Petit utilitaire de l apprenti marin

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Petit utilitaire de l apprenti marin"

Transcription

1 Petit utilitire de l pprenti mrin Voilà des phrses bien étrnges qui peuvent être dites pr: Le cpitine: - u second : un grin rrive, fites reduire l voilure - u cnonnier : chrgez l btterie bâbord à mitrille, sns ouvrir les sbords. - u pilote : Préprez l route jusqu à quelques lieues de Mérid, où nous pourrons fire de l eu. - u timonier : L brre en dessous, cp nord nordest, rrondissez le cp Corrientes Le second : - Au mître d équipge pour virer de bord : Brsse crrée. Choquez les écoutes. Timonier, l brre u dessus. - Alors que le nvire commence à chnger d rmure : Timonier, virez lof pour lof. Brsse derrière et leste! Souque les écoutes de grnd-voile, les mures u croc de lof! Le cnonnier - u mître cnonnier : double chrge. Pointez à ricochet à 300 mètre, plein entrepont, gîte nulle! Le but de ce petit utilitire est de présenter certins termes techniques de l mrine et de l nvigtion Il peut être distribué ux joueurs fin qu ils s hbituent à ces termes. Fit pr Blise Lporte. Version 1 Les illustrtions sont issues de Wikipedi Merci à l Miling liste de pvillon noir pour leurs conseils et corrections. Petit utilitire de l pprentis mrin 1/8

2 Le B.A b: L vnt du nvire est l proue, l'rrière est l poupe et les cotés sont les mures (l mure est vnt tout le nom des coins d une voile crrée). S direction est le cp. Qund on regrde l vnt du nvire: bâbord = à guche (mure bâbord) tribord = à droite (mure tribord) moyen mémo-technique : btrie (BAbord & TRIbord) Les llures (l llure est l ngle que fit le nvire pr rpport à l direction d où vient le vent) Vent rrière : (ou vent en poupe )comme son nom l indique. Un nvire nvigue rrement vent rrière cr les premières voiles cchent les utres. Grnd lrgue : le vent vient presque vent rrière Lrgue : le vent vient presque de trvers mis pr l rrière Vent de trvers : l direction du vent fit un ngle de 90 vec l xe du nvire Prés : le vents vient presque de trvers mis pr l vnt Bout u vent ou vent debout : le vent vient de l vnt (cône de 90 à l vnt du nvire). Un nvire ne peut ps nviguer vec le vent vennt de l vnt. L mure (le coté) qui reçoit en premier le vent est u vent et celui qui reçoit en second le vent est sous le vent. Pr Exemple, si le vent vient de l droite, le nvire est tribord u vent et bâbord sous le vent. Petit utilitire de l pprentis mrin 2/8

3 Les mts et les voiles : 1 2 c d 3 d b b b f c c h g 4 e b b 4 1 : mt d rtimon - : voile d rtimon - b : hunier de fougue ou bien - e : brigntine (de forme urique ou ltine) - f : flèche - si voiles supérieures : perroquet de fougue et perruche de fougue 2 : Grnd mt - : l grnde voile - b : grnd hunier - c : grnd perroquet - d : grnd cctois - si voiles supérieures : grnde perruche 3 : Mt de misine - : l misine - b : petit hunier ou hunier de misine - c : petit perroquet ou perroquet de misine - d : petit cctois ou cctois de misine - si voiles supérieures : petite perruche ou perruche de misine 4 : Beupré (si llonge : bout-dehors) - g : du plus grnd ou plus petit : foc, petit foc et trinquette - si voiles crrées : civdière et contre-civdière h : voiles d étis. Petit utilitire de l pprentis mrin 3/8

4 Différent type de voile: Voile crrée : Elle un rendement u prés exécrble mis correcte pour les utres llures (notmment lrgue et grnd lrgue). Elle permet des mnoeuvres précises mis demnde de bonnes connissnces nutiques. Voile ltine : Simple à construire, elle un très bon rendement u près mis est rttrpée pr les voiles crrées en lrgue et grnd lrgue. Les chngements de bord sont nénmoins très difficiles. Un mât ne peut porter qu une seule voile ltine à l fois. Voile urique : Elle permet un très bon rendement u lrgue. Elle est très fcile à mnoeuvrer, mis un mât ne peut porter qu une seule voile urique à l fois. Voile u tiers : Voile intermédiire entre l voile crrée et l voile urique, elle est longue à mnoeuvrer, mis ps utnt qu une voile ltine. Elle un bon rendement sous toutes les llures. Elle est principlement utilisée sur des petites embrctions de pêche ou de trnsport. Voile à livrde : Simple à mettre en oeuvre, ce type de voile est principlement utilisée sur des petites embrctions fluviles :ces voiles sont bien dptées u mt movible ou rbttble. Bonnette : Cette voile sert à rllonger les voiles crrées (sur les gros nvires) pour ugmenter l surfce de prise u vent. Elles sont Instllées uniquement pr beu temps si vent rrière ou grnd lrgue. Petit utilitire de l pprentis mrin 4/8

5 Quelques type de nvire. Les règles de pvillon noir clssent les nvires en différentes ctégories de tilles, du plus petit ou plus grnd: Chloupe : Longueur immergée : de 8 à 15 m Sloop : Longueur immergée : de 15 à 25 m Goélette : Longueur immergée : de 25 à 40 m Frégte : Longueur immergée : de 40 à 50 m Visseu de ligne : Longueur immergée : de 50 à 65 m L chloupe est l petite embrction à tout fire pr excellence. Sloop, Cheloup ou Cotre. Ces nvires sont mnibles et rpides. L brigntine peut prfois être surmontée de voiles crrées (hunier, voir perroquet pour les plus grnds). Le cotre se différencie pr l jout d un petit foc et d une trinquette. Les plus petits sloops sont trop frgiles pour s venturer en hute mer. Brigntin (ctégorie Sloop). Le grnd mt vnt est gré de voiles crrées et le mt d rtimon porte une brigntine. Bon mrcheur et mnoeuvrnt, il est utilisé en nvire de commerce rpide mis surtout dns l flibuste. Il peut être modifié pour être équipé d virons en cs de clme plt. Dundee ou Gbre (ctégorie Sloop) ou berckois (ctégorie chloupe). Ces nvires sont rpides et mnoeuvrnts mis frgiles. Ils servent comme nvire de pêche côtière (pour le berckois) ou en hute mer. L Gbre à fond plt sert principlement de trnsport fluvile ou portuire pour chrger des nvires de gros tonnge. Trtne (ctégorie Sloop) ou Chebec (ctégorie Goélette) sont bien connus en Méditerrnée. Bons mrcheurs sous toutes les llures, ils sont ussi équipés d virons en cs de clme plt. Mis leur gréement de voiles ltines rendent les mnoeuvres, notmment les chngements de bords, compliquées. Goélette Frnche (dite Pilote ou Ptche). Très mnibles et rpides en lrgue et grnd lrgue, elles servent de doune dns le port (ptche) ou de commerce rpide. Goélette à hunier (dite Schooner). Plus solide que l goélette frnche mis moins rpide et mnible, elle est grée d un hunier et d un perroquet sur son mt de misine. Elle sert pour le commerce rpide et l guerre (bonne puissnce de feu). Petit utilitire de l pprentis mrin 5/8

