économique et démographique en France.

Plus en détail

Première partie. Maîtriser les pratiques d achat fondamentales

Première partie. Maîtriser les pratiques d achat fondamentales Introduction! Dans un contexte de mondialisation croissante des affaires et de forte demande de création de valeur de la part des dirigeants, l acheteur doit non seulement parfaitement maîtriser ses techniques

Plus en détail

par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique

par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique Paris, le 15 février 2012 Présentation de la Note d analyse «Les aides au logement des ménages modestes» Mercredi 15 février 2012 par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique

Plus en détail

La Gestion des talents entre dans une nouvelle ère

La Gestion des talents entre dans une nouvelle ère La Gestion des talents entre dans une nouvelle ère Tom Pfeiffer Partner Audit Deloitte Sacha Thill Senior Consultant Operations Excellence & Human Capital Deloitte Soucieuses du bien-être et du développement

Plus en détail

Diagnostic partiel de l unité commerciale et consignes générales sur le dossier de 10 pages

Diagnostic partiel de l unité commerciale et consignes générales sur le dossier de 10 pages Diagnostic partiel de l unité commerciale et consignes générales sur le dossier de 10 pages I. Consignes générales Le dossier répond à des critères d exigences qui ont été définies par le référentiel de

Plus en détail

- CFP PLANETE LOTUS - FICHES DE PRESTATIONS MARKETING 2009

- CFP PLANETE LOTUS - FICHES DE PRESTATIONS MARKETING 2009 - CFP PLANETE LOTUS - FICHES DE PRESTATIONS MARKETING 2009 1/5 CONSULTATIONS 1 Consultation 1 heure 2 Consultation 15 minutes 3 Consultation 4 heures En 15min, 1heure ou 4heures, avoir l avis d un consultant

Plus en détail

POSITIONNEMENT ORIGINAL

POSITIONNEMENT ORIGINAL UNE AGENCE ANGLAISE ÉCONOMIQUE, EXPÉRIMENTÉE ET BILINGUE POUR VOS ÉTUDES MARKETING AU ROYAUME-UNI POSITIONNEMENT ORIGINAL DJS Research cultive l originalité avec un positionnement atypique sur le marché

Plus en détail

Marketing & Coaching : une combinaison inédite pour oser le changement Année 2016

Marketing & Coaching : une combinaison inédite pour oser le changement Année 2016 Code Siret 79177443300019 Code APE 7022Z Marketing & Coaching : une combinaison inédite pour oser le changement Année 2016 Sommaire La cible prioritaire Les origines de la prestation, ou la naissance d

Plus en détail

ANNEXE I Référentiels du diplôme

ANNEXE I Référentiels du diplôme ANNEXE I Référentiels du diplôme Référentiel des activités professionnelles Référentiel de certification Savoirs associés Unités constitutives du référentiel de certification Management des unités commerciales

Plus en détail

MON INSTANT PHOTO CHARTE QUALITÉ

MON INSTANT PHOTO CHARTE QUALITÉ MON INSTANT PHOTO CHARTE QUALITÉ V.01 8-16-2014 CHARTE QUALITÉ MON INSTANT PHOTO LA CHARTE QUALITÉ MON INSTANT PHOTO EST UN DOCUMENT EXPLICATIF ET RÉCAPITULATIF CONCERNANT L ACTIVITÉE ENGAGÉE PAR L ENTREPRISE

Plus en détail

I. La fixation des prix :

I. La fixation des prix : THEME 8. LA POLITIQUE DU PRIX Le prix est élément important d action sur le marché, il doit être en cohérence avec les autres variables marketing. Il a une incidence forte pour l entreprise : il procure

Plus en détail

Michel Duval, conférencier professionnel

Michel Duval, conférencier professionnel Michel Duval, conférencier professionnel Michel Duval est conférencier, motivateur, passionné par le développement du potentiel humain. Il présente des conférences et des ateliers qui stimulent les gens

Plus en détail

Référentiel d Activités Industrielles et de compétences de l Ingénieur de l Ecole des Mines d Alès

