Des formateurs agissant encore sur le terrain p.3. Un cadre convivial p.4. Formation initiale : de la réflexion aux outils p.5

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Des formateurs agissant encore sur le terrain p.3. Un cadre convivial p.4. Formation initiale : de la réflexion aux outils p.5"

Transcription

1 Des formateurs agissant encore sur le terrain p.3 Un cadre convivial p.4 Pour qu un enfant grandisse, il faut tout un village (PRO- VERBE AFRICAIN) - L important c est qu un enfant puisse toujours dire ce dont il a envie, mais pas toujours de le faire (F.DOLTO) - C est l enfant lui-même qui doit s éduquer, s élever avec le concours des adultes. Nous déplaçons l acte éducatif : le centre de l école n est plus le maître mais l enfant (C.FREINET) - Chaque homme cache en lui un enfant qui veut jouer (F.NIETZSCHE) - Un enfant qui pose une question, c est la voix de tout un monde qui veut s améliorer (T.BERNARD) - L éducation d un enfant, on le sait, c est souvent un combat constant entre les valeurs de la famille et celles de l entourage (G.QUIRION) - L abus de formation améliore ma santé et celle des enfants qui me sont confiés (COALA) Formation initiale : de la réflexion aux outils p.5 Formations continuées : des modules pour se perfectionner p.6 à 25

2 Mais bon sang pourquoi se former? Voici la brochure des formations pour le secteur Accueil Temps Libre (ATL) qui s ouvre à vous. Merci de prendre le temps de la parcourir, elle est le fruit de nombreuses réflexions. Le secteur ATL qui couvre bon nombre de pratiques différentes a besoin de se professionnaliser, de se trouver une cohérence, de se donner des moyens pour accueillir les enfants en dehors du cercle familial ou du monde de l école, dans des objectifs de sécurité, de qualité, d éducation et de loisir. Dans un monde de recherche de performances, de stress et de difficulté de vivre ensemble, prendre le temps de réfléchir aux loisirs des enfants pour participer ainsi à son développement global et harmonieux est une nécessité pour leur permettre grandir sereinement et trouver une réelle qualité de vie. L accueil extrascolaire a un rôle primordial à jouer à ce niveau et cela passe certainement par des visées réfléchies de la part d encadrants expérimentés et professionnels. La formation est un outil qui va dès lors permettre à ces personnes «extra» de prendre le temps de réfléchir à leurs pratiques, d enrichir leurs compétences, de développer des «savoir être», des «savoir faire», de rencontrer leurs pairs, de découvrir d autres réalités, et de s informer sur les actualités du milieu et sur les enjeux sociétaux. En professionnalisant ainsi ces lieux d accueil, ces lieux de vie, nous rendons service aux enfants accueillis, aux personnes qui les confient, aux institutions qui ne peuvent couvrir cet espace-temps, et enfin à la société qui inclut le travail comme une valeur de base dans un modèle économique moderne. Voici pourquoi et voilà maintenant comment COALA considère ses formations. Bonne lecture. Vincent Vandeplas Responsable des formations.

3 * Le Centre d Organisation et d Animation de Loisirs Actifs est une Organisation de Jeunesse reconnue comme service par la Communauté française. COALA est actif à la fois comme Organisateur et comme Animateur de loisirs extrascolaires depuis 1988 : Accueil ATL, Ateliers créatifs, Ecoles de devoirs, Centres de vacances, Projets d animation en classes dépaysement, Ludothèques L organisation de formations, il y a près de 20 ans, résulte d un triple choix : Celui d augmenter par ce biais la qualité des animations organisées dans le cadre de l extrascolaire. Celui de promouvoir auprès de tous les acteurs de terrain l expérience de l animation développée au sein de COALA, une animation RéCréaCtive dans un cadre de bientraitance. Celui de s ouvrir aux réalités multiples et riches d autres opérateurs. Les formateurs COALA sont donc des professionnels qui agissent encore au quotidien sur les terrains comme animateur et/ou coordinateur et sont formés à la formation d adultes. COALA est une association issue de l éducation permanente. Concrètement, nos formations sont construites avec les participants comme acteurs de leurs apprentissages. Nous tentons à chaque fois d impliquer les personnes par un climat et un dialogue permettant à chacun qui le souhaite de donner son point de vue, de partager ses expériences et d exprimer ses ressentis. Les modules «Outils», Beaucoup de temps directement transférables sur le terrain est donc consacré à l échange tant pratique Vous l aurez compris, au de travers la nouveauté, d activités que réflexif. Des pratiques il y en a lors de cette rentrée avec les et enfants. il y aura méthodologiques sont encore en cours d année! Car même si «le travaillées entre formateurs pour susciter cette flexion», plus centrés Les modules «Ré- plaisir de l habitude est souvent plus doux encore que celui de la nouveauté» [Marcel participation via des «sur l Accueillant(e) et Proust], la nouveauté ouvre l esprit, suscite la brainstorming», des techniques d évaluations réflédien. son action au quoti- (re)découverte et offre un autre regard sur nos activités quotidiennes habituelles. Alors... chies, des exercices sollicitant chacun dans ses avis ou représentations, des dynamiques de débats permettant la confrontation de croyances, Les formations, COALA sont essentiellement pratiques. Le développement de savoir-faire 3 est une priorité. La connaissance théorique est utilisée pour éclairer la manière de mettre en pratique. Les formations COALA sont ouvertes à tous dans un esprit favorisant l échange de réalités différentes. On y retrouve néanmoins deux catégories de modules : Lorsque le calendrier le permet, des allers-retours entre les temps de Caroline. formation et la pratique de terrain sont mis en place avec, toujours, un départ sur la réalité de terrain. *

4 Qu est-ce qui fait la spécificité des formations COALA? Un cadre Un contenu Une méthode Un cadre. Les formateurs sont attentifs à la mise en place de l aspect convivial. Les formateurs sont disponibles et bienveillants. Les formateurs sont capables d adaptation et de souplesse du contenu ou du déroulement du processus. Les formateurs sont tous actifs sur le terrain. Les formations demandent des participants de l assertivité et de la participation active. Les formateurs réfléchissent en équipe à la construction méthodologique des modules en adéquation avec notre souhait de coconstruction des savoirs. Un contenu. Les formations se veulent concrètes et/ou en phase avec le terrain. Les formateurs y présentent des outils spécifiques de qualité. Les contenus sont construits par l équipe pédagogique de COALA. Ils se veulent : pratiques car un apport concret est développé; réalistes car tenant compte des réalités propres au secteur; transférables car lié à une méthode présentée; adaptables car ils se présentent sous forme de piste ouvertes à l opposition de principes fermés; réflexifs car ils impliquent une réflexion avant, pendant et après l action. Ils permettent également de placer ses actions, ses comportements et ses choix dans un projet pédagogique d animation. «On retient mieux ce qu on vit soi-même» Une méthode. Un temps d accueil (connaître les prénoms des gens, parler de l humeur, ) y est organisé. Un temps de clôture (échanges des pratiques, évaluation en fin de module, rangement collectif, ) y est organisé. Les formations sont actives Les formations sont aérées par des jeux dynamiques. Les formations appliquent cette théorie «On retient mieux ce qu on vit soimême». Les formations tentent de placer les personnes en défi en assurant leur accompagnement. Les formations se distinguent par un temps de réflexion et de constructivisme inter-actif. On y vit des temps en tant qu animé, on y sensibilise, on y apporte un cadre, on l analyse et on y construit une synthèse. La formation de doit pas être routinière, mais elle ne peut pas non plus s improviser. Elle s améliore et se façonne au gré des rencontres, des expériences partagées et du bonheur de faire un métier qui participe, avec ses moyens, au devenir de l être humain. Vincent Vandeplas, responsable des formations ATL