6 Brick (entre l Goélette et l Frégte) est un bâtiment imposnt pr s tille et s voilure. Ces voiles crrées peuvent être équipées de bonnettes pr petit temps. Plus rpide et plus mnible, il est lors un dversire non négligeble pour les frégtes bien qu illnt une puissnce de feu inférieure. Il est utilisé pour le commerce, l course et l guerre. Trois mts goélette (Ctégorie Goélette). Ce nvire est principlement utilisé comme nvire de pêche en hute mer ou comme nvire de commerce. Trois mts brque (Ctégorie Frégte ou Visseu de ligne si deux ponts). L brigntine et l flèche sur le mt d rtimon le rendent ssez mnible et bon mrcheur (lrgue et grnd lrgue). Il est solide et peut emporter des pièces de gros clibre. Ce type de nvire forme les principux visseux de guerre des puissnces européennes. Trois mts crré (Ctégorie Frégte, ou visseu de ligne si deux pont). Légèrement plus grnd que le trois mts brque, il possède une puissnce de feu supérieure. Il porte sur son mt d rtimon un rtimon, un hunier de fougue, un perroquet de fougue et un cctois de fougue, le rendnt plus rpide en lrgue mis moins sous les utres llures. Et les utres : Brque (ctégorie Goélette). Nvire mrchnd de fible tonnge (inférieur à 50 tonneux) ux piètres qulités nutiques. Le terme de brque est utilisé comme sobriquet pour tous les nvires de muvises qulités. Flute (ctégorie Frégte). Gros nvire de trnsport (jusqu à 1700 tonneux utiles) à l forme rrondie. Il porte trois mts grés de voiles crrées. Ce nvire sert ussi bien comme visseu de ligne que de trnsport militire ou commercil, et est bondmment utilisé pr l Hollnde et l'espgne ; ce qui en fit le nvire le plus cournt dns les crïbes. Glion (ctégorie Visseu de ligne). Cette énorme nvire, très peu mnible et très lent connu ses heures de gloire à l époque de l flibuste. Mis à l ube de XVIII siècle, il lisse peu à peu plce ux visseux de ligne et ux flutes. Petit utilitire de l pprentis mrin 6/8

7 Les cordges: Le terme mnoeuvre sert à désigner tous les cordges (mot bnnis cr portnt mlheur) sur un nvire. Il y les mnoeuvres dormntes qui sont fixes et servent à mintenir le gréement en plce et les mnoeuvres courntes qui permettent de régler les voiles. Une mnoeuvre est ttchée sur un tquis ; virer u tquis se dit pour ttcher une mnoeuvre. Les mnoeuvres courntes ttchées u coins inférieurs des voiles sont ppelées mure pour celles se situnt u vent et écoute pour celles se situnt sous le vent. Actions & Mnoeuvres à bord : Hler ou Souquer : tirer Affler : Descendre jusqu u pont toutes pièces du gréement. (ffler l grnde voile. Affler l vergue de perroquet d'rtimon, etc.) Brsser : Chnger l orienttion de l voilure du nvire en tirnt sur les mures, les écoutes et les brs des vergues. - Brsser crré : les vergues sont perpendiculires à l xe du nvire - Brsser en pointe : les vergues sont le plus prllèles possibles à l xe du nvire - Brsser derrière pour se rpprocher du vent Border : Tendre une mnoeuvre cournte. On borde une voile crrée pour l gonfler. Utilisé lorsque le nvire lofe. Qund les voiles sont trop bordées, on dit que le nvire est trop rrivé. Lrguer : Détcher une mnoeuvre pour donner du mou. Crguer une voile : Replier complètement une voile sur l vergue. Une fois crguée, l voile est ferlée, c est à dire ttchée à l ide des mnoeuvres ppelées rbns. Prendre un ris : Attcher une prtie de l voile sur l vergue (grâce à des grcettes) fin de réduire l voilure. Petit utilitire de l pprentis mrin 7/8

8 Les mouvements du nvire : Abttre : Mouvement permettnt d écrter l proue du vent ou d mener le nvire en vent rrière. Qund ce n est ps contrôlé, on dit que le nvire fit une bttée. Lofer (ou loffer) : Mouvement inverse : on mène le nvire u vent debout ou on se rpproche du prés, c est à dire fce u vent. Qund ce n est ps contrôlé, on dit qu il fit une uloffée. Louvoyer : Remonter le vent en zigzgunt. Un nvire ne pouvnt nviguer bout devnt, il psse d un prés à l utre. Virer de bord : Chnger l direction du nvire (ou chnger d mure) en pssnt pr vent debout (vent de fce). C est une mnoeuvre difficile, cr le nvire risque de se retrouver immobilisé fce u vent, mis plus rpide que de virer lof pour lof qund on louvoie. Virer lof pour lof : Chnger d mure en pssnt pr vent rrière. C est une mnoeuvre fcile mis plus longue que le virement de bord, le nvire fit presque un tour sur lui même. Les nvires à voiles crrées préfèrent virer lof pour lof pour chnger d mure cr le risque de se retrouver immobilisé est importnt s ils virent de bord vent debout. Empnner : Mnoeuvre qui fit que l orienttion des voiles ne correspond plus u sens du vent. Cel peut être une mnoeuvre volontire, pour mettre en pnne, ou involontire lors d un virement de bord ou lof pour lof rté (muvise coordintion entre les gbiers et le timonier). A sec de toile : retirer toutes les voiles. Utilisée en cs de tempête pour éviter que le vent violent n rrche les voiles ou fsse ccoter (chvirer) le nvire. Petit utilitire de l pprentis mrin 8/8

STRUCTURE CRISTALLINE THEORIE DES RESEAUX DE BRAVAIS

STRUCTURE CRISTALLINE THEORIE DES RESEAUX DE BRAVAIS CHAPITRE 1 STRUCTURE CRISTALLINE THEORIE DES RESEAUX DE BRAVAIS Objectifs Comme les liquides et les gz, les solides jouent un rôle très importnt en chimie. Or l pluprt des solides sont des solides cristllins.

