Newsletter. Chambre de Commerce Franco-Libanaise ECONOMIE & FINANCE. Sommaire : Juillet Economie & Finance

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Newsletter. Chambre de Commerce Franco-Libanaise ECONOMIE & FINANCE. Sommaire : Juillet 2013. Economie & Finance"

Transcription

1 Chambre de Commerce Franco-Libanaise Newsletter Juillet 2013 ECONOMIE & FINANCE Sommaire : Economie & Finance Adnan Kassar élu personnalité de l année. Le port de Beyrouth s agrandit. Délégation de banques libanaises à Paris pour rassurer les autorités fiscales. Liban: plateforme commerciale pour les entrepreneurs naissants. L industrie du vin libanais. ENERGIE Ressources pétrolières offshore au Liban. Le Liban aurait 15 à 20 TCF de gaz, selon Bassil. Nouvelles des membres Socotec fait appel aux apprentis. Les bénéfices nets de la banque Audi à 188 millions de $ fin juin. Total : contrat VIE au Liban. Sommet bancaire arabe : Adnane Kassar élu personnalité de l année Le Sommet bancaire arabe international a décerné le prix de la personnalité bancaire pour l année au président du conseil d administration de la Fransabank, l ancien ministre Adnane Kassar, également président des organismes économiques. M. Kassar a «contribué significativement au développement du secteur bancaire arabe ainsi qu à la consolidation des relations financières et économiques entre les pays arabes et le reste du monde ; sans oublier son rôle majeur sur le plan du soutien aux investissements arabes, au commerce, au développement social (...)», a indiqué le communiqué. Le président autrichien, Heinz Fischer, a félicité M. Kassar, lors d une réception organisée au palais présidentiel en l honneur de représentants du secteur bancaire arabe. Les activités du Sommet bancaire arabe international ont pris place les 27 et 28 juin au palais présidentiel autrichien, Hofburg, à Vienne. Organisée par l Union des banques arabes (UBA), l édition 2013 était centrée sur «le rôle des banques dans le renforcement des capacités citoyennes dans les pays postconflit». Source: Orient le Jour En pleine croissance, le port de Beyrouth s agrandit Divers Le Liban, ambassadeur du trilinguisme. Coface lance une assurance crédit dédié au PME. Après trois ans de travaux, le port de Beyrouth s est agrandi et dispose désormais d une surface additionnelle pour son terminal de conteneurs. Cette extension vise à répondre aux problèmes de congestion posés par la croissance rapide de l activité du port, face au développement des opérations de transbordement et à l augmentation des importations et des exportations. Une deuxième phase d extension sera lancée cette année pour permettre de créer un immense quai de mètres dédié aux porte-conteneurs.

2 Le Liban, une plate-forme commerciale pour les entrepreneurs naissants? Une délégation de banques libanaises à Paris pour rassurer les autorités fiscales Source: ABL La délégation de l Association des banques du Liban (ABL), en visite à Paris où elle a rencontré des responsables du secteur financier français, s est engagée au respect par les banques libanaises de l application des sanctions, notamment celles qui concernent le blanchiment d argent et la lutte contre le financement d activités terroristes, et ce en se basant sur la loi 318 de Cette visite intervient après la décision de la France de placer le Liban sur une liste noire de dix-sept paradis fiscaux et dont les banques pourraient être empêchées de distribuer l'aide publique française au développement. Une telle mesure aurait signifié par exemple que l'agence française de développement (AFD) ne pourrait plus passer, pour mettre en œuvre ses projets de coopération dans les pays du Sud, par des établissements financiers situés dans ces pays. Une éventualité écartée pour le moment par les autorités françaises. La France a à cette occasion appelé le Liban à ratifier un traité sur les échanges d informations sur les évasions fiscales afin d éviter au pays d être placé sur sa liste des paradis fiscaux. La délégation libanaise, présidée par Joseph Torbey, a rencontré en France des responsables de la Banque centrale française, du ministère français des Finances et de l Économie ainsi que des responsables de la Fédération des banques françaises (FBF). "Nous sommes plus que jamais déterminés à respecter les normes internationales en matière de lutte contre le blanchiment d argent et l évasion fiscale, et à être le plus transparents possible dans toutes les branches du secteur bancaire", a affirmé l'abl dans un communiqué. Source: Orient le Jour Malgré les bouleversements que connaît le monde arabe, le Liban demeure une destination offshore idéale pour les investisseurs et les start-up de la région ME- NA et de l Europe. C est en tout cas le message qu ont tenu à faire parvenir les spécialistes de Lebanon Offshore, une compagnie spécialisée dans les activités offshore, lors d une table ronde organisée hier. À cette occasion, Carole Nahas, directrice générale de la société, Michel Ghanem, avocat à la Cour, et Mosbah Majzoub, consultant, se sont penchés sur les avantages d établir des sociétés offshore au Liban. Dans son intervention, Mme Nahas a insisté sur le potentiel du système offshore libanais ainsi que sur sa capacité à attirer des investisseurs du monde entier, surtout les hommes d affaires arabes. «Nous disposons d un système bancaire unique au niveau régional qui adopte une politique intransigeante face aux activités de blanchiment d argent, tout en veillant au respect du secret bancaire des clients», a-t-elle insisté. De son côté, Michel Ghanem a expliqué que «selon la loi libanaise, les investisseurs étrangers disposent du droit de posséder 100 % des actions d une offshore et leur responsabilité est limitée au capital social. À noter que le directeur général non libanais d une société offshore n a pas besoin de permis de travail s il réside à l étranger». Pour sa part, M. Majzoub a mis l accent sur les avantages fiscaux du système offshore au Liban. Selon lui, le pays constitue un abri fiscal idéal pour les entrepreneurs qui bénéficieront d un traitement fiscal moins coûteux en matière d offshore. Ces mêmes sociétés offshore sont exemptées des droits de succession ainsi que des impôts sur les salaires versés aux employés travaillant à l étranger, a-t-il précisé. Source: Orient le Jour Rappelons que la CCFL a organisé le 12 juin dernier un colloque sur «l environnement juridico fiscal au Liban et en France» Et maîtrise du risque dans les transactions bilatérales voir la newsletter de juin. Page 2

