L externalisation un vecteur de développement du cabinet BPO Services France. Atelier Solution

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L externalisation un vecteur de développement du cabinet BPO Services France. Atelier Solution"

Transcription

1 L externalisation un vecteur de développement du cabinet BPO Services France

2 Intervenants : Régis BIZIEN, EC et CAC Cabinet MBV, Paris Christophe BERNARD, Consultant NSG Phase 2 Brice BLAZY, Directeur Général BPO Services France 2

3 Les définitions de l externalisation et de la délocalisation L externalisation des services : un contexte mondial Pourquoi et quelles activités externaliser? Aujourd hui dans mon cabinet, est-il opportun d externaliser? 3

4 Les différentes situations où l externalisation devient levier de développement Schéma organisationnel du cabinet Mettre en place un plan de charge de l Externalisation Aspects juridiques de l externalisation, normes professionnelles 4

5 Les définitions de l externalisation et de la délocalisation 5

6 Définition du périmètre des activites de business process outsourcing et offshoring 3 Catégories de processus concernées Gestion de parcs informatiques Outsourcing Externaliser le traitement d un processus de l entreprise auprès de fournisseurs spécialisés disposant d avantages compétitifs marqués en matière de compétences et/ou de coûts Informatique Gestion de réseaux LAN/WAN Support Help desk Gestion de centres de données Développement et maintenance d applications Gestion d applications Humaines Comptabilité & Finances Offshoring Délocaliser de manière optimale des activités ou processus de l entreprise, en s appuyant sur les nouveaux moyens de télécommunication, dans des zones géographiques qui disposent de différentiels importants en matière de disponibilité et de coût de la main d oeuvre Horizontal Vertical Gestion d infrastructures logistiques Etudes de marché Gestion de la relation client et facturation Engineering et design Services Financiers Traitement de back-office bancaire Gestion des sinistres de compagnies d assurances 6

7 L externalisation des services : un contexte mondial La directive Européenne concernant les services et l impact sur la profession Les grandes évolutions sur les services et la concurrence Quels impacts pour le professionnel de la comptabilité et de la paie Etude Mc Kinsey. Approche Européenne et Nord Africaine 7

8 Les acteurs de l externalisation en France : Société in shore : avantages / inconvénients Société off shore : avantages / inconvénients Qualités requises du prestataire Ethique : «au service exclusif de la profession» Le rapport qualité/prix une conséquences des investissements de l acteur Certification ISO R.C. Conclusion : Rendez-vous sur le stand P71-72 Cité de la profession. 8

9 Blocs en compétition pour servir le marché Européen 1 Europe des 15 Pays : France, Italie, RU, Espagne, Allemagne, etc. 388 millions d habitants PIB : Md $ 3 CSTE2 Europe de l Est: Roumanie, Slovénie, Ukraine etc. Pays du Sud: Maroc, Algérie, Tunisie, Egypte, Jordanie, Turquie, Roumanie, Sénégal ~350 millions d habitants PIB: ~700 Md $ CSTE1 - Nouveaux 1+ entrants UE Pays : Pologne, Tchéquie, Slovaquie, Hongrie, Etats Baltes, Chypre, etc 74 millions d habitants PIB: 484 Mds $ 2 Asie émergente Pays : Chine, Inde, Indonésie, Vietnam, Philippines, Thaïlande, Malaisie millions d habitants PIB : Md $ Blocs de compétition Flux d export vers l Europe 4 blocs en compétition pour servir le marché de l Europe des 15 1 Europe des Nouveaux entrants UE 2 Ceinture de proche délocalisation (groupe de compétition Peer Group ) 3 Asie émergente 9

10 OFFSHORING Périmètre et position initiale du groupe de compétition Principales filières (taille du marché UE : 15 milliards $ ) IT/Informatique : ~60% Centres d appel: ~20% BPO (RH, compta, etc.): ~20% Position concurrentielle du Groupe de compétition sur ce secteur en amélioration Forte croissance des activités (+30% p.a.), très forte > 40% pour les services à valeur ajoutée (IT/RH/Compta), plus modérée pour les centres d appel Emergence et croissance de la demande Europe Continentale et notamment pays francophones Principales tendances Structure de la production Marché fragmenté (nombreux acteurs de niches spécialisées par secteurs d activité servis et fonctions prises en charge) Importance des opérations captives, bien que volume en décroissance (70% en > 50% en 2008) Localisation des investissements récents Inde : # 1 mondial Notamment dans les services financiers (~75% de pdm mondiale) Asie: Philippines, Chine : Centres d appels, saisie de données et ingénierie Europe de l Est : marchés de niche (pays francophones et anglophones) Taille des unités de production <50M >250 Implications pour le groupe de compétition sur le marché cible Centres d appels Fort potentiel, particulièrement sur le créneau francophone BPO Potentiel BPO prometteur sur le marché de l Europe francophone (en cours d émergence) Forte opportunité sur les centres d appel et les activités comptabilité/rh Centres d appel Facteur langue discriminant BPO et IT Domestique Multi Régional Global domestique Degré de globalisation de la production Opportunités Délocalisation Délocalisation sud Soustraitance Export Niche export n a n a

11 Ouverture des marches acceleration de la delocalisation CAGR = 37% 30 Export of goods and services (% of GDP) CAGR = 4% CAGR = 13% 26 17,6 Foreign direct investment, net flows (% of gross capital formation) 10 CAGR = 2% 5 2,3 4,9 2,4 4,1 2,2 2, Accélération de la délocalisation Source: WDI 11

12 Évolution historique des activités d offshoring (BPO) $ milliards 2,0 1,8 1,6 1,4 1,2 Recettes BPO de l Inde 1ère vague d opérateurs francophones majeurs des services financiers ~$1,5milliards de recettes BPO et plus de 150,000 emplois Plus de 50 nouvelles affaires annoncées ou lancées sur les 18 derniers mois 1,0 0,8 0,6 0,4 Les services financiers sont le principal moteur de la croissance* 0,2 0, E * L Inde a représenté environ 70%-75% du marché mondial BPO pour les services financiers en 2005 Source: McKinsey/NASSCOM Source: WDI 12

