Homme de l'art. céramique. Appréhender simplement les méthodes, la physique et la chimie... Richard Fouquier. Prothésiste Dentaire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Homme de l'art. céramique. Appréhender simplement les méthodes, la physique et la chimie... Richard Fouquier. Prothésiste Dentaire"

Transcription

1 r" " Richard Fouquier Prothésiste Dentaire Homme de l'art Appréhender simplement les méthodes, la physique et la chimie... céramique I Luminosité de la zircone L'étape cosmétique et esthétique sur la zircone puise ses principes fondamentaux de modelage dans le montage céramique traditionnel. Cependant le comportement très lumineux de la zircone est à l'origine de bon nombre d'échecs, tant il est nécessaire de tenir compte de cette spécificité. L'habitude du métal nous conduit à maîtriser l'opacification du support pour amorcer la teinte, à l'inverse la luminosité et la valeur surgissant de la zircone avec moins de contrôle, il faut plutôt l'atténuer alors qu'on la recherche en ceramo-metallique (photo 1). Tech. Dent. N /09 7

2 I Homme de l'art... PRETTAU : le tout zircone Zircone translucide, elle permet de réaliser des constructions 100% zircone sans cosmétique par maquillage ou avec juste un glaçage céramique. Sa translucidité lui fait perdre une légère partie de sa solidité qui est largement compensée par des épaisseurs et sections nettement plus importantes renforçant la solidité des pièces. On avait le Tout Céramique maintenant le Tout Zircone. Trois types d'armatures zircone 1. Les blanches : Les premières sont historiquement blanches, d'un blanc éclatant opalescent! Magnifique pour réaliser naturellement du Al A2 (AO même!) mais la finition cervicale est ingérable sauf à les recouvrir de colorants qui empêchent le contact biologiquement favorable avec les tissus mous (photo 2). 2. Les colorées "usine" : À présent, le développement technique des fournisseurs, permet la coloration des chapes sans vraiment abaisser la performance mécanique du matériau. Ces chapes colorées proposent ainsi un fond de teinte plus compatible avec des teintes plus variées et foncées, et enfin une limite cervicale mimétique, qui peut rester nue et polie, encourageant un excellent comportement de reconquête de la gencive. Mais cet aspect de teinte monocorde donne souvent, sur les faibles épaisseurs de cosmétique, une lumière émise manquant de nuances et atténuant en bouche l'intensité et les contrastes "dentine-incisal", l'industrie ne peur hélas proposer autre chose pour l'instant (photo 3). 3. Les colorées "maison" : Il est possible d'avoir le contrôle de cette coloration, et de la façonner nous-même au pinceau de manière personnalisée. Ceci est conditionné au fait de réaliser sa zircone "à la maison", et c'est ce principe qui permet d'élaborer à présent des éléments et bridges de type "Prettau" même sur line zircone standard, avec un contrôle sur l'intensité, la couleur, la valeur et leur répartition par zone (photo 4). À CHACUNE SON PROTOCOLE Bien sûr pour chacun de ces types de supports zircone, un protocole particulier de gestion de la luminosité s'applique. 8 Tech. Dent. N /09

3 -Homme de l'art &ora> 4ees^^eo X> Wx'nhr bprt> Bcçp 4awwtu et- fisto«rte eu i*r SofiSfcç feu -+MMUe JeW Ï* «V / Ê&Ç&' r i ** - * ' SerU?^ tr'wi^ *y J>6" ^> Ç«D»>> n. X r co\lcv ii\^c tf U&SrfT ColleV 4^*4 JCc,«A>?<SaU^ «««««te - ^1 ~ ^l'rçtoof S)U»nc.Hb" - 2.-?ÎRU>«E ~Té>«4éc inhefe>ne v*)0>nochçlomaxs)>le ^" w^ist > *" Des colorations zonées par imprégnations localisées ait pinceau sur un bridge de prêt tau PRÉPARATION DES DIFFERENTS SUPPORTS ZR La zircone blanche L'opalescence très marquée et la forte réflexion lumineuse qui en résulte donne à celle-ci une haute valeur (luminosité) transmise au travers des couches céramiques, même épaisses. Cette tendance est particulièrement indésirable en zone cervicale. La forme de cette armature sera donc la plus simple possible, souvent en "coping" pourtant moins recommandée, et un joint-posé ou joint ceramique-dent sera préférable au moins sur les 120 vestibulaires. La surface sera régulière et le bord libre sans irrégularités marquées. La zircone pré-teintée, monochromatique Beaucoup plus gérable, surtout pour cette zone cervicale qui sera polie. Cependant, si l'épaisseur de céramique n'est pas assez importante, la lumière fluorescente naturelle de la Zr atténuera l'intensité de teinte une fois en bouche. De plus cette coloration de base semble instable au fil des cuissons, et la nuance entre cervicale, dentine et incisai n'est pas dégradée, ce qui n'est pas ce qu'on recherche. La partie cervicale sera grattée lisse, prête à être finie polie, l'état de surface du "corps" peut être peaufiné pour travailler la réflexion lumineuse. Quant au bord libre, de légers festons peuvent être amorcés par séparation, mais pas trop pour ne pas montrer une zone dentinaire dentelée par transparence, et mieux contrôler le bord libre. La Zircone "maison" différenciée par zone Bien sûr moins fréquente, pour des raisons de systèmes de fabrication, elle est très efficace pour anticiper un résultat final plus aisé à obtenir. Les faibles épaisseurs céramiques sont moins problématiques, et le design de l'armature participe directement aux contrastes et à la "vie" de la céramique (photos 5 et 6). Le cervical sera poli à la finition et libre de céramique, l'état de surface peut se travailler pour aider la lumière à révéler des textures particulières, quant au bord libre il peut aussi se voir dentelé si besoin. Tech. Dent. N /09 9

4 I Homme de l'art. 8 Washbrand sur un support différencié r "La zircone aime à exploiter le phénomène d'adhérence, il faut le rechercher." OPÉRATIONS PRÉALABLES AU MONTAGE La zirconc aime à exploiter le phénomène d'adhérence, il faut le rechercher. Voir nos articles dans les Numéros d'octobre et décembre 2008 (263 et 265). Première méthode, le "liner" C'est une couche spécifique qui vise à opacifier une zircone trop blanche, à générer un "fond" de couleur et à "tamponner" toute différence de coefficient thermique (céramiques pour titane). Pourtant, de nombreux décollements se sont produits, vraisemblablement à cause d'une phase de déshydratation avant cuisson trop longue (mini 1 h) et donc souvent écourtée à tort, d'une montée en température forcée pour les mêmes raisons, ou d'une couche trop épaisse. Ces liners, d'ailleurs, sont désormais bien moins présents sur le marché! C'était pourtant LA réponse à la blancheur des premières armatures. Deuxième méthode pour basse fusion, la sur-cuisson de céramique, ou "washbrand" Cuire une très fine couche de céramique, dentine et incisai, à 80 / 120 au-dessus de la normale permet d'établir une couche très intime avec la surface de l'armature vitreuse, qui est une excellente liaison avec la céramique. Mais cette méthode, très bonne pour les céramiques "Basse Fusion" ( ), obligerait pour les "Haute Fusion" ( ) à élever la température de la zircone à des niveaux périlleux. Cette technique de sur cuisson, appelée aussi Wash Brand, est donc réservée aux céramiques de basses cuissons, en cuisant à pas plus! (photos 7 à 10). 10 Tech. Dent. N /09

