Loi belge sur la continuité des entreprises

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Loi belge sur la continuité des entreprises"

Transcription

1 Loi belge sur la continuité des entreprises

2 Introduction Loi du 31 janvier 2009 relative à la continuité des entreprises Entrée en vigueur le 1er avril 2009 Remplace la loi du 17 juillet 1997 sur le concordat judiciaire Objectif: maintien en activité le débiteur en difficulté et d assurer la continuité de l entreprise en redressant sa situation financière Insuccès Causes : coût, respect insuffisant des droits des principaux créanciers, difficulté de mise en œuvre des dispositions relatives au transfert forcé de l entreprise, absence de clarté de certains concepts

3 Esprit général Idée: législation qui garantira la continuité des entreprises (chapter 11 américain) avantage économique Mise de l accent sur la prévention de la faillite, pour protéger des créanciers et de l économie Moyen: non répartition des pertes du débiteur entre les créanciers, mais protection des entreprises de l insolvabilité

4 Nouveauté Loi de 1997: Reprise des règles sur le dépistage et l enquête commerciale pour la détection des entreprises en difficulté Travaux préparatoires de la loi de 2009: approche plutôt économique que juridique, approche portail, plusieurs options à l entreprise en difficulté, comme la faillite

5 Ancien régime Obligation de l entreprise en difficulté de faire aveu de faillite, déposer le bilan, si les 2 conditions de la faillite réunies: cessation de paiement et ébranlement du crédit Si l une des 2 conditions de la loi sur le concordat remplie, demande d un concordat judiciaire : - commerçant ne pouvait plus acquitter ses dettes - continuité de l entreprise menacée par des difficultés pouvant conduire, à plus ou moins bref délai, à une cessation de paiement - il n avait que la possibilité de.

6 Nouveau régime (1/2) Système de portail choix de l entreprise en difficulté parmi les possibilités suivantes: - une forme de réorganisation amiable extrajudiciaire - trois formes de réorganisation judiciaire: a. réorganisation par accord amiable avec deux ou plusieurs créanciers b. réorganisation par accord collectif c. réorganisation par transfert de tout ou partie de l'entreprise ou des activités, sous autorité judiciaire

7 Nouveau régime (2/2) Passerelles entre ces possibilités Combinaison de ces possibilités pour une même entreprise px. formes de réorganisation différentes adoptées pour des pans d activités distincts Désignation possible d'un médiateur d'entreprise pour l'assister dans sa réorganisation et désignation, dans certains cas, d un mandataire de justice, voire un administrateur provisoire

8 Objectif Diminution de la réticence à demander l ouverture d une procédure de réorganisation Demande de concordat judiciaire perçue comme un suicide commercial, signal que l entreprise était au plus mal, création d un problème de trouver crédit

9 Champ et conditions d application Concordat judiciaire: commerçants et sociétés commerciales Loi de 2009 sur la continuité des entreprises: commerçants et sociétés commerciales certains non-commerçants : sociétés agricoles et les sociétés civiles à forme commerciale, px. société civile immobilière, société de logements sociaux exception (art.4): sociétés civiles à forme commerciale servant à l exercice d une profession libérale, px. avocats Tendance: élargir en droit belge le champ des législations économiques au-delà du cercle de la commercialité

10 Conditions cumulatives A. Continuité de l entreprise soit menacée à court ou moyen terme selon l appréciation du débiteur B. Procédure de réorganisation judiciaire puisse apporter un élément de solution au maintien total ou partiel de l activité économique Présomption pour personnes morales: continuité de son entreprise présumée être menacée si les pertes ont réduit l'actif net à moins de la moitié du capital social

11 Faillite du débiteur Ne fait pas obstacle en soi à l'ouverture ou à la poursuite de la procédure de réorganisation judiciaire Mais, si en état de faillite, une procédure de réorganisation judiciaire peut être ouverte si elle est plus favorable à la collectivité et aux créanciers Conséquence négative: créanciers ne peuvent savoir si un débiteur qui bénéficie d une procédure de réorganisation judiciaire est ou non en état de faillite Comme aux Etats-Unis: filtrage se fait en cours de procédure Tribunal: fin de la procédure de réorganisation judiciaire si débiteur ne peut pas assurer la continuité de tout ou partie de son entreprise

12 Juridictions compétentes Tribunaux de commerce: exclusivement compétents Actions et contestations découlant directement des procédures en réorganisation judiciaire Aussi pour les parties non commerçantes Tribunal du travail: compétence relative au maintien des droits des travailleurs du fait du transfert de l'entreprise ou d'une partie de celle-ci

13 Réorganisation par accord amiable (art.15) Proposition du débiteur pour accord amiable Au min. 2 de créanciers Souplesse dans la rédaction Requête du débiteur: Accord constaté par le tribunal et clôture de la procédure

14 3 nouveautés - loi de Conclusion d un accord avec au moins 2 de ses créanciers 2. Possibilité de désignation d un médiateur d entreprise: personne neutre et compétente qui fait découvrir aux créanciers importants ainsi qu aux débiteurs les solutions possibles 3. Opposabilité de l accord en cas de faillite ultérieure (art. 15), si cet accord mentionne expressément qu il est conclu en vue d assainir la situation financière du débiteur ou de la réorganisation de son entreprise, et s il est déposé au greffe du tribunal

15 Réorganisation judiciaire (1/2) Dépôt de la requête en réorganisation judiciaire: non possibilité d être déclaré en faillite Requête: aucune publicité exigée Conditions (art.23): - Continuité de l entreprise est menacée à bref délai ou à terme - Dépôt de la requête

16 Réorganisation judiciaire (2/2) Tribunal: - Déclaration de l ouverture réorganisation judiciaire de la procédure de - Fixation du délai du sursis accordé au débiteur - Aucun pouvoir d appréciation de la situation Etat de faillite du débiteur ne fait pas obstacle en soi à l'ouverture ou à la poursuite de la procédure de réorganisation judiciaire Publication du jugement qui reçoit la demande en réorganisation judiciaire au Moniteur belge.

17 a) Réorganisation judiciaire par accord amiable (art. 43) permet au débiteur de bénéficier du sursis se déroule sous la surveillance du juge délégué Jugement constatant un accord amiable de réorganisation judiciaire publié, mais accord amiable de réorganisation hors procédure reste confidentiel

18 b) Réorganisation judiciaire par accord collectif sur un plan de réorganisation (art. 44 à 58) Entrée du portail: correspondant à la procédure de concordat judiciaire de la loi de 1997 Simplification par la loi de 2009 Plan de réorganisation du débiteur Soumission au vote des créanciers Règle de double majorité: nombre des créanciers et valeur des créances Non création de comités de créanciers prévue

19 Plan de réorganisation Pour déposer le plan, délai de sursis par le tribunal - possibilité pour les créanciers de déposer un plan Non 2 parties du plan de réorganisation, art. 47 à 50 a. Partie descriptive: état de l'entreprise, les difficultés qu'elle rencontre et les moyens à mettre en œuvre pour y remédier b. Partie prescriptive: mesures à prendre pour désintéresser les créanciers sursitaires Description des droits des créanciers sursitaires et les créanciers de créances à naître du fait du vote ou de l homologation du plan, px. chirographaire, privilégiée Possibilité de prévoir: cession volontaire de tout ou partie de l'entreprise ou de ses activités

