Thérapie anti-âge. Revitalisation cellulaire

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Thérapie anti-âge. Revitalisation cellulaire"

Transcription

1 Thérapie anti-âge Revitalisation cellulaire La qualité du fonctionnement de notre organisme diminue avec l âge, en particulier les systèmes physiologiques importants tels que : Le système immunitaire, Le système neurovégétatif, Le système endocrinien, Le système circulatoire, Les fonctions d élimination. Bien sûr, les facteurs génétiques particuliers et environnementaux vont jouer un rôle important dans ce processus. Les signes peuvent se manifester de différentes manières : Maladies dégénératives, infections chroniques ou récidivantes, troubles psychosomatiques ou fonctionnels, perturbations hormonales, diminuation de vitalité, accentuation des marques physiques de maturité, etc Que recherchons-nous au cours de notre vie? Une qualité de vie optimale liée à un bien-être physique et psychique : cet objectif peut être atteint, ou du moins être plus proche de nous grâce à un certain nombre de moyens disponibles actuellement. Dès les années 1930 deux traitements particuliers furent mis au point : LA CELLULOTHERAPIE, ou administration de cellules fraîches, a pour but d apporter à l organisme déficient les éléments manquants afin d obtenir un «coup de fouet» qui relance le fonctionnement métabolique. De nombreuses personnalités internationales ont eu recours à cette méthode efficace à court terme et lui ont donné une notoriété certaine. LE COMPLEMENTS PROTEINES SPECIFIQUES développés par le docteur Jean Thomas : le but est d apporter à l organisme des compléments spécifiques d un organe afin d obtenir une régulation fonctionnelle de cet organe déficient. Cette méthode fait appel à une stimulation des capacités naturelles de l organisme qui se traduit par l arrêt d une évolution négative et le retour à des fonctions optimales.

2 L efficacité de ces produits, démontrée par de nombreuses études chez l animal et chez l homme, est durable à long terme. L apport des compléments protéinés spécifiques Les premières découvertes Dans les années 1890, Emil von Behring et Kisato révolutionnèrent la médecine en démontrant que les animaux résistant à la diphtérie et le tétanos produisaient une substance de nature inconnue qui protégeait contre cette même infection. Cette substance est identifiée comme étant une protéine spécifique. Ces protéines joueront alors un rôle primordial dans la lutte contre les maladies. Cette découverte représente alors une nouvelle application de ce que la nature fait déjà depuis des millions d années : les protéines d origine maternelle traversent le placenta pour protéger le fœtus, le lait maternel apporte les protéines nécessaires au bébé nouveau-né afin de lutter contre les infections. Le produit antitétanique qui protège du tétanos est constitué par des protéines provenant du cheval. La production des compléments protéines spécifiques Jean Thomas utilise donc le cheval pour produire les protéines spécifiques : bien sûr, chaque type de protéines est produit par un seul cheval réservé à cet usage. La gamme des compléments protéines est élaborée par un cheptel de chevaux élevés dans une station spécifique conforme aux normes de sécurité sanitaire. Sous la responsabilité de l équipe vétérinaire, la quantité de protéines nécessaire est prélevée en fonction des besoins (1 ou 2 fois par année) : cette quantité est très faible, et le cheval bénéficie des meilleures conditions de vie possible : grands espaces de verdure réservés, séjours à la montagne, alimentation faite de foin et de paille de la meilleure qualité, soins préventifs journaliers assurés par un service vétérinaire certifié. L application pratique Ces compléments protéinés doivent être apportés à faibles doses de manière répétée pendant une certaine durée de traitement.

3 De nombreuses publications ont mis en évidence l importance clinique des «faibles doses» des protéines spécifiques, citons par exemple : Des protéines spécifiques de la peau ont permis d obtenir une évolution très favorable et rapide des greffes cutanées chez des grands brûlés. Des protéines spécifiques des tissus articulaires ont empêché le développement des lésions arthritiques. A faibles doses, ces protéines exercent un rôle de régulation au niveau des organes déficients : Si leur activité est ralentie, les protéines vont les stimuler pour permettre un retour à la situation normale. Si, au contraire, leur activité s est emballée, les protéines vont tempérer cette hyperactivité Ce phénomène de régulation est obtenu par cette méthode exclusive et unique au monde. L efficacité du traitement Celle-ci est particulièrement évidente dans les cas de dégénérescences multiples liées à l âge. Elle se révèle aussi très importante dans les maladies chroniques ou récidivantes, inflammatoires ou infectieuses. Pour être le plus efficace possible, l apport de compléments protéinés devra être ciblé en tenant compte des symptômes évidents d une part, et des mécanismes physiologiques profonds d autre part. Quelques exemples de résultats : Les protéinées spécifiques du système nerveux et vasculaire permettent d optimiser le capital vasculaire afin de protéger des problèmes de sclérose, Les protéinés spécifique du système immunitaire soutiennent les réactions de celui-ci face aux différents agressions telles que le virus de la grippe potentiellement dangereux chez la personne âgée, Les protéinées spécifiques du système neurovégétatif sont très utiles en cas de troubles du sommeil, ou de dépressions légères, Les fonctions d élimination seront régularisées grâce à l effet des protéinées spécifiques des organes de «nettoyage» (côlon, reins, peau, poumons, ) Les perturbations hormonales chez la femme ou chez l homme seront régularisées grâce aux protéines spécifiques du système endocrinien et de l appareil génital féminin ou masculin.

4 Anti- aging prévention et thérapie Cette méthode exclusive, basée sur des recherches approfondies et une expérience pratique de 80 ans, a fait ses preuves dans la prévention et le traitement anti-aging qui représente un des aspects d une dégénérescence organique. Ainsi le corps médical expert dans l utilisation de ces produits, les considère comme indispensables parmi la gamme des différentes techniques disponibles. La méthode de base vise une régulation des grands systèmes physiologiques qui s obtient après une certaine durée de traitement, soit 3 mois en moyenne : ce délai est nécessaire à l organisme pour retrouver son fonctionnement optimal, mais il dépend bien sûr de l état générale physique et psychique de l individu. Toujours en fonction de ces critères, le traitement sera renouvelable une fois par année, ou tous les 2-3ans. Le concept d une méthode globale et spécifique La méthode complète propose une association des produits disponibles sous forme d ampoules parfaitement stériles, des suppositoires, des gélules et de gouttes à absorber sublinguale. L ensemble de ses produits entraîne un effet synergique important qui se traduit par un effet de vitalisation évident, d un retour de tonus remarquable. Tous les produits sont fabriqués en Suisse selon les normes les plus sévères en vigueur. Les ampoules contiennent les compléments actifs purifiés exempts de toute contamination virale : elle seront administrées sous contrôle médical une fois par jour pendant 5 jours consécutifs. Chez la femme, on ciblera plus particulièrement le système endocrinien et l appareil génital féminin, en plus des traitements de base sur les fonctions d élimination, le système immunitaire, circulatoire et nerveux. Chez l homme, le traitement visera à régulariser les fonctions d élimination, le système immunitaire, circulatoire et nerveux. Les suppositoires seront appliqués tous les soirs au coucher et agiront de manière spécifique sur les organes déficients : système nerveux, système circulatoire, système