5 Homme de l'art LA PREPARATION DE SURFACE PROPICE AU WASHBRAND Il est souvent dit que le sablage à l'oxyde d'alumine AL203 n'est pas recommandé, c'est vrai parce que le protocole de traitement préconisé au début était de 4 bars avec du 125p! Cette action engendrait des micro-fractures, avec une surface très rugueuse (qu'on pensait favorable) mais pleine de phases monocliniques générées par l'impact du sable et son apport d'énergie, très peu microtensiles et fragilisantes pour l'interface sous l'effet de fatigues par contraintes et temporelles (vieillissement). En fait, il est meilleur alors de ne rien faire d'autre que de nettoyer après un grattage doux. Cependant, la surface la plus favorable sera obtenue par un sablage léger, 2 bars et un sable à faible impact et masse réduite de 50p. La surface est alors peu rugueuse (mais suffisante à l'accroche sans gêner le fluage) et les phases monocliniques rares sans micro fêlures mais avec une microtension de surface riche en énergie, propice à attirer la phase vitreuse lors de la sur-cuisson. Troisième méthode, le "rien du tout" La masse vitreuse céramique, "le verre" sera fluide à , donc la première couche de modelage, révélera cette interface vitreuse, à condition toutefois d'avoir une surface parfaitement propre de la zircone, exempte de tension de surface, d'opérer une déshydratation longue, une montée et une première descente de température lente! De plus, en général la zircone que nous utilisons contient environ 1 % de phase vitreuse elle même qui la prédispose à se lier avec des masses de vitrocéramique. Cet état de surface est aussi favorable aux ciments "colle" phosphate, type G Cem automix zircone (GC) pour les scellements monomères. (Source: Academy of Dental Materials, 2008, published by Elsevier Ltd) Tech. Dent. N /09 11

6 Homme de l'art LES MODELAGES SIMPLES SUR ZIRCONE PRINCIPES DE BASE CHOIX DES POUDRES DE BASE 1. Zircone Blanche Pour une teinte N choisie, il faudra prendre une dentine opaque et une dentine N+l (de la teinte supérieure), en comparant à votre test ou pastille de teinte préalablement réalisée (voir article TD N 254 janvier 2008). Exemple : teinte A3 = Dentine opaque A3,5 (ou A4) Dentine A3,5 De plus, il faudra consacrer plus d'attention à la dentine opaque qui empêchera la lumière de trop diffuser et abaisse la valeur (lumière) sans augmenter la couleur. La dentine devra elle assumer la couleur et l'intensité (photo 11). 2. Zircone Monochromatique "Usine" Pour une teinte N déterminée, nous choisirons une dentine opaque N (identique), sans trop de quantité, puisque le matériau assume déjà la baisse de la luminosité. La dentine assume encore couleur et intensité, donc elle sera N+ l ou +2 selon qu'elle sera fine ou épaisse (photos 12 à 15). 3. Zircone Teintée "Maison" Puisque le support par lui-même assure une bonne part de la restitution lumineuse et qu'il contraste, nous pourrons prendre des poudres dentine-opaque et dentine N. Cependant, l'option "N+" permet d'exagérer encore des effets pour contrer leur "effacement" en bouche, en effet avec la zircone on perd une à deux teintes une fois en bouche. Alors le choix peut être, dentine opaque N et dentine N+l ou N+2, sans problème! 12 Tech. Dent. N /09

7 Homme de l'art 14 Résultat FM en bouche «* / Tech. Dent. N /09 13

8 Homme de l'art... LES SCHEMAS DE MONTAGES TYPES Les tableaux montrent les fondamentaux de localisation des masses selon les types de zircone, mais n'émancipent pas des caractérisations, répartition et compléments à la teinte que le céramiste peut y apporter. MODELAGE I = ZIRCONE I BLANCHE MODELAGE II = ZIRCONE II MONOCHRO- MATIQUE MODELAGE III = ZIRCONE III DIEFFERENCIEE Modelage I -Ye^ botu> *Wec AWa ckq.tfical 3 S>'o(lAV)Çe Mec omr&z,»fca<'6 ÇUMMCS ^ppc^lçrvh ft ta lomcioe^rice' ÏUaochç OnC -hrinhe coloqéit pu»î CU A i)j>t/ t. e»ûci> U'druT pv/cc ( 'ta-t bé" Jt>«^ "TOOFR PC BCXJC.U SONJGRE 1 CtMiÀ nos*' Itf G&S boof- S>v Q&ceve Q>l<vW C*FCAF4& - LA JAICU/I) Lv> W *IG / n o!<i * l 14 Tech. Dent. N /09 ÎOO&4L îloyé. C ) \ AHtnuÊ ^ -h> M*>c e\- ftpfor.w cme CCULVJI Csi*\UIÏ*TE. Jvvt«tvvtVt«JvJ J

9 Modelage I Zr Blanche La dentine opaque doit être généreuse en quantité (1) et monter jusqu'au bord libre, tant en vestibulaire qu'en palatin car la dentine ne doit pas être seule au bord dépassant l'armature (3). La zone de valeur devient très importante (4). Elle augmente le contraste, seul garant d'un effet différencié entre zones cervicales et incisales, en exacerbant les couches primaires du montage (2). Dans la partie incisale souvent ivoire ou blanche, une touche de bleu ou de violet permet de s'émanciper totalement du fond blanc, et ceci n'est pas une option, c'est obligatoire! Quant aux mamelons, ils doivent capter la lumière traversant et donner l'effet propre à l'âge de la dent, pâle, paille ou blanc bleuté loin du bord libre pour une dent jeune, soleil, jaune, orange, bleu ou mauve proche du bord, pour une dent plus âgée (5). Détails de la couche de recouvrement (6). Tech. Dent. N /09 15

10 Homme de l'art... Modelage II v'm OpAQjÇ i R»oej> iwct'srtjl rb(t<j+s 000(2. dccen-k>«. u= ' Cci^ÀUfic^- fw&c. LÇ. ^ppoftjr co^cçbs 'sous L incisat ' L {ès4o*i biruwt 6\(U*«É, M lo"vu.'lco v4c' s 4ns ey>(e\/gk okaacva ajiaiof\l -+j>ev>+!vifc. c>p'h?j ' o J>eo4in if ^ \ c^ibfïaul en, titrée" ^ 2,- UQi-faqk'oif ojtfn& C HtWt ev) <J>t"nkrt " c n^?ur 6 SUS e>u o(vfwcs.ig e/) OJflnW^É y <r lo*y delev/e. eya^ee^k o^\ jjov) eç\y- Çft?o< jxïbmitflr >oi)c4i y Cu ;S 13^V)C,B,Uv, fzc^c 60M-+ peç>e*ji<vth j>e" L' 4*^Ê" a j>on»tec. à U*.pevih, î> " ijton* ^ ^Cvée < ^ 16 Tech. Dent. N /09

