Monsieur Gauran Michel domicilié : 18, rue Naurouze Quint Fonsegrives BALMA représentant Force Ouvrière (F.O.)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Monsieur Gauran Michel domicilié : 18, rue Naurouze Quint Fonsegrives 31130 BALMA représentant Force Ouvrière (F.O.)"

Transcription

1 PROTOCOLE D ACCORD SYNDICAL DU 20 AVRIL 1982 RELATIF AUX CONGES PAYES ET ABSENCES DU PERSONNEL DE LA SOCOTEC TRAVAILLANT EN METROPOLE Entre les soussignés :. Monsieur Marcel LE CLAIR, agissant en qualité de Président Directeur Général de la Société de contrôle Technique (SOCOTEC), dont le siège social est sis 33 avenue du Maine à PARIS 15ème, d'une part, et : Monsieur Boutin Jean Pierre domicilié : 29, rue Galliéni ASNIERE représentant le Syndicat Autonome Des Ingénieurs, Assimilés et Cadres du Groupe SOCOTEC Monsieur Michel COLL domicilié : 13, Impasse de la Sablière NOISY LE GRAND représentant la Confédération Générale des Cadres (C.G.C.) Monsieur Bernard THOMAS domicilié : Résidence du Liégat - 28, rue Gabriel Péri IVRY-SUR-SEINE représentant Force Ouvrière (F.O.) Monsieur Gauran Michel domicilié : 18, rue Naurouze Quint Fonsegrives BALMA représentant Force Ouvrière (F.O.) d'autre part, Il à été conclu l accord dont les dispositions suivent : PREAMBULE Le présent Protocole conclu dans le cadre des dispositions de l Ordonnance du 16 janvier 1982, du Protocole d accord National BATIMENT du 20 novembre 1981 relatif à la durée du travail et à l aménagement du temps du travail et des conventions collectives du Bâtiment actuellement en vigueur concerne les congés du personnel de la SOCOTEC travaillant en métropole. Le présent Protocole annule et remplace le Protocole d Accord Syndical du 8 août 1973 et ses modalités pratiques d application ; en conséquence il traite non seulement des congés payés mais également des absences pour évènements familiaux et convenances personnelles. En ce qui concerne les congés payés, il s applique pour la première fois aux congés acquis au cours de la période de référence du 1er avril 1981 au 31 mars Conformément au 7ème alinéa du Titre 1 Congés payés et cinquième semaine de congés payés de l Accord du 20 novembre 1981, le présent Protocole concerne les modalités relatives à la cinquième semaine de congés payés. Il est rappelé que le Protocole du 8 août 1973 prévoyait le décompte des congés payés à la SOCOTEC en jours ouvrés, il en est de même pour le présent Protocole.

2 CHAPITRE I DEFINITIONS Article 1 - JOURS FERIES La Législation prévoit onze jours fériés dans l année 1er Janvier, Lundi de Pâques, 1er Mai, 8 Mai, Ascension, Lundi de Pentecôte, 14 Juillet, 15 Août, 1er Novembre, 11 Novembre et 25 Décembre. Artic1e 2 - JOURS OUVRES - JOURS CHOMES Les jours ouvrés sont les jours ou les bureaux de la SOCOTEC sont ouverts, les autres jours sont chomés (en principe samedis, dimanches, jours fériés). Les 24 et 31 décembre sont chomés à la SOCCTEC ; lorsque Noel tombe un dimanche, le 26 décembre de l année en cours et le 2 janvier de l année suivante, seront chomés. - Lors de la dernière séance de l année du Comité Central d Entreprise, il sera débattu des jours normalement ouvés qui pourraient exceptionnellement être chomés au cours de l année suivante. CHAPITRE II CONGES PAYES Article 3 - CODE DU TRAVAIL, ORDONNANCE DU 16 JANVIER.1982 ACCORD NATIONAL BATIMENT du 20 NOVEMBRE 1982 et CONVENTIONS COLLECTIVES DU BATIMENT L ordonnance du 16 janvier 1982 a porté à cinq semaines la durée des congés payés annuels. La loi et les conventions collectives ont : a) institué des congés supplémentaires et des dédommagements lorsque l Employeur prend l initiative de fractionner ou de reporter les congés, b) favorisé les congés en famille droit à congé simultané si les conjoints travaillent dans la même entreprise, fixation de l ordre des départs en congé en fonction des possibilités de congé du conjoint, travaillant dans une autre entreprise, congés pendant une période de vacances scolaires pour les salariés dont les enfants fréquentent l école (ou, pour la SOCOTEC, la crèche), c) prévu des majorations en raison de l ancienneté. Article 4 - DUREE DES CONGES 4.1 Droits de base Période de Référence La période de référence, pour le calcul des droits de base,s étend du 1er avril de l année précédente au 31 mars de l année en cours.

3 Méthode de calcul Les droits de base, pour un salarié ayant travaillé pendant les douze mois de la période de référence sont de cinq semaines. Pour le personnel de la SOCOTEC, il est admis qu il y a équivalence entre cinq semaines et vingt cinq jours ouvrés. Conformément à la législation en vigueur, sont considérées comme périodes de travail pour le calcul des droits à congés payés les périodes de congés payés, les périodes de congés maternité (voir art 7) les périodes (limitées à une période ininterrompue d un an), pendant lesquelles le contrat de travail est suspendu par suite d accident du travail ou de maladie professionnelle), les périodes pendant lesquelles un salarié, en dehors du service militaire normal, se trouve maintenu sous les drapeaux, les périodes de suspension du Contrat de travail pour congé formation, La SOCOTEÇ considère, en outre, comme périodes de travail, les périodes pendant lesquelles elle maintient, en application de l accord syndical du 23 décembre 1977, les appointements des salariés en arrêt maladie. Pour les salariés n ayant pas effectué l intégralité de référence, les droits de base à congés payés sont calculés selon le barème ci dessous 1 mois de présence 3 jours ouvrés 2 mois de présence 5 jours ouvrés 3 mois de présence 7 jours ouvrés 4 mois de présence 9 jours ouvrés 5 mois de présence 11 jours ouvrés 6 mois de présence 13 jours ouvrés 7 mois de présence 15 jours ouvrés 8 mois de présence 17 jours ouvrés 9 mois de présence 19 jours ouvrés 10 mois de présence 21 jours ouvrés 11 mois de présence 23 jours ouvrés 12 mois de présence 25 jours ouvrés En cas de mois incomplet, il est accordé un jour ouvré pour dix jours minimum de travail effectif Jours fériés pendant la période de congé Un jour férié est toujours considéré comme un jour non ouvré de même pour les 24 et 31 décembre. Si un jour férié tombe un samedi ou un dimanche, il ne aucune prolongation particulière de congé Majorations 4.21 Pour ancienneté Par amélioration des prescriptions de la loi et des Conventions Collectives du Bâtiment, la SOCOTEC accorde à tous les salariés ayant à la fin de la période de référence plus de cinq ans d ancienneté à la SOCOTEC ou plus de dix ans de service dans les entreprises du Bâtiment ou des Travaux Publics (donc: avec adhésion à la C.B.T.P. ou à la C.N.P.B.)