5 immunitaire, système endocrinien, système conjonctif de soutien et enveloppe cutanée. La durée du traitement est de 3 mois. Les gélules : il en existe 2 sortes qui contiennent chacune une composition spécifique, enrichie en lait de jument, en protéines spécifiques et en vitamines, qui prévient et ralentit les symptômes de vieillissement métabolique. La spécialité destinée à la femme correspond de manière spécifique aux besoins engendrés par les modifications dues à l âge. La spécialité destinée à l homme agit de manière ciblée sur les conséquences des modifications de l organisme masculin. Le contenu des gélules sera déposé sous la langue une fois par jour loin des repas, et ceci pendant 3 mois. Les gouttes contiennent un complément à base d extrait placentaire qui va agir comme un stimulant général de l organisme. La prise quotidienne est de gouttes à verser dans un peu d eau et à garder sous la langue pendant une minute avant d avaler. La durée du traitement est de 3 mois. Le plus du traitement global Dans un souci constant d efficacité optimale, en fonction des différents problèmes qui peuvent se poser à chaque personne, une prise en charge complémentaire totalement individualisée pourra être proposée avec des suppositoires contenant les protéines spécifiques, par exemple : En cas de problèmes articulaires (arthrose des doigts, arthrose du dos, arthrose du genou) : protéines spécifiques des tissus articulaires. En cas de problèmes respiratoires ou pulmonaires : protéines spécifique du tissu broncho-pulmonaire. En cas de problèmes des yeux ( baisse des fonctions visuelles, dégénérescence maculaire, rétinite) : protéines spécifique de l œil total. En cas de troubles de la digestion : protéines spécifique du système digestif. En cas de dysfonctionnement sexuel ou de problèmes de la prostate : protéines spécifique de l apparait génital masculin. En cas de problèmes hormonaux féminins : protéines spécifique de l apparait génital féminin. En cas de problèmes cardiaques : protéines spécifique du système cardio-vasculaire En cas de troubles de la mémoire ou de concentration : protéines spécifique du système nerveux central.

6 La régulation de ces problèmes relèvera toujours d un avis médical précis, car très souvent de nombreux symptômes sont concomitants, et une bonne analyse sera nécessaire pour déterminer quels seront les compléments à apporter. La durée du traitement sera de 3 mois en moyenne, mais celle.ci variera en fonction de l état de la personne concernée. La sécurité de la méthode Le procédé de fabrication des compléments protéines spécifiques inclut un fractionnement sélectif et une purification de haut niveau. Ce procédé unique et exclusif a été conçu pour préserver l activité intégrale intacte et éliminer tout risque sanitaire. Aucun élément d origine bovine n est utilisé, et la production obéit aux prescriptions définies les autorités sanitaires suisses. Aucun effet indésirable n a été relevé à ce jour depuis le début de la production qui date des années En conséquence, selon l état des connaissances actuelles, les compléments protéines spécifiques peuvent être utilisés sans risque. Les résultats de anti-aging prévention et thérapie Le concept de ce traitement vise un résultat à long terme : il en résultera un meilleur fonctionnement de tous les systèmes physiologiques de l organisme avec pour conséquences : Une énergie vitale accrue, Une amélioration de la résistance aux agents agressifs susceptibles d entraîner des maladies, Une augmentation de la capacité de résistance au stress, Une amélioration de la mémoire et de la concentration, Une qualité de vie nettement améliorée. Le traitement externe L objectif de vitalisation sera atteint de manière optimale en associant un traitement externe exclusif BELLEFONTAINE, créateur d une gamme de produits de soins de haute qualité. Celleci représente l excellence dans les Alpes suisses, ou principes végétaux et eau de source sont utilisés sous leur forme la plus pure. 100% formulé et fabriqué en Suisse, chaque produit a passé des tests cliniques avec succès.

7 Science et nature se sont associées afin de prolonger la jeuneusse et la vitalité de votre peau. UN TRAITEMENT COMPLET DE 3MOIS POUR FEMME COMPREND : Ampoules Une boite de 5 ampoules se Sérum equi Neurovasculaire (Neu-Vas) Une boite de 5 ampoules se Sérum equi SRE Une boite de 5 ampoules se Sérum equiemonctoires (Emonc-TR) Une boite de 5 ampoules se Sérum equi Neuroglandulaire (Neuglan-F) Suppositoires 4 boîtes de 3 suppositoires Neurovasculaire 4 boîtes de 3 suppositoires SRE 4 boîtes de 3 suppositoires Conjonctif 4 boîtes de 3 suppositoires Malpighien 4 boîtes de 3 suppositoires Neuroendocrine 3 boîtes de 30 gélules anti-aging féminin 3 bouteilles d extrait de placenta

INTERVIEW. Dr K. MOUSSAYER. SUR L'AUTO-IMMUNITE

INTERVIEW. Dr K. MOUSSAYER. SUR L'AUTO-IMMUNITE INTERVIEW Dr K. MOUSSAYER Présidente de l Association Marocaine des Maladies Auto-immunes et Systémiques (AMMAIS) Pouvez vous nous définir les missions de l AMMAIS Les objectifs de l AMMAIS, créée en 2010

Plus en détail

thera Boostez vos défenses immunitaires pour un hiver serein! N 3 L INFORMATION AU SERVICE DE LA NUTRITION octobre 2011

thera Boostez vos défenses immunitaires pour un hiver serein! N 3 L INFORMATION AU SERVICE DE LA NUTRITION octobre 2011 octobre 2011 thera N 3 L INFORMATION AU SERVICE DE LA NUTRITION Boostez vos défenses immunitaires pour un hiver serein! thera Edito Chères clientes, chers clients, L automne est là Le changement de saison

Plus en détail

Le corps humain contient 2 à 4 grammes de zinc, les plus fortes concentrations se trouvant dans la prostate et certaines parties de l œil.

