L Orient à Montréal. Auteure : Gabrielle Blanchette-Lafrance Dernière mise à jour : 23/03/2015

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L Orient à Montréal. Auteure : Gabrielle Blanchette-Lafrance Dernière mise à jour : 23/03/2015"

Transcription

1 Auteure : Gabrielle Blanchette-Lafrance Dernière mise à jour : 23/03/2015 L Orient à Montréal L exposition «Merveilles et Mirages de l orientalisme, De l Espagne au Maroc : Benjamin-Constant en son temps», présentée au Musée des beaux-arts de Montréal du 31 janvier au 31 mai 2015, invite les spectateurs à découvrir, certes une région du monde souvent méconnue, mais aussi une époque où l Occident venait à peine de commencer à s ouvrir à ces territoires étrangers et mystérieux. Le Proche-Orient ainsi que le Maghreb ont rapidement conquis l imaginaire des artistes aux XVIII e et XIX e siècles. Le champ des possibilités de représentations des sujets s en est trouvé élargi. Un simple portrait regorgeait alors plutôt de couleurs riches et soyeuses grâce aux différents costumes de ces contrées. Les représentations des thèmes bibliques étaient nouvellement teintées des saveurs et des parfums de l Orient. L orientalisme connut véritablement son heure de gloire dans les années 1800 alors que les conquêtes en terre nord-africaine débutaient. Napoléon tenta en 1798 de conquérir l Égypte. Cette campagne inspira grandement la production des artistes. Au fil des années, de plus en plus d Européens entreprirent des voyages dans ces pays. Ils retournèrent chez eux les valises pleines de souvenirs, d idées et de nouvelles inspirations. Jean-Joseph Benjamin-Constant, personnage central de cette exposition, fit un tel voyage qui eut un impact majeur sur son œuvre. Le parcours proposé par le Musée nous transporte dans cet Orient, imaginé par l Occident. Comme un voyage Pour accéder à l exposition, il n y a pas d autre choix que de monter les escaliers mythiques du Pavillon Michal et Renata Horstein. Suite à l ascension, une œuvre monumentale, Intérieur de harem au Maroc de Jean-Joseph Benjamin Constant accueille le spectateur. Frappés par l immensité de la toile, nous sommes dans l obligation de nous arrêter pour étudier ce

2 2 nouveau monde dans lequel nous allons bientôt pénétrer. Le choix de ce tableau n est pas anodin. Il s agit d une toile importante de la production de Benjamin-Constant. Celui-ci gagna une médaille au Salon grâce à celle-ci. Avant de déconstruire l exposition et de l étudier pièce par pièce, il est intéressant de la considérer dans son ensemble. Ce parcours dans le musée se veut un pèlerinage dans un Orient fantasmé et inventé par les artistes du XIX e siècle, principalement par Benjamin-Constant. Il ne suffit que de suivre le guide et un monde unique se révélera aux spectateurs. Il est facile de constater que l inspiration des artistes émanait de plusieurs sources, pas toujours véridiques et le plus souvent amalgamées par leurs esprits. Les mêmes composantes, qui reviennent souvent dans les différentes œuvres de Benjamin-Constant, amusent l œil. Dans plusieurs de ses toiles, nous devinons l atelier du peintre, situé en plein cœur de la capitale française. Il n est plus nécessaire de quitter le confort de son pays pour être dépaysé ; si vous visitez l atelier de Benjamin-Constant, un monde de trésors et de merveilles vous y attend. Une emphase toute particulière, principalement dans la première salle, est mise sur la vie de l artiste et dans quel contexte a été réalisée la production de ses œuvres. Les nombreux textes et cartels permettent une meilleure compréhension des œuvres et de leurs circonstances de production. Quatre salles, six thèmes La construction de cette exposition tourne autour de plusieurs thématiques, le musée ayant décidé d aborder différents aspects de l œuvre de Benjamin-Constant et de l orientalisme. L aménagement des salles peut faire penser aux intérieurs maghrébins, avec ses couleurs chaudes et ses impressions de cour intérieure. La première salle, surtout biographique, nous présente l artiste vedette de cette exposition. Beaucoup d œuvres, aux côtés de photographies et de textes, nous renseignent sur ce Benjamin-Constant et son univers. La mise en contexte étant maintenant faite, le vrai voyage peut débuter. L Orient est décomposé et décliné, par l institution montréalaise, selon les lieux qui ont été nécessaires et essentiels au développement de ce style pictural. Tour à tour, nous visitons l atelier du peintre, le Salon, l Espagne par le biais de l Alhambra, Tanger et le harem. Au milieu de ces lieux, le légendaire Eugène Delacroix impose sa présence. La confrontation de ce dernier et de Benjamin-Constant propose des idées valant la peine d être étudiées, mais qui sont peu approfondies dans l exposition. Nous découvrons aussi le travail de plusieurs autres peintres, contemporains à Benjamin-Constant. Des tableaux de

3 3 Jean-Paul Laurens, de Georges Rochegrosse et de Jean-André Rixens donnent un aperçu complet des tendances orientalistes du XIX e siècle. La transition lumineuse exerce une influence majeure sur l ambiance de la visite. Notre progression à travers les salles d exposition est marquée par cette fausse lumière naturelle qui s impose à nous. Dans la deuxième salle, un puits de lumière, créé par des jeux d éclairage, provoque à la fois un effet de grandeur et une transition lourde de sens vers la suite de l exposition. Ce puits de lumière éclaire une œuvre en particulier d Henri Regnault intitulée Tête de Maure, et annonce la thématique de la prochaine salle. L homme portraituré regarde droit devant. Fier, il nous oblige à porter notre attention sur ce qui semble le fasciner. En poursuivant notre route, nous sommes emportés dans la ville marocaine de Tanger. Nous découvrons alors son histoire et ses paysages, vus par Benjamin-Constant et ses pairs. La dernière salle est sans doute la plus captivante. Nous entrons dans ce lieu sacré qu est le harem. La nature des odalisques impose nécessairement une ambiance intimiste. Un immense siège à la marocaine domine l entrée de la pièce. Nous sommes invités à nous reposer tout en observant ces femmes dénudées. Il est de mise de se questionner sur le rôle de voyeur que nous pouvons endosser et sur le rôle des femmes confinées au harem. Les odalisques et le harem furent des thèmes de prédilection pour certains artistes tels Ingres et Matisse. Ces femmes sensuelles et ce lieu de décadence présumé ont donné lieu à des représentations souvent loin de la réalité. La présentation d œuvres de Lalla Essaydi, Majid Khattari et Yasmina Bouziane, des artistes femmes marocaines contemporaines, aux côtés de ces tableaux orientalistes, propose une contradiction marquante. Les œuvres des peintres du XIX e siècle nous apparaissent presque misogynes, la femme étant présentée comme un objet de désir et de fantasme. Les photographies de ces jeunes artistes maghrébines, en plus d être visuellement fortes, attestent d une volonté de montrer les femmes sous un autre angle. Leur but étant de détourner notre attention des thèmes orientalistes habituels. Elles utilisent l expressivité du médium, c est-à-dire la photographie, et des moyens plastiques tels que des couleurs fortes pour mettre l accent sur ces femmes modernes. Le caractère intime de la salle met en évidence le tabou qui entoure la représentation de la femme et de sa sexualité. Une femme peut-elle être dissociée de cette image hypersexualisée tout en conservant ses caractéristiques intrinsèques? La femme se doit d être considérée dans son ensemble.