3 Chambre de Commerce Franco-Libanaise Newsletter Newsletter JUILLET Juillet À l étranger comme au pays, l industrie du vin libanais se porte bien Les exportations de vins libanais, dominées par le trio Ksara/Kefraya/ Château Musar, ont totalisé en 2012 près de 14,3 millions de dollars. Tandis qu il est difficile d obtenir des statistiques précises pour le secteur vinicole au Liban, en l absence de chiffres officiels, l Agence des Nations unies pour l alimentation et l agriculture (FAO) estime que la production libanaise aurait avoisiné les tonnes de vin en Ce qui ferait du pays du Cèdre le 45e plus gros producteur au monde, responsable de 0,05 % de la production mondiale de vin, a affirmé le Lebanon Brief de la BLOM Invest, citant la FAO. Des exportations et des importations axées sur les vins «classiques» Sur le plan des importations de vins étrangers, ces dernières ont totalisé 12,1 millions de dollars au cours de la même période, et étaient majoritairement composées de vins «classiques» (rouge, blanc, rosé), avec 66 % du total. Les vins pétillants/mousseux comme le champagne représentaient les 34 % restants. En ce qui concerne les exportations, d un montant estimé de 14,3 millions de dollars, elles concernaient principalement les vins de type classique, la variété pétillante ne représentant que 2,5 % du total, a indiqué le Lebanon Brief. En termes de tonnage et de quantités, les importations de vins étrangers ont totalisé tonnes, tandis que les exportations s élevaient à tonnes, ou près de 2 millions de bouteilles en 2012, a souligné le rapport. Il convient de souligner que les douanes pointent du doigt une nouvelle tendance depuis 2011 : des exportations d une valeur plus élevée pour des quantités plus réduites. Une tendance qui s inscrirait dans la lignée de ce qui a déjà été observé à l étranger, a affirmé l Organisation internationale de la vigne et du vin (OIVV), qualifiant ce phénomène de «mondial». En effet, a expliqué le rapport, la hausse des coûts de production couplée à l impact croissant du réchauffement climatique se sont répercutés sur les prix, d où un renchérissement généralisé à l échelle mondiale. À titre d exemple, le Liban a vu la valeur des exportations augmenter de 6 et 8 % en 2011 et 2012 respectivement, tandis que les quantités en tonnes ont reculé de 3 et 6 % respectivement. En outre, le prix moyen d une bouteille de vin à l export a suivi cette tendance haussière, passant de 4,74 dollars en 2009 à 7,4 en 2012, avec un saut enregistré en 2010 (6,2 dollars). Près de 30 % des vins libanais exportés en Grande-Bretagne Le Liban exporte la majorité de ses vins en Europe, principalement en France et Grande-Bretagne. Cette dernière a conservé en 2012 son titre de principal importateur de vins libanais, avec 29 % du total des exportations, suivie par la France et les États-Unis avec 17 % et 13 % respectivement. Les Émirats arabes unis (EAU) demeurent le principal importateur arabe de vins libanais, avec 5 % du total. Quant aux principaux domaines libanais exportateurs, il s agit de Ksara, Kefraya et Château Musar, a relevé le Lebanon Brief. Fondée en 1857 par des prêtres jésuites, Ksara est la plus ancienne et la plus grande entreprise vinicole du pays ; ses exportations en 2012 sont estimées à 1 million de bouteilles, l équivalent de la moitié des exportations totales de vin libanais, a souligné le rapport. Ksara est suivi de Kefraya et Château Musar, qui ont chacun indiqué avoir exporté près de 0,5 million de bouteilles au cours de la même période. Sur le plan des importations de vins étrangers, la France est, comme toujours, restée en tête avec 84 % du total en 2012, suivie par l Italie avec 8 %. Source: Commerce du Levant Page 3

4 ENERGIE Ressources pétrolières offshore : Kabbani propose un plan de défense Le lancement du forage d un puits israélien à quelques kilomètres de la frontière libanaise a fait ressurgir les craintes de voir l État hébreu profiter des ressources nationales. Mohammad Kabbani appelle le gouvernement à mettre en place un plan d action rapide. Une semaine après les déclarations du ministre sortant de l Énergie et de l Eau Gebran Bassil sur les risques pour les ressources pétrolières libanaises d être approchées par Israël, c est au tour du député et président de la commission parlementaire des Travaux publics, de l Énergie et de l Eau, Mohammad Kabbani, de réagir à ce propos. «M. Bassil a tiré la sonnette d alarme appelant le gouvernement à tenir une réunion extraordinaire pour protéger la zone économique exclusive (ZEE) libanaise de l appétit de l État hébreu qui a procédé à un forage à 4 kilomètres de la frontière», a rappelé M. Kabbani. «Nous partageons ses craintes mais il est important de rappeler que le sujet a déjà été évoqué à maintes reprises depuis un certain temps», a-t-il poursuivi. Selon lui, deux sociétés avaient fait part de procéder au forage du puits israélien Karish dont il est question en novembre 2012 et les travaux avaient débuté en mars «Par ailleurs, l État hébreu profite de la crise en Syrie pour accorder des licences d exploitation à la société américaine Genie Energy sur les terres du Golan occupé, bravant ainsi toutes les lois internationales», a ajouté M. Kabbani. Pour le Président de la commission, le Liban ne peut se permettre de rester les bras croisés et doit rapidement mettre en place un plan d action pour contrebalancer les avancées israéliennes. M. Kabbani propose en premier lieu que les premières licences d exploitation des ressources offshore concernent les blocs 8, 9 et 10 du Liban-Sud «pour s imposer face au possible piratage de l État hébreu». Il a assuré que «les sociétés étrangères seront demandeuses suite à la découverte de réserves d hydrocarbures prouvées». «Il faudrait reprendre les négociations avec Chypre et clarifier l emplacement du point 23, comme point limite entre les trois frontières chypriote, israélienne et libanaise», a indiqué M. Kabbani. Il a également appelé à la poursuite du projet du gazoduc côtier, ainsi qu à la création d une société pétrolière nationale. Rappelons que 52 compagnies de 25 pays ont présenté des demandes de participation à la phase de préqualification de l exploration pétrolière et gazière dans les eaux territoriales libanaises. Parmi ces compagnies, les géants américains Chevron et Exxon Mobil Corp, la Royal Dutch Shell PLC et la National Iranian Drilling Corporation. La signature des contrats se fera en principe en février Source: Orient le Jour Le Liban aurait 15 à 20 TCF de gaz, selon Bassil Le ministre par intérim de l Energie et de l Eau, Gebran Bassil, a affirmé que plus de 70% de la zone économique exclusive (ZEE) du Liban avait été prospectée en 3 dimensions (3D). «Après avoir prospecté les zones du Nord et du Sud, ce sont les régions de Beyrouth, de Batroun et de Chekka qui font actuellement l objet d une étude en 3D», a déclaré Gebran Bassil. L étude en 3D permet de cerner avec quatre à cinq fois plus d exactitude que la 2D les chances de trouver des gisements de pétrole ou de gaz. Selon le Ministre, les premières estimations laissent espérer une quantité de gaz d environ 15 à 20 TCF (trillion cubic feet en anglais, mille milliards de pieds cubes). Source: Orient le Jour Page 4