Le corps humain contient 2 à 4 grammes de zinc, les plus fortes concentrations se trouvant dans la prostate et certaines parties de l œil. Zinc EN BREF Introduction Le zinc (Zn) est un oligoélément essentiel à toutes les formes de vie et que l on trouve dans près de 100 enzymes spécifiques. Après le fer, le zinc est l oligoélément le plus

Plus en détail

Alimentation Les groupes d aliments

Alimentation Les groupes d aliments Alimentation Les groupes d aliments Au nombre de sept, les groupes d aliments permettent une classification simplifiée des aliments. Ce classement se fait par leurs teneurs en nutriments (protéines, lipides,

Plus en détail

La crème Oxyn line - Pot 50 ml

La crème Oxyn line - Pot 50 ml La crème Oxyn line - Pot 50 ml Ce concentré d'ingrédients extrêmement performants favorise une meilleure oxygénation de votre peau. L'association vitamine E - silicium lui apporte élasticité, fermeté et

Plus en détail

Qu est-ce qu un vaccin?

Qu est-ce qu un vaccin? Fiche technique n 8 Qu est-ce que la vaccination? Un vaccin est un médicament particulier, destiné à «éduquer» le système immunitaire* à se défendre contre un agent pathogène* bien déterminé. Il a pour

Plus en détail

Belle &Beau Paris-FR Le Monde de la Beauté

Belle &Beau Paris-FR Le Monde de la Beauté Belle &Beau Paris-FR Le Monde de la Beauté Vous propose Laboratoire Mediecos PARIS Le spécialiste du soin des Lèvres, des Rides et des Yeux Lifte Instantanément et Durablement Volumateur - Réparateur -

Plus en détail

La maladie de carré chez le chien. Maladie de carré (chiens, furets ) : sources et espèces cibles. 1.1 Espèces cibles de la maladie de carré

La maladie de carré chez le chien. Maladie de carré (chiens, furets ) : sources et espèces cibles. 1.1 Espèces cibles de la maladie de carré La maladie de carré chez le chien 1 Maladie de carré (chiens, furets ) : sources et espèces cibles 11 Espèces cibles de la maladie de carré 12 Maladie de carré chez le chat 13 Maladie de carré chez l homme

Plus en détail

PARTIE : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. Chapitre 1 : Comportements alimentaires et satisfaction des besoins

PARTIE : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. Chapitre 1 : Comportements alimentaires et satisfaction des besoins PARTIE : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT Chapitre 1 : Comportements alimentaires et satisfaction des besoins Rappel 5 e : la digestion Les nutriments utilisés par les organes proviennent de la digestion

Plus en détail

Mot de Dr. Ray Strand, spécialiste en Médecine nutritionnelle

Mot de Dr. Ray Strand, spécialiste en Médecine nutritionnelle Mot de Dr. Ray Strand, spécialiste en Médecine nutritionnelle La plupart des gens ne comprennent pas vraiment le concept de médecine nutritionnelle et moins de personnes encore celui de la nutrition cellulaire.

Plus en détail

EPIDEMIOLOGIE ELEVES MANIPULATEURS RADIO/ANNEE 2012 (N 2) Épidémiologie(2) Épidémiologie (N 2)

EPIDEMIOLOGIE ELEVES MANIPULATEURS RADIO/ANNEE 2012 (N 2) Épidémiologie(2) Épidémiologie (N 2) ELEVES MANIPULATEURS RADIO/ANNEE 2012 (N 2) EPIDEMIOLOGIE Épidémiologie(2) DEFINITION Petit Robert : C est l étude des épidémies. C est l étude des rapports existant entre les maladies et divers facteurs

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE N 2 HERPES ET GROSSESSE ASSOCIATION HERPES. Agissons contre l herpès

GUIDE PRATIQUE N 2 HERPES ET GROSSESSE ASSOCIATION HERPES. Agissons contre l herpès GUIDE PRATIQUE N 2 HERPES ET GROSSESSE ASSOCIATION HERPES Agissons contre l herpès L herpès est une m En France, on estime qu'environ 10 millions de personnes sont porteuses du virus de l'herpès à des

Plus en détail

LES OMÉGA-3 LE CONSTAT : NOTRE ALIMENTATION EST DEVENUE TRÈS CHARGÉE EN OMÉGA-6 ET TRÈS CARENCÉE EN OMÉGA-3 LA RÉALITÉ SUR NOTRE ALIMENTATION

LES OMÉGA-3 LE CONSTAT : NOTRE ALIMENTATION EST DEVENUE TRÈS CHARGÉE EN OMÉGA-6 ET TRÈS CARENCÉE EN OMÉGA-3 LA RÉALITÉ SUR NOTRE ALIMENTATION LES OMÉGA-3 LES OMÉGA-3 LA RÉALITÉ SUR NOTRE ALIMENTATION Notre mode d alimentation a beaucoup changé. Malgré que nous soyons très sensibilisés, notre alimentation occidentale contemporaine est désormais

Plus en détail

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe du 6 août 2009 susceptibles d actualisation en fonction de l évolution des données.

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe du 6 août 2009 susceptibles d actualisation en fonction de l évolution des données. FICHE PRATIQUE D UTILISATION DES ANTIVIRAUX EN EXTRAHOSPITALIER ET EN PERIODE PANDEMIQUE A. TRAITEMENT ANTIVIRAL CURATIF 1 1. Adultes et enfants de plus d un an La prescription d un traitement antiviral

Plus en détail

traitement de la SEP *

traitement de la SEP * 4 Le traitement de la SEP * * Sclérose en plaques Cette brochure fait partie d'une série de brochures sur la Sclérose En Plaques (SEP). Bien qu'il n'existe pas à l'heure actuelle de traitement capable

Plus en détail

Réévaluation du dispositif français de prévention de l ESB Etat d avancement au 13 novembre 2000 (Saisine du 2 novembre 1999)

Réévaluation du dispositif français de prévention de l ESB Etat d avancement au 13 novembre 2000 (Saisine du 2 novembre 1999) Réévaluation du dispositif français de prévention de l ESB Etat d avancement au 13 novembre 2000 (Saisine du 2 novembre 1999) Dans le cadre de la réévaluation du dispositif français de prévention à l égard

Plus en détail

Polyarthrite Rhumatoïde. & Rémission. qualité de vie

Polyarthrite Rhumatoïde. & Rémission. qualité de vie Polyarthrite Rhumatoïde & Rémission qualité de vie Rémission : Contrôle des symptômes Contrôle de la douleur et de l inflammation articulaire Rémission stable dans le temps Préservation des articulations

