Potassium K + Sulfate SO 4. b) Indiquer pour chacune des eaux minérales la masse de son résidu à sec, indiquée sur son étiquette.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Potassium K + Sulfate SO 4. b) Indiquer pour chacune des eaux minérales la masse de son résidu à sec, indiquée sur son étiquette."

Transcription

1 1L : Alimentation et environnement Chapitre.1 : Les eaux naturelles I. Eaux de source et eaux minérales Activité.1 : Lire le texte et répondre aux questions. Selon la définition adoptée par la Communauté européenne, l eau de source est une eau souterraine captée par aménagement d une source ou par forage, dont la qualité chimique et bactériologique est naturellement conforme aux normes de potabilité et qui peut être distribuée sans traitement. Seuls sont autorisés les traitements permettant d éliminer les «éléments instables», c est-àdire quelques gaz contenus dans l eau qui s échappent quand on l aère, et aussi le fer et le manganèse qui en général précipitent lors de l aération et sont éliminés par décantation et filtration. Il est possible de réinjecter dans l eau du gaz carbonique (pour la rendre «gazeuse»), en principe avec le gaz naturel des sources, parfois avec du gaz artificiel. Tout autre traitement est interdit. Les eaux de source sont en général mises à la disposition du consommateur en bouteilles ou en conteneurs, à des prix environ cent fois supérieurs à celui des eaux de distribution publique, à cause du coût de l emballage et du transport. Le label d eau minérale s applique à certaines eaux de source ayant en principe des vertus particulières pour la santé. Ce label est accordé par une autorité nationale de santé, en France, il s agit de l académie de médecine et du ministère de la santé. Après enquête, ces eaux minérales peuvent être déclarées d utilité publique. Comme les eaux de source, elles ne peuvent subir aucun traitement, mis à part l élimination des «éléments instables» et la regazéification. Mais, contrairement aux eaux de source, elles peuvent ne pas être conformes aux normes de potabilité, l autorité de santé étant seule juge de l opportunité de distribuer de telles eaux. Certaines eaux minérales sont simplement des eaux de source avec un équilibre minéral jugé favorable par l autorité de santé, d autres sont au contraire très chargées et constituent de véritables médicaments à consommer avec modération. Ghislain de MARSILY, L Eau. Editions Flammarion. Questions : a) Que peut-on éliminer dans une eau de source? Dans une eau minérale? b) Que peut-on rajouter à une eau de source? A une eau minérale? c) Les eaux de source sont-elles toujours potables? Et les eaux minérales? II. Composition chimique d une eau minérale Activité.2 : Etiquettes d eaux minérales a) A l aide des indications portées sur leurs étiquettes, compléter le tableau suivant en indiquant la composition minérale de chacune des eaux. Concentration des ions en mg.l -1 Calcium Ca 2+ Magnésium Mg 2+ Sodium Na + Potassium K + Sulfate SO 4 2- Hydrogénocarbonate (ou bicarbonate) HCO 3 - Chlorure Cl - Nitrate NO 3 - Vichy St-Yorre b) Indiquer pour chacune des eaux minérales la masse de son résidu à sec, indiquée sur son étiquette. Eau minérale Résidu à sec en mg c) Les eaux dont le résidu à sec dépasse 2 g.l -1 ne sont pas conseillées pour la consommation courante. Quelles sont parmi les eaux du tableau précédent celles qui ne sont pas adaptées à une consommation courante? d) Classer les différentes eaux minérales en eaux fortement, moyennement et faiblement minéralisées. e) On distingue plusieurs catégories d eau selon les ions présents en plus grande quantité : - Les eaux bicarbonatées calciques - Les eaux chlorurées sodiques - Les eaux sodiques bicarbonatées - Les eaux sulfatées calciques A quelle catégorie appartient chacune des eaux étudiées précédemment? 1L : Les eaux naturelles 1/7

2 III. Dureté d une eau Une eau contenant beaucoup d ions magnésium Mg 2+ et calcium Ca 2+ est une eau << dure >>. 1. Etude de l action d une eau savonneuse sur différentes eaux minérales Préparation d une liqueur de savon : Expérience au bureau Une liqueur de savon est obtenue par dissolution à chaud de petits morceaux de savon de Marseille dans un ballon contenant de l alcool à 90 surmonté d un réfrigérant à eau servant à condenser les vapeurs d alcool (voir schéma ci- dessous). Après refroidissement on ajoute de l eau distillée dans le ballon. Sortie d eau tiède Réfrigérant ttt à eau Entrée d eau froide Savon + alcool à 90 + pierre ponce Chauffe ballon électrique Support élévateur Test à l eau savonneuse : Dans trois tubes à essais différents verser 5 ml de différentes eaux (, et ) puis y ajouter 10 gouttes de la liqueur de savon. Boucher l extrémité de chaque tube avec un bouchon puis le retourner sans agiter afin d homogénéiser le mélange. Observations : Complète le schéma ci-dessous, en indiquant l importance du trouble (précipité) qui apparaît dans chaque tube : Interprétations : Plus les troubles sont importants plus les eaux sont dures, plus leur degré hydrotimétrique français ( THF) ou ( F) est important. Les ions calcium Ca 2+ et les ions magnésium Mg 2+ nuisent à l action des savons et des lessives. Dans ces dernières un anticalcaire est ajouté, il fixe les ions calcium et magnésium et évite ainsi la formation de précipités avec les détergents. Les eaux dures peuvent aussi former des produits qui entartrent les canalisations et les installations de chauffage. 2. Activité.3 : a) Compléter le tableau suivant (voir activité.2) Eaux minérales Concentration en ions calcium Ca 2+ (mg.l -1 ) Concentration en ions magnésium Mg 2+ (mg.l -1 ) Concentration totale en ions calcium et magnésium (mg.l -1 ) 1L : Les eaux naturelles 2/7

3 b) Indiquer si les résultats expérimentaux sont en accord avec les indications des étiquettes. c) Comparer le THF de l eau de éville par rapport aux THF des trois eaux minérales ci-dessus (justifier le résultat par un calcul simple) 3. Degré hydrotimétrique français et dureté d une eau : L'eau est composée de nombreux éléments minéraux et organiques dont la richesse est fonction des sols qu'elle a traversé. Quand l'eau contient une quantité significative de calcium (Ca) et de magnésium (Mg), on dit qu'elle est dure ou calcaire. En réalité dans l'eau froide, il n'y a pas de calcaire mais du calcium et du magnésium, c'est à dire deux bons sels minéraux et ce n'est qu'en chauffant l'eau que ces minéraux calcium et magnésium se transforment en carbonate de calcium et carbonate de magnésium appelés communément calcaire ou tartre. Ainsi, la dureté de l'eau dépend principalement de la concentration des ions de calcium (Ca 2+ ) et des ions de magnésium (Mg 2+ ). Les ions du fer, de l'aluminium et du manganèse moins concentrés n'interviennent que modérément dans la dureté de l eau. L'unité utilisée pour exprimer la dureté de l'eau est le degré hydrotimétrique français ( F) ou le Titre Hydrotimétrique ( THF) qui correspond à la dureté d'une solution contenant 10 mg/l de carbonate de calcium (CaCO3). Un F équivaut à 4 mg de calcium par litre et à 2,4 mg de magnésium par litre. Le TH est inférieur à 10 F, l'eau est très douce et à tendance naturelle corrosive. De 10 à 20 F l eau est douce. Dans ces 2 cas il ne faut surtout rien faire qui réduirait le TH. La limite inférieure du degré hydrotimétrique pour les eaux destinées à la consommation humaine et n'ayant pas subi de traitement thermique est fixée à 15 F. Un peu de tartre protège les canalisations et évite le risque de corrosion qui dissout les métaux des canalisations tels que le fer ou le plomb nocif pour notre organisme. De 20 à 30 F, l'eau est réputée moyennement dure. Le ministère de la santé qualifie d'idéal un TH compris entre 15 et 25 F pour l'eau de consommation. De 30 à 40 F, l'eau est définie dure et très dure au-delà de 40 F, l'usage d'un adoucisseur doit être envisagé. Le tartre est responsable de surcoûts (énergie, lessives, détartrants) et de dégradations importantes au niveau des cumulus, chaudières et robinetteries. IV. Tests gustatifs sur des eaux de consommation Activité.4 : Faites goûter à votre binôme successivement cinq eaux différentes dont l eau du robinet en indiquant la nature de ces eaux. Ensuite, à leur insu, remplissez cinq verres avec ces cinq eaux, et demandez-leur de les identifier. V. Dosage des ions chlourure dans une eau minérale 1. But du dosage : Doser les ions chlorure dans une minérale c est déterminer leur concentration molaire C en mol.l -1 ou leur concentration massique T en g.l -1 (ou en mg.l -1 ). 2. Définitions : Voir programme 2 nde C = n V ou n = C.V C : concentration molaire en ions chlorure Cl - en mole par litre (mol.l -1 ) n : quantité de matière en ions chlorure en mole (mol) V : volume de la solution en litre (L) T = m V ou m = T.V T : concentration massique en ions chlorure Cl - en gramme par litre (g.l -1 ) m : masse en ions chlorure en gramme (g) V : volume de la solution en litre (L) Sachant que n = m/m, où M représente la masse molaire de l ion chlorure Cl - en gramme par mol (g.mol -1 ), trouver la relation entre C et T : 3. Application : Données : masse molaire de l ion chlorure M(Cl - ) = 35,5 g.mol -1 Dans une eau minérale Vichy-Célestins la concentration massique T en ions chlorure est de 227 mg.l -1. a) Exprimer T en g.l -1. 1L : Les eaux naturelles 3/7

