Travaux Pratiques de Thermodynamique Module LA 200 Turbine à Réaction

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Travaux Pratiques de Thermodynamique Module LA 200 Turbine à Réaction"

Transcription

1 Tavaux Patqu d Thodynaqu Modul LA 00 Tubn à Réacton Péntaton L objctf d c tavaux atqu t d llut l t cond nc d thodynaqu. L ntallaton t alnté a d l a ou on qu lo d a détnt dan un tubn fat toun l ab d ot cll-c. La tubn t cooé d un oto ou ab tounant, qu toun à l ntéu d un tato ou co d tubn avc l on d fottnt obl. L oto coot d aubag qu ttnt d tanfo l foc d on n ouvnt d otaton d l ab. n anoèt t d u la on d l a à l nté d la tubn alo qu la on d ot d l a t tè och d la on atohéqu. Dux thocoul lé à un affchu ttnt d u la téatu d l a à l nté t à la ot d la tubn. n tachyèt otqu fount la vt d otaton t un balanc dynaoétqu t d oo à la otaton d la tubn un ffot d fottnt églabl dont la valu t ué a un jaug d contant. Il t an obl d fn la tubn avc un coul étant églabl. En ot du ccut d a un otaèt t d u la valu du débt d a tavant la tubn. Manulaton ) Analy ognunt l ntallaton, n atcul fa un blan d foc alquant u l oto d la tubn. ) Fa toun la tubn «à vd», n tant colètnt l bandau d fottnt. An, l oto n t fné qu a l o fottnt ntn d la tubn. En ouvant l obnt d façad fa ont la vt d otaton d la tubn juqu à un ctan valu u f buqunt l avé d a. Attnton à n a déa 5000t/n. Mu l t néca ou qu la tubn alnt à un valu donné d vt. Rf l obnt n façad. Rconc ou dffént vt. ) Rtt n lac l bandau d fottnt an tnon. Ouv l obnt d façad juqu à tabl la on d nté à un valu donné. Attnton à n a déa 5000t/n. Augnt ogvnt l coul étant n tounant la v juqu à un valu donné d l ffot d tacton du bandau. Attnton à n a déa N. Ag u l obnt d façad ou antn la on contant. Rlv la on, l téatu, la foc d tacton du bandau, l débt, t la vt d otaton. Rconc ou dffént valu d l ffot d tacton, u dffént valu d la on d nté.

2 Calcul ) Et la uanc dé a l fottnt «ntn» d la tubn (laon oto/tato, vcoté d l a ) P f. P f = M f.ω où M f = I. α t l coul d foc d fottnt, ω la vt d otaton dω (d/), I = d l ont d nt t α = l accéléaton angula. L ont dt d nt du oto vaut.0-6 Kg.. ) Tac la coub P f = f (N), où N t la vt d otaton n t/n. ) Calcul ou chaqu ont l coul abobé a la band d fottnt M = F. (=0.045) 4) La uanc foun a la tubn (ou abobé a l fn) P = W & M.ω = 5) La vaaton d nthal aqu (nthal a Kg) d a tavant la tubn Δ h = h h = c ΔT = c T T ) ( 6) La vt d l a à l nté d la tubn (c calcul oua êt fat ou un ul ont) & P u =, où & t l débt aqu d a, ρ = a a voluqu t la ρ. T 4 cton d aag à l nté d la tubn. ( = 0,7.0 ). 7) L éng écanqu aqu d l a à l nté d la tubn (c calcul oua êt E fat ou un ul ont) = = c + = c + = u + gz 8) La quantté d chalu dé a unté d t Q & (vo analy thodynaqu) dq Q & = = &. Δh W& dt 9) Calcul la téatu T d l a n ot d tubn la tanfoaton qu l ubt dan la tubn état ntoqu P T = T P 0) Calcul l t d éjou d l unté d a d a à l ntéu d la tubn t dcut l t valabl d condé la tubn adabatqu. ) Calcul l ndnt nntoqu ΔH η = ΔH ) En condéant dux tanfoaton anant l a du ê état ntal au ê état fnal, l un étant adabatqu évbl t l aut évbl avc tanft d chalu, calcul l nto odut dan la tubn. Exlqu l ogn d la chalu dé. γ γ

3 ) Tac l coub P = f (N), M = f (N), t η = f (N) ou chaqu on d nté. 4 Analy thodynaqu Il t fondantal n thodynaqu d défn l ytè auqul on va alqu l nc. On condè c l ytè cooé d la a d a lu la a d a ctvnt la a d a nfé dan un aubag du oto t la a d a qu ént à l nté t a ad dan l aubag u foulé à la ot. C t un ytè fé, a a étant contant, a l délac t fontè défont ou l fft d foc alqué. On condè l état ntal chéaté u la fgu. La a occu un volu V t la a un volu V. La on élvé du ccut d nté P «co» l a dan l volu V d un aubag (an la a contnu dan l volu V t +, alo qu loqu la on t lu fabl l volu d un aubag n contnt qu ). L ytè a nut a un é d état ntéda (fgu t ) à volu contant V. On condè nfn l état fnal (fgu 4) dan la tuaton où la a tub d ot, jut avant d êt olé d la a qu occu la a d ot t dffént d P )., touv dan l a la otaton du oto. L volu dan ct état t V (dffént d V ca la on P dan l ccut On éct alo l nc vu n cou ou c ytè nt l état t l état n de = de + d = δ Q + δw tot On ut néglg c l vaaton d éng écanqu co l ont l calcul fat à la quton.7) de = d = du + du tot L xan d échang avc l xtéu ont qu l ytè çot d l xtéu d la chalu Q n ovnanc d ao du oto, t du taval ou dux fo Taval d foc d on au nvau d la ufac n contact avc l xtéu dan l condut à l nté t la ufac n contact avc l xtéu dan l condut d ot. Taval çu n ovnanc du oto au nvau d ao d aubag, noté W. On éct alo l nc ou to tanfoaton uccv D l état ntal (oto n oton a) à l état ntéda b, oto n oton b b b b L ytè t n contact avc l condut d nté dont la on contôl n façad. On ut alo éc b + P dv P t contat t fxé a l obnt d ( V ( V )) b b P + V b