4 4 Cette exposition mérite d être visitée, ne serait-ce que pour la découverte de cet artiste oublié et de ses œuvres lumineuses et enchanteresses. Le spectateur découvrant pour la première fois l orientalisme sera confronté à un univers méconnu qui mérite d être exploré. Le visiteur davantage érudit ne sera pas rebuté par la quantité énorme d informations véhiculées. Celui-ci conserve sa liberté lors de la visite, pouvant décider d ignorer ce qui l intéresse moins pour se concentrer davantage sur les œuvres attirant son attention. Certes, la muséographie dicte un parcours précis, mais ne contraint pas le visiteur à s attarder sur une thématique qu il juge moins captivante. Le défaut majeur de cette exposition est sans aucun doute l éclairage. Celui-ci étant souvent mal positionné, il est parfois difficile d admirer les œuvres sans avoir à se déplacer plusieurs fois devant celles-ci afin de trouver l endroit idéal où la lumière ne viendra pas cacher les détails importants. Cette faiblesse dans la muséographie se retrouve à plusieurs endroits dans l exposition. Seule la dernière salle en est moins affectée. Les murs bleus et la lumière voilée, pour accentuer la sensualité des odalisques, diminuent ces effets d aveuglement. Outre ce problème technique, l exposition se visite sans heurt, la mise en exposition permettant un voyage doux et intuitif. Le spectateur n aura pas d autre choix que d être happé par la folie orientaliste. Il se dégage de cette exposition une nostalgie de ces civilisations idéalisées et un rêve, un désir d exotisme qui ne laisseront pas les spectateurs indifférents.

5 5 Bibliographie BENDINER, Kenneth ( ). Orientalism in Grove Art Onlive, [En ligne], ick&pos=1&_start=1#firsthit, Consulté le 8 mars MUSÉE DES BEAUX-ARTS DE MONTRÉAL (2015). Merveilles et mirages de l orientalisme, [En ligne], https://www.mbam.qc.ca/expositions/a-laffiche/merveilles-et-mirages-delorientalisme/. Consulté le 5 mars ROSENTHAL, Donald A. ( ). Constant, Benjamin in Grove Art Online, [En ligne], Consulté le 8 mars 2015

REVUE DE PRESSE. Suite à la visite de M. Mehdi Qotbi au Canada et aux Etats-Unis, en janvier 2015

REVUE DE PRESSE. Suite à la visite de M. Mehdi Qotbi au Canada et aux Etats-Unis, en janvier 2015 REVUE DE PRESSE Suite à la visite de M. Mehdi Qotbi au Canada et aux Etats-Unis, en janvier 2015 PRESSE NATIONALE LE 360, le 28/01/2015 MAP EXPRESS, le 28/01/2015 MAP EXPRESS, le 28/01/2015 MAP EXPRESS,

Plus en détail

Le nu descendant l escalier 1912 de Marcel Duchamp (1887-1968) Sophie BONNET Conseillère pédagogique arts visuels Charente

Le nu descendant l escalier 1912 de Marcel Duchamp (1887-1968) Sophie BONNET Conseillère pédagogique arts visuels Charente Le nu descendant l escalier 1912 de Marcel Duchamp (1887-1968) Marcel Duchamp (1887-1968) Nu descendant l escalier n 2, 1912 Huile sur toile 146X89 cm Philadephia Museum of Art On distingue une zone sombre

Plus en détail

La Période romantique (1800-1850)

La Période romantique (1800-1850) La Période romantique (1800-1850) D abord courant littéraire et musical, le romantisme apparaît en peinture comme mode d expression de sentiments intérieurs, ceux-là même que le rococo s appliquait tant

Plus en détail

Le Pop Art est un célèbre mouvement artistique qui est né dans. l'angleterre des années cinquante mais qui s est surtout développé

Le Pop Art est un célèbre mouvement artistique qui est né dans. l'angleterre des années cinquante mais qui s est surtout développé TEXTE 1 Naissance du Pop Art Le Pop Art est un célèbre mouvement artistique qui est né dans l'angleterre des années cinquante mais qui s est surtout développé aux États-Unis, dans les années soixante.

Plus en détail

L art contemporain du Sri Lanka à la fondation Mona Bismarck

L art contemporain du Sri Lanka à la fondation Mona Bismarck > Exposition L art contemporain du Sri Lanka à la fondation Mona Bismarck Entretien avec Chandra Rajakaruna de la fondation Mona Bismarck À l occasion des festivités organisées pour le 60 e anniversaire

Plus en détail

La micro be. Image Sébastien PLASSARD, Baigneuse 2014

La micro be. Image Sébastien PLASSARD, Baigneuse 2014 h c a La micro be DROITE Image Sébastien PLASSARD, Baigneuse 2014 PAR L I G N E 26 JUIN - 31 JUILLET 2015 La micro beach Achetez de l art les pieds dans le sable! Pour fêter sa première année d existence

Plus en détail

mall - BUREAUX - RESIDENCES - HÔTELS

mall - BUREAUX - RESIDENCES - HÔTELS mall - BUREAUX - RESIDENCES - HÔTELS Le nouveau centre-ville de tanger Tanger City Center... Vivre ou investir dans le meilleur de demain! Angeterre Hollande Une situation Belqique géographique unique

Plus en détail

FONDS CHARLES COURNAULT (1815-1904)

FONDS CHARLES COURNAULT (1815-1904) ARCHIVES MUNICIPALES DE NANCY 3 Z FONDS CHARLES COURNAULT (1815-1904) REPERTOIRE NUMERIQUE DETAILLE THIBAUD PETER SOUS LA DIRECTION DE DANIEL PETER, CONSERVATEUR, NANCY 2008 2 FICHE DESCRIPTIVE CHAMP DESCRIPTION

Plus en détail

Jérôme Devimes Never been to Tahiti

Jérôme Devimes Never been to Tahiti Jérôme Devimes Never been to Tahiti Exposition présentée du 09 mai au 07 juin 2015 Le Radar, Espace d art actuel Vernissage le samedi 9 mai 2015 à 14h30 au Radar Jérôme Devimes, Never been to Tahiti, Omaha

