MÉMOIRE. Présenté à la Ville de Québec Dans le cadre de la consultation sur l avenir du transport en commun

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MÉMOIRE. Présenté à la Ville de Québec Dans le cadre de la consultation sur l avenir du transport en commun"

Transcription

1 Comité des citoyens et citoyennes du quartier Saint-Sauveur 301, rue Carillon, Québec, Qc G1K 5B3, Tél.: courriel: MÉMOIRE Présenté à la Ville de Québec Dans le cadre de la consultation sur l avenir du transport en commun Février 2004

2 Préambule Pour un réseau amélioré et durable mais à quel prix pour les utilisateurs? Le Comité des citoyens et des citoyennes du quartier Saint-Sauveur désire, par le présent document, faire connaître son opinion quant à l avenir du transport en commun à Québec. De cette façon, nous sommes fiers de participer entre citoyens et citoyennes interpellés par ce sujet soulevant des passions, certains y voyant un avenir prometteur avec une perspective de développement durable; d autres: qu un éternel trou noir financier ne servant qu à une mince tranche de la population. Par le passé, le Comité des citoyens et des citoyennes du quartier Saint-Sauveur a travaillé sporadiquement sur le dossier du transport en commun. Les rues du quartier ont vu passer différents parcours, certains disparaître, d autres bonifier, alors que d autres ont donné du fil à retordre aux utilisateurs car leur trajet ou horaire étaient modifiés, suscitant ainsi plus de mécontentement chez les usagers qu'une meilleure efficience dans le service donné. À certains moments, le Comité avait à intervenir. Comme il s agit d un épineux dossier, nous devions intervenir de façon diplomate en sachant que l une ou l autre de nos décisions ne plairaient pas à certains citoyens du quartier. Dans le présent mémoire, nous répondrons aux trois questions présentées dans la brochure explicative. Nous questionnerons les propositions retenues par la Ville de Québec, de manière à envisager des solutions, voire des bonifications afin de rendre ce service essentiel plus accessible. 2

3 Est-il souhaitable de développer davantage le transport en commun à Québec? Que ce soit pour des raisons écologiques, soit diminuer les gaz à effet de serre, des raisons économiques, soit la construction et la rénovation d autoroutes, et ça coûte cher, ou tout simplement des raisons pratiques, nommons ici la congestion des axes routiers, il est très évident qu il est souhaitable de développer davantage le transport en commun à Québec. La question principale ne situe pas à ce niveau. Nous nous posons plutôt des questions sur la volonté réelle de développer le transport en commun et sur la cohérence des politiques de la Ville. Les deux éléments suivants illustrent bien le problème : Les dernières données statistiques nous informent que, pour la même période de temps, celle en 1991 et 2001, la population de la Ville de Québec a augmenté de individus alors que le parc automobile a vu son nombre augmenter de voitures. Dans la brochure explicative, la Commission consultative sur le transport, la circulation et le stationnement fait état de la situation en mentionnant que «le pourcentage de déplacements motorisés par transport en commun est passé de 16% à 10%, pour cette même période, une baisse significative qui bénéficie presque exclusivement à l usage de l automobile individuelle». Nous nous demandons alors : comment peut-on vouloir améliorer le service du transport en commun, alors que la Ville de Québec prend des décisions telle celle de donner son aval pour le prolongement de l autoroute Du Vallon? Il semble contradictoire de vouloir, d un côté, rendre les gens dépendants de leur voiture, puis d un autre côté exiger un meilleur système structurant pour le transport en commun. Il semble régner, à Québec, depuis l avènement des autoroutes et des banlieues de première et de seconde couronne, une mentalité de promotion des autoroutes. Notre quartier ne se remettra jamais de cette mentalité, car la profonde entaille qu est le boulevard Charest divise le quartier en deux permettant aux travailleurs et travailleuses du centre-ville de pouvoir s extirper le plus rapidement possible de la basse ville en direction de leur résidence. Une étude comparative de plusieurs villes nord-américaines réalisé par M. Marc Boutin, relève que la Ville de Québec possède le plus grand nombre de kilomètres d autoroute par habitants, soit 20km d autoroute par habitants. La Ville de Québec, avec l appui de son Service de l environnement, désire appliquer un règlement afin de diminuer les émissions de gaz à effet de serre, mais d un autre côté, elle ne voit pas à diminuer le nombre d utilisateurs de voitures!!! Alors comment améliorer le transport en commun si, depuis près d un demi-siècle, nous privilégions la voiture et faisons la promotion des autoroutes? Le Comité des citoyens et des citoyennes du quartier Saint-Sauveur se questionne fortement quant à cette contradiction flagrante. Une récente étude 1 du Centre de recherche en aménagement et développement (CRAD) de l Université Laval vient appuyer notre questionnement en faisant ressortir les observations suivantes concernant la région de Québec : 1 Guéricolas, Pascal, le Fil des événements, extrait paru dans le Soleil du 24 janvier 2004, p. D-7 3