4 trois jours ouvrés de congés payés supplémentaires s ils ont des droits de base de congés payés égaux ou supérieurs à vingt et un jours ouvrés, deux jours ouvrés de congés payés supplémentaires s ils ont des droits de base de congés payés au moins égaux à quatorze jours ouvrés et inférieurs à vingt et un jours ouvrés, un jour ouvré de congés payés supplémentaire s ils ont des droits de base de congés payés au moins égaux à sept jours ouvrés et inférieurs à quatorze jours ouvrés Pour fractionnement Le fractionnement des congés payés peut donner lieu à certaines majorations qui sont précisées à l article 6 ci après Pour les mères de famille de moins de 21 ans En application du Code du Travail, les mères de famille de moins de 21 ans au 30 avril de l année précédente ont droit à une majoration de congé dans certaines conditions. La SOCOTEC accorde aux mères de famille de moins de 21 ans, trois jours ouvrés de congé supplémentaire rémunéré par enfant à charge, à condition que l enfant vive au foyer. Ce congé supplémentaire est réduit à un jour ouvré si le congé légal acquis à d autres titres n excède pas cinq jours ouvrés Pour le Personnel travaillant en sous sol La SOCOTEC accorde au personnel travaillant en permanence en sous sol deux jours ouvrés supplémentaires de congé devant être pris du 1er novembre au 30 avril et ne donnant pas droit à la majoration pour conges d hiver. La SOCOTEC accorde dans les mêmes conditions que ci dessus au personnel travaillant la moitié au moins de son temps en sous sol et qui, par son emploi est amené à travailler également soit au dehors, soit dans les étages hors sous sol, un jour ouvré supplémentaire de congé. 4.3 Congés des jeunes travailleurs Les jeunes salariés âgés de moins de 21 ans au 30 avril de l année précédente ont droit, s ils le demandent, à un congé de vingt cinq jours ouvrés. Seule est rémunérée la partie de congés correspondant aux droits définis ci dessus. 4.4 Congés des engagés récents Les salariés de plus de 21 ans ayant moins d un an de présence au 1er avril ont droit, s ils le demandent, à un congé non payé. Ce congé cumulé avec leurs congés payés ne peut dépasser, au total, vingt cinq jours ouvrés, dont dix jours au plus pendant la période du 1er mai au 31 octobre. Article 5 - DATES DES CONCES PAYES

5 Les congés acquis au cours de la période de référence : 1er avril année A 31 mars année A + 1 ne peuvent être pris qu au cours de la période 1er mai année A avril année A + 2. C est l employeur qui, après consultation des intéressés, arrête définitivement les dates de congé du personnel en tenant compte :.de l article 16 de l Ordonnance du 16 janvier 1982 qui précise que la durée des congés pouvant être pris en une seule fois ne peut excéder vingt quatre jours ouvrables, soit vingt jours ouvrés à la SOCOTEC,.des besoins du service,.dans toute la mesure du possible des situation de famille, notamment dans les cas visés ci dessus (article 3).de l obligation légale que chaque salarié ait au moins douze jours ouvrables. soit dix jours ouvrés continus de congés pendant la période du 1er mai au 31octobre. Certains reports peuvent, à titre exceptionnel, être faits d une période sur la suivante mais jamais au delà et il est rappelé que la législation ne prévoit l indemnisation au titre de congés qui n auraient pas été pris, qu en cas de cessation du contrat de travail, de suspension du contrat de travail pour congé parental ou de longue maladie empêchant de prendre les congés. Article 6 - FRACTIONNEMENT DES CONGES 6.1 Loi et Conventions Collectives La loi et les Conventions Collectives du Bâtiment ont accordé certains avantages en cas de fractionnement des congés à la demande de l Employeur ; le régime SOCOTEC défini ci après accorde ces avantages dans tous les cas de fractionnement. 6.2 Régime SOCOTEC a) Les congés d une durée supérieure à dix jours ouvrés peuvent être fractionnés à la demande de l employeur ou du salarié. b) Les congés ne peuvent être pris que par journées entières. c) Le fait de ne pas prendre tous ses congés dans la période du 1er mai au 31 octobre et de prendre le reliquat pendant la période d hiver suivante (c est à dire entre le 1er novembre et le 30 avril suivant) entraine les suppléments de congés définis dans le tableau ci après (1 à 3 jours selon le cas). d) Le nombre de jours ouvrés de congés devant être pris en été est au moins égal à dix et la cinquième semaine de congés n ouvre pas droit à la majoration pour fractionnement. Nombre de jours restant à prendre après congés période d été 0 A 6 O A A 18 3 Nombre de jours de Congés majoration hivers

6 CHAPITRE IV ABSENCES POUR EVENEMENTS FAMILIAUX Article 7 - CONGES DE MATERNITE 7.1 Repos obligatoire Les femmes salariées ne peuvent être employées pendant une période de huit semaines au total, répartie avant et après l accouchement dont au moins six semaines après celui ci. La durée du congé de maternité est donc au minimum de deux semaines avant la date présumée de l accouchement et de six semaines après celui ci. 7.2 Suspension du contrat de travail Les femmes salariées ont le droit de suspendre leur contrat de travail pendant une période qui commence six semaines avant la date présumée de l accouchement et se termine dix semaines après la date de celui ci, soit au total seize semaines. La durée du congé maternité est augmentée dans les cas suivants arrivée au foyer d un troisième enfant (ou plus) c est à dire lorsque la salariée elle même assume déjà la charge de deux enfants au moins et que la salariée a déjà mis au monde au moins deux enfants nés viables. naissances multiples (jumeaux, triplés...) état pathologique attesté par certificat médical pendant la grossesse ou après la naissance, Les durées en semaines des congés maternité sont précisées dans le tableau ci après Nombre d enfants à La charge de l assurée ou du ménage ou nés viables 1 ou 2 (compte tenu de la naissance objet du congé) 3 ou plus (compte tenu de la naissance objet du congé) Naissance simple Naissance multiple Etat pathologique prénatal postnatal prénatal postnatal prénatal postnatal Au minimum Total ou au choix : entre 8 entre 18 et 10 et 16 Total 18 Le nombre d enfants passe d au moins 2 à plus de 3 : 8 20 ou au choix : entre 8 entre 20 et 10 et 18 Le nombre d enfants passe d au moins 2 à 3 ou plus : Total 26 Total

7 Quand l accouchement a lieu avant la date présumée, la partie non prise du congé prénatal est reportée à la fin du congé postnatal afin que la durée totale du congé ne soit pas modifiée. Quand l accouchement a lieu après la date présumée, la durée du congé post natal n est pas modifiée et reste celle définie au tableau ci dessus. Dans le cas ou l enfant est resté hospitalisé au delà des six semaines suivant l accouchement, la salariée peut reporter tout ou partie du congé auquel elle peut encore prétendre à la fin de l hospitalisation, la période de suspension du contrat de travail n étant pas augmentée. 7.3 Maintien des appointements Après un an d ancienneté, la SOCOTEC verse à la salariée l intégralité de ses appointements pendant la période de suspension du contrat de travail définie ci dessus. La SOCOTEC se fait rembourser directement les indemnités journalières de la Sécurité Sociale. Les droits et avantages acquis résultant de l ancienneté continuent à courir pendant ce congé maternité. Article 8 - CONGE D ALLAITEMENT Lorsqu elle arrive au terme du délai de suspension visé en 7.2, la mère peut sans délai de préavis et sans avoir à payer une indemnité à ce titre, ne pas reprendre son emploi afin d élever son enfant. La mère doit alors prévenir la SOCOTEC par lettre recommandée avec accusé de réception quinze jours avant la fin du congé maternité. (voir Article 7) et son contrat de travail est alors rompu par démission. Pendant un an, elle peut demander, par lettre recommandée avec accusé de réception son réembauche à la SOCOTEC pour lequel elle bénéficie d une priorité pendant un an à compter de sa demande, ce réembauchage n est pas obligatoire. Le poste proposé doit correspondre à la qualification acquise avant le congé maternité mais peut être différent de celui occupé précédemment; l ancienneté acquise au moment de la démission est reprise. Article 9- CONGE D ADOPTION Un congé d adoption est accordé à la femme salariée à qui un Service d Aide Sociale de l Enfance ou une Oeuvre d Adoption autorisée confie un enfant en vue de son adoption dans les conditions ci après : Conditions de l adoption Durée du congé d adoption 1 Adoption simple Dix semaines à dater de l arrivée de l enfant au foyer 2 Adoption simple portant à trois ou Dix huit semaines plus le nombre d enfants dont la salariée ou le ménage à la charge 3 Adoptions multiples de deux enfants Douze semaines 4 Adoptions multiples portant le Vingt semaines nombre d enfants à charge à trois ou plus

