Programme de suivi et contrôle des factures publiques d électricité. Appel à manifestation d intérêt

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Programme de suivi et contrôle des factures publiques d électricité. Appel à manifestation d intérêt"

Transcription

1 Prgramme de suivi et cntrôle des factures publiques d électricité Appel à manifestatin d intérêt Mars

2 TABLE DES MATIERES 1 JUSTIFICATION DU PROGRAMME DEFINITION DU PROGRAMME LE CONTENU DU PROGRAMME LES ATTENTES DU PROGRAMME PRESENTATION DU PROJET OBJET DU PROJET PORTÉE DU PROJET DURÉE DU PROJET FACTEUR DE SUCCÈS DU PROJET CRITERES DE SELECTION DES PAYS FAISABILITÉ TECHNIQUE ATOUTS RECHERCHÉS CADRE DE SOUMISSION LISTE DES DOCUMENTS DEMANDÉS...8 2

3 1 JUSTIFICATION DU PROGRAMME Généralement, les factures d électricité peuvent être cnsidérées cmme de simples pièces cmptables justifiant l achat de l énergie nécessaire au fnctinnement des édifices u des unités de prductin. Avec cette perceptin, le cntrôle des dépenses purrait simplement se limiter à une cmparaisn des factures curantes à la myenne des dépenses u au budget prévisinnel. Cette apprche de cntrôle peut s avérer très efficace dans le cas de simples achats dnt les cûts unitaires dépendent uniquement du marché ; cmme par exemple : l achat de furnitures de bureau, l achat de mbiliers de bureau, l achat d appareils u d équipements manufacturiers qui snt tus des prduits tangibles. En réalité cette apprche est insuffisante dans le cadre de la facturatin de l électricité. Car il ne s agit pas de cûts unitaires dépendant uniquement de la cmpagnie d électricité. Le mntant ttal à payer d une facture d électricité est la résultante de plusieurs paramètres dnt une partie dépend du chix (actif u passif) de l utilisateur. Nn seulement ces paramètres snt en grand nmbre, ils snt également susceptibles de varier à tut mment en fnctin des facteurs plus u mins cntrôlables. Pur se faire une idée, n peut nter que les factures finales d électricités dépendent entre autres : du type d abnnement (basse tensin, myenne tensin, haute tensin) du type de cmptage (avant u après le transfrmateur), du tarif chisi (curte, myenne u lngue utilisatin), de la puissance suscrite (adaptée u nn aux besins réels), du fnctinnement des installatins (pleine charge u charge partielle) des perfrmances des machines (âge, rendement, facteur de puissance) du niveau d entretien des installatins du client (planifié, régulier u nn) des heures de fnctinnement (creuse, pinte u pleine) des cnditins climatiques Pur cette raisn, il n est pas surprenant de cnstater que deux clients ayant des installatins similaires u les mêmes besins énergétiques n aient pas tujurs le même cût unitaire myen de l énergie (résultant du rapprt entre le mntant ttal de la facture et la cnsmmatin d énergie). En fnctin des valeurs prises pur l un et l autre par les paramètres énumérés ci-dessus, l un purrait dépenser plus que l autre pur assurer les mêmes besins. De plus, la vérificatin des mntants facturés ne peut pas se faire simplement cmme dans les cas usuels d achat indiqués précédemment, elle est basée sur des frmules mathématiques suvent cmplexes, que seul un pérateur averti peut cmprendre. Il en résulte que pur réduire les cûts unitaires tut en satisfaisant les mêmes besins et payer ainsi ses factures d électricité sans faux frais, le recurs à un prgramme de suivi et cntrôle de la facturatin est indispensable. 3

4 2 DEFINITION DU PROGRAMME 2.1 Le cntenu du prgramme Le prgramme de suivi et cntrôle de la facturatin d électricité est un ensemble d activités qui visent principalement à réduire le cût unitaire de l électricité. Dans le cas des abnnements publics, les pératins majeures mises en œuvre snt : L élabratin de la liste exhaustive des abnnements publics, l identificatin des cmpteurs et des bénéficiaires. Cet état de lieux permet de résilier les abnnements faisant l bjet d une explitatin abusive. La cnstitutin d une base de dnnées des cnsmmatins d électricité à partir de deux à tris ans d histrique et la mdélisatin des tarifs, des cntrats et barèmes de calcul du mntant ttal. Grâce à cette base de dnnées initiale, des simulatins infrmatiques permettent d ptimiser les cnditins de facturatin. C'est-à-dire le chix ptimal des puissances suscrites, des tarifs et la réductin de diverses pénalités liées à la cntreperfrmance des installatins du client. La réalisatin des travaux et des actins issues des mesures d ptimisatin pur la matérialisatin des écnmies annncées. En parallèle à ces pératins de terrain, il faut prcéder à l assainissement de la base de dnnées en relatin avec le distributeur. Le suivi et le cntrôle péridique des factures aux fins de desceller les anmalies de facturatin et de maîtriser le flux de nuveaux abnnements. Cette pératin permet de maintenir et actualiser les écnmies engrangées lrs des étapes précédentes. 2.2 Les attentes du prgramme L émergence d une équipe d experts lcaux qui assistera l administratin dans la ratinalisatin de la gestin de ses factures d électricité. La dispnibilité d un lgiciel de gestin des factures d électricité fnctinnel et d une base de dnnées assainie des cnsmmatins d électricité du secteur public. A partir de ces utils infrmatiques, il est pssible d effectuer des analyses énergétiques smmaires en vue de définir un plan d actin chérent pur la maîtrise de l énergie. La maîtrise des barèmes tarifaires des cmpagnies d électricité suite à leur cnfrntatin cntinue avec la réalité du terrain. Ce qui peut permettre un meilleur encadrement de celles-ci par l État dans le sens d une plus grande équité dans la plitique des prix. Cet ensemble d pératins a évidemment pur crllaire la réalisatin d écnmies financières substantielles (de l rdre de 10 à 20%) et la réductin des appels de puissance impliquant une meilleure distributin des puissances ainsi libérées à plus grands nmbre d abnnés. 4