4 «Depuis vingt ans, le temps consacré aux déplacements pour se rendre au travail avait peu augmenté, il est relativement aisé d accéder à son lieu de travail quel que soit le lieu de sa résidence à Québec. L étude révèle aussi qu on emprunte de plus en plus sa voiture pour aller travailler puisque les femmes qui circulaient autrefois en autobus, renoncent de plus en plus à celui-ci.» Il est entendu que le Comité s inscrit dans une logique pour le développement durable des quartiers centraux, ce qui inclut le développement du transport en commun. Nous nous opposons à l augmentation du transport automobile en direction des quartiers centraux. Nous sommes par contre conscients que la Ville de Québec a un territoire pouvant accueillir des millions de gens et que la population s est étalée en banlieue, loin du centre-ville, laissant les administrateurs municipaux et provinciaux pris avec la facture des coûts de construction, du maintien et de la rénovation des infrastructures. Un virage «radical» pour le transport en commun est plus que souhaitable, c est même vital!!! Le tramway est-il la solution d avenir? Le Comité des citoyens et des citoyennes du quartier Saint-Sauveur n a pas de position de principe pour ou contre le développement d un tramway. Ce qui est essentiel selon nous, c est de mieux desservir la population par le développement de trajets qui pénètrent à l intérieur des quartiers. En développant une stratégie qui repose uniquement sur les grands axes, où passent actuellement les métrobus, le Comité considère que l on passe à côté de l essentiel. De plus, nous nous posons la question à savoir comment augmenter l affluence de population utilisant ces axes centraux si on ne dessert pas bien les quartiers comme celui de Saint- Sauveur? C est pourtant avec les personnes habitant à l intérieur des quartiers que le tramway sera alimenté! Dans cette optique, il faudrait aussi revoir la fréquence de passage des parcours tels que le 1, le 10 et le 18, par exemple, car ils sont très difficiles d accès hors des heures de pointe et parfois même carrément arrêtés la fin de semaine. Encore pire, certains secteurs, comme le quartier industriel Saint-Malo, ne sont desservis que le matin et en fin d après midi. En bref, un projet de tramway, ou tout autre projet de même envergure, ne peut être une solution d avenir que si nous l imbriquons dans un projet de révision majeure de la trame urbaine et du système de transport en commun en général. Un système léger sur rail ne peut à lui seul faire changer la mentalité «tout automobile». Tout projet d envergure doit se marier dans un projet où les autoroutes seraient transformées en boulevards urbains. Ces derniers permettraient l implantation de grandes entreprises aux abords des boulevards et inviteraient peut-être les citoyens à utiliser le transport en commun. Le président du RTC, M. Paul Shoiry, parle de ne pas «partir en guerre contre l automobile», mais comment envisageons-nous expliquer aux utilisateurs de l automobile d utiliser des grands parcs de stationnements aux abords des terminus de tramway? Comment les travailleurs du centre-ville accepteront de laisser leurs voitures dans des stationnements à aire ouverte face aux grands vents de l hiver alors qu actuellement leur voitures sont situés dans des stationnements souterrains, chauffés, du centre-ville? Nous croyons sincèrement que, pour favoriser le transport en commun, il faudra probablement partir «un peu» en guerre contre l automobile. 4

5 Qui doit assumer les coûts du transport en commun? Qui utilise le transport en commun? Voilà la question! Pour le Comité des citoyens et des citoyennes du quartier Saint-Sauveur, il est très important que, peu importe l option choisie, le financement n incombe pas uniquement aux personnes qui utilisent le transport en commun. Nous nous opposons à ce que les usagers paient toutes les améliorations apportées. Les utilisateurs du transport en commun sont dans la grande majorité les personnes sans emploi, les travailleurs et travailleuses à faible revenu, puis les personnes aux études ou âgées. La tâche d assumer les coûts pour un réseau plus structurant ne doit pas retomber sur leurs épaules. Bien avant de se déplacer, ces gens doivent penser à se loger et se nourrir. La Ville de Québec connaît une grave pénurie de logements faisant en sorte que les propriétaires ont le beau jeu d augmenter à leur guise les loyers. Ce qui fait qu en seulement trois ans, le coût des loyers a augmenté à près de 10%. Le salaire minimum et les prestations gouvernementales, ne suivant pas l inflation, font que les gens n ont pas les moyens de se payer une «passe mensuelle» d autobus. Un projet de tramway ou tout autre projet d envergure coûtera très cher. D un autre côté, l appui financier du gouvernement provincial atteignait un creux historique alors que c était le gouvernement du Parti québécois qui était au pouvoir. Comment penser que le parti actuel, et ceux à venir, dépenseront plus d argent pour le transport en commun des grandes agglomérations? Il devra y avoir un immense travail de représentation de la part des dirigeants du Réseau de transport de la Capitale ainsi que de la Ville pour convaincre les paliers supérieurs d investir des sommes dans un projet structurant. Une vaste mobilisation citoyenne devra voir le jour pour appuyer ses représentations. 5

Pour une solution intégrée de transport collectif

Pour une solution intégrée de transport collectif Projet du Quartier Bonaventure Pour une solution intégrée de transport collectif Mémoire présenté à l Office de consultation publique de Montréal sur l avant-projet de réaménagement de l autoroute Bonaventure

Plus en détail

Service de navette GO

Service de navette GO Études de cas sur le transport durable MISSISSAUGA, ONTARIO ÉTUDE DE CAS N o 12 Service de navette GO Organisation Ville de Mississauga - Transport et voirie, Mississauga Transit Statut Début en 2001,

Plus en détail

Mémoire sur le projet de Loi modifiant l organisation et la gouvernance du transport collectif dans la région métropolitaine de Montréal

Mémoire sur le projet de Loi modifiant l organisation et la gouvernance du transport collectif dans la région métropolitaine de Montréal Mémoire sur le projet de Loi modifiant l organisation et la gouvernance du transport collectif dans la région métropolitaine de Montréal Présenté à la Commission des transports et de l environnement de

Plus en détail

9-10. Aménagement urbain et finances personnelles NIVEAU

9-10. Aménagement urbain et finances personnelles NIVEAU Aménagement urbain et finances personnelles NIVEAU 9-10 Dans la présente leçon, les élèves découvriront l incidence de la croissance urbaine sur leurs finances personnelles. L étalement urbain, l utilisation

Plus en détail

Les critères de priorisation en transport au Québec

Les critères de priorisation en transport au Québec Les critères de priorisation en transport au Québec France Dompierre Forum Urba 2015 Montréal 13 décembre 2012 Plan de présentation Les pratiques actuelles La planification générale et les intervenants

Plus en détail

Arrondissement d Ahuntsic-Cartierville. Le 27 novembre 2012, de 19 h à 21 h 30 Bureau d arrondissement COMPTE RENDU

Arrondissement d Ahuntsic-Cartierville. Le 27 novembre 2012, de 19 h à 21 h 30 Bureau d arrondissement COMPTE RENDU Arrondissement d Ahuntsic-Cartierville Le 27 novembre 2012, de 19 h à 21 h 30 Bureau d arrondissement COMPTE RENDU Plus d une centaine de personnes ont pris part à la soirée Demain Montréal de l arrondissement

Plus en détail

Avant-Projet PIECE 9 : EVALUATION DE L INTERET SOCIO- ECONOMIQUE

Avant-Projet PIECE 9 : EVALUATION DE L INTERET SOCIO- ECONOMIQUE Avant-Projet PIECE 9 : EVALUATION DE L INTERET SOCIO- ECONOMIQUE PIECE 9 EVALUATION DE L INTERET SOCIO-ECONOMIQUE 1 Cadrage de l évaluation économique et sociale du projet... 269 2 Prévisions de trafic