13 Le marché Français de la saisie et de la paie Evolution Opportunités et menaces 13

14 Evolution du marché : Tarifs moyens en France prix de revient prix de vente Saisie pointée 0,40 la ligne 0,45 la ligne mission sociale par salarié 18 à à 25 Tendance des tarifs Hausse Baisse 14

15 Pourquoi et quelles activités externaliser? Comptabilité Paie Informatique Autres Les types d externalisation Ce que permet l externalisation : Gestion des flux Travail sur la chaine de valeur Développement Opportunités et Menaces de l externalisation Une démarche stratégique et managériale Les freins à l Externalisation Les potentialités liées à l Externalisation 15

16 INTERET DE LA DEMARCHE D'EXTERNALISATION Coût Développement Coût de revient à 50% Transformer les charges fixes en charges variables libérer des ressources humaines développer les missions à plus forte valeur ajoutée Envoyer les collaborateurs en Faire évoluer l'organisation formation Permettre de gérer des flux plus réguliers Réaliser des situations au mois le mois Réaliser des tableaux de bord régulièrement Consacrer plus de temps aux clients, à leurs besoins 16

17 Aujourd hui dans mon cabinet, est-il opportun d externaliser? Type de clients (volume de paie et de saisie) Profils de collaborateurs (départs à la retraite, turn over,..) Cabinet en prestation de saisie ou plutôt de révision Opportunité de développement (potentiel de développement) Les différentes situations où l externalisation devient levier de développement : Transformer des coûts fixes en coûts variables Ecrêtement de pics Acceptation de nouvelles missions, de nouveaux clients Attaquer le marché du conseil Développer de nouvelles missions Reprendre la tenue et la paie réalisées par mes clients dans leur structure Avoir une réponse aux attaques déloyales/fidéliser mon client 17

18 Analyse des facteurs d'externalisation Externalisation Clients informatisé non informatisé organisé non organisé Oui/Non Collaborateurs départ retraite turn over difficulté à recruter difficulté à former Oui/Non % de saisie très fort fort faible très faible Oui/Non Opportunités d'affaires très fort fort faible très faible Oui/Non rentabilité des dossiers très forte forte faible très faible Oui/Non rentabilité de la saisie très forte forte faible très faible Oui/Non rentabilité de la paie très forte forte faible très faible Oui/Non 18

19 Schéma organisationnel du cabinet : La création d une fonction «approvisionnement» Mettre en place un plan de charge de l Externalisation Aspects juridiques : Création d un groupe de travail au sein du CSOEC : Groupe de travail piloté par la commission «pratiques innovantes» présidée par Mr Thierry LOROT. Vérifier le Schéma informatique et télécommunication de l Externalisation sécurité efficacité fiabilité respect des délais 19

20 Schéma organisationnel du cabinet : La création d une fonction «approvisionnement» L évolution de l organisation Mettre en place un plan de charge de l Externalisation : La création d une fonction «approvisionnement» L évolution de l organisation Aspects juridiques de l externalisation : La lettre de mission L assurance RC Comment présenter le projet au client 20

21 Groupe de travail initié par le CSOEC sur le respect de la norme professionnelle dans le cadre de la délocalisation : En charge de la commission pratiques innovantes présidée par Thierry LOROT Normes professionnelles sécurité efficacité fiabilité respect des délais Le rapport qualité/prix RC 21

22 Les acteurs de l externalisation en France (In shore/offshore) In shore : alliance/ Concurrence Offshore : alliance / Concurrence 22

23 Les acteurs de l externalisation en France (In shore/offshore) Partenaires de l'ordre Concurrents Sociétés indépendantes Partenaires de l'ordre In Shore et Offshore Sociétés étrangères Offshore Partenariats entre experts In shore et Offshore Sociétés indépendantes et Experts utilisant l'offshore 23

24 Rendez-vous sur notre stand P71 cité de la profession Comptable Site Internet Contact : 24

25 CYCLE VERTUEUX DE LA QUALITE DANS LE DOMAINE DE L EXTERNALISATION Fiches Navettes Corrections Dossier modifié suivants anomalies détectées Renvoi de la liste des pièces manquantes Cabinets d experts-comptables Fiches Navettes Anomalies détectées Envoi des pièces manquantes BPO Services Traitement Réception des pièces via une cellule d approvisionnement Saisie Comptable Paie 25

Optimisez vos ressources maîtrisez vos coûts

Optimisez vos ressources maîtrisez vos coûts Optimisez vos ressources maîtrisez vos coûts Depuis sa création en 2004, Accolade se positionne comme un pure player offshore. Spécialiste incontesté sur son cœur de métier, Accolade privilégie les activités

Plus en détail

ANIMA Réseau Euroméditerranéen d Agences de Promotion des Investissements Euromediterranean Network of Investment Promotion Agencies

ANIMA Réseau Euroméditerranéen d Agences de Promotion des Investissements Euromediterranean Network of Investment Promotion Agencies Marketing Territorial & Promotion de l Investissement Introduction Séminaire Offres territoriales Bénédict de Saint-Laurent, AFII Juin 2003 ANIMA Réseau Euroméditerranéen d Agences de Promotion des Investissements

Plus en détail

TELESERVICES ET APE. Par: Abdoulaye Ndiaye AGIR Promouvoir Consultant/Chercheur ILEAP abndiaye@gmail.com

TELESERVICES ET APE. Par: Abdoulaye Ndiaye AGIR Promouvoir Consultant/Chercheur ILEAP abndiaye@gmail.com BNETD ILEAP/JEICP TELESERVICES ET APE Par: Abdoulaye Ndiaye AGIR Promouvoir Consultant/Chercheur ILEAP abndiaye@gmail.com Atelier sur Le rôle des négociations commerciales et des groupements de fournisseurs