5 NOUVELLES DES MEMBRES Socotec fait appel aux apprentis Le groupe Socotec, spécialisé dans la prévention des risques, lancé une campagne de recrutement de 50 jeunes en alternance, niveau bac +2/3 (en électricité, hygiène sécurité, environnement et commercial) et bac +5 (génie civil, électricité, hygiène sécurité, environnement) pour un démarrage à la rentrée de septembre. Chaque année, par ailleurs, le groupe recrute en moyenne 400 collaborateurs, dont 30% d ingénieurs. Source: Orient le Jour Les bénéfices nets de la Bank Audi à 188 millions de dollars fin juin. Source: Bank Audi La Bank Audi a annoncé des bénéfices nets de 188 millions de dollars au premier semestre 2013, pratiquement inchangés en variation annuelle. Les actifs consolidés de la banque ont atteint 33,7 milliards de dollars fin juin, en hausse annuelle de 7,6% ; les dépôts ont augmenté de 2,4 milliards de dollars, soit une hausse de 8,8 %. Les fonds propres totalisent 2,7 milliards de dollars, représentant 8% des actifs consolidés de la banque. Contrat VIE chez Total Liban «Dans le cadre de sa relation avec la Chambre de Commerce Franco-Libanaise, la société Total Liban peut accueillir dans ses locaux un personnel d une société Française désireuse de s implanter sur le marché Libanais mais ne disposant pas des moyens logistiques nécessaires. Cette aide ponctuelle, qui est proposée à titre gracieux, permet à la société sélectionnée de disposer d un bureau avec ligne de téléphone à l adresse du siège de Total Liban. Pour toute information vous pouvez contacter M. Olivier Cordonet DIVERS Le Liban, ambassadeur du trilinguisme Le «Label L», premier label trilingue de l hôtellerie, a été lancé hier à la Résidence des Pins. L outil marketing visant à accroître la visibilité des hôtels et du Liban à l international souffle comme un vent d optimisme sur un secteur soumis à de rudes épreuves. «Hi, kifak, ça va?» Si la formule fait sourire, elle est pourtant véritablement révélatrice des mœurs locales, dans un pays où le trilinguisme est quasiment dans les gènes. Quoi de plus naturel, ainsi, que d utiliser ce formidable atout et talent local pour promouvoir l image du Liban à l étranger? Tel est l objectif du «Label L», fruit d un partenariat étroit entre le ministère du Tourisme, l ambassade de France, l Institut français du Liban, le British Council et l École supérieure des affaires de Beyrouth. «Le pluralisme linguistique est un atout majeur dans l accès à de nouveaux marchés, et nous sommes fiers de lancer au Liban le premier label trilingue au monde, a déclaré l ambassadeur de France, Patrice Paoli. C est un modèle d innovation, qui sera garant de la visibilité du Liban à l international. Des guides touristiques comme Le Petit futé se sont déjà engagés à valoriser le label dans leurs prochaines éditions, tandis que des pays comme la Tunisie ou l Arabie saoudite ont été séduits par notre idée.» «Selon une enquête menée auprès de 138 entreprises libanaises, plus de 50 % du personnel est trilingue, a ajouté M.Paoli, or ce trilinguisme est souvent une condition déterminante pour accéder à des postes à responsabilité.» Page 5

6 Coface lance une assurance-crédit dédiée au PME Offrir aux PME de moins de 7,5 millions d euros de chiffre d affaires les mêmes services qu à une multinationale. Tel est l objectif du nouveau contrat d assurance-crédit lancé par Coface et baptisé Globalliance one. Cette nouvelle assurance-crédit est annoncée comme rapide (contrat envoyé par qui permet d être couvert dans la journée) et offre, selon l assureur-crédit, un accès immédiat au réseau international de Coface qui est présent dans 66 pays et propose, directement ou grâce à des partenaires, des services d assurance-crédit dans 97 pays. Ce nouveau contrat est destiné aux entreprises qui réalisent moins de 7,5 millions d euros de chiffre d affaires en France ou à l étranger. Il leur est proposé d évaluer en amont la qualité de leurs clients et de protéger leurs créances pour sécuriser leur trésorerie. Pour ce faire, Coface met à disposition de ces entreprises plusieurs services : une analyse des risques pays, sectoriels et de crédit, une analyse de la qualité de leur portefeuille de risques, un arbitrage de risques, une garantie des risques commerciaux et politiques quel que soit le pays concerné, une indemnisation des impayés à hauteur de 90% des créances garanties, ainsi qu un recouvrement actif des créances impayées. Autre avantage de Globalliance One : la tarification forfaitaire annuelle, qui permet aux PME «d optimiser la gestion de leurs créances commerciales et de renforcer leur visibilité budgétaire», indique le communiqué de presse. Au cours d un seul entretien avec Coface, les PME peuvent disposer d une visibilité complète sur les garanties et la tarification proposées, ainsi que sur les conditions contractuelles associées. Elles ont aussi rapidement accès à Cofanet, un espace internet sécurisé mis à leur disposition pour gérer leur contrat. Un quart des défaillances d entreprises est provoqué par des créances impayées et les PME sont particulièrement touchées, estime Coface. En effet, de septembre 2011 à août 2012, près de la moitié (41,4%) des défaillances en France concernait des entreprises dont le chiffre d affaires était inférieur à 7,5 millions d euros. Source : Le Moci La Chambre de Commerce Franco-Libanaise a été créée en 1950 à l initiative d hommes d affaires français et libanais ; c est une association à but non lucratif, dont l objectif est le développement des relations industrielles, commerciales et financières entre les opérateurs des deux pays. Elle est présidée depuis 1986 par Monsieur Jacques R. Saadé, Monsieur Pierre Rozek l a rejoint en 2009 comme Vice Président Exécutif. Chambre de Commerce Franco-Libanaise 22 Quai Gallieni Suresnes - France Tel: Fax: Page 6 La mission de la CCFL s articule autour des 3 grands axes suivants: Identifier et communiquer les atouts et opportunités offerts par le Liban dans les domaines de l économie, de l industrie et de la finance. Mobiliser les acteurs, investisseurs existants et potentiels ainsi que les ressources locales. Saisir les perspectives de création ou de croissance de business pour la communauté d affaires des deux pays. Des plans d actions spécifiques sont mis en place en collaboration avec les membres de la CCFL et en partenariat avec des Chambres de Commerce et d Industrie Françaises et Libanaises, les services économiques des ambassades des deux pays, Ubifrance et le MEDEF International.

Les mécanismes d aides et de financement proposés par l Ifcic et Coface

Les mécanismes d aides et de financement proposés par l Ifcic et Coface Compte-rendu de la réunion organisée par le Bureau Export et le CNV 8 novembre 2006 Les mécanismes d aides et de financement proposés par l Ifcic et Coface Intervenants : Mathieu de Seauve, Directeur Crédit

Plus en détail

Je suis optimiste quant aux futurs résultats de l exploration de l important potentiel de la Mauritanie,

Je suis optimiste quant aux futurs résultats de l exploration de l important potentiel de la Mauritanie, 1er octobre 2013 PA / 10 ENTRETIEN Je suis optimiste quant aux futurs résultats de l exploration de l important potentiel de la Mauritanie, déclare au PA Saad Cheikh Saad Bouh, directeur général de la

Plus en détail

Les mesures en faveur de

Les mesures en faveur de Les mesures en faveur de l attractivité Invest in France La France est une destination de premier ordre pour les investissements directs étrangers. Elle accueille sur son sol plus de 0 000 entreprises

Plus en détail

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca Investissement étranger à la Bourse de Casablanca Juin 2014 Page 1 898 SYNTHESE En 2013, le nombre des investisseurs étrangers en actions cotées à la Bourse de Casablanca a enregistré une hausse ; il est

Plus en détail

La gamme des s agrandit avec la création de 3 nouveaux lingotins marqués CPoR de 5g,10g et 20g

La gamme des s agrandit avec la création de 3 nouveaux lingotins marqués CPoR de 5g,10g et 20g La gamme des s agrandit avec la création de 3 nouveaux lingotins marqués CPoR de 5g,10g et 20g Contact: Agence PRESSE Contact: CPoR Devises Bettina MANNINA François de LASSUS 06 09 82 51 35 04 91 26 02

Plus en détail

Réforme de l assurance-crédit :

Réforme de l assurance-crédit : Réforme de l assurance-crédit : un enjeu pour la trésorerie des entreprises Pierre Moscovici, ministre de l économie et des finances J ai présenté en début d année un plan pour le renforcement de la trésorerie

Plus en détail

Exclusive Restaurant se lance en franchise

Exclusive Restaurant se lance en franchise Dossier de Presse / Décembre 2012 Exclusive Restaurant se lance en franchise Parce qu un bon moment peut faire toute la différence. Ex c l usi ve R esta u ran ts - SAS au capital de 44 560 - RCS Par i

Plus en détail

«Les financements exports» ou comment en bénéficier, comment s y retrouver?