20 Règles de majorité Art. 54 de la loi Nombre des créanciers et valeur des créances Vote favorable de la majorité de ceux-ci, représentant par leurs créances non contestées ou provisoirement admises la moitié de toutes les sommes dues en principal Créanciers qui n'ont pas participé au vote et les créances qu'ils détiennent ne sont pas pris en compte pour le calcul des majorités

21 Homologation Homologation par le tribunal, de droit si: - conditions légales remplies - plan approuvé à la double majorité des créanciers - ne méconnaît pas l ordre public Plan contraignant pour tous les créanciers sursitaires, qu ils aient voté ou non

22 Exécution du plan Délai d'exécution du plan: non plus que 5 ans à compter de son homologation Exécution complète: libère totalement et définitivement le débiteur pour toutes les créances y figurant Si non ponctuellement exécuté ou s'il est établi qu'il ne pourra pas, révocation possible demandée par procureur du roi et tout créancier Révocation du plan: extinction de tout effet, sauf pour des paiements et opérations déjà effectués

23 c) La réorganisation judiciaire par transfert de l entreprise sous autorité de justice (art. 59 à 70) Nouvelle procédure: entreprise ou ses activités sont transférées à un ou plusieurs tiers, sous l'autorité de la justice Consentement du débiteur: non requis dans tous les cas Ordonnance par le tribunal : soit à la demande ou avec le consentement du débiteur soit de manière contrainte, contre la volonté du débiteur, à la demande du Parquet, d un créancier ou d un tiers intéressé par l acquisition de tout ou partie de l entreprise

24 Conditions d une demande contraignante : a. Débiteur en état de faillite, sans avoir demandé l'ouverture d'une procédure de réorganisation judiciaire a. Incidence en cours d une procédure de réorganisation judiciaire, px. le tribunal rejette la demande d'ouverture de la procédure de réorganisation judiciaire ou les créanciers n approuvent pas le plan de réorganisation

25 Transfer Désignation un mandataire de justice chargé d'organiser et de réaliser le transfert au nom du débiteur Surveillance du transfert par le tribunal Cession des contrats de travail et de tous les droits et obligations qui en découlent Critiques: non organisation d une procédure appropriée de cession d une universalité et ce transfert d'entreprise concerne la liquidation de patrimoine, à l exception des travailleurs

26 Sursis Débiteur: pleine capacité de gérer son entreprise, exception : désignation d un administrateur provisoire Délai: 6 mois au plus, prorogeable au max. de 12 mois, ou de 18 mois: - si les intérêts des créanciers le permettent - en cas de circonstances exceptionnelles (dimension de l entreprise, nature de l affaire, etc.) Loi de 1997 sur le concordat judiciaire: aussi 6 mois, prorogeable 1 fois, au max. de 9 mois

27 Effets du sursis Dès le dépôt automatiquement, effets suivants : Aucune voie d'exécution Aucune saisie, même conservatoire Peu importe le type de la créance mise en œuvre, px. créance hypothécaire Débiteur - commerçant ne peut pas être déclaré en faillite, si société, elle ne peut pas être dissoute judiciairement

28 Créances extraordinaires et ordinaires Créances gagées: Non influence, ni à l action directe ni à la compensation des créances connexes (art. 32 à 34) Créances sursitaires extraordinaires: Garanties par une sûreté réelle ou un privilège spécial Créances des créanciers-propriétaires, vendeurs bénéficiant d une clause de réserve de propriété et donneurs de leasing Imposition d un sursis de manière exceptionnelle: si les intérêts leur sont versés et si le délai du sursis ne dépasse pas 24 mois Créances du fisc et de l ONSS: créances sursitaires ordinaires, en dehors de ce régime

29 Effets pour le débiteur Paiement volontaire reste en dehors de la période suspecte si, ultérieurement, en état de faillite Mais, non possibilité de solliciter une autre procédure pendant trois ans Exception: procédure du transfert, sous autorité de justice, de tout ou partie de l'entreprise ou de ses activités

30 Acteurs de la procédure Débiteur, entreprise en difficulté Créanciers Juge délégué Médiateur d entreprise, mandataire de justice et administrateur provisoire Loi de 1997: commissaire au sursis (reviseurs d'entreprise, experts-comptables ou avocats), désignation obligatoire dans toute procédure de concordat judiciaire, coût important pour les petites entreprises

31 Médiateur d entreprise, mandataire de justice et administrateur provisoire Désignation par le juge: selon les cas et selon la personne qui la sollicite Médiateur d entreprise et mandataire de justice: Pour procédure de réorganisation judiciaire ou même avant toute réorganisation judiciaire chambre des enquêtes commerciales, chargée de surveiller les clignotants

32 Médiateur d'entreprise Désignation par le juge à la demande du débiteur En dehors de la procédure de réorganisation judiciaire, si enquête commerciale contre le débiteur, demande est adressée à la chambre d'enquête commerciale Aucune règle de forme, même oralement Juge: fixation de la durée et l étendue de la mission, sans pouvoir excéder les limites de la demande du débiteur Travaux préparatoires: intervention en tant qu intermédiaire créanciers/entreprise en difficulté

33 Mandataire de justice Désignation par le juge pour assister le débiteur dans sa réorganisation judiciaire A la demande du débiteur ou d un tiers intéressé, si utile pour atteindre les fins de la procédure (art.27) A la demande de tout intéressé, si (a) manquements graves et caractérisés du débiteur menacent la continuité de l'entreprise et (b) mesure sollicitée de nature à préserver cette continuité (art.14) En cas de réorganisation judiciaire par transfert de l entreprise ou d une partie de celle-ci (art.60): désignation obligatoire pour l exécution du transfert

34 Administrateur provisoire Si faute grave et caractérisée ou de mauvaise foi manifeste du débiteur, désignation par le tribunal Dans le jugement ouvrant la procédure de réorganisation judiciaire ou dans un jugement ultérieur A la demande de tout intéressé ou du ministère public Substitution du débiteur (art.28) pour la durée du sursis Mission: administrer l'entreprise à la place du débiteur Obligatoire: ouverture d'une procédure de réorganisation judiciaire

35 Juge délégué Surveillance de la procédure, contrôle des opérations et du respect de la loi et de l intérêt général Rapport au tribunal, px. recevabilité et le fondement de la demande Rôle comparé à celui du juge-commissaire dans la faillite Désignation par le tribunal dès le dépôt de la requête en ouverture d'une procédure de réorganisation Magistrat professionnel ou consulaire du tribunal de commerce

36 Sort des contrats en cours Aucune influence aux contrats en cours ni aux modalités de leur exécution (art. 35) Clause contraire est sans effet Option au débiteur: de ne plus exécuter un contrat en cours pendant la durée du sursis après notification Condition: non-exécution nécessaire pour plan de réorganisation aux créanciers Exception: contrats de travail Dommages et intérêts du contractant: créance sursitaire, soumise aux règles du sursis

