INVESTIR AU MAROC région Tanger-Tétouan

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INVESTIR AU MAROC région Tanger-Tétouan"

Transcription

1 INVESTIR AU MAROC région Tanger-Tétouan FINANCES & CONSEIL MEDITARRANEE 23 Octobre Avril 2012

2

3 I. Généralités Superficie Capitale Villes principales Langue officielle Monnaie Population Km² Rabat Casablanca, Fès, Marrakech, Tanger, Meknès, Agadir et Oujda Arabe Dirham (MAD) 31,4 M habitants (dont 49.6% actifs)

4 II. Indicateurs économiques 5. Commerce Extérieur Principaux partenaires Principaux clients: Principaux fournisseurs : France (24,5%) Espagne (18%) Inde (5%) Italie (4,6%) Etats-Unis (3,5%) France (15,7%) Espagne (12,1%) Chine (7,5%) Etats-Unis (7,1%) Italie (6,5%)

5 La Région Tanger-Tétouan s étend au Nord du Royaume sur une superficie de Km², soit 1,6% de la superficie totale du pays. Elle est considérée comme un pôle de croissance économique par excellence, en témoigne les investissements importants dans différents secteurs. Le choix d investir dans la Région est motivé par plusieurs facteurs : Position géostratégique Potentiel humain et économique Infrastructures Source: (CRI de Tanger)

6 Infrastructure Transport maritime Ports principaux : Tanger Med, Tanger, Larache et M diq Port Tanger Med* *Source: (Agence spéciale Tanger Méditerranée)

7 Infrastructure Transport maritime Tanger Med 2: Source: (Agence spéciale Tanger Méditerranée)

8 Incitations fiscales a. Spécifiques à Tanger A compter du 01/01/1963 jusqu au 31/12/2014 la Province de Tanger bénéficie de réductions d impôt comme suit: Impôt sur les Sociétés: (Taux normal 30%) 2011: 20% 2012: 22,5% 2013: 25% 2014: 27.5% Taxe Professionnelle: Réduction de 50% Impôt sur les Revenus Professionnels: (Taux normal marginal 38%) 2011: 22% puis augmentation de 2 points par an. Source: (CRI de Tanger)

9 Incitations fiscales b. Place Financière Offshore Dans La Municipalité De Tanger A propos de la place financière offshore (P.F.O) Définition et activités des sociétés holding offshore Conditions d exercice de l activité des sociétés holding offshore Régimes des sociétés holding offshore

10 Incitations fiscales c. Mesures fiscales dérogatoires IS IS fixé à 30%, et depuis le 01/01/2011 à 15% pour les sociétés réalisant moins de 3 Millions MAD de chiffre d affaires. Entreprises exportatrices : Exonération totale de l IS (5 premiers exercices) Taux réduit de 17,5% Taux réduit de l IS pour les 5 premiers exercices des entreprises se trouvant dans des préfectures ou provinces encouragées (décret du 30/06/1998)

11 Incitations fiscales c. Mesures fiscales dérogatoires TAXE PROFESSIONNELLE Exonération pendant une période de 5 années à compter du début d activité.

12 Incitations fiscales d. Régime fiscal des Zones Franches A propos de la zone franche de Tanger (TFZ) Procédures administratives Régime de contrôle du commerce extérieur et de change Régime douanier Régime fiscal

13 Incitations fiscales d. Régime fiscal des Zones Franches A PROPOS DE LA TFZ Cadre idéal pour développer les affaires : Services d accueil et d assistance administrative (guichet unique), Terrains et bâtiments équipés selon les normes internationales, Surveillance, maintenance, et sécurité assurées par la TFZ, Proximité immédiate de l aéroport international et de l autoroute,

14 Incitations fiscales d. Régime fiscal des Zones Franches RÉGIME DE CONTRÔLE DU COMMERCE EXTÉRIEUR ET DE CHANGE La zone franche du port de Tanger n est pas soumise au régime de contrôle du commerce extérieur et des changes, Régime douanier : Exonération de tous les droits, taxes et surtaxes frappant : L importation, La circulation, La consommation, La production, Et l exportation des marchandises.

15 Incitations fiscales d. Régime fiscal des Zones Franches RÉGIME FISCAL Exonération des D.E et de timbre pour : La constitution, L augmentation de capital, L acquisition des terrains,

16 Incitations fiscales d. Régime fiscal des Zones Franches RÉGIME FISCAL Exonération pendant 15 ans de la Taxe Professionnelle N.B : Exclusion de la Taxe Des Services Communaux

17 Incitations fiscales d. Régime fiscal des Zones Franches RÉGIME FISCAL Exonération de l IS pendant 5 ans. Taux réduit à 8,75% pour 20 ans, mais avec une cotisation minimale de 0.5% du chiffre d affaires et autres produits. N.B : Les prestations de service étrangères sont passibles de la RAS de 10%

18 Incitations fiscales d. Régime fiscal des Zones Franches RÉGIME FISCAL Exonération de la TPA pour les non-résidents. Retenue à la source de 10% sur les dividendes pour les résidents. Exonération de la TVA sur les marchandises en provenance de l étranger ou du territoire assujetti.

19 a. Barème IR Mensuel Tranches de revenus en DH Taux en % Sommes à déduire en DH 0 à % à % à % à % à % Au-delà de % 2 033

20 Volet Juridique LES SOCIÉTÉS EN DROIT MAROCAIN La société anonyme La société à responsabilité limitée

21 Volet Juridique a. La Société Anonyme Actionnaires : 5 ou plus Capital : DH minimum Conseil d administration : entre 3 et 12 membres Commissaire aux comptes Responsabilité des actionnaires Responsabilité des administrateurs Organes de gouvernance: Conseil d Administration ou Directoire et Conseil de Surveillance.

22 Volet Juridique b. La Société à Responsabilité Limitée (SARL) Associés: 1 ou plus Capital: DH minimum Gérance : 1 ou plusieurs Responsabilité des associés Responsabilité des gérants Cession publique des parts sociales

23 Volet contrôle des changes Garantie de transfert des b&bénéfices sans limitation de temps ni de montant. Garantie de retransfert des capitaux investis et de la plus-value éventuelle.