Plus en détail

Ieu de tête L. -tè. puis inverser les rôles. de la tête pour le renvoyer

Ieu de tête L. -tè. puis inverser les rôles. de la tête pour le renvoyer Ieu de tête L Échuffement 1. Se servir le bllon et le frpper de l tête vers un coéquipier. 2. Un coéquipier effectue un service pr en-dessous, frpper le bllon vers le coéquipier; 3 services puis inverser

Plus en détail

6.1 STRUCTURES PLANES FORMEES DE POUTRES RELATIONS ENTRE CHARGES ET ELEMENTS DE REDUCTION

6.1 STRUCTURES PLANES FORMEES DE POUTRES RELATIONS ENTRE CHARGES ET ELEMENTS DE REDUCTION 6.1 STRUTURES PLES FOREES DE POUTRES RELTIOS ETRE HRGES ET ELEETS DE REDUTIO Les vritions des éléments de réduction,,, lorsqu'on psse d'une section à l'utre, sont liées pr des reltions fondmentles que

Plus en détail

FAQ sur l utilisation d Ecoline-solo

FAQ sur l utilisation d Ecoline-solo FAQ sur l utilistion d Ecoline-solo De quel mtériel i-je esoin pour compléter les informtions demndées dns Ecoline-solo? Pour remplir rpidement toutes les informtions demndées dns Ecoline-solo, vous devez,

Plus en détail

Ater Lucis. La lumière maîtrisée

Ater Lucis. La lumière maîtrisée Ater Lucis L lumière mîtrisée 09/2009 Contenu A propos de Bonhomme Bâtiments Industriels Ater Lucis Démrche Qulités Focus pr modèle Circeo Xelios Arboris A propos de Bonhomme Bâtiments Industriels Bonhomme

Plus en détail

AMETRA TRAVAIL SUR ECRAN DE VISUALISATION. Santé au travail. Guide destiné aux personnels exposés

AMETRA TRAVAIL SUR ECRAN DE VISUALISATION. Santé au travail. Guide destiné aux personnels exposés AMETRA Snté u trvil TRAVAIL SUR ECRAN DE VISUALISATION Guide destiné ux personnels exposés IMPLANTATION GÉNÉRALE Norme NF X 35-109 Les limites cceptbles du port mnuel de chrges pr une personne : Le slrié,

Plus en détail

PROTEKTOR PROFILÉS POUR LES SYSTÈMES COMPOSÉS D'ISOLATION THERMIQUE

PROTEKTOR PROFILÉS POUR LES SYSTÈMES COMPOSÉS D'ISOLATION THERMIQUE PROTEKTOR PROFILÉS POUR LES SYSTÈMES COMPOSÉS D'ISOLATION THERMIQUE PROFILÉS POUR LA CONSTRUCTION MODERNE 1 1 11 11 11 11 11 10 1 1 11 1 1 1 1 1 1 1 1 1 11 1 1 1 0 0 0 0 0 11 11 1 1 1 1 1 11 11 11 1 1

Plus en détail

Détecteur de mouvement extérieur

Détecteur de mouvement extérieur Crctéristiques Portée 1 m Angle de détection 90 Huteur de fixtion 0,80 m 1,0 m Autoprotégé à l ouverture Utilistion en extérieur Indice de protection IP 5 Tempérture de fonctionnement -0 C à +50 C Type

Plus en détail

Rack à pneus / chariot pour pneus. Les bases...

Rack à pneus / chariot pour pneus. Les bases... pour votre omfort Rk à pneus / hriot pour pneus Les bses... d e Rk à pneus / hriot pour pneus Rk à pneus et hriot pour pneus. Constrution méno-soudée en tube d ier. Tubes de onnexion glvnisés. Les tubes

Plus en détail

Majorations de l erreur dans les calculs classiques de valeurs approchées d intégrale. Notes pour la préparation au CAPES - Strasbourg- février 2006

Majorations de l erreur dans les calculs classiques de valeurs approchées d intégrale. Notes pour la préparation au CAPES - Strasbourg- février 2006 Mjortions de l erreur dns les clculs clssiques de vleurs pprochées d intégrle Notes pour l préprtion u CAPES - Strsbourg- février 00 On trouve dns différents ouvrges élémentires des démonstrtions à coup

Plus en détail

OLYMPIADES ACADEMIQUES DE MATHEMATIQUES 2011 ACADEMIE DE BESANÇON

OLYMPIADES ACADEMIQUES DE MATHEMATIQUES 2011 ACADEMIE DE BESANÇON OLYMPIADES ACADEMIQUES DE MATHEMATIQUES 2011 ACADEMIE DE BESANÇON Durée : 4 heures Les clcultrices sont utorisées. Le sujet comprend qutre exercices indépendnts qui peuvent être trités dns l'ordre que

Plus en détail

Les troubles d apprentissage

Les troubles d apprentissage Histoire de Lynn Lynn est une enfnt de 10 ns qui ime fire du sport et psser du temps vec ses mies. C est une élève moyenne, qui obtient des B dns toutes les mtières, à prt les mthémtiques Les mthémtiques

Plus en détail

Liste de plantes à utiliser en couvert végétal court et long

Liste de plantes à utiliser en couvert végétal court et long Liste de plntes à utiliser en couvert végétl court et long Fmille Autres Nyger Composée Phcélie Hydrophyllcée Lin de Lince 0 à 1 2 à 3 Fcile, à l volée (sur une fible lrgeur) sur un lit peu profond, fin

Plus en détail

LE PUITS DOUBLE L EXEMPLE STANDARD DE LA MOLECULE D AMMONIAC I. EXERCICE PRELIMINAIRE: EFFET TUNNEL

LE PUITS DOUBLE L EXEMPLE STANDARD DE LA MOLECULE D AMMONIAC I. EXERCICE PRELIMINAIRE: EFFET TUNNEL Préceptort de Mécnique Quntique 1 ère nnée Florent Krzkl, PCT, Bureu F.3-14 LE PUITS DOUBLE L EXEMPLE STANDARD DE LA MOLECULE D AMMONIAC I. EXERCICE PRELIMINAIRE: EFFET TUNNEL I-1/ Soit une brrière de

Plus en détail

Les intégrales. f(x) dx. f(x) dx est appelée intégrale définie, c est un nombre. La variable x ne sert qu à décrire la fonction f, on a b

Les intégrales. f(x) dx. f(x) dx est appelée intégrale définie, c est un nombre. La variable x ne sert qu à décrire la fonction f, on a b Les intégrles Introduction Etnt donnée une fonction positive f définie sur un intervlle borné [, b], on veut évluer l ire comprise entre l e des bscisses, l courbe représentnt f et les verticles = et =

Plus en détail

Théorie des Langages Épisode 2 Automates finis

Théorie des Langages Épisode 2 Automates finis AFD AFN Opértions Lemme de pompge 1/ 36 Théorie des Lngges Épisode 2 Automtes finis Thoms Pietrzk Université Pul Verline Metz AFD AFN Opértions Lemme de pompge Reconnisseur Définition Configurtion Accepttion

Plus en détail

1 Projection tache Airy sur mode propre capillaire

1 Projection tache Airy sur mode propre capillaire 1 Projection tche Airy sur mode propre cpillire Dns l pproximtion prxile (petits ngles) le chmp électrique d une onde de fréquence ω polrisée rectilignement suivnt ~u x se propgent à l intérieur d un cpillire

Plus en détail

Des solutions pour l eau potable. Solutions pour le traitement de l eau potable par Severn Trent Services

Des solutions pour l eau potable. Solutions pour le traitement de l eau potable par Severn Trent Services Des solutions pour l eu potble Solutions pour le tritement de l eu potble pr Severn Trent Services Des solutions complètes pour le tritement de l eu potble Severn Trent Services, principl fournisseur de

Plus en détail

Toujours un métro d avance

Toujours un métro d avance Propreté à l RATP w C est un des plus gros budgets européens de propreté, sinon le plus gros. 365 jours pr n, 24/24 heures des centines d hommes et de femmes ssurent l propreté du réseu de trnsport prisien.