Plus en détail

Mémoire à la CTQ pour un maintien intégral des services d autocars en Gaspésie

Mémoire à la CTQ pour un maintien intégral des services d autocars en Gaspésie Mémoire à la CTQ pour un maintien intégral des services d autocars en Gaspésie Rédaction - Yanick Desbiens, agent de communication et de gestion ainsi que Chargé de projet «Par notre PROPRE énergie» Conseil

Plus en détail

Consultation publique sur l élaboration d un programme particulier d urbanisme (PPU) pour le secteur d emplois du Plateau Est

Consultation publique sur l élaboration d un programme particulier d urbanisme (PPU) pour le secteur d emplois du Plateau Est Consultation publique sur l élaboration d un programme particulier d urbanisme (PPU) pour le secteur d emplois du Plateau Est Mémoire présenté par la Société de transport de Montréal 3 FÉVRIER 2015 TABLE

Plus en détail

Le bien-être des familles québécoises : une responsabilité collective

Le bien-être des familles québécoises : une responsabilité collective Le bien-être des familles québécoises : une responsabilité collective Mémoire présenté par les Organismes communautaires du secteur Famille : Association des haltes-garderies communautaires du Québec (AHGCQ)

Plus en détail

Pour une gestion efficace des déplacements des personnes avant, pendant et après les travaux Projet de reconstruction du complexe Turcot

Pour une gestion efficace des déplacements des personnes avant, pendant et après les travaux Projet de reconstruction du complexe Turcot GRAME Groupe de recherche appliquée en macroécologie WWW.GRAME.ORG Pour une gestion efficace des déplacements des personnes avant, pendant et après les travaux Projet de reconstruction du complexe Turcot

Plus en détail

COMBATTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE POUR UNE EUROPE DURABLE

COMBATTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE POUR UNE EUROPE DURABLE COMBATTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE POUR UNE EUROPE DURABLE Combattre le changement climatique pour une Europe durable: les socialistes luttent en faveur d un avenir équitable, propre, social et prospère

Plus en détail

3. ENJEUX DE DÉVELOPPEMENT ET ORIENTATIONS STRATÉGIQUES

3. ENJEUX DE DÉVELOPPEMENT ET ORIENTATIONS STRATÉGIQUES 3. ENJEUX DE DÉVELOPPEMENT ET ORIENTATIONS STRATÉGIQUES 3.1 Cadre d intervention Le présent plan de mobilité durable s inscrit dans une démarche beaucoup plus large, qui s est amorcée en 2012 par l adoption

Plus en détail

Porter la voix des femmes

Porter la voix des femmes Mars 2011 Aide sociale L Aide sociale en Ontario est constituée de deux programmes. Premièrement, Ontario au travail (OT), un programme de dernier recours qui vise les personnes qui n ont pas d autres

Plus en détail

Projet de réaménagement de la rue Sainte-Catherine Ouest. Mémoire. présenté dans le cadre de la démarche. Sainte-Catherine Ouest. s ouvre à vos idées

Projet de réaménagement de la rue Sainte-Catherine Ouest. Mémoire. présenté dans le cadre de la démarche. Sainte-Catherine Ouest. s ouvre à vos idées Projet de réaménagement de la rue Sainte-Catherine Ouest Mémoire présenté dans le cadre de la démarche Sainte-Catherine Ouest s ouvre à vos idées 21 octobre 2014 0 Conseil régional de l environnement de

Plus en détail

Les besoins en infrastructures du transport en commun pour la période

Les besoins en infrastructures du transport en commun pour la période Les besoins en infrastructures du transport en commun pour la période 2008 2012 Publié février 2008 ASSOCIATION CANADIENNE DU TRANSPORT URBAIN 55 RUE YORK, BUREAU 1401, TORONTO (ON) M5J 1R7 Tél: (416)

Plus en détail

Mémoire de Projet Montréal. Village Griffintown. relatif au projet. Mars 2008. www.projetmontreal.org

Mémoire de Projet Montréal. Village Griffintown. relatif au projet. Mars 2008. www.projetmontreal.org Mémoire de Projet Montréal relatif au projet Village Griffintown Mars 2008 Préambule Rien dans ce mémoire ne doit être vu ou interprété comme un blâme adressé au promoteur du projet Village Griffintown.

Plus en détail

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi Citation : V. L. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2014 TSSDGAE 22 Appel n o : GE-14-30 ENTRE : V. L. Appelant et Commission de l assurance-emploi du Canada Intimée DÉCISION DU TRIBUNAL DE

Plus en détail

IMMEUBLES A APPARTEMENTS ET COMPLEXES IMMOBILIERS ELECTRICITE PRIVE

IMMEUBLES A APPARTEMENTS ET COMPLEXES IMMOBILIERS ELECTRICITE PRIVE Traduction Le texte néerlandais est le seul faisant foi Approuvé par le Comité de secteur Nord Sibelgaz le 28.02.2012 IMMEUBLES A APPARTEMENTS ET COMPLEXES IMMOBILIERS ELECTRICITE PRIVE ARTICLE 1 GENERALITES

Plus en détail

LeSoleilSurMonOrdi.ca - Le Soleil - 17 octobre 2015 - Fini la «psychose du bac brun» http://lesoleil.newspaperdirect.com/epaper/showarticle.aspx?article=3e8277c7-d01e-45fb... Page 1 sur 2 17 octobre 2015

Plus en détail

Introduction... 3. Transport actif... 4. Transport interurbain... 5

Introduction... 3. Transport actif... 4. Transport interurbain... 5 2016 Table des matières Introduction... 3 Transport actif... 4 Transport interurbain... 5 Option Transport... 6 A) Service de covoiturage et aires de stationnement... 6 B) Samedi de prendre le bus... 7

Plus en détail

MÉMOIRE AU MINISTÈRE DU TRANSPORT

MÉMOIRE AU MINISTÈRE DU TRANSPORT MÉMOIRE AU MINISTÈRE DU TRANSPORT Dans le cadre de la consultation sur la politique québécoise de la mobilité durable LibrOTO 13 juin 2013 www.libroto.ca TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... 2 LIBROTO APPUIE

Plus en détail

POSITION DE LA CES. Livre Blanc sur les pensions : «Pour garantir les retraites : Ne se tromper ni sur les objectifs, ni sur les moyens» 1

POSITION DE LA CES. Livre Blanc sur les pensions : «Pour garantir les retraites : Ne se tromper ni sur les objectifs, ni sur les moyens» 1 POSITION DE LA CES Livre Blanc sur les pensions : «Pour garantir les retraites : Ne se tromper ni sur les objectifs, ni sur les moyens» 1 1. Le 16 février 2012 la Commission a publié son Livre Blanc sur

Plus en détail

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 L Uriopss Rhône-Alpes créée en 1948 est une association loi 1901 qui regroupe et soutient les organismes privés non lucratifs

Plus en détail

Vers une nouvelle Politique gouvernementale d éducation des adultes et de formation continue

Vers une nouvelle Politique gouvernementale d éducation des adultes et de formation continue Vers une nouvelle Politique gouvernementale d éducation des adultes et de formation continue Historique des interventions de l ICÉA en lien avec la Politique gouvernementale d éducation des adultes et

Plus en détail

ECOMM 2004 PROPOSITION D INTERVENTION. TITRE DU PAPIER : De la planification stratégique au management de la mobilité : une démarche globale.