11 ---Homme de l'art Afjervti?. ; +vtn^ L A r ^ f \ À éï OJ>Al«ee»iJr & ~èr ^^sppe^ir pemw H 4-tfwt) A /A Modelage II Zr Colorée L'incisai sera bleuté, rehaussé d'une ligne au bord libre vanille ou "dentinaire" pour accentuer le contraste avec un support trop foncé pour un bord libre (2 et 4). Le feston incisai permet quand même d'abaisser la luminosité sans enlever de la couleur (2 et 5). L'incisai doit être haut au centre, mais bas sur les marges ou bords marginaux, pour apporter l'effet de clarté bord libre vers les festons latéraux (3). La barre de valeur sera exagérée, elle s'estompe la première avec la lumière sombre du fond de bouche (4). Les mamelons sont faits de dentine opaque parfois avec un peu de masse cervicale (5). Détail du recouvrement dentine - transparent -opaléscent (6). Tech. Dent. N /09 17

12 Homme de l'art... Modelage III CçRvTj cal -+j««0kne cyi<q>} kane ZOf\oa 6J06o*i6«4 Le con+nj[4e 2>es WIAGAES ~y ' j fiu<i<4tovi6 Mixtes rh/au«ees 18 Tech. Dent. N /09

13 Homme de l'art Modelage III Zr maison Les pointes dentelées blanches (1) sont habillées de bleuté pour atténuer leur présence (2). Des lignes d'opalescence blanches rehaussent les "ruptures de face" pour tromper l'œil sur le relief en augmentant le contraste par la circulation lumineuse plus que par la couleur des masses (2). L'incisai devra se trouver réduit en quantité et il faudra choisir la nature de la dentine en conséquence (3). Barre de valeur (couleur) conforme à la teinte souhaitée (4). Bord libre réalisé selon le même principe que la zircone colorée (5). Masses transparentes et dentine dans une proportion 50/50 (6). Tech. Dent. N /09 19

14 Homme de l'art CAS PRATIQUE - EXEMPLE DE RESULTAT : Des supports différents qui imposent des stratégies de colorations et de modelages différentes pour un résultat uniforme (photos 16 à 23) cas clinique et photos cliniques Dr. Michel ARNAUD / 05 Embrun. 19 Contrôler l'émergence par la fausse gencive 20 Les éléments fortement colorés 20 Tech. Dent. N /09

15 EXEMPLES DE SURFAÇAGES:...Homme de l'art SURFAÇAGE UN FACTEUR DÉCISIF La ceinte ne s'arrête pas, il reste à la gérer par un polissage qui permet selon l'état de surface de rehausser l'état interne ou non, en laissant pénétrer plus ou moins de lumière, selon qu'on polit "lisse" ou "satin". Ne pas se contenter uniquement d'un glaçage car il s'estompera mécaniquement et chimiquement en bouche pour laisser un résultat non contrôlé à court terme in situ! Il faut donc finir le travail avant que la vie intra-buccale ne s'en occupe à sa façon. De plus la brillance ne devant pas être trop prononcée, un polissage mécanique plus "ajustable" est donc préférable au glazage direct (photos 24 à 30). Enfin, ce polissage devra être prononcé à l'extrême en bandeau cervical et sous gingival, pour les cas II et 111 : L'aspect alors exceptionnel des tissus autour de la prothèse va rendre son intégration esthétique et l'absorption lumineuse dans le mimétisme. r,, buccal nettement favorable. 25 Résultat " Un simple glaçage s'estompera bouche, il faut donc finir le travail avant que le milieu buccal ne s'en occupe à sa façon. " 29 Résultat f Mf 'S"!#' CONCLUSION Ces modelages simplifiés sont des indicateurs des masses et effets principaux et doivent être complétés pas les particularités révélées lors du relevé de teinte. Ici se conclut le bé.a.ba du modelage céramique sur zircone. Des précisions et plus d'expertise s'exprimeront au travers des cas plus élaborés que des unitaires dans un prochain traitement du sujet. Alors, à vos spatules... Richard Fouquier Prothésiste Dentaire Tech. Dent. N /09 21

La première fois qu elle est venue au laboratoire, elle avait un

La première fois qu elle est venue au laboratoire, elle avait un ARTICLE SPÉCIALISÉ : ELLE N A PLUS PEUR DE RIRE MARIA Saga Zirkonia - Des histoires du monde de «Zirkonzahn» 1 Luca Nelli Fig. 1 : Elle n a plus peur de rire Maria La première fois qu elle est venue au

Plus en détail

Integrated Ceramics. Une flexibilité. fascinante.

Integrated Ceramics. Une flexibilité. fascinante. Integrated Ceramics Une flexibilité fascinante. Integrated Ceramics Les céramiques cosmétiques utilisées au laboratoire dentaire? Les matériaux d infrastructure utilisés au laboratoire Vitrocéramique alliages

Plus en détail

Indications- mode d emploi

Indications- mode d emploi FR Indications- mode d emploi Indications multiples, esthétique, sécurité. Un seul système pour de multiples possibilités d utilisation 1-Technique de stratification Recouvrement cosmétique partiel Recouvrement

Plus en détail

Brochure d information pour le patient

Brochure d information pour le patient Brochure d information pour le patient Des dents «tout céramique» qui vous donneront un sourire éclatant! Le matériau «zircone» : n La zircone est une céramique hautes performances utilisée, entre autres,

Plus en détail

Les cas implantaires que nous

Les cas implantaires que nous Cabinet Laboratoire Dents artificielles et prothèses implantaires en 24-48 heures C. SIREIX, V. SIREIX Prothésistes dentaires C. RISPAL Chirurgien-dentiste Quelles dents artificielles utiliser? Comment

Plus en détail

Techniques... armi une avalanche de nouveaux procédés presque exclusivement orientés

Techniques... armi une avalanche de nouveaux procédés presque exclusivement orientés Techniques... Domin iqu e Olivie r Prothésiste Dentaire Ne pas se tromper Techniques... de futur 10 Tech. Dent. N 280-04/10 P armi une avalanche de nouveaux procédés presque exclusivement orientés vers

Plus en détail

LA ZIRCONE - INFORMATION POUR LE PRATICIEN. La réalité sur ce matériau - questions pratiques et leurs réponses FRANÇAIS

LA ZIRCONE - INFORMATION POUR LE PRATICIEN. La réalité sur ce matériau - questions pratiques et leurs réponses FRANÇAIS LA ZIRCONE - INFORMATION POUR LE PRATICIEN La réalité sur ce matériau - questions pratiques et leurs réponses FRANÇAIS Zr La zircone et ses possibilités 2 La zircone et ses possibilités Qu est ce que la

Plus en détail

Fluorescence de la substance dentaire dure et des matériaux d obturation

Fluorescence de la substance dentaire dure et des matériaux d obturation Fluorescence de la substance dentaire dure et des matériaux d obturation Auteurs_ Pr. Irina K. Lutskaya, Dr Natalia V. Novak & Valery P. Kavetsky, République de Biélorussie Fig. 1 Fig. 2 Fig. 1_Revêtements

Plus en détail

VITA VMK Master Mode d emploi

VITA VMK Master Mode d emploi Mode d emploi Prise de teinte VITA Communication de la teinte VITA Reproduction de la teinte VITA Contrôle de la teinte VITA Edition: 04. Pour le cosmétique des infrastructures en céramo-métallique dans

Plus en détail

IPS e.max Un système pour toutes les indications

IPS e.max Un système pour toutes les indications Information pour les prothésistes dentaires IPS e.max Un système pour toutes les indications all ceramic all you need IPS e.max Un système pour toutes les indications Technique : O. Brix Clinique : Prof.