Plus en détail

COMPARAISON DE FONCTIONS

COMPARAISON DE FONCTIONS Lurent Grcin MPSI Lycée Jen-Bptiste Corot COMPARAISON DE FONCTIONS 1 Notion de voisinge Définition 1.1 Voisinge Soit R = R {± }. On ppelle voisinge de une prtie de R contennt un intervlle de l forme :

Plus en détail

Notice d instructions originales 11/2010. à conserver pour une utilisation ultérieure. Bac de rangement. Réf. 583010000. Les techniciens du coffrage

Notice d instructions originales 11/2010. à conserver pour une utilisation ultérieure. Bac de rangement. Réf. 583010000. Les techniciens du coffrage 11/2010 Notice d instructions originles 999281403 fr à conserver pour une utilistion ultérieure c de rngement Réf. 583010000 escription du produit escription e c de rngement ok est un ccessoire de levge

Plus en détail

Le manuel d utilisation du jeu Rody & Mastico II

Le manuel d utilisation du jeu Rody & Mastico II Le mnuel d utilistion du jeu Rody & Mstico II Mnuel rélisé pr : Fredo_L Site web : http://www.lnkhor.net E-mil : fred@lnkhor.net Remrque : les erreurs du mnuel d origine ont volontirement étient reproduites

Plus en détail

Manuel d instructions du KIT de mise à niveau I

Manuel d instructions du KIT de mise à niveau I Mnuel d instructions du KIT de mise à niveu I TABLE DES MATIÈRES AVANT DE COMMENCER... 2 NOUVELLES FONCTIONNALITÉS... 2 UTILISATION DE LA TABLETTE À STYLET... 3 À propos de l tblette à stylet... 3 Utilistion

Plus en détail

Vélos électriques SX TX i-flow i-step

Vélos électriques SX TX i-flow i-step Vélos électriques SX TX i-flow i-step Mobilité douce Mieux vivre, c est d bord mieux se déplcer, sns pollution, sns encombrement, sns stress et en toute liberté. Mise u point dns cet esprit d écomobilité,

Plus en détail

Prospection électrique. Guy Marquis, EOST Strasbourg

Prospection électrique. Guy Marquis, EOST Strasbourg Prospection électrique Guy Mrquis, EOST Strsbourg Le 9 Avril 005 Chpitre Bses physiques L prospection électrique est l une des plus nciennes méthodes de prospection géophysique. S mise en oeuvre est reltivement

Plus en détail

P hotographies aériennes. Photographies aériennes actuelles. La BD ORTHO de l IGN. Les photographies «satellitales»

P hotographies aériennes. Photographies aériennes actuelles. La BD ORTHO de l IGN. Les photographies «satellitales» P hotogrphies ériennes Pr rpport ux crtes, les photogrphies ériennes pportent deux vntges mjeurs : leur mise à jour est eucoup plus fréquente ; leur possiilité d nlyse est ien supérieure : on distingue

Plus en détail

Théorie des Langages Formels Chapitre 5 : Automates minimaux

Théorie des Langages Formels Chapitre 5 : Automates minimaux 1/29 Théorie des Lngges Formels Chpitre 5 : Automtes minimux Florence Levé Florence.Leve@u-picrdie.fr Année 2014-2015 2/29 Introduction Les lgorithmes vus précédemment peuvent mener à des utomtes reltivement

Plus en détail

(surface d'un cercle : S = pd2 4 )

(surface d'un cercle : S = pd2 4 ) Les cordes sont de dimètres vribles. Si on les remplce pr deux cordes de même dimètre, le dimètre moyen, le résultt devrit être le même. Ici le résultt, c est sns doute l résistnce qui est proportionnelle

Plus en détail

Ce rêve est devenu réalité!

Ce rêve est devenu réalité! Vous venez trouver une règle mise en ligne pr un collectionneur, puis 998, prtge s collection jeux société et s pssion sur Internet. Imginez puissiez ccér, jour et nuit, à cette collection, puissiez ouvrir

Plus en détail

Examen Final Corrigé rédigé par Paul Brunet et Laure Gonnord

Examen Final Corrigé rédigé par Paul Brunet et Laure Gonnord Mster Info - 2014-2015 MIF15 Complexité et Clculbilité Exmen Finl Corrigé rédigé pr Pul Brunet et Lure Gonnord Durée 1H30 Notes de cours et de TD utorisées. Livres et ppreils électroniques interdits. Le

Plus en détail

Quantification et échantillonnage

Quantification et échantillonnage numérique à l et échntillonnge Signl physique (onde lumineuse, onde sonore) : vrition d une grndeur physique (éclirement, pression) en temps et/ou espce Sénce 4 et échntillonnge Contrintes de l représenttion

Plus en détail

CARACTÉRISTIQUES MÉTHODES DE RÉPARATION

CARACTÉRISTIQUES MÉTHODES DE RÉPARATION CARACTÉRISTIQUES Générlités - Trin vnt de type pseudo McPherson vec ressorts hélicoïdux et mortisseurs hydruliques. Brre ntidévers - Dimètre de l rre ntidévers (mm)... Couples de serrge (en dn.m) - Ecrou

Plus en détail

Une marque de commerce enregistrée utilisée sous licence par Groupe restaurants Imvescor Inc.

Une marque de commerce enregistrée utilisée sous licence par Groupe restaurants Imvescor Inc. Normes grphiques Pour récupérer les logos officiels et utres documents pertinents, prière de vous référer u site sécurisé destiné ux frnchisés, www.mikes.c/extrnetmikes. Renseignements Dnielle Myrnd Déprtement

Plus en détail

TP 10 : Lois de Kepler

TP 10 : Lois de Kepler TP 10 : Lois de Kepler Objectifs : - Estimer l msse de Jupiter à prtir de l troisième loi de Kepler. - Utiliser Stellrium, un simulteur de plnétrium «photo-réel». Compétences trvillées : - Démontrer que,

Plus en détail

Convention européenne sur la responsabilité civile en cas de dommages causés par des véhicules automoteurs

Convention européenne sur la responsabilité civile en cas de dommages causés par des véhicules automoteurs Série des trités européens - n 79 Convention européenne sur l responsilité civile en cs de dommges cusés pr des véhicules utomoteurs Strsourg, 14.V.1973 Prémule Les Etts memres du Conseil de l'europe,

Plus en détail

StyleView Scanner Shelf

StyleView Scanner Shelf StyleView Scnner Shelf User's Guide Poids mx. : 2 ls ( kg) Chriot SV et unité frontle Option - Chriots LCD Option 2 - Chriots pour ordinteurs portles 3 Option 3 - Ril du mur 6 Option 4 - Arrière du chriot