Référentiel d Activités Industrielles et de compétences de l Ingénieur de l Ecole des Mines d Alès Référentiel d Activités Industrielles et de compétences de l Ingénieur de l Ecole des Mines d Alès L ingénieur diplômé de l Ecole des Mines d Alès est un généraliste de haut niveau scientifique. Il est

Plus en détail

c o n s t r u c t e u r

c o n s t r u c t e u r c o n s t r u c t e u r l entreprise, une équipe de professionnels Allemagne Zürich France Berne Lausanne Lötschberg Saint-Gothard SOVALCO Genève France Sierre Sion Martigny Grand-Saint-Bernard Brigue

Plus en détail

Ce diagnostic interne consiste à passer en revue les fonctions principales d une entreprise

Ce diagnostic interne consiste à passer en revue les fonctions principales d une entreprise Les fonctions et leur évolution 2. Le diagnostic par les fonctions jscilien@u-paris10.fr Ce diagnostic interne consiste à passer en revue les fonctions principales d une entreprise L analyse se fonde sur

Plus en détail

Groupe PGP Planification et gestion de projets 5955, rue Saint-Laurent, bureau 201, Lévis (Québec) G6V 3P5 Tél. 418 838-4747 Téléc.

Groupe PGP Planification et gestion de projets 5955, rue Saint-Laurent, bureau 201, Lévis (Québec) G6V 3P5 Tél. 418 838-4747 Téléc. Analyse du sondage auprès de la population québécoise sur la consommation de produits biologiques Filière biologique du Québec Groupe PGP Avril 2013 Groupe PGP Planification et gestion de projets 5955,

Plus en détail

COMMENT DéVELOPPER SON CLUB?

COMMENT DéVELOPPER SON CLUB? COMMENT DéVELOPPER SON CLUB? Accompagnement dans la création d un projet de développement. LE PROJET CLUB Analyser les points forts et points faibles Définir des axes d amélioration Décliner en actions

Plus en détail

RAPPORT SYNTHÈSE ÉTUDE DES CONDITIONS DE TRAVAIL DES CONDUCTEURS ET DE LA SITUATION DES PROPRIÉTAIRES DE PETITES ENTREPRISES DE CAMIONNAGE AU QUÉBEC

RAPPORT SYNTHÈSE ÉTUDE DES CONDITIONS DE TRAVAIL DES CONDUCTEURS ET DE LA SITUATION DES PROPRIÉTAIRES DE PETITES ENTREPRISES DE CAMIONNAGE AU QUÉBEC RAPPORT SYNTHÈSE ÉTUDE DES CONDITIONS DE TRAVAIL DES CONDUCTEURS ET DE LA SITUATION DES PROPRIÉTAIRES DE PETITES ENTREPRISES DE CAMIONNAGE AU QUÉBEC Jacques Roy, Ph.D. et Pierre Filiatrault, Ph.D. 1/8

Plus en détail

Les enseignants, leur rémunération et leur niveau de vie, 1982-2005

Les enseignants, leur rémunération et leur niveau de vie, 1982-2005 Les enseignants, leur rémunération et leur niveau de vie, 1982-2005 Dominique Goux (1) Eric Maurin (2) Version février 2008 Docweb no 0802 Dominique Goux (1) : Professeur associée d économétrie à l Ecole

Plus en détail

Approche de la négociation commerciale et objet du livre

Approche de la négociation commerciale et objet du livre I N T R O D U C T I O N Approche de la négociation commerciale et objet du livre Depuis l achèvement de la première édition de cet ouvrage en décembre 1997, le monde a changé sous plusieurs angles et a

Plus en détail

DATA CRUNCHING Cabinet d étude en marketing et sondage d opinion. www.datacrunching.co.ma

DATA CRUNCHING Cabinet d étude en marketing et sondage d opinion. www.datacrunching.co.ma DATA CRUNCHING Cabinet d étude en marketing et sondage d opinion 2015 www.datacrunching.co.ma 1 Agenda Présentation du cabinet Pourquoi nous? Métiers du cabinet Méthodologie & Outils Références significatives