Plus en détail

Dents et Résines. www.sid-dental.com

Dents et Résines. www.sid-dental.com www.sid-dental.com Pendant des siècles, les hommes ont tenté de substituer leurs dents manquantes par des matériaux les plus divers tels que l ivoire, l or et même le plâtre. Ce n est qu au début du 20ème

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL PROTHESE DENTAIRE

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL PROTHESE DENTAIRE BACCALAUREAT PROFESSIONNEL PROTHESE DENTAIRE Session 2014 EPREUVE E2 EPREUVE TECHNOLOGIQUE SOUS-EPREUVE E21 TECHNOLOGIE PROFESSIONNELLE ET DESSIN MORPHOLOGIQUE Durée : 5 heures Coefficient : 4 Le sujet

Plus en détail

Structur 3. Brillant sans polissage. Structur 3. Composite pour la fabrication de couronnes

Structur 3. Brillant sans polissage. Structur 3. Composite pour la fabrication de couronnes Composite pour la fabrication de couronnes et bridges provisoires Brillant sans polissage Les 3 pour des couronnes et bridges brillants est un composite autopolymérisant pour la fabrication de couronnes

Plus en détail

Au delà de la IDENTIFIEZ L'OBJECTIF RÉEL. Appréhender simplement les méthodes, la physique. et la chimie..,

Au delà de la IDENTIFIEZ L'OBJECTIF RÉEL. Appréhender simplement les méthodes, la physique. et la chimie.., Richard Fouquier Prothésiste Dentaire Ho m m e de l'art Appréhender simplement les méthodes, la physique et la chimie.., -. W'r Au delà de la IDENTIFIEZ L'OBJECTIF RÉEL Parce que finir la journée de travail

Plus en détail

www.dentaladvisor.com Editors Choice + + + + +

www.dentaladvisor.com Editors Choice + + + + + Grandio SO Heavy www.dentaladvisor.com Editors Choice + + + + + Grandio SO Heavy Agréé sans restrictions pour cavités soumises aux contraintes MÉcaniques Déjà présent sur le marché avec un composite d

Plus en détail

ZENOTEC Instructions de préparation

ZENOTEC Instructions de préparation ZENOTEC Instructions de préparation Matériau et indication Esthétique exceptionnelle grâce à l oxyde de zirconium de WIELAND L oxyde de zirconium a fait ses preuves depuis plus de dix ans comme matériau

Plus en détail

Esthétique tique et Stratification des composites

Esthétique tique et Stratification des composites Esthétique tique et Stratification des composites Introduction La demande esthétique tique prend une réelle r place dans l exercice l de la dentisterie d aujourd hui. L utilisation L de résine r composite

Plus en détail

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE OBJECTIFS : - Distinguer un spectre d émission d un spectre d absorption. - Reconnaître et interpréter un spectre d émission d origine thermique - Savoir qu un

Plus en détail

TECHNOLOGIE DE FRAISAGE DU ZIRCONIUM

TECHNOLOGIE DE FRAISAGE DU ZIRCONIUM TECHNOLOGIE DE FRAISAGE DU ZIRCONIUM Fais bouger le monde avec tes mains FRANÇAIS Système breveté L inventeur. Chers collègues, Permettez-moi de revenir brièvement sur la genèse de notre système de fraisage.

Plus en détail

Positionnement de l implant

Positionnement de l implant HORS SÉRIE Hors série - 2009 Positionnement de l implant Déterminants biologiques et précision NobelActive NobelGuide Chirurgie à minima et esthétique ESTHÉTIQUE ET CHIRURGIE GUIDÉE AVEC NOBELACTIVE PAR

Plus en détail

Assurances de Personnes

Assurances de Personnes Assurances de Personnes Les principaux traitements dentaires U.E.S. Capgemini Sommaire Le schéma dentaire Les actes dentaires 2 Les soins dentaires 1. Les soins conservateurs (exemple) 2. Les inlays-onlays

Plus en détail

Dentiste Numérique Zfx. Un cabinet dentaire certifié avec la technologie innovante signée Zfx

Dentiste Numérique Zfx. Un cabinet dentaire certifié avec la technologie innovante signée Zfx Dentiste Numérique Zfx Un cabinet dentaire certifié avec la technologie innovante signée Zfx Dentiste Numérique Zfx Des technologies novatrices parfaitement adaptées Zfx offre aux dentistes des technologies

Plus en détail

Collection de photos échantillons

Collection de photos échantillons Collection de photos échantillons SB-800/600 Entrez dans le monde passionnant du Système d Eclairage Créatif de Nikon avec le SB-800/600. Les numéros de page se rapportent aux explications dans le manuel

Plus en détail

A chaque couleur dans l'air correspond une longueur d'onde.

A chaque couleur dans l'air correspond une longueur d'onde. CC4 LA SPECTROPHOTOMÉTRIE I) POURQUOI UNE SUBSTANCE EST -ELLE COLORÉE? 1 ) La lumière blanche 2 ) Solutions colorées II)LE SPECTROPHOTOMÈTRE 1 ) Le spectrophotomètre 2 ) Facteurs dont dépend l'absorbance

Plus en détail

L oxyde de zirconium au cabinet dentaire

L oxyde de zirconium au cabinet dentaire FR L oxyde de zirconium au cabinet dentaire Effet naturel maximal, esthétique et compatibilité Falko Noack, R&D Amann Girrbach Oral Design Bodensee Falko Noack, R&D Amann Girrbach Oxyde de zirconium La

Plus en détail

Par Christophe Sireix / Prothésiste Dentaire

Par Christophe Sireix / Prothésiste Dentaire ADJOINTE CAD/CAM Par Christophe Sireix / Prothésiste Dentaire 16 Tech. Dent. N 342-06/15 L ASIGA pro075 Une mini imprimante très précise L imprimante ASIGA pro075 utilisée dans notre centre est une machine

Plus en détail

Colle époxydique multi usages, à 2 composants

Colle époxydique multi usages, à 2 composants Notice Produit Edition 20 01 2014 Numéro 9.11 Version n 2013-310 01 04 02 03 001 0 000144 Colle époxydique multi usages, à 2 composants Description est une colle structurale thixotrope à 2 composants,

Plus en détail

Séquence 9. Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière

Séquence 9. Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière Séquence 9 Consignes de travail Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière Travaillez les cours d application de physique. Travaillez les exercices

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

- Enlever les imperfections de la peau avec l'outil clonage. - Donner plus d'impact à la chevelure du personnage

- Enlever les imperfections de la peau avec l'outil clonage. - Donner plus d'impact à la chevelure du personnage 1) Retoucher un portrait sous Gimp Les photos des magazines nous présentent souvent des personnes à la texture de peau parfaite, aux cheveux lumineux... Même si le maquillage compte pour beaucoup dans

Plus en détail

1S9 Balances des blancs

1S9 Balances des blancs FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S9 Balances des blancs Type d'activité Étude documentaire Notions et contenus Compétences attendues Couleurs des corps chauffés. Loi de Wien. Synthèse additive.