4 D l état ntéda b, oto n oton b à l état ntéda c, oto n oton c c b b c b c L volu occué a l ytè t contant, on a alo c + PdV b c b b c + b c D l état ntéda c, oto n oton c à l état, oto n oton d = + c Qc W c L ytè t n contact avc l condut d ot, dont la on atohéqu).on ut éc c c c P 0 + P dv c P t contant (t égal à la on (( V + V ) V ) D l état, oto n oton d à l état b, oto n oton a L ytè ut êt décooé n dux ou-ytè d a t b = Δu b b + Δu b b b PdV Ctt tanfoaton fat à volu contant ou la a t an aot d chalu t taval ou la a Δu 0 + b b W b Δu = 0 b En ajoutant l vaaton d éng ntn d quat tanfoaton conécutv, on obtnt alo b b P V + P V b L état b t dntqu à l état ou a la, a cont l ont dffént ou la a u u = 0 u b b u = u u On ut éc u P V u + PV = + P V + PV L t ( P V ) t ( P ) ( + ) ( ) ( ) ( ) + ént l nthal d l a dan l condut d ot (à l état fnal), l + ént l nthal d l a dan l condut d nté (à l état ntal) V H = ( h h ) W H + Ou nco Δ h, Exon qu dvé a l t qu du un cycl ( à b) n ég annt donn cll d la quton.8) l débt ué étant bn clu qu tav la tubn. 4

5 a P P b + Fgu Etat ntal Fgu Etat b ntéda d + c P Fgu Etat c ntéda Fgu 4 Etat a 4 Fgu 5 Etat b 5

6 Pon atohéqu Téatu atohéqu Vt T unté Rtad angula Coul d fcton Puanc dé Vt Foc Débt d a Pon d nté Téatu nté Téatu ot Débt cogé Coul Puanc oto Puanc thqu dé Téatu ntoqu Rndnt ntoqu 6

3. APPLICATIONS DE L EQUATION DE FOURIER (cas unidimensionnels et stationnaires)

3. APPLICATIONS DE L EQUATION DE FOURIER (cas unidimensionnels et stationnaires) Phénomèns d tansft 3. Alcatons d l équaton d Fou 3. APPLICATIONS DE L EQUATION DE FOURIER (cas undmnsonnls t statonnas) Avc l équaton. nous somms caabls d calcul la dstbuton d la tméatu n foncton d l ndot

Plus en détail

Transistor Bipolaire en Régime Variable: Les principaux montages

Transistor Bipolaire en Régime Variable: Les principaux montages CU n : lctronqu Général Captr 6 Trantor polar n égm Varabl: L prncpaux montag Nombr d ur/captr : 8 Cour ntégré Sytèm d éaluaton : Contnu OJCTIFS D L NSIGNMNT : - Connaîtr l compoant élémntar d l élctronqu

Plus en détail

PARAMETRE HYBRIDES DU TRANSISTOR BIPOLAIRE. Emetteur commun Base commune Collecteur commun. c bb' = '

PARAMETRE HYBRIDES DU TRANSISTOR BIPOLAIRE. Emetteur commun Base commune Collecteur commun. c bb' = ' PAAMETE HYIDES DU TANSISTO IPOLAIE Emttu ommun a ommun olltu ommun bb' ( β bb' bb β b. bb' α β β ' ( bb' ' β bb ( ( β β ( β α β α β α bb' b bb' α bb' bb' b α bb' b bb' ( β ( β ( β ( β ( β β β alu typqu

Plus en détail

Etude Power Splitter Combiner (Adder).

Etude Power Splitter Combiner (Adder). Etud plttr Combnr (ddr) Etud Powr plttr Combnr (ddr). chéma d prncp d un splttr d pussanc (Fg.) : port plttr / Combnr port port Fg. plttr Combnr. plttr résstf. Crcut passf consttué d résstancs dntqus montés

Plus en détail

α Epaisseur tôle : e = 0,05m (considéré négligeable devant R) Masse volumique porte : ρ = 7800 km/m 3 R α = π/3

α Epaisseur tôle : e = 0,05m (considéré négligeable devant R) Masse volumique porte : ρ = 7800 km/m 3 R α = π/3 Cous 7 - éoéte des Masses ycée Bellevue Toulouse - CE M éoéte des Masses ( a asse éléentae d( est défne en foncton de la natue de la odélsaton du systèe atéel étudé : Modélsaton voluque (cas généal : d(

Plus en détail

Thème 5. Corps purs et changements d état physique

Thème 5. Corps purs et changements d état physique hè 5 Cors urs t changnts d état hysiqu Qustionnair On chauff un élang d au t d glac à C : la tératur du élang augnt la tératur diinu la tératur n vari as On cori un élang d au t d vaur d au initialnt à

Plus en détail

CENTRALE PC ECHANGES ENTRE UNE GROSSE BULLE ET UNE PETITE BULLE

CENTRALE PC ECHANGES ENTRE UNE GROSSE BULLE ET UNE PETITE BULLE CENTRALE PC1 ECHANGES ENTRE UNE GROSSE BULLE ET UNE PETTE BULLE 1 A On ut uts un mnomèt à u : un tub coudé Au ycé, ous u un t mnomèt su 'xénc d Cémnt t Dsoms xm. B Losqu obnt s'ou, s ssonsont tnd à s'égs

Plus en détail

Les montages à Amplificateurs Opérationnels

Les montages à Amplificateurs Opérationnels L montag à Amplfcatur Opératonnl Chaptr : appl ur l outl d analy Chaptr : L' Amplfcatur Opératonnl Chaptr 3 : L montag d ba d l AO n rgm lnéar Chaptr 4 : L montag d ba à AO n régm nonlnéar Chaptr 5 : Autr

Plus en détail

BONJOUR et BIENVENUE

BONJOUR et BIENVENUE BONJOUR et BIENVENUE Intervenants : Erc DAVALLE, Dr Ingéneur cvl EPFL Chef du Servce de l électrcté de la Vlle de Lausanne avec les assstants du LSMS Semanes N Jour Mard Chaptres 7.0 et suvants Ttres Proprétés

Plus en détail

Procès Verbal de l Assemblée Générale du 22 septembre 2007

Procès Verbal de l Assemblée Générale du 22 septembre 2007 Pè V Aé Géé 22 t 2007 Ptt : D Bœf, Sté C, Ft C, E Cw, I D M, P D, L F, C Lt, Y Léêq, J P Ptt, S R, Fç R Exé : Sét At, Mt G, K Kçk, D M, Sét Mt, P P, Aè S, P V, Aé Vy At : C A, Cé A, N Czt, J Gz, N Gy,