8 Après un an d ancienneté, la SOCOTEC verse à la salariée l intégralité de ses appointements pendant la période de suspension du contrat de travail définie ci-dessus, à condition que 1 intéressée cesse toute activité salariée pendant la période d indemnisation. Les dispositions de l article 8 ci dessus sont également appliquées dans le cas d arrivée d un enfant au foyer pour adoption. Article 10- CONGE PARENTAL La mère ou le père justifiant d une ancienneté d un an a la SOCOTEC à la date de naissance de l enfant (ou de l arrivée au foyer d un enfant de moins de trois ans pour adoption) peut bénéficier d un congé de deux ans maximum pendant lequel le contrat de travail est suspendu. Le salarié qui souhaite bénéficier d un congé parental doit, un mois au moins avant le terme du congé de maternité ou d adoption, prévenir la SOCOTEC par lettre recommandée avec accusé de réception de la durée du congé envisagé. Lorsque le père, salarié de la SOCOTEC, sollicite le congé parental d éducation, la mère, salariée de la SOCOTEC ou non, doit adresser à la SOCOTEC une lettre recommandée avec accusé de réception indiquant qu elle ne peut en bénéficier elle même ou qu elle y renonce. La durée du congé parental ne peut être écourtée que si l enfant décède ou si les revenus familiaux se réduisaient notoirement. A l issue du congé parental, ou dans le mois suivant sa demande motivée de reprise du travail, le salarié doit être réintégré. La SOCOTEC doit lui proposer soit son précédent emploi, soit un emploi similaire dont la rémunération est équivalente ; compte tenu de la diversité des lieux de travail à la SOCOTEC, le lieu de travail proposé pourra être différent de celui existant avant le congé parental (ou maternité). Si la SOCOTEC ne peut proposer aucun emploi similaire ou si le salarié n accepte pas la modification de son lieu de travail, la SOCOTEC doit licencier le salarié. Il est précisé que le congé parental est pris en compte pour moitié dans la détermination des avantages liés à l ancienneté, le salarié conservant le bénéfice de tous les avantages acquis avant le début de ses conges. Article 11 - CONGE DE NAISSANCE Il est institué en faveur du père de famille salarié un congé rémunéré de trois jours à l occasion de chaque naissance survenue au foyer ou arrivée d un enfant placé en vue d adoption au foyer. A la SOCOTEC, la durée du congé de naissance est fixée à trois jours ouvrés pouvant être consécutifs ou non, après entente entre l employeur et le bénéficiaire, mais pour être payés

9 ces trois jours de congé doivent être inclus dans une période de quinze jours calendaires entourant la date de la naissance. Ce délai strict ne comporte que deux exceptions : a) l état de santé de la mère l empêche de quitter l établissement de soins dans les quinze jours suivant la naissance ; les trois jours de congé de naissance peuvent alors être pris dès que la mère a rejoint le foyer b) la naissance survient pendant les congés payés ou un arrêt maladie du père, dans ce cas, le congé de naissance doit être pris immédiatement après les congés payés ou l arrêt maladie, même si ceux ci se terminent plus de quinze jours après la naissance. Article 12 ABSENCES POUR AUTRES EVENEMENTS FAMILIAUX Par amélioration des dispositions de la loi n du 19 janvier 1978, la SOCOTEC accorde des autorisations exceptionnelles d absences non déductibles des congés, et n entraînant pas de réduction d appointements, à l occasion des événements ci dessous : SANS CONDITION D ANCIENNETE Mariage du salarié Naissance ou adoption Mariage d un enfant Décès du conjoint ou d un enfant Décès du partenaire d'un PACS Décès du père ou de la mère, du beau-père ou de la belle-mère Décès d un frère ou d une soeur, d un aïeul ou d un petit enfant, d un Beau-frère ou d une belle-soeur 4 jours ouvrés 3 jours ouvrés 1 jour ouvré 3 jours ouvrés 2 jours ouvrés (3 jours nouvelle CCN) 2 jours ouvrés (3 jours nouvelle CCN) 1 jour ouvré APRES 3 MOIS D ANCIENNETE Déménagement en cas de changement de résidence principale Présélection militaire 1 jour ouvré 3 jours ouvrés Article 13 ABSENCES POUR MALADIE D UN ENFANT En cas de déclaration de maladie d un jeune enfant, la mère ou le père, salarié de la SOCOTEC, peut, sous réserve de prévenir son supérieur hiérarchique puis de remettre un certificat médical, s absenter une demi journée sans diminution de salaire ni récupération. Si l absence dure la journée, la deuxième demi journée doit être récupérée dans le mois qui suit. Si le médecin estime la présence de la mère ou du père, indispensable auprès d un enfant malade, les salariés de la SOCOTEC, sur production d un certificat médical, sont autorisés à s absenter dans les conditions définies par l avenant n 0 1 à l accord syndical du 23 décembre

10 1977 relatif au maintien des appointements du personnel de la SOCOTEC en cas d indisponibilité pour maladie ou accident CHAPITRE V ABSENCES POUR CONVENANCES PERSONNELLES Article 14 - ABSENCES POUR CONVENANCES PERSONNELLES - Certaines absences pour convenances personnelles ne dépassant pas deux jours ouvrés peuvent être admises à titre exceptionnel pour les salariés ayant épuisé leurs droits à congés payés sur autorisation préalable du supérieur hiérarchique, ces absences ne sont pas rémunérées. - Les salariés pratiquant une religion autre que catholique ont le droit de s absenter les jours de fête religieuse qui leur sont propres, sous réserve d avoir prévenu leur supérieur hiérarchique au moins un mois à l avance. Ces absences peuvent, au choix du salarié, être comptabilisée à titre de congés payés ou à titre de congés sans solde ; elles peuvent aussi, après accord du supérieur hiérarchique, donner lieu à récupération au cours du mois suivant. CHAPITRE VI DUREE DU PROTOCOLE Article 15 - DURES DU PROTOCOLE Le présent protocole s appliquera aux congés acquis pendant les périodes de référence s étendant du 1er avril 1981 au 31 mars 1982 et du 1er avril 1982 au 31 mars 1983 ; il pourra être dénoncé par l une des parties signataires le 31 décembre 1983 au plus tard. Après cette date, il sera reconduit tacitement par deux périodes de référence, sauf dénonciation par l une des parties avant le 31 décembre suivant la fin de la deuxième période. CHAPITRE VII - DEPOT DU PROTOCOLE Article.16 - DEPOT DU PROTOCOLE Le Présent Protocole fera l objet du ou des dépôts légaux à la diligence de la direction de la SOCOTEC. Fait à Paris, le 20 avril 1982 en 8 exemplaires.

Fiche tirée de sites officiels du ministère de l emploi et de service public www.mlbs.fr

Fiche tirée de sites officiels du ministère de l emploi et de service public www.mlbs.fr Thème 5 CONGES ABSENCES En tant que salarié, à quels congés aurai je droit? Vous avez droit à des congés payés dès lors que vous avez travaillé au moins un mois dans l entreprise. Un salarié capitalise

Plus en détail

FICHE 1 LES CONGES PAYES

FICHE 1 LES CONGES PAYES LES CONGES PAYES Préambule : la présente note expose les principales dispositions applicables aux congés payés en vigueur à la Fondation telles qu issues : - de la CCN51, - de la recommandation patronale

Plus en détail

TITRE VI : CONGÉS 25

TITRE VI : CONGÉS 25 TITRE VI : CONGÉS 25 TITRE VI : CONGÉS Article VI.1. - Les congés payés Les congés payés sont réglés conformément à la loi notamment pour ce qui concerne le fractionnement, prévu par l'article L.223-8

Plus en détail

Maternité et contrat de travail

Maternité et contrat de travail Actualités juridiques D o s s i e r r é a l i s é p a r l e s j u r i s t e s d u C I D F F P h o c é e n Maternité et contrat de travail A c t u a l i s a t i o n M a r s 2 0 1 1 Avertissement Les dispositions

Plus en détail

Congés payés. Ouverture du droit à congés

Congés payés. Ouverture du droit à congés Congés payés Ouverture du droit à congés Désormais, l'ouverture des droits est effectif lorsque le salarié justifie avoir travaillé au minimum 10 jours chez le même employeur (Loi 2008-789 du 20 août 2008,

Plus en détail

Dispositions de la convention collective des ouvriers de la Guadeloupe

Dispositions de la convention collective des ouvriers de la Guadeloupe Dispositions de la convention collective des ouvriers de la Guadeloupe CHAPITRE V-2 - CONGES PAYES Article V-2.1 -Prise des congés payés La période de prise des congés payés est fixée du 1er mai de l année

Plus en détail

Tout salarié y a droit, quels que soient son emploi, sa catégorie ou qualification, la nature de sa rémunération et son horaire de travail.