5 3 PRESENTATION DU PROJET 3.1 Objet du prjet Malgré l intérêt du prgramme de suivi et cntrôle des factures d électricité tel que présenté dans le chapitre précédent, peu d États en nt réellement tiré prfit en Afrique francphne. L exemple de réussite dans ce dmaine est la Côte d Ivire qui depuis 1985 (suite à la crise énergétique issue de la grande sécheresse de 1983) a implanté un prgramme similaire. Grâce à ce chix, ce pays a réduit ses dépenses publiques d électricité de plus de 20%, ce qui crrespndait à une écnmie annuelle de plus 2 milliards de FCFA de 1985 à De même, après une première tentative en 1998, le Burkina Fas vient de se dter du même prgramme en 2008 grâce à l appui de la Banque Mndiale. Les premières estimatins fnt état d une écnmie annuelle d envirn 2 milliards de FCFA, sit 20% des dépenses actuelles. L Institut de l énergie et de l envirnnement de la Francphnie (IEPF) prpse sn appui aux États membres de l OIF en vue de mettre en œuvre un prgramme - avec la participatin active des bénéficiaires un prgramme de suivi, de cntrôle et de redressement des factures d électricité. 3.2 Prtée du prjet Le prgramme de suivi et cntrôle de la facturatin dans les États cmprend tris principales phases : la phase de dévelppement, la phase d implantatin et la phase de suivi. L appui intensif de l IEPF se limitera aux deux premières phases, mais il est entendu que l institut restera attentif à la mise en œuvre cmplète du cntenu du prgramme par les pays. a) La phase de dévelppement Définitin d un cadre d exécutin apprprié. Pur les États sélectinnés, l IEPF apprtera au tut début du prjet un appui pur la définitin u l améliratin du cadre institutinnel et pératinnel facilitant la mise en œuvre du prgramme. Il s agira d évaluer la capacité des intervenants ptentiels du prjet. Cette étape permettra de faire la synthèse des actins à mener pur atteindre les bjectifs dans les meilleurs délais. Elle vise particulièrement à valider les prcédures de cntrôle et d analyse des factures et à définir les prfils des intervenants requis pur la mise en œuvre efficiente du prgramme. Dévelppement d un lgiciel de gestin des factures d électricité. Ce lgiciel de gestin devra être adapté à la facturatin spécifique de chaque pays. Il devra assurer les principales fnctins liées au cntenu technique du prgramme. Il sera livré lrs de la phase d implantatin avec la base de dnnées initiale et les résultats d évaluatin des mesures de redressement de la facturatin. Définitin d un plan d actin pur le redressement des cnditins de facturatin. A l issue de la cnstitutin de la base de dnnées initiale, ce plan furnira la descriptin et l évaluatin financière des actins à mener pur la mise en œuvre des mesures de redressement des cnditins de facturatin. 5

6 b) La phase d implantatin du prgramme Renfrcement des capacités institutinnelles et techniques. Lrs de la phase de dévelppement, le pays devra identifier (avec l appui de l IEPF) les ressurces humaines qui sernt en charge du prgramme dans tutes ses cmpsantes. Ce renfrcement de capacités prendra en cmpte, entre autres, le cntenu technique, administratif, infrmatique et stratégique du prgramme. Furniture d un lgiciel de gestin des factures d électricité. L IEPF furnira un lgiciel de gestin des factures d électricité. Il sera livré avec la base de dnnées initiale et les résultats d évaluatin des mesures de redressement de la facturatin. Ce lgiciel sera décmpsé en deux mdules. Le premier mdule permettra entre autres l établissement de la liste exhaustive des abnnements publics d électricité, l ptimisatin des cnditins de facturatins basée sur deux à tris années d histrique de facturatin; l estimatin smmaire des écnmies financières issues de l ptimisatin des factures. Le deuxième mdule sera livré au début de la phase de suivi du prgramme, il permettra d assurer l analyse et le cntrôle péridique des factures aux fins de déceler d éventuelles anmalies et d ajuster les cntrats d abnnement seln l évlutin des tarifs et des besins réels. c) La phase de définitin des pératins de suivi. Élabratin et validatin des prcédures de suivi et de cntrôle péridique des factures, frmatin de l équipe de suivi et définitin des interactins entre les différents intervenants (État, cmpagnie d électricité, rganisme chargé de la mise en œuvre du prgramme). 3.3 Durée du prjet La durée ttale du prjet sera de duze (12) mis et il devra être réalisé dans cette péride. 3.4 Facteur de succès du prjet Le succès de ce prjet repse sur une réelle vlnté plitique du pays. En effet, au delà des premières étapes d étude de la phase de dévelppement, c est la mise en œuvre effective des mesures de redressement qui permet d btenir les résultats escmptés. Il est dnc essentiel que les futurs candidats à ce prgramme sit dispsés à pursuivre les effrts dans la durée et acceptent d assurer les investissements requis. 6

7 4 CRITERES DE SELECTION DES PAYS 4.1 Faisabilité technique a) Existence de cmpteurs Les cnsmmatins facturées divent être réellement enregistrées par un cmpteur. Cela permettra de mesurer les écnmies effectives en phase pst-prjet. Les abnnements sans cmptage ne purrnt pas être pris en cmpte. Par cnséquent les États dnt les cnsmmatins d électricité snt frfaitaires u estimées ne sernt pas retenus. b) Dispnibilité de l histrique des factures L administratin dit dispser des dnnées de cnsmmatin cmplètes des tris dernières années (sur papier u en versin électrnique) u avir la pssibilité d btenir celles-ci dans un délai raisnnable auprès de la cmpagnie d électricité. c) Centralisatin du règlement des factures publiques De façn générale pur le secteur public, il sera questin de plusieurs milliers d abnnements. S il n existe pas au départ un fichier unique des abnnements, le prjet purrait s étaler dans le temps. De plus si chaque département ministériel est autnme dans la gestin de ses factures, le nmbre d interlcuteurs sera multiplié. En cnséquence, il est nécessaire qu un seul rganisme (ministère u autre institutin) sit respnsable du paiement de l ensemble des factures publiques. 4.2 Atuts recherchés a) Initiatives du pays Existence de prcédures fficielles et fnctinnelles (arrêtés, décrets) de règlement des factures publiques d électricité. À défaut, au minimum l existence d acteurs bien identifiés et des dcuments simplifiés de suivi des dépenses. b) Paiement régulier des factures Pur que les États s engagent réellement dans un prcessus de redressement des factures d électricité, il faut qu ils aient le suci de payer leurs factures d électricité de façn régulière. Cette régularité cnstitue une surce de mtivatin pur réaliser les investissements nécessaires à la mise en œuvre des recmmandatins. 7

8 5 CADRE DE SOUMISSION 5.1 Liste des dcuments demandés Les dcuments suivants snt requis pur évaluer la candidature des pays : 1. Une lettre de manifestatin d intérêt dans laquelle l État candidat expse ses mtivatins, la prblématique particulière si elle existe et ses attentes du prjet de dévelppement et d implantatin d un prgramme de suivi et cntrôle des factures d électricité. Cette lettre devra ntamment marquer la vlnté de l État candidat d inscrire le cût de ce prgramme au budget de l année Un dcument de présentatin de la de la situatin des dépenses publiques d électricité, avec a. Une descriptin smmaire incluant : i. nmbre d abnnement du secteur public ii. la cnsmmatin en kwh/an et les dépenses annuelles d électricité en 2008, 2009 et Si pssible éclater ces dnnées par secteur d électricité (basse tensin, myenne tensin, haute tensin). b. Une descriptin des prcédures actuelles de nuveaux abnnements et de règlement des factures d électricité (acteurs et leurs rôles): i. Acteurs Structure Service de règlement des factures publiques d électricité Services de régulatins de secteur de l électricité Cmpagnie d électricité (publique u privée) Opérateur chargé du suivi et cntrôle des factures Nm, Adresse Crdnnées du respnsable ii. Rôle de chaque acteur et prcédures La gestin des factures publiques d électricité est elle centralisée? Existe-t-il des textes fficiels définissant la prcédure de gestin des factures? Existe-t-il des textes fficiels définissant la prcédure de gestin des factures? (si ui, les furnir en annexe) Les cnsmmatins de l État snt elles estimées u relevées sur cmpteur? Disfnctinnement bservés. Slutins entreprises. 8