ECOMM 2004 PROPOSITION D INTERVENTION. TITRE DU PAPIER : De la planification stratégique au management de la mobilité : une démarche globale. ECOMM 2004 PROPOSITION D INTERVENTION TITRE DU PAPIER : De la planification stratégique au management de la mobilité : une démarche globale. AUTEUR Yamina Lamrani CERTU (Centre d Etudes sur les Réseaux,

Plus en détail

COMMUNE D AVENCHES. Législature 2011-2016. Préavis municipal n 92 au Conseil communal

COMMUNE D AVENCHES. Législature 2011-2016. Préavis municipal n 92 au Conseil communal COMMUNE D AVENCHES Municipalité Législature 2011-2016 Préavis municipal n 92 au Conseil communal «Projet de rénovation du bâtiment de l Hôtel de Ville Choix des variantes» Approuvé en séance de Municipalité

Plus en détail

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Guide de rédaction Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Table des matières LA PRÉSENTATION DU PROJET 1.1. Le résumé du projet 1.2. L utilité sociale du projet 1.3. Le lien

Plus en détail

Le régime de l électricité en France Présentation du rapport de la commission présidée par Paul Champsaur daté d avril 2009

Le régime de l électricité en France Présentation du rapport de la commission présidée par Paul Champsaur daté d avril 2009 Le régime de l électricité en France Présentation du rapport de la commission présidée par Paul Champsaur daté d avril 2009 Le gouvernement a créé une commission présidée par Paul Champsaur pour faire

Plus en détail

EXTRAIT DE PROCÈS-VERBAL ASSEMBLÉE RÉGULIÈRE DU 11 JANVIER 2016

EXTRAIT DE PROCÈS-VERBAL ASSEMBLÉE RÉGULIÈRE DU 11 JANVIER 2016 EXTRAIT DE PROCÈS-VERBAL ASSEMBLÉE RÉGULIÈRE DU 11 JANVIER 2016 Extrait du procès-verbal d une assemblée régulière du conseil d administration tenue le 11 janvier 2016, à 19 h, à L École des Ursulines,

Plus en détail

Soirée d'information sur le secteur du bois de l'équerre

Soirée d'information sur le secteur du bois de l'équerre consultations citoyennes Soirée d'information sur le secteur du bois de l'équerre 2 novembre 2015 19 h à 21 h / école l'équinoxe La Ville de Laval a le plaisir de vous présenter les grandes lignes d un

Plus en détail

Synthèse de l enquête sur Aix en Bus

Synthèse de l enquête sur Aix en Bus Section PCF du Pays d Aix 28 août 2013 35 rue Granet 13 100 Aix-en-Provence pcf.aix@sfr.fr 04.42.23.30.91. Synthèse de l enquête sur Aix en Bus Table des matières Synthèse de l enquête sur Aix en Bus...

Plus en détail

LE TRANSPORT COLLECTIF : UNE FORCE ÉCONOMIQUE POUR LE CANADA

LE TRANSPORT COLLECTIF : UNE FORCE ÉCONOMIQUE POUR LE CANADA LE TRANSPORT COLLECTIF : UNE FORCE ÉCONOMIQUE POUR LE CANADA Avis présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes dans le cadre des consultations prébudgétaires du gouvernement du

Plus en détail

FORFAIT CONGRÈS ET ÉVÉNEMENT

FORFAIT CONGRÈS ET ÉVÉNEMENT FORFAIT CONGRÈS ET ÉVÉNEMENT L HÉBERGEMENT HÔTELIER DU SERVICE DES RÉSIDENCES DE L UNIVERSITÉ LAVAL Situé sur le campus de l Université Laval, à seulement 10 minutes du centre-ville de Québec, l hébergement

Plus en détail

Questions à Vincent Piron, expert international et Président du Comité PPP de la CCIFR

Questions à Vincent Piron, expert international et Président du Comité PPP de la CCIFR Questions à Vincent Piron, expert international et Président du Comité PPP de la CCIFR Question 1. Comment voyez-vous la situation actuelle du marché des PPP en Russie en ce moment? Réponse. Il faut définir

Plus en détail

2 septembre 2015. Dans ce numéro INFO-PARENTS 01

2 septembre 2015. Dans ce numéro INFO-PARENTS 01 2 septembre 2015 École primaire Jules-Émond 1065, avenue de la Montagne Est Téléphone : 418 686-4040 poste 4024 Courriel : ecole.julesemond@cscapitale.qc.ca École primaire Amédée-Boutin 3330, route de

Plus en détail

Le Plan de mobilité durable de la MRC de Roussillon

Le Plan de mobilité durable de la MRC de Roussillon Le Plan de mobilité durable de la de Roussillon Présenté par : Pierre Largy, directeur général Lyne Dansereau, directrice, Service de l aménagement du territoire Dans le cadre des Mercredis de l AMT 18

Plus en détail

REOUVERTURE DE LA VOIE DE VALDONNE

REOUVERTURE DE LA VOIE DE VALDONNE Historique de la Voie de Valdonne La voie de Valdonne : la ligne du bassin minier 82 ans de trafic voyageurs, 120 ans de trafic marchandises 1868 : mise en service de la voie sur la section Aubagne-Valdonne

Plus en détail

Déclaration du Regroupement pour la défense et la promotion de l école publique

Déclaration du Regroupement pour la défense et la promotion de l école publique Déclaration du Regroupement pour la défense et la promotion de l école publique Le gouvernement doit mettre fin au financement public des écoles privées LE REGROUPEMENT : Alliance des professeures et professeurs