37 Dettes contractées durant la réorganisation(art.37) Loi de 1997: possibilités de refinancement en cours de concordat judiciaire trop limitées Loi de 2009 (art. 37): dettes de masse en cas de faillite ou de liquidation ultérieure dettes devront être acquittées avant toutes les autres, condition: lien étroit entre fin de la procédure de réorganisation/procédure collective

38 Fin de la procédure (1/2) Tribunal met fin: a. Si objectifs de la procédure de réorganisation atteints Jugement de homologation du plan de réorganisation judiciaire clôture la procédure b. Si débiteur renonce à la procédure c. A la demande de tout intéressé ou du ministère public si continuité de l entreprise n est plus possible

39 Fin de la procédure (2/2) Faillite du débiteur ou liquidation judiciaire (société): ordonnée par le même jugement de la clôture de de la réorganisation judiciaire Condition: citation vise à cette fin aussi Fin du sursis Débiteur: libéré de toutes les dettes comprises dans le plan Mais, possibilité: clause de retour à meilleure fortune incluse dans le plan

Je suis créancier d une société en procédure de réorganisation judiciaire

Je suis créancier d une société en procédure de réorganisation judiciaire Je suis créancier d une société en procédure de réorganisation judiciaire Droits moyens d actions Stéphane Dantinne 1 Objectif préserver, sous le contrôle du juge, la continuité de tout ou partie de l

Plus en détail

La continuité des entreprises dans la pratique

La continuité des entreprises dans la pratique La continuité des entreprises dans la pratique 1 Plan de la présentation Titre 1 : dispositions générales I. Échec du concordat judiciaire II. La prévention III. L'accord amiable (sans procédure) IV. La

Plus en détail

La loi du 31 janvier 2009 relative à la continuité des entreprises

La loi du 31 janvier 2009 relative à la continuité des entreprises La loi du 31 janvier 2009 relative à la continuité des entreprises Les instruments préprocéduraux Médiateur d entreprise Mandataire de justice Administrateur provisoire La réorganisation judiciaire 30

Plus en détail

Loi sur la continuité des entreprises : principes généraux.

Loi sur la continuité des entreprises : principes généraux. Loi sur la continuité des entreprises : principes généraux. 010 Note Ce dossier s adresse aux indépendants, dirigeants de petites et moyennes entreprises, ainsi qu à leurs conseillers. Les termes abordés

Plus en détail

Le droit des faillites dans cinq États à haut niveau d efficience

Le droit des faillites dans cinq États à haut niveau d efficience Le droit des faillites dans cinq États à haut niveau d efficience Le Secrétariat d État à l économie (Seco) et l Office fédéral de la justice (OFJ) ont confié à Ernst&Young un mandat consistant à établir

Plus en détail

LOI DE SAUVEGARDE DES ENTREPRISES réforme le droit applicable aux entreprises en difficulté en privilégiant la prévention et la négociation

LOI DE SAUVEGARDE DES ENTREPRISES réforme le droit applicable aux entreprises en difficulté en privilégiant la prévention et la négociation LOI DE SAUVEGARDE DES ENTREPRISES réforme le droit applicable aux entreprises en difficulté en privilégiant la prévention et la négociation Cette loi (n 2005-845 du 26 Juillet 2005, publiée au Journal

Plus en détail

Le redressement judiciaire

Le redressement judiciaire Le redressement judiciaire Aux termes de l article 631-1 du Code de Commerce, «Il est institué une procédure de redressement judiciaire ouverte à tout débiteur mentionné aux articles L. 631-2 ou L. 631-3

Plus en détail

Entreprises en difficultés

Entreprises en difficultés Entreprises en difficultés PROCEDURES COLLECTIVES Lois : Loi du 1 er mars 1984 Loi du 25 janvier 1985 Loi du 10 juin 1994 Les instruments de détection : - Le droit d alerte du commissaire aux comptes dans

Plus en détail

Agir et réagir face aux entreprises en difficulté Les procédures collectives. Jeudi 6 novembre 2014 Auditorium CCI

Agir et réagir face aux entreprises en difficulté Les procédures collectives. Jeudi 6 novembre 2014 Auditorium CCI Agir et réagir face aux entreprises en difficulté Les procédures collectives Jeudi 6 novembre 2014 Auditorium CCI 2 PLAN Première partie: Généralités sur les procédures collectives Seconde partie: Exposé

Plus en détail

Actualités du droit de l entreprise en difficulté

Actualités du droit de l entreprise en difficulté 1 Actualités en matière de liquidation (déficitaire)......... 7 Roman AYDOGDU assistant à l U.Lg. Les procédures judiciaires menées par ou contre une société en liquidation.........................................

Plus en détail

La procédure de sauvegarde

La procédure de sauvegarde La procédure de sauvegarde La procédure de sauvegarde est une procédure préventive, dont l objet principal est la prévention et l anticipation de la cessation des paiements d une entreprise. Elle est ouverte

Plus en détail

TRAITEMENT JURIDIQUE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE SOMMAIRE

TRAITEMENT JURIDIQUE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE SOMMAIRE Jérôme THEETTEN Maître de Conférences Droit Privé Université de LILLE II TRAITEMENT JURIDIQUE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE SOMMAIRE Pages TITRE UN : LE TRAITEMENT ALLEGE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE

Plus en détail

BANQUE MONDIALE ET DE LA FAILLITE PAYS : BELGIQUE. Par Jean-Philippe Lebeau

BANQUE MONDIALE ET DE LA FAILLITE PAYS : BELGIQUE. Par Jean-Philippe Lebeau BANQUE MONDIALE FORUM INTERNATIONAL DES JUGES PROCEDURES D EXECUTION COMMERCIALE ET DE LA FAILLITE 19-23 MAI 2003 PEPPERDINE UNIVERSITY SCHOOL OF LAW MALIBU, CALIFORNIE PAYS : BELGIQUE Par Jean-Philippe

Plus en détail

La réforme de la loi sur la continuité des entreprises : le contrôle accru de l entreprise en difficulté

La réforme de la loi sur la continuité des entreprises : le contrôle accru de l entreprise en difficulté La réforme de la loi sur la continuité des entreprises : le contrôle accru de l entreprise en difficulté Yves GODFROID, avocat Nous vous dressons succinctement la nouvelle approche législative qui a corrigé

Plus en détail

5 ème Journée de la Prévention. Conciliation/sauvegarde/redressement judiciaire : Une boîte à outils pour plusieurs acteurs

5 ème Journée de la Prévention. Conciliation/sauvegarde/redressement judiciaire : Une boîte à outils pour plusieurs acteurs 5 ème Journée de la Prévention Conciliation/sauvegarde/redressement judiciaire : Une boîte à outils pour plusieurs acteurs 12 novembre 2013 Table ronde animée par William Nahum Intervenants: Olivier Bafunno,

Plus en détail

Missions d assistance et d investigation dans les procédures collectives

Missions d assistance et d investigation dans les procédures collectives Missions d assistance et d investigation dans les procédures collectives Le congrès de Reims va permettre d échanger sur les missions confiées aux experts, dans les procédures collectives, prévues par