5 Un processus complet au sein d un seul organisme de formation 100 heures minimum Une cohérence entre les formateurs Un fil rouge entre les modules Une formation-projet Le décret ATL fixe à 100h au moins, la durée de la formation initiale pour développer les compétences des accueillant(e)s. Chaque accueillant(e) peut ainsi se forger «son» programme de formation en tenant compte de certains de ces éléments ou participer à un processus complet au sein d un seul organisme de formation. Exemple de programme : Jeu bouge jeu m amuse / Techniques artistiques / Bosses et bobos / Jeux de société / Animations rythmiques et musicales / Moi, accueillant(e) dans mon environnement, dans mon projet / Heureux qui communique raconte beaucoup d histoires / Un groupe d enfants uniques et moi et moi et moi / Coopération et jeux coopératifs / Projet à concrétiser (PAC) Participer à un processus complet au sein d un seul organisme de formation offre l avantage d une cohérence entre les formateurs, d un fil rouge entre les modules et d une formation construite comme un projet. Bien que pouvant être organisé séparément, l ensemble des modules des pages 6 à 13 reprend l ensemble des socles de base et correspond à la durée minimale de formation exigée (formation initiale). L organisation d un cycle complet au sein d une commune ou d un P.O. passe obligatoirement par une rencontre avec le responsable COALA permettant de personnaliser la formation aux besoins et spécificités des participants. Notre postulat est que chaque accueillant(e), à son niveau, agit pour le bien de l enfant mais cela suffit-il? Accueillir des enfants dans le cadre d une structure scolaire, associative ou privée ne s improvise pas. Nos représentations de ce qu est - une animation formalisée ou proposée; - un enfant; - un groupe ou leurs besoins exigent d être confrontées à d autres réalités plus collectives.

6 Moi, accueillant(e), dans mon environnement, mon projet REFLEXION Capacité de prendre en considération de façon adéquate les partenaires de l enfant; dont les personnes qui confient l enfant. Définition du rôle de l accueillant(e) et du milieu d accueil. Elaborer un projet d accueil avec l équipe. Sens des pratiques : projet d accueil comme un outil de travail pratique. La première journée s articule autour de l environnement institutionnel : définition de l extrascolaire, rôle sociétal, approche des décrets qui le régissent, éclairage sur les aides et subventions, zoom sur la CCA. La seconde est orientée vers le projet d accueil : valeurs, contenu et forme, visées pédagogiques, application et engagements au quotidien, dynamisation de ce projet, notion de projet d animation en lien, construire un projet d animation. Définir le paysage extrascolaire et clarifier sa fonction. Rencontrer la notion de projet et construire son action à partir du projet pédagogique. Gérer un groupe dans un cadre à aménager. Rencontrer et échanger autour de ses pratiques. Mettre en place une logique de communication entre les partenaires de l accueil. Valorisation des pratiques et des ressources des participants. Mise en pratique des thèmes abordés. Outils - Référentiel 3-12 ans. - Enfance encadrée. - Brochure sur le code de qualité de l accueil. - Brochure sur le code de qualité de l accueil. - Labyrinthe institutionnel. - Résumés des décrets EDD, ATL et CVac Enfance encadrée. Accueillants extrascolaires. Responsables de projets. Durée 2 journées (13h).

7 Un groupe d enfants uniques, et moi et moi et moi REFLEXION Capacité de prendre en considération de façon adéquate les partenaires de l enfant; dont les personnes qui confient l enfant. Définition du rôle de l accueillant(e) et du milieu d accueil. Elaborer un projet d accueil avec l équipe. - Accessibilité : égalité des chances, inclusion. - Sens des pratiques : besoins de l enfant. - Introduction avec une définition individuelle de la notion de «Bientraitance». - Travail d équipe sur la relation Animateur-Enfant de manière ludique via le jeu «une journée formidable» de la plateforme Bientraitance + retours sur le jeu. - Apports théoriques : Origine de la plateforme et du décret Bientraitance, que nous dit celui-ci? - Information sur «Que faire en cas de maltraitance supposée chez un enfant?». - Mise en lien des notions de représentations mentales et modèles éducatifs. - Retour en grand groupe sur les 7 modèles éducatifs mis en avant et échanges. - Définition de la notion de «Besoins» + apports théoriques via les représentations de Maslow et Glasser. - Mise en lien entre les besoins identifier chez Maslow et Glasser et des actes que je peux poser dans un accueil. - Réflexion autour des phénomènes de groupe. Acquérir les repères quant aux compétences et aux besoins de l enfant et du groupe. Analyser la pertinence des modèles éducatifs pour adopter des comportements tenant compte de tous les aspects du développement de l enfant. Evaluer son action avec des outils. Sensibiliser aux principes de communication bienveillante. Rencontrer et échanger autour de ses pratiques. Sensibiliser à la maltraitance et l action possible d un accueillant en cas de maltraitance supposée. Outils - Une journée formidable, plateforme Bientraitance et ses documents associés. - Référentiel 3-12 ans. - Représentation des besoins selon Malsow et Glasser. - Les modèles éducatifs. - Que faire en cas de maltraitance supposée chez un enfant? -Représentation des besoins selon Malsow et Glasser. Accueillant(e) extrascolaire ou animateur dans une école de devoirs ou un centre de vacances. Responsable d une équipe temps libre ou coordinateur d une école de devoirs ou d un centre vacances. Coordinateur ATL. Durée 2 journées (13h).

8 Animations rythmiques et musicales OUTILS Connaissances théoriques et pratiques des notions telles que les types d activités et les techniques d animation. - Notions de base. - Sens des pratiques. La première journée s articule autour : d exercices pour chauffer la voix ; d un chant d accueil ; d alternance entre activités rythmiques et musicales, connaissance de chants et rondes et construction d instruments simples. La seconde journée est orientée vers l apprentissage d autres chants et activités rythmiques et musicales ainsi que la construction d instruments de récupération. Expérimenter rythmes instrumentaux et vocaux. (Se) construire une malle d instruments. (Se) construire un répertoire de chansons et comptines. (Se) construire un répertoire d animations rythmiques et musicales. Outils - Osez la musique (Labor). - Alain Strument (Labor). - Eh bien dansons maintenant! (Les éditions namuroises). - Liste de chants et de leurs paroles. - CD enregistré pendant la formation avec les chants. - Liste d activités rythmiques et musicales. - Série d instruments de musique de récupération. Accueillant(e) extrascolaire ou animateur dans une école de devoirs ou un centre de vacances. Durée 2 journées (13h). Tout au long des deux journées de formation, nous enregistrons les chants appris sur un CD remis aux participants. «C était une formation très agréable et très instructive».

9 Coopération et jeux coopératifs OUTILS Connaissances théoriques et pratiques des notions telles que l enfant et le groupe, les types d activités et les techniques d animation. - Notions de base. - Sens des pratiques. - Vivre des petits jeux coopératifs. - Vivre des petits jeux avec l outil «parachute». - Vivre un petit jeu traditionnel suivi de sa transformation en jeu coopératif. - Apport théorique avec mise en évidence des caractéristiques d une activité de coopération. - Adapter un petit jeu traditionnel en jeu coopératif. - Expérimenter des jeux de société coopératifs. Expérimenter et vivre des jeux coopératifs. Expérimenter et vivre la transformation du jeu traditionnel au jeu coopératif. Installer un climat de coopération dans son groupe d animation. Dynamiser et souder son groupe d enfants parfois différents chaque jour. Expérimenter et vivre des techniques de dynamisation et de cohésion. Accueillant(e) extrascolaire ou animateur dans une école de devoirs ou un centre de vacances. Durée 2 journées (13h). Outils - Jeux de coopération pour les formateurs (Eyrolles). - Et si on jouait? (Editions de l Hôpital Sainte-Justine). - Jeux de groupe (Casterman). - Fichier jeux et activités de Kermesse (La Classe). - Fichier jeux et activités petite enfance (Les Francas). - Fichier de jeux PATRO. - Fichier de petits jeux coopératifs. - Fichier de petits jeux avec le parachute. - Liste de jeux de société coopératifs. - Document explicatif sur la coopération. Un instrument idéal pour construire positivement le vivre-ensemble!