24 IV. Fonds HASSAN II pour le développement économique et social 3. Contribution du fonds Hassan II 30% de la valeur des bâtiments professionnels pour un coût unitaire maximum de 2 000DH/m² HT; 10% du coût d acquisition des biens d équipement neufs (Hors droit d importation et taxes); Toutefois la contribution du fonds ne peux excéder 10% du montant total de l investissement ni la somme de 20 millions de DH.

Remarques sur le dispositif régissant l investissement en zone franche : cas Tanger Free Zone

Remarques sur le dispositif régissant l investissement en zone franche : cas Tanger Free Zone Remarques sur le dispositif régissant l investissement en zone franche : cas Tanger Free Zone Finances Mediterranee - 23 octobre 2012 Profil du pays Situation Région: Afrique du nord Côte: Océan Atlantique

Plus en détail

Les zones franches Une stratégie de développement spatiale réfléchie. Marwane Mansouri

Les zones franches Une stratégie de développement spatiale réfléchie. Marwane Mansouri Les zones franches Une stratégie de développement spatiale réfléchie Marwane Mansouri. Les zones franches Des espaces déterminés du territoire douanier où les activités industrielles et de service qui

Plus en détail

Zones franches et places financières offshore au Maroc

Zones franches et places financières offshore au Maroc Zones franches et places financières offshore au Maroc Actualisation au 1 mai 2002 MINEFI DREE/TRÉSOR Soucieux de consolider sa politique d ouverture commerciale, d améliorer ses capacités d exportation

Plus en détail

MESURES INCITATIVES À L INVESTISSEMENT 1

MESURES INCITATIVES À L INVESTISSEMENT 1 1/9 1. Fonds de promotion de l investissement «FPI» 2 Investissement égal ou supérieur à 200 Millions Dh Création d au moins 250 emplois stables Installation dans une des provinces ou préfectures «prioritaires»

Plus en détail

Guide pratique de l investisseur étranger au Maroc

Guide pratique de l investisseur étranger au Maroc Guide pratique de l investisseur étranger au Maroc A- Implantation d une société au Maroc : 1. Aspects juridiques - Implantation sous forme de société commerciale (les formes les plus courantes) : Société

Plus en détail

Investir au Maroc: Contrôle des changes et environnement fiscal

Investir au Maroc: Contrôle des changes et environnement fiscal Abdelwaret KABBAJ Expert-comptable diplômé en France Fondateur du cabinet Kabbaj Erradi advisory firm: Conseil en fiscalité des entreprises et des individus Formations fiscales Marocaines et internationales

Plus en détail

G. Le Maroc : un marché et une plate-forme commerciale... 39. H. Une destination privilégiée par les entreprises françaises... 40

G. Le Maroc : un marché et une plate-forme commerciale... 39. H. Une destination privilégiée par les entreprises françaises... 40 F. Situation économique et financière............................................... 35 1. Croissance économique..................................................................... 35 2. Investissement

Plus en détail

Sommaire INVESTIR AU MAROC

Sommaire INVESTIR AU MAROC INVESTIR AU MAROC Sommaire Profil du pays 3 Économie du Maroc 3 Infrastructures 4 Axes de développement majeurs du Maroc 6 Avantages comparatifs du Maroc 6 Attractivité des investissement Directs Etrangers

Plus en détail

RESUME ENTREPRISE FRANCHE D EXPORTATION ET DISPOSITIFS INCITATIFS DU CGI

RESUME ENTREPRISE FRANCHE D EXPORTATION ET DISPOSITIFS INCITATIFS DU CGI RESUME ENTREPRISE FRANCHE D EXPORTATION ET DISPOSITIFS INCITATIFS DU CGI Révision : 26/02/13 Impression : 23/04/13 RESUME ENTREPRISE FRANCHE D EXPORTATON ET DISPOSITIFS INCITATIFS DU CGI Révision : 26/02/13

Plus en détail

Sommaire. Investir au Maroc

Sommaire. Investir au Maroc 1 Sommaire Section 1 : Profil du pays.. 3 Section 2 : Economie du Maroc. 4 Section 3 : Infrastructures 6 Section 4 : Axes de développement majeurs 8 Section 5 : Avantages comparatifs 10 Section 6 : Attractivité

Plus en détail

Direction Générale des Impôts. Taxe d'habitation et Taxe de Services Communaux

Direction Générale des Impôts. Taxe d'habitation et Taxe de Services Communaux Direction Générale des Impôts Taxe d'habitation et Taxe de Services Communaux Edition 2010 Direction Générale des Impôts Service de la Communication Rue Haj Ahmed Cherkaoui, Agdal, Rabat Tél. : 212 (0)

Plus en détail

Exonérations fiscales

Exonérations fiscales Exonérations de l impôt sur les sociétés (IS) Exonérations fiscales - L exonération totale de l impôt sur les sociétés pendant une période de cinq (5) ans consécutifs qui court à compter de l exercice

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS. Guide des impôts. Dispositif d incitations fiscales

DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS. Guide des impôts. Dispositif d incitations fiscales DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS Guide des impôts Dispositif d incitations fiscales Edition 2011 Guide des impôts Ce guide est un document simplifié. il ne peut se substituer aux textes législatifs et réglementaires

Plus en détail

CONVENTIONS FISCALES INTERNATIONALES Comparatif des conventions fiscales internationales.

CONVENTIONS FISCALES INTERNATIONALES Comparatif des conventions fiscales internationales. CONVENTIONS FISCALES INTERNATIONALES Comparatif des conventions fiscales internationales. FRANCE DETERMINATION DU LIEU DE RESIDENCE Allemagne, Autriche, Belgique, Brésil, Canada, Espagne, Etats-Unis, Inde,

Plus en détail

Casablanca finance city

Casablanca finance city Casablanca finance city Introduction : Aujourd hui les pays en vois de développement ont libéralisé leurs économies et ils ont mis en place un ensemble de mesures attractives pour attirer les investisseurs

Plus en détail

LE DISPOSITIF D INCITATIONS FISCALES AVANTAGES FISCAUX ACCORDES A CERTAINS SECTEURS D'ACTIVITES

LE DISPOSITIF D INCITATIONS FISCALES AVANTAGES FISCAUX ACCORDES A CERTAINS SECTEURS D'ACTIVITES Ce document présente les principaux avantages fiscaux contenus dans le Code Général des Impôts et le texte relatif à la fiscalité locale. AVANTAGES FISCAUX ACCORDES A CERTAINS SECTEURS D'ACTIVITES A- SECTEUR