Plus en détail

Programme du cours. Terminologie Médicale. A) Préfixes. B) Morphologie. C) Physique-Physiologie. D) Moyens d investigation. E) Méthodes thérapeutiques

Programme du cours. Terminologie Médicale. A) Préfixes. B) Morphologie. C) Physique-Physiologie. D) Moyens d investigation. E) Méthodes thérapeutiques Anatomie, Physiologie, Pathologie Humaine Programme du cours Introduction Terminologie Médicale A) Préfixes B) Morphologie. C) Physique-Physiologie D) Moyens d investigation E) Méthodes thérapeutiques

Plus en détail

Virus de l Immunodéficience Humaine (VIH)

Virus de l Immunodéficience Humaine (VIH) Infection par le Virus de l Immunodéficience Humaine (VIH) Le virus de l immunodéficience humaine, le VIH, est responsable du syndrome de l'immunodéficience acquise, le sida. Une personne est séropositive

Plus en détail

LES DIFFÉRENTS ASPECTS DE LA CANCÉROLOGIE. Formation destinée aux Aides Soignantes 19 mars 2015 Nicole MOREL Réseau ONCOLIE

LES DIFFÉRENTS ASPECTS DE LA CANCÉROLOGIE. Formation destinée aux Aides Soignantes 19 mars 2015 Nicole MOREL Réseau ONCOLIE LES DIFFÉRENTS ASPECTS DE LA CANCÉROLOGIE Formation destinée aux Aides Soignantes 19 mars 2015 Nicole MOREL Réseau ONCOLIE PLAN 1. Cancérogénèse/Définition 2. Les causes connues 3. Epidémiologie 4. Prévention

Plus en détail

Foire aux questions. www.nutreine.fr

Foire aux questions. www.nutreine.fr Foire aux questions PHILOBIO est un programme de complémentation alimentaire biologique à base de farine de lin, de sarrasin et de fenouil, de fibres solubles d agave et de polyphénols de raisin et de

Plus en détail

Une nouvelle orientation santé en thalassothérapie

Une nouvelle orientation santé en thalassothérapie www.thalazur.fr Une nouvelle orientation santé en thalassothérapie Cabourg Ouistreham Royan Arcachon Saint-Jean-de-Luz Port-Camargue Bandol Antibes L image de la thalassothérapie n est peut-être pas celle

Plus en détail

Dans ce chapitre : Anatomie cardiovasculaire 110 Le cœur 110 La circulation systémique 115 Les globules rouges 116

Dans ce chapitre : Anatomie cardiovasculaire 110 Le cœur 110 La circulation systémique 115 Les globules rouges 116 Dans ce chapitre : Anatomie cardiovasculaire 110 Le cœur 110 La circulation systémique 115 Les globules rouges 116 Physiologie du système cardiovasculaire 117 Le transport du dioxyde de carbone 117 La

Plus en détail

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe 24 août 2010.

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe 24 août 2010. FICHE PRATIQUE D UTILISATION DES ANTIVIRAUX EN EXTRAHOSPITALIER ET EN PERIODE DE CIRCULATION DU VIRUS A(H1N1)v Ces recommandations sont justifiées par la circulation sporadique et modérée des virus grippaux

Plus en détail

- 1 - POUR MIEUX COMPRENDRE LE SYNDROME POST-POLIO

- 1 - POUR MIEUX COMPRENDRE LE SYNDROME POST-POLIO - 1 - POUR MIEUX COMPRENDRE LE SYNDROME POST-POLIO Association Polio Québec Visitez notre site internet : www.polioquebec.org Appelez-nous : 514-489-1143 / 1-877-765-4672 Écrivez-nous : association@polioquebec.org

Plus en détail

Easy Mood est la nouvelle technologie MBE pour traiter le visage et le corps, de manière efficace et extrêmement simple, pour les professionnel de l

Easy Mood est la nouvelle technologie MBE pour traiter le visage et le corps, de manière efficace et extrêmement simple, pour les professionnel de l Easy Mood est la nouvelle technologie MBE pour traiter le visage et le corps, de manière efficace et extrêmement simple, pour les professionnel de l Esthétique. Grâce à l utilisation d un innovante synergie

Plus en détail

CHAPITRE 1 : L ACTIVITE GENITALE DE L HOMME ET SON CONTROLE

CHAPITRE 1 : L ACTIVITE GENITALE DE L HOMME ET SON CONTROLE CHAPITRE 1 : L ACTIVITE GENITALE DE L HOMME ET SON CONTROLE I] La production des spermatozoïdes Rappel : Les premiers signes du fonctionnement de l appareil génital masculin sont les premières émissions

Plus en détail

Dérèglement thermique. Hypothermie Hyperthermie SEMINAIRES IRIS

Dérèglement thermique. Hypothermie Hyperthermie SEMINAIRES IRIS Dérèglement thermique Hypothermie Hyperthermie Hyperthermie Hyperthermie Production de chaleur corporelle Exercice intense Elimination de chaleur corporelle Vague de chaleur Cadre iatrogène (syndr malin

Plus en détail

Ils existent de nombreuses définitions de la santé publique. Nous en avons privilégié

Ils existent de nombreuses définitions de la santé publique. Nous en avons privilégié Chapitre 1 Définition et enjeux De tout temps, l homme a tenté de se protéger collectivement contre les maladies et les décès prématurés, notamment en luttant contre les épidémies et les agressions de

Plus en détail

La parvovirose canine

La parvovirose canine Fiche technique n 5 La parvovirose canine La parvovirose canine est une affection contagieuse très grave et souvent mortelle. Elle est l une des causes les plus fréquentes de diarrhées infectieuses chez

Plus en détail

Devoir de contrôle N 3

Devoir de contrôle N 3 Devoir de contrôle N 3 M : Hakim 4 ème sciences expérimentales 2009-2010 Première partie : restitution des connaissances (12 points) A // QCM (4 points) Pour chacune des questions suivantes il peut y avoir

Plus en détail

Démarche suivie pour justifier les allégations d un complément alimentaire. Cas d étude : isoflavones de soja

Démarche suivie pour justifier les allégations d un complément alimentaire. Cas d étude : isoflavones de soja Démarche suivie pour justifier les allégations d un complément alimentaire. Cas d étude : isoflavones de soja Théo Efstathiou Laboratoire d Analyses et Recherche NUTRINOV Sommaire Corrélations entre la