«Les financements exports» ou comment en bénéficier, comment s y retrouver? «Les financements exports» ou comment en bénéficier, comment s y retrouver? Mme BLEYER et M. LEMESRE (Banque Populaire) M. BREHIER (Oséo) M. BRUN (Coface) M. HAM (DIRRECTE) Sommaire 1. Je m informe Grâce

Plus en détail

FLANDERS INVESTMENT & TRADE MARKET SURVEY

FLANDERS INVESTMENT & TRADE MARKET SURVEY U D R U E T C E S Z LE A G U D T E E L O R T PÉ N A B I L AU FLANDERS INVESTMENT & TRADE MARKET SURVEY LES ENJEUX DU SECTEUR DU PETROLE ET GAZ AU LIBAN Introduction Les importations de pétrole et de produits

Plus en détail

«Selon les chiffres de la BNS, l évasion fiscale prospère»

«Selon les chiffres de la BNS, l évasion fiscale prospère» «Selon les chiffres de la BNS, l évasion fiscale prospère» * Précision apportée par l auteur, publiée le 26 novembre. Voir en fin d'article Gabriel Zucman vient de publier un livre, «La Richesse cachée

Plus en détail

eni gas & power en France Juillet 2013 eni.com/fr

eni gas & power en France Juillet 2013 eni.com/fr eni gas & power en France Juillet 2013 eni.com/fr eni gas & power en France Avec plus de 50 ans d expérience dans le secteur gazier, eni est l un des premiers opérateurs de gaz naturel en Europe, où elle

Plus en détail

Dossier de presse. SIAL 2010 : Groupama Assurance-Crédit présente la nouvelle plaquette Défaillances d entreprises 2010-2011

Dossier de presse. SIAL 2010 : Groupama Assurance-Crédit présente la nouvelle plaquette Défaillances d entreprises 2010-2011 19 octobre 2010 Dossier de presse SIAL 2010 : Groupama Assurance-Crédit présente la nouvelle plaquette Défaillances d entreprises 2010-2011 «Les bilans des entreprises gardent les stigmates de la crise»

Plus en détail

FICHE DOCUMENTAIRE IFM n 3/12

FICHE DOCUMENTAIRE IFM n 3/12 Comité de Toulon Provence Toulon, 5 mars 2012 FICHE DOCUMENTAIRE IFM n 3/12 Objet : Préambule -o- La dernière réunion de la Convention de Barcelone sur la protection de la Méditerranée, à Paris en février

Plus en détail

PIERRE MOSCOVICI, MINISTRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES, PRÉSENTE SON PLAN POUR LE RENFORCEMENT DE LA TRÉSORERIE DES ENTREPRISES

PIERRE MOSCOVICI, MINISTRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES, PRÉSENTE SON PLAN POUR LE RENFORCEMENT DE LA TRÉSORERIE DES ENTREPRISES PIERRE MOSCOVICI, MINISTRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES, PRÉSENTE SON PLAN POUR LE RENFORCEMENT DE LA TRÉSORERIE DES ENTREPRISES 1. Le constat : la trésorerie est l une des premières préoccupations des

Plus en détail

15 Les Fonds Petroliers

15 Les Fonds Petroliers CHAPTER IV OIL POLICY IN THE GULF OF GUINEA 15 Les Fonds Petroliers By Albert Yama Nkounga I. Introduction 1. La vulnérabilité des économies des pays producteurs de pétrole aux fluctuations à la baisse

Plus en détail

Honorables invités, Mesdames et Messieurs,

Honorables invités, Mesdames et Messieurs, Discours du Gouverneur de la Banque Centrale des Comores à l occasion de la cérémonie officielle de lancement de la nouvelle pièce de 250 FC Palais du Peuple, le 02 janvier 2014 - Excellence Monsieur le

Plus en détail

Compte Rendu de l Atelier. Participation du Secteur Privé dans les Infrastructures d Eau au Liban : Le Rôle des Banques. Le 9 décembre 2010

Compte Rendu de l Atelier. Participation du Secteur Privé dans les Infrastructures d Eau au Liban : Le Rôle des Banques. Le 9 décembre 2010 Compte Rendu de l Atelier Participation du Secteur Privé dans les Infrastructures d Eau au Liban : Le Rôle des Banques 1. Contexte Le 9 décembre 2010 Beyrouth - Liban Les besoins en investissement pour

Plus en détail

Avec Euler Hermes, assurez le succès de vos échanges commerciaux

Avec Euler Hermes, assurez le succès de vos échanges commerciaux Euler Hermes France Avec Euler Hermes, assurez le succès de vos échanges commerciaux *Notre savoir au service de votre réussite www.eulerhermes.fr * Cap sur la croissance rentable! Comment anticiper l

Plus en détail

UNE PRÉSENTATION DE CAIRN AU SÉNÉGAL CAIRN ENERGY PLC SÉNÉGAL CRÉATION DE VALEUR À PARTIR DE LA DÉCOUVERTE ET DU DÉVELOPPEMENT

UNE PRÉSENTATION DE CAIRN AU SÉNÉGAL CAIRN ENERGY PLC SÉNÉGAL CRÉATION DE VALEUR À PARTIR DE LA DÉCOUVERTE ET DU DÉVELOPPEMENT CAIRN ENERGY PLC SÉNÉGAL UNE PRÉSENTATION DE CAIRN AU SÉNÉGAL CRÉATION DE VALEUR À PARTIR DE LA DÉCOUVERTE ET DU DÉVELOPPEMENT Au Sénégal, Cairn opère à travers Capricorn Senegal Limited qui est une filiale

Plus en détail

Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada

Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada Juillet 3 Aperçu Des données récemment publiées, recueillies par Prêts bancaires aux entreprises Autorisations et en-cours (Figure ), l Association des

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1123829L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1123829L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères et européennes PROJET DE LOI autorisant l approbation de l avenant à la convention entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement

Plus en détail

LE FONDS DE GARANTIE

LE FONDS DE GARANTIE CENTRE DE RECHERCHES, D ETUDES ET D APPUI A L ANALYSE ECONOMIQUE À MADAGASCAR LE FONDS DE GARANTIE Auteur Version date Maholy RAKOTOARISOA - Assistant chercheur finale Octobre 2003 Critère de diffusion

Plus en détail

SOMMAIRE. 2-1. Déduction de l impôt sur le revenu à partir de 120 jours à l étranger