Plus en détail

Sommaire INVESTIR AU MAROC

Sommaire INVESTIR AU MAROC INVESTIR AU MAROC Sommaire Profil du pays 3 Économie du Maroc 3 Infrastructures 4 Axes de développement majeurs du Maroc 6 Avantages comparatifs du Maroc 6 Incitations pour les investisseurs étrangers

Plus en détail

DOSSIER 1 : GESTION DES OBLIGATIONS COMPTABLES (19 POINTS)

DOSSIER 1 : GESTION DES OBLIGATIONS COMPTABLES (19 POINTS) Centre National de l'evaluation et des Examens Examen National du Brevet de Technicien Supérieur Session Mai 2014 1 Filière: Comptabilité et gestion Durée: 4 Heures Épreuve: ETUDE DE CAS N 1 PRODUCTION

Plus en détail

- Qu allez-vous faire? - Quelle forme juridique choisir? - Quels coûts allez-vous devoir supporter? - Quelles formalités faut il accomplir?...etc.

- Qu allez-vous faire? - Quelle forme juridique choisir? - Quels coûts allez-vous devoir supporter? - Quelles formalités faut il accomplir?...etc. Vous souhaitez réaliser vos rêves et créer votre propre entreprise dans la Région de Tanger Tétouan. Les questions qui vous viennent naturellement à l esprit sont les suivantes : - Qu allez-vous faire?

Plus en détail

Signature d une convention de partenariat entre l ANAPEC et Atlantic Free Zone Investment, filiale de MEDZ

Signature d une convention de partenariat entre l ANAPEC et Atlantic Free Zone Investment, filiale de MEDZ Le 13 juin 2012 Signature d une convention de partenariat entre l ANAPEC et Atlantic Free Zone Investment, filiale de MEDZ Un partenariat visant un meilleur accompagnement des entreprises installées à

Plus en détail

Les avantages de la charte de l investissement

Les avantages de la charte de l investissement Les avantages de la charte de l investissement La charte de l investissement a pour objectif de fixer l action de l Etat en matière de promotion des investissements pour les dix années à venir. Elle remplace

Plus en détail

C O M M U N I Q U E D E P R E S S E

C O M M U N I Q U E D E P R E S S E Conclusion d un accord de partenariat pour l implantation d une usine au sein d Atlantic Free Zone à Kénitra De gauche à droite : M. Abdellatif Hadj Hamou, Président du Directoire de MEDZ, M. Alexandre

Plus en détail

Comment s associer avec un partenaire du Sud

Comment s associer avec un partenaire du Sud Comment s associer avec un partenaire du Sud FCM 15/11/12 1 DLO / POLE COMEX Les Etapes du Processus La Relation Commerciale Comment vais-je m implanter? Croissance organique/interne Croissance externe

Plus en détail

NOTE D INFORMATION LOI DE FINANCES N 110-13 POUR L ANNEE BUDGETAIRE 2014 DISPOSITIONS FISCALES

NOTE D INFORMATION LOI DE FINANCES N 110-13 POUR L ANNEE BUDGETAIRE 2014 DISPOSITIONS FISCALES NOTE D INFORMATION LOI DE FINANCES N 110-13 POUR L ANNEE BUDGETAIRE 2014 DISPOSITIONS FISCALES Cette note d information a pour objet de présenter les principales mesures fiscales contenues dans la Loi

Plus en détail

PRINCIPALES DISPOSITIONS FISCALES DE LA LF 2014 ( hors celles concernant le secteur agricole) CABINET AUDIFIN.

PRINCIPALES DISPOSITIONS FISCALES DE LA LF 2014 ( hors celles concernant le secteur agricole) CABINET AUDIFIN. PRINCIPALES DISPOSITIONS FISCALES DE LA LF 2014 ( hors celles concernant le secteur agricole) CABINET AUDIFIN. I-Impôt sur les sociétés et IR revenus professionnels I1- Déductibilité des charges relatives

Plus en détail

LE DISPOSITIF D INCITATIONS FISCALES AVANTAGES FISCAUX ACCORDES A CERTAINS SECTEURS D'ACTIVITES

LE DISPOSITIF D INCITATIONS FISCALES AVANTAGES FISCAUX ACCORDES A CERTAINS SECTEURS D'ACTIVITES Ce document présente les principaux avantages fiscaux contenus dans le Code Général des Impôts et le texte relatif à la fiscalité locale *. AVANTAGES FISCAUX ACCORDES A CERTAINS SECTEURS D'ACTIVITES A-

Plus en détail

- Abrogation de la TVA «sociale» : La hausse de 1,6% de la TVA, qui devait entrer en vigueur le 1 er octobre 2012 devrait être abrogée.

- Abrogation de la TVA «sociale» : La hausse de 1,6% de la TVA, qui devait entrer en vigueur le 1 er octobre 2012 devrait être abrogée. - Abrogation de la TVA «sociale» : La hausse de 1,6% de la TVA, qui devait entrer en vigueur le 1 er octobre 2012 devrait être abrogée. - Contribution exceptionnelle sur la fortune : Une contribution exceptionnelle

Plus en détail

LES MESURES D INCITATIONS A L INVESTISSEMENT PRIVE EN REPUBLIQUE DU CAMEROUN

LES MESURES D INCITATIONS A L INVESTISSEMENT PRIVE EN REPUBLIQUE DU CAMEROUN LES MESURES D INCITATIONS A L INVESTISSEMENT PRIVE EN REPUBLIQUE DU CAMEROUN EXTRAIT DE LA LOI N 2013/004 DU 11 AVRIL 2013 TITRE II CHAPITRE I DES INCITATIONS FISCALES ET DOUANIERES ARTICLE 5. Les incitations

Plus en détail

Bienvenue à la soirée «Fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer»

Bienvenue à la soirée «Fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer» Bienvenue à la soirée «Fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer» Bienvenue à la soirée «fiscalité et social 2013 : Ce qui va changer Avec le soutien de LOI DE FINANCES 2013 Revue des principales mesures

Plus en détail

SOMMAIRE DOSSIER DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE LISTE DES EXPOSANTS L INDUSTRIE AUTOMOBILE AU MAROC

SOMMAIRE DOSSIER DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE LISTE DES EXPOSANTS L INDUSTRIE AUTOMOBILE AU MAROC DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE COMMUNIQUE DE PRESSE LISTE DES EXPOSANTS L INDUSTRIE AUTOMOBILE AU MAROC 1. Un cadre sectoriel prometteur 4 2. Principaux indicateurs 4 3. Chiffres clés du secteur 5 3.1. Une

Plus en détail

PROCEDURE D ECHANGE DU PERMIS DE CONDUIRE FRANÇAIS POUR UN PERMIS DE CONDUIRE MAROCAIN POUR LA PROVINCE DE TAROUDANT.