Plus en détail

FEMMES ITINÉRANCE LOGEMENT Des droits non respectés

FEMMES ITINÉRANCE LOGEMENT Des droits non respectés FEMMES ITINÉRANCE LOGEMENT Des droits non respectés Document soumis à M. Miloon Kothari Rapporteur spécial des Nations unis sur le droit au logement et l itinérance Une présentation du Réseau d aide aux

Plus en détail

Strasbourg se distingue par une politique pionnière

Strasbourg se distingue par une politique pionnière Concertation publique du 7 mars au 20 avril 2016 * Prolongée jusqu au 2 juin 2016 Projet de desserte tramway du quartier de Koenigshoffen depuis le centreville de Strasbourg Strasbourg se distingue par

Plus en détail

LIGNE DE BUS EN SITE PROPRE GARE VIOTTE-TEMIS : LANCEMENT DU CHANTIER

LIGNE DE BUS EN SITE PROPRE GARE VIOTTE-TEMIS : LANCEMENT DU CHANTIER Transports LIGNE DE BUS EN SITE PROPRE GARE VIOTTE-TEMIS : LANCEMENT DU CHANTIER Dossier de presse Besançon > le 13 janvier 2016 La nouvelle ligne 3, l une des principales du réseau Ginko, constitue la

Plus en détail

Propositions de Vélo Québec pour réhabiliter le Code de la sécurité routière en faveur de la mobilité durable. [Version condensée]

Propositions de Vélo Québec pour réhabiliter le Code de la sécurité routière en faveur de la mobilité durable. [Version condensée] Propositions de Vélo Québec pour réhabiliter le Code de la sécurité routière en faveur de la mobilité durable [Version condensée] 14 août 2014 NOTRE VISION : UNE CIRCULATION SÉCURITAIRE POUR TOUS Depuis

Plus en détail

ACCELERER LE PASSAGE DE LA FRANCE AU TRES HAUT DEBIT

ACCELERER LE PASSAGE DE LA FRANCE AU TRES HAUT DEBIT PREMIER MINISTRE MINISTERE DE L ESPACE RURAL ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE Le 10 février 2010 ACCELERER LE PASSAGE DE LA FRANCE AU TRES HAUT DEBIT Une feuille de route pour la couverture intégrale

Plus en détail

Mémoire projet de loi no 76, Loi modifiant l organisation et la gouvernance du transport collectif dans la région métropolitaine de Montréal.

Mémoire projet de loi no 76, Loi modifiant l organisation et la gouvernance du transport collectif dans la région métropolitaine de Montréal. Mémoire projet de loi no 76, Loi modifiant l organisation et la gouvernance du transport collectif dans la région métropolitaine de Montréal. CTE - 003M C.P. P.L. 76 Transport collectif dans la région

Plus en détail

Réaliser notre vision des soins de santé : Principales orientations adressées aux premiers ministres

Réaliser notre vision des soins de santé : Principales orientations adressées aux premiers ministres Réaliser notre vision des soins de santé : Principales orientations adressées aux premiers ministres Contexte et objectif : La Fédération canadienne des syndicats d infirmières/infirmiers (FCSII), représentant

Plus en détail

CONSULTATION SUR LA RÉDUCTION DE LA DÉPENDANCE AUX ÉNERGIES FOSSILES DE MONTRÉAL

CONSULTATION SUR LA RÉDUCTION DE LA DÉPENDANCE AUX ÉNERGIES FOSSILES DE MONTRÉAL 1550, rue Metcalfe Bureau 1414 Montréal (Québec) H3A 1X6 Téléphone : (514) 872-3568 Télécopieur : (514) 872-2556 ocpm.qc.ca CONSULTATION SUR LA RÉDUCTION DE LA DÉPENDANCE AUX ÉNERGIES FOSSILES DE MONTRÉAL

Plus en détail

par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique

par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique Paris, le 15 février 2012 Présentation de la Note d analyse «Les aides au logement des ménages modestes» Mercredi 15 février 2012 par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique

Plus en détail

MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DU LOGEMENT SOCIAL COMMUNAUTÉ MÉTROPOLITAINE DE MONTRÉAL PAR L'ASSOCIATION DES GROUPES DE RESSOURCES DE LA

MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DU LOGEMENT SOCIAL COMMUNAUTÉ MÉTROPOLITAINE DE MONTRÉAL PAR L'ASSOCIATION DES GROUPES DE RESSOURCES DE LA MÉMOIRE PRÉSENTÉ À LA COMMISSION DU LOGEMENT SOCIAL DE LA COMMUNAUTÉ MÉTROPOLITAINE DE MONTRÉAL PAR L'ASSOCIATION DES GROUPES DE RESSOURCES TECHNIQUES DU QUÉBEC 3 avril 2009 PRÉAMBULE L Association des

Plus en détail

ADEME/Energie-Cités Politiques de déplacement favorisant la marche à pied en ville 2002-2003

ADEME/Energie-Cités Politiques de déplacement favorisant la marche à pied en ville 2002-2003 La marche à pied en ville Freiburg im Breisgau (DE) Le développement des déplacements à pied est parfois un véritable objectif que se fixent certains responsables d autorités locales dans leur quête de

Plus en détail

Le rôle du gouvernement fédéral dans la réduction de la pauvreté au Canada : la vision du Nouveau-Brunswick

Le rôle du gouvernement fédéral dans la réduction de la pauvreté au Canada : la vision du Nouveau-Brunswick Le Front commun pour la justice sociale du Nouveau Brunswick, inc. (FCJS) Représenté par Auréa Cormier Conseillère provinciale du FCJS Le rôle du gouvernement fédéral dans la réduction de la pauvreté au

Plus en détail

Budget de 2016 : préparer Winnipeg pour l avenir

Budget de 2016 : préparer Winnipeg pour l avenir Pour publication immédiate Le mercredi 2 mars 2016 Budget de 2016 : préparer Winnipeg pour l avenir Une hausse modérée des impôts fonciers entièrement dédiée à l infrastructure Winnipeg, Manitoba Le budget

Plus en détail

CONSEIL CANADIEN DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL. Stratégie d accès communautaire aux statistiques sociales

CONSEIL CANADIEN DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL. Stratégie d accès communautaire aux statistiques sociales CONSEIL CANADIEN DE DÉVELOPPEMENT SOCIAL Stratégie d accès communautaire aux statistiques sociales La Stratégie d accès communautaire aux statistiques sociales est un projet du Conseil canadien de développement

Plus en détail

Orientation 1. Améliorer la qualité de l air et réduire les émissions des GES. Objectif : Réduire les émissions de gaz à effet de serre