Plus en détail

LIVRET DE VISITE. Autoportraits du musée d. musée des beaux-arts. place Stanislas

LIVRET DE VISITE. Autoportraits du musée d. musée des beaux-arts. place Stanislas LIVRET DE VISITE musée des beaux-arts de Nancy place Stanislas Autoportraits du musée d Orsay L exposition Au fil du temps Bienvenue au Musée des Beaux-Arts de Nancy! Les tableaux que tu vois ici viennent

Plus en détail

organisé par le Comité Equestre de Saumur DOSSIER MÉCÉNAT

organisé par le Comité Equestre de Saumur DOSSIER MÉCÉNAT 1 organisé par le Comité Equestre de Saumur DOSSIER MECENAT DOSSIER MÉCÉNAT Sommaire Saumur, capitale de l équitation p. 3 Le Comité Equestre de Saumur p. 3, Salon international de Saumur p. 4 Les enjeux

Plus en détail

Soirée le 20 décembre à Lille Grand Palais

Soirée le 20 décembre à Lille Grand Palais Soirée le 20 décembre à Lille Grand Palais SOMMAIRE La scénographie page 3 Concept général Concept secondaire Les espaces page 4 Le parcours La signalétique L installation page 5 Les supports et matériaux

Plus en détail

LE FULGURANT PASSAGE DE LA PRESENCE

LE FULGURANT PASSAGE DE LA PRESENCE LE FULGURANT PASSAGE DE LA PRESENCE «et en plus, il faut faire un tableau.» Alberto Giacometti Ecrire sur la peinture pourrait signifier écrire «par-dessus», recouvrir des signes arbitraires de l écriture

Plus en détail

Un spectacle de mentalisme

Un spectacle de mentalisme DOSSIER DE PRESSE Un spectacle de mentalisme Mentalisme, nom masculin : «art du spectacle qui consiste à présenter des performances, sur le thèmes de l'étrange et des facultés mentales» Qu est ce qu un

Plus en détail

La mallette multisensorielle peinture du Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris

La mallette multisensorielle peinture du Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris La mallette multisensorielle peinture du Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris Le handicap visuel au Petit Palais Le Service éducatif et culturel propose des activités variées autour

Plus en détail

TYPE D OEUVRE. Peinture (huile sur toile) ; dimensions : 202 sur 138,5 cm. LIEN INTERNET VERS LA PHOTO DE L ŒUVRE.

TYPE D OEUVRE. Peinture (huile sur toile) ; dimensions : 202 sur 138,5 cm. LIEN INTERNET VERS LA PHOTO DE L ŒUVRE. SEQUENCE «VISIONS MODERNES. SEANCE 5. ZOOM SUR UNE VIEILLE DAME. Dominante. Histoire des Arts. Support. Tour Eiffel rouge, 1911 (1910), Robert Delaunay, Solomon R. Guggenheim Museum, New York. TYPE D OEUVRE.

Plus en détail

L Éclairage du nu. du nu. Installation, prise de vue et secrets de professionnels. et secrets de professionnels LE FLASH STEVE LUCK STEVE LUCK

L Éclairage du nu. du nu. Installation, prise de vue et secrets de professionnels. et secrets de professionnels LE FLASH STEVE LUCK STEVE LUCK Cet ouvrage est la nouvelle présentation de l ouvrage du même titre paru aux éditions La Compagnie du Livre. 9 782100 709847 5311098 ISBN 978-2-10-070984-7 est photographe professionnel, auteur d une quinzaine

Plus en détail

Galerie d Art du Vieux Presbytère de Sainte-Flavie

Galerie d Art du Vieux Presbytère de Sainte-Flavie Galerie d Art du Vieux Presbytère de Sainte-Flavie Appel de dossiers - Saison estivale 2015 (juin à septembre) Située aux portes de la Gaspésie, dans un environnement partagé entre l immensité du fleuve,

Plus en détail

INSTITUT CONFUCIUS DE L UNIVERSITE DE LORRAINE. CONFERENCES DU SEMESTRE 1 Programme 2015-2016. En collaboration avec L Université du Temps Libre

INSTITUT CONFUCIUS DE L UNIVERSITE DE LORRAINE. CONFERENCES DU SEMESTRE 1 Programme 2015-2016. En collaboration avec L Université du Temps Libre METZ - ILE DU SAUCLY : De 14h30 à 16h30, Amphi 3 UFR Lettres et Langues Le 6 novembre 2015 Présentation concises des différentes communautés chinoises sous le Ciel de Paris INSTITUT CONFUCIUS CONFERENCES

Plus en détail

Une création Pierre Cluizel

Une création Pierre Cluizel le premier concept-store tout chocolat Une création Pierre Cluizel Parce que pour Pierre Cluizel c est tous les jours dimanche, il a imaginé un lieu qui réunit tout ce dont vous avez toujours rêvé. Un

Plus en détail

Parcours en histoire des arts au musée des beaux-arts de Bordeaux du XVIII e au début XIX e siècles

Parcours en histoire des arts au musée des beaux-arts de Bordeaux du XVIII e au début XIX e siècles Parcours en histoire des arts au musée des beaux-arts de Bordeaux du XVIII e au début XIX e siècles Le cartel Nom et dates de l artiste Titre de l œuvre Date de l œuvre Date d achat de l œuvre Eugène Delacroix

Plus en détail

Ville de Fleurance. 62, rue Gambetta - FLEURANCE. Renseignements :

Ville de Fleurance. 62, rue Gambetta - FLEURANCE. Renseignements : 62, rue Gambetta - FLEURANCE Renseignements : Ville de Fleurance Service Culturel - 100, rue Pasteur 32500 FLEURANCE 05 62 06 18 96 - bibliotheque3@villefleurance.fr Mot de Raymond VALL senateur-maire

Plus en détail

L Affiche de la Fête d été 2013

L Affiche de la Fête d été 2013 L Affiche de la Fête d été 2013 par Max Blumberg >>> Contact Presse : Laurie Carrias Service Communication Mairie de Baillargues Tél. 04 67 87 48 60 laurie.carrias@ville-baillargues.fr Ville de Baillargues

Plus en détail

EXPOSITION LALLA ESSAYDI

EXPOSITION LALLA ESSAYDI DOSSIER DE PRESSE EXPOSITION LALLA ESSAYDI Contact :Mme Hadia TEMLI GSM : 066110 74 66 / hadiatemli@gmail.com LadirectiondesArtsduMinistèredelaCulture organisedu1 er Avrilau31Novembre2011uneexpositionàl

Plus en détail

L Art est aujourd hui plus accessible que jamais, avec les exceptionnels coffrets qu Avanquest Software propose pour Noël!