Plus en détail

Chapitre 2.2a Le potentiel électrique généré par des particules chargées

Chapitre 2.2a Le potentiel électrique généré par des particules chargées hapt.a L potntl élctu généé pa ds patculs chagés L potntl élctu L potntl élctu généé pa un nsmbl d chags à un pont P d l spac cospond à l éng potntll élctu patagé pa ls chags avc un chag stué au pont P

Plus en détail

FACULTÉ DES SCIENCES LMD : 1 IÈRE ANNÉE DE L INGÉNIEUR. e II. Chapitre. I. Rappel sur le. Champ

FACULTÉ DES SCIENCES LMD : 1 IÈRE ANNÉE DE L INGÉNIEUR. e II. Chapitre. I. Rappel sur le. Champ ACULTÉ D CINC D L INGÉNIUR CTION TRON COUN LD LD : IÈR ANNÉ Cous Phsque : lectcté et gnétsme Chte e II Chm et Potentel lectque I Rel su le chm et otentel gvttonnel Chm Il est ben étbl qu'une msse m, stuée

Plus en détail

Lames minces et Polarisation de la lumière

Lames minces et Polarisation de la lumière Mawan Bouch Ecol Supéu d Ingénus d Bouth, LIBAN 21-211 Lams mncs t Polasaton d la lumè A/ Pésntaton généal I/ Polasaton d la lumè Ls onds lumnuss sont ds onds élctomagnétqus caactésés pa dux champs E t

Plus en détail

TD 1. On considère une mole de gaz (CO 2 ) qui obéit à l'équation de Van der Waals. (p + a/v 2 ) (v-b) = RT.

TD 1. On considère une mole de gaz (CO 2 ) qui obéit à l'équation de Van der Waals. (p + a/v 2 ) (v-b) = RT. TD 1 1: On considère une mole de gaz (CO 2 ) qui obéit à l'équation de Van der Waals. (p + a/v 2 ) (v-b) = RT. 1) Etablir l'expression du travail reçu par le gaz, au cours d'une compression isotherme réversible

Plus en détail

- PROBLEME D ELECTRONIQUE 1 -

- PROBLEME D ELECTRONIQUE 1 - hyiqu ROBLEE - ROBLEE D ELETRONQUE - ENONE : «Etud d un ocilltur inuoïdl à qurtz». Etud d un critl iézoélctriqu n régi inuoïdl forcé Un l d qurtz tillé d fçon à utilir l roriété iézoélctriqu d c tériu

Plus en détail

Notre Gamme Classique

Notre Gamme Classique No l No o p q co x v vl, co l d p. No o ocx d cob bo d l v d o cl, b q o oo vo f bééfc d o pod. E âc à o I, cc p c fcl f p vl. U ppl d o épc f: Q o l dé? L Dé o d cof fbqé à p d d, obé d cocol d c. d obé

Plus en détail

Nous vous proposons de decouvrir ici d autres exemples de biomimetisme

Nous vous proposons de decouvrir ici d autres exemples de biomimetisme Dcto ds Pacs t Jads Nacy 03 83 36 59 04 acy, a at das a v at Nos vos poposos d dcov c d ats xmps d bommtsm at Dcto ds Pacs t Jads Nacy 03 83 36 59 04 acy, a at das a v La at, mod d aospata! La zao, ça

Plus en détail

MICROECONOMIE APPROFONDIE ET CALCUL INTERTEMPOREL

MICROECONOMIE APPROFONDIE ET CALCUL INTERTEMPOREL 3èm aé r smstr II Alcatos à la gsto d ortfull. L modèl CAPM. a. Préfércs tr tmorlls t otmsato sur érods.. rdmt d actf t rsqu. msur sml du rdmt d u actf r avc d + d rx du ttr à la f d la érod cosdéré rx

Plus en détail

Eléments de transmission de puissance Partie 1

Eléments de transmission de puissance Partie 1 Cou 19 Elémnt d tanmiion d puianc Pati 1 Lycé Bllvu Toulou CPGE MPSI/PCSI Elémnt d tanmiion d puianc Pati 1 Od d la chaîn d infomation Infomation pélvé dtiné à la chaîn d infomation Matiè d œuv ntant Engi

Plus en détail

DEA de physique subatomique Corrigé de l examen d analyse statistique des données et de modélisation session de février - année 2002-2003

DEA de physique subatomique Corrigé de l examen d analyse statistique des données et de modélisation session de février - année 2002-2003 DEA d physqu subatomqu Corrgé d l xamn d analys statstqu ds donnés t d modélsaton ssson d févrr - anné 22-23 Jérôm Baudot sur 45 ponts I- Errur sur la msur d un asymétr avant-arrèr ponts I-a La formul

Plus en détail

CHAPITRE 1 L ÉLECTROSTATIQUE

CHAPITRE 1 L ÉLECTROSTATIQUE L électostatque Chapte 1 CHAPITRE 1 L ÉLECTROSTATIUE 1.1 Intoducton La chage est une popété de la matèe qu lu fat podue et sub des effets électques et magnétques. On dstngue : - l'électostatque qu est

Plus en détail

CHAPITRE 14 : OSCILLATEURS MECANIQUES FORCES

CHAPITRE 14 : OSCILLATEURS MECANIQUES FORCES PCSI CHAPITRE 4 : OSCILLATEURS MECANIUES ORCES /5 CHAPITRE 4 : OSCILLATEURS MECANIUES ORCES I. INTRODUCTION Nous étudons dans c chapt ls oscllatons focés d un systè écanqu sous à un foc snusoïdal. Tout

Plus en détail

Thermodynamique de l atmosphère

Thermodynamique de l atmosphère Thermodynamique de l atmosphère 1 Introduction Notion de parcelle d air L atmosphère est composée d un ensemble de molécules. Pour la description de la plupart des phénomènes étudiés, le suivi des comportements

Plus en détail

LES 2 PRINCIPES DE LA THERMODYNAMIQUE

LES 2 PRINCIPES DE LA THERMODYNAMIQUE PSI Brizeux Ch. T1 : Les deux principes de la thermodynamique 1 C H A P I T R E 1 LES 2 PRINCIPES DE LA THERMODYNAMIQUE APPLICATIONS 1. LES FONDEMENTS DE LA THERMODYNAMIQUE 1.1. La variable température