Plus en détail

MOUVEMENTS MIGRATOIRES

MOUVEMENTS MIGRATOIRES PARTIE 5 MOUVEMENTS page 363 5 MOUVEMENTS page 364 SOMMAIRE MOUVEMENTS n Répartition par nationalité des travailleurs entrés en France au cours de l année 29 366 n L immigration familiale 367 à 37 n Les

Plus en détail

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales»

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les chaînes d activité mondiales (CAM) Les chaînes d activité recouvrent la gamme complète des fonctions et des tâches

Plus en détail

Le RMB, une monnaie internationale incontournable

Le RMB, une monnaie internationale incontournable Le RMB, une monnaie internationale incontournable 12/02/2012 Bei XU Economiste & Martine GRAFF Expert Trade Finance Introduction 1. Les chiffres clés de l économie chinoise 2. L internationalisation du

Plus en détail

Dîner Maroc Entrepreneurs

Dîner Maroc Entrepreneurs Entrepreneurs Conseil Dîner Maroc Entrepreneurs Enjeux et tendances des investissements directs étrangers au Maroc 19 avril 2004 1 Sommaire 1. Synthèse des enjeux et des tendances 2. Chiffres clefs Importations

Plus en détail

Global sourcing : Externalisation et Centres de Services Partagés, les nouvelles stratégies des Directions Financières

Global sourcing : Externalisation et Centres de Services Partagés, les nouvelles stratégies des Directions Financières Global sourcing : Externalisation et Centres de Services Partagés, les nouvelles stratégies des Directions Financières Conférence IDC Ernst & Young Thierry Muller, Associé «Technologies, management et

Plus en détail

Réunion actionnaires. Strasbourg. 14 décembre 2011

Réunion actionnaires. Strasbourg. 14 décembre 2011 Réunion actionnaires Strasbourg 14 décembre 2011 Sommaire Général A la découverte d Edenred Stratégie Dernières tendances et perspectives 2011 Réunion actionnaires 14 décembre 2011 - Strasbourg 2 Sommaire

Plus en détail

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Perspectives de croissance de l industrie des Médias et des Loisirs 25 Juin 2009 01 François ANTARIEU, Associé PwC, Responsable France de l Industrie Médias

Plus en détail

Proposition de guide d entretien

Proposition de guide d entretien Schéma de Développement Économique 2014 AXE 1 : Soutenir l économie productive, le tissu endogène Action 1 : Mettre en place d un programme prioritaire de visites d entreprises ANNEXE N 2 : Proposition

Plus en détail

Chapitre 2 : La logistique. Pour le commerce international, les modes de transport utilisés sont :

Chapitre 2 : La logistique. Pour le commerce international, les modes de transport utilisés sont : I) La chaine logistique internationale. A. Le concept de logistique. Chapitre 2 : La logistique. Les activités de logistique et de transport permettent de gérer l ensemble des flux de matières et de produits,

Plus en détail

PRESENTATION. Objet : Règlement relatif à la classification d ensemble des diverses catégories de réunions convoquées par l UNESCO.

PRESENTATION. Objet : Règlement relatif à la classification d ensemble des diverses catégories de réunions convoquées par l UNESCO. U Conférence générale 32e session, Paris 2003 32 C 32 C/19 10 juillet 2003 Original français Point 6.1 de l'ordre du jour provisoire ADAPTATION AUX BESOINS DE L ORGANISATION DU "REGLEMENT RELATIF A LA

Plus en détail

«Du développement des centres d appels à l émergence du BPO au Maroc»

«Du développement des centres d appels à l émergence du BPO au Maroc» Royaume du Maroc Premier Ministre Agence Nationale de Réglementation des Télécommunications «Du développement des centres d appels à l émergence du BPO au Maroc» Synthèse des résultats de l étude réalisée

Plus en détail

Des SOLUTIONS. au service de la croissance de votre entreprise

Des SOLUTIONS. au service de la croissance de votre entreprise Des SOLUTIONS COMMERCI au service de la croissance de votre entreprise LES C BINET CONSEIL INTERN TION L expert en transformation commerciale 01 NOTRE AMBITION 02 NOTRE APPROCHE 03 NOS ATOUTS Vous orienter

Plus en détail

4 prestations essentielles pour vous accompagner à l international

4 prestations essentielles pour vous accompagner à l international PERFORMANCE EXPORT Développement à l'international V 4 prestations essentielles pour vous accompagner à l international Si on en parlait? Vous recherchez de nouveaux débouchés à l international? Vous entretenez

Plus en détail

Le centre de services de votre back-office

Le centre de services de votre back-office Le centre de services de votre back-office MAJ Janvier 2014 1 Depuis 5 ans, Easynearshore accompagne les entreprises dans la mise en place de centres de services (captives) et dans leur démarche d externalisation

Plus en détail

REXEL, LEADER SUR UN MARCHÉ PORTEUR. Réunion à Strasbourg le 2 juin 2014

REXEL, LEADER SUR UN MARCHÉ PORTEUR. Réunion à Strasbourg le 2 juin 2014 REXEL, LEADER SUR UN MARCHÉ PORTEUR Réunion à Strasbourg le 2 juin 2014 REXEL EN BREF Rexel, leader mondial de la distribution professionnelle de produits et services pour le monde de l énergie La mission

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

L outsourcing de la fonction comptable

L outsourcing de la fonction comptable OCA, Société d Expertise-Comptable 63 avenue de Villiers 75017 PARIS Tel: 01.40.54.98.80 / Fax : 01.47.63.92.75 oca@oca-audit.com www.oca-audit.com L outsourcing de la fonction comptable Sommaire 1. L

Plus en détail

E T X ER E N R AL A ISA S T A I T ON O N : O UTIL

E T X ER E N R AL A ISA S T A I T ON O N : O UTIL EXTERNALISATION : OUTIL STRATEGIQUE A MADAGASCAR FIM 2012 Externalisation : un intérêt grandissant Définition de l'externalisation ou outsourcing Opérations par lesquelles, une entreprise confie à ses