Plus en détail

SOLUTIONS POUR ENTREPRISE EN DIFFICULTE

SOLUTIONS POUR ENTREPRISE EN DIFFICULTE SOLUTIONS POUR ENTREPRISE EN DIFFICULTE 23/07/2012 Lorsqu une entreprise éprouve des difficultés pour régler ses dettes et ainsi respecter ponctuellement ses échéances, elle peut tenter de rechercher avec

Plus en détail

Mesures d assainissement Petit déjeuner des start-up à la FER Genève

Mesures d assainissement Petit déjeuner des start-up à la FER Genève 30 septembre 2011 Mesures d assainissement Petit déjeuner des start-up à la FER Genève Olivier Dunant, avocat Plan Mesures d assainissement 1. Perte de capital et surendettement (art. 725 CO) 2. Mesures

Plus en détail

L'enquête commerciale

L'enquête commerciale L'enquête commerciale Introduction Le tribunal de commerce est chargé par la loi d entreprendre une enquête commerciale lorsqu il apprend que votre entreprise semble rencontrer des difficultés financières.

Plus en détail

CIRCULAIRE. La CCT n 102, la CCT n 5quater et la réforme de la loi sur la continuité des entreprises entrent en vigueur le 1 er août 2013 S.

CIRCULAIRE. La CCT n 102, la CCT n 5quater et la réforme de la loi sur la continuité des entreprises entrent en vigueur le 1 er août 2013 S. Annick Hellebuyck Conseiller Département affaires sociales T +32 2 515 08 58 F +32 2 515 09 13 ah@vbo-feb.be CIRCULAIRE La CCT n 102, la CCT n 5quater et la réforme de la loi sur la continuité des entreprises

Plus en détail

INSOLVABILITE DES ENTREPRISES EN POLOGNE : PROCEDURE DE FAILLITE ET

INSOLVABILITE DES ENTREPRISES EN POLOGNE : PROCEDURE DE FAILLITE ET INSOLVABILITE DES ENTREPRISES EN POLOGNE : PROCEDURE DE FAILLITE ET PROCEDURE PREVENTIVE D ASSAINISSEMENT ERREUR! SIGNET NON DEFINI. I. L OUVERTURE DE LA PROCEDURE... 4 A. LES CONDITIONS DE L'OUVERTURE...

Plus en détail

FICHE 2 : INFORMATIONS DESTINEES AUX FAMILLES ET AUX JEUNES ACCUEILLIS A L INSTITUT MEDICO-EDUCATIF LES ECUREUILS CE QU IL FAUT SAVOIR :

FICHE 2 : INFORMATIONS DESTINEES AUX FAMILLES ET AUX JEUNES ACCUEILLIS A L INSTITUT MEDICO-EDUCATIF LES ECUREUILS CE QU IL FAUT SAVOIR : FICHE 2 : INFORMATIONS DESTINEES AUX FAMILLES ET AUX JEUNES ACCUEILLIS A L INSTITUT MEDICO-EDUCATIF LES ECUREUILS LES MESURES DE PROTECTION CE QU IL FAUT SAVOIR : POUR QUI? Les mesures sont principalement

Plus en détail

L Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée EIRL Article L526-1 à L526-21 du code de commerce)

L Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée EIRL Article L526-1 à L526-21 du code de commerce) L Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée EIRL Article L526-1 à L526-21 du code de commerce) La loi n 2010-658 du 15 juin 2010 relative à l entrepreneur individuel à responsabilité limitée (EIRL)

Plus en détail

REDRESSEMENT ET LIQUIDATION JUDICIAIRES I. DEFINITION DE LA CESSATION DES PAIEMENTS

REDRESSEMENT ET LIQUIDATION JUDICIAIRES I. DEFINITION DE LA CESSATION DES PAIEMENTS REDRESSEMENT ET LIQUIDATION JUDICIAIRES 23/07/2012 Tout dirigeant d entreprise en état de cessation de paiement doit en principe dans les 45 jours déposer son bilan auprès de la Chambre Commerciale du

Plus en détail

La prévention des difficultés des entreprises

La prévention des difficultés des entreprises La prévention des difficultés des entreprises Le Tribunal de Commerce et la prévention judiciaire : - Convocation par le TC - Le Mandat Ad Hoc - La conciliation Anciens Juges du TC, Experts- Comptables,

Plus en détail

Procédures collectives : comment protéger ses informations?

Procédures collectives : comment protéger ses informations? Procédures collectives : comment protéger ses informations? Pascal VINCENT, Président, M2GS SAS Raphaël PEUCHOT, avocat associé FOURMANN & PEUCHOT 1 Sommaire Partie I: procédure de sauvegarde et continuité

Plus en détail

Entreprises en difficulté? «Procédures amiables et procédures collectives»

Entreprises en difficulté? «Procédures amiables et procédures collectives» Entreprises en difficulté? «Procédures amiables et procédures collectives» 1 Sommaire 1 2 3 4 5 Le Mandat Ad Hoc La Sauvegarde La Conciliation Le Redressement Judiciaire La Liquidation Judiciaire 2 Introduction

Plus en détail

ORDONNE : Article 1 er. Les livres 6 et 8 du code de commerce sont modifiés conformément aux articles 2 à 74 et 76 à 89.

ORDONNE : Article 1 er. Les livres 6 et 8 du code de commerce sont modifiés conformément aux articles 2 à 74 et 76 à 89. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de [ ] NOR : [ ] PROJET D ORDONNANCE n portant réforme de la prévention des difficultés des entreprises et des procédures collectives du LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE, SUR

Plus en détail

Convention entre la Suisse et la Belgique sur la reconnaissance et l exécution de décisions judiciaires et de sentences arbitrales

Convention entre la Suisse et la Belgique sur la reconnaissance et l exécution de décisions judiciaires et de sentences arbitrales Texte original Convention entre la Suisse et la Belgique sur la reconnaissance et l exécution de décisions judiciaires et de sentences arbitrales Conclue le 29 avril 1959 Approuvée par l Assemblée fédérale

Plus en détail

concernant l exécution de la loi fédérale sur la poursuite pour dettes et la faillite Le Grand Conseil du canton de Fribourg

concernant l exécution de la loi fédérale sur la poursuite pour dettes et la faillite Le Grand Conseil du canton de Fribourg 8. Loi du mai 89 concernant l exécution de la loi fédérale sur la poursuite pour dettes et la faillite Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu la loi fédérale du avril 889 sur la poursuite pour dettes

Plus en détail

TRIBUNAL de COMMERCE Juridiction Belfort - Montbéliard Sociétés, commerçants, artisans Les remèdes face aux difficultés financières

TRIBUNAL de COMMERCE Juridiction Belfort - Montbéliard Sociétés, commerçants, artisans Les remèdes face aux difficultés financières TRIBUNAL de COMMERCE Juridiction Belfort - Montbéliard Sociétés, commerçants, artisans Les remèdes face aux difficultés financières 1 Rue de Morimont Site de l Espérance 90000 Belfort Votre contact «PREVENIR