9 5.2 Participatin à l appel à manifestatin d intérêt Le présent appel à manifestatin d intérêt s adresse à l ensemble des pays en dévelppement membres de l espace francphne. Le dssier de manifestatin d intérêt devra être structuré tel qu indiqué au pint 5.1. Tut dcument permettant d amélirer ce dssier sera le bienvenu. 5.3 Date limite de dépôt des candidatures Les candidatures devrnt être dépsées u expédiées par vie pstale u par currier électrnique au plus tard le 30 juin 2011 à 17h00 à l adresse suivante : Institut de l'énergie et l'envirnnement de la Francphnie (IEPF) 56, rue St-Pierre, 3e étage Québec (Québec) G1K 4A1, Canada Téléphne : (1-418) Télécpie : (1-418) Curriel : La séance d uverture et d analyse des candidatures n est pas publique et les sumissinnaires sernt avisés du résultat des analyses au plus tard le 30 juillet

REFERENTIEL DE LA QUALIFICATION

REFERENTIEL DE LA QUALIFICATION COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualificatin : MQ 2003 03 69 0223 Catégrie : C* Dernière mdificatin : 07/01/16 TITRE DU CQPM : Chargé(e) de maintenance industrielle 1. Objectif

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES ADEME D'UN DIAGNOSTIC ÉNERGÉTIQUE DANS L INDUSTRIE

CAHIER DES CHARGES ADEME D'UN DIAGNOSTIC ÉNERGÉTIQUE DANS L INDUSTRIE CAHIER DES CHARGES ADEME D'UN DIAGNOSTIC ÉNERGÉTIQUE DANS L INDUSTRIE INTRODUCTION Dans le cadre de la relance de la plitique de maîtrise de l énergie, l ADEME suhaite inciter les acteurs industriels à

Plus en détail

Recommandation n 2009-131/PG. relative à la saisine de Monsieur D. du 29 septembre 2008 concernant un litige avec le fournisseur X

Recommandation n 2009-131/PG. relative à la saisine de Monsieur D. du 29 septembre 2008 concernant un litige avec le fournisseur X Réf. 480718-265507592/FF Recmmandatin n 2009-131/PG relative à la saisine de Mnsieur D du 29 septembre 2008 cncernant un litige avec le furnisseur X Thème : / Mts clefs : * * * * La saisine Le médiateur

Plus en détail

1. Quels sont les principaux apports de la MIF pour le particulier?

1. Quels sont les principaux apports de la MIF pour le particulier? 22 ctbre 2007 EN PRATIQUE : 10 QUESTIONS REPONSES SUR LA MIF 1. Quels snt les principaux apprts de la MIF pur le particulier? 2. Quels prduits snt cncernés? 3. En qui cnsiste l évaluatin du client? 4.

Plus en détail

Accompagnement. des projets d investissement

Accompagnement. des projets d investissement Accmpagnement des stratégies Dévelppement internatinal Assistance technique - Organisatin Accmpagnement des prjets d investissement Viabilité écnmique et financière BK CONSULTANTS 2002-2014 NECESSITE D

Plus en détail

Service de maintenance et de support

Service de maintenance et de support Service de maintenance et de supprt Entre les sussignés La sciété Intelimedia, Ci-après dénmmée (Le mainteneur) d une part, Et La sciété XXXXXXXXX, Ci-après dénmmée (Le client) d autre part, Il a été cnvenu

Plus en détail

24 JUIN 2015 APPEL D OFFRES BILANS EVALUATIFS DES FONDS REGIONAUX DE GARANTIE ET D INNOVATION

24 JUIN 2015 APPEL D OFFRES BILANS EVALUATIFS DES FONDS REGIONAUX DE GARANTIE ET D INNOVATION 24 JUIN 2015 APPEL D OFFRES BILANS EVALUATIFS DES FONDS REGIONAUX DE GARANTIE ET D INNOVATION 1. Type de prcédure Cette prcédure est un marché privé, passé en appel d ffres uvert à l issue de laquelle

Plus en détail

ITIL 2011 Mise en production, contrôle et validation (RCV) avec certification 5 jours (anglais et français)

ITIL 2011 Mise en production, contrôle et validation (RCV) avec certification 5 jours (anglais et français) ITIL 2011 Mise en prductin, cntrôle et validatin (RCV) avec certificatin 5 jurs (anglais et français) Vue d ensemble de la frmatin ITIL est un ensemble de cnseils sur les meilleures pratiques, devenu un

Plus en détail

APPEL A PROJETS ACCOMPAGNEMENT A LA CREATION D ENTREPRISES

APPEL A PROJETS ACCOMPAGNEMENT A LA CREATION D ENTREPRISES APPEL A PROJETS ACCOMPAGNEMENT A LA CREATION D ENTREPRISES Prgramme pératinnel FEDER/FSE Franche-Cmté et Massif du Jura 2014-2020 Axe 1 Objectif spécifique 1.3 (OT3, Ip 3a) Ouverture de l appel à prjets

Plus en détail

Stage pour étudiant-e-s en Master «Sociologie» Document de présentation

Stage pour étudiant-e-s en Master «Sociologie» Document de présentation Stage pur étudiant-e-s en Master «Scilgie» Dcument de présentatin Exemple d image Année académique 2015-2016 Prfesseur respnsable du Master en scilgie : Philip Balsiger LE CONCEPT DE STAGE Dans le cursus

Plus en détail

DELEGATION DE SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT REGLEMENT DE CONSULTATION (R.C.)

DELEGATION DE SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT REGLEMENT DE CONSULTATION (R.C.) SIVOM DE GAMACHES 15, Place du Maréchal Leclerc DELEGATION DE SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT REGLEMENT DE CONSULTATION (R.C.) Objet du marché Délégatin de Service Public d assainissement du SIVOM de Gamaches

Plus en détail

LES TRAVAUX COMPTABLES A LA FIN DE L EXERCICE. Découvrir la chronologie des opérations de fin d'exercice comptable. TABLE DES MATIERES

LES TRAVAUX COMPTABLES A LA FIN DE L EXERCICE. Découvrir la chronologie des opérations de fin d'exercice comptable. TABLE DES MATIERES LES TRAVAUX COMPTABLES A LA FIN DE L EXERCICE Objectif(s) : Décuvrir la chrnlgie des pératins de fin d'exercice cmptable. Pré-requis : Principes généraux de la cmptabilité financière. Mdalités : Dcumentatin,

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PHALSBOURG REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE

COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PHALSBOURG REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PAYS DE PHALSBOURG REGLEMENT DE FACTURATION DE LA REDEVANCE INCITATIVE Vté en cnseil cmmunautaire le 26 mars 2012 SOMMAIRE Article 1 : Objet du présent règlement... 3 Article

Plus en détail

Steria et Steria et la méthode Agile les méthodes agiles

Steria et Steria et la méthode Agile les méthodes agiles Steria et Steria et la méthde Agile les méthdes agiles Méthdes, Outils, Juridique, Références et Capitalisatin 20 mars 2012 Agenda Purqui l avènement d une telle méthde? Principes structurants assciés

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Adptée le : 15 avril 1996 Lrs de la : 186 e réunin du cnseil d administratin Amendée le : 5 ctbre 2015 Lrs de la : 305 e réunin du cnseil d administratin Cllège

Plus en détail

AEROPORTS DE LYON. Fourniture, mise en œuvre et maintenance d une solution de fidélisation clients

AEROPORTS DE LYON. Fourniture, mise en œuvre et maintenance d une solution de fidélisation clients AEROPORTS DE LYON Furniture, mise en œuvre et maintenance d une slutin de fidélisatin clients Entité Adjudicatrice : AEROPORTS DE LYON SA à Directire et Cnseil de Surveillance, Capital de 148 000 eurs