Plus en détail

La population résidente 2014-2013-2012

La population résidente 2014-2013-2012 La population résidente 2014-2013-2012 Mise à jour au 12/09/14 Ce document a pour objet de présenter les données statistiques de la rentrée 2014 et de les comparer aux deux années précédentes. Ce document

Plus en détail

L industrie automobile au Maroc

L industrie automobile au Maroc المملكة المغربية Royaume du Maroc Département des Statistiques des Echanges Extérieurs L industrie automobile au Maroc -Performance à l export- -Décembre 203- Introduction L ouverture commerciale et la

Plus en détail

Transformez votre supply chain en atout compétitif

Transformez votre supply chain en atout compétitif Industrie Transformez votre supply chain en atout compétitif Votre marque est unique, votre supply chain aussi Quand il s agit de stratégie supply chain, chaque industriel est unique. Chaque organisation

Plus en détail

PLV RFID HMY, PRESENTOIRS PARFAITS DÉDIÉS AUX BESOINS DES MARQUES

PLV RFID HMY, PRESENTOIRS PARFAITS DÉDIÉS AUX BESOINS DES MARQUES PLV RFID HMY, PRESENTOIRS PARFAITS DÉDIÉS AUX BESOINS DES MARQUES HMY, TOUJOURS À VOS CÔTÉS, VOUS ACCOMPAGNE DANS LE MONDE Algérie, Andorre, Antilles, Arabie Saoudite, Argentine, Azerbaïdjan, Belgique,

Plus en détail

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr

Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr Les opérateurs du commerce extérieur Année 2008 Résultats provisoires http://lekiosque.finances.gouv.fr En 2008, la baisse du nombre d exportateurs engagée depuis 2003 s accentue (-3,1 %), quelle que soit

Plus en détail

AFAQ Global Performance. Aider les entreprises à améliorer leurs performances

AFAQ Global Performance. Aider les entreprises à améliorer leurs performances É V A L U A T I O N AFAQ Global Performance Aider les entreprises à améliorer leurs performances développez une vision globale et fi able pour agir sur votre performance Du degré de mise en œuvre d un

Plus en détail

L investissement direct étranger à Taïwan en 2012

L investissement direct étranger à Taïwan en 2012 Résumé L investissement direct étranger à Taïwan en 212 L Union Européenne est le premier investisseur étranger à Taïwan (31,9 Mds USD en 212). Dans l autre sens, Taïwan est à l origine d environ 226 Mds

Plus en détail

Exporter où et comment? : Vous accompagner à l international jeudi 24 septembre 2015 Les activités de Business France Export : Le développement international des entreprises Invest : La prospection et

Plus en détail

Intervention de M. Sami Zaoui Associé Ernst & Young. Chambre de Commerce & d Industrie de Paris Paris, le 08 Octobre 2009

Intervention de M. Sami Zaoui Associé Ernst & Young. Chambre de Commerce & d Industrie de Paris Paris, le 08 Octobre 2009 Intervention de M. Sami Zaoui Associé Ernst & Young Chambre de Commerce & d Industrie de Paris Paris, le 08 Octobre 2009 1 Projets d entreprises pour faire face à la crise Quels projets d entreprise pour

Plus en détail

Analyse prospective des marchés à l export, par secteur et par pays

Analyse prospective des marchés à l export, par secteur et par pays Analyse prospective des marchés à l export, par secteur et par pays Octobre 2012 RESULTATS DE L ANALYSE DES COUPLES PAYS/SECTEURS PORTEURS EN FAVEUR DU COMMERCE EXTERIEUR DE LA FRANCE SOMMAIRE Résumé 2

Plus en détail

UE 5 Management des systèmes d informations. Le programme

UE 5 Management des systèmes d informations. Le programme UE 5 Management des systèmes d informations Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur 1.

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE 13 MARS 2010

ASSEMBLEE GENERALE 13 MARS 2010 ASSEMBLEE GENERALE 13 MARS 2010 RAPPORT FINANCIER 2008/2009 1 ) Analyse des ventes Le chiffre d affaire est de 9 493 421. Il est en baisse de 2 407 540 soit -25.36%. Le CA groupe baisse de 1.47% Le CA

Plus en détail

ASSEMBLEE GENERALE 26 MARS 2011

ASSEMBLEE GENERALE 26 MARS 2011 ASSEMBLEE GENERALE 26 MARS 2011 RAPPORT FINANCIER 2009/2010 1 ) Analyse des ventes Le chiffre d affaire est de 7 980 960. Il est en baisse de 1 599 940 soit -16.69%. Le CA HT groupes baisse de 35.8% Le

Plus en détail

pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages Chiffre d affaires 18,0 milliards d euros millions d euros

pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages Chiffre d affaires 18,0 milliards d euros millions d euros Partenaires pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages BNP Paribas Assurance conçoit et commercialise dans quarante-deux pays ses produits et services dans les domaines de l épargne, de la prévoyance

Plus en détail

Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011

Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011 Créer une filiale à l étranger Approche & Exemples LE TOUR DU MONDE EN 8H - 21 JUIN 2011 PRESENTATION Le groupe ALTIOS International Une société leader dans le conseil et le développement opérationnel

Plus en détail

Mise à jour sur l Irlande T2 2015. Les atouts de l Irlande font de l Irlande un grand pays pour les affaires

Mise à jour sur l Irlande T2 2015. Les atouts de l Irlande font de l Irlande un grand pays pour les affaires Mise à jour sur l Irlande T2 2015 Les atouts de l Irlande font de l Irlande un grand pays pour les affaires Pourquoi l Irlande? Les entreprises sont attirées par l Irlande pour diverses raisons Irlande,

Plus en détail

Le commerce extérieur de la Belgique

Le commerce extérieur de la Belgique Le commerce extérieur de la Belgique janvier-septembre 2010 Le commerce extérieur de la Belgique à l issue des 9 premiers mois de 2010 (Source: BNB concept communautaire*) Analyse des chiffres des 9 premiers

Plus en détail

L externalisation : Motivations et nouveaux business models

L externalisation : Motivations et nouveaux business models Entreprise et Personnel L externalisation : Motivations et nouveaux business models Bertrand QUÉLIN Professeur Groupe HEC quelin@hec.fr «L Externalisation : Vers de nouveaux modèles d organisation RH?»