10 Techniques artistiques OUTILS Connaissances théoriques et pratiques des notions telles que les types d activités et les techniques d animation. - Notions de base. - Sens des pratiques. Point de théorie anticipatif aux activités sur la mise en place d une activité : à quoi dois-je penser avant, pendant et après une activité? Découverte de techniques de base en ateliers (papiers, pâtes, ). Elaboration de la théorie «C omment mettre en place des ateliers créatifs?». Expérimentation des différentes techniques proposées (krimpie, Playmaïs, pâte Darwi, pâte Fimo, perles, mosaiques, ). Réalisation de défis créatifs à partir d un matériel défini. Expérimenter l installation d un atelier créatif pour les enfants. Expérimenter diverses techniques artistiques. Découvrir de nouvelles activités graphiques. Renforcer la confiance en soi, privilégier le plaisir d imaginer, de faire et de retransmettre. - Fiches techniques des différentes techniques artistiques expérimentées. - Fiches théoriques des matériaux utilisés (terre, plâtre, colle, papier, ) - Fiche d activité vierge - Fiche technique Mon activité est pensée (avant, pendant et après l activité) - Différentes réalisations personnelles (création d une malle d exemples) - Répertoire d adresses utiles (sites, ) Références - Modelage facile (Casterman). - Atelier de l Origami (Marabout). - A toi de dessiner! (Les activités du Père Castor). - Collection Les Grands Livres (Casterman). - Le mercredi des petits (Fleurus). - Le livre d activités des 6-10 ans (Fleurus). - Projets créatifs avec du papier et du carton (Chantecler). - Un monde fou en perles de rocailles (Fleurus). - Collections J apprends à dessiner et Les petits créateurs (Fleurus) Bricolages pour petites mains (Casterman). - Mains (Mango Jeunesse). - Pliages bateaux et avions (Fleurus). - Les bijoux de Missbonbon en pâte polymère (Dessain et Tolra). Accueillant(e) extrascolaire ou animateur dans une école de devoirs ou un centre de vacances. Durée 2 journées (13h).

11 Jeu bouge, jeu m amuse OUTILS Connaissances théoriques et pratiques des notions telles que les types d activités et les techniques d animation. - Notions de base. - Sens des pratiques. Lors de la première journée, nous allons vivre des jeux, découvrir une méthode de présentation d un jeu aux enfants et proposer différentes manières de former les équipes. Pendant la deuxième journée, nous parlerons du rôle de l arbitre et nous nous approprierons un jeu. Nous testerons chacun un jeu face au groupe. Nous envisagerons comment bien animer son jeu. Nous entamerons une réflexion sur le temps de jeu et le temps libre ainsi que sur le jeu en tant que facteur de développement social, affectif et cognitif. «Le jeu est le travail de l enfant...» René Château Redécouvrir des jeux au départ de quelques objets simples (balles, billes, cartes ). Lire et organiser un fichier de jeux. Découvrir et trouver une méthode pour présenter des petits jeux aux enfants. Voir l importance du rôle de l arbitre dans un jeu. Découvrir différentes techniques pour réaliser des équipes. Vivre des jeux. Réfléchir aux comment et pourquoi utiliser les jeux dans ses animations. - Fichier de jeux. - Le jeu : petit point de théorie. - Méthode ABCDEF. Outils - Et si on jouait? (Editions de l Hôpital Sainte-Justine). - Jeux de groupe (Casterman). - Fichier jeux et activités de Kermesse (La Classe). - Fichier jeux et activités petite enfance (Les Francas). - Fichier de jeux PATRO. Accueillant(e) extrascolaire ou animateur dans une école de devoirs ou un centre de vacances. Responsable d une équipe temps libre ou coordinateur d une école de devoirs ou d un centre vacances. Coordinateur ATL. Durée 2 journées (13h). Autres infos Tenue adaptée à la pratique du jeu.

12 Heureux qui communique... raconte beaucoup d histoires OUTILS Connaissances théoriques et pratiques des notions telles que les types d activités et les techniques d animation. - Notions de base. - Sens des pratiques. Les participants passent de l écoute à la pratique par le biais de différentes activités : activités autour de la voix ; activités autour de la description, des images collectives et mentales ; acivités autour de l objet «livre» ; des activités pour instaurer un climat d écoute ; des activités pour favoriser la créativité; des activités pour gérer son corps et l espace. Ils reçoivent ensuite un apport de théorie sur les points suivants : - Comment trouver un livre pour enfant? - Comment lire à un groupe d enfants? - Comment lire avec une mascotte? - Pour raconter une histoire, à quoi dois-je penser? - Découverte d un panel de + de 100 livres issus de la littérature enfantine. Découvrir les mécanismes du conte. Exploiter une histoire lors de l accueil extrascolaire : Pourquoi? Comment? Créer un conte au travers d outils : avec les enfants, pour l accueillant(e). S exercer à l art du conte ; prendre la parole. Raconter et conter à partir de la bibliothèque. Sensibiliser à la communication au sein du groupe. Se doter de ressources exploitables en ATL. Documents sur : synthétiques - Comment trouver un livre pour enfant et comment lire à un groupe d enfants? - Comment lire avec une mascotte? - Pour raconter une histoire, à quoi dois-je penser? Références - Recueils de contes et légendes de la série Mille ans de contes (Milan jeunesse) activités autours du livre de Philippe Brasseur (Casterman). - Livres et recueils de contes et d histoires pour enfants. Accueillant(e) extrascolaire ou animateur dans une école de devoirs ou un centre de vacances. Durée 2 journées (13h).

13 Bosses et bobos OUTILS Connaissances théoriques et pratiques des notions telles que les premiers soins. Notions de base. Parcours sous forme ludique permettant de rencontrer un maximum de situations qui demandent un soin puis apport théorique sur celles-ci. Vivre des mises en situations dans lesquelles il s agit de : - Soigner correctement les petites blessures (plaie, brûlure, saignement de nez, morsure de tique, piqûre d insecte, ). - Réagir efficacement face à divers malaises des enfants (maux de tête, état fébrile, évanouissement, mal des transports, ). A l aide d objets de soins proposés, en équipe, composer une bonne trousse de secours et organiser son utilisation. Effectuer des choix d informations pour composer et utiliser adéquatement les fiches de santé. Gérer les maux et bobos au cœur et au corps. Distinguer pharmacie et trousse de secours et les gérer. Lire, comprendre et gérer les fiches médicales. Accueillant(e) extrascolaire ou animateur dans une école de devoirs ou un centre de vacances. Durée 1 journée (6h30) Outils - Synthèse de la Croix Rouge des gestes à connaître pour chaque situation. - Matériel de soins devant apparaître dans une trousse de secours. - Documents de référence : o Mômes en santé. o Accueil des enfants, accidents et bobos (CRIOC). o A ta santé Les tiques attaques (Les scouts asbl). o Carnet de premier soins (La Croix Rouge). - Documents vierges utiles aux animateurs tels qu une fiche de santé, une fiche de soins et un document récapitulatif sur le contenu d une trousse de secours. - Carnet de synthèse des premiers secours.

14 Jeux de société - Jeux de table OUTILS Connaissances théoriques et pratiques des notions telles que les types d activités et les techniques d animation. - Notions de base. - Sens des pratiques. La première journée s articule autour : - de la découverte de différents jeux de société par ateliers ; - de l explication de la mise en place d un atelier de jeux de société : que faire avant, pendant et après? ; - de l appropriation d un jeu par groupe de 2 personnes ; - du comment l expliquer au groupe et le mener. La deuxième journée consiste en la découverte de jeux qui nécessitent peu de matériel et que l on peut proposer à différents moments et à différentes tranches d âges. Utiliser les jeux de société comme outil d accueil. Mettre en place les conditions pour jouer à ce type de jeux. Découvrir des jeux de société. Réfléchir aux conditions mises en place par l accueillant(e) pour susciter l utilisation autonome de ce type de jeu dans le respect des autres et du jeu. «C était très agréable de pouvoir jouer en apprenant de nouvelles techniques». Accueillant(e) extrascolaire ou animateur dans une école de devoirs ou un centre de vacances. Durée 2 journées (13h). Outils - Malle de jeux de société Liste de jeux de société et d activités nécessitant peu de matériel. - Fiche d activité vierge. - Ligne du temps pour la mise en place d un atelier jeu de société. - Références de jeux de société intéressants.