Plus en détail

chapitre 4 L innovation dans Le GRoupe

chapitre 4 L innovation dans Le GRoupe chapitre 4 L innovation dans Le GRoupe 4.1 définir L innovation selon l insee, l innovation est un changement significatif de nature technique, commerciale, organisationnelle, structurelle ou de logique

Plus en détail

Politique de Produit et Politique de prix 2015-2016

Politique de Produit et Politique de prix 2015-2016 Politique de Produit et Politique de prix 2015-2016 TANGARA Mahamadou Bassirou Tél : 66 86 90 61/73 11 68 50 Site web : www.mbtangara.fr Email : mbtangara@gmail.com OUTLINE Objectifs; Les Prérequis du

Plus en détail

Introduction... 2. Offre... 3 FORCES... 3 FAIBLESSES... 3 ATOUTS... 3 OPPORTUNITES... 3 MENACES ET CONTRAINTES EXTERNES... 3

Introduction... 2. Offre... 3 FORCES... 3 FAIBLESSES... 3 ATOUTS... 3 OPPORTUNITES... 3 MENACES ET CONTRAINTES EXTERNES... 3 Sommaire Introduction... 2 Offre... 3 FORCES... 3 FAIBLESSES... 3... 3 OPPORTUNITES... 3... 3 Organisation du secteur... 4... 4 FAIBLESSES... 4... 4 Demande... 4... 4 OPPORTUNITES... 4... 5 Promotion et

Plus en détail

Community Consulting. Recommandations sur le projet de Madame RD. Partenaire de vos projets. Groupe projet : Chef de projet : Laura Henry

Community Consulting. Recommandations sur le projet de Madame RD. Partenaire de vos projets. Groupe projet : Chef de projet : Laura Henry Community Consulting Partenaire de vos projets Recommandations sur le projet de Madame RD Groupe projet : Chef de projet : Laura Henry Responsable journal de bord du projet : Léonie Delcourt Chargées de

Plus en détail

Entreprises touristiques (12/10/11)

Entreprises touristiques (12/10/11) Entreprises touristiques (12/10/11) 7 et 14 décembres 18, 19, 24 janvier 09, 15 février 14 mars 3h, 27 mars 3h, 28 mars soutenance 4h Les acteurs clés Identifications et mécanismes OFFRE DEMANDE Fournisseurs

Plus en détail

Livre numérique CINQ FAÇONS D AUGMENTER LES VENTES GRÂCE AU MARKETING

Livre numérique CINQ FAÇONS D AUGMENTER LES VENTES GRÂCE AU MARKETING Livre numérique CINQ FAÇONS D AUGMENTER LES VENTES GRÂCE AU MARKETING SOMMAIRE Résumé analytique Conseil 1 : S accorder sur les définitions 2 3 Résumé analytique Équipes ventes et marketing. Ils passent

Plus en détail

PRESENTATION DE L ETUDE SUR LE FOOT 5 KANTARSPORT

PRESENTATION DE L ETUDE SUR LE FOOT 5 KANTARSPORT PRESENTATION DE L ETUDE SUR LE FOOT 5 KANTARSPORT Objectifs et Méthodologie État des lieux sur la perception et le comportement vis-à-vis de la pratique du Foot 5 des français Mesurer l intérêt porté à

Plus en détail

ANNEXE 8 Le tourisme en montagne en Rhône-Alpes, réalités et perspectives. Source : Rhône-Alpes tourisme

ANNEXE 8 Le tourisme en montagne en Rhône-Alpes, réalités et perspectives. Source : Rhône-Alpes tourisme ANNEXE 8 Le tourisme en montagne en Rhône-Alpes, réalités et perspectives. Source : Rhône-Alpes tourisme Le tourisme en Rhône-Alpes est la première activité économique de la région avec plus ou moins 150

Plus en détail

Diagnostic et enjeux (1/11)

Diagnostic et enjeux (1/11) Diagnostic et enjeux (1/11) Région : Alsace / Franche - Comté Nom du groupe de travail : Automobile, transports et mobilité Participants à l atelier : voir liste des participant en annexe Rapporteur /