Plus en détail

Flash info N 8 Comité de Groupe Européen France Télécom

Flash info N 8 Comité de Groupe Européen France Télécom Flash info N 8 France Télécom Ordre du jour : Résultats du 3è trimestre 2008 Performance et priorités Orange mobiles Stress Convergence technologique Réseaux et Services mobiles -PC- TV Cadre réglementaire

Plus en détail

Présentation du groupe Carrefour

Présentation du groupe Carrefour Présentation du groupe Carrefour Janvier 2009 1 Sommaire 1. Découvrir le groupe Carrefour 2. Etre orientés 100% clients Notre identité Notre priorité ité 3. Donner des idées neuves à nos commerces Nos

Plus en détail

Liste des tableaux. I. Évolution du commerce mondial

Liste des tableaux. I. Évolution du commerce mondial Liste des tableaux I. Évolution du commerce mondial 1. Aperçu général Tableau I.1 Croissance du volume des exportations et de la production mondiales de marchandises, 2005-2013 21 Tableau I.2 Croissance

Plus en détail

CreditAlliance Workshop

CreditAlliance Workshop CreditAlliance Workshop Octobre 2011 Nezha LAHRICHI / PDG de la SMAEX 1 Le monde change Basculement de la richesse vers l Asie la Chine émerge comme une grande puissance économique Une nouvelle Division

Plus en détail

Focus sur Asie 9 pays: Chine, Hong Kong, Inde, Japon, Singapour, Corée du Sud, Taiwan, Thaïlande et Vietnam

Focus sur Asie 9 pays: Chine, Hong Kong, Inde, Japon, Singapour, Corée du Sud, Taiwan, Thaïlande et Vietnam Focus sur Asie 9 pays: Chine, Hong Kong, Inde, Japon, Singapour, Corée du Sud, Taiwan, Thaïlande et Vietnam 1 Chine Singapour Hong Kong Cross Border ZBA Crédit Agricole CIB succursale du Japon solutions

Plus en détail

Le factoring dans le monde. Challenges and opportunities to enhancing access to finance for SMEs through factoring

Le factoring dans le monde. Challenges and opportunities to enhancing access to finance for SMEs through factoring Seminar on Finance and Business development Services for Entrepreneurship Development Le factoring dans le monde Challenges and opportunities to enhancing access to finance for SMEs through factoring Abdeljabar

Plus en détail

Made in the World Initiative (MIWI) Production globale et commerce en valeur ajoutée. Christophe Degain, WTO

Made in the World Initiative (MIWI) Production globale et commerce en valeur ajoutée. Christophe Degain, WTO Made in the World Initiative (MIWI) Production globale et commerce en valeur ajoutée Christophe Degain, WTO Production et consommation: de la proximité à la globalisation Source: WTO Chaînes de production

Plus en détail

Bien plus qu un financement

Bien plus qu un financement Bien plus qu un financement Vous souhaitez étendre votre activité, accroître vos ventes? Vous avez des projets d investissement? Ensemble, on peut accélérer votre développement Vous êtes constructeur ou

Plus en détail

ECONOCOM acquiert ECS et s impose comme le leader européen

ECONOCOM acquiert ECS et s impose comme le leader européen Résultats 2010 Stratégie & Perspectives RÉUNION D INFORMATION - 17 mars 2011 INTERVENANTS Jean-Louis Bouchard Fait marquant 2010 ECONOCOM aujourd hui Président Jean-Philippe Roesch Directeur Général Résultats

Plus en détail

Résultats Semestriels 2008. Paris, le 1er octobre 2008

Résultats Semestriels 2008. Paris, le 1er octobre 2008 Résultats Semestriels 2008 Paris, le 1er octobre 2008 ALTEN ALTEN reste fortement positionné sur l Ingénierie et le Conseil en Technologie (ICT), ALTEN réalise des projets de conception et d études pour

Plus en détail

Base de données sur l'économie mondiale Alix de Saint Vaulry *

Base de données sur l'économie mondiale Alix de Saint Vaulry * Base de données sur l'économie mondiale Alix de Saint Vaulry * 1) Base de données 2) Sources et définitions * Alix de Saint Vaulry est économiste au CEPII, responsable de la production de la base de données

Plus en détail

La délivrance des visas aux étrangers

La délivrance des visas aux étrangers La délivrance des visas aux étrangers La délivrance des visas aux étrangers comprend les visas de court séjour Schengen, valables pour le territoire européen de la France et, sauf rares exceptions, pour

Plus en détail

Références Consultant : Eric Pradel

Références Consultant : Eric Pradel Références Consultant : Eric Pradel Stratégie 2004 Fournisseur de services internet, Maghreb 2004 Fournisseur de services internet, Maghreb 2004 Société de conseil en management Définition de la stratégie

Plus en détail

Au service de votre entreprise à l international

Au service de votre entreprise à l international Un réseau mondial au service des entreprises 1.500 personnes dans 156 Missions économiques réparties dans 113 pays des experts sectoriels et géographiques en France et à l étranger une agence nationale

Plus en détail

Un exemple de redéploiement industriel: la lingerie Chantelle

Un exemple de redéploiement industriel: la lingerie Chantelle ! Université d Automne 2003! Enseignants de Sciences Economiques et Sociales - Entreprises Jeudi 23 et vendredi 24 octobre 2003! Lycée Louis Le Grand! Paris «Les entreprises dans la mondialisation» Un