PROCEDURE D ECHANGE DU PERMIS DE CONDUIRE FRANÇAIS POUR UN PERMIS DE CONDUIRE MAROCAIN POUR LA PROVINCE DE TAROUDANT. PROCEDURE D ECHANGE DU PERMIS DE CONDUIRE FRANÇAIS POUR UN PERMIS DE CONDUIRE MAROCAIN POUR LA PROVINCE DE TAROUDANT. Le 20 Mai 2013 Cette procédure est la procédure en vigueur à la date de ce document,

Plus en détail

MÉMORANDUM D INFORMATION TECHNOPÔLE D OUJDA PLACEMENT DES ZONES D ACTIVITÉS DE LA RÉGION DE L ORIENTAL

MÉMORANDUM D INFORMATION TECHNOPÔLE D OUJDA PLACEMENT DES ZONES D ACTIVITÉS DE LA RÉGION DE L ORIENTAL MÉMORANDUM D INFORMATION TECHNOPÔLE D OUJDA PLACEMENT DES ZONES D ACTIVITÉS DE LA RÉGION DE L ORIENTAL TABLE DES MATIÈRES Localisation du site.......... 3 Caractéristiques du site............ 4 Structure

Plus en détail

LA ZONE OFFSHORE. Mme BAMOUS. Travail fait par : LEILA AIT SIDI AHMED. Encadré par : HAMZA CHATKI MOUNA GUENDOUZ

LA ZONE OFFSHORE. Mme BAMOUS. Travail fait par : LEILA AIT SIDI AHMED. Encadré par : HAMZA CHATKI MOUNA GUENDOUZ LA ZONE OFFSHORE Travail fait par : LEILA AIT SIDI AHMED HAMZA CHATKI MOUNA GUENDOUZ Encadré par : Mme BAMOUS Introduction : Plan : PARTIE I: LES PLACES FINANCIERES OFFSHORE: Définitions, concepts, avantages

Plus en détail

La tarification, un outil nécessaire à la durabilité du service

La tarification, un outil nécessaire à la durabilité du service Les Séminaires du Monde Méditerranéen IPEMED OIEau Plan Bleu Enjeux de l eau en Méditerranée La tarification, un outil nécessaire à la durabilité du service Jean-Pierre Ermenault DG - LYDEC 14 novembre

Plus en détail

Projets structurants du secteur de l équipement et du transport au service de la compétitivité logistique

Projets structurants du secteur de l équipement et du transport au service de la compétitivité logistique Royaume du Maroc Ministère de l Equipement et du Transport Projets structurants du secteur de l équipement et du transport au service de la compétitivité logistique Younes TAZI Directeur Général de l Barcelone,

Plus en détail

Plateforme de compétitivité industrielle

Plateforme de compétitivité industrielle Plateforme de compétitivité industrielle SOMMAIRE MOT DU DIRECTEUR GÉNÉRAL CORPORATE GRANDE PLATEFORME INDUSTRIELLE ZONES D'ACTIVITES COMPLEXE PORTUAIRE TANGER MED MOT DU DIRECTEUR GÉNÉRAL Tanger Free

Plus en détail

Guide. Fiscal. des PME. Les Guides CGEM Guides PME

Guide. Fiscal. des PME. Les Guides CGEM Guides PME Guide Fiscal des PME Les Guides CGEM Guides PME Mars 2010 Edito A travers le monde, «les PME représentent plus de 95% des entreprises, 60 à 70% des emplois et des économies des pays de l OCDE leur doivent

Plus en détail

Royaume du Maroc DIRECTION DU BUDGET

Royaume du Maroc DIRECTION DU BUDGET Royaume du Maroc DIRECTION DU BUDGET Dialogue économique avec les Conseillers Économiques près des Ambassades des pays partenaires et les bailleurs de fonds bilatéraux et multilatéraux 1 SOMMAIRE I RENFORCEMENT

Plus en détail

Créateurs, repreneurs, une formation pour réussir

Créateurs, repreneurs, une formation pour réussir Créateurs, repreneurs, une formation pour réussir LE CHOIX DU STATUT JURIDIQUE Un choix à adapter à vos besoins Les questions à vous poser La volonté de s associer La capacité juridique La responsabilité

Plus en détail

La Gestion Fiscale 1

La Gestion Fiscale 1 Fiscale La Gestion 1 Le PLAN Introduction 1. Gestion fiscale de l entreprise Marocaine (1)Principe de la liberté de gestion (2)Principe de non-immixtion (3)Fraude et évasion fiscale (4)Erreur comptable

Plus en détail

11 ème édition. Salon International des Centres de Contacts et d'appels au Maroc. 16 & 17 Mai/Fès - Meknès

11 ème édition. Salon International des Centres de Contacts et d'appels au Maroc. 16 & 17 Mai/Fès - Meknès 11 ème édition Salon International des Centres de Contacts et d'appels au Maroc 16 & 17 Mai/Fès - Meknès Relation clients : construire de nouveaux partenariats Sud Nord Exposition Confe rences Trophe es

Plus en détail

LE RÉGIME DE LA MICRO-ENTREPRISE : COMMENT ÇA MARCHE?