Orientation 1. Améliorer la qualité de l air et réduire les émissions des GES. Objectif : Réduire les émissions de gaz à effet de serre PLAN LOCAL DE DÉVELOPPEMENT DURABLE DE LA VILLE MONTRÉAL-EST Introduction 2013-2015 Le développement durable est, de nos jours, un concept très important qui permet à tout décideur de concilier les dimensions

Plus en détail

Mardi 20 juillet 2010. Jeudi le 14 janvier 2010. Dernière mise à jour : 20 juillet 2010

Mardi 20 juillet 2010. Jeudi le 14 janvier 2010. Dernière mise à jour : 20 juillet 2010 Dernière mise à jour : 20 juillet 2010 Mardi 20 juillet 2010 Dans le but de minimiser les impacts ferroviaires sur les secteurs résidentiels avoisinant l actuel garage des trains de banlieue de la ligne

Plus en détail

Exposé des motifs des changements apportés Mise en compatibilité du PLU avec DUP ligne 15 Sud métro Grand Paris Décret du 24 décembre 2014

Exposé des motifs des changements apportés Mise en compatibilité du PLU avec DUP ligne 15 Sud métro Grand Paris Décret du 24 décembre 2014 Exposé des motifs des changements apportés Mise en compatibilité du PLU avec DUP ligne 15 Sud métro Grand Paris Décret du 24 décembre 2014 1 2 A - INTRODUCTION Le réseau de transport «Grand Paris Express»

Plus en détail

4. PLAN D INTERVENTION ET DE MISE EN ŒUVRE

4. PLAN D INTERVENTION ET DE MISE EN ŒUVRE 4. PLAN D INTERVENTION ET DE MISE EN ŒUVRE Le plan d intervention et de mise en œuvre ci-dessous est structuré selon cinq axes d intervention desquels découlent les orientations énumérées au chapitre précédent.

Plus en détail

«EDUCATEUR DE RUE.. UN METIER MECONNU»

«EDUCATEUR DE RUE.. UN METIER MECONNU» «EDUCATEUR DE RUE.. UN METIER MECONNU» Le journal de l Association accorde un article à chacune de ses parutions sur un métier de la Sauvegarde 56. Rencontre de Geneviève RALLE, Vice- Présidente de la

Plus en détail

Solutions proposées pour réduire la pauvreté

Solutions proposées pour réduire la pauvreté Solutions proposées pour réduire la pauvreté POUR CONTRE Claude Snow 1er Sommet néo-brunswickois sur la pauvreté Moncton, les 27 et 28 octobre 2006. 1 TOUT LE MONDE EST D ACCORD POUR SECOURIR LES GENS

Plus en détail

Quels usages des budgets de référence par les bénéficiaires et les professionnels de l intervention sociale?

Quels usages des budgets de référence par les bénéficiaires et les professionnels de l intervention sociale? Quels usages des budgets de référence par les bénéficiaires et les professionnels de l intervention sociale? Synthèse des travaux des membres du 8 e collège en préparation du colloque de l ONPES du 13

Plus en détail

Rapport de la Banque Mondiale sur le développement dans le monde : le monde du travail dans une économie sans frontières

Rapport de la Banque Mondiale sur le développement dans le monde : le monde du travail dans une économie sans frontières Royaume du Maroc Direction des Etudes et des Prévisions financières Rapport de la Banque Mondiale sur le développement dans le monde : le monde du travail dans une économie sans frontières Février 1996

Plus en détail

J aimerais d abord remercier les organisateurs de ce colloque

J aimerais d abord remercier les organisateurs de ce colloque Le transport des personnes au cœur des priorités gouvernementales, par Jacques Gagnon, sous-ministre adjoint, ministère des Transports du Québec (MTQ) J aimerais d abord remercier les organisateurs de

Plus en détail

Inauguration du parking-relais Sainte Marguerite/Dromel à Marseille

Inauguration du parking-relais Sainte Marguerite/Dromel à Marseille Dossier de presse Inauguration du parking-relais Sainte Marguerite/Dromel à Marseille Jeudi 5 mars 2015 à 11h Service Presse MPM Tél. : 04 88 77 62 54 contact.presse@marseille-provence.fr SOMMAIRE Un parking

Plus en détail

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante

Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Synthèse du projet de l association SEVE pour la gestion et l animation en Délégation de Service Public de l Espace Vie Etudiante Juin 2012 INTRODUCTION L'association «Savoirs, Émancipation, Vie Étudiante»

Plus en détail

Bâtir l avenir ensemble

Bâtir l avenir ensemble Ville de Saint-Constant Plan Stratégique Horizon 2025 Bâtir l avenir ensemble Un projet collectif Présentation publique du plan stratégique Journées citoyennes Samedi, 2 mai 2015 (Mise à jour 8 octobre

Plus en détail

Rapport synthèse : Forum citoyen sur le Plan local de déplacement de l arrondissement de Rosemont La Petite-Patrie.

Rapport synthèse : Forum citoyen sur le Plan local de déplacement de l arrondissement de Rosemont La Petite-Patrie. Rapport synthèse : Forum citoyen sur le Plan local de déplacement de l arrondissement de Rosemont La Petite-Patrie 16 octobre 2013 Table des matières Contexte... 3 Mandat... 3 Format du forum... 4 Participation...

Plus en détail

Présentation au Comité permanent de la Chambre des communes sur les finances 2007

Présentation au Comité permanent de la Chambre des communes sur les finances 2007 Présentation au Comité permanent de la Chambre des communes sur les finances 2007 Le Conseil canadien de développement social (CCDS) a le plaisir de présenter ses arguments devant le Comité permanent de

Plus en détail

Conseil de quartier de Saint-Sacrement. 399, rue Saint-Joseph Est Québec (Québec) G1K 8E2. Téléc. : 641-6576. Téléphone et courriel

Conseil de quartier de Saint-Sacrement. 399, rue Saint-Joseph Est Québec (Québec) G1K 8E2. Téléc. : 641-6576. Téléphone et courriel ÉTUDE DE REQUALIFICATION DU CHEMIN SAINTE-FOY ARRONDISSEMENT DE LA CITÉ QUARTIERS MONTCALM ET SAINT-SACREMENT Note au lecteur Mesdames, Messieurs, L'étude de requalification du chemin Sainte-Foy a été

Plus en détail

MÉMOIRE. Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec. présenté à la Commission des finances publiques