Plus en détail

envirobat Opération «Petite Pointe» Le Port 26 LLTS, prix Ademe Réunion Retour d expérience FICHE D IDENTITE L OPERATION u un Entrée

envirobat Opération «Petite Pointe» Le Port 26 LLTS, prix Ademe Réunion Retour d expérience FICHE D IDENTITE L OPERATION u un Entrée Opéatio «Ptit Poit» L Pot 26 LLTS, pix Adm Rtou d xpéic viobat Réuio Eté FICHE D IDENTITE Maît d ouvag : Maît d ouv : BET Stuctu / VRD : Fluid : Thmiqu/Egi : Ba Tio : SHLMR Ag Nab RTI It Sud Imag Cocpt

Plus en détail

R.D.M. Résistance des Matériaux

R.D.M. Résistance des Matériaux R.D.. Réitance de atéiau 1 UT DE L R.d.. La éitance de matéiau et la mécanique de olide défomable. Elle pemet de : Caactéie le matéiau ; Dimenionne une pièce à pati de effot qu elle uppote ; Détemine la

Plus en détail

Les machines électriques à pôles lisses 1. I n t r o d u c t i o n 10 1 L ' i n t e r a c t i o n e n t r e u n c o u r a n t é l e c t r i q u e e t u n c h a m p m a g n é t i q u e e s t à l ' o r i

Plus en détail

11/21/2012. Cours de Rajaonson Rindra Tsiferana 2012-2013. Elasticité prix de la demande =

11/21/2012. Cours de Rajaonson Rindra Tsiferana 2012-2013. Elasticité prix de la demande = Défnr t calculr l élastcté-rx d la dmand Défnr t calculr l élastcté-rx crosé d la dmand Défnr t calculr l élastcté-rvnu d la dmand Introducton à l analys du marché L élastcté-rx d la dmand st un msur d

Plus en détail

A l aide d un chronomètre on mesure la période propre de l oscillateur et on déduit sa fréquence propre. T 0 = 0,5 s ; N 0 = 2 Hz.

A l aide d un chronomètre on mesure la période propre de l oscillateur et on déduit sa fréquence propre. T 0 = 0,5 s ; N 0 = 2 Hz. ttp://.abdazksddik.sitsld.co/ Oscillatu écaniqu Oscillation focé ésonanc 4 è Sc,M&T I- Etud xpéintal 1/ Mis n évidnc Losqu l otu toun, il tanst péiodiqunt ds xcitations au pndul élastiqu. L otu st alos

Plus en détail

Méthodologie Causal de modélisation et de commande : application aux machines électriques

Méthodologie Causal de modélisation et de commande : application aux machines électriques Méthodolog aual d modélaton t d command : applcaton aux machn élctqu K. Hatan, Y. Mloud, A. Mloud Unté Taha Moulay d Sada, ALGERIE Kada_hatan@yahoo.f, Yahamlouddz@yahoo.f, amlouddz@yahoo.f Réumé : La command

Plus en détail

IREM Section Martinique Groupe Lycée. QCM pour la classe de Terminale S

IREM Section Martinique Groupe Lycée. QCM pour la classe de Terminale S IREM Secto Matque Goupe Lycée QCM pou la classe de Temale S QCM : Calculatce o autosée Pou chaque questo, seules ou popostos sot vaes. Recope la ou les popostos vaes. Sot f la focto défe su IR pa f ( )

Plus en détail

Propriétés thermoélastiques des gaz parfaits

Propriétés thermoélastiques des gaz parfaits Themodynamque - Chapte opétés themoélastques des gaz pafats opétés themoélastques des gaz pafats LES CONNAISSANCES - Gaz pafat à l échelle macoscopque Défnton : Le gaz pafat assocé à un gaz éel est le

Plus en détail

Effet Pockels: anisotropie induite par le champ E Cellule de Pockels: structure de base. Type (1) Type (2) +

Effet Pockels: anisotropie induite par le champ E Cellule de Pockels: structure de base. Type (1) Type (2) + Cllul d Pocls fft Pocls: aisotopi iduit pa l champ Cllul d Pocls: stuctu d bas las Tp () Tp () las : A optiqu élctod : Cistal ui-a Coductu (couch d métal) Cllul d Pocls: picip d opéatio Tp () comm mpl.

Plus en détail

vous êtes propriétaire!

vous êtes propriétaire! vou ê popa! omb (... 4 : omb ( omb ( u coqua à mu La Df! acm ouv c à coomb! 4 au 7 ju! u Ja Ja v 6 A8 Pâ u au S o Bo Pac Bgqu u Av G Av ac. F c c L a u A u Foc a fa o off () avc vz m Muzvou vo av mpoo

Plus en détail

Exemples de champs électrostatiques

Exemples de champs électrostatiques Exemples de champs électostatques A. Exemples smples A.. Chage ponctuelle unque Le champ électque et le potentel absolu en un pont M nduts pa une chage ponctuelle q placée en O sont : q E 4 π u et V q

Plus en détail

Chapitre 5-Thermodynamique des systèmes ouverts. Application à l écoulement des fluides

Chapitre 5-Thermodynamique des systèmes ouverts. Application à l écoulement des fluides 1 Chapitre 5-Thermodynamique des systèmes ouverts. Application à l écoulement des fluides I Premier principe de la thermodynamique pour un système ouvert Certains systèmes échangent avec l extérieur, outre

Plus en détail

Cessna 182 Manuel d utilisation Pièces détachées

Cessna 182 Manuel d utilisation Pièces détachées C 182 Mu d utto Pèc détché Pécuto d utto Attto Lz tucto tèt vt d coc c kt Cc t u ch vot, u jout, vz à f focto vc écuto t vou u qu u d écuté ot obvé E c d ug ctt c èg AtTch t vot dtbutu 'cctot ucu obté

Plus en détail

CHAPITRE 9 FILTRAGE EN PRESENCE DE BRUIT ÉQUATION DU RADAR

CHAPITRE 9 FILTRAGE EN PRESENCE DE BRUIT ÉQUATION DU RADAR FILTRAE EN PRESENCE DE RUIT EQUATION DU RADAR CHAPITRE 9 FILTRAE EN PRESENCE DE RUIT ÉQUATION DU RADAR 1 ASPECT ALEATOIRE DU RUIT... PUISSANCE MOYENNE D'UN RUIT EFFET DU FILTRAE... 3.1 RETOUR SUR LA NOTION

Plus en détail

MÉCANIQUE DU POINT. 1) En supposant la masse volumique uniforme et le comète de forme sphérique de rayon m 1/3 . A.N. m com

MÉCANIQUE DU POINT. 1) En supposant la masse volumique uniforme et le comète de forme sphérique de rayon m 1/3 . A.N. m com é ψ 05-06 Do n ÉCANIQUE DU POINT co, on a D AP EA P 05 (PATIE I) ) En suosant la ass oluqu unfo t l coèt d fo shéqu d aon 4 µ π d où co co co co co 4π µ co / AN co,0 4π 400 /,8 k ) La foc atatonnll xcé