LE RÉGIME DE LA MICRO-ENTREPRISE : COMMENT ÇA MARCHE? LE RÉGIME DE LA MICRO-ENTREPRISE : COMMENT ÇA MARCHE? CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR En pratique, le régime de la micro-entreprise est un régime fiscal simplifié pouvant s appliquer à tous les exploitants individuels,

Plus en détail

OGISTICS LOGISTICS PERSPECTIVE

OGISTICS LOGISTICS PERSPECTIVE OGISTICS FROM A NEW A NEW Medhub, une plaque tournante de la logistique mondiale FROM A NEW Picking, Entreposage Kitting Co-packing Labelling Assemblage Contrôle qualité. Port Tanger Med et Medhub Tanger

Plus en détail

Réforme institutionnelle et financement des transports publics au Maroc

Réforme institutionnelle et financement des transports publics au Maroc ROYAUME DU MAROC Réforme institutionnelle et financement des transports publics au Maroc M. Said Ziane, Ministère de l Intérieur Journées Nationales du Transport Urbain Jordanie 26-28 octobre 2015 SOMMAIRE

Plus en détail

Principales dispositions fiscales

Principales dispositions fiscales 1- Impôt sur les sociétés Principales dispositions fiscales 1.1- Régime fiscal des intérêts moratoires prévus par la loi sur les délais de règlement : Déductibilité fiscale à la date de décaissement Imposition

Plus en détail

«Les Opérations Fiduciaires reposent sur la Confiance que prête le Fiduciant au Fiduciaire»

«Les Opérations Fiduciaires reposent sur la Confiance que prête le Fiduciant au Fiduciaire» «Les Opérations Fiduciaires reposent sur la Confiance que prête le Fiduciant au Fiduciaire» (+33) 01 80 80 10 95 (+ 34) 952 80 22 54 (+41) 414 151 260 41 Spécialisé dans le service intégral de la Constitution

Plus en détail

INTRODUCTION EN BOURSE PAR CESSION D ACTIONS

INTRODUCTION EN BOURSE PAR CESSION D ACTIONS INTRODUCTION EN BOURSE PAR CESSION D ACTIONS OFFRE À PRIX FERME Prix par action : MAD 720 Valeur nominale : MAD 10 Nombre d actions maximum à céder : 250 000 actions Montant global maximum de l Opération

Plus en détail

Plus-values immobilières des particuliers

Plus-values immobilières des particuliers > Fiscalité patrimoniale Fiscalité personnelle Plus-values immobilières des particuliers Abattement pour durée de détention Abattement identique pour tous les biens >> Abattement pour durée de détention

Plus en détail

LEGAL FLASH I CASABLANCA

LEGAL FLASH I CASABLANCA LEGAL FLASH I CASABLANCA MESURES FISCALES DE LA LOI DE FINANCES POUR L ANNEE 2014 Février 2014 SOMMAIRE LES MESURES FISCALES CONSACRANT LA COMPÉTITIVITÉ DES ENTREPRISES MAROCAINES 2 MESURES VISANT À FAVORISER

Plus en détail

Pourquoi la Grande Vitesse au Maroc?

Pourquoi la Grande Vitesse au Maroc? Pourquoi la Grande Vitesse au Maroc? Au cours de la dernière décennie, la politique des grands chantiers initiée et conduite par SA MAJESTE LE ROI MOHAMMED VI que dieu l assiste a permis de développer

Plus en détail

du Maroc Partie I: Données générales sur le Royaume A. La terre et les hommes

du Maroc Partie I: Données générales sur le Royaume A. La terre et les hommes Partie I: Données générales sur le Royaume du Maroc A. La terre et les hommes La situation géographique Climat Population Langues Religion Régime politique Organisation administrative Infrastructures Zones

Plus en détail

A l'international. et des sociétés holding. Gestion & vie des sociétés

A l'international. et des sociétés holding. Gestion & vie des sociétés La réglementation et des sociétés holding Comme nous l avons vu dans notre précédente livraison, le Portugal propose une fiscalité particulièrement attractive pour les retraités disposant d un pouvoir

Plus en détail

Maroc. Experts en création de sociétés et optimisation fiscale internationale depuis 1991 AMEDIA PARTNERS MAROC 1

Maroc. Experts en création de sociétés et optimisation fiscale internationale depuis 1991 AMEDIA PARTNERS MAROC 1 Experts en création de sociétés et optimisation fiscale internationale depuis 1991 Maroc www.amedia- offshore.com www.fiduciaire- suisse.com Amedia Partners, tous droits de reproductions réservés. Dernières

Plus en détail

Les Fiches sectorielles du Club France Maroc Transports Mai 2011

Les Fiches sectorielles du Club France Maroc Transports Mai 2011 Entre la France & le Maroc il y a un lien Vous! Les Fiches sectorielles du Club France Maroc Transports Mai 2011 Le développement du secteur des transports au Maroc Le secteur des transports est depuis

Plus en détail

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2014

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2014 5 novembre 2013 Experts Comptables Commissaires aux Comptes 43, rue de Liège 75008 Paris Tél. : 33 (0) 1 44 90 25 25 Fax 33 (0) 1 42 94 93 29 E-mail : contact@caderas-martin.com PROJET DE LOI DE FINANCES

Plus en détail

Sommaire CODE GÉNÉRAL DES IMPÔTS... 11 LIVRE 1 - RÈGLES D ASSIETTE ET DE RECOUVREMENT... 11. Partie 1 - Règles d assiette... 11

Sommaire CODE GÉNÉRAL DES IMPÔTS... 11 LIVRE 1 - RÈGLES D ASSIETTE ET DE RECOUVREMENT... 11. Partie 1 - Règles d assiette... 11 Sommaire CODE GÉNÉRAL DES IMPÔTS... 11 LIVRE 1 - RÈGLES D ASSIETTE ET DE RECOUVREMENT... 11 Partie 1 - Règles d assiette... 11 Titre 1 - L impôt sur les sociétés... 11 Chapitre 1 - Champ d application...