Plus en détail

Outils de calcul pour la 3 ème

Outils de calcul pour la 3 ème Chpitre I Outils de clcul pour l Ce que nous connissons déjà :! Opértions sur les décimux, les reltifs et les quotients. Puissnces de dix. Nottions scientifiques. Clcul littérl simple. Objectifs de ce

Plus en détail

Travaux Dirigés de Langages & XML - TD 2

Travaux Dirigés de Langages & XML - TD 2 TD Lngges - XML Exercices Corrigés TD 2 Trvux Dirigés de Lngges & XML - TD 2 Automtes deterministes Exercice Dns chcun des cs suivnts, donner un utomte déterministe reconnissnt le lngge sur l lphet {,

Plus en détail

Assemblages angulaires de plans de travail de cuisine d'une largeur de 60 cm

Assemblages angulaires de plans de travail de cuisine d'une largeur de 60 cm N 529 Assemlges ngulires de plns de trvil de cuisine d'une lrgeur de 60 cm A Description Le grit de frisge APS 900 et une défonceuse Festool, p. ex. l défonceuse OF 1400, permettent de réliser rpidement

Plus en détail

METHADOSE MC Dépendance aux opiacés

METHADOSE MC Dépendance aux opiacés METHADOSE MC Dépendnce ux opicés OCTOBRE 2013 Mrque de commerce : Methdose Dénomintion commune : Méthdone (chlorhydrte de) Fbricnt : Mllinckro Forme : Solution Orle Teneur : Ajout ux listes de médicments

Plus en détail

Dynamique des systèmes et automates à états

Dynamique des systèmes et automates à états Chpitre 8 Dynmique des systèmes et utomtes à étts L modélistion sttique s intéresse à ce qu il y dns le système, à s structure, etc. L modélistion de l dynmique trite de l évolution du système dns le temps.

Plus en détail

Strasbourg, 12 novembre 2013 (projet) T-CY (2013) 26. Comité de la Convention Cybercriminalité (T-CY)

Strasbourg, 12 novembre 2013 (projet) T-CY (2013) 26. Comité de la Convention Cybercriminalité (T-CY) www.coe.int/tcy Strsourg, 12 novemre 2013 (projet) T-CY (2013) 26 Comité de l Convention Cyercriminlité (T-CY) Note d orienttion n 8 du T-CY Otention, dns le cdre d une enquête pénle, de données reltives

Plus en détail

Le football et ses trajectoires

Le football et ses trajectoires Le footll et ses trjectoires Guillume Dupeux (guillume.dupeux@espci.fr), Croline Cohen, Anne Le Goff, Dvid Quéré et Christophe Clnet (clnet@ldhyx.polytechnique.fr) LdHyX, MR CNRS 7646, École polytechnique,

Plus en détail

Portes coupe feu EI 2 30 pour tout type de construction

Portes coupe feu EI 2 30 pour tout type de construction L nouvelle génértion de portes coupe feu élégntes Portes coupe feu EI 30 pour tout type de construction L nouvelle génértion de portes métlliques NovoPort Premio devient l référence dns l protection incendie

Plus en détail

Notion de qualité de l énergie

Notion de qualité de l énergie BULLEIN DE L UNION DES PHYSICIENS 509 Notion de qulité de l énergie pr Pul ROUX et JenRobert SEIGNE Lycée Clude Furiel 42022 SintÉtienne Cedex RÉSUMÉ L conservtion de l énergie est insuffisnte pour ustifier

Plus en détail

Lycée Faidherbe, Lille MP1 Cours d informatique 2013 2014. Automates

Lycée Faidherbe, Lille MP1 Cours d informatique 2013 2014. Automates Lycée Fidhere, Lille MP Cours d informtique 203 204 Automtes I Déterministes........................... 2 Définitions 2 Exemple 2 Action des mots 3 Lngge reconnu 3 II Incomplets.............................

Plus en détail

Fiche élève : à compléter pendant la visite de l expo. B. Moitessier CORRIGE

Fiche élève : à compléter pendant la visite de l expo. B. Moitessier CORRIGE Musée Mritime de L Rochelle Fiche élève : à compléter pendnt l visite de l expo. B. Moitessier CORRIGE I : son enfnce 1 - Quel est ce nvigteur célère? Bernrd Moitessier. 2 - Sur l crte ci-contre souligne

Plus en détail

= L.a DVD 2.D et l = L.a BR. l DVD 2.D. .l BR. = 4,8 3,0 405 = 6,5 102 nm. 1 = 3,5.10 4 m 1 ; = 2,0.10 2 rad) 2.D L BR = L DVD. l BR 2.D.

= L.a DVD 2.D et l = L.a BR. l DVD 2.D. .l BR. = 4,8 3,0 405 = 6,5 102 nm. 1 = 3,5.10 4 m 1 ; = 2,0.10 2 rad) 2.D L BR = L DVD. l BR 2.D. Corretion exerie. Évolution des idées sur l lumière.. es ondes méniques néessitent un milieu mtériel (solide, liquide ou gz) pour se propger tndis que les ondes lumineuses peuvent se propger en l bsene

Plus en détail

Scooters électriques e-mo e-mo+

Scooters électriques e-mo e-mo+ Scooters électriques e-mo e-mo+ Fites le plein d économies Mîtriser l prt de son budget conscrée u trnsport, c est dire dieu ux fluctutions du prix des hydrocrbures et ux coûts d entretien, c est choisir

Plus en détail

Apprentissage. Fiche «technique» n 3 (Chevalet, cas n 5) Révision

Apprentissage. Fiche «technique» n 3 (Chevalet, cas n 5) Révision Sénce 1 Viser Révision Nént Apprentissge CAC Fiches «pprentissge» n 1, 2 et 3 Fiche «technique» n 1 Fiche «technique» n 3 (chevlet, cs 5) Entrînement CTD DFA Pges 15 à 19 «Billrd de ronze» : fig. 1 à 3

Plus en détail

Notice d utilisation Déchaumeur à dents et à disques combinés SG 3002 / SG 4002 / SG 4003-2 SG 5003-2 / SG 6003-2

Notice d utilisation Déchaumeur à dents et à disques combinés SG 3002 / SG 4002 / SG 4003-2 SG 5003-2 / SG 6003-2 Notice d utilistion Déchumeur à dents et à disques combinés AMAZONE BBG 3HJDVXV SG 3002 / SG 4002 / SG 4003-2 SG 5003-2 / SG 6003-2 MG 682 DB 3060.1 (F) 04.03 Printed in Germny F Avnt l mise en service,

Plus en détail

Acceptation (d une libéralité)

Acceptation (d une libéralité) A Accepttion (d une libérlité) L ccepttion d une libérlité est un cte très importnt, sns lequel, il n y ps libérlité, que l on soit en présence d un trnsfert entre vifs ou à cuse de mort. I. L rt. 932