Tout salarié y a droit, quels que soient son emploi, sa catégorie ou qualification, la nature de sa rémunération et son horaire de travail. LES CONGES PAYES DES ASSISTANTS MATERNELS Il s'agit d'une période de repos rémunérée accordée obligatoirement chaque année au salarié par son employeur. Pendant cette période, l'employeur ne peut pas faire

Plus en détail

Les congés payés et les jours fériés pour l assistant maternel

Les congés payés et les jours fériés pour l assistant maternel Les congés payés et les jours fériés pour l assistant maternel En tant que salarié à part entière, l assistant maternel a droit aux congés payés et aux jours fériés dans le respect de la législation en

Plus en détail

F.T. N 07 (bis) - 2014 Les Congés Payés

F.T. N 07 (bis) - 2014 Les Congés Payés F.T. N 07 (bis) - 2014 Les Congés Payés 1 - Quelques notions de base Les congés payés s acquièrent par année de référence qui part du 1er juin de l année précédente au 31 mai de l année en cours. La prise

Plus en détail

ÉGLISE CATHOLIQUE DE QUÉBEC ORDONNANCE RELATIVE AUX X CONDITIONS DE TRAVAIL DES AGENTES ET AGENTS DE PASTORALE MANDATÉS EN PAROISSE

ÉGLISE CATHOLIQUE DE QUÉBEC ORDONNANCE RELATIVE AUX X CONDITIONS DE TRAVAIL DES AGENTES ET AGENTS DE PASTORALE MANDATÉS EN PAROISSE ÉGLISE CATHOLIQUE DE QUÉBEC ORDONNANCE RELATIVE AUX X CONDITIONS DE TRAVAIL DES AGENTES ET AGENTS DE PASTORALE MANDATÉS EN PAROISSE ANNEXE 1 : UN SALAIRE ANNUEL FIXE DÉTERMINÉ ANNEXE 2 : GUIDE DE GESTION

Plus en détail

NOTE DE SERVICE RELATIVE AUX CONGES ET AUX AUTORISATIONS D ABSENCES

NOTE DE SERVICE RELATIVE AUX CONGES ET AUX AUTORISATIONS D ABSENCES ASNIÈRES-SUR-SEINE, LE 19 FEVRIER 2010 NOTE DE SERVICE RELATIVE AUX CONGES ET AUX AUTORISATIONS D ABSENCES Cette note a pour objet de rappeler les règles applicables en matière de congés annuels et d autorisations

Plus en détail

Convention collective nationale de travail concernant les jardiniers et jardiniersgardiens de propriétés privées du 30 janvier 1986

Convention collective nationale de travail concernant les jardiniers et jardiniersgardiens de propriétés privées du 30 janvier 1986 Convention collective nationale de travail concernant les jardiniers et jardiniersgardiens de propriétés privées du 30 janvier 1986 IDCC : - N de brochure : Sommaire Champ d'application territorial et

Plus en détail

ANNEXE 8-1. 2) Les salariés atteints d une pathologie survenue antérieurement à la date du présent accord.

ANNEXE 8-1. 2) Les salariés atteints d une pathologie survenue antérieurement à la date du présent accord. ANNEXE 8-1 Accord relatif à la prévoyance du 27 mars 1997 modifié par l avenant n 2 du 22 octobre 2001, l avenant n 3 du 25 mars 2009 et l avenant n 4 du 15 juillet 2009 Article 1 - Objet de l accord et

Plus en détail

AVENANT N O 26 DU 5 NOVEMBRE 2007

AVENANT N O 26 DU 5 NOVEMBRE 2007 MINISTÈRE DE L AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective IDCC : 8822. SCIERIES AGRICOLES ET EXPLOITATIONS FORESTIÈRES (RHÔNE-ALPES, À L EXCEPTION DE LA LOIRE) (27 juin 1988)

Plus en détail

Accord collectif de travail relatif au Compte Épargne - Temps des salariés de l AFPA

Accord collectif de travail relatif au Compte Épargne - Temps des salariés de l AFPA Accord collectif de travail relatif au Compte Épargne - Temps des salariés de l AFPA Version consolidée 1/13 Préambule La création du Compte Epargne-Temps avait été prévue par l article 23 de l accord

Plus en détail

LE CONGÉ MATERNITÉ. La reprise de travail ne peut pas intervenir avant l expiration d une période de 6 semaines après la naissance.

LE CONGÉ MATERNITÉ. La reprise de travail ne peut pas intervenir avant l expiration d une période de 6 semaines après la naissance. indisponibilité texte en tête physique taille 16 n 9 Agents non titulaires de droit public LE CONGÉ MATERNITÉ 1. Références, définition et conditions d octroi Références : articles 10, 12, 27 à 32 du décret

Plus en détail

Convention collective nationale des entreprises d'expertises en matière d'évaluations industrielles et commerciales du 7 décembre 1976

Convention collective nationale des entreprises d'expertises en matière d'évaluations industrielles et commerciales du 7 décembre 1976 Convention collective nationale des entreprises d'expertises en matière d'évaluations industrielles et commerciales du 7 décembre 1976 IDCC : - N de brochure : Sommaire Titre I : Dispositions générales

Plus en détail

Comment gérer les congés payés

Comment gérer les congés payés Comment gérer les congés payés Emploi Chaque année, tout salarié a droit à des jours de congés payés dont l acquisition et le décompte répondent à des règles précises que l employeur doit maîtriser. L

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE DU PERSONNEL DES CABINETS MEDICAUX. Avenant n 64 - - - -

CONVENTION COLLECTIVE DU PERSONNEL DES CABINETS MEDICAUX. Avenant n 64 - - - - CONVENTION COLLECTIVE DU PERSONNEL DES CABINETS MEDICAUX Le 1 er juillet 2014, entre : Avenant n 64 - - - - - La CONFEDERATION DES SYNDICATS MEDICAUX FRANCAIS (C.S.M.F.) - La FEDERATION DES MEDECINS DE

Plus en détail

BIENTôT MAMAN! Qualité de Vie au Travail

BIENTôT MAMAN! Qualité de Vie au Travail BIENTôT MAMAN! Qualité de Vie au Travail Vous allez bientôt être maman!? Cette brochure vous donne des informations pratiques et vous aidera dans vos démarches administratives, que ce soit durant votre

Plus en détail

LE CONGÉ DE MATERNITÉ

LE CONGÉ DE MATERNITÉ LE CONGÉ DE MATERNITÉ Avant-propos La salariée enceinte bénéficie d une protection contre toute discrimination liée à sa grossesse. Un employeur ne peut, sous peine de sanctions, se fonder sur ce motif

Plus en détail

HR Practical Information Les Différents Congés

HR Practical Information Les Différents Congés HR Practical Information Les Différents Congés Alors que nous avons encore tous en tête le souvenir de nos dernières vacances, la Lettre d Information RH d octobre se propose de faire un point sur les

Plus en détail

LA RUPTURE CONVENTIONNELLE DU CDI

LA RUPTURE CONVENTIONNELLE DU CDI LA RUPTURE CONVENTIONNELLE DU CDI Elle obéit à une procédure spécifique (entretien(s) entre les parties, homologation de la convention.), elle est entourée d un certain nombre de garanties pour le salarié

Plus en détail

Recueil des conditions de travail applicables au personnel politique de la Ville de Québec

Recueil des conditions de travail applicables au personnel politique de la Ville de Québec Service des ressources humaines Division des relations de travail Recueil des conditions de travail applicables au personnel politique de la Ville de Québec TABLE DES MATIÈRES ARTICLE 1.00 OBJET DU RECUEIL...