Plus en détail

Visa du Conseil Déontologique des Valeurs Mobilières

Visa du Conseil Déontologique des Valeurs Mobilières Fonds Commun de Placement NOTE D INFORMATION Préparée par BMCE CAPITAL GESTION Visa du Conseil Déontologique des Valeurs Mobilières Conformément aux dispositions de l article 87 du Dahir portant loi n

Plus en détail

Italie IMPOSITION DES RESIDENTS ITALIENS

Italie IMPOSITION DES RESIDENTS ITALIENS Italie IMPOSITION DES RESIDENTS ITALIENS Déductions et crédits d impôt Réductions d impôts Imposition des plus-values Imposition des revenus financiers Régimes spéciaux concernant les expatriés L impôt

Plus en détail

La Société de Participations Financières luxembourgeoise

La Société de Participations Financières luxembourgeoise La Société de Participations Financières luxembourgeoise La Société de Participations Financières luxembourgeoise, communément appelée «SOPARFI», est la société de droit commun luxembourgeoise. Elle est

Plus en détail

Votre fiduciaire de confiance au Luxembourg EXPERTISE COMPTABLE ET FISCALE CONSEIL ECONOMIQUE GESTION DES SALAIRES

Votre fiduciaire de confiance au Luxembourg EXPERTISE COMPTABLE ET FISCALE CONSEIL ECONOMIQUE GESTION DES SALAIRES Votre fiduciaire de confiance au Luxembourg EXPERTISE COMPTABLE ET FISCALE CONSEIL ECONOMIQUE GESTION DES SALAIRES ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES Membre inscrit I. Définitions Loi du 11 mai 2007 relative

Plus en détail

LOI DE FINANCES POUR 2013 ET LOIS DE FINANCES RECTIFICATIVES POUR 2012

LOI DE FINANCES POUR 2013 ET LOIS DE FINANCES RECTIFICATIVES POUR 2012 FM/AMA 25 janvier 2013 LOI DE FINANCES POUR 2013 ET LOIS DE FINANCES RECTIFICATIVES POUR 2012 Les principales mesures de la Loi de Finances pour 2013 et des Lois de Finances rectificatives pour 2012, sont

Plus en détail

Cercle Patrimonial. Débat sur la Fiscalité

Cercle Patrimonial. Débat sur la Fiscalité Cercle Patrimonial Débat sur la Fiscalité Oujda, le 10 octobre 2013 Cadre légal marocain d imposition des salariés Benchmark sur les différents modèles de la fiscalité des produits de retraite (1/4) Dans

Plus en détail

CONVENTION RELATIVE A L APPUI A L INVESTISSEMENT INDUSTRIEL ET AU DEVELOPPEMENT DES NOUVELLES TECHNOLOGIES ******

CONVENTION RELATIVE A L APPUI A L INVESTISSEMENT INDUSTRIEL ET AU DEVELOPPEMENT DES NOUVELLES TECHNOLOGIES ****** ROYAUME DU MAROC ---- FONDS HASSAN II POUR LE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET SOCIAL CONVENTION RELATIVE A L APPUI A L INVESTISSEMENT INDUSTRIEL ET AU DEVELOPPEMENT DES NOUVELLES TECHNOLOGIES ****** CONVENTION

Plus en détail

Votre projet. d entreprise. www.rabatinvest.ma. Centre Régional d Investissement Rabat - Salé - Zemmour - Zaër

Votre projet. d entreprise. www.rabatinvest.ma. Centre Régional d Investissement Rabat - Salé - Zemmour - Zaër Royaume du Maroc Ministère de l Intérieur Wilaya de la région de Rabat-Salé-Zemmour-Zaër Votre projet d entreprise www.rabatinvest.ma Sommaire Votre projet d entreprise I. Créer votre entreprise : Le parcours

Plus en détail

Régulation des transports urbains : Financement, Tarification - Cas de Rabat-

Régulation des transports urbains : Financement, Tarification - Cas de Rabat- Régulation des transports urbains : Financement, Tarification - Cas de Rabat- Présenté par : M.Hassan NOUHA Président du Directoire - STAREO 29 mai 2015 Sommaire Première partie : Les particularités des

Plus en détail

DCG 4 Droit fiscal. en 35 fiches 2013. Emmanuel DISLE Agrégé d économie et gestion Professeur en classes préparatoires au DCG

DCG 4 Droit fiscal. en 35 fiches 2013. Emmanuel DISLE Agrégé d économie et gestion Professeur en classes préparatoires au DCG DCG 4 Droit fiscal en 35 fiches 2013 Emmanuel DISLE Agrégé d économie et gestion Professeur en classes préparatoires au DCG Jacques SARAF Agrégé d économie et gestion Collection «Express Expertise comptable»

Plus en détail

UNE FISCALITE MAROCAINE ATTRACTIVE

UNE FISCALITE MAROCAINE ATTRACTIVE UNE FISCALITE MAROCAINE ATTRACTIVE Le Maroc a mis en place un plan d action ambitieux dans le but de se convertir en une destination touristique attractive. Dans ce cadre, il s est doté d une législation

Plus en détail

LOI DE MODERNISATION DE L ECONOMIE (Du 6 AOUT 2008) Les principales mesures fiscales et sociales issues de cette loi concernent :

LOI DE MODERNISATION DE L ECONOMIE (Du 6 AOUT 2008) Les principales mesures fiscales et sociales issues de cette loi concernent : LOI DE MODERNISATION DE L ECONOMIE (Du 6 AOUT 2008) Les principales mesures fiscales et sociales issues de cette loi concernent : - la simplification du régime des micro-entreprises, - les droits de mutation

Plus en détail

AUTOMOBILE PRESENTATION DU SECTEUR CHIFFRES CLÉS * CONTACTS UTILES OFFRE MAROC. milliards MAD ILS ONT CHOISI LE MAROC AUTOMOBILE

AUTOMOBILE PRESENTATION DU SECTEUR CHIFFRES CLÉS * CONTACTS UTILES OFFRE MAROC. milliards MAD ILS ONT CHOISI LE MAROC AUTOMOBILE AUTOMOBILE AUTOMOBILE PRESENTATION DU SECTEUR Le secteur automobile au Maroc connaît un développement remarquable sur les deux fronts des équipementiers et des constructeurs. Les activités les plus présentes

Plus en détail

MARRAKECH PERLE DU SUD

MARRAKECH PERLE DU SUD MARRAKECH PERLE DU SUD INFORMATIONS IMPORTANTES Maroc Nombre d habitants: 31 671 474 Monnaie: Dirham Marocain (MAD) PIB: 121.37 milliards de dollars (2009) Croissance du PIB: 5.9% (2009) Population Active:

Plus en détail

des changes : Application pratique des principes du contrôle des changes

des changes : Application pratique des principes du contrôle des changes La réglementation r des changes : Application pratique des principes du contrôle des changes Le contrôle des changes Définition = système de réglementation des mouvements de fonds entre les résidents et