Plus en détail

PROTOCOLE AVORTEMENTS EN SERIES

PROTOCOLE AVORTEMENTS EN SERIES Laboratoire Vétérinaire et Alimentaire Départemental 54 PROTOCOLE AVORTEMENTS EN SERIES Principe : Démarche de diagnostic différentiel des avortements de bovins selon un protocole commun Meuse - Moselle

Plus en détail

EDOM. Beauté & jeunesse éternelles, au naturel

EDOM. Beauté & jeunesse éternelles, au naturel EDOM Beauté & jeunesse éternelles, au naturel La Mer Morte est la plus grande source de minéraux du monde, ayant une concentration jusqu à 32% de minéraux alors que le corps n est composé que de seulement

Plus en détail

Système d information : Maximiser le retour sur investissement

Système d information : Maximiser le retour sur investissement Améliorer le contrôle interne Système d information : Maximiser le retour sur investissement LAURA FREDERICK, CONSULTANTE EN TI ET GESTION DU CHANGEMENT, ECHANGE, LLC, (MARS 2002) WWW.GLOBALECHANGE.COM

Plus en détail

2015/2017. Ce qu il applique est reproductible et basé sur des observations de la physiologie globale.

2015/2017. Ce qu il applique est reproductible et basé sur des observations de la physiologie globale. PROGRAMME du 0/0 Fruit de plus de 0 années d expérience, l enseignement de Robert MASSON résulte d observations rationnelles, de plusieurs milliers de consultations et conseils prodigués à ses patients

Plus en détail

Le diabète gestationnel. Neuf mois en moi

Le diabète gestationnel. Neuf mois en moi Le diabète gestationnel Neuf mois en moi SOMMAIRE 1- Q est-ce que le diabète gestationnel? 2- Les effets du diabète gestationnel sur mon bébé 3- Les objectifs et le traitement 4- La technique du prélèvement

Plus en détail

Correction des exercices d'immunologie. 1- Exercice 5 p. 360 Informations/ connaissances importantes à noter au brouillon à la lecture de l'énoncé

Correction des exercices d'immunologie. 1- Exercice 5 p. 360 Informations/ connaissances importantes à noter au brouillon à la lecture de l'énoncé TS-Thème 6 : immunologie N. Pidancier 2010-2011 Correction des exercices d'immunologie 1- Exercice 5 p. 360 Informations/ connaissances importantes à noter au brouillon à la lecture de l'énoncé ''la souris

Plus en détail

Santé. Les analyses sanguines et votre animal

Santé. Les analyses sanguines et votre animal Santé Les analyses sanguines et votre animal Les analyses de sang, c est important! Les analyses sanguines permettent fréquemment de détecter des maladies avant que votre chien ou votre chat ne montre

Plus en détail

Insémination artificielle

Insémination artificielle Insémination artificielle En quoi consiste l insémination artificielle? L insémination artificielle est une technique de reproduction assistée qui consiste à introduire des spermatozoïdes, préalablement

Plus en détail

Cases «!» Thème : Informations générales sur l infection à VIH/sida

Cases «!» Thème : Informations générales sur l infection à VIH/sida Cases «!» Le joueur devra à l aide de cartons vert, rouge ou blanc dire s il est d accord (vert), pas d accord (rouge) ou n a pas d avis (blanc) au sujet de l affirmation énoncée sur la thématique de l

Plus en détail

Politique réglementaire de l agroalimentaire

Politique réglementaire de l agroalimentaire PRÉSENTATION POWER POINT Politique réglementaire de l agroalimentaire Jacques VALANCOGNE, Consultant (France) Approvisionnement de l Europe par des pays non membres et approche filière L approvisionnement

Plus en détail

Le bain turc : guide complet avant l achat

Le bain turc : guide complet avant l achat Le bain turc : guide complet avant l achat 1 Qu est ce que le bain turc p. 3 2 Quels sont les bienfaits du bain turc p. 4 3 Comment prendre un bain turc p. 5 4 Comment choisir un bain turc p. 7 5 Où installer

Plus en détail

Vacciner protège. Un guide des vaccinations pour propriétaires de chats

Vacciner protège. Un guide des vaccinations pour propriétaires de chats Vacciner protège Un guide des vaccinations pour propriétaires de chats 2 VACCINER PROTÈGE Les vaccins sont-ils vraiment nécessaires? La réponse est clairement OUI! On voit encore et toujours des chats

Plus en détail

La gestion du travail pour optimiser la radioprotection professionnelle

La gestion du travail pour optimiser la radioprotection professionnelle La gestion du travail pour optimiser la radioprotection professionnelle par B. Ahier* La radioexposition professionnelle dans le parc mondial de centrales nucléaires n a cessé de diminuer depuis le début

Plus en détail

10 réponses à propos des génériques

10 réponses à propos des génériques 10 réponses à propos des génériques Les médicaments à l arc-en-ciel Chère lectrice, cher lecteur, Les Suisses sont de plus en plus nombreux à souffrir de coûts de santé et de primes d assurance-maladie

Plus en détail

Made in France MILLEA 99 Quai des Etats-Unis

Made in France MILLEA 99 Quai des Etats-Unis Page 1 Réveillez votre beauté Made in France MILLEA 99 Quai des Etats-Unis Tél : +33 (0)493 53 91 31 Fax : +33 (0)4 93 80 22 92 www.millea-nature.com Et si l éternité n était plus un luxe réservé à la

Plus en détail

A ce stade tout est réversible, vous pouvez retrouver une bonne santé gingivale avec un détartrage et une bonne hygiène dentaire.

A ce stade tout est réversible, vous pouvez retrouver une bonne santé gingivale avec un détartrage et une bonne hygiène dentaire. L'atteinte des gencives et de l'os et est une affection qui évolue à bas bruits et ne se manifeste pour le patient que lorsque le mal est déjà fait. Ces pathologies proviennent de la prolifération bactérienne.