4 b) Calculer la concentration molaire C en mol.l -1 des ions chlorure. c) Calculer la quantité n d ions chlorures présents dans une bouteille de 1,5 L. 4. Principe du dosage : Dans un tube à essais contenant des ions chlorure ajouter quelques gouttes d une solution de nitrate d argent. Solution de nitrate d argent (Ag + + NO 3 - ) Solution contenant des ions chlorure Cl - Observation : Interprétation : Les cations argent Ag + et les anions chlorure Cl - réagissent entre eux pour donner un précipité blanc solide le chlorure d argent AgCl (s), suivant l équation bilan : Ag + + Cl - AgCl (s) Réaliser la même expérience en mettant dans le tube à essais des ions chlorure et des ions chromate CrO 4 2- Observation : Interprétation : Les ions argent Ag + précipitent d abord avec les ions chlorure Cl -, puis quand tous les ions chlorure Cl - ont réagi il se forme un précipité rouge brique de chromate d argent Ag 2 CrO 4(s) 5. Activité.5 : Réalisation du dosage (voir schéma ci-dessous) Dans un erlenmeyer, ajouter à l aide d une pipette un volume V 1 = 20,0 ml d une solution S 1 d eau de Vichy St. Yorre de concentration C 1 inconnue en ions chlorure, ajouter une dizaine de gouttes d une solution jaune de chromate de sodium. Mettre en route délicatement l agitation magnétique. Ajouter à la burette graduée, après avoir ajusté le zéro, une solution S 2 de nitrate d argent (Ag + + NO - 3 ) de concentration C 2 = 2, mol.l -1 jusqu à l apparition d un précipité rouge brique. Le volume V eq de nitrate d argent ajouté, est appelé volume équivalent V eq. Noter le volume équivalent : V eq = ml Recommençons un deuxième dosage permettant de déterminer plus précisément le volume équivalent : V eq = ml Burette graduée Solution de nitrate d argent Support Pince Noix 20,0 ml de + 10 gouttes de de chromate de potassium Erlenmeyer Barreau aimanté Agitateur magnétique Support élévateur 1L : Les eaux naturelles 4/7

5 6. Activité.6 : Exploitation des résultats du dosage Notons : n(cl - ) : quantité de matière en ions chlorure Cl - présente dans le volume V 1 de l eau de n 1 (Ag + ) : quantité de matière en ions argent ajouté avant l équivalence n eq (Ag + ) : quantité de matière en ions argent ajouté à l équivalence n 2 (Ag + ) : quantité de matière en ions argent ajouté après l équivalence Avant l équivalence A l équivalence Après l équivalence n(cl - ) n 1 (Ag + ) n(cl - ) n e (Ag + ) n 1 (Ag + ) A l équivalence indiquée par l apparition du précipité rouge brique, la quantité en ions chlorure n(cl - ) présents initialement dans la solution S 1 de l eau de, de concentration C 1 inconnue, est égale à la quantité en ions argent n e (Ag + ) apportés par l ajout du volume V eq de la solution de nitrate d argent de concentration C 2, d où la relation à l équivalence : n(cl - ) n 2 (Ag + ) C 1.V 1 = C 2.V eq C 1 = C 2.V eq V 1 Connaissant C 2, V eq et V 1 on peut alors déduire, par calcul, la valeur inconnue de la concentration C 1 en ions chlorure de la solution S 1 de l eau de. Déduire des valeurs expérimentales trouvées lors du dosage, la valeur de C 1 (Attention aux unités!!) : Calculer la concentration massique T 1 (en mg.l -1 ) en ions chlorure de l eau de : Comparer cette valeur avec celle indiquée sur l étiquette de l eau de : VI. d une solution aqueuse 1. Signification du d une solution : Le d une solution permet de caractériser son acidité due à la présence plus ou moins importante des ions H 3 O +. La valeur du varie de 0 à 14. Pour un 7 : la solution est acide Pour un = 7 : la solution est neutre Pour un 7 : la solution est basique Solutions acides Acidité croissante Solutions neutres Solutions basiques Basicité croissante 2. Activité.7 : Relever la valeur du sur les différentes étiquettes des eaux étudiées précédemment et compléter le tableau suivant : Eau minérale Classer ces différentes eaux en : - Eau acide - Eau basique - Eau neutre - Eau légèrement acide - Eau légèrement basique 1L : Les eaux naturelles 5/7

6 3. Mesure de la valeur du : 3.1. Papier indicateur universel (ou papier ) : Le papier permet d avoir un ordre de grandeur de la valeur du. On dépose une goutte de la solution à l aide d un agitateur en verre sur un petit morceau de papier, suivant la couleur prise par le papier, et par comparaison sur l échelle de teinte, on déduit une valeur approchée (à l unité près) du Les indicateurs colorés : Ce sont des solutions dont la couleur varie suivant l acidité du milieu. Il s agit de savoir si un milieu est acide, basique ou neutre. Exemple : Le bleu e bromothymol ou (BBT) est un indicateur coloré de couleur jaune en milieu acide, verte en milieu neutre et bleu en milieu basique 3.3. Activité. 8 : Dans un tube à essais contenant une solution verte de bleu de bromothymol, ajouter quelques gouttes d eau de éville. Solution de éville Solution de bleu de bromothymol (BBT) Observation : Donner un ordre de grandeur du de l eau de éville. Remarque : En général les eaux minérales ont un compris entre 6 et 8, elles sont donc faiblement acide ou neutre ou faiblement basique Le -mètre : expérience au bureau Pour déterminer la valeur du avec plus de précision il suffit d utiliser un -mètre muni de son électrode. Celui-ci doit être préalablement être étalonné avec des solutions de parfaitement connu appelées solutions tampons. Déterminons la valeur du des différentes eaux rencontrées précédemment à l aide d un -mètre, et complétons le tableau suivant : Eau minérale éville 1L : Les eaux naturelles 6/7