SOMMAIRE. 2-1. Déduction de l impôt sur le revenu à partir de 120 jours à l étranger SOMMAIRE Cap Export : Pour Mieux Exporter 1. Favoriser l emploi des jeunes à l export Un crédit d impôt export étendu 2. Partir gagner des marchés à l étranger 2-1. Déduction de l impôt sur le revenu à

Plus en détail

Synthèse du marché 2 Marchés Internationaux 2 Infos marchés et secteurs 3. Données techniques 7

Synthèse du marché 2 Marchés Internationaux 2 Infos marchés et secteurs 3. Données techniques 7 Semaine du 05/08/2013 au 08/08/2013 Synthèse du marché 2 Marchés Internationaux 2 Infos marchés et secteurs 3 Sur le plan international - Chine: les échanges commerciaux retrouvent des couleurs Sur le

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1123309L/Bleue-1 ----- ÉTUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1123309L/Bleue-1 ----- ÉTUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères et européennes PROJET DE LOI autorisant l approbation de l avenant à la convention entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement

Plus en détail

HUIT RAISONS DE FAIRE L INDÉPENDANCE DU QUÉBEC ET DE VOTER POUR LE BLOC QUÉBÉCOIS.

HUIT RAISONS DE FAIRE L INDÉPENDANCE DU QUÉBEC ET DE VOTER POUR LE BLOC QUÉBÉCOIS. HUIT RAISONS DE FAIRE L INDÉPENDANCE DU QUÉBEC ET DE VOTER POUR LE BLOC QUÉBÉCOIS. Chères Québécoises, chers Québécois, Dans le cadre de sa campagne permanente de promotion de l indépendance, le Bloc Québécois

Plus en détail

«L INVESTISSEMENT EN ALGÉRIE»

«L INVESTISSEMENT EN ALGÉRIE» Ministère de l Industrie de la PME et de la de la Promotion des Investissements Communication «L INVESTISSEMENT EN ALGÉRIE» Présentée par: Mr A.C. BOUDIA Madrid, Octobre 2012 Une importante position Géo-Stratégique

Plus en détail

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi

Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi Pacte national pour la croissance, la compétitivité et l emploi Construisons ensemble le nouveau modèle français La crise économique mondiale, d une ampleur sans précédent depuis 80 ans, ralentit la consommation,

Plus en détail

Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque

Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque Le secteur bancaire génère presque 1% du produit intérieur brut (PIB) de la Suisse; il représente ainsi une branche essentielle de

Plus en détail

Les différentes solutions d'assurance-crédit

Les différentes solutions d'assurance-crédit Les différentes solutions d'assurance-crédit Saviez-vous que 40% de l'actif bilan non sécurisé représenté par les créances clients 26% des dépôts bilan dus à la défaillance de clients. L'assurance-crédit

Plus en détail

Définir le collectif : retour d expérience du G20 sur la sécurité alimentaire

Définir le collectif : retour d expérience du G20 sur la sécurité alimentaire Pierre Jacquet Pierre Jacquet est chef économiste de l Agence Française de Développement (AFD). Il est membre du Conseil économique pour le développement durable (CEDD). Définir le collectif : retour d

Plus en détail

RÉSULTATS 2008 - PERSPECTIVES 2009 DE LA BANQUE POSTALE

RÉSULTATS 2008 - PERSPECTIVES 2009 DE LA BANQUE POSTALE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 24 mars 2008 RÉSULTATS 2008 - PERSPECTIVES 2009 DE LA BANQUE POSTALE En 2008, La Banque Postale a confirmé sa place unique et singulière sur le marché de la banque de détail

Plus en détail

création oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

création oseo.fr Pour financer et accompagner les PME création oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6522-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME création oser pour gagner! Que la création porte sur une activité traditionnelle avec un

Plus en détail

GECA GLOBAL CONSULTING suarl 76, Avenue Habib Bourghiba App. A1-1 2080 Ariana - TUNISIA MF: 1260762R/A/M/000

GECA GLOBAL CONSULTING suarl 76, Avenue Habib Bourghiba App. A1-1 2080 Ariana - TUNISIA MF: 1260762R/A/M/000 GECA GLOBAL CONSULTING suarl 76, Avenue Habib Bourghiba App. A1-1 2080 Ariana - TUNISIA MF: 1260762R/A/M/000 GECA Global Consulting est une société de consultation internationale, constituée à Tunis. Cette

Plus en détail

La Diplomatie indienne en marche

La Diplomatie indienne en marche La Diplomatie indienne en marche SANJHA PRAYAAS SABKA VIKAS: EFFORT PARTAGÉ PROGRÈS POUR TOUS SANJHA PRAYAAS SABKA VIKAS: SHARED EFFORT PROGRESS FOR ALL Le Président des Etats-Unis d Amérique, Barack Obama,

Plus en détail

Energies Renouvelables

Energies Renouvelables Energies Renouvelables Le plus industriel des financiers Deux fonds sectoriels FCPR institutionnels français dédiés aux EnR Un positionnement sur tous les segments et sur l ensemble de la chaîne de valeur

Plus en détail

Comment s établir aux États-unis?

Comment s établir aux États-unis? Comment s établir aux États-unis? Zara Law Offices 111 John Street Suite 510 New York, NY 10038 Tel: 1-212-619 45 00 Fax: 1-212-619 45 20 www.zaralawny.com 1 Introduction La récente baisse du dollar constitue

Plus en détail

MASTER EUROPEEN EN MANAGEMENT ET STRATEGIE D ENTREPRISE SPECIALISATION MANAGEMENT DU DEVELOPPEMENT DURABLE

MASTER EUROPEEN EN MANAGEMENT ET STRATEGIE D ENTREPRISE SPECIALISATION MANAGEMENT DU DEVELOPPEMENT DURABLE MASTER EUROPEEN EN MANAGEMENT ET STRATEGIE D ENTREPRISE SPECIALISATION MANAGEMENT DU DEVELOPPEMENT DURABLE Diplôme Européen reconnu par la Fédération Européenne des Ecoles ; www.fede.org - BAC+5 Présentation

Plus en détail

De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes

De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes De nouveaux défis pour les agricultures méditerranéennes El Dahr H. in Abis S. (coord.), Blanc P. (coord.), Lerin F. (coord.), Mezouaghi M. (coord.). Perspectives des politiques agricoles en Afrique du

Plus en détail

CONSEIL DES MINISTRES

CONSEIL DES MINISTRES CONSEIL DES MINISTRES LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A REUNI LE CONSEIL DES MINISTRES AU PALAIS DE L ÉLYSEE LE MERCREDI 2 SEPTEMBRE 2015 À L ISSUE DU CONSEIL, LE SERVICE DE PRESSE DE LA PRESIDENCE DE LA

Plus en détail

Les banques suisses 2013 Résultats des enquêtes de la Banque nationale suisse

Les banques suisses 2013 Résultats des enquêtes de la Banque nationale suisse Communiqué presse Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 communications@snb.ch Zurich, le 19 juin 2014 Les banques suisses 2013 Résultats s enquêtes la Banque nationale suisse

Plus en détail

Appel à projet MedGeneration : bénéficiez d'un accompagnement ciblé pour votre projet de création d'activité économique!