Plus en détail

Formalités standards de la création d entreprises

Formalités standards de la création d entreprises Formalités standards de la création d entreprises Formalité 1 : Etablissement du certificat négatif Entreprise s Administration Documents demandés Toutes les sociétés commerciales sauf pour les entreprises

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL

GUIDE PRATIQUE DE LA SARL PASCAL DÉNOS Diplômé d expertise-comptable et Commissaire aux Comptes DESS en Banques et Finances GUIDE PRATIQUE DE LA SARL ET DE L EURL Création et gestion de la SARL, de l EURL, de la SELARL, de la SELU

Plus en détail

Etapes pour Lancer une entreprise au Maroc

Etapes pour Lancer une entreprise au Maroc Etapes pour Lancer une entreprise au Maroc Qu'elle naisse de l'expérience, du savoir-faire, de la créativité ou d'un simple concours de circonstance, l'idée prend souvent la forme d'une intuition ou d'un

Plus en détail

Royaume du Maroc. Présentation du Rapport sur les dépenses fiscales 2009

Royaume du Maroc. Présentation du Rapport sur les dépenses fiscales 2009 Royaume du Maroc Présentation du Rapport sur les dépenses fiscales 2009 Introduction Définition Avantages fiscaux accordés par l Etat en vue d encourager des personnes physiques ou morales, en renonçant

Plus en détail

CONSTITUTION DE L ENTREPRISE

CONSTITUTION DE L ENTREPRISE CONSTITUTION DE L ENTREPRISE en Nom Collectif A Nombre d associés L entrepreneur seul. Au moins 2 associés. Tous commerçants. Un associé unique, personne physique ou personne morale (mais qui ne peut être

Plus en détail

01/06. Associés, compte d apports en numéraire Associés, compte d apport en nature Capital social Souscription du capital 01/06

01/06. Associés, compte d apports en numéraire Associés, compte d apport en nature Capital social Souscription du capital 01/06 EXERCICE 1 : Constitution de la société La S.A des établissements DARIF est définitivement constituée le 1 er juin. Les apports sont les suivants : A) Apports en nature par DARIF - Fonds commercial DH

Plus en détail

Conseil Régional de Tourisme Région Guelmim Es Smara

Conseil Régional de Tourisme Région Guelmim Es Smara Réf : 3_smara _19_7_x251 Titre : Milieu agricole : GUIDE DE L'INVESTISSEUR Informations générales Le Royaume du Maroc poursuit avec un rythme soutenu la mise en œuvre des réformes visant la modernisation

Plus en détail

Implantation au Maroc

Implantation au Maroc Implantation au Maroc I- Fonction du guichet d aide à la création d entreprises Le Guichet d aide à la création d entreprises est l interlocuteur unique de toutes les personnes qui veulent créer une entreprise,

Plus en détail

1. Cabinet Rabompierre : champ d application. Cabinet Rabompierre SARL Lacau Objet : option d une SARL pour les régimes de sociétés de personnes

1. Cabinet Rabompierre : champ d application. Cabinet Rabompierre SARL Lacau Objet : option d une SARL pour les régimes de sociétés de personnes 1 L IMPOSITION DES ENTREPRISES À L IMPÔT SUR LES SOCIÉTÉS 1. Cabinet Rabompierre : champ d application Cabinet Rabompierre SARL Lacau Objet : option d une SARL pour les régimes de sociétés de personnes

Plus en détail

Guide fiscal des créateurs et gestionnaires des entreprises

Guide fiscal des créateurs et gestionnaires des entreprises Guide fiscal des créateurs et gestionnaires des entreprises Impôt sur le Revenu des Personnes Physiques (IRPP) 1. Personnes imposables: o o Les personnes résidentes en Tunisie. Les personnes non résidentes

Plus en détail

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur

Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DCG UE4 DROIT FISCAL - session 2014 Proposition de CORRIGÉ 2014 dcg-lyon.fr Avertissement : ceci est un corrigé indicatif qui n engage que son auteur DOSSIER 1 TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE - 5 points 1.

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l'hôtellerie LOI DE FINANCES POUR 2011

Union des Métiers et des Industries de l'hôtellerie LOI DE FINANCES POUR 2011 Union des Métiers et des Industries de l'hôtellerie FISCAL Date : 21/01/2011 N : 01.11 LOI DE FINANCES POUR 2011 La loi de Finances pour 2011 a été définitivement adoptée le 15 décembre 2010 et publiée

Plus en détail

SOMMAIRE 1 PANORAMA DU SECTEUR DU TOURISME AU MAROC... 7

SOMMAIRE 1 PANORAMA DU SECTEUR DU TOURISME AU MAROC... 7 Page 5 SOMMAIRE 1 PANORAMA DU SECTEUR DU TOURISME AU MAROC... 7 1.1 LES PRINCIPAUX INDICATEURS TOURISTIQUES... 7 1.2 LES ARRIVEES DE TOURISTES... 8 1.3 LA CAPACITE D ACCUEIL... 10 1.4 LA FREQUENTATION

Plus en détail

LES NOUVELLES MESURES RELATIVES À

LES NOUVELLES MESURES RELATIVES À LES NOUVELLES MESURES RELATIVES À L AUTO-ENTREPRENEUR, L EIRL ET LES ARTISANS Salon des entrepreneurs de PARIS 5 février 2015 MESURES RELATIVES À L AUTO- ENTREPRENEUR Pour rappel L auto-entrepreneur est

Plus en détail

Fiscalité liée à un logement locatif au Luxembourg. BIL IMMO Day 02 Octobre 2014

Fiscalité liée à un logement locatif au Luxembourg. BIL IMMO Day 02 Octobre 2014 Fiscalité liée à un logement locatif au Luxembourg BIL IMMO Day 02 Octobre 2014 Sommaire I. Acquisition II. Détention III. Cession IV. Transmission V. Quid si la personne physique est non résidente VI.