Plus en détail

Les concepts clés : 1- Présentation du secteur offshoring au maroc :

Les concepts clés : 1- Présentation du secteur offshoring au maroc : Déclenchées dans les années 60, principalement par les firmes transnationales, les délocalisations se sont développées d'abord dans les secteurs des produits de grande consommation, demandant une forte

Plus en détail

ANNEXE 2 SOURCE STATISTIQUE

ANNEXE 2 SOURCE STATISTIQUE ANNEXE 2 SOURCE STATISTIQUE 104 SOURCE STATISTIQUE L entrée en vigueur de la loi du 31 décembre 1990 portant réforme de certaines professions judiciaires et juridiques a suscité un besoin croissant d informations

Plus en détail

Très faible nombre de sociétés certifiées ISO 27001 en France

Très faible nombre de sociétés certifiées ISO 27001 en France Conférence CLUSIF, 23 Octobre 2008 Très faible nombre de sociétés certifiées ISO 27001 en France Retour d expérience de la dernière en date Stéphane Duproz Directeur Général stephane.duproz@telecity.com

Plus en détail

Cliquez pour modifier le style du titre. Flux de facturation

Cliquez pour modifier le style du titre. Flux de facturation Cliquez pour modifier le style du titre Flux de facturation Cliquez pour modifier le style du titre Eurovia Nos métiers, chiffres- clefs GROUPE Cliquez pour VINCI modifier le style du titre CHIFFRES- CLÉS

Plus en détail

EUROPEAN OUTSOURCING ASSOCIATION

EUROPEAN OUTSOURCING ASSOCIATION EUROPEAN OUTSOURCING ASSOCIATION France Tony BOCOCK Président de la Commission Global Sourcing avec témoignage de Luca Mancini, Faurecia "Copyright"EOA"2013" Caractéristiques du questionnaire Enquête en

Plus en détail

Marché de RUNGIS : Du village local au village Monde

Marché de RUNGIS : Du village local au village Monde Marché de RUNGIS : Du village local au village Monde Un acteur économique résolument ouvert vers l extérieur Reconnu comme acteur majeur du commerce de produits frais au niveau international, le Marché

Plus en détail

Intégration des réseaux et des services de transports

Intégration des réseaux et des services de transports Intégration des réseaux et des services de transports Étude financée par l Union européenne à travers l Office de coopération EuropeAid (pour l Algérie, le Maroc et la Tunisie) et le CETMO (pour la Libye

Plus en détail

Quelle relation entre transferts et développement?

Quelle relation entre transferts et développement? MINISTERE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION Quelle relation entre transferts et développement? Mohamed Chafiki Directeur des Études et des Prévisions Financières 15 décembre 2006 Plan 1. Introduction.

Plus en détail

CONNECTONS NOS ÉNERGIES. Le monde change VINCI Energies vous accompagne

CONNECTONS NOS ÉNERGIES. Le monde change VINCI Energies vous accompagne CONNECTONS NOS ÉNERGIES Le monde change VINCI Energies vous accompagne LE GROUPE 2 VINCI EN BREF 1 er GROUPE PRIVÉ MONDIAL DE CONCESSIONS ET CONSTRUCTION 40,3 Mds de chiffre d affaires en 2013 191 000

Plus en détail

Réalités de l outsourcing/bpo bancaire : indicateurs, performances, stratégies. Présentation et sommaire détaillé de l étude Juillet 2012

Réalités de l outsourcing/bpo bancaire : indicateurs, performances, stratégies. Présentation et sommaire détaillé de l étude Juillet 2012 Réalités de l outsourcing/bpo bancaire : indicateurs, performances, stratégies. Présentation et sommaire détaillé de l étude Juillet 2012 http://scoreadvisor.com De quoi parle-t-on précisément? Une fonction

Plus en détail

Solutions de financement novatrices pour les projets d efficacité énergétique Congrès 2015 - Conseil de l'industrie forestière du Québec

Solutions de financement novatrices pour les projets d efficacité énergétique Congrès 2015 - Conseil de l'industrie forestière du Québec Solutions de financement novatrices pour les projets d efficacité énergétique Congrès 2015 - Conseil de l'industrie forestière du Québec Geneviève Gauthier Directrice nationale, Econoler 1 ECONOLER 2 Firme

Plus en détail

Capgemini BPO conçoit à vos côtés des solutions créatrices de valeur

Capgemini BPO conçoit à vos côtés des solutions créatrices de valeur Capgemini BPO conçoit à vos côtés des solutions créatrices de valeur Avec vous, nous nous engageons pour construire vos solutions de gestion Face à la globalisation des marchés, au développement des systèmes

Plus en détail

Une solution de traitement

Une solution de traitement Une solution de traitement externalisé pour les marchés émergents Un partenariat Société Générale et efunds Corporation 8 Février 2007 Société Générale Présente dans ~34 pays, la plupart avec un fort taux

Plus en détail

Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 8 ème ÉDITION

Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 8 ème ÉDITION Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 8 ème ÉDITION S.M.A.R.T. Production 2004-2005 - Tous droits de reproduction réservés. Par les mêmes organisateurs : 40 ateliers gratuits sur

Plus en détail

UNITED NATIONS ECONOMIC AND SOCIAL COMMISSION FOR WESTERN ASIA «UNESCWA»

UNITED NATIONS ECONOMIC AND SOCIAL COMMISSION FOR WESTERN ASIA «UNESCWA» UNITED NATIONS ECONOMIC AND SOCIAL COMMISSION FOR WESTERN ASIA «UNESCWA» Plan Introduction Environnement économique de la Tunisie Indicateurs du commerce transfrontalier Cadre juridique Cadre technique