Plus en détail

LA RESPONSABILITE FINANCIERE CELLULE JURIDIQUE COMMISSION DE DEVELOPPEMENT COMMISSION DE DEVELOPPEMENT

LA RESPONSABILITE FINANCIERE CELLULE JURIDIQUE COMMISSION DE DEVELOPPEMENT COMMISSION DE DEVELOPPEMENT COMMISSION DE DEVELOPPEMENT COMMISSION DE DEVELOPPEMENT ACCOMPAGNEMENT DES CLUBS ACCOMPAGNEMENT DES CLUBS CELLULE JURIDIQUE LA RESPONSABILITE FINANCIERE SOMMAIRE Propos introductifs ------------------------------------------------page

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1. Traitement non judiciaire des entreprises en difficulté

SOMMAIRE. Présentation 3 PARTIE 1. Traitement non judiciaire des entreprises en difficulté Présentation 3 Introduction Structures des procédures collectives 13 PARTIE 1 Traitement non judiciaire des entreprises en difficulté Chapitre 1 Information économique 21 1 Information des dirigeants 21

Plus en détail

Approche comparée du droit de la réorganisation des entreprises en difficulté

Approche comparée du droit de la réorganisation des entreprises en difficulté Approche comparée du droit de la réorganisation des entreprises en difficulté U S A / B E L G I Q U E 5 È M E Q U E S T I O N D U D R O I T C O M M E R C I A L C O M P A R É Introduction générale Tendance

Plus en détail

MANUEL. Kluwer Manuel de la continuité des entreprises et de la faillite

MANUEL. Kluwer Manuel de la continuité des entreprises et de la faillite MANUEL de la continuité des entreprises et de la faillite I Manuel de la continuité des entreprises et de la faillite Ivan Verougstraete avec la collaboration de M. De Wolf J.-Ph. Lebeau B. Inghels L.

Plus en détail

MEMORANDUM RECOUVREMENT D UNE CREANCE EN SUISSE (27-3-2007)

MEMORANDUM RECOUVREMENT D UNE CREANCE EN SUISSE (27-3-2007) MEMORANDUM RECOUVREMENT D UNE CREANCE EN SUISSE (27-3-2007) Recommandation préalable: il est recommandé de faire signer le mandat de traduction par le donneur d ouvrage. Le mandat doit fixer les modalités

Plus en détail

Nouvelle réforme du droit des entreprises en difficulté. 1 er juillet 2014

Nouvelle réforme du droit des entreprises en difficulté. 1 er juillet 2014 Nouvelle réforme du droit des entreprises en difficulté 1 er juillet 2014 Nouvelle réforme du droit des entreprises en difficulté 2 S O M M A I R E PAGES Contexte 3 Rappel des différentes procédures existantes

Plus en détail

La conduite des missions d assistance et d investigation dans les procédures collectives

La conduite des missions d assistance et d investigation dans les procédures collectives La conduite des missions d assistance et d investigation dans les procédures collectives Résumé : Cet article a pour objet d aborder la conduite des missions d assistance et d investigation ordonnées par

Plus en détail

III. Concordat judiciaire

III. Concordat judiciaire III. Concordat judiciaire 15 mars 2006. LOI n 1/08 relative au concordat judiciaire de l entreprise en difficulté. (B.O.B., 2006, n 3bis) Note. - Les notes explicatives qui suivent sont tirées essentiellement

Plus en détail

Associations Dossiers pratiques

Associations Dossiers pratiques Associations Dossiers pratiques Le traitement des difficultés des associations (Dossier réalisé par Christophe Callet, Deloitte - In Extenso Juillet 2012) Plus les difficultés de l association sont anticipées,

Plus en détail

L ACTE UNIFORME OHADA PORTANT ORGANISATION DES PROCEDURES COLLECTIVES

L ACTE UNIFORME OHADA PORTANT ORGANISATION DES PROCEDURES COLLECTIVES L ACTE UNIFORME OHADA PORTANT ORGANISATION DES PROCEDURES COLLECTIVES Support de formation préparé par le Pr KALIEU ELONGO Yvette Rachel agrégé des Facultés de droit, enseignant- chercheur/ formateur en

Plus en détail

Extrait du cours de droit commercial 2002/2003. Bruxelles, le. Johan VANDEN EYNDE Avocat

Extrait du cours de droit commercial 2002/2003. Bruxelles, le. Johan VANDEN EYNDE Avocat Les lois sur le concordat judiciaire et la faillite (Lois des 17 juillet et 28 août 1997 M.B. 28/10/97 et le règlement communautaire du 29/05/00 sur les procédures d insolvabilité Extrait du cours de droit

Plus en détail

La faillite et décharge de caution

La faillite et décharge de caution La faillite et décharge de caution 025 Note Ce dossier s adresse aux indépendants, dirigeants de petites et moyennes entreprises, ainsi qu à leurs conseillers. Les termes abordés ont été volontairement

Plus en détail

OHADA Acte uniforme portant organisation des procédures collectives d apurement du passif

OHADA Acte uniforme portant organisation des procédures collectives d apurement du passif Acte uniforme portant organisation des procédures collectives d apurement du passif Acte adopté le 10 avril 1998 et paru au JO n 7 du 1 er juillet 1998 Index [NB - Les chiffres renvoient aux numéros des

Plus en détail

Art. 725 CO: que faire en cas de surendettement? Obligations et alternatives? De quelques aspects juridiques et pratiques

Art. 725 CO: que faire en cas de surendettement? Obligations et alternatives? De quelques aspects juridiques et pratiques Office de la Promotion Économique du Canton de Genève «Petits déjeuners Start up» Art. 725 CO: que faire en cas de surendettement? Obligations et alternatives? De quelques aspects juridiques et pratiques

Plus en détail

L INSOLVABILITE DES ENTREPRISES NOTE DE SYNTHESE

L INSOLVABILITE DES ENTREPRISES NOTE DE SYNTHESE L INSOLVABILITE DES ENTREPRISES GRANDS TRAITS DU DROIT DE LA FAILLITE EN ESPAGNE, SUEDE, POLOGNE, HONGRIE, LITUANIE NOTE DE SYNTHESE L étude porte sur cinq pays où des réformes du droit des procédures

Plus en détail

I. OUVERTURE D UNE PROCEDURE COLLECTIVE SUR ASSIGNATION DU CREANCIER

I. OUVERTURE D UNE PROCEDURE COLLECTIVE SUR ASSIGNATION DU CREANCIER DROITS DES CREANCIERS 23/07/2012 Lorsqu une entreprise éprouve des difficultés financières telles qu elle se trouve en état de cessation des paiements, il y a lieu d ouvrir une procédure judiciaire. Cette

Plus en détail

LAR Police IZEO pour mandataires sociaux

LAR Police IZEO pour mandataires sociaux Protection juridique DES MANDATAIRES SOCIAUX CONDITIONS SPECIALES Définition 1. Membre IZEO : Indépendant société qui o a payé pour la 1ère fois la cotisation annuelle au profit d IZEO en vue de faire

Plus en détail

C O U R D A P P E L D E LYON P A R Q U E T G E N E R A L

C O U R D A P P E L D E LYON P A R Q U E T G E N E R A L 1 C O U R D A P P E L D E LYON P A R Q U E T G E N E R A L Note de présentation de la loi n 2005-845 du 26 juillet 2005 de sauvegarde des entreprises portant réforme des procédures collectives et du décret

Plus en détail

L E S R É G I M E S CHANGER D ÉTABLISSEMENT

L E S R É G I M E S CHANGER D ÉTABLISSEMENT 2 Les transferts et changements d affectation CHANGER D ÉTABLISSEMENT Un changement d affectation est une décision de transférer un détenu dans un autre établissement. Le transfert est la conduite de la

Plus en détail

Le non-paiement répété par la société de la dette d impôt en matière de TVA, est, sauf preuve du contraire, présumé résulter d une faute.