Plus en détail

5 RANDONNEURS FONT LEUR CINÉMA. Comparatif. Dossier

5 RANDONNEURS FONT LEUR CINÉMA. Comparatif. Dossier Texte Eric Vibrt. Photos Lurent Chrpentier. Illustrtions Frnçois Chevlier. Comprtif Dossier 5 RANDONNEURS FONT LEUR CINÉMA Cinq rndonneurs côtiers se sont retrouvés à Bréht u solstice de printemps. Cbotins

Plus en détail

CHARTE CLIENTS TCL 2014/2016 PONCTUALITÉ INFORMATION ACCUEIL CONFORT/ PROPRETÉ ACCESSIBILITÉ RESPECT DE L ENVIRONNEMENT PARTOUT, POUR TOUS, IL Y A TCL

CHARTE CLIENTS TCL 2014/2016 PONCTUALITÉ INFORMATION ACCUEIL CONFORT/ PROPRETÉ ACCESSIBILITÉ RESPECT DE L ENVIRONNEMENT PARTOUT, POUR TOUS, IL Y A TCL CHARTE CLIENTS TCL 2014/2016 PONCTUALITÉ INFORMATION ACCUEIL CONFORT/ PROPRETÉ ACCESSIBILITÉ RESPECT DE L ENVIRONNEMENT PARTOUT, POUR TOUS, IL Y A TCL LA CHARTE CLIENT, LA SOMME DE NOS ENGAGEMENTS Mdme,

Plus en détail

uanacia pour le trimestre terminé le 31 décembre 2013

uanacia pour le trimestre terminé le 31 décembre 2013 * I1 # Office ntionl Ntionl Energy Bord Rpport finncier trimestriel Compte rendu soulignnt les résultts, les risques et les chngements importnts qunt u fonctionnement, u personnel et ux progrmmes Introduction

Plus en détail

Chapitre 5 DISPOSITIONS RELATIVES à L'AMÉNAGEMENT ET à L'UTILISATION DES ESPACES EXTÉRIEURS

Chapitre 5 DISPOSITIONS RELATIVES à L'AMÉNAGEMENT ET à L'UTILISATION DES ESPACES EXTÉRIEURS Tle des mtières 5.10 Pisines et sps...1 ) Distnes minimles...1 ) Terrsse entournt une pisine...2 ) Appreils méniques pour pisine (le filtre, l pompe, l thermopompe, et.)...3 d) Clôture utour d une pisine...3

Plus en détail

Savoir-faire expérimentaux.

Savoir-faire expérimentaux. LYCEE LOUIS DE CORMONTAIGNE. 12 Plce Cormontigne BP 70624. 57010 METZ Cedex 1 Tél.: 03 87 31 85 31 Fx : 03 87 31 85 36 Sciences Appliquées. Svoir-fire expérimentux.. Référentiel.. :. S5 Sciences. Appliquées......

Plus en détail

Programme d identification visuelle de la Ville de Québec. Guide sommaire des normes graphiques

Programme d identification visuelle de la Ville de Québec. Guide sommaire des normes graphiques Progrmme d identifiction visuelle de l Ville de Québec Guide sommire des normes grphiques Progrmme d identifiction visuelle L Ville de Québec s est dotée d un progrmme d identifiction visuelle cohérent,

Plus en détail

Copyright Plantyn. fête surprise! JE SAIS

Copyright Plantyn. fête surprise! JE SAIS Dossier 4 fête surprise! JE SAIS prler de mon nniversire vec mes mis comprendre un vidéoblog sur les fêtes d nniversire souhiter quelque chose à quelqu un / féliciter quelqu un écrire et envoyer une crte

Plus en détail

A Identification de l acheteur

A Identification de l acheteur MISE A JOUR OCTOBRE 2008 MARCHéS PUBLICS/ACCORDS-CADRES D é c l r t i o n d u c n d i d T En cs de cndidtures groupées, remplir une déclrtion de cndidture pr membre du groupement. Tous les documents constitunt

Plus en détail

I. Que sont les partitions?

I. Que sont les partitions? Cours de mthémtiques frfelues LES FRACTIONS CASSÉES Prémule Voici un cours de mthémtiques qui n ur jmis s plce dns une slle de clsse un utre jour que le er vril. Son sujet : les frctions cssées, ou prtitions,

Plus en détail

Dribble L. . Les joueurs assis se déplacent comme des crabes et étirent une jambe pour botter le ballon loir

Dribble L. . Les joueurs assis se déplacent comme des crabes et étirent une jambe pour botter le ballon loir Dribble L Échuffement. 8 joueurs ssis; 8 joueurs dribblent (courent vec le bllon).. Les dribbleurs se déplcent utour des joueurs ssis en grdnt toujours un contrôle serré dr bllon.. Les joueurs ssis se

Plus en détail

S il ne peut être déterminé en raison d'excavations et de remblais antérieurs, la référence est le terrain naturel environnant.

S il ne peut être déterminé en raison d'excavations et de remblais antérieurs, la référence est le terrain naturel environnant. Annexe A MESSAGE TYPE 8. COMMENTAIRES DES DEFINITIONS DE L ANNEXE NOTIONS ET METHODES DE MESURE 1. TERRAIN DE RÉFÉRENCE 1.1 Terrin de référence Le terrin de référence équivut u terrin nturel. S il ne peut

Plus en détail

Machine à coudre informatisée Manuel d'instructions

Machine à coudre informatisée Manuel d'instructions APPRENEZ À CONNAÎTRE VOTRE MACHINE À COUDRE NOTIONS ÉLÉMENTAIRES DE COUTURE POINTS DE COUTURE COURANTS ANNEXE Mchine à coudre informtisée Mnuel d'instructions INSTRUCTIONS DE SÉCURITÉ IMPORTANTES Lorsque

Plus en détail

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Université Joseph Fourier UE MAT 127 Mthémtiques nnée 2009-2010 Chpitre 2 Le prolème de l unicité des solutions 1 Le prolème et quelques réponses : 1.1 Un exemple Montrer que l éqution différentielle :

Plus en détail

Stage olympique de Cachan Géométrie

Stage olympique de Cachan Géométrie Stge olympique de chn Géométrie Exercices du vendredi 20 février 2015 1 Quelques définitions et résultts utiles éfinition (Nottions) Soit un tringle non plt. On utiliser usuellement les nottions suivntes

Plus en détail

Pour le SNU, cet accord acte des points importants car il maintient : LA SOLIDARITE ENTRE LES REVENUS

Pour le SNU, cet accord acte des points importants car il maintient : LA SOLIDARITE ENTRE LES REVENUS Mutuelle : Le SNU signtire de l ccord Le SNU vient de décider de signer le nouvel ccord sur l mutuelle d étblissement de Pôle emploi. Cet ccord qui concerne tous les personnels de Pole Emploi révise l

Plus en détail

Zéros des fonctions. 1. La dichotomie. Exo7. 1.1. Principe de la dichotomie

Zéros des fonctions. 1. La dichotomie. Exo7. 1.1. Principe de la dichotomie Exo7 Zéros des fonctions Vidéo prtie 1. L dichotomie Vidéo prtie. L méthode de l sécnte Vidéo prtie 3. L méthode de Newton Dns ce chpitre nous llons ppliquer toutes les notions précédentes sur les suites

Plus en détail

Formation et Analyse d'images. Stéreo et la Géometrie Epipolaire

Formation et Analyse d'images. Stéreo et la Géometrie Epipolaire Formtion et Anlyse d'imges Jmes L. Crowley ENSIMAG 3 Premier Bimestre 2002/2003 Sénce 7 21 novmre 2002 Stéreo et l Géometrie Epipolire Pln de l Sénce: L Vision Stéréoscopique...2 Les Techniques d'appriement...2

Plus en détail

CLIDI - SYSTÈME DE GOULOTTES D APPAREILLAGE. Fiche technique. *Des solutions polymères à l infini.