Plus en détail

Chap II : La gestion de stock

Chap II : La gestion de stock www.lgistiquetn.me.ma Chap II : La gestin de stck I. Les pératins de la gestin du stck : La gestin du stck d une entreprise dit être réalisée avec sin pur être capable en permanence de cnnaitre l état

Plus en détail

AUDIT ÉNERGÉTIQUE POUR LES PARTICULIERS CAHIER DES CHARGES 2014

AUDIT ÉNERGÉTIQUE POUR LES PARTICULIERS CAHIER DES CHARGES 2014 AUDIT ÉNERGÉTIQUE POUR LES PARTICULIERS CAHIER DES CHARGES 2014 Versin en date du 27 mars 2014 Smmaire SOMMAIRE... 2 INTRODUCTION... 3 1. Objectifs... 4 2. Descriptin de l Audit énergétique... 4 3. Mdalités

Plus en détail

Prix SUEZ initiatives - Institut de France 5 ème édition 2015-2016 RÈGLEMENT. Prix SUEZ initiatives - Institut de France 2015-2016 Règlement

Prix SUEZ initiatives - Institut de France 5 ème édition 2015-2016 RÈGLEMENT. Prix SUEZ initiatives - Institut de France 2015-2016 Règlement Prix SUEZ initiatives - Institut de France 5 ème éditin 2015-2016 RÈGLEMENT 1 RÈGLEMENT de la 5 e éditin (2015 2016) du Prix SUEZ initiatives - Institut de France Article 1. ORGANISATEURS Le Fnds SUEZ

Plus en détail

Contrat de formation professionnelle SAISON 2015-2016

Contrat de formation professionnelle SAISON 2015-2016 ENTRE LES SOUSSIGNÉS : L ORGANISME DE FORMATION Assciatin Human Music 80 rue prt byer 44 300 Nantes Représentée par Julien Bertex, respnsable des frmatins N de déclaratin d activité : 52 44 0749744 N de

Plus en détail

L'lnstance Nationale des Télécommunications (INT),

L'lnstance Nationale des Télécommunications (INT), Décisin n XX/2015 de l Instance Natinale des Télécmmunicatins en date du jj/mm/2015 prtant fixatin du frmat du rapprt d'utilisatin des ressurces de numértatin attribuées et du taux minimum d utilisatin

Plus en détail

DU RESPONSABLE DE FORMATION

DU RESPONSABLE DE FORMATION Appruvé le 10 juin 2008 RÉFÉRENTIEL INTERMINISTERIEL DU RESPONSABLE DE FORMATION (DOCUMENT DE BASE : FICHE RIME, 2006) Le présent référentiel cmprend un référentiel d activités, de cmpétences et de frmatin

Plus en détail

Fiche pratique N 5. «Elaboration des outils d évaluation des compétences» De quoi s agit-il? 1. Démarche de mise en œuvre

Fiche pratique N 5. «Elaboration des outils d évaluation des compétences» De quoi s agit-il? 1. Démarche de mise en œuvre Fiche pratique N 5 «Elabratin des utils d évaluatin des cmpétences» De qui s agit-il? 1 Evaluer des cmpétences cnsiste, en un instant T, à apprécier le niveau d acquisitin u de maîtrise des cmpétences

Plus en détail

Madame A. XXXX XXXX XXXX

Madame A. XXXX XXXX XXXX Madame A. Paris, le 21 février 2013 Dssier suivi par : Tél. : Curriel : recmmandatins@energie-mediateur.fr N de saisine : N de recmmandatin : 2013-0207 Objet : Recmmandatin du médiateur sur vtre saisine

Plus en détail

TERMES DE REFERENCES pour le recrutement d un consultant en appui à la réalisation de l analyse de situation et à la préparation du cadre logique

TERMES DE REFERENCES pour le recrutement d un consultant en appui à la réalisation de l analyse de situation et à la préparation du cadre logique Réserve de Bisphère Transfrntalière du Fleuve Sénégal (Mauritanie Sénégal) - Prcessus de Préparatin du prjet GEF-UICN RBT fleuve Sénégal TERMES DE REFERENCES pur le recrutement d un cnsultant en appui

Plus en détail

APPEL D OFFRES PRESTATION CHEF DE PROJET INTEGRATION DSI 2015 249 PAP DOCUMENT DE CONSULTATION 16 MARS 2015

APPEL D OFFRES PRESTATION CHEF DE PROJET INTEGRATION DSI 2015 249 PAP DOCUMENT DE CONSULTATION 16 MARS 2015 DOCUMENT DE CONSULTATION 16 MARS 2015 APPEL D OFFRES PRESTATION CHEF DE PROJET INTEGRATION DSI 2015 249 PAP Bpifrance PRESTATION CHEF DE PROJET INTEGRATION 1 TYPE DE PROCEDURE Marché privé, passé en appel

Plus en détail

SECONDAIRE : ÉCONOMIE DISTRIBUTION DU REVENU AU CANADA : ACTIVITÉ 1 DE 2

SECONDAIRE : ÉCONOMIE DISTRIBUTION DU REVENU AU CANADA : ACTIVITÉ 1 DE 2 SECONDAIRE : ÉCONOMIE DISTRIBUTION DU REVENU AU CANADA : ACTIVITÉ 1 DE 2 Objectif : Cette activité se divise en deux parties. Dans la première activité, les élèves cmprendrnt ce qu est le revenu. Ils explrernt

Plus en détail

Stratégie et coordination de la démarche lean

Stratégie et coordination de la démarche lean Stratégie et crdinatin de la démarche lean Améliratin de la perfrmance et des prcessus CQPM : MQ 2008 07 69 0272 Animateur de la Démarche Lean Management Public / Pré requis Salariés qui nt une visin glbale

Plus en détail

PROJET Réflexion immobilière utilisateur. CLIENT Baker & MacKenzie. PROGRAMME Environ 9 000m² POINTS FORTS

PROJET Réflexion immobilière utilisateur. CLIENT Baker & MacKenzie. PROGRAMME Environ 9 000m² POINTS FORTS CBRE BUILDING CONSULTANCY Rue Paul Baudry Paris 8ème 8ème Réflexin immbilière utilisateur Baker & MacKenzie Envirn 9 000m² Due Diligence Technique Audit Acquisitin Assistance à la Vente VEFA Sale & Lease

Plus en détail

TDR realisation schema aménagement, plan d investissement et etudes APD Masindray 1

TDR realisation schema aménagement, plan d investissement et etudes APD Masindray 1 TERMES DE REFERENCE Réalisatin d un schéma d aménagement, d un plan d investissement et des Etudes d Avant Prjet Détaillé pur la mise en place de service d apprvisinnement en eau ptable de la Cmmune Rurale

Plus en détail

Tableau de bord de gestion - SISP Article 74 du Contrat de gestion : Transmission du tableau de bord de gestion

Tableau de bord de gestion - SISP Article 74 du Contrat de gestion : Transmission du tableau de bord de gestion Article 74 du Cntrat de gestin : Transmissin du tableau de brd de gestin Pur permettre à la SISP et à la SLRB de suivre la réalisatin des missins du cntrat de gestin de niveau 2, la SISP cmplète et transmet

Plus en détail

le solde des stocks de matières premières et de produits finis de l entité et les contrôles qui s y rattachent;

le solde des stocks de matières premières et de produits finis de l entité et les contrôles qui s y rattachent; Mdule 9 : Résumé Explicatin des aspects de la cnnaissance des activités de l entité qui snt pertinents pur l audit des stcks et descriptin des méthdes d analyse à utiliser pur auditer les stcks L auditeur

Plus en détail

Prix pour les jeunes chercheurs

Prix pour les jeunes chercheurs Prix pur les jeunes chercheurs REGLEMENT DE L EDITION 2016 ARTICLE I. OBJET DU PRIX La Fndatin Bettencurt Schueller, recnnue d utilité publique, a pur but de «participer au maintien et au dévelppement

Plus en détail

Sommaire. Sommaire... 2. Découpage de la Formation... 3. Renseignements et Moyens Pédagogiques... 4. Le processus métier : gestion des achats...