Plus en détail

CHAPITRE 14 : RAISONNEMENT DES SYSTÈMES DE COMMANDE

CHAPITRE 14 : RAISONNEMENT DES SYSTÈMES DE COMMANDE HAITRE 4 : RAISONNEMENT DES SYSTÈMES DE OMMANDE RAISONNEMENT DES SYSTÈMES DE OMMANDE... 2 INTRODUTION... 22 RAELS... 22 alcul de la valeur ntale de la répone à un échelon... 22 alcul du gan tatque... 22

Plus en détail

Utilisation de la Spectrométrie Raman dans l étude de la cristallisation. Daniel Neuville, IPGParis Dominique de Ligny, Université Lyon 1

Utilisation de la Spectrométrie Raman dans l étude de la cristallisation. Daniel Neuville, IPGParis Dominique de Ligny, Université Lyon 1 Uttn Stét Rn n étu ttn Dn Nuv, PGP Dnqu Lny, Unvté Lyn 1 Pn xé 1 L Stét Rn 2 Cttn étéèn: Détntn t n én 3 Cttn èn x tu: Détntn én 4 Cttn èn n tu: Etu nétqu 5 Déxtn n tu D Nuv / D Lny 2/34 1 Stét Rn - Déuvt

Plus en détail

TABLEAU DE SURVEILLANCE

TABLEAU DE SURVEILLANCE Département de la formation et de la sécurité Service de l enseignement Lycée - Collège des Creusets, Sion Departement für Bildung und Sicherheit Dienststelle für Unterrichtswesen Kollegium Creusets, Sitten

Plus en détail

COMPRESSEUR ALTERNATIF

COMPRESSEUR ALTERNATIF COMPRESSEUR ALTERNATIF 1. DIAGRAMME D'UN COMPRESSEUR A PISTON 1.1. Compresseur à un étage L'évolution théorique d'un fluide dans le cylindre d'un compresseur à piston est présentée sur la figure 1 en coordonnées

Plus en détail

L2 Mention Informatique. UE Probabilités. Chapitre 6 : Chaînes de Markov

L2 Mention Informatique. UE Probabilités. Chapitre 6 : Chaînes de Markov L Mto Ifoatqu UE Pobabltés Chat 6 : Chaîs d Makov Nots d cous édgés a Rég Adé-Obcht, Jul Pqu t Sgï Solovv I. Itoducto Ls chaîs d Makov sot dus à Adï Makov (athéatc uss, 856-9). D aè slfé : «La édcto du

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Na t i ons U ni e s E / C N. 1 7 / 20 0 1 / PC / 1 7 Conseil économique et social D i s t r. gé n é r a l e 2 ma r s 20 0 1 F r a n ç a i s O r ig i n a l: a n gl a i s C o m m i s s io n d u d é v el

Plus en détail

ENFIN! On attend plus de 10 000 personnes, le 28 mai 2016 au Parc Floral de PARIS pour vivre une journée exceptionnelle

ENFIN! On attend plus de 10 000 personnes, le 28 mai 2016 au Parc Floral de PARIS pour vivre une journée exceptionnelle ENFIN! U évém ièm coacé mai poqoi? Pac q la mod la baé ambl ipi paio. Pac q d d milli d fa. p la paol o écoé pa Pac q l maq o iova l commicaio a co la YoTb déomai po ovll gééaio hyp cocé. O ad pl d 10

Plus en détail

Stock-options et gestion de patrimoine Professeur Didier MAILLARD Mars 2008

Stock-options et gestion de patrimoine Professeur Didier MAILLARD Mars 2008 Convatoi National d At t Méti Chai d BANQ Docunt d chch n Stock-option t gtion d patioin Pofu Didi MAILLARD Ma 8 Avtint La chai d Banqu du Convatoi National d At t Méti t à la dipoition du public, u on

Plus en détail

Chapitre 5 Les lois de la mécanique et ses outils

Chapitre 5 Les lois de la mécanique et ses outils DERNIÈRE IMPRESSION LE 1 er août 2013 à 12:49 Chapitre 5 Les lois de la écanique et ses outils Table des atières 1 Les référentiels et repères 2 2 Les grandeurs de l évolution 2 2.1 Le vecteur de position..........................

Plus en détail

26 REPORTAGE l m p il li u l oi à lu déi pou di u v é, ou î l mè Fçoi, l f m lui O joi pu pè ppl fi ii cho il pouoi féu S vi c choli holi, c è ill «Mm éi d ê o fç c é ll ui im» x c ix cho l, ccompgé d

Plus en détail

Résistance de contact et effets à micro-échelle. Application aux basses températures.

Résistance de contact et effets à micro-échelle. Application aux basses températures. ésstanc d contact t ffts à mcro-échll Applcaton aux basss tmpératurs Jan-Prr BADON Laborator d Thrmocnétqu, UMCNS 667, BP 569, 4436 NANTES Cdx 3 (jan-prrbardon@unv-nantsfr) ésumé: A bass tmpératur où ls

Plus en détail

Chapitre I : Introduction à la Thermodynamique - Principales notions

Chapitre I : Introduction à la Thermodynamique - Principales notions Chapte I : Intoducton à la Theodynaque - Pncpales notons I. Intoducton généale La Theodynaque a pou but de ette en évdence des elatons qu peettent de calcule les échanges «d énege» s en eu dans chaque

Plus en détail

OUTILS DE DIAGNOSTIC APPLIQUES A LA MACHINE ASYNCHRONE TRIPHASEE A CAGE D ECUREUIL

OUTILS DE DIAGNOSTIC APPLIQUES A LA MACHINE ASYNCHRONE TRIPHASEE A CAGE D ECUREUIL REPUBIQUE AGERIENNE DEOCRATIQUE ET POPUAIRE INISTERE DE l ENSEIGNEENT SUPERIEUR ET DE A RECHERCHE SCIENTIFIQUE Unvté d Contantn Faculté d cnc d l ngénu Dépatmnt d élctotchnqu émo n vu d l obtnton du dplôm

Plus en détail

PLAN BALLET I II III IV V VI AMPHITHÉÂTRE - HAUT AMPHITHÉÂTRE - BAS. 2e BALCON - FACE. 1er BALCON - FACE CORBEILLE. 2e BALCON 3/4 CORBEILLE 3/4

PLAN BALLET I II III IV V VI AMPHITHÉÂTRE - HAUT AMPHITHÉÂTRE - BAS. 2e BALCON - FACE. 1er BALCON - FACE CORBEILLE. 2e BALCON 3/4 CORBEILLE 3/4 er - ÔÉ e - ÔÉ e / er / / - ÔÉ 0 0 0 0 ÉÂ - ÉÂ - e - er - / - ÔÉ er / er - ÔÉ e / e - ÔÉ eprésentation du É É er - ÔÉ É e - ÔÉ e / er / / - ÔÉ 0 0 0 0 ÉÂ - ÉÂ - e - er - / - ÔÉ er / er - ÔÉ e / e - ÔÉ

Plus en détail

PLANCHE DE PRÉSENTATION LANCIA...