CLIDI - SYSTÈME DE GOULOTTES D APPAREILLAGE. Fiche technique. *Des solutions polymères à l infini. CLIDI - SYSTÈME DE GOULOTTES D APPAREILLAGE Fiche technique *Des solutions polymères à l infini. SOMMAIRE 1 Présenttion 3 1.1 Description 3 1.2 Vue d ensemble du système CLIDI 3 2 Références du système

Plus en détail

Electromagne tisme 2 : Induction

Electromagne tisme 2 : Induction Electromgne tisme : Induction Induction de Neumnn Eercice 1 : Clcul d une force électromotrice induite n dispose d'un cdre crré fie de côté comportnt N spires d'un fil conducteur d'etrémités A et C dns

Plus en détail

GUIDE DE POSE_Fib-Air 9/11/04 11:10 Page 1

GUIDE DE POSE_Fib-Air 9/11/04 11:10 Page 1 GUIDE DE POSE_Fi-Air 9/11/04 11:10 Pge 1 GUIDE DE POSE_Fi-Air 9/11/04 11:10 Pge 2 SOMMAIRE A/ PRÉSENTATION Rélistion de conduits utoportnts pré-isolés à prtir de pnneux de l gmme Fi-Air. A/ PRÉSENTATION

Plus en détail

Production des rayons X en imagerie par projection et en scanographie

Production des rayons X en imagerie par projection et en scanographie 5-050--0 Production des ryons X en imgerie pr projection et en scnogrphie D. Régent, D. Mndry, V. Croise-Lurent,. Oliver, F. Jusset, V. Lombrd Le tube rdiogène reste le fcteur limitnt dns les techniques

Plus en détail

Formation et Analyse d'images. La Vision Stéréoscopique

Formation et Analyse d'images. La Vision Stéréoscopique Formtion et Anlyse d'imges Jmes L. Crowley ENSIMAG 3 Premier Bimestre 2007/2008 Sénce 11 21 décemre 2007 Pln de l Sénce : L Vision Stéréoscopique L Vision Stéréoscopique...2 Les Techniques d'appriement...2

Plus en détail

POUSSETTE CANNE RIAD AVERTISSEMENT : CE SIEGE NE CONVIENT PAS A DES ENFANTS DE MOINS DE 6 MOIS. P.1 N O T I C E. Conforme aux exigences de sécurité

POUSSETTE CANNE RIAD AVERTISSEMENT : CE SIEGE NE CONVIENT PAS A DES ENFANTS DE MOINS DE 6 MOIS. P.1 N O T I C E. Conforme aux exigences de sécurité Conforme ux exigences de sécurité Cnopy vec visière Grde corps movible Boucles en forme de «D» Roues vnt pivotntes vec blocge directionnel POUSSETTE CANNE RIAD Indice 02/02.10.13 Hrnis 5 points vec protecteurs

Plus en détail

1. Contribution au raccordement

1. Contribution au raccordement TARIFS 215 CHAUFFAGE A DISTANCE CONTRIBUTIONS AU RACCORDEMENT 1. Contribution u rccordement 1.1 L contribution u rccordement est clculée en fonction des kw th souscrits dns le cdre des puissnces normlisées.

Plus en détail

LE RESEAU RECIPROQUE solution

LE RESEAU RECIPROQUE solution LE RESEU RECIPROQUE solution L pge 85 de votre poly de physique est conscrée à l définition du réseu réciproque, un concept initilement introduit pr J.W. Gibbs (189-190). Ce concept, plutôt bstrit, est

Plus en détail

Les consultations et visites des médecins généralistes

Les consultations et visites des médecins généralistes L enquête de l Drees rélisée en 2002 uprès des médecins générlistes libérux porte sur le contenu et l issue de leurs consulttions et visites, u regrd de leurs crctéristiques et de celles de leurs ptients.

Plus en détail

Chapitre 9. Lésions inflammatoires du col de l'utérus

Chapitre 9. Lésions inflammatoires du col de l'utérus Chpitre 9 Lésions inflmmtoires du col de l'utérus L présence de lésions inflmmtoires sur les muqueuses vginles et cervicles se trduit pr des pertes vginles bondntes, blnches, grises ou june verdâtre, inodores

Plus en détail

clés de Les l'apprentissage

clés de Les l'apprentissage Réseu des centres publics de formtion professionnelle et pr pprentissge du Ministère de l Agriculture en Midi-Pyrénées clés de l'apprentissge Les c+5 B u du CAP L'Employeur L pprentissge constitue un excellent

Plus en détail

Préparation à l'examen écrit de maturité Mathématiques 2013

Préparation à l'examen écrit de maturité Mathématiques 2013 Wechter Loïc Mturité 2013 Mthémtiques Cours de M. Flcoz 2013 Préprtion à l'exmen écrit de mturité Mthémtiques 2013 1.Primitives et intégrles 1.1Primitives (CRM pp.77-80) Une primitive pourrit se définir

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION MARINE CHRONOGRAPHE AUTOMATIQUE

MANUEL D UTILISATION MARINE CHRONOGRAPHE AUTOMATIQUE MANUEL D UTILISATION MARINE CHRONOGRAPHE AUTOMATIQUE MODE D EMPLOI DE VOTRE MARINE CHRONOGRAPHE AUTOMATIQUE L.LEROY Le modèle chronogrphe utomtique de l ligne Mrine est inspiré des fmeux chronomètres de

Plus en détail

Berceau de stockage Doka

Berceau de stockage Doka 11/2010 Notie d instrutions originles 999281803 fr à onserver pour une utilistion ultérieure ereu de stokge ok es tehniiens du offrge Notie d instrutions originles ereu de stokge ok esription du produit

Plus en détail

Apprentissage Par Projet de la Programmation avec Python Corrigé du TP5

Apprentissage Par Projet de la Programmation avec Python Corrigé du TP5 IGI-8 ESIEE Pris 5-6 Apprentissge Pr Projet de l Progrmmtion vec Python Corrigé du TP5 Jen-Clude GEORGES Listes, tuple et fichiers Les listes et les tuples sont des collections de données dont les données

Plus en détail

Théorie de langages, TD3

Théorie de langages, TD3 Théorie de lngges, TD3 Octoer 6, 25 Automtes finis. Definitions Un utomte fini déterministe (DFA deterministic finite utomton) est une mchine de clcul A qui peut être définie pr les cinq éléments suivnts.