15 Bouts de ficelle créatifs OUTILS Connaissances théoriques et pratiques des notions telles que les types d activités et les techniques d animation. - Notions de base. - Sens des pratiques. La première journée consiste en : - la découverte des objectifs de la récupération en général ; - la réalisation d un défi à partir de matériel de récupération par petits groupes ; - la mise en place d ateliers créatifs à partir de matériel de récupération. (Se) créer sa malle de matériel de récupération. Expérimenter l art de la récupération. Expérimenter l installation d un atelier pour les enfants. Découvrir le potentiel plastique des matériaux de récupération. Renforcer la confiance en soi, privilégier le plaisir d imaginer, de faire et de retransmettre. Outils - Créons, récupérons (Casterman) Bricolages pour petites mains (Casterman). - Projets créatifs avec du papier et du carton (Chantecler). Fiches techniques sur l utilisation de matériel de récupération. Accueillant(e) extrascolaire ou animateur dans une école de devoirs ou un centre de vacances. Durée 2 journées (13h). Lors de la seconde journée il sera question : - de la mise en place de nouveaux ateliers créatifs à partir de matériel de récupération ; - de la réalisation d un défi créatif à partir de matériel de récupération collectif cette fois.

16 Ces parents nos partenaires obligés? REFLEXION Capacité de prendre en considération de façon adéquate les partenaires de l enfant; dont les personnes qui confient l enfant. Définition du rôle de l accueillant(e) et du milieu d accueil. Elaborer des modalités concrètes de contacts avec les personnes qui confient les enfants. - Participation : informer, sensibiliser, souhaits des parents. - Accessibilité : diversité des familles, inclusion. A partir du triangle éducatif, le groupe est amené à clarifier la constellation des partenaires de son action comme accueillantes extrascolaires, à aborder les types de parents ainsi que la famille aujourd hui dans sa diversité. Une fois identifiés, nous travaillons la notion de critères : «Qu est-ce qui nous fera dire que le partenariat est positif?» et les moyens qui sont sous le contrôle des participant(e)s pour y parvenir. Réflexion autour des besoins : besoins des parents et besoins des accueillant(e)s, ainsi que de la notion d évaluation qui y est liée. Quelques outils de communication sont proposés et testés. Conscientiser les relations réelles et attendues Parents- Accueillant(e)s. Identifier les besoins des partenaires du triangle éducatif, et principalement ceux qui concernent la relation parents-professionnels. Construire une liste «d outils» aidant un partenariat Parents- Accueillants. Outils - Référentiel et triangle éducatif Epstein. - Code de qualité de l accueil : les articles. - Brochure ONE : Pour un accompagnement réfléchi des familles. - Approche sur les types de parents. - Outils de communication. Accueillant(e) extrascolaire ou animateur dans une école de devoirs ou un centre de vacances. Responsable d une équipe temps libre ou coordinateur d une école de devoirs ou d un centre vacances. Durée 2 journées (13h). Autres infos Apporter votre projet pédagogique.

17 La peinture, médium multiple OUTILS Connaissances théoriques et pratiques des notions telles que les types d activités et les techniques d animation. - Notions de base. - Sens des pratiques. Point de théorie anticipatif aux activités sur les sujets suivants : - Différents types de peintures et d encres. - Différents types d outils utiles pour peindre (mains, pinceaux, cartons, ). - Différents types de papiers et supports. - Entretien du matériel. Expérimentation de techniques de base sous forme d ateliers (peinture à bulles, écoline et souffle, peinture à billes, pastel gras et écoline, encre de Chine, ). Découvrir les nombreuses peintures sur le marché et leurs caractéristiques propres, leur coût. Organiser des ateliers «Peinture». Découvrir de nouvelles activités graphiques. Exploiter les caractéristiques des peintures pour des animations graphiques et picturales. - Fiche technique vierge - Fiches théoriques sur les différents types de peintures. - Fiches techniques des différentes activités vécues durant la formation. - Fiche technique sur le matériel de peinture et l entretien de celui-ci. - Fiches techniques «à la manière de». Expérimentation de techniques propres à des peintres connus (François Morellet, Piet Mondrian, Jackson Pollock, René Magritte, ). Accueillant(e) extrascolaire ou animateur dans une école de devoirs ou un centre de vacances. Durée 2 journées (13h)

18 En avant les bout choux OUTILS Connaissances théoriques et pratiques des notions telles que les types d activités et les techniques d animation. Connaissance de l enfant et de son développement global - Notions de base. - Sens des pratiques. - Sensibilisation à cette tranche d âge pour les thématiques : environnement-espace, sécurité, hygiène, temps d accueil, temps du repas, activités. - Les grandes étapes du développement de l enfant au cours de cette tranche d âge : physiologique, social, psychomoteur, affectif, cognitif. - Jeux, rondes, chants, danses et autres activités appréciées par cette tranche d âge. - Construction d une marionnette en lien avec les rituels. - Echange de pratiques positives. Identifier les besoins spécifiques des 2,5-6 ans. Imaginer les adaptations possibles au niveau de l accueil, de l espace et des activités. Se questionner sur la vision du temps libre par les enfants de 2,5 à 6 ans. Réfléchir à la place des plus petits au sein d un accueil 3-12 ans. Augmenter son répertoire d activités. Outils - Le référentiel 3-12 ans. - Jeux pour les 3-5 ans (Casterman). - Fichier de jeux. - CD de chansonnettes + paroles. - Les besoins des enfants de 3 à 6 ans. Accueillant(e) extrascolaire ou animateur dans un centre de vacances. Durée: 2 journées (13h). Autres infos Apporter des magazines pour découper.

MERCREDIS RECREATIFS PROJET D'ACCUEIL

MERCREDIS RECREATIFS PROJET D'ACCUEIL www.coala.be Secrétariat général sg@coala.be 10 rue du Rivage 1300 Wavre Tel. : 010 22 44 49 Fax : 010 22 40 01 CRH - Centres rencontres et hébergement classes vertes - relations internationales - gîte

Plus en détail

TEMPS PÉRISCOLAIRES (TAP) SEPTEMBRE 2014 JUILLET 2015

TEMPS PÉRISCOLAIRES (TAP) SEPTEMBRE 2014 JUILLET 2015 TEMPS PÉRISCOLAIRES (TAP) SEPTEMBRE 2014 JUILLET 2015 Objectifs pédagogiques du PEDT Mettre l enfant au cœur du projet et favoriser son développement - Accorder une priorité au besoin de jouer, avec les

Plus en détail

Présentation du programme de danse Questions-réponses

Présentation du programme de danse Questions-réponses Présentation du programme de danse Questions-réponses Description du programme Le DEC préuniversitaire en Danse du Cégep de Rimouski offre une formation collégiale préparatoire à la poursuite d études

Plus en détail

ACCUEIL DES ENFANTS DANS UN LIEU ADAPTE A UN ACCUEIL A CARACTERE FAMILIAL : BASES METHODOLOGIQUES

ACCUEIL DES ENFANTS DANS UN LIEU ADAPTE A UN ACCUEIL A CARACTERE FAMILIAL : BASES METHODOLOGIQUES MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION ACCUEIL

Plus en détail

Du lundi 5 janvier au vendredi 6 fevrier 2015 Résumés des activités sportives ACHILLE ROCHE CE

Du lundi 5 janvier au vendredi 6 fevrier 2015 Résumés des activités sportives ACHILLE ROCHE CE 3 ÈME PÉRIODE 2014/2015 Du lundi 5 janvier au vendredi 6 fevrier 2015 Résumés des activités sportives ACHILLE ROCHE CE À LA DÉCOUVERTE DU FITNESS Favoriser le bien être de l enfant. Découvrir des techniques

Plus en détail

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015 Maison de l Enfance et de la Jeunesse 2 route de Keroumen 29480 Le Relecq Kerhuon 02 98.28.38.38 02.98.28.41.11 E-Mail : mej@mairie-relecq-kerhuon.fr Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans)

Plus en détail

Bilan de la concertation sur le PEDT

Bilan de la concertation sur le PEDT les périscolaires Bilan de la concertation sur le PEDT J www.ville-cergy.fr Sommaire 1. Préambule 4 2. Le cadre de la démarche 5 2.1. Les objectifs 6 2.2. Les sujets du débat 6 2.3. Le déroulé de la démarche

Plus en détail

À l école pour développer des compétences

À l école pour développer des compétences _x áxüä vx wxá ÜxááÉâÜvxá wâvtà äxá tâå }xâçxá 2007-2008 2008 À l école pour développer des compétences -au préscolaire- - 1 - - 2 - Mot de présentation Votre enfant entre à la maternelle cette année.