L Art est aujourd hui plus accessible que jamais, avec les exceptionnels coffrets qu Avanquest Software propose pour Noël! Communiqué de Presse AVANQUEST SOFTWARE VOUS EMMENE AU MUSEE! L affluence dans les musées français est en constante hausse depuis de nombreuses années : 52 millions de visiteurs ont arpenté les salles

Plus en détail

Le programme éducatif «Graffitis cacher l histoire?» s adresse aux élèves du deuxième et troisième cycle du primaire (3 e, 4 e, 5 e et 6 e années).

Le programme éducatif «Graffitis cacher l histoire?» s adresse aux élèves du deuxième et troisième cycle du primaire (3 e, 4 e, 5 e et 6 e années). Graffitis Cacher l histoire? Créé par Mélissa Duquette, chargée de projet à l animation au Musée de société des Deux-Rives, en lien avec le Programme du ministère de l Éducation du Québec. PRÉSENTATION

Plus en détail

Etape 1 : Découvrir les ingrédients de la boisson mystère

Etape 1 : Découvrir les ingrédients de la boisson mystère Défi n 3 cycle 1 Défi boisson mystère cycle 1 En quoi consiste le défi? En la réalisation d une boisson comprenant différentes couleurs. Critères possibles pris en compte : - originalité de la présentation

Plus en détail

GALERIE STUDIO ART CONCEPT DOSSIER DE PRESSE. -29 Novembre 2013 au 9 Janvier 2014- Christophe Verger Claude Cathray

GALERIE STUDIO ART CONCEPT DOSSIER DE PRESSE. -29 Novembre 2013 au 9 Janvier 2014- Christophe Verger Claude Cathray GALERIE STUDIO ART CONCEPT DOSSIER DE PRESSE -29 Novembre 2013 au 9 Janvier 2014- Christophe Verger Claude Cathray P.03 Communiqué de presse SOMMAIRE P.04 Christophe Verger P.07 Claude Cathray P.09 Informations

Plus en détail

LES COULEURS ET LEURS DEFINITIONS

LES COULEURS ET LEURS DEFINITIONS LES COULEURS ET LEURS DEFINITIONS La couleur peut avoir un impact important sur notre intérieur. Les couleurs que nous choisissons reflètent nos personnalités, nos styles de vie, nos passions. Elles établissent

Plus en détail

Hôtel et Bibliothèque Thiers. Fondation Dosne-Thiers

Hôtel et Bibliothèque Thiers. Fondation Dosne-Thiers Hôtel et Bibliothèque Thiers Fondation Dosne-Thiers L hôtel Dosne-Thiers et Monsieur Thiers C est dans le quartier de la "Nouvelle Athènes" que l agent de change Alexis Dosne acheta, en 1832, une propriété

Plus en détail

La Joconde. (1503-1506, 0,77x 0,53 m) de Léonard de Vinci TEMPS MODERNES

La Joconde. (1503-1506, 0,77x 0,53 m) de Léonard de Vinci TEMPS MODERNES La Joconde (1503-1506, 0,77x 0,53 m) de Léonard de Vinci TEMPS MODERNES La Joconde de Léonard de Vinci est incontestablement le tableau le plus célèbre. Il est conservé au musée du Louvre à Paris et a

Plus en détail

Mixez les pixels et formes vectorielles

Mixez les pixels et formes vectorielles Partenaire du numéro N 01/2011 (43) Mensuel Janvier ISSN 1733-2745 Choisissez bien L ÉCLAIRAGE pour les photos de beauté Photos de nuit jouez avec les obmbres et lumières Illusion de la 3D créez un photomontage

Plus en détail

plasticien revalorisateur Electronic music producer

plasticien revalorisateur Electronic music producer plasticien revalorisateur Electronic music producer EgzoArtiste Ensuite, grâce à un QR code placé a l intérieur de chaque «box», un «beat» unique (musique instrumentale) est téléchargeable via l application

Plus en détail

REDACTION 11 rue de la gare - 34430 St-Jean de Vedas - France 6pieds@pastis.org - www.pastis.org/6piedssousterre - 6pieds.tumblr.

REDACTION 11 rue de la gare - 34430 St-Jean de Vedas - France 6pieds@pastis.org - www.pastis.org/6piedssousterre - 6pieds.tumblr. REDACTION 11 rue de la gare - 34430 St-Jean de Vedas - France 6pieds@pastis.org - www.pastis.org/6piedssousterre - 6pieds.tumblr.com/ Siret 402 214 175 00026 - APE 5813Z Collection Monotrème [MINI] de

Plus en détail

AUTOPORTRAITS DE REMBRANDT AU SELFIE DOSSIER DE PRESSE

AUTOPORTRAITS DE REMBRANDT AU SELFIE DOSSIER DE PRESSE AUTOPORTRAITS DE REMBRANDT AU SELFIE DOSSIER DE PRESSE EXPOSITION DU 26 MARS AU 26 JUIN 2016 UN PARTENARIAT ENTRE TROIS GRANDS MUSÉES EUROPÉENS Autoportraits, de Rembrandt au selfie est la première exposition

Plus en détail

L Association Nous Jouons pour les arts. Présente. Li fhamator. (Création 2009) Adaptation de «scène à Quatre» de Eugène Ionesco

L Association Nous Jouons pour les arts. Présente. Li fhamator. (Création 2009) Adaptation de «scène à Quatre» de Eugène Ionesco L Association Nous Jouons pour les arts Présente Li fhamator (Création 2009) Adaptation de «scène à Quatre» de Eugène Ionesco Une Production «Nous Jouons pour les arts» Mise en scène et dramaturgie : Adil

Plus en détail

Objectif : Photo! Cette fiche se compose de trois parties : 1. Vocabulaire thématique 2. Exercices 3. Corrigés. 1. Vocabulaire thématique

Objectif : Photo! Cette fiche se compose de trois parties : 1. Vocabulaire thématique 2. Exercices 3. Corrigés. 1. Vocabulaire thématique Cette fiche se compose de trois parties : 1. Vocabulaire thématique 2. Exercices 3. Corrigés 1. Vocabulaire thématique La photographie comme distraction La photographie est une distraction appréciée de

Plus en détail

Olivier BERNEX : Es-tu d accord avec cette remarque : de nombreux peintres construisent une image à partir de la peinture, alors que pour toi l image

Olivier BERNEX : Es-tu d accord avec cette remarque : de nombreux peintres construisent une image à partir de la peinture, alors que pour toi l image Olivier BERNEX : Es-tu d accord avec cette remarque : de nombreux peintres construisent une image à partir de la peinture, alors que pour toi l image construit la peinture? C est-à-dire que devant une