MÉMOIRE. Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec. présenté à la Commission des finances publiques MÉMOIRE Projet de loi n o 65 Loi sur Infrastructure Québec présenté à la Commission des finances publiques Novembre 2009 Table des matières 1. Présentation de l AICQ... 3 2. Commentaires généraux... 4

Plus en détail

Liberal Party of Canada Parti libéral du Canada

Liberal Party of Canada Parti libéral du Canada 28 septembre 2015 Son Honneur, Jim Watson Maire Ville d Ottawa 110, avenue Laurier Ouest Ottawa (Ontario) K1P 1J1 Cher Maire Watson, Je vous remercie d avoir pris le temps de m écrire, et de m avoir fait

Plus en détail

Semaine du développement durable

Semaine du développement durable j e u d i 5 a v r i l 2 0 0 7 dossier de presse Semaine du développement durable Avec 0, prenez le car et faites un geste pour l environnement! Promouvoir les transports collectifs : 2 Moins utiliser sa

Plus en détail

Fiche 3. Le mentorat et l accompagnement en gestion : des atouts pour le développement de talents féminins

Fiche 3. Le mentorat et l accompagnement en gestion : des atouts pour le développement de talents féminins Fiche 3 Le mentorat et l accompagnement en gestion : des atouts pour le développement de talents féminins Chaire Claire-Bonenfant Femmes, Savoirs et Sociétés Université Laval Cette recherche a été réalisée

Plus en détail

ASSOCIATION DE LA VILLE ET

ASSOCIATION DE LA VILLE ET Association de la Ville et des Communes de la Région de Bruxelles-Capitale Section CPAS Vereniging van de Stad en de Gemeenten van het Brussels Hoofdstedelijk Gewest Afdeling OCMW AFDELING OCMW'S Nos réf.

Plus en détail

Chapitre 7, page 1 de 18 Système de mesure des itinéraires de facteur et factrice Chapitre 7

Chapitre 7, page 1 de 18 Système de mesure des itinéraires de facteur et factrice Chapitre 7 Chapitre 7, page 1 de 18 Chapitre 7 Allocation pour le transport sur un itinéraire de facteur (Formulaire 33-082-079 et 098) Chapitre 7, page 2 de 18 Introduction Ce chapitre explique les divers modes

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

LE PLAN DE MOBILITÉ D UN COMPLEXE HOSPITALIER DE DUBLIN (IRLANDE)

LE PLAN DE MOBILITÉ D UN COMPLEXE HOSPITALIER DE DUBLIN (IRLANDE) LE PLAN DE MOBILITÉ D UN COMPLEXE HOSPITALIER DE DUBLIN (IRLANDE) A. LE CONTEXTE A.1. Le complexe public hospitalier Le Mater Misericordiae University Hospital (MMUH) et le Children s University Hospital

Plus en détail

Améliorer l'accès aux services de base : eau et assainissement en milieu urbain en Afrique 2 septembre

Améliorer l'accès aux services de base : eau et assainissement en milieu urbain en Afrique 2 septembre Améliorer l'accès aux services de base : eau et assainissement en milieu urbain en Afrique 2 septembre Présidence : J.-P. Elong M'Bassi (PDM) Intervenants: A. Mathys (Ondeo) /E. Tanawa (ENSP Yaoundé) /

Plus en détail

Plan de Déplacements Inter Entreprises By Tendance Presqu'île

Plan de Déplacements Inter Entreprises By Tendance Presqu'île Plan de Déplacements Inter Entreprises By Tendance Presqu'île Les déplacements des salariés de la Presqu'île : Synthèse de l enquête réalisée auprès de 1200 salariés Résumé Les enjeux et objectifs de la

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

Les distances de déplacements dans l agglomération dijonnaise

Les distances de déplacements dans l agglomération dijonnaise Les distances de déplacements dans l agglomération dijonnaise Décembre 2011 Par Florent GALLET (laboratoire ThéMA) Distances à vol d'oiseau à partir du centre-ville dijonnais Daix Plombière-lès-Dijon Fontaine-lès-Dijon

Plus en détail

Mémoire sur le Plan de transport de la Ville de Montréal Vision et objectifs. Présenté par Le Forum jeunesse de l île de Montréal

Mémoire sur le Plan de transport de la Ville de Montréal Vision et objectifs. Présenté par Le Forum jeunesse de l île de Montréal Mémoire sur le Plan de transport de la Ville de Montréal Vision et objectifs Présenté par Le Forum jeunesse de l île de Montréal Lors des consultations publiques tenues par la Commission sur le transport,

Plus en détail

Mémoire. Consultation sur le projet immobilier LES ATELIERS CASTELNAU

Mémoire. Consultation sur le projet immobilier LES ATELIERS CASTELNAU Mémoire Consultation sur le projet immobilier LES ATELIERS CASTELNAU Déposé par le Groupe de ressources techniques Bâtir son quartier à l Office de consultation publique de Montréal 12 MARS 2014 Groupe

Plus en détail

L ACCESSIBILITÉ AUX ÉTUDES : UNE QUESTION D ÉQUITÉ ET DE JUSTICE SOCIALE

L ACCESSIBILITÉ AUX ÉTUDES : UNE QUESTION D ÉQUITÉ ET DE JUSTICE SOCIALE 8059, boul. Saint-Michel Montréal (Québec) H1Z 3C9 Téléphone : (514) 729-6666 Télécopieur : (514)729-6746 Courriel : fafmrq@cam.org Site : www.cam.org/fafmrq L ACCESSIBILITÉ AUX ÉTUDES : UNE QUESTION D

Plus en détail

À LOUER. LE SAINT-M 645-685, RUE SAINT-MAURICE À un coin de la rue McGill

À LOUER. LE SAINT-M 645-685, RUE SAINT-MAURICE À un coin de la rue McGill À LOUER LE SAINT-M 645-685, RUE SAINT-MAURICE À un coin de la rue McGill Mark Sinnett Premier vice-président 514.849.6441 mark.sinnett@cbre.com Armen Markarian Représentant 514.849.3539 armen.markarian@cbre.com

Plus en détail

Le président du SYTRAL, présente des éléments de compréhension de l activité du SYTRAL.