7 1L : Eaux naturelles Exercices d application Exercice.1 : On dispose de trois eaux minérales, dont les concentrations en ions calcium sont : Eau n 1 : 9,9 mg.l -1 Eau n 2 : 67 mg.l -1 Eau n 3 : 253 mg.l -1 Dans un trois tubes à essais, on verse 5 ml de liqueur de savon, et on ajoute 3 ml de chacune des eaux. On bouche les trois tubes, et on agite pour faire mousser le savon. 1. Quels sont les deux ions responsables de la dureté d une eau? Donner leur formule chimique. 2. Quelle est l eau la plus douce? Quelle est l eau la plus dure? 3. Quel est le tube qui contient le plus de mousse? Le moins de mousse? 4. Quel inconvénient de la dureté d une eau cette expérience illustre-t-elle? Citer un autre inconvénient. Exercice. 2 : Sur une boîte de lessive, on peut lire les indications suivantes : << Doses de lessive pour une machine de 4 à 5 kg de linge normalement sale : Pour une eau peu dure ( 20 F) : 100 ml. Pour une eau dure (20 F à 35 F) : 125 ml. Pour une eau très dure ( 35 F) : 175 ml >>. La dureté d une eau s exprime en degré hydrotimétrique français ( TH ou F). 1 F représente la dureté d une eau contenant 4 mg d ions calcium par litre. 1. Les ions calcium sont-ils les seuls responsables de la dureté d une eau? 2. Une eau dure a-t-elle un degré hydrotimétrique plus fort ou plus faible qu une eau douce? 3. Pourquoi la quantité de lessive utilisée augmente-t-elle en cas d eau très dure? 4. Quel est l inconvénient pour l environnement? 5. A quelle masse d ions calcium par litre correspond une de dureté 35 F? 6. La dureté idéale correspond à une concentration en ions calcium de 60 mg.l -1, quel est le degré hydrotimétrique correspondant? Exercice. 3 : Un adoucisseur d eau a pour fonction de rendre une eau plus douce. Il modifie les caractéristiques chimiques de l eau en éliminant les ions calcium et magnésium. Il permet ainsi de diminuer la dureté de l eau et ainsi d éviter le dépôt de tartre. Dans un adoucisseur l eau traverse une résine << échangeuse d ions >>, contenant des ions sodium Na +. Les ions calcium et magnésium viennent se fixer sur la résine, qui en retour libère des ions sodium, non entartrant. Quand la résine est saturée, il faut la régénérer avec une saumure composée d eau salée très riche en chlorure de sodium (Na + et Cl - ). 1. Quel est le défaut d une eau dure, cité dans l énoncé? 2. Pourquoi les résines qui équipent les adoucisseurs sont-t-elles qualifiées << d échangeuses d ions >>? 3. Pourquoi les ions sodium sont-ils utilisés pour remplacer les ions calcium et magnésium? 4. Pourquoi la résine est-elle régénérée avec de l eau très salée? Exercice.4 : On souhaite déterminer la concentration en ions hydrogénocarbonate (HCO - 3 ) d une eau minérale inconnue. Pour cela, on dose ces ions par comparaison avec une eau connue. Le dosage est basé sur la réaction des ions hydrogénocarbonate de l eau minérale avec une solution d acide chlorhydrique. Dans un erlenmeyer, on ajoute 10 ml d acide chlorhydrique prélevé à l aide d une pipette, et on y verse l eau minérale peu à peu à l aide d une burette. Pour repérer la fin de la réaction, on utilise un indicateur coloré, le vert de bromocrésol qui vire du jaune au vert quand la réaction est terminée. A cet instant, on relève le volume d eau minérale versé. On dose 10 ml d acide chlorhydrique par une eau connue, dont la concentration en ions hydrogénocarbonate vaut 402 mg.l -1. A la fin de la réaction, on a versé un volume V 1 = 14,9 ml d eau connue. On dose ensuite 10 ml d acide chlorhydrique par l eau inconnue, à la fin de la réaction, on versé un volume V 2 = 2,0 ml d eau inconnue. D après la théorie du dosage la masse d ions hydrogénocarbonate est la même dans les deux volumes d eau versés V 1 et V Sachant que la concentration des ions hydrogénocarbonate est de 402 mg.l -1 dans l eau connue, calculer la masse de ces ions dans le volume versé V D après la théorie du dosage, quelle est la masse en ions hydrogénocarbonate dans le volume versé V 2 d eau inconnue? 3. En déduire la masse de ces ions dans un litre de cette eau. 4. Sur l étiquette de cette eau inconnue, on peut lire << Bicarbonates : 2989 mg.l -1 >>. Pourquoi le nom << hydrogénocarbonates >> ne figure pas sur l étiquette? Comparer la valeur obtenue à la question.4 à celle lue sur l étiquette. Conclure. 1L : Les eaux naturelles 7/7

ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT CHAPITRE 1 : LES EAUX NATURELLES

ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT CHAPITRE 1 : LES EAUX NATURELLES Première L NOM : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT CHAPITRE 1 : LES EAUX NATURELLES 1- COMPOSITION D EAUX MINERALES 1-1 Les eaux minérales ont-elles le même goût et donc la même composition? Un écrivain francais

Plus en détail

Objectif : Effectuer le traitement chimique d une solution dont la composition est représentative de déchets de travaux pratiques.

Objectif : Effectuer le traitement chimique d une solution dont la composition est représentative de déchets de travaux pratiques. OLYMPIADES DE LA CHIMIE 005 EPREUVE PRATIQUE DES ELIMINATOIRES REGIONALES POITOU-CHARENTES le février 005 Traitement de déchets minéraux "D'après la préparation aux olympiades de l'académie de Nancy-Metz

Plus en détail

SP. 3. Concentration molaire exercices. Savoir son cours. Concentrations : Classement. Concentration encore. Dilution :

SP. 3. Concentration molaire exercices. Savoir son cours. Concentrations : Classement. Concentration encore. Dilution : SP. 3 Concentration molaire exercices Savoir son cours Concentrations : Calculer les concentrations molaires en soluté apporté des solutions désinfectantes suivantes : a) Une solution de 2,0 L contenant

Plus en détail

Dureté de l eau et son traitement

Dureté de l eau et son traitement I - Introduction : Dureté de l eau et son traitement L eau bien que sans danger n est pas chimiquement pure. Après son évaporation, il reste des sels minéraux dont certains rendent l eau dure. Ces sels

Plus en détail

Synthèse et propriétés des savons.

Synthèse et propriétés des savons. Synthèse et propriétés des savons. Objectifs: Réaliser la synthèse d'un savon mise en évidence de quelques propriétés des savons. I Introduction: 1. Présentation des savons: a) Composition des savons.

Plus en détail

Chapitre 7 : Acides, bases et sels

Chapitre 7 : Acides, bases et sels Chapitre 7 : Acides, bases et sels Objectifs L élève doit être capable! d énoncer les formules de quelques acides minéraux traités dans le cours,! d énoncer certains usages de ces acides,! d établir les

Plus en détail

Acides et Bases en solution aqueuse. Calculer le ph d une solution d acide chlorhydrique de concentration 0,05 mol.l -1

Acides et Bases en solution aqueuse. Calculer le ph d une solution d acide chlorhydrique de concentration 0,05 mol.l -1 Acides et Bases en solution aqueuse Acides Exercice 1 Calculer le ph d une solution d acide chlorhydrique de concentration 0,05 mol.l -1 Exercice 2 L acide nitrique est un acide fort. On dissout dans un

Plus en détail

Physique Chimie. Réaliser les tests de reconnaissance des ions Cl -,

Physique Chimie. Réaliser les tests de reconnaissance des ions Cl -, Document du professeur 1/5 Niveau 3 ème Physique Chimie Programme A - La chimie, science de la transformation de la matière Connaissances Capacités Exemples d'activités Comment reconnaître la présence

Plus en détail

Qualité des sols et de l eau

Qualité des sols et de l eau Qualité des sols et de l eau Objectifs du programme Le sol, milieu d échanges de matières Exploiter des documents et mettre en œuvre un protocole pour comprendre les interactions entre le sol et une solution

Plus en détail

OLYMPIADES REGIONALES de LA CHIMIE - XX ème édition PROTOCOLE EXPERIMENTAL

OLYMPIADES REGIONALES de LA CHIMIE - XX ème édition PROTOCOLE EXPERIMENTAL UNIVERSITE DE CAEN 2004-03-03 LYMPIADES REGINALES de LA CHIMIE - XX ème édition PRTCLE EXPERIMENTAL Durée 2 h Au début du XX ème siècle, l industrie des produits cosmétiques connaît un développement exponentiel.