Plus en détail

Fantasy. Urban. Costanzo. Marina

Fantasy. Urban. Costanzo. Marina 1 Urban Fantasy b Marina Costanzo Urban Fantasy SOMMAIRE ~ Notes d'intention 4 ~ Références 7 ~ Projet / Réalisations 13 p:1 Urban Cheerleaders 14 p:2 Urban Fantasy 22 5 N d'intention Notre imaginaire

Plus en détail

La version complète de la revue est en vente sur le site www.revuehemispheres.com

La version complète de la revue est en vente sur le site www.revuehemispheres.com PORTFOLIO La publicité de l intime Paparazzi, selfie, téléréalité, caméra cachée ou réseaux sociaux: l homme du XXI e siècle, qu il soit célèbre ou non, est confronté à tout moment à l exposition publique

Plus en détail

Sommaire. introduction. chapitre 1. chapitre 2. chapitre 3. chapitre 4. chapitre 5

Sommaire. introduction. chapitre 1. chapitre 2. chapitre 3. chapitre 4. chapitre 5 Sommaire introduction 6 «Tu connais cette nature-là, des arbres superbes pleins de majesté et de sérénité [ ].» chapitre 1 12 Une passion pour les arbres chapitre 2 32 Les arbres des Pays-Bas chapitre

Plus en détail

Master : Management Hôtelier et Touristique Séminaire : Géographie du tourisme

Master : Management Hôtelier et Touristique Séminaire : Géographie du tourisme Master : Management Hôtelier et Touristique Séminaire : Géographie du tourisme Casablanca : ville touristique Supervisé par : Le docteur professeur : Mâati Sadki Un travail élaboré par : BENHMIMOU Nabil

Plus en détail

ANNE VICTOR Studio All Rights Reserved

ANNE VICTOR Studio All Rights Reserved ANNE VICTOR Studio All Rights Reserved ANNE VICTOR Studio Studio de design textile spécialisé dans la création de motifs et illustrations exclusifs destinés aux secteurs de la mode, de la maison, des accessoires,

Plus en détail

En 1959, au terme de quatre années de reconstruction, l institution réintégra son site d origine. En 1961, elle passa sous la tutelle du ministère de

En 1959, au terme de quatre années de reconstruction, l institution réintégra son site d origine. En 1961, elle passa sous la tutelle du ministère de L institution Inaugurée en 1928 sur un terrain cédé par l Etat espagnol à la France, sur le futur campus de l Université Complutense, la Casa de Velázquez est une institution publique qui a accueilli depuis

Plus en détail

OLIVIER DEBRÉ Grand ocre à la tache violette

OLIVIER DEBRÉ Grand ocre à la tache violette OLIVIER DEBRÉ Grand ocre à la tache violette 1970 Huile sur toile 1 - Qu est-ce qu on voit? Réponse : de la peinture, des couleurs, de la matière. 2 - Est-ce que l on voit le geste du peintre? Réponse

Plus en détail

«Source» - Elena PAROUCHEVA, installation monumentale, Amnéville-les-Thermes, Concours Européen Supélec Sciences et Technologies dans l'art Européen

«Source» - Elena PAROUCHEVA, installation monumentale, Amnéville-les-Thermes, Concours Européen Supélec Sciences et Technologies dans l'art Européen Concours Européen Supélec Sciences et Technologies dans l'art Européen «Source» - Elena PAROUCHEVA, installation monumentale, Amnéville-les-Thermes, présentée par Frédéric LESUR, Supélec 92 Illustrations

Plus en détail

Le nouveau pavillon Pierre Lassonde au Musée national des beaux-arts du Québec

Le nouveau pavillon Pierre Lassonde au Musée national des beaux-arts du Québec Le nouveau pavillon Pierre Lassonde au Musée national des beaux-arts du Québec pour l art Graph Synergie Proposition de contribution à l intention des membres de la communauté d affaires et des bâtisseurs

Plus en détail

POMPÉI. (Vie et mort à Pompéi et Herculanum)

POMPÉI. (Vie et mort à Pompéi et Herculanum) DOSSIER PÉDAGOGIQUE POMPÉI (Vie et mort à Pompéi et Herculanum) L EXPOSITION ÉVÉNEMENT DU BRITISH MUSEUM FILMÉE EN EXCLUSIVITÉ POUR LE CINÉMA Une exposition hors norme Une histoire fascinante et populaire

Plus en détail

L IMAGE OBJECTIFS : Cycles I et II COMPÉTENCES ABORDÉES 1/(4)/5/6/7

L IMAGE OBJECTIFS : Cycles I et II COMPÉTENCES ABORDÉES 1/(4)/5/6/7 L IMAGE comme prétexte à exercer et développer son langage (et sa culture). Parce-que mettre en mots c est développer sa pensée, accroitre sa compréhension et son vocabulaire (et lexique) par les échanges,

Plus en détail

lignes et couleurs du Maroc livret Jeunes exposition

lignes et couleurs du Maroc livret Jeunes exposition lignes et couleurs du Maroc livret Jeunes exposition en couverture : Projet pour La Piscine 1952 gouaches découpées, 230,1 x 847,8 cm et 230,1 x 796,1 cm New York, The Museum of Modern Art. Carte postale

Plus en détail

Programme des activités jeune public au Louvre été 2015

Programme des activités jeune public au Louvre été 2015 Communiqué de presse Jeune public Juin - Juillet - Août 2015 Programme des activités jeune public au Louvre été 2015 La visite d un musée est l occasion d une rencontre avec des œuvres, un lieu, et leur

Plus en détail

Philippe Abergel Photographe

Philippe Abergel Photographe contact : Valérie Hasson-Benillouche +33 6 09 66 76 76 Philippe Abergel Photographe «Tahiti Plage» La Galerie Charlot a le plaisir de présenter du 6 septembre au 15 octobre 2011 le travail de Philippe

Plus en détail

EOI ARUCAS DEPARTAMENTO DE FRANCÉS VOCABULAIRE : LA PUB

EOI ARUCAS DEPARTAMENTO DE FRANCÉS VOCABULAIRE : LA PUB 1 VOCABULAIRE : LA PUB 2 Mots de base les médias, une annonce publicitaire, publier, convaincre, un produit, un service, une affiche, illustrer, vendre, un.e consommateur/trice, le public, le marché 1.