Le président du SYTRAL, présente des éléments de compréhension de l activité du SYTRAL. N Question Réponse 1 Posée par les Organisateurs : Pourquoi le SYTRAL ne peut-il plus desservir VAUGENRAY? Est-ce un Choix du SYTRAL ou une Obligation Légale? La situation actuelle est-elle anormale et

Plus en détail

Faire compter les votes dans nos milieux de vie

Faire compter les votes dans nos milieux de vie Faire compter les votes dans nos milieux de vie Les personnes à faible revenu sont moins portées à voter. Par conséquent, les élus sont moins portés à les écouter et à écouter les gens de leurs communautés.

Plus en détail

- La Gestion Du Programme Des Primes D Insertion Des Diplômés (P.I.D) Pour Eradiquer Le Chômage En Algérie -

- La Gestion Du Programme Des Primes D Insertion Des Diplômés (P.I.D) Pour Eradiquer Le Chômage En Algérie - - La Gestion Du Programme Des Primes D Insertion Des Diplômés (P.I.D) Pour Eradiquer Le Chômage En Algérie - Etude de cas : la direction de l action sociale (D.A.S) de la wilaya de Sidi-Bel-Abbès. (1)

Plus en détail

SCHEMA DE COHERENCE REGIONAL DE DEPLOIEMENT DES BORNES DE CHARGE DES VEHICULES ELECTRIQUES AVIS

SCHEMA DE COHERENCE REGIONAL DE DEPLOIEMENT DES BORNES DE CHARGE DES VEHICULES ELECTRIQUES AVIS SCHEMA DE COHERENCE REGIONAL DE DEPLOIEMENT DES BORNES DE CHARGE DES VEHICULES ELECTRIQUES AVIS présenté par Marc LEURETTE COMMISSION N 3 Infrastructures de transport, environnement, énergies SEANCE PLENIERE

Plus en détail

Ligne 16 à l arrêt «Decomberousse»

Ligne 16 à l arrêt «Decomberousse» Annonçons d emblée la couleur : ce qui suit sera bientôt un texte historique. En effet, la ligne 16 va changer, elle est appelée à un grand avenir, elle va bientôt rentrer dans l ère post-moderne, etc.

Plus en détail

Cour d'appel fédérale. Federal Court of Appeal LE FONDEMENT DE L ARRÊT GRENIER

Cour d'appel fédérale. Federal Court of Appeal LE FONDEMENT DE L ARRÊT GRENIER Cour d'appel fédérale Federal Court of Appeal LE FONDEMENT DE L ARRÊT GRENIER Allocation prononcée à la Conférence du 40 e anniversaire des Cours fédérales, Ottawa, le 28 octobre 2011 Le fondement de l

Plus en détail

Le métro à Labège, un projet qui avance

Le métro à Labège, un projet qui avance Dossier de presse Photo : Vincent Laratta 10 février 2015 Le métro à Labège, un projet qui avance Le 5 février dernier, la presse s est fait l écho des propos de Jean-Luc Moudenc, Président de Toulouse

Plus en détail

MÉMOIRE SUR LES BORNES DE RECHARGES

MÉMOIRE SUR LES BORNES DE RECHARGES Consultation publique sur les enjeux énergétiques du Québec 2013 Préparons l avenir énergétique du Québec! MÉMOIRE SUR LES BORNES DE RECHARGES Présenté par Gilles Demers Propriétaire d un Véhicule 100

Plus en détail

POSITION ET COMMENTAIRES DE CAA-QUÉBEC RELATIVEMENT

POSITION ET COMMENTAIRES DE CAA-QUÉBEC RELATIVEMENT POSITION ET COMMENTAIRES DE CAA-QUÉBEC RELATIVEMENT AUX PROPOSITIONS DE LA SOCIÉTÉ DE L ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC CONCERNANT LES CONTRIBUTIONS D ASSURANCE À L INTENTION DES MEMBRES DU CONSEIL D'EXPERTS

Plus en détail

La Bibliothèque nationale du Québec, les interactions entre le le nouveau bâtiment de la la Grande bibliothèque et et son quartier d insertion.

La Bibliothèque nationale du Québec, les interactions entre le le nouveau bâtiment de la la Grande bibliothèque et et son quartier d insertion. La Bibliothèque nationale du Québec, les interactions entre le le nouveau bâtiment de la la Grande bibliothèque Bibliothèque et et son quartier d insertion. Mémoire présenté par la Bibliothèque nationale

Plus en détail

les services d emploi en Nouvelle-Écosse

les services d emploi en Nouvelle-Écosse Une nouvelle vision pour les services d emploi en Nouvelle-Écosse En prévision des changements careers.novascotia.ca Aperçu La Nouvelle-Écosse est sur le point de connaître des changements importants en

Plus en détail

LE DIESEL : DES ERREURS DE CASTING Bernard TRAMIER

LE DIESEL : DES ERREURS DE CASTING Bernard TRAMIER LE DIESEL : DES ERREURS DE CASTING Bernard TRAMIER 21 mars 2013 Rappelons tout d abord que le diesel est un moteur, alimenté par un carburant le gazole. Dans le langage courant on confond trop souvent

Plus en détail

Séance du conseil d administration du RTL, le 1 er octobre 2015. Le texte lu fait foi.

Séance du conseil d administration du RTL, le 1 er octobre 2015. Le texte lu fait foi. Séance du conseil d administration du RTL, le 1 er octobre 2015 Le texte lu fait foi. 1 Hier, le conseiller municipal du district de Saint Charles dans l arrondissement du Vieux Longueuil et membre du

Plus en détail

Le règlement collectif de dettes en pratique

Le règlement collectif de dettes en pratique Le règlement collectif de dettes en pratique Centre d Appui aux services de médiations de dettes de la Région de Bruxelles-Capitale Janvier 2014 Boulevard du Jubilé, 153-155 à 1080 Bruxelles Tél : 02 217

Plus en détail

réel pôle d affaires, optimisé et dédié à la qualité de vie.

réel pôle d affaires, optimisé et dédié à la qualité de vie. district.ca Ce complexe immobilier n est rien de moins qu un campus d affaires disposant d atouts de taille, à commencer par : un réel pôle sa localisation centrale, au cœur de la couronne nord, l un des

Plus en détail

CARRIERE : LES SIRENES DU CHANGEMENT

CARRIERE : LES SIRENES DU CHANGEMENT CE DOCUMENT EST VOTRE LIVRET PARTICIPANT Lisez la première partie, puis complétez la 2 e. Reportez en début de 3 e partie les éléments clés de votre stratégie de mobilité 1 CETTE PREMIERE PARTIE EST A

Plus en détail