Plus en détail

LE MARCHE DES AGENCES DE COMMUNICATION ÉVÉNEMENTIELLE EN FRANCE

LE MARCHE DES AGENCES DE COMMUNICATION ÉVÉNEMENTIELLE EN FRANCE LE MARCHE DES AGENCES DE COMMUNICATION ÉVÉNEMENTIELLE EN FRANCE Etude ANAé-Bedouk 2011 2 février 2011 Gérard Denis, Nicolas Dudkowski La méthodologie Étude réalisée en collaboration avec Véronique CHARPENETBOUCHARD,

Plus en détail

GECA GLOBAL CONSULTING suarl 76, Avenue Habib Bourghiba App. A1-1 2080 Ariana - TUNISIA MF: 1260762R/A/M/000

GECA GLOBAL CONSULTING suarl 76, Avenue Habib Bourghiba App. A1-1 2080 Ariana - TUNISIA MF: 1260762R/A/M/000 GECA GLOBAL CONSULTING suarl 76, Avenue Habib Bourghiba App. A1-1 2080 Ariana - TUNISIA MF: 1260762R/A/M/000 GECA Global Consulting est une société de consultation internationale, constituée à Tunis. Cette

Plus en détail

ETUDES DEPF. Royaume du Maroc. Direction des Études et des Prévisions Financières DEPS/SAT

ETUDES DEPF. Royaume du Maroc. Direction des Études et des Prévisions Financières DEPS/SAT ETUDES DEPF Royaume du Maroc Direction des Études et des Prévisions Financières DEPS/SAT Le secteur de ll offshoriing au Maroc : Leess opporrttuniittééss à ssaiissiirr danss llee marrcchéé dee ll eextteerrnalliissattiion

Plus en détail

Petit Déjeuner. Mutualisation interne (CSP) ou Externalisation des ressources?

Petit Déjeuner. Mutualisation interne (CSP) ou Externalisation des ressources? Petit Déjeuner Mutualisation interne (CSP) ou Externalisation des ressources? 29 Janvier 2004 Mutualisation ou Externalisation?!1- Problématique de création de valeur!2- Définitions CSP / Externalisation!3-

Plus en détail

L évolution du commerce international et ses conséquences pour le Canada

L évolution du commerce international et ses conséquences pour le Canada L évolution du commerce international et ses conséquences pour le Canada Congrès annuel de l Association des économistes québécois Glen Hodgson Premier vice-président et économiste en chef Conference Board

Plus en détail

Impact sur l emploi, les métiers et les compétences Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit

Impact sur l emploi, les métiers et les compétences Observatoire des Métiers de l Expertise comptable du Commissariat aux comptes et de l Audit EXPERTISE COMPTABLE (1/3) Les cabinets de grande taille sont affectés par des évolutions similaires à celles qui touchent les cabinets de petite taille. Cette page reprend la description donnée pour les

Plus en détail

Résultats du premier trimestre 2015 Croissance totale du chiffre d affaires : +7,4% Progression du résultat opérationnel ajusté : +3,1%

Résultats du premier trimestre 2015 Croissance totale du chiffre d affaires : +7,4% Progression du résultat opérationnel ajusté : +3,1% Limoges, le 7 mai 2015 Résultats du premier trimestre 2015 Croissance totale du chiffre d affaires : +7,4% Progression du résultat opérationnel ajusté : +3,1% Objectifs 2015 confirmés Gilles Schnepp, Président-directeur

Plus en détail

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil :

République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services. Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : République Tunisienne Ministère du Commerce et de l Artisanat Unité de Mise à Niveau des services Mise à Niveau des Services et Ingénierie Conseil : Journée de l Ingénieur Tunisien Tunis, 30 octobre 2010

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGCIS-Banque de France auprès des visiteurs venant de l étranger

Plus en détail

Région Haute-Normandie. Plan régional pour l internationalisation des entreprises en Haute-Normandie

Région Haute-Normandie. Plan régional pour l internationalisation des entreprises en Haute-Normandie Région Haute-Normandie Plan régional pour l internationalisation des entreprises en Haute-Normandie Novembre 2013 ! "# $"% &%'' $ (')#!*+,*'-#&+,./ 0 $1&/2+,(.'1&/2+,(.'' 3,/,// 4 (553 5#+' 2 '+ 0 6 #

Plus en détail

Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives. CCI International Centre

Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives. CCI International Centre CCI International Centre NUMÉRO 08 LE CAHIER SPÉCIAL DE L OBSERVATOIRE DES ENTREPRISES À L INTERNATIONAL 2015 Les entreprises exportatrices en région Centre : dynamique et perspectives Une publication

Plus en détail

Aux services secrets de sa majesté : l accompagnement personnalisé dans l implantation à l international 18 mars 2014

Aux services secrets de sa majesté : l accompagnement personnalisé dans l implantation à l international 18 mars 2014 Aux services secrets de sa majesté : l accompagnement personnalisé dans l implantation à l international 18 mars 2014 Groupe Crédit Agricole Une Banque Universelle de Proximité à votre service Métiers

Plus en détail

Consultation Tourisme. Questionnaire pour l industrie

Consultation Tourisme. Questionnaire pour l industrie Consultation Tourisme Questionnaire pour l industrie Identification de l entreprise (choisissez une seule option parmi les questions a f) a) Où se trouve le siège de votre entreprise (pays de résidence)?..