Plus en détail

Directives pour la procédure de qualification (examen partiel et examen final) pour techniciennes- et techniciens-dentistes CFC

Directives pour la procédure de qualification (examen partiel et examen final) pour techniciennes- et techniciens-dentistes CFC c/o hsp Hodler, Santschi und Partner AG Belpstrasse 41 3007 Berne Tel. 031 381 64 50 Fax 031 381 64 56 info@vzls.ch www.vzls.ch / www.alpds.ch Directives pour la procédure de qualification (examen partiel

Plus en détail

L alternative MAJEURE au disilicate de lithium.

L alternative MAJEURE au disilicate de lithium. L alternative MAJEURE au disilicate de lithium. FR L alternative MAJEURE au disilicate de lithium Ceramill Zolid FX se présente sous la forme de lingotins en oxyde de zirconium super translucides permettant

Plus en détail

GC GRADIA DIRECT GUIDE CLINIQUE. Simplicité de la teinte et invisibilité esthétique. Composite photopolymérisable de restauration

GC GRADIA DIRECT GUIDE CLINIQUE. Simplicité de la teinte et invisibilité esthétique. Composite photopolymérisable de restauration GUIDE CLINIQUE Tous les cas cliniques sont réalisés par le Dr. Nassib Farès de Beyrouth, Liban. GC GRADIA DIRECT Composite photopolymérisable de restauration Simplicité de la teinte et invisibilité esthétique

Plus en détail

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière Seconde / P4 Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière 1/ EXPLORATION DE L UNIVERS Dans notre environnement quotidien, les dimensions, les distances sont à l échelle humaine : quelques mètres,

Plus en détail

Poser un carrelage mural

Poser un carrelage mural Thierry Gallauziaux - David Fedullo Poser un carrelage mural Deuxième édition 2012 Groupe Eyrolles, 2012, 978-2-212-13490-2 Poser un carrelage mural Le carrelage est un revêtement de sol ou mural indémodable.

Plus en détail

PROCESSUS VALMONT CONCERNANT L APPLICATION DE LA TEINTE

PROCESSUS VALMONT CONCERNANT L APPLICATION DE LA TEINTE En ce qui concerne le calcul, les mâts bois sont comparables à tous les autres mâts acier ou aluminium. Conformément à la directive européenne de 1985 ils sont calculés et dimensionnés avec le même référentiel

Plus en détail

CHROMOPHARE Génération F : éclairage innovant à réflecteur avec LED. Un concept et un design d'éclairage qui réunissent fonctionnalité et esthétique

CHROMOPHARE Génération F : éclairage innovant à réflecteur avec LED. Un concept et un design d'éclairage qui réunissent fonctionnalité et esthétique CHROMOPHARE Génération F : éclairage innovant à réflecteur avec LED Un concept et un design d'éclairage qui réunissent fonctionnalité et esthétique Tuttlingen, novembre 2011 - La nouvelle CHROMOPHARE Génération

Plus en détail

Une nouvelle technique d'analyse : La spectrophotométrie

Une nouvelle technique d'analyse : La spectrophotométrie Une nouvelle technique d'analyse : La spectrophotométrie Par spectrophotométrie on peut : - déterminer la concentration d'une espèce chimique colorée en solution à partir de l'absorbance. - suivre la cinétique

Plus en détail

Béton ciré sols & murs

Béton ciré sols & murs Béton ciré sols & murs FICHE PRATIQUE BÉTON CIRÉ SOLS & MURS 1 Les nouveautés apportées par Cirex System Face à la demande croissante et à l engouement des médias pour le béton ciré, Cirex System a décidé

Plus en détail

Dr Berdj Haroutunian, 5, Chemin Gottret ch-1255 VEYRIER tél 00 41 (0)22 784-01-18 www.haroutunian.ch E-mail : berdj@haroutunian.ch

Dr Berdj Haroutunian, 5, Chemin Gottret ch-1255 VEYRIER tél 00 41 (0)22 784-01-18 www.haroutunian.ch E-mail : berdj@haroutunian.ch 1 L UTILISATION DU PLOMB EN DENTISTERIE : MYTHE OU REALITE Dr Berdj HAROUTUNIAN, Genève Le plomb ne devrait en principe pas être utilisé en dentisterie car il n est pas considéré comme un oligo-élément

Plus en détail

L implantologie : l art parfait du camouflage grâce à la technologie CFAO

L implantologie : l art parfait du camouflage grâce à la technologie CFAO étude de cas _ L implantologie : l art parfait du camouflage grâce à la technologie CFAO Auteur_ Fig. 1 Fig. 2 Fig. 3 Fig. 1_État initial. Fig. 2_Bridge Maryland prêt à la pose. Fig. 3_Extraction. Fig.

Plus en détail

Compobonds : quels CAS CLINIQUE ( MATÉRIAU DE RESTAURATION ) Dr Irfan AHMAD. 10-Clinik I-D71_Mise en page 1 04/10/10 11:57 Page10

Compobonds : quels CAS CLINIQUE ( MATÉRIAU DE RESTAURATION ) Dr Irfan AHMAD. 10-Clinik I-D71_Mise en page 1 04/10/10 11:57 Page10 10-Clinik I-D71_Mise en page 1 04/10/10 11:57 Page10 10 ( MATÉRIAU DE RESTAURATION ) Compobonds : quels fotolia DENTOSCOPE 71-25 10 2010 10-Clinik I-D71_Mise en page 1 04/10/10 11:57 Page11 11 avantages

Plus en détail

Se sentir soi-même. Comment la restauration de vos dents peut changer votre vie.

Se sentir soi-même. Comment la restauration de vos dents peut changer votre vie. Se sentir soi-même. Comment la restauration de vos dents peut changer votre vie. Évitez-vous de sourire parce qu'il vous manque une ou plusieurs dents? À quand remonte la dernière fois où vous avez croqué

Plus en détail

Le maquillage des yeux

Le maquillage des yeux Le maquillage des yeux En maquillage, l'œil est la partie la plus intéressante à maquiller. On peut lui donner des formes, des couleurs, une intensité différente en fonction du moment ou de l'occasion.

Plus en détail

NUANCIERS SOMMAIRE. ENDUITS DE PAREMENT ET PEINTURES ORGANIQUES... 576 et 577. MORTIERS POUR PIERRE DE TAILLE... 584 à 587. ASPECTS...