Le non-paiement répété par la société de la dette d impôt en matière de TVA, est, sauf preuve du contraire, présumé résulter d une faute. 23. Je suis dirigeant d une société. Existe-t-il des cas dans lesquels je peux être tenu des dettes de ma société vis-à-vis de la TVA ou du précompte professionnel? Cette situation peut effectivement se

Plus en détail

Ordonnance du DFF concernant le traitement des demandes en remise de l impôt fédéral direct

Ordonnance du DFF concernant le traitement des demandes en remise de l impôt fédéral direct Ordonnance du DFF concernant le traitement des demandes en remise de l impôt fédéral direct (Ordonnance sur les demandes en remise d impôt) du 12 juin 2015 Le Département fédéral des finances (DFF), vu

Plus en détail

Les juridictions. A) Les juridictions civiles :

Les juridictions. A) Les juridictions civiles : Les juridictions. Tribunaux = Magistrats Ils ont une compétence d attribution (on ne peut pas s adresser à n importe quel tribunal pour n importe quelle affaire. Le droit privé (ordre judiciaire) de 1

Plus en détail

Table des matières. Remerciements...5. 1 Les enquêtes commerciales et le fonctionnement des chambres d enquête...7

Table des matières. Remerciements...5. 1 Les enquêtes commerciales et le fonctionnement des chambres d enquête...7 Table des matières Remerciements...5 1 Les enquêtes commerciales et le fonctionnement des chambres d enquête...7 Fabrice MOURLON BEERNAERT Avocat (LMBD Prioux) Juge suppléant au Tribunal de commerce de

Plus en détail

Note de l Institut d émission

Note de l Institut d émission Les défaillances d entreprises en Nouvelle-Calédonie en 2004 AGENCE DE NOUMÉA Août 2005 Note de l Institut d émission Établissement public Dotation 10 000 000 - SIRET 78 430 111 100 APE 651 A Siège social

Plus en détail

Procédures collectives

Procédures collectives Procédures collectives Les «sauvegardes» et les comités de créanciers ; Le sort des opérations locatives mobilières et immobilières; Rétablissement professionnel : quels impacts sur vos contrats? 1 1.

Plus en détail

L INSOLVABILITE DES ENTREPRISES EN ESPAGNE PROCEDURE UNIQUE DE CONCOURS

L INSOLVABILITE DES ENTREPRISES EN ESPAGNE PROCEDURE UNIQUE DE CONCOURS L INSOLVABILITE DES ENTREPRISES EN ESPAGNE PROCEDURE UNIQUE DE CONCOURS I. L OUVERTURE DE LA PROCEDURE... 3 A. LES CONDITIONS DE L'OUVERTURE... 3 B. LES EFFETS DE L OUVERTURE... 4 II. LES ISSUES DE LA

Plus en détail

Les outils juridiques du retournement d entreprise. Intervention ISEP - 9 mai 2012 -

Les outils juridiques du retournement d entreprise. Intervention ISEP - 9 mai 2012 - Intervention ISEP - 9 mai 2012 - Introduction I. Les interlocuteurs en cas de difficulté II. Les solutions traditionnelles hors tribunal III. Les solutions confidentielles sous l égide du tribunal IV.

Plus en détail

Déclaration de cessation des paiements d une société Demande d'ouverture de redressement judiciaire / liquidation judiciaire

Déclaration de cessation des paiements d une société Demande d'ouverture de redressement judiciaire / liquidation judiciaire Déclaration de cessation des paiements d une société Demande d'ouverture de redressement judiciaire / liquidation judiciaire Société : forme : Lieu du siège social : Numéro SIREN : Activité : Code APE/NAF

Plus en détail

N Téléphone: n téléphone portable : Adresse électronique :...@...

N Téléphone: n téléphone portable : Adresse électronique :...@... Greffe du Tribunal de Commerce de SAINT NAZAIRE BP 274 44616 SAINT NAZAIRE CEDEX gtc.saint.nazaire@wanadoo.fr REDRESSEMENT JUDICIAIRE DECLARATION DE CESSATION DES PAIEMENTS DEMANDE D OUVERTURE D UNE PROCEDURE

Plus en détail

Le règlement collectif de dettes, la faillite du non-commerçant?! Christophe Bedoret, Vice-président du tribunal du travail de Mons

Le règlement collectif de dettes, la faillite du non-commerçant?! Christophe Bedoret, Vice-président du tribunal du travail de Mons Le règlement collectif de dettes, la faillite du non-commerçant?! Christophe Bedoret, Vice-président du tribunal du travail de Mons Quelques définitions R.C.D. = règlement collectif de dettes procédure,

Plus en détail

LA LIQUIDATION JUDICIAIRE

LA LIQUIDATION JUDICIAIRE Ressources pour les enseignants et les formateurs Activités pour la classe CE, EO, EE, terminologie, phraséologie, discours Crédit : Michel Soignet LA LIQUIDATION JUDICIAIRE. La liquidation judiciaire

Plus en détail

NOUVEAU DROIT DE LA FAILLITE ET DE L ASSAINISSEMENT (2014) Aspects formels et matériels

NOUVEAU DROIT DE LA FAILLITE ET DE L ASSAINISSEMENT (2014) Aspects formels et matériels NOUVEAU DROIT DE LA FAILLITE ET DE L ASSAINISSEMENT (2014) Aspects formels et matériels TABLE DES MATIÈRES 1. Aspects procéduraux 1. Coordination des procédures 2. Féries 3. Déclaration de faillite 4.

Plus en détail

N 007-94 RAPPORT. présenté au nom de la Commission des Affaires administratives, du Statut et des Lois,

N 007-94 RAPPORT. présenté au nom de la Commission des Affaires administratives, du Statut et des Lois, ASSEMBLEE TERRITORIALE DE LA Papeete, le 1er février 1994 POLYNESIE FRANÇAISE COMMISSION DES AFFAIRES ADMINISTRATIVES, DU STATUT ET DES LOIS N 007-94 RAPPORT portant avis de l'assemblée territoriale sur

Plus en détail

Il est impératif de vous munir d'une pièce d'identité lors du dépôt de la demande au greffe.