Plus en détail

Boite à outils. Guide des formalités de création d entreprises. Document élaboré par le cabinet de conseil ORIGINAL INVEST

Boite à outils. Guide des formalités de création d entreprises. Document élaboré par le cabinet de conseil ORIGINAL INVEST Boite à outils Guide des formalités de création d entreprises Document élaboré par le cabinet de conseil ORIGINAL INVEST Casablanca Technopark Tel 0522 52 50 78 Email : contact@originalinvest.com Page

Plus en détail

RÉSIDENCE OCÉAN GUIDE DE L'ACHETEUR DE LOGEMENT NON-RÉSIDENT DANS LE ROYAUME DU MAROC

RÉSIDENCE OCÉAN GUIDE DE L'ACHETEUR DE LOGEMENT NON-RÉSIDENT DANS LE ROYAUME DU MAROC RÉSIDENCE OCÉAN GUIDE DE L'ACHETEUR DE LOGEMENT NON-RÉSIDENT DANS LE ROYAUME DU MAROC Au moment d'acquérir un logement dans le royaume du Maroc, l'acheteur doit suivre les pas suivants afin de garantir

Plus en détail

Dahir n 1-91-131 du 21 chaabane 1412 (26 février 1992) portant promulgation de la loi n 58-90 relative aux places financières offshore.

Dahir n 1-91-131 du 21 chaabane 1412 (26 février 1992) portant promulgation de la loi n 58-90 relative aux places financières offshore. LOI N 58-90 RELATIVE AUX PLACES FINANCIERES OFFSHORE. Dahir n 1-91-131 du 21 chaabane 1412 (26 février 1992) portant promulgation de la loi n 58-90 relative aux places financières offshore. Article premier

Plus en détail

Conseil. 1. Maison à usage d'habitation, locaux commerciaux ou terrain non bâti avec engagement de bâtir dans un délai de 7 ans :

Conseil. 1. Maison à usage d'habitation, locaux commerciaux ou terrain non bâti avec engagement de bâtir dans un délai de 7 ans : Conseil I - CONTEXTE BANCAIRE L'Etat Marocain, voulant juguler les mouvements sauvages de capitaux, a institué des règles quant à l'investissement en devises sur le territoire. L'office des changes doit

Plus en détail

NOTE COMMUNE N 4/2014

NOTE COMMUNE N 4/2014 REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES Direction Générale des Etudes et de la Législation Fiscales A.Z NOTE COMMUNE N 4/2014 O B J E T : Commentaire des dispositions des articles 24, 51, 52, 54,

Plus en détail

Propositions et recommandations

Propositions et recommandations «Culture et développement durable dans l agenda de développement post-2015» Propositions et recommandations Troisième édition du Forum mondial de l UNESCO sur la culture et les industries culturelles -

Plus en détail

P A T R I C K M I C H A U D C A B I N E T D ' A V O C A T S ANCIEN MEMBRE DU CONSEIL DE L'ORDRE

P A T R I C K M I C H A U D C A B I N E T D ' A V O C A T S ANCIEN MEMBRE DU CONSEIL DE L'ORDRE P A T R I C K M I C H A U D C A B I N E T D ' A V O C A T S ANCIEN MEMBRE DU CONSEIL DE L'ORDRE PLUS VALUES DE CESSIONS D ACTIONS Contribuables fiscalement domiciliés en France Régime 2013/2014 Art. 17

Plus en détail

Salon des Entrepreneurs Paris 2007-14ème Édition. Entreprise individuelle ou société? Gérant minoritaire ou majoritaire? Quel statut choisir?

Salon des Entrepreneurs Paris 2007-14ème Édition. Entreprise individuelle ou société? Gérant minoritaire ou majoritaire? Quel statut choisir? Salon des Entrepreneurs Paris 2007-14ème Édition Entreprise individuelle ou société? Gérant minoritaire ou majoritaire? Quel statut choisir? Intervenants Angèle CAMUS Expert-comptable Philippe SAUZE Gan

Plus en détail

Réforme des plus-values de cession de valeurs mobilières à l I.R. (loi de finance pour 2014)

Réforme des plus-values de cession de valeurs mobilières à l I.R. (loi de finance pour 2014) Réforme des plus-values de cession de valeurs mobilières à l I.R. (loi de finance pour 2014) Réforme des plus-values de cession de valeurs mobilières 2 SOMMAIRE PAGES INTRODUCTION 3 I) Schéma illustratif

Plus en détail

La Société Civile de Portefeuille (SCP) QUILVEST FAMILY OFFICE

La Société Civile de Portefeuille (SCP) QUILVEST FAMILY OFFICE La Société Civile de Portefeuille (SCP) QUILVEST FAMILY OFFICE Sommaire I. La définition de la SCP II. L intérêt de la SCP III. Le régime juridique et fiscal de la SCP QUILVEST FAMILY OFFICE - Conseiller

Plus en détail

RESUME DU SYSTEME FISCAL MAROCAIN (Mise à jour LF 2011)

RESUME DU SYSTEME FISCAL MAROCAIN (Mise à jour LF 2011) RESUME DU SYSTEME FISCAL MAROCAIN (Mise à jour LF 2011) IMPOT I - IMPOTS DIRECTS 1 /- IMPOT SUR LE REVENU (I.R) CARACTERISTIQUES DE L IMPOT 1 ) CHAMP D APPLICATION I IR s applique aux revenus et profits

Plus en détail

Lettre mensuelle Novembre 2004 SOCIETES. 1. FRANCE - TVA Taxe sur les salaires Calcul définitif du prorata 2003

Lettre mensuelle Novembre 2004 SOCIETES. 1. FRANCE - TVA Taxe sur les salaires Calcul définitif du prorata 2003 Lettre mensuelle Novembre 2004 SOCIETES 1. FRANCE - TVA Taxe sur les salaires Calcul définitif du prorata 2003 2. MEXIQUE - Impôt sur les actifs Déductibilité des dettes 3. FRANCE - Dividendes Avoir Fiscal

Plus en détail

l'installation de la PME au Maroc et dans la région Provence Alpes Côte d'azur

l'installation de la PME au Maroc et dans la région Provence Alpes Côte d'azur LES OPERATIONS FINANCIERES & l'installation de la PME au Maroc et dans la région Provence Alpes Côte d'azur Enregistrement d'un investissement / compte courant étranger Un investisseur étranger s implante

Plus en détail

Les nouveaux charmes discrets de l entreprise individuelle

Les nouveaux charmes discrets de l entreprise individuelle Les nouveaux charmes discrets de l entreprise individuelle Intervenants René KERAVEL Expert-comptable Commissaire aux Comptes Olivier SALAMITO Consultant fiscal Infodoc-experts Sommaire Introduction Spécificités

Plus en détail