Plus en détail

Rencontres au Castelnau ou.. quand les auteurs s en vont au champ. Sandrine Trochet. Enseignante Castelnau Barbarens.

Rencontres au Castelnau ou.. quand les auteurs s en vont au champ. Sandrine Trochet. Enseignante Castelnau Barbarens. Rencontres au Castelnau ou.. quand les auteurs s en vont au champ Sandrine Trochet. Enseignante Castelnau Barbarens. 1,Un constat : Il existe de fortes inégalités entre les écoles quant à l accès à la

Plus en détail

Bachelier - AESI en sciences

Bachelier - AESI en sciences Haute Ecole Léonard de Vinci Programme du Bachelier - AESI en sciences Année académique 2015-2016 Contenu 1. Identification de la formation... 2 2. Référentiel de compétences... 3 3. Profil d enseignement...

Plus en détail

B. Charte, règlements, sanctions, encadrement

B. Charte, règlements, sanctions, encadrement B. Charte, règlements, sanctions, encadrement «le futur citoyen n a pas seulement à apprendre à obéir à la loi mais aussi à la faire avec les autres. Dès lors, du coté de l élève, il ne s agit pas de se

Plus en détail

CATALOGUE FORMATIONS

CATALOGUE FORMATIONS CATALOGUE DE FORMATIONS 2015 Association Départementale des Pupilles de l Enseignement Public de l Essonne 16 rue Thibaud de Champagne 91090 Tel : 01 69 11 23 83 Fax : 01 60 86 16 36 Site : www.adpep91.org

Plus en détail

Ces différentes déclinaisons ont aussi pour but de former l enfant :

Ces différentes déclinaisons ont aussi pour but de former l enfant : La municipalité d Amboise a mené une réflexion afin d améliorer la qualité de l accueil périscolaire du matin et du soir, au sein des écoles maternelles et élémentaires de la commune. A partir de cette

Plus en détail

Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale. Date de retour :

Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale. Date de retour : Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale Date de retour : Message aux parents Les fascicules «Mes défis au préscolaire» suggèrent des activités à réaliser avec votre enfant. Le choix

Plus en détail

Mon mémento Page 3. 1/ Pourquoi ce mémento? Page 4. 2/ Pourquoi s évaluer? Page 4. 3/ Comment utiliser ce mémento? Page 5

Mon mémento Page 3. 1/ Pourquoi ce mémento? Page 4. 2/ Pourquoi s évaluer? Page 4. 3/ Comment utiliser ce mémento? Page 5 «STAJ PRATIC BAFA» KIT PEDAGOGIQUE «STAJ PRATIC BAFA» MEMENTO ANIMATEUR Sommaire : Mon mémento Page 3 1/ Pourquoi ce mémento? Page 4 2/ Pourquoi s évaluer? Page 4 3/ Comment utiliser ce mémento? Page 5

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

Formations de formateurs

Formations de formateurs Formations de formateurs Document élaboré lors du séminaire en ingénierie de la formation au CREFECO (10-14 octobre 2011) animé par Michel Boiron, directeur du CAVILAM Alliance française Contenu Définition

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

LE SECOURS CATHOLIQUE EN CORREZE C EST D ABORD DE L ACCUEIL POUR ROMPRE LA SOLITUDE ET L ISOLEMENT.

LE SECOURS CATHOLIQUE EN CORREZE C EST D ABORD DE L ACCUEIL POUR ROMPRE LA SOLITUDE ET L ISOLEMENT. LE SECOURS CATHOLIQUE EN CORREZE C EST D ABORD DE L ACCUEIL POUR ROMPRE LA SOLITUDE ET L ISOLEMENT. I Des permanences d accueil et des visites à domicile Toutes les équipes de Corrèze assurent des permanences

Plus en détail

Atelier d initiation au maquillage et développement de la créativité

Atelier d initiation au maquillage et développement de la créativité Atelier d initiation au maquillage et développement de la créativité Professionnelle depuis 10 ans, je souhaite partager mon savoir-faire de maquilleuse et aider au développement créatif des enfants. Après

Plus en détail

ENTRE-NOUS Janvier 2015 École des Sept-sommets Rossland, C.-B.

ENTRE-NOUS Janvier 2015 École des Sept-sommets Rossland, C.-B. ENTRE-NOUS Janvier 2015 École des Sept-sommets Rossland, C.-B. Dates importantes 13 janvier: Réunion de l APÉ (19h, bibliothèque de l école) 14, 21, 28 janvier: Dîners chauds 14, 28 janvier: Bouts de choux

Plus en détail

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 4 ans à 5 ans

Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 4 ans à 5 ans Centre de la petite enfance Le Petit Réseau inc. PROGRAMME D ACTIVITÉS 4 ans à 5 ans Juin 2010 TABLE DES MATIÈRES 1. CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES 4 2. OBJECTIFS DE DÉVELOPPEMENT ENFANTS DE 4 ANS À 5 ANS

Plus en détail

Projet éducatif vacances enfants et adolescents

Projet éducatif vacances enfants et adolescents Projet éducatif vacances enfants et adolescents SOMMAIRE 1- Présentation du mouvement 2- Valeurs et finalités 3- Nos objectifs 4- Nos orientations éducatives 5- L équipe d encadrement 6- Les activités

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE ENFANCE

PROJET PEDAGOGIQUE ENFANCE PROJET PEDAGOGIQUE ENFANCE A/ LA STRUCTURE D ACCUEIL I La localisation II L Accueil de loisirs sans hébergement : LES LOULOUS DU PIC I La localisation L accueil de Loisirs se trouve dans la ville de Saint

Plus en détail

Guide pédagogique APPEL À PROJET 2015. Les 5 sens en éveil

Guide pédagogique APPEL À PROJET 2015. Les 5 sens en éveil Guide pédagogique APPEL À PROJET 2015 Les 5 sens Les 5 sens SOMMAIRE Edito 3 Le but de l appel à projet 4 Les intentions éducatives 4 Les critères d évaluation du projet 5 Le règlement 6 2 APPEL À PROJET

Plus en détail

Chapitre 15. La vie au camp

Chapitre 15. La vie au camp Chapitre 15. La vie au camp Chapitre 15. La vie au camp 227 1. Intensité de la vie du camp 230 2. Loin de la maison 230 A. Sentiment de sécurité 230 B. Les coups de cafard de l enfant 231 227 Un camp,

Plus en détail

Enquête sur les Week-Ends d Intégration [WEI] Par : Juliette FEBURIE, responsable du pôle prévention du BNEI

Enquête sur les Week-Ends d Intégration [WEI] Par : Juliette FEBURIE, responsable du pôle prévention du BNEI Enquête sur les Week-Ends d Intégration [WEI] Par : Juliette FEBURIE, responsable du pôle prévention du BNEI 1 Préambule Chaque année, les Bureaux Des Élèves [BdE] des écoles d ingénieurs organisent des