Plus en détail

Quelques remarques sur l usage du téléphone portable en cours d arts plastiques

Quelques remarques sur l usage du téléphone portable en cours d arts plastiques Quelques remarques sur l usage du téléphone portable en cours d arts plastiques Les notes qui suivent ont vocation à vous faire partager des pistes de réflexion quant à la production d images par les élèves

Plus en détail

Usages du numérique en arts plastiques: Formation tablette Collège St Hilaire, Grasse Jeudi 20 Février 2014. David COHEN & Brice SICART

Usages du numérique en arts plastiques: Formation tablette Collège St Hilaire, Grasse Jeudi 20 Février 2014. David COHEN & Brice SICART Usages du numérique en arts plastiques: Formation tablette Collège St Hilaire, Grasse Jeudi 20 Février 2014 David COHEN & Brice SICART De la tablette d'argile à la tablette tactile. Anonyme, Tablettes

Plus en détail

Livret-jeux dès 7 ans (1855-1917)

Livret-jeux dès 7 ans (1855-1917) Livret-jeux dès 7 ans (1855-1917) Musée des Beaux-arts de Quimper 19 juin 28 sept. 2015 2 Pierre Puvis de Chavanne (1824-1898) Tête d homme de profil à droite (Étude pour le Portrait d Alexandre Séon)

Plus en détail

ORGANISER UNE EXPOSITION DE PRODUCTION D ELEVES OU DES REPRESENTATIONS EXPOSER QUOI?

ORGANISER UNE EXPOSITION DE PRODUCTION D ELEVES OU DES REPRESENTATIONS EXPOSER QUOI? ORGANISER UNE EXPOSITION DE PRODUCTION D ELEVES OU DES REPRESENTATIONS EXPOSER QUOI? Des productions en maîtrise de la langue o A l écrit: suite/fin d album, critiques littéraires, carnets de lecture o

Plus en détail

L ACCROCHAGE. A chaque fois, les volumes, les surfaces, les dimensions et les possibilités d accrochage et de mise en valeur changent.

L ACCROCHAGE. A chaque fois, les volumes, les surfaces, les dimensions et les possibilités d accrochage et de mise en valeur changent. L ACCROCHAGE LE LIEU : Cela peut être des lieux très divers : les classes de l école, la salle de psychomotricité, la salle de cantine, la BCD, une salle de la mairie, une salle polyvalente, des couloirs,

Plus en détail

50 activités. autour. des carnets de voyage. à l école. Cycle 2 Cycle 3. Anne-Marie Quéruel Pierre Gallo

50 activités. autour. des carnets de voyage. à l école. Cycle 2 Cycle 3. Anne-Marie Quéruel Pierre Gallo 50 activités autour Anne-Marie Quéruel Pierre Gallo des carnets de voyage à l école Cycle 2 Cycle 3 50 activités autour Anne-Marie Quéruel Pierre Gallo des carnets de voyage à l école Cycle 2 Cycle 3 SOMMAIRE

Plus en détail

La Période Réaliste (1850-1900)

La Période Réaliste (1850-1900) La Période Réaliste (1850-1900) En voulant être de son temps et en rejetant les sujets historiques, le réalisme représente la vie quotidienne en France sous la deuxième république et le second Empire.

Plus en détail

Tania Mignacca. Nom 1 Nom 2 Nom 3 Nom 4 Nom du collectif Nom de l'institution Courriel Téléphone

Tania Mignacca. Nom 1 Nom 2 Nom 3 Nom 4 Nom du collectif Nom de l'institution Courriel Téléphone Question Présentez-vous : Nom Nom 1 Nom 2 Nom 3 Nom 4 Nom du collectif Nom de l'institution Courriel Téléphone Ville Biographie Mot clé choisi Résumé Answer Individu Tania Mignacca Montréal Illustratrice

Plus en détail

ÉCOLE DES ARTS VISUELS ET MÉDIATIQUES UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL DOCUMENT SYNTHÈSE PAR ANONYME PRÉSENTÉ Á MONIQUES RICHARD

ÉCOLE DES ARTS VISUELS ET MÉDIATIQUES UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL DOCUMENT SYNTHÈSE PAR ANONYME PRÉSENTÉ Á MONIQUES RICHARD ÉCOLE DES ARTS VISUELS ET MÉDIATIQUES UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL DOCUMENT SYNTHÈSE PAR ANONYME PRÉSENTÉ Á MONIQUES RICHARD DANS LE CADRE DU COURS AVM4000 GROUPE : 40 CRÉATION ET ENSEIGNEMENT DES ARTS

Plus en détail

1750 : INAUGURATION DU MUSÉE DU LUXEMBOURG, PREMIER MUSÉE OUVERT AU PUBLIC

1750 : INAUGURATION DU MUSÉE DU LUXEMBOURG, PREMIER MUSÉE OUVERT AU PUBLIC 1750 : INAUGURATION DU MUSÉE DU LUXEMBOURG, PREMIER MUSÉE OUVERT AU PUBLIC Dans la galerie Est du Palais du Luxembourg (aujourd hui l Annexe de la Bibliothèque) s ouvre le 14 octobre 1750 le Cabinet du

Plus en détail

Les échanges culturels franco-japonais de la fin du 19ème siècle au début du 20ème

Les échanges culturels franco-japonais de la fin du 19ème siècle au début du 20ème Les échanges culturels franco-japonais de la fin du 19ème siècle au début du 20ème Mika HOSOKAWA Grâce à l ouverture du pays par le commodore Perry en 1853, le Japon s est dirigé vers la mise en place

Plus en détail

Biographie. Joël BLANC. Comment traduire en sculpture et dans l espace la finesse et le mouvement de ses aquarelles? Du pinceau au métal

Biographie. Joël BLANC. Comment traduire en sculpture et dans l espace la finesse et le mouvement de ses aquarelles? Du pinceau au métal Biographie Joël BLANC Comment traduire en sculpture et dans l espace la finesse et le mouvement de ses aquarelles? Du pinceau au métal Joël Blanc, peintre et sculpteur témoin de son temps L art de l instant,

Plus en détail

ix questions à Guy Bérubé galeriste

ix questions à Guy Bérubé galeriste D ix questions à Guy Bérubé galeriste Guy Bérubé a complété des études dans le domaine de la photographie à Ottawa. Il a ensuite été photographe professionnel pendant dix ans. De 1990 à 2000, il a vécu

Plus en détail

DE MONTPELLIER MEDITERRANEE METROPOLE

DE MONTPELLIER MEDITERRANEE METROPOLE Visites adaptées Publics sourds Programme 2015 / 2016 MUSEE FABRE DE MONTPELLIER MEDITERRANEE METROPOLE Le Siècle d or de la peinture napolitaine Samedi 26 septembre à 11h00 et à 16h00 Dans le cadre de

Plus en détail

PRESENTATION DE L EXPOSITION «LES TOILETTES, UNE QUESTION DE DIGNITE»

PRESENTATION DE L EXPOSITION «LES TOILETTES, UNE QUESTION DE DIGNITE» PRESENTATION DE L EXPOSITION «LES TOILETTES, UNE QUESTION DE DIGNITE» «Les toilettes, une question de dignité» est une exposition itinérante qui met en lumière un enjeu indispensable au développement humain,

Plus en détail

Les musées de l Académie et des «environs»