Appel à projet MedGeneration : bénéficiez d'un accompagnement ciblé pour votre projet de création d'activité économique! 1 sur 5 15/01/2015 11:27 Pour lire la newsletter en ligne,cliquez ici Janvier 2015 Appel à projet MedGeneration : bénéficiez d'un accompagnement ciblé pour votre projet de création d'activité économique!

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

«LE Capital-Investissement : accelerateur de croissance de l economie tunisienne»

«LE Capital-Investissement : accelerateur de croissance de l economie tunisienne» «accelerateur de croissance de l economie tunisienne» Note conceptuelle LE MOT DU PRESIDENT Le Capital-Investissement - ou Private Equity - est un des moteurs du financement de l économie réelle et du

Plus en détail

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success.

Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 2014. Accelerating success. Le marché immobilier de bureaux en Ile-de-France 4 ème trimestre 214 Accelerating success. PERSPECTIVES Une année 215 dans la continuité > Après le creux de 213, l activité sur le marché des bureaux francilien

Plus en détail

Rapport financier du premier trimestre de 2013-2014

Rapport financier du premier trimestre de 2013-2014 Rapport financier du premier trimestre de -2014 Pour la période terminée le Financement agricole Canada Financement agricole Canada (FAC), dont le siège social se trouve à Regina, en Saskatchewan, est

Plus en détail

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 Construire un avenir brillant ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 www.avenirbrillant.ca Financé par le gouvernement du Canada par l entremise du Programme des conseils

Plus en détail

Rencontre programme d aide à la création d entreprises innovantes en Méditerranée Paris, 6, 7 et 8 mars 2012

Rencontre programme d aide à la création d entreprises innovantes en Méditerranée Paris, 6, 7 et 8 mars 2012 Rencontre programme d aide à la création d entreprises innovantes en Méditerranée Paris, 6, 7 et 8 mars 2012 Investir en Algérie : Mode opératoire Ahmed BERRiCHI, Directeur d Etudes Agence Nationale de

Plus en détail

EH Intelligence by Sidetrade. Maîtriser le risque sur le bout des doigts

EH Intelligence by Sidetrade. Maîtriser le risque sur le bout des doigts EH Intelligence Maîtriser le risque sur le bout des doigts «Avec EH Intelligence, nous bénéficions d une visibilité en temps réel des indicateurs de suivi du poste client, ce qui améliore considérablement

Plus en détail

Les chartes de France Investissement

Les chartes de France Investissement Les chartes de France Investissement Introduction : le dispositif France Investissement Les PME les plus dynamiques ou à fort potentiel de croissance apportent une contribution essentielle au développement

Plus en détail

2 Md dédiés au financement de l immatériel

2 Md dédiés au financement de l immatériel Conférence de Presse 20 MARS 2014 2 Md dédiés au financement de l immatériel Bpifrance révolutionne le crédit aux PME 01. Qui sommes-nous? 2 200 collaborateurs 6 métiers Garantie Crédit Fonds de fonds

Plus en détail

eni, mécène exceptionnel du musée du Louvre

eni, mécène exceptionnel du musée du Louvre eni, mécène exceptionnel du musée du Louvre Le soutien à la culture dans les pays où elle opère et le lien avec les traditions et les communautés locales sont un trait distinctif d eni : l importance du

Plus en détail

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE 9ÈME RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM La Valette 27 septembre 2012 DECLARATION FINALE page 1 A l invitation de S.E. George Pullicino,

Plus en détail

Principales aides financières au Développement Export

Principales aides financières au Développement Export Principales aides financières au Développement Export Retrouver en page 5 " L appui régional aux Projets Stratégiques d Entreprises" > Régionales Programme ASTREE / Aide Stratégique Régionale à l Entreprise

Plus en détail

DELIBERATION N CR 31-14

DELIBERATION N CR 31-14 1 CR 31-14 DELIBERATION N CR 31-14 DU 20 JUIN 2014 RENFORCER ET SPÉCIALISER LA GAMME RÉGIONALE D'INVESTISSEMENT EN FONDS PROPRES : FONDS NUMERIQUE, SILVER ECONOMIE ET ILE-DE- FRANCE CAPITAL 2 LE CONSEIL

Plus en détail

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc

Le FMI conclut les consultations de 2008 au titre de l article IV avec le Maroc Note d information au public (NIP) n 08/91 POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Le 23 juillet 2008 Fonds monétaire international 700 19 e rue, NW Washington, D. C. 20431 USA Le FMI conclut les consultations de 2008

Plus en détail

Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises

Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises 27 mars 2008 Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises Résultat net part du groupe : 2 730 M Produit net bancaire : 10 568 M Coefficient

Plus en détail

PRÉSENTATION DES GRANDS AXES DE LA DIPLOMATIE SPORTIVE Mercredi 15 janvier 2014 - Ministère des Affaires étrangères

PRÉSENTATION DES GRANDS AXES DE LA DIPLOMATIE SPORTIVE Mercredi 15 janvier 2014 - Ministère des Affaires étrangères MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES MINISTÈRE DES SPORTS, DE LA JEUNESSE, DE L ÉDUCATION POPULAIRE ET DE LA VIE ASSOCIATIVE PROGRAMME 12h Intervention de Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères

Plus en détail

E-commerce au Maroc : Plusieurs verrous à faire sauter

E-commerce au Maroc : Plusieurs verrous à faire sauter E-commerce au Maroc : Plusieurs verrous à faire sauter Le e-commerce selon les derniers chiffres est en bonne croissance. Il se dit que de belles perspectives l attendent. Mais, loin de tout optimisme

Plus en détail

Le grand rendez-vous des exportateurs à ne pas manquer!

Le grand rendez-vous des exportateurs à ne pas manquer! Le grand rendez-vous des exportateurs à ne pas manquer! www.forum-export.ca Palais des Congrès de Montréal Montréal (Québec) 12 et 13 novembre 2003 Un forum de mobilisation des exportateurs québécois Paul-Arthur

Plus en détail

Classement Doing Business (Les performances du Sénégal)

Classement Doing Business (Les performances du Sénégal) Classement Doing Business (Les performances du ) Secrétariat du Conseil Présidentiel de l Investissement 52-54, rue Mohamed V, BP 430, CP 18524, Dakar Tél. (221) 338.49.05.55 - Fax (221) 338.23.94.89 Email

Plus en détail

SOMMAIRE. PREMIÈRE PARTIE Origines et principes du Trade Finance. DEUXIÈME PARTIE Les instruments de paiement traditionnels du Trade Finance

SOMMAIRE. PREMIÈRE PARTIE Origines et principes du Trade Finance. DEUXIÈME PARTIE Les instruments de paiement traditionnels du Trade Finance BANQUE FINANCE SOCIAL GESTION DROIT MARKETING Trade Finance Principes et fondamentaux David Leboiteux SOMMAIRE Préface de Gérard Worms, Président d honneur de la Chambre de Commerce Internationale, Président

Plus en détail

Plan d action Economie Numérique, Secteur des technologies de la communication 2011-2012

Plan d action Economie Numérique, Secteur des technologies de la communication 2011-2012 Plan d action Economie Numérique, Secteur des technologies de la communication 2011-2012 Atelier sur les systèmes d information et de communication dans le secteur public: Etat des lieux, défis et orientations