Il est impératif de vous munir d'une pièce d'identité lors du dépôt de la demande au greffe. DEMANDE D OUVERTURE D UNE PROCEDURE DE REDRESSEMENT JUDICIAIRE ou DE LIQUIDATION JUDICIAIRE (anciennement dénommée «dépôt de bilan» ou «déclaration de cessation des paiements») Votre dossier doit être

Plus en détail

DISSOLUTION DE SARL PAR DECISION DES ASSOCIES

DISSOLUTION DE SARL PAR DECISION DES ASSOCIES DISSOLUTION DE SARL PAR DECISION DES ASSOCIES 27/02/2015 Les causes de dissolution d'une société sont multiples. On peut citer par exemple l'arrivée du terme, la réalisation de l'objet social, la dissolution

Plus en détail

Numéro du rôle : 4035. Arrêt n 61/2007 du 18 avril 2007 A R R E T

Numéro du rôle : 4035. Arrêt n 61/2007 du 18 avril 2007 A R R E T Numéro du rôle : 4035 Arrêt n 61/2007 du 18 avril 2007 A R R E T En cause : la question préjudicielle concernant l article 44, alinéa 2, de la loi du 17 juillet 1997 relative au concordat judiciaire, posée

Plus en détail

Ordonnance du Tribunal du Travail. Rép. fisc. no 544/2009.

Ordonnance du Tribunal du Travail. Rép. fisc. no 544/2009. Ordonnance du Tribunal du Travail. Rép. fisc. no 544/2009. Rendue le mardi, 10 février 2009 par Nous, Marie MACKEL, juge de paix, siégeant comme Présidente du tribunal du travail de et à LUXEMBOURG, assistée

Plus en détail

Demande d'ouverture d une procédure de sauvegarde pour un commerçant

Demande d'ouverture d une procédure de sauvegarde pour un commerçant Demande d'ouverture d une procédure de sauvegarde pour un commerçant M Né(e) le à Nationalité : Situation matrimoniale : Demeurant : Lieu de l établissement principal : Numéro SIREN : Activité : Code APE/NAF

Plus en détail

L ENTREPRISE FACE A LA CRISE. Entreprises en difficulté 2009

L ENTREPRISE FACE A LA CRISE. Entreprises en difficulté 2009 L ENTREPRISE FACE A LA CRISE 1 I] Les outils pour réagirr #La mensualisation des remboursements de crédit de TVA #Le remboursement anticipé des créances de carry back #Le remboursement accéléré des excédents

Plus en détail

D)- un pouvoir spécial si le déclarant n'est pas le responsable légale de l'entreprise (Cf. modèle en annexe 7)

D)- un pouvoir spécial si le déclarant n'est pas le responsable légale de l'entreprise (Cf. modèle en annexe 7) DEMANDE D OUVERTURE D UNE PROCEDURE DE REDRESSEMENT JUDICIAIRE ou DE LIQUIDATION JUDICIAIRE (anciennement dénommée «dépôt de bilan» ou «déclaration de cessation des paiements») Votre dossier doit être

Plus en détail

PROTOCOLE. Entre le Barreau de Paris, le Tribunal de Commerce et le Greffe. Le Barreau de Paris, représenté par son Bâtonnier en exercice,

PROTOCOLE. Entre le Barreau de Paris, le Tribunal de Commerce et le Greffe. Le Barreau de Paris, représenté par son Bâtonnier en exercice, PROTOCOLE Entre le Barreau de Paris, le Tribunal de Commerce et le Greffe Le Barreau de Paris, représenté par son Bâtonnier en exercice, Le Tribunal de commerce de Paris, représenté par son Président en

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 2 Les réglementations européennes de lutte contre les retards et les défauts de paiement 25

Table des matières. Chapitre 2 Les réglementations européennes de lutte contre les retards et les défauts de paiement 25 Table des matières Présentation du guide 7 Contenu du guide 7 Adresses utiles 8 Chapitre 1 Les retards de paiement en Europe 15 Section I La crise économique et les retards de paiement 15 Section II Cartographie

Plus en détail

Fiche n 4. de l'emploi déterminé par un accord collectif majoritaire ou par un document élaboré par l'employeur,

Fiche n 4. de l'emploi déterminé par un accord collectif majoritaire ou par un document élaboré par l'employeur, Fiche n 4 Procédure de licenciement économique collectif donnant lieu à un plan de sauvegarde de l emploi dans les entreprises en sauvegarde, redressement ou liquidation judiciaire Les entreprises en procédure

Plus en détail

E.I.R.L. Un nouveau statut à découvrir. Animé par : M. Yann AUBIN, expert-comptable

E.I.R.L. Un nouveau statut à découvrir. Animé par : M. Yann AUBIN, expert-comptable E.I.R.L. Un nouveau statut à découvrir Animé par : M. Yann AUBIN, expert-comptable Préambule 1. Présentation du dispositif EIRL Caractéristiques juridiques, fiscales et sociales Modalités de constitution,

Plus en détail

Table des matières. 1 La loi sur les sûretés financières et la compensation... 7

Table des matières. 1 La loi sur les sûretés financières et la compensation... 7 Table des matières 1 La loi sur les sûretés financières et la compensation...... 7 Michèle GRÉGOIRE doyenne de la Faculté de droit de l U.L.B., avocate Vanessa DE FRANCQUEN collaboratrice scientifique

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : JUSC1406675D Intitulé des textes : Décret pris pour l application de l ordonnance n 2014-326 du 12 mars 2014 portant réforme de la prévention des entreprises

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA JUSTICE Décret n o 2014-736 du 30 juin 2014 pris pour l application de l ordonnance n o 2014-326 du 12 mars 2014 portant réforme de la prévention

Plus en détail

1. La rupture unilatérale 13 2. La rupture de commun accord 14

1. La rupture unilatérale 13 2. La rupture de commun accord 14 Table des matières Titre 1 La séparation des époux 7 Bibliographie sommaire 9 Introduction 11 Chapitre 1 13 Les principes régissant la séparation des époux 13 Section 1. La rupture de la vie commune 13

Plus en détail

642.121 Ordonnance du DFF concernant le traitement des demandes en remise de l impôt fédéral direct

642.121 Ordonnance du DFF concernant le traitement des demandes en remise de l impôt fédéral direct 642.121 Ordonnance du DFF concernant le traitement des demandes en remise de l impôt fédéral direct (Ordonnance sur les demandes en remise d impôt) du Le Département fédéral des finances, vu l art. 167f

Plus en détail

Réorganisation et restructuration de sociétés: actualités et opportunités fiscales

Réorganisation et restructuration de sociétés: actualités et opportunités fiscales Réorganisation et restructuration de sociétés: actualités et opportunités fiscales Jean Pierre RIQUET! Conseil juridique & fiscal La réorganisa+on ou restructura+on de sociétés passe régulièrement par

Plus en détail

LA FONCTION DES MANDATAIRES DE JUSTICE

LA FONCTION DES MANDATAIRES DE JUSTICE avec la participation de l Union des Avocats Européenset de l Institut Méditerranéen des Procédures Collectives 4 ÈME RENCONTRE FRANCO-ITALIENNE ENTRE LES BARREAUX DE NICE ET DE MILAN 4 INCONTRO ITALO-FRANCESE