PLANCHE DE PRÉSENTATION LANCIA... PLANCHE DE PRÉSENTATION LANCIA... LA VITESSE ET SON EXPRESSION... LA KIA!!! LA 4L!!! ynthè LE CROQUIS AUTOMOBILE 1- REDESSINER UNE VOITURE EN 2D D APRÈS MODÈLE : d ign z c 1. T o. n ig z c 6. T

Plus en détail

PHYSIQUE Durée : 3 heures

PHYSIQUE Durée : 3 heures SESSION 2010 CONCOUS G2E PHYSIQUE Durée : 3 heures Les calculatrices programmables et alphanumériques sont autorisées. L usage de tout ouvrage de référence et de tout document est strictement interdit.

Plus en détail

Un père de la cryptographie Jean Trithème 1462 1516 par Daniel TANT

Un père de la cryptographie Jean Trithème 1462 1516 par Daniel TANT A Ré C Séé I U è J Tè 1462 1516 D TANT J H é 1 é 1462 à T M ù T, T Tè ç. I é à, O, œ 1482, é é 1483. E 1499 é è é éé. M è. I é 1506 é à S-J W ù é : è é, é. S, é «P, I T P, S, M C» î 1518. L 384, à. D «A

Plus en détail

Machine avec défauts au rotor

Machine avec défauts au rotor Chapit V : achin avc défauts au oto Chapit V achin avc défauts au oto Chapit V : achin avc défauts au oto 3 Chapit V : achin avc défauts au oto 4 Chapit V : achin avc défauts au oto. ntoduction a machin

Plus en détail

CIRCUITS COUPLES PAR MUTUELLE INDUCTANCE

CIRCUITS COUPLES PAR MUTUELLE INDUCTANCE CIRCUITS COUPLES PAR UTUELLE INDUCTANCE Philippe ROUX 4 CIRCUITS RLC COUPLES PAR UTUELLE INDUCTANCE PARTIE : PRESENTATION DES CIRCUITS COUPLES ) LES FLUX DES CHAPS AGNETIQUES DANS DEUX BOBINAGES COUPLES

Plus en détail

SERIE D EXERCICES 25 : THERMODYNAMIQUE : PREMIER PRINCIPE

SERIE D EXERCICES 25 : THERMODYNAMIQUE : PREMIER PRINCIPE Séri d xrcics 5 SERIE D EXERCICES 5 : HERMODYNAMIQUE : PREMIER PRINCIPE ravail mécaniqu ds forcs xtériurs d rssion. Exrcic : cas d un gaz. Soit un mol d gaz subissant un comrssion quasi statiqu t isothrm

Plus en détail

Validation numérique de l homogénéisation pour un modèle simplifié de stockage avec sources aléatoires

Validation numérique de l homogénéisation pour un modèle simplifié de stockage avec sources aléatoires Validation numérique de l homogénéisation pour un modèle simplifié de stockage avec sources aléatoires Introduction Modélisation de la migration de radionucléide Vers un modèle probabiliste Calcul des

Plus en détail

L3 Mathématique pour la physique Examen final 4 janvier 2011 : CORRIGE

L3 Mathématique pour la physique Examen final 4 janvier 2011 : CORRIGE Université Joseph Fourier L3 Physique Julia Meyer julia.meyer@ujf-grenoble.fr L3 Mathématique pour la physique Examen final 4 janvier 20 : CORRIGE Modalités : Notes de cours et TDs permis. NOTE IMPORTANTE

Plus en détail

Circuit fixe dans un champ magnétique variable

Circuit fixe dans un champ magnétique variable Circuit fixe dans un champ magnétique variable Calcul d un flux On peut montrer, dans le cadre de la mécanique des fluides, que le champ de vitesse pour un fluide visqueux incompressible, de coefficient

Plus en détail

ra re ri ro ru ré rè rè ra re ri ro ru ar er ir or ur ér êr èr ar er ir or ur

ra re ri ro ru ré rè rè ra re ri ro ru ar er ir or ur ér êr èr ar er ir or ur Des syllables avec r ra re ri ro ru ré rè rè ra re ri ro ru ar er ir or ur ér êr èr ar er ir or ur ra re ri ro ru ré rê rè ra re ri ro ru ar er ir or ur ér êr èr ar er ir or ur ru ar ro ir Des syllables

Plus en détail

Actionneurs Electriques

Actionneurs Electriques Plan Actionneus éluctants Actionneus électodynamiques Actionneus électomagnétique Actionneus hybides ou éluctants polaisés Actionneus classiques 1 Actionneus éluctants ou machine à éluctance vaiable Pas

Plus en détail

Devoir n 1 - Pour le lundi 14 septembre

Devoir n 1 - Pour le lundi 14 septembre CPGE Dupuy d Lôm - PC Phyqu 15/16 Dvor n 1 - Pour l lund 14 ptmbr Rmarqu prélmnar mportant Il t rapplé aux canddat() qu : - l xplcaton d phénomèn étudé ntrvnnnt dan la notaton au mêm ttr qu l dévloppmnt

Plus en détail

UNIVERSITE MONTPELLIER II

UNIVERSITE MONTPELLIER II ACADEMIE DE MONTPELLIER UNIVERSITE MONTPELLIER II SCIENCES ET TECHNIQUES DU LANGUEDOC THESE pésnté à l'unvsté Montpll II - Scncs t Tchnqus du Langudoc pou obtn l dplô d DOCTORAT SPECIALITE : Foaton Doctoal

Plus en détail

Lycée Clemenceau. PCSI 1 - Physique. PCSI 1 (O.Granier) Lycée. Clemenceau. Etude des machines thermiques. Olivier GRANIER