Sommaire. Sommaire... 2. Découpage de la Formation... 3. Renseignements et Moyens Pédagogiques... 4. Le processus métier : gestion des achats... Filière de frmatin : Utilisateur FONCTIONNEL SAP END USERS Gestin des Achats Dssier Pédaggique Durée : 5 jurs Smmaire Smmaire... 2 Décupage de la Frmatin... 3 Renseignements et Myens Pédaggiques... 4 Le

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION ANNÉE 2015

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION ANNÉE 2015 Dssier à returner cmplet à la Mairie pur le 19 décembre 2014 Tut dssier de demande de subventin nn parvenu à cette date u incmplet ne purra être étudié DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION ANNÉE 2015 POUR

Plus en détail

Yourcegid CBRH Rendez votre application compatible

Yourcegid CBRH Rendez votre application compatible Yurcegid CBRH Rendez vtre applicatin cmpatible N04170/71 Web Frmatin Mise à jur 01/12/2015 cncerné Cette frmatin permet de cmprendre les mécanismes de la nrme DSN, et de mettre chacun des prcessus de paie

Plus en détail

Page 1 sur 6. Le présent document décrit les Services d assistance d optimisation des systèmes OSS.

Page 1 sur 6. Le présent document décrit les Services d assistance d optimisation des systèmes OSS. Page 1 sur 6 Descriptin de service : Services d assistance de l ptimisatin de l assistance des systèmes d explitatin

Plus en détail

MARCHE D ACQUISITION DE LOGICIEL

MARCHE D ACQUISITION DE LOGICIEL Agence Française de Sécurité Sanitaire de l'envirnnement et du Travail (AFSSET) MARCHES PUBLICS DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES MARCHE D ACQUISITION DE LOGICIEL DE GESTION DES CANDIDATURES DES EXPERTS SCIENTIFIQUES

Plus en détail

Municipalité de La Pêche Procédure de municipalisation d un chemin privé PMCP 04-07-2012

Municipalité de La Pêche Procédure de municipalisation d un chemin privé PMCP 04-07-2012 PMCP 04-07-2012 Aût 2012 Réslutin 12-425 Table des matières 1. Faire signer une pétitin-requête par des prpriétaires, résidents et bénéficiaires des travaux... 1 2. Dépôt de la pétitin au cnseil... 2 3.

Plus en détail

APPEL A PROJETS 2014. Modèles de tumeurs spontanées chez l animal pour la recherche translationnelle en cancérologie

APPEL A PROJETS 2014. Modèles de tumeurs spontanées chez l animal pour la recherche translationnelle en cancérologie APPEL A PROJETS 2014 Mdèles de tumeurs spntanées chez l animal pur la recherche translatinnelle en cancérlgie L'ITMO Cancer de l alliance natinale pur les sciences de la vie et de la santé (AVIESAN) en

Plus en détail

Qualité de vie au travail

Qualité de vie au travail Qualité de vie au travail Définitin, méthde et calendrier Les agents de la fnctin publique nt cnnu depuis plusieurs années des vagues de réfrmes successives dans un cntexte de cntraintes cntinues. Il en

Plus en détail

La dématérialisation des échanges entre les professionnels de santé et l Assurance Maladie

La dématérialisation des échanges entre les professionnels de santé et l Assurance Maladie La dématérialisatin des échanges entre les prfessinnels de santé et l Assurance Maladie Pur simplifier ns échanges et renfrcer ntre partenariat, nus mettns à vtre dispsitin un ensemble de services (Espace

Plus en détail

Label guide Version: 11 2014

Label guide Version: 11 2014 Label guide Versin: 11 2014 Le ClimatePartner Label guide 2 Sur ClimatePartner ClimatePartner est l'un des furnisseurs leaders en matière de slutins d'entreprises pur la prtectin du climat et aide les

Plus en détail

Règlement de la Bourse "Endoscopie au cours des MICI : Recherche chez l'homme et/ou chez l'animal" organisée en 2015 Par la SFED et MSD France

Règlement de la Bourse Endoscopie au cours des MICI : Recherche chez l'homme et/ou chez l'animal organisée en 2015 Par la SFED et MSD France Règlement de la Burse "Endscpie au curs des MICI : Recherche chez l'hmme et/u chez l'animal" rganisée en 2015 Par la SFED et MSD France 1. Cntexte La SFED et MSD France (MSD) décernent en 2015 une burse

Plus en détail

ACAT France. ASSEMBLÉE GÉNÉRALE PORTBAIL, 5-6 avril 2014 RAPPORT FINANCIER SUR LES COMPTES DE L ANNÉE 2013

ACAT France. ASSEMBLÉE GÉNÉRALE PORTBAIL, 5-6 avril 2014 RAPPORT FINANCIER SUR LES COMPTES DE L ANNÉE 2013 ACAT France ASSEMBLÉE GÉNÉRALE PORTBAIL, 5-6 avril 2014 RAPPORT FINANCIER SUR LES COMPTES DE L ANNÉE 2013 On examinera successivement le résultat, les prduits, les charges et la trésrerie de l ACAT-France.

Plus en détail

Emprunt à des fins de placement Convenance et surveillance

Emprunt à des fins de placement Convenance et surveillance Avis sur les règles Nte d rientatin Règle des curtiers membres Persnnes-ressurces : Destinataires à l interne : Affaires juridiques et cnfrmité Audit interne Crédit Détail Frmatin Haute directin Institut

Plus en détail

MODELE DE FICHE DE DESCRIPTION PROFESSIONNELLE. Profession : ingénieur civil

MODELE DE FICHE DE DESCRIPTION PROFESSIONNELLE. Profession : ingénieur civil Directin exécutire Fiche de descriptin prfessinnelle Directin des Affaires du dévelppement internatinal MODELE DE FICHE DE DESCRIPTION PROFESSIONNELLE Prfessin : ingénieur civil Renseignements cncertants

Plus en détail

«Enrichir l Organisation par les Hommes» LES REGIMES DE RETRAITE. Le 11 juin 2013 Formation inter entreprises

«Enrichir l Organisation par les Hommes» LES REGIMES DE RETRAITE. Le 11 juin 2013 Formation inter entreprises «Enrichir l Organisatin par les Hmmes» LES REGIMES DE RETRAITE Le 11 juin 2013 Frmatin inter entreprises (Répnse suhaitée avant le 30 avril 2013) Les réfrmes successives des retraites, dnt la plus récente

Plus en détail

Cahier de Culture Version 4.1

Cahier de Culture Version 4.1 Cahier de Culture Versin 4.1 Le lgiciel Cahier de Culture a vu le jur en 1998 dans le Sud Est de la FRANCE. Fruit de l'écute des techniciens et des maraîchers du Sud Est et de la vallée du Rhône, la première