Les musées de l Académie et des «environs» des Arts en bac professionnel Proposition de liste des musées Les musées de l Académie et des «environs» Contenu : Pour chaque période du programme, nous proposons de mettre en parallèle les principaux

Plus en détail

NOS ATTRACTIONS 2014

NOS ATTRACTIONS 2014 NOS ATTRACTIONS 2014 La Maison BMR Exposition des projets préférés ''AVANT/APRES'' de France Arcand Sofa Déco présente «Plus GRAND que nature» «Arts & Déco sous un même toit» de Arts décoratifs Josée Hivon

Plus en détail

Les Parisiennes Dossier de presse - septembre 2013

Les Parisiennes Dossier de presse - septembre 2013 Les Parisiennes Dossier de presse - septembre 2013 Chocolaterie Mathez, l 'esprit de la truffe «à la française» Créée en 1934, la chocolaterie Mathez n a eu de cesse, depuis sa reprise en 1996 par Eric

Plus en détail

HISTOIRE DES ARTS : ARTS PLASTIQUES Thématique : Art, état et pouvoir Objet d étude : L œuvre d Art et l Etat

HISTOIRE DES ARTS : ARTS PLASTIQUES Thématique : Art, état et pouvoir Objet d étude : L œuvre d Art et l Etat HISTOIRE DES ARTS : ARTS PLASTIQUES Thématique : Art, état et pouvoir Objet d étude : L œuvre d Art et l Etat _ Centre Culturel Jean Marie Tjibaou 1995 1998 Renzo Piano 1 -------------------------------------------------PRESENTATION

Plus en détail

Christian Buffa/Guido Gazzilli/ Teddy Seguin/Christopher Taylor

Christian Buffa/Guido Gazzilli/ Teddy Seguin/Christopher Taylor Dossier de Presse Christian Buffa/Guido Gazzilli/ Teddy Seguin/Christopher Taylor «Des îles» Exposition Du 6 septembre au 7 novembre 2015 Vernissage le samedi 5 septembre à partir de 18h30. co-vernissage

Plus en détail

Programme des activités pour les scolaires 2015 2016

Programme des activités pour les scolaires 2015 2016 MUSEE DES BEAUX-ARTS Programme des activités pour les scolaires 2015 2016 Découvrir le musée en s amusant, apprendre à regarder les œuvres d art et les objets, créer en toute liberté dans l atelier toutes

Plus en détail

GALERIE FAIDER 12 rue Faider 1060 Bruxelles Belgique - 12 Faiderstraat 1060 Brussel Belgie

GALERIE FAIDER 12 rue Faider 1060 Bruxelles Belgique - 12 Faiderstraat 1060 Brussel Belgie GALERIE FAIDER 12 rue Faider 1060 Bruxelles Belgique - 12 Faiderstraat 1060 Brussel Belgie «... d une main sûre, il dialogue avec le vide de la toile, installe une chorégraphie de lumières et découvre

Plus en détail

Communiqué de presse FESTIVAL CHASSEPIERRE. Les 22 & 23 août 2015

Communiqué de presse FESTIVAL CHASSEPIERRE. Les 22 & 23 août 2015 Communiqué de presse 42 ème Festival International des Arts de la Rue FESTIVAL CHASSEPIERRE Les 22 & 23 août 2015 «Rêves d été Rouages d antan» 50 compagnies professionnelles 200 artistes & Marché artisanal

Plus en détail

Majorelle livret.qxd 28/04/2009 17:59 Page 1. 62 octobre mai 2007. 30 août 2009. 7 janvier 2008. Majorelle un art de vivre moderne. s n.

Majorelle livret.qxd 28/04/2009 17:59 Page 1. 62 octobre mai 2007. 30 août 2009. 7 janvier 2008. Majorelle un art de vivre moderne. s n. Majorelle livret.qxd 28/04/2009 17:59 Page 1 62 octobre mai 2007 30 août 2009 7 janvier 2008 Majorelle un art de vivre moderne po pu r l e s t r en e fan f t s n Majorelle livret.qxd 28/04/2009 17:59 Page

Plus en détail

«L A R OUTE DES GEMMES BVLG ARI»

«L A R OUTE DES GEMMES BVLG ARI» «L A R OUTE DES GEMMES BVLG ARI» LE GEMME, UNE COLLECTION DE SIX EAUX DE PARFUM INSPIRÉE ET INFUSÉE DES GEMMES BVLGARI LES PLUS EMBLÉMATIQUES. CES PIERRES PRÉCIEUSES, ISSUES DE DIVERS CONTINENTS, NOUS

Plus en détail

Anne-Lise Seusse. Née en 1980 à Lyon (F) Vit et travaille entre Lyon et Paris (F) Pour Rendez vous 11, présente :

Anne-Lise Seusse. Née en 1980 à Lyon (F) Vit et travaille entre Lyon et Paris (F) Pour Rendez vous 11, présente : Née en 1980 à Lyon (F) Vit et travaille entre Lyon et Paris (F) Formation 2007 DNSEP, École nationale supérieure des beaux arts de Lyon, Lyon (F) 2000 DEUG de philosophie à l Université Lyon 3, Lyon (F)

Plus en détail

CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES DE L APPEL D OFFRES N 17/13

CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES DE L APPEL D OFFRES N 17/13 E A C C E CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES DE L APPEL D OFFRES N 17/13 OBJET : REALISATION ET AMENAGEMENT DU STAND DE L EACCE AU SALON SAUDI AGRICULTURE QUI SE TIENDRA A RIYAD DU 15 AU 18 SEPTEMBRE

Plus en détail

L association Artd école

L association Artd école L association Artd école Une association loi 1901, créée dans les années 1980, pour promouvoir les disciplines artistiques dans et autour de l école. A l origine, elle a proposé de nombreuses animations

Plus en détail

note de présentation du projet mémoire architectural

note de présentation du projet mémoire architectural Paris, le 12 avril 2007 note de présentation du projet mémoire architectural Un clin d'oeil aux vacances à Boutigny-Prouais! un centre de loisis de Boutigny, un lieu d éveil et de vacances... Passés les

Plus en détail

Stages photographiques

Stages photographiques Stages photographiques Le reportage Le corps dévoilé A la lecture des images Corps et mouvement Samedi 21 et dimanche 22 mars 2015 Samedi 28 et dimanche 29 mars 2015 Samedi 11 et dimanche 12 avril 2015

Plus en détail

Séance 2. A l Ouest est né l environnement? I- A l origine de la protection de l environnement.