Plus en détail

Annexe 1: Comment fonctionne un adoucisseur d eau domestique?

Annexe 1: Comment fonctionne un adoucisseur d eau domestique? Annexe 1: Comment fonctionne un adoucisseur d eau domestique? Pourquoi adoucir l eau? Une eau dure est une eau riche en ions calcium (Ca 2+ ) et / ou magnésium (Mg 2+ ). Elle ne présente aucun danger pour

Plus en détail

Chap2 Tests de reconnaissance de quelques ions.

Chap2 Tests de reconnaissance de quelques ions. Chap2 Tests de reconnaissance de quelques ions. Items Connaissances Acquis Formule des ions sodium, cuivre(ii), fer(ii), fer(iii) et chlorure Domaines d acidité et de basicité en solution aqueuse. Lien

Plus en détail

Chimie Troisième - Chapitre 2 : Conduction des liquides Chapitre 2 : Conduction des liquides

Chimie Troisième - Chapitre 2 : Conduction des liquides Chapitre 2 : Conduction des liquides Chapitre 2 : Conduction des liquides Massy Solution conductrices 16 p 60 : Vrai ou faux? Répondre aux affirmations suivantes par vrai ou faux et corriger les affirmations fausses.. 1. Toutes les solutions

Plus en détail

Titre alcalimétrique et titre alcalimétrique complet

Titre alcalimétrique et titre alcalimétrique complet Titre alcalimétrique et titre alcalimétrique complet A Introduction : ) Définitions : Titre Alcalimétrique (T.A.) : F m / L T.A. T.A.C. Définition : C'est le volume d'acide (exprimé en ml) à 0,0 mol.l

Plus en détail

Sciences physiques et chimiques

Sciences physiques et chimiques bac pro Philippe Adloff Hervé Gabillot Eyrolles Éducation / Gep Éditions, 2014 ISBN : 978-2-84425-946-2 Sciences physiques et chimiques Seconde professionnelle 100 % Exercices expérimentaux science et

Plus en détail

la matièr cuivre (II) Donner la 2) Déterminer et Cu 2+ + Correction : ions chlorure. 1) Chlorure de cuivre neutralité CuCl 2. = =

la matièr cuivre (II) Donner la 2) Déterminer et Cu 2+ + Correction : ions chlorure. 1) Chlorure de cuivre neutralité CuCl 2. = = 1) Chlorure de cuivre Le chlorure de cuivre (II) est un composé ionique constitué d'ions chlorure Cl - et d'ions cuivre (II) Cu 2+. Donner la formule statistique de ce composé. Écrire l'équation de sa

Plus en détail

EUROPEAN UNION SCIENCE OLYMPIAD. Livret réponses TEST 1. AVRIL 13 th, 2010. pays: BELGIUM

EUROPEAN UNION SCIENCE OLYMPIAD. Livret réponses TEST 1. AVRIL 13 th, 2010. pays: BELGIUM EUROPEAN UNION SCIENCE OLYMPIAD Livret réponses TEST 1 AVRIL 13 th, 2010 pays: BELGIUM Team: _B Noms et signatures 1 Tache 1 humidité relative de l air 1.1: Le point de rosée ( condesation) est à (indiquer

Plus en détail

Les polluants : les nitrates

Les polluants : les nitrates Les polluants : les nitrates L azote est un élément essentiel de la matière vivante. Sa quantité et sa forme chimique dans le milieu aquatique y conditionnent le développement de la vie. [ 1 ] L azote

Plus en détail

Précipitation - Produit de solubilité

Précipitation - Produit de solubilité Précipitation Produit de olubilité A Introduction : Lor de l addition de certain ion ( O H, Cl,...) dan une olution contenant de cation métallique, nou contaton qu il apparaît une phae olide. L apparition

Plus en détail

Concours ATPL 2011 EXTERNE

Concours ATPL 2011 EXTERNE Concours ATPL 011 EXTERNE Sciences physiques et chimiques Dans les questions numérotées de 1 à 13, vous ne cocherez que les réponses exactes. Pour chacune de ces 13 questions, il y a entre 0 et 5 réponses

Plus en détail

Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier?

Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier? Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier? Les solutions techniques Principes et critères de choix Par Sébastien LIBOZ - Hydrogéologue Calcaire ou eau agressive en AEP : comment y remédier?

Plus en détail

KIT COMPOSITION DU LAIT A RECEPTION DU COLIS : COMPOSITION (pour 10 binômes)

KIT COMPOSITION DU LAIT A RECEPTION DU COLIS : COMPOSITION (pour 10 binômes) : 0033 (0)169922672 : 0033 (0)169922674 : @ :sordalab@wanadoo.fr KIT COMPOSITION DU LAIT Ref: CPLAI A RECEPTION DU COLIS : Vérifier la composition du colis indiquée ci-dessous en page 1 Stocker l ensemble

Plus en détail

CONCOURS GÉNÉRAL DES LYCÉES SESSION DE 2005 CHIMIE DE LABORATOIRE ET DES PROCÉDÉS INDUSTRIELS PARTIE B CHIMIE INORGANIQUE

CONCOURS GÉNÉRAL DES LYCÉES SESSION DE 2005 CHIMIE DE LABORATOIRE ET DES PROCÉDÉS INDUSTRIELS PARTIE B CHIMIE INORGANIQUE CONCOURS GÉNÉRAL DES LYCÉES SESSION DE 2005 CHIMIE DE LABORATOIRE ET DES PROCÉDÉS INDUSTRIELS (Classes de Terminales STL - CLPI) PARTIE B CHIMIE INORGANIQUE Deux méthodes de dosage d une solution de dichromate

Plus en détail

obs.1 Calculs de Quantités de matière exercices

obs.1 Calculs de Quantités de matière exercices obs.1 Calculs de Quantités de matière exercices Alcool à 90% Un fluidifiant : Lors d une séance de TP, le professeur demande de préparer 250 ml d une solution d alcool à 90,0 % en volume. a) Calculer le

Plus en détail

PHYSIQUE & CHIMIE COMPOSITION n 2 PREMIERES S 1, S 2, S 3, S 4 & S 5

PHYSIQUE & CHIMIE COMPOSITION n 2 PREMIERES S 1, S 2, S 3, S 4 & S 5 PYSIQUE & CIMIE COMPOSITION n PREMIERES S 1, S, S 3, S 4 & S 5 Février 014 Total des points : 40 Durée : 3h00 calculatrice autorisée PARTIE 1 Etude d un solide ionique, l iodure de potassium (9 points)

Plus en détail

OLYMPIADES DE LA CHIMIE 1999/2000

OLYMPIADES DE LA CHIMIE 1999/2000 ACADEMIE DE NANCY-METZ OLYMPIADES DE LA CHIMIE 1999/2000 Traitements de déchets minéraux Edith Antonot E-mail : Edith.Antonot@netcourrier.com ou edith.antonot@wanadoo.fr 1. Objectifs : Vous disposez d