Plus en détail

POLITIQUE 2500-024 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2

POLITIQUE 2500-024 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2 POLITIQUE 2500-024 TITRE : ADOPTION : Conseil d'administration Résolution : CA-2008-01-15-08 ENTRÉE EN VIGUEUR : 15 janvier 2008 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2 2. LA FORMATION

Plus en détail

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001

N 5 Février 2008. La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 N 5 Février 2008 La profession d infirmiers à la Réunion Enquête sur le parcours d une cohorte d infirmiers diplômés en 1999, 2000, 2001 Le nombre d infirmiers exerçant à la Réunion ne cesse d augmenter,

Plus en détail

BAROMÈTRE DU COMMERCE ÉQUITABLE. 2 ème édition AVRIL 2008. Contact Presse : laboite com concept Géraldine FERRIER FRUGIER 01 42 78 48 38

BAROMÈTRE DU COMMERCE ÉQUITABLE. 2 ème édition AVRIL 2008. Contact Presse : laboite com concept Géraldine FERRIER FRUGIER 01 42 78 48 38 BAROMÈTRE DU COMMERCE ÉQUITABLE 2 ème édition AVRIL 2008 Contact TNS Sofres : Pôle Actualité Stratégies d Opinion Guillaume PETIT Marie-Colombe AFOTA 01 40 92 46 90 / 45 03 Contact Presse : laboite com

Plus en détail

MODULE 1 : Vous, l équipe et le projet

MODULE 1 : Vous, l équipe et le projet MODULE 1 : Vous, l équipe et le projet 1. Généralités : Les activités, Les profils, Les motivations 2. Vous 3. L idée, la vision, la mission de l entreprise, la stratégie 4. Le business plan 5. Un outil

Plus en détail

Enquête IPSOS/MediaVacances.com Mars 2013. La location de vacances de particulier à particulier, un secteur dopé par la crise!

Enquête IPSOS/MediaVacances.com Mars 2013. La location de vacances de particulier à particulier, un secteur dopé par la crise! Enquête IPSOS/MediaVacances.com Mars 2013 La location de vacances de particulier à particulier, un secteur dopé par la crise! Si certains secteurs de l'économie touristique souffrent de la situation économique,

Plus en détail

Les Nouveaux comportements de la clientèle Loisir en Agences de voyages

Les Nouveaux comportements de la clientèle Loisir en Agences de voyages Bon de commande de l étude exclusive conclue fin septembre 2009 Les Nouveaux comportements de la clientèle Loisir en Agences de voyages Etude barométrique - 2ème vague septembre 2009 (après une 1 ère de

Plus en détail

COMPTE RENDU DE CONFERENCE

COMPTE RENDU DE CONFERENCE COMPTE RENDU DE CONFERENCE Maîtrise des effectifs et développement des clubs. Quels enjeux et stratégies motivationnelles? Présentation de Julie Doron et du cadre de son intervention. Elle a la volonté

Plus en détail

Le marché. Définitions Le marché. Définitions Le marché du produit

Le marché. Définitions Le marché. Définitions Le marché du produit Le marché Le marché Le marché du produit Classification de C. MATRICON Les marchés amont et aval Parts de marché Les composantes du marché La demande L offre L environnement Définition Critères Techniques

Plus en détail

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ Conclusion Dans le cadre de ses missions, le CCSF a confié au CRÉDOC une étude portant sur l accès aux services bancaires des ménages en situation de pauvreté. Cette étude s inscrit en continuité de celle

Plus en détail

Générer et Optimiser de nouvelles idées avec la méthode branddelphi

Générer et Optimiser de nouvelles idées avec la méthode branddelphi Générer et Optimiser de nouvelles idées avec la méthode branddelphi Atelier animé par Guillaume Weill, crmmetrix Guillaume Weill, crmmetrix 67 rue Anatole France, 92300 Levallois-Perret Tel: 0141059010

Plus en détail

La stratégie de la relation client

La stratégie de la relation client La stratégie de la relation client Auteur(s) Ingénieur ESIM et MBA, spécialiste du CRM en France et chez Ernst&Young Conseil MBA, spécialiste de l application de nouvelles technologies au marketing. Directeur