Séance 2. A l Ouest est né l environnement? I- A l origine de la protection de l environnement. Séance 2. A l Ouest est né l environnement? 3- Les politiques environnementales associées à ces paradigmes successifs I- A l origine de la protection de l environnement. 1 - Une construction lente reposant

Plus en détail

Université du Québec à Montréal PROGRAMME D ÉDUCATION PRÉSCOLAIRE ET ENSEIGNEMENT PRIMAIRE ATELIER EN LIEN AVEC LA VISITE D UNE EXPOSITION LA PHOTO 3D

Université du Québec à Montréal PROGRAMME D ÉDUCATION PRÉSCOLAIRE ET ENSEIGNEMENT PRIMAIRE ATELIER EN LIEN AVEC LA VISITE D UNE EXPOSITION LA PHOTO 3D Université du Québec à Montréal PROGRAMME D ÉDUCATION PRÉSCOLAIRE ET ENSEIGNEMENT PRIMAIRE ATELIER EN LIEN AVEC LA VISITE D UNE EXPOSITION LA PHOTO 3D TRAVAIL REMIS À Patricia Gauvin DANS LE CADRE DU COURS

Plus en détail

[marie - gabrielle verdoni] 15, rue d'aboukir 75002 Paris tél 01 44 76 08 76

[marie - gabrielle verdoni] 15, rue d'aboukir 75002 Paris tél 01 44 76 08 76 D o s s i e r d e P r e s s e. [marie - gabrielle verdoni] 15, rue d'aboukir 75002 Paris tél 01 44 76 08 76 fax 96 mg@pied-a-coulisse.com www.pied-a-coulisse.com designers indépendants designers indépendants

Plus en détail

PROGRAMME DE COURS. Pouvoir organisateur : Ville de Verviers. Etablissement : Académie des Beaux-Arts

PROGRAMME DE COURS. Pouvoir organisateur : Ville de Verviers. Etablissement : Académie des Beaux-Arts PROGRAMME DE COURS Pouvoir organisateur : Ville de Verviers Etablissement : Académie des Beaux-Arts Domaine des arts plastiques, visuels et d l espace Cours : Formation pluridisciplinaire Filière : formation

Plus en détail

Namur disparu. Deuxième partie Photos et documents rassemblés par. Pierre Pagès

Namur disparu. Deuxième partie Photos et documents rassemblés par. Pierre Pagès Deuxième partie Photos et documents rassemblés par Pierre Pagès Introduction à la deuxième partie La première partie de Namur disparu a été bien accueillie par les visiteurs du blog et la suite (et pas

Plus en détail

PROGRAMMES DE PEINTURE

PROGRAMMES DE PEINTURE PROGRAMMES DE PEINTURE Filière de Formation Niveau : B Année : 1ière Amener l'élève à une formation théorique et pratique dont le but est de donner les moyens permettant par le nombre et la qualité des

Plus en détail

Le voyageur a marché toute la journée, ramassant, relevant ou récoltant des idées, des chimères, des sensations [ ]. Le soir venu, il entre dans une

Le voyageur a marché toute la journée, ramassant, relevant ou récoltant des idées, des chimères, des sensations [ ]. Le soir venu, il entre dans une Le carnet de voyage: un genre plastique et littéraire Le voyageur a marché toute la journée, ramassant, relevant ou récoltant des idées, des chimères, des sensations [ ]. Le soir venu, il entre dans une

Plus en détail

HENRI MATISSE ET LE MAROC

HENRI MATISSE ET LE MAROC HENRI MATISSE ET LE MAROC ABDELGHANI FENNANE Un. Cadi Ayyad Marrakech, Maroc babel_babil@yahoo.fr Résumé : Tout porte à croire que le voyage de H. Matisse au Maroc a été le lieu d un tournant décisif qui

Plus en détail

Le groupe CREAM se positionne comme un hub artistique qui sélectionne en amont les maîtres de cérémonie et artisans de la nuit. www.cream-paris.

Le groupe CREAM se positionne comme un hub artistique qui sélectionne en amont les maîtres de cérémonie et artisans de la nuit. www.cream-paris. Le groupe CREAM se positionne comme un hub artistique qui sélectionne en amont les maîtres de cérémonie et artisans de la nuit. www.cream-paris.com Institution de la nuit germanopratine, le club «Les Saints-Pères»

Plus en détail

EXPOSITION UNE PETITE FILLE DE 50 ANS. Une exposition produite par le Festival international de la bande dessinée

EXPOSITION UNE PETITE FILLE DE 50 ANS. Une exposition produite par le Festival international de la bande dessinée EXPOSITION UNE PETITE FILLE DE 50 ANS Une exposition produite par le Festival international de la bande dessinée «Puisque nos fils vont devenir de notre fait autant de Mafalda, la plus élémentaire prudence

Plus en détail

Un nouvel horizon pour l Art

Un nouvel horizon pour l Art La Digigraphie d Epson ouvre un nouvel horizon pour la reproduction numérique d oeuvres d art. Grâce à elle, le monde de l art exploite enfin tous les avantages des technologies numériques, tout en garantissant

Plus en détail

Jean-Bertrand Pégot-Ogier (1877-1915)

Jean-Bertrand Pégot-Ogier (1877-1915) COMMUNIQUE DE PRESSE avril 2015 L exposition de l été 2015 du musée du Faouët : Jean-Bertrand Pégot-Ogier (1877-1915) Matin de pardon en Bretagne, vers 1913. Huile sur toile. Collection picturale, Ville

Plus en détail

Le Tableau, JF Laguionie Des références picturales

Le Tableau, JF Laguionie Des références picturales Le Tableau, JF Des références picturales Analyse, citations et commentaires issus du dossier du Centre culturel Les Grignoux, complétés par quelques autres propositions d œuvres. «Le tableau renvoie de

Plus en détail

ADIS, Barbezieux était une petite ville silencieuse et peu de voitures passaient boule-

ADIS, Barbezieux était une petite ville silencieuse et peu de voitures passaient boule- ADIS, Barbezieux était une petite ville silencieuse et peu de voitures passaient boule- J vard Chanzy; vers midi, quelques grands personnages pleins de recueillemeiit, le procureur Lanata, le président

Plus en détail

Paz Corona Ulysse, c est moi Exposition du 6 au 21 septembre et du 5 au 26 octobre 2013

Paz Corona Ulysse, c est moi Exposition du 6 au 21 septembre et du 5 au 26 octobre 2013 DOSSIER DE PRESSE Paz Corona Ulysse, c est moi Exposition du 6 au 21 septembre et du 5 au 26 octobre 2013 What is that word known to all men, Huile sur toile, 150 x 90 cm, 2013 17, rue des Filles-du-Calvaire

Plus en détail

Dirk Braeckman 06.10.11 >< 08.01.12

Dirk Braeckman 06.10.11 >< 08.01.12 fr Dirk Braeckman 06.10.11 >< 08.01.12 DIRK BRAECKMAN Dirk Braeckman (Eeklo, 1958) est un des artistes belges les plus en vue du moment. Il a étudié la photographie et le cinéma à l Académie des Beaux-Arts

Plus en détail