Plus en détail

Mésothérapie. anti-âge. h y d r a t a t i o n, f e r m e t é, t o n i c i t é, é c l a t

Mésothérapie. anti-âge. h y d r a t a t i o n, f e r m e t é, t o n i c i t é, é c l a t Mésothérapie anti-âge h y d r a t a t i o n, f e r m e t é, t o n i c i t é, é c l a t la mésothérapie esthétique anti-âge Qu est-ce que c est? La mésothérapie esthétique anti-âge (ou Mesolift) est un

Plus en détail

Négocier avec son employeur

Négocier avec son employeur Thierry KRIEF Négocier avec son employeur Techniques de négociation commerciales appliquées au marché de l emploi, 2008 ISBN : 978-2-212-54138-0 Cas 1 Négocier un départ quand l entreprise veut vous garder

Plus en détail

1/ Renseignements sur la grippe y compris la nouvelle grippe H1N1 à l intention de personnes atteintes de certaines maladies

1/ Renseignements sur la grippe y compris la nouvelle grippe H1N1 à l intention de personnes atteintes de certaines maladies 1/ Renseignements sur la grippe y compris la nouvelle grippe H1N1 à l intention de personnes atteintes de certaines maladies 2/ DÉPARTEMENT DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX DES ÉTATS-UNIS Centre pour

Plus en détail

Les Virades de l Espoir. Pour donner du souffle à la lutte contre la mucoviscidose

Les Virades de l Espoir. Pour donner du souffle à la lutte contre la mucoviscidose Les Virades de l Espoir Pour donner du souffle à la lutte contre la mucoviscidose GlaxoSmithKline Le Souffle de l engagement Acteur majeur de l industrie pharmaceutique mondiale, le laboratoire GlaxoSmithKline

Plus en détail

Dossier de presse 2014

Dossier de presse 2014 Dossier de presse 2014 La méthode simple et efficace pour lutter naturellement contre le vieillissement. facelooking.com En bref... Le Facelooking est une méthode de gymnastique faciale pour rajeunir simplement,

Plus en détail

VACCINATIONS DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

VACCINATIONS DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Circulaire n 43/2008 Cl. C 44 Colmar, le 3 novembre 2008 Màj. septembre 2013 C E N T R E d e G E S T I O N d u H A U T - R H I N F O N C T I O N P U B L I Q U E T E R R I T O R I A L E 2 2, rue Wi l s

Plus en détail

Vivre avec mon traitement contre la tension

Vivre avec mon traitement contre la tension LES FONDAMENTAUX POUR SOIGNER MA TENSION Vivre avec mon traitement contre la tension L'apprentissage PHARAON UN PROGRAMME POUR l HYPERTENDU Programme éducatif Hygiéno-diététique et d Auto prise en charge

Plus en détail

fabricant de Diamicron Ce livret a été produit par SERVIER CANADA INC., à l intention des patients traités par Diamicron

fabricant de Diamicron Ce livret a été produit par SERVIER CANADA INC., à l intention des patients traités par Diamicron DIPAT5815F Doit être pris une fois par jour au petit-déjeuner, comme prescrit par votre médecin. Produit en tant que service pour la médecine, et ce, à l intention des patients traités par Diamicron MR.

Plus en détail

Politique de prévention des maladies

Politique de prévention des maladies Politique de prévention des maladies Garderie Tout-en-Jeux Les garderies constituent un milieu où la transmission des micro-organismes est particulièrement facile. Il est donc indispensable d appliquer

Plus en détail

Qualité de l air intérieur

Qualité de l air intérieur RÉGLEMENTATION Qualité de l air intérieur Plusieursétudes,dontcellesdel ObservatoiredelaQualitédel AirIntérieur, ontmontréquel airquenousrespironspeutêtrecinq à dix fois plus pollué à l intérieur qu à

Plus en détail

La santé environnementale observée : quelques caractéristiques en Lorraine

La santé environnementale observée : quelques caractéristiques en Lorraine La santé environnementale observée : quelques caractéristiques en Lorraine 1 Introduction : estimations OMS 24% de la charge mondiale de morbidité et 23% des décès peuvent être attribués à des facteurs

Plus en détail

Sciences de la nature

Sciences de la nature Sciences de la nature VISÉES PRIORITAIRES Se représenter, problématiser et modéliser des situations et résoudre des problèmes en construisant et en mobilisant des notions, des concepts, des démarches et

Plus en détail

Améliorer la prescription des psychotropes chez les personnes âgées

Améliorer la prescription des psychotropes chez les personnes âgées QUESTIONS - REPONSES Améliorer la prescription des psychotropes chez les personnes âgées CONTEXTE ET OBJECTIFS Quelle est la finalité de ce travail? Il s agit d améliorer les pratiques de prescription

Plus en détail

Projet MaVie. avec le

Projet MaVie. avec le Projet MaVie Maintien de l autonomie avec le vieillissement UN ENJEU DE SOCIÉTÉ ET DE SANTÉ PUBLIQUE ESSENTIEL Il a été démontré que la perte de fonction musculaire (perte de masse, de force et de qualité

Plus en détail

NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR. Azelastin-POS, 0,5 mg/ml collyre en solution. Chlorhydrate d Azélastine

NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR. Azelastin-POS, 0,5 mg/ml collyre en solution. Chlorhydrate d Azélastine NOTICE: INFORMATION DE L UTILISATEUR Azelastin-POS, 0,5 mg/ml collyre en solution Chlorhydrate d Azélastine Veuillez lire attentivement cette notice avant d utiliser ce médicament car elle contient des

Plus en détail

1 ére Observation de la santé des nantais. GTPI Cohésion Sociale 9 Février 2012 Mission santé publique

1 ére Observation de la santé des nantais. GTPI Cohésion Sociale 9 Février 2012 Mission santé publique 1 ére Observation de la santé des nantais GTPI Cohésion Sociale 9 Février 2012 Mission santé publique Déterminants de santé La santé des habitants n est pas l apanage des soignants elle est influencée

Plus en détail

Polyarthrite Rhumatoïde. Rémission. traitements médicamenteux

Polyarthrite Rhumatoïde. Rémission. traitements médicamenteux Polyarthrite Rhumatoïde & Rémission traitements médicamenteux Rémission : Contrôle des symptômes Contrôle de la douleur et de l inflammation articulaire Rémission stable dans le temps Préservation des

Plus en détail

suppléments naturels Le caractère distinctif des femmes ne se manifeste pas uniquement au niveau de notre apparence physique.

suppléments naturels Le caractère distinctif des femmes ne se manifeste pas uniquement au niveau de notre apparence physique. suppléments naturels POUR LA FEMME Le caractère distinctif des femmes ne se manifeste pas uniquement au niveau de notre apparence physique. Les besoins de notre organisme et nos complexités émotionnelles

Plus en détail

Manuel pratique à l attention des éleveurs

Manuel pratique à l attention des éleveurs Manuel pratique à l attention des éleveurs Infos et contact Allée des artisans 2 5590 ciney Tel : 083 / 23 05 15 - Fax : 083 / 23 05 16 www.arsia.be éditeur responsable : Jean Detiffe, Président de l Arsia