Plus en détail

évoluer VALUE capitalisation

évoluer VALUE capitalisation UP (pron-(^ p ) La société actuelle appelle à toujours plus de performance. Ex : Les hommes et les femmes d entreprises sont appelés à évoluer en permanence. VALUE (pron-vaelju) Aujourd hui, on parle encore

Plus en détail

La participation au Trophée des Audacieuses

La participation au Trophée des Audacieuses Réglement du concours A ÉDITION 2013 Article 1 : Objet et catégories du Trophée A La création d entreprise par les femmes est encore insuffisante. Les femmes ne représentent, en effet, que 30 % créateurs

Plus en détail

Résultats et interprétation du sondage

Résultats et interprétation du sondage Table des matières 1 ORGANISATION DU SONDAGE... 1-2 1.1 But du sondage... 1-2 1.2 Répartition des personnes sondées... 1-2 1.2.1 Sexe... 1-2 1.2.2 Age... 1-2 1.2.3 Accès à Internet et Wi-Fi... 1-2 2 RESULTATS

Plus en détail

ETUDE SECTORIELLE SUR LES MICROCREDITS - 2011. Étude réalisée par le bureau d étude :

ETUDE SECTORIELLE SUR LES MICROCREDITS - 2011. Étude réalisée par le bureau d étude : ETUDE SECTORIELLE SUR LES MICROCREDITS - 2011 Étude réalisée par le bureau d étude : 1 SOMMAIRE Introduction A. CARACTERISTIQUES ET ATTENTES DE LA POPULATION DU MICROCREDIT B. COMMERCIALISATION DES PRETS

Plus en détail

BAROMETRE DES PRIX BILAN DES RELEVES FRANCE/SUISSE

BAROMETRE DES PRIX BILAN DES RELEVES FRANCE/SUISSE BAROMETRE DES PRIX BILAN DES RELEVES FRANCE/SUISSE Ce document présente un bilan des comparaisons de prix effectuées en France et Suisse. Les chiffres présentés sont la moyenne des écarts entre les distributeurs

Plus en détail

Ils existent de nombreuses définitions de la santé publique. Nous en avons privilégié

Ils existent de nombreuses définitions de la santé publique. Nous en avons privilégié Chapitre 1 Définition et enjeux De tout temps, l homme a tenté de se protéger collectivement contre les maladies et les décès prématurés, notamment en luttant contre les épidémies et les agressions de

Plus en détail

Chapitre 2 : Les facteurs de production

Chapitre 2 : Les facteurs de production Chapitre 2 : Les facteurs de production Introduction Introduction (1) Production : Emploi des ressources nécessaires à la création des biens et des services => Combinaison des facteurs de production Travail,

Plus en détail

DEVENEZ PARTENAIRE D UN ÉVÉNEMENT EXCLUSIF

DEVENEZ PARTENAIRE D UN ÉVÉNEMENT EXCLUSIF DEVENEZ PARTENAIRE D UN ÉVÉNEMENT EXCLUSIF UN CONCEPT UNIQUE ET EXCLUSIF! 2 ème week-end de septembre, 2 jours pour s initier et découvrir gratuitement des dizaines de sports, Les magasins participants

Plus en détail

Compte-rendu du Midi de l innovation du 25 mars 2014. L entrepreneuriat féminin. Annie Cornet (HEC-Ulg) Virginie Pierre (réseau Diane)

Compte-rendu du Midi de l innovation du 25 mars 2014. L entrepreneuriat féminin. Annie Cornet (HEC-Ulg) Virginie Pierre (réseau Diane) Compte-rendu du Midi de l innovation du 25 mars 2014 L entrepreneuriat féminin Annie Cornet (HEC-Ulg) Virginie Pierre (réseau Diane) Introduction Les Midis de l Innovation sont une initiative du Département

Plus en détail

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités Stratégie de recherche axée sur le patient Cadre de renforcement des capacités 2015 Remerciements Les Instituts de recherche en santé du Canada tiennent à souligner la contribution des experts ayant siégé

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES. Brevet de technicien supérieur Négociation et relation client

RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES. Brevet de technicien supérieur Négociation et relation client I APPELLATION DU DIPLÔME II. CHAMP D'ACTIVITÉ II.1. DÉFINITION RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES Brevet de technicien supérieur Négociation et relation client L activité du titulaire du brevet

Plus en détail

Les arrêts maladie représentent en moyenne l équivalent de 40 emplois à temps plein dans une entreprise de 1 000 salariés

Les arrêts maladie représentent en moyenne l équivalent de 40 emplois à temps plein dans une entreprise de 1 000 salariés Communiqué de presse Paris, le 7 avril 2014 Les arrêts maladie représentent en moyenne l équivalent de 40 emplois à temps plein dans une entreprise de 1 000 salariés Malakoff Médéric qui assure la santé

Plus en détail

Etude Poulpeo - Ipsos Public Affairs sur les comportements de consommateurs dans 11 pays

Etude Poulpeo - Ipsos Public Affairs sur les comportements de consommateurs dans 11 pays Etude Poulpeo - Ipsos Public Affairs sur les comportements de consommateurs dans 11 pays LES FRANÇAIS PARMI LES MOINS MOTIVES PAR L ACHAT EN LIGNE [1] Une étude menée dans 11 pays revèle que les internautes

Plus en détail

PROGRAMME A LA CARTE. MODULES DE PERFECTIONNEMENT en MARKETING et DEVELOPPEMENT COMMERCIAL

PROGRAMME A LA CARTE. MODULES DE PERFECTIONNEMENT en MARKETING et DEVELOPPEMENT COMMERCIAL PROGRAMME A LA CARTE MODULES DE PERFECTIONNEMENT en MARKETING et DEVELOPPEMENT UNE INDIVIDUALISATION DES PARCOURS DE FORMATION Les modules de perfectionnement de CAPITOLIS permettent à une personne qui

Plus en détail

Synthèse des rencontres des personnes vieillissantes de notre territoire par la commission «bien vieillir» du centre social.

Synthèse des rencontres des personnes vieillissantes de notre territoire par la commission «bien vieillir» du centre social. Synthèse des rencontres des personnes vieillissantes de notre territoire par la commission «bien vieillir» du centre social. Café des Ainés 2015 Page 1 1 Introduction Les membres de la commission «bien

Plus en détail

Carte de crédit : près de 40% des Suisses l utilisent pour acheter online

Carte de crédit : près de 40% des Suisses l utilisent pour acheter online Carte de crédit : près de 4 des Suisses l utilisent pour acheter online L utilisation d une carte de crédit doit être avant tout pratique et simple. C est ce qui ressort de l étude comportementale de bonus.ch

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

Comment faire voyager d avantage de consommateurs français avec un tour-opérateur?

Comment faire voyager d avantage de consommateurs français avec un tour-opérateur? Comment faire voyager d avantage de consommateurs français avec un tour-opérateur? Enquête menée auprès de 6 705 consommateurs en France du 27 novembre au 5 décembre 2011 Stanislas Feminier Janvier 2012

Plus en détail

LE SERVICE À LA CLIENTÈLE

LE SERVICE À LA CLIENTÈLE Niveau 1 2 2.2 L enseignement du ski est une question de relations humaines. Pour les clients, une expérience mémorable à la montagne repose d abord sur la relation qu ils établiront avec leur moniteur,

Plus en détail

Thomas Le Jouan, Chef du développement des affaires, Internet et Services Numériques.

Thomas Le Jouan, Chef du développement des affaires, Internet et Services Numériques. PRÉSENTATION Thomas Le Jouan, Chef du développement des affaires, Internet et Services Numériques. Impliqué depuis plusieurs années dans le développement des nouvelles technologies et de l Internet, mes

Plus en détail

RAPPORT FINAL. Enquête sur la formation professionnelle dans les ETI. 13 mars 2013

RAPPORT FINAL. Enquête sur la formation professionnelle dans les ETI. 13 mars 2013 Enquête sur la formation professionnelle dans les ETI RAPPORT FINAL 13 mars 2013 Version finale 13/03/2013 RÉSULTATS DE L'ENQUÊTE ÉLECTRONIQUE 2 Introduction Le questionnaire diffusé par l ASMEP-ETI auprès