Lycée Clemenceau. PCSI 1 - Physique. PCSI 1 (O.Granier) Lycée. Clemenceau. Etude des machines thermiques. Olivier GRANIER PCSI - Physique Lycée Clemenceau PCSI (O.Granier) Etude des machines thermiques PCSI - Physique I Le moteur à explosion à 4 temps (Cycle de eau de Rochas, 86) Simulation java PCSI - Physique PCSI - Physique

Plus en détail

Physique TSI. 4 heures Calculatrices autorisées. I Chauffage par énergie solaire

Physique TSI. 4 heures Calculatrices autorisées. I Chauffage par énergie solaire Phsique TSI 4 heures Calculatrices autorisées 2014 Le sujet est composé de trois problèmes totalement indépendants. Le premier problème étudie un sstème de production d eau chaude exploitant l énergie

Plus en détail

Energie et puissance des ondes électromagnétiques

Energie et puissance des ondes électromagnétiques ng pussan s ons élomagnéqus Quson : Qu vau l éng assoé à un on élomagnéqu qu s popag? I Pnp onsvaon D mêm qu pou la onsvaon la hag, on pu éabl un ln qu au un pnp onsvaon l éng élomagnéqu Pou la, on éfn

Plus en détail

5. Dipôle électrostatique

5. Dipôle électrostatique 5. Diôl élctostatiqu Excic 8 Mouvmnt oscillatoi d'un diôl dans l cham d'un annau chagé On considè un annau métalliqu d cnt O t d ayon otant un chag Q éati unifomémnt avc la dnsité linéiqu λ (Fig. E8)..

Plus en détail

ANNEXE A : MATRICES DE MAC

ANNEXE A : MATRICES DE MAC Annx ANNEXE A : MARICES DE MAC La matrc d MAC (Modal Auranc Crtron) au applé matrc d corrélaton modal t ouvnt utlé pour la comparaon ntr dux nmbl d mod propr [Y ] t [Y ]. Sont : [{ } { k} { N } ] { } {

Plus en détail

S(p) A(p) La fonction de transfert s écrit : T(p) A(p)B(p)]S(p) Lorsque le signal d entrée e(t) est nul, on peut écrire que : [ 1 d où le critère de

S(p) A(p) La fonction de transfert s écrit : T(p) A(p)B(p)]S(p) Lorsque le signal d entrée e(t) est nul, on peut écrire que : [ 1 d où le critère de Ectoiq Aaogiq hait III : L iat ioïdax LE OILLATEU INUOIAUX III. INTOUTION a ctai aicatio éctoiq, dioiti itab gééat iga éiodiq à d éqc bi déii t tè ti. U t dioiti a iat. U iat t motag éctoiq mttat d obti

Plus en détail

Commande scalaire des machines à courant alternatif

Commande scalaire des machines à courant alternatif Command calai d machin à couant altnatif Plan du cou Command calai d un machin aynchon Pincip Alimntation n tnion Alimntation n couant Command calai d un machin ynchon Statégi d command Autopilotag d Machin

Plus en détail

I. PROPRIETES PHYSIQUES DE L'AIR

I. PROPRIETES PHYSIQUES DE L'AIR BTS FEE 1 èe Année Cou de Cliatiation LP Galilée L'AIR UMIDE I. PROPRIETES PYSIQUES DE L'AIR I.1. GENERALITES L'ai abiant d'un local, quel qu'il oit, contient une cetaine quantité d'eau, péente ou foe

Plus en détail

Euler 2D dans des domaines non réguliers

Euler 2D dans des domaines non réguliers Christophe Lacave Université de Paris Diderot (Paris VII), France partiellement en collaboration avec David Gérard-Varet (Paris VII) Math Horizon, Paris, 13 Décembre 2011 1 / 42 Plan de l exposé 1 Solution

Plus en détail

LES VALEURS MOBILIÈRES DE PLACEMENT

LES VALEURS MOBILIÈRES DE PLACEMENT LES VALEURS MOBILIÈRES DE PLACEMENT Vous effectuez une période d'essai dans l'entreprise Ikom, fabricant de pièces industrielles à Enghien-les- Bains (95). Souhaitant tester vos connaissances dans le suivi

Plus en détail

Electronique quantique

Electronique quantique Electoique quatique 3 èe èe Cous "Hilbet et Fouie à ote aide" /3 alai.sibille@esta.f Qu avos-ous déjà ais? La stuctue liéaie de l'équatio de Scödige ilique que la cobiaiso liéaie de deux solutios est égaleet

Plus en détail

Chapitre 2 : Electrostatique

Chapitre 2 : Electrostatique Chapit : lctostatiu Physiu : " étud ds coposants du ond atéil t d lus intactions utulls " Ls intactions fondantals : - gavitation - élcticité - agnétis - intaction faibl - intaction fot écaniu élctoagnétis

Plus en détail

THERMIQUE et BÂTIMENT

THERMIQUE et BÂTIMENT / 7 THERMIQUE t BÂTIMENT PAROI SIMPLE PAROI COMPOSITE (ou MULTIPLE) PAROI DISCONTINUE PONTS THERMIQUES RENOUVELLEMENT d AIR CONDENSATION DIFFUSION d VAPEUR d EAU INERTIE THERMIQUE. PAROI SIMPLE Ell st

Plus en détail

Commande vectorielle des machines à courant alternatif

Commande vectorielle des machines à courant alternatif Coand vctoll d achn à couant altnatf Plan du cou Coand vctoll d un achn aynchon Pncp Alntaton n couant Alntaton n tnon Découplag Coand vctoll d un achn ynchon Pncp ajcto d fonctonnnt d achn ynchon à aant

Plus en détail

Corrigé des exercices «Principe fondamental de la dynamique»

Corrigé des exercices «Principe fondamental de la dynamique» «Principe fondamental de la dynamique» Exercice 1 a. Un véhicule parcourt 72 km en 50 minutes. Calculer sa vitesse moyenne et donner le résultat en km/h puis en m/s. La vitesse v est donnée en fonction

Plus en détail

CHAPITRE 4 : LES RESEAUX D ANTENNES

CHAPITRE 4 : LES RESEAUX D ANTENNES CHPITR 4 : LS RSUX D TS I. ITRODUCTIO S l on group plusurs élémnts raonnants d mêm fréqunc, la suprposton dans ls dfférnts drctons d l spac ds dfférnts champs raonnés, cré un phénomèn d ntrférncs. Dans