Plus en détail

GLOSSAIRE DES NUTRIMENTS

GLOSSAIRE DES NUTRIMENTS GLOSSAIRE DES NUTRIMENTS Pour mieux comprendre le rôle des différents composants de notre alimentation, Oh!Céréales vous livre l essentiel sur les nutriments. Les calories Calories : c est l unité de mesure

Plus en détail

Parents Note H1N1 : n o 3

Parents Note H1N1 : n o 3 École secondaire Rosemère et écoles primaires McCaig et Pierre Elliott Trudeau Parents Note H1N1 : n o 3 Destinataires : Tous les parents de l école secondaire Rosemère et des écoles primaires McCaig et

Plus en détail

Consensus Scientifique sur. les. Dioxines

Consensus Scientifique sur. les. Dioxines page 1/5 Consensus Scientifique sur Source : IPCS - OMS (1998) les Dioxines Résumé & Détails: GreenFacts Contexte - Les dioxines sont principalement libérées par les activités humaines telles que l'incinération

Plus en détail

LE STRESS I. DEFINITION BIOLOGIE DU STRESS. II.1. Prise en charge du stresseur. II.2. Le syndrome général d adaptation

LE STRESS I. DEFINITION BIOLOGIE DU STRESS. II.1. Prise en charge du stresseur. II.2. Le syndrome général d adaptation I. DEFINITION I. DEFINITION LE STRESS Le stress est un terme très largement utilisé dans le langage commun et qui est par le fait galvaudé. Le stress est un terme emprunté à la physique désignant la contrainte

Plus en détail

Questions-réponses sur les produits Natural Life Aloé Vera

Questions-réponses sur les produits Natural Life Aloé Vera Questions-réponses sur les produits Natural Life Aloé Vera À quel moment l Aloé Vera Gel Life Essence commence-t-il à agir? L Aloé Vera Gel Life Essence appartient à la catégorie des préparations alimentaires

Plus en détail

Risques psychosociaux : Comment lutter contre les souffrances au travail? Quelles actions peuvent être menées par les représentants du personnel?

Risques psychosociaux : Comment lutter contre les souffrances au travail? Quelles actions peuvent être menées par les représentants du personnel? FORMATION ASSISTANCE EXPERTISE CONSEIL Risques psychosociaux : Comment lutter contre les souffrances au travail? Quelles actions peuvent être menées par les représentants du personnel? Siège social : 20/24,

Plus en détail

Haut Conseil de la santé publique

Haut Conseil de la santé publique Haut Conseil de la santé publique AVIS relatif à la fiche de recommandations pour la prescription d antiviraux en période d épidémie de saisonnière 12 novembre 2015 Le Haut Conseil de la santé publique

Plus en détail

RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT (MAJ 06/05) 1/5 RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT DENOMINATION MINOXIDIL COOPER 2 pour cent, solution pour application cutanée en flacon COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Minoxidil... 1,2 g

Plus en détail

L alimentation solide du porcelet sous la mère : chassons quelques idées reçues

L alimentation solide du porcelet sous la mère : chassons quelques idées reçues L alimentation solide du porcelet sous la mère : chassons quelques idées reçues C est un sujet de débat récurrent entre les stagiaires lors du cours d alimentation : tandis que certains soutiennent que

Plus en détail

Compléments alimentaires :

Compléments alimentaires : Compléments alimentaires : Leur place dans l alimentation d aujourd hui par Dr Didier Souveton Médecin nutritionnist & médecin du sport Directeur médical Metabolic Balance Directeur général Metabolic PROFIL

Plus en détail

Bon état de santé général et augmentation de l espérance de vie

Bon état de santé général et augmentation de l espérance de vie Etat de santé de la population valaisanne 2010 Sur mandat du Service de la santé publique du canton du Valais, l Observatoire valaisan de la santé, en collaboration avec l Institut universitaire de médecine

Plus en détail

Durée de la maladie L influenza dure en général de deux à sept jours, mais la toux et la fatigue peuvent persister plus de deux semaines.

Durée de la maladie L influenza dure en général de deux à sept jours, mais la toux et la fatigue peuvent persister plus de deux semaines. INFLUENZA INFORMATIONS GÉNÉRALES Définition L influenza est une infection virale aiguë saisonnière très contagieuse, qui peut être prévenue annuellement par la vaccination. La maladie est causée par le

Plus en détail

CONTRAT D INTÉRESSEMENT en production de veaux de lait

CONTRAT D INTÉRESSEMENT en production de veaux de lait CONTRAT D INTÉRESSEMENT en production de veaux de lait Ce document, élaboré par la Fédération des producteurs de bovins du Québec, vise à démystifier les différents contrats utilisés en production de veaux

Plus en détail

ALCOOLOMÉTRIE ALCOOLOMETRIE

ALCOOLOMÉTRIE ALCOOLOMETRIE ALCOOLOMÉTRIE ALCOOLOMETRIE... Gardez la mesure! www.cramif.fr LES BOISSONS ALCOOLIQUES Elles contiennent de l'éthanol (C2 H5 OH) qui se présente sous la forme d'un liquide incolore d'odeur faible obtenu

Plus en détail

1. DÉNOMINATION DU MÉDICAMENT VÉTÉRINAIRE. Metacam 20 mg/ml solution injectable pour bovins, porcins et chevaux

1. DÉNOMINATION DU MÉDICAMENT VÉTÉRINAIRE. Metacam 20 mg/ml solution injectable pour bovins, porcins et chevaux 1. DÉNOMINATION DU MÉDICAMENT VÉTÉRINAIRE Metacam 20 mg/ml solution injectable pour bovins, porcins et chevaux 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Un ml contient : Substance(s) active(s) : Méloxicam

Plus en détail

Vivre sainement. Fransk

Vivre sainement. Fransk Vivre sainement Fransk 1 Pourquoi vivre sainement? Le mode de vie saine est importante pour maintenir une bonne santé. Un équilibre sain entre l alimentation et l activité physique. Mais une vie saine

Plus en détail

Réussir le Use Test est une exigence critique pour les assureurs ayant

Réussir le Use Test est une exigence critique pour les assureurs ayant Réussir le Use Test est une exigence critique pour les assureurs ayant demandé la validation de leur sous Solvabilité II. Cet article décrit comment les assureurs peuvent en même temps satisfaire aux exigences

Plus en détail

VRAI ou FAUX? De l eau, des eaux, quelles différences?