Plus en détail

PRESENTATION BIENVENUE DANS NOTRE. Créer une société Offshore pour les acheteurs et investisseurs étrangers. Options et avantages

PRESENTATION BIENVENUE DANS NOTRE. Créer une société Offshore pour les acheteurs et investisseurs étrangers. Options et avantages BIENVENUE DANS NOTRE PRESENTATION Créer une société Offshore pour les acheteurs et investisseurs étrangers Options et avantages Présenté par Paul Debastos Chasseur-Immo-Floride 8551 W Sunrise Blvd, Suite

Plus en détail

L ISF ne connaît pas la crise. 2014 ISF 2014 : la collecte proche de son record FONDS FISCAUX

L ISF ne connaît pas la crise. 2014 ISF 2014 : la collecte proche de son record FONDS FISCAUX FONDS FISCAUX Photo : Brian Jackson - Fotolia ISF 2014 : la collecte proche de son record Poussée par le ras-le-bol fiscal des contribuables, le retour de gros gérants et le succès des mandats, la campagne

Plus en détail

Une solution de gestion financière de la crise

Une solution de gestion financière de la crise 64EME CONGRES DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES /// NANTES 2009 FICHE PRATIQUE : FACTOR Une solution de gestion financière de la crise Les fiches pratiques de l'ordre des experts-comptables vous donnent

Plus en détail

Newsletter presse n 27

Newsletter presse n 27 Direction des Relations avec les Médias N 26/DRM/2014 Newsletter presse n 27 Nos projets Leviers de développement économique Edition électronique Mars 2014 Manel AIT-MEKIDECHE Newsletter n 27 Mars 2014

Plus en détail

PROFITEZ DE DONNÉES DE CLASSE MONDIALE. Creditsafe lance une suite de solutions conçues pour accompagner votre développement à l international

PROFITEZ DE DONNÉES DE CLASSE MONDIALE. Creditsafe lance une suite de solutions conçues pour accompagner votre développement à l international PROFITEZ DE DONNÉES DE CLASSE MONDIALE Creditsafe lance une suite de solutions conçues pour accompagner votre développement à l international Nous sommes fiers de vous présenter la nouvelle gamme de solutions

Plus en détail

Épreuve composée. II sera tenu compte, dans la notation, de la clarté de l'expression et du soin apporté à la présentation.

Épreuve composée. II sera tenu compte, dans la notation, de la clarté de l'expression et du soin apporté à la présentation. Épreuve composée Cette épreuve comprend trois parties. 1. Pour la partie 1 (Mobilisation des connaissances), il est demandé au candidat de répondre aux questions en faisant appel à ses connaissances personnelles

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1231044L/Bleue-1 ----- ÉTUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1231044L/Bleue-1 ----- ÉTUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères PROJET DE LOI autorisant l approbation de l avenant à la convention entre le Gouvernement de la République française et le Gouvernement de la République

Plus en détail

LE CAPITAL INVESTISSEMENT D ENTREPRISES

LE CAPITAL INVESTISSEMENT D ENTREPRISES PLAN INNOVATION Inciter les entreprises à investir dans les PME de croissance : LE CAPITAL INVESTISSEMENT D ENTREPRISES 1 Pierre Moscovici, ministre de l Économie et des Finances «Après cinq années de

Plus en détail

Projet de loi C-31 Loi de mise en œuvre de l accord Canada États-Unis pour un meilleur échange de renseignements fiscaux

Projet de loi C-31 Loi de mise en œuvre de l accord Canada États-Unis pour un meilleur échange de renseignements fiscaux Projet de loi C-31 Loi de mise en œuvre de l accord Canada États-Unis pour un meilleur échange de renseignements fiscaux Allocution de Darren Hannah Vice-président intérimaire, Politiques et opérations

Plus en détail

Plan régional d internationalisation des entreprises en Pays de la Loire 2013 / 2015

Plan régional d internationalisation des entreprises en Pays de la Loire 2013 / 2015 Plan régional d internationalisation des entreprises en Pays de la Loire 2013 / 2015 Dans le cadre du Schéma Régional de l Economie et de l Emploi Durables et de la Stratégie régionale à l international

Plus en détail

Exclusif : Opportunités en temps de crise, quels défis pour les entreprises?

Exclusif : Opportunités en temps de crise, quels défis pour les entreprises? Exclusif : Opportunités en temps de crise, quels défis pour les entreprises? En marge du salon «Outsourcing & IT Solutions 2009», le cabinet Ernst & Young a présenté les résultats de l étude intitulée

Plus en détail

Projet Nador West Med

Projet Nador West Med ROYAUME DU MAROC Projet Nador West Med NOTE DE PRESENTATION SOMMAIRE Mai 2014 Sommaire EXECUTIVE SUMMARY 3 PARTIE I - PRESENTATION GENERALE DU PROJET NWM 5 1. Positionnement stratégique du Projet 2. Composantes

Plus en détail

DORVAL FLEXIBLE MONDE

DORVAL FLEXIBLE MONDE DORVAL FLEXIBLE MONDE Rapport de gestion 2014 Catégorie : Diversifié International/Gestion flexible Objectif de gestion : L objectif de gestion consiste à participer à la hausse des marchés de taux et

Plus en détail

Royal Dutch Shell externalise son infrastructure informatique et utilise avec succès les Dynamic Services de T-Systems

Royal Dutch Shell externalise son infrastructure informatique et utilise avec succès les Dynamic Services de T-Systems Royal Dutch Shell externalise son infrastructure informatique et utilise avec succès les Dynamic Services de T-Systems Quand il s agit de vitesse, Royal Dutch Shell s y connaît. Après tout, c est à cette

Plus en détail

L avenir incertain des hydrocarbures en Algérie

L avenir incertain des hydrocarbures en Algérie Actuelles de l Ifri L avenir incertain des hydrocarbures en Algérie Benjamin Augé Benjamin Augé est chercheur associé au Centre Energie et au programme Afrique subsaharienne à l ifri et rédacteur en chef

Plus en détail

TESTS D ÉVALUATION DU FRANÇAIS POUR L ADMISSION AU MASTER

TESTS D ÉVALUATION DU FRANÇAIS POUR L ADMISSION AU MASTER TESTS D ÉVALUATION DU FRANÇAIS POUR L ADMISSION AU MASTER TEST Nr.2 Ière épreuve. ( /20 points) Définissez les termes en remettant en ordre les mots et les expressions suivants: 1. Marché financier : et

Plus en détail

MASTER MESME. Master Européen en Management et Stratégie d Entreprise DESCRIPTION GÉNÉRALE. PROGRAMME DE 1 ère ANNÉE

MASTER MESME. Master Européen en Management et Stratégie d Entreprise DESCRIPTION GÉNÉRALE. PROGRAMME DE 1 ère ANNÉE DESCRIPTION GÉNÉRALE Niveau et conditions d accès Le master MSE (master européen de niveau I délivré par la Fédé*) est préparé en 2 ans pour un étudiant titulaire d un diplôme bac +3 (licence, DEES ou

Plus en détail

Taux de change : Le dollar canadien au-dessus de la parité?