Plus en détail

Note de synthèse. Une éco-innovation qui présente plusieurs facettes a facilité l évolution de la production durable

Note de synthèse. Une éco-innovation qui présente plusieurs facettes a facilité l évolution de la production durable NOTE DE SYNTHÈSE 15 Note de synthèse Une éco-innovation qui présente plusieurs facettes a facilité l évolution de la production durable Par la mise en place de pratiques productives efficientes et le développement

Plus en détail

La fidélisation client

La fidélisation client La fidélisation client Auteur : Jean-Marc Lehu - Universitaire français conseil en marketing et communication Volume : 480 pages Date de parution : octobre 1999 Editeur : éditions d organisation INTERET(S)

Plus en détail

Nouvelles tendances des clients loisir & affaires observées par les Agents de voyages en 2015"

Nouvelles tendances des clients loisir & affaires observées par les Agents de voyages en 2015 Description & Bon de commande de l étude Nouvelles tendances des clients loisir & affaires observées par les Agents de voyages en 2015" Objectifs de l'étude L'évolution du tourisme de loisir et des déplacements

Plus en détail

Les bassins de vie : un nouveau concept pour optimiser la performance et le développement de votre réseau

Les bassins de vie : un nouveau concept pour optimiser la performance et le développement de votre réseau Les bassins de vie : un nouveau concept pour optimiser la performance et le développement de votre réseau 1 Méthodologie des bassins de vie Potentiel du réseau franchise par Performance du réseau franchise

Plus en détail

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Au cours des deux dernières années, on a vu naître plus de 25 000 PME un chiffre impressionnant si l on tient compte de la vigueur du marché du travail.

Plus en détail

ETUDE TERRAIN Projet marketing 2 ème Année ESG 2 ème Semestre 2008. COORDINATEUR : Alain Kruger

ETUDE TERRAIN Projet marketing 2 ème Année ESG 2 ème Semestre 2008. COORDINATEUR : Alain Kruger ETUDE TERRAIN Projet marketing 2 ème Année ESG 2 ème Semestre 2008 COORDINATEUR : Alain Kruger mail : akruger@esg.fr RAPPEL DES DELAIS : Constitution des équipes et des projets Semaine du 21 janvier 2008

Plus en détail

Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme d économie et gestion hôtelière CLASSE DE SECONDE

Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme d économie et gestion hôtelière CLASSE DE SECONDE Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme d économie et gestion CLASSE DE SECONDE La série technologique hôtellerie-restauration présente des particularités

Plus en détail

Le Comité SOS Pauvreté est une table de concerta7on ayant pour objec7fs de:

Le Comité SOS Pauvreté est une table de concerta7on ayant pour objec7fs de: ! Le Comité SOS Pauvreté est une table de concerta7on ayant pour objec7fs de: Trouver des moyens de sensibiliser la popula3on à la situa3on de la pauvreté locale. Offrir un répertoire de ressources. Par3ciper

Plus en détail

Devenir responsable marketing - cycle certifiant

Devenir responsable marketing - cycle certifiant 13 Jours Devenir responsable marketing - cycle certifiant dans MARKETING - METIERS DU MARKETING Objectifs de la formation Comprendre les enjeux de la stratégie marketing Acquérir la démarche et les réflexes

Plus en détail

Conférence du 28 Octobre

Conférence du 28 Octobre Conférence du 28 Octobre «Face à la pénurie de main d œuvre : Recrutement et intégration de personnel immigrant» Armelle Rossetti (Vice-présidente)- Akova inc. Constat : une pénurie Manque flagrant de

Plus en détail

Un allié déterminant pour un service gagnant

Un allié déterminant pour un service gagnant Un allié déterminant pour un service gagnant Un allié déterminant pour un service gagnant impact client, la meilleure façon de favoriser le développement de votre service à la clientèle. Depuis plus de

Plus en détail

Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE)

Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE) POUR L AVANCEMENT ET L INNOVATION EN ENSEIGNEMENT Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE) Information générale et processus de mise en candidature Miser sur l innovation en formation pour