Plus en détail

1) L ion borate est une base, écrire la demi-équation acido-basique correspondante : BO 2

1) L ion borate est une base, écrire la demi-équation acido-basique correspondante : BO 2 Chimie : Séance n 2 I. Réaction entre l acide acétique et l ion borate : On mélange 25,0 ml d une solution d acide acétique de concentration 2,50.10 2.L 1 et 75,0 ml d une solution de borate de sodium

Plus en détail

PHYSIQUE-CHIMIE DANS LA CUISINE Chapitre 3 : Chimie et lavage

PHYSIQUE-CHIMIE DANS LA CUISINE Chapitre 3 : Chimie et lavage PHYSIQUE-CHIMIE DANS LA CUISINE Chapitre 3 : Chimie et lavage I) Qu'est-ce qu'un savon et comment le fabrique-t-on? D'après épreuve BAC Liban 2005 Physique-Chimie dans la cuisine Chapitre 3 1/6 1- En vous

Plus en détail

Emploi-type : Technicien en sciences des matériaux/caractérisation. Aucun document n est autorisé ainsi que le téléphone et l ordinateur portable ;

Emploi-type : Technicien en sciences des matériaux/caractérisation. Aucun document n est autorisé ainsi que le téléphone et l ordinateur portable ; CONCOURS EXTERNES IT 2012 EPREUVE TECHNIQUE D ADMISSION Durée : 01 heures 30 Coefficient : 2 CONCOURS N 208 Corps : Techniciens de la recherche BAP : B Sciences chimiques et sciences des matériaux Emploi-type

Plus en détail

(aq) sont colorées et donnent à la solution cette teinte violette, assimilable au magenta.»

(aq) sont colorées et donnent à la solution cette teinte violette, assimilable au magenta.» Chapitre 5 / TP 1 : Contrôle qualité de l'eau de Dakin par dosage par étalonnage à l'aide d'un spectrophotomètre Objectif : Vous devez vérifier la concentration massique d'un désinfectant, l'eau de Dakin.

Plus en détail

DEVOIR DE THERMOCHIMIE

DEVOIR DE THERMOCHIMIE DEVOIR DE THERMOCHIMIE Données fournies Constante des gaz parfaits: R= 8,31 kpa.l.k-1.mol -1 Nombre d'avogadro: N A = 6,02 x 10 23 mol -1. Capacité thermique massique de l'eau solide: 2,14 J/g. C. Capacité

Plus en détail

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 8 (b) Un entretien d embauche autour de l eau de Dakin Type d'activité Activité expérimentale avec démarche d investigation Dans cette version, l élève est

Plus en détail

UE BI 504 Thermodynamique des systèmes biologiques TP de Thermochimie

UE BI 504 Thermodynamique des systèmes biologiques TP de Thermochimie UE BI 504 Thermodynamique des systèmes biologiques TP de Thermochimie Emmanuel Beaudoin Sébastien Béasse 1 TP1 Dosage calorimétrique : détermination d une enthalpie de réaction Introduction La digestion

Plus en détail

EXERCICE I : NEW HORIZONS (11 pts) Document 1 : mission vers PLUTON. Document 2 : propulseurs à l hydrazine. Document 3 : le système de PLUTON

EXERCICE I : NEW HORIZONS (11 pts) Document 1 : mission vers PLUTON. Document 2 : propulseurs à l hydrazine. Document 3 : le système de PLUTON EXERCICE I : NEW HORIZONS (11 pts) Document 1 : mission vers PLUTON Document 2 : propulseurs à l hydrazine Document 3 : le système de PLUTON 1 Document 4 : les ondes électromagnétiques Questions 1- Décollage

Plus en détail

THEME : SPORT. Sujet N 7

THEME : SPORT. Sujet N 7 THEME : SPORT Sujet N 7 Exercice n 1 : Question de cours Définir la mole. Exercice n : Composition de la sueur Le tableau (document 1 présent en annexe) donne une partie des composants de la sueur. 1-

Plus en détail

EXERCICE I : Où il est question de lumière (8 points) PARTIE A. Figure 2

EXERCICE I : Où il est question de lumière (8 points) PARTIE A. Figure 2 EXERCICE I : Où il est question de lumière (8 points) PARTIE A 1. Figure 2 D On observe sur l'écran un étalement du faisceau laser, perpendiculaire à la direction du fil, constitué d'une tache centrale

Plus en détail

ST2S Thème 2 - ACIDES ET BASES DANS LES MILIEUX BIOLOGIQUES Chapitre 1 : ACIDES FAIBLES ET BASES FAIBLES EN SOLUTION

ST2S Thème 2 - ACIDES ET BASES DANS LES MILIEUX BIOLOGIQUES Chapitre 1 : ACIDES FAIBLES ET BASES FAIBLES EN SOLUTION ST2S Thème 2 - ACIDES ET BASES DANS LES MILIEUX BIOLOGIQUES Chapitre 1 : ACIDES FAIBLES ET BASES FAIBLES EN SOLUTION 1. ECHELLE DE Sur les étiquettes d minérales, on peut lire suivi d une valeur voisine

Plus en détail

Tableau d avancement

Tableau d avancement Terminale S - AP SPC 6 Tableau d avancement Objectifs : Savoir réaliser un bilan de matière initial, intermédiaire ou final grâce à un tableau d avancement. Une transformation chimique est l évolution

Plus en détail

5 ème COURS Chimie Chapitre 3 LES MÉLANGES HOMOGÈNES ET LES CORPS PURS CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur http://gwenaelm.free.

5 ème COURS Chimie Chapitre 3 LES MÉLANGES HOMOGÈNES ET LES CORPS PURS CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur http://gwenaelm.free. 5 ème COURS Chimie Chapitre 3 LS MÉLANGS HOMOGÈNS T LS CORPS PURS CORRCTION DS XRCICS Téléchargé sur http://gwenaelm.free.fr/2008-9 Correction : xercice 1 p 40 a L'apparence homogène d'une substance ne

Plus en détail

Chapitre 7 Les solutions colorées

Chapitre 7 Les solutions colorées Chapitre 7 Les solutions colorées Manuel pages 114 à 127 Choix pédagogiques. Ce chapitre a pour objectif d illustrer les points suivants du programme : - dosage de solutions colorées par étalonnage ; -

Plus en détail

Constante d acidité d un couple acide/base

Constante d acidité d un couple acide/base ACTIVITE-COURS CHIMIE N 3 TS 1/6 CONSTANTE D ACIDITE D UN COUPLE ACIDE/ABASE Objectifs de l'activité Activité-cours de chimie N 3 Constante d acidité d un couple acide/base Connaître la réaction d autoprotolyse

Plus en détail

Devoir de chimie : Analyse spectrale et dosage par étalonnage (1 décembre 2014)

Devoir de chimie : Analyse spectrale et dosage par étalonnage (1 décembre 2014) Devoir de chimie : Analyse spectrale et dosage par étalonnage (1 décembre 2014) Exercice 1 : Etude de l acide lactique (6,5 pts) La formule semi-développée de l acide lactique est la suivante : 1.1. Étude

Plus en détail

L eau. Définition : La décomposition de l eau, formé par la combinaison chimique de

L eau. Définition : La décomposition de l eau, formé par la combinaison chimique de L eau Origine de l eau : La terre à environ quatre milliard et demi d années. Lors de sa formation, la terre était entourée de divers gaz brûlants. En se refroidissant au cours du temps, deux de ces gaz,

Plus en détail

Quelques aspects de la chimie du miel

Quelques aspects de la chimie du miel oncours B ENSA B 0206 HIMIE Durée : 3 heures L usage de la calculatrice est autorisé pour cette épreuve. Si, au cours de l épreuve, un candidat repère ce qui lui semble être une erreur d énoncé, il le