Plus en détail

La Communauté d agglomération Rouen Elbeuf Austreberthe La Commune

La Communauté d agglomération Rouen Elbeuf Austreberthe La Commune Cnventin entre la CREA et la Cmmune de.. pur la valrisatin des Certificats d Ecnmies d Energie durant le prlngement de la 2 ème péride du dispsitif La Cmmunauté d agglmératin Ruen Elbeuf Austreberthe La

Plus en détail

Orientations pour l appel à projets Recherche translationnelle en cancérologie - INCa DGOS

Orientations pour l appel à projets Recherche translationnelle en cancérologie - INCa DGOS Orientatins pur l appel à prjets Recherche translatinnelle en cancérlgie - INCa DGOS Les rientatins prpsées pur l appel 2011 snt les suivantes : l appel à prjets libres cuvre tus les champs de la recherche

Plus en détail

Formation professionnelle supérieure d électricien de réseau

Formation professionnelle supérieure d électricien de réseau Frmatin prfessinnelle supérieure d électricien de réseau Examens prfessinnels pur spécialistes de réseau avec brevet fédéral Preuve de la pratique pur l admissin à l examen principal Attestatin de l emplyeur

Plus en détail

Convention de prestations de services pour l accompagnement à l efficacité énergétique du patrimoine

Convention de prestations de services pour l accompagnement à l efficacité énergétique du patrimoine Cnventin de prestatins de services pur l accmpagnement à l efficacité énergétique du patrimine N La cnventin suivante est passée entre : La Cmmune/Cllectivité de représentée par dûment habilité(e) à la

Plus en détail

Qualité de vie au travail

Qualité de vie au travail Qualité de vie au travail Définitin, méthde et calendrier Les cnditins d exercice des missins des agents publics, leurs métiers et l rganisatin des services nt beaucup évlué en l espace d une décennie.

Plus en détail

Politique d investissement de la. MRC de Caniapiscau. Jeunes promoteurs

Politique d investissement de la. MRC de Caniapiscau. Jeunes promoteurs Plitique d investissement de la MRC de Caniapiscau Jeunes prmteurs Adptée le 15 septembre 2015 JEUNES PROMOTEURS Ce prgramme vise à aider les jeunes entrepreneurs (18-40 ans) à créer, à acquérir u à assurer

Plus en détail

CURRICULUM VITAE FORMATION

CURRICULUM VITAE FORMATION CURRICULUM VITAE C Pham, PhD, ing., Cnsultant en énergie 329 avenue Devn, Mnt-Ryal H3R 1B8, Québec, Canada Adresse électrnique : c.pham@sympatic.ca Tél. : (514) 345-8772 FORMATION 1972 Dctrat ès Sciences

Plus en détail

ROUTE PLUS. Informations Générales et Préconisations

ROUTE PLUS. Informations Générales et Préconisations ROUTE PLUS Infrmatins Générales et Précnisatins PARTIE 1 : PRESENTATION... 2 PARTIE 2 : ARCHITECTURE ROUTE PLUS... 3 1 : Mnpste... 3 2 : Multipstes... 3 3 : Serveur d applicatin / Terminaux... 4 PARTIE

Plus en détail

ARGUMENTAIRE. Evolution des contrats CSM 2012

ARGUMENTAIRE. Evolution des contrats CSM 2012 ARGUMENTAIRE Evlutin des cntrats CSM Préambule Ce dcument vient cmpléter ce qui a été cmmuniqué dans l Actualité Fédérale n 31 du 5 janvier. Il a pur bjectif d apprter les répnses et les explicatins aux

Plus en détail

Cycle d informations et d échanges

Cycle d informations et d échanges La gestin financière des établissements d enseignement supérieur et de recherche Fiche n 8 : Les cmptables publics : l agent cmptable principal, les agents cmptables secndaires et les régisseurs Ainsi

Plus en détail

Directive - Stage en entreprise

Directive - Stage en entreprise mb/01/05/2014 Smmaire 1. Objectif... 1 2. Terminlgie... 1 3. Dmaine d applicatin... 1 4. Objectifs du stage... 1 5. Exigences du stage Bachelr (semestre 6)... 1 6. Péride de stage... 2 7. L'entreprise

Plus en détail

APPEL A PROPOSITIONS BOURSES DOCTORALES REGIONALES 2014

APPEL A PROPOSITIONS BOURSES DOCTORALES REGIONALES 2014 Directin de l Enseignement Supérieur de la Recherche et du Transfert de Technlgie APPEL A PROPOSITIONS BOURSES DOCTORALES REGIONALES 2014 1. CADRE GENERAL Cmme les années précédentes, la Régin attribuera

Plus en détail

POUR SUIVRE LE PhD ou LE DEB (Prérequis)

POUR SUIVRE LE PhD ou LE DEB (Prérequis) FICHES PRATIQUES POUR SUIVRE LE PhD u LE DEB (Prérequis) Cnsultez la liste des requis nécessaires pur pstuler sur le site : http://campus-numeris.cm rubrique pré requis Inscrivez-vus aux tests indispensables,

Plus en détail

RÉFLEXION IDÉE D AFFAIRES

RÉFLEXION IDÉE D AFFAIRES RÉFLEXION IDÉE D AFFAIRES 700, bulevard Laure, bureau 231, Sept-Îles (Québec) G4R 1Y1 Tél. : 418 962-7677 Fax : 418 968-2084 desi@deseptiles.cm www.deseptiles.cm Ce dcument sert à vus présenter, vus ainsi

Plus en détail

L ENTRETIEN AVEC UN JURY

L ENTRETIEN AVEC UN JURY Agent territrial spécialisé de 1 ère classe des écles maternelles 22/09/2014 Cadrage indicatif : Les cadrages des épreuves, bien que ne cncernant pas un cncurs transféré, nt été élabrés par les membres

Plus en détail

PROGRAMME FORMATION INITIALE SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL

PROGRAMME FORMATION INITIALE SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL PROGRAMME FORMATION INITIALE SAUVETEUR SECOURISTE DU TRAVAIL Pré-requis : aucun Encadrement : La frmatin est dispensée au minimum par un frmateur SST rattaché à : Un rganisme de frmatin habilité pur la

Plus en détail

o Financement et contrôle des dépenses électorales Rôle du représentant officiel et agent officiel d un candidat indépendant autorisé

o Financement et contrôle des dépenses électorales Rôle du représentant officiel et agent officiel d un candidat indépendant autorisé PROVINCIAL Financement Prductin du nuveau rapprt financier d'une instance de parti Objectif : établir les sldes d uverture des pstes du bilan Clientèle : représentants fficiels des instances Prductin du

Plus en détail

Le rôle de conseiller auprès des administrateurs. Le directeur général et le service de bibliothèque

Le rôle de conseiller auprès des administrateurs. Le directeur général et le service de bibliothèque LE RÔLE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL Cntenu Nminatin du directeur général Le rôle de cnseiller auprès des administrateurs Le rôle de gestinnaire Le directeur général et le service de biblithèque Relatins entre

Plus en détail

PROJET EFFINERGIE - NUMERIQUE

PROJET EFFINERGIE - NUMERIQUE APPEL D OFFRES ASSISTANCE A MAITRISE D OUVRAGE PROJET EFFINERGIE - NUMERIQUE Le Cllectif Effinergie, assciatin pur la prmtin de l'efficacité énergétique dans les bâtiments (www.effinergie.rg) lance une