Plus en détail

ACCORD D ENTREPRISE INSTITUANT UN REGIME COLLECTIF DE REMBOURSEMENT DE FRAIS MEDICAUX AU CATP

ACCORD D ENTREPRISE INSTITUANT UN REGIME COLLECTIF DE REMBOURSEMENT DE FRAIS MEDICAUX AU CATP Caisse Régionale de CREDIT AGRICOLE MUTUEL de la TOURAINE et du POITOU ACCORD D ENTREPRISE INSTITUANT UN REGIME COLLECTIF DE REMBOURSEMENT DE FRAIS MEDICAUX AU CATP Entre les soussignés : La CAISSE REGIONALE

Plus en détail

Personnel de l établissement

Personnel de l établissement INFORMATION DE GESTION IG-G4-1070-01 Prise des congés annuels Responsable de l application : Directeur des services administratifs À l usage de : Documents de référence : Personnel de l établissement Dispositions

Plus en détail

PROJET D ACCORD RELATIF AU NOUVEAU DISPOSITIF CONVENTIONNEL AREVA NC SA

PROJET D ACCORD RELATIF AU NOUVEAU DISPOSITIF CONVENTIONNEL AREVA NC SA Ce projet d accord vous concerne? Alors votre avis est primordial! PROJET D ACCORD RELATIF AU NOUVEAU DISPOSITIF AREVA NC SA TEMPS DE TRAVAIL, CONGES, REMUNERATION, DROIT SYNDICAL FO a réalisé un tableau

Plus en détail

Guide de la parentalité. Trouver son équilibre professionnel quand on devient parent

Guide de la parentalité. Trouver son équilibre professionnel quand on devient parent Guide de la parentalité Trouver son équilibre professionnel quand on devient parent Salarié et Parent Comment concilier au mieux son activité professionnelle et son rôle de parent? Cette question est importante

Plus en détail

NOR: SANH0321568A. Vu le décret n 84-131 du 24 février 1984 modifié portant statut des praticiens hospitaliers ;

NOR: SANH0321568A. Vu le décret n 84-131 du 24 février 1984 modifié portant statut des praticiens hospitaliers ; ARRETE Arrêté du 30 avril 2003 relatif à l organisation et à l indemnisation de la continuité des soins et de la permanence pharmaceutique dans les établissements publics de santé et dans les établissements

Plus en détail

ACCORD RELATIF AU TEMPS DE DEPLACEMENT POUR FORMATION PROFESSIONNELLE

ACCORD RELATIF AU TEMPS DE DEPLACEMENT POUR FORMATION PROFESSIONNELLE ACCORD RELATIF AU TEMPS DE DEPLACEMENT POUR FORMATION PROFESSIONNELLE ENTRE LES SOUSSIGNES : HSBC France, dont le siège social est situé 103, avenue des Champs Elysées, 75008 PARIS, représenté par Madame

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3168 Convention collective nationale IDCC : 1147. PERSONNEL DES CABINETS MÉDICAUX AVENANT N 64 DU 1 ER JUILLET

Plus en détail

Le contrat de travail est une convention entre vous et votre employeur. Le contrat de travail doit remplir les conditions suivantes :

Le contrat de travail est une convention entre vous et votre employeur. Le contrat de travail doit remplir les conditions suivantes : 4. Le droit belge du travail Le droit belge du travail fait une distinction entre les ouvriers et les employés. L ouvrier effectue un travail principalement manuel. L employé effectue un travail principalement

Plus en détail

Révision de la Convention collective territoriale Méthode. A.I.P. - 29 mars 2012

Révision de la Convention collective territoriale Méthode. A.I.P. - 29 mars 2012 CONVENTION COLLECTIVE DES INDUSTRIES MÉTALLURGIQUES, MECANIQUES ET CONNEXES DE LA GIRONDE ET DES LANDES Avenant du 18 février 2011 (étendu par arrêté du 1 er mars 2012 J.O. du 13) A.I.P. - 29 mars 2012

Plus en détail

HEURES SUPPLEMENTAIRES : DEFINITION, CONTINGENT ET REPOS OBLIGATOIRE

HEURES SUPPLEMENTAIRES : DEFINITION, CONTINGENT ET REPOS OBLIGATOIRE HEURES SUPPLEMENTAIRES : DEFINITION, CONTINGENT ET REPOS OBLIGATOIRE 1. Qu est ce que les heures supplémentaires? 2. Comment décompter les heures supplémentaires? 3. Lorsque la durée collective de travail

Plus en détail

La présente circulaire s applique à toutes les demandes de rachat reçues à compter du 1er juillet 2008.

La présente circulaire s applique à toutes les demandes de rachat reçues à compter du 1er juillet 2008. Circulaire n 2015/03 du 12/01/2015 Rachat d années d études 1. Principe 2. Périodes donnant lieu à rachat 3. Conséquences du rachat 4. Modalités pratiques de rachat 5. Remboursement des cotisations versées

Plus en détail

CIRCULAIRE N 001 /MFPTLS DU 26 juillet 2005 A DES CONGES

CIRCULAIRE N 001 /MFPTLS DU 26 juillet 2005 A DES CONGES REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Tanindrazana-Fahafahana-Fandrosoana --------------- MINISTERE DE LA FONCTION PUBLIQUE, DU TRAVAIL ET DES LOIS SOCIALES -------------- CIRCULAIRE N 001 /MFPTLS DU 26 juillet 2005

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES PROFESSIONNELS DE LA PHOTOGRAPHIE DU 31 MARS 2000. Avenant n 2 du 9 décembre 2009 à l accord du 5 décembre 2002

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES PROFESSIONNELS DE LA PHOTOGRAPHIE DU 31 MARS 2000. Avenant n 2 du 9 décembre 2009 à l accord du 5 décembre 2002 CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES PROFESSIONNELS DE LA PHOTOGRAPHIE DU 31 MARS 2000 ETENDUE PAR ARRETE DU 17 JANVIER 2001 JOURNAL OFFICIEL DU 26 JANVIER 2001 Entre les organisations soussignées : d une

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2013 BNP PARIBAS S.A.

BILAN SOCIAL 2013 BNP PARIBAS S.A. BILAN SOCIAL 2013 BNP PARIBAS S.A. 2011 SOMMAIRE 1 EMPLOI 11 EFFECTIFS p 2 12 PERSONNEL EXTÉRIEUR p 8 13 EMBAUCHES AU COURS DE L ANNÉE CONSIDÉRÉE p 9 14 DÉPARTS p 10 15 PROMOTIONS ET AUGMENTATIONS p 11

Plus en détail

Travailler. Le travail en interim FICHE 13

Travailler. Le travail en interim FICHE 13 FICHE 13 Travailler Le travail en interim Le contrat de travail temporaire, quel que soit le motif, ne peut permettre de pourvoir durablement à un emploi lié à l activité normale et permanente de l entreprise

Plus en détail

CONTRAT DE TRAVAIL à durée indéterminée

CONTRAT DE TRAVAIL à durée indéterminée CONTRAT DE TRAVAIL à durée indéterminée En Mayenne, la profession étant le plus souvent exercée par des femmes, l utilisation du féminin a été privilégiée. Il est conclu un contrat de travail régi par