Plus en détail

LA PRIME. Date FICHE N 10 : FICHE TECHNIQUE PROCEDURE DE SAUVEGARDE. contact : soutienpme@medef.fr

LA PRIME. Date FICHE N 10 : FICHE TECHNIQUE PROCEDURE DE SAUVEGARDE. contact : soutienpme@medef.fr Date 2009 FICHE N 10 : FICHE TECHNIQUE PROCEDURE DE SAUVEGARDE QU EST-CE QUE LA PROCEDURE DE SAUVEGARDE ET QUELS AVANTAGES POUR L ENTREPRISE EN DIFFICULTE? LA PRIME La procédure de sauvegarde est une procédure

Plus en détail

sur 100 entreprises défaillantes : en état de cessation des paiements dépôt de bilan de l'entreprise jugement d'ouverture du tribunal de commerce

sur 100 entreprises défaillantes : en état de cessation des paiements dépôt de bilan de l'entreprise jugement d'ouverture du tribunal de commerce Prévenir les difficultés des entreprises www.oise.cci.fr Anticipez les difficultés la prévention des difficultés constat Les très petites entreprises (TPE, soit 2,3 millions d'entreprises de 0 à 19 salariés)

Plus en détail

Le Manuel de la secrétaire juridique et du parajuriste Julie Tondreau TABLE DES MATIÈRES

Le Manuel de la secrétaire juridique et du parajuriste Julie Tondreau TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES TARIFS (pages grises) : TARIF DES FRAIS JUDICIAIRES EN MATIÈRE CIVILE ET DES DROITS DE GREFFE... I TARIF DES INDEMNITÉS ET LES ALLOCATIONS PAYABLES AUX TÉMOINS ASSIGNÉS DEVANT LES COURS

Plus en détail

Le droit de la faillite

Le droit de la faillite Le droit de la faillite Droit 03/05/2011 Guillaume ALBANO Fabien BELEC Sébastien BOURGEOIS Benjamin DELOZÉ Annélie MEUNIER Plan Introduction Historique La Faillite Personnelle Cessation de paiements Etude

Plus en détail

Dissoudre une association loi 1901

Dissoudre une association loi 1901 Dissoudre une association loi 1901 Avec des modèles de : Convocation à l assemblée générale de dissolution Feuille d émargement Procès-verbal de l assemblée de dissolution Exemple formulaire CERFA Lettre

Plus en détail

Loi n 24-01 relatives aux opérations de pension.

Loi n 24-01 relatives aux opérations de pension. Loi n 24-01 relatives aux opérations de pension. Bourse de Casablanca Sommaire CHAPITRE PREMIER- DISPOSITIONS GENERALES...3 CHAPITRE II - DES MODALITES DE CONCLUSION DES OPERATIONS DE PENSION...3 CHAPITRE

Plus en détail

PROJET DE LOI DE SAUVEGARDE DES ENTREPRISES EXPOSE DES MOTIFS

PROJET DE LOI DE SAUVEGARDE DES ENTREPRISES EXPOSE DES MOTIFS 1 PROJET DE LOI DE SAUVEGARDE DES ENTREPRISES EXPOSE DES MOTIFS La sauvegarde des entreprises est un enjeu majeur pour notre économie et les hommes qui la développent. La législation relative au traitement

Plus en détail

L accès des entreprises en difficulté aux marchés publics

L accès des entreprises en difficulté aux marchés publics FICHE 19 L accès des entreprises en difficulté aux marchés publics 1. Qu est ce qu une entreprise en difficulté financière? 1.1. L entreprise en procédure de sauvegarde Les articles L. 620-1 et suivants

Plus en détail

Einlagensicherung der Schweizer Banken und Effektenhändler Garantie des dépôts des banques et négociants en valeurs mobilières suisses

Einlagensicherung der Schweizer Banken und Effektenhändler Garantie des dépôts des banques et négociants en valeurs mobilières suisses Einlagensicherung der Schweizer Banken und Effektenhändler Garantie des dépôts des banques et négociants en valeurs mobilières suisses Version 2012 Convention des banques et négociants en valeurs mobilières

Plus en détail

Entreprise en difficulté : L Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée (EIRL)

Entreprise en difficulté : L Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée (EIRL) Entreprise en difficulté : L Entreprise Individuelle à Responsabilité Limitée (EIRL) L EIRL est une entreprise individuelle. Elle permet aux entrepreneurs individuels de mettre leur patrimoine personnel

Plus en détail

Pérennité Entreprise. Une solution d'assurance garantissant le développement de la mission de conseil exceptionnel de l expert-comptable.

Pérennité Entreprise. Une solution d'assurance garantissant le développement de la mission de conseil exceptionnel de l expert-comptable. 1 Pérennité Entreprise Une solution d'assurance garantissant le développement de la mission de conseil exceptionnel de l expert-comptable. Sommaire 2 Groupama Protection juridique Chiffres et activités

Plus en détail

Pérennité Entreprise I. Une solution d'assurance garantissant le développement de la mission de conseil exceptionnel de l expert-comptable.

Pérennité Entreprise I. Une solution d'assurance garantissant le développement de la mission de conseil exceptionnel de l expert-comptable. 1 Pérennité Entreprise I Une solution d'assurance garantissant le développement de la mission de conseil exceptionnel de l expert-comptable. 2 PERENNITE ENTREPRISE I : Être acteur au moment critique Pour

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour Administrative d Appel de Bordeaux statuant au contentieux N 04BX02064 Inédit au Recueil Lebon M. Jean-Michel BAYLE, Rapporteur M. PEANO, Commissaire du gouvernement M. LEPLAT, Président CABINET D

Plus en détail

NOTIONS DE DROIT DES SOCIETES, DROIT DE LA FAILLITE, DE LA LIQUIDATION ET DE LA CONTINUITE DES ENTREPRISES

NOTIONS DE DROIT DES SOCIETES, DROIT DE LA FAILLITE, DE LA LIQUIDATION ET DE LA CONTINUITE DES ENTREPRISES NOTIONS DE DROIT DES SOCIETES, DROIT DE LA FAILLITE, DE LA LIQUIDATION ET DE LA CONTINUITE DES ENTREPRISES Adrien ABSIL Avocat au Barreau de Liège Juge Suppléant Professeur de Droit à la C.B.C.E.C Formateur

Plus en détail

Droit commercial. 1. Le régime général de la faillite. 1.1. Les conditions de la faillite

Droit commercial. 1. Le régime général de la faillite. 1.1. Les conditions de la faillite Les procédures d insolvabilité sous le droit luxembourgeois (faillite, gestion contrôlée, concordat, sursis de paiement) et la période suspecte (articles 445 et 446 du Code de Commerce) Jean-Michel Schmit,

Plus en détail

Lignes directrices pour les concessions domaniales pour des parcs d éoliennes

Lignes directrices pour les concessions domaniales pour des parcs d éoliennes Lignes directrices pour les concessions domaniales pour des parcs d éoliennes Les lignes directrices ci-dessous concernent l élaboration des demandes d octroi de concession domaniale pour des parcs d éoliennes,

Plus en détail