Plus en détail

Mon Éco-logis De t s n p e roduits alternatifs plus sains pour l environnem

Mon Éco-logis De t s n p e roduits alternatifs plus sains pour l environnem Mon Éco-logis Des produits alternatifs plus sains pour l environnement Mon Éco-logis On fait le ménage pour être bien et avoir un lieu de vie propre! Toutefois, certains produits d entretien ménagers sont

Plus en détail

Chapitre 1 L EAU DANS NOTRE ENVIRONNEMENT

Chapitre 1 L EAU DANS NOTRE ENVIRONNEMENT Chapitre 1 L EAU DANS NOTRE ENVIRONNEMENT Document condensation / liquéfaction précipitation solidification évaporation fusion ruissellement infiltration 1. Place les mots suivants sur la figure ci-contre

Plus en détail

Extraction d un liquide et isolement du liquide brut

Extraction d un liquide et isolement du liquide brut Extraction d un liquide et isolement du liquide brut 1- Isolement d un liquide : Pour retirer un liquide contenu dans un milieu réactionnel on peut : Hydrodistiller Le principe consiste à extraire le liquide

Plus en détail

Olympiade francophone de chimie 2009 : 1 ère épreuve Niveau 1 Correctif

Olympiade francophone de chimie 2009 : 1 ère épreuve Niveau 1 Correctif Olympiade francophone de chimie 2009 : 1 ère épreuve Niveau 1 Correctif 1. Question 1 Etant donné que le germanium (Ge) est dans la même colonne que le carbone, cela implique qu il possède 4 électrons

Plus en détail

Reformulons donc la question : De quels sucres s agit-il?

Reformulons donc la question : De quels sucres s agit-il? TP : ETUDE D UNE BOISSON POUR LE SPORT : une boisson riche en glucides La nutrition du sportif : Avoir une bonne nutrition contribue non seulement à améliorer les performances mais cela permet aussi de

Plus en détail

MC11 Mélanges d acides et de bases ; solutions tampons

MC11 Mélanges d acides et de bases ; solutions tampons MC11 Mélanges d acides et de bases ; solutions tampons Les définitions d acidité et de basicité ont beaucoup évoluées depuis leur apparition. Aujourd hui, on retient deux définitions valables. Celle donnée

Plus en détail

Activité expérimentale : Les produits d entretien dans l habitat

Activité expérimentale : Les produits d entretien dans l habitat Activité expérimentale : Les produits d entretien dans l habitat Matériel : ph-mètre + papier indicateur de ph Solutions tampon ph = 4 et ph = 7. Produits d entretien Balance, coupelle, verre de montre

Plus en détail

DST de sciences physiques

DST de sciences physiques Terminales S DST de sciences physiques (5 pages) Exercice n 1 (7 points) Acide et base faible Toutes les solutions aqueuses sont à 25 C. 1. On dispose d'une solution S a d'acide éthanoïque CH 3 COOH de

Plus en détail

Niveau 2 nde THEME : LA PRATIQUE DU SPORT. Pré requis o La notion de mole, quantité de matière. Physique Chimie PRELEVER UNE QUANTITE DE MATIERE

Niveau 2 nde THEME : LA PRATIQUE DU SPORT. Pré requis o La notion de mole, quantité de matière. Physique Chimie PRELEVER UNE QUANTITE DE MATIERE Document du professeur 1/11 Niveau 2 nde THEME : LA PRATIQUE DU SPORT Physique Chimie PRELEVER UNE QUANTITE DE MATIERE Programme : BO spécial n 4 du 29/04/2010 LA PRATIQUE DU SPORT NOTIONS ET CONTENUS

Plus en détail

MC 401 Physicochimie des solutions complexes et des polymères Durée de l épreuve 2h00. 0. La calculatrice ce et les documents sont autorisés.

MC 401 Physicochimie des solutions complexes et des polymères Durée de l épreuve 2h00. 0. La calculatrice ce et les documents sont autorisés. Année universitaire 2006-2007 M1S1 1 ère session Jeudi 28 Juin 2007 MC 401 Physicochimie des solutions complexes et des polymères Durée de l épreuve 2h00. 0. La calculatrice ce et les documents sont autorisés.

Plus en détail

LA CHIMIE QUANTITATIVE

LA CHIMIE QUANTITATIVE Collège Voltaire, 2014-2015 EXERCICES LA CHIMIE QUANTITATIVE http://dcpe.net/poii/sites/default/files/cours%20et%20ex/ex-ch2os-quantitative.pdf Table des matières Série 5 La chimie quantitative octobre

Plus en détail

Réactions d oxydo-réduction

Réactions d oxydo-réduction Réactions d oxydo-réduction Définition Les réactions d oxydo-réduction sont des réactions pendant lesquelles les entourages électroniques des atomes (donc les structures des ions et molécules) changent

Plus en détail

Solutions - Concentrations

Solutions - Concentrations Solutions - Concentrations Table des matières I - Solutions et concentrations 3 1. Exercice : Dilution... 3 2. Exercice : Dilution... 3 3. Exercice : Dilutions multiples... 3 4. Exercice : Dose journalière

Plus en détail

A B C Eau Eau savonneuse Eau + détergent

A B C Eau Eau savonneuse Eau + détergent 1L : Physique et chimie dans la cuisine Chapitre.3 : Chimie et lavage I. Les savons et les détergents synthétiques 1. Propriétés détergentes des savons Le savon est un détergent naturel, les détergents

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE SUJET

BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE SUJET SESSION 2011 France métropolitaine BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR AGRICOLE ÉPREUVE TERMINALE N 2 ÉPREUVE SOCIO-ÉCONOMIQUE, SCIENTIFIQUE ET TECHNIQUE Option : Gestion et protection de la nature Durée :

Plus en détail

Meine Flüssigkeit ist gefärbt*, comme disaient August Beer (1825-1863) et Johann Heinrich Lambert (1728-1777)

Meine Flüssigkeit ist gefärbt*, comme disaient August Beer (1825-1863) et Johann Heinrich Lambert (1728-1777) 1ère S Meine Flüssigkeit ist gefärbt*, comme disaient August Beer (1825-1863) et Johann Heinrich Lambert (1728-1777) Objectif : pratiquer une démarche expérimentale pour déterminer la concentration d une

Plus en détail

Les molécules et les solutions Les molécules et les ions

Les molécules et les solutions Les molécules et les ions Chapitre 2 Les molécules et les solutions Les molécules et les ions PAGES 40 À 48 En théorie 1. Que suis-je? Pour répondre à certaines des questions qui suivent, vous aurez besoin du tableau périodique

Plus en détail

Exercices sur le thème II : Les savons

Exercices sur le thème II : Les savons Fiche d'exercices Elève pour la classe de Terminale SMS page 1 Exercices sur le thème : Les savons EXERCICE 1. 1. L oléine, composé le plus important de l huile d olive, est le triglycéride de l acide

Plus en détail

Les causes et les conséquences du calcaire, de la corrosion et de l embouage dans les sous-stations hydrauliques

Les causes et les conséquences du calcaire, de la corrosion et de l embouage dans les sous-stations hydrauliques Les causes et les conséquences du calcaire, de la corrosion et de l embouage dans les sous-stations hydrauliques Sommaire Les problèmes rencontrés Le tartre et ses conséquences La corrosion et ses conséquences

Plus en détail

I. Principe des dosages :

I. Principe des dosages : Dans les cours d'eau, notamment canalisés, et dans les régions densément habitées ou d'agriculture intensive, les nitrites sont souvent un paramètre important de déclassement des cours d'eau. Chez l'homme

Plus en détail

CCP Chimie MP 2011 Énoncé 1/5 6(66,21 03&+ (35(89(63(&,),48(),/,(5(03 zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz &+,0,( 'XUpHKHXUHV zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz

CCP Chimie MP 2011 Énoncé 1/5 6(66,21 03&+ (35(89(63(&,),48(),/,(5(03 zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz &+,0,( 'XUpHKHXUHV zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz CCP Chimie MP 20 Énoncé /5 6(66,2 03&+ C O N C O U R S C O M M U N S P O LY T E C H N I Q U E S (35(89(63(&,),48(),/,(5(03 zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz &+,0,( 'XUpHKHXUHV zzzzzzzzzzzzzzzzzzzz %/HFDQGLGDWDWWDFKHUDODSOXVJUDQGHLPSRUWDQFHjODFODUWpjODSUpFLVLRQHWjODFRQFLVLRQGH

Plus en détail

Un guide concis de contrôle de qualité des médicaments

Un guide concis de contrôle de qualité des médicaments Un guide concis de contrôle de qualité des médicaments 1 2 Sommaire 1. Inspection visuelle (p.4) 2. Tests de réactions colorées (p.7) 2.1. Préparation d un comprime pour un test de réaction colorée (p.10)

Plus en détail

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Eau chaude sanitaire 2 5 6 6 CONNAÎTRE > Les besoins d eau chaude sanitaire > Les modes de production > La qualité de l eau > Les réseaux de distribution > La température de l eau REGARDER

Plus en détail

LABORATOIRES DE CHIMIE Techniques de dosage

LABORATOIRES DE CHIMIE Techniques de dosage LABORATOIRES DE CHIMIE Techniques de dosage Un dosage (ou titrage) a pour but de déterminer la concentration molaire d une espèce (molécule ou ion) en solution (généralement aqueuse). Un réactif de concentration

Plus en détail

«Vulnérabilité de l'eau souterraine du bassin de la rivière Bécancour et outils géochimiques»

«Vulnérabilité de l'eau souterraine du bassin de la rivière Bécancour et outils géochimiques» Colloque «les eaux Souterraines du Québec» UQAC, Chicoutimi, 14 Octobre 2010. Groupe de Recherche Interuniversité sur les Eaux Souterraines. «Vulnérabilité de l'eau souterraine du bassin de la rivière

Plus en détail

259 VOLUMETRIE ET TITRATION DOSAGE DU NaOH DANS LE DESTOP

259 VOLUMETRIE ET TITRATION DOSAGE DU NaOH DANS LE DESTOP 259 VOLUMETRIE ET TITRATION DOSAGE DU NaOH DANS LE DESTOP A d a p t a t i o n : A. - M. F o u r n i e r ( C o p a d ), M. C a s a n o v a & H. J e n n y ( C d C ) 2 0 0 1 C o n c e p t i o n D. M a r g

Plus en détail

Chapitre n 2. Conduction électrique et structure de la matière.

Chapitre n 2. Conduction électrique et structure de la matière. Chapitre n 2 3 Conduction électrique et structure de la matière. T.P.n 1: Les solutions aqueuses sont-elles conductrices? >Objectifs: Tester le caractère conducteur ou isolant de diverses solutions aqueuses.

Plus en détail

GUIDE D ENTRETIEN DE VOTRE SPA A L OXYGENE ACTIF

GUIDE D ENTRETIEN DE VOTRE SPA A L OXYGENE ACTIF Actualisé 22/02/2008 - FL GUIDE D ENTRETIEN DE VOTRE SPA A L OXYGENE ACTIF Un bon entretien de votre spa comporte 2 étapes indissociables : le traitement mécanique et le traitement chimique. TRAITEMENT

Plus en détail

Étape 1 : Balancer la chimie de l'eau

Étape 1 : Balancer la chimie de l'eau Étape 1 : Balancer la chimie de l'eau Au printemps surtout et durant l'été, il sera important de contrôler et d'ajuster certain paramètres qui constituent la chimie de l'eau. Cet étape est bien souvent

Plus en détail

Exemples d ingrédients de Base et de logos «label bio ménage»

Exemples d ingrédients de Base et de logos «label bio ménage» Exemples d ingrédients de Base et de logos «label bio ménage» Exemples d utilisation Avantage des produits «BIO» et des ECOLABEL 1) Caractéristiques certifiées (label européen): les liquides vaisselles

Plus en détail

Cours de physique du sol

Cours de physique du sol Logo optimisé par J.-D.Bonjour, SI-DGR 13.4.93 ÉCOLE POLYTECHNIQUE FÉDÉRALE DE LAUSANNE Cours de physique du sol MAITRISE DE LA SALINITE DES SOLS Copie des transparents Version provisoire Prof. A. Mermoud

Plus en détail

Détartrage de machines à café espresso de haute qualité

Détartrage de machines à café espresso de haute qualité Détartrage de machines à café espresso de haute qualité durgol swiss espresso est un détartrant spécial, destiné aux machines à café espresso haut de gamme de toutes marques, peu importe qu il s agisse

Plus en détail

Tout au long de son existence, le béton est soumis à de multiples sollicitations :

Tout au long de son existence, le béton est soumis à de multiples sollicitations : PATHOLOGIE DU BETON Tout au long de son existence, le béton est soumis à de multiples sollicitations : Physiques : - retrait - actions thermiques - actions mécaniques Chimiques - internes - externes Electrochimiques

Plus en détail

Méthode. l azote total Kjeldahl (NTK) dans l eau Page : 1 de 9

Méthode. l azote total Kjeldahl (NTK) dans l eau Page : 1 de 9 dans l eau Page : 1 de 9 AVERTISSEMENT : Avant d appliquer cette méthode, consulter les manuels d instructions, les fiches signalétiques et autres documents portant sur la sécurité. Le timbre d'encre coloré

Plus en détail

CODEX ŒNOLOGIQUE INTERNATIONAL. SUCRE DE RAISIN (MOUTS DE RAISIN CONCENTRES RECTIFIES) (Oeno 47/2000, Oeno 419A-2011, Oeno 419B-2012)

CODEX ŒNOLOGIQUE INTERNATIONAL. SUCRE DE RAISIN (MOUTS DE RAISIN CONCENTRES RECTIFIES) (Oeno 47/2000, Oeno 419A-2011, Oeno 419B-2012) SUCRE DE RAISIN (MOUTS DE RAISIN CONCENTRES RECTIFIES) (Oeno 47/2000, Oeno 419A-2011, Oeno 419B-2012) 1. OBJET, ORIGINE ET DOMAINE D APPLICATION Le sucre de raisin est obtenu exclusivement à partir du

Plus en détail

Séquence 2. L eau. Sommaire

Séquence 2. L eau. Sommaire Séquence 2 L eau Sommaire 1. Prérequis de la séquence 2. Mers, océans et climat : traceurs chimiques 3. Érosion, dissolution, concrétion 4. Production d eau potable et traitement des eaux 5. Pile à combustible.

Plus en détail

TP : SYNTHESE D UN SAVON (PARTIE 1 ET 2) NIVEAU : TERMINALE S

TP : SYNTHESE D UN SAVON (PARTIE 1 ET 2) NIVEAU : TERMINALE S TP : SYNTHESE D UN SAVON (PARTIE 1 ET 2) NIVEAU : TERMINALE S OBJECTIFS DU TP : Etudier puis réaliser expérimentalement une saponification Calculer un rendement COMPETENCES MISES EN JEU : tester, compléter,

Plus en détail

Conseils de prudence : Prévention : P210, P202 Intervention : P377, P381 Stockage : P403

Conseils de prudence : Prévention : P210, P202 Intervention : P377, P381 Stockage : P403 ANNEXE : RISQUES ASSOCIES AUX GAZ COMPRIMES GAZ COMBUSTIBLES DIHYDROGÈNE : H 2 H220 - extrêmement inflammable. SGH02 Prévention : P210, P202 Intervention : P377, P381 Aucune Masse molaire 2 g.mol -1 Masse

Plus en détail

Pharmacien d'officine Document professeur

Pharmacien d'officine Document professeur Pharmacien d'officine Document professeur Mathématiques, Physique Chimie et SVT 3 e Quelles approches dans les disciplines scientifiques et technologiques? Thèmes de convergence THÈME 5 : SANTÉ SVT : Les

Plus en détail

CHAPITRE 3: COULEURS ET ART

CHAPITRE 3: COULEURS ET ART CHAPITRE 3: COULEURS ET ART I- pigments, couleurs et colorants dans le domaine des arts En peinture, l analyse d un tableau fournit des informations précieuses sur les pigments utilisés par le peintre

Plus en détail

La conduction électrique dans les solutions aqueuses Pourquoi l eau de mer est-elle conductrice?