Plus en détail

ACCORD RELATIF AUX INDEMNITES DE RUPTURE DANS LE GROUPE SANOFI-AVENTIS EN FRANCE

ACCORD RELATIF AUX INDEMNITES DE RUPTURE DANS LE GROUPE SANOFI-AVENTIS EN FRANCE ACCORD RELATIF AUX INDEMNITES DE RUPTURE DANS LE GROUPE SANOFI-AVENTIS EN FRANCE ENTRE : l ensemble des sociétés françaises du Groupe sanofi-aventis représenté par Monsieur Frédéric CLUZEL agissant en

Plus en détail

AUTORISATIONS SPECIALES D ABSENCE POUR EVENEMENTS FAMILIAUX

AUTORISATIONS SPECIALES D ABSENCE POUR EVENEMENTS FAMILIAUX F I C H E P R A T I Q U E C D G 5 0 AUTORISATIONS SPECIALES D ABSENCE POUR EVENEMENTS FAMILIAUX L E S S E N T I E L Des autorisations spéciales d absence peuvent être accordées aux fonctionnaires et agents

Plus en détail

RESSOURCES HUMAINES GROUPE

RESSOURCES HUMAINES GROUPE BILAN SOCIAL 2014 BNP PARIBAS SA RESSOURCES HUMAINES GROUPE La banque d un monde qui change SOMMAIRE 1 EMPLOI 11 EFFECTIFS p 2 12 PERSONNEL EXTÉRIEUR p 8 13 EMBAUCHES AU COURS DE L ANNÉE CONSIDÉRÉE p

Plus en détail

Avenant à la CC des Industries Métallurgiques, Mécaniques et connexes de l Aisne du 6 mai 2011

Avenant à la CC des Industries Métallurgiques, Mécaniques et connexes de l Aisne du 6 mai 2011 Avenant à la CC des Industries Métallurgiques, Mécaniques et connexes de l Aisne du 6 mai 2011 Les parties signataires sont convenues d apporter les modifications suivantes à la convention collective des

Plus en détail

- La stabilisation des relations professionnelles entre employeurs et employés

- La stabilisation des relations professionnelles entre employeurs et employés La réglementation du travail en Tunisie Le nouveau code du travail (tel que modifié par les lois 94-29 du 21 Février 1994 et 96-62 du 15 Juillet 1996) a apporté des modifications significatives permettant

Plus en détail

Fondation comptes d épargne vieillesse secteur de l isolation. Règlement de prévoyance. Valable à partir du 1.1.2009

Fondation comptes d épargne vieillesse secteur de l isolation. Règlement de prévoyance. Valable à partir du 1.1.2009 123456 Fondation comptes d épargne vieillesse secteur de l isolation Règlement de prévoyance Valable à partir du 1.1.2009 TABLE DES MATIÈRES Fondation comptes d épargne vieillesse secteur de l isolation...

Plus en détail

Région Ile-de-France. guide DU TEMPS DE TRAVAIL DANS LES LYCÉES

Région Ile-de-France. guide DU TEMPS DE TRAVAIL DANS LES LYCÉES Région Ile-de-France guide DU TEMPS DE TRAVAIL DANS LES LYCÉES GUIDE du temps de travail dans les lycées 2 GUIDE DU TEMPS DE TRAVAIL DANS LES LYCÉES 2012 RETROUVEZ L ESSENTIEL DURÉE ANNUELLE DU TRAVAIL...

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3156 Convention collective nationale IDCC : 2149. ACTIVITÉS DU DÉCHET (7 e édition. Juillet 2002) ACCORD

Plus en détail

RÉGIME DE TRAITEMENT DIFFÉRÉ POUR CONGÉ AUTORISÉ

RÉGIME DE TRAITEMENT DIFFÉRÉ POUR CONGÉ AUTORISÉ DIRECTIVE ADMINISTRATIVE 455 RÉGIME DE TRAITEMENT DIFFÉRÉ POUR CONGÉ AUTORISÉ PRÉAMBULE Le Conseil scolaire Centre-Est reconnaît que parfois son personnel peut vouloir, pour diverses raisons, accéder à

Plus en détail

4. Les sommes versées lors de la rupture du contrat à durée indéterminée : l indemnité de licenciement

4. Les sommes versées lors de la rupture du contrat à durée indéterminée : l indemnité de licenciement 4. Les sommes versées lors de la rupture du contrat à durée indéterminée : l indemnité de licenciement Tout salarié titulaire d un contrat à durée indéterminée, licencié alors qu il compte 1and ancienneté

Plus en détail

MODELE DE CONTRAT de travail. des assistants maternels employés par des particuliers employeurs

MODELE DE CONTRAT de travail. des assistants maternels employés par des particuliers employeurs MODELE DE CONTRAT de travail des assistants maternels employés par des particuliers employeurs < Ce document vous est proposé pour vous aider à définir les modalités d accueil d un enfant. Il peut être

Plus en détail

Fiche n 2 : Exception : les dérogations (pages 3 à 5)

Fiche n 2 : Exception : les dérogations (pages 3 à 5) Fiche n 1 : les principes (page 2) Fiche n 2 : Exception : les dérogations (pages 3 à 5) Fiche n 3 : Rémunération (page 6) Fiche n 4 : Sanctions (page 7) 1. QUI EST CONCERNE? a) Les salariés Tous les salariés

Plus en détail

GARDE D ENFANTS A DOMICILE

GARDE D ENFANTS A DOMICILE Contrat de travail GARDE D ENFANTS A DOMICILE MMe BENABDESSELAM Malika 06.38.45.56.45 gardeadomicileocom3pomes@gmail.com POUR L ENFAN T Prénoms : NOM : Date et lieu de naissance : 1 INTRODUCTION Les parents

Plus en détail

MISE A DISPOSITION TEMPORAIRE DE PERSONNEL A BUT NON LUCRATIF

MISE A DISPOSITION TEMPORAIRE DE PERSONNEL A BUT NON LUCRATIF MISE A DISPOSITION TEMPORAIRE DE PERSONNEL A BUT NON LUCRATIF La mise à disposition constitue un prêt de main d œuvre, lequel est strictement encadré par les articles L. 8231-1 et L. 8241-1 du Code du

Plus en détail

DECRET N 60-051 du 9 mars 1960. Article premier. - Le présent décret, pris en application des articles 53, 56, 57, 59 et 63 de la loi n 60-003 du

DECRET N 60-051 du 9 mars 1960. Article premier. - Le présent décret, pris en application des articles 53, 56, 57, 59 et 63 de la loi n 60-003 du DECRET N 60-051 du 9 mars 1960 relatif au régime particulier de certaines positions des fonctionnaires des cadres de l Etat et à certaines modalités de cessation définitive de fonctions. Article premier.

Plus en détail

LE CONGE DE FORMATION ECONOMIQUE, SOCIALE ET SYNDICALE

LE CONGE DE FORMATION ECONOMIQUE, SOCIALE ET SYNDICALE LE CONGE DE FORMATION ECONOMIQUE, SOCIALE ET SYNDICALE Le congé de formation économique, sociale et syndicale est destiné aux salariés qui souhaitent participer à des stages ou sessions de formation économique

Plus en détail

Avenant N 2014-01 du 04.02.2014

Avenant N 2014-01 du 04.02.2014 Avenant N 2014-01 du 04.02.2014 1 Le licenciement L Avenant n 2014-01 du 04 février 2014 permet la consolidation du socle conventionnel. Il comprend : des dispositions reprises à l identique de la CCN51

Plus en détail

NOTE DE SERVICE GÉNÉRALE

NOTE DE SERVICE GÉNÉRALE NOTE DE SERVICE GÉNÉRALE AUTEUR : Jean-Christophe BIOTTI SUIVI PAR : EVELYNE BIDAULT OBJET : NOTE ANNUELLE SUR LES CONGES PAYES DIFFUSION Tous les salariés de GROUPAMA PARIS VAL DE LOIRE Références : NSG

Plus en détail

Note d information Juin 2009. I Dates des congés scolaires. 1 er Degré 2 nd Degré. Rentrée des élèves Mercredi 2 septembre 2009