Plus en détail

AIDE A L INNOVATION RESPONSABLE CAHIER DES CHARGES ET REGLEMENT DE L APPEL A PROJETS «INNOVATION RESPONSABLE ET BATIMENT DURABLE»

AIDE A L INNOVATION RESPONSABLE CAHIER DES CHARGES ET REGLEMENT DE L APPEL A PROJETS «INNOVATION RESPONSABLE ET BATIMENT DURABLE» AIDE A L INNOVATION RESPONSABLE CAHIER DES CHARGES ET REGLEMENT DE L APPEL A PROJETS «INNOVATION RESPONSABLE ET BATIMENT DURABLE» Le texte et le dssier de candidature à cet appel à prjets snt téléchargeables

Plus en détail

Politique Environnement du groupe GDF SUEZ

Politique Environnement du groupe GDF SUEZ Plitique Envirnnement du grupe GDF SUEZ Cmme tute rganisatin humaine, le grupe GDF SUEZ est en interactin avec l Envirnnement. Le présent dcument précise les principaux enjeux de cette interactin ainsi

Plus en détail

CHARTE QUALITE. Engagements des organismes de formation de la branche B.T.P. de Midi-Pyrénées. Actions de formation de 35h et plus

CHARTE QUALITE. Engagements des organismes de formation de la branche B.T.P. de Midi-Pyrénées. Actions de formation de 35h et plus CHARTE QUALITE Engagements des rganismes de frmatin de la branche B.T.P. de Midi-Pyrénées Actins de frmatin de 35h et plus SOMMAIRE I. OBJECTIFS DE LA CHARTE QUALITE CONSTRUCTYS MIDI-PYRENEES..... 1 II.

Plus en détail

Règlement de la Bourse HOPIPHARM MSD organisée en 2016 par le SYNPREFH et MSD France

Règlement de la Bourse HOPIPHARM MSD organisée en 2016 par le SYNPREFH et MSD France Règlement de la Burse HOPIPHARM MSD rganisée en 2016 par le SYNPREFH et MSD France 1. CONTEXTE Le SYNPREFH et MSD France (MSD) décernent en 2016 une burse destinée à sutenir des prjets en France dans le

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 265

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 265 NORME INTERNATIONALE D AUDIT 265 COMMUNICATION DES FAIBLESSES DU CONTRÔLE INTERNE AUX PERSONNES CONSTITUANT LE GOUVERNEMENT D ENTREPRISE ET A LA DIRECTION Intrductin (Applicable aux audits d états financiers

Plus en détail

L UTILISATION DE STANDARDS DE DONNEES DANS LE SECTEUR DE L ASSURANCE BELGE INTRODUCTION

L UTILISATION DE STANDARDS DE DONNEES DANS LE SECTEUR DE L ASSURANCE BELGE INTRODUCTION Cntenu 1. Origine... 2 2. Apprche... 2 3. Dmaine... 2 4. Pints de départ... 3 4.1. Cnventin sectrielle... 3 4.2. De Service Level Agreement vers Cnventin... 3 4.3. Seln le mdèle «cnsensus»... 3 4.4. Basées

Plus en détail

Rôle et Positionnement du chef d équipe

Rôle et Positionnement du chef d équipe FORMATION Rôle et Psitinnement du chef d équipe A Rennes, du 3 au 6 Juin Et du 24 au 26 Juin 2015 Dérulement de la frmatin Objectifs : Se psitinner en tant que CE face à sa hiérarchie, à ses cllègues de

Plus en détail

Définir les besoins de la société en matière de santé Définition et guide du Collège royal

Définir les besoins de la société en matière de santé Définition et guide du Collège royal Définir les besins de la sciété en matière de santé Définitin et guide du Cllège ryal Préparé en cllabratin avec Lisa Little Cnsulting au nm du Cllège ryal (avril 2012) Intrductin Depuis lngtemps, les

Plus en détail

FORMATIONS A LA MAITRISE DE L ENERGIE

FORMATIONS A LA MAITRISE DE L ENERGIE FORMATIONS A LA MAITRISE DE L ENERGIE Frmatin «Référent Energie» PACK 1 : «Efficacité énergétique liée au prcess» PACK 2 : «Efficacité énergétique liée au bâti» 4 Jurs 3 Jurs 3 Jurs PACK 3 : «Efficacité

Plus en détail

Quadra Expert On Demand

Quadra Expert On Demand Quadra Expert On Demand LS -Quadra Expert OD- 12/2015 ARTICLE 1 : DEFINITIONS LIVRET SERVICE QUADRA EXPERT ON DEMAND Les termes définis ci-après nt la significatin suivante au singulier cmme au pluriel

Plus en détail

Vers une Assemblée Nationale du XXIème siècle

Vers une Assemblée Nationale du XXIème siècle Vers une Assemblée Natinale du XXIème siècle Le Plan d actin de l Assemblée Natinale pur le Partenariat pur un guvernement uvert Préface du Président de l Assemblée Natinale, Claude Bartlne Parallèlement

Plus en détail

Module pour la solution e-commerce Hybris

Module pour la solution e-commerce Hybris Mdule pur la slutin e-cmmerce Hybris smmaire 1. Intrductin... 3 1.1. Objet du dcument... 3 1.2. Liste des dcuments de référence... 3 1.3. Avertissement... 3 1.4. Cntacts... 3 1.5. Histrique des révisins...

Plus en détail

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES

FICHE DE POSTE Fonction : Chef de Division Ressources Humaines FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES Fnctin : Chef de Divisin Ressurces Humaines Versin : FONCTION : CHEF DE DIVISION RESSOURCES HUMAINES DÉPARTEMENT : Département Ressurces DIVISION : Divisin Ressurces Humaines SERVICE : / RESPONSABLE HIÉRARCHIQUE

Plus en détail

Sommaire. Sommaire... 2. Découpage de la Formation... 3. Renseignements et Moyens Pédagogiques... 4. Le processus métier : gestion des ventes...

Sommaire. Sommaire... 2. Découpage de la Formation... 3. Renseignements et Moyens Pédagogiques... 4. Le processus métier : gestion des ventes... Filière de frmatin : Utilisateur FONCTIONNEL SAP END USERS Gestin des Ventes Dssier Pédaggique Durée : 5 jurs Smmaire Smmaire... 2 Décupage de la Frmatin... 3 Renseignements et Myens Pédaggiques... 4 Le

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER 2014

RAPPORT FINANCIER 2014 RAPPORT FINANCIER 2014 AGENCE REGIONALE DE LA CONSTRUCTION ET DE L AMENAGEMENT DURABLES ARCAD BP99 Lycée Blaise Pascal, 1 avenue Marcel Paul 52103 SAINT DIZIER Cedex Tel : 03 25 94 41 18 Fax : 03 25 94

Plus en détail

DIRECTIVES RELATIVES AU REGLEMENT

DIRECTIVES RELATIVES AU REGLEMENT 2.50f DIRECTIVES RELATIVES AU REGLEMENT de l examen prfessinnel Crdinatrice en médecine ambulatire rientatin clinique/ Crdinateur en médecine ambulatire rientatin clinique Crdinatrice en médecine ambulatire

Plus en détail

Obj100 APPEL A PROJETS «BÂTIMENT EXEMPLAIRE»

Obj100 APPEL A PROJETS «BÂTIMENT EXEMPLAIRE» Obj100 APPEL A PROJETS «BÂTIMENT EXEMPLAIRE» SOMMAIRE Dans le cadre de la mise en œuvre du PRERURE, la Régin Guadelupe et l ADEME lancent un appel à prjets prtant sur des bâtiments à perfrmances exemplaires.