NUANCIERS SOMMAIRE. ENDUITS DE PAREMENT ET PEINTURES ORGANIQUES... 576 et 577. MORTIERS POUR PIERRE DE TAILLE... 584 à 587. ASPECTS... NUANCIERS SOMMAIRE ENDUITS DE PAREMENT ET PEINTURES ORGANIQUES... 576 et 577 Sélection de 60 teintes : weber.tene XL, weber.tene XL+, weber.tene ST, weber.plast souple, weber peinture, weber peinture silicate,

Plus en détail

ENTRETIEN DE LA SURFACE DE FINITION

ENTRETIEN DE LA SURFACE DE FINITION ENTRETIEN DE LA SURFACE DE FINITION ENTRETIEN DE LA SURFACE DE FINITION Lumec recommande fortement que vous fassiez l entretien de vos luminaires deux fois par année pour prolonger la beauté de leur surface

Plus en détail

Contrôle Non Destructif C.N.D.

Contrôle Non Destructif C.N.D. Contrôle Non Destructif C.N.D. 16 Principales techniques Particules magnétiques Pénétrants 7% Autres 7% 6% Ultrasons 30% Objets divers Pétrochimique 15% 10% Aérospatial 25% Courants de Foucault 10% Autres

Plus en détail

La CFAO dentaire a mis 40 ans pour devenir incontournable

La CFAO dentaire a mis 40 ans pour devenir incontournable Matériaux et CFAO dentaire Dr. Bruno PELISSIER n UFR d Odontologie de Montpellier I 1a La CFAO dentaire a mis 40 ans pour devenir incontournable en dentisterie. Aujourd hui, nous devons bien réaliser qu

Plus en détail

VITA SUPRINITY L'avis d'experts*

VITA SUPRINITY L'avis d'experts* VITA SUPRINITY L'avis d'experts* Le compte-rendu des cabinets dentaires et des laboratoires concernant VITA SUPRINITY Sécurité Fiabilité Haute résistance Li 2 O +ZrO 2 SiO 2 VITA shade, VITA made. Quelles

Plus en détail

FINITION ET lustrage

FINITION ET lustrage FINITION ET lustrage 1 Eliminer des poussières, des trainées, 3M Disque micro-abrasif 9 microns E00127 3M 401Q Coupes micro abrasives P2000/P2500 E09546, E02045 3M TM 260L Disques micro-abrasifs P1200/P1500

Plus en détail

Les bases de l étalonnage avec Adobe Premiere Pro Formation de Duduf http://www.duduf.training

Les bases de l étalonnage avec Adobe Premiere Pro Formation de Duduf http://www.duduf.training Les bases de l étalonnage Formation de Duduf http://www.duduf.training I - Régler les contrastes Luminosité, niveaux, gamma... Forme d onde Y/C, Correcteur de luminance II - Régler la saturation Vivacité

Plus en détail

Depuis notre ouverture en 2004, nous avons développé avec nos clients des rapports basés sur l écoute et le respect des engagements.

Depuis notre ouverture en 2004, nous avons développé avec nos clients des rapports basés sur l écoute et le respect des engagements. ENSEMBLE, donnons leur le sourire Vos patients vous font confiance pour votre professionnalisme et votre exigence de qualité. Il est normal qu en retour, vous attendiez de nous le même sérieux. Depuis

Plus en détail

FICHE D'INVENTAIRE (Fiche pratique n 1) Les normes internationales du CIDOC/ ICOM

FICHE D'INVENTAIRE (Fiche pratique n 1) Les normes internationales du CIDOC/ ICOM FICHE D'INVENTAIRE (Fiche pratique n 1) Les normes internationales du CIDOC/ ICOM Le Comité international pour la documentation (CIDOC) a travaillé plusieurs années au sein de l'icom pour arrêter les données

Plus en détail

Présentation assistée par ordinateur

Présentation assistée par ordinateur Présentation assistée par ordinateur (PowerPoint) Guide d élaboration à l intention des conférenciers Colloque sur la sécurité civile et incendie Résumé Taille et disposition o 20 diapositives au maximum

Plus en détail

Le remplacement d un tube fluo T8 par un tube LED dans les écoles : la synthèse pour le directeur

Le remplacement d un tube fluo T8 par un tube LED dans les écoles : la synthèse pour le directeur Le remplacement d un tube fluo T8 par un tube LED dans les écoles : la synthèse pour le directeur Un tube fluo de 1.500 mm et de 58 W consomme 68 W avec son ballast. Dans certains cas, il pourrait être

Plus en détail

Normes CE Equipements de Protection Individuelle

Normes CE Equipements de Protection Individuelle E. P. I D O C U M E N T D I N F O R M A T I O N Normes CE Equipements de Protection Individuelle Normes CE EQUIPEMENTS DE PROTECTION INDIVIDUELLE Définitions : E.P.I : Tout dispositif ou moyen destiné

Plus en détail

Correction ex feuille Etoiles-Spectres.

Correction ex feuille Etoiles-Spectres. Correction ex feuille Etoiles-Spectres. Exercice n 1 1 )Signification UV et IR UV : Ultraviolet (λ < 400 nm) IR : Infrarouge (λ > 800 nm) 2 )Domaines des longueurs d onde UV : 10 nm < λ < 400 nm IR : 800

Plus en détail

SOLUTIONS CONSTRUCTIVES

SOLUTIONS CONSTRUCTIVES Performance des dispositifs pare soleil par Aziz Laouadi CNRC CONSTRUCTION SOLUTIONS CONSTRUCTIVES N o 77, juin 2011 Ce numéro décrit les résultats d une étude sur un certain nombre de dispositifs pare

Plus en détail

Scanner intra-oral Lava C.O.S. numérique. au cabinet dentaire

Scanner intra-oral Lava C.O.S. numérique. au cabinet dentaire Scanner intra-oral Lava C.O.S. L empreinte numérique au cabinet dentaire Bienvenue dans le futur 3M ESPE : l expertise de l empreinte Si 3M ESPE est l un des fournisseurs favoris des chirurgiens dentistes

Plus en détail

ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 21

ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 21 ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOTE D INFORMATION n 21 HYGIENE ET SÉCURITÉ JUIN 2001 Francis MINIER Inspecteur d Hygiène et de Sécurité Correspondant académique à la sécurité Tel : 02 38 79 46 64 Secrétariat

Plus en détail

PHOTO PLAISIRS. La Lumière Température de couleur & Balance des blancs. Mars 2011 Textes et Photos de Bruno TARDY 1

PHOTO PLAISIRS. La Lumière Température de couleur & Balance des blancs. Mars 2011 Textes et Photos de Bruno TARDY 1 PHOTO PLAISIRS La Lumière Température de couleur & Balance des blancs Mars 2011 Textes et Photos de Bruno TARDY 1 Blanc Infrarouge Flash Température Lumière RVB Couleur chaude Couleur Couleur Couleur Incandescente

Plus en détail

UN ATTACHEMENT de PRECISION ORIGINAL Le MK1 A propos de 2 cas cliniques

UN ATTACHEMENT de PRECISION ORIGINAL Le MK1 A propos de 2 cas cliniques UN ATTACHEMENT de PRECISION ORIGINAL Le MK1 A propos de 2 cas cliniques Dr. W. Jarrouche 1 - Dr. E. Daou 2 INTRODUCTION Les attachements apparus dès le début de ce siècle sont des dispositifs mécaniques

Plus en détail

Intensifiez l'expérience de magasinage

Intensifiez l'expérience de magasinage Photographie Mark Delsasso de Visus, Ltd. Intensifiez l'expérience de magasinage Collection d'éclairage au détail Philips www.philips.com Philips Lighting Company 200 Franklin Square Drive P.O. Box 6800

Plus en détail

Manuel d application pour S&P C-Sheet 240

Manuel d application pour S&P C-Sheet 240 Manuel d application pour Exigences de qualité générale: Adhérence minimale du support > 1.0 N/mm 2 Température du support au minimum 3 C au-dessus de la température du point de rosée Humidité maximale

Plus en détail

RELEVE D ETAT DU PONT DES GRANDS-CRÊTS. On a procédé une auscultation visuelle entre le 23 et le 29 mars 2007.