Note d information Juin 2009. I Dates des congés scolaires. 1 er Degré 2 nd Degré. Rentrée des élèves Mercredi 2 septembre 2009 Note d information Juin 2009 1 er Degré 2 nd Degré I Dates des congés scolaires Fin des cours (après la classe) Reprise des cours (le matin) Rentrée des élèves Mercredi 2 septembre 2009 Toussaint Samedi

Plus en détail

LE CONTRAT DE TRAVAIL INTERMITTENT

LE CONTRAT DE TRAVAIL INTERMITTENT LE CONTRAT DE TRAVAIL INTERMITTENT Article 4.5 de la CCNS Le contrat de travail intermittent est un contrat à durée indéterminée (CDI) qui permet de pourvoir des postes permanents de la structure qui comportent

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits MLD-2014-24

Décision du Défenseur des droits MLD-2014-24 Décision du Défenseur des droits MLD-2014-24 Décision relative à : Observations en justice RESUME ANONYMISE DE LA DECISION Domaine de compétence de l Institution : Lutte contre les discriminations Thème(s)

Plus en détail

CONGES PAYES 2014 RESEAU

CONGES PAYES 2014 RESEAU CONGES PAYES 2014 RESEAU RAPPEL DU MODE D EMPLOI La présente note est destinée à vous fournir une notice simplifiée des congés payés. Vos Directions régionales, vos équipes RH, demeurent par ailleurs à

Plus en détail

Les salariés en contrat à durée déterminée (voir ci-dessous «Dispositions spécifiques aux salariés en CDD»).

Les salariés en contrat à durée déterminée (voir ci-dessous «Dispositions spécifiques aux salariés en CDD»). Le droit individuel à la formation Synthèse Le droit individuel à la formation (DIF) a pour objectif de permettre à tout salarié de se constituer un crédit d heures de formation de 20 heures par an, cumulable

Plus en détail

DÉCISION RELATIVE A LA MISE EN CONFORMITÉ DU RÉGIME OBLIGATOIRE FRAIS DE SANTÉ

DÉCISION RELATIVE A LA MISE EN CONFORMITÉ DU RÉGIME OBLIGATOIRE FRAIS DE SANTÉ DÉCISION RELATIVE A LA MISE EN CONFORMITÉ DU RÉGIME OBLIGATOIRE FRAIS DE SANTÉ lettre remise à chaque salarié, en application de l article l. 911-1 du code de la sécurité sociale. Après avoir débat, le

Plus en détail

CCN ASSISTANTS MATERNELS

CCN ASSISTANTS MATERNELS CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ASSISTANTS MATERNELS DU PARTICULIER EMPLOYEUR du 1 er juillet 2004 étendu le 17 décembre 2004 ANNEXE II Accord de prévoyance Préambule Cet accord détermine les conditions

Plus en détail

AVENANT N 18 DU 13 MAI 2014

AVENANT N 18 DU 13 MAI 2014 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3348 Convention collective nationale IDCC : 2666. CONSEILS D ARCHITECTURE, D URBANISME ET DE L ENVIRONNEMENT AVENANT

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS ADMINISTRATION

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS ADMINISTRATION ADMINISTRATION ADMINISTRATION GÉNÉRALE MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS HAUT-COMMISSARIAT À LA JEUNESSE Direction

Plus en détail

LEXIQUE RETRAITE SECTEUR PRIVE REGIME GENERAL

LEXIQUE RETRAITE SECTEUR PRIVE REGIME GENERAL FICHE 4 LEXIQUE RETRAITE SECTEUR PRIVE REGIME GENERAL Age légal : âge à partir duquel un assuré est en droit de demander sa mise à la retraite. L âge légal de départ en retraite est actuellement de 60

Plus en détail

REFORME DU CONGE PARENTAL. Conférence de presse du 27 avril 2015 DOSSIER DE PRESSE

REFORME DU CONGE PARENTAL. Conférence de presse du 27 avril 2015 DOSSIER DE PRESSE REFORME DU CONGE PARENTAL Conférence de presse du 27 avril 2015 DOSSIER DE PRESSE 1 SOMMAIRE 1. Introduction p. 3 2. Augmentation de l indemnité p. 4 3. Flexibilisation des périodes de congé p. 5 4. Autres

Plus en détail

Effectif de l entreprise : 2531 (effectifs inscrits au 3 novembre 2012)

Effectif de l entreprise : 2531 (effectifs inscrits au 3 novembre 2012) ACCORD RELATIF A LA GESTION ANNUELLE DES CONGES PAYES DES SALARIES DE ST-ERICSSON DANS LE CADRE DU TRANSFERT DES ACTIVITES DE ST-ERICSSON VERS STMicroelectronics ACCORD CONCLU ENTRE : La société STMicroelectronics

Plus en détail

Résumé des changements apportés à la convention collective des Opérations des enquêtes statistiques - Bureaux régionaux

Résumé des changements apportés à la convention collective des Opérations des enquêtes statistiques - Bureaux régionaux 10 avril 2015 Résumé des changements apportés à la convention collective des Opérations des enquêtes statistiques - Bureaux régionaux Article 53 Durée de la convention Le Conseil d arbitrage déclare que

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3303 Convention collective nationale IDCC : 2148. TÉLÉCOMMUNICATIONS ACCORD

Plus en détail

GARANTIE MAINTIEN DE SALAIRE

GARANTIE MAINTIEN DE SALAIRE INDUSTRIE TEXTILE GARANTIE MAINTIEN DE SALAIRE SALARIÉS NON CADRES CONDITIONS GÉNÉRALES N 3760 Incapacité temporaire de travail SOMMAIRE ARTICLE 1 OBJET DU CONTRAT 3 ARTICLE 2 SOUSCRIPTION DU CONTRAT 3

Plus en détail

Mesdames et messieurs les directeurs des caisses d'assurance retraite et de la santé au travail et des caisses générales de sécurité sociale

Mesdames et messieurs les directeurs des caisses d'assurance retraite et de la santé au travail et des caisses générales de sécurité sociale Circulaire Objet : dont la date d effet est fixée à compter du 1 er janvier 2015 Référence : 2014-65 Date : 23 décembre 2014 Direction juridique et de la réglementation nationale Département réglementation

Plus en détail

Convention collective de la Production. de Films d Animation. Annexe régime de prévoyance

Convention collective de la Production. de Films d Animation. Annexe régime de prévoyance Convention collective de la Production de Films d Animation Annexe régime de prévoyance OBJET : La présente annexe a pour objet de définir les conditions de prestations et de cotisations du régime de prévoyance

Plus en détail

CONGES PAYES 2014 SIEGE

CONGES PAYES 2014 SIEGE CONGES PAYES 2014 SIEGE RAPPEL DU MODE D EMPLOI La présente note est destinée à vous fournir une notice simplifiée des congés payés. Vos Directions et vos équipes RH demeurent par ailleurs à votre disposition

Plus en détail

«année de référence» : période s étalant du premier avril d une année au 31 mars de l année suivante;

«année de référence» : période s étalant du premier avril d une année au 31 mars de l année suivante; RÈGLEMENT SUR LES EFFECTIFS, LES NORMES ET BARÈMES DE RÉMUNÉRATION, LES AVANTAGES SOCIAUX ET LES AUTRES CONDITIONS DE TRAVAIL DU PERSONNEL DE LA CHAMBRE DE LA SÉCURITÉ FINANCIÈRE Loi sur la distribution

Plus en détail

Aux termes de l article L.3141-1 du Code du travail, «tout salarié a droit chaque année à un congé payé à la charge de l employeur».