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES ANNEXE I RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES (Arrêté du 11 juillet 2000) CHAMP D ACTIVITÉ 1.1. DÉFINITION Employé polyvalent, Ie titulaire du BEP Vente - action marchande peut intervenir dans toutes

Plus en détail

1er Observatoire National du Tourisme de Groupe

1er Observatoire National du Tourisme de Groupe 1 OBJECTIFS 1. Apporter, aux professionnels et aux institutionnels du tourisme, une vision précise sur le poids et les caractéristiques du marché du voyage en groupe des Français ; 2. leur fournir l image

Plus en détail

Etes-vous prêt à devenir plus performant tout en fidélisant votre clientèle?

Etes-vous prêt à devenir plus performant tout en fidélisant votre clientèle? Etes-vous prêt à devenir plus performant tout en fidélisant votre clientèle? Transformez votre commerce grâce à la solution des caisses libre-service Un livre blanc NCR 2009 Experience a new world of interaction

Plus en détail

Gestion de l invalidité : Gestion pour le mieux-être

Gestion de l invalidité : Gestion pour le mieux-être Gestion de l invalidité : Gestion pour le mieux-être 75 % 20 % 12 semaines 1 an Plus longtemps un employé s absente du travail, moins il a de chances d y retourner. Après 12 semaines d absence, 75 % des

Plus en détail

La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie

La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie La fidélisation des employés : un remède efficace face à la pénurie Par Serge Lamarche, vice-président, Service à la clientèle, ADP Canada Dénicher des employés qualifiés dans le secteur du commerce de

Plus en détail

Plan Défi Biotech Santé

Plan Défi Biotech Santé Plan Défi Biotech Santé Positionnement Concurrentiel et Commercial Présentation de l opération 24 novembre 2011 24 novembre 2011 1/20 2011 Intervenants Denis le Bouteiller, responsable de la mission Expérience

Plus en détail

Les Nouveaux comportements de la clientèle Loisir en Agences de voyages

Les Nouveaux comportements de la clientèle Loisir en Agences de voyages Bon de commande de l étude exclusive conclue en octobre 2009 au tarif spécial à -30% Les Nouveaux comportements de la clientèle Loisir en Agences de voyages Etude barométrique - 2ème vague octobre 2009

Plus en détail

LES OFFRES MOIS JUIN

LES OFFRES MOIS JUIN LES OFFRES MOIS DU JUIN 2012 OPTIQUE LES OPTICIENS CONSEILS L enseigne LES OPTICIENS CONSEILS met à votre service ses 45 années d expérience dans l optique afin de vous apporter les meilleurs conseils.

Plus en détail

Référentiel des villes apprenantes. Liste de caractéristiques clés et méthodes d évaluation

Référentiel des villes apprenantes. Liste de caractéristiques clés et méthodes d évaluation Référentiel des villes apprenantes Liste de caractéristiques et méthodes d évaluation Adopté à la Conférence internationale sur les villes apprenantes Pékin, Chine, - octobre 0 Référentiel des villes apprenantes

Plus en détail

Ouvrir la voie grâce au e-learning Centra aide CDI à développer ses activités à l aide du e-learning

Ouvrir la voie grâce au e-learning Centra aide CDI à développer ses activités à l aide du e-learning Ouvrir la voie grâce au e-learning Centra aide CDI à développer ses activités à l aide du e-learning Secteur FORMATION Etude de cas de retour sur investissement Récapitulatif des résultats Au cours des

Plus en détail

Monsieur le Maire de la Ville de Toulouse, représentant de ladite ville

Monsieur le Maire de la Ville de Toulouse, représentant de ladite ville CONVENTION D OBJECTIF ET DE PARTENARIAT CENTRE DE LOISIRS ASSOCIATIF ELEMENTAIRE ENTRE LES SOUSSIGNES Monsieur le Maire de la Ville de Toulouse, représentant de ladite ville ET Madame Sous le n l organisateur)

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3117 Convention collective nationale IDCC : 843. BOULANGERIE-PÂTISSERIE (Entreprises

Plus en détail