RELEVE D ETAT DU PONT DES GRANDS-CRÊTS. On a procédé une auscultation visuelle entre le 23 et le 29 mars 2007. RELEVE D ETAT DU PONT DES GRANDS-CRÊTS On a procédé une auscultation visuelle entre le 23 et le 29 mars 2007. Pour mieux comprendre les résultats ici une petit plan où il y a signalées les différentes

Plus en détail

Recherche alphabétique : A-B-C-D-E-F-G-I-M-O-P-R-S-T

Recherche alphabétique : A-B-C-D-E-F-G-I-M-O-P-R-S-T lexiquedentaire Recherche alphabétique : A-B-C-D-E-F-G-I-M-O-P-R-S-T A Adjointe Prothèse adjointe : Prothèse amovible, totale ou partielle, caractérisée par la présence d une plaquebase ; Amovible Prothèse

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE SYSTEXX Active M22

FICHE TECHNIQUE SYSTEXX Active M22 FICHE TECHNIQUE Les surfaces de présentation magnétiques Caractéristiques Voile de verre porte à l endos une couche métallique, grâce à laquelle les aimants adhèrent directement au revêtement mural. La

Plus en détail

MANUEL D INSTALLATION DES BRIQUETTES ET PIERRES BRICO DÉCO CONCEPT

MANUEL D INSTALLATION DES BRIQUETTES ET PIERRES BRICO DÉCO CONCEPT Manuel d installation Version Beta 2010 MANUEL D INSTALLATION DES BRIQUETTES ET PIERRES BRICO DÉCO CONCEPT Table des matières AVANT DE COMMENCER... 3 OUTILS REQUIS... 3 ÉLÉMENTS DE SÉCURITÉ REQUIS... 3

Plus en détail

Dr FOUGERAIS Guillaume, formateur Génération Implant, Nantes.

Dr FOUGERAIS Guillaume, formateur Génération Implant, Nantes. La photographie intra buccale : méthode de réalisation. Dr FOUGERAIS Guillaume, formateur Génération Implant, Nantes. La photographie numérique est un formidable outil de communication pour nos patients

Plus en détail

La Photographie - Page 1 / 13

La Photographie - Page 1 / 13 La Photographie - Page 1 / 13 Table des matières 1. Généralités sur la lumière... 3 2. La photographie... 5 2.a. Le support... 5 2.a.i. L argentique... 5 2.a.ii. Le numérique... 6 3. L outil appelé appareil

Plus en détail

Galerie de photos échantillons SB-910

Galerie de photos échantillons SB-910 Galerie de photos échantillons SB-910 Ce livret présente différentes techniques du flash SB-910 et des exemples de photographies. 1 Fr Franchissez un cap dans l univers de l éclairage créatif Révélez les

Plus en détail

EP 2 472 019 A1 (19) (11) EP 2 472 019 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 04.07.2012 Bulletin 2012/27

EP 2 472 019 A1 (19) (11) EP 2 472 019 A1 (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN. (43) Date de publication: 04.07.2012 Bulletin 2012/27 (19) (12) DEMANDE DE BREVET EUROPEEN (11) EP 2 472 019 A1 (43) Date de publication: 04.07.2012 Bulletin 2012/27 (51) Int Cl.: E04B 2/74 (2006.01) (21) Numéro de dépôt: 11195809.6 (22) Date de dépôt: 27.12.2011

Plus en détail

Plancher chauffant avec revêtement de sol

Plancher chauffant avec revêtement de sol Équipements E.2 1/6 Plancher chauffant avec revêtement de sol Domaine d application Cette fiche vise à établir les principales interfaces au niveau des planchers chauffants, à eau chaude ou électriques,

Plus en détail

Meine Flüssigkeit ist gefärbt*, comme disaient August Beer (1825-1863) et Johann Heinrich Lambert (1728-1777)

Meine Flüssigkeit ist gefärbt*, comme disaient August Beer (1825-1863) et Johann Heinrich Lambert (1728-1777) 1ère S Meine Flüssigkeit ist gefärbt*, comme disaient August Beer (1825-1863) et Johann Heinrich Lambert (1728-1777) Objectif : pratiquer une démarche expérimentale pour déterminer la concentration d une

Plus en détail

Récupérer des hautes lumières brûlées avec Lightroom

Récupérer des hautes lumières brûlées avec Lightroom Corriger la tonalité et les couleurs 5 Récupérer des hautes lumières brûlées avec Lightroom Certaines images prises à contre-jour ou sous une lumière très forte présentent des zones surexposées qu il faut

Plus en détail

Retrouvez votre Sourire! Les implants dentaires peuvent vous aider à retrouver un sourire naturel.

Retrouvez votre Sourire! Les implants dentaires peuvent vous aider à retrouver un sourire naturel. Retrouvez votre Sourire! Les implants dentaires peuvent vous aider à retrouver un sourire naturel. La Valeur d un Sourire 2 Qu est ce qu un implant dentaire? 3 Comparaison entre implant et dent naturelle

Plus en détail

LA QUALITE DES CROQUANTES OU NOUGATINES:

LA QUALITE DES CROQUANTES OU NOUGATINES: DOSSIER NOUGATINE LA QUALITE DES CROQUANTES OU NOUGATINES: La qualité des nougatines, est variable en fonction de la quantité d'amandes par rapport aux matières édulcorantes(saccharose, glucose, fondant,

Plus en détail

Nous avions décrit dans le précédent

Nous avions décrit dans le précédent Richelme Ivoclar 28/05/08 17:41 Page 327 Apport de la nouvelle céramique IPS e.max dans les plans de traitement esthétiques 2è partie J. RICHELME Chirurgien-dentiste JP. CASU Prothésiste dentaire Comment

Plus en détail

La liaison céramo-métallique

La liaison céramo-métallique La liaison céramo-métallique Société Francophone de Biomatériaux Dentaires J. DEJOU Date de création du document 2009-2010 Table des matières I Emaillage et liaison céramo métallique...3 II Qualités requises

Plus en détail

Informations patients: Implants céramiques. Plus qu'un implant de la couleur des dents. Naturellement esthétique et sans métal.