Plus en détail

> LUNA 160 / LUNA 195 / MARTE 210 N / TITAN 250

> LUNA 160 / LUNA 195 / MARTE 210 N / TITAN 250 Postes à souder, onduleurs Gmme telier Grntie 3 ANS > LUNA 160 / LUNA 195 / MARTE 210 N / TITAN 250 Postes à souder Friction européne Protection thermique à rérmemt utomtique vec témoin Refroidissemt pr

Plus en détail

Turbine hydraulique Girard simplifiée pour faibles et très faibles puissances

Turbine hydraulique Girard simplifiée pour faibles et très faibles puissances Turbine hydrulique Girrd simplifiée pour fibles et très fibles puissnces Prof. Ing. Zoltàn Hosszuréty, DrSc. Professeur à l'université technique de Kosice Les sites hydruliques disposnt de fibles débits

Plus en détail

Cheminement de câbles tehalit

Cheminement de câbles tehalit Cheminement de câbles tehlit Systèmes de cnux d instlltion Systèmes de cnux d llège tehlit.brn, PVC tehlit.brhn, sns hlogène tehlit.bra, luminium tehlit.brs, en tôle d cier tehlit.br, PVC tehlit.brh, sns

Plus en détail

Recherche des paramètres de préréglage en injection. 1 COURS SUR LA RECHERCHE DES PARAMETRES POUR LE CHOIX ET LE PREREGLAGE DES PRESSES A INJECTER

Recherche des paramètres de préréglage en injection. 1 COURS SUR LA RECHERCHE DES PARAMETRES POUR LE CHOIX ET LE PREREGLAGE DES PRESSES A INJECTER Recherche des prmètres de préréglge en injection. 1 COURS SUR LA RECHERCHE DES PARAMETRES POUR LE CHOIX ET LE PREREGLAGE DES PRESSES A INJECTER Appliction et utilistion des préréglges : Les données de

Plus en détail

UISSANT VECTEUR DE L ÉCONOMIE ÉTROPOLITAINE

UISSANT VECTEUR DE L ÉCONOMIE ÉTROPOLITAINE Promotion Novembre 2014 CE CAHIER EST UNE INITIATIVE DE LA CHAMBRE DE COMMERCE DU MONTRÉAL MÉTROPOLITAIN ET DE CARGOM. INDUSTRIE DU TRANSPORT ET DE LA LOGISTIQUE : UISSANT VECTEUR DE L ÉCONOMIE ÉTROPOLITAINE

Plus en détail

2013, ce sont tous les bâtiments à usage d habitation qui devront respecter la RT 2012 et donc épouser

2013, ce sont tous les bâtiments à usage d habitation qui devront respecter la RT 2012 et donc épouser béton Guide de l conception P. 6 Point de vue du bureu d études thermiques P. 8 Exigences spécifiques P. 9 BBC + et Bepos P. 9 Détils de l mise en œuvre Rbt Ventiltion nturelle P. 2 Regrd de l rchitecte

Plus en détail

Article. «Certaines caractéristiques du logement au Canada» Denis Germain. L'Actualité économique, vol. 36, n 3, 1960, p. 467-486.

Article. «Certaines caractéristiques du logement au Canada» Denis Germain. L'Actualité économique, vol. 36, n 3, 1960, p. 467-486. Article «Certines crctéristiques du logement u Cnd» Denis Germin L'Actulité économique, vol. 36, n 3, 1960, p. 467-46. Pour citer cet rticle, utiliser l'informtion suivnte : URI: http://id.erudit.org/iderudit/1001551r

Plus en détail

Lorsqu un mobile se déplace avec une vitesse constante v, on dit que son mouvement est uniforme. (Attention aux unités!)

Lorsqu un mobile se déplace avec une vitesse constante v, on dit que son mouvement est uniforme. (Attention aux unités!) Mouvemen uniforme (gleichmäβige Bewegung) 1 Définiion Lorsqu un mobile se déplce vec une viesse consne v, on di que son mouvemen es uniforme. Exemple: ) Cyclise rouln vec une viesse consne de 5 km/h. b)

Plus en détail

Marc Chemillier Master M2 Atiam (Ircam), 2011-2012

Marc Chemillier Master M2 Atiam (Ircam), 2011-2012 MMIM Modèles mthémtiques en informtique musicle Mrc Chemillier Mster M2 Atim (Ircm), 2011-2012 Notions théoriques sur les lngges formels - Définitions générles o Mots, lngges o Monoïdes - Notion d utomte

Plus en détail

Fonctions : variations et extremums. Fonctions affines

Fonctions : variations et extremums. Fonctions affines Fonctions : vritions et extremums. Fonctions ffines Clsse de seconde I. Sens de vrition d'une fonction... 1) Fonctions croissntes... ) Fonctions décroissntes... II. Tbleu de vritions...3 III. Mximum, minimum...3

Plus en détail

Lasers multicolores pour le diagnostic cellulaire

Lasers multicolores pour le diagnostic cellulaire Lsers multicolores pour le dignostic cellulire Nelly RONGEAT et Philippe NERIN Hori Medicl Vincent COUDERC et Philippe LEPROUX XLIM Guillume HUSS Leukos nelly.ronget@hori.com Le dignostic cellulire est

Plus en détail

Transformations géodésiques en France Métropolitaine

Transformations géodésiques en France Métropolitaine Trnsformtions géodésiques en Frnce Métropolitine 1 Processus de chngement de système... 1.1 Définitions... 1. Similitude 3D à 7 prmètres... 1.3 Modèle «à 7 prmètres»... 3 1.4 Coordonnées géogrphiques (,,h)

Plus en détail

Lancement d u site Internet

Lancement d u site Internet Lncement d u site Internet d u S M E T O M - G E E O D E www.smetom-geeode.fr Votre contct presse Erwn GUILLERON, chrgé de communiction SMETOM-GEEODE - 14 rue l Mirie - 77160 Poigny Tél : 01.64.00.26.45

Plus en détail

Chapitre I Introduction aux problèmes variationnels

Chapitre I Introduction aux problèmes variationnels Chpitre I Introduction ux problèmes vritionnels I.1. Introduction. Le clcul des vritions concerne l recherche d extrems (minimums ou mximums), et peut être considéré comme une brnche de l optimistion.

Plus en détail

Fiabilité, sécurité et enfichage intégral éprouvés. Tous les connecteurs sont équipés de dispositifs de verrouillage antiarrachement.

Fiabilité, sécurité et enfichage intégral éprouvés. Tous les connecteurs sont équipés de dispositifs de verrouillage antiarrachement. Fibilité, sécurité et enfichge intégrl éprouvés Tous les connecteurs sont équipés de dispositifs de verrouillge ntirrchement. 100% stekerbr Qu est-ce qu une instlltion 100 % enfichble? Mtériel fourni en

Plus en détail