Plus en détail

DYNAMISER SON MANAGEMENT D ÉQUIPE

DYNAMISER SON MANAGEMENT D ÉQUIPE 1 2 3 4 Développer sa posture managériale : s affirmer dans tous les rôles de manager Définition du rôle et fonction du manager : donner du sens, épauler, accompagner, écouter... Encadrer plus efficacement

Plus en détail

Céline Nicolas Cantagrel CPC EPS Grande Section /CP Gérer et faciliter la continuité des apprentissages

Céline Nicolas Cantagrel CPC EPS Grande Section /CP Gérer et faciliter la continuité des apprentissages Céline Nicolas Cantagrel C EPS Grande Section / Gérer et faciliter la continuité des apprentissages GS Quelques pistes par rapport à l équipe pédagogique : renforcer les liens, clarifier les paramètres

Plus en détail

«Toi et moi, on est différent!» Estime de soi au préscolaire

«Toi et moi, on est différent!» Estime de soi au préscolaire Service d animation spirituelle et d engagement communautaire au primaire «Toi et moi, on est différent!» Estime de soi au préscolaire Séquence de 5 rencontres en classe Estime de soi au préscolaire 1

Plus en détail

Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Présentation de l horaire et calendrier (activité orale) Présentation de l horaire et calendrier (activité orale)

Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Présentation de l horaire et calendrier (activité orale) Présentation de l horaire et calendrier (activité orale) 8h45-9h00 Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Présentation de l horaire et calendrier (activité orale) Présentation de l horaire et calendrier (activité orale) Présentation de l horaire et calendrier (activité

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L assistant de service social exerce de façon qualifiée, dans le cadre d un mandat

Plus en détail

Symposium international

Symposium international Symposium international sur l interculturalisme DIALOGUE QUÉBEC-EUROPE Montréal Du 25 au 27 mai 2011 Interculturalisme et perspectives de l éducation à mieux vivre ensemble Contribution au chapitre 8 :

Plus en détail

Le Leadership. Atelier 1. Guide du formateur. Atelier 1 : Le Leadership. Objectifs

Le Leadership. Atelier 1. Guide du formateur. Atelier 1 : Le Leadership. Objectifs Guide du formateur Atelier 1 Objectifs Obtenir un premier contact avec le groupe; présenter la formation Jeune Leader; transmettre des connaissances de base en leadership; définir le modèle de leader du

Plus en détail

L HYGIENE. Fiche connaissances pour l enseignant

L HYGIENE. Fiche connaissances pour l enseignant Fiche connaissances pour l enseignant L HYGIENE Ce qu il faut savoir Il est capital d avoir une hygiène corporelle appropriée pour éviter de tomber malade ou de rendre malade les autres. Donc on se lave

Plus en détail

Se réécouter, améliorer sa prononciation, Refaire (statut de l erreur ) S entendre parler. S entendre parler

Se réécouter, améliorer sa prononciation, Refaire (statut de l erreur ) S entendre parler. S entendre parler Enregistrer un élève, un groupe d élèves Faire s exprimer l enfant Améliorer la prononciation Favoriser l acquisition des sons Dire avec une bonne prononciation Evaluer les difficultés de langage S exprimer,

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL D ÉDUCATEUR SPÉCIALISÉ 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL DE FORMATION

Plus en détail

PARCOURS MANAGEMENT RESSOURCES MANAGERS

PARCOURS MANAGEMENT RESSOURCES MANAGERS La transversalité des compétences managériales Un parcours sur 3 niveaux pour tous les managers du Groupe selon leur expérience dans la fonction. Cette segmentation a pour objectif de doter les managers

Plus en détail

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 Résultats aux évaluations nationales CM2 Annexe 1 Résultats de l élève Compétence validée Lire / Ecrire / Vocabulaire / Grammaire / Orthographe /

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

Formation certifiante au métier de coach scolaire

Formation certifiante au métier de coach scolaire Formation certifiante au métier de coach scolaire 1 Préambule CoachingMaestro est un portail de formations dédié à toute personne intéressée dans l accompagnement des jeunes. Préambule Ses missions sont

Plus en détail

QUELLE(S) REFLEXION(S) PORTER SUR LE TEMPS DE RECREATION

QUELLE(S) REFLEXION(S) PORTER SUR LE TEMPS DE RECREATION QUELLE(S) REFLEXION(S) PORTER SUR LE TEMPS DE RECREATION Qu est-ce que la récréation? Un temps de reconstruction : Récréation vient des mots «recréer», construit d après le mot «création». C est un temps

Plus en détail

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents :

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents : MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION Le moniteur-éducateur participe à l'action éducative, à l'animation et à l'organisation

Plus en détail

Formations Sanitaires et Sociales. Petite enfance Gérontologie Aide à domicile

Formations Sanitaires et Sociales. Petite enfance Gérontologie Aide à domicile Formations Sanitaires et Sociales Petite enfance Gérontologie Aide à domicile SOMMAIRE Formations communes aux secteurs : petite enfance, gérontologie et aide à domicile Page 4 Formations relatives au

Plus en détail

CAP PETITE ENFANCE EP1 : PRISE EN CHARGE DE L ENFANT A DOMICILE

CAP PETITE ENFANCE EP1 : PRISE EN CHARGE DE L ENFANT A DOMICILE Académies : Martinique Guadeloupe Session : ETABLISSEMENT... EP1 : PRISE EN CHARGE DE L ENFANT A DOMICILE NOM Prénom EVALUATION EN CENTRE Situation Pratique (45 min maximum) DATE. SITUATION SE DEROULANT

Plus en détail

Observatoire de l Enfance, de la Jeunesse et de l Aide à la Jeunesse. Audition au Sénat Lundi 11 mai 2015

Observatoire de l Enfance, de la Jeunesse et de l Aide à la Jeunesse. Audition au Sénat Lundi 11 mai 2015 Observatoire de l Enfance, de la Jeunesse et de l Aide à la Jeunesse Audition au Sénat Lundi 11 mai 2015 Plan Comment écouter les enfants vivant dans la pauvreté? Ce que l on en apprend? Comment traduire

Plus en détail

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager Formation Management M2S formation Animer son équipe Le management de proximité Manager ses équipes à distance Nouveau manager Coacher ses équipes pour mieux manager Déléguer et Organiser le temps de travail

Plus en détail

Bilan des 2 premières périodes des TAP

Bilan des 2 premières périodes des TAP Bilan des 2 premières périodes des TAP Les TAP, mis en place dès le lundi de la rentrée, trouvent progressivement leur rythme de croisière La fréquentation des TAP Nombre total d'enfants scolarisés sur

Plus en détail

Parcours de formation. Coach. Et si vous pouviez accompagner vos clients ou vos collaborateurs par le coaching?

Parcours de formation. Coach. Et si vous pouviez accompagner vos clients ou vos collaborateurs par le coaching? Parcours de formation Coach Et si vous pouviez accompagner vos clients ou vos collaborateurs par le coaching? Dans un monde qui va de plus en plus vite Nous entendons parler chaque jour de stress, de mal-être

Plus en détail

TEMPS D ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES. 2 RIVIÈRES mai-juin 2015 MODALITES D INSCRIPTION

TEMPS D ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES. 2 RIVIÈRES mai-juin 2015 MODALITES D INSCRIPTION MODALITES D INSCRIPTION Si votre enfant est déjà inscrit auprès de l'ufcv Remplir le coupon réponse ci-joint afin d'inscrire votre enfant aux ateliers périscolaires Si votre enfant n'est pas inscrit auprès

Plus en détail

Journal du Relais Assistantes Maternelles «Les Petits Bassignots»

Journal du Relais Assistantes Maternelles «Les Petits Bassignots» Journal du Relais Assistantes Maternelles «Les Petits Bassignots» JUILLET 2014 N 2 RUBRIQUES Relais Assistantes Maternelles «Les Petits Bassignots» 27 avenue de Langres 52140 Montigny le Roi Tel: 03 25

Plus en détail

Développement personnel

Développement personnel Développement personnel 50 REPÉRAGE DES TALENTS : COMPÉTENCES ET PERFORMANCE DE L'ENTREPRISE Repérer dans l'organisation les "talents" nécessaires à l'atteinte des objectifs de l'entreprise Construire

Plus en détail

PROJET D'ÉTABLISSEMENT

PROJET D'ÉTABLISSEMENT PROJET D'ÉTABLISSEMENT Une école qui apprend à vivre ensemble Le projet d établissement est issu de la réflexion collective des enseignants afin de respecter les projets éducatif et pédagogique définis

Plus en détail

Présentation de l équipe

Présentation de l équipe Libérer et révéler les potentiels individuels et collectifs Présentation de l équipe Consultants coachs et formateurs : Certifiés en coaching individuel et team building Formés en AT, PNL, approche systémique.