Informations patients: Implants céramiques. Plus qu'un implant de la couleur des dents. Naturellement esthétique et sans métal. Informations patients: Implants céramiques Plus qu'un implant de la couleur des dents. Naturellement esthétique et sans métal. Plus que la dernière technologie. La satisfaction à long terme. Les implants

Plus en détail

INSTALLATION DE MOQUETTES ET STANDS

INSTALLATION DE MOQUETTES ET STANDS Les besoins en produits adhésifs dans l'industrie du montage de moquettes et de stands d'exposition sont variées. Nous avons une solution adhésive pour l'application dont vous avez besoin: fixation de

Plus en détail

OBJETS DE MARQUE OBJETS D IMAGE. Sélection white book LE HIGH TECH A MARQUER

OBJETS DE MARQUE OBJETS D IMAGE. Sélection white book LE HIGH TECH A MARQUER OBJETS DE MARQUE OBJETS D IMAGE Sélection white book LE HIGH TECH A MARQUER A propos de WHITE BOOK White Book est une marque du groupe First Mover spécialisée dans la recherche, la sélection et la mise

Plus en détail

pro-part Ficha técnica Applications recommandées Matériaux Supports

pro-part Ficha técnica Applications recommandées Matériaux Supports Ficha técnica pro-part Profilé décoratif pour revêtements céramiques, permet de remplacer la traditionnelle frise décorative en céramique. Convient à la finition des angles et des transitions entre carreaux

Plus en détail

Guide et règles de la signature

Guide et règles de la signature Guide et règles de la signature Guide et règles de la signature de Bravo Location Rentals Inc. Introductions Le logo reste la propriété de Bravo Location Rentals Inc. L identité graphique de Bravo Location

Plus en détail

& design 2012-2015. Dossier DE Presse. www.dickson-constant.com

& design 2012-2015. Dossier DE Presse. www.dickson-constant.com Dossier DE Presse CONTACT PRESSE Stéphanie Motte t. +33(0) 3 20 74 95 23 P. +33(0) 6 22 00 90 99 smotte@motcomptedouble.fr Nous vous proposons l envoi d échantillons et de photos sur simple demande. 10

Plus en détail

BALAIS Moteur (charbons)

BALAIS Moteur (charbons) BALAIS Moteur (charbons) 1/ Rôle a) Pour les machines électriques comportant des bagues (alternateur moteur asynchrone) : moteur universel Les balais doivent maintenir un contact constant avec la bague

Plus en détail

CES TABLETTES DE FENÊTRE SONT GÉNIALES.

CES TABLETTES DE FENÊTRE SONT GÉNIALES. CES TABLETTES DE FENÊTRE SONT GÉNIALES. POUR TOUJOURS ET EN TOUS LIEUX. WERZALIT. Que ce soit à l intérieur pour des tablettes de fenêtre ou à l extérieur pour balcon et façade Werzalit offre des solutions

Plus en détail

Brochure Patients. Les implants dentaires : Une solution naturelle et élégante pour retrouver confiance en soi.

Brochure Patients. Les implants dentaires : Une solution naturelle et élégante pour retrouver confiance en soi. Brochure Patients Les implants dentaires : Une solution naturelle et élégante pour retrouver confiance en soi. Les implants dentaires : la meilleure option de traitement. Qu est-ce qu un implant dentaire?

Plus en détail

LE TRIPLE VITRAGE AVANTAGES

LE TRIPLE VITRAGE AVANTAGES ET LE TRIPLE VITRAGE AVANTAGES ET CONTRAINTES SOMMAIRE Caractéristiques des Triples vitrages p.3 Comparatif entre Doubles et Triples vitrages p.4 Bilan p.5 Conclusion p.6 Annexe 1 p.7 Méthodes Industrielles

Plus en détail

Capacité Métal-Isolant-Semiconducteur (MIS)

Capacité Métal-Isolant-Semiconducteur (MIS) apacité Métal-solant-Semiconducteur (MS) 1-onstitution Une structure Métal-solant-Semiconducteur (MS) est constituée d'un empilement de trois couches : un substrat semiconducteur sur lequel on a déposé

Plus en détail

TEST D'AUTOÉVALUATION PEINTURE AUTOMOBILE

TEST D'AUTOÉVALUATION PEINTURE AUTOMOBILE MAURICIE TEST D'AUTOÉVALUATION PEINTURE AUTOMOBILE Ce test comporte quatre modules indiquant les connaissances et les habiletés requises pour l obtention d un certificat de qualification en peinture automobile.

Plus en détail

La pierre Cette pierre extraite de la carrière n'est qu'un caillou. L'homme, avec ses outils, va la façonner, la modeler, lui donner vie.

La pierre Cette pierre extraite de la carrière n'est qu'un caillou. L'homme, avec ses outils, va la façonner, la modeler, lui donner vie. La pierre Cette pierre extraite de la carrière n'est qu'un caillou. L'homme, avec ses outils, va la façonner, la modeler, lui donner vie. Carrière souterraine de Thénac exploitée depuis l'antiquité - cr1974

Plus en détail

Les différents éléments d un CESI

Les différents éléments d un CESI Les différents éléments d un CESI 1. Capteur Solaires 1.1. Introduction Un capteur solaire thermique est un dispositif qui transforme le rayonnement solaire en énergie thermique. Les caractéristiques générales

Plus en détail

La CFAO (Conception et Fabrication. La CFAO indirecte. Spécial l CFAO. Yves Allard MCU-PH Département de prothèses Hôpital Saint Roch, Nice

La CFAO (Conception et Fabrication. La CFAO indirecte. Spécial l CFAO. Yves Allard MCU-PH Département de prothèses Hôpital Saint Roch, Nice Spécial l CFAO La CFAO indirecte Maxime Hollender Attaché hospitalier Département de prothèses Hôpital Saint Roch, Nice Yves Allard MCU-PH Département de prothèses Hôpital Saint Roch, Nice Jean Richelme

Plus en détail

FAQ CLEARFIL SE BOND. Pagina 1 van 5

FAQ CLEARFIL SE BOND. Pagina 1 van 5 FAQ CLEARFIL SE BOND 1. Quels sont les avantages des systèmes automordançants? 2. CLEARFIL SE BOND est-il le système adhésif le plus utilisé? 3. CLEARFIL SE BOND est-il le système adhésif le plus étudié?

Plus en détail

PASSAGE A NIVEAU HO/N

PASSAGE A NIVEAU HO/N PASSAGE A NIVEAU HO/N Description Ce passage à niveau en laiton est composé de deux demi-barrières, ainsi que de deux feux lumineux rouges. Vous pouvez utiliser ce PN sur un nombre quelconque de voie y

Plus en détail

Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS. Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS

Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS. Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS Document du professeur 1/7 Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS Physique Chimie SPECTRES D ÉMISSION ET D ABSORPTION Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS Les étoiles : l analyse de la lumière provenant

Plus en détail

Linstallation d un escalier dans la. un escalier de béton à double quart tournant en kit. Construire soi-même LABEL. Label. Label D E I S O N L A

Linstallation d un escalier dans la. un escalier de béton à double quart tournant en kit. Construire soi-même LABEL. Label. Label D E I S O N L A maçonnerie Construire soi-même un escalier de béton à double quart tournant en kit Bricoler du Côté d e la M ais o n Label BRICOLER DU CÔTÉ DQUALITÉ E LA MAISON LABEL BRICOLER DU CÔTÉ DE LA MAISON Label

Plus en détail