Taux de change : Le dollar canadien au-dessus de la parité? Taux de change : Le dollar canadien au-dessus de la parité? Introduction On se souvient que le dollar canadien avait dépassé le seuil de la parité en 2008 avant la crise financière sous l impulsion de

Plus en détail

L AGENCE FRANÇAISE DE DÉVELOPPEMENT AU CAMEROUN. Le secteur privé

L AGENCE FRANÇAISE DE DÉVELOPPEMENT AU CAMEROUN. Le secteur privé L AGENCE FRANÇAISE DE DÉVELOPPEMENT AU CAMEROUN Le secteur privé LE SECTEUR PRIVE : UN VECTEUR ESSENTIEL DU DÉVELOPPEMENT Promouvoir une croissance durable et partagée... La croissance économique est un

Plus en détail

L IMPLANTATION DES FIRMES CHINOISES ET INDIENNES EN EUROPE

L IMPLANTATION DES FIRMES CHINOISES ET INDIENNES EN EUROPE MINISTERE DE L ECONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DE L EMPLOI DIRECTION GENERALE DE LA COMPETITIVITE DE L INDUSTRIE ET DES SERVICES L IMPLANTATION DES FIRMES CHINOISES ET INDIENNES EN EUROPE DERNIERES TENDANCES

Plus en détail

DISCOURS DE MME HELENE CONWAY-MOURET, MINISTRE DELEGUEE CHARGEE DES FRANÇAIS DE L'ETRANGER

DISCOURS DE MME HELENE CONWAY-MOURET, MINISTRE DELEGUEE CHARGEE DES FRANÇAIS DE L'ETRANGER 1 DISCOURS DE MME HELENE CONWAY-MOURET, MINISTRE DELEGUEE CHARGEE DES FRANÇAIS DE L'ETRANGER A L OCCASION DE LA RENCONTRE SUR «L ARRIVEE DE L ENFANT EN FRANCE : LA FIN DU PROCESSUS D ADOPTION?» (Centre

Plus en détail

MASTER EUROPEEN EN MANAGEMENT ET STRATEGIE D ENTREPRISE MSE. Diplôme Européen reconnu par la Fédération Européenne des Ecoles ; www.fede.

MASTER EUROPEEN EN MANAGEMENT ET STRATEGIE D ENTREPRISE MSE. Diplôme Européen reconnu par la Fédération Européenne des Ecoles ; www.fede. MASTER EUROPEEN EN MANAGEMENT ET STRATEGIE D ENTREPRISE MSE Diplôme Européen reconnu par la Fédération Européenne des Ecoles ; www.fede.org - BAC+5 Présentation Ce programme de formation interdisciplinaire

Plus en détail

1. En ces premiers jours de printemps, je suis très heureux de vous accueillir, avec ce "clin d'œil" au futur.

1. En ces premiers jours de printemps, je suis très heureux de vous accueillir, avec ce clin d'œil au futur. PRESENTATION DES PERFORMANCES ANNUELLES DU GROUPE BMCE BANK RENCONTRE AVEC LES ANALYSTES ET LA PRESSE AUDITORIUM, LUNDI 23 MARS 2015 Allocution du Président Othman BENJELLOUN Merci "NAO de la BMCE Bank".

Plus en détail

Parmi les nombreuses expériences qui transforment

Parmi les nombreuses expériences qui transforment DES ÉTUDES À L ÉTRANGER Parmi les nombreuses expériences qui transforment votre curriculum vitae de petit franchouillard en celui de véritable citoyen du monde, le passage par un séjour d études est une

Plus en détail

Au cours de la dernière décennie, les IDE vers l Afrique ont connu une croissance spectaculaire

Au cours de la dernière décennie, les IDE vers l Afrique ont connu une croissance spectaculaire Par Soraya Oulad Benchiba, Chargée d'études à l'institut Amadeus Au cours de la dernière décennie, les IDE vers l Afrique ont connu une croissance spectaculaire L afflux d IDE en Afrique a été spectaculaire

Plus en détail

Comprendre les négociations internationales sur le climat. Contexte, historique et enjeux

Comprendre les négociations internationales sur le climat. Contexte, historique et enjeux Comprendre les négociations internationales sur le climat Contexte, historique et enjeux Chapitre 1 LE CONTEXTE: L URGENCE CLIMATIQUE La planète s est déjà réchauffée de +0,8 C Les impacts Les impacts

Plus en détail

MASTER GATH GESTIONS DES ACTIVITÉS TOURISTIQUES ET HÔTELIÈRES

MASTER GATH GESTIONS DES ACTIVITÉS TOURISTIQUES ET HÔTELIÈRES MASTER GATH GESTIONS DES ACTIVITÉS TOURISTIQUES ET HÔTELIÈRES OBJECTIF GÉNÉRAL Former les futurs dirigeants de l hôtellerie et des métiers de l accueil capables de gérer une unité ou un centre de profit

Plus en détail

INTRODUCTION. I. Définition. Qu est-ce que le crowdinvesting?

INTRODUCTION. I. Définition. Qu est-ce que le crowdinvesting? INTRODUCTION I. Définition Qu est-ce que le crowdinvesting? Le crowdinvesting 1 (littéralement «investissement par la foule») ou investissement participatif ne fait l objet d aucune définition juridique.

Plus en détail

Composition du Comité consultatif indépendant d experts de la Surveillance

Composition du Comité consultatif indépendant d experts de la Surveillance CONSEIL EXÉCUTIF EB132/31 Cent trente-deuxième session 9 novembre 2012 Point 13.3 de l ordre du jour provisoire Composition du Comité consultatif indépendant d experts de la Surveillance Rapport du Secrétariat

Plus en détail

Troisième édition du Global Private Equity Report de Grant Thornton : le Private Equity s adapte aux nouvelles pratiques de la levée de fonds.

Troisième édition du Global Private Equity Report de Grant Thornton : le Private Equity s adapte aux nouvelles pratiques de la levée de fonds. Troisième édition du Global Private Equity Report de Grant Thornton : le Private Equity s adapte aux nouvelles pratiques de la levée de fonds. Paris, le 4 novembre 2013 Un regain d optimisme à l échelle

Plus en détail

L ENTREPRISE GÉNÉRALE DANS LE BÂTIMENT : UN CHEF D ORCHESTRE AUX MULTIPLES FACETTES

L ENTREPRISE GÉNÉRALE DANS LE BÂTIMENT : UN CHEF D ORCHESTRE AUX MULTIPLES FACETTES L Entreprise générale dans le bâtiment : un chef d orchestre aux multiples facettes L Entreprise générale n a pas de définition légale ou réglementaire ; elle est seulement identifiée dans un certain nombre

Plus en détail

La Silver Economie : Transition démographique, entre défi technologique et enjeu de société

La Silver Economie : Transition démographique, entre défi technologique et enjeu de société OCIRPVEUVAGE OCIRPÉDUCATION OCIRPHANDICAP OCIRPDÉPENDANCE La Silver Economie : Transition démographique, entre défi technologique et enjeu de société 3 avril 2014 Rappel : La Fabrique du centenaire 17

Plus en détail

http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr Situation générale

http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr Situation générale Chypre Géographie Situation générale Chypre est appelée officiellement la République de Chypre et est un pays insulaire eurasien situé au milieu de la mer Méditerranée orientale. Chypre se trouve au sud

Plus en détail