Plus en détail

5.2 Améliorations au processus de réexamen

5.2 Améliorations au processus de réexamen 5.2 Améliratins au prcessus de réexamen Intrductin Le CCWG-Respnsabilité prpse un certain nmbre de réfrmes clés au prcessus de demande de réexamen de l'icann, par lequel le Cnseil d'administratin de l'icann

Plus en détail

Note à l attention des agents de droit public et des salariés sous statut CANSSM de la Caisse des dépôts et consignations

Note à l attention des agents de droit public et des salariés sous statut CANSSM de la Caisse des dépôts et consignations www.caissedesdepts.fr DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES 03 SEPTEMBRE 2009 DE L ETABLISSEMENT PUBLIC Pôle gestin Administrative DHGA30 secteur du temps, des absences De la maladie et des accidents de service

Plus en détail

SYSTÈME DE GESTION ENVIRONNEMENTALE. du ministère du Développement durable, de l Environnement et des Parcs

SYSTÈME DE GESTION ENVIRONNEMENTALE. du ministère du Développement durable, de l Environnement et des Parcs SYSTÈME DE GESTION ENVIRONNEMENTALE du ministère du Dévelppement durable, de l Envirnnement et des Parcs Juillet 2009 Liste des abréviatins AES : Aspects envirnnementaux significatifs BCDD : Bureau de

Plus en détail

Communauté de communes du Pays de Lesneven et de la Côte des Légendes 2014 Rapport annuel sur le prix et la qualité du service

Communauté de communes du Pays de Lesneven et de la Côte des Légendes 2014 Rapport annuel sur le prix et la qualité du service Cmmunauté de cmmunes du Pays de Lesneven et de la Côte des Légendes 214 Rapprt annuel sur le prix et la qualité du service S.P.A.N.C. Service Public d Assainissement Nn Cllectif Smmaire Préambule I Organisatin

Plus en détail

CHAPITRE: Etude de marché

CHAPITRE: Etude de marché CHAPITRE: Etude de marché Plan : I-Ntin de bases :.. I.1- Marketing : I.1.1 Etymlgie I.1.2 Définitin I.2- Marché: I.2.1. Définitin I.2.2 Classificatin I.3- Cncurrence :... I.4- I.5- Ciblage :. Segmentatin

Plus en détail

AXE 6 PROMOUVOIR L EMPLOI FICHE THEMATIQUE 6-3 : PAR LA CREATION D ACTIVITES FORMATIONS PROFESSIONNELLES

AXE 6 PROMOUVOIR L EMPLOI FICHE THEMATIQUE 6-3 : PAR LA CREATION D ACTIVITES FORMATIONS PROFESSIONNELLES AXE 6 PROMOUVOIR L EMPLOI PAR LA CREATION D ACTIVITES FICHE THEMATIQUE 6-3 : FORMATIONS PROFESSIONNELLES A LA CREATION REPRISE D ENTREPRISES ACCORD CADRE DU CONSEIL REGIONAL 1 Pririté d investissement

Plus en détail

Réalisation du site Web de L Association pour une Solidarité Syndicale de l'école Polytechnique (ASSEP)

Réalisation du site Web de L Association pour une Solidarité Syndicale de l'école Polytechnique (ASSEP) Réalisatin du site Web de L Assciatin pur une Slidarité Syndicale de l'écle Plytechnique (ASSEP) Appel d ffres pur le chix d un furnisseur 9 décembre 2015 Tables des matières 1. Infrmatin préliminaire

Plus en détail

Gouvernement du Québec et Caisse de dépôt et placement du Québec

Gouvernement du Québec et Caisse de dépôt et placement du Québec Guvernement du Québec et Caisse de dépôt et placement du Québec Entente en matière d infrastructure publique Principes directeurs 1. OBJET DE L ENTENTE La présente entente définit le cadre général et les

Plus en détail

Rapport spécial. relatif au contrôle du secrétariat de la médiateure

Rapport spécial. relatif au contrôle du secrétariat de la médiateure Rapprt spécial relatif au cntrôle du secrétariat de la médiateure Table des matières I. LES CONSTATATIONS ET RECOMMANDATIONS DE LA COUR DES COMPTES...5 1. PRÉSENTATION DU CONTRÔLE DE LA COUR...5 1.1.

Plus en détail

Avenant N 2 au règlement «PRIX DE L OBSERVATOIRE DU BONHEUR» Etudes et recherches sur les représentations du bonheur 23 mars 2015

Avenant N 2 au règlement «PRIX DE L OBSERVATOIRE DU BONHEUR» Etudes et recherches sur les représentations du bonheur 23 mars 2015 Avenant N 2 au règlement «PRIX DE L OBSERVATOIRE DU BONHEUR» Etudes et recherches sur les représentatins du bnheur 23 mars 2015 Ainsi que prévu à sn article 8, la Sciété rganisatrice suhaite mdifier le

Plus en détail

SÉMINAIRE BTS Services informatiques aux organisations 3 et 4 février 2011 COMPTE-RENDU

SÉMINAIRE BTS Services informatiques aux organisations 3 et 4 février 2011 COMPTE-RENDU SÉMINAIRE BTS Services infrmatiques aux rganisatins 3 et 4 février 2011 COMPTE-RENDU Ce cmpte-rendu s appuie sur les ntes de Serge Guerinet et furnit une première synthèse des interventins qui nt animé

Plus en détail

Fiche action N 10 : Observation du secteur de l habitat, suivi, évaluation et pilotage du PLH

Fiche action N 10 : Observation du secteur de l habitat, suivi, évaluation et pilotage du PLH Prgramme lcal de l habitat de la Cmmunauté de Cmmunes des Pays de Rhône et Ouvèze Fiche actin N 10 : Observatin du secteur de l habitat, suivi, évaluatin et piltage du PLH ENJEUX - Cnnaître les évlutins

Plus en détail

LE FINANCEMENT DES INVESTISSEMENTS. Les moyens de financement : fonds propres, emprunts, crédit-bail, subventions.

LE FINANCEMENT DES INVESTISSEMENTS. Les moyens de financement : fonds propres, emprunts, crédit-bail, subventions. LE FINANCEMENT DES INVESTISSEMENTS Objectif(s) : Les myens de financement : fnds prpres, emprunts, crédit-bail, subventins. Pré-requis : Cnnaissance des dcuments cmmerciaux : factures de DOIT, Maîtrise

Plus en détail

Cabinet LUTZ. Résidence DE LATTRE DE TASSIGNY. La Chaufferie

Cabinet LUTZ. Résidence DE LATTRE DE TASSIGNY. La Chaufferie Cabinet LUTZ Résidence DE LATTRE DE TASSIGNY La Chaufferie La résidence de Lattre de Tassigny 200 lgements «haut de gamme» cnstruits en 1972 Une cnversin fiul / gaz en 1987 Depuis une demande de cnfrt

Plus en détail

Comprendre le registre de pénibilité

Comprendre le registre de pénibilité Cmprendre le registre de pénibilité Le cadre réglementaire Dans quel(s) dispsitif(s) se situer? La pénibilité : préccupatin nuvelle? Dans le cadre de la réfrme des retraites du 9 nvembre 2010, la créatin

Plus en détail