Plus en détail

GRILLE D ANALYSE D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE

GRILLE D ANALYSE D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE GRILLE D ANALYSE D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE 1 - LA DEFINITION DES OBJECTIFS DE LA SEQUENCE : - Ai-je bien identifié l objectif de la séquence? - Est-il clairement situé dans la progression générale

Plus en détail

Le conseil d enfants La démocratie représentative à l école

Le conseil d enfants La démocratie représentative à l école Le conseil d enfants La démocratie représentative à l école Le conseil d école des enfants est un moment privilégié durant lequel les enfants deviennent acteurs au sein de leur école, en faisant des propositions

Plus en détail

Apprendre, oui... mais à ma manière. Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin

Apprendre, oui... mais à ma manière. Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin Apprendre, oui... mais à ma manière Siham Kortas Enseignante en TÉE Cégep Marie-Victorin La motivation scolaire prend son origine dans les perceptions qu un étudiant a de lui-même, et celui-ci doit jouer

Plus en détail

Les grandes fonctions du tuteur

Les grandes fonctions du tuteur Agence Erasmus+ Jeunesse & Sport Les grandes fonctions du tuteur Ce document rend compte de travaux effectués en ateliers par les participants lors des sessions de formation de tuteurs SVE organisées depuis

Plus en détail

DOMAINE DE LA MATHÉMATIQUE, DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE

DOMAINE DE LA MATHÉMATIQUE, DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE ÉCOLE SECONDAIRE DE MIRABEL GUIDE DE CHOIX DE COURS 2015-2016 Quatrième secondaire CHOIX D OPTIONS DOMAINE DE LA MATHÉMATIQUE, DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE SÉQUENCE CULTURE, SOCIÉTÉ ET TECHNIQUE

Plus en détail

Un gâteau au yaourt pour le goûter!

Un gâteau au yaourt pour le goûter! Un gâteau au yaourt pour le goûter! (adapté de la séquence pédagogique "Let's make scones!" publiée sur le site Primlangues) http://www.primlangues.education.fr/php/sequence_detail.php?id_sequence=83 Niveau

Plus en détail

Et avant, c était comment?

Et avant, c était comment? 3 Et avant, c était comment? Objectifs de l unité Tâche La première partie de l évaluation comprend une tâche, QUELS CHANGEMENTS!, divisée en quatre phases. Dans la première phase, il s agit d écouter

Plus en détail

Interventions sur la nutrition santé et le goût pour les scolaires

Interventions sur la nutrition santé et le goût pour les scolaires Interventions sur la nutrition santé et le goût pour les scolaires LE MOT DU PRÉSIDENT Nouveauté! La Chambre de Métiers et de l Artisanat de la Savoie vous présente : «La Cité du Goût et des Saveurs».

Plus en détail

PROJET D ANIMATION ET DE FONCTIONNEMENT TAP : Temps d activités périscolaires MATERNELS

PROJET D ANIMATION ET DE FONCTIONNEMENT TAP : Temps d activités périscolaires MATERNELS PROJET D ANIMATION ET DE FONCTIONNEMENT TAP : Temps d activités périscolaires MATERNELS BUT : Les TAP sont des temps d activités organisés et pris en charge par la commune en prolongement de la journée

Plus en détail

ROELAND vzw RECRUTE! LANGUES & CRéATIVITé

ROELAND vzw RECRUTE! LANGUES & CRéATIVITé ROELAND vzw RECRUTE! LANGUES & CRéATIVITé Roeland vzw Service de jeunesse pour la promotion de la connaissance des langues Krijgslaan 18 9000 Gent T +32 9 221 60 44 www.roeland.be info@roeland.be 1 QUI

Plus en détail

Guide d accompagnement à l intention des intervenants

Guide d accompagnement à l intention des intervenants TABLE RÉGIONALE DE L ÉDUCATION CENTRE-DU-QUÉBEC Campagne de promotion la de la lecture Promouvoir Guide d accompagnement à l intention des intervenants Présentation Le projet sur la réussite éducative

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

que dois-tu savoir sur le diabète?

que dois-tu savoir sur le diabète? INVENTIV HEALTH COMMUNICATIONS - TERRE NEUVE - FRHMG00277 - Avril 2013 - Lilly - Tous droits de reproduction réservés. que dois-tu savoir sur le diabète? Lilly France 24 boulevard Vital Bouhot CS 50004-92521

Plus en détail

L'aidant familial face à Alzheimer: la tablette un outil simple et pratique

L'aidant familial face à Alzheimer: la tablette un outil simple et pratique L'aidant familial face à Alzheimer: la tablette un outil simple et pratique Vous trouverez ici notre guide d utilisation et d accompagnement pour l'aidant familial utilisant la tablette et nos jeux de

Plus en détail

Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré

Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré Référence : Circulaire n 2010-037 du 25 février 2010 relative au dispositif d'accueil, d'accompagnement et de formation des enseignants

Plus en détail

Un atelier philo pour se reconnaitre hommes et femmes

Un atelier philo pour se reconnaitre hommes et femmes Débat et argumentation Un atelier philo pour se reconnaitre hommes et femmes à travers le partage d expériences «La question se pose de savoir si le lien social ne se constitue que dans la lutte pour la

Plus en détail

LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE AU MULTI-ACCUEIL

LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE AU MULTI-ACCUEIL LIVRET D ACCUEIL DU STAGIAIRE AU MULTI-ACCUEIL Vous allez effectuer un stage dans notre structure. Ce livret d accueil a été rédigé pour vous souhaiter la bienvenue et vous donner quelques informations

Plus en détail

www.gitesdetape.be stages@gitesdetape.be 02 209 03 03

www.gitesdetape.be stages@gitesdetape.be 02 209 03 03 www.gitesdetape.be stages@gitesdetape.be 02 209 03 03 Stages été 2015 # 2 Les Gîtes d Étape c est 50 000 jeunes par an qui viennent s amuser, se dépayser et découvrir l environnement et les atouts géographiques

Plus en détail

psychologique Quels enfants entrent dans le système scolaire européen?

psychologique Quels enfants entrent dans le système scolaire européen? L'environnement social et psychologique THIERRY QUERE Quels enfants entrent dans le système scolaire européen? Un enfant à l'école européenne est souvent un enfant qui vit à l'étranger, dans un autre pays

Plus en détail

LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE

LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE Renforcer l'autonomie des populations et la protection de leur environnement le partenariat continu pour apporter un

Plus en détail

CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7

CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7 CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7 Téléphone : 514 382.7922 Télécopieur : 514 382.3474 Site Internet : www.2tiers.org Courriel : club@2tiers.org

Plus en détail

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique

Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique A R D E Q A F Le référentiel professionnel du Diplôme d Etat d Aide Médico-Psychologique 1.1 Définition de la profession et du contexte de l intervention p. 2 1.2 Le référentiel d activités du Diplôme

Plus en détail

les ateliers Papilles Créatives

les ateliers Papilles Créatives Oubliez ce que vous savez des ateliers culinaires classiques les ateliers Papilles Créatives STOP aux complexes et à la performance culinaire! STOP aux diktats alimentaires et à la culpabilité en cuisine!