VRAI ou FAUX? De l eau, des eaux, quelles différences? VRAI ou? De l eau, des eaux, quelles différences? Sur les eaux minérales naturelles et les eaux de source Eau minérale naturelle, eau de source, eau de distribution Toutes les eaux apportent le nutriment

Plus en détail

Le Conseil général de la Loire s associe à la. Journée mondiale de la maladie d Alzheimer

Le Conseil général de la Loire s associe à la. Journée mondiale de la maladie d Alzheimer M e r c r e d i 2 1 s e p t e m b r e 2 0 1 1 Dossier de presse Le Conseil général de la Loire s associe à la Journée mondiale de la maladie d Alzheimer par Claude BOURDELLE, vice-président du conseil

Plus en détail

N'oubliez pas de vous procurer votre carnet d'information et de suivi auprès de votre médecin, de votre biologiste ou de votre pharmacien.

N'oubliez pas de vous procurer votre carnet d'information et de suivi auprès de votre médecin, de votre biologiste ou de votre pharmacien. REPUBLIQUE FRANÇAISE Avril 2009 Questions / Réponses Traitement anticoagulant oral par anti-vitamine k (AVK) Vous recevez un traitement anticoagulant oral par antivitamine K. Ce traitement vous est indispensable

Plus en détail

- info EXPLORATION DU STATUT MARTIAL ÉVALUATION DU COMPARTIMENT CIRCULANT : Fer sérique

- info EXPLORATION DU STATUT MARTIAL ÉVALUATION DU COMPARTIMENT CIRCULANT : Fer sérique EXPLORATION DU STATUT MARTIAL - info NUMERO 5 2013 ÉVALUATION DU COMPARTIMENT CIRCULANT : Fer sérique Son dosage isolé est SANS INTÉRÊT, il ne se justifie que couplé à celui de la transferrine qui permet

Plus en détail

313-40011-B MIS À JOUR EN MARS 2011

313-40011-B MIS À JOUR EN MARS 2011 313-40011-B MIS À JOUR EN MARS 2011 SOMMAIRE 1 - La vaccination, comment ça marche? 3, 4 et 5 2 - Les vaccins détériorent-ils LA protection naturelle contre les maladies? 6 3 - Avec autant de vaccins,

Plus en détail

Activer la régénération tissulaire en agissant au cœur du derme

Activer la régénération tissulaire en agissant au cœur du derme Activer la régénération tissulaire en agissant au cœur du derme A c t i v e r l a r é g é n é r a t i o n t i s s u Mesotransduction technology La Mesothérapie, inventée en 1952 par le docteur Michel Pistor,

Plus en détail

Les effets de l alcool sur l embryon et le fœtus

Les effets de l alcool sur l embryon et le fœtus Les effets de l alcool sur l embryon et le fœtus I/ L alcool, ennemi du fœtus p2 II/ Les dommages causés par l alcool sur l embryon et le fœtus III/ L atteinte du système nerveux IV/ Les structures cérébrales

Plus en détail

Le diagnostic de cancer Chapitre 14 Cancérologie - Hématologie

Le diagnostic de cancer Chapitre 14 Cancérologie - Hématologie Le diagnostic de cancer Chapitre 14 Cancérologie - Hématologie Le moment des examens est une période de doute et d espoir : «on me fait tant d examens car il y a un espoir qu il n y ait rien». Le rôle

Plus en détail

Terminale Spé. 3 {3.8} Diabètes

Terminale Spé. 3 {3.8} Diabètes Vous êtes étudiant en médecine, et devez réaliser un dossier sur les différents diabètes, en intégrant et commentant les documents fournis, et en suivant le plan : Introduction/définition, clinique (les

Plus en détail

Le paracétamol. Antalgique

Le paracétamol. Antalgique Le paracétamol Antalgique La douleur Présentation La douleur est un mécanisme physiologique ayant pour fonction principale l alerte. Elle informe le cerveau de l existence d une menace. La peau, les muscles

Plus en détail

Plan de la présentation LE LYMPHOEDÈME ET LA THÉRAPIE DÉCONGESTIVE COMBINÉE. Différentes causes provoquant un lymphoedème secondaire.

Plan de la présentation LE LYMPHOEDÈME ET LA THÉRAPIE DÉCONGESTIVE COMBINÉE. Différentes causes provoquant un lymphoedème secondaire. LE LYMPHOEDÈME ET LA THÉRAPIE DÉCONGESTIVE COMBINÉE MICHEL EID, MASSOTHÉRAPEUTE CLINIQUE DU LYMPHOEDÈME DU QUÉBEC ET PHYSIO EXTRA Plan de la présentation Définition de différents types de lymphoedème.

Plus en détail

De quoi parle-t-on? :

De quoi parle-t-on? : 1 + De quoi parle-t-on? : impossible. Selon l agence européenne pour la sécurité et la santé au travail, le stress professionnel survient lorsque : «il y a un déséquilibre entre la perception qu une personne

Plus en détail

Avant- propos. La physiologie en BTS diététique : les exigences du programme

Avant- propos. La physiologie en BTS diététique : les exigences du programme Avant- propos Le présent ouvrage a pour but de faciliter l enseignement de la physiologie dans le cadre du BTS diététique. Pour ce faire, nous avons respecté scrupuleusement le cadre du programme d enseignement

Plus en détail

Fiche d information pour les donneuses de sang de cordon Public Cord Blood Bank Switzerland

Fiche d information pour les donneuses de sang de cordon Public Cord Blood Bank Switzerland Fiche d information pour les donneuses de sang de cordon Public Cord Blood Bank Switzerland Il est connu de longue date que le sang de cordon des nouveau-nés contient une quantité relativement élevée de

Plus en détail

natureplus e.v. Directive d attribution 0502 TUILES ET PIERRES DE TOIT EN BETON Mai 2012 pour l attribution du label de qualité

natureplus e.v. Directive d attribution 0502 TUILES ET PIERRES DE TOIT EN BETON Mai 2012 pour l attribution du label de qualité natureplus e.v. Directive d attribution 0502 EN BETON Mai 2012 pour l attribution du label de qualité État : mai 2012 Page 2 de 7 1. Champ d application Les critères d attribution suivants contiennent

Plus en détail

secrets de beauté #5 préparez votre peau à l été!

secrets de beauté #5 préparez votre peau à l été! préparez votre peau à l été! à plus ou moins fortes expositions, et sans protection, les rayons ultraviolets sont extrêmement nocifs pour les cellules profondes de l épiderme car ils entraînent des lésions

Plus en détail