Plus en détail

Le Marketing Territorial

Le Marketing Territorial Le Marketing Territorial Éléments de cadrage Laurent Sansoucy Formation ANIMA Rabat, 7-8-9 mai 2003 Présentation (LS) C.V. Parcours professionnel : (1990 (Paris) : audit au sein d Arthur-Andersen) 1991-2001

Plus en détail

Vos partenaires sur les marchés étrangers

Vos partenaires sur les marchés étrangers Secrétaire d Etat chargé du Commerce extérieur Direction générale du Trésor et de la Politique économique ACFCI UBIFRANCE Missions Economiques UCCIFE partenaires OSEO COFACE CNCCEF partenaires ENTREPRISES

Plus en détail

Tarifs. 1. Paiements transfrontaliers. Champ d'application

Tarifs. 1. Paiements transfrontaliers. Champ d'application Tarifs Conditions générales et tarifs des paiements internationaux et encaissement de chèques étrangers et de chèques en devises. Tarifs en vigueur au 01/01/2015 Remarque: une T.V.A. (au taux de 21%) est

Plus en détail

Conférence CONECT du 24 janvier 2014. CAP TB 2012. Tous droits réservés

Conférence CONECT du 24 janvier 2014. CAP TB 2012. Tous droits réservés Conférence CONECT du 24 janvier 2014 CAP TB 2012. Tous droits réservés Présentation du Président Directeur Général Pascal COCHARD Après avoir été auditeur interne chez ARTHUR ANDERSEN, Pascal COCHARD entre

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. II. Les ressources humaines... 14 A. Les dirigeants d entreprise... 14 B. Les salariés... 15

TABLE DES MATIÈRES. II. Les ressources humaines... 14 A. Les dirigeants d entreprise... 14 B. Les salariés... 15 TABLE DES MATIÈRES Avant-propos... Partie 1 : Parties prenantes et structures de gouvernances XV 1 Cartographie et attentes des parties prenantes... 9 I. Les apporteurs de capitaux... 10 A. Les actionnaires...

Plus en détail

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGE-Banque de France auprès des visiteurs venant

Plus en détail

Soutien du développement de l industrie écologique et de la production durable dans la rive sud de la Méditerranée Le programme de l ONUDI de

Soutien du développement de l industrie écologique et de la production durable dans la rive sud de la Méditerranée Le programme de l ONUDI de Soutien du développement de l industrie écologique et de la production durable dans la rive sud de la Méditerranée Le programme de l ONUDI de Transfert de technologie écologiquement rationnelle (TEST)

Plus en détail

La paie : pourquoi choisir entre rentabilité et sécurité?

La paie : pourquoi choisir entre rentabilité et sécurité? La paie : pourquoi choisir entre rentabilité et sécurité? Introduction Laurent Tarazona, Directeur Commercial Profession Comptable ADP Micromégas ADP Micromégas ADP 60 ans d expertise paie et RH Un métier

Plus en détail

Chiffre d'affaires par ligne de services

Chiffre d'affaires par ligne de services Troisième trimestre 2010 des revenus: EUR 1.210 millions Réservez au projet de loi: 90%, même par rapport au troisième trimestre 2009, 2010 Cash Flow Opérationnel s'élève à EUR 83 millions dans les neuf

Plus en détail

RENTES, PENSIONS ET ALLOCATIONS

RENTES, PENSIONS ET ALLOCATIONS PARTIE 3 Avant-propos...76 Synthèse...77 Règlements européens > Les paiements des rentes d accident du travail...8 > Les paiements des pensions d invalidité...83 > Les paiements des pensions de vieillesse...86

Plus en détail

Collections Statistiques N 176/2012 Série E : Statistiques Economiques N 72

Collections Statistiques N 176/2012 Série E : Statistiques Economiques N 72 Collections Statistiques N 176/2012 Série E : Statistiques Economiques N 72 EVOLUTION DES ECHANGES EXTERIEURS DE MARCHANDISES DE 2001 A 2011 - Par - La Direction Technique Chargée de la Comptabilité Nationale

Plus en détail

U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES

U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES U.F.R. LETTRES, LANGUES & SCIENCES HUMAINES Demande d admission en 1 ère année de Master Le dossier est à envoyer à : Master Sciences Humaines & Sociales, mention GEOGRAPHIE ou HISTOIRE Secrétariat Master

Plus en détail

PARTIE 6. le détachement ÉTRANGER-FRANCE FINANCIERS 7 - FLUX. page 379

PARTIE 6. le détachement ÉTRANGER-FRANCE FINANCIERS 7 - FLUX. page 379 PARTIE 6 le détachement 6 - LE DÉTACHEMENT 7 - FLUX FINANCIERS ÉTRANGER-FRANCE page 379 6 LE DÉTACHEMENT page 380 SOMMAIRE le détachement n Avant propos 382 à 386 n Règlements communautaires > Les missions

Plus en détail

MANAGEMENT DE TRANSITION FRANCE

MANAGEMENT DE TRANSITION FRANCE MANAGEMENT DE TRANSITION FRANCE EDITO «Quand le cabinet de recrutement Robert Walters a lancé l activité Management de Transition en France il y a 10 ans, beaucoup d entreprises et de candidats étaient

Plus en détail

Ulrike MAYRHOFER, Professeur des Universités, IAE Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3. Club d Affaires Franco-Allemand, Lyon, 12.09.

Ulrike MAYRHOFER, Professeur des Universités, IAE Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3. Club d Affaires Franco-Allemand, Lyon, 12.09. Ulrike MAYRHOFER, Professeur des Universités, IAE Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3 Club d Affaires Franco-Allemand, Lyon, 12.09.2011 Présentation du livre Quelques constats 1. Le management international

Plus en détail

UNE LOGISTIQUE FIABLE POUR LE SECTEUR DE L ENERGIE ÉOLIENNE. Continuer

UNE LOGISTIQUE FIABLE POUR LE SECTEUR DE L ENERGIE ÉOLIENNE. Continuer UNE LOGISTIQUE FIABLE POUR LE SECTEUR DE L ENERGIE ÉOLIENNE Continuer Contents Sommaire Comprendre COMPRENDRE VOS BESOINS Comprendre Après avoir progressé en moyenne de 25% par an au cours de la dernière

Plus en détail

Sont également imposables toutes les prestations versées non pas à la personne imposable elle-même, mais à un tiers.

Sont également imposables toutes les prestations versées non pas à la personne imposable elle-même, mais à un tiers. Notice n 29/357 de l'administration fiscale cantonale sur l'imposition à la source des intérêts hypothécaires de personnes qui ne sont ni domiciliées ni en séjour en Suisse (du 19 mars 2013) Valable depuis

Plus en détail