Plus en détail

Oscilloscope à mémoire, décharge dʼun condensateur

Oscilloscope à mémoire, décharge dʼun condensateur Thomas SICARD Aurélien DUMAINE Séance du 8 juin 00 Rapport de Travaux Pratiques Manipulation Oscilloscope à mémoire, décharge dʼun condensateur I. Exercice préparatoire On sait que En effet on a : T =

Plus en détail

Exercices de Mécanique

Exercices de Mécanique Eecices de écanique Cinéatique : epèes, bases, tajectoies et ouveents éthode 1. Une base locale (coe la base clindique) est définie : - en un point de l espace («localeent», donc!) - pa appot à tois diections

Plus en détail

Masse de Jupiter. 2) On a répertorié dans un tableau les périodes T et les rayons r de trois satellites de Jupiter :

Masse de Jupiter. 2) On a répertorié dans un tableau les périodes T et les rayons r de trois satellites de Jupiter : Masse de upite Execice : Cet execice a pou but de détemine la masse de upite en étudiant le mouement de cetains de ses satellites que son Euope, Ganymède et Callisto. On donne G = 6,67 10-11 N.m.kg -.

Plus en détail

ATTENTION! Précautions d emploi : pas individuellement. Toujours remplacer toutes les piles en même temps et non. équivalent.

ATTENTION! Précautions d emploi : pas individuellement. Toujours remplacer toutes les piles en même temps et non. équivalent. ATTENTION! Pécaution d emploi : Pou enfant de plu de 3 an uniquement. A utilie ou la uveillance d un adulte. Rique d aphyxie pa ingetion de petite pièce. Élément pointu fonctionnel. Ne jetez jamai le compoant

Plus en détail

CHAPITRE II MAGNETOSTATIQUE

CHAPITRE II MAGNETOSTATIQUE Chapite : Magnétostatique CAPTRE MAGNETOTATQUE Une chage électique immobile cée un champ électique seulement; Une chage en mouvement (un couant) cée un champ électique et un champ magnétique. Définition

Plus en détail

Ch.5. Le modèle d évaluation par arbitrage et les modèles multifactoriels

Ch.5. Le modèle d évaluation par arbitrage et les modèles multifactoriels Unversté ars-dauphne aster 4 Evaluaton d'actfs Ch.5. e modèle d évaluaton par arbtrage et les modèles multfactorels oton d arbtrage Théorème fondamental d évaluaton par arbtrage AT et modèles multfactorels

Plus en détail

Monique Desault. To cite this version: HAL Id: tel https://tel.archives-ouvertes.fr/tel

Monique Desault. To cite this version: HAL Id: tel https://tel.archives-ouvertes.fr/tel LE RÔLE DE LA LITTERATURE ET DE LA PHILOSOPHIE POUR ENFANTS DANS L ÉDUCATION AUX VALEURS QUELS GESTES PROFESSIONNELS? L EXEMPLE DE L ANNEAU DE GYGÈS AU CYCLE 3 DE L ÉCOLE PRIMAIRE Monique Desault To cite

Plus en détail

399.97$ $ $ $ NOUVEAUTÉ NOUVEAUTÉ. Système de voyage FastAction Fold Jogger Tangerine. Système de voyage FastAction Fold Jogger Glow

399.97$ $ $ $ NOUVEAUTÉ NOUVEAUTÉ. Système de voyage FastAction Fold Jogger Tangerine. Système de voyage FastAction Fold Jogger Glow D 6 23 V 2017 d 'nnon ont vd d 6 23 v 2017 o j'à épnt d nd t n 'ppnt p x vnt nté. fnnnt od D n 'pp p pndnt 'événnt. n 'pp p x podt d, &d, ontn ggy, ppy, Qnny, Dono, 4, o, k, n, zz t x o. n pvnt êt oné

Plus en détail

Lois générales dans le cadre de l ARQS

Lois générales dans le cadre de l ARQS MPS - Électrocinétique - Lois générales dans le cadre de l AQS page /6 Lois générales dans le cadre de l AQS AQS=Approximation des égimes Quasi Stationnaires, consiste à négliger les temps de propagation

Plus en détail

L ATOME DE BOHR EXERCICE 1 ETAT FONDAMENTAL ET EXCITE DE L ATOME DE BOHR

L ATOME DE BOHR EXERCICE 1 ETAT FONDAMENTAL ET EXCITE DE L ATOME DE BOHR TD N L ATOME DE BOHR EXERCICE ETAT FONDAMENTAL ET EXCITE DE L ATOME DE BOHR Modèl laétai d l ato d hydogè (Ruthfod) : oyau chagé oitit autou duqul gait u élcto chagé égatit Poblè : l'élcto, chag élctiqu

Plus en détail

Laissez-vous conduire jusqu à minuit!

Laissez-vous conduire jusqu à minuit! Laiz-vou conduir juqu à minuit! A partir du 2 juillt 2010, la Communauté d Agglomération du Pay Ajaccin t l Tranport Collctif Ajaccin (TCA) propont à lur uagr un drt d oiré tardiv juqu à MINUIT ur un majorité

Plus en détail

Méthode des Eléments Finis MEF

Méthode des Eléments Finis MEF 1 Méthod ds Elémnts Finis MEF Apprntissag ECN & Mastr SMA Structurs Bois ESB H. OUDIN MMGC SIM hrv.oudin@c-nants.fr Objctifs d ct nsignmnt Présntr ls princips d bas d la MEF Problèms élémntairs «comprndr»

Plus en détail

Annecy PARKINGS. Chacun sa formule. Plan Annecy Centre. L offre de stationnement. Infos pratiques

Annecy PARKINGS. Chacun sa formule. Plan Annecy Centre. L offre de stationnement. Infos pratiques Ac L off tatiomt Pl Ac Ct Chacu a fo Ifo atiq Tif à ti juillt 0 Ac Éito Statioz mali choiit fo! ag ag 6 ag ag "À Ac, cocili alité vi t uag it vill t u ju ii. L tatiomt t l'u élémt imt olitiq écmt. C't

Plus en détail

L OUTIL BOND GRAPH POUR LA MODELISATION DES SYSTEMES MECATRONIQUES

L OUTIL BOND GRAPH POUR LA MODELISATION DES SYSTEMES MECATRONIQUES L OUTIL BOND GRAPH POUR LA MODELISATION DES SYSTEMES MECATRONIQUES A. NAAMANE La Mécatroniqu Ls bond graphs Pourquoi? Outil d modélisation prformant ; Prmt d bin comprndr ls transfrts d puissanc ; Put

Plus en détail