Plus en détail

Pour rappel, l entretien annuel est un acte de management qui recouvre trois principales fonctions :

Pour rappel, l entretien annuel est un acte de management qui recouvre trois principales fonctions : L entretien annuel d évaluation : mode d emploi De quoi parlons-nous? Après avoir montré que l évaluation est un acte de management chargé d enjeux pour l ensemble des acteurs de l entreprise (cf. Fiche

Plus en détail

Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015

Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015 Réforme des rythmes scolaires Projet Educatif de territoire d Evecquemont Analyse des questionnaires d évaluation parents et enfants Juin 2015 A Du PEDT au comité de suivi et d évaluation de la réforme

Plus en détail

DESCRIPTIF. OLCA 11A rue Edouard Teusch 67000 Strasbourg Tél. : 03 88 14 31 20

DESCRIPTIF. OLCA 11A rue Edouard Teusch 67000 Strasbourg Tél. : 03 88 14 31 20 DESCRIPTIF Le sac Vit Anim propose une sélection d ouvrages pour la jeunesse sur une thématique définie dans un esprit ludique! Albums, contes, bandes dessinées, documentaires, livres cd et cd composent

Plus en détail

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE

PREAMBULE INSCRIPTION AUX SERVICES RESPONSABILITÉ - ASSURANCE HYGIENE ET SANTE LES REGLEMENTS INTERIEURS RESTAURANT SCOLAIRE ACCUEIL PERISCOLAIRE ACTIVITES PERI-EDUCATIVES Délibéré en Conseil Municipal du 05 Juin 2014 PREAMBULE Les services périscolaires sont des prestations volontairement

Plus en détail

4.3 L exploitation d un document vidéo. Outils pour la classe.

4.3 L exploitation d un document vidéo. Outils pour la classe. 4.3 L exploitation d un document vidéo. Outils pour la classe. Utiliser un document vidéo en classe de langue ce n est pas regarder ensemble la télévision mais le visionner en organisant sa découverte

Plus en détail

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR Activité 1. Complète les phrases avec le bon verbe au présent. DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR 1. Elle absolument terminer son boulot avant de partir. 2. Elle sait bien qu elle rentrer à dix heures! 3. Il acheter

Plus en détail

Service Enfance et Scolaire 9-10-09 Réf : MB/JH. Edito de Monsieur le Maire

Service Enfance et Scolaire 9-10-09 Réf : MB/JH. Edito de Monsieur le Maire Service Enfance et Scolaire 9-10-09 Réf : MB/JH CHARTE SUR LE TEMPS DE LA RESTAURATION SCOLAIRE Edito de Monsieur le Maire Depuis les années 1980, à l issue d une convention liant la commune avec l Etat

Plus en détail

QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR?

QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR? QU EST-CE QUI VOUS MÈNE: LA TÊTE OU LE COEUR? Source: DUMONT, Nicole. Femmes d aujourd hui, Vol. 1 No. 8., janvier 1996. On dit de certaines personnes qu elles n ont pas de tête ou qu elles n ont pas de

Plus en détail

Préparer la formation

Préparer la formation Préparer Profédus propose des exemples variés de contenus d enseignement en éducation à la santé. Les fiches ne sont pas conçues en «prêt à penser» ; elles restent largement enracinées dans le contexte

Plus en détail

Présentation du jeu de négociation autour de la problématique de l orpaillage

Présentation du jeu de négociation autour de la problématique de l orpaillage Présentation du jeu de négociation autour de la problématique de l orpaillage «La façon de nous voyons les choses est la source de la façon dont nous pensons et de la façon dont nous agissons Jamais nous

Plus en détail

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES ATELIERS ARTISTIQUES NEUILLY SUR SEINE THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ENFANTS - ADOS - ADULTES Johanna Cohen 06 61 41 13 03 coursanna@hotmail.fr wwww.coursanna.fr LE COURS

Plus en détail

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie)

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Musique instrumentale (deuxième partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Mai 2005 This document is available

Plus en détail

10 REPÈRES «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF

10 REPÈRES «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF 10 REPÈRES POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF «PLUS DE MAÎTRES QUE DE CLASSES» JUIN 2013 MEN-DGESCO 2013 Sommaire 1. LES OBJECTIFS DU DISPOSITIF 2. LES ACQUISITIONS PRIORITAIREMENT VISÉES 3. LES LIEUX

Plus en détail

Parc naturel régional du Perche Maison du Parc- Courboyer 61340 Nocé 02 33 85 36 36 www.parc.naturel.perche.fr

Parc naturel régional du Perche Maison du Parc- Courboyer 61340 Nocé 02 33 85 36 36 www.parc.naturel.perche.fr Parc naturel régional du Perche Maison du Parc- Courboyer 61340 Nocé 02 33 85 36 36 www.parc.naturel.perche.fr Malle documentaire Jardin Pourquoi faire un jardin? Quel type de jardin mettre en place? Quelle

Plus en détail

FORMATION PNL CYCLE COMPLET. «Révélez vos talents»

FORMATION PNL CYCLE COMPLET. «Révélez vos talents» Formation Coaching Préparation Mentale athlètes haut-niveau Enseignement de la PNL Annecy Genève Aix-les-Bains Chambéry Contact : +33677610793 s.thomas-conseil@orange.fr www.sebastien-thomas-conseil.com

Plus en détail

Le rétablissement de la pleine citoyenneté par la recherche-action participative

Le rétablissement de la pleine citoyenneté par la recherche-action participative Le rétablissement de la pleine citoyenneté par la recherche-action participative BULLETINS DU PIRAP Volume 1, numéro 11 : Février 2013 Programme d'aide et d'accompagnement social : Le PIRAP comme PAAS-

Plus en détail

SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE. alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT

SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE. alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT SOCLE COMMUN ET PROGRAMMES La référence pour la rédaction

Plus en détail

Nous avons besoin de passeurs

Nous avons besoin de passeurs 1 Nous avons besoin de passeurs «Lier pratiques culturelles et artistiques, formation tout au long de la vie et citoyenneté» François Vercoutère Du point de vue où je parle, militant d éducation populaire

Plus en détail

FORMATIONS COACHING EVOLUTIF - PNL - HYPNOSE - NON VERBAL - COMMUNICATION EFFICACE

FORMATIONS COACHING EVOLUTIF - PNL - HYPNOSE - NON VERBAL - COMMUNICATION EFFICACE FORMATIONS COACHING EVOLUTIF - PNL - HYPNOSE - NON VERBAL - COMMUNICATION EFFICACE Ecole de Coaching. Vous préparer à réaliser vos potentiels... Pour vous initier au coaching, développer vos connaissances,

Plus en détail

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Des souhaits pour une vie des plus prospères et tous les voeux nécessaires pour des saisons extraordinaires! Meilleurs

Plus en détail

Aujourd hui, pas un seul manager ne peut se dire à l abri des conflits que ce soit avec ses supérieurs, ses collègues ou ses collaborateurs.

Aujourd hui, pas un seul manager ne peut se dire à l abri des conflits que ce soit avec ses supérieurs, ses collègues ou ses collaborateurs. MANAGERS : COMMENT PRENEZ-VOUS EN CHARGE LES CONFLITS? AUTO-EVALUEZ-VOUS! Dans un contexte économique morose et qui perdure, nous sommes confrontés à un grand nombre de difficultés et de frustrations.

Plus en détail

Management Responsabilité

Management Responsabilité L évaluation professionnelle : un enjeu pour l évolution du management hospitalier Identifier la problématique de l évaluation professionnelle Utiliser l entretien annuel d activité comme levier de changement

Plus en détail

Trucs et astuces pour les devoirs et leçons

Trucs et astuces pour les devoirs et leçons Trucs et astuces pour les devoirs et leçons Pour les Parents Établissez une routine Identifiez avec votre enfant le moment le plus propice (ex : avant ou après le souper) ; Identifiez avec votre enfant

Plus en détail