La conduction électrique dans les solutions aqueuses Pourquoi l eau de mer est-elle conductrice? La conduction électrique dans les solutions aqueuses Pourquoi l eau de mer est-elle conductrice? Type d'activité : Démarche d investigation 1) Compétences En réponse à une situation-problème (le problème

Plus en détail

SEANCE 2: TESTS DE LA PR2SENCE DE CERTAINES ESPECES CHIMIQUES / RAISIN ET VIN

SEANCE 2: TESTS DE LA PR2SENCE DE CERTAINES ESPECES CHIMIQUES / RAISIN ET VIN SCIENCES ET LABO GROUPE4 SEANCE 2: TESTS DE LA PR2SENCE DE CERTAINES ESPECES CHIMIQUES / RAISIN ET VIN a) L'eau Pour identifier la présence d'eau dans le jus de raisin et le vin blanc, on met les substances

Plus en détail

Site : http://www.isnab.com mail : mennier@isnab.fr SUJET ES - session 2003 Page 1 68-(7(6VHVVLRQ

Site : http://www.isnab.com mail : mennier@isnab.fr SUJET ES - session 2003 Page 1 68-(7(6VHVVLRQ Site : http://www.isnab.com mail : mennier@isnab.fr SUJET ES - session 003 Page 1 68-(7(6VHVVLRQ LE JUS E FRUIT 35(0,Ê5(3$57,(%LRFKLPLHSRLQWV L'analyse d'un jus de fruit révèle la présence d'un composé

Plus en détail

EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points)

EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points) Bac S 2015 Antilles Guyane http://labolycee.org EXERCICE II. SYNTHÈSE D UN ANESTHÉSIQUE : LA BENZOCAÏNE (9 points) La benzocaïne (4-aminobenzoate d éthyle) est utilisée en médecine comme anesthésique local

Plus en détail

Les ions nitrate dans l eau. Type de ressources : Activité : résolution de problème à partir de résultats expérimentaux

Les ions nitrate dans l eau. Type de ressources : Activité : résolution de problème à partir de résultats expérimentaux PhysiqueChimie Programme de Terminale S Les ions nitrate dans l eau Thème : Agir Economiser les ressources et respecter l environnement Contrôle de la qualité par dosage Type de ressources : Activité :

Plus en détail

Traitement de l eau brute pour la rendre potable

Traitement de l eau brute pour la rendre potable Traitement de l eau brute pour la rendre potable En France, l eau est prélevée pour les deux tiers dans les nappes d eau souterraines. Ces nappes résultent de l infiltration des eaux de pluie dans le sol

Plus en détail

LES MURS DES MONUMENTS HISTORIQUES A PIERRE CALCAIRE : altérations et restaurations in situ du point de vue scientifique.

LES MURS DES MONUMENTS HISTORIQUES A PIERRE CALCAIRE : altérations et restaurations in situ du point de vue scientifique. LES MURS DES MONUMENTS HISTORIQUES A PIERRE CALCAIRE : altérations et restaurations in situ du point de vue scientifique. I/. Composition des altérations physico-chimiques de la pierre calcaire. 1)- Les

Plus en détail

Rapport de TP Phytochimie : Spectrométrie d Absorption Atomique (SAA)

Rapport de TP Phytochimie : Spectrométrie d Absorption Atomique (SAA) Rapport de TP Phytochimie : Spectrométrie d Absorption Atomique (SAA) Di Pascoli Thomas Mouton Julia (M1 S2 VRV) I) Introduction L eau minérale Contrex est connue pour être riche en minéraux, notamment

Plus en détail

Suivi d une réaction lente par chromatographie

Suivi d une réaction lente par chromatographie TS Activité Chapitre 8 Cinétique chimique Suivi d une réaction lente par chromatographie Objectifs : Analyser un protocole expérimental de synthèse chimique Analyser un chromatogramme pour mettre en évidence

Plus en détail

CHIMIE Durée : 3 heures

CHIMIE Durée : 3 heures SESSIN 009 CNCURS GE CHIMIE Durée : 3 heures Les calculatrices programmables et alphanumériques sont autorisées. L usage de tout ouvrage de référence et de tout document est strictement interdit. Si, au

Plus en détail

Produits ménagers Atelier du 30 mars 2013, animé par Catherine Durand-Fénélous

Produits ménagers Atelier du 30 mars 2013, animé par Catherine Durand-Fénélous Produits ménagers Atelier du 30 mars 2013, animé par Catherine Durand-Fénélous Boîte à outils : - 1 balance - 1 verre mesureur - 1 jeu d entonnoirs - des gants - des étiquettes Contenants : - 5 bidons

Plus en détail

LA MIGRATION DES SELS DANS UN SUPPORT

LA MIGRATION DES SELS DANS UN SUPPORT M. GHARBI SOCOL SA GR GROUPE LA MIGRATION DES SELS DANS UN SUPPORT MINERAL OU EFFLORESCENCES 1/Définition L humidité présente dans les éléments de construction, qu elle provienne d une condensation, d

Plus en détail

Fiche n 1 : DESCRIPTIF DU SUJET DESTINÉ AUX PROFESSEURS. Sujet : Etude d'un produit pour l'entretien des lentilles de contact.

Fiche n 1 : DESCRIPTIF DU SUJET DESTINÉ AUX PROFESSEURS. Sujet : Etude d'un produit pour l'entretien des lentilles de contact. Fiche n 1 : DESCRIPTIF DU SUJET DESTINÉ AUX PROFESSEURS Sujet : Etude d'un produit pour l'entretien des lentilles de contact. Les produits d'entretien pour lentilles sont de différentes natures. Le produit

Plus en détail

Expérience # 3. Détermination de formules chimiques. Déterminer gravimétriquement la formule chimique d un hydrate et d un oxyde.

Expérience # 3. Détermination de formules chimiques. Déterminer gravimétriquement la formule chimique d un hydrate et d un oxyde. Expérience # 3 1. But Déterminer gravimétriquement la formule chimique d un hydrate et d un oxyde. 2. Théorie 2.1 Détermination de la formule d un hydrate On donne généralement le nom d'hydrates à des

Plus en détail

ETUDE DU BLEU DE BROMOTHYMOL

ETUDE DU BLEU DE BROMOTHYMOL ETUDE DU BLEU DE BROMOTHYMOL Capacité(s) contextualisée(s) mise(s) en jeu durant l'activité : Mettre en œuvre une démarche expérimentale pour déterminer une constante d'acidité. I. But Déterminer la constante

Plus en détail

L amour, Chapitre 2. Manger du chocolat procure une sensation de satisfaction et de mieux-être. LES MOLÉCULES ET LES SOLUTIONS.

L amour, Chapitre 2. Manger du chocolat procure une sensation de satisfaction et de mieux-être. LES MOLÉCULES ET LES SOLUTIONS. Chapitre 2 LES MOLÉCULES ET LES SOLUTIONS Manger du chocolat procure une sensation de satisfaction et de mieux-être. Des 00 molécules qui le composent, 2 y contribuent plus particulièrement : la théobromine

Plus en détail