Aux termes de l article L.3141-1 du Code du travail, «tout salarié a droit chaque année à un congé payé à la charge de l employeur». CONGES PAYES 16/06/2015 Aux termes de l article L.3141-1 du Code du travail, «tout salarié a droit chaque année à un congé payé à la charge de l employeur». Sauf disposition plus favorable, la durée du

Plus en détail

SYNTHESE DES SOURCES JURIDIQUES APPLICABLES

SYNTHESE DES SOURCES JURIDIQUES APPLICABLES Le contrat travail s assistants maternels SYNTHESE DES SOURCES JURIDIQUES APPLICABLES Contrat travail mentions Engagement réciproque et Article 4 Annexe 4 L.423-3, L.423-17, D.423-5, D.423-14 et 15, L.1241

Plus en détail

ACCORD SUR LES CONDITIONS DE MATERNITE ET D ADOPTION AU SEIN DE LA CAISSE D EPARGNE AQUITAINE POITOU-CHARENTES

ACCORD SUR LES CONDITIONS DE MATERNITE ET D ADOPTION AU SEIN DE LA CAISSE D EPARGNE AQUITAINE POITOU-CHARENTES ACCORD SUR LES CONDITIONS DE MATERNITE ET D ADOPTION AU SEIN DE LA CAISSE D EPARGNE AQUITAINE POITOU-CHARENTES ENTRE LES SOUSSIGNES : ET : La Caisse d Epargne Aquitaine Poitou-Charentes, dont le siège

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord professionnel

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord professionnel MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel BANQUE POPULAIRE ACCORD DU 28 SEPTEMBRE 2012 RELATIF AU FONCTIONNEMENT

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3246 Convention collective nationale IDCC : 1518. ANIMATION AVENANT N 150 DU

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CET (COMPTE EPARGNE TEMPS)

REGLEMENT INTERIEUR DU CET (COMPTE EPARGNE TEMPS) Ville et CCAS REGLEMENT INTERIEUR DU CET (COMPTE EPARGNE TEMPS) page 1/8 Sommaire OUVERTURE DU COMPTE EPARGNE TEMPS ALIMENTATION DU COMPTE EPARGNE TEMPS CAS PARTICULIER DES AGENTS ANNUALISÉS UTILISATION

Plus en détail

RETRAITES COMPLEMENTAIRES AGIRC ARRCO AGFF

RETRAITES COMPLEMENTAIRES AGIRC ARRCO AGFF RETRAITES COMPLEMENTAIRES AGIRC ARRCO AGFF Accord du 18 mars 2011 Considérant le rôle et la mission d intérêt général des régimes de retraite complémentaire dans la protection sociale en France, Considérant

Plus en détail

Congés payés : les points à maîtriser. Octobre 2010

Congés payés : les points à maîtriser. Octobre 2010 Congés payés : les points à maîtriser Octobre 2010 Sommaire Conditions d ouverture des droits à congés Calcul de la durée des congés Décompte des congés Obligation de prise des congés Paiement des congés

Plus en détail

TD N 4 : correction des questions, fichier à imprimer.

TD N 4 : correction des questions, fichier à imprimer. TD N 4 : correction des questions, fichier à imprimer. Chapitre 1 : SITUATION PROFESSIONNELLE Question n 1 : Toute personne dispose de la liberté de choisir son domicile et nul ne peut apporter aux droits

Plus en détail

Les fonctionnaires ayant des enfants à charge bénéficient de la priorité pour le choix et la fixation de la période de congé annuel de repos.

Les fonctionnaires ayant des enfants à charge bénéficient de la priorité pour le choix et la fixation de la période de congé annuel de repos. Loi n 97-83 du 20 décembre 1997, portant modification de la loi n 83-112 du 12 décembre 1983, portant statut général des personnels de l Etat, des collectivités locales et des établissements publics à

Plus en détail

Organisation du temps de travail

Organisation du temps de travail Organisation du temps de travail A) DUREE DU TRAVAIL : La durée hebdomadaire du travail est fixée à 35 heures. Le décompte du temps de travail est réalisé sur la base d une durée annuelle de travail effectif

Plus en détail

Convention collective de travail des employés de la presse quotidienne régionale. En vigueur le 1er janvier 1973.

Convention collective de travail des employés de la presse quotidienne régionale. En vigueur le 1er janvier 1973. Convention collective de travail des employés de la presse quotidienne régionale. En vigueur le 1er janvier 1973. Objet de la convention. Article 1 La présente convention règle les rapports entre employeurs

Plus en détail

1.1. Le 15 août 2010, jour de repos hebdomadaire pour un salarié dont le repos hebdomadaire est toujours le dimanche

1.1. Le 15 août 2010, jour de repos hebdomadaire pour un salarié dont le repos hebdomadaire est toujours le dimanche Régulièrement les aléas du calendrier nous amène à réinterroger le régime légal et conventionnel sur les jours fériés. Après la coïncidence du Jeudi de l Ascension et du 8 mai en 2008, le calendrier 2010

Plus en détail

LIVRE V - EMPLOI ET CHOMAGE

LIVRE V - EMPLOI ET CHOMAGE LIVRE V - EMPLOI ET CHOMAGE TITRE VIII PRERETRAITE Tableau de correspondance Chapitre Premier - Préretraite-solidarité Art. L. 581-1. Le bénéfice de la préretraite-solidarité est réservé aux salariés des

Plus en détail

NOTE DE SERVICE GÉNÉRALE

NOTE DE SERVICE GÉNÉRALE NOTE DE SERVICE GÉNÉRALE AUTEUR : Jean-Christophe BIOTTI SUIVI PAR : EVELYNE BIDAULT OBJET : NOTE ANNUELLE SUR LES CONGES PAYES DIFFUSION Tous les salariés de GROUPAMA PARIS VAL DE LOIRE Références : NSG

Plus en détail

Annexe 6 Convention Collective du Rugby Professionnel Accord relatif à la prévoyance. Saison 2014/2015

Annexe 6 Convention Collective du Rugby Professionnel Accord relatif à la prévoyance. Saison 2014/2015 Annexe 6 Convention Collective du Rugby Professionnel Accord relatif à la prévoyance Saison 2014/2015 La présente annexe a pour objet de définir, en application de l article 6.4 du chapitre 1 du Titre

Plus en détail

Circulaire Sociale SUIVRE TOUTE VOTRE ACTUALITE SOCIALE

Circulaire Sociale SUIVRE TOUTE VOTRE ACTUALITE SOCIALE N 04 Juillet 2014 et.. Circulaire Sociale SUIVRE TOUTE VOTRE ACTUALITE SOCIALE Extension de l accord de branche du 31 janvier 2014 relatif à la révision de la convention collective BJOC L arrêté d extension

Plus en détail

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective IDCC : 9101. EXPLOITATIONS DE POLYCULTURE ET D ÉLEVAGE ET COOPÉRATIVES D UTILISATION DE MATÉRIEL

Plus en détail

ACCORD DE COMPTE EPARGNE TEMPS

ACCORD DE COMPTE EPARGNE TEMPS (7BB) ACCORD DE COMPTE EPARGNE TEMPS Entre les parties L UNITE ECONOMIQUE ET SOCIALE UES du GROUPE MALAKOFF représentée par Monsieur Stéphane ROSTAND Directeur des Ressources Humaines Et Les représentants

Plus en détail

Convention collective nationale de la promotion immobilière du 18 mai 1988

Convention collective nationale de la promotion immobilière du 18 mai 1988 Convention collective nationale de la promotion immobilière du 18 mai 1988 IDCC : - N de brochure : Sommaire Titre Ier : Dispositions générales Titre II : Liberté d'opinion et droit syndical Titre III

Plus en détail

Les congés payés Droit et obligation du salarié et de l entreprise. Ce que dit la loi

Les congés payés Droit et obligation du salarié et de l entreprise. Ce que dit la loi Les congés payés Droit et obligation du salarié et de l entreprise Mise à jour janvier 2012 Tout salarié, quel que soit son emploi, sa catégorie ou sa qualification, la nature de sa rémunération et son

Plus en détail

LE VERSEMENT DE LA REMUNERATION

LE VERSEMENT DE LA REMUNERATION LE VERSEMENT DE LA REMUNERATION 1. Quels sont les modes de paiement du salaire? 2. Quelle est la méthode de calcul du salaire en cas d absence non rémunérée? 3. Comment est déterminé le